ELEMENTS COMPLEMENTAIRES D UNE CHAUFFERIE

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELEMENTS COMPLEMENTAIRES D UNE CHAUFFERIE"

Transcription

1 ELEMENTS COMPLEMENTAIRES D UNE CHAUFFERIE 1. ALIMENTATION EN EAU Lorsque le circuit de chauffage est alimenté par le réseau d eau potable, l alimentation en eau doit comporter un réservoir de coupure, un bac de disconnection ou encore un disconnecteur. Ces dispositifs doivent permettre d éviter tout retour, vers le réseau d eau potable, d eau du circuit de chauffage. LES BOUTEILLES A. BOUTEILLE DE MELANGE La bouteille de mélange permet d alimenter le circuit secondaire avec de l eau à θ inférieure à celle du primaire. Le débit du primaire étant plus petit que le débit au secondaire, il y a mélange de l eau de retour avec l eau de départ au secondaire ce qui a pour effet d avoir une température de mélange plus basse que celle du primaire. 1

2 B. BOUTEILLE DE DECOUPLAGE HYDRAULIQUE OU «CASSE PRESSION» Le débit d eau au primaire est supérieur au débit du secondaire (Qv prim > Qv second de 10 %). La bouteille de découplage hydraulique sert à faire une séparation des pressions entre la partie primaire et la partie secondaire, elle crée en quelque sorte un point neutre de pression. Les variations du débit au primaire n entraînent aucune modification des débits au secondaire et inversement. Dimensionnement : on utilise la loi des D 6D C. BOUTEILLE TAMPON Les constructeurs de machines frigorifiques ont mis l accent sur la nécessité d éviter les cycles trop courts et répétitifs de fonctionnement des compresseurs ; de ce fait, et compte tenu des faibles capacités en eau des émetteurs et réseaux, surtout lorsque l on fonctionne avec des centrales de traitement d air, il est nécessaire d en créer de supplémentaires destinées à donner de la masse et de l inertie à la production. La tentation est grande de demander à la bouteille de découplage hydraulique d assurer cette nouvelle fonction. Cette tentation économique produisent des bouteilles au diamètre largement prohibitif, avec la conséquence d annuler l effet d inertie et de réduire la puissance véhiculée. Il est plus judicieux de placer la bouteille tampon en série sur 2

3 l entrée du groupe, quitte à l interposer entre celle-ci et une bouteille de découplage. Il est donc impératif de prévoir des ballons dont le volume sera supérieur à 15 litres par KW pour les systèmes avec ventilo-convecteurs ou de batteries. D. CAPACITE TAMPON GAZ Il est conseillé de prévoir une capacité tampon sur l alimentation du brûleur afin d éviter le déclenchement intempestif du dispositif de sécurité par surpression (pressostat gaz mini). Celle-ci doit être placée, soit à l extérieur, soit dans la zone de la chaufferie où la température est la moins élevée et la plus proche du brûleur. La capacité tampon peut être remplacée par un anti-surpresseur. Ce réservoir a un volume égal à 1/1000 e du 3 P débit horaire de l installation. [ ] [ Kw] /h Qv = 3 PCIKwh/m [ ] η 2. VASE D EXPANSION FERMES m [ ] a) rôle et description des vases d expansion fermés L Vtampon = Qv[ l/h] 1000 Le vase d expansion fermé permet de compenser la dilatation de l eau du circuit de chauffage lors de sa montée en température. Lorsque la température diminue, l eau absorbée dans le vase est restituée au réseau. A l intérieur du vase, la séparation entre l eau et le circuit de chauffage et le gaz (généralement de l azote) est assurée soit par une membrane (jusqu à 25 l) soit par une vessie, contrairement aux vases d expansion à membrane, l eau n est pas en contact avec le métal, évitant ainsi tout risque de corrosion du réservoir. La vessie est interchangeable alors que la membrane ne l est pas. 3

4 b) dimensionnement d un vase d expansion Un vase mal dimensionné provoque des ouvertures fréquentes des soupapes de sûreté des chaudières lors des montées en température. Ces pertes conduisent à introduire de l eau dans le circuit. Or ces appoints sont une des causes de l embouage. Le dimensionnement d un vase consiste à déterminer : sa pression de gonflage sa capacité Il nécessite de connaître : la contenance en eau de l installation la température moyenne maximale la hauteur de l installation la pression de tarage des soupapes DETERMINATION DE LA PRESSION DE GONFLAGE La pression de gonflage doit correspondre à la pression statique de l installation arrondie au 0.5 bar supérieur. La pression statique équivaut à la hauteur d eau de l installation, depuis le vase jusqu au point le plus élevé du circuit de chauffage. Exemple : un immeuble de 30 logements sur 4 niveaux alimenté par une chaufferie située en sous-sol. Hauteur du sous-sol 3m, hauteur d un niveau 2.7m. Déterminer la pression de gonflage du vase. Pour une chaufferie en terrasse ou de plain pied, la pression statique étant de 0.2 bar, la pression mini de fonctionnement d un générateur 0.6 bar, on choisit une pression de gonflage de 1 bar. DETERMINATION DE LA PRESSION DE REMPLISSAGE La pression de remplissage doit correspondre à la pression statique de l installation bar. La pression statique équivaut à la hauteur d eau de l installation, depuis le vase jusqu au point le plus élevé du circuit de chauffage. Exemple : un immeuble de 30 logements sur 4 niveaux alimenté par une chaufferie située en sous-sol. Hauteur du sous-sol 3m, hauteur d un niveau 2.7m. Déterminer la pression de remplissage l installation. Pour une chaufferie en terrasse ou de plain pied, la pression statique étant de 0.2 bar, la pression mini de fonctionnement d un générateur 0.6 bar, on choisit une pression de remplissage de 1 bar. CALCUL DU VOLUME D EXPANSION Le volume d expansion correspond au volume de dilatation de l eau de l installation. Il est fonction de la température moyenne maximale de l installation. Le tableau si dessous fournit le coefficient de dilatation de l eau sans antigel à 10 C. 4

5 Température de L eau C Coefficient de dilatation en % (remplissage à 10 C) La contenance en eau correspond au volume d eau contenue dans les canalisations, les chaudières, les émetteurs Elle peut être calculée à partir des données des fabricants. Elle peut être estimée en fonction de la puissance de l installation et du type d émetteurs. Pour une installation de radiateurs : 14 litres par KW Pour une installation de planchers chauffants : 12 litres par KW La contenance en eau de l installation peut être mesurée au moment du remplissage si un compteur est installé sur l alimentation en eau. Exemple : une installation de 30 logements chauffée par des radiateurs et dimensionnée en régime de fonctionnement 80 / 60 C. la puissance est de 150 KW. Déterminer le volume d expansion. CALCUL DE LA CAPACITE DU VASE La capacité du vase doit être telle qu elle puisse recueillir le volume d expansion de l installation. Or, le volume absorbé par le vase, encore appelé volume utile, ne peut occuper la totalité de la capacité du vase. Le volume utile est fonction des limites de pression entre lesquelles travaille le vase. La capacité du vase doit être de : Pfinal Pr emplissage Vvase = V expansion Pgonflage (Pfinal Pr emplissage) - P gonflage : pression de gonflage du vase - P remplissage : pression de remplissage de l installation, elle est généralement supérieure d environ 0.2 bar à la pression de gonflage du vase pour stocker une petite réserve d eau. - P final : pression finale du vase fixée généralement à 90 % de la pression de tarage des soupapes de sûreté afin que celles-ci ne s ouvrent pas en fonctionnement normal de l installation (les soupapes du commerce sont tarées à 3 bar). Attention, dans cette formule les pressions sont exprimées en valeurs absolues. Exemple : Le volume d expansion est de 47 l, la pression de gonflage du vase est de 1.5 bar, la pression de remplissage à froid est de 1.7 bar et la pression de tarage de la soupape est de 3 bar. Déterminer le volume du vase. La formule de détermination de la capacité du vase est obtenue en appliquant la loi des gaz parfaits (pression x volume = constante) pour les trois états du vase : au gonflage, au remplissage et à la pression finale maximale. 5

6 Si la pression de remplissage est identique à la pression de gonflage du vase, aucune réserve d eau n est prévue. On peut dans ce cas utiliser la formule simplifiée suivante pour déterminer la capacité du vase : Vvase Pfinal V expansion Pfinal Pgonflage = Les pressions sont exprimées en valeurs absolues. Les fabricants proposent des tableaux de détermination rapide des vases d expansion à partir de la hauteur de l installation et de sa contenance en eau. INSTALLATION DU VASE D EXPANSION Le vase d expansion est raccordé sur le retour du circuit de chauffage, auprès des chaudières. A cet emplacement : - la membrane ou la vessie se trouve soumise aux températures les plus faibles de l installation. - le vase est sensiblement à la même hauteur donc à une pression proche de celle des soupapes de sûreté en sortie de chaudières. Pour contrôler la pression de gonflage du vase, il est utile de l équiper d une vanne d isolement (pas interdite) et d un robinet de purge. 6

7 3. POTS A BOUES, FILTRE ET CLARIFICATEURS Les pots à boues, filtres et clarificateurs ont pour rôle de retenir les particules solides véhiculées dans l eau des circuits de chauffage. Les boues des circuits de chauffage résultent d un mauvais rinçage de l installation. Il est nécessaire d extraire les boues pour éviter quelle ne s accumulent sous forme de dépôts boueux en partie basse des installations et dans les zones où les vitesses sont faibles (radiateur, chaudières à fort volume d eau ). Ces dépôts, lorsqu ils deviennent importants, peuvent générer de nombreux désordres : Corrosions par aération différentielle qui peuvent entraîner des perforations dans les émetteurs, les chaudières, Contraintes mécaniques internes qui peuvent aller jusqu à la rupture du corps de chauffe des chaudières en fonte. Ces contraintes sont dues aux boues qui s accumulent dans les chaudières et se durcissent et qui présentent un coefficient de dilatation différent de la fonte. Colmatage des orifices de passage des organes de réglage, des robinets thermostatiques, des vanne de régulation, Diminution des débits à l origine de déséquilibres thermiques. Diminution des puissances émises par les radiateurs. Détérioration des circulateurs. Les particules d oxyde de fer en suspension ont un effet abrasif sur différents constituants des circulateurs, les boues peuvent aussi entraîner des blocages et des surchauffes des circulateurs. Les circulateurs à rotor noyé sont particulièrement sensible à ce type de dégration. Pour retenir les boues, différents principes peuvent être mis en œuvre : la décantation, la filtration et la captation magnétique. Les pots à boues utilisent le principe de la décantation. Le principe de filtration est utilisé dans les filtres. Les clarificateurs, désignés aussi désemboueurs, systèmes de désembouage, collecteurs de boues, filtres clarificateurs, cumulent les effets d une captation magnétique à ceux d une filtration et/ou d une décantation. 7

8 ELEMENTS LA DECANTATION LA FILTRATION LES BOUTEILLES DE DEGAZAGE INJECTION DE REACTIFS 8

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr GuIDE SCHÉMAHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABIA INDIVIDUEL NEuF - RENOvAION

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Le contrat d exploitation de chauffage en copropriété La lecture d un contrat d exploitation de chauffage reste un exercice

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Chaudières électriques MURALES

Chaudières électriques MURALES Chaudières électriques MURALES Séries SCAV DCSV EXT 612 TYPE N PUISSANCE TENSION SECTION DES CONDUCTEURS MODULATION N o t i c e d i n s t a l l a t i o n e t d e m i s e e n s e r v i c e Le spécialiste

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 Eau Easitemp définit un nouveau standard pour les thermorégulateurs. Un concept innovant,

Plus en détail

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles Compresseur croll Inverter Fluide Frigorigène R410a ycroll 20-30 ir EVO Pompes à chaleur réversibles De 20.0 à 34.0 kw De 20.0 à 35.0 kw 1 ycroll 20-30 ir EVO Les unités ycroll 20-30 ir EVO sont des pompes

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION PRESENTATION Le présent document indique les prestations de maintenance préventive minimales à effectuer sur les équipements suivants : Chaudière Réseau d'alimentation en gaz Compteur d'énergie Sonde de

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable 1 boilers pompe à chaleur Midea est au niveau mondial un des plus important producteur de pompe à chaleur et de climatiseur

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Chauffage à eau chaude sous pression

Chauffage à eau chaude sous pression Chauffage à eau chaude sous pression par René NARJOT Ingénieur de l École Centrale des Arts et Manufactures 1. Généralités... B 2 425-2 1.1 Domaine d utilisation de l eau chaude sous pression... 2 1.2

Plus en détail

Les sous stations de transfert. Alain Heeren. Ing. de Projets

Les sous stations de transfert. Alain Heeren. Ing. de Projets Les sous stations de transfert Alain Heeren Ing. de Projets Les sous stations de transfert Sous stations de transfert indirect connectées au réseau de chaleur : Principe Dimensionnement adéquat d une sous

Plus en détail

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw NRGIS HUIÈR ÉLTRIQU - U HU HUFFG À 00 kw Souples d utilisation, fiables et performantes, les chaudières électriques eau chaude LZ NRGIS trouvent leurs applications dans de nombreux domaines. n fonctionnement

Plus en détail

Comprendre la régulation, c est l adopter

Comprendre la régulation, c est l adopter Comprendre la régulation, c est l adopter Sommaire PAG E Avant-propos 1 1 Pourquoi utiliser un régulateur climatique? 2 2 Faut-il non prévoir une sonde d ambiance? 6 3 Quand faut-il prévoir une vanne mélangeuse

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE 8908908902890256 8908908902890256 8908908902890256 NOTICE D'INSTLLTION, DE MISE EN SERVICE ET D'ENTRETIEN Optitherm 6.25/6.5 C Optitherm 5.25/6.25/6.5 B Tableau de commande 2 EXIGENCES RÉGLEMENTIRES ET

Plus en détail

Votre revendeur CHAPPÉE

Votre revendeur CHAPPÉE 1, avenue Charles-Floquet 1 Le Blanc-Mesnil cedex - France Téléphone : 01 1 00 Télécopie : 01 1 www.chappee.com BAXI S.A. au capital de 21 0 R.C.S Bobigny B 02 01 - A.P.E 22 D Votre revendeur CHAPPÉE Ce

Plus en détail

AUDIT DES CONSOMMATIONS D ELECTRICITE DE LA CHAUFFERIE DE LA RESIDENCE LOUIS RIGAL (328 et 330 avenue BERTHELOT 69 008 Lyon)

AUDIT DES CONSOMMATIONS D ELECTRICITE DE LA CHAUFFERIE DE LA RESIDENCE LOUIS RIGAL (328 et 330 avenue BERTHELOT 69 008 Lyon) OPAC DU GRAND LYON AUDIT DES CONSOMMATIONS D ELECTRICITE DE LA CHAUFFERIE DE LA RESIDENCE LOUIS RIGAL (328 et 33 avenue BERTHELOT 69 8 Lyon) Rapport final 2616 Félines/Rimandoule - France Tél : +33-4 75

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE (Radiateurs et planchers chauffants) Brevet de désembouage N 0116861 EURO FILTR'EAUX 18/22 RUE D ARRAS - F 92000 NANTERRE TÉL. : (33) 01 30 94 37 60 FAX

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel Guide pratique RT 2012 La polyvalence du système de chauffage à eau chaude Le système de chauffage

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. DE KORSAK Jérôme FOUCHER Romain Page 1

LE CHAUFFAGE. DE KORSAK Jérôme FOUCHER Romain Page 1 LE CHAUFFAGE FOUCHER Romain Page 1 SOMMAIRE 1. ANALYSE FONCTIONNELLE 2. NORMALISATION 3. CONCEPTION DU LOT ET COUPES TECHNOLOGIQUES 4. DIMENSIONNEMENT 5. PLANNIFICATION PAR RAPPORT AUX AUTRES LOTS 6. PLAN

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES SYSTEMES A CIRCULATION FORCEE Eau Chaude Sanitaire et Chauffage Panneaux solaires BLUETECH 2500 de 2,5 m² Panneaux solaires TITANIUM de 2 m² Panneaux solaires TITANIUM O de

Plus en détail

SYSTEMES SOLAIRES COMBINES

SYSTEMES SOLAIRES COMBINES Documentation technique SYSTEMES SOLAIRES COMBINES CONDITIONS ET PROBLEMES A PRENDRE EN COMPTE POUR INTEGRER UN SYSTEME SOLAIRE COMBINE Commentaires La «task 26» a traité des SSC (Systèmes Solaires Combinés),

Plus en détail

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels.

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. ÉNERGIES RENOUVELABLES Ballons système Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. BALLON TAMPON BALLON D EAU CHAUDE / CHAUFFE-EAU BALLON COMBINÉ / À PRÉPARATION D EAU CHAUDE INSTANTANÉE

Plus en détail

C 248-02. Nias Dual. Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire. chaleur à vivre. Nord Africa

C 248-02. Nias Dual. Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire. chaleur à vivre. Nord Africa C 248-02 made in Italy Nias Dual Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire chaleur à vivre FR Nord Africa Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon

Plus en détail

PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS

PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BPB-BLC /BEPC /B /FWS PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BPB : Préparateurs ecs indépendants Performance, capacité de à litres BLC : Préparateurs ecs indépendants Confort, capacité de à litres

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

Centre de Développement des Energies Renouvelables Caractéristiques techniques des Chauffe-eau eau solaires M. Mohamed El Haouari Directeur du Développement et de la Planification Rappels de thermique

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000 BP/BL à, B 6 à PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BP Préparateurs ecs indépendants Performance, capacité de à litres BL Préparateurs ecs indépendants, capacité de à litres B Préparateurs

Plus en détail

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Réhabilitation énergétique des copropriétés normandes construites entre 1948 et 1974 Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Situation existante et enjeux Les différents diagnostics

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Mobiheat Centrale mobile d énergie

Mobiheat Centrale mobile d énergie Buderus Mobiheat Chauffage électrique mobile Chaufferie mobile Chaufferie mobile en container Mobiheat Centrale mobile d énergie La chaleur est notre élément 150 300 kw 3 40 kw à partir de 600 kw Vente

Plus en détail

Série CLE - Chauffe-eau pour douche oculaire Solutions de chauffage d eau sans réservoir

Série CLE - Chauffe-eau pour douche oculaire Solutions de chauffage d eau sans réservoir 18 à 25 kw (85 000 à 170 000 BTU) Débit de 3 à 38 l/min (0,75 à 10 gal/min) Conception certifiée sans plomb Avantage de chute de pression Échangeur de chaleur à température variable Armoire NEMA 4 de série

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

Systèmes hybrides «Les solutions de chauffage bi-energie intelligentes»

Systèmes hybrides «Les solutions de chauffage bi-energie intelligentes» Genia Hybrid Compact Genia Hybrid Universel Hybride Systèmes hybrides «Les solutions de chauffage bi-energie intelligentes» Votre expert chauffage et eau chaude sanitaire Forte de son expérience dans le

Plus en détail

MEDIACLAVE. La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux

MEDIACLAVE. La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux MEDIACLAVE La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux MEDIACLAVE La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux Les milieux de culture bactérienne sont très largement utilisé,

Plus en détail

SPECIMEN CONTRAT DE CONTRÔLE ANNUEL. POUR POMPES À CHALEUR AIR / EAU, eau / EAU OU EAU glycolée / eau. Un fabricant à votre service

SPECIMEN CONTRAT DE CONTRÔLE ANNUEL. POUR POMPES À CHALEUR AIR / EAU, eau / EAU OU EAU glycolée / eau. Un fabricant à votre service crédit Photo : Fotolia CONTRAT DE CONTRÔLE ANNUEL d ÉtanchÉitÉ et d entretien POUR POMPES À CHALEUR AIR / EAU, eau / EAU OU EAU glycolée / eau Un fabricant à votre service Par téléphone, du lundi au vendredi,

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Pulsatoire Chaudière gaz à condensation à pulso-réacteur

Pulsatoire Chaudière gaz à condensation à pulso-réacteur Pulsatoire Chaudière gaz à condensation à pulso-réacteur Notice technique d installation Afficheur nouvelle génération Etanche type C53 Non-étanche type B53P Corps de chauffe inox Silencieux intégré Les

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN -

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - .D~~ Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES GAZ NATUREL 1 GAZ PROPANE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

MARCHE PUBLIC RELATIF A L ENTRETIEN ET AU DEPANNAGE DES CHAUFFERIES DES BATIMENTS COMMUNAUX ET DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES DES LOGEMENTS COMMUNAUX

MARCHE PUBLIC RELATIF A L ENTRETIEN ET AU DEPANNAGE DES CHAUFFERIES DES BATIMENTS COMMUNAUX ET DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES DES LOGEMENTS COMMUNAUX DEPARTEMENT DE SAONE ET LOIRE VILLE DE SANVIGNES-LES-MINES MARCHE PUBLIC RELATIF A L ENTRETIEN ET AU DEPANNAGE DES CHAUFFERIES DES BATIMENTS COMMUNAUX ET DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES DES LOGEMENTS COMMUNAUX

Plus en détail

VI Basse consommation inverter

VI Basse consommation inverter [ VERSION SURBAISSÉE ] CV CH CH 7 W pour 1 kw diffusé Applications Chauffage et/ou climatisation en résidentiel ou tertiaire NC Avantages Une offre compétitive en ventilo-convecteurs pour systèmes à eau

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

Eau chaude sanitaire. par Patrice BRAUD Ingénieur ENSAIS (École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg )

Eau chaude sanitaire. par Patrice BRAUD Ingénieur ENSAIS (École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg ) Eau chaude sanitaire par Patrice BRAUD Ingénieur ENSAIS (École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg ) 1. Bases de dimensionnement. Définition des besoins... B 9 190-2 1.1 Généralités...

Plus en détail

Daikin. DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif. Pompes à chaleur Air / Eau. Inverter. » Economies d énergie

Daikin. DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif. Pompes à chaleur Air / Eau. Inverter. » Economies d énergie Pompes à chaleur Air / Eau DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif Inverter 1 ère MONDIALE Daikin» Economies d énergie» Faibles émissions de CO2» Flexible» Technologie

Plus en détail

CI 23-28 VI 23-28 CHAUDIÈRE MURALE À GAZ À DEUX SERVICES, SANS VEILLEUSE

CI 23-28 VI 23-28 CHAUDIÈRE MURALE À GAZ À DEUX SERVICES, SANS VEILLEUSE CI 23-28 VI 23-28 CHAUDIÈRE MURALE À GAZ À DEUX SERVICES, SANS VEILLEUSE Notice d emploi destinée à l usager et a l installateur Avis au propriétaire de la chaudière Deville Notre Maison estime que votre

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

Série STP. L eau chaude ne sera plus un problème.

Série STP. L eau chaude ne sera plus un problème. 3 Série. L eau chaude ne sera plus un problème. Une thermo cuisinière Rizzoli est un appareil éclectique et polyvalent. Il assure la cuisson des aliments sur la plaque ou dans le four et, en outre, il

Plus en détail

REVUE PÉRIODIQUE D INFORMATIONS TECHNIQUES ET INDUSTRIELLES DES THERMICIENS LE SOLAIRE THERMIQUE

REVUE PÉRIODIQUE D INFORMATIONS TECHNIQUES ET INDUSTRIELLES DES THERMICIENS LE SOLAIRE THERMIQUE juillet 200 4 REVUE PÉRIODIQUE D INFORMAIONS ECHNIQUES E INDUSRIELLES DES HERMICIENS LE SOLAIRE HERMIQUE juillet 200 4 Sommaire LE SOLAIRE HERMIQUE REVUE PÉRIODIQUE D INFORMAIONS ECHNIQUES E INDUSRIELLES

Plus en détail

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant PW/PE en applique Electrique / eau chaude Esthétique soignée Commande intégrée ou à distance Barrière thermique de 1 m, 1,5 m et 2 m Confort intérieur ou appoint chauffage Hauteur de montage 2 à 3,5 m

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

GLOSSAIRE AIDE MEMOIRE DU CHAUFFAGE

GLOSSAIRE AIDE MEMOIRE DU CHAUFFAGE JATECH Traitements Magnétiques des Fluides - Eaux - Gaz - Hydrocarbures Cidex 251 06330 ROQUEFORT LES PINS France tél/fax : 04 93 60 80 06 www.jatech.fr GLOSSAIRE AIDE MEMOIRE DU CHAUFFAGE E Générateur

Plus en détail

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges Appel à propositions n PTD/10/001 Annexe 4 Cahier des charges I. Chauffage 1. Chaufferie centrale Bâtiment AB Installation Directives d entretien Fréquence Remarques 3 brûleurs* 3 chaudières*, d une puissance

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage

SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage *Des solutions polymères à l infi ni www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie Solution pack BI-TEMPÉRATURE chauffage

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage!

ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage! ROTEX Solaris : Utiliser l énergie solaire gratuite. ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage! L énergie solaire - gratuite et inépuisable.

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Chauffage collectif. comprendre et agir. Nous contacter. Réunion d information du vendredi 4 novembre 2011

Chauffage collectif. comprendre et agir. Nous contacter. Réunion d information du vendredi 4 novembre 2011 Chauffage collectif en copropriété : comprendre et agir Intervenant : Sylvain MOUYSSET Nous contacter METénergie 23, avenue de la Gineste Albi : 05 63 53 42 31 12 000 RODEZ Montpellier : 05 34 40 69 30

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

NOTICE DE MISE EN SERVICE

NOTICE DE MISE EN SERVICE NOTICE DE MISE EN SERVICE Dispositif de Surpression à Variation, pompe de 2,2kW 1. GENERALITES Avant de procéder à l installation, lire attentivement cette notice de mise en service. CONTROLE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Détendeur Régulateur de Pression

Détendeur Régulateur de Pression Détendeur Régulateur de Pression > Régulateur de pression Introduction Les régulateurs de pression DIVAL série 600 sont des appareils à action directe commandés par une membrane. L action d un ressort

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

Contrats d entretien pour augmenter la sécurité et le confort

Contrats d entretien pour augmenter la sécurité et le confort Contrats d entretien pour augmenter la sécurité et le confort Contrats d entretien Un service individuel adapté aux besoins Des installations durablement fiables grâce produisent les grands effets: des

Plus en détail

Date N Devis Référence Client 23/09/2010 Dev2010-035. Objet PAC, Pompe A Chaleur

Date N Devis Référence Client 23/09/2010 Dev2010-035. Objet PAC, Pompe A Chaleur bernardfondeur.com_sarl 16 rue des ormes 60580 Coye la Forêt France Tel : 03 4458 7194, International phone : +33 3 4458 7194 Tel Mobile : 06 0849 2885, International Mobile phone : +33 6 0849 2885 Assurance

Plus en détail

Pompes à chaleur Refroidir et chauffer par l énergie naturelle

Pompes à chaleur Refroidir et chauffer par l énergie naturelle Pompes à chaleur 2/3 Pompes à chaleur Refroidir et chauffer par l énergie naturelle Cette brochure vous renseigne sur l un des modes de chauffage les plus porteurs d avenir et les plus écologiques : les

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1. Janvier 2015

Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1. Janvier 2015 Innovation Centrosolar SOLARMIX, découvrez le solaire 2 en 1 Janvier 2015 SOMMAIRE Le solaire 2 en 1 SOLARMIX - Votre offre hybride clés en main Un module hybride unique au monde Le kit thermique Le kit

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

chauffage et eau chaude :

chauffage et eau chaude : En collectif, tenez-vous au courant, chauffage et eau chaude : les installations L H A B I T A T C O L L E C T I F SOMMAIRE En collectif, tenez-vous au courant chauffage et eau chaude : les installations

Plus en détail