Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux"

Transcription

1 Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux masseurs kinésithérapeutes libéraux 1

2 sommaire p 3 - méthode p 4 - remarques générales p 5 - l accessibilité p 6 - données départementales et régionales p 7 - carte : localisation des médecins généralistes libéraux p 8 - carte : densité des médecins généralistes libéraux p 9-1ère partie du commentaire des cartes des médecins généralistes libéraux p 10-2ème partie du commentaire des cartes des médecins généralistes libéraux p 11 - carte : localisation des infirmiers libéraux p 12 - carte : densité des infirmiers libéraux p 13-1ère partie du commentaire des cartes des infirmiers libéraux p 14-2ème partie du commentaire des cartes des infirmiers libéraux p 15 - carte : localisation des chirurgiens-dentistes libéraux p 16 - carte : densité des chirurgiens-dentistes p 17-1ère partie du commentaire des cartes des chirurgiens-dentistes libéraux p 18-2ème partie du commentaire des cartes des chirurgiens-dentistes libéraux p 19 - carte : localisation des masseurs-kinésithérapeutes libéraux p 20 - carte : densité des masseurs-kinésithérapeutes libéraux p 21-1ère partie du commentaire des cartes des masseurs-kinésithérapeutes libéraux p 22-2ème partie du commentaire des cartes des masseurs-kinésithérapeutes libéraux p 23 - pour conclure 2

3 méthode méthode Quatre professions de santé sont étudiées : - les médecins-généralistes - les infirmiers - les chirurgiens dentistes, - les masseurs kinésithérapeutes. Seuls les praticiens libéraux de ces quatre catégories ont été pris en compte Pour chaque profession de santé trois types de document ont été construits : - une carte avec la représentation du nombre de praticiens par commune ( avec des cercles proportionnels). Dans le commentaire cette carte est souvent appelé carte des chiffres bruts -une planche présentant les densités de praticiens pour habitants avec une carte pour les Pays et une autre pour les EPCI*. - un commentaire basé en premier lieu sur les classes constituées par la carte des densités par Pays, enrichi par les informations des autres cartes. Les données sont issues du fichier ADELI géré par la DRASS. * EPCI : Établissement public de Coopération Intercommunale = Communauté de Communes (abréviation cdc) Communautés d Agglomération Nous remercions la DRASS et l ORS Poitou-Charentes pour la participation à l élaboration de ce document. Des études complémentaires sont disponibles sur le site de l ORS Poitou-Charentes. 3

4 Remarques générales - globalement le nombre de médecins généralistes (libéraux et salariés) n a jamais été aussi important qu actuellement. Cependant un nombre important va partir à la retraite entre 2002 et 2010, ( ce phénomène ne sera pas compensé par les entrées dans la profession) et la répartition géographique est très inégalitaire que ce soit au niveau national, régional et départemental. Par rapport à la population et selon une certaine logique les praticiens sont plus nombreux sur les espaces de peuplement (agglomération, unités urbaines,chefs-lieux de cantons ). Mais «les zones rurales isolées sont parfois mieux dotées que certaines périphéries de grandes villes. En moyenne les couronnes périurbaines (communes de banlieue et de grandes banlieues) ont des densités inférieures à celles des communes rurales»(1) : il ne faut pas oublier ce phénomène quand on regarde les cartes de densité de praticiens : en général, les communautés d agglomération ont des chiffres de densité élevés mais les disparités peuvent être fortes entre communes ou entre quartiers. - les disparités géographiques (mais aussi sociales) «tendent à s accroître et remettent ainsi en cause l égalité des chances devant la santé alors même que la santé est un des piliers fondamentaux du service public» (1) - les professionnels de santé ont une totale liberté d installation. «Dès lors leur localisation sur le territoire national est bien moins guidée par les impératifs de santé, les données épidémiologiques et les besoins de santé réels que par des aspirations individuelles déconnectées de ces besoins»(1). Ainsi les professionnels de santé libéraux sont plus nombreux dans les régions du sud de la France (exception faite de l Ile de France), ils s installent plus facilement dans les centre-villes que dans les banlieues. Au niveau de la région Poitou-Charentes, l effet littoral (côte charentaise) est très visible sur toutes les cartes. - concernant les zones littorales, il faut également souligner les variations très importantes de population selon les saisons : il pourrait être intéressant de savoir si les professionnels de santé vivent aussi cette saisonnalité dans leur pratique professionnelle. (1) Avis et rapports du CES - Aménagement du territoire et établissements de santé - M.Picard

5 L accessibilité Les commentaires mettent tous en évidence le problème de l accès géographique : les «trous» sur les cartes de localisation (carte des chiffres bruts ) correspondent aux secteurs où il faut faire un nombre significatif de kilomètres pour consulter. Selon le type de population ce fait peut constituer un problème : «pour des population peu mobiles, notamment les personnes âgées en zone rurale isolée la distance d accès peut constituer un obstacle dès le premier kilomètre à parcourir Ainsi, en zone rurale, le recours au système de soins est inférieur à celui observé en ville»(1). La région Poitou-Charentes est largement concernée par le phénomène de vieillissement de la population en zone rurale : pour tous les espaces peu peuplés et par une population vieillissante, rurale, l enjeu est d assurer un service de soins adéquat : «dans certains cas ni l augmentation absolue du nombre de médecins ni même l amélioration de leur répartition géographique ne peuvent suffire à autoriser une accessibilité optimale aux services de soins»(1). Une meilleure accessibilité peut-être obtenue par d autres politiques : réseau de transport (infrastructures, transport collectif..), maison de santé.. voire réactivation d un lien social par l intermédiaire des associations.. (2) (1) Avis et rapports du CES - Aménagement du territoire et établissements de santé - M.Picard 2004 (2) un phénomène peut être évoqué à ce propos : dans les campagnes le lien inter-générationnel encore présent a tendance à se dégrader : traditionnellement les filles et/ou belles-filles prenaient en charge les aînés vieillissants, les familles restant assez proches géographiquement. De plus en plus, les enfants s éloignent géographiquement, les femmes travaillent et cette solidarité inter-générationnelle s effrite. 5

6 Données départementales et régionales chiffres bruts densité pour habitants médecins généralistes libéraux chirurgiens dentistes libéraux médecins généralistes libéraux masseurs kinésithérapeutes libéraux chirurgiens dentistes libéraux infirmiers libéraux population en 1999 Poitou-Charentes Charente Charente Maritime Deux-Sèvres Vienne masseurs kinésithérapeutes libéraux infirmiers libéraux Poitou-Charentes 116,0 50,2 60,5 85,9 Charente 103,9 54,5 44,8 73,3 Charente Maritime 129,8 56,9 82,4 105,9 Deux-Sèvres 99,6 40,9 51,7 81,9 Vienne 121,3 45,1 51,1 71,9 L examen des données montre que l effet littoral se retrouve au niveau départemental : que ce soit pour les chiffres bruts ou pour les densités, la Charente Maritime a les indicateurs les plus élevés avec des écarts très importants pour les médecins généralistes libéraux et les masseurs kinésithérapeutes libéraux. A l inverse, les Deux-Sèvres et la Charente ont des indicateurs faibles avec un nombre particulièrement faible de chirurgiens dentistes libéraux dans les Deux-Sèvres et de masseurs kinésithérapeutes libéraux en Charente. 6

7 Localisation médecins 7

8 Densité de médecins 8

9 Espace où la densité de Commentaire médecins médecins (1) généralistes libéraux est la plus forte CA du Pays Royannais CA de Poitiers CA Pays Rochefortais CA de La Rochelle Pays Chauvinois Pays de l Ile de Ré L effet littoral est marqué : le nombre brut de médecins généralistes libéraux est élevé sur les côtes charentaises qui sont aussi des espaces de peuplement important tout comme la CA de Poitiers. Le Pays Chauvinois est plus atypique dans la mesure où sa population est moins importante. La carte des EPCI amène une information intéressante pour le Pays Rochefortais : l offre de médecins généralistes est nettement plus importante sur le territoire de la communauté d agglomération que sur la partie sud du Pays. Espace à forte densité de médecins généralistes libéraux CA de Niort CA du Pays Châtelleraudais Pays Marennes-Oléron Pays de Saintonge Romane Pays des Six Vallées Pays Civraisien Pays Montmorillonnais Pays de Vienne et Moulière CA du Grand Angoulême Commentaire médecins 1 Les deux communautés d agglomération (Châtelleraudais et Niort ) ont bien entendu un nombre brut de médecins généralistes libéraux et une population importante tout comme le Pays de Saintonge Romane. Pour les Six Vallées, le Civraisien et le Montmorillonais, le nombre de médecins généralistes est moins important. Pour le Civraisien et le Montmorillonais, il y a des espaces sans médecins généralistes : nous sommes dans la situation où bien que le chiffre de densité soit relativement bon, il peut y avoir des problèmes d accessibilité. Pour le Pays Marennes-Oléron, on remarque une nette différenciation à l avantage de l île d Oléron : le nombre brut des médecins généralistes libéraux y est très élevé (sur la carte des EPCI l île d Oléron apparaît dans la classe des meilleures densités). Le Pays de Saintonge Romane et les Pays du Sud de la Vienne présentent également d importantes disparités entre EPCI. 9

10 Espace à faible densité de médecins généralistes libéraux Espace où la densité de médecins généralistes libéraux est la plus faible Pays de Charente Limousine Pays Ruffécois Pays Ouest-Charente- Pays du Cognac Pays de Haute Saintonge Pays des Vals de Saintonge Pays d Aunis Pays de la Vallée du Clain Pays de Vals de Gartempe Commentaire médecins 2 Pays du Haut-Poitou Pays de Gâtine Pays du Haut Val de Sèvre Pays d Entre Touvre et Charente Pays Mellois Pays Loudunais Pays du Bocage Bressuirais Pays Thouarsais Pays d Horte et Tardoire Pays Sud-Charente Des territoires ruraux avec un faible nombre de médecins : - Charente-Limousine, Ruffécois, Haute-Saintonge, Vals de Saintonge Vals de Gartempe. Les disparités entre les EPCI y sont souvent importantes. Sur ces territoires, l accès géographique au médecin généraliste peut être problématique - Le Pays d Aunis, la Vallée du Clain, et le Pays Ouest-Charente- Pays du Cognac ont un nombre plus élevé de médecins généralistes libéraux, mais là aussi avec des disparités inter- EPCI : Ainsi Cognac est nettement avantagé tout comme la partie est du Pays d Aunis. La quasi-totalité des territoires des Deux-Sèvres (excepté la CA de Niort) et les territoires voisins du Nord de la Vienne, le Sud de la Charente comptent dans l ensemble moins de 93 médecins pour habitants. Si l on examine la carte des chiffres bruts les situations ne sont pas les mêmes : - les deux pays du sud de la Charente, le Loudunais, le Haut- Poitou et le Mellois ont un nombre assez faible de médecins, les disparités entre les EPCI ne sont pas très marquées (sauf pour la CDC de Chalais dans le sud Charente). Là encore on retrouve le problème de l accès géographique aux soins - pour les autres territoires des Deux-Sèvres plus peuplés que le groupe précédent, le nombre de médecins généralistes est plus important. Les disparités entre les EPCI sont marqués pour le Pays de Gâtine et moins importantes pour les autres pays. L accès géographique peut être à étudier pour certaines portions de ces territoires. 10

11 Localisation infirmiers 11

12 Densité infirmier 12

13 Densité d infirmiers libéraux la plus élevée Pays de l Ile de Ré CA du Pays Rochefortais Pays Rochefortais Pays de Marennes Oléron CA du Pays Royannais Commentaire infirmier 1 On retrouve ici nettement l attrait des professions de santé pour le littoral (phénomène national). Ces pays connaissent également une concentration de populations âgées (particulièrement pour le Royannais). Il n y a pas de fortes disparités entre les différentes EPCI. Seules, les communautés de communes de Sud Charente (sud de Rochefort) et du Bassin de Marennes présentent des densités plus faibles. Densité d infirmiers libéraux élevée Pays des Vals de Gartempe Pays Montmorillonnais Pays de Charente Limousine Pays Ruffécois Pays des Vals de Saintonge Pays de Saintonge Romane Pays d Aunis CA de La Rochelle CA de Niort Pays du Haut Val de Sèvre Pays Mellois Géographiquement l ensemble de ces Pays constitue une diagonale est-ouest assez remarquable. Cependant si l on met en parallèle la carte du nombre brut d infirmiers libéraux, les situations varient : -sur la partie est de la diagonale (sud Vienne nord Charente et Pays Mellois) les infirmiers libéraux sont peu nombreux : combiné avec une population faible, les taux de couverture sont bons, reste à se poser la question de l accès aux soins dans ces secteurs : la carte des EPCI montre nettement de fortes disparités. -sur la partie ouest de la diagonale (intérieur nord des terres de Charente-Maritime, sud-deux-sèvres) le nombre d infirmiers libéraux est important : ce sont également des territoires aux populations importantes en volume. Les disparités entre les EPCI sont nettement moins marquées. 13

14 Densité d infirmiers libéraux faible Pays Loudunais Pays du Haut Poitou Pays des Six Vallées Pays Chauvinois Pays Civraisien Pays de Gâtine Pays d Entre Touvre et Charente Pays d Horte et Tardoire Pays Sud Charente Pays de Haute Saintonge Pays de Gâtine Il s agit des pays du sud des deux départements des Charentes, de la partie ouest de la Vienne et de la Gâtine. Cette situation caractérise deux grands types d espaces : - les zones péri-urbaines de Poitiers et d Angoulême : la population y est importante du fait de la péri-urbanité et souvent jeune. Le nombre brut d infirmiers libéraux est élevé (sauf pour le Haut-Poitou). Quant aux disparités inter-epci les situations sont très variables. Commentaire infirmier 2 - les pays ruraux du Loudunais, de Gâtine, du Civraisien, de Sud Charente et d Horte et Tardoire : le nombre brut d infirmiers libéraux y est nettement plus faible que le sous-groupe précédent et parallèlement ce sont des secteurs moins peuplés avec une population âgée importante. La carte des chiffres bruts montre qu il y a de grands espaces sans infirmiers libéraux à l intérieur de ces Pays : le problème de l accès aux soins doit être pris en compte sur ces espaces. Les disparités inter-epci sont d ailleurs fortes. Densité d infirmiers libéraux très faible Pays du Bocage Bressuirais Pays Thouarsais CA du Pays Châtelleraudais Pays de Vienne et Mouli ère CA de Poitiers CA du Grand Angoulême Pays Ouest Charente Pays du Cognac Cette situation caractérise les pôles urbains de la Vienne, les Pays du nord Deux-Sèvres et le Pays Ouest-Charente. Ces espaces sont des espaces jeunes (un peu moins pour le Thouarsais) avec une population importante. Le nombre brut d infirmiers libéraux est important mais la couverture géographique est variée : ainsi sur l ouest du Pays Thouarsais le service est uniquement présent à Argenton-Château. Pour le Pays Ouest-Charente Pays du Cognac, c est la partie nord est qui est nettement défavorisée. Pour l axe Poitiers-Châtellerault il n y a pas de problème d accès géographique aux soins, dans la mesure où pratiquement toutes les communes disposent de ce service 14

15 Localisation dentiste 15

16 Densité dentiste 16

17 Les plus fortes densités de chirurgiens dentistes libéraux Pays de l Ile de Ré CA de La Rochelle CA du Pays Royannais CA du Grand Angoulême Commentaire dentiste 1 L effet littoral est encore remarquable même si il est moins marqué que pour d autres professions de santé. Sur l ensemble de ces territoires le nombre brut de chirurgiens dentistes libéraux est élevé. Vu l adéquation des périmètres Pays/EPCI, la carte des EPCI ne nous amène aucune information supplémentaire. De fortes densités de chirurgiens dentistes libéraux CA du pays Châtelleraudais CA de Poitiers Pays des Six Vallées CA de Niort CA du Pays Rochefortais Pays Rochefortais Pays de Saintonge Romane Pays Ouest-Charente Pays du Cognac Pays d Horte et Tardoire Si l on excepte le pays d Horte et Tardoire nous avons des territoires fortement peuplés. Parallèlement, ces territoires ont un nombre élevé de chirurgiens dentistes libéraux avec une concentration forte sur les pôles urbains. Ce constat est renforcé par la carte des EPCI : on peut y remarquer des disparités infra-pays comme la différence CA du Rochefortais/Pays du Rochefortais, la très forte densité sur la cdc du Pays Santon (Saintes)/ faibles taux sur les autres cdc du Pays de Saintonge Romane, cdc de Cognac et de la région de Châteauneuf/faibles taux sur les autres cdc du Pays Ouest-Charente Pays du Cognac. 17

18 Des densités faibles de chirurgiens dentistes libéraux Pays du Bocage Bressuirais Pays du Haut Val de Sèvre Pays du Haut-Poitou Pays des Vals de Gartempe Pays Montmorillonais Commentaire dentiste 2 Pays Civraisien Pays Ruffécois Pays des Vals de Saintonge Pays Marennes-Oléron Pays de Haute-Saintonge Pays Sud-Charente Ces Pays ruraux ont un faible nombre de chirurgiens dentistes libéraux et la carte des chiffres bruts montre nettement une concentration sur les pôles urbains (exception faite de l île d Oléron). Ainsi, vue l étendue géographique de ces territoires, l accès géographique aux soins dentaires est certainement problématique. Ce constat est renforcé par la carte des EPCI ainsi l exemple du Pays Ruffécois est assez significatif : trois cdc ( certes peu étendues géographiquement ) n ont pas de chirurgiens dentistes libéraux sur leur territoire alors que la cdc de Ruffec a une densité très élevée. Des densités très faibles de chirurgiens dentistes libéraux Pays Thouarsais Pays de la Vallée du Clain Pays Loudunais Pays de Gâtine Pays des Six Vallées Pays Chauvinois Pays de Vienne et Moulière Pays Mellois Pays d Aunis Pays de Charente Limousine Pays d Entre Touvre et Charente Ce groupe est assez hétéroclite : il s agit à la fois des territoires péri-urbains ( Vienne et Moulière, Vallée du Clain, Entre Touvre et Charente ) peuplés et peu étendus géographiquement et des territoires ruraux. La carte des chiffres bruts montre qu il y a peu de chirurgiens dentistes libéraux sur ces territoires et que la concentration sur les pôles urbains est très forte (ex du Pays Loudunnais). Les disparités entre les EPCI existent mais elles sont nettement moins marquées que pour le groupe précédent. 18

19 localisation MK 19

20 Densité masseurs kiné 20

21 Densité de masseurskinésithérapeutes commentaire partie 1 libéraux élevée Pays de l Ile de Ré CA du Pays Rochefortais CA de La Rochelle Pays Rochefortais Pays de Marennes Oléron CA du Pays Royannais C est pour cette profession de santé que l effet littoral est le plus visible et le plus complet puisque ce sont tous les territoires littoraux et seulement eux. La carte des chiffres bruts montre également cette très bonne situation à l exception d un Commentaire secteur au 1 masseur sud de Rochefort. La carte des EPCI complète ce constat : on retrouve la dichotomie à l intérieur du Pays Rochefortais entre la CA et le reste du territoire. Parallèlement le Pays Marennes-Oléron connaît le même type de situation avec l île d Oléron nettement favorisée par rapport à la partie continentale du Pays. Densité de masseurskinésithérapeutes libéraux assez élevée Pays du Haut Poitou CA du Pays Châtelleraudais CA de Poitiers Pays Civraisien CA de Niort Pays d Aunis Pays de Saintonge Romane Pays Ouest Charente- Pays du Cognac CA du Grand Angoulême A l exception du Pays Civraisien ce sont des territoires peuplés avec trois communautés d agglomération, les territoires dynamiques de Charente-Maritime et ceux de Charente. Les masseurs kinésithérapeutes sont nombreux avec une concentration sur les pôles urbains (particulièrement visible sur Saintes ou Cognac). Il en résulte des disparités infra-pays assez marquées : l accès géographique à ce type de service peut poser des problèmes. 21

22 Densité de masseurskinésithérapeute s libéraux assez faible commentaire partie 2 Pays des Vals degartempe Pays Chauvinois Pays des Six Vallées Pays Montmorillonnais Pays Ruffécois Pays des Vals de Saintonge Pays de Haute Saintonge Pays du Bocage Bressuirais Pays Thouarsais Pays de Gâtine Pays du Haut Val de Sèvre Ce sont des territoires ruraux où les dynamiques de populations ne sont pas les mêmes (plus dynamiques sur le nord des Deux-Sèvres). Il y a peu de masseurskinésithérapeutes libéraux avec une concentration forte sur les pôles urbains. Commentaire Ainsi masseur les 2 disparités entre les EPCI d un même Pays sont souvent fortes et l on peut remarquer aussi le nombre important d EPCI qui ne disposent pas de ce service. (EPCI Pays Ruffécois, Haut Val de Sèvre, Gâtine ). Pour ces deux groupes, le problème de l accès géographique aux soins peut devenir primordial, surtout quand la population vieillit, les soins prodigués par les masseurs kinésithérapeutes deviennent nécessaires. Pour cerner complètement le phénomène, il conviendrait de connaître la part des praticiens se déplaçant à domicile et les secteurs géographiques qu ils couvrent. Densité masseurskinésithérapeutes libéraux très faible Pays Mellois Pays d Entre Touvre et Charente Pays d Horte et Tardoire Pays de Charente Limousine Pays Sud Charente Pays de Vienne et Moulière Pays Loudunais Il s agit de territoires péri-urbains (Entre Touvre et Charente, Vienne et Moulière, Vallée du Clain) et les territoires ruraux «périphériques» est de la Charente nord de la Vienne. Le nombre de masseurs-kinésithérapeutes est particulièrement faible dans l est de la Charente et ces praticiens sont concentrés sur les pôles urbains. On peut aussi remarquer le cas du Pays Loudunais pour lequel on ne trouve pas de masseurkinésithérapeute libéral en dehors de la ville-centre. La carte des EPCI montre que les disparités entre les EPCI ne sont pas très marquées. Le Pays de Vienne et Moulière est dans une situation particulière du fait de la proximité de Poitiers. 22

23 Pour conclure : Les différentes cartes présentées et les commentaires dans cette étude ne peuvent pas refléter à eux-seuls l accès aux soins. Ils présentent la situation pour quatre professions de santé par l entrée des territoires et à ce titre offrent une vision des disparités entre eux. La lecture transversale (les quatre professions de santé examinée sur un pays) est également intéressante : on trouve plusieurs cas de figures, parmi ces cas : Les Pays «cohérents» (taux les plus faibles ou taux les plus forts pour chaque indicateur) : exemple: le Pays Thouarsais a les plus faibles taux pour les 4 professions de santé, le Pays de l Ile de Ré a les taux les plus forts pour les 4 professions de santé Les Pays «bigarrés» (les taux varient selon les professions de santé) : exemple : le Pays Ouest-Charente-Pays du Cognac a un faible taux de d infirmiers libéraux généralistes libéraux, un taux assez faible de médecins généralistes et des taux plutôt élevés de chirurgiens dentistes libéraux et de masseurs kinésithérapeutes libéraux. Les cartes des EPCI montrent les écarts internes au Pays, et certaines phénomènes sont marquants sur toutes les cartes : Exemple : la cdc Sud Charente (partie sud du Pays Rochefortais) et la cdc du Bassin de Marennes (partie continentale du Pays Rochefortais) ont toujours des taux inférieurs à ceux de leur pays d appartenance : on peut tenir compte de ce phénomène dans l élaboration des actions, ce qui impliquerait une coopération entre pays. Pour toutes précisions: Les cartes de ce document sont téléchargeables sur la base cartes et graphiques de l IAAT (accessible par le site de l IAAT et celui du SIR) 23

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Cette étude a été réalisée en collaboration entre les services de l Agence Régionale de Santé (ARS), Mme Anne ROUSSEL, statisticienne

Plus en détail

Services et immeubles d'etat Justice, Police, Administration...

Services et immeubles d'etat Justice, Police, Administration... Services et immeubles d'etat Justice, Police, Administration... Hôtel de Police La Rochelle (17) Construction d un hôtel de police Maître d Ouvrage: SGAP Sud Ouest Mission: Programmation (2013) Sous préfecture

Plus en détail

La Gestion des bases de données en Poitou-Charentes. RésoT Alsace 6 janvier 2012

La Gestion des bases de données en Poitou-Charentes. RésoT Alsace 6 janvier 2012 La Gestion des bases de données en Poitou-Charentes RésoT Alsace 6 janvier 2012 Deux-Sèvres 365.000 hbts Tourisme : 82ème Niort & le Marais Poitevin Charente-Maritime 620.000 hbts Tourisme : 2ème (8,5

Plus en détail

SECTION REGIONALE INTERMINISTERIELLE D ACTION SOCIALE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES

SECTION REGIONALE INTERMINISTERIELLE D ACTION SOCIALE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES SECTION REGIONALE INTERMINISTERIELLE D ACTION SOCIALE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES Madame, Monsieur, Objet : CHEQUES-CULTURE 2014 Affaire suivie par : Présidente SRIAS 05.49.47.24.56 ou 06.70.29.10.63

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL 2014CP0056 POITOU-CHARENTES I.8 COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 14 mars 2014

CONSEIL RÉGIONAL 2014CP0056 POITOU-CHARENTES I.8 COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 14 mars 2014 CONSEIL RÉGIONAL 2014CP0056 POITOU-CHARENTES I.8 Réception à la Préfecture de la Vienne : 17/03/14 Affichage à la Maison de la Région : 18/03/14 ID Télétransmission : 086-238600019-20140314-9187-DE-1-1

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

hier aujourd hui Mot du Directeur De Rivaud à Aboville

hier aujourd hui Mot du Directeur De Rivaud à Aboville B U R E A U D U S E R V I C E N A T I O N A L D E P O I T I E R S Mot du Directeur La loi n 97-1019 du 28 octobre 1997 portant réforme du service national a suspendu la conscription et instauré un service

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Insertion sociale et professionnelle des jeunes : les dispositifs, les acteurs et les droits

Insertion sociale et professionnelle des jeunes : les dispositifs, les acteurs et les droits Insertion sociale et professionnelle des jeunes : les dispositifs, les acteurs et les droits Un outil pour les professionnels de l insertion Des informations utiles pour les jeunes crédit photos : photothèque

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

La liste de nos envies... se trouve en librairie

La liste de nos envies... se trouve en librairie La liste de nos envies... se trouve en librairie entrer Ce que vous avez entre les mains, vous ne le savez pas encore, est une arme contre l oppression, un formidable outil pour la liberté. Morceaux de

Plus en détail

Des Grands Prix, oui mais pourquoi?

Des Grands Prix, oui mais pourquoi? Grands Prix Des Grands Prix, oui mais pourquoi? Pour valoriser les professionnels les plus remarquables et créer une émulation parmi tous les acteurs du tourisme. Pour permettre à la Charente-Maritime

Plus en détail

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON?

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? B.H. Nicot 1 Juin 2005 «Entre 1990 et 1999, le rural en France métropolitaine a connu une croissance démographique de 4,2 % sur la période, tandis que l urbain ne croissait

Plus en détail

Tel. 05.49.55.65.82. 15 Rue Arthur Ranc - BP 539 86020 POITIERS CEDEX

Tel. 05.49.55.65.82. 15 Rue Arthur Ranc - BP 539 86020 POITIERS CEDEX Panorama Economique et Social du Transport Routier en région Poitou-Charentes 2007 15 Rue Arthur Ranc - BP 539 86020 POITIERS CEDEX Tel. 05.49.55.65.82 ort@i-carre.net - www.ort-poitou-charentes.asso.fr

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

Responsabilité Sociale de l Entreprise 2012

Responsabilité Sociale de l Entreprise 2012 R Responsabilité Sociale de l Entreprise 2012 A P P O R T G R O U P E C R É D I T M U T U E L O C É A N Le Crédit Mutuel agit pour la protection de l environnement en imprimant ce document sur du papier

Plus en détail

Mesures Agro-Environnementales

Mesures Agro-Environnementales 02 Mesures Agro-Environnementales LES DISPOSITIFS MAE Dispositif A C est le dispositif national de la Prime Herbagère Agro-Environnementale (PHAE 2). Dispositif B : C est le dispositif de la Mesure Agro

Plus en détail

Compas études. compas. Les enjeux du vieillissement. n 7 - juin 2013

Compas études. compas. Les enjeux du vieillissement. n 7 - juin 2013 n 7 - juin 2013 Compas études compas Au service du sens Les enjeux du vieillissement La population française vieillit. Ce phénomène n est pas nouveau mais le processus va s accélérer dans les années à

Plus en détail

PRIX DE CESSION DES 100 DERNIERES TRANSACTIONS DE CABINETS DENTAIRES

PRIX DE CESSION DES 100 DERNIERES TRANSACTIONS DE CABINETS DENTAIRES PRIX DE CESSION DES 100 DERNIERES TRANSACTIONS DE CABINETS DENTAIRES étudiées par Interfimo Edition de janvier 2015 disponible sur www.interfimo.fr Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle,

Plus en détail

2015CP0049 POITOU-CHARENTES I.4 COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 27 mars 2015

2015CP0049 POITOU-CHARENTES I.4 COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 27 mars 2015 CONSEIL RÉGIONAL 2015CP0049 POITOU-CHARENTES I.4 Réception à la Préfecture de la Vienne : 31 mars 2015 Affichage à la Maison de la Région : 01/04/15 ID Télétransmission : 086-238600019-20150327-14248-DE-1-1

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

ANNEXE 1 BILAN BRDE BRDI 2009 BOURSES REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE Comité Régional du 26 janvier 2009 avec un Avis Favorable Civilité du porteur Structure support Code Prénom et nom du porteur Ville

Plus en détail

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o

Plus en détail

Créer son entreprise, créer son emploi en Poitou-Charentes avec l Adie

Créer son entreprise, créer son emploi en Poitou-Charentes avec l Adie Créer son entreprise, créer son emploi en Poitou-Charentes avec l Adie Edito Avec son 5000ème microcrédit remis par la présidente nationale de l'adie, Catherine Barbaroux, et Jean- François Macaire, Président

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 La Lettre de la DRASS N 2006-03-L Avril 2006 Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 Au 31 décembre 2003, 40 000 rhônalpins sont affi liés à l assurance maladie par le dispositif

Plus en détail

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012 N 6 Juillet 2012 Les professions de santé à mayotte et à la réunion au 1er janvier 2012 Service Etudes et Statistiques Direction de la Stratégie et de la Performance Agence de Santé Océan Indien 1 Directeur

Plus en détail

Garder et faire garder son enfant

Garder et faire garder son enfant Garder et faire garder son enfant Nathalie Blanpain* L arrivée d un enfant au sein d un foyer est pour ses parents un événement majeur générateur de changements en termes de rythme de vie et d organisation,

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA SANTE Poitou-Charentes ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES Enquête auprès des établissements de Poitou-Charentes Etude commanditée

Plus en détail

Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes

Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes ATMO Poitou-Charentes, centre régional de surveillance de la qualité de l air Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes Crédit-photo : Gérard Sulmont (RNSA) Référence : POLN_EXT_12_193

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

la lettre d info De l nion égionale des rofessionnels de anté des Masseurs Kinésithérapeutes du Poitou-Charentes

la lettre d info De l nion égionale des rofessionnels de anté des Masseurs Kinésithérapeutes du Poitou-Charentes la lettre d info De l nion égionale des rofessionnels de anté des Masseurs Kinésithérapeutes du Poitou-Charentes n 2 Juillet 2015 L URPS PC MK s efforce depuis sa création en 2011 : d améliorer la représentativité

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Commission Permanente du 9 octobre 2006

Commission Permanente du 9 octobre 2006 Commission Permanente du 9 octobre 2006 I La Région axe la formation professionnelle sur la qualité et la pérennisation des parcours professionnels ainsi que la recherche en matière de santé - Mise en

Plus en détail

Typologie Commerciale

Typologie Commerciale Schéma de développement commercial de l agglomération Rouen-Elbeuf Diagnostic Schéma de développement commercial de l agglomération de Rouen-Elbeuf Typologie Commerciale Février 2005 Chambre de Commerce

Plus en détail

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales Etab=DR21, TimbreDansAdresse=Non, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Plus en détail

jçíçêáë~íáçå=éí=ãçäáäáí =W=ÇÉë= ÅçãéçêíÉãÉåíë=éäìë=ê~íáçååÉäë=\==

jçíçêáë~íáçå=éí=ãçäáäáí =W=ÇÉë= ÅçãéçêíÉãÉåíë=éäìë=ê~íáçååÉäë=\== = = ëééíéãäêé=omnm= Fiche n MQ= jçíçêáë~íáçå=éí=ãçäáäáí =W=ÇÉë= ÅçãéçêíÉãÉåíë=éäìë=ê~íáçååÉäë=\== = = L Enquête Nationale Trports et Déplacements (ENTD) réalisée en 27- est l occasion de faire le point

Plus en détail

Réalisé par le groupe «Agir ensemble pour la santé mentale au travail» Charente-Maritime

Réalisé par le groupe «Agir ensemble pour la santé mentale au travail» Charente-Maritime Réalisé par le groupe «Agir ensemble pour la santé mentale au travail» Charente-Maritime Accompagner Un évènement traumatique en milieu de travail Préambule Au sein d une entreprise et plus généralement

Plus en détail

Observatoire économique Entreprises conchylicoles du réseau Nautil

Observatoire économique Entreprises conchylicoles du réseau Nautil 2013 Observatoire économique Entreprises conchylicoles du réseau Nautil NORMANDIE BRETAGNE SUD PAYS DE LOIRE - VENDÉE CHARENTE MARITIME GIRONDE Lexique Annuités Remboursement annuel des emprunts (capital

Plus en détail

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 5 L'ACTIVITÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE...

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE SOMMAIRE 1.DIAGNOSTIC REGIONAL DE LA DELIVRANCE DU MEDICAMENT EN AMBULATOIRE... 3 1.1.Les modes d ouverture d une pharmacie... 3 1.2.Le

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

SYNTHÈSE. En 2012, la province Sud compte 16 700 personnes. Le maintien à domicile : solution privilégiée des personnes âgées

SYNTHÈSE. En 2012, la province Sud compte 16 700 personnes. Le maintien à domicile : solution privilégiée des personnes âgées SYNTHÈSE BP 823-98845 Nouméa Nouvelle-Calédonie (687) 27 54 81 isee@isee.nc www.isee.nc Directeur de la publication Alexandre Gautier Conception et réalisation Département publications Synthèse N 3 Édition

Plus en détail

démographie des masseurs-kinésithérapeutes

démographie des masseurs-kinésithérapeutes démographie des masseurs-kinésithérapeutes Île de France - Réunion 95 78 974 93 92 75 94 91 77 75 77 78 91 92 - Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine conseil national de l ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Plus en détail

UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE. pour développer et pérenniser les centres de santé

UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE. pour développer et pérenniser les centres de santé UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE pour développer et pérenniser les centres de santé LES SOINS DE PREMIERS RECOURS CARACTÉRISTIQUES ET RÔLE DES CENTRES DE SANTÉ Les différentes formes d exercice médical regroupé

Plus en détail

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte 2015 INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Professions Libérales Artisans & Commerçants La mutuelle des professions libérales et indépendantes AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS médecin La protection de votre revenu,

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

TERRITOIRES ET SANTE

TERRITOIRES ET SANTE TERRITOIRES ET SANTE UNE REPONSE A L EVOLUTION DE LA DEMOGRAPHIE DES PROFESSIONNELS DE SANTE ET A L AMELIORATION DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : LES MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES GUIDE DE MISE

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE POITIERS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS 2012-2013 1 PRESENTATION de L IFMK 2 L institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) du Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

avocat architecte expert médecin chirurgien dentiste vétérinaire pharmacien infirmier kinésithérapeute étudiant avocat AMPLI-FAMILLE

avocat architecte expert médecin chirurgien dentiste vétérinaire pharmacien infirmier kinésithérapeute étudiant avocat AMPLI-FAMILLE 2015 INDEMNITES JOURNALIERES INVALIDITE PTIA OU DECES HOSPITALISATION RENTE EDUCATION RENTE DE CONJOINT La mutuelle des professions libérales et indépendantes Professions Libérales & Indépendantes AMPLI-FAMILLE

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Contacts presse : Françoise Bololanik - + 33 (0)1 57 72 46 83 06 25 13 73 98 Camille Langevin - + 33 (0)1 57 72 73 36 service.presse@ca-assurances.fr La Médicale (groupe Crédit Agricole

Plus en détail

Contact chargées de mission FEHAP Centre : Magali BASTELICA, magali.bastelica@fehap.fr, 06 45 55 50 12 Nathalie PERPINIAL,

Contact chargées de mission FEHAP Centre : Magali BASTELICA, magali.bastelica@fehap.fr, 06 45 55 50 12 Nathalie PERPINIAL, Contact chargées de mission FEHAP Centre : Magali BASTELICA, magali.bastelica@fehap.fr, 06 45 55 50 12 Nathalie PERPINIAL, nathalie.perpinial@fehap.fr, 06 74 72 73 78 SOMMAIRE Pourquoi la FEHAP intervientelle

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

17 - CHARENTE-MARITIME Répertoire ROCHEFORT AA Zone industrielle de sœurs rue penne vert

17 - CHARENTE-MARITIME Répertoire ROCHEFORT AA Zone industrielle de sœurs rue penne vert ROCHEFORT AA Zone industrielle de sœurs rue penne vert ST PIERRE D'OLERON AA Route des châteliers- 17310 Saint Pierre d Oléron 17300 Rochefort M. Michel Burlet M. Vincent Royer 06 31 51 97 81 06 17 75

Plus en détail

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) en Charente

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) en Charente Charente SolidaritéS www.charentesolidarites.org Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) en Charente Dernière mise à jour le 26/06/2015. Le présent document ne constitue qu un outil de travail. En

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Rapport d activité 2013. DIRECCTE PoitouCharentes

Rapport d activité 2013. DIRECCTE PoitouCharentes 4 1 0 2 Juin DIRECCTE PoitouCharentes Rapport d activité 2013 Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe

Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe La conjoncture immobilière en Guadeloupe est au vert depuis les 6 dernières années. Ce boom immobilier concerne aussi l immobilier d entreprises

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PROFESSION DE CHIRURGIEN DENTISTE EN FRANCE POUR LES CHIRURGIENS DENTISTES À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

Dossier de Presse. mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême. 3 décembre 2012

Dossier de Presse. mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême. 3 décembre 2012 mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême Dossier de Presse 3 décembre 2012 mobili volt, le service d autopartage du GrandAngoulême - 1 sommaire Communiqué de presse... Questions / Réponses...

Plus en détail

COMPTE RENDU D'AUDITION DU PLAN RÉGIONAL DE L'AGRICULTURE DURABLE

COMPTE RENDU D'AUDITION DU PLAN RÉGIONAL DE L'AGRICULTURE DURABLE PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de Poitou-Charentes Service régional de l'économie agricole, de la forêt et de l environnement

Plus en détail

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise.

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. La zone de chalandise : une zone géographique de captation La zone de chalandise, ou zone d attraction, est le territoire géographique dans

Plus en détail

La Ligne Grande Vitesse Tours-Bordeaux et ses effets vus par les acteurs du territoire

La Ligne Grande Vitesse Tours-Bordeaux et ses effets vus par les acteurs du territoire La Ligne Grande Vitesse Tours-Bordeaux et ses effets vus par les acteurs du territoire Rapport d enquête - Décembre 2012 Auteurs : Elodie MANCEAU, LISEA Aziz BOUHEDDA Jean-Baptiste RAY, ARCADIS La Ligne

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION GENERALE... 7 1.1 - LES SOURCES LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE :...7. 1.6.1 - Deux grandes étapes...9

SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION GENERALE... 7 1.1 - LES SOURCES LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE :...7. 1.6.1 - Deux grandes étapes...9 CONSEIL GENERAL ET DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MOSELLE PLAN DEPARTEMENTAL DE L HABITAT DE LA MOSELLE 2012-2017 SOMMAIRE 1 - INTRODUCTION GENERALE... 7 1.1 - LES SOURCES LEGISLATIVE

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

SYMPOSIA 11. Thursday, September 12 th. Room : Salle des conférences à 15h00

SYMPOSIA 11. Thursday, September 12 th. Room : Salle des conférences à 15h00 SYMPOSIA 11 «Offre et accès au système de soins» Thursday, September 12 th Room : Salle des conférences à 15h00 ANISSA AFRITE Town : PARIS, France Job Title : CHARGEE DE RECHERCHE - STATISTICIENNE Company

Plus en détail

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes Démographie des masseurs-kinésithérapeutes AQUITAINE 24 33 47 40 64 24 33 40 47 64 - Conseil national de l Ordre des masseurs-kinésithérapeutes Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

Objet : Remarques de Manufacturiers et exportateurs du Québec sur le régime d assuranceemploi

Objet : Remarques de Manufacturiers et exportateurs du Québec sur le régime d assuranceemploi Le 15 juillet 2013 Madame Rita Dionne-Marsolais Monsieur Gilles Duceppe Coprésidents Commission nationale d examen sur l assurance-emploi Tour de la Place Victoria, C.P. 100 800, rue du Square Victoria,

Plus en détail

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE UITWERKING VAN EEN WIJKMONITORING DIE HET HELE GRONDGEBIED VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

Professions indépendantes

Professions indépendantes Professions indépendantes 6 e ÉDITION mars 2007 Vous envisagez d exercer une activité médicale ou paramédicale à titre libéral en optant pour un régime conventionné auprès de votre CPAM (Caisse primaire

Plus en détail

Problématique : la mutualisation comme solution pour le maintien des services publics en milieu rural

Problématique : la mutualisation comme solution pour le maintien des services publics en milieu rural Évaluation de la politique de soutien du CPER 2007-2013 de la région Centre aux Maisons des services publics, Relais services publics et leur articulation avec les autres entrées de service sur le territoire

Plus en détail

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand Guillaume Wicker Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux IV 1 Je commencerais par cette interrogation : est-il

Plus en détail

Projets de Réussite. Éducative. Guide du porteur de projet

Projets de Réussite. Éducative. Guide du porteur de projet Projets de Réussite Éducative Guide du porteur de projet Pourquoi ce guide? Ce livret pédagogique a pour objectif de sensibiliser la communauté éducative sur les Projets de Réussite Éducative (PRE) mis

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

PRINCIPES DE LA CONSOLIDATION. CHAPITRE 4 : Méthodes de consolidation. Maître de conférences en Sciences de Gestion Diplômé d expertise comptable

PRINCIPES DE LA CONSOLIDATION. CHAPITRE 4 : Méthodes de consolidation. Maître de conférences en Sciences de Gestion Diplômé d expertise comptable PRINCIPES DE LA CONSOLIDATION CHAPITRE 4 : Méthodes de consolidation David Carassus Maître de conférences en Sciences de Gestion Diplômé d expertise comptable SOMMAIRE CHAPITRE I Les fondements de la consolidation

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

L organisation territoriale de la santé en Pays Beauce - Val de Loire

L organisation territoriale de la santé en Pays Beauce - Val de Loire L organisation territoriale de la santé en Pays - Val de Loire Mars 2015 Les études de l Observatoire n 73 Projet porté par l Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher, avec le soutien

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL Vendredi 21 Juin 2013

CONSEIL RÉGIONAL Vendredi 21 Juin 2013 CONSEIL RÉGIONAL Vendredi 21 Juin 2013 POITOU-CHARENTES 2013CR051 Réception à la Préfecture de la Vienne : 26/06/13 Affichage à la Maison de la Région : 26/06/2013 ID Télétransmission : 086-238600019-20130621-6087-DE-1-1

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Plan de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée

DOSSIER DE PRESSE Plan de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée DOSSIER DE PRESSE Plan de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée lundi 18 novembre à 11h30 La lutte contre les cambriolages est une priorité du Ministre de l intérieur, affirmée par le

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail