Spécialité terminale S

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Spécialité terminale S"

Transcription

1 Spécialié erminale S Prodire des signax Commniqer Télécommnicaion

2 1. Les ondes élecromagnéiqes 1.1 Les ondes élecromagnéiqes Propagaion d ne onde élecromagnéiqe dans le vide e dans des miliex maériels Les effes prodis par des charges élecriqes peven se décrire à parir d champ élecriqe E e d champ magnéiqe B. Ces champs se propagen dans le vide à la même célérié c = m.s -1. On parle alors de l onde élecromagnéiqe. La longer d onde de l onde élecromagnéiqe, ν sa fréqence. Par analogie avec la hola dans n sade, chaqe poin d milie de la propagaion reprodi le signal de la sorce (conenan l informaion) avec n cerain reard ; il y a ranspor d'énergie E = h ν (h consane de Planck), e pas de ranspor de maière. Les maériax condcers comme les méax aénen rapidemen cee onde. Les maériax pe condcers, égalemen appelés diélecriqes els qe le verre, laissen a conraire pénérer profondémen l'onde. Classemen des ondes élecromagnéiqes selon la fréqence e la longer d onde dans le vide X UV IR Microondes Ondes radio (nm) dans le vide ν (Hz) Émeers : Aome radioacif Tbe à décharge Sorce lminese Magnéron Klysron Anenne La lmière visible fai parie des ondes élecromagnéiqes e correspond à n domaine resrein de longer d onde : 350 nm < < 750 nm environ. 1

3 Rôle d ne anenne émerice e d ne anenne réceprice 1.2 Transmission des informaions L aénaion de l'énergie de l onde élecromagnéiqe dans n condcer se fai a bénéfice de l'appariion d'n coran de srface. On obien ainsi n signal élecriqe à parir d ne onde élecromagnéiqe dans ne anenne. L onde engendre n signal élecriqe de même fréqence. Réciproqemen, la circlaion d n coran élecriqe dans n condcer génère ne onde élecromagnéiqe. L anenne pe donc égalemen émere. L onde émise a la même fréqence qe celle d signal élecriqe qi li es ransmis. Une bande de fréqences es ne parie conine d specre élecromagnéiqe limiée par dex valers. Des broillages peven advenir enre dex applicaions ilisan la même bande de fréqence (o ilisan des bandes de fréqences voisines). Le specre élecromagnéiqe es donc paragé enre différens services e différens sysèmes. La ransmission simlanée de plsiers informaions nécessie n canal affecé à chacne d elles. Exemples : 26,815-26,915 MHz modélisme 26,3-26,5 MHz poses éléphoniqes sans cordons 27,090-27,100 MHz balises por la commande e le conrôle des rains Les ondes émises peven aeindre n réceper loinain de dex façons : L onde si le chemin le pls cor à la srface erresre enre l émeer e le réceper (onde d sol) L onde es réfléchie par l'ionosphère avan d'aeindre l'émeer (onde d ciel) 2

4 Les ondes radio de core longer d'onde, sccessivemen réfléchies par l'ionosphère, peven se propager d'n hémisphère à l'are. L'amosphère erresre absorbe ne parie d specre élecromagnéiqe. Elle es cependan presqe ransparene dans dex fenêres : la fenêre visible (avec n pe d'uv e d'ir) e la fenêre radio ( > 0,5 cm). 3

5 1.3 Modlaion d ne ension sinsoïdale Inérê de la modlaion Prenons le cas de la ransmission de la voix par n signal radio. On converi (à l aide d n micro) en ension élecriqe, le signal de basse fréqence qi conien l'informaion à ransmere (la voix). Les signax de la voix on ne fréqence comprise enre 20 Hz < f < Hz. Sans modlaion, oes les saions radio émeraien des signax à ces fréqences e lers informaions se chevacheraien. La dimension de l'anenne réceprice doi êre a moins égale a ¼ de la longer d'onde Exemple : / 4 = 3,75 km por n signal de fréqence 20 khz! Sans modlaion, il fadrai ne anenne de dimension echniqemen irréalisable. Informaion e modlaion Por ces raisons, le signal qi conien l'informaion es ilisé por modifier (modler) ne des granders caracérisiqes (amplide, fréqence e/o phase) d'ne ension de hae fréqence. On ilise ainsi ne onde de hae fréqence, appelée porese, por véhicler le signal informaif. On se limie à l éde des signax sinsoïdax : Le signal réel pe ojors êre ramené à ne somme de signax sinsoïdax. Expression mahémaiqe d ne ension sinsoïdale : 0 () U.cos (2. f. ) Amplide U Fréqence f Phase (0) = U.cos ( 0 ) représene la valer de la ension por = 0. U pe êre modlée, c es la modlaion d amplide. (f e/o 0 peven êre modlées, c es la modlaion de fréqence). 2. Modlaion d amplide 2.1. Principe de la modlaion d amplide Tension modlée en amplide La modlaion d'amplide es obene par mliplicaion de dex ensions : 4

6 Une ension sinsoïdale de hae fréqence (correspond à l'onde porese) P () = U P.cos (2 F ) Le signal à ransmere (signal modlan) aqel on ajoe ne ension conine U 0 appelée ension de décalage (o offse) S () + U 0 = U S.cos (2 f ) + U 0 Un circi élecroniqe appelé mliplier perme d'obenir ne ension (ension modlée) proporionnelle a prodi des ensions qi li son appliqées M = k P [ S + U 0 ] M () = k U P.cos (2 F ) [U S.cos (2 f ) + U 0 ] Exemple : k es n coefficien caracérisiqe d circi mliplier ilisé. S () + U 0 P () M () U 0 Signal à ransmere Tension sinsoïdale de hae fréqence Signal modlé en amplide La ension modlée en amplide es ne ension don l amplide es foncion de la ension modlane. Noion de srmodlaion On dimine progressivemen la valer de U 0 : M () U 0 = 1,5 U S M () U 0 = U S U 0 = 0,5 U S M () Schéma n 1 Schéma n 2 5 Schéma n 3

7 On consae qe por U 0 > U S (schéma n 1) la ension modlée es de bonne qalié (l amplide es ne foncion de la ension modlane). Dans les ares cas (schéma n 2 e sro schéma n 3) il y a «SURMODULATION». Choix de la fréqence d signal à modler On dimine progressivemen la fréqence de la porese F : F = 8 f F = 5 f M () M () M () F = 2 f Schéma n 4 Schéma n 5 Schéma n 6 On consae qe por F >> f (schéma n 4) la ension modlée es de bonne qalié. Bande de fréqences d signal modlé On développe l expression de la ension modlée obene précédemmen E on obien M () = k U P.cos (2 F ) [U S.cos (2 f ) + U 0 ] M () = k U 0 U P.cos (2 F ) + k 2 U P U S.cos [2 (F f) ] + k 2 U P U S.cos [2 (F + f) ] Dans le cas d ne ension modlane de fréqence f, la ension modlée es la somme de rois ensions de fréqences F, (F f) e (F + f). La fréqence d signal qi a éé modlé es F. k U 0 U P Amplide Specre en fréqence d ne ension sinsoïdale modlée en amplide k 2 U P U S (F f) F (F + f) f En radio les signax de la voix on ne fréqence comprise enre f min = 20 Hz e f max = 20 khz (o moins si on dimine la qalié). Le specre en fréqences de la ension modlée occpe ne bande de fréqences de larger 2 f max cenrée sr la fréqence de la porese F. 6

8 Amplide Specre en fréqence d n signal de voix modlée en amplide F f (F f max ) (F f min ) (F + f min ) (F + f max ) Bande de fréqences de larger 2 f max Chaqe radio ayan sa fréqence de porese F, on en dédi l'écar minimal de 40 khz enre dex poreses Principe de la démodlaion d amplide Foncions à réaliser por démodler ne ension modlée en amplide La démodlaion nécessie la déecion de l enveloppe d signal modlé e l éliminaion de la composane conine. o Déecion de l enveloppe On ilise n ensemble diode - RC parallèle : M () Diode C R C () Tension modlée M () Tension de sorie C () 1 2 7

9 On se place iniialemen à l insan où la ension modlée es nlle e croissane, le condensaer éan déchargé. Lorsqe la ension modlée M croî enre les daes 0 e 1 la diode es condcrice e le condensaer se charge. La ension C à ses bornes agmene avec la ension modlée. Lorsqe la ension modlée commence à décroîre, la ension ax bornes d condensaer devien spériere à la ension modlée. La diode es bloqée e le condensaer se décharge dans la résisance R. Cee décharge se porsi jsq'à ce qe la ension modlée redevienne spériere à la ension ax bornes d condensaer (dae 2 ). A parir de 2 la diode redevien condcrice e ne novelle phase de charge débe... o Eliminaion de la composane conine par n filre passe-ha RC On ilise n filre passe-ha RC : C () C sc R S () C () S () Resiion d signal modlan Por chaqe période Tp de la porese, on a n cycle charge - décharge d condensaer. Por qe la ension de sorie d monage reprodise le pls fidèlemen possible l'enveloppe de la ension modlée, la consane de emps = RC doi êre elle qe : Ts > >> Tp Ts es la période d signal modlan e Tp es la période de la porese. = 10. Tp = 0,4. Ts = Tp schéma n 7 es rop grande 8 schéma n 8 es rop peie

10 L associaion en série d déecer d enveloppe e d filre passe-ha pore le nom de «CIRCUIT DEMODULATEUR». 3. Réalisaion d n disposiif permean de recevoir ne émission radio en modlaion d amplide Ede d circi LC parallèle i () e() R C L S () Le généraer qi alimene le circi forni ne ension d amplide consane e de fréqence f variable. e () e () e S () e () S () S () f < f 0 f > f 0 On consae qe l amplide de la ension S dépend de la fréqence d généraer. Amplide U S de la ension S () f 0 Fréqence L amplide U S de la ension S () passe par n maximm. Ce maximm es aein por ne valer de la 9

11 fréqence d généraer égale à la fréqence propre d circi : L amplide de l inensié aein à la même fréqence f 0 n minimm : f L.C Amplide I de l inensié i () f 0 Fréqence Le dipôle LC parallèle, ilisé ici comme «FILTRE PASSE BANDE» por la ension, es n circi bochon por l inensié Sélecion d ne ension modlée : la récepion AM Si le dipôle LC parallèle ci-desss es connecé à ne anenne réceprice d'ondes élecromagnéiqes, n bon choix des valers de L e de C perme de sélecionner les ensions engendrées dans le circi don les fréqences corresponden à des saions radio (comme RFO Rénion 666 khz). (D après bac S Inde) 10

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03 CUX DE TRSISSIO RUITES CORRECTIO TRVUX DIRIGES. oyer Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03. RUIT DE FOD Calculer le niveau absolu de brui hermique obenu pour une

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES 5 ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA CAE D'ESCALIER DU BATIMET A ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. méiers de l'elecroechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver.. UIMBERTEAU TRAVAUX

Plus en détail

BAREME DEPANNAGE ! SPECIAL SYNDIC DE COPROPRIETES !!! !!!!! DEPANNAGE TRAVAUX RENOV & CONSEIL HABITAT & COMMERCE INTERVENTION PARIS & BANLIEUE

BAREME DEPANNAGE ! SPECIAL SYNDIC DE COPROPRIETES !!! !!!!! DEPANNAGE TRAVAUX RENOV & CONSEIL HABITAT & COMMERCE INTERVENTION PARIS & BANLIEUE SPECIAL SYNDIC DE COPROPRIETES BAREME DEPANNAGE TRAVAUX RENOV & CONSEIL VOTRE ARTISAN DE PROXIMITE 205 HABITAT & COMMERCE INTERVENTION PARIS & BANLIEUE DEPANNAGE ELECTRICITE PLOMBERIE ELECTRICITE TYPE

Plus en détail

Système isolateur de ligne de haut-parleurs

Système isolateur de ligne de haut-parleurs Systèmes de commnications Système isolater de ligne de hat-parlers Système isolater de ligne de hat-parlers www.boschsecrity.fr Fornit des bocles de hat-parler redondantes por les systèmes de sonorisation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller)

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller) Engineered Soltions AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) www.boschsecrity.fr Gestion intelligente des accès por

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

LE PARADOXE DES DEUX TRAINS

LE PARADOXE DES DEUX TRAINS LE PARADOXE DES DEUX TRAINS Énoné du paradoxe Déaillons ou d abord le problème dans les ermes où il es souen présené On dispose de deux oies de hemins de fer parallèles e infinimen longues Enre les deux

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie.

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie. / VARIATION/ ACCOMP PLAY/PAUSE REW TUNE/MIDI 3- LESSON 1 2 3 MIDI Qu es-ce que MIDI? MIDI es l acronyme de Musical Insrumen Digial Inerface, une norme inernaionale pour l échange de données musicales enre

Plus en détail

LBC 14xx/x0 U40 - Atténuateurs, et LBC 1431/10 - Sélecteur de sources

LBC 14xx/x0 U40 - Atténuateurs, et LBC 1431/10 - Sélecteur de sources Systèmes de commnications LBC 14xx/x0 U40 - Atténaters, et LBC 1431/10 - Sélecter de sorces LBC 14xx/x0 U40 - Atténaters, et LBC 1431/10 - Sélecter de sorces www.boschsecrity.fr Versions 12 W, 36 W et

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

TP Détection d intrusion Sommaire

TP Détection d intrusion Sommaire TP Détection d intrusion Sommaire Détection d intrusion : fiche professeur... 2 Capteur à infra-rouge et chaîne de mesure... 4 Correction... 14 1 Détection d intrusion : fiche professeur L'activité proposée

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

Cours d électrocinétique :

Cours d électrocinétique : Universié de Franche-Comé UFR des Sciences e Techniques STARTER 005-006 Cours d élecrocinéique : Régimes coninu e ransioire Elecrocinéique en régimes coninu e ransioire 1. INTRODUCTION 5 1.1. DÉFINITIONS

Plus en détail

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3 Chapire Eercices de snhèse 6 CHAPITRE EXERCICES..a), ±,55 b) 97,75 ±,455 c) 95,5 ±,475.±,6π cm.a) 44,, erreur absolue de,5 e erreur relaive de, % b) 5,56, erreur absolue de,5 e erreur relaive de,9 % 4.a)

Plus en détail

LBC 341x/0 - Enceintes

LBC 341x/0 - Enceintes Systèmes de commnications LBC 41x/ - Enceintes LBC 41x/ - Enceintes www.boschsecrity.fr Reprodction vocale et msicale hate fidélité Plage de fréqences étende Entrées 8 ohms et 1 V réglables Enceinte compacte

Plus en détail

Easy Series Système de sécurité

Easy Series Système de sécurité Systèmes d'alarme intrsion Easy Series Système de sécrité Easy Series Système de sécrité www.boschsecrity.fr Prend en charge jsq'à 32 points d'entrée L'analyse intelligente des alarmes pemert la rédction

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Cahier technique n 114

Cahier technique n 114 Collecion Technique... Cahier echnique n 114 Les proecions différenielles en basse ension J. Schonek Building a ew Elecric World * Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

Cahier technique n 141

Cahier technique n 141 Collecion Technique... Cahier echnique n 141 Les perurbaions élecriques en BT R. Calvas Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés à l inenion des ingénieurs e echniciens

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B3510--II APPLIICATIIONS DE TRANSDUCTEURS A ULTRASONS MANUEL D IINSTRUCTIIONS POUR L ETUDIIANT Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Guide. Solution simplifiée. Solution simplifiée, c est. Votre guide pour la mise en place rapide et facile de régimes de garanties collectives

Guide. Solution simplifiée. Solution simplifiée, c est. Votre guide pour la mise en place rapide et facile de régimes de garanties collectives Solion simplifiée, c es facile rapide flexible Solion simplifiée Gide Vore gide por la mise en place rapide e facile de régimes de garanies collecives La vie es pls radiese sos le soleil. Table des maières

Plus en détail

B34 - Modulation & Modems

B34 - Modulation & Modems G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / Caracérisiques d'un canal de communicaion B34 - Modulaion & Modems - Définiions * Half Duplex ou simplex : ransmission un sens à la fois ; exemple : alky-walky

Plus en détail

mettez le casque et savourez votre calme! Réduction active des bruits de fond (ANC):

mettez le casque et savourez votre calme! Réduction active des bruits de fond (ANC): & pls03/ 2014 Une conversation de vive voix en dit pls qe mille corriers électroniqes Page 3 Série Jabra Evolve Pages 4 5 Micros-casqes UC Pages 6 7 freevoice SondPro 355 Page 8 Jabra PRO925/935 Page 9

Plus en détail

Filtrage optimal. par Mohamed NAJIM Professeur à l École nationale supérieure d électronique et de radioélectricité de Bordeaux (ENSERB)

Filtrage optimal. par Mohamed NAJIM Professeur à l École nationale supérieure d électronique et de radioélectricité de Bordeaux (ENSERB) Filrage opimal par Mohamed NAJIM Professeur à l École naionale supérieure d élecronique e de radioélecricié de Bordeaux (ENSERB) Filre adapé Définiions Filre adapé dans le cas de brui blanc 3 3 Cas d un

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Enregistreur numérique Divar

Enregistreur numérique Divar Vidéo Enregistrer nmériqe Divar Enregistrer nmériqe Divar www.boschsecrity.fr Versions 6, 9 et 16 voies Technologie en option Enregistrement, lectre et archivage simltanés Contrôle des caméras AtoDome

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION , Chapire rminale S NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION I TRANSMISSION DE L'INFORMATION ) Signal e informaion ) Chaîne de ransmission de l informaion La chaîne de ransmission d informaions es

Plus en détail

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite DOCUMENT DE TRAVAIL 2003-12 Impac du vieillissemen démographique sur l impô prélevé sur les rerais des régimes privés de reraie Séphane Girard Direcion de l analyse e du suivi des finances publiques Ce

Plus en détail

Même si les conditions de travail sont variées suivant les bassins de navigation et les entreprises, force est

Même si les conditions de travail sont variées suivant les bassins de navigation et les entreprises, force est N 32 / Décembre 2011 EUROPE & INTERNATIONAL Informaions CNBA Ediorial Miex faire respecer nos drois Même si les condiions de ravail son variées sivan les bassins de navigaion e les enreprises, force es

Plus en détail

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro Systèmes d'alarme intrsion ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro www.boschsecrity.fr Covertre de détection 8 m x 5 m, avec ne sélection de covertre rédite à 8

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Description d'une liaison

Description d'une liaison escription d'une liaison I. Constitution d'une liaison...2 II. Modes d'exploitation...2 III. Normalisation des jonctions...2 III.1. Norme V28 (RS232) 3 III.2. Norme V11 (RS422 et RS485) 4 IV. Liaison V24

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD

Université Technique de Sofia, Filière Francophone d Informatique Notes de cours de Réseaux Informatiques, G. Naydenov Maitre de conférence, PhD LA COUCHE PHYSIQUE 1 FONCTIONS GENERALES Cee couche es chargée de la conversion enre bis informaiques e signaux physiques Foncions principales de la couche physique : définiion des caracérisiques de la

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: 70 77 73 03/

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW Version 1.2 Gide de conception et de mise en œvre H12388.2 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié

Plus en détail

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES instrumentation III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES Spectrophotomètres UV/visibles 2 à 4 Spectrophotomètres visibles 5 à 7 0100100100100100011100110100100100100100 110100100100100100 011100110100100100100100 00100100100100011100110100100100100100

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Conettix D6100IPv6. Systèmes d'alarme intrusion Conettix D6100IPv6. www.boschsecurity.fr

Conettix D6100IPv6. Systèmes d'alarme intrusion Conettix D6100IPv6. www.boschsecurity.fr Systèmes d'alarme intrsion Conettix D6100IPv6 Conettix D6100IPv6 www.boschsecrity.fr Jsq'à 3 200 raccordements en résea local (LAN) o étend (WAN) Dex lignes por les commnications de résea téléphoniqe commté

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12347.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins :

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins : La complémentaire santé des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ la réponse santé adaptée à vos besoins por faciliter votre accès ax soins : avec le tiers payant por ne pls avancer vos frais

Plus en détail

Conettix D6600 Récepteur/passerelle

Conettix D6600 Récepteur/passerelle Systèmes d'alarme intrsion Conettix D6600 Récepter/passerelle Conettix D6600 Récepter/passerelle www.boschsecrity.fr 32 lignes por les commnications sr le résea téléphoniqe pblic commté (RTPC) avec adio

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance. ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113 Email Academy 2012 L'emailing et les noveax canax internet La législation de l'emailing et des bases de données Vendre par l'emailing Améliorer la délivrabilité de ses emailing Développer son email en

Plus en détail

H E L I O S - S T E N H Y

H E L I O S - S T E N H Y Générateurs Electriques Hybrides 100% prêts à l'emploi H E L I O S - S T E N H Y E C O - U P S - SI & H E L I O S - P A D - 2 5 0 - SC- 24 H E L I O S - S P V - 6 E T 9 Modèles présentés: HELIOS-STENHY-SI-3000-220-..+HELIOS-PAD-750-SR-48

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

FLEXIDOME IP starlight 7000 VR

FLEXIDOME IP starlight 7000 VR Vidéo www.boschsecrity.fr Excellentes performances par faible lminosité (sensibilité à la coler de 0,017 lx) Analyse de la scène basée sr le conten por optimiser le traitement des images La rédction intelligente

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail