SUEZ ENVIRONNEMENT AU CŒUR DES ENJEUX DE LA RESSOURCE AU MOYEN-ORIENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SUEZ ENVIRONNEMENT AU CŒUR DES ENJEUX DE LA RESSOURCE AU MOYEN-ORIENT"

Transcription

1 SUEZ ENVIRONNEMENT AU CŒUR DES ENJEUX DE LA RESSOURCE AU MOYEN-ORIENT

2 Sommaire La gestion durable de l eau et des déchets : un véritable défi pour les pays du Moyen-Orient et du Golfe Au Moyen-Orient, le marché du traitement de l eau et des déchets est en pleine expansion Le développement des solutions alternatives pour protéger la ressource en eau : le dessalement et la ré-utilisation des eaux usées La réforme du secteur des déchets est en marche SUEZ ENVIRONNEMENT au cœur des problématiques de la ressource au Moyen-Orient Une présence historique au Moyen-Orient depuis 60 ans Des perspectives de croissance dans le traitement des eaux municipales et industrielles et la gestion des déchets Les projets immobiliers «durables», un marché en plein boom au Qatar et aux Emirats Arabes Unis Les références clés de SUEZ ENVIRONNEMENT au Moyen-Orient La station d épuration (STEP) d As Samra, la plus grande usine de traitement des eaux usées de Jordanie La STEP de Doha au Qatar recycle 85% des eaux traitées Le projet Mirfa en réponse à l augmentation de la demande en électricité et en eau des Émirats Arabes Unis Le dessalement de l eau saumâtre en réponse aux enjeux de l eau de la capitale saoudienne Un centre de stockage des déchets à Mascate pour une gestion durable des déchets en Oman La réhabilitation de la «montagne de déchets» de Saïda : un modèle d avenir pour la valorisation des déchets au Liban La ville de Saïda au Liban Michal Straka 2

3 Le Moyen-Orient constitue, avec l Afrique du Nord, la région la plus aride au monde. Ces dernières années, l augmentation rapide de la population, l urbanisation croissante, la hausse des revenus des ménages, associées au développement de l industrie et de l agriculture, ont donné lieu à une augmentation brutale de la demande en eau. Ces mêmes facteurs ont également engendré une forte hausse de la production de déchets aussi bien industriels que domestiques qui, en l absence d infrastructures de traitement adaptées, induisent des risques environnementaux et sanitaires. La gestion de l eau et des déchets est ainsi très rapidement devenue un défi de taille pour les pays du Moyen-Orient. Les autorités locales ont ainsi lancé, depuis plusieurs années, des programmes d investissement et des appels d offres internationaux associant le secteur privé pour trouver des solutions pérennes à la gestion de leurs ressources. La présence historique de SUEZ ENVIRONNEMENT au Moyen-Orient depuis plus de 60 ans en fait un partenaire privilégié pour accompagner les autorités dans le développement de solutions innovantes pour répondre au défi de protection de la ressource. La gestion durable de l eau et des déchets : un véritable défi pour les pays du Moyen-Orient et du Golfe Si la région du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord (MENA) concentre 6,3% de la population mondiale, elle ne bénéficie en revanche que de 1,4% de la ressource en eau douce 1. Dans toute la région, cette rareté de la ressource est accentuée par une demande croissante, liée à l augmentation constante de la population et à son urbanisation. Au Koweït par exemple, la consommation domestique 2 est passée en 30 ans ( ) de 107 à 507 millions de m 3, alors que, sur la même période, la population a simplement doublé (de 1,5 à 3 millions d habitants) 3. Un autre facteur contribue également à ce phénomène : depuis plusieurs années, les pays du Moyen-Orient diversifient leur économie pour réduire leur dépendance aux exportations pétrolières et s appuient, en particulier, sur le développement de l agriculture et de l industrie, toutes deux fortement consommatrices d eau. 1 Population Reference Bureau «Finding the balance: population and water scarcity in the Middle East and North Africa» 2 Evaluating the Economic and Environmental Impacts of Water Subsidies in Kuwait, M. Alshawaf, The World Factbook, CIA,

4 Tous ces facteurs ont pour effet d accroître le déficit hydrique dans la région. Ils sont également à l origine d une forte hausse de la production de déchets, aussi bien industriels que domestiques. On estime ainsi que, chaque jour, près de tonnes de déchets solides sont produits au Moyen-Orient 4. Si bien que les métropoles arabes comptent parmi les villes produisant le plus de déchets au monde 5. En conséquence, la gestion des déchets solides est aujourd hui au cœur des préoccupations des pays du Moyen-Orient. Face à ce constat, les infrastructures dédiées au traitement de l eau et des déchets restent pourtant significativement peu développées et performantes. On estime ainsi qu au Moyen-Orient, environ 37% de l eau distribuée est perdue en raison de réseaux de distribution peu efficaces tandis que seule une petite part des eaux usées collectées est traitée, sans compter que la plupart des villes situées sur les zones côtières rejettent leurs eaux usées directement dans la mer, sans traitement préalable. De même, alors que de nombreux déchets produits sont recyclables, les pays du Moyen-Orient manquent d infrastructures propres à leur traitement. Moins de 20% des déchets solides produits sont ainsi traités et moins de 5% sont recyclés. 6 La plupart de ces déchets, lorsqu ils sont collectés, sont enfouis sans traitement préalable, contribuant ainsi à la pollution des sols et à la dégradation de l environnement. La réglementation et les normes environnementales plus strictes tendent cependant à se renforcer sous l impulsion des pays méditerranéens sensibilisés aux phénomènes de pollution en Méditerranée et la prise de conscience internationale. Conscients des enjeux de l eau et des déchets sur leur territoire, les autorités lancent des programmes d investissement visant à développer les infrastructures nécessaires à leur gestion et font de plus en plus appel aux compétences des entreprises privées pour moderniser les services de gestion de l eau et des déchets des grandes villes, parfois au travers de partenariats public-privé. Avec plus de 60 années de présence et d expérience dans la région, SUEZ ENVIRONNEMENT est bien positionné pour saisir les opportunités de ce marché en pleine expansion. Au Moyen-Orient, le marché du traitement de l eau et des déchets est en pleine expansion Usine de dessalement par osmose inverse à Al Dur Barheïn Degrémont Le développement de solutions alternatives pour protéger la ressource en eau : dessalement et ré-utilisation des eaux usées Face à la demande en eau et en assainissement, une ferme volonté politique en faveur du secteur de l eau est née dans la région du Golfe et du Moyen-Orient. Cette réforme passe notamment par des investissements majeurs afin d améliorer l efficacité du réseau de distribution et de développer des ressources alternatives. Chaque pays a ainsi dressé des stratégies ou des programmes nationaux planifiant sur plusieurs années les efforts et investissements à consacrer à ce secteur. Au Qatar, la National Development Strategy inclut, par exemple, dans ses 7 objectifs principaux, la promotion d une eau plus propre et d un usage de l eau durable 7. Pour satisfaire la croissance de la demande en eau et compte tenu de la rareté de la ressource, les solutions comme le dessalement d eau de mer et la réutilisation des eaux usées, deux techniques nécessitant un savoir-faire technologique spécifique, s imposent largement parmi les options retenues par les autorités nationales. 4 Source: Arab Foundation for Environment and Development (AFED) 5 Des villes comme Koweït, Riyadh, Dubaï ou Abu Dhabi produisent plus de 1,5 kg de déchets solides par habitant et par jour contre en moyenne 1,2 kg/hab/jour dans le monde ( What a Waste: A Global Review of Solid Waste Management, Banque Mondiale, 2012) 6 D après le rapport du Forum Arabe pour l Environnement et le Développement (AFED), Qatar National Development Strategy : Towards Qatar National Vision 2030, p ,

5 Dans le secteur du dessalement, on estime que la capacité des pays du Golfe devra plus que doubler d ici 2020 afin de répondre à la demande croissante en eau de la région 8. Parmi eux, l Arabie Saoudite est aujourd hui le plus grand producteur mondial d eau dessalée et devrait investir 11 milliards de dollars dans des unités de dessalement entre 2013 et On estime également que la capacité de traitement des eaux usées devra plus que doubler au cours des six prochaines années pour répondre aux besoins suscités par la croissance économique du Moyen-Orient 10. Demande en eau et capacité de traitement des pays du Golfe (Source : County Utility and Distribution companies, MEED Insight Research & Analysis * Data for Kuwait and Qatar is for 2012) La réforme du secteur des déchets est en marche La gestion des déchets est devenue une priorité pour les pays du Moyen-Orient et du Golfe qui ont lancé, dès le début des années 2000, des programmes d investissement pour développer de nouvelles infrastructures et moderniser celles existantes. Des lois ont également été promulguées, tant au niveau fédéral qu au niveau local, et des mesures ont été prises pour éduquer et sensibiliser les populations. A titre d exemple, les autorités Emiraties ont développé le programme fédéral dit des «3Rs» («Reduce, Reuse, Recycle»), afin de sensibiliser la population au recyclage des déchets. Usine de traitement des eaux usées de Barwa city Qatar Véronique Paul 8 MEED Insight Research & Analysis 9 MEED Insight Research & Analysis 10 Middle East Economic Digest

6 Usine de traitement des eaux usées de Lusail Qatar Véronique Paul Face au montant global des investissements nécessaires, les gouvernements lancent des appels d offres internationaux, et s orientent de plus en plus vers la signature de partenariats publicprivé afin de tenir leurs engagements et résoudre de manière durable la question des déchets sur leur territoire. SUEZ ENVIRONNEMENT au cœur des problématiques de la ressource au Moyen-Orient Le développement international constitue l un des 4 axes de développement de SUEZ ENVIRON- NEMENT. Face aux défis de la gestion de l eau et des déchets du Moyen-Orient, la région fait résolument partie des zones géographiques prioritaires au sein desquelles le Groupe souhaite renforcer sa présence. Une présence historique au Moyen- Orient depuis 60 ans C est SAFEGE, la filiale ingénierie de SUEZ ENVIRONNEMENT, qui, dans les années 1950, a posé les toutes premières pierres de la présence du Groupe au Moyen-Orient par une action historique : la découverte d un gisement d eau potable à Riyadh qui a permis d y maintenir la capitale du jeune Royaume saoudien. Degrémont, filiale spécialisée dans les installations de traitement d eau, se développe dans les années soixante-dix au Moyen-Orient où elle a notamment construit le premier site de dessalement par la technique d osmose inverse en Arabie Saoudite en 1975, le plus grand site de dessalement hybride dans le monde aux Émirats Arabes Unis en 2003 (Fujaïrah) et la plus grande station d épuration du Moyen-Orient avec l usine d As Samra en Jordanie fin En complément de son activité de traitement d eau, le Groupe se développe progressivement dans le management des services d eau de grandes métropoles comme Jeddah en Arabie Saoudite en 2008 et Amman en Jordanie en SUEZ ENVIRONNEMENT est également implantée dans le traitement des déchets depuis 1977 grâce à Trashco LLC, la première société privée des Émirats Arabes Unis dans ce secteur. Trashco s est développée dans la collecte des déchets industriels et commerciaux, ainsi que dans la collecte des déchets médicaux, et plus récemment dans le nettoyage des rues et des sites industriels. A ce jour, Trashco compte plus de 2400 clients dans les Emirats de Dubaï, Abu Dhabi, Sharjah et Ajman, parmi lesquels la Municipalité de Dubaï, le Dubaï Mall, le Mall of the Emirates, Emirates Flight Catering ou encore le promoteur immobilier EMAAR. Le Groupe est aujourd hui présent dans la plupart des pays de la région, dont notamment l Arabie Saoudite, Oman, le Qatar, les Emirats Arabes Unis, le Bahreïn, le Koweït, la Jordanie, le Liban, où il a réalisé 72% de son activité dans le domaine de l eau et 28% dans le domaine des déchets (2013). 6

7 Des perspectives de croissance dans le traitement des eaux municipales et industrielles et la gestion des déchets Sur le court terme, la majorité des opportunités de développement de SUEZ ENVIRONNEMENT au Moyen-Orient consiste en des projets de dessalement par osmose inverse ou de réutilisation des eaux usées, deux solutions permettant d apporter des réponses durables aux enjeux de raréfaction de la ressource. Le traitement de l eau pour l industrie, l un des 4 axes stratégiques de SUEZ ENVIRONNEMENT, présente également un fort potentiel de croissance, notamment dans le secteur de l Oil & Gas, du fait de l implantation locale de plusieurs groupes énergétiques majeurs (Chevron, Exxon, BP, Shell, Hess, BHP ). Le marché des équipements destinés à ce secteur est en effet en croissance et la demande en technologies liées à l utilisation de l eau est particulièrement forte du fait de normes environnementales plus strictes et d exigences croissantes en termes de sécurité. L acquisition en 2014 de Process Group, entreprise basée à Abu Dhabi spécialisée dans les équipements pour l industrie mondiale du pétrole et du gaz, a permis de compléter le portfolio de solutions de SUEZ ENVIRONNEMENT destinées à l industrie Oil&Gas et d appuyer son développement dans la région. Dans le secteur des déchets, le Groupe est aujourd hui présent aux Emirats Arabes Unis (SITA TRASHCO), à Oman (SITA AL BASHEER) et au Liban où elle participe à la réhabilitation de la décharge de Saïda. L activité du Groupe concerne principalement la collecte et le stockage des déchets tandis que de nouvelles perspectives de marché apparaissent, liées à la prise en compte croissante de la problématique des déchets par les autorités locales. Des opportunités se dessinent notamment dans les secteurs du tri et du traitement des déchets municipaux et industriels. Dans le cadre de partenariats public-privé, des projets BOT (Build, Operate, Transfer - Construction, Exploitation et Transfert) pour des usines d incinération de déchets ménagers sont actuellement en cours au Koweït et au Bahreïn, tandis que d autres projets sont par exemple attendus dans la réhabilitation et la construction de sites d enfouissement respectant les normes internationales. La volonté des autorités nationales de moderniser leurs infrastructures a permis à SUEZ ENVI- RONNEMENT de remporter, ces derniers mois, plusieurs contrats d envergure dans la gestion de l eau, à la fois dans le domaine du dessalement (Mirfa et Masdar aux Emirats Arabes Unis) et du traitement des eaux usées (Al Amerat à Oman, Doha West au Qatar) et de la gestion des déchets (centres de stockage de Mascate et Nizwa en Oman). Les projets immobiliers «durables», un marché en plein boom au Qatar et aux Emirats Arabes Unis Depuis quelques années, certains Etats du Moyen-Orient et en particulier le Qatar et les Emirats Arabes Unis affichent clairement une volonté de développement touristique. Pour répondre à leurs ambitions, ces Etats se sont lancés dans la construction de zone résidentielle, voire de villes nouvelles et d îles artificielles dans le respect de l environnement. Usine de traitement des eaux usées de Lusail Qatar Véronique Paul

8 A ce titre, le Qatar a entrepris la création de l île de Pearl, située en face de Doha, sa capitale. Cette île est destinée à accueillir des complexes commerciaux et des ensembles résidentiels. Aux Emirats Arabes Unis, les développements immobiliers sont considérables, tant par leur taille que par leur quantité, de nombreux projets sont en cours dont la ville durable de Masdar, à proximité d Abou Dhabi. SUEZ ENVIRONNEMENT accompagne ces projets «durables» en mettant en place des technologies de traitement des eaux et des déchets performantes, pour permettre notamment le recyclage des eaux à des fins d irrigation et préserver ainsi la ressource. SUEZ ENVIRONNEMENT traite et recycle les eaux usées du vaste projet immobilier de Lusail (Qatar) Degrémont a conçu, construit et exploite l usine d épuration des eaux usées du projet de développement immobilier résidentiel et commercial de 35 km 2 situé en front de mer. L usine, dont l exploitation a démarré en Juillet 2013, pourra traiter jusqu à 60,000 m 3 /jour d eaux usées, soit une population d environ habitants. Le contrat comporte l installation d un réseau de collecte de plus de 10 kilomètres pour acheminer les eaux usées de cette future ville vers la station d épuration. Les eaux recyclées par cette usine permettent la végétalisation de parcelles désertiques et l entretien des espaces verts de l intégralité de l île artificielle de Pearl. SUEZ ENVIRONNEMENT participe au projet pilote de dessalement éco-énergétique de Masdar (Abou Dhabi) Pilote de dessalement éco-énergétique de Masdar à Abou Dhabi SUEZ ENVIRONNEMENT La société publique émiratie Masdar a signé en 2014 avec Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRON- NEMENT, un contrat pour la construction d une unité pilote de dessalement de haute technologie et éco-énergétique à Abou Dhabi. Ce contrat s inscrit dans le cadre du Programme pilote de dessalement lancé par Masdar afin de tester et développer des technologies de dessalement d eau de mer pouvant être alimentées par des énergies renouvelables. L objectif à terme est de mettre en œuvre ces technologies dans des usines de dessalement aux Emirats Arabes Unis. Le contrat englobe la conception, la réalisation, l approvisionnement, la construction, la mise en place, l exploitation, la maintenance et l évaluation d une unité pilote de dessalement sur une période de 18 mois. Cette installation offrira une performance énergétique supérieure aux usines de dessalement les plus sophistiquées et pourra être alimentée à 100 % par des sources d énergie renouvelable. La deuxième étape du Programme consistera à mettre en œuvre cette technologie dans des usines de dessalement d eau éco-énergétiques alimentées par des énergies renouvelables. 8

9 SUEZ ENVIRONNEMENT CONTRIBUE À LA PRÉSERVATION DES RESSOURCES EN EAU EN DÉVELOPPANT DES SOLUTIONS TELLES QUE LA RÉUTILISATION DES EAUX USÉES ET LE DESSALEMENT QUI PERMETTENT DE DISPOSER DE RESSOURCES ALTERNATIVES LA REUTILISATION DES EAUX USEES ET LE DESSALEMENT : DEUX SOLUTIONS ALTERNATIVES EN FAVEUR DE LA PROTECTION DE LA RESSOURCE Les références clés de SUEZ ENVIRONNEMENT au Moyen-Orient La Station d épuration (STEP) d As Samra, la plus grande usine de traitement des eaux usées de Jordanie Vue aérienne de l usine de traitement des eaux usées de As Samra à Amman - Jordanie SUEZ ENVIRONNEMENT Degrémont a signé en 2012 un contrat de partenariat public-privé de 25 ans, d un coût total de 105 millions d euros, afin d agrandir l usine de traitement des eaux usées d As Samra. Le projet, qui sera finalisé en 2015, permettra d accroître les capacités de l usine, qui passeront de à mètres cubes par jour, afin de répondre aux besoins d une population estimée de 3,5 millions d habitants, soit près de 35 % de la population du pays. Une fois l extension effectuée, cette station produira une eau traitée dont le volume est équivalent à près de 10 % des ressources nationales en eau ; l eau ainsi obtenue pourra être entièrement réutilisée dans l irrigation et donc à des fins agricoles après traitement. Parfaitement intégrée à son environnement, l usine est quasi-autonome en énergie. Des turbines hydrauliques installées en amont et en aval, associées à des moteurs à gaz alimentés par le biogaz de digestion des boues, permettent de produire 80 % de l électricité nécessaire au processus de traitement ; les 20 % restant provenant du réseau national.

10 Usine de traitement des eaux usées de Lusail Qatar Véronique Paul La STEP de Doha au Qatar recycle 85% des eaux traitées Face à l augmentation de la population de Doha et pour protéger la ressource en eau, l autorité des Travaux Publics de l Etat du Qatar (Ashghal) a confié à Degrémont en 2005 la conception et l exploitation de l usine de traitement et de recyclage des eaux usées de Doha West pour un montant de 50,5 millions de dollars. Deux extensions de l usine ont depuis été confiées à Degrémont par Ashgal dont la dernière, signée en décembre 2014 pour un montant de 94 millions d euros, permettra de porter la capacité de l usine à m 3 /jour et de prendre en charge les eaux usées de équivalent-habitant de la ville de Doha. SUEZ ENVIRONNEMENT est en charge de l exploitation de l usine jusqu en Usine de traitement et de recyclage des eaux usées de Doha West - Qatar Véronique Paul L installation est, à ce jour, l usine de traitement des eaux usées en exploitation la plus importante du pays. Equipée d un traitement d ultrafiltration membranaire de pointe, l installation permet le recyclage de 85% des eaux traitées. L eau ainsi recyclée est réutilisée pour l irrigation d espaces verts, la culture maraîchère et la réalimentation des nappes aquifères. 10

11 Le projet Mirfa en réponse à l augmentation de la demande en électricité et en eau des Émirats Arabes Unis Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, a remporté en 2014 les contrats de conception, construction et exploitation de l usine de dessalement d eau de mer par osmose inverse du projet de Mirfa 1, attribué à GDF SUEZ par l autorité en charge de la gestion de l eau et de l électricité d Abu Dhabi (ADWEA). Ce projet, d un montant global de 146 millions d euros, comprend un contrat d un montant de 117 millions d euros portant sur la conception et la construction de l usine de dessalement. D une capacité de m 3 /j, elle sera équipée de la technologie de filtration SeaDaf afin d assurer le prétraitement des eaux turbides et riches en algues du Golfe arabopersique et d une double passe d osmose inverse pour le dessalement. Il sera suivi d un second contrat d exploitation et de maintenance de l usine d une durée de 7 ans, confié à Degrémont par Mirfa International Power & Water Company, pour un montant global de 29 millions d euros. Situé à 160 km à l ouest d Abu Dhabi, le projet de Mirfa dans lequel s intègre l usine de dessalement, fournira m 3 / jour d eau potable et 1600 Mégawatt d électricité pour répondre à la demande croissante en eau potable et en électricité de la région. Le choix du dessalement par osmose inverse apparaît comme une solution pérenne aux enjeux locaux de stress hydrique et de préservation des ressources. 1 IWPP : Independent Water and Power Project Dans un contexte de pénurie hydrique, la question de l eau est de première importance pour le Sultanat d Oman Le gouvernement a officiellement classé la question de l environnement sur la liste de ses priorités et se tourne vers des solutions alternatives comme le dessalement et la réutilisation des eaux usées pour assurer la gestion durable de sa ressource en eau. A Al-Amerat, une banlieue résidentielle de la capitale Mascate, Haya Water, l autorité en charge de l assainissement en Oman, a confié à Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRONNE- MENT, en consortium avec Al-Ansari Trading Entreprise LLC, la conception et la construction d une station d épuration d une capacité de m 3 /jour. Ce contrat signé en octobre 2014, d un montant total de 50 millions d euros, dont 25 millions d euros pour Degrémont, est assorti d une durée d exploitation et de maintenance de la station de deux ans. La station utilisera le procédé par bioréacteurs à membranes Ultrafor TM, adapté au traitement des eaux usées d origine urbaine et industrielle. Cette technologie délivre, en sortie de traitement, un effluent qui satisfait aux normes les plus sévères et autorise un retour dans les milieux les plus sensibles et une réutilisation. L eau ainsi traitée à la station d épuration d Al-Amerat servira à des fins d irrigation. En 2006, Degrémont s est vu confier la conception, la construction et l exploitation pour une durée de 15 ans de l usine de dessalement d eau de mer par osmose inverse (capacité de m 3 /jour) du complexe omanais Barka 2. Cette station de dessalement s inscrit dans le cadre du projet global de l IWPP (Independent Water and Power Plant) Barka 2, remporté par GDF SUEZ. Celui-ci prévoyait la construction de la station de dessalement couplée à la construction d une centrale thermique au gaz d une capacité de 678 MW. L usine de dessalement d eau de mer de Barka 2 a fait l objet d une réflexion particulière en matière de protection du milieu marin. La saumure résultant de la filtration de l eau de mer est ainsi recyclée dans le système de refroidissement de la centrale thermique afin d obtenir une qualité de rejet en mer sans impact pour l environnement. L usine de Barka II, inaugurée en 2009, permet de produire m 3 d eau dessalée par jour, et ainsi de répondre partiellement aux besoins des omanais. 11

12 Le dessalement de l eau saumâtre en réponse aux enjeux de l eau de la capitale saoudienne Un centre de stockage des déchets à Mascate pour une gestion durable des déchets en Oman La population du Sultanat d Oman est estimée à 4 millions d habitants dont la moitié vit à Mascate, la capitale située dans le nord du pays, sur la côte du golfe d Oman. Dans cette région en pleine croissance démographique, la gestion des déchets est un défi croissant d où la volonté des autorités locales d y apporter des réponses durables. En janvier 2015, SUEZ ENVIRONNEMENT via sa filiale locale SITA AL BASHEER 1, a remporté le contrat pour la conception, la construction de l extension du centre de stockage et son exploitation sur une durée de 5 ans. La valeur globale de ce contrat s élève à 32M. SITA AL BASHEER construira la nouvelle cellule du centre de stockage de déchets non dangereux d Al Amerat pour accueillir l ensemble des déchets solides municipaux de la ville de Mascate. Cette nouvelle installation sera dotée d une solution de récupération du biogaz produit et d une unité de traitement des lixiviats par osmose inverse. Ainsi, la ville de Mascate se dote de nouveaux moyens lui permettant notamment de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d améliorer ses performances en termes de protection de l environnement. Ce projet s inscrit dans la continuité d une première cellule de stockage d une capacité de tonnes de déchets annuels exploitée, depuis 2010, par SITA AL BASHEER. Il permettra de porter la capacité du centre de stockage à tonnes de déchets annuels. Ce contrat renforce la présence de SUEZ ENVIRON- NEMENT au Sultanat d Oman où elle accompagne les autorités locales dans la gestion de la ressource en eau depuis de nombreuses années, via notamment l usine de dessalement Barka II ( m 3 d eau par jour), et de leurs déchets depuis Le centre de stockage de Mascate, à Al Amerat, est la deuxième installation de traitement des déchets de SUEZ ENVIRONNEMENT au Sultanat. Le Groupe vient en effet également de remporter, via sa filiale SITA AL BASHEER, le contrat de deux ans pour l exploitation du centre de stockage de Nizwa qui réceptionne l ensemble des déchets municipaux non dangereux de la région de Dalkiliyah. Cette installation, d une capacité de tonnes par an, a été conçue dans le respect des normes environnementales les plus strictes. Le Royaume d Arabie Saoudite, comme de nombreux états du Golfe, est confronté à l accroissement rapide de ses besoins en eau. Avec 5.7 millions d habitants et une croissance démographique annuelle de 4%, Riyadh compte parmi les plus grandes métropoles du monde. Le pays, qui est doté d importantes réserves souterraines, fait cependant face à la baisse importante de ses nappes phréatiques. Pour répondre à ces besoins, la National Water Company (NWC) d Arabie Saoudite a confié en 2012 à Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, la fourniture et l installation de 33 unités modulaires de traitement pour produire de l eau potable à partir de l eau saumâtre des nappes souterraines de la région de Riyadh. Ces contrats, d un montant global de 40 millions d euros, concernent 14 sites répartis autour de la ville. Destinés à approvisionner les populations locales situées autour de Riyadh et de sa région, ces équipements s intègrent dans le cadre des investissements annoncés par les autorités locales pour soutenir la forte croissance démographique dans un pays dont les ressources en eau douce sont rares. Le plus important de ces sites est celui de Salboukh qui traitera jusqu à m 3 /j. Ces 33 systèmes composés de membranes d osmose inverse, incluent des tours de refroidissement, des filtres multimédia ainsi que des systèmes d alimentation chimique nécessaires à la production d eau potable à partir d eaux saumâtres. SUEZ ENVIRONNEMENT PARTENAIRE DES AUTORITÉS LOCALES DANS LA GESTION DURABLE DE LEURS DÉCHETS 1 Cette société est détenue à 60% par SUEZ ENVIRONNE- MENT et à 40% par 3 partenaires omanais : Towell Construction & Maintenance, International Projects Development Co., National Trading Co. 12

13 Réhabilitation de la «montagne de déchets» de Saïda : un modèle d avenir pour la valorisation des déchets au Liban La décharge de Saïda (plus de 1 million de m 3 de déchets) est située sur le littoral de la Méditerranée, à 1 km du port et du centre historique de la ville. Cette «Montagne de déchets», véritable fardeau environnemental pour les habitants et la municipalité, témoigne de près de 40 années d accumulation de déchets. A la demande du gouvernement libanais, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a pris en charge la gestion du contrat de 25 millions de dollars pour la réhabilitation de la décharge. SUEZ ENVIRONNEMENT s associe à l entreprise locale Al-Jihad for Commerce and Contracting (JCC) en mettant à sa disposition son savoir-faire via la mise en œuvre d une solution complète sur site et la mobilisation d experts venant de plusieurs de ses filiales (SITA, Safege, CIRSEE, NOSE). Un nouveau site d enfouissement, situé au même emplacement que la décharge existante, ainsi qu une usine de traitement seront notamment mis en service fin SUEZ ENVIRONNEMENT ACCOMPAGNE LES AUTORITÉS DANS LA GESTION DURABLE DE LEURS DÉCHETS EN ASSOCIANT SON EXPERTISE À CELLE DE PARTENAIRES LOCAUX POUR DÉVELOPPER DES SOLUTIONS AU PLUS PRÈS DES ENJEUX DES TERRITOIRES Grâce à ce projet, JCC et SUEZ ENVIRONNEMENT souhaitent promouvoir un modèle de gestion des déchets fondé sur la responsabilité sociale de chacun : la décharge de Saïda sera transformée en parc public, offrant aux résidents des espaces récréatifs avec un théâtre en plein air destiné aux événements publics, la végétation et l aménagement paysager du site s inspirant de l histoire de Saïda et de sa culture. Vue de la montagne de déchet à Saïda au Liban Michal Straka Contact presse Catherine des Arcis

DOSSIER DE PRESSE QUAND SUEZ ENVIRONNEMENT MET SA TECHNOLOGIE AU LA PROBLEMATIQUE DE L EAU AU MOYEN-ORIENT :

DOSSIER DE PRESSE QUAND SUEZ ENVIRONNEMENT MET SA TECHNOLOGIE AU LA PROBLEMATIQUE DE L EAU AU MOYEN-ORIENT : DOSSIER DE PRESSE Mai 2008 LA PROBLEMATIQUE DE L EAU AU MOYEN-ORIENT : QUAND SUEZ ENVIRONNEMENT MET SA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE PROJETS DE DEVELOPPEMENT D ENVERGURE Contacts Presse : SUEZ Environnement

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS Présentation des enjeux du secteur Avec des taux d accès proches de 100 %, les enjeux de l eau et l assainissement en Jordanie ne sont pas l accès

Plus en détail

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production Janvier 2013 SOMMAIRE Le savoir-faire de Degrémont Industry au service des

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay DOSSIER THEMATIQUE NOVEMBRE 2013 La station d épuration Acantia d Annonay certifiée ISO 14001 CONTACT Lyonnaise des Eaux Provence / SDEI Florian

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises Dans le cadre de démarches environnementales et de développement durable, de nombreux maîtres d ouvrages, notamment les collectivités territoriales,

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale Perform-EE par Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable PERFORM-EE par Suez Environnement 1 Au XXI siècle,

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik Le

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE (C.N.T.P.P) Présentée

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15 SOMMAIRE Introduction...5 Paroles d entreprises...7 Schéma de la chaîne de valeur de création et d exploitation d un champ d éoliennes offshore...10 I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

Plus en détail

Avenir de l environnement mondial 5 (GEO-5): synthèse pour l Asie occidentale

Avenir de l environnement mondial 5 (GEO-5): synthèse pour l Asie occidentale UNDER STRICT EMBARGO: 6 June 2012, 15:30 CET Avenir de l environnement mondial 5 (GEO-5): synthèse pour l Asie occidentale à la veille de Rio+20 Des politiques intégrées sont nécessaires pour affronter

Plus en détail

2. Petites et moyennes installations, développement durable et haute technologie p 4

2. Petites et moyennes installations, développement durable et haute technologie p 4 DOSSIER DE PRESSE Petites et moyennes installations : haute qualité environnementale et sanitaire dans le traitement de l eau SOMMAIRE 1. Une nouvelle entité dédiée, plus proche des clients p 2 2. Petites

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Eléctricité. De projets principaux ont été réalisés dans le secteur de l électricité. fin 2004 pour un montant d environ 1.4 milliards de dollars.

Eléctricité. De projets principaux ont été réalisés dans le secteur de l électricité. fin 2004 pour un montant d environ 1.4 milliards de dollars. J05-0027 CDR MAG FR 12 24/08/2005 02:20 PM Page 12 Infrastrucures Physiques Eléctricité De projets principaux ont été réalisés dans le secteur de l électricité fin 2004 pour un montant d environ 1.4 milliards

Plus en détail

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne.

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. En janvier 2009, la Commission européenne a publié sa «Communication Copenhague». Ce texte

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Dossier de presse 26 janvier 2008 Contact : Corinne IBARRA Communauté de communes du pays de Murat 04 71 20 22 62 / cibarra@paysdemurat.fr SOMMAIRE I. Rappel

Plus en détail

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable Présenté par : CHALHOUB Habib Directeur de thèse : P. BELOT Robert Co-encadrante : Mme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ et le projet GAZ du Maroc Le groupe GDF SUEZ a suivi avec grand intérêt l annonce de la feuille de route GAZ du Maroc par Monsieur le Ministre de l Energie Abdelkader

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE Plan de la présentation Mise en contexte de la Ville de Victoriaville ; Gestion des matières résiduelles ; Des projets des résultats ; Des

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction :

Plus en détail

1 Mettre à niveau les réseaux et équipements collectifs de base

1 Mettre à niveau les réseaux et équipements collectifs de base 1 Mettre à niveau les réseaux et équipements collectifs de base 1-2 Traitement des déchets Objectifs o doter les collectivités d installations pérennes de traitement des déchets à des coûts raisonnables

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr Dossier de presse 2013 Imprimé sur du papier Double A Présentation de Double A La marque de papier Double A est fabriquée par Double A (1991) Public Company Limited, l'un des fabricants de pâte et de papier

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

Présenté par Faouzi Ben Amor, Gérant de Géo-Environnement. Atelier de restitution Villa Valmer, Marseille, Jeudi 29 mars 2012

Présenté par Faouzi Ben Amor, Gérant de Géo-Environnement. Atelier de restitution Villa Valmer, Marseille, Jeudi 29 mars 2012 Programme «déchets» 2009-2012, l analyse des flux de matières en Méditerranée Cadre institutionnel et gouvernance du secteur des déchets dans les PSEM: La situation en Tunisie Présenté par Faouzi Ben Amor,

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

Secteur de la croissance verte à Madagascar

Secteur de la croissance verte à Madagascar Influence- Communication-Publicité Pour l Afrique et Madagascar Secteur de la croissance verte à Madagascar Revue de presse destinée aux investisseurs potentiels 23 août 2014 Croissance verte: une stratégie

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque Donnez une nouvelle énergie à votre territoire Solaire photovoltaïque Collectivités territoriales, Propriétaires fonciers, Industriels LES ENJEUX 01 AVEC LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE, Tirez aujourd hui les

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim AGRICULTURE GUINéE La Guinée est l un des plus importants consommateurs de riz d Afrique de l Ouest avec une moyenne de 100 kg par personne et par an. Le pays est obligé d importer chaque année 300 000

Plus en détail

CREA Alsace 9 Avril 2013 F. PIERRE (Lyonnaise des Eaux) A. ROSTAN (Degrémont Services) O. PISANI (Réseau GDS)

CREA Alsace 9 Avril 2013 F. PIERRE (Lyonnaise des Eaux) A. ROSTAN (Degrémont Services) O. PISANI (Réseau GDS) CREA Alsace 9 Avril 2013 F. PIERRE (Lyonnaise des Eaux) A. ROSTAN (Degrémont Services) O. PISANI (Réseau GDS) Sommaire 1 2 Le contexte du projet Les objectifs du projet 3 Le projet industriel 4 Les étapes

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur...

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur... Le futur compteur communicant gaz Tout savoir sur... Votre distributeur de gaz naturel GrDF, Gaz Réseau Distribution France, est la filiale du groupe GDF SUEZ chargée de la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES Construisons ensemble votre projet de retraite collective Indemnités de fin de carrière, financement d une rente viagère ou d un complément de retraite, quel que soit le

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Technologie Environnementale

Technologie Environnementale Technologie Environnementale Plus de 100 véhicules techniques... Composée de plus de 100 véhicules techniques dont la performance est portée au niveau rompues aux méthodes de travail les plus rigoureuses.

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ

La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ L énergie... Naturellement! www.compagnieduvent.com Pionnière française de l énergie éolienne, La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ, est aujourd hui un acteur important

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Nuclear trainees program

Nuclear trainees program engagement cohésion Nuclear trainees program audace exigence junior Obtenez en 1 an une formation de généraliste du nucléaire engagement GDF SUEZ / 2 nuclear trainees PROGRAM JUnIOR Vous êtes un jeune

Plus en détail

PLU 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES. PLU arrêté le: 9 février 2012. Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012

PLU 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES. PLU arrêté le: 9 février 2012. Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012 PLU arrêté le: 9 février 2012 Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES PLU V i l l e d e N o i s y - l e - S e c P l a n L o c a l d U r b a n i s m e DÉPARTEMENT

Plus en détail

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville Charles Marceau Coordonnateur aux grands projets économiques Des écoquartiers,

Plus en détail

Fiche outils n 9 Management environnemental

Fiche outils n 9 Management environnemental Fiche outils n 9 Management environnemental Organisation du tableau de bord Évaluation Tableau de bord Le Tableau de Bord comporte : l Un volet relatif à la zone industrielle, l Un volet relatif aux entreprises

Plus en détail

Raccordement des entreprises. à un réseau public d assainissement

Raccordement des entreprises. à un réseau public d assainissement JOURNEE ASCOMADE Raccordement des entreprises à un réseau public d assainissement Vendredi 28 mars 2008 ELIMINATION DES EFFLUENTS INDUSTRIELS Traitement par une station d épuration interne Prétraitement

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE ACCUEIL CLIENTÈLE «L EAU DE MA VILLE» DOSSIER DE PRESSE 24 NOVEMBRE 2014 INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE «L EAU DE MA VILLE» CONTACT PRESSE LYONNAISE DES EAUX PROVENCE SDEI Yaëlle BEGNATBORDE

Plus en détail

"Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action"

Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action "Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action" Francis Pizzorno, Président fondateur de PIZZORNO Environnement Depuis sa création

Plus en détail

Forum THNS 2012 Shanghai

Forum THNS 2012 Shanghai Forum THNS 2012 Shanghai La mise en place de ports respectueux de l environnement et économes en énergie - l exemple de Shanghai Xiao Feng, Centre de recherche sur le développement des ports de la Municipalité

Plus en détail