CONCEPTION POUR LE RECYCLAGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCEPTION POUR LE RECYCLAGE"

Transcription

1 Page : 1/7 CONCEPTION POUR LE RECYCLAGE Aujourd hui, les ressources de notre planète sont surexploitées, et l influence de l activité humaine sur l environnement n est plus acceptable. Il en résulte les menaces de dérèglement climatique que nous connaissons tous, et qui doivent nous inciter à la prudence. Ainsi, nous devons d une part mieux utiliser les matériaux, d autre part être capable des les réutiliser ou du moins les valoriser lorsque le produit est en fin de vie. L'industrie de la plasturgie est de plus en plus sollicitée pour développer le recyclage au travers de nouvelles législations. Par conséquent, de nouvelles responsabilités incombent aux concepteurs. Il n est plus suffisant de considérer le design, la réduction des coûts, la sécurité et la fonctionnalité ; nous devons maintenant considérer le recyclage et la valorisation des produits en fin de vie. Méthode de recyclage Réutilisation du produit Déchetterie traditionnelle Traitement des déchets Recyclage mécanique Recyclage en matériaux de base Valorisation énergétique Commentaires Le produit est conçu de façon à pouvoir être utilisé plusieurs fois. Par exemple : les bouteilles consignées Les déchets sont utilisés comme matériaux de remblai sur des terrains vagues où il peut rester indéfiniment. Cette solution n est pas écologique. Les remblais sont généralement impopulaires et leur coût est croissant. Les déchets sont pré-traités afin de réduire les volumes et de retirer les composants polluants avant d utiliser les déchets comme matériaux de remblai. Les plastiques sont triés, nettoyés, et re-transformé en granulés afin de produire des nouveaux produits par les procédés traditionnels. Les déchets sont décomposés en composés chimiques élémentaires, permettant ensuite la synthèse de nouveaux produits chimiques, comme des matières plastiques par exemple. Les déchets sont brûlés dans des conditions contrôlées afin de produire de l énergie. Les matières plastiques ont un pouvoir calorifique supérieur au charbon. Ce procédé convient aux mélanges de plastiques de faible valeur et aux plastiques souillés. Ce tableau présente les méthodes de recyclage et de valorisation couramment utilisées pour les matières plastiques. Cependant, les solutions de remblai ne sont plus acceptables et la réutilisation de produit ne peut s appliquer que dans quelques cas. La conversion énergétique devient ainsi l ultime recours. Le recyclage des matières plastiques implique en générale des volumes de matière collectée importants pour devenir intéressants. Le recyclage mécanique est le plus probable pour la plupart des produits en thermoplastique, mais celui-ci ne devient réaliste qu à partir d un certain volume de matière collecté. Tout cela a un certain nombre de conséquences pour des concepteurs.

2 Page : 2/7 Identification des matières plastiques La première chose est la nécessité d'identifier les plastiques en fin de vie pour en faciliter le tri. La méthode la plus simple pour identifier les matières plastiques consiste à utiliser des sigles comme définis par la Society of Plastic Engineers (SPI) : Polyéthylène Téréphtalate Autres sigles : PET, PETP Polyéthylène Haute Densité Autre sigle : PEhd Polychlorure de Vinyle Autre sigle : PVC Polyéthylène Basse Densité Autre sigle : PEbd Polypropylène Polystyrène Ce code était à l'origine destiné aux emballages, ainsi les 7 familles de polymères ici utilisées identifient seulement les matières plastiques les plus usuelles pour ce genre de produits. Le symbole graphique du matériau doit être accompagné de son abréviation, située en dessous du symbole, et/ou du numéro d identification, situé à l intérieur du symbole. Lorsque la matière plastique ne figure pas parmi celles répertoriées dans le tableau, le chiffre 7 sera utilisé, avec l abréviation O (pour «Other») ou sans abréviation. Cela concerne : - les matières plastiques non répertoriées (ex : Polyamide - PA) - les complexes plastiques (multicouche et multi matière, et non des alliages), uniquement composés de matière plastique, et pour lesquels il est impossible de déterminer si une matière plastiques est nettement majoritaire (plus de 50%) par rapport aux autres. Notes : - La norme DIN et les spécifications SPI sont basées sur les mêmes numérotations. - La norme NF ISO spécifie une codification différente, plus détaillée, pour l identification des produits en matières plastiques. Des inserts de moule standard sont maintenant proposés par les fournisseurs d élément standard de moule. Voir : Hasco, rabourdin

3 Page : 3/7 Recyclage mécanique Reconsidération des choix matière Le recyclage mécanique consiste à broyer des pièces plastiques, pour en refaire des granulés. L identification des matière plastique facilite le tri des polymères, afin d éviter des mélanger des polymères de différente nature. Certaines matières plastiques peuvent être complètement incompatibles si elles sont mélangées entre elles. Les propriétés physiques de l alliage de polymères obtenu pourraient devenir désastreuses de rendre cet alliage inutilisable. La compatibilité des matières plastiques peut être résumé dans le tableau ci-dessous : Cette notion de compatibilité peut être prise en compte dès la conception du produit. Il est en effet intéressant, pour faciliter le recyclage, de n utiliser que des matières compatibles pour l ensemble du produit. Bien sûr, le meilleur mélange emploierait seulement un seul type de polymère. Mais il est souvent très difficile

4 Page : 4/7 d utiliser la même matière plastique pour toutes les pièces d un même produit. Chaque pièce a en effet sa propre spécificité, justifiant l emploi d une matière plastique bien précise. Lors du choix d une matière plastique, nous avons pour habitude de considérer les notions de coût matière et les caractéristiques matières (mécanique, optique, thermique, chimique ). Une nouvelle notions devient de plus en plus importante dans le choix matière : la compatibilité entre les différentes matières du produit, afin de faciliter son recyclage en fin de vie. Si le concepteur prend soin de n utiliser que des matières plastiques compatibles entre elles, les opérations de démontage et de tri peuvent être supprimées. Le recyclât alors produit par ces matières compatibles formera un alliage de polymère. Cependant, cela ne doit pas suggérer que ces matières peuvent simplement être mélangée dans le fourreau d une presse à injecter. La fabrication de tels alliages nécessite en général l utilisation d une compoundeuse, et souvent, l ajout d additif tels que des agents compatibilisants. En conséquence, les thermoplastiques seront préférés aux thermodurcissables, et les matières «polyvalentes» seront préférées aux Compoundeuse mise à disposition par le Groupe ISPA matières très spécifiques, peu courantes. Ce principe peut être observé dans l industrie automobile, où les mousses de polyuréthane réticulé ont été remplacés par des thermoplastiques. De la même façon, le principe de la matière polyvalente est démontré par l apogée du polypropylène dans l automobile. Aussi bien utilisés pour des boucliers, des tapis de sols, des revêtements, les polypropylènes représentent maintenant une part très importante des pièces plastiques d un véhicule. La conception des ampoules illustre le principe de compatibilité. Auparavant, les différents matériaux employé dans une ampoules rendait sont recyclage trop cher et peu intéressant. Désormais, l idée consiste à concevoir des ampoules avec des matériaux issus de la même famille, comme les polycarbonates. La bulle, le réflecteur et le diffuseur peuvent être produits en polycarbonate, tandis que l embase peut être réalisée dans un alliage d ABS/PC, ou en PBT. Une fois les pièces métalliques séparées, la totalité des pièces plastique peut être re-broyée pour former nouvel alliage, qui sera lui-même ré utilisé pour produire des embases d ampoule. La compatibilité est également la raison de l'augmentation de la part d ABS dans l ensemble d un véhicule automobile. Le tableau de compatibilité montre que l ABS est parfaitement compatible avec de nombreux thermoplastiques, et qu il peut tolérer la plupart des autres thermoplastiques en quantité limité. A l inverse, la compatibilité du PVC est très restreinte, et il n est pratiquement plus utilisé dans les véhicules automobiles.

5 Page : 5/7 Reconsidération des choix techniques Lorsque le produit étudié est composé de plusieurs pièces, nous pouvons également améliorer sa recyclabilité en minimisant l emploi de pièces «non-plastiques», qui nécessitent d être retirées avant recyclage. Ces pièces en questions sont : les vis métalliques, les peintures, la métallisation, les inserts laitons, etc Nous devons commencer par reconsidérer les méthodes d assemblage des pièces plastiques, avec différents objectifs. - faciliter le démontage des pièces plastiques incompatibles. Par exemples les pièces clipsées, serrées, ou même vissées sont facilement démontables, à l inverse des pièces soudées peuvent être évités. (ci-dessous un tableau de choix des techniques d assemblage) - interdire certains procédés de décoration faisant intervenir des composés non recyclables (métallisation ) - rendre possible le démontage des pièces non recyclables. Par exemple : éviter - l emploi des inserts métallique dans les pièces plastiques, sauf si son démontage. es rendu possible Lorsque l emploi de pièces non recyclables et non démontables est incontournable, nous devons alors tenter de les regrouper dans un même sous-ensemble qui sera lui non recyclable, mais qui compromettra pas le recyclage des autres sous ensembles. Zone détachable autour du bossage. L effet levier arrache le bossage plastique l insert laiton, la vis et la carte électronique.

6 Page : 6/7 Reconsidération des procédés de fabrication L une des façons les plus efficaces pour avenir en faveur de l environnement consiste à réduire les quantités de matière plastique. Les procédés d injection assisté gaz (GAIM) ou plus récemment le procédé d injection assisté eau (WAIM) permettent de réduire les volume matières en créant des pièces creuses. Une autre méthode consiste à créer des pièces structurelles, avec une mousse rigide au cœur de la matière et une peau compacte en surface. Par exemple, le procédé de moussage Mucell permet d obtenir des mousses micro cellulaires. Alors que cette méthode s applique plus facilement à des pièces minces, les procédés d injection assistés eau et gaz s appliquent préférentiellement à des pièces dont les parois sont plus épaisses. Ces procédés peuvent aussi permettrent dans certains cas d améliorer la résistance mécanique des pièces, tout en réduisant les quantités de matière plastique. Autre conséquence, la part du coût matière dans le coût total de la pièce est moindre, et nous sommes moins dépendant les fluctuations des prix de matières premières. Plus simplement, il est aussi possible d optimiser les épaisseurs matières en utilisant le procédé d injection traditionnel, chose qui est rarement étudiée dans les bureaux d étude! Les épaisseurs matières sont souvent définies de façons assez incertaines (selon l expérience du concepteur et du mouliste ). Les critères alors retenus sont : la résistance mécanique de la pièce (résistance aux choc, rigidité ), et la facilité d injection (minimisation de la pression d injection, réduction de la déformation de la pièce ). Les épaisseurs de paroi peuvent être optimisées du point de vu «process injection» en systématisant les analyses rhéologiques. La simulation permet notamment d optimiser le nombre et la localisation des points d injection afin de réduire les longueurs d écoulement dans la cavité. A noter que l utilisation de «canaux chauds» permet aussi de réduire les longueurs d écoulement tout en réduisant les déchets plastiques (carottes d injection). La simulation peut aussi permettre de sélectionner le grade matière dont les propriétés d écoulement seraient plus favorables. Par exemple, certains fournisseurs automobile n hésitent pas à rectifier les plans de joint des moules afin de réduire les épaisseurs matières au minimum, selon la puissance de la presse utilisée. Si les propriétés mécaniques s en trouvent altérées, il est toujours possible de nervurer la pièce pour les renforcer aux endroits souhaités.

7 Page : 7/7 Pour aller plus loin Society of Plastic Engineers (SPI) : Codes.pdf Hasco : Beschr DGBF.pdf rabourdin : GAIM : WAIM : Mucell : Equipments ISPA (compoundeuse): Tangram Technology :

Les plastiques en Débat

Les plastiques en Débat Les plastiques en Débat Que pensez-vous de l impact des plastiques sur notre environnement? Plutôt positif! Néfaste! Et si on lançait un vrai débat! Collège Raymond GUEUX 70700 GY Le Débat Depuis son invention

Plus en détail

La diversité de nos fabrications et l esprit qualitatif appliqué à nos réalisations nous ont permis d évoluer en

La diversité de nos fabrications et l esprit qualitatif appliqué à nos réalisations nous ont permis d évoluer en Extrusion de matières plastiques Extrusion de matières plastiques Spécialisée dans l extrusion des matières plastiques, CHEMO TECHNIQUE est implantée depuis 1976 à Creutzwald. La diversité de nos fabrications

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing Philippe Cassagnau Que dit Internet? http://mediamef.utt.fr Mise en forme des polymères: Approche thermomécanique de la plasturgie ANTEC, the plastic

Plus en détail

LES PLASTIQUES EN DEBAT

LES PLASTIQUES EN DEBAT LES PLASTIQUES EN DEBAT Sensibilisés par plusieurs reportages successifs (journaux et télévision en novembre et décembre 2010), nous nous sommes plutôt penché sur les problèmes que posent l utilisation

Plus en détail

DIFFÉRENTS TYPES DE MATIÈRES PLASTIQUES

DIFFÉRENTS TYPES DE MATIÈRES PLASTIQUES DIFFÉRENTS TYPES DE MATIÈRES PLASTIQUES Les plastiques inventés au XX ième siècle ont remplacé les matériaux traditionnels comme le bois ou le métal. Les recherches menées pour améliorer et diversifier

Plus en détail

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de

Plus en détail

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances :

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances : Fiche Technique Strengths Are Flex La gamme SAF est basée sur une technologie et des polymères méthacrylates brevetés. Ces adhésifs de nouvelle génération permettent d adhérer sur de nombreux supports

Plus en détail

Accompagnement de projet environnement. Entreprise : Scell-it Yourself

Accompagnement de projet environnement. Entreprise : Scell-it Yourself Accompagnement de projet environnement Entreprise : Scell-it Yourself 1. Présentation de l entreprise Raison sociale : Scell-it Yourself Adresse : 104, rue du Courbillon 59175 VENDEVILLE/FRANCE Dirigeant

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

armoires de fermentation

armoires de fermentation armoires de fermentation contrôlée Le froid qui préserve vos pâtes 5 7 7, r u e C é l e s t i n H e n n i o n - 5 9 1 4 4 G O M M E G N I E S t é l. + 3 3. ( 0 ) 3. 2 7. 2 8. 1 8. 1 8 - f a x. + 3 3. (

Plus en détail

Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie

Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie PEP 03 juillet 2012 BU Matériaux BU Matériaux ORGANISATION BU Mtéi Matériaux Laboratoire Développement Matériaux Recherche Formulation Compoundage Expertise

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

4.14 Influence de la température sur les résistances

4.14 Influence de la température sur les résistances nfluence de la température sur la résistance 4.14 nfluence de la température sur les résistances ne résistance R, parcourue par un courant pendant un certain temps t, dissipe une énergie calorifique (W

Plus en détail

Tri et collecte du papier au collège de Fortschwihr

Tri et collecte du papier au collège de Fortschwihr Tri et collecte du papier au collège de Fortschwihr La mise en œuvre du projet visites d entreprises dans le domaine du recyclage du papier La démarche en quelque mots mise en place du tri du papier au

Plus en détail

Moulage par injection

Moulage par injection TECHNIQUES DE MISE EN FORME Moulage par injection ROB THOMPSON Voici un chapitre de l'ouvrage «Design : Les procédés de fabrication» (éd. Vial, 2012) présenté dans «Technomag» (p. 24). Le support de son

Plus en détail

Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES. 20 Exemples Des solutions individuelles.

Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES. 20 Exemples Des solutions individuelles. 8 DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES 20 Exemples Des solutions individuelles Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES Pièces techniques Des solutions individuelles Caissespalettes Bacs pour

Plus en détail

Document Technique d Application DURGO

Document Technique d Application DURGO Document Technique d Application Référence Avis Technique14/10-1528 Clapet équilibreur de pression Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausablußeitungen DURGO Relevant de la norme NF

Plus en détail

Bio-TP Seal un matériau et une ingénierie

Bio-TP Seal un matériau et une ingénierie Bio-TP Seal un matériau et une ingénierie LÉGÈRE ET BRILLANTE, LA VOITURE URBAINE S HABILLE EN BIO RAFFINAGE-CHIMIE 2 OZONE METAL CO 2 CO 2 Solaire Isolation Biomasse Chauffage Photovoltaïque METAL Isolation

Plus en détail

Quel avenir pour le plastique? Par les élèves de 3 3 du collège Robert et Sonia Delaunay de Gray

Quel avenir pour le plastique? Par les élèves de 3 3 du collège Robert et Sonia Delaunay de Gray Quel avenir pour le plastique? Par les élèves de 3 3 du collège Robert et Sonia Delaunay de Gray Introduction Du produit de consommation courante aux technologies de pointe, le plastique est omniprésent.

Plus en détail

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète.

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Nos actions citoyennes En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Le développement durable, plus que des paroles, une stratégie Les 2 grands

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Projet Vallée Verte: valorisation des Déchets. Production (DIPP) Emmanuel RIQUELME

Projet Vallée Verte: valorisation des Déchets. Production (DIPP) Emmanuel RIQUELME Projet Vallée Verte: valorisation des Déchets Industriels Plastiques de Production (DIPP) Emmanuel RIQUELME Skander MANI EXPERTISE PEP ET INNOVATION Bellignat, TECHNOLOGIQUE 3 Juillet 2012 EN PLASTURGIE

Plus en détail

L éco-responsabilité appliquée à l informatique

L éco-responsabilité appliquée à l informatique L éco-responsabilité appliquée à l informatique //////////////////////////////////////////////////////// IMPACTS SUR L ENVIRONNEMENT DU MATERIEL ////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition?

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? 2 Saviez-vous que notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? L avenir de la consigne au Québec est présentement incertain. Au printemps 2015, le Ministère du Développement

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative?

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Quelle place pour une alternative? Les consommables d impression alternatifs ont l avantage d être plus économiques et plus écologiques (dans

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

NOTICE D EMPLOI SLT-TR

NOTICE D EMPLOI SLT-TR Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr NOTICE D EMPLOI SLT-TR Symbole d avertissement Attention: Ne pas exposer le terminal d entrée à une tension de surcharge ou au courant.

Plus en détail

Sertissage Aciers COMAP,

Sertissage Aciers COMAP, Sertissage Aciers COMAP, passez à la vitesse supérieure! Jean Vasseur Communication - Photo : Domino Pascal P. Plombier (Lyon) XPress aciers Carbone XPress aciers Inox RAPIDITÉ Réalisez vos installations

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE CEL FRANCE Sarl au capital de 40 000E RC Alès 97RM 300 SIRET 410 748 875 00011 TVA CEE FR56410748875 NAF 316D Tableaux HTA Transformateur HTA Postes de transformation TGBT Disjoncteur BT www.cel france.com

Plus en détail

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement A l initiative de François Loos Ministre délégué à l Industrie Page 1 Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l

Plus en détail

Outillage d atelier. Consommables

Outillage d atelier. Consommables Outillage d atelier Consommables Equiper son atelier pour la climatisation Détection de fuite par rayon UV Coffret Lampe ultraviolet sans fil Ref : 420A58 Kit de détection de fuites air conditionné véhicule.

Plus en détail

La fabrication des objets techniques

La fabrication des objets techniques CHAPITRE 812 STE Questions 1 à 7, 9, 11, 14, A, B, D. Verdict 1 LES MATÉRIAUX DANS LES OBJETS TECHNIQUES (p. 386-390) 1. En fonction de leur utilisation, les objets techniques sont susceptibles de subir

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2 Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Supply Chain Verte: Pourquoi les entreprises doivent-elles agir? Réglementation et incitations

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente La Maison du Développement Durable présente LE CARNET DE L ELEVE La Maison du Développement Durable est une réalisation d Objectif D. 15, rue André Del Sarte - 75018 Paris Ils t accompagnent pendant toute

Plus en détail

développe pour vous des solutions toujours plus proches de votre besoin.

développe pour vous des solutions toujours plus proches de votre besoin. alliance - développement - valorisation N/Réf : LET.A000.00.SAG.106149 développe pour vous des solutions toujours plus proches de votre besoin. Grâce à son expertise de l industrie nucléaire, le service

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

CONCEPTION et FABRICATION

CONCEPTION et FABRICATION GUIDE PRATIQUE CONCEPTION et FABRICATION des EMBALLAGES en MATIERE PLASTIQUE pour une VALORISATION OPTIMISEE Conception et fabrication des emballages en matière plastique pour une VALORISATION OPTIMISEE

Plus en détail

CIAMED 2012. 4ème convention d'affaires de la sous-traitance des matériels et équipements médicaux

CIAMED 2012. 4ème convention d'affaires de la sous-traitance des matériels et équipements médicaux CIAMED 2012 4ème convention d'affaires de la sous-traitance des matériels et équipements médicaux 23 et 24 octobre 2012 / Espace Tête d'or - Lyon - France Liste provisoire des participants au 13/09/2012

Plus en détail

Avant de commencer à utiliser l oreillette, vous devez charger la pile entièrement.

Avant de commencer à utiliser l oreillette, vous devez charger la pile entièrement. Merci d avoir acheté un produit Hip Street. Nous espérons que vous aimerez utiliser cet appareil. Veuillez visiter notre site Web à www.hipstreetonline.com. Préface Veuillez lire attentivement le présent

Plus en détail

LC HC LC+90 HC+ 90 LC+180 HC+110 LC+240 HC+115 HC+130 HC-50 HC-10 HC+580 3320

LC HC LC+90 HC+ 90 LC+180 HC+110 LC+240 HC+115 HC+130 HC-50 HC-10 HC+580 3320 2 3 4 5 6 7 de commande = nominales de la baie de baie maxi L H Hors tout huisserie et mécanisme (1) L H en largeur (2) Novoporte motorisé avec Novomatic Hauteur de manuel Hauteur de motorisé Novoporte

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

Canalisations SYSTEM O

Canalisations SYSTEM O Canalisations SYSTEM O destinées à la réalisation de réseaux de distribution d eau chaude et froide sanitaire FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE (FDES) conforme à la norme NF P 01-010 V1

Plus en détail

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader.

Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Des innovations avec des matériaux plastiques haute performance. La gamme complète en PTFE, une gamme leader. Nos solutions d ingénierie en PTFE : elles montrent la voie. Vaste et complète : notre gamme

Plus en détail

Bungalow bureau Conteneur sanitaire Conteneur WC

Bungalow bureau Conteneur sanitaire Conteneur WC Bungalow bureau Conteneur sanitaire Conteneur WC BUNGALOW BUREAU Des solutions d espace multiples et disponibles de suite Bungalow bureau 20 Bungalow CTX cadre massif en acier avec coins de conteneurs

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

Des changements dans les habitudes mais des investissements coûteux

Des changements dans les habitudes mais des investissements coûteux n o 11 - décembre 2010 RÉUNION Pratiques environnementales Des changements dans les habitudes mais des investissements coûteux Des pratiques emblématiques liées à l environnement comme le tri des déchets,

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

La hauteur du dossier se règle par simple appui sur une manette.

La hauteur du dossier se règle par simple appui sur une manette. RH Activ Le siège RH Activ reste l un de nos modèles les plus appréciés pour ses fonctionnalités. C est un siège ergonomique dont la souplesse et la simplicité d utilisation sont exemplaires. Grâce aux

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone Avis Technique 14/14-2041 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1511*V1 Flexibles comportant un tuyau en matériau thermoplastique revêtu d une tresse Flexibles de raccordement Flexible hoses Flexibel

Plus en détail

La performance, c est repousser les limites

La performance, c est repousser les limites La performance, c est repousser les limites ISOLATION thermique une solution pour chaque application IKO enertherm investit constamment dans l amélioration de ses produits. Notre département R&D travaille

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Normes au feu des applications électrotechniques et électroniques :

Normes au feu des applications électrotechniques et électroniques : Normes au feu des applications électrotechniques et électroniques : Conséquences sur les mécanismes d ignifugation retenus Innov Days : Les plastiques ignifugés 7 Novembre 2013, Lyon Jean-Marie MALDJIAN

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Références commerciales: TA31300 / TA31301 TA31300 (sans flash) TA31301 (avec flash) Table des matières Présentation... 2 Caractéristiques

Plus en détail

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve 0. Instruments s et Microscopes GENERAL CATALOGUE 00/ Cuve à usage unique pour spectrophotomètre Cuve jetable, moulée en et en pour UV. Avec parois traitées Kartell ment pour une transparence optimale

Plus en détail

13-49 page C14 Volant à bras en tôle inox. Volant deux bras. technopolymère. Volant deux bras. technopolymère, à poignée éclipsable.

13-49 page C14 Volant à bras en tôle inox. Volant deux bras. technopolymère. Volant deux bras. technopolymère, à poignée éclipsable. Série 13 Volants C 01 Volants à bras 13-49 page C Volant à bras en tôle inox 13-29 page C Volant deux bras aluminium pelliculé à poignée éclipsable automatiquement 13- page C33 Volant plein aluminium 13-02

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

Nous etablissons les Standards. Gamme Electrotechnique

Nous etablissons les Standards. Gamme Electrotechnique , Nous etablissons les Standards Gamme Electrotechnique 2009 Nous établissons les standards Presse-Étoupes Laiton ou Inox Disponible en pas métrique, PG et NPT dans les trailles M 12 x 1,5 à M 63 x 1,5,

Plus en détail

i2i sièges de collaboration

i2i sièges de collaboration C4899 Visitez notre site steelcase.com i2i sièges de collaboration facebook.com twitter.com youtube.com/steelcasetv Concept et Design / Steelcase DS156FR 10/13 2013 Tous droits réservés. Spécifications

Plus en détail

L accessibilité. Qui sommes-nous?

L accessibilité. Qui sommes-nous? Accessibilité Qui sommes-nous? Fondée en 1966, GRADUS est aujourd hui reconnu comme le leader dans la fabrication d accessoires et de produits de finition pour les revêtements de sols et murs. Grâce à

Plus en détail

Lecteur éditeur de chèques. i2200. Manuel utilisateur. Solutions de transactions et de paiement sécurisées

Lecteur éditeur de chèques. i2200. Manuel utilisateur. Solutions de transactions et de paiement sécurisées Manuel utilisateur Lecteur éditeur de chèques i2200 Solutions de transactions et de paiement sécurisées Ingenico 2200 Avant Propos Merci d avoir choisi le Lecteur Editeur de chèque nouvelle génération

Plus en détail

Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays

Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays Photo 1 : Modèle du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché : Capteurs, réservoir et douche. Elaboré par la Sociedade

Plus en détail

Promouvoir l innovation automobile Systèmes pour véhicules électriques et hybrides

Promouvoir l innovation automobile Systèmes pour véhicules électriques et hybrides Promouvoir l innovation automobile Systèmes pour véhicules électriques et hybrides Collaborer pour créer plus de valeur pour vos clients Les véhicules électriques (VE) et hybrides (VEH) sont populaires

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

Formations MASTERS dans les UT ouvertes aux étudiants de l UTSEUS UTBM

Formations MASTERS dans les UT ouvertes aux étudiants de l UTSEUS UTBM Formations MASTERS dans les UT ouvertes aux étudiants de l UTSEUS UTBM Université de Technologie Formations de Master Nombre de places DOMAINES UTSEUS UTBM Affaires Industrielles Internationales MECANIQUE

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : L INFO-TRI POINT VERT

OUTILS DE SENSIBILISATION : L INFO-TRI POINT VERT OUTILS DE SENSIBILISATION : L INFO-TRI POINT VERT Juillet 2014 1 Suivi des mises à jour du Guide MAI 2012 : JUIN 2012 : Précision concernant la consigne à donner pour les opercules. - Précisions concernant

Plus en détail

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you.

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you. Robots CNC WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots Technology working for you. Le concept robot novateur Des dizaines d années d expériences, de développements et d innovations ont fait des robots

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Cycleco, bureau d études indépendant spécialisé en analyse du cycle de vie et en éco-conception,

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION PRESSE SOMMAIRE TECNOMA 2- Entreprise Champenoise créée en 1952 2- De TECNOMA au groupe EXEL Industries 3 - De la conception à la production 4 & 5- Des domaines d application variés

Plus en détail

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION 1 VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION Partenaires Centre technologique Construction et Aménagement Durable Centre technologique Industrie Energie Process

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 INFORMATIONS GENERALES Page 1 / 14 1. INFORMATIONS GENERALES N du dossier : Art. 7.7.b «La nature et l emplacement de l établissement, l objet de l exploitation, les installations et procédés à mettre

Plus en détail

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE ESCALIERS ESCAMOTABLES Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE 2005 2 LA GAMME D ESCALIERS ESCAMOTABLES se décline en bois et en aluminium. Des matériaux nobles

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

Courtesy of Ford Motor Company ECOSPORT

Courtesy of Ford Motor Company ECOSPORT Courtesy of Ford Motor Company 2 0 1 5 ECOSPORT Il occupe vos pensées depuis longtemps. Il vous obsède en secret. Il taraude votre subconscient. Vous voulez quelque chose de neuf. Quelque chose de différent.

Plus en détail

Avis Technique 6/11-1959*01 Add

Avis Technique 6/11-1959*01 Add Avis Technique 6/11-1959*01 Add Additif à l Avis Technique 6/11-1959 Menuiserie PVC Fenêtre à la française oscillo-battante ou à soufflet Inward opening tilt and turn or hopper window Nach innen öffnendes

Plus en détail

Table des matières IDENTIFICATION DE VOS SALARIÉS ET VISITEURS IDENTIFICATION POUR VOS ÉVÈNEMENTS ET CONFÉRENCES OUTILS DE PERFORATIONS DE TABLE

Table des matières IDENTIFICATION DE VOS SALARIÉS ET VISITEURS IDENTIFICATION POUR VOS ÉVÈNEMENTS ET CONFÉRENCES OUTILS DE PERFORATIONS DE TABLE Table des matières IDENTIFICATION DE VOS SALARIÉS ET VISITEURS Porte badges rigides 1 cartes Porte-badges rigides 2 cartes Porte-badges rigides protection 1 face Porte-badges pour vos manutentionnaires

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts de l énergie

Plus en détail

Luxor. Coffret électrique inoxydable mural IP66

Luxor. Coffret électrique inoxydable mural IP66 Coffret électrique inoxydable mural IP66 5 10 PIECES MÉCANIQUES ANTI-CORROSION - La meilleure option contre la corrosion. - Acier inoxydable AISI 304L et AISI 316L. - Résistance, durabilité et longue durée

Plus en détail

Commission pour la technique de construction

Commission pour la technique de construction Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Commission pour la technique de Récapitulation des concordances admissibles entre la classification

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR 9344 - Version 1.0 Janvier 2009 1 - Instructions de sécurité Toute personne ayant à faire avec le montage, la mise en service, le maniement et l'entretien de cet appareil doit être

Plus en détail

H1203 - Conception et dessin produits null mécaniques. R c. Appellations. Calculateur / Calculatrice études en mécanique

H1203 - Conception et dessin produits null mécaniques. R c. Appellations. Calculateur / Calculatrice études en mécanique H1203 - Conception et dessin produits null mécaniues IASEC : c Appellations Calculateur / Calculatrice études en mécaniue Dessinateur / Dessinatrice en structures métalliues Chef de projet en conception

Plus en détail