STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS --

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS --"

Transcription

1 STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS -- POUR LA PERIODE S ETALANT DE SEPTEMBRE 2014 A NOVEMBRE 2015

2 TABLE DES MATIERES OBJECTIF GENERAL DU PROJET :... 3 SITUATION ACTUELLE :... 4 OBJECTIFS GENERAUX DE LA COMMUNICATION:... 6 PRINCIPES DE COMMUNICATION :... 7 LES GROUPES CIBLES :... 8 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES POUR CHAQUE GROUPE CIBLE :... 9 MESSAGES CLES PAR GROUPE CIBLE : JUSTIFICATIF DES ACTIONS : PLAN DE TRAVAIL : ACTIONS, CALENDRIER ET INDICATEURS RAPPORT D ACTIVITES: ANNEXES... 18

3 OBJECTIF GENERAL DU PROJET : Contribuer au Développement durable des PEID de la région AfOA-OI en traitant les contraintes spécifiques de développement des pays bénéficiaires.

4 SITUATION ACTUELLE : Lors de la première phase du projet ISLANDS, les activités de la cellule communication se sont concentrées sur les actions suivantes : Pour le volet visibilité Création d une forte identité visuelle à travers différents supports de communication : film de présentation du projet, posters, brochures, clips d animation (détails en annexe I) Renforcement de la présence d ISLANDS sur le web (médias sociaux site internethttp://islands.ioconline.org/ ) Promotion des actions du projet via les média : TV, presse, radio. (détails en annexe II) Pour le volet sensibilisation Création d un pool régional de douze journalistes sensibilisés aux thématiques du développement durable au cours d une formation organisée par ISLANDS. Ces journalistes assurant la couverture des activités ISLANDS dans les pays partenaires. Suite à la formation, le nombre d articles relatifs au développement durable est passé d une moyenne de 0.4 article par semaine à Sensibilisation des enfants des écoles primaires de la région sur les problématiques liées au développement durable. Organisation d un concours régional d histoires et création de la première BD inter-îles rédigée par les enfants. Création et diffusion de guides pédagogiques auprès des enseignants impliqués dans le concours afin de leur permettre de traiter les thématiques avec leurs élèves. Sensibilisation du grand public au cours de la semaine dédiée au développement durable (du 5 au 12 Juin 2013) et diffusion de trois spots éducatifs, conçus et réalisés par ISLANDS, sur l ensemble des chaînes nationales durant cette période (spots sur la gestion de l eau, la gestion des déchets et la protection des récifs coralliens Sensibilisation des universités de la région au concept du elearning et à la possibilité de déposer un dossier pour la médiatisation de contenus sur le développement durable auprès de l UVED. Partenariat en cours Université de Madagascar/UVED sur un Master régional. Evaluation de la possibilité de proposer aux Universités de la région, via l UVED un certificat développement durable.

5 Les principales recommandations émises lors des missions d évaluation et des comités de pilotage sont : - d assurer une mesure des impacts et de la durabilité du travail réalisé - de mieux intégrer la communication dans la conception globale du programme du projet - d assurer que les supports créés soient adaptés aux contextes dans les pays cibles Les actions qui vont être menées lors de la deuxième phase du projet seront donc alignées sur les objectifs du projet ainsi que les précédentes stratégies et plans de communication; répondront aux besoins émis par les pays ainsi que les responsables de programme; tiendront compte des moyens disponibles; et tireront profit des opportunités que propose l agenda international pour le développement. Dans cette optique le nom ISLANDS sera maintenu durant la deuxième phase. Il est à noter que les activités de sensibilisation/éducation seront intégrées dans les activités des programmes lors de cette deuxième phase du projet.

6 OBJECTIFS GENERAUX DE LA COMMUNICATION: Compte tenu de l expérience obtenue durant la première phase et de l orientation du projet, les objectifs des actions de communication pour les seize prochains mois seront de : Accroître la visibilité : o des initiatives de développement durable de la région, o du bailleur de fonds (voir annexe 1) et autres partenaires financiers et techniques, o de la Commission de l océan Indien (voir annexe 2), Favoriser l appropriation du projet par les acteurs du développement au sein des pays en vue de la pérennisation des activités, Favoriser les actions de renforcement du niveau de conscientisation de la population sur les questions relatives au développement durable.

7 PRINCIPES DE COMMUNICATION : Dans un souci écologique, les principes suivants gouvernent la mise en œuvre des actions de communication et de sensibilisation : la diffusion des supports de communication en version électronique est systématiquement préférée aux versions papiers en fonction des pays et suivant les possibilités de consultation, suivant les possibilités techniques et financières, les supports de communication sont imprimés avec du papier et de l encre recyclés. De même, dans un souci d accessibilité par tous à l information : les principaux supports de communication seront mis à disposition en français et en anglais, la représentation de tous les pays ciblés par le projet sera prise en compte sur tous les supports de communication.

8 LES GROUPES CIBLES : Les actions de communication et de sensibilisation seront dirigées sur différents groupes cibles et proposeront des activités associées qui seront développées ultérieurement dans le document : Les principaux acteurs du développement des pays et les différents partenaires/parties prenantes du projet Les journalistes Les organisations ou partenaires internationaux Le grand public Et ce, au sein des îles partenaires d ISLANDS : Les Comores Madagascar L île Maurice Les Seychelles La Réunion (sous réserve de financements de leur part) Zanzibar

9 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES POUR CHAQUE GROUPE CIBLE : Les principaux acteurs du développement des pays et les différents partenaires/parties prenantes du projet 1/ Améliorer et faciliter la compréhension du rôle du projet ainsi que la portée de ses activités durant la phase II 2/ Faciliter les échanges d informations et de bonnes pratiques entre les différents acteurs, partenaires et parties prenantes 3/ Mettre en valeur la présence du projet dans les pays 4/ Sensibiliser les décideurs des pays pour qu ils adhèrent aux actions entreprises par le projet Les organisations ou partenaires internationaux 1/ Accroître la visibilité de la COI lors des évènements internationaux (UNSIDS à Samoa, Conférence mondiale sur la GRC de Sendai au Japon, ) 2/ Faciliter les échanges d informations et de bonnes pratiques entre les différentes régions Les journalistes Fournir les éléments nécessaires afin de mettre en valeur les actions de la COI en faveur du développement durable aux médias. Le grand public 1/ Consolider l impact des actions de sensibilisation qui seront menées par le projet. 2/ Associer le projet ISLANDS à des actions positives pour le développement

10 MESSAGES CLES PAR GROUPE CIBLE : Les principaux acteurs du développement des pays et les différents partenaires/parties prenantes du projet Le projet ISLANDS appuie la mise en œuvre d actions structurantes en faveur du développement durable dans la région. Les organisations ou partenaires internationaux La collaboration et l intégration de divers cadres de travail sont deux éléments essentiels pour le développement durable des PEID Les journalistes Les médias sont un levier pour favoriser le développement durable. Le grand public Toute personne est un acteur du développement durable grâce à ses actions de tous les jours.

11 JUSTIFICATIF DES ACTIONS : Le présent plan d activités a été conçu pour les seize premiers mois de la deuxième phase du projet. Il a été aligné sur les précédentes stratégies et plans de communication, les besoins émis par les pays ainsi que les responsables de programme, et tient compte des moyens disponibles. Il est a noté qu à ce jour aucune évaluation quantitative ni qualitative spécifique aux activités de communication n a été menée. Activités pour accroître la visibilité Afin que les actions du projet aient réellement leurs impacts dans la région, il est primordial que les acteurs du développement ainsi que la population, y adhèrent/participent. Toutefois, cette adhésion ne s opèrera pas tant que ces actions ne sont pas visibles. En effet, plus elles sont visibles, plus l intérêt sera grandissant. C est dans cette optique qu ont été pensées les activités de visibilité. Vu les différents contextes dans chacun des pays cibles, divers moyens seront utilisés pour arriver à cette fin : les médias, les différentes plateformes internet ainsi que les supports de communication classiques pour créer une forte identité visuelle. Cette activité permettra aussi à ce que les financements de l union Européenne dans la région soient visibles. Activités pour favoriser l appropriation du projet par les acteurs du développement au sein des pays en vue de la pérennisation des activités En plus de susciter l intérêt, pour pérenniser les actions du projet il est essentiel que les acteurs au sein des pays se les approprient. La compréhension des différents programmes de ISLANDS joue alors un rôle primordial. Elle permettra non seulement aux acteurs d apprécier l importance et l étendue de ce qui se fait mais aussi de saisir quel est le rôle qu ils devront jouer. Ces activités consisteront donc à fournir des supports de communication tels que les dépliants, brochures, livrets ou pages web expliquant le projet ou vendant ses activités (notamment pour les décideurs).

12 Activités pour favoriser les actions de renforcement du niveau de conscientisation de la population sur la question de développement durable L éducation à une place prépondérante dans le développement durable. Le projet ISLANDS y accorde une grande importance. Afin que les actions d éducation aient leurs impacts et atteignent le maximum de personnes, les outils y afférents qui seront produits, devront être attrayants et faciles à comprendre et les campagnes connues et mises en valeur. La communication assistera donc les programmes dans la conception des outils pédagogiques/de sensibilisation, les diffusera par différents canaux de communication et promouvra les actions d éducation.

13 PLAN DE TRAVAIL : ACTIONS, CALENDRIER ET INDICATEURS Budget de la communication : Actions proposées : 25 Objectifs Cibles Objectifs spécifiques Actions Calendrier S O N D J F M A M J J A S O N D Budget Indicateurs de performance Indicateurs de résultat Journalistes Fournir les éléments nécessaires pour mettre en valeur les actions de la COI en faveur du développement durable aux médias. Mettre à jour les listes des contacts presse dans les pays Assurer de bonnes relations avec les médias à travers les annonces à la presse, communiqué de presse, idée d'article - COM : Nombre (moyen) d articles sur ISLANDS/ le développement durable par semaine (Suivi avec le tableau en annexe 3 ) Accroître la visibilité des initiatives de développement durable de la région, du bailleur de fonds et de la Commission de l océan Indien Les organisations ou partenaires internationaux Les principaux acteurs du développement des pays et les différents partenaires/ parties prenantes du projet Accroître la visibilité de la COI lors des évènements internationaux Mettre en valeur la présence du projet dans les pays Participer à différents évènements parallèles relatifs aux thématiques d ISLANDS lors de la conférence internationale des PEID à Samoa Annexe 4 Assurer que les délégations participant aux évènements internationaux ont les supports de communication nécessaires pour mettre en valeur et vendre les actions du projet Agenda ISLANDS en annexe 5 Conception et diffusion des différents supports de communication du projet dans les pays (brochure, banner, t-shirt ) Annexe 6 Assurer l animation des comptes du projet sur les médias sociaux UNESCO CBD COP Sendai Env. Day & : COM : COM : Nombre d évènements internationaux où le projet a été visible Nombre de supports de communication créés % des communiqués de presse relayés % des partenaires techniques et financiers reconnaissant ISLANDS à travers un support de communication

14 Objectifs Cibles Objectifs spécifiques Actions Calendrier Budget Indicateurs de performance Indicateurs de résultat Assurer la visibilité du projet ISLANDS sur les supports/matériels distribués au grand public (Ecoschool, Eco-Lab ) Résultat : Le grand public Associer le projet ISLANDS à des actions de développement Mettre en place le portail régional pour le changement climatique Annexe 7 Voir l utilité et la possibilité de garder la marque ISLANDS : Nombre de supports de communication créés % des partenaires techniques et financiers reconnaissant ISLANDS à travers un support de communication Voir l utilité et la possibilité à ce que DILANS devienne la mascotte de la COI pour les activités relatives à l environnement -

15 Objectifs Cibles Objectifs spécifiques Actions Calendrier S O N D J F M A M J J A S O N D Budget Indicateurs de performance Indicateurs de résultat Améliorer et faciliter la compréhension du rôle du projet ainsi que la portée de ses activités durant la phase II Assurer la mise à jour du site web du projet Mettre à disposition des pays les supports présentant le projet : dépliant, film, présentation Powerpoint - COM : Favoriser l appropriation du projet par les acteurs du développement au sein des pays en vue de la pérennisation des activités Les principaux acteurs du développement des pays et les différents partenaires/ parties prenantes du projet Faciliter les échanges d informations et de bonnes pratiques entre les différents acteurs, partenaires et parties prenantes Assurer la mise à jour les listes de distributions du projet avec le département IT Assurer que les informations pour le point de situation mensuel du projet soient disponibles pour envoi Identifier les outils d échange d information les plus appropriés pour chaque plateforme et assister les programmes à leur utilisation Assurer l édition et la diffusion des publications du projet COM : Nombre d outils de partage/d échange mis à la disposition des parties prenantes Taux de satisfaction chez les parties prenantes du projet du niveau d échange d informations Les organisations ou partenaires internationaux Faciliter les échanges d informations et de bonnes pratiques entre les différentes régions Partager les produits du projet sur les sites web dédiés aux échanges internationaux pour le développement durable Mettre en place le portail régional pour le changement climatique Annexe :

16 Objectifs Cibles Objectifs spécifiques Actions Calendrier S O N D J F M A M J J A S O N D Budget Indicateurs de performance Indicateurs de résultat Favoriser les actions de renforcement du niveau de conscientisation de la population sur la question de développement durable Les principaux acteurs du développement des pays et les différents partenaires/ parties prenantes du projet Le grand public Sensibiliser les décideurs des pays pour qu ils adhèrent aux actions entreprises par le projet Consolider l impact des actions de sensibilisation qui seront menées par le projet. Dans le cadre du programme de protection financière d ISLANDS : créer les supports de communication pour sensibiliser les décideurs adopter une plateforme d échanges pour les acteurs de la région créer un évènement pour sensibiliser le grand public (conférence-débat) Appuyer le consultant qui développera le manuel eco-schools pour la région Annexe 8 Appuyer le consultant qui développera le site web eco-schools pour la région Annexe 9 Appuyer le coordonnateur d EcoLab dans la conception des supports de communication et sensibilisation dans la région : manuel, poster, dépliant, site web et film COM : Résultat : Résultat Résultat Résultat : Nombre de supports de sensibilisation créés pour les décideurs Nombre de supports d éducation créés pour le grand public % des personnes sensibilisées maîtrisant les thématiques qui leurs ont été présentée Annexe 10

17 RAPPORT D ACTIVITES: Afin de permettre aux différentes parties prenantes d apprécier l état d avancement des activités de communication du projet ISLANDS, deux types de rapports sont mis à leur disposition : L état d avancement trimestriel du projet ISLANDS : les réalisations du trois derniers mois passés sont présentées dans ce document et diffusées aux diverses parties prenantes (bailleur de fonds, partenaires techniques, OPL, PFN, RTN ) Le rapport intérimaire : un point de situation des six derniers mois y est présenté. Outre ces deux rapports, l équipe de communication revoit les réalisations et les perspectives avec le comité de pilotage tous les six mois. Elle se tient également à la disposition du bailleur de fond pour toute mise au point nécessaire lors des «Program Meeting Committee».

18 ANNEXES Annexe 1 - Manuel de communication et de visibilité de l UE Annexe 2 - Charte graphique de la COI Annexe 3 - Tableau pour le suivi média Annexe 4 - Agenda à Samoa Annexe 5 - Calendrier du projet ISLANDS Annexe 6 - Supports de communication du projet ISLANDS Annexe 7 Cahier des charges pour la création du portail sur le changement climatique Annexe 8 - TDR du consultant pour le développement du manuel Eco-Schools Annexe 9 - TDR du Web designer Eco-Schools Annexe 10 - TDR du coordonateur Eco-Lab

Prestations (extrait) & grille tarifaire

Prestations (extrait) & grille tarifaire s (extrait) & grille tarifaire PUBLICITÉ PRODU CTION DECONTENU FORMA TION RICH MEDIA COMMUNI CATION ÉVÉNEMENTIELLE SOCIAL MEDIA RP 2.0 MA RKETING Tarifs applicables en : septembre 2014 A l heure A la demi-journée

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI)

TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI) TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI) 1) Contexte général La phase I du projet Risques Naturels (RN-COI) a été financée par l

Plus en détail

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4 biz Table des matières... 3 Présentation de la structure... 3 Enjeux... 3 Besoins, cible et les objectifs...4 Présentation du projet... 4 Cible... 4 Quelle portée espérez-vous pour votre site? (locale,

Plus en détail

TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB

TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB 2 Trame cahier des charges site Web Vous êtes une entreprise, une collectivité, une association, et vous souhaitez faire réaliser un site web.

Plus en détail

Notre champ d'intervention et notre expertise s'étendent à l'ensemble des vecteurs de la communication et de la publicité.

Notre champ d'intervention et notre expertise s'étendent à l'ensemble des vecteurs de la communication et de la publicité. 2DLIFE rassemble les ressources humaines et techniques qui allient compétence, savoir faire et expérience nécessaires dans le domaine de la communication et de la publicité Notre champ d'intervention et

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour :

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour : CAHIER DES CHARGES POUR LA RÉALISATION DU SITE WEB Nom du commanditaire :... Dossier suivi par :......... Date de réalisation : Date de mise à jour : Référence du dossier :......... Ce document est distribué

Plus en détail

parcours client «client

parcours client «client «Bien communiquer à moindre coût: trucs & astuces» Bertrand VAN DEN DOOREN Cercle de Wallonie Namur, le 07 juin 2013 1 Parcours du public et moments s Les actions de communication se programment tout au

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE ETAPE 2.3 : PLAN D ACTIONS ET PLANNING Novembre 2014 Jean-Philippe

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011 La création de sites internet Le référencement de sites internet Je veux créer mon site internet Objectifs et démarche Les objectifs Définition Un site internet

Plus en détail

www.ecophytozna-pro.fr La plateforme technique d informations des professionnels des ZNA

www.ecophytozna-pro.fr La plateforme technique d informations des professionnels des ZNA www.ecophytozna-pro.fr La plateforme technique d informations des professionnels des ZNA Les objectifs du site Site de ressources sur les problématiques de réduction des produits phytosanitaires en ZNA

Plus en détail

PLAQUETTE DE PRESENTATION

PLAQUETTE DE PRESENTATION Apiqa, une agence de communication globale Apiqa, agence de communication dynamique et créative, vous accompagne tout au long de votre démarche de communication et peut intervenir à différents niveaux

Plus en détail

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy»

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Sécurité alimentaire et Changement climatique : l Indianocéanie

Plus en détail

Cependant, les étapes de préparation des budgets et leur analyse sont maintenues et continueront à être réalisées par le niveau régional.

Cependant, les étapes de préparation des budgets et leur analyse sont maintenues et continueront à être réalisées par le niveau régional. Annexe 4 : Règles de financement des structures de gestion en charge des programmes de dépistage organisé des cancers du sein et du colorectal pour l année 2007 A partir des remontées des budgets 2006,

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

stratégie régionale d adaptation au changement climatique

stratégie régionale d adaptation au changement climatique Document cadre pour la stratégie régionale d adaptation au changement climatique des pays membres de la Commission de l océan Indien 2012-2020 Asconit Consultants Comores Madagascar Maurice France/Réunion

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS (Learning Management System) DU CENTRE DE FORMATION POUR LE DEVELOPPEMENT CFD/MADAGASCAR

Plus en détail

Juin 2005 ADISTAR. lance ECOMMERCE SOLUTION. Dossier de presse

Juin 2005 ADISTAR. lance ECOMMERCE SOLUTION. Dossier de presse Juin 2005 ADISTAR lance ECOMMERCE SOLUTION Dossier de presse SOMMAIRE I. La nouvelle entité d ADISTAR I.1 ADISTAR : spécialiste des métiers tournés vers les nouvelles technologies I.2 La naissance d Ecommerce

Plus en détail

Jeudi 27 NOVEMBRE 2014. Session 3 : Les réseaux sociaux

Jeudi 27 NOVEMBRE 2014. Session 3 : Les réseaux sociaux Jeudi 27 NOVEMBRE 2014 Session 3 : Les réseaux sociaux Journées de la prévention et de l'éducation pour la santé CRIJ Réunion Association Information Jeunesse CRIJ Réunion Association Information Jeunesse

Plus en détail

Ministry of Technology, Communication and Innovation. Des amateurs, des pros, un sujet et 24 heures pour créer un site web GO!

Ministry of Technology, Communication and Innovation. Des amateurs, des pros, un sujet et 24 heures pour créer un site web GO! Ministry of Technology, Communication and Innovation Des amateurs, des pros, un sujet et 24 heures pour créer un site web GO! DOSSIER DE PRESSE Lancement de la Webcup 2015 Salle de conférence - 1 er étage

Plus en détail

Appel à candidature pour la participation au Programme des Contrats de Croissance à l Export

Appel à candidature pour la participation au Programme des Contrats de Croissance à l Export Appel à candidature pour la participation au Programme des Contrats de Croissance à l Export Programme de Contrat de Croissance à l Export Appel à candidature 1/30 Table des matières I. Contexte, objectifs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Réalisation de site internet AGENCE W3G. Nom de l'entreprise : Adresse : Tel : email : Contact :

CAHIER DES CHARGES. Réalisation de site internet AGENCE W3G. Nom de l'entreprise : Adresse : Tel : email : Contact : CAHIER DES CHARGES Réalisation de site internet Nom de l'entreprise : Adresse : Tel : email : Contact : Web agence & studio graphique Page 1 W3G SOMMAIRE I.PRÉSENTATION DE L'ENTREPRISE...3 II.PRÉSENTATION

Plus en détail

Création - Impression - Internet

Création - Impression - Internet Création - Impression - Internet ADI Communication / 14 rue Chanzy 71200 Le Creusot / Tel. : 03 85 57 30 55 / contact@adicommunication.fr Informations vous concernant : NOM de l'entreprise : Raison sociale

Plus en détail

COMU 2252 - Séminaire de relations publiques et de communication d entreprise

COMU 2252 - Séminaire de relations publiques et de communication d entreprise Département de communication COMU 2252 - Séminaire de relations publiques et de communication d entreprise Proposition d action de communication Garcia Hernandez Alberto Keen Juliette Moerman Aurore Motin

Plus en détail

Accompagnez moi dans mon parcours professionnel

Accompagnez moi dans mon parcours professionnel Accompagnez moi dans mon parcours professionnel Outils Charte de communication et Outils d aide à la vente (Ex Presse Gratuite Généraliste) Dispositif : 1000 Chartes de 20 pages, divers documents annuels

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar Termes de références Recrutement d un consultant Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina Version finale 15 janvier 2015 1 / 8 Sommaire I. Contexte 3 I.1. Au niveau international 3 I.2. Au niveau

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Introduction en sciences de la communication: les grands secteurs de la communication

Introduction en sciences de la communication: les grands secteurs de la communication PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Introduction en sciences de la communication: les grands secteurs de la communication (Cours ICL 2A 01 c) Communication,

Plus en détail

Sud Expert Plantes Comité de Pilotage

Sud Expert Plantes Comité de Pilotage Sud Expert Plantes Comité de Pilotage Mardi 8 Juin 2010, 9 :30-17 :30 Ministère des Affaires Etrangères et Européennes 27 rue de la Convention, salle 131, entrée par le 48 rue de Javel ; 75 015 Paris cedex

Plus en détail

Elaboration du plan France Numérique 2020

Elaboration du plan France Numérique 2020 Paris, le 30 septembre 2011 Elaboration du plan France Numérique 2020 Réponse de l ARPP à la consultation publique Organisme de régulation professionnelle de la publicité en France, l Autorité de Régulation

Plus en détail

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 ordre du jour 1 - vision locale vs. vision globale 2 - historique

Plus en détail

Vaincre les incompréhensions ITIL 2011

Vaincre les incompréhensions ITIL 2011 Vaincre les incompréhensions ITIL 2011 Orateur Société Orateur Sponsor/Partenaire Delphine Bosramier- Consultant Senior Amettis Amettis Référent itsmf France L offre de service, reflet de la transformation

Plus en détail

EXECUTIVE EDUCATION STRATÉGIES DIGITALES

EXECUTIVE EDUCATION STRATÉGIES DIGITALES STRATÉGIES DIGITALES > POURQUOI CRÉER UN SITE WEB? COMMENT DÉVELOPPER SA VISIBILITÉ ET SON AUDIENCE? COMMENT GÉNÉRER DU CHIFFRE D AFFAIRES GRÂCE AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES? COMMENT UTILISER LES MEDIAS

Plus en détail

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain Nom de l entité déposante : La Cub agence X annonceur Nom de l agence conseil : direction de la communication de La Cub/ Le Big Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu

Plus en détail

Concepteur WEB Option - Web Marketing 1200 Heures

Concepteur WEB Option - Web Marketing 1200 Heures Cette formation propose aux étudiants la connaissance et la maîtrise du marketing du web et des outils et techniques sur Internet. Elle sensibilise aux règles à respecter pour fidéliser et promouvoir les

Plus en détail

Défense & médias sociaux La perspective belge

Défense & médias sociaux La perspective belge ROLE OF SOCIAL MEDIA IN OMBUDS INSTITUTIONS FOR THE ARMED FORCES Défense & médias sociaux La perspective belge 6 ICOAF 27 octobre 2014 Lieutenant-Colonel Dominique PEETERS 1 CONTENU Introduction La Défense

Plus en détail

Bilan Campagne Webmarketing France Belgique 2013

Bilan Campagne Webmarketing France Belgique 2013 Bilan Campagne Webmarketing France Belgique 2013 Campagne web-marketing : GRC La mécanique de recrutement est conservée: une plate forme de recrutement met en avant les activités des partenaires (art de

Plus en détail

Berry Province. Dossier de presse

Berry Province. Dossier de presse Berry Province Dossier de presse PLAN DE COMMUNICATION NATIONAL BERRY 2014 Berry Province est (aussi) en campagne! Le 17 mars prochain sonnera le départ de l édition 2014 de la campagne médiatique de promotion

Plus en détail

ENJEUX NUMÉRIQUES AUTOUR DU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITÉ

ENJEUX NUMÉRIQUES AUTOUR DU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITÉ ENJEUX NUMÉRIQUES AUTOUR DU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITÉ 15 SEPTEMBRE 2015 7 rue de Bucarest 75008 Paris - +33 1 73 00 28 00 - backelite.com PRÉSENTATION Marie PETIT Responsable du conseil et de l expérience

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web www.cometik.com 2010-2011 SOMMAIRE CARTE D IDENTITE COMETIK GROUP COMETIK GROUP EN QUELQUES MOTS p 2 p 3 De deux associés à plus de 120 collaborateurs,

Plus en détail

Rapport de la Sixième Réunion. de la Plateforme Régionale. pour les Mécanismes de Financement des Risques de Catastrophes

Rapport de la Sixième Réunion. de la Plateforme Régionale. pour les Mécanismes de Financement des Risques de Catastrophes Rapport de la Sixième Réunion de la Plateforme Régionale pour les Mécanismes de Financement des Risques de Catastrophes 11-12 décembre 2014, Hôtel Ocean View, Zanzibar Rapport de la Sixième réunion de

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD)

Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD) Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD) Inscrit(e) comme étudiant(e) à l Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, vous avez à votre disposition

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Mai 2014 Introduction Contexte L auto-évaluation d Unicom entre en résonance avec deux autres projets: Le concept de communication qui fixe la stratégie

Plus en détail

Dossier de Presse SAFETY FIRST

Dossier de Presse SAFETY FIRST Dossier de Presse SAFETY FIRST 10 Février 2015 Pour vous médias, votre rôle primordial est de nous accompagner tout au long de cette campagne. Votre pierre à l édifice se traduirait par votre rôle de relais

Plus en détail

Pass IN la solution de gestion des identités numériques pour les entreprises. Simplifier Sécuriser Connecter Innover

Pass IN la solution de gestion des identités numériques pour les entreprises. Simplifier Sécuriser Connecter Innover Pass IN la solution de gestion des identités numériques pour les entreprises Simplifier Sécuriser Connecter Innover Nouveauté : une carte professionnelle multiservices Services RFID (accès physiques à

Plus en détail

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT

CONTEXTE OBJECTIFS PUBLIC VISE PROGRAMME LES MODULES CONTACT PARCOURS DE FORMATION WEBMARKETING Devenir autonome pour animer une marque, gérer un site internet et développer sa visibilité sur le Web Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 93.13.14965.13

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif général

OBJECTIFS. Objectif général Le Programme d action pour la promotion et le financement des PME dans l UEMOA est une déclinaison de la Politique Industrielle Commune (PIC) de l UEMOA. Il vise la création de mécanismes de financement

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION 1 Politique de communication Corporation de développement communautaire MRC de L Assomption Introduction Mise en contexte Issue de la Table de concertation des organismes communautaires MRC de L Assomption,

Plus en détail

Natacha VANDENBERGHE L ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DE WALLONIE & DE BRUXELLES

Natacha VANDENBERGHE L ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DE WALLONIE & DE BRUXELLES Natacha VANDENBERGHE Directrice i Communication/NTIC L ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DE WALLONIE & DE BRUXELLES Stratégie web et médias sociaux Wallonie-Bruxelles Tourisme Natacha

Plus en détail

Transformer une simple envie en une véritable pulsion

Transformer une simple envie en une véritable pulsion Transformer une simple envie en une véritable pulsion CONSEIL ET STRATéGIE Publicité Promotion Identité Corporate événementiel AUDIO-VISUEL SUPPORTS IMPRIMéS SITES INTERNET Pulsion Agence de communication

Plus en détail

WF MEDIA.INFO ET N OUBLIONS PAS QU UNE COMMUNICATION RÉUSSIE, C EST AVANT TOUT UN IMPACT MESURABLE ET

WF MEDIA.INFO ET N OUBLIONS PAS QU UNE COMMUNICATION RÉUSSIE, C EST AVANT TOUT UN IMPACT MESURABLE ET WF MEDIA.INFO WF MEDIA.INFO, AGENCE DE COMMUNICATION SUR CMS OPEN SOURCE AU SOLUTION PROPRIETAIRE, C EST UNE VISION OPÉRATIONNELLE ET RÉALISTE DE LA COMMUNICATION DES ENTREPRISES D AUJOURD HUI. QUE VOUS

Plus en détail

des idées lumineuses...

des idées lumineuses... des idées lumineuses... Logos et identités visuelles... Carte professionnelle Basée au bord de la mer à Saint Jean de Monts en Vendée, l'agence Loran-g communication est bercée par les embruns. Cet air

Plus en détail

Environnements Numériques de Travail

Environnements Numériques de Travail Sources : Mission TICE Orléans-Tours Environnements Numériques de Travail Qu est-ce que l ENT? Un Environnement Numérique de Travail (ENT) a pour objectif de fournir à chaque utilisateur (enseignant, élève,

Plus en détail

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale Service public fédéral Sécurité sociale Service public fédéral Sécurité sociale Place Victor Horta 40 boîte 20 1060 Bruxelles Personne de contact Machteld Ory 02/528.63.18 machteld.ory@minsoc.fed.be Concerne

Plus en détail

I. Rappel du Contexte...3. a. Les métiers de la relation client & le secteur de l emploi... 3 b. Le concept des journées thématiques...

I. Rappel du Contexte...3. a. Les métiers de la relation client & le secteur de l emploi... 3 b. Le concept des journées thématiques... Sommaire I. Rappel du Contexte...3 a. Les métiers de la relation client & le secteur de l emploi... 3 b. Le concept des journées thématiques... 4 II. Actions mise en place...4 a. La Cité des Métiers...

Plus en détail

Les formats de la publicité en ligne

Les formats de la publicité en ligne INTRODUCTION Internet, une valeur sûre dans le mix-média L'intégration d'internet dans une stratégie média est quelque chose d'irréversible. Le site web de l'entv est là pour vous permettre d'accroître

Plus en détail

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises Le groupe AFD et la RSE dans le secteur bancaire Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises La RSE, qu est-ce que c est? La Commission Européenne

Plus en détail

Augmentez vos ressources marketing en utilisant des solutions faciles pour vos campagnes

Augmentez vos ressources marketing en utilisant des solutions faciles pour vos campagnes FAQ (Questions = réponses) : - E Mailing : Augmentez vos ressources marketing en utilisant des solutions faciles pour vos campagnes L e mailing est une ressource marketing directe très avantageuse, un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE -2014

DOSSIER DE PRESSE -2014 RESEAU DE CONSEILLERS EN IMMOBILIER INDEPENDANTS Compétences des conseillers - Sécurité absolue des transactions DOSSIER DE PRESSE -2014 Pour en savoir plus : www.optimhome.com Contact presse Agence Shan

Plus en détail

Programme détaillé DIPLÔME SPECIALISE MARKETING DES PRODUITS INDUSTRIELS. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé DIPLÔME SPECIALISE MARKETING DES PRODUITS INDUSTRIELS. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Programme détaillé Objectifs de la formation Le diplôme spécialisé en Marketing des Produits Industriels est une formation de niveau BAC +5. Il valide votre qualification professionnelle et votre aptitude

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE

LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE Fiche n 6 LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE Le montant d une pension dépend : - du nombre de trimestres liquidables, - de la durée de services et bonifications nécessaire pour obtenir une pension

Plus en détail

(ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST) Siège : COTONOU (BENIN) Boite Postale : 1483 Abomey Calavi

(ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST) Siège : COTONOU (BENIN) Boite Postale : 1483 Abomey Calavi 1- IDENTIFICATION DU PROJET Titre : Impulsion ZEM (MIZE) Organisme d exécution : ABAKE S FOUNDATION (ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST) Siège : COTONOU (BENIN) Boite Postale : 1483 Abomey Calavi Période de

Plus en détail

Mise en place d un cabotage maritime regional dans le SO de l océan Indien

Mise en place d un cabotage maritime regional dans le SO de l océan Indien Mise en place d un cabotage maritime regional dans le SO de l océan Indien Guillaume Hugnin 10 Sept 2012 L approche d un trader En effet avec plus de 20 années de négociant dans la région je souhaiterai

Plus en détail

2exVia A351. 28 rue du Général de Gaulle F-67205 Oberhausbergen. Tél. : +33 (0)3 88 56 99 98 Fax : +33 (0)3 88 56 97 98

2exVia A351. 28 rue du Général de Gaulle F-67205 Oberhausbergen. Tél. : +33 (0)3 88 56 99 98 Fax : +33 (0)3 88 56 97 98 i MITTELHAUSBERGEN rue de Wolfisheim rue du Gal de Gaulle Mairie Poste route de Saverne D é c o u v r e z l a f o r m u l e 2 e x V i a route d'oberhausbergen Centre culturel & sportif Le Valparc (zone

Plus en détail

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée Pierre de Fermat - CS 50502 63178 Aubière Cedex

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte Rentabilité économique Améliorer le résultat d exploitation Vous avez besoin de prendre du recul pour choisir les bons leviers d amélioration de votre rentabilité? Dans cette réflexion complexe, FTC vous

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OAPI) AFRICAN INTELLECTUAL PROPERTY ORGANIZATION (OAPI) Yaoundé, du 11 au 13 Septembre 2012 TERMES DE REFERENCE PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

ÉPREUVE E5. ACTIVITÉS DE COMMUNICATION

ÉPREUVE E5. ACTIVITÉS DE COMMUNICATION I ÉPREUVE E5. ACTIVITÉS DE COMMUNICATION Fonction 1 F1 : Mise en œuvre et suivi de projets de communication Fonction 2 F2 : Conseil et relation annonceur Fonction 3 F3 : Veille opérationnelle 1 Mobiliser

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque

Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Mardi 05 mars 2013 - Conférence "CREER DU TRAFIC SUR SON SITE INTERNET..." Mardi 05 mars 2013 - Conférence "CREER DU TRAFIC SUR SON SITE INTERNET..." Mardi 05 mars

Plus en détail

Avant propos... 2 PARTIE 1 : ANALYSE DE LA SITUATION... 3 1. LE DIAGNOSTIC DE COMMUNICATION...4

Avant propos... 2 PARTIE 1 : ANALYSE DE LA SITUATION... 3 1. LE DIAGNOSTIC DE COMMUNICATION...4 Sommaire Avant propos... 2 PARTIE 1 : ANALYSE DE LA SITUATION... 3 1. LE DIAGNOSTIC DE COMMUNICATION...4 PARTIE 2 : LE CADRE STRATEGIQUE... 7 1. OBJECTIFS ET GROUPES CIBLES...8 2. STRATÉGIE DE COMMUNICATION

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter Centre d Affaires ASSISTANCE accueil@.com jdslink Relation client Gestion commerciale Communication visuelle Création Visuelle Site Internet E-mailing Référencement Assistance administrative Vous avez

Plus en détail

une stratégie la créativité des solutions

une stratégie la créativité des solutions une stratégie la créativité des solutions Agence de Communication & Événmentiel L agence équipe conception campagne écoute une stratégie de la créativité des solutions visuel stratégie partage conseil

Plus en détail

Les synergies à développer dans les TIC Infrastructures régionales de communications

Les synergies à développer dans les TIC Infrastructures régionales de communications Les synergies à développer dans les TIC Infrastructures régionales de communications Par Karim ATTOUMANI MOHAMED, @attoukarim, attoukarim[at]gmail.com 25 Octobre 2014 à Moroni - Union des Comores Quelques

Plus en détail

EXECUTIVE EDUCATION STRATÉGIES DIGITALES

EXECUTIVE EDUCATION STRATÉGIES DIGITALES STRATÉGIES DIGITALES > POURQUOI CRÉER UN SITE WEB? COMMENT DÉVELOPPER SA VISIBILITÉ ET SON AUDIENCE? COMMENT GÉNÉRER DU CHIFFRE D AFFAIRES GRÂCE AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES? COMMENT UTILISER LES MEDIAS

Plus en détail

Formation Tutorée A Distance (FTAD) en BUREAUTIQUE

Formation Tutorée A Distance (FTAD) en BUREAUTIQUE Durée : 20 heures (Sur 2 mois maximum) Positionnement et parcours individuel de formation. Plate-forme de formation incluant cours, exercices et évaluation en ligne, disponibles 24 H/24, 7 j/7. 4 cours

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DE L AUDIT DU PROGRAMME DE VENTES ANTICIPEES A LA MOYENNE

TERMES DE REFERENCE DE L AUDIT DU PROGRAMME DE VENTES ANTICIPEES A LA MOYENNE TERMES DE REFERENCE DE L AUDIT DU PROGRAMME DE VENTES ANTICIPEES A LA MOYENNE 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Depuis la campagne 2012-2013, l Etat de Côte d Ivoire a engagé une réforme de la filière café-cacao

Plus en détail

LE PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET

LE PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET LE PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET 1 LE PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET SICOMAR Index 1. Objectifs du plan de communication... 4 2. Le Target de la communication... 6 3. La stratégie de communication...

Plus en détail

3ème Commission Tourisme le 31 mai 2011 à 14h30 à Laroque des Albères, au Foyer d'action communal. Présidée par Pierre Aylagas et Francis Manent.

3ème Commission Tourisme le 31 mai 2011 à 14h30 à Laroque des Albères, au Foyer d'action communal. Présidée par Pierre Aylagas et Francis Manent. 3ème Commission Tourisme le 31 mai 2011 à 14h30 à Laroque des Albères, au Foyer d'action communal. Présidée par Pierre Aylagas et Francis Manent. Actions promotionnelles en faveur du développement du thermalisme

Plus en détail

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program Introduction : l Ambassade des Etats Unis au Niger est heureuse d annoncer l ouverture d un appel d offres ouvert pour une campagne publicitaire pour son programme d anglais qui vient juste d être transféré

Plus en détail