Icauna. n 4. Carnets de fouilles. Dossier. À la découverte de. L archéologie dans l Yonne. Un chercheur nous écrit Vézelay Annay-sur-Serein

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Icauna. n 4. Carnets de fouilles. Dossier. À la découverte de. L archéologie dans l Yonne. Un chercheur nous écrit Vézelay Annay-sur-Serein"

Transcription

1 Carnets de fouilles Un chercheur nous écrit Vézelay Annay-sur-Serein Dossier Icauna L archéologie dans l Yonne Datation carbone 14 À la découverte de Portrait d archéologue : François Pasumot n

2 Éditorial Les sciences physiques et chimiques proposent un grand nombre de méthodes et de techniques pour analyser les matériaux et les objets archéologiques. C est pourquoi les archéologues font appel aux laboratoires pour comprendre l utilisation d un objet, reconstituer une technique de fabrication, connaître la composition d un matériau et son origine, permettre enfin de dater de façon relative ou absolue comme le montre un des articles de cette parution. Avec le portrait de François Pasumot nous faisons connaissance avec un «archéologue» du XVIII e siècle, précurseur à son époque, qui étudia le site de Cora et les grottes d Arcy-sur-Cure. C est tout à fait le hasard si ce numéro d Icauna qui est le premier de 2001 traite à la fois de la datation par le carbone 14 et des préoccupations d un chercheur du XVIII e siècle. Pourtant, chacune à sa manière, ces deux démarches répondent au même souci de retrouver la trace de l homme et de son environnement. En ce début de siècle et un peu davantage, il appartient plus que jamais aux archéologues de nous éclairer, sans céder au vertige du temps, sur la rigueur et la fragilité de notre humaine condition. Henri de Raincourt Sénateur de l Yonne Président du Conseil Général Carnets de fouilles un chercheur nous écrit Augusta Hure, auteur en 1921 du Sénonais préhistorique, l abbé Parat qui dès la fin du XIX e siècle pressent la succession des âges paléolithique et néolithique, le professeur Leroi-Gourhan fouilleur des grottes d Arcy-sur-Cure, autant de chercheurs prestigieux qui ont contribué à accroître prodigieusement notre connaissance de la préhistoire dans le département de l Yonne. Des études archéologiques plus récentes réalisées à l occasion de grands travaux ou d exploitation de gravières ont permis de confirmer la richesse de cette implantation préhistorique au Différents outils sur une point que l abondance de certains vestiges, comme ceux même lame en silex tertiaire provenant du gisement magdalénien de Pincevent, par exemple appartenant aux Seine-et-Marne chasseurs de faune froide du ( av. J.-C. ) Gravettien, est telle que l on n hésite pas à comparer le département de l Yonne à celui de la Dordogne haut lieu de la préhistoire s il en fut. Conscients de cette richesse nous souhaitons poursuivre en toute modestie le travail de nos vénérables prédécesseurs. C est pourquoi dans le cadre de deux projets collectifs associant des membres du CNRS, du ministère de la Culture et d autres organismes nous envisageons de réaliser une carte archéologique ainsi qu un ouvrage faisant le panorama de l occupation paléolithique dans l Yonne. Nos sources sont d origines diverses - résultats de fouilles, séries déposées dans des musées ou dans des services archéologiques, collections réunies par des amateurs, etc. - mais pour être le plus complet possible il nous importe de rencontrer le maximum de personnes intéressées par cette période. Aussi faisons-nous appel à toutes les bonnes volontés et demandons à ceux ou celles qui possèdent ou connaissent des collections du paléolithique supérieur et qui accepteraient de partager leurs informations de bien vouloir contacter : Pierre Bodu Chargé de recherche - CNRS - UMR 7041 Maison de l Archéologie et de l Ethnologie 21 allée de l Université Nanterre cedex Tél : fax : P. Bodu ( CNRS ) 2 ICAUNA. N

3 V é z e l a y Fouille de sauvetage au carrefour de la rue Saint-Étienne ( Moyen Âge ) Une intervention archéologique effectuée sous la direction de Laure Humbert 1 a été décidée à l occasion de l aménagement de la place du Champ de foire et de la RD 951 à l entrée de Vézelay. Le site correspond au cimetière de l ancienne église Saint-Étienne construite à la fin du XII e siècle et abandonnée en Une étude anthropologique 2 du nombre important de sépultures découvertes a été effectuée. Les défunts ont la tête dirigée vers l Est comme le veut la tradition chrétienne, et le corps allongé sur le dos, la face tournée Sépulture double vers le ciel. Il s agit semble-t-il d une population paroissiale et non monastique car on y découvre des sujets des deux sexes, jeunes et moins jeunes. Cette population pouvait être citadine ou rurale, car la paroisse Saint- Étienne desservait une partie de la ville de Vézelay, devenue depuis le Moyen Âge un lieu important de pélerinage, le faubourg précédant la porte de Barle et certaines fermes environnantes. Une étude des registres paroissiaux permettrait sans doute d en mieux connaître les pratiques funéraires et sociales. POUR EN SAVOIR PLUS : L. Humbert ( AFAN ) Vue aérienne des fosses du site A N N A Y - S U R - S E R E I N ( Camps ou enceintes néolithiques ) Dans le cadre d un programme d études de l UMR 5594 de Dijon, consacré à la période néolithique et plus particulièrement aux camps établis à cette époque, des sondages systématiques sont entrepris sur les enceintes inventoriées grâce à l apport des photographies aériennes réalisées par J.-P. Delor et son équipe. Le sondage réalisé à Annay-sur-Serein sous la direction de Michel Prestreau, permet de préciser l architecture d un édifice et de proposer une datation. Sur un plateau surplombant faiblement le cours du Serein, voici environ ans, des populations ont creusé un fossé composé de fosses discontinues. Ce fossé, adossé au cours de la rivière, entoure une quinzaine d hectares. Les fosses entaillent le calcaire sur une profondeur d environ 1,8 m et sur une largeur d environ 2,5 m, ce qui peut être considéré comme une performance eu égard à l outillage de base alors disponible. Le calcaire extrait des fosses a vraisemblablement servi à l édification d un rempart en pierres sèches qui s écroula dans le fossé après l abandon du site. Le mobilier exhumé ne permet pas de préciser l origine des constructeurs. Il correspond toutefois à des productions standards typiques de la seconde moitié du troisième millénaire av. J.-C. J.-P. Delor Carnets de fouilles Humbert L., Carron D., Vézelay RD 951, Document final de synthèse, février - mars 2000, à consulter au S.R.A. de la DRAC de Bourgogne, Dijon. 1. AFAN, responsable d opération, archéologue spécialisée en anthropologie. 2. L étude anthropologique porte sur l analyse des pratiques funéraires ainsi que sur l étude biologique des individus inhumés dans cet ensemble sépulcral. POUR EN SAVOIR PLUS : Prestreau M., Document final de synthèse, 2000, à consulter au S.R.A. de la DRAC de Bourgogne, Dijon. ICAUNA. N

4 Dossier Le carbone 14 Plan transversal d érable champêtre ( Acer campestre ), gisement de Coufin 2 ( Isère ), niveau bronze ancien ( x 90 ) phase 1 phase 2 phase 3 phase 4 Rayons cosmiques Neutrons Azote 14 Carbone 14 UMR Archéologie et Sciences de l Antiquité, Nanterre L archéologie a de plus en plus recours aux laboratoires et aux chercheurs en physique et en chimie. Elle leur emprunte des méthodes performantes pour détecter, dater, analyser et préserver les vestiges découverts lors de fouilles. Depuis sa découverte et les toutes premières mesures faites à Chicago en 1949 dont l une sur un échantillon de Lascaux, la méthode du carbone 14 (ou radiocarbone ) suscite un grand intérêt dans le domaine de l archéologie. Cette méthode a permis de fixer la chronologie de l histoire de l homme en repoussant les limites données par les textes anciens. Le carbone 14 se crée dans la haute atmosphère par interaction des neutrons cosmiques sur l azote14 Le carbone 14 s oxyde en gaz carbonique et se propage sur la terre sous forme de CO 2 Le carbone14 est stocké par les matières vivantes et les océans par : Photosynthèse Respiration - Nutrition Échanges isotopiques Principe de datation par le carbone 14 Le dioxyde de carbone de l atmosphère contient du carbone 14, lequel est assimilé par les plantes grâce à la photosynthèse et par le monde animal à travers la chaîne alimentaire. De leur vivant, les organismes ont donc un taux de carbone 14 constant du fait de leurs échanges permanents avec l atmosphère. À leur mort, ces échanges cessent : il n y a plus d apport de carbone 14 et sa teneur décroît alors progressivement de moitié tous les ans, «période» du carbone 14. La comparaison de la teneur résiduelle avec celle d un standard d activité moderne permet de déduire l âge de l échantillon : c est le temps écoulé depuis la mort de l organisme, et ainsi toute matière formée depuis moins de ans peut être datée par cette méthode. Les principaux matériaux utilisables Le charbon de bois est et restera le meilleur «outil» de datation car il est constitué de carbone amorphe. Les ossements conservent très bien la matière organique ( collagène ). Les macro-restes végétaux et les restes organiques comme les graines, les noyaux de fruits, les fragments de tissu, les restes de résine, les colorants naturels, les résidus culinaires, sont d un emploi encore limité. Dès la mort des matières vivantes, le carbone14 va disparaître et on pourra dater des échantillons sous forme de : Bois - Charbons Ossements Carbonates - Coquilles 4 ICAUNA. N

5 Plan transversal de chêne à feuillage caduc ( Quercus f.c. ), gisement de Coufin 2 ( Isère ), niveau néolithique final ( x72 ). Plan transversal de hêtre ( Fagus sylvatica ), gisement de Coufin 2 ( Isère ), niveau néolithique final ( x72 ) UMR Archéologie et Sciences de l Antiquité, Nanterre Intérêt de la méthode de datation suivant les différentes périodes de la préhistoire et de l histoire La période la plus reculée des temps préhistoriques que peut atteindre cette méthode est la fin du paléolithique moyen, 1 époque où les teneurs en radiocarbone deviennent très faibles. Pour le paléolithique supérieur 2 on peut dater le trait de charbon des peintures pariétales et parfois les résidus de colles végétales utilisées pour emmancher les outils en silex. Les macro-restes ( coquilles de noisettes ou de glands par exemple ) du mésolithique 3 donnent des datations très fiables. Le néolithique 4 et l âge du bronze 5 présentent un plus grand choix dans les matériaux de datation, les os sont bien conservés, les charbons de 1. Fin du paléolithique moyen : av. J.-C., environ 2. Paléolithique supérieur : de av. à av. J.-C., environ 3. Mésolithique : de av. à av. J.-C., environ 4. Néolithique : de av. à av. J.-C., environ 5. Âge du bronze : de av. à 850 av. J.-C., environ 6. Âge du fer : de 850 av. à 52 av. J.-C., environ Appareil de comptage à scintillation liquide du laboratoire UMR Archéologie et Sciences de l Antiquité, Nanterre foyer souvent abondants mais on dispose également des graines de céréales, des bois de construction des habitats lacustres, des restes de fours de métallurgie. La méthode du carbone 14 à l époque de l âge du fer 6 sert essentiellement à dater les sites dépourvus de matériels archéologiques tels que les sites miniers ou métallurgiques. Il en est de même pour les périodes romaines et médiévales, où le radiocarbone contribue surtout à dater les nécropoles, les structures de combustion ( fours de potiers, fours à chaux,... ) et les constructions. L archéologie française dispose maintenant de plus de douze mille datations pour toutes les périodes de la fin du paléolithique moyen aux temps modernes et la méthode du carbone 14 continue d évoluer pour affiner les résultats. Vue du laboratoire de radiocarbone POUR EN SAVOIR PLUS : Les personnes intéressées par la question pourront utilement consulter l ouvrage : Evin J., Lambert G.N., Languet L., Lanos P., Oberlin C., Les méthodes de datation en laboratoire, Collection «Archéologiques», dirigée par Ferdière A., ed. Errance. Dossier Centre de Datation par le Radiocarbone Centre de Datation par le Radiocarbone Quant aux spécialistes ils ont à leur disposition la banque de données «BANADORA», installée et tenue à jour au C.D.R.C. de Lyon et accessible par Internet ( http : // ). ICAUNA. N

6 À la découverte de François Pasumot ingénieur-géographe et archéologue naît à Beaune le 30 avril 1733 et y meurt le 10 octobre Saint-Moré, dans un mémoire intitulé «Dissertation sur la position d un lieu nommé Chora, cité par plusieurs auteurs, et qui paraît être le même que le Corae Vicus des statuts de S. Aunaire et de S. Tétrice, évêques d Auxerre», publié en 1765 à Paris. Mémoires de l Académie de Dijon ( 1784 ) Portrait de François Pasumot ( ) Quelques lignes de la lettre de Pasumot sur la grotte d Arcy Bibliothèque municipale de Beaune Après de brillantes études chez les Oratoriens de cette ville, il vient à Paris vers la fin de l année Destiné par ses parents à l état ecclésiastique, il choisit la carrière de l enseignement. En 1756, après avoir obtenu un brevet d ingénieur-géographe, il est chargé par le célèbre Cassini de cartographier les volcans éteints d Auvergne. En 1765, Pasumot est appelé à professer la physique et les mathématiques au Collège Jacques-Amyot d Auxerre où il enseigne pour la première fois en France, ces deux matières en langue française. Très vite il entre à la Société des Sciences et Belles-lettres d Auxerre créée le 21 avril 1749 et en devient le secrétaire. Ses talents de géographe et son goût pour l archéologie antique le conduisent à étudier un retranchement gaulois près d Avallon, le Camp des Alleux, et la célèbre voie romaine d Agrippa entre Avallon et Sens. Il en dresse la première cartographie précise, avec en particulier une carte très détaillée des environs du Camp de Cora à J.-C. Liger Pasumot est un bourguignon et connaît très bien notre région. C est ainsi qu il va entreprendre une longue étude sur les grottes d Arcy, avant même sa nomination à Auxerre. Rédigée à partir de 1762, mais publiée seulement en 1784, cette description présente une véritable vision scientifique de la caverne, illustrée par le premier levé de plan de la grotte. Elle demeure, aujourd hui encore, une des meilleures descriptions analytiques de la Grande grotte d Arcy-sur-Cure. Vue des Vagues de la mer 6 ICAUNA. N

7 J.-C. Liger, Mémoires de l Académie de Dijon Plan de la Grande grotte d Arcy Dans cette «description des Grottes d Arcy-sur- Cure, suivie d observations physiques» ( Mémoires de l Académie de Dijon ), François Pasumot pose un véritable regard de géologue sur la formation et le remplissage des grottes. Il va scrupuleusement observer les couches de galets de granit présents dans la cavité ainsi que les traces d érosion des parois par les eaux et démontrer ainsi que c est bien la Cure qui est à l origine de tous ces phéno- À la découverte de mènes. Plus encore, observateur éclairé il décrit les fameuses «Vagues de la mer» en utilisant une expression pertinente et imagée «les bassins d incrustation progressive». J.-C. Liger Vue des Vagues de la mer Pasumot est un géographe, il va Pasumot ne s intéresse pas à l archéologie des donc également cartographier le cavernes, il est d abord un «classique», c est à méandre d Arcy et proposer un dire un érudit gréco-latin, et son siècle est celui schéma de circulation des eaux des naturalistes, pas encore celui des préhisto- souterraines. Son talent d obser- riens. À Arcy-sur-Cure, il faudra attendre 1829 vateur lui permet même de faire pour que l on s intéresse enfin aux fossiles et Bibliothèque municipale de Beaune figurer sur le plan de la grotte le départ de la «Galerie Est» qui ne sera «officiellement découverte» qu en ! antiquités «antédiluviennes». Le 7 janvier 1772, le Roi ayant fait interdire l Académie d Auxerre pour jansénisme, Pasumot perd son poste d enseignant à Jacques- J.-C. Liger, Mémoires de l Académie de Dijon Carte de la région de Saint-Moré et Arcy Coupe de la Grande grotte d Arcy Longtemps critiqué pour avoir fait se croiser le trajet des deux principales rivières souterraines d Arcy, il apparaît aujourd hui, à la lueur des récents travaux de spéléologie, que sa proposition était bien proche de la réalité! Amyot et retourne vivre à Paris. Il y mène une existence modeste jusqu à sa nomination au Ministère de la Marine en C est lors d un voyage dans sa ville de Beaune qu il y meurt le 10 octobre Jean-Claude Liger Président de l association CORA ICAUNA. N

8 brèves brèves NOUVEAUTéS Icauna INTERNET Création d une mallette pédagogique sur la vie quotidienne à l époque gallo-romaine. Destinée au jeune public ( de 7 à 14 ans ) cette mallette aborde quatre thèmes de la vie quotidienne : - jeux et jouets, - éducation et écriture, - cuisine et gourmandises, - vêtements et toilette. Composée de deux parties, l une à l intention de l enseignant, l autre à l usage des enfants ( ex : questionnaires, propositions d activités, illustrations de chaque thème provenant des sites référence, reproduction d objets découverts au cours de fouilles... ), elle permet aux écoliers et aux collégiens de découvrir par le jeu des questions et d animations, la vie quotidienne galloromaine. Le travail théorique développé en classe se trouve complété par cette approche concrète qui présente l archéologie des sites et des musées participant à cette opération. Au printemps 2001 il sera possible d emprunter la mallette aux CDDP de l Yonne et de la Côte d Or ainsi que sur les sites d Escolives-Sainte- Camille, CORA, Fontaines Salées, Alésia et dans les musées d Avallon ou de Châtillon-sur- Seine. Elle pourra être utilisée sur place dans les sites et musées lors de la visite des classes. PUBLICATIONS Auxerre ( site de l abbaye Saint-Germain réalisé par le Ministère de la culture ) : http :// Archéologie et carrières de granulats dans l Yonne : bilan 1998 http ://www-afan.montaigne.u-bordeaux.fr/aper/dfs/augero.html Pages de Titus Associate Professor of Art History ( Abbaye St-Germain ) Art Department, Box 7232 Wake Forest University Winston-Salem, NC Office : 107 Scales Fine Arts Center tél. : ( 336 ) fax : ( 336 ) http :// Archéologie Bourgogne - Yonne : bilans scientifiques ( 1991 à 1994 ) http :// Avallon ( son musée ) http :// Avallon ( site de la ville ) http :// Avallon gallo-romain http :// Sites archéologiques d intérêt national ( arrêté établissant la liste ) http ://myweb.worldnet.net/~clist/archlois/textes/terrain/ html courrier CONSEIL GÉNÉRAL DE L YONNE Direction des Affaires culturelles Promotion du Patrimoine archéologique 10 route de Saint-Georges PERRIGNY Téléphone : Cailleaux Denis, La cathédrale en chantier. La construction du transept de Saint-Étienne de Sens d après les comptes de la fabrique, , Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, Noël Denise, Charbuy, une commune rurale de Bourgogne au fil du temps, éd. Société des sciences historiques et naturelles de l Yonne, Icauna est une publication du Conseil Général de l Yonne. Édition : Direction des Affaires culturelles Rédaction : Katia Marfaing Conception graphique : Pierre Finot Photo de couverture : P. Bodu ( CNRS ). Remontage d un bloc de silex débité par les Magdaléniens de Pincevent, Seine-et-Marne ( ans av. J.-C. ). Imprimé en France Dépôt légal : 1 er trimestre ISSN en cours ICAUNA. N

Séquence 3 : «Le site archéologique de la Bourse»

Séquence 3 : «Le site archéologique de la Bourse» Séquence 3 : «Le site archéologique de la Bourse» Placé à l est de la ville antique, ce site présente les résultats de la première grande fouille archéologique urbaine. Les vestiges, classés Monument historique,

Plus en détail

Photo 1 : Les fouilles archéologiques menées au Boisé-Saint-Félix en 2011 (photo Michel Plourde).

Photo 1 : Les fouilles archéologiques menées au Boisé-Saint-Félix en 2011 (photo Michel Plourde). Fouilles archéologiques au Boisé-Saint-Félix, prise 2! Dans le cadre d un chantier-école du département d histoire de l Université Laval, une deuxième campagne de fouilles archéologiques a été menée au

Plus en détail

Sémiotique des Nouveaux Médias

Sémiotique des Nouveaux Médias Sémiotique des Nouveaux Médias Les Sites Web. Description Conception Spécification d une maquette Peter Stockinger Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM)

Plus en détail

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472».

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472». 1 Préambule La fondation en 1115 de l abbaye de Clairvaux, par le futur saint Bernard, constitue à l époque un événement non seulement religieux, mais aussi politique et culturel d importance. La bibliothèque,

Plus en détail

Le stage céramique. (maximum 1 classe)

Le stage céramique. (maximum 1 classe) (maximum 1 classe) artisanat / archéologie Sites associés Le Fâ Talmont sur Gironde Saintes Le stage céramique sensibilise l élève à l approche de la matière (toucher, sentir), au respect de la terre et

Plus en détail

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive Les étapes de l archéologie préventive LE DIAGNOSTIC Lorsque l on aménage un terrain à des fins publiques ou privées (pour construire une route ou un immeuble par exemple), le sol est remanié. Bien avant

Plus en détail

ARCHÉOLOGIE POUR LES JEUNES

ARCHÉOLOGIE POUR LES JEUNES ARCHÉOLOGIE POUR LES JEUNES Les fouilles archéologiques constituent un instrument privilégié de connaissance des modes de vie des civilisations passées. L'archéologie s attache à reconstituer l histoire

Plus en détail

accueil pour tous au musée de préhistoire d Île-de-France nemours seine-et-marne.fr fo

accueil pour tous au musée de préhistoire d Île-de-France nemours seine-et-marne.fr fo accueil pour tous au musée de préhistoire d Île-de-France nemours seine-et-marne.fr fo RETOUR SUR 600 000 ANS D HISTOIRE Nemours Photo : Lucia Guanaes Le musée, situé dans un monument d architecture contemporaine

Plus en détail

Icauna. Escolives. Site archéologique. sainte-camille. nº13. L archéologie dans l Yonne

Icauna. Escolives. Site archéologique. sainte-camille. nº13. L archéologie dans l Yonne Icauna L archéologie dans l Yonne Site archéologique nº13 2004 des hommes Site archéologique au service d un site R. Kapps Mars 1955 : un noyer est arraché dans la colline de «Grippe Soleil» à, dévoilant

Plus en détail

Formation complète. à distance. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie.com.

Formation complète. à distance. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie.com. 47 rue d Auvergne 41000 Blois Formation complète à distance www.formation-genealogie.com 47 rue d'auvergne 41 000 Blois Le monde de la généalogie s ouvre à vous tel 09 52 39 57 67 : Page 2 Page 11 Formation

Plus en détail

La Prospection Archéologique

La Prospection Archéologique Dossier de Presse E x p o s i t i o n La Prospection Archéologique l exemple de Curçay-sur-Dive du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 15h à 18h sauf le mardi du 1er septembre au 30 juin : mercredi,

Plus en détail

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE Le MuséAl a ouvert ses portes au début du mois d Octobre 2013. Il permet d accueillir les élèves dans un cadre contemporain

Plus en détail

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Hôtel Le Belin DIJON Secteur sauvegardé Canopée Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Dijon sera véritablement édifiée au XII e siècle, sur les ruines des bourgs la constituant jusqu alors.

Plus en détail

Département : 77 Référence : IA77000414

Département : 77 Référence : IA77000414 Département : 77 Référence : IA77000414 Aire d'étude Commune Adresse : Melun : Melun : Notre-Dame (place) Titre courant Dénomination : église paroissiale Saint-Etienne : église paroissiale Cartographie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère

DOSSIER DE PRESSE. lozere.fr. 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère DOSSIER DE PRESSE 6 novembre 2012 à 17h Lancement du nouveau site internet des Archives départementales de la Lozère Contact presse : Elodie LEHNEBACH Attachée de presse 04.66.49.66.07/06.84.95.87.33 elehnebach@cg48.fr

Plus en détail

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Partez à la découverte de la Cité Phocéenne avec la Société des Amis de l IMA Au cours d un weekend de 3 jours à Marseille, nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Objet : Projet départemental «Objectif Rando»

Objet : Projet départemental «Objectif Rando» Evreux, le 20 octobre 2011 L Inspecteur d Académie Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale de l Eure à Mesdames et Messieurs les Directeurs des écoles maternelles et élémentaires

Plus en détail

Les rondelles. 1h30 72

Les rondelles. 1h30 72 Sites préhistoriques de la vallée de la Vézère Actions éducatives Second degré Programme 2015 Cycle 4 Parcours découverte Les rondelles 1h30 72 De petites rondelles en os, ivoire de mammouth...parfaitement

Plus en détail

Manuscrits du Moyen Age

Manuscrits du Moyen Age Manuscrits du Moyen Age (Dossier pédagogique réalisé par le service éducatif de la MGT) 1. Qu est-ce qu un manuscrit? Voici deux ouvrages conservés à la MGT. Histoire des quatre fils Aymons, XVIIe siècle

Plus en détail

Le Centre archéologique européen s agrandit pour accueillir le Centre régional de conservation et d étude des collections archéologiques de Bourgogne

Le Centre archéologique européen s agrandit pour accueillir le Centre régional de conservation et d étude des collections archéologiques de Bourgogne Dossier de presse mars 2012 Le Centre archéologique européen s agrandit pour accueillir le Centre régional de conservation et d étude des collections archéologiques de Bourgogne Opération financée par

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà.

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà. IMAGINATION SENSIBILITE CURIOSITE RIGUEUR LOGIQUE GESTION Sont les principales qualités d un décorateur d intérieur. Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique

Plus en détail

Présentation de la leçon

Présentation de la leçon Branche : Eveil historique Sujet : Histoire de l écriture Situation de la leçon dans le programme : 734 p.143, 750 p.145 Compétences : 734 : Analyser de nombreux documents historiques ou autres et s entraîner

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan

Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan Du grain de sable à l architecture! C. Génial 2014/2015 Collège Saint-Exupéry, Perpignan M. VANDERMARLIÈRE, sciences physiques M. SERRET, technologie Résumé : Nous sommes un groupe de quinze élèves de

Plus en détail

Préparation aux concours d entrées GRANDES ÉCOLES ET IEP

Préparation aux concours d entrées GRANDES ÉCOLES ET IEP Notre savoir faire au service de votre réussite. Préparation aux concours d entrées GRANDES ÉCOLES ET IEP Math sup / math spé / BCPST Prépa HEC Khâgnes - hypokhâgnes Sciences Po bac+0 et bac+1 w w w. c

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail

Classes Langroises Classes extérieures 1/2 Journée 27 39 Journée 51 75,50

Classes Langroises Classes extérieures 1/2 Journée 27 39 Journée 51 75,50 Service Patrimoine de la Ville de Langres ATELIERS ET ANIMATIONS PEDAGOGIQUES : MODE D EMPLOI Conventionnée Ville d Art et d Histoire depuis 1985, Langres propose à l attention des scolaires des ateliers

Plus en détail

Stage d Intégration Parc National des Calanques

Stage d Intégration Parc National des Calanques Nom : Prénom : 6N&M 22 au 24/09/2014 Stage d Intégration Parc National des Calanques Ma Classe de 6 ème : Colle ici la photo de la classe Programme du Stage Lundi 22/09 Mardi 23/09 Mercredi 24/09 Matin

Plus en détail

Denis CAILLEAUX. NOTE SUR UN CHAPITEAU ROMAN ATTRIBUE A L ABBAYE CISTERCIENNE DE MORIMOND (Haute-Marne)

Denis CAILLEAUX. NOTE SUR UN CHAPITEAU ROMAN ATTRIBUE A L ABBAYE CISTERCIENNE DE MORIMOND (Haute-Marne) www.denis-cailleaux.com Denis CAILLEAUX Maître de conférences d Histoire de l art et d Archéologie du Moyen Age Université de Bourgogne (Dijon) UMR 5594 Titre de l étude : NOTE SUR UN CHAPITEAU ROMAN ATTRIBUE

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

HISTOIRE LOUIS XIV ET LA MONARCHIE ABSOLUE

HISTOIRE LOUIS XIV ET LA MONARCHIE ABSOLUE HISTOIRE LOUIS XIV ET LA MONARCHIE ABSOLUE CYCLE 3 NIVEAU : CM1 PERIODE : selon programmation de cycle DOMAINE D APPRENTISSAGE : histoire OBJECTIFS : Situer le siècle de Louis XIV dans le temps à partir

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Remis aux membres du Conseil Municipalité d Entrelacs Rédigé par Geneviève Gagnon Octobre 2012. Mise en contexte La municipalité a entrepris, en 2008, des

Plus en détail

KEIM Athenit. Peintures et enduits d intérieur à la chaux

KEIM Athenit. Peintures et enduits d intérieur à la chaux KEIM Athenit Peintures et enduits d intérieur à la chaux Peinture rupestre d Altamira en Espagne : l utilisation de la chaux trouve ses origines dans la préhistoire. La chaux, un matériau historique L

Plus en détail

Agora 2012. Prix d architecture

Agora 2012. Prix d architecture Agora 2012 Prix d architecture Règlement du concours Présentation...3 Objet du concours...3 Cahier des Charges...3 Conditions de participation...3 Candidature...3 Modalités d inscription et de participation...4

Plus en détail

INFORMATION : sur l image vous pouvez lire«( )pour la datation du monu ( ) cernes de croissance (dendrochrono ( )»

INFORMATION : sur l image vous pouvez lire«( )pour la datation du monu ( ) cernes de croissance (dendrochrono ( )» MISSION DU PIEU : Enigme 1 : De quand date le pieu? ACCES : 10 ème photo de l exploration zone INFORMATION : sur l image vous pouvez lire«( )pour la datation du monu ( ) cernes de croissance (dendrochrono

Plus en détail

La voie professionnelle

La voie professionnelle CIO Lyon Page 1 14/10/2014 La voie professionnelle - Acquérir des connaissances et des savoir-faire dans un domaine professionnel - Un enseignement concret - Des stages en entreprises - En lycée professionnel

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172)

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172) B. La datation absolue, en donnant accès à l âge des roches et des fossiles permet de mesurer les durées des phénomènes géologiques. Elle permet aussi de situer dans le temps l échelle relative des temps

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Après le dépôt d un Livret 1, votre demande de validation a été déclarée recevable par un courrier du Rectorat. À partir de la date du

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire Socle commun des connaissances : Compétence 4 «maîtrise des techniques usuelles de l information et de la communication» FICHE SEANCE N 3 Date : 1. Identification

Plus en détail

Sémiotique des Nouveaux Médias

Sémiotique des Nouveaux Médias Sémiotique des Nouveaux Médias Les Sites Web. Description Conception Spécification d une maquette Peter Stockinger Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM)

Plus en détail

Emilien Suquet, suquet@automaths.com

Emilien Suquet, suquet@automaths.com STATISTIQUES Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Comment réagir face à un document statistique? Les deux graphiques ci-dessous représentent l évolution du taux de chômage en France sur les 1 mois de

Plus en détail

Amboise : la ville gauloise et gallo-romaine

Amboise : la ville gauloise et gallo-romaine ATLAS ARCHÉOLOGIQUE DE TOURAINE IV LES LIEUX Amboise : la ville gauloise et gallo-romaine Conseil général d Indre-et-Loire Loire et de l Amasse, a été occupée de manière continue depuis la Protohistoire.

Plus en détail

1 er. anti-mousse uniquement naturel

1 er. anti-mousse uniquement naturel 1 er anti-mousse uniquement naturel 2 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 3 Jade et le développement durable : Un véritable engagement SOCIÉTÉ Satisfaire les besoins intergénérationnels en santé, éducation, habitat,

Plus en détail

Promenons-nous à travers le temps...

Promenons-nous à travers le temps... séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 10 La frise du temps e toir éhis r La P té iqui t L An Au temps des premiers hommes Au temps des Gaulois et des Romains Au temps des châteaux forts et des cathédrales Au temps

Plus en détail

Étude des besoins pour une société d histoire franco-yukonnaise

Étude des besoins pour une société d histoire franco-yukonnaise APPEL D OFFRES Consultant/Consultante Expertise polyvalente liée à la gestion du patrimoine historique et à l évaluation des besoins d information. Date de circulation : 2 mars 2012 Date limite : 23 mars

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE 5/08 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du 27 Juin 2008 Commission n 5 - Education, Jeunesse et Sports, Affaires Internationales Commission n 7 - Finances DIRECTION DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Kôm Abou Billou. terenoute

Kôm Abou Billou. terenoute Kôm Abou Billou Un site exceptionnel à valoriser Τερενου θις terenoute Témoins d un passé disparu, les villes égyptiennes ont conservé le souvenir de millénaires d histoire. Libyens, Assyriens, Perses,

Plus en détail

VISITE FOURVIERE VIEUX LYON

VISITE FOURVIERE VIEUX LYON VISITE FOURVIERE VIEUX LYON Nombres d élèves : Classe entière (environ 30 élèves) Durée : 2 heures ou 3 heures Circuit : Depuis Fourvière (esplanade, point de vue sur la ville) Basilique extérieure (intérieur

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre 2008 NOM :.. Prénom :. Classe :.. Collège :.. Diagnostic PPRE 5 e 2007 Académie de Grenoble Diagnostic PPRE 5 e 2007 Académie de Grenoble La fabrication du pain Document

Plus en détail

Erosion, corrosion, transport et sédimentation

Erosion, corrosion, transport et sédimentation Erosion, corrosion, transport et sédimentation par Johan et Lionel BARRIQUAND ARPA, UFR des Sciences de la terre, Université Claude Bernard, Lyon I, Villeurbanne, France Sommaire 1. Dossier de documentation

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

SAINT MÊME LES CARRIERES

SAINT MÊME LES CARRIERES SAINT MÊME LES CARRIERES Jeudi 5 décembre 2013 Aujourd hui nous avons rendez-vous à Saint Même les Carrières avec Madame Carbonel, guide de l association «Saint Même Patrimoine». Et nous voici partis pour

Plus en détail

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

ENTRÉE GRATUITE. 03 80 48 83 70 www.dijon.fr

ENTRÉE GRATUITE. 03 80 48 83 70 www.dijon.fr ENTRÉE GRATUITE 03 80 48 83 70 www.dijon.fr 2 Sortir au musée Activités et événements Sommaire Animations jeunes 06 les groupes Scolaires - écoles maternelles - écoles élémentaires - collèges, lycées et

Plus en détail

Chapitre 17 : INDUSTRIES

Chapitre 17 : INDUSTRIES Chapitre 17 : INDUSTRIES 1. Présentation... 2. Méthodologie... 3. Sources de documentation... 4. Graphiques... 5. Tableaux... LISTE DES TABLEAUX Tableau 17. 1: Indice de la production industrielle (base

Plus en détail

Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux

Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

EPREUVE E DU DEUXIEME GROUPE

EPREUVE E DU DEUXIEME GROUPE EPREUVE E DU DEUXIEME GROUPE (Coefficient : 4 - Durée : 3 heures) Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée pour réaliser des opérations

Plus en détail

Master 1 T2M. Instructions pour la rédaction des notes de stage

Master 1 T2M. Instructions pour la rédaction des notes de stage Master 1 T2M Instructions pour la rédaction des notes de stage I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et la

Plus en détail

Expérimentation de l usage du smartphone dans l enseignement technologique S.T.M.G.

Expérimentation de l usage du smartphone dans l enseignement technologique S.T.M.G. Expérimentation de l usage du smartphone dans l enseignement technologique S.T.M.G. Enseignant : Christine BOLIN, professeur d économie et de gestion lycée Koeberlé Selestat (67) Descriptif : Classes concernées

Plus en détail

Guide des Archives à usage des Ligues, Comités et Clubs 1

Guide des Archives à usage des Ligues, Comités et Clubs 1 Guide des archives à usage des Ligues, Comités et Clubs. Guide des archives à usage des Ligues, Comités et Clubs Ces quelques pages sont destinées à diffuser les notions essentielles en matière d archives

Plus en détail

Journées de Quinson. de la Préhistoire. 18-19 juillet 2015. "Le Néolithique en Provence"

Journées de Quinson. de la Préhistoire. 18-19 juillet 2015. Le Néolithique en Provence J 24 es P Journées de Quinson 18-19 juillet 2015 de la Préhistoire "Le Néolithique en Provence" Manifestation gratuite / Visite du musée à tarif réduit Village préhistorique, ateliers, démonstrations,

Plus en détail

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 Par Gitane St-Georges, Conseillère en développement durable MRC de La Côte-de-Beaupré 22 janvier 2014 1 2

Plus en détail

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :..

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. S APP ANA Compétences évaluées Extraire l information utile Exploiter l information

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Collection MAISONS ECOLOGIQUES

DOSSIER DE PRESSE. Collection MAISONS ECOLOGIQUES DOSSIER DE PRESSE Collection MAISONS ECOLOGIQUES Contact On Stage 7, place des Terreaux - 69001 LYON production@onstage.fr Tel : +33 4 78 28 56 49 - Fax : +33 4 78 28 56 30 www.onstage.fr SOMMAIRE Une

Plus en détail

Appel à candidature pour une résidence d auteur.

Appel à candidature pour une résidence d auteur. Appel à candidature pour une résidence d auteur. Edition 2015 - La Tour-d Aigues (84). Depuis 9 ans, Les Nouvelles Hybrides mènent, dans les villages du sud Luberon, des actions de valorisation de la littérature

Plus en détail

La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux. Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ

La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux. Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ Présenté par Louise Savard Plan de la présentation 1. La propriété

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire de l art Recherche et valorisation de la recherche

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire de l art Recherche et valorisation de la recherche www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire de l art Recherche et valorisation de la recherche Acquérir des compétences scientifiques en histoire de l art et apprendre à les valoriser Le master recherche,

Plus en détail

Une exposition «Nommer et classer le vivant» Des animations scientifiques «A la découverte du vivant» Informations pratiques

Une exposition «Nommer et classer le vivant» Des animations scientifiques «A la découverte du vivant» Informations pratiques «La Leçon de Choses» Une exposition «Nommer et classer le vivant» Des animations scientifiques «A la découverte du vivant» Informations pratiques Les objectifs poursuivis par ces actions sont tout d abord

Plus en détail

Emeric Feher À la vie à l image

Emeric Feher À la vie à l image Les Éditions du patrimoine présentent Emeric Feher À la vie à l image > Un photographe humaniste talentueux et méconnu > Une collection de photographies en grande partie inédite révélée au public > Une

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

ÉNONCÉ DU BAC S SVT MÉTROPOLE SESSION 2013 SEPTEMBRE

ÉNONCÉ DU BAC S SVT MÉTROPOLE SESSION 2013 SEPTEMBRE ÉNONCÉ DU BAC S SVT MÉTROPOLE SESSION 2013 SEPTEMBRE SUJET ET CORRIGÉ DU BAC SVT SÉRIE S MÉTROPOLE 2013 SEPTEMBRE http://www.intellego.fr/soutien-scolaire-terminale-s/aide-scolaire-svt/enonce-du-bac-svt-serie-s-septembre-2013-

Plus en détail

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE 1 Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au lycée Pierre LAGOURGUE ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Plan d accès 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Archives : Le terme s emploie toujours au pluriel pour désigner un ensemble de documents, produits ou reçus par toute personne physique ou

Plus en détail

lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013

lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013 lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013 05 mars 2013 lccjti.ca en bref LA PLATEFORME - 94 23 96 11 articles (49 traités ou en cours) billets de blogue jurisprudences vidéos - 118 doctrine - 32 définitions

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE L ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION GRĀCE AU TABLEAU DE BORD SYCODÉS CRÉÉ PAR L AQC

MIEUX CONNAÎTRE L ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION GRĀCE AU TABLEAU DE BORD SYCODÉS CRÉÉ PAR L AQC Dossier de presse Janvier 2007 Service de presse MIEUX CONNAÎTRE L ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION GRĀCE AU TABLEAU DE BORD SYCODÉS CRÉÉ PAR L AQC L Observatoire de la Qualité de la Construction

Plus en détail

Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de. GSM - Italcementi Group

Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de. GSM - Italcementi Group Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes Quelques- uns de nos mé.ers Le géologue Il identifie les gisements exploitables. Il organise et planifie les opérations de sondage

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES Contexte : Il est important de pouvoir justifier la visite professionnelle au point de vue pédagogique. Il existe de nombreuses transversalités entre la visite dans

Plus en détail

Qu est-ce que l Inventaire?

Qu est-ce que l Inventaire? Qu est-ce que l Inventaire? L I.P.I.C. (ou Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel) est la dénomination désignant l Inventaire du patrimoine architectural de Wallonie. Depuis 2011, il fait suite à

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET IMMATÉRIEL DU QUÉBEC ET LE RÉPERTOIRE DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES POUR L INVENTAIRE DU PATRIMOINE IMMATÉRIEL.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Les métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation de l Université d'evry-val-d'essonne Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18.

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. Service Système d Information Géographique. Direction des Services Techniques. Introduction : Afin d améliorer le service apporté

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail