L apprentissage de la propreté

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L apprentissage de la propreté"

Transcription

1 Cabinet de pédiatrie des Docteurs Catherine Peyrade et Alain Terrisse 195, Avenue Janvier Passero Mandelieu Tél : Fax : L apprentissage de la propreté Ce texte est un des énoncés du comité de pédiatrie communautaire (société canadienne de pédiatrie) qui est une référence incontournable dans le domaine de l enfant. Le sérieux et la compétence des auteurs sont reconnus par tous. Vous pourrez trouver ces conseils et de nombreux autres sur le web à l adresse suivante : Ce texte est en fait la compilation de deux articles, le premier concernant plus particulièrement les parents, le second plus spécialement destiné au corps médical mais facilement accessible aux non-médecins Le premier article s intitule donc : L apprentissage de la propreté conseils aux parents Le deuxième : L apprentissage de la propreté : Des conseils axés sur l enfant I - L apprentissage de la propreté conseils aux parents La plupart des enfants sont prêts à entreprendre l apprentissage de la propreté entre deux et quatre ans, mais chaque enfant est différent. Vous apprendrez à déchiffrer les indices que vous donne votre enfant à chaque étape du processus. Cependant, soyez patient, parce qu il faut généralement de trois à six mois avant qu un enfant n ait plus du tout besoin de couches. Comment savoir quand mon enfant est prêt? Votre enfant est probablement prêt pour l apprentissage de la propreté lorsqu il : peut marcher jusqu au petit pot (ou au siège adapté), est stable et équilibré une fois assis sur le petit pot, peut rester sec dans sa couche plusieurs heures d affilée, peut suivre une ou deux directives simples, peut vous faire savoir quand il a besoin d utiliser le petit pot, veut vous faire plaisir, veut être indépendant. Comment puis-je aider mon enfant à apprendre à utiliser les toilettes? Assurez-vous de disposer du temps et de la patience nécessaires pour aider votre enfant chaque jour et de pouvoir lui accorder toute l attention voulue. L apprentissage de la propreté ne se fait pas en un rien de temps. C est un processus. Observez donc votre enfant pour savoir s il est prêt à passer d une étape à l autre. Ne vous inquiétez pas des accidents. Ils se produiront à coup sûr!

2 Choisissez d abord les mots que vous utiliserez pour parler des liquides et des fonctions de l organisme et des parties du corps. Il est préférable d être direct au sujet de l apprentissage de la propreté. Vous pouvez également laisser votre enfant vous regarder utiliser la toilette. Si d autres personnes s occupent de votre enfant, parlez-leur de vos plans relativement à l apprentissage de la propreté. Il est important que tous les éducateurs soient cohérents. Votre enfant se sentira plus en sécurité et plus stable sur un petit pot que sur la toilette. Si vous n utilisez pas le petit pot, vous aurez besoin d un siège de toilette adapté et d un tabouret. Placez le petit pot à un endroit que votre enfant peut atteindre facilement. Aidez votre enfant à s habituer au petit pot. Laissez-le s asseoir dessus pendant qu il est tout habillé. Faites-le ensuite s y asseoir après avoir enlevé une couche sale. Vous pouvez même placer la couche mouillée dans le petit pot pour montrer à l enfant à quoi sert le pot. Lorsque votre enfant est prêt, amenez-le au petit pot plusieurs fois par jour et encouragez-le à s y asseoir quelques minutes, sans couche. Encouragez votre enfant à vous dire quand il veut uriner. Louangez-le à chaque fois, même s il vous le dit trop tard. Recherchez les signes qui vous indiquent qu il a envie d uriner. Établissez une routine en faisant asseoir votre enfant à des heures précises de la journée, comme après le lever, après les repas ou les collations, avant les siestes et avant le coucher. Louangez souvent votre enfant et soyez patient. Attendez-vous à des accidents, et ne punissez pas votre enfant lorsqu ils se produisent. Lorsque votre enfant a bien utilisé le petit pot pendant au moins une semaine, suggérez-lui de porter une culotte de coton ou de propreté. Quand il est prêt, faites de ce moment un événement spécial. Que faire si ça ne fonctionne pas? Si le premier essai d apprentissage de la propreté ne fonctionne pas, c est généralement parce que votre enfant n est pas prêt. Si votre enfant refuse d utiliser le petit pot, interrompez l apprentissage pendant un à trois mois. Votre enfant peut refuser d aller à la selle dans le petit pot ou la toilette, surtout si ses pieds ne sont pas bien appuyés. Laissez-le faire ses selles dans une couche pour éviter qu il devienne constipé. Aller à la selle peut être douloureux lorsqu il y a un problème de constipation. Si votre enfant a mal, il lui faudra probablement plus de temps pour devenir propre. Quand devrais-je consulter mon médecin? Consultez votre médecin si votre enfant : continue de refuser après plusieurs essais, a plus de quatre ans. Ces renseignements ne devraient pas remplacer les soins et les conseils médicaux de votre médecin. Ce dernier peut recommander des variations au traitement tenant compte de la situation et de l'état de votre enfant.

3 II- L apprentissage de la propreté : Des conseils axés sur l enfant Les parents demandent souvent aux pédiatres quel est le meilleur moment et la meilleure méthode pour l apprentissage de la propreté. À l instar de nombreuses questions de comportement, il n existe pas de réponses concrètes à une telle question. Il peut être difficile pour l enfant comme pour les parents d atteindre cette étape du développement. Pour faciliter l apprentissage de la propreté, les médecins devraient informer les parents de la démarche «axée sur l enfant» avant le début du processus, et ils devraient être prêts à offrir des conseils aux parents pendant que l enfant apprend à devenir propre. Le bon moment L âge auquel les parents entreprennent l apprentissage de la propreté avec l enfant et l âge auquel il est jugé pertinent que l enfant devienne propre ont changé avec le temps. L attitude de relatif laissez-faire du début des années 1900 a été remplacée par une démarche plus rigide, axée sur les parents, pendant les années 1920 et Cette conduite a ensuite été rejetée en faveur de la démarche axée sur l enfant qui est devenue la norme des conseils offerts par les médecins. Grâce à ce changement de point de vue, il est devenu plus acceptable que l enfant atteigne cette étape de développement plus tard. Il existe d importantes différences culturelles entre les méthodes utilisées pour apprendre à l enfant à devenir propre.la plupart des enfants des pays occidentaux contrôlent leur vessie et leurs intestins entre 24 mois et 48 mois. Les filles ont tendance à y parvenir un peu plus jeunes que les garçons La période moyenne entre l initiation de l apprentissage de la propreté et la propreté réelle oscille entre trois mois et six mois). Le contrôle de la vessie ne coïncide pas toujours avec celui des intestins, et la continence urinaire nocturne peut concorder avec la continence diurne ou se produire plusieurs mois ou même plusieurs années plus tard. Le processus d apprentissage est très hétérogène, et il n y a pas d âge précis pour le commencer. L évaluation de la réceptivité de l'enfant à devenir propre La réceptivité à devenir propre ne devrait pas être dictée par l âge de l enfant. Comme le prône la démarche axée sur l enfant, celui-ci doit plutôt être physiologiquement et psychologiquement prêt. Les parents devraient être disponibles pour se montrer attentifs et patients dans cette tâche tous les jours, pendant plusieurs mois. Pour l enfant, la réceptivité physiologique précède la réceptivité psychologique. À 18 mois, le réflexe du contrôle sphinctérien est mature, et la myélinisation du système extrapyramidal s est produite. Les deux processus sont nécessaires pour parvenir au contrôle de la vessie et des intestins, et ils ne peuvent être accélérés. La maturation psychologique ne concorde toutefois pas nécessairement avec la maturation physiologique. Au moment d évaluer la réceptivité de l enfant à devenir propre, le médecin doit tenir compte de ses capacités motrices, langagières et sociales, de même que du comportement et de la relation de l enfant avec ses parents Une liste des éléments permettant d établir la réceptivité de l enfant à l apprentissage de la propreté est dressée au tableau 1. Des techniques d'apprentissage de la propreté axées sur l'enfant Les attentes des parents au sujet de l apprentissage de la propreté devraient être évaluées par le médecin à la visite de l enfant à un an. C est l occasion de donner des conseils, parce que la plupart des parents sous-estiment le temps nécessaire pour parvenir à la propreté. La démarche axée sur l enfant (expliquée ci-dessous) devrait être abordée aux visites ultérieures,

4 et le médecin devrait souligner que l âge d apprentissage est flexible. Lorsque l enfant a environ 18 mois, la réceptivité des parents et de l enfant peut être évaluée, en tenant compte des différences culturelles. Les parents et les éducateurs devraient être prêts à consacrer du temps au processus d apprentissage de la propreté et à prendre des dispositions qui conviennent à toute la famille. Ce processus ne devrait pas être entrepris à un moment stressant de la vie de l enfant (p. ex., après un déménagement ou à la naissance d un nouveau bébé), et les parents devraient être émotionnellement prêts pour les accidents inévitables qui se produiront avant l atteinte de la propreté. Les parents devraient être encouragés à respecter les indices de leur enfant avant de passer d une étape à l autre, comme l indique le tableau 2.). D autres visites au médecin peuvent permettre d évaluer les progrès et de discuter des questions soulevées. TABLEAU 1 : Les signes de la réceptivité de l enfant à l apprentissage de la propreté Capacité de marcher jusqu au petit pot (ou au siège de toilette adapté). Stabilité une fois assis sur le petit pot (ou sur le siège de toilette adapté). Capacité de rester sec plusieurs heures. Capacités de langage dans son versant réceptif permettant à l enfant de suivre des directives simples (une ou deux directives). Capacités de langage dans son versant expressif permettant à l enfant de communiquer le besoin d utiliser le petit pot (ou le siège de toilette adapté) avec des mots ou des gestes reproductibles. Désir de plaire fondé sur une relation positive avec les éducateurs. Désir d indépendance et contrôle de la vessie et des intestins. Il est recommandé d utiliser le petit pot plutôt que les toilettes pendant les premières étapes, parce que l enfant s y sent plus en sécurité et plus stable. Le petit pot permet également à l enfant d adopter la meilleure posture biomécanique. Au départ, on encourage l enfant à s asseoir tout habillé sur le petit pot. Ensuite, il peut s asseoir sur le pot une fois la couche mouillée enlevée. Il peut être utile de placer la couche souillée dans le pot pour démontrer la fonction du pot. Plus tard, l enfant peut être conduit au petit pot plusieurs fois par jour et être invité à s y asseoir quelques minutes, sans couche. Enfin, on le fait asseoir sur le petit pot à des heures établies pendant la journée (p. ex., après le réveil, après les repas ou les collations et avant les siestes et le coucher) afin d établir une routine. Grâce à cette méthode, l enfant peut apprendre à contrôler sa vessie et ses intestins en quelques semaines.

5 TABLEAU 2 : Comment les parents peuvent faciliter l apprentissage de la propreté de leur enfant Choisir le vocabulaire à utiliser. S assurer que le petit pot et que l endroit choisi sont facilement accessibles. Permettre à l enfant de regarder ses parents utiliser la toilette. Si une toilette ordinaire est utilisée, utiliser un siège adapté et un tabouret pour les pieds. Encourager l enfant à avertir un parent lorsqu il a besoin de se soulager. Louanger les succès même si l enfant avertit les parents trop tard. Apprendre à reconnaître les indices comportementaux de l enfant lorsqu il est sur le point d uriner ou de déféquer. Encourager l enfant par des louanges. Ne pas s attendre à des résultats immédiats. S attendre à des accidents. Éviter les punitions ou le renforcement négatif. S assurer de la collaboration de tous les éducateurs afin de garantir une démarche cohérente. Après des succès répétés, suggérer l usage d une culotte de coton ou de propreté. Faire de ce moment un événement spécial. L enfant a besoin d être louangé dès qu il exprime son intérêt à s asseoir sur le petit pot. Le renforcement positif peut être utilisé, mais les récompenses matérielles sont à éviter. L encouragement et le soutien représentent les techniques de renforcement les plus pertinentes. Lorsque l enfant a bien utilisé le petit pot pendant une semaine ou plus, il peut être prêt à porter une culotte de propreté ou de coton. Les accidents sont toutefois inévitables, et les parents doivent faire preuve de soutien et de patience. L enfant qui vit une série d accidents peu après avoir commencé à porter une culotte de propreté ou de coton devrait pouvoir recommencer à porter une couche, sans honte et sans punition. Certains enfants hésitent à déféquer dans le petit pot ou dans la toilette, surtout s ils n ont pas un bon soutien pour les pieds. Il est essentiel de leur permettre d aller à la selle dans une couche afin de prévenir la constipation et, par conséquent, les mouvements péristaltiques intestinaux douloureux qui retarderont l apprentissage de la propreté. Le refus de la propreté Les causes organiques d échec dans l apprentissage de la propreté sont peu fréquentes. L explication la plus plausible d échec, c est que l enfant n est pas prêt. Dans ce cas, les tentatives des parents pour le rendre propre seront futiles. Les parents devraient être avisés de ne pas se lancer dans des «batailles pour la propreté», qui détériorent la relation avec l enfant et l image personnelle de l enfant et qui peuvent retarder la progression vers cet apprentissage. Si un enfant refuse la propreté, il est préférable d interrompre le processus pendant un à trois mois. Ainsi, la confiance et la collaboration peuvent être rétablies entre le parent et l enfant. La plupart des enfants sont ensuite prêts à entreprendre l apprentissage de la propreté. Cependant, si des tentatives répétées échouent ou si l enfant a plus de quatre ans, il peut être nécessaire de consulter un pédiatre généraliste ou du développement. Cette consultation peut permettre d explorer les aspects de la relation entre les parents et l enfant et d écarter les anomalies physiques ou neurodéveloppementales. La constipation peut compliquer la réceptivité de l enfant à l apprentissage de la propreté. L enfant peut associer les selles avec la douleur et tenter d éviter l expérience le plus possible. Des modifications à l alimentation représentent la première étape pour atténuer le problème,

6 et le recours à des laxatifs ou à des émollients fécaux peut également être envisagé. Un examen plus complet du traitement de la constipation dépasse la portée du présent document. L enfant ayant des besoins spéciaux Le dépistage du meilleur moment d apprendre la propreté à l enfant ayant des besoins spéciaux s impose tout autant qu avec les autres enfants. Bien que les étapes de réceptivité à la propreté soient identiques pour tous les enfants, le médecin doit évaluer à quel point l enfant ayant des besoins spéciaux est ralenti dans son apprentissage (p. ex., par des retards sociaux et d adaptation ou par des médicaments) et le moment auquel les parents sont prêts à commencer le processus. Une étude approfondie de ce sujet d importance est recommandée pour les médecins qui participent aux soins des enfants ayant des besoins spéciaux. Conclusions Le processus d apprentissage de la propreté a beaucoup changé au fil des ans et au sein des diverses cultures. Dans la culture occidentale, il est recommandé d adopter une démarche axée sur l enfant, qui individualise le plus possible le moment de l apprentissage et la méthode privilégiée.

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits»

Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits» h Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits» Communauté de Communes Loire Semène - Service Famille/Jeunesse - Secteur Petite Enfance Relais Petite Enfance - 06 71 66 04 50 - ram@loire-semene.fr

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

REPÉRAGE ET DÉVELOPPEMENT DES TALENTS Un guide pour les entraîneurs, les clubs et les parents

REPÉRAGE ET DÉVELOPPEMENT DES TALENTS Un guide pour les entraîneurs, les clubs et les parents REPÉRAGE ET DÉVELOPPEMENT DES TALENTS Un guide pour les entraîneurs, les clubs et les parents Qu est-ce que le talent? Le talent est souvent défini comme une aptitude à effectuer une activité particulière

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial Quatrième partie Le jeune diabétique hors de son milieu familial Chapitre 51 1 À la garderie Caroline Boucher L entrée d un enfant diabétique à la garderie peut s avérer traumatisante pour certains parents.

Plus en détail

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...13 CHAPITRE 1: MON ENFANT EST DIFFÉRENT DES AUTRES...19 Devenir parents...21 Devenir les parents d un enfant avec une déficience... 23 Réactions à cette situation...24

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL Le présent document comprend une série de recommandations pouvant aider les conseillers en technoprévention dans le cadre de leur communication

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa spontanéité.

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Document d orientation AGRÉMENT

Document d orientation AGRÉMENT Document d orientation AGRÉMENT Mise à jour : Le 1 janvier 2016 Bienvenue au cours d Agrément Document d orientation Le Conseil de formation pharmaceutique continue (CFPC) a été fondé en 1969 dans le but

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011

PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011 PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011 Table des matières Introduction... 1 L approche éducative... 2 Les valeurs éducatives... 2 L estime de soi... 2 L autonomie... 2 La créativité et l imagination... 3 L affection...

Plus en détail

Planification pour une meilleure transition

Planification pour une meilleure transition Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience

Plus en détail

Compagnonnage en milieu de travail

Compagnonnage en milieu de travail Programme d apprentissage en milieu de travail Compagnonnage en milieu de travail Outil de référence pour compagne et compagnon Technicien et technicienne de véhicules récréatifs Note Dans le but d alléger

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité.

Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité. Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité. Pascal Becker, cadre de santé, le 24 mai 2005 Rendre ses

Plus en détail

La constipation chez les jeunes à mobilité réduite : prévention et traitement

La constipation chez les jeunes à mobilité réduite : prévention et traitement La constipation chez les jeunes à mobilité réduite : prévention et traitement Brochure explicative à l intention du jeune et de sa famille. Table à langer Porte automatique O C C U P É Cette brochure s

Plus en détail

Former les formateurs : coaching-mentorat pour les archéologues. Guide du mentoré. Pip Stephenson

Former les formateurs : coaching-mentorat pour les archéologues. Guide du mentoré. Pip Stephenson Former les formateurs : coaching-mentorat pour les archéologues Guide du mentoré Pip Stephenson Introduction Avoir une personne qui croit en vous fait une énorme différence, cela implique que quelqu un

Plus en détail

Ça peut arriver à tout le monde

Ça peut arriver à tout le monde Page 1 sur 6 Ça peut arriver à tout le monde La perspective de perdre la capacité de décider soi-même n est réjouissante pour personne. Pourtant, nul n'est à l'abri d'un accident grave ou d une maladie

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES

QUESTIONS ET RÉPONSES QUESTIONS ET RÉPONSES Questions fréquentes concernant le traitement de la diarrhée par le zinc et les sels de réhydratation orale (SRO) SPACE FOR LOGO INTRODUCTION Pour traiter la diarrhée de l enfant,

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

André Caron Conseiller pédagogique

André Caron Conseiller pédagogique Par André Caron Conseiller pédagogique Le chemin de l école 3 La Commission scolaire de la Baie-James 3 Les services éducatifs 3 Mécanismes d accès 3 Inscription 3 Classement de l enfant : Adaptation scolaire

Plus en détail

Catastrophe soudaine ou crise latente

Catastrophe soudaine ou crise latente Défis et changements Dans l œil du cyclone diriger en situation de crise Par Brian Ferguson, CA Président, Conseil sur la gestion des risques et la gouvernance L Institut Canadien des Comptables Agréés

Plus en détail

ATELIER #23 Guide du participant

ATELIER #23 Guide du participant ATELIER #23 Guide du participant - 1 - Liste des annexes de l atelier # 23 23.1a La raison d être de la politique d aménagement linguistique 23.1b À titre de réflexion 23.1c L exercice des valeurs 23.1d

Plus en détail

8.1. : CONSTRUCTION D UN LIVRET DE COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE LA PETITE ENFANCE

8.1. : CONSTRUCTION D UN LIVRET DE COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE LA PETITE ENFANCE 8.1. : CONSTRUCTION D UN LIVRET DE COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE LA PETITE ENFANCE Nathalie CASTAING Professeur coordinatrice UPI LP BARADAT 64000 PAU Mai 2010 CONTETE : Lucie, élève en troisième année

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS 23 VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS Comportement de votre parent ou ami et votre participation à ses soins Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone:

Plus en détail

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008 La marche en laisse Lorsque nous demandons aux maîtres de chiens avec quels comportements ils ont le plus de problèmes, la marche en laisse vient en tête de liste. Pourtant la plupart des propriétaires

Plus en détail

Les comportements agressifs

Les comportements agressifs Coup d oeil sur Les comportements agressifs Les comprendre pour mieux les gérer Les comportements agressifs Que savons-nous? De la grossesse à l âge de 6 mois n Les enfants sont plus aptes à contrôler

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

5 jeux et 236 cartes prêtes à l'emploi pour travailler la communication référentielle dès l'entrée à la maternelle. VERSION D'ÉVALUATION

5 jeux et 236 cartes prêtes à l'emploi pour travailler la communication référentielle dès l'entrée à la maternelle. VERSION D'ÉVALUATION L A N G A G E 5 jeux et 236 cartes prêtes à l'emploi pour travailler la communication référentielle dès l'entrée à la maternelle. VERSION D'ÉVALUATION PS ESSAI GRATUIT www.editions-cigale.com L A N G A

Plus en détail

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence 1 Qu est-ce que le programme SafePet? Un aperçu du programme SafePet à l intention des maisons d hébergement

Plus en détail

L enseignement des habiletés sociales 5

L enseignement des habiletés sociales 5 L enseignement des habiletés sociales 5 «la profession même d enseignant nous amène à tenter de former non seulement de bons apprenants, mais de bonnes personnes.» [Traduction] Alfie Kohn. «Caring Kids:

Plus en détail

Commissions d enquête

Commissions d enquête RAPPORT AU MINISTRE DE LA DÉFENSE NATIONALE AVRIL 2015 Commissions d enquête Pleins feux sur les familles 1 Constatations 2 Depuis dix ans, le Bureau de l Ombudsman se penche et produit des rapports sur

Plus en détail

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Fonds municipal vert Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Le programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés de la FCM met en relation des experts municipaux et les

Plus en détail

LA FAMEUSE ABF!!! -------------------------------------------------------------------------------------------

LA FAMEUSE ABF!!! ------------------------------------------------------------------------------------------- LA FAMEUSE ABF!!! Pièce maîtresse de vos activités de vente, la fameuse analyse des besoins financiers (ABF) questionne amplement la grande majorité d entre vous. Est-elle toujours obligatoire? Que doit-elle

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail

Activités - Mon Journal

Activités - Mon Journal Activités - Mon Journal Volume 64 Les cinq tâches ainsi que les activités d'apprentissage explorent les six grandes compétences énoncées dans le cadre du curriculum en littératie des adultes en Ontario

Plus en détail

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Procédure administrative : Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Numéro : PA 6.020 Catégorie : Ressources humaines Pages : 10 Approuvée : le 18 octobre 2010 Modifiée :

Plus en détail

Projet pédagogique de la crèche

Projet pédagogique de la crèche Projet pédagogique de la crèche MISSION L équipe éducative de la structure d accueil le Scoubidou veille à accueillir chaque enfant dans un contexte social et sécurisant tant au niveau affectif que matériel.

Plus en détail

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique Vous êtes présentement dans le processus de reconnaissance pour devenir responsable d un service de garde

Plus en détail

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Guide à l intention des personnes qui présentent des symptômes persistants plus de 3 mois après avoir subi un TCC léger Centre de réadaptation Estrie, 2014 Qu

Plus en détail

Code éthique et déontologique des logopèdes

Code éthique et déontologique des logopèdes Code éthique et déontologique des logopèdes Responsabilité personnelle 1.1. Les logopèdes doivent respecter les dispositions de l arrêté royal du 20 octobre 1994 relatif au titre professionnel et aux conditions

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

Fraude et états financiers Deuxième partie

Fraude et états financiers Deuxième partie Fraude et états financiers Deuxième partie par EVERETT E. COLBY, BSBA, CFE, FCGA Voici le deuxième d une série de trois articles rédigés par M. Colby sur la détection et la prévention de la fraude dans

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première?

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? 6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? Durée de la leçon Matériel et préparation Autres notes pour les éducateurs 1 période (75 minutes) Feuilles de travail sur l histoire

Plus en détail

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat Département d administration de la santé Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat 2015 Programme de mentorat s adressant aux diplômés en administration de la santé de l Université

Plus en détail

résection chirurgicale de l intestin

résection chirurgicale de l intestin Votre programme de rétablissement après une résection chirurgicale de l intestin La date de votre intervention chirurgicale : Prévoyez rentrer à la maison le : Veuillez prendre les dispositions nécessaires

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

Directives anticipées. Conseils pour les rédiger

Directives anticipées. Conseils pour les rédiger Directives anticipées Conseils pour les rédiger Un droit inscrit dans la loi Quel objectif? Cette brochure a pour objectif de vous expliquer le sens des directives anticipées. Elle vous donne des conseils

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Reconnaître et écouter

Reconnaître et écouter Pour aider son jeune à s orienter Reconnaître et écouter L E R Ô L E D E S P A R E N T S D A N S L O R I E N T A T I O N D E L E U R S J E U N E S! Une conférence offerte par: Diane Fortin, conseillère

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager DOSSIER DE PRESSE www.esthetic-consult.com Septembre 2015 / La beauté à portée de quelques clics. C est ce que propose le site de téléconseil médical www.esthetic-consult.com. Sans vous déplacer, en toute

Plus en détail

Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des

Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des 1 Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des matchs et hors du terrain avec son point culminant

Plus en détail

Pourquoi apprendre une langue étrangère dès le plus jeune âge?

Pourquoi apprendre une langue étrangère dès le plus jeune âge? The Little Friends propose que votre enfant s initie à l anglais dès la première année de sa vie car nous croyons en sa capacité d apprentissage surprenante. En collaboration avec Charlotte Jacquemot,

Plus en détail

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE SCAU 9-1-1 / TERREBONNE Prise de connaissance de l emploi de préposé aux télécommunications sur appel / Préentrevue d un(e) candidat(e) Alors qu il y a beaucoup d aspects gratifiants dans le travail de

Plus en détail

Enregistrement préalable:

Enregistrement préalable: Enregistrement préalable: Entre fin mai et fin juillet 2016, une équipe du service de l'asile se rendra dans les centres d accueil de Grèce continentale où vivent les réfugiés et les migrants. Vous aurez

Plus en détail

Trousse du présentateur 2014-2015. Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires)

Trousse du présentateur 2014-2015. Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires) Trousse du présentateur 2014-2015 Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires) _pager votre passion. Pros recherchés! Vous avez en main la trousse du présentateur de l Ordre des CPA du Québec.

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Comment réduire votre stress en cinq étapes

Comment réduire votre stress en cinq étapes CHAIRE DESJARDINS EN SOINS INFIRMIERS À LA PERSONNE ÂGÉE ET À LA FAMILLE www.chairedesjardins.umontreal.ca Proches-aidants de personnes âgées à domicile Comment réduire votre stress en cinq étapes Avec

Plus en détail

Le Capitaine de l Equipe

Le Capitaine de l Equipe Le Capitaine de l Equipe Le poste de capitaine de l équipe n est pas très compris par beaucoup d entraîneur. L étude suivante concerne surtout une équipe d adultes ou d adolescents. Notre champs d intervention

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar )

PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar ) PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar ) Préparation : Lorsque vous défiez un autre joueur au jeu de Pazaak, il faut commencer par parier sur le match en définissant le montant

Plus en détail

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes :

Pour bénéficier du service, vous devez satisfaire aux conditions suivantes : Qu est-ce que le SAH? Le SAH est un service juridique disponible à l aide juridique qui permet aux parents de demander la modification d un jugement déjà obtenu, lorsque celui-ci porte sur la garde d enfant,

Plus en détail

Aide-mémoire personnel

Aide-mémoire personnel Aide-mémoire personnel L Aide-mémoire personnel sert d accompagnement au Guide de référence pour les patients et les familles, conçu pour les personnes aux prises avec le cancer du rein et leur famille.

Plus en détail

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Examen d admission dans le cadre de la spécialisation

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

baby_want_french_2010_rev:baby_want_french_2010_rev 12-10-29 9:49 AM Page 1 Bébé veut...

baby_want_french_2010_rev:baby_want_french_2010_rev 12-10-29 9:49 AM Page 1 Bébé veut... Bébé veut... Bébé veut... Votre enfant a besoin qu on s occupe bien de lui. Tous les petits gestes que vous allez faire pour lui auront un impact sur son développement. Même tout petit, votre enfant a

Plus en détail

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas.

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas. Un message important pour les femmes enceintes, leurs partenaires et familles Le travail prématuré Signes et symptômes Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce

Plus en détail

Les. Les enfants sont accueillis sur réservation, de préférence une semaine à l avance, Halte-garderie : un système à la carte

Les. Les enfants sont accueillis sur réservation, de préférence une semaine à l avance, Halte-garderie : un système à la carte Sommaire Le mot du maire... 4 Le mot de l élue... 5 Le mot de l équipe... 7 1. L adaptation : apprenons à faire connaissance... 8 2. Doudou : l incontournable!...10 3. La parentalité... 12 4. La propreté...

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

Comment maîtriser sa colère

Comment maîtriser sa colère Comment maîtriser sa colère La résolution de problemès Homewood Solutions Humaines MC, 2011. Ce cahier d exercices accompagne le cours électronique intitulé Comment maîtriser sa colère et est destiné à

Plus en détail

LITIERE POUR CHIEN. Apprenez votre chien à utiliser le bac à litière en dix étapes

LITIERE POUR CHIEN. Apprenez votre chien à utiliser le bac à litière en dix étapes LITIERE POUR CHIEN Apprenez votre chien à utiliser le bac à litière en dix étapes Etape 1: déterminez le lieu le plus adapté pour le bac à litière Placer le bac à litière dans un coin de façon à avoir

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

NOUVELLES SERVICE DE GARDE SAINT-MODESTE LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI. 3 jour 2 4 jour 3 5 jour 4

NOUVELLES SERVICE DE GARDE SAINT-MODESTE LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI. 3 jour 2 4 jour 3 5 jour 4 École Saint-Modeste 4, rue de l Église Sud Saint-Modeste (Québec) G0L 3W0 418-862-6072 NOUVELLES LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SERVICE DE GARDE SAINT-MODESTE Notre service de garde est ouvert de

Plus en détail

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école Bien vivre son année scolaire Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école La rentrée scolaire peut être une source de stress pour bien des enfants, des adolescents et leurs parents.

Plus en détail