Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014"

Transcription

1 Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014

2

3 E-liquide

4 H.A.S. En 2013, en France, aucune cigarette électronique ne dispose d une autorisation de mise sur le marché (AMM) et ne peut être vendue en pharmacie. Du fait de leur statut actuel de produit de consommation, les cigarettes électroniques échappent à la réglementation sur les médicaments et aux contrôles applicables aux produits du tabac. Ces dispositifs ne sont pas indiqués actuellement dans le sevrage tabagique.

5 H.A.S. Du fait des substances contenues dans les cigarettes électroniques par rapport à celles contenues dans le tabac, les cigarettes électroniques sont supposées être moins dangereuses que le tabac. Si un fumeur refuse les moyens de substitution nicotinique recommandés, leur utilisation ne doit pas être déconseilléemais doit s inscrire dans une stratégie d arrêt ou de réduction du tabac avec accompagnement psychologique.

6 Avis d experts

7 Avis d experts Cet avis d expert est essentiellement fondé sur l écoute des usagers et sur leurs pratiques. Proposé en avril 2014 par des praticiens experts- tabacologues, cet avis devra évoluer en fonction des connaissances aujourd hui insuffisantes.

8 1 - Le fumeur qui envisage d arrêter au moyen de la cigarette électronique Exposer et proposer les méthodes médicales efficaces, tout en restant ouvert à la demande du fumeur d utiliser la cigarette électronique. Malgré les incertitudes, il est très probable que la cigarette électronique présente beaucoup moins de danger que les cigarettes traditionnelles et que quitter le tabac fumé pour la cigarette électronique pourra entraîner une réduction de risque bénéfique à la santé.

9 1 - Le fumeur qui envisage d arrêter au moyen de la cigarette électronique La cigarette électronique peut être proposée aux fumeurs qui ne veulent pas ou ne réussissent pas à arrêter ou à réduire leur tabagisme avec les méthodes classiques. Avoir un produit dont l arôme, l effet sensoriel et la dose de nicotine délivrée soient bien adaptés est commune à tous les substituts nicotiniques oraux et à la cigarette électronique.

10 2 - Le vapoteur qui garde quelques cigarettes L aider à éliminer les dernières cigarettes. Une réduction du risque n est optimale avec la cigarette électronique qu en cas d arrêt complet du tabac. C est une situation instable, insatisfaisante qui expose au risque de reprise d un tabagisme exclusif.

11 2 - Le vapoteur qui garde quelques cigarettes Envisager d augmenter les doses de nicotine en ajoutant des substituts nicotiniques sous forme orale ou de patch, ou en utilisant des concentrations plus élevées de nicotine du e-liquide pour obtenir un sevrage complet du tabac.

12 3 - Le fumeur en sevrage qui n arrive pas à éliminer les dernières cigarettes Quelle place pour la cigarette électronique? Dans l état actuel des connaissances, remplacer les dernières cigarettes par la cigarette électronique pour faciliter l arrêt total peut être une option.

13 4 - Le vapoteur qui n arrive pas à décrocher de la cigarette électronique Les professionnels de santé peuvent l aider. Comme la substitution nicotinique au long cours, l utilisation prolongée du vapotage est préférable au tabagisme. Il n existe aucune donnée sur l utilisation au très long cours de la cigarette électronique, ce qui conduit à conseiller l arrêt du vapotage, dès lors qu il n existe plus de risque significatif de retour au tabagisme.

14 5 - L ex-fumeur, ex-vapoteur Il ne doit pas plus toucher à la cigarette électronique que le non-fumeur. En cas de situation de rechute imminente, il vaut mieux prendre un substitut nicotinique, voire une cigarette électronique, que du tabac. Un ex-fumeur doit se garder d essayer la cigarette électronique par simple curiosité.

15 6 Situations particulières : femme enceinte À une vapoteuse qui apprend qu elle est enceinte, être rassurantes en absence de risque particulier connu à ce jour. Les substituts nicotiniques ayant l autorisation de mise sur le marché sont toujours préférables durant la grossesse. Il est surtout recommandé de ne pas fumer.

16 6 Situations particulières : femme enceinte À une femme enceinte fumeuse, en l absence de données sur les risques de l e-cigarette, il faut déconseiller la cigarette électronique et recommander fortement l arrêt du tabac qui peut être si besoin aidé par les substituts nicotiniques. Le CO de la fumée de tabac est en effet responsable de l essentiel de la toxicité sur la croissance du foetus.

17 6 Situations particulières : coronarien en phase aigüe À un patient ayant présenté un événement coronaire aigu récent (moins d un mois) et qui fume en l absence de données sur ce contexte, il est préférable : en l absence de données sur ce contexte, il est préférable : De déconseiller l utilisation de la cigarette électronique De recommander la substitution nicotinique qui a déjà été évaluée dans cette circonstance..

18 Précautions d emploi En résumé, une bouteille d eau de javel ne se manipule pas n importe comment et ne se range pas n importe où. C est pareil pour le matériel de la cigarette électronique.

Principe de l e-cigarette

Principe de l e-cigarette Principe de l e-cigarette Composition des e-liquides Quelle est la composition de l aérosol d e-liquide? la composition de la «vapeur» est voisine de celle de l e-liquide Les données montrent l absence

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Nicole Stenger Edmond Chailleux Comité Départemental contre les Maladies Respiratoires de Loire-Atlantique But de l étude

Plus en détail

La cigarette électronique : données d usage en France

La cigarette électronique : données d usage en France Aurélie Lermenier- Jeannet La cigarette électronique : données d usage en France 9 mai 2016 w w w. o f d t. f r 1. État des lieux des usages chez les adolescents : un risque d initiation au tabac? 2. État

Plus en détail

Dans le sevrage tabagique, quelle place occupe la cigarette-électronique pendant la grossesse et le post-partum en 2014?

Dans le sevrage tabagique, quelle place occupe la cigarette-électronique pendant la grossesse et le post-partum en 2014? Dans le sevrage tabagique, quelle place occupe la cigarette-électronique pendant la grossesse et le post-partum en 2014? Sujet de Mémoire au DIU de tabacologie et aide au sevrage tabagique, Lyon octobre

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

la cigarette électronique, une solution radicale contre le tabac?

la cigarette électronique, une solution radicale contre le tabac? La cigarette électronique : faut-il l interdire? la cigarette électronique, une solution radicale contre le tabac? Bertrand Dautzenberg, Pneumologue Université Pierre et Marie Curie (UPMC) GH Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.)

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Gynécologie Obstétrique Et Reproduction Journées Jean Cohen Dr Marion Adler addictologue Hôpital Antoine Béclère marion.adler@yahoo.fr

Plus en détail

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Centre Hospitalier Regional de Verviers Se libérer de son tabagisme? Plus de 2.400.000 personnes ont déjà réussi à arrêter... Pourquoi

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines de système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières(rh4) Personne

Plus en détail

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Fares asbl Service Prévention Tabac Vlaams Vereniging voor respiratoire gezondheidszorg en Tuberculosebestrijding Rue de la

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010.

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Qu est-ce qu un danger? La signification du mot danger peut porter à confusion puisque les définitions combinent souvent le danger

Plus en détail

La Cij. Solution novatrice en sevrage tabagique. Société Bouffées de Plaisir. Contact : Dr Jean-Noël Dubois - jnd@lacij.fr - Tél. 09.70.75.27.

La Cij. Solution novatrice en sevrage tabagique. Société Bouffées de Plaisir. Contact : Dr Jean-Noël Dubois - jnd@lacij.fr - Tél. 09.70.75.27. La Cij Solution novatrice en sevrage tabagique Société Bouffées de Plaisir La Cij arrête la cigarette Parce que Jean-Noël Dubois, médecin tabacologue a constaté auprès de ses patients que la dépendance

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

Abstinence ou réduction: une décision partagée?

Abstinence ou réduction: une décision partagée? Abstinence ou réduction: une décision partagée? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions Gironde-Aquitaine

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou

Plus en détail

La cigarette électronique: état des lieux

La cigarette électronique: état des lieux Fondation O 2 Ruelle des Marronniers 3 Case postale 2134 2800 Delémont 2 T +41 32 420 88 90 info@fondationo2.ch www.fondationo2.ch La cigarette électronique: état des lieux Cahier destiné aux enseignants,

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les Français, le tabac et la cigarette électronique Le Grand Public perçoit-il différemment ces deux produits? Etude Harris Interactive pour Fontem Ventures Enquête réalisée en ligne du

Plus en détail

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier Impact sur la motivation au changement de comportement Présentation de la structure Service d addictologie/hôpital René Muret(GHU

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière AVIS DE LA HAS STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Demande : Efficacité, efficience et prise en charge financière des stratégies thérapeutiques

Plus en détail

Etude de la faisabilité du test au CO de façon systématique en consultation de grossesse dans une maternité de niveau I

Etude de la faisabilité du test au CO de façon systématique en consultation de grossesse dans une maternité de niveau I Etude de la faisabilité du test au CO de façon systématique en consultation de grossesse dans une maternité de niveau I INTRODUCTION Le tabagisme gravidique est le principal facteur de risque modifiable

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04

La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04 La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04 Dans le cadre de la Journée Mondiale sans tabac 2013 le Co.D.E.S. met à votre disposition des documents de diffusion dont vous trouverez la liste

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

Point de vue des parents et des fournisseurs de services

Point de vue des parents et des fournisseurs de services Éducation prénatale en Ontario Point de vue des parents et des fournisseurs de services En 2014, le Centre de ressources Meilleur départ a entrepris de consulter des femmes et leur partenaire établis en

Plus en détail

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012»

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Comment évoluent les opinions et comportements des jeunes face au tabac? La Fédération Française de Cardiologie étudie ces questions via une enquête

Plus en détail

Protocole PeC Femmes Fumeuses. Etats des lieux des connaissances. des PS

Protocole PeC Femmes Fumeuses. Etats des lieux des connaissances. des PS 09/10/2015 3 Echographies 8 Cours de Préparation 1 Visite PA Maternité 7 Consultations Prénatales etc 1 Tabac et Grossesse Législation et recommandations Recommandations de L HAS L utilisation des marqueurs

Plus en détail

ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE

ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE Sommaire Pourquoi arrêter de fumer? 4 Comment arrêter de fumer? 14 J arrête de fumer parce que je veux un enfant 20 J arrête de fumer sans grossir et sans stress 24 À qui

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue

GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue GROSSESSE ET TABAC 1 Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue INTRODUCTION (1/2) Définition de la dépendance tabagique. «La dépendance est un état psychique et parfois physique, résultant

Plus en détail

JEU DE ROLE MEDICAMENTS ET GROSSESSE

JEU DE ROLE MEDICAMENTS ET GROSSESSE JEU DE ROLE MEDICAMENTS ET GROSSESSE Méthode Jeu de rôles (1 animateur et un expert par groupe) Demander des volontaires. Rappeler que dans un jeu de rôles des acteurs vont jouer une situation sans s'impliquer

Plus en détail

Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive!

Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive! Les compteurs communicants : une nouvelle génération de compteurs arrive! Qu'est- ce qu un compteur communicant? Les compteurs actuels sont des compteurs électromécaniques ou électroniques. Ils mesurent

Plus en détail

Les fumeurs et l arrêt du tabac

Les fumeurs et l arrêt du tabac Mai 2013 Référence : n 111261 Contacts : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014. Assemblée Nationale

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014. Assemblée Nationale PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014 Assemblée Nationale Propositions d amendements présentées par la Confédération des Syndicats Médicaux Français Octobre 2014 1 Amendement n 1 Article

Plus en détail

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation?

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? J-P. Humair Dpt. de Médecine Communautaire et 1er Recours Hôpitaux Universitaires de Genève Genève Plan Qu est-ce que le tabac oral/snus et que

Plus en détail

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Public de jeunes fumeurs (15-25 ans) ayant un désir d arrêt. Durée : 10 à 2 h en fonction des activités «Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

Le Défi e-no Smoking

Le Défi e-no Smoking Le Défi e-no Smoking Du même auteur «Comment arrêter de fumer en travaillant», Éditions First, 1991 «5 semaines pour une vie sans tabac», Méthode audio FirstAvantage, 1992 «30 Jours pour Apprendre à fumer»,

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse Fiche de synthèse Accord national du 27 décembre 2004 sur la formation professionnelle. Le contrat de professionnalisation Titre 3, article 3-1 A quoi sert la professionnalisation? Destinée à remplacer

Plus en détail

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Étude sur les cigarettes électroniques Le jeudi 30 octobre 2014 1785, promenade Alta Vista Ottawa (Ontario) K1G 3Y6 613-523-7877

Plus en détail

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix Un peu d historiqued Le premier dispositif électronique remonte à 1965 par Herbert A. Gilbert Premier

Plus en détail

TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC

TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC TABAC ET ALCOOL QUELS SONT LES LIENS ENTRE CES DEUX CONSOMMATIONS? La consommation de tabac et la consommation problématique d alcool

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES LE DECRET SUR LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA POSTE QUESTIONS / REPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi un décret sur la santé et la sécurité au travail à La Poste? L objet du décret est de faire évoluer

Plus en détail

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud,

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud, Les idées reçues ADIJA oct 2012 Dr C Renaud, La pollution de l air est plus mauvaise pour la santé que la fumée de tabac! VRAI - FAUX FAUX La fumée est le champion des polluants, avant les moisissures

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail Guide de la personne déléguée Déclaration des accidents de travail Décembre 2007 Introduction Toute enseignante ou tout enseignant peut être victime d un accident de travail. Le présent document se veut

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE LES SOUSSIGNES : HSBC France, dont le siège social est situé 103, avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS, représenté par Madame

Plus en détail

Description de l outil tabac : Bouquet de bourgeons, Espace Santé.

Description de l outil tabac : Bouquet de bourgeons, Espace Santé. Description de l outil tabac : Bouquet de bourgeons, Espace Santé. Objectif(s) visé avec l'outil Les objectifs visés par l outil sont : - de montrer aux patients que l équipe est présente et à leur côté

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC

LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC Docteur Corinne VANNIMENUS Hôpital CALMETTE CHRU -LILLE Nicojeunes : base de données sur le tabac pour les formateurs Dépendance 1 1 BDN2003-16DEP-001 Nicotine

Plus en détail

Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014

Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 Eléments de contexte : Compte tenu d une croissance du PIB de 0,9% et de la masse salariale privée de 2,2% attendues en 2014, le déficit de la sécurité

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail

- Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail - Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail Le renforcement de l interdiction de fumer répond à une problématique de santé publique, mais concerne aussi les questions de santé

Plus en détail

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Tabac info service Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Laetitia CHAREYRE Responsable du département Téléphonie

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Capitole Stop Tabac RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Juin 24 I. INTRODUCTION L objectif est d améliorer le repérage

Plus en détail

BOURSE INTERNATIONALE «ENTRANTE» MARIE CURIE

BOURSE INTERNATIONALE «ENTRANTE» MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS PARTICULIÈRES BOURSE INTERNATIONALE «ENTRANTE» MARIE CURIE PHASE DE RETOUR III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l'article II.1, les définitions suivantes s'appliquent

Plus en détail

PROBLÈMES DE SOMMEIL? TABAC, ANXIÉTÉ ET DÉPRESSION TABAC ET CANNABIS

PROBLÈMES DE SOMMEIL? TABAC, ANXIÉTÉ ET DÉPRESSION TABAC ET CANNABIS PROBLÈMES DE SOMMEIL? TABAC, ANXIÉTÉ ET DÉPRESSION TABAC ET CANNABIS LE SOMMEIL (1) Le fumeur a un sommeil tardif et plus court, avec souvent des cauchemars, et des ronflements En cas de sevrage tabagique

Plus en détail

ANALYSE DES PROBLEMES PRIORITAIRES RETENUS PAR POPULATION

ANALYSE DES PROBLEMES PRIORITAIRES RETENUS PAR POPULATION ANALYSE DES PROBLEMES PRIORITAIRES RETENUS PAR POPULATION Après la définition des priorités pour chaque population, des fiches d analyse de chaque problème sont établies. Ces fiches mentionnent : - Une

Plus en détail

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES CIRCULAIRE : n 2013-10 Pôle prévention Téléphone : 04 67 04 38 83 Courriel : prevention@cdg34.fr LES OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE CONSULTATION DU MÉDECIN

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC L innovation digitale qui optimise les chances d arrêter de fumer DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 Un programme Scientifique Facile d utilisation

Plus en détail

LA REDUCTION DES RISQUES LIES AU TABAGISME Mythe ou réalité? Diminution importante des ventes de cigarettes et de la prévalence du tabagisme Mais une diminution qui se ralentit en 2004 LA REDUCTION DES

Plus en détail

1. CONTEXTE LÉGAL. L article 10 de ce règlement se lit comme suit :

1. CONTEXTE LÉGAL. L article 10 de ce règlement se lit comme suit : POLITIQUE CONCERNANT LES DEMANDES DE PROLONGATION EN LIEN AVEC LE RENOUVELLEMENT D UNE INSCRIPTION AU REGISTRE NATIONAL DE LA MAIN-D ŒUVRE DES TECHNICIENS AMBULANCIERS 1. CONTEXTE LÉGAL La Loi sur les

Plus en détail

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC Mme ZERTAL CHERIFA Mme DJENNA. D Mr KAABOUCHE. A Bureau d Accueil, Orientation et Activités Socio-thérapeutiques Unité d Aide Psychologique CHU BENBADIS DE CONSTANTINE I)

Plus en détail

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition.

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition. LE TELETRAVAIL Textes de référence : ANI du 19 juillet 2005 / Article L. 1222-9 du code du travail / Article L. 1222-10 du code du travail / Article L. 1222-11 du code du travail QU EST-CE QUE LE TELETRAVAIL?

Plus en détail

Comment déterminer la date de début de grossesse? MV Sénat

Comment déterminer la date de début de grossesse? MV Sénat Comment déterminer la date de début de grossesse?. MV Sénat D Subtil Rappel La détermination de la date de début de grossesse (DDG) est essentielle pour un suivi adapté de la grossesse. Rôle pour l appréciation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE REGLEMENT INTERIEUR DE SECURITE OBJET ET CHAMP D APPLICATION ARTICLE 1 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser, sur certains points, l application de la réglementation hygiène et sécurité

Plus en détail

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des Flash diffusion «Spécial Journée Mondiale sans Tabac» Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des produits du tabac Chaque année, le 31 mai, l OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation LAF. 36-1/R1 Prorogation de délais Publication : 29 décembre 2011 Renvoi(s) : Loi

Plus en détail

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés?

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? II -Congés payés a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? Tout salarié on droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à

Plus en détail

www.franchise-point-smoke.com

www.franchise-point-smoke.com www.franchise-point-smoke.com 1 04 E-CIGARETTE POINT SMOKE 06 QUI SOMMES-NOUS? 08 OUVRIR UN POINT SMOKE 10 VOTRE BOUTIQUE 3 4 E-CIGARETTE POINT SMOKE 10 millions de vapoteurs en europe Une cigarette électronique

Plus en détail

Les médicaments du sevrage tabagique

Les médicaments du sevrage tabagique Les médicaments du sevrage tabagique La place du médecin généraliste Elle est primordiale. Il est la première ligne de défense. La tabacologie ne peut se passer de lui. Elle n en constitue que la seconde

Plus en détail

E-CIGARETTE ET GROSSESSE

E-CIGARETTE ET GROSSESSE UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LILLE FACULTE DE MEDECINE ET DE MAÏEUTIQUE FILIERE MAÏEUTIQUE E-CIGARETTE ET GROSSESSE Etude multicentrique prospective menée dans différentes maternités du réseau Ombrel Mémoire

Plus en détail

La vie sans fumée ça s apprend. Cours stop-tabac de la Ligue pulmonaire

La vie sans fumée ça s apprend. Cours stop-tabac de la Ligue pulmonaire La vie sans fumée ça s apprend Cours stop-tabac de la Ligue pulmonaire La vie sans fumée ça s apprend «Rien de plus simple que d arrêter de fumer, j y suis parvenu des centaines de fois.» Mark Twain Cesser

Plus en détail

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Qui sont les utilisateurs de la cigarette électronique, et quelles modifications

Plus en détail

Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre

Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre Avis sur le Projet de politique de l éducation des adultes dans une perspective de formation continue présenté au ministre d État à l Éducation

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Modifiée : Page 1 de 20 DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS 1. La direction d école ou la direction nouvellement nommée s entend : a) d une direction qualifiée sans expérience dans ce poste au sein

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION GENERALITES L association a été crée par déclaration en date du 4 août 1988, à la Sous Préfecture de GRASSE, sous le titre EDIFORM (J.O. du 7 septembre

Plus en détail

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Préparée par les permanents du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Octobre 2009 TABLE DES MATIÈRES PARAGRAPHE Introduction....01

Plus en détail

NOUVEAU CODE DE DÉONTOLOGIE : UNE LIGNE DE CONDUITE POUR LE PHARMACIEN CLÉ DE CORRECTION

NOUVEAU CODE DE DÉONTOLOGIE : UNE LIGNE DE CONDUITE POUR LE PHARMACIEN CLÉ DE CORRECTION ACTIVITÉ DE FORMATION CONTINUE NOUVEAU CODE DE DÉONTOLOGIE : UNE LIGNE DE CONDUITE POUR LE PHARMACIEN CLÉ DE CORRECTION Les bonnes réponses sont identifiées en rouge. QUESTION 1 Une patiente ayant récemment

Plus en détail

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe ÉTAPE 14I Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe Cette étape remplit une exigence de l article 4.2 de la norme. Exigences de la norme (article 4.2).1 Réalisez votre audit interne

Plus en détail

Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes vous concernant.

Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes vous concernant. NICORETTE MICROTAB CITRON 2 mg, comprimé sublingual Nicotine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes vous concernant. Ce médicament

Plus en détail

Une association ou un ordre professionnel des orthopédagogues, qu en est-il?

Une association ou un ordre professionnel des orthopédagogues, qu en est-il? Une association ou un ordre professionnel des orthopédagogues, qu en est-il? Édith-Kathie Ayotte, présidente de L Association des Orthopédagogues du Québec Dans le contexte des travaux menés activement

Plus en détail

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation L essentiel en bref Les profils d exigences peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation professionnelle

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

NOTICE. HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine

NOTICE. HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine 1 sur 5 10/11/2013 15:42 NOTICE ANSM - Mis à jour le : 17/06/2011 Dénomination du médicament Encadré HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie

Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie La pré-eclampsie est beaucoup plus courante que ce que la plupart des gens ne pensent en fait, c est la plus courante des complications graves de la

Plus en détail

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées QUESTIONS - REPONSES Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées CONTEXTE ET OBJECTIFS Quelle est la finalité de ce travail? Il s agit d améliorer les pratiques de prescription

Plus en détail

Aide pour les inventeurs

Aide pour les inventeurs Aide pour les inventeurs 01 Protection de vos idées 02 Histoire du brevet 03 Avant la demande de brevet 04 Est-ce une inventivité? 05 Obtention d un brevet 01 Protection de vos idées Si vous avez une idée

Plus en détail

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Stratégie visant à limiter les tailles et les types de conditionnement disponibles dans les pharmacies publiques. 1. Introduction Le document

Plus en détail