Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente"

Transcription

1 Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente Etude réalisée par pour

2 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet du 7 au 16 octobre 2015 Echantillon Echantillon de personnes représentatif de la population française âgée de 18 ansetplus. La représentativité de l échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge etprofession de l interviewé après stratification par région et catégorie d agglomération.

3 Précisions sur les marges d erreur Chaque sondage présente une incertitude statistique que l on appelle marge d erreur. Cette marge d erreur signifie que le résultat d un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d autre de la valeur observée. La marge d erreur dépend de la taille de l échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de Taille de l Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3, ,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3, ,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3, ,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la marge d erreur est égale à 2,5%. Le pourcentage réel est donc compris dans l intervalle [17,5 ; 22,5].

4 OBJECTIFS DE L ETUDE ODOXA et LesFurets.com ont mené cette étude dans le but de : 1 Mesurer le poids de la dépense contrainte pour les Français Mesurer le poids de la dépense contrainte pour les Français, revient à identifier la part de la dépense qui pèse de manière quasiment obligatoire et mécanique sur leur pouvoir d achat, l objectif étant de mesurer quelle somme est déjà bloquée pour des engagements pris par les Français en début de mois, c est- à- dire celle qui grève leurs marges de manœuvres. Dans notre définition, nous avons retenu comme «dépense contrainte» toutes les dépenses des Français qui étaient «contraintes ou pré- engagées» c est- à- dire celles pour lesquelles ils disposent d un abonnement ou d un contrat et qu ils peuvent prévoir à l avance, contrairement aux dépenses du quotidien pour la nourriture, les loisirs,l habillement, l épargne,etc. Cette thématique de la dépense contrainte est évidemment centrale sur la problématique «pouvoir d achat» des Français et pourtant, elle est remarquablement peu présente dans le débat public. Ainsi, si elle est bien abordée par l INSEE dans l une de ses enquêtes de référence, l acception retenue par l INSEE pour cette notion et la manière de l appréhender diffèrent sensiblement de celle, à lafois plus englobante et plus subjective que nous avons retenue pour notre enquête, même si, finalement les niveaux observés sont tout à fait comparables Comprendre si,dans les faits, le montant de la dépense contrainte estincompressible, ou non Isoler (par traitement statistique avancé) les Français qui cherchent à dépenser moins/dépenser mieux, appelés ici les «consommateurs futés» ou, en français, les adeptes de la dépense intelligente ou rationnelle (la façon dont ils ont été identifiés statistiquement est présentée en détail sur le slide ci- après) Mesurer les écarts de leurs dépenses avec celles de la moyenne des Français afin de déterminer si cette habitude de «challenger» les prix est pour l essentiel une perte de temps ousi ces Français parviennent ainsi à réaliser de vraies économies.

5 DEFINITION STATISTIQUE DES CONSOMMATEURS FUTÉS Pour définir qui sont les consommateurs futés, nous avons procédé comme suit : 1 Typologie (méthode statistique) des individus à travers l ensemble des comportements étudiés dans l enquête. Cette typologie a permis d isoler un groupe d individus présentant des comportements en commun. Elle a enfin permis de définir les variables qui discriminent le mieux ce groupe d individu. 2 A l épreuve des faits, un enseignement émerge : les comportements caractérisant les consommateurs futés sont différents selon leur âge, c est- à- dire selon qu ils aient moins ou plus de 50 ans. 3 Définition des consommateurs futés : une fois les variables discriminantes isolées, nous avons établi une règle permettant de définir précisément cegroupe à partir d un certainement nombrede comportements réalisé parmi la liste de comportements retenus. Moins de 50 ans - Au moins 8 comportements parmi (Systématiquement ou Souvent) - Utiliser des plateformes communautaires de location comme Airbnb - Acheter en groupe sur des sites comme Groupon - Parrainer votre entourage pour bénéficier de remises - Utiliser des plateformes communautaires de covoiturage comme BlaBlaCar - Faire du troc d objets et de services entre proches ou en ligne - Privilégier les achats sur des sites de ventes privées - Privilégier des marques Low Cost en matière de voyage - Négociez les prix - Privilégier le e- commerce pour faire des économies - Achetez d occasion - Utiliser des comparateurs de prix en ligne comme les comparateurs de d hôtels, vol, d assurance. 50 ans plus - Au moins 9 comportements parmi : (Systématiquement ou Souvent) - Privilégier les produits en promotion - Comparer les prix - Regarder les avis et notes de consommateurs avant d acheter - Utiliser des comparateurs de prix en ligne comme les comparateurs de d hôtels, vol, d assurance - Privilégier le e- commerce pour faire des économies - Rechercher des «codes Promo» en ligne avant d effectuer un achat - Utiliser des sites comme «Le Boncoin.fr» pour faire de bonnes affaires (achats ou ventes) - Privilégier les achats«en gros» ou en «pack»pour faire des économies - Vous rendre dans des brocantes ou des vides- greniers - Faire le point sur tous vos contrats et comparer avec les prix du marché - Négocier les prix

6 C est leur comportement qui distingue les consommateurs futés - Les «consommateurs futés» représentent 13% des Français - Etre un «consommateur futé» dépend bien davantage des comportements que des caractéristiquessociodémographiques ou même encore du revenu. Son profil sociologique est en effet très semblable à celui de l ensemble de la population : Ensemble des Français Consom- mateurs futés Sexe Un homme 48% 49% Une femme 52% 51% Age ans 11% 16% ans 16% 16% ans 26% 24% ans 25% 26% 65 ans et plus 22% 18% Profession Agriculteur, indépendant, chef d'entreprise 5% 5% Cadre et profession intellectuelle supérieure 10% 9% Profession intermédiaire 14% 11% Employé 16% 17% Ouvrier 13% 14% Retraité 28% 26% Elève étudiant 5% 9% Autre Inactif 9% 9% Ensemble des Français Consom- mateurs futés Catégorie d'agglomération Rural 24% 18% Moins de hab 17% 18% De à hab 12% 15% hab et + 31% 32% Agglomération parisienne 16% 17% Région Région Parisienne 18% 20% Nord- Est 23% 24% Nord- Ouest 23% 19% Sud- Ouest 11% 11% Sud Est 25% 26% Revenus nets mensuels du foyer Moins de euros 20% 29% De à euros 24% 24% De à euros 22% 21% euros et + 23% 18% Ne se prononce pas 11% 8%

7 Le poids de la dépense contrainte pour les Français Nous allons maintenant évoquer vos dépenses «contraintes ou pré- engagées» c est- à- dire celles pour lesquelles vous disposez d un abonnement ou d un contrat. En somme, il s agit de toutes les dépenses (hors nourriture, loisir, habillement, épargne ) que vous pouvez prévoir (au moins approximativement) en amont. 7

8 Le poids élevé de la dépense contrainte Quelle est le montant mensuel de vos dépenses «contraintes ou pré- engagées»? Moyenne 908 /mois Soit près de 30% du revenu moyen disponible 8

9 Une dépense contrainte en augmentation Et diriez- vous que la part des dépenses «contraintes ou pré- engagées» a augmenté, diminué ou est restée stable dans votre budget par rapport à il y a 5 ans? Est restée stable 25% A diminué 10% A augmenté 65% 9

10 Et un pouvoir d achat en diminution Et diriez- vous que votre pouvoir d achat a augmenté, a diminué ou est resté stable par rapport à il y a 5 ans? Est restée stable 23% A augmenté 12% A diminué 65% 10

11 Les consommateurs futés s en sortent- ils mieux? 11

12 Eux aussi relèvent des dépenses contraintes en hausse Et diriez- vous que la part des dépenses «contraintes ou pré- engagées» a augmenté, diminué ou est restée stable dans votre budget par rapport à il y a 5 ans? Consommateurs futés Est restée stable 20% A diminué 16% A augmenté 64% 12

13 et un pouvoir d achat en baisse Et diriez- vous que votre pouvoir d achat a augmenté, a diminué ou est resté stable par rapport à il y a 5 ans? Consommateurs futés Est restée stable 18% A augmenté 19% A diminué 63% 13

14 Mais ils s en sortent mieux que la moyenne des Français à 16% des consommateurs futés sont parvenus à diminuer la part de leurs dépenses contraintes contre 10% de l ensemble de la population (60% de plus) à 19% des consommateurs futés déclarent que leur pouvoir d achat a augmenté contre 12% chez l ensemble de la population (58% de plus) à Et surtout les consommateurs futés économisent 10% sur leurs dépenses contraintes (85 par mois en moyenne) Moyenne 908 /mois Consommateurs futés Moyenne 823 /mois 14

15 Où les consommateurs futés font- ils leurs économies? 15

16 Difficile apparemment de faire des économies en matière de logement S agissant de votre logement principal, quel est le montant mensuel de votre loyer de votre facture d électricité et/ou de gaz de vos charges (ordures, entretien de parties communes, eau collective, chauffage collectif ) de votre facture d eau

17 et sur les télécommunications Concernantvos abonnements de télécommunication, quel estle montantmensuel des abonnements TV auxquels vous avez souscrit (Canal+, BeInSport, bouquets ) de votre forfait Internet ou Box de votre forfait téléphone fixe de votre forfait mobile

18 D autres frais engendrent une différence minime Et quel est le montant mensuel de vos remboursements de crédits à la consommation des frais liés à votre véhicule (carburant, entretien, carte grise, contrôle technique) de vos frais bancaires

19 Mais les consommateurs futés parviennent à faire des économies notables en matière d assurances S agissant de vos assurances, quel est le montant mensuel de votre complémentaire santé de votre assurance Auto de votre assurance habitation des autres assurances auxquelles vous avez souscrit

20 et sur leurs abonnements de transports et de prêts immobiliers quel est le montant mensuel du remboursement de votre emprunt immobilier de vos abonnements ou tickets de transport

21 21 Les consommateurs futés mais qui sont- ils? Ou comment refuser la fatalité en matière de dépenses

22 Les consommateurs futés ne semblent pas vraiment plus économes que l ensemble de la population Et vous définiriez- vous plutôt comme quelqu un d économe ou de dépensier? Consommateurs futés S/T Dépensier 18% S/T Econome 82% S/T Dépensier 13% S/T Econome 87% Plutôt dépensier 17% Très dépensier 1% Très économe 9% Plutôt dépensier 13% Très économe 17% Plutôt économe 73% Plutôt économe 70% 22

23 Ils ne suivent pas davantage leurs comptes Et suivez- vous vos comptes, c est- à- dire vos entrées et sorties d argent? Oui, tous les jours ou presque (par exemple avec des outils informatiques ou un carnet de comptes) 34% 39% Oui, de manière régulière (en consultant mes comptes en ligne, par téléphone ou à la banque) 54% 53% Oui, vaguement (en vérifiant mon solde à la fin de mois) Non, jamais 10% 5% 2% 3% 23

24 En revanche, ils sont à l affût du bon plan Vous définiriez- vous commeun consommateur toujours à l affûtdu «bon plan»? Consommateurs futés S/T Non 32% S/T Oui 68% S/T Non 6% S/T Oui 94% Non, plutôt pas 30% Non, pas du tout 2% Oui, tout à fait 12% Non, plutôt pas 6% Oui, tout à fait 33% Oui, plutôt 56% Oui, plutôt 61% 24

25 Ils comparent plus souvent les prix avant d acheter Diriez- vous que vous comparez les prix avant d acheter systématiquement, souvent, rarement ou jamais sur vos achats de manière générale ST Systématiquement/souvent 29% 55% 14% 2% 84% 51% 48% 1% 99% sur vos achats d une valeur supérieure à 50 47% 45% 7% 1% 92% 61% 37% 2% 98% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 25

26 Ils privilégient plus souvent l occasion au neuf Diriez- vous que vous achetez (lorsque c est possible) d occasion plutôt que du neuf systématiquement, souvent, rarementou jamais sur vos achats de manière générale ST Systématiquement/souvent 8% 25% 47% 20% 33% 23% 48% 24% 5% 71% sur vos achats d une valeur supérieure à 50 8% 25% 46% 21% 33% 25% 47% 23% 5% 72% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 26

27 Ils fréquentent davantage les brocantes et font du trocs d objets et de services Et pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites régulièrement, souvent, rarement ou jamais Vous rendre dans des brocantes ou des vides- greniers ST Régulièrement /souvent 12% 27% 43% 18% 39% 28% 48% 20% 4% 76% Faire du troc d objets et de services entre proches ou en ligne 5% 13% 37% 45% 18% 21% 35% 34% 10% 56% Régulièrement Souvent Rarement Jamais 27

28 Ils utilisent davantage les sites ou applications de partage ou d échange Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Utiliser des sites comme «Le Boncoin.fr» pour faire de bonnes affaires (achats ou ventes) ST Systématiquement/souvent 11% 38% 38% 13% 49% 32% 59% 8% 1% 91% Privilégier les achats sur des sites de ventes privées 6% 29% 25% 50% 42% 23% 20% 5% 35% 75% Acheter en groupe sur des sites comme Groupon 5% 15% 24% 32% 42% 48% 19% 15% 20% 66% Utiliser des plateformes communautaires de covoiturage comme BlaBlaCar 5% 12% 19% 21% 35% 64% 17% 27% 17% 56% Utiliser des plateformes communautaires de location comme Airbnb 3% 10% 21% 19% 33% 66% 20% 28% 13% 52% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 28

29 Ils utilisent différents «bon plans» pour faire des économies Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Privilégier les produits en promotion ST Systématiquement/souvent 26% 60% 12% 2% 86% 46% 51% 3% 97% Rechercher des «codes Promo» en ligne avant d effectuer un achat 18% 37% 41% 29% 49% 16% 8% 2% 55% 90% Privilégier le e- commerce pour faire des économies 9% 29% 44% 64% 33% 14% 7% 53% 93% Privilégier les achats «en gros» ou en «pack» pour faire des économies 8% 38% 26% 56% 38% 16% 15% 3% 46% 82% Parrainer votre entourage pour bénéficier de remises 6% 22% 24% 45% 49% 27% 23% 4% 28% 73% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 29

30 Ils utilisent toutes les possibilités du «Low Cost». Comme les Français dans leur ensemble, ils ont intégré les économies en matière d énergie Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Eteindre la lumière en sortant s une pièce ST Systématiquement/souvent 69% 67% 26% 30% 4% 1% 3% 95% 97% Acheter des ampoules basse consommation 45% 53% 38% 37% 12% 5% 9% 1% 83% 90% Privilégier des marques Low Cost en matière d habillement 5% 29% 19% 47% 40% 26% 26% 8% 34% 66% Privilégier des marques Low Cost en matière d alimentation 5% 27% 20% 45% 41% 27% 27% 8% 32% 65% Privilégier des marques Low Cost en matière de voyage 7% 25% 23% 34% 48% 34% 19% 10% 32% 71% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 30

31 Enfin, les consommateurs futés comparent davantage les prix et les produits Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Regarder les avis et notes de consommateurs avant d acheter 15% 49% 27% 39% 54% ST Systématiquement/souvent 9% 64% 6% 1% 93% Utiliser des comparateurs de prix en ligne comme les comparateurs d hôtels, vols, d assurances 16% 38% 28% 41% 51% 18% 7% 1% 54% 92% Faire le point sur tous vos contrats et comparer avec les prix du marché 7% 32% 28% 46% 58% 15% 12% 2% 39% 86% 31 Systématiquement Souvent Rarement Jamais Lorsque vous souscrivez un contratd assurance avez- vous tendance à : 32% 68% 43% 57% Comparer différentes offres ou faire appel à un courtier pour trouver la meilleure offre Faire appel à l assureur chez qui vous avez déjà vos habitudes

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition avril 2015 Rapport d étude Les loisirs, créateurs de lien social TNS 2015 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats

Plus en détail

Les jeunes et l'argent Vague 2

Les jeunes et l'argent Vague 2 Les jeunes et l'argent Vague 2 Etude publiée pour Axa Banque Mars 2015 Sommaire 1 4 L argent, un univers d évocation ambivalent pour les jeunes 7 Des jeunes qui affichent un certain optimisme pour l avenir

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

Baromètre sur le financement et

Baromètre sur le financement et pour Baromètre sur le financement et - Vague 17 - Contacts : Flore- Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014 Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire - Vague 2 - JF/AM N 112299 - JUIN 2014 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Les Français ais et à la consommation

Les Français ais et à la consommation Les Français ais et le crédit à la consommation Introduction Crédit Agricole Consumer Finance, acteur majeur du crédit à la consommation en Europe, publie un sondage réalisé par Opinionway sur les Français

Plus en détail

Les Français et le stockage de données numériques

Les Français et le stockage de données numériques Les Français et le stockage de données numériques Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com Mai 2015 1 La méthodologie opinionway La

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée Les Français et le chauffage Résultats de l étude menée par IPSOS pour Via sèva Méthodologie et échantillon METHODOLOGIE : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d un échantillon issu de l

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

POUR. Contact Generix Group : Mike Hadjadj Directeur Marketing & Communication Tél. : 01 77 45 43 41 mhadjadj@generixgroup.com

POUR. Contact Generix Group : Mike Hadjadj Directeur Marketing & Communication Tél. : 01 77 45 43 41 mhadjadj@generixgroup.com FM/BS N 110461 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Contact Generix

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Sondage sur les français et leur pharmacie Février 2013 Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle doit impérativement

Plus en détail

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers?

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Mai 2015 Sondage réalisé par pour Fiche technique Recueil Echantillon Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par Access Panel

Plus en détail

Le baromètre BforBank - Vague 5 - Présentation globale des résultats Thème abordé : L automobile

Le baromètre BforBank - Vague 5 - Présentation globale des résultats Thème abordé : L automobile Le baromètre BforBank - Vague 5 - Présentation globale des résultats Thème abordé : L automobile Présentation du 22 juin 2011 N Projet : BJ7418 A : BforBank & L Express De : OpinionWay OpinionWay, 06/07/2011

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Rappel de la méthodologie mise en œuvre Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 2800 individus âgés de 6 à 65 ans. Plus précisément : 2000

Plus en détail

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Ifop pour Midi Libre, Centre Presse, La Dépêche du Midi et L Indépendant JF/EP N 113175 Contacts Ifop : Jérôme

Plus en détail

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la fin de vie Résultats détaillés Septembre 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Gestion du budget familial-1

Gestion du budget familial-1 Gestion du budget familial-1 Qu est-ce qu un budget? A quoi cela sert-il? C est un plan prévisionnel qui nous sert à bien gérer notre argent dans le temps. Le budget est un tableau qui enregistre pour

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail

Chapitre 1 : La consommation et l épargne

Chapitre 1 : La consommation et l épargne Chapitre 1 : La consommation et l épargne - 7 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer les différents types de consommation. - Découvrir de quels facteurs dépend la consommation. - Étudier ce qu est

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 25 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Mai 2015 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A B C - L impact du contexte économique

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 26 ème rapport annuel L assurance-emprunteur 1. L assurance-emprunteur, principe et évolutions 2. La connaissance de l assurance-emprunteur 3. Le choix de l emprunteur

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Résultats détaillés Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

L achat de médicaments sur Internet

L achat de médicaments sur Internet L achat médicaments sur Intern Adéï ZULFIKARPASIC Directrice Détement Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 ai.zulfikaric@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d étus Détement Opinion Institutionnel

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

LES e-donateurs en france

LES e-donateurs en france LES e-donateurs en france Baromètre 2014 4 e édition Étude réalisée par et 1. BENCHMARK Présence digitale de 103 associations françaises membres de France Générosités. SOMMAIRE 2. QUESTIONNAIRE AUX associations

Plus en détail

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude 7 novembre 2005 Contacts TNS SOFRES : Florence de MARIEN 01.40.92.45.59 Benjamine DUROUCHOUX 01.40.92.45.14 BDX R_42GV07_01 Département

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Intérêts fixes VS intérêts dégressifs Quelle est la différence?

Intérêts fixes VS intérêts dégressifs Quelle est la différence? MFTRANSPARENCY FONDAMENTAUX DE LA FIXATION DES PRIX Intérêts fixes VS intérêts dégressifs Quelle est la différence? Le taux d intérêt est l une des composantes principales du coût d un crédit. Ce concept

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

Une expédition de la Fing et OuiShare

Une expédition de la Fing et OuiShare Une expédition de la Fing et OuiShare L ENquête «Je partage! et vous?» L enquête Je partage! Et vous? a été lancée par la Fing et OuiShare dans le cadre de ShaREvolution, afin de comprendre les motivations,

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 Sommaire p. 4 L'image du statut d'autoentrepreneur Présenta)on des résultats - Juin 2010

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

L arbitrage entre consommation et épargne Activités pour l élève

L arbitrage entre consommation et épargne Activités pour l élève L arbitrage entre consommation et épargne Activités pour l élève Introduction Document DU 1 REVENU : Du revenu PRIMAIRE primaire au AU revenu REVENU disponible DISPONIBLE SERVICES PUBLICS Education Santé

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété Prêt hypothécaire Programme de financement intégré Caméléon Financez vos projets à la valeur de votre propriété 2 Programme de financement intégré Caméléon Profiter de la valeur nette accumulée de votre

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Les Français et la carte bancaire

Les Français et la carte bancaire Les Français et la carte bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : PayPlug Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1889 : Conciergerie privée. Testez la fiabilité de votre projet.

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1889 : Conciergerie privée. Testez la fiabilité de votre projet. Résultats d Etude L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 4 Synthèse... 6 PAGE 1 :... 7 Question 1/13... 7 Vous vivez :... 7 PAGE 2 :...10 Question 2/13...10

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 9 juillet 2015 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

La situation politique et économique après le référendum Grec

La situation politique et économique après le référendum Grec La situation politique et économique après le référendum Grec Sondage réalisé par pour Publié le mardi 7 juillet 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Les Français et les médecines naturelles Résultats détaillés Novembre 2007 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...1-2 - Les résultats

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Ins6tut Think pour 29/01/13 - Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour l APCE

Plus en détail

Dossier de présentation en Comité d agrément de

Dossier de présentation en Comité d agrément de Dossier de présentation en Comité d agrément de Immeuble Consulaire du Puy Pinçon 19000 Tulle Tel : 05 55 18 94 42 Mail : initiativecorreze@correze.cci.fr De : Entreprise : Activité : Adresse de l entreprise

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

Les urbains et la Consommation collaborative : évolution de la perception et des pratiques et notoriété des acteurs

Les urbains et la Consommation collaborative : évolution de la perception et des pratiques et notoriété des acteurs Communiqué de presse 30 Juin 2015 Regards sur le Consommateur Contemporain Les urbains et la Consommation collaborative : évolution de la perception et des pratiques et notoriété des acteurs Un intérêt

Plus en détail

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les jugements sur les mesures de lutte contre l insécurité Résultats détaillés Août 2010

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

ESSEC Cours Wealth management

ESSEC Cours Wealth management ESSEC Cours Wealth management Séance 9 Gestion de patrimoine : théories économiques et études empiriques François Longin 1 www.longin.fr Plan de la séance 9 Epargne et patrimoine des ménages Analyse macroéconomique

Plus en détail

Baromètre du paiement électronique Vague 2

Baromètre du paiement électronique Vague 2 pour Baromètre du paiement électronique Vague 2 Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d entreprise frederic.micheau@ifop.com Janvier 2012 Laurent Houitte Directeur Marketing

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin.

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Les principaux points à retenir La fracture numérique de

Plus en détail