R a n g e c h a q u e s u i t e d e m o t s d a n s l ' o r d r e a l p h a b é t i q u e. 1. s o u p e a v e r s e r a t u r e p o u l e e v i e r

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "R a n g e c h a q u e s u i t e d e m o t s d a n s l ' o r d r e a l p h a b é t i q u e. 1. s o u p e a v e r s e r a t u r e p o u l e e v i e r"

Transcription

1 R a n g e c h a q u e s u i t e d e m o t s d a n s l ' o r d r e a l p h a b é t i q u e. 1. s o u p e a v e r s e r a t u r e p o u l e e v i e r a s c e n s e u r s c i e - p l a t p i l e p r e u v e p a l i e r p i a n o p l a n c h e 3. a p p l i q u e r a p p l a u d i r a p p l i c a t i o n a p p r o c h e - a p p r i v o i s e r R e c o p i e c h a q u e l i s t e e n i n s é r a n t l e m o t s o u l i g n é à s a p l a c e d a n s l ' o r d r e a l p h a b é t i q u e. p o r t e p n e u m a t i q u e p o r t a b l e p o s t u r e p o u b e l l e - p o u t r e l i v r e l i b r e l i t r e l i v r a i s o n l i v r e u r l i v r e t

2 I n d i q u e a v e c u n e c r o i x o ù t u d o i s c h e r c h e r l e m o t i n d i q u é e n f o n c t i o n d e s m o t s r e p è r e s d u d i c t i o n n a i r e. d a n s M o t r e c h e r c h é M o t s r e p è r e s a v a n t c e t t e p a g e a p r è s c o u t e a u C o u p e r - C o u r i r X a v o i r B r i c o l a g e - B r o u e t t e v e r r e V e r s e r - V e r t i c a l n a p p e N a i t r e - N a t u r e c a r a f e C a b a s - C a p a b l e s e r v i e t t e S e r v i c e - S é v è r e p l o n g e o i r P l o n g e o n - P l u i e

3 C o m p l è t e a v e c l e s e x p r e s s i o n s p r o p o s é e s p o u r e x p l i q u e r c o m m e n t f o n c t i o n n e u n a r t i c l e d e d i c t i o n n a i r e. a r t i c l e m o t r e c h e r c h é n u m é r o d e s e n s c l a s s e g r a m m a t i c a l e e x e m p l e É c r i s l a f o r m e s o u s l a q u e l l e t u p e u x t r o u v e r c e s m o t s d a n s l e d i c t i o n n a i r e. M o t r e v i e n d r a c a p r i c i e u s e a b s o r b o n s é t e r n e l l e n a t i o n a u x e n g a g e a i t d i c t i o n n a i r e r e v e n i r

4 C h a c u n d e s q u a t r e m o t s s u i v a n t s p e u t a v o i r p l u s i e u r s d é f i n i t i o n s. A t t r i b u e à c h a q u e m o t l e s n u m é r o s d e s d é f i n i t i o n s q u i l u i c o r r e s p o n d e n t. P L A C E n. f. d é f i n i t i o n s n e t n C A R T E n. f. d é f i n i t i o n s n e t n C O U R n. f. d é f i n i t i o n s n e t n L É G E N D E n. f. d é f i n i t i o n s n e t n L i s t e d e s s i g n e s, d e s d e s s i n s e t d e s c o u l e u r s a v e c l e u r s i g n i f i c a t i o n 2. L i s t e d e s p l a t s q u e l ' o n p e u t c o m m a n d e r d a n s u n r e s t a u r a n t 3. H i s t o i r e d u p a s s e q u i r a c o n t e d e s é v é n e m e n t s m e r v e i l l e u x 4. E s p a c e d é c o u v e r t e n t o u r e d e m u r s o u d e b â t i m e n t s 5. Siège d a n s u n v é h i c u l e o u u n e s a l l e d e s p e c t a c l e 6. P e t i t c a r t o n r e c t a n g u l a i r e a v e c d e s d e s s i n s e t d e s n o m b r e s e t q u i s e r t à j o u e r 7. L i e u o ù s e r a s s e m b l e n t l e s é l è v e s l o r s d e la r é c r é a t i o n 8. E n d r o i t où l ' o n m e t u n e c h o s e

5 D a n s l ' e x t r a i t d ' u n e p a g e d e d i c t i o n n a i r e, t r o u v e l e m o t q u i c o r r e s p o n d à l a d é f i n i t i o n : C ' e s t u n e n d r o i t, d a n s u n e m a i s o n, f a i t p o u r t r a v a i l l e r. :... sens N... P o i n t m a r q u é p a r u n e é q u i p e.... sens N E n u t i l i s a n t l ' e x t r a i t d ' u n e p a g e d e d i c t i o n n a i r e, r é é c r i s l a p h r a s e e n r e m p l a ç a n t l e m o t s o u l i g n é p a r s o n s y n o n y m e. S o n p i e d a b u t é s u r l a c h a i s e. I l s e b u t e s a n s a r r i v e r à p r o g r e s s e r....

6 B a r r e d a n s c h a q u e l i s t e l e m o t q u i n a p p a r t i e n t p a s à l a m ê m e f a m i l l e. a ) b l a n c h i r - b l a n c h i s s e u r b l a n c h â t r e b l a n c b a n c b l a n c h e u r b ) n o i r n o i r c i r n o i r c e u r n o i r â t r e n o i r c i s s e m e n t n o i x c ) b l e u t é b l e u e t b l o u s o n b l e u b l e u â t r e b l e u i r d ) r o u g e i n f r a r o u g e r o u t i n e r o u g e o y e r r o u g e â t r e r o u g e o l e e ) v e r v e r t v e r d u r e v e r d â t r e v e r d i r - v e r d o y a n t R e t r o u v e e t r e c o p i e l e s 3 f a m i l l e s d e m o t s. r e l i u r e r e l i r e i n t e r l i g n e l i r e l i e r l i a i s o n a l i g n e m e n t r e c t i l i g n e l i e n l i s i b l e l i g n e l i s i b l e m e n t a l l i é r a l l i e m e n t s u r l i g n e r a l i g n e r f a m i l l e d e. f a m i l l e d e. f a m i l l e d e.

7 T r o u v e 3 m o t s d e l a f a m i l l e d e : r a n g e r :... c h a i n e :... É c r i s d e s m o t s d e s e n s c o n t r a i r e e n e m p l o y a n t l e s pré f i x e s : d é, d é s ; i n, i m ; i l ; i r ; m a l ; a n t i ; d i s ; m é c o l l e r. r é e l m o r a l h o n n e u r c o n t e n t. c a p a c i t é g r i p p e p a r f a i t l o g i q u e h e u r e u x

8 C o m p l è t e c e s p h r a s e s p a r u n v e r b e d é r i v é d e p o r t e r. P o u r r a i s - t u m... le livre que j ai o u b l i é c h e z t o i? D a n s c e r e s t a u r a n t, o n p e u t s o i t d é j e u n e r s u r p l a c e, s o i t s o n r e p a s. E l l e s e s t c a s s é e l a j a m b e, i l a f a l l u l a... à l hôpital e n a m b u l a n c e. J e d o i s a n n u l e r n o t r e r e n d e z - v o u s, p o u r r i e z - v o u s l e... à l u n d i? T r a n s f o r m e c e s p h r a s e s e n é c r i v a n t l e c o n t r a i r e d e s m o t s s o u l i g n é s g r â c e à l a j o u t d u n p r é f i x e. I l e s t o b é i s s a n t, p o l i e t a g r é a b l e. I l s o n t m o n t é l e m e u b l e a d r o i t e m e n t I l e s t t r è s t o l é r a n t. I l e s t p o s s i b l e q u i l s o i t h o n n ê t e!

9 R a n g e c e s m o t s p a r o r d r e c r o i s s a n t d u f r o i d a u c h a u d. g l a c i a l t i è d e c h a u d b r u l a n t f r o i d f r a i s R a n g e c e s m o t s p a r o r d r e d é c r o i s s a n t. m a r c h e r t r o t t i n e r c o u r i r P o u r c h a q u e p h r a s e, r e m p l a c e l e v e r b e b a t t r e p a r u n s y n o n y m e. - A p r è s l e s p e c t a c l e, l e s e n f a n t s b a t t e n t d e s m a i n s. ( ) - A v a n t d e j o u e r à l a b e l o t e, o n b a t l e s c a r t e s. ( ) - L équipe d e f o o t d e P a r i s a é t é b a t t u e. ( ) - P e n d a n t l a r é c r é a t i o n, P a u l s e s t b a t t u a v e c P i e r r e. ( )

10 C l a s s e l e s m o t s d a n s l e t a b l e a u. s u p e r b e g a i j o y e u x j o l i s a t i s f a i t r a v i s p l e n d i d e g r a c i e u x p l a i s a n t e n c h a n t é S y n o n y m e s d e c o n t e n t S y n o n y m e s d e b e a u R e g r o u p e l e s m o t s c i - d e s s o u s p a r c o l o n n e, c o m m e d a n s l ' e x e m p l e d e l a l i s t e A, e t d o n n e u n n o m a u x l i s t e s. B â t i m e n t A r m e i m m e u b l e c h a l e t v i l l a m a s c h ê n e f r ê n e p o i g n a r d b r a c e l e t f u s i l c o l l i e r é p é e b r o c h e b o u l e a u l a n c e é r a b l e b a g u e

11 R e c o p i e l e s p h r a s e s e n é c r i v a n t l e s m o t s a b r é g é s s o u l i g n é s s o u s l e u r f o r m e c o m p l è t e. L e p r o f d e b i o d i s t r i b u e l e s m i c r o s c o p e s. J e d o i s f a i r e u n e p h o t o p o u r m o n p a s s e p o r t. L a p u b e n v a h i t l e s b o i t e s a u x l e t t r e s. M a m è r e s e s t i n s c r i t e à l a g y m. M o i, j a i m e b e a u c o u p l h i s t o i r e e t l a g é o. C e t é t é, j e t e m m è n e r a i f a i r e u n e r a n d o. À l a r é c r é, l e s é l è v e s d e C M 2 j o u e n t a u foot. C h u t! J e v e u x é c o u t e r l e s i n f o s d e 2 0 h e u r e s. M a c h a v a p a s s e r l e b a c l année p r o c h a i n e.

12 A s s o c i e l e s s i g l e s à l e u r s s i g n i f i c a t i o n s. D O M A t t e s t a t i o n s c o l a i r e d e s é c u r i t é r o u t i è r e O N F O r g a n i s a t i o n m o n d i a l e d e l a s a n t é S V P V é l o t o u t t e r r a i n O M S O f f i c e n a t i o n a l d e s f o r e t s A S S R D é p a r t e m e n t d o u t r e - m e r S N C F H a b i t a t i o n à l o y e r m o d é r é H L M S i l v o u s p l a i t O V N I O b j e t v o l a n t n o n i d e n t i f i é V T T S o c i é t é n a t i o n a l e d e s c h e m i n s d e f e r f r a n ç a i s

13 S é l e c t i o n n e d a n s l a l i s t e s u i v a n t e l a s i g n i f i c a t i o n d e c h a c u n d e s s i g l e s. L e b l e s s é a é t é t r a n s p o r t é a u C H U d e R e n n e s. c e r c l e h u m a n i t a i r e u n i v e r s e l / c e n t r e h o s p i t a l i e r u n i v e r s i t a i r e L e s J O d ' h i v e r o n t e u l i e u e n à A l b e r t v i l l e. j e u x o l y m p i q u e s / j o u r n a l o f f i c i e l J ' e m p r u n t e r a i l e T E R p o u r m e r e n d r e à S t r a s b o u r g. t r a i n e x p r e s s r é g i o n a l / t r a m w a y e n r e t a r d L e s n o u v e l l e s l o i s s o n t p u b l i é e s a u J O. j e u x o l y m p i q u e s / j o u r n a l o f f i c i e l Q u e l e s t l e p r i x T T C? t o u t e s t a x e s c o m p r i s e s / t e n u e t r è s c o r r e c t e D e n o m b r e u x t o u r i s t e s a r r i v e n t d e s U S A. u n i o n s s a n i t a i r e s a g r é é e s / U n i t e d S t a t e s o f A m e r i c a L a G u a d e l o u p e e s t u n D O M. d é t a c h e m e n t o r i g i n a l m é t r o p o l i t a i n / d é p a r t e m e n t d ' o u t r e - m e r

14 E n t o u r e e n r o u g e l e s m o t s o u g r o u p e s d e m o t s f a m i l i e r s, e n b l e u l e s m o t s c o u r a n t s e t e n v e r t l e s m o t s s o u t e n u s. l a v o i t u r e l a u t o m o b i l e l a b a g n o l e l a t r o u i l l e l a p e u r l a f r a y e u r e x c e l l e n t u n m ô m e a v o i r l a p ê c h e ê t r e e n f o r m e s e n t r e t e n i r d i s c u t e r d o n n e r r e f i l e r p r e s t e m e n t - r a p i d e m e n t e n v i t e s s e R e m p l a c e le l a n g a g e s o u t e n u p a r le l a n g a g e c o u r a n t. t r a v a i l - e m p r i s o n n é - p r o p r e Chez l u i, c ' e s t i m p e c c a b l e. L e v o l e u r a é t é i n c a r c é r é. L e s p o m p i e r s o n t a c c o m p l i l e u r t â c h e. R e m p l a c e le l a n g a g e c o u r a n t p a r le l a n g a g e f a m i l i e r. f l i n g u e - p o l a r s - b a r a g o u i n e J e p a r l e u n p e u d ' a n g l a i s. L e g e n d a r m e a s o r t i s o n r e v o l v e r. M o n p è r e l i t d e s r o m a n s p o l i c i e r s.

15 R e m p l a c e le l a n g a g e f a m i l i e r p a r le l a n g a g e s o u t e n u. g a r n e m e n t - f o r t u n é - m o u s t a c h e s M o n g r a n d - p è r e p o r t e d e b e l l e s b a c a n t e s. E r n e s t e s t u n a f f r e u x j o j o. C r é s u s é t a i t r u p i n. T r o u v e u n s y n o n y m e e n l a n g a g e c o u r a n t d e c e s n o m s d u l a n g a g e f a m i l i e r. u n c a b o t :... d u f r i c :... d u b o u c a n :... u n p o t e :..... u n e b a r a q u e :.... b o u f f e r : S o u l i g n e d a n s c e t e x t e l e s m o t s f a m i l i e r s, p u i s r é é c r i s l e t e x t e e n u t i l i s a n t d u v o c a b u l a i r e d u l a n g a g e c o u r a n t. H i e r, p e n d a n t l o r a g e, l e s m ô m e s o n t e u l a t r o u i l l e. L e p l u s p e t i t s e s t p l a n q u é s o u s l a t a b l e e t s e s t m i s à c h i a l e r. A l o r s j e m e s u i s m i s e n p é t a r d e t j e l e s a i e n v o y é s a u p i e u. J e c o m m e n ç a i s à e n a v o i r r a s - leb o l. O n p e u t a v o i r l a p é t o c h e s a n s l a f l a n q u e r à t o u t l e m o n d e.

16

17 C o l o r i e d e l a m ê m e c o u l e u r l e s e n s f i g u r é a u s e n s p r o p r e q u i l u i c o r r e s p o n d. A v o i r un c h e v e u s u r la l a n g u e S évanouir A v o i r un c h a t d a n s la gorge Ê t r e g é n é r e u x A v o i r du p a i n s u r la p l a n c h e A i d e r q u e l q u u n A v o i r un p o i l d a n s la m a i n Z o z o t e r T o m b e r d a n s l e s p o m m e s A v o i r b e a u c o u p de t r a v a i l A v o i r le c œ u r s u r la m a i n S a u t e r du c o q à l â n e E n t e n d r e u n e m o u c h e v o l e r Ne p a s e n t e n d r e un b r u i t C h a n g e r b r u s q u e m e n t de s u j e t D o n n e r un c o u p de m a i n Ê t r e p a r e s s e u x D o n n e r sa l a n g u e au c h a t Ê t r e e n r o u é Ne p a s t r o u v e r la r é p o n s e à u n e d e v i n e t t e

18 I n d i q u e s i l e m o t s o u l i g n é e s t a u s e n s p r o p r e SP o u a u s e n s f i g u r é SF. L a p o u l e c o u v e s e s œ u f s d a n s l a p a i l l e d e l a g r a n g e.. C e t e n f a n t c o u v e u n e g r i p p e.. L e f e u c o u v e s o u s l a c e n d r e.. N o u s a u r o n s d e s n o u v e l l e s f r a i c h e s d e n o s a m i s p a r t i s e n G u a d e l o u p e.. L été, j e p r é f è r e b o i r e u n v e r r e d e a u f r a i c h e.. E n m o n t a g n e l e s n u i t s s o n t f r a i c h e s.. L e s e n f a n t s o n t a t t r a p é d e s p a p i l l o n s.. C h a q u e h i v e r j a t t r a p e u n e m a u v a i s e g r i p p e.. U n b o u c h o n d e d i x k i l o m è t r e s a r r ê t e l a c i r c u l a t i o n. C e s b o u t e i l l e s d e v i n o n t d e s b o u c h o n s e n l i è g e.. C e t h o m m e a d e s s o u c i s, i l a l a i r s o m b r e.. L a p i è c e e s t s o m b r e : a l l u m o n s l a l u m i è r e..

19 L i s c e s p h r a s e s e t t r o u v e l e m o t q u i c o n v i e n t d a n s c h a q u e s é r i e. I l s o u f f l e f o r t d a n s s a b u l l e d e c h e w i n g - g u m q u i L e b a l l o n c a r i l l a t r o p g o n f l é. E l l e e n s a n g l o t s e n é c o u t a n t c e s t e r r i b l e s n o u v e l l e s. T i e n s! T u b i e n! J e v o u l a i s t e v o i r! M a r i n e g l i s s e s u r l e v e r g l a s e t e l l e.... L a p l u i e s u r l a v i t r e e t c e b r u i t m e r é v e i l l e. C e j a r d i n i e r a l a v e r t e. I l l u i a s e r r é l a p o u r l u i d i r e b o n j o u r. M e r c i p o u r c e c o u p d e !

20 L i s c e s p h r a s e s d o n t l e m o t s o u l i g n é e s t e m p l o y é a u s e n s f i g u r é, p u i s é c r i s d e n o u v e l l e s p h r a s e s o u c e m o t s e r a e m p l o y é a u s e n s p r o p r e. P a p a a e u u n g r o s p é p i n s u r l a r o u t e e t i l s e r a e n r e t a r d. M o n g r a n d - p è r e r e t o u r n e s u r s o n i l e n a t a l e p o u r y r e t r o u v e r s e s r a c i n e s.

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

1 point à larder Coffres POUR CYLINDRE EUROPÉEN...3 à 5. Serrures à larder...6 à 11. Index références. Sommaire

1 point à larder Coffres POUR CYLINDRE EUROPÉEN...3 à 5. Serrures à larder...6 à 11. Index références. Sommaire 3 Index références Codes Pages Codes Pages 8663000*SF...10 8664CIT*SF...5 8665CIT*SF...3 8667000*SF...8 8669000*SF...7 8670000*SF...6 8673000*SF...4 86740001...7/8/11 8676000*SF...9 8678000*SF...8 Sommaire

Plus en détail

ÇÆ ÈÌÁÇÆ Ì Ê ÄÁË ÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÈÄÁ ÌÁÇÆ ËÌÁÇÆ Ê Ë Í Ë ÇÅÈÇË ÆÌË Ê È ÊÌÁË Ô Ö ÅÓ Ñ Ö Þ Ñ ÑÓ Ö ÔÖ ÒØ Ù Ô ÖØ Ñ ÒØ Ñ Ø Ñ Ø ÕÙ Ø ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö Ñ ØÖ Ò ÅºËºµ ÍÄÌ Ë Ë Á Æ Ë ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÀ Ê ÊÇÇÃ

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ÅÓÒØÖ Ð ÍÒ ÑÓ Ð ÙÒ ÓÖÑ ÔÓÙÖ Ð ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ø Ð Ñ Ø ÑÓ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ Ñ ÑÓ Ö ³ ÒØÖ ÔÖ Ô Ö ÇÐ Ú Ö Ö Ô ÖØ Ñ ÒØ ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ø Ö Ö ÓÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ ÙÐØ ÖØ Ø Ò Ì ÔÖ ÒØ Ð ÙÐØ ØÙ ÙÔ Ö ÙÖ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö È

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour.

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour. Ó ² ¼ù ² «½ ±² ¼«Ô ª»óÔ ²¹» ÓßÒËÛÔ Üù ÒÍÌÎËÝÌ ÑÒÍ ÜÉÝóÔÝïîïïÍ ñ ÜÉÜóÔÜïìïÕÝÍ Verrouillage enfant Le système de verrouillage enfant empêche que les enfants appuient sur un bouton et modifient le programme

Plus en détail

SOMMAIRE. Découvrir SAGECRM. Informations techniques. Informations Supplémentaires

SOMMAIRE. Découvrir SAGECRM. Informations techniques. Informations Supplémentaires 1 SOMMAIRE Découvrir SAGECRM Informations techniques Informations Supplémentaires 2 Quelques références clients 3 La Gestion de la Relation Client pour qui? Les populations Commerciales Responsables commerciaux

Plus en détail

Cette notice d utilisation a pour vocation de vous aider à réserver vos produits sur Dispano.fr en toute simplicité!

Cette notice d utilisation a pour vocation de vous aider à réserver vos produits sur Dispano.fr en toute simplicité! Cette notice d utilisation a pour vocation de vous aider à réserver vos produits sur Dispano.fr en toute simplicité! I. Rechercher une agence Dispano Mode de recherche Fiche Agence II. III. IV. Se rattacher

Plus en détail

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Manuel d utilisation ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Table des matières Table des matières introduction...1 Pré-requis...2 Coniguration système requise...2 Présentation du produit...3 Contenu de

Plus en détail

Cadre réservé à SFS. Origine de la demande. Gestionnaire

Cadre réservé à SFS. Origine de la demande. Gestionnaire Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale des architectes, maîtres d œuvre, BET et ingénieurs conseils de Polynésie française Origine de la demande Cadre réservé à SFS

Plus en détail

Ì ÖÖÝ ÅÓÝ ÙÜ ÖÓÙÔ Å Ë ÂÙ ÐÐ Ø ¾¼¼¾ Ì Ò ÕÙ ÑÙÐØ ÒØ ÔÓÙÖ Ð Ö ÙØ ÓÒ Ð³ ÑÔÐ Ø ÓÒ Ð Ñ Ò Ò ÙÒ Ò ÐÓ Ø ÕÙ ÔÔÐ Ø ÓÒ Ð³ Ò Ù ØÖ ÓÖ Ø Ö Ö Ø ÙÖ ÈÖÓ º Ö Ñ ¹ Ö Ó¹ Ö Ø ÙÖ ÈÖÓ º ËÓÔ ³ ÑÓÙÖ ÈÖÓ º ÖÒ Ö Ô Ò ÈÖÓÔÓ Ø ÓÒ Ø ÓØÓÖ

Plus en détail

Payer sans chéquier : c est possible!

Payer sans chéquier : c est possible! Payer sans chéquier : c est possible! C NUM é. 5.03. p e e a e e, a Wa e au Payer sans chéquier : c est possible! Suite à un rejet de chèque sans provision ou parce que votre compte bancaire est à découvert,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE DES ARCHITECTES, MAITRES D ŒUVRE, BET ET INGENIEURS CONSEILS.

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE DES ARCHITECTES, MAITRES D ŒUVRE, BET ET INGENIEURS CONSEILS. Cadre réservé à SFS Origine de la demande :.... Gestionnaire :... Coordonnées du courtier Nom :.. Adresse :.. CP :..Ville :.. N tel :... E-mail :.. N ORIAS :. QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE DES ARCHITECTES, MAITRES D ŒUVRE, BET ET INGENIEURS CONSEILS.

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE DES ARCHITECTES, MAITRES D ŒUVRE, BET ET INGENIEURS CONSEILS. QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE ET DECENNALE DES ARCHITECTES, MAITRES D ŒUVRE, BET ET INGENIEURS CONSEILS. 1 INFORMATIONS GENERALES Nombre d ouvriers en CDI : (Gérant compris)

Plus en détail

Procédure d'installation de SQL Server Express 2008

Procédure d'installation de SQL Server Express 2008 Fiche technique AppliDis Procédure d'installation de SQL Server Express 2008 Fiche IS00306 Version 1.01 Diffusion limitée : Systancia, membres du programme Partenaires AppliDis et clients ou prospects

Plus en détail

Utilisation de l'outil AdisTlsMonitoringTester.exe

Utilisation de l'outil AdisTlsMonitoringTester.exe Fiche technique AppliDis Utilisation de l'outil AdisTlsMonitoringTester.exe Fiche IS00326 Version document : 1.01 Diffusion limitée : Systancia, membres du programme Partenaires AppliDis et clients ou

Plus en détail

ÓÐ ÓØÓÖ Ð Å Ø Ñ Ø ÕÙ Ë Ò Ø Ì ÒÓÐÓ Ð³ÁÒ ÓÖÑ Ø ÓÒ ÁÒ ÓÖÑ Ø ÕÙ Í Ê ÁÅ ÓÖÑ Ð Ø ÓÒ ÓÒÒ Ò ÓÙÑ ÒØ Ö Ø ÓÒÒ Ò ÓÒ ÔØÙ ÐРг ³ÓÒØÓÐÓ ÔÔÐ Ø ÓÒ Ð Ö ÔØ ÓÒ ÓÙÑ ÒØ Ù ÓÚ Ù Ð ÌÀ Ë ÔÖ ÒØ Ø ÓÙØ ÒÙ ÔÙ Ð ÕÙ Ñ ÒØ Ð Å Ö ¾¼¼ ÔÓÙÖ

Plus en détail

Ä ÇÊ ÌÇÁÊ ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ÈÁ ÊÊ ÌÅ ÊÁ ÍÊÁ ij ÇÄ ÆÇÊÅ Ä ËÍÈ ÊÁ ÍÊ ÌÀ Ë Ç ÌÇÊ Ì Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ËÔ Ð Ø ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ Ë Ö ÄÇÊ ÆË ÔÖ ÒØ Ô Ö Ç Ì ÍÊ Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ÔÓÙÖÓ Ø Ò ÖÐ Ö ÇÀ Ê Æ ÌÄÇ

Plus en détail

Le Processus Unifié de Rational

Le Processus Unifié de Rational Le Processus Unifié de Rational Laurent Henocque http://laurent.henocque.free.fr/ Enseignant Chercheur ESIL/INFO France http://laurent.henocque.perso.esil.univmed.fr/ mis à jour en Novembre 2006 Licence

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Hospit-All. L'assurance soins de santé qui règle tout ou presque

Hospit-All. L'assurance soins de santé qui règle tout ou presque L'assurance soins de santé qui règle tout ou presque L assurance hospitalisation : un avantage concret pour vos salariés. Chiffres à l appui. Depuis plusieurs années, le vieillissement de la population

Plus en détail

Installation.Net Framework 2.0 pour les postes utilisant Windows 8/8.1.

Installation.Net Framework 2.0 pour les postes utilisant Windows 8/8.1. GUIDE Installation.Net Framework 2.0 pour les postes utilisant Windows 8/8.1. Par Alexandre Pilon Conseiller Support aux Usagers 7 AVRIL 2014 Page 1 Table des matières Préface... 3 Installation via package

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø Ö ÒÓ Ê Ð ÌÓÙÖ ÓÐ ÓØÓÖ Ð Ë ÒØ Ë Ò Ø Ì ÒÓÐÓ ÒÒ ÍÒ Ú Ö Ø Ö ¾¼¼¾¹¾¼¼ BLOIS CHINON ÌÀ Ë ÈÇÍÊ Ç Ì ÆÁÊ Ä Ê Ç Ì ÍÊ Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ÌÇÍÊË ÔÐ Ò ÁÒ ÓÖÑ Ø ÕÙ ÔÖ ÒØ Ø ÓÙØ ÒÙ ÔÙ Ð ÕÙ Ñ ÒØ Ô Ö Æ ÓÐ Ä ÊÇ À Ð Ñ Ö

Plus en détail

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité Hôpital Bichat Claude Bernard Journée des pédiatres de maternité GENIF 04 Juin 2009 Introduction Constitution d un réseau

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

ArcGis Server 10 (sur VM CentOS 5.5-32bits) DOCUMENT D INSTALLATION

ArcGis Server 10 (sur VM CentOS 5.5-32bits) DOCUMENT D INSTALLATION Auteur Jules FLEURY, SIGéo / CEREGE Date de création 04/04/11 Date de dernière modification OS VM CentOS 5.5-32bits) Type de document Notice d'ation Nom du document ArcGis Server 10 (sur VM CentOS 5.5-32bits)

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS 1 sur 9 COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS (L'article intégral est paru dans Gestions Hospitalières n 357 de juin-juillet 1996) Pour plus d'informations concernant

Plus en détail

Anne DELCHER Pôle Médecine et Gériatrique de Saint-Nazaire SGOC La Rochelle 7-8 juin 2013

Anne DELCHER Pôle Médecine et Gériatrique de Saint-Nazaire SGOC La Rochelle 7-8 juin 2013 Anne DELCHER Pôle Médecine et Gériatrique de Saint-Nazaire SGOC La Rochelle 7-8 juin 2013 Hôpital de Saint-Nazaire Pôle de médecine polyvalente et gériatrique avec filière complète EHPAD et USLD: 214 résidents

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Les Réunions d information aux associations

Les Réunions d information aux associations REUNION D INFORMATION AUX ASSOCIATIONS Les Réunions d information aux associations du 1 er au 16 octobre 2014 Direction Générale Adjointe du Cadre de Vie 1 Programme Les nouveautés Le projet associatif

Plus en détail

Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité

Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité 1. Présentation Nmap est un outil open source d'exploration réseau et d'audit de sécurité, utilisé pour scanner de grands

Plus en détail

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Hôpital Cochin Samedi 1 er avril 2006 Forum Saint Jacques La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Dr Jean-Baptiste Fassier 1,2 Centre d Etude et

Plus en détail

QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS.

QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS. QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS. Mémoire de D.E.S.C. de Médecine d Urgence Olivier Vuillot Matériel et Méthode : Design

Plus en détail

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE SFS NOUVELLE-CALEDONIE succursale de SFS EUROPE Immeuble Morare n 5-40 rue de la République - 98800 Nouméa Tél : +687 28 34 75 - Fax : +687 28 34 76 - E-mail : noumea@sfs-groupe.com Questionnaire Assurance

Plus en détail

Comment installer un client Rivalis Devis factures

Comment installer un client Rivalis Devis factures Comment installer un client Rivalis Devis factures 1 Création du client Rivalis devis factures dans votre CRM... 2 2 Avant le RDV d installation... 2 3 Installation chez l utilisateur Rivalis Devis facture...

Plus en détail

Ä Ù Ù ÊÇÇÌ Ö ÔÓÙÖ Ä ÒÙÜ Ö ÙÑ Ö º ÙÑ Ä ÒÙܺ ͺÇÖ Ö º ÙÑ Ö Ò ÜºÓÖ Î Ö ÓÒ ¾º ¾½ Ë ÔØ Ñ Ö ½ Ì Ð Ñ Ø Ö ½ ÈÖ Ñ ÙÐ ½ ½º½ À ØÓ Ö Ù º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º

Plus en détail

Aastra A5000 / Cloud OpenIP

Aastra A5000 / Cloud OpenIP Aastra A5000 / Cloud OpenIP Sommaire Sommaire... 2 Pré requis / capacités... 3 Techniques... 3 Versions... 3 Mise en place de la solution Aastra A5000 virtualisée... 4 Avec l offre Concentrateur MPLS...

Plus en détail

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE

SECURITIES & FINANCIAL SOLUTIONS EUROPE Questionnaire Assurance Responsabilité Civile Professionnelle des architectes, maîtres d œuvre, BET, ingénieurs conseils et contractants généraux. (Partie courtier) Nom Adresse CP N tel E-mail N ORIAS

Plus en détail

RAPPEL LIMINAIRE : LA

RAPPEL LIMINAIRE : LA JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES (JEP) 24 janvi er 2013 1 JEP 2013 Partenaires de la FPI 2 ACTUALITÉ DE LA VEFA Christophe Sizaire Avocat Bérengère Joly Resp ponsable juridique FPI 3 RAPPEL LIMINAIRE

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÙÐØ Ë Ò ÓÒÓÑ ÕÙ Î ÄÍ ÌÁÇÆ ÅÈÁÊÁÉÍ Ë Å ÆÁËÅ Ë ÌÊ ÆËÅÁËËÁÇÆ Ë ÀÇ Ë ÇÆ Å ÆÌ Í Ì ÆÇÆ ÇÆ Å ÆÌ Í Î ÊË Ä Ë Å Ê À Ë ÇÍÊËÁ ÊË Ì ÔÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ø ØÖ ÓØ ÙÖ Ä³ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÈÖ ÒØ

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET :

Responsabilité Civile Professionnelle QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET : Responsabilité Civile Professionnelle QUESTIONNAIRE 1. Assuré : Nom ou Raison sociale : 2. Adresse (siège social) : Téléphone : Fax : E-mail : 3. Date du début d'activité : 4. Forme sociale : Code APE

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

Contacts téléphoniques Assurances cartes bancaires

Contacts téléphoniques Assurances cartes bancaires Contacts téléphoniques Assurances cartes bancaires 1. VISAS A. Carte visa classique : + 33(0)1 41 85 88 81 (24h/24, 7j/7). Assistance voyage : Personnes assurées : le titulaire de la carte et sa famille.

Plus en détail

LE MAROC, UN VÉRITABLE HUB DES AFFAIRES

LE MAROC, UN VÉRITABLE HUB DES AFFAIRES LE MAROC, UN VÉRITABLE HUB DES AFFAIRES À seulement 15km de l Europe et à 3h de vol des grandes capitales européennes Véritable carrefour d échanges économiques et culturels entre l Europe, le Moyen Orient

Plus en détail

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Michel MAILLET Unité d Anesthésie & Chirurgie Ambulatoires Hôpital Tenon, AP-HP 4 rue de la Chine; 75020 Paris Chemin Clinique Éligibilité

Plus en détail

UTILISATION CONTEMPORAINE DU CHEVAL DE TRAIT

UTILISATION CONTEMPORAINE DU CHEVAL DE TRAIT Le cheval, UTILISATION CONTEMPORAINE DU CHEVAL DE TRAIT un moteur d insertion écologique, durable, économique, créatif... Une énergie renouvelable. Un brin d Histoire... Les années de Gloire et le déclin.

Plus en détail

DELIBERATION N CP 13-639

DELIBERATION N CP 13-639 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-639 DELIBERATION N CP 13-639 DU 17 OCTOBRE 2013 La politique sociale régionale La politique régionale pour les personnes en situation de handicap Cinquième affectation

Plus en détail

accident du travail ou maladie professionnelle du

accident du travail ou maladie professionnelle du accidents travail et maladies définis et prescrits par le en avec le médecin conseil volet 1 à conserver par le médecin traitant nom de naissance (suivi s'il y a lieu nom d'usage)-prénom accident travail

Plus en détail

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Objectifs Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Le Fond pour la santé des femmes (FSF) à pour objectif principal de développer et soutenir financièrement des actions de formation d information

Plus en détail

squadra Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQG PRÉS 100610

squadra Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQG PRÉS 100610 squadra G E S T I O N Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQUADRA ASSURANCES a développé sa plate forme de gestion: SQUADRA GESTION. Ses équipes dédiées partagent

Plus en détail

2 disques en Raid 0,5 ou 10 SAS

2 disques en Raid 0,5 ou 10 SAS Serveur GED: INFO EN + Afin d obtenir des performances optimales il est préférable que le serveur soit dédié. Matériel : Processeur Jusqu à 10 utilisateurs 2.0 Ghz environ Jusqu à 30 utilisateurs 2.6 Ghz

Plus en détail

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe 1. OBJECTIF : Ce document comprend un tableau indiquant les informations nécessaires la conservation des spécimens, à l externe. Il comprend aussi un tableau indiquant les informations nécessaires pour

Plus en détail

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale Suivi ADOM Claude Boiron Oncologie Médicale PLAN 1. Problématiques du traitement anti cancéreux per os 2. Objectifs du suivi ADOM 3. Procédures 4. Bilan Étude observationnelle Étude médico économique Étude

Plus en détail

Oxygis Partners Version du 01/12/2012

Oxygis Partners Version du 01/12/2012 Oxygis Partners Version du 01/12/2012 Recommandations logiciels et matériels Mise en place d un Remote Office chez un client d Oxygis avec Installation sur site avec ajout des fonctions CITRIX XENAPP Poste

Plus en détail

N o de publication P0919458 03. Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks

N o de publication P0919458 03. Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks N o de publication P0919458 03 Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks 2 Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks Nortel Networks, 2002 Tous droits

Plus en détail

Ê ÔÔÓÖØ Ø Ù ÐÐ ÙÑ Î Ð ÓÒ ¾ Ù Ò ¾¼¼¼ Ì Ð Ñ Ø Ö Á ÓÖ Ð ÓÑÑÙÒ Ø ÓÒ ½ ÈÖ ÒØ Ø ÓÒ Ð Ó Ø ¾ Ä ÓÑ Ò ³ Ø Ú Ø ¾º½ Ñ Ò ØÖ Ø ÓÒ Ý Ø Ñ Ð³ Ò ÓÖÑ Ø ÓÒ º º º º º º º º º º º ¾º¾ Ö Ø ØÙÖ Ö ÙÜ ÓÑÑÙÒ Ø ÓÒ º º º º º º º º

Plus en détail

N o de publication P0945711 03. Guide d administration du système téléphonique de l'application Basic Call Center du système CallPilot 150

N o de publication P0945711 03. Guide d administration du système téléphonique de l'application Basic Call Center du système CallPilot 150 N o de publication P0945711 03 Guide d administration du système téléphonique de l'application Basic Call Center du système CallPilot 150 2 Guide d'administration du système téléphonique de l'application

Plus en détail

Sharing makes you better. Une audience 100% Santé pour votre stratégie marketing online. www.patientsworld.com

Sharing makes you better. Une audience 100% Santé pour votre stratégie marketing online. www.patientsworld.com Sharing makes you better Une audience 100% Santé pour votre stratégie marketing online www.patientsworld.com Initiez un marketing de contenu, efficace, à forte valeur ajoutée Vous voulez promouvoir vos

Plus en détail

Î ÐÙ Ø Ê Ñ ÙÖ Ô Ø Ð ÓÒÓÑ ÕÙ µ Ð Ê ÓÙÐ Ø ² Ì ÖÖÝ ÊÓÒ ÐÐ ÖÓÙÔ Ê Ö ÇÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ Ö Ø ÄÝÓÒÒ Ñ Ð ÐºÖ ÓÙÐ ØÖ ØÐÝÓÒÒ º Ö Ø ÖÖݺÖÓÒ ÐÐ Ö ØÐÝÓÒÒ º Ö ÈÐ Ò Ð³ ÒØ ÖÚ ÒØ ÓÒ ½º ÁÒØÖÓ ÙØ ÓÒ ÓÒ ÔÖÓÔÖ Ø Î ÐÙ ¹ Ø¹Ê Ä Ü

Plus en détail

Variations du modèle de base

Variations du modèle de base 1 Variations du modèle de base Dans ce chapitre nous allons utiliser le modèle de base du chapitre précédent pour illustrer certaines questions économiques simples. Ainsi, le modèle précédent nous permettra

Plus en détail

Fiche technico-commerciale

Fiche technico-commerciale Fiche technicocommerciale Produits de sûreté Distribution exclusive sous la marque Vitrines & comptoirs de sûreté Les experts au service des bijoutiers comptoirs de sûreté FONCTIONS PRINCIPALES Actions

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

!: cette mise à jour est à réaliser sur un seul poste de travail, si vous avez installé WICTOP 3D en réseau.

!: cette mise à jour est à réaliser sur un seul poste de travail, si vous avez installé WICTOP 3D en réseau. Procédure de mise à jour des données WICTOP 3D version 6.2 SP1 Juillet 2010 monoposte et réseau. Etapes : 1 - Sauvegarde de la base de données Page 1 2 Téléchargement de la mise à jour Page 2 3 Installation

Plus en détail

Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur

Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur Jessica FRIPPIAT Psychologue clinicienne Service d Hémato-oncologie Unité de Psychologie Hôpital Universitaire des enfants Reine Fabiola

Plus en détail

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Application à l interaction modale rotor/stator Sébastien Roques * Mathias Legrand * Christophe Pierre ** Bernard Peseux * Patrice Cartraud * * GeM, Pôle

Plus en détail

PREPARATION DU PATIENT POUR UNE CHIRURGIE. Marcelle Haddad

PREPARATION DU PATIENT POUR UNE CHIRURGIE. Marcelle Haddad PREPARATION DU PATIENT POUR UNE CHIRURGIE Marcelle Haddad PLUSIEURS CATEGORIES DE CHIRURGIE 1-Perte d un d organe ou d une fonction Ex: cholecystectomie,appenticectomie 2-Ablation d une tumeur,, d un d

Plus en détail

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com 5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt 1. Report d impôt 1. L incorporation Un outil de report d impôt Taux d imposition marginal en 2014 d un particulier: 50% Taux

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

SYSTÈME DE SURVEILLANCE DE LA TEMPÉRATURE

SYSTÈME DE SURVEILLANCE DE LA TEMPÉRATURE SYSTÈME DE SURVEILLANCE DE LA TEMPÉRATURE CONFIANCE ET SÉCURITÉ CHAQUE JOUR Pour les consommateurs, c'est la garantie que les produits qu'ils achètent dans les magasins sont conservés dans de bonnes conditions.

Plus en détail

Manuel utilisateur Contenu

Manuel utilisateur Contenu Manuel utilisateur Contenu 1. Introduction... 2 2. Je suis employeur... 2 a. Créer mon compte... 2 b. Créer une offre... 5 c. Gérer les offres... 8 3. Je suis apprenti... 9 a. Créer mon compte... 9 b.

Plus en détail

Règlement du Jeu Mobile Trend WEB MobileTrend

Règlement du Jeu Mobile Trend WEB MobileTrend Règlement du Jeu Mobile Trend WEB MobileTrend ARTICLE 1 OBJET La société MobileTrend sise 19 rue Martel, 75010 Paris organise un jeu «Web MobileTrend» accessible à partir du 1 er novembre 2006 via le numéro

Plus en détail

Manuel d'installation du logiciel

Manuel d'installation du logiciel Manuel d'installation du logiciel Ce manuel explique comment installer le logiciel sur une connexion USB ou réseau. La connexion réseau n'est pas disponible pour les modèles SP 200/200S/203S/203SF/204SF.

Plus en détail

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur Arsys Backup Online Guide de l utilisateur 1 Index 1. Instalation du Logiciel Client...3 Prérequis...3 Installation...3 Configuration de l accès...6 Emplacement du serveur de sécurité...6 Données utilisateur...6

Plus en détail

CLASSES PRÉPARATOIRES > ADMISSION APRÈS BAC > PROGRAMME EN UN, DEUX OU TROIS ANS > CURSUS DE LICENCE PLURIDISCIPLINAIRE / PRÉPAS ÉCOLES DE COMMERCE /

CLASSES PRÉPARATOIRES > ADMISSION APRÈS BAC > PROGRAMME EN UN, DEUX OU TROIS ANS > CURSUS DE LICENCE PLURIDISCIPLINAIRE / PRÉPAS ÉCOLES DE COMMERCE / / PRÉPAS MÉTHODOLOGIE UNIVERSITAIRE / / PRÉPAS ÉCOLES DE COMMERCE / / PRÉPAS SCIENCES PO. / / CONCOURS ADMINISTRATIFS / / PRÉPAS SÉSAME, ACCÈS / / MENTION AU BACCALAURÉAT / / ÉCOLE DU LOUVRE / / PRÉPAS

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ"

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ" ICI VOUS ÊTES ICI VOUS ÊTES VOUS ÊTES UNIQUE UNIQUE < L espérance de vie augmente régulièrement. Cela est

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX CONSEIL MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX ème TRIMESTRE 015 ARTEPARC - Lesquin - 1 er bâtiment inauguré en juillet Parc tertiaire 3 ème génération qui proposera à termes bâtiments et 44 000 m de bureaux

Plus en détail

L entrée du CFD. Centre de formation de la défense - 16, boulevard Lahitolle - 18021 Bourges cedex Tél. : 02.48.66.51.51 - Fax : 02.48.66.50.

L entrée du CFD. Centre de formation de la défense - 16, boulevard Lahitolle - 18021 Bourges cedex Tél. : 02.48.66.51.51 - Fax : 02.48.66.50. L entrée du CFD Centre de formation de la défense - 16, boulevard Lahitolle - 18021 Bourges cedex Comment venir au CFD en voiture Si vous arrivez par l'autoroute A71 : Suivre par la rocade direction Moulins

Plus en détail

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES CAPITRE VI : YBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES VI.1 : YBRIDATION DES ORBITALES ATOMIQUES. VI.1.1 : Introduction. La théorie d hybridation a été développée au cours des années 1930, notamment par le chimiste

Plus en détail

LE PRESIDENT DU FASO, PRÉSIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES,

LE PRESIDENT DU FASO, PRÉSIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, 1 sur 10 09.04.2012 17:27 DECRET N 2011-512/ PRES/PM/MS/MASSN du 9 août 2011 portant composition, organisation et fonctionnement du Conseil national de lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement

Plus en détail

Comptabilité - USR. Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15

Comptabilité - USR. Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15 Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15 Table des matières Ecran principal de saisie...3 Ajouter une nouvelle opération

Plus en détail

P etit pat hw o rk de ombinatoire énumérative Mireille Bousquet-Mélou, CNRS, LaBRI, Bo rdeaux http://www.lab ri.fr/ b ousquet

P etit pat hw o rk de ombinatoire énumérative Mireille Bousquet-Mélou, CNRS, LaBRI, Bo rdeaux http://www.lab ri.fr/ b ousquet Ô Ø ÛÓÖ È Ø Ø ÓÑ Ò ØÓ Ö ÒÙÑ Ö Ø Ú Å Ö ÐÐ ÓÙ Õ٠عŠÐÓÙ ÆÊË Ä ÊÁ ÓÖ ÙÜ ØØÔ»»ÛÛÛºÐ Ö º Ö» ÓÙ ÕÙ Ø Ä ÓÑ Ò ØÓ Ö ÒÙÑ Ö Ø Ú ººº ³ ØÕÙÓ ÈÓÙÖÕÙÓ ÓÑÑ ÒØ ÇÅÈÌ Ê κ ij ÖØ ÓÑÔØ Ö Ô Ðغ Ø Ð ÖÐ ÒÓÑ Ö Ö Ö ÒÓÑ Ö Ö ÒÓÑ

Plus en détail

Stage : Développement du contenu Web

Stage : Développement du contenu Web Stage : Développement du contenu Web SIAL Études - EQS 09/09/12 Inga Burdujan Master 2éme année Informatique Déroulement de la présentation Présentation de Natixis SIAL Le service Équipes Spécialisées

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET :

Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET : Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE 1. Assuré : Nom ou Raison sociale : 2. Adresse (siège social) : Téléphone : Fax : E-mail : 3. Date du début

Plus en détail

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2 ! #"%$'&#()"*!(,+.-'/0(,()1)2"%$ Avant d effectuer le dosage en IR de la biotine, il est nécessaire de s assurer de la reconnaissance du traceur par la streptavidine immobilisée sur les puits. Pour cela,

Plus en détail

Introduction à LDAP et à Active Directory... 15. Étude de cas... 37

Introduction à LDAP et à Active Directory... 15. Étude de cas... 37 Introduction à LDAP et à Active Directory... 15 Généralité sur l annuaire et LDAP... 16 Qu est-ce qu un annuaire?... 16 Un peu d histoire sur le protocole... 16 LDAP version 2 et version 3... 17 Le standard

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

PRINCIPES ET APPLICATIONS

PRINCIPES ET APPLICATIONS Octobre 2009 Béquilles & Cylindres APERIO PRINCIPES ET APPLICATIONS Principes Qu est ce qu Aperio? Une technologie qui permet à des serrures mécaniques standards d être connectées sans fil au système de

Plus en détail

1 sur 5 24/01/2013 11:04

1 sur 5 24/01/2013 11:04 1 sur 5 24/01/2013 11:04 Rechercher... Kidexpo vous propose 10 bons plans pour toute la famille Vous connaissez sans doute Kidexpo, le grand rendez-vous de la famille, dont le prochain rendez-vous aura

Plus en détail

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON JOURNEE DU «RESEAU MATER» Jeudi 18 novembre 2010 C. Brunet M.P. Veuillet Sage-femme cadre I.D.E. hygiéniste PRESENTATION DU SERVICE MATERNITE CH MACON niveau 2B PERSONNELS

Plus en détail