Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT. www.generali-investments-europe.com"

Transcription

1 Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS

2 Vue d ensemble 2014 marque le septième anniversaire du déclenchement de la crise financière. Et pourtant, les défis à relever demeurent significatifs pour les investisseurs de la zone euro. La dynamique de croissance a de nouveau fléchi en Europe et le recul de l inflation a été tel que les craintes déflationnistes se sont accentuées. Enfin, des risques géopolitiques importants ont accru la volatilité des marchés financiers. En conséquence, les principales banques centrales ont encore assoupli leurs politiques monétaires déjà particulièrement accommodantes. La performance totale des placements obligataires en a bénéficié mais les nouvelles opportunités d investissement se sont faites encore plus rares. Pour 2015, nous anticipons un contexte financier complexe. L environnement macroéconomique mondial nous laisse entrevoir des signes de reprise en particulier aux Etats-Unis. Nous anticipons des performances financières limitées dans un contexte qui se caractérisera par des pics de volatilité. Perspectives macroéconomiques Aux États-Unis, l activité économique devrait s accélérer en 2015, bénéficiant d une forte croissance de l emploi et du crédit ainsi que de la faiblesse des prix du pétrole. Certes, les facteurs extérieurs et la situation budgétaire font peser un risque, mais ils ne devraient pas compromettre la reprise. Au sein de la zone euro, la croissance de la production va se poursuivre, mais au ralenti et avec des risques de rechute. L inflation va demeurer à un niveau inconfortablement bas et nous nous attendons à ce que la BCE prenne de nouvelles mesures d assouplissement quantitatif pour que son bilan atteigne sa taille cible. L économie japonaise devrait progressivement surmonter le choc de la hausse de la TVA tandis que l inflation devrait rester modérée. En revanche, le gouvernement chinois va probablement abaisser son objectif de croissance afin de permettre la mise en place de changements structurels, tout en maintenant ses mesures de soutien monétaire et budgétaire. 2 RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS

3 Matières Premières La faiblesse des cours du pétrole va persister en raison du niveau élevé de la production pétrolière américaine et de l environnement économique atone. Le secteur des métaux industriels est pénalisé par la demande et affichera donc des performances hétérogènes, avec des dynamiques positives en raison de sa capacité à réduire l offre excédentaire. Emprunts d Etats Les rendements obligataires des pays «core» devraient demeurer peu élevés en Cependant, le différentiel de taux des deux côtés de l Atlantique devrait se creuser davantage car les taux des pays «core» de la zone euro pourraient se maintenir autour de leur niveau actuel tandis que les taux américains devraient légèrement progresser étant donné la forte reprise aux États-Unis et le premier relèvement des taux directeurs de la Fed. En dépit des faibles niveaux atteints et des nombreux facteurs de risque économique ou politique, les taux des obligations d Etats des pays périphériques disposent encore, selon nous, d un potentiel de contraction car la BCE devrait annoncer des rachats d actifs de grande ampleur au début de l année En conséquence, pour la quatrième année consécutive, les emprunts des États périphériques devraient surperformer ceux des pays core de la zone euro. Afin de bénéficier du portage et de la contraction des spreads, nous recommandons de surpondérer les emprunts d État périphériques sur la partie longue de la courbe. Obligations d entreprises Dans un contexte de faiblesse persistante des taux et de la croissance, les obligations d entreprises «Investment Grade» devraient bénéficier d une forte demande en Il est certes peu probable que les très bonnes performances de l année 2014 se répètent, mais la stabilité des taux sous-jacents et une contraction modérée des spreads devraient permettre aux obligations d entreprises d offrir un rendement total convenable l an prochain. Les émetteurs non financiers étant encore résolus à préserver la qualité de leur bilan, un réendettement de grande ampleur n est pas à envisager l an prochain. Compte tenu de l amélioration du «rating drift» (rehaussements des notations, nets des dégradations, rapportés au nombre de sociétés notées) et du faible nombre de défauts, les spreads des obligations d entreprises non financières peuvent encore se contracter davantage. Grâce aux nouvelles mesures de soutien de la BCE et à la solidité des bilans bancaires (d après l exercice d évaluation complète conduit par la BCE), la contraction des spreads des obligations financières va se poursuivre. 3 RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS

4 Devises La divergence des politiques monétaires restera un déterminant majeur du marché des changes en Ainsi, même après son récent rebond, le dollar conserve une marge d appréciation face à un large éventail de devises en raison de la meilleure santé de l économie américaine et surtout de la hausse des taux à court terme. A l inverse, l euro va encore se déprécier, non seulement face au dollar, mais également face à la plupart des autres devises principales. Cette perspective est favorable au débouclage des positions de couverture sur les devises, notamment s agissant des investissements libellés en dollar. La dépreciation des devises émergentes devrait être marquée face au billet vert en début d année 2015 avec le resserrement imminent de la politique monétaire de la Fed. La construction de positions libellées en devises locales émergentes exigera davantage de patience. Actions L année 2015 s annonce favorable pour les marchés actions. Les forces désinflationnistes, le relèvement imminent des taux directeurs de la Fed, les risques géopolitiques persistants, et un consensus de croissance des BPA qui demeure élevé sont autant de facteurs de maintien d une volatilité élevée, en particulier au cours des premiers mois de l année ; les actions pourraient finalement baisser dans les marchés émergents et offrir ainsi un point d entrée opportun. Toutefois, sur l ensemble de l année, la faiblesse des taux réels et la bonne dynamique économique seront, selon nous, favorables aux actions américaines, même si un dollar plus fort, une politique monétaire plus restrictive et des valorisations plus élevées ne devraient pas permettre aux marchés actions américains de croître au même rythme que ces dernières années. Les facteurs économiques défavorables qui ont affecté la zone euro vont en partie s inverser. Une dépréciation de l euro ainsi que l orientation de la BCE pourraient contribuer à des performances modérées aux alentours de 5% pour l année à venir, tandis que le rendement des dividendes demeure attrayant (3,5%). Nous privilégions l indice EMU par rapport au SMI et au FTSE 100. Nous restons positifs à l égard du Japon qui bénéficie de valorisations encore raisonnables et où la BoJ est encline à une politique monétaire expansionniste. Selon nous, les risques existent notamment en raison de la faiblesse des prix finaux et éventuellement des dévaluations compétitives. 4 RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS

5 Prévisions GROWTH INFLATION f 2015f US Euro Area Germany France Italy Non-EMU UK Switzerland Japan Asia ex Japan China Central/Eastern Europe Latin America World f 2015f US Euro Area Germany France Italy Non-EMU UK Switzerland Japan Asia ex Japan China Central/Eastern Europe Latin America World FINANCIAL MARKETS* 3-month Money Market Current YE 2015 US Euro-Area Japan UK Switzerland Y Government Bonds Current YE 2015 US Euro-Area Japan UK Switzerland Y Spreads Current YE 2015 Covered Bonds GIIPS EM Gvt. Bonds Spreads Current YE 2015 Latin America Asia ex Japan CEE Corporate Bond Spreads Current YE 2015 IBOXX Non-Financial IBOXX Sen-Financial Forex Current YE 2015 USD/EUR JPY/USD JPY/EUR USD/GBP GBP/EUR CHF/EUR Equities Current YE 2015 S&P MSCI EMU TOPIX FTSE SMI Equities Forex Spreads Government Bonds (10y) US Germany UK Switzerland 10Y-GIIPS Spread EUR Covered Bond Spread EM Latin America Spread EM Asia Spread EM Europe Spread Euro Corporate Spread (Non-Fin) Euro Corporate Spread (Sen-Fin) USD/EUR JPY/USD GBP/EUR CHF/EUR S&P500 MSCI EMU TOPIX FTSE 100 SMI *As of ; YE= year end 5 RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS

6 Investments Europe PERSPECTIVES 2015 Directeur de la recherche Klaus Wiener, Ph.D. (Phone / ) Responsable de la recherche Dr. Thomas Hempell, CFA (Phone: / ) Equipe: dott. Luca Colussa, CFA (Phone: / ) dott. Federico Crecchi (Phone: / ) Thomas Directeur Jacob de la (Phone: recherche / ) Klaus Wiener, Ph.D. (Phone / ) dott. Michele Morganti (Phone: / ) Vladimir Oleinikov, CFA (Phone: / ) dott. Andrea Piovesana (Phone: / ) Frank Ruppel (Phone: / ) Dr. Thorsten Runde (Phone: / ) Dr. Christoph Siepmann (Phone: / ) Dr. Florian Späte, CIIA (Phone: / ) Dr. Martin Wolburg, CIIA (Phone: / ) s: dott. Michele Morganti (Phone: / ) Publié sous la direction de : Claudia Hartmann (Phone: / ) Distribué par : Generali Investments Europe Research Department Cologne, Germany Trieste, Italy Tunisstraße 19-23, D Cologne Sources des tableaux et graphiques: Thomson Reuters Datastream, own calculations Publié sous la direction de : Claudia Hartmann (Phone: / ) Vladimir Oleinikov, CFA (Phone: / ) dott. Andrea Piovesana (Phone: / ) Responsable de la recherche Frank Ruppel (Phone: / ) Distribué par : Dr. Thomas Hempell, CFA (Phone: /4203- Generali Investments, Cologne/Trieste 2014 Dr. Thorsten Runde (Phone: / ) Generali Investments Europe Research Department 5023) Dr. Christoph Siepmann (Phone: / ) Cologne, Germany Trieste, Italy Generali Investments a conduit des recherches Dr. Florian minutieuses Späte, CIIA (Phone: et vérifié / ) Tunisstraße 19-23, D Cologne Equipe: les informations contenues dans la présente publication. Néanmoins, Generali Investments décline toute responsabilité Dr. Martin Wolburg, quant CIIA (Phone: à lexactitude / ) dott. Luca Colussa, CFA (Phone: / ) et à lexhaustivité Sources des informations des tableaux et en graphiques: question. dott. Federico Crecchi (Phone: / ) s: Thomson Reuters Datastream, own calculations Thomas Ce document Jacob (Phone: a été traduit / ) dun document rédigé en anglais, en cas de doute, la version anglaise fait foi. Les informations contenues dans ce document sont fournies par Generali Investments Europe et sont données à titre purement indicatif. Elles reflètent les études et analyses conçues par Generali Investments Europe à partir de sources quelle estime fiables. Aucune décision dinvestissement Generali Investments, ne devra être Cologne/Trieste faite sur la seule 2014 base de celui-ci. Avant toute souscription, le souscripteur doit sassurer que sa situation financière et ses objectifs sont en adéquation avec le produit et consulter le prospectus complet et les derniers documents périodiques établis par la société Generali Investments a conduit des recherches minutieuses et vérifié les informations contenues dans la présente publication. de gestion. Ces documents sont disponibles sur le site Internet :. Néanmoins, Generali Investments décline toute responsabilité quant à lexactitude et à lexhaustivité des informations en question. Ce document a été traduit dun document rédigé en anglais, en cas de doute, la version anglaise fait foi. En Italie En France En Allemagne Les informations contenues dans ce document sont fournies par Generali Investments Europe et sont données à titre purement indicatif. Elles Branch Germany Via reflètent Hugo Bassi, les études 6 et analyses conçues par Generali 7 Boulevard Investments Haussmann Europe à partir de sources quelle Tunisstraße estime fiables. Aucune décision dinvestissement Milano ne -ITdevra être faite sur la seule base de F celui-ci. Paris Avant Cedex toute 09 souscription, le souscripteur doit Köln sassurer que sa situation financière et Phone: ses objectifs sont 5839 en adéquation avec le produit et Phone: consulter le 38 prospectus complet et les derniers Phone: documents / périodiques établis par la société de gestion. Ces documents sont disponibles sur le site Internet :. En Italie En France En Allemagne Branch Germany Via Hugo Bassi, 6 7 Boulevard Haussmann Tunisstraße Milano -IT F Paris Cedex Köln Phone: Phone: Phone: / Generali Investments Europe, Cologne/Trieste 2014 Generali Investments Europe a conduit des recherches minutieuses et vérifié les informations contenues dans la présente publication Néanmoins, Generali Investments Europe décline toute responsabilité quant à l exactitude et à l exhaustivité des informations en question. Ce document a été traduit d un document rédigé en anglais, en cas de doute, la version anglaise fait foi RÉSERVÉ RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS PROFESSIONNELS

Investments Europe PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT DES FACTEURS DE SOUTIEN CYCLIQUES. Deuxième trimestre 2015. www.generali-investments-europe.

Investments Europe PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT DES FACTEURS DE SOUTIEN CYCLIQUES. Deuxième trimestre 2015. www.generali-investments-europe. Deuxième trimestre 2015 Investments Europe PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT DES FACTEURS DE SOUTIEN CYCLIQUES RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS PERSPECTIVES D' INVESTISSEMENT Vue d ensemble Les indicateurs

Plus en détail

Investments Europe. LA LETTRE MENSUELLE Février 2015. www.generali-investments-europe.com RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS

Investments Europe. LA LETTRE MENSUELLE Février 2015. www.generali-investments-europe.com RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS Investments Europe LA LETTRE MENSUELLE Février 2015 Vue d'ensemble L événement majeur du mois de janvier a été la décision de la BCE de lancer son programme d'assouplissement quantitatif. Cette décision

Plus en détail

Investments Europe. LA LETTRE MENSUELLE Mai 2015. www.generali-investments-europe.com RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS

Investments Europe. LA LETTRE MENSUELLE Mai 2015. www.generali-investments-europe.com RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS Investments Europe LA LETTRE MENSUELLE Mai 2015 Vue d'ensemble Après un début d'année sur les chapeaux de roues, les marchés financiers s'essoufflent ces dernières semaines. En dehors de l ampleur du rebond,

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS FINANCE FONDS DE FONDS A PLUS DYNAMIQUE A PLUS PATRIMOINE A PLUS TALENTS A PLUS OBLIGATIONS RAPPORT DE AU 30-06-2015 COMMENTAIRE DE 1 er SEMESTRE 2015 Le premier semestre 2015 a été caractérisé par le

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 PERSPECTIVES La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 Depuis le début de l année 2015, de nombreuses banques centrales à travers le monde ont abaissé leur taux d intérêt ou pris d autres

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain (1). (1) Le support Conservateur

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

Economie et marchés. Editorial. Nos évaluations en bref

Economie et marchés. Editorial. Nos évaluations en bref Investment Strategy & Research Economie et marchés Août 21 Editorial Les tragédies financières ne manquent pas cet été: à peine le dernier acte de la crise grecque terminé, la Chine est ébranlée par un

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Stratégie d Investissement

Stratégie d Investissement STRATÉGIE Mars 2015 Stratégie d Investissement Perspectives trimestrielles Marge de sécurité Les perspectives pour l économie mondiale restent mitigées. La croissance américaine se généralise, sans pour

Plus en détail

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée?

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Flash Stratégie Janvier 2015 2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Jean Borjeix Paris, le 20 janvier 2015 Dans ce document nous allons tout d abord rapprocher nos

Plus en détail

Les divergences dominent le marché

Les divergences dominent le marché Les divergences dominent le marché L euro a continué de glisser, pour la sixième semaine consécutive, face au dollar américain. Et cette baisse devrait continuer de s accentuer dans les prochains jours,

Plus en détail

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Plus le taux de versement des dividendes est élevé, plus les anticipations de croissance des bénéfices sont soutenues. Voir

Plus en détail

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente Insight + Process = Results Des fondamentaux solides Un potentiel de diversification Dans un environnement

Plus en détail

Quelles perspectives pour les marchés de taux, crédit et devises?

Quelles perspectives pour les marchés de taux, crédit et devises? Quelles perspectives pour les marchés de taux, crédit et 2007 a été marquée par une crise monétaire sans précédent et une aversion générale pour les marchés à risque. Risque-t-on une récession économique

Plus en détail

thématique d'investissement

thématique d'investissement 6// thématique d'investissement PRéSERVER LE CAPITAL AVEC DU CRéDIT DE QUALITé Alors qu elles avaient bien résisté à la crise de la dette souveraine sur le premier semestre, les obligations d entreprise

Plus en détail

Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles?

Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles? Stratégie et investissement Les actions : la nouvelle «valeur sûre» des portefeuilles? Si les investisseurs appréhendaient la notion de sécurité en termes de protection du pouvoir d achat et non en fonction

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 RAPPORT SEMESTRIEL ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013 Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 8 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tel: +33(0)1.44.55.02.10 / Fax: +33(0)1.44.55.02.20 acerfinance@acerfinance.com

Plus en détail

SECURE ADVANTAGE REVENUS GARANTIS

SECURE ADVANTAGE REVENUS GARANTIS Complément de retraite à vie SECURE ADVANTAGE REVENUS GARANTIS Une troisième voie pour votre assurance vie DOCUMENT NON CONTRACTUEL Financement des retraites, un nouveau contexte NOUS VIVONS PLUS LONGTEMPS,

Plus en détail

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014 Expertise Crédit Euro La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion Décembre 2014 destiné à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF Performance cumulée

Plus en détail

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM 29 juin 2009 Forex Weekly Highlights I. Evénements clés et statistiques de la semaine du 22 juin 2009 Le retour de l aversion au risque a permis au billet vert d effacer un peu les pertes accumulées face

Plus en détail

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz Une porte d entrée vers un nouveau monde Pour les investisseurs professionnels uniquement par Sergio Trigo-Paz STRATEGIC SOLUTIONS Edition Printemps 2013 Une porte d entrée vers un nouveau monde par Sergio

Plus en détail

Weekly Review. Atténuation des tensions sur les devises. L assouplissement quantitatif sera-t-il différent cette fois? Lundi 18 octobre 2010

Weekly Review. Atténuation des tensions sur les devises. L assouplissement quantitatif sera-t-il différent cette fois? Lundi 18 octobre 2010 Atténuation des tensions sur les devises Les tensions à l égard des devises entre les États-Unis et la Chine ont atteint une nouvelle apogée cette semaine lorsque les réserves en devises étrangères de

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

ANTICIPATIONS HEBDO. 16 Février 2015. L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015

ANTICIPATIONS HEBDO. 16 Février 2015. L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015 Direction de la Recherche Economique Auteur : Philippe Waechter L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015 Le premier point cette semaine porte sur la croissance modérée de la zone Euro au dernier

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés.

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés. L année 2014 s achève, pour l indice boursier français, au niveau où elle a commencé, le CAC 40 a perdu - 0,5% sur l année, l indice européen (l Eurostoxx 50) a lui gagné + 2,82%, alors que l indice américain

Plus en détail

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active Ce document est destiné à des investisseurs professionnels uniquement Vivienne investissement L analyse quantitative au service de la gestion active OUESSANT Rapport de gestion Printemps-été 2015 Vivienne

Plus en détail

Orientations et Stratégie n 149

Orientations et Stratégie n 149 Orientations et Stratégie n 149 Lettre mensuelle de La Française AM Septembre 2014 - Achevée de rédiger le 05 09 2014 Regard sur les marchés Les deux mois d'été ont été agités sur la plupart des classes

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

Wali. Directeur général. commissaire Du gouvernement. conseil. M. Abdellatif JOUAHRI. M. Abdellatif FAOUZI. M. Le Wali. M. Le Directeur Général

Wali. Directeur général. commissaire Du gouvernement. conseil. M. Abdellatif JOUAHRI. M. Abdellatif FAOUZI. M. Le Wali. M. Le Directeur Général EXERCICE 2014 Wali M. Abdellatif JOUAHRI Directeur général M. Abdellatif FAOUZI commissaire Du gouvernement conseil M. Le Wali M. Le Directeur Général M. Abdellatif BELMADANI M. Mohammed BENAMOUR Mme

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

TARGET ACTION GDF SUEZ

TARGET ACTION GDF SUEZ TARGET ACTION GDF SUEZ NOVEMBRE 2014 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

Deutsche Bank AG (DE) (A+/A2) BRL 6,15% 2018. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien. A quoi vous attendre?

Deutsche Bank AG (DE) (A+/A2) BRL 6,15% 2018. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien. A quoi vous attendre? Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien Type d investissement Ce produit est une obligation. En souscrivant à cette obligation, vous prêtez de l argent à l émetteur qui s engage

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA BANQUE DE FRANCE

RAPPORT ANNUEL DE LA BANQUE DE FRANCE 2014 RAPPORT ANNUEL DE LA BANQUE DE FRANCE Rapport adressé à Monsieur le Président de la République et au Parlement par Christian Noyer, gouverneur Sommaire La Banque de France a fait appel à des métiers

Plus en détail

La dynamique du cycle européen reste robuste en dépit des incertitudes sur la Grèce

La dynamique du cycle européen reste robuste en dépit des incertitudes sur la Grèce CONVICTIONS Conclusions du comité d investissement mensuel de Natixis Asset Management Juillet 2015 ANALYSE MACROECONOMIQUE La dynamique du cycle européen reste robuste en dépit des incertitudes sur la

Plus en détail

Bulletin trimestriel sur les marchés T1 2015

Bulletin trimestriel sur les marchés T1 2015 Bulletin trimestriel sur les marchés T1 2015 Message du chef de la direction des placements Je suis heureux de présenter la première édition du Bulletin trimestriel sur les marchés. Remplaçant notre publication

Plus en détail

La Banque nationale suisse surprend les marchés

La Banque nationale suisse surprend les marchés La Banque nationale suisse surprend les marchés 16 janvier 2015 Faits saillants États-Unis : baisse décevante des ventes au détail en décembre. États-Unis : les prix de l essence font diminuer l inflation,

Plus en détail

L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation?

L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation? L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation? Edouard VIDON Direction des Analyses macroéconomiques et de la Prévision Service des Études macroéconomiques et

Plus en détail

BSI Market Outlook. II Quarter 2015. Banquiers suisses depuis 1873. Quarterly market and economic view By BSI Strategy and Research Department

BSI Market Outlook. II Quarter 2015. Banquiers suisses depuis 1873. Quarterly market and economic view By BSI Strategy and Research Department Banquiers suisses depuis 1873 BSI Market Outlook II Quarter 2015 Quarterly market and economic view By BSI Strategy and Research Department BSI SA via Magatti 2 6900 Lugano Svizzera tel. +41 (0)58 809

Plus en détail

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations Obligations Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire L environnement de la gestion obligataire a été compliqué par les politiques

Plus en détail

Changement de ton pour la BCE : des impacts sur le marché difficiles à prévoir. Directeur de la recherche économique de Natixis AM

Changement de ton pour la BCE : des impacts sur le marché difficiles à prévoir. Directeur de la recherche économique de Natixis AM FLASH MARCHÉS Changement de ton pour la BCE : des impacts sur le marché difficiles à prévoir Mario Draghi se donne les moyens Philippe Waechter Directeur de la recherche économique de Natixis AM Le ton

Plus en détail

Credit Suisse Asset Management Headline Ideas 2015 Sur la voie du rendement Update. Réservé aux investisseurs qualifiés

Credit Suisse Asset Management Headline Ideas 2015 Sur la voie du rendement Update. Réservé aux investisseurs qualifiés Credit Suisse Headline Ideas 2015 Sur la voie du rendement Update Réservé aux investisseurs qualifiés Sur la voie du rendement Le début de l année 2015 a été marqué par des évolutions politiques rapides

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Deuxième trimestre 2015

Deuxième trimestre 2015 Deuxième trimestre 2015 Contenu Perspectives économiques mondiales Perspectives sur les catégories d'actif Paul English, MBA, CFA vice-président principal, Placements Tara Proper, CFA vice-présidente adjointe,

Plus en détail

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

La situation économique et financière

La situation économique et financière Bulletin Institutionnel de SMA Gestion DOCUMENT RESERVE EXCLUSIVEMENT AUX CLIENTS PROFESSIONNELS AU SENS DE LA DIRECTIVE MIF La situation économique et financière «Un certain nombre de participants ont

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

La faiblesse du huard va persister

La faiblesse du huard va persister Septembre 215 La faiblesse du huard va persister L élargissement de la bande de flottement du yuan et la dévaluation subséquente d autres monnaies des marchés émergents ont propulsé l USD pondéré des échanges

Plus en détail

RENDEMENT ACTION BOUYGUES JUILLET 2015

RENDEMENT ACTION BOUYGUES JUILLET 2015 RENDEMENT ACTION BOUYGUES JUILLET 2015 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement

Plus en détail

ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION

ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION ANNEE 2011 1 ANANTA PATRIMOINE S.A. (Genève) est une société de gestion affiliée à l O.A.R.G. (Organisme d Autorégulation des Gérants de patrimoine) sous le numéro d agrément

Plus en détail

BLACKROCK GLOBAL FUNDS

BLACKROCK GLOBAL FUNDS CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMEDIATE. En cas de doute quant aux mesures à prendre, consultez immédiatement votre courtier, votre conseiller bancaire, votre conseiller juridique,

Plus en détail

PARVEST WORLD AGRICULTURE Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable

PARVEST WORLD AGRICULTURE Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable PARVEST World Agriculture a été lancé le 2 avril 2008. Le compartiment a été lancé par activation de sa part N, au prix initial

Plus en détail

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Suite à la publication du 1 er juin 2015 relative au repositionnement

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

mise à jour sur les cycles économiques série leadership AVRIL 2015

mise à jour sur les cycles économiques série leadership AVRIL 2015 Article de fond rédigé par nos partenaires américains mise à jour sur les cycles économiques L Europe au tournant d un cycle économique La vigueur des États-Unis et de la zone euro soutient la croissance

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

Pictet-Digital Communication

Pictet-Digital Communication Pictet-Digital Communication Reprise de la hausse Septembre 2014 Victimes de la rotation sectorielle du printemps dernier, les valeurs de la communication digitale retrouvent l intérêt des investisseurs

Plus en détail

Prospérer dans un contexte de faibles taux

Prospérer dans un contexte de faibles taux LEADERSHIP DE LA PENSÉE perspectives AGF Prospérer dans un contexte de faibles taux Comment ajouter de la valeur dans ce contexte difficile pour les titres à revenu fixe Par David Stonehouse, B. Sc. Eng.,

Plus en détail

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 CONTRAT SOCIAL 28/03/2014 J.Blanchard NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 ----ooo---- ECONOMIE MONDIALE : sans changement notable sauf crises graves Les dernières prévisions pour 2014 et 2015 confirment les

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Vers un retour de l or comme garantie du système financier international. Jean Borjeix Aurélien Blandin Paris, le 7 octobre 2014 Faisant suite aux opérations de règlement

Plus en détail

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1)

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) alpha privilège Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 5 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

Commercialisation du 25 septembre au 19 décembre 2014 (12h00)

Commercialisation du 25 septembre au 19 décembre 2014 (12h00) Commercialisation du 25 septembre au 19 décembre 2014 (12h00) dans la limite de l'enveloppe disponible Batik Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance*

Plus en détail

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF)

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF) AS Investment Management (CHF) Rapport 1er trimestre 2014 Philosophie d investissement AS Equities - Opportunity Switzerland est un fonds long-short en actions suisses, avec une faible corrélation au marché

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique RAPPORT ANNUEL Stratégie Monde (Fond Commun de placement) Rapport annuel (30 décembre 2013-31 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée

Plus en détail

Les mesures adoptées et la réduction des risques à court terme ont revigoré les marchés 1

Les mesures adoptées et la réduction des risques à court terme ont revigoré les marchés 1 Les mesures adoptées et la réduction des risques à court terme ont revigoré les marchés 1 Au cours des trois mois écoulés jusqu à début décembre, les prévisions en matière de croissance économique mondiale

Plus en détail

HSBC EUROPE EQUITY INCOME (A) (EUR)

HSBC EUROPE EQUITY INCOME (A) (EUR) Performances et analyse du risque Performances en base 100 160 150 140 130 120 110 100 90 80 31/08/10 Performance du fonds en base 100 sur la durée de placement recommandée 31/08/11 31/08/12 Performances

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Gestion de fortune intégrée

Gestion de fortune intégrée Gestion de fortune intégrée Exemple SA Profil du portefeuille Gestion de fortune intégrée Numéro de dépôt 0835-123456-75 01.01.2014 31.12.2014 www.credit-suisse.com Table des matières 1. Informations sur

Plus en détail

Réseaux. La Lettre de Swiss Life AM

Réseaux. La Lettre de Swiss Life AM Réseaux La Lettre de Swiss Life AM N 12 octobre 2013 Sommaire Edito... 2 par Jean-Pierre Grimaud Quand la mer se retire... 3 par Éric Bourguignon Marchés financiers et stratégies Taux et crédit... 4 par

Plus en détail

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Indices Pictet LPP 2015 Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Pictet Asset Management Janvier 2015 Table des matières Une nouvelle famille d indices 3 Un examen des indices LPP existants

Plus en détail

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas Informations générales 1 er trimestre 2015 Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas A propos de Swisscanto Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement et prestataires

Plus en détail

STRATÉGIE D INVESTISSEMENT & PERSPECTIVES DES MARCHÉS

STRATÉGIE D INVESTISSEMENT & PERSPECTIVES DES MARCHÉS EDITION MENSUELLE 22 Mars 213 STRATÉGIE D INVESTISSEMENT & PERSPECTIVES DES MARCHÉS GARDER LE CAP Kim March Stratégiste marchés émergents Société Générale Private Banking kim.march@socgen.com Claudia Panseri

Plus en détail

Nouvelle vague d assouplissement 1

Nouvelle vague d assouplissement 1 Nouvelle vague d assouplissement 1 Ces derniers mois, une vague d assouplissement des politiques monétaires, largement inattendue, a mobilisé l attention des marchés financiers mondiaux. Dans un contexte

Plus en détail

RAPPORT SUR LA STABILITÉ FINANCIÈRE DANS LE MONDE Avril 2015

RAPPORT SUR LA STABILITÉ FINANCIÈRE DANS LE MONDE Avril 2015 RAPPORT SUR LA STABILITÉ FINANCIÈRE DANS LE MONDE Avril 2015 RÉSUMÉ ANALYTIQUE Les chocs macroéconomiques mettent de nouveau à l épreuve les marchés mondiaux Durant ces six derniers mois, les événements

Plus en détail

couverture du risque de change sur les obligations étrangères

couverture du risque de change sur les obligations étrangères The Comprendre buck stops le «here: rendement Vanguard de couverture money» : L impact market funds de la couverture du risque de change sur les obligations étrangères Une étude menée par Vanguard Juillet

Plus en détail

fast Objectifs d investissement Caractéristiques du support Fast Autocall

fast Objectifs d investissement Caractéristiques du support Fast Autocall fast Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) Durée d investissement conseillée : 3 ans (en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Trente-et-unième réunion 18 avril 2015 Déclaration de Mr. Regis Immongault Ministre de l économie, de la promotion des investissements et de la prospective Gabon

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2014

Perspective des marchés financiers en 2014 Perspective des marchés financiers en 2014 21/01/2014 13 ième édition 1 Outil d aide à la décision : The Screener OUTIL D AIDE À LA DÉCISION : THESCREENER Des analyses sur les valeurs boursières Disponible

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1).

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). p s den 1 / 12 Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). ériode de commercialisation : du 18 mai au 17 juillet 2015. La commercialisation

Plus en détail