Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP"

Transcription

1 ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification Réussite Contrat de projets Titre professionnel Parcours BEP Titre professionnel BEP Tertiaire CAP Partiel VAE Tertiaire Durée parcours en VAE CAP Parti V Durée parco PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Etat-Région

2 Sommaire Le champ d analyse... 3 Les candidats passés devant un jury en 2009, sont majoritairement des femmes... 5 Plus de la moitié des candidats s orientent vers des certifications de niveau V, qui relèvent principalement du domaine sanitaire et social... 6 Près de 6 candidats sur 10 valident leur certification Un délai moyen de 1 an et 4 mois, pour obtenir sa certification en VAE Les zooms par public Le tableau bilan les candidats passés devant un jury en 2009, sont majoritairement des femmes 2

3 Le champ d analyse L étude concerne les personnes ayant effectué au moins un passage devant un jury de validation des acquis de l expérience au cours de l année 2009 en Bretagne. Elle concerne les candidats résidant en Bretagne ainsi que les candidats originaires d une autre région. L analyse prend en compte les candidats quels que soient leurs résultats (validation totale, partielle ou absence de validation). Il n est pas exclu que ces personnes puissent être déjà passées devant un jury au cours d une année antérieure à Les différentes étapes concernées par cette étude sont situées entre le dépôt de dossier et la validation totale de la VAE. Champ de l étude Les candidats devant un jury en candidatures Validation totale Dépôt du dossier Recevabilité positive Jury de validation Validation partielle Absence de validation Dépôt de dossier : date du dépôt de dossier de recevabilité. Ce dossier mentionne la certification choisie par le candidat, son parcours de formation ainsi que son parcours professionnel. Recevabilité positive : date où le dossier de recevabilité est jugé recevable. Jury de validation : date de la présentation du dossier de validation devant un jury VAE. Le dossier de validation contient notamment les différentes activités du candidat (environnement de travail, les missions et les tâches réalisées, niveau de responsabilité ). Validation totale : suite au passage devant le jury et à la délibération de celui ci, la certification est validée dans son intégralité. Validation partielle : la certification est partiellement validée. Dans ce cas, le candidat peut effectuer de nouveau un ou plusieurs passages devant un jury de validation. Absence de validation : le jury estime que les acquis du candidat ne lui permettent pas d obtenir une validation de la certification visée. La procédure s arrête. 3

4 Les données collectées apportent ainsi des informations sur les parcours VAE des candidats (certificateur, date de dépôt, date de recevabilité positive, date de jury en 2009, résultat du jury, domaine de formation, niveau et diplôme visé). La base de données permet aussi de révéler les profils des personnes en démarche VAE (sexe, âge, situation professionnelle, département de résidence). De plus, la quasi-totalité des candidats a effectué un seul passage devant un jury de validation au cours de l année 2009, ce qui signifie que, dans cette étude, le nombre de parcours correspond au nombre de candidats. Toutefois, le niveau de formation avant le parcours VAE ainsi que l accompagnement au cours de celui-ci ne sont pas suffisamment renseignés et significatifs pour être exploités dans cette étude. 4

5 les candidats passés devant un jury en 2009, sont majoritairement des femmes En 2009, candidats à la validation des acquis de l expérience en Bretagne sont recensés. Les femmes y sont nettement plus nombreuses que les hommes (¾ des candidats). Cette part est notamment due à la forte proportion de femmes visant une certification dans le sanitaire et social. La moyenne d âge du public est de 40 ans. Les femmes sont en moyenne légèrement plus âgées (41 ans) que les hommes (39 ans). 7% des femmes ont moins de 30 ans, contre 9% des hommes. Inversement, 32% des femmes ont entre 40 et 49 ans, contre 27% des hommes. Âge Pyramide des âges des candidats HOMMES 25 FEMMES 20-2,0% 0% 2,0% 4,0% Les statuts professionnels des candidats en début de parcours Non renseigné % Les salariés représentent 60% des candidats en parcours VAE (1 624 candidatures) Autres % Demandeurs d emploi % Chefs d entreprise 42 2% Salariés % Les femmes sont davantage en emploi que les hommes (61% contre 58%). La part de salariés diffère aussi selon les domaines de formation. Le tertiaire concentre par exemple 63% de salariés alors qu ils ne sont que 19% dans le BTP. Les demandeurs d emploi représentent pour leur part un peu plus d un candidat sur sept (399 candidatures). La part de candidats en recherche d emploi est légèrement plus importante chez les femmes (16% contre 12% pour les hommes). 5

6 96% des personnes résident en Bretagne Répartition par département Parmi les bretons, une personne sur trois réside dans le département du Finistère, suivi de très près par l Ille-et-Vilaine. Tandis que les départements du Morbihan et des Côtes d Armor représentent chacun environ 17% des candidatures. Les candidats résidant en dehors de la Bretagne (115 candidatures), habitent essentiellement des régions limitrophes. Ille-et-Vilaine % Finistère % Morbihan % Côtes-d Armor % Non bretons 115 4% Une population majoritairement féminine : ¾ des candidats sont des femmes. Avec une moyenne d âge de 40 ans, la tranche des ans est la plus représentée (31% des candidats). La majorité des candidats sont salariés (60%). 96% des candidats résident en Bretagne. 6

7 Plus de la moitié des candidats s orientent vers des certifications de niveau V, qui relèvent principalement du domaine sanitaire et social Niveau de formation des diplômes visés Niveau II 121 4% Niveau I 43 2% NR 255 9% Niveau III % Niveau IV % Niveau V % Plus de la moitié des candidats, soit près de candidatures, vise une certification de niveau V. Parmi ces 1500 candidatures, 9 sur 10 concernent des femmes. Plus d un candidat sur deux est salarié et la quasi-totalité d entre eux (93%) vise une certification qui relève du domaine tertiaire. Plus spécifiquement, le domaine paramédical, travail social et soins personnels concentre 90% de ces candidats, suivi par le nettoyageassainissement-environnement-sécurité (7%). 11% des candidats visent un diplôme de niveau IV (soit 299 candidatures). Par rapport à l ensemble de la population étudiée, les hommes sont surreprésentés (43% contre 27%). La répartition en grand domaine de formation est plus diversifiée que pour les candidats de niveau V : le tertiaire concentre 76% des passages devant jury (dont l hôtellerie, la restauration, le tourisme et les loisirs : 23%, paramédical, le travail social et les soins personnels : 18%, tertiaire de bureau et le tertiaire spécialisé : 16%, le commerce et la distribution : 9%, le nettoyage, l assainissement, l environnement et la sécurité : 8%), suivi de l industrie 13% (dont mécanique et automatismes : 6%), de l agriculture 8% et du BTP 3%. 25% des candidats visent un diplôme de niveau I, II ou III (soit 677 candidatures). Ils sont autant de femmes que d hommes et une très forte majorité de salariés (79%). Plus de 90% de ces candidats visent un diplôme relevant du domaine du tertiaire (dont le commerce et la distribution : 28% ; le tertiaire de bureau et le tertiaire spécialisé : 27% ; le paramédical, le travail social et les soins personnels : 19%), suivi de l industrie 7%, du BTP 1% et de l agriculture 1%. Les niveaux de formation Niveau V niveau CAP-BEP Niveau IV niveau Bac Niveau III niveau BTS Niveau II niveau bac+3 Niveau I niveau bac+5 et plus 7

8 La répartition des parcours VAE en grand domaine de formation témoigne de la prépondérance du tertiaire dans la demande des candidats. Ainsi, près de 9 candidats sur 10 visent une certification du domaine tertiaire (2 406 candidatures). Parmi eux, 64% sont dans le paramédical, le travail social et les soins personnels, 11% dans le tertiaire de bureau et le tertiaire spécialisé et 10% dans le commerce et la distribution. La demande VAE par domaine de formation Tertiaire 89% NR 3% Agriculture 1% Industrie 5% BTP 2% Les trois principaux domaines de formation du tertiaire concentrent 76% des candidatures GFE Sous-domaines de formation Nb. parcours Paramédical - Travail social - Soins personnels candidats soit 56% de l ensemble des candidats Tertiaire de bureau - Tertiaire spécialisé 276 candidats soit 10% de l ensemble des candidats Commerce et distribution 247 candidats soit 9% de l ensemble des candidats Paramédical pharmacie santé 322 DE Aide soignant 212 DE Aide médico psychologique 75 DE Auxiliaire de Puériculture 28 Autres 7 Carrières sanitaires et sociales DE Auxiliaire de vie sociale 471 TP Assistant de vie aux familles 230 CAP petite enfance 159 DE Assistant familial 157 DE Educateur spécialisé 43 DE Educateur de Jeunes Enfants 35 Autres 61 Coiffure, esthétique 54 BP Coiffure 35 Autres 19 Secrétariat, administration 117 Bac Pro Secrétariat 33 BTS Assistant de direction 38 Autres 46 Finances, banques, assurances, immobilier 17 Autres 17 Comptabilité, gestion 87 BTS Comptabilité gestion des organisations 24 BTS Assistant de gestion PME PMI 31 Autres 32 Informatique 29 Autres 29 Ressources humaines 24 Autres 24 Etudes et documentation 2 Autres 2 Vente 23 Autres 23 Technico-commercial 221 CS Responsable technico-commercial en agrofournitures 124 BTS Management des unités commerciales (MUC) 44 Autres 53 Achats, commerce, marketing 3 Autres 3 8

9 Par ailleurs, le domaine de formation lié à l industrie recense, avec 143 candidatures, 5% des parcours en VAE : la mécanique et les automatismes (37% du domaine de l industrie), la production alimentaire et la cuisine (22%), l électricité, l électrotechnique et l électronique (17%). Le domaine du BTP avec 53 candidatures valide 2% des parcours VAE. Le domaine de l agriculture ferme la marche avec un peu plus de 1% des parcours (33 candidatures). Part dans le nombre total de parcours 1) DE Auxiliaire de vie sociale % 2) TP Assistant de vie aux familles 230 9% 3) DE Aide soignant 212 8% 4) CAP Petite enfance 159 6% 5) DE Assistant familial 157 6% 6) CS Responsable technicocommercial en agrofournitures 124 5% 7) DE Aide médico psychologique 75 3% 8) MC Sécurité civile et d entreprise 75 3% 9) BP JEPS 44 2% 10) BTS Management des unités commerciales (MUC) 44 2% 11) DE Educateur spécialisé 43 2% 12) BTS Assistant de direction 38 1% 13) BP Coiffure 35 1% 14) DE Educateur de Jeunes Enfants 35 1% 15) Bac Pro Secrétariat 33 1% 16) BTS Assistant de gestion PME PMI 31 1% 17) DE Auxiliaire de Puériculture 28 1% 18) BTS Comptabilité gestion des organisations 19) BP Responsable d exploitation agricole 24 1% 20 1% 20) Bac Pro Commerce 17 1% Les 20 certifications les plus sollicitées Les candidats se sont présentés à 274 certifications différentes au cours de l année Les trois premières certifications les plus demandées rassemblent plus du tiers des parcours et ainsi les 20 premiers regroupent 70% des parcours. Le DE Auxiliaire de vie sociale est de loin le plus plébiscité d entre eux avec environ 17% des candidats. Les premières certifications relèvent du paramédical, du travail social et des soins personnels ensuite du commerce et de la distribution, du loisir, de la sécurité et du tertiaire de bureau Chez les femmes : le DE Auxiliaire de vie sociale est le diplôme le plus plébiscité (466 candidatures) suivi par le Titre Professionnel d Assistant de vie aux familles (230 candidatures) et le DE d Aide soignant (201 candidatures). Chez les hommes : le certificat de spécialisation Responsable technico-commercial en agrofournitures est la certification la plus demandée (121 candidatures), suivi par la Mention Complémentaire Sécurité civile et entreprise (65 candidatures) et le BTS Management de Unités Commerciales (16 candidatures). Les certifications demandées par les femmes sont plus concentrées que celles des hommes. En effet, les candidates se sont présentées à 141 certifications différentes contre 200 pour les hommes. 9

10 3 ministères concentrent près de 9 certifications sur 10 Celui du sanitaire et social rassemble la part la plus importante de candidats (37%), suivi de l éducation nationale (31%) et du ministère du travail et de l emploi (18%). L enseignement supérieur et l agriculture regroupent respectivement 5 et 6% des parcours. La demande VAE par certificateur Affaires culturelles Agriculture CNAM Education Nationale Enseignement Supérieur Jeunesse et Sport Réseau consulaire Sanitaire et Social Travail et emploi 8 (0,3%) 164 (6%) 15 (0,6%) 827 (31%) 138 (5%) 62 (2%) 7 (0,3%) 1009 (37%) 480 (18%) Nb. candidats Plus de la moitié des candidats VAE visent une certification de niveau V, essentiellement dans le domaine du paramédical, du travail social et des soins personnels. le domaine de formation du tertiaire concentre 89% des effectifs du dispositif suivi par l industrie 5%, le BTP 2% et l agriculture 1%. les trois certifications les plus demandées (DE Auxiliaire de vie sociale, TP Assistant de vie aux familles et DE Aide soignant) concernent un candidat sur trois en démarche VAE. les trois premiers certificateurs en termes de candidats représentent 85% des effectifs en parcours VAE. 10

11 Près de 6 candidats sur 10 valident leur certification Les types de validation à l issue du jury Partielle 36% Abscence de val. 8% Totale 56% 56% des candidats ayant passé une épreuve de validation en 2009 ont obtenu une validation dans sa totalité (1 507 candidatures), 36% une validation partielle (980 candidatures) et 8% n ont rien validé (225 candidatures). Le taux de réussite fluctue selon les caractéristiques des personnes et selon les certifications. Les hommes présentent un taux de validation totale supérieur à celui des femmes (63% contre 53%). De plus, la part des femmes n ayant validé aucun module est supérieure à celle des hommes, soit respectivement 10% contre 4%. L âge et donc plus particulièrement l expérience professionnelle acquise en amont du parcours VAE sont déterminants dans la réussite des candidats à la VAE. Les candidats âgés de 50 ans et plus ont plus souvent que les autres obtenu une validation totale : 65% contre 56% pour l ensemble des candidats. Inversement, les candidats les plus jeunes (moins de 30 ans) ont, proportionnellement, plus souvent validé de manière partielle leur parcours : 48% contre 36% pour l ensemble des candidats. De plus, ce public enregistre un taux d absence de validation de 9% contre 8% pour l ensemble des candidats. Le taux de réussite ne diffère que légèrement selon la situation professionnelle des candidats. En effet, les salariés qui se sont présentés devant un jury en 2009, sont 59% à avoir obtenu une validation totale contre 54% pour les demandeurs d emploi. De plus, la part des demandeurs d emploi sans validation (14%) est plus importante que celle des salariés (6%). Au regard des validations par niveau à l issue du passage devant un jury, les diplômes visés de niveau III ont les plus forts taux de réussite. En effet, près de sept candidats sur dix ont obtenu une validation complète. A contrario, les diplômes de niveau I et V ont les plus faibles taux de validation totale, soit environ une personne sur deux. Niveau V Niveau IV Niveau III Niveau II Niveau I Les types de validation à l issue du jury par niveau 51% 50% 56% 61% 68% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 39% 45% 31% 40% 24% 10% 8% 7% 4% 5% Totale Partielle Absence de validation D autre part, la proportion la plus importante d absence de validation concerne les diplômes de niveau V, soit 10% contre 8% pour l ensemble des candidats. 11

12 Le taux de validation totale varie selon les domaines de formation Les certifications du tertiaire, enregistrent un taux de validation totale de 56%. Les autres candidats répartis entre les domaines de l industrie, du BTP et de l agriculture ont un taux de validation totale compris entre 66% et 79%. Tertiaire BTP Industrie Agriculture Les types de validation à l issue du jury par domaine 56% 66% 75% 79% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 35% 30% 23% 21% 9% 4% 2% Totale Partielle Absence de validation VAE CS Responsable technicocommercial en agrofournitures Taux de validation totale Nb. Parcours Part dans le nombre total de parcours 90% 124 5% Bac Pro Secrétariat 88% 33 1% CAP Petite enfance 82% 159 6% DE Assistant familial 80% 157 6% BTS Assistant de gestion PME PMI 77% 31 1% BP Responsable d exploitation agricole 75% 20 1% DE Educateur spécialisé 72% 43 2% Bac Pro Commerce 71% 17 1% BTS Management des unités commerciales (MUC) 66% 44 2% BTS Assistant de direction 63% 38 1% BTS Comptabilité gestion des organisations 63% 24 1% TP Assistant de vie aux familles 53% 230 9% DE Auxiliaire de vie sociale 46% % DE Aide médico psychologique 43% 76 3% BP Coiffure 43% 35 1% BP JEPS 39% 44 2% MC Sécurité civile et d entreprise 25% 75 3% DE Auxiliaire de Puériculture 25% 28 1% DE Educateur de Jeunes Enfants 23% 35 1% DE Aide soignant 21% 212 8% La validation totale des certifications les plus demandées Ces diplômes n ont pas nécessairement les plus forts taux de validation totale. Parmi ces 20 diplômes, le taux de validation totale est supérieur à 70% pour huit diplômes. Le CS responsable technicocommercial en agrofourniture est la certification pour laquelle le taux de validation totale est le plus important : 90%. Le DE Auxiliaire de vie sociale, diplôme le plus sollicité, affiche un taux de validation totale de 46%. La VAE à l initiative de l entreprise ou VAE collective : certaines certifications font l objet d actions ponctuelles de la part d entreprise, en lien avec leurs projets respectifs. Ceci peut expliquer le nombre de demandes pour certaines certifications ainsi que leur taux de validation totale. C est le cas notamment en 2009 du CS Responsable technico-commercial en agro-fournitures. 12

13 VAE Taux de validation partielle Nb. Parcours Part dans le nombre total de parcours MC Sécurité civile et d entreprise 75% 75 3% DE Auxiliaire de Puériculture 71% 28 1% DE Aide soignant 68% 212 8% BP Coiffure 57% 35 1% DE Auxiliaire de vie sociale 47% % BP JEPS 43% 44 2% DE Aide médico psychologique 36% 76 3% BTS Management des unités commerciales (MUC) 34% 44 2% DE Educateur de Jeunes Enfants 31% 35 1% BTS Comptabilité gestion des organisations 29% 24 1% DE Educateur spécialisé 26% 43 2% BP Responsable d exploitation agricole 25% 20 1% BTS Assistant de direction 24% 38 1% Bac Pro Commerce 24% 17 1% TP Assistant de vie aux familles 22% 230 9% BTS Assistant de gestion PME PMI 19% 31 1% CAP petite enfance 15% 159 6% DE Assistant familial 13% 157 6% CS Responsable technicocommercial en agrofournitures 10% 124 5% Bac Pro Secrétariat 9% 33 1% La validation partielle des certifications les plus demandées Parmi ces 20 certifications, quatre enregistrent un taux de validation partielle supérieur à 50%. Au cours de l année 2009, parmi les 75 candidatures à une mention complémentaire Sécurité civile et d entreprise, ¾ ont obtenu une validation partielle. Le DE Auxiliaire de vie sociale, diplôme le plus demandé en 2009 par la voie de la VAE, affiche pour sa part un taux de validation partielle de 47%. Toutefois ces résultats sont à nuancer au regard de la démarche et de l engagement de certains candidats dans la VAE. En effet, un nombre non négligeable d entre eux, positionnés sur les diplômes du sanitaire et social, est entré dans le dispositif plutôt à l initiative de leur employeur, ce qui peut induire une moindre implication personnelle : ceci explique en partie la forte proportion de validation partielle sur ces diplômes. Enfin, les taux d absence de validation les plus élevés concernent les certifications du DE Educateur de Jeunes Enfants (46% d absence de validation), du TP Assistant de vie aux familles (25%) et du DE Aide médico psychologique (21%). 13

14 l obtention d une validation totale varie selon le profil du candidat et la certification sollicitée. les hommes ont un taux de validation totale (63%) supérieur à celui des femmes (53%) et un taux d absence de validation inférieur (4% contre 10% pour les femmes). Plus les candidats sont âgés, plus les taux de réussite sont élevés. les certifications de niveau III ont le plus fort taux de validation totale. à l inverse, les niveaux V et I ont les plus faibles taux de validation totale. Parmi les 20 certifications les plus demandées au cours de l année 2009, 8 certifications ont un taux de validation totale supérieur à 70% et 4 certifications ont un taux de validation partielle supérieur à 50%. 14

15 Un délai moyen de 1 an et 4 mois, pour obtenir sa certification en VAE (entre la date de recevabilité et l obtention du diplôme) La date d entrée des candidats dans un parcours VAE* Depuis 2009 Depuis 2008 Depuis (9%) 573 (21%) 1091 (40%) 40% des candidats qui se sont présentés à un jury VAE en 2009 ont effectué leur inscription dans le dispositif VAE en Depuis (4%) Avant (1%) NR 664 (25%) Nb. candidats Par conséquent, près d un candidat sur deux est entré en parcours VAE en 2008 et 2009 et plus d un candidat sur quatre avant 2008 (25 % de non réponse). * les dates d inscription correspondent aux dates de dépôt de dossier de recevabilité Les délais observés entre le dépôt de dossier de recevabilité et la recevabilité positive. Un candidat sur deux présente un délai inférieur à 1 mois et près d un candidat sur sept, un délai supérieur à 2 mois*. Le délai moyen entre ces deux dates est ainsi d environ 5 semaines. < 1 mois 48% 1 mois et 2 mois 13% 2 mois et + 14% NR 25% * Les délais entre la date de dépôt du dossier de recevabilité et la date de la décision de recevabilité positive ont pu être calculés pour les ¾ des candidats. 15

16 Les délais observés entre la recevabilité positive et la validation totale de la certification < 1 an 30% 1 an et 2 ans 39% + 2 ans 13% NR 18% Parmi les candidats ayant obtenu une validation totale, 30% l ont obtenu en moins d un an, 39% entre 1 an et 2 ans et 13% en plus de 2 ans*. Ces délais sont dans certains cas fortement impactés par les modalités d organisation des jurys de validation. Ce phénomène est d autant plus accentué que le nombre de candidats par diplôme est faible. Le délai moyen entre la date de recevabilité positive et de validation totale est ainsi d environ un an et quatre mois. Les conditions dans lesquelles se déroule la démarche VAE et, par conséquent, les délais observés entre la recevabilité positive et la validation totale varient selon certaines caractéristiques. En effet, les candidats ayant obtenu une certification totale du paramédical, du travail social et des soins personnels, par exemple, mettent en moyenne plus de temps à obtenir une validation totale que les autres candidats (20% en plus de 2 ans contre 13% pour l ensemble). *82% des délais entre la recevabilité positive et la validation totale ont pu être calculés. Un candidat sur deux est entré en parcours VAE en 2008 ou en le délai moyen observé entre le dépôt de dossier de recevabilité et la recevabilité positive est d environ 5 semaines. le délai moyen observé entre la recevabilité positive et la validation totale est d environ un an et quatre mois. 16

17 Les zooms par public Les femmes candidatures, soit 72% de l ensemble des parcours Moyenne d âge de 41 ans (40 ans) 61% sont salariées (60%) 68% visent un diplôme de niveau V (55%) 53% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 18 mois (16 mois) Part dans le nombre total de parcours des femmes 1) DE Auxiliaire de vie sociale % 2) TP Assistant de vie aux familles % 3) DE Aide soignant % Tx val. totale Part dans le nombre total de parcours des femmes Bac Pro Secrétariat 88% 33 2% CAP Petite enfance 82% 158 8% DE Assistant familial 80% 148 8% Les hommes 747 candidatures, soit 28% de l ensemble des parcours Moyenne d âge de 39 ans (40 ans) 58% sont salariés (60%) 33% visent un diplôme de niveau III (19%) 63% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 13 mois (16 mois) Part dans le nombre total de parcours des hommes 1) CS Responsable technico-commercial en agrofournitures % 2) MC Sécurité civile et d entreprise 65 9% 3) BTS MUC 16 2% Tx val. totale Part dans le nombre total de parcours des hommes Bac Pro Restauration 91% 11 1% CS Responsable technico-commercial en agrofournitures 90% % BP Responsable d exploitation agricole 82% 11 1% 17

18 Les Moins de 30 ans 215 candidatures, soit 8% de l ensemble des parcours 67% sont des femmes (72% pour l ensemble) 77% sont salariés (60%) 61% visent un diplôme de niveau V (55%) 43% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 15 mois (16 mois) Part dans le nombre total de parcours des moins de 30 ans 1) DE Auxiliaire de vie sociale 54 25% 2) MC Sécurité civile et d entreprise 27 13% 3) DE Aide soignant 16 8% Tx val. totale Part dans le nombre total de parcours des moins de 30 ans BPJEPS 100% 4 2% CAP Petite enfance 86% 7 3% DE Aide médico psychologique 83% 6 3% Les 50 ans et plus 301 candidatures, soit 11% de l ensemble des parcours 73% sont des femmes (72% pour l ensemble) 79% sont salariés (60%) 59% visent un diplôme de niveau V (55%) 65% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 14 mois (16 mois) Part dans le nombre total de parcours des 50 ans et plus 1) DE Assistant familial 63 21% 2) DE Auxiliaire de vie sociale 57 19% 3) CS Responsable technico-commercial en agrofournitures 35 12% Tx val. totale Part dans le nombre total de parcours des 50 ans et plus CAP Petite enfance 100% 17 6% DE Educateur spécialisé 86% 7 2% CS Responsable technico-commercial en agrofournitures 83% 35 12% 18

19 Les salariés candidatures, soit 60% de l ensemble des parcours 73% sont des femmes (72% pour l ensemble) Moyenne d âge de 41 ans (40 ans) 55% visent un diplôme de niveau V (55%) 59% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 15 mois (16 mois) Part dans le nombre total de parcours des salariés 1) DE Auxiliaire de vie sociale % 2) DE Assistant familial 149 9% 3) CS Responsable technico-commercial en agrofournitures 123 8% Tx val. totale Part dans le nombre total de parcours des salariés CS Responsable technico-commercial en agrofournitures 90% 123 8% CAP Petite enfance 86% 117 7% DE Assistant familial 81% 149 9% Les demandeurs d emploi 399 candidatures, soit 15% de l ensemble des parcours 77% sont des femmes (72% pour l ensemble) Moyenne d âge de 41 ans (40 ans) 40% visent un diplôme de niveau V (55%) 54% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 15 mois (16 mois) Part dans le nombre total de parcours des demandeurs d emploi 1) TP Assistant de vie aux familles 97 24% 2) CAP Petite enfance 30 7% 3) Bac Pro Secrétariat 12 3% Tx val. totale Part dans le nombre total de parcours des demandeurs d emploi Vendeur spécialisé 89% 9 2% Bac Pro Secrétariat 75% 12 3% BTS Management des Unités Commerciales 75% 12 3% 19

20 Les diplômes visés de niveau V candidatures, soit 55% de l ensemble des parcours 90% sont des femmes (72% pour l ensemble) Moyenne d âge de 41 ans (40 ans) 60% sont salariés (60%) 51% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 19 mois (16 mois) Part dans le nombre total des parcours visant un diplôme de niveau V 1) DE Auxiliaire de vie sociale % 2) TP Assistant de vie aux familles % 3) DE Aide soignant % Tx val. totale Part dans le nombre total des parcours visant un diplôme de niveau V CAP Cuisine 83% 6 0,4% CAP Petite enfance 82% % DE Assistant familial 80% % Les diplômes visés de niveau IV 299 candidatures, soit 11% de l ensemble des parcours 57% sont des femmes (72% pour l ensemble) Moyenne d âge de 39 ans (40 ans) 60% sont salariés (60%) 61% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 14 mois (16 mois) Part dans le nombre total des parcours visant un diplôme de niveau IV 1) BPJEPS 44 15% 2) BP Coiffure 35 12% 3) Bac Pro Secrétariat 33 11% Les diplômes les plus obtenus parmi les plus demandé Tx val. totale Part dans le nombre total des parcours visant un diplôme de niveau IV Bac Pro Restauration 91% 11 4% Bac Pro Secrétariat 88% 33 12% Bac Pro Vente 78% 9 3% 20

21 Les diplômes visés de niveau I II et III 677 candidatures, soit 25% de l ensemble des parcours 52% sont des femmes (72% pour l ensemble) Moyenne d âge de 40 ans (40 ans) 79% sont salariés (60%) 65% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 14 mois (16 mois) Part dans le nombre total des parcours visant un diplôme de niveau I II ou III 1) CS Responsable technico-commercial en agrofournitures % 2) BTS Management des unités commerciales (MUC) 44 7% 3) DE Educateur spécialisé 43 6% Tx val. totale Part dans le nombre total des parcours visant un diplôme de niveau I II ou III BTS Négociation, relations clients 100% 13 2% CS Responsable technico-commercial en agrofournitures 90% % Licence professionnelle assistant paie et administration du personnel 83% 12 2% 21

22 Le domaine de formation de l agriculture 33 candidatures, soit 1% de l ensemble des parcours 42% sont des femmes (72% pour l ensemble) Moyenne d âge de 35 ans (40 ans) 58% sont salariés (60%) 70% visent un diplôme de niveau IV (11%) 79% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 14 mois (16 mois) Part dans le nombre total des parcours dans l agriculture 1) BP Responsable d exploitation agricole 20 61% 2) BTSA Analyse et conduite des systèmes d exploitation 3 9% 3) CAPA Travaux paysagers 3 9% Tx val. totale Part dans le nombre total des parcours dans l agriculture BTSA Analyse et conduite des systèmes d exploitation 100% 3 9% CAPA Travaux paysagers 100% 3 9% BP Responsable d exploitation agricole 75% 20 61% Le domaine de formation du BTP 53 candidatures, soit 2% de l ensemble des parcours 13% sont des femmes (72% pour l ensemble) Moyenne d âge de 36 ans (40 ans) 19% sont salariés (60%) 15% visent un diplôme de niveau IV (11%) 75% de validation totale (56%) Un délai moyen entre la recevabilité positive et la validation totale de 17 mois (16 mois) Part dans le nombre total des parcours dans le BTP 1) Peintre du bâtiment 14 26% 2) Maçon 7 13% 3) BTS Agencement de l environnement architectural 3 6% Tx val. totale Part dans le nombre total des parcours dans le BTP Agent d entretien du bâtiment 100% 2 4% BP Peinture revêtements 100% 2 4% Plaquiste 100% 2 4% 22

Haute Normandie Années 2008 2009 2010

Haute Normandie Années 2008 2009 2010 Haute Normandie Années 2008 2009 2010 Crefor Haute-Normandie Avant-Propos 1 2 Crefor Haute-Normandie 3 4 Haute Normandie Années 2008 2009 2010 Crefor Pôle Régional des savoirs 115 Boulevard de l Europe

Plus en détail

les dossiers thématiques de l académie de Rennes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014

les dossiers thématiques de l académie de Rennes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014 les dossiers thématiques de l académie de Rennes avril 2015 la une voie d accès aux diplômes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014 116 diplômes

Plus en détail

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs 2012 emploi formation insertion Franche-Comté Ce tableau de bord de la Vae fournit les données de l année 2011. La première

Plus en détail

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs 2013 emploi formation insertion Franche-Comté Ce tableau de bord de la Vae fournit les données de l année 2012. La première

Plus en détail

Petit déjeuner de Presse

Petit déjeuner de Presse Petit déjeuner de Presse ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE Lundi 23 juin 2014-8h30 Salon jaune de l hôtel préfectoral Préfecture de Seine-et-Marne 12, rue des Saints Pères 77000 Melun Contacts presse Virginie

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses JANVIER 2014 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LA VAE EN 2012 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS Plus de 250 000 personnes

Plus en détail

Commerce et réparation automobile

Commerce et réparation automobile Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Commerce et réparation automobile 1 050 établissements employeurs 1 500 d apprentissage 1 420 apprentis Principales activités du secteur

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2011 DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE en Poitou-Charentes

TABLEAU DE BORD 2011 DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE en Poitou-Charentes TABLEAU DE BORD 2011 DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE en Poitou-Charentes Précautions de lecture : Ce tableau de bord constitue une photographie des données d activité enregistrées pour l année

Plus en détail

Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012. Résultats généraux en région et approche comparative des parcours de VAE

Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012. Résultats généraux en région et approche comparative des parcours de VAE Les études emploi formation Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 mars 2015 Résultats généraux en région et approche comparative des parcours de VAE Pôle Rhône-Alpes de l Orientation ÉTAT

Plus en détail

Les candidats à la Validation des Acquis de l Expérience en Rhône-Alpes

Les candidats à la Validation des Acquis de l Expérience en Rhône-Alpes PREMIÈRE ANALYSE DES PARCOURS VAE MENÉE EN RÉGION 2 0 0 7 2 0 0 8 2 0 0 9 Les candidats à la Validation des Acquis de l Expérience en Rhône-Alpes Quels parcours pour quels résultats? Préambule Présentation

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Contrairement à une formation classique, le dispositif

Contrairement à une formation classique, le dispositif Repères HORS SERIE EMPLOI FORMATION n 21 - Juillet 2014 Les parcours VAE en Haute-Normandie Contrairement à une formation classique, le dispositif de la Validation des Acquis de l Expérience offre des

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

LES DIFFERENTS CURSUS DE FORMATION AIDE-SOIGNANTE

LES DIFFERENTS CURSUS DE FORMATION AIDE-SOIGNANTE INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANTE Novembre 214 LES DIFFERENTS CURSUS DE FORMATION AIDE-SOIGNANTE CURSUS COMPLET Tout candidat doit être âgé de 17 ans au moins au 1 er Septembre 215. Aucune dispense

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Plan de développement de la validation des acquis de l

Plus en détail

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1 FORM@DOSSIER L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis Form@dossier mars 2015 1 SOMMAIRE Enquête IPA 2014... 3 Contexte :... 3 Résultats de l enquête... 3 Situation des alternants

Plus en détail

Avec le soutien du Fonds Social Européen

Avec le soutien du Fonds Social Européen vae validation des acquis de l expérience Guide VAE Ce qu il faut savoir Avec le soutien du Fonds Social Européen La VAE : un droit individuel La validation des acquis est un droit individuel inscrit dans

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Titulaires d un M1 à UT1 Capitole en 2009-2010. non inscrits en M2 dans l établissement en 2010-2011

Titulaires d un M1 à UT1 Capitole en 2009-2010. non inscrits en M2 dans l établissement en 2010-2011 Titulaires d un M1 à UT1 Capitole en 2009-2010 non inscrits en M2 dans l établissement en 2010-2011 La population étudiée est celle des étudiants ayant obtenu un M1 à en 2009-2010 (hors formation continue,

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

Janvier 2015. Pour les autres formations de niveau V (ambulancier et auxiliaires de puériculture,), il n y a pas de convention spécifique.

Janvier 2015. Pour les autres formations de niveau V (ambulancier et auxiliaires de puériculture,), il n y a pas de convention spécifique. Janvier 2015 MODALITÉS D INTERVENTION EN MATIÈRE DE PRISE EN CHARGE DES COÛTS DE FORMATION DES ÉLÈVES EN FORMATIONS SANITAIRES DE NIVEAU V (AIDE-SOIGNANT, AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE, AMBULANCIER) PAR LA

Plus en détail

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015?

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? n 198 - janvier 2012 Annexe Sommaire : - Documentation «fiches par domaine professionnel»... 2 - Fiches :... 6 o Agriculture, marine, pêche (A)... 6 o

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE EN REGION CENTRE TABLEAU DE BORD 2010

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE EN REGION CENTRE TABLEAU DE BORD 2010 LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE EN REGION CENTRE TABLEAU DE BORD 2010 Ce document rassemble quelques données relatives à l organisation de la validation des acquis de l expérience en région Centre,

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Ile-de-France

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Ile-de-France NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Chaque année, l'observatoire Emploi Formation de la branche des acteurs du lien social et familial propose une photographie des associations, des salariés et des formations

Plus en détail

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS 10954_VAE_p011p040_part1_JCL.indd 11 23/05/08 11:05:10 FICHE La VAE : 1 principes et modalités Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes et compétences acquises

Plus en détail

1 ère S.T.M.G. Commune à tous, pas de spécialisation en 1 ère, un enseignement unique : Les Sciences de la Gestion

1 ère S.T.M.G. Commune à tous, pas de spécialisation en 1 ère, un enseignement unique : Les Sciences de la Gestion SECONDE GENERALE Option de détermination : P.F.E.G. Principes Fondamentaux de l Economie et de la Gestion 1 ère S.T.M.G. Commune à tous, pas de spécialisation en 1 ère, un enseignement unique : Les Sciences

Plus en détail

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES De quoi s agit-il? La mesure des risques discriminatoires dans les carrières professionnelles au sein d une organisation présente des difficultés.

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

Vae : analyse. des parcours. Franche-Comté. emploi formation insertion. en Franche-Comté 2014

Vae : analyse. des parcours. Franche-Comté. emploi formation insertion. en Franche-Comté 2014 Vae : analyse des parcours en Franche-Comté 2014 emploi formation insertion Franche-Comté 1 2 Méthodologie Depuis la mise en œuvre de la Vae et des Prc, Efigip est chargé de la collecte des données relatives

Plus en détail

En région Auvergne, le service d information conseil en VAE est assuré à différents niveaux par :

En région Auvergne, le service d information conseil en VAE est assuré à différents niveaux par : Tableau de bord de la VAE Région Auvergne Année 2006 Réalisation CARIF OREF Auvergne Centre de ressources VAE Ce document compile une partie des données relatives à l organisation de la Validation des

Plus en détail

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Qu est-ce que la VAE? De quoi s agit-il? La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) est

Plus en détail

La formation continue

La formation continue La formation continue En 2011-2012, dans le premier degré : 176 300 personnes ont participé à au moins une heure de formation, soit 53,4 % du public potentiel ; 655 400 journées-stagiaires ont été réalisées,

Plus en détail

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle?

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? Ma future formation 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? 3. Qu est-ce que la Validation des acquis de l expérience (VAE)? 4. Comment se passent les stages?

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES - BAC+5 - MRH Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association à but non

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013

NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013 NI 13/07 poursuites 2012 Rectorat, DEPP, juin 2013 NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013 Rectorat Division Evaluation Prospective et Pilotage Les poursuites d études dans le supérieur des bacheliers

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

N 8 - Août 2008. Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006. De plus en plus d étudiants

N 8 - Août 2008. Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006. De plus en plus d étudiants N 8 - Août 2008 Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006 L enquête 2006 auprès des établissements de formation aux professions sociales a concerné l IRTS basée à St Benoît et recensant

Plus en détail

L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012

L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012 DEVE Licences Pro L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012 Résultats de l enquête insertion de Février 2013 DEVE Licences Pro Insertion des diplômés de licence professionnelle

Plus en détail

Evolution et positionnement du CAP dans la structure des diplômes avant la réforme de la voie professionnelle

Evolution et positionnement du CAP dans la structure des diplômes avant la réforme de la voie professionnelle Établissement public sous tutelle du ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, du ministère du Travail de l Emploi et de la Santé. Evolution et positionnement du CAP

Plus en détail

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION CENTRE DE FORMATION CONTINUE SAINTE AGNÈS - JEANNE D ARC - VERNON 126, rue d Albuféra 27200 VERNON 02 32 51 14 86 DES ATOUTS POUR REUSSIR Une petite structure pour favoriser un travail de proximité et

Plus en détail

Les PCE et la formation

Les PCE et la formation Laboratoire d analyse de la profession Les PCE et la formation Extrait du rapport du LAP 2013/2014 Page 1 sur 6 INTRODUCTION L enquête 2013-2014 de notre laboratoire d analyse de la profession a été diffusée

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)...

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... 2012 2013 Être apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... RÉGION NORD-PAS DE CALAIS www.apprentissage.nordpasdecalais.fr L apprentissage ne concerne

Plus en détail

VAE DIRECCTE. Picardie PRÉFET DE LA RÉGION PICARDIE

VAE DIRECCTE. Picardie PRÉFET DE LA RÉGION PICARDIE DIrection Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi DIRECCTE Picardie PRÉFET DE LA RÉGION PICARDIE DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010 LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE Situation 2010 Etablissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés 1 Mars 2011 1 Uniquement les établissements relevant du Centre de Formalités de la Chambre

Plus en détail

Les étudiants en formation aux métiers éducatifs en Bretagne en 2012

Les étudiants en formation aux métiers éducatifs en Bretagne en 2012 N 19 / Juin 2014 L'INFO STATISTIQUE Les étudiants en formation aux métiers éducatifs en Bretagne en 2012 En 2012, la Bretagne accueille plus d'un millier d'étudiants en formation aux métiers d'éducateur

Plus en détail

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant note d information 04.13 MAI www.education.gouv.fr/stateval En 2002, 58 463 personnes ont reçu une information sur la validation des acquis, soit 52 % de plus qu en 2001, et 30 800 ont retiré un dossier.

Plus en détail

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI La population de diplômés de l IUP Modélisation et Analyse Statistique de l Information est de 13 pour l année 2003, moins nombreuse que

Plus en détail

RAPPORT RESULTATS ENQUETE "ORIENTATION DES LYCEENS MAROCAINS"

RAPPORT RESULTATS ENQUETE ORIENTATION DES LYCEENS MAROCAINS RAPPORT RESULTATS ENQUETE "ORIENTATION DES LYCEENS MAROCAINS" Filiale digitale du cabinet d études LMS-CSA MARKETING ET SONDAGES, est une société spécialisée dans le domaine des enquêtes et votes en ligne.

Plus en détail

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007 note d information 09.14 MAI En 2007, 21 967 dossiers déclarés recevables et déposés par des candidats à l obtention d un diplôme de l enseignement professionnel ou technologique de l Éducation nationale

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise)

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Enquête OIP 2007 : Master 2 Droit et gestion de l entreprise (PME PMI)

Enquête OIP 2007 : Master 2 Droit et gestion de l entreprise (PME PMI) Enquête OIP 2007 : Master 2 Droit et gestion de l entreprise (PME PMI) En 2004-2005, 7 étudiants ont suivi le Master 2 Droit et gestion de l entreprise. 6 ont répondu au questionnaire soit 94%. Il y avait

Plus en détail

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse Fiche de synthèse Accord national du 27 décembre 2004 sur la formation professionnelle. Le contrat de professionnalisation Titre 3, article 3-1 A quoi sert la professionnalisation? Destinée à remplacer

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Création informatique INF-2102-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

Les équivalences de diplômes pouvant être accordées afin de se présenter au concours externe :

Les équivalences de diplômes pouvant être accordées afin de se présenter au concours externe : LES DIFFERENTES DEROGATIONS PERMETTANT DE S INSCRIRE AU CONCOURS D'ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1ère CLASSE SANS ETRE TITULAIRE DU DIPLOME REQUIS. L'inscription à de nombreux concours est réservée aux candidats

Plus en détail

Maîtrise Systèmes d information et réseaux

Maîtrise Systèmes d information et réseaux Maîtrise Systèmes d information et réseaux La population de diplômés de l IUP Systèmes d information et réseaux est de 35 pour l année 2003. Dans le cadre de l enquête 2005 portant sur les diplômés 2003,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION SECRETARIAT GENERAL/SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES/POLE RECRUTEMENT ET PARCOURS PROFESSIONNELS

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION SECRETARIAT GENERAL/SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES/POLE RECRUTEMENT ET PARCOURS PROFESSIONNELS MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION SECRETARIAT GENERAL/SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES/POLE RECRUTEMENT ET PARCOURS PROFESSIONNELS RECRUTEMENT RESERVE SANS CONCOURS D ADJOINT(E) TECHNIQUE DES

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Analyse des bénéficiaires et employeurs des contrats en cours fin décembre 2006 en Lorraine

Analyse des bénéficiaires et employeurs des contrats en cours fin décembre 2006 en Lorraine Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle de Lorraine DRTEFP Contrat d Accompagnement dans l Emploi (CAE) Contrat Initiative Emploi (CIE) Contrat d Avenir (CAV) Analyse

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Activité du 115 de Paris et évolution de la population des usagers du 115 et des EMA.

Activité du 115 de Paris et évolution de la population des usagers du 115 et des EMA. Activité du 115 de Paris et évolution de la population des usagers du 115 et des EMA. Carole Lardoux 1 Introduction Les données saisies par les agents de téléphonie du 115 de Paris sont extraites chaque

Plus en détail

ÉTUDES 2014 INTERIM & FORMATION. en Centre en 2013

ÉTUDES 2014 INTERIM & FORMATION. en Centre en 2013 ÉTUDES 04 INTERIM & FORMATION en Centre en 0 INTERIM & FORMATION en France en 0 ACTIVITÉ DE L INTÉRIM Centre Rang régional Agences 07 -,6 % 8 Missions 809 85 5, % 7 NOMBRE D INTÉRIMAIRES, EN ETP* Centre

Plus en détail

Contact presse : Mélanie Pouillaude

Contact presse : Mélanie Pouillaude Les résultats des examens dans l Académie de Lille Session juin Contact presse : Mélanie Pouillaude Tél. : 03.20.15.60.77 Mobile : 06.15.87.15.56 melanie.pouillaude@ac-lille.fr Sommaire Le baccalauréat

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience

La validation des acquis de l expérience Fiche d animation Compétence C2 La validation des acquis de l expérience Objectif Permettre aux élèves de comprendre ce qu est la VAE. Matériel nécessaire Salle informatique avec connexion Internet. Activité

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES Le titre professionnel de : SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES1 niveau

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Secteur Tertiaire RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Certificat Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE)

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE) FICHE TECHNIQUE La validation des acquis de l expérience (VAE) Synthèse Reconnue par le Code du travail, la validation des acquis de l expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment

Plus en détail

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité.

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Du DAPA au Certificat individuel Le DAPA est mort ou presque Depuis le 1 er janvier 2012, le renouvellement du DAPA n est plus possible. Le DAPA,

Plus en détail

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO)

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) DUT Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) Site d Agen Qu est-ce que la spécialité GACO? Cette spécialité permet d appréhender les différents aspects de la gestion des organisations.

Plus en détail

Bilan Admission Post-Bac : BTS - DUT

Bilan Admission Post-Bac : BTS - DUT lettre N - Novembre 0 LETTRE N - FEVRIER 0 Ce document présente un bilan des demandes, des propositions et des présents en BTS et DUT dans l'académie de Limoges. Les données sont issues : pour les demandes

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

Le cadre de la VAE. Définition, conditions, coût et financement. La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit.

Le cadre de la VAE. Définition, conditions, coût et financement. La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit. Définition, conditions, coût et financement La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit La VAE est un droit pour toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et

Plus en détail

Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011

Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011 Année 2014 Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, 10 étudiants

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers Formation L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers RÉUSSIR SON PARCOURS VAE et Lycée des métiers Labellisation des établissements selon 4 critères fondamentaux : Offre cohérente de formations technologiques

Plus en détail

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés -Art. 421-14 de la loi du 27 juin 2005 : «Tout assistant maternel agréé doit suivre une formation dont les modalités de mise en œuvre par le

Plus en détail

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Edition CSFO, décembre 2011 La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé,

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs BILAN SOCIAL 2011 PRESENTATION DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU RAPPORT SUR L ETAT DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS EN INDRE-ET-LOIRE (affiliés et non affiliés au centre de gestion) L article 33 de

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

la vae en franche-comté

la vae en franche-comté emploi formation insertion Franche-comté CHIFFREs sur la vae en franche-comté En 2014, 800 Francs-Comtois se sont lancés dans une démarche Vae en bénéficiant, pour certains, d'un entretien conseil au préalable.

Plus en détail