Bulletin sur le marché du travail

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin sur le marché du travail"

Transcription

1 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador, y compris les régions d Avalon Peninsula, Côte-ouest Northern Peninsula Labrador, Notre Dame Central Bonavista Bay et Côte-sud Burin Peninsula. APERÇU En 2014, le marché du travail à Terre-Neuve-et-Labrador a connu un léger ralentissement par rapport à la forte croissance qu'il avait atteinte ces dernières années. La taille de la population active et les niveaux d'emploi ont chuté, comparativement aux sommets enregistrés en Le taux de chômage de 11,9 % a été le deuxième plus faible que la province ait connu, il était supérieur de 0,3 point de pourcentage au niveau historiquement bas de Les deux dernières années ont été la seule période pendant laquelle le taux de chômage provincial a été inférieur à 12 % depuis Entre 2013 et 2014, Terre-Neuve-et-Labrador a connu le plus important recul de l'emploi, en matière de pourcentage, de toutes les provinces au pays. Malgré ces pertes, les niveaux d'emploi dans la province ont été les troisièmes les plus élevés jamais atteints et ils dépassaient les niveaux de 2009 de près de 11 %. Il faut cependant souligner que les emplois perdus étaient des emplois à temps plein. L'emploi à temps partiel a enregistré un gain léger en Un certain nombre d'industries ont affiché des niveaux d'emploi inégalés en 2014, alors que dans d'autres industries, ils demeuraient très près de leurs niveaux historiques. Ces industries étaient dispersées dans l'ensemble de l'économie et incluaient les secteurs des mines, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz, de la construction, du commerce, de la finance, des assurances, de l'immobilier et de la location, des services professionnels, scientifiques et techniques, et de l'hébergement et des services de restauration. Bien que le taux de chômage ait été très bas d'un point de vue historique pour la province, il est demeuré le plus élevé au pays. L'une des raisons à cela a été que, bien que le taux de chômage se soit maintenu à un niveau faible de 6 % dans la Région Métropolitaine de Recensement (RMR) de St. John's 1, il atteignait 14 % et 1 Statistique Canada définit une région métropolitaine de recensement (RMR) comme une zone de municipalités adjacentes ayant une population totale d'au moins habitants, et dont le noyau compte au moins habitants.

2 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Édition annuelle 2014 Page 2 des pourcentages supérieurs dans le reste de la province. En 2014, seulement 46 % de la population active provinciale vivait dans la RMR de St. John s, alors que 76 % de la population active canadienne vivait dans les régions métropolitaines de recensement. St. John s affichait le plus faible taux de chômage au Canada Atlantique pour la deuxième année consécutive. Le taux de chômage de St. John s a aussi égalé ou été inférieur au taux de chômage national sur cinq des six dernières années. Estimations annuelles de la population active Statistiques annuelles sur la population active à Terre-Neuve-et-Labrador à à 2013 Nombre % Nombre % Population 15 + (000) 443,9 444,8 442,9-0,9-0,2 1,9 0,4 Population active (000) 270,9 274,5 274,5-3,6-1,3 0,0 0,0 Emploi (000) 238,6 242,7 240,8-4,1-1,7 1,9 0,8 Temps plein (000) 202,1 207,3 207,9-5,2-2,5-0,6-0,3 Temps partiel (000) 36,5 35,4 32,9 1,1 3,1 2,5 7,6 Chômage (000) 32,3 31,8 33,7 0,5 1,6-1,9-5,6 Taux de chômage (%) 11,9 11,6 12,3 0,3 - -0,7 - Taux d'activité (%) 61,0 61,7 62,0-0,7 - -0,3 - Taux d'emploi (%) 53,8 54,6 54,4-0,8-0,2 - Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements. Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM Le niveau d'emploi en 2014 a atteint postes, soit un déclin de postes par rapport au sommet de Malgré les pertes, ce niveau d'emploi est le troisième plus important jamais enregistré pour la province, il n'a été dépassé que par les niveaux des deux années précédentes. On a aussi observé une baisse de la taille de la population active en Tout comme l'emploi, elle a diminué par rapport au niveau record atteint en La participation au marché du travail demeure relativement forte pour la province à 61 %, le troisième plus haut taux jamais enregistré. L'emploi à temps partiel a augmenté au cours des dernières années pour culminer à un nouveau sommet, alors que l'emploi à temps plein a chuté par rapport à ses niveaux records. Depuis 2009, l'emploi a progressé de 10,9 % dans la province, malgré la perte enregistrée en Le rythme de la croissance de l'emploi au cours de cette période n'a été supérieur qu'en Alberta, où l'emploi a connu une hausse de 12,1 % sur la même période.

3 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Édition annuelle 2014 Page 3 Entre 2009 et 2012, l'emploi à Terre-Neuve-et Labrador a augmenté considérablement, car d'importants projets de construction et l'activité solide dans l'industrie des mines, du pétrole et du gaz ont contribué au dynamisme de la croissance dans un certain nombre d'industries, comme le commerce et les services professionnels, scientifiques et techniques. Les industries des soins de santé et de l'assistance sociale, des services d'enseignement et des administrations publiques ont aussi affiché une certaine croissance au cours de cette période. La croissance de l'emploi a ralenti en 2013 alors que l'activité liée aux grands projets a culminé, tandis qu'on a observé un léger déclin en 2014 à mesure que le nombre de grands projets a un peu baissé, que la croissance économique mondiale a fléchi et que des restrictions budgétaires ont été appliquées dans le secteur public. Le taux de chômage est passé de 15,5 % en 2009 à 12,6 % en 2011, alors que la croissance de l'emploi a largement dépassé la croissance de la population active. Depuis lors, les changements observés dans la taille du niveau d'emploi et de la population active ont été plus conformes l'un à l'autre, le taux de chômage étant demeuré relativement stable à près de 12 %. Le graphique ci-dessous montre la forte croissance de l'emploi de 2010 à 2012, puis un ralentissement en 2013 et un faible déclin en De 2010 à 2012, Terre-Neuve-et-Labrador a devancé toutes les provinces en matière de croissance de l'emploi, dépassant même le taux de croissance national. Depuis 2013, cependant, le taux de croissance national a été supérieur au taux provincial, tandis que la croissance de l'emploi au pays demeure lente et constante, et Terre-Neuve-et-Labrador a connu un déclin en 2014 comparativement à ses niveaux d'emploi records.

4 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Édition annuelle 2014 Page 4 Le taux de chômage chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans dans la province est demeuré inchangé, à 16,3 %. Le taux de chômage des jeunes au cours des deux dernières années n'a jamais été aussi bas dans la province. En 2014, la taille de la population active et le niveau d'emploi ont montré des baisses similaires, le taux de chômage s'est donc maintenu. Le taux d'emploi pour ce groupe a atteint des niveaux records en 2014 (50,3 % des jeunes avaient un emploi). Aussi, depuis 2013, le taux de chômage des jeunes n'a pas été le plus élevé au pays. Avant 2013, la province affichait le taux de chômage des jeunes le plus élevé depuis Le taux de chômage des personnes âgées de 25 ans et plus a augmenté de 0,4 point de pourcentage, atteignant 11,3 %. L emploi a diminué un peu plus rapidement que la population active. Cependant, les deux niveaux demeurent élevés d'un point de vue historique. De plus, le taux de chômage de 11,3 % est faible comparativement aux taux atteints en Avant 2011, 1981 fut la dernière année pendant laquelle le taux de chômage pour ce groupe était inférieur à 11,3 %. L'emploi à temps plein demeure solide, tandis que l'emploi à temps partiel a atteint un nouveau sommet. Chez les hommes âgés de 25 ans et plus, le taux de chômage est passé à 13,2 %, soit une augmentation de 1,2 point de pourcentage. La population active demeure inchangée à un niveau record, alors que l'emploi a connu un léger déclin. Les pertes d'emploi ont touché des postes à temps plein. Bien que l'emploi ait fléchi, le nombre de postes pour ce groupe a été le troisième le plus élevé jamais enregistré. Chez les femmes âgées de 25 ans et plus, le taux de chômage a reculé de 0,4 point de pourcentage, atteignant 9,2 %. Cette tendance à la baisse du taux de chômage s'est poursuivie au cours des trois dernières années. La taille de la population active et le niveau d'emploi ont tous deux chuté par rapport aux sommets enregistrés en 2013, bien qu'ils demeurent historiquement élevés. La taille de la population active a diminué légèrement plus rapidement que l'emploi. L'emploi à temps partiel pour ce groupe a atteint le niveau record enregistré en 2013, tandis que l'emploi à temps plein a perdu postes.

5 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Édition annuelle 2014 Page 5 Taux de chômage annuel selon l'âge et le sexe, Terre-Neuve-et-Labrador Estimations annuelles de la population active à à 2013 % % % (points de %) (points de %) Total 11,9 11,6 12,3 0,3-0,7 25 ans et plus 11,3 10,9 11,3 0,4-0,4 Hommes - 25 ans et plus 13,2 12,0 12,5 1,2-0,5 Femmes - 25 ans et plus 9,2 9,6 10,0-0,4-0,4 15 à 24 ans 16,3 16,3 18,7 0,0-2,4 Hommes - 15 à 24 ans 20,1 18,4 21,4 1,7-3,0 Femmes - 15 à 24 ans 12,5 14,2 15,8-1,7-1,6 Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM EMPLOI PAR INDUSTRIE En 2014, le secteur de la production des biens a subi la perte de emplois, soit 1,8 % dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador. La plupart de ces pertes ont eu lieu dans le secteur de la fabrication. Plus précisément, le secteur de la fabrication de biens non durables a enregistré des pertes de emplois, tandis que celui de la fabrication de biens durables a augmenté de 500 emplois et atteint un nouveau sommet. Ces dernières années, d'importants projets dans l'industrie du pétrole et du gaz, des mines et de l'hydroélectricité ont contribué à une progression de la fabrication des biens durables. Le secteur de la construction a connu une perte de 200 emplois par rapport au niveau record atteint en Tout comme pour le secteur de la fabrication de biens durables, les grands projets ont été un facteur clé de l'augmentation de ces niveaux d'emploi dans cette industrie. Bien que l'emploi dans les secteurs de la foresterie, la pêche, des mines, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz n'ait affiché que peu de changements depuis 2013, il est intéressant de constater que les secteurs des mines, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz ont atteint un nouveau sommet pour ce qui est de l emploi en 2014, alors que le reste de l'industrie a chuté. Dans le secteur des services, l'emploi s'est réduit de postes, soit 1,7 %. Malgré les pertes, ces niveaux d'emploi étaient les troisièmes plus importants jamais enregistrés. Les résultats étaient variables dans l'ensemble du secteur. Le nombre d'emplois dans le secteur du commerce a progressé de postes pour atteindre un nouveau sommet. Les secteurs de la finance, des assurances, de l'immobilier et de la location ont poursuivi leur lente croissance, atteignant également de nouveaux niveaux records en Le secteur de l'hébergement et des services de restauration est demeuré stationnaire par rapport à l'année précédente, puisqu'il s'est maintenu à un niveau très proche du sommet atteint en Les taux d'emploi élevés dans ces industries peuvent être attribuables aux taux d'emploi élevés et à la croissance soutenue des salaires dans la province. Le nombre d'emplois dans le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques a enregistré une hausse de postes pour atteindre un nouveau sommet. Les activités liées à d'importants projets et la solidité de l'économie ont été les principaux moteurs de l'emploi dans cette industrie. L'emploi dans le secteur public a affiché un déclin notable en Le secteur des administrations publiques a poursuivi sa chute observée ces dernières années, perdant postes en Dans le secteur des soins de

6 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Édition annuelle 2014 Page 6 santé et de l'assistance sociale, on a constaté la perte de postes depuis le niveau record atteint en 2013, tandis que le secteur des services d'enseignement a perdu 500 postes. Dans le secteur privé, l'emploi a enregistré un gain de postes et atteint un nouveau sommet en 2014, cette progression n'a toutefois pas compensé les pertes d'emplois dans le secteur public. Données annuelles sur la population active, par industrie, Terre-Neuve-et-Labrador Emploi (000) à à 2013 Nombre % Nombre % Emploi total, toutes les industries 238,6 242,7 240,8-4,1-1,7 1,9 0,8 Secteur de la production des biens 54,7 55,7 53,6-1,0-1,8 2,1 3,9 Agriculture 1,3 1,2 1,7 0,1 8,3-0,5-29,4 Foresterie, pêche, mines, exploitation en carrière, extraction de pétrole et de gaz 17,6 17,4 16,6 0,2 1,1 0,8 4,8 Services publics 2,6 2,7 2,6-0,1-3,7 0,1 3,8 Construction 22,6 22,8 20,5-0,2-0,9 2,3 11,2 Fabrication 10,6 11,7 12,1-1,1-9,4-0,4-3,3 Secteur des services 183,9 187,0 187,2-3,1-1,7-0,2-0,1 Commerce 39,4 37,8 37,9 1,6 4,2-0,1-0,3 Transport et entreposage 11,7 11,2 11,4 0,5 4,5-0,2-1,8 Finance, assurances, immobilier et location 8,6 8,4 8,4 0,2 2,4 0,0 0,0 Services professionnels, scientifiques et techniques Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien 10,6 9,4 10,1 1,2 12,8-0,7-6,9 6,4 6,5 6,9-0,1-1,5-0,4-5,8 Services d'enseignement 17,6 18,1 18,6-0,5-2,8-0,5-2,7 Soins de santé et assistance sociale 37,5 39,4 39,1-1,9-4,8 0,3 0,8 Information, culture et loisirs 7,5 7,0 7,2 0,5 7,1-0,2-2,8 Hébergement et services de 15,1 15,1 15,0 0,0 0,0 0,1 0,7 restauration Autres services 12,0 14,7 13,8-2,7-18,4 0,9 6,5 Administrations publiques 17,5 19,3 18,8-1,8-9,3 0,5 2,7 Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements. Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM ANALYSE RÉGIONALE Dans la région économique de l'avalon Peninsula, le nombre d'emplois a diminué de 700 postes en La région a enregistré une lente chute par rapport au sommet qu'elle avait atteint en L'emploi a reculé plus rapidement que la taille de la population active, ce qui a entraîné une augmentation de 0,3 point de pourcentage du taux de chômage qui s'est établi à 8,2 %. Malgré cette progression, le taux de chômage est le deuxième plus faible enregistré pour cette région économique. Les pertes d'emplois à temps plein ont éclipsé les gains d'emplois à temps partiel. Les pertes d'emplois ont été surtout observées dans le secteur de la production des biens, alors que le secteur des services a affiché des

7 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Édition annuelle 2014 Page 7 gains. L'industrie de la construction a connu une légère augmentation pour atteindre un nouveau niveau record, tandis que l'on a enregistré des pertes substantielles dans les industries des forêts, des pêches, des mines, de l'exploitation des carrières, du pétrole et du gaz, ainsi que dans celle de la fabrication. Un certain nombre d'industries du secteur des services ont cumulé à de nouveaux sommets en Parmi celles-ci, l'industrie du commerce, de l'hébergement et des services de restauration, et des services professionnels, scientifiques et techniques. Le secteur des administrations publiques et des services d'enseignement ont tous deux connu des pertes significatives. Données annuelles sur la population active, par région économique, Terre-Neuve-et-Labrador Emploi (000) à à 2013 Nombre % Nombre % Terre-Neuve-et-Labrador 238,6 242,7 240,8-4,1-1,7 1,9 0,8 Régions économiques Avalon Peninsula 140,1 140,8 141,5-0,7-0,5-0,7-0,5 Côte-sud-Burin Peninsula et Notre Dame-Central Bonavista Bay 54,1 57,4 55,9-3,3-5,7 1,5 2,7 Côte-ouest-Northern Peninsula- Labrador 44,4 44,4 43,4 0,0 0,0 1,0 2,3 Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements. Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada Tableau CANSIM Dans la région économique de la Côte-Sud-Péninsule Burin et de Notre-Dame-Central-Baie de Bonavista, l'emploi a enregistré une diminution de postes en 2014, soit une chute de 5,7 %. L'emploi a reculé plus rapidement que la population active, et la plupart des pertes ont eu lieu parmi les postes à temps plein. L'emploi dans le secteur de la production des biens est demeuré stable comparé à l'année précédente. Malgré cela, le secteur des services a accusé une perte de emplois par rapport au niveau record atteint en Les pertes ont été générales dans l'ensemble du secteur, la plupart des industries ayant subi des pertes au cours de l'exercice. Le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale a perdu emplois par rapport au sommet atteint l'année précédente. Dans la région de la Côte-Ouest-Péninsule Northern-Labrador, le taux de chômage a été historiquement bas, s'établissant à 14 % en L'emploi est demeuré stable, il s'est maintenu à un niveau très élevé alors que la taille de la population active a diminué de personnes. Bien que l'emploi en général soit demeuré constant en 2014, l'emploi à temps plein a progressé de postes pour atteindre un nouveau record, tandis que l'emploi à temps partiel a subi une perte de postes équivalente. Le secteur de la production des biens a affiché des gains de 600 postes pendant que le secteur des services a perdu le même nombre de postes. Le secteur de la construction a enregistré une perte de 200 emplois par rapport au niveau record atteint en Les secteurs de la foresterie, la pêche, les mines, l'exploitation en carrière et l'extraction de pétrole et de gaz ont connu une hausse de 900 emplois, affichant ainsi une forte croissance. Dans le secteur des services, on a constaté des pertes dans les soins de santé et l'assistance sociale, l'hébergement et les services de restauration, ainsi que dans la finance, les assurances, l'immobilier et la location. Les industries ayant progressé comprennent les services d'enseignement et le commerce.

8 Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Édition annuelle 2014 Page 8 Remarque : Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d Emploi et Développement social Canada. Préparé par : la Direction de l analyse du marché du travail, Service Canada, Terre-Neuve-et-Labrador Pour de plus amples informations, veuillez contacter la Direction de l analyse du marché du travail à : Pour de l information sur l'enquête sur la population active, visitez le site Web de Statistique Canada à : Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par Emploi et Développement social Canada, 2015, tous droits réservés

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

N o 71-211-X au catalogue. Taux d absence du travail

N o 71-211-X au catalogue. Taux d absence du travail N o 71-211-X au catalogue Taux d absence du travail 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pr tte demande de renseignements au sujet de ce produit sur l ensemble des données et des services de Statistique

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international N o 81-599-X au catalogue Issue n o 008 ISSN : 1709-8661 ISBN : 978-1-100-98615-9 Feuillet d information Indicateurs de l éducation au Niveau de scolarité et emploi : le dans un contexte international

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER 2 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER Un groupe d'entreprises locales prospère apporte non seulement un avantage économique à une communauté, mais

Plus en détail

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS 2012 Indice BDC de la nouvelle activité entrepreneuriale PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS Résumé --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN P E R S P E C T I V E STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 Aucun élément du contenu du présent document ne peut être utilisé,

Plus en détail

Prise de conscience. Niveau élevé de prise de conscience de la controverse du Sénat MÉTHODOLOGIE. Pas entendu. Indécis 1% parler. Entendu.

Prise de conscience. Niveau élevé de prise de conscience de la controverse du Sénat MÉTHODOLOGIE. Pas entendu. Indécis 1% parler. Entendu. Prise de conscience Niveau élevé de prise de conscience de la controverse du Sénat léchantillon exclusif à Nanos sondage en ligne. La marge derreur recensement afin dassurer un de lopinion canadienne au

Plus en détail

L Indice des prix à la consommation

L Indice des prix à la consommation N o 62-001-X au catalogue L Indice des prix à la consommation Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données et des services

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015 Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie Printemps 2015 1 Points saillants Les propriétaires canadiens ont pris ou sont disposés à prendre des mesures concrètes pour se désendetter plus

Plus en détail

FRAIS D AUTOMOBILE ET TENUE DE REGISTRES

FRAIS D AUTOMOBILE ET TENUE DE REGISTRES février 2015 TABLE DES MATIÈRES Qui devrait compléter des registres? Dépenses à documenter Frais déductibles Compléter un registre de kilométrage Frais aux fins d affaires et frais personnels Autres véhicules

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

En 1999, on dénombrait 3,6 millions de

En 1999, on dénombrait 3,6 millions de Non-syndiqués assujettis à une convention collective Ernest B. Akyeampong En 1999, on dénombrait 3,6 millions de travailleurs syndiqués au Canada. On comptait en outre plus d un quart de million d employés

Plus en détail

Des Canadiens qui ont la bougeotte

Des Canadiens qui ont la bougeotte Des Canadiens qui ont la bougeotte Aperçu de la leçon : Les élèves examinent la notion de recensement ainsi que les tendances de la migration intérieure au Canada. Niveau ciblé : 4 e année Durée : De 30

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL DE L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

EXAMEN ANNUEL DE L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE EXAMEN ANNUEL DE L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE AU CANADA 2 0 1 4 MARCHÉ DU TRAVAIL ÉCONOMIE NUMÉRIQUE TALENT TIC LE CONSEIL DES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS (CTIC) RECHERCHES PAR : LE CONSEIL

Plus en détail

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n

Re c h e r c h e e t É v a l u a t i o n Portrait d un processus d intégration D i f f i c u l t é s r e n c o n t r é e s e t r e s s o u r c e s m i s e s à p r o f i t p a r l e s n o u v e a u x a r r i v a n t s a u c o u r s d e s q u a

Plus en détail

Marché mondial de l automobile

Marché mondial de l automobile Carlos Gomes 1..73 carlos.gomes@scotiabank.com En route vers des ventes mondiales records en 1 Les marchés développés mènent le bal Les ventes mondiales de voitures ont progressé de % pendant le premier

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL SUJETS COUVERTS» L investissement immobilier en 2013» Diagnostic par classes d actifs» Perspectives à moyen terme» Enjeux 2001-12-01

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

Point de mire Pénuries de main-d œuvre dans les métiers spécialisés Les meilleures estimations?

Point de mire Pénuries de main-d œuvre dans les métiers spécialisés Les meilleures estimations? Point de mire Pénuries de main-d œuvre dans les métiers spécialisés Les meilleures estimations? Par Rock Lefebvre, Elena Simonova et Liang Wang Au sujet de CGA-Canada L Association des comptables généraux

Plus en détail

COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET LE 1 ER JUIN 2007

COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET LE 1 ER JUIN 2007 COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LE 1 ER JUIN 2007 LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET DE 20,7 MILLIONS $ POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE 2007 La Banque Laurentienne du Canada a déclaré un bénéfice

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Notes de recherche de l

Notes de recherche de l Notes de recherche de l DÉCEMBRE 2009 Portrait général des régimes complémentaires de retraite au Canada Mathieu St-Onge, Étudiant, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal décembre 2009

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU RÉSUMÉ Une étude de Tristat Resources commandée par l Institut Broadbent démontre que la majorité des

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Au début des années 1990, les emplois

Au début des années 1990, les emplois L écart salarial entre employés temporaires et permanents Diane Galarneau Au début des années 1990, les emplois atypiques travail temporaire, à temps partiel ou autonome semblaient entamer une montée inquiétante.

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING 1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING Inédit en France, MonsieurParking.com, société spécialisée dans l achat, la vente et la location de places de parking, crée le 1 er baromètre de l immobilier

Plus en détail

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires N o 91-520-X au catalogue Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires 2009 à 2036 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

Étude : Épargne nationale au Canada et aux États-Unis, 1926 à 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le jeudi 26 juin 2014

Étude : Épargne nationale au Canada et aux États-Unis, 1926 à 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le jeudi 26 juin 2014 Étude : Épargne nationale au Canada et aux États-Unis, 1926 à 11 Diffusé à 8 h 3, heure de l'est dans Le Quotidien, le jeudi 26 juin 14 Le taux d'épargne s'entend du rapport entre l'épargne brute et le

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

Accès aux microdonnées pour les Canadiens Programme international en gestion d organismes statistiques (PIGOS)

Accès aux microdonnées pour les Canadiens Programme international en gestion d organismes statistiques (PIGOS) Accès aux microdonnées pour les Canadiens Programme international en gestion d organismes statistiques (PIGOS) David Price, Chef Division de l accès aux microdonnées Traitement des données Données d enquête

Plus en détail

Partie II Assurance invalidité de longue durée

Partie II Assurance invalidité de longue durée Partie II Assurance invalidité de longue durée 1. Admissibilité et date d entrée en vigueur de la garantie D'une façon générale, les employés à plein temps ou à temps partiel (c.-à-d. affectés à un poste

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Date de diffusion publique : lundi 15 décembre 2008, 6h00 heure normale de l Est

Date de diffusion publique : lundi 15 décembre 2008, 6h00 heure normale de l Est Suite à la récente crise constitutionnelle, un nouveau sondage démontre que les Canadiens manquent de connaissances élémentaires sur le système parlementaire canadien La moitié des Canadiens (51%) croient

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

Coup d œil sur les inégalités de revenus au

Coup d œil sur les inégalités de revenus au Coup d œil sur les inégalités de revenus au Québec L expression «nous les 99 %», qui avait servi de cri de ralliement des mouvements Occupy, résume les préoccupations que soulève la tendance mondiale à

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête unifiée auprès des entreprises annuelle Enquête de 2012 sur les industries de services : location et location à bail de machines et matériel d usage commercial et industriel If you prefer to receive

Plus en détail

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES 2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES ISBN : 9780994044488 Remerciements Le RDÉE Canada tient à remercier chaleureusement

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

S@voir.stat. Points saillants

S@voir.stat. Points saillants SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Bulletin S@voir.stat Mars 2014 Volume 14, numéro 2 Prochain bulletin S@voir.stat Le prochain numéro du bulletin portera sur les dépenses

Plus en détail

CCSP EN UN COUP D OEIL. Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif

CCSP EN UN COUP D OEIL. Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif Mars 2014 Chapitre SP 4250 Présentation des entités

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 2 novembre 2011 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 0,97 $ attribuable aux résultats en assurance

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Contribution économique du secteur culturel aux économies provinciales du Canada

Contribution économique du secteur culturel aux économies provinciales du Canada N o 81-595-MIF au catalogue N o 037 ISSN: 1711-8328 ISBN: 0-662-71043-6 Documents de recherche Culture, tourisme et Centre de la statistique de l éducation Contribution économique du secteur culturel aux

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité (Lancement 2015.1)

Sage 50 Comptabilité (Lancement 2015.1) Sage 50 Comptabilité (Lancement 2015.1) Décembre 2014 Table des matières Sage 50 Comptabilité Édition canadienne (Lancement 2015.1) 1 Sage 50 Comptabilité Lancement 2015.1 1 Quoi de neuf et améliorations

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

PERSPECTIVES SECTORIELLES 2013-2015 NOUVEAU-BRUNSWICK

PERSPECTIVES SECTORIELLES 2013-2015 NOUVEAU-BRUNSWICK PERSPECTIVES SECTORIELLES 2013-2015 NOUVEAU-BRUNSWICK Hiver 2014 P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 2 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 2 LISTE DES TABLEAUX... 2 À PROPOS DE PERSPECTIVES SECTORIELLES...

Plus en détail

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades Notes explicatives 1 Centre de la statistique de l'éducation le 1 septembre,2005 Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

Investissement en capital dans la transformation alimentaire canadienne

Investissement en capital dans la transformation alimentaire canadienne PROGRAMME DE RECHERCHE SUR LE SECTEUR DE LA TRANSFORMATION ALIMENTAIRE PROGRAMME DE RECHERCHE DE LA TRANSFORMATION ALIMENTAIRE / PROJET 6A PROJET 6a : CONNAISSANCES EN MATIÈRE D INNOVATION Investissement

Plus en détail

Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins. Année 2012

Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins. Année 2012 Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins Année 2012 Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins Année 2012 Le document Portrait des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins Année 2012

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE L'assurance sociale couvre les pensions suivantes : -

Plus en détail

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires

L investissement d une vie? Les avantages à long terme sur le marché du travail associés aux études postsecondaires N o 11F0019M au catalogue N o 359 ISSN 1205-9161 ISBN 978-0-660-21811-3 Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche L investissement d une vie? Les avantages à long

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

LE NIVEAU ÉLEVÉ DE LA DETTE à la consommation

LE NIVEAU ÉLEVÉ DE LA DETTE à la consommation Wendy Pyper Prendre du retard dans ses paiements LE NIVEAU ÉLEVÉ DE LA DETTE à la consommation au Canada a suscité un certain nombre de préoccupations. En octobre 2001, quelque 44 millions de cartes de

Plus en détail

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année RÉGIME DE RETRAITE À L INTENTION DU GROUPE MANOEUVRES, HOMMES DE MÉTIER ET DE SERVICES DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK Rapport de l administrateur pour l année 2006 Décembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t. T r i b u n a l a d m i n i s t r a t i v f e d e r a l

B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t. T r i b u n a l a d m i n i s t r a t i v f e d e r a l B u n d e s g e r i c h t B u n d e s s t r a f g e r i c h t B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t B u n d e s p a t e n t g e r i c h t T r i b u n a l f é d é r a l T r i b u n a l p é n a

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ. Mai 2015

BULLETIN DE FISCALITÉ. Mai 2015 BULLETIN DE FISCALITÉ Mai 2015 OPTIONS D'ACHAT D'ACTIONS ACCORDÉES À DES EMPLOYÉS GAINS ET PERTES DE CHANGE CRÉDITS D'IMPÔT POUR AIDANTS FAMILIAUX ET PERSONNES À CHARGE AYANT UNE DÉFICIENCE LE VERSEMENT

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle)

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle) Solutions de protection Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat (valeur résiduelle) Table des matières Description du produit 4 Renseignements généraux 6 Identification et renseignements

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

Observation statistique

Observation statistique 2. APERÇU DES RÉSULTATS DU RENDEMENT Observation statistique s. Les résultats présentés dans ce rapport sont fondés sur des échantillons. Des échantillons distincts ont été sélectionnés pour chaque instance

Plus en détail

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS 1. Dans les présentes Règles à moins que le contexte ne s'y oppose, le terme : «activités manipulatrices et trompeuses» désigne la saisie d un ordre ou l exécution d une

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 5 Retirer des fonds d un régime immobilisé Les fonds de pension constituent une source importante de revenu

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec Édition 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s

Plus en détail

2.1.4. L'équilibre général des échanges

2.1.4. L'équilibre général des échanges 2.1.4. L'équilibre général des échanges La prise en compte des offres et des demandes de l'ensemble des pays participants au commerce mondial permet la détermination des prix mondiaux. L'existence d'un

Plus en détail

Guide de l Enquête sur la population active

Guide de l Enquête sur la population active N o au catalogue 71-543-GIF Guide de l Enquête sur la population active Révisé février 2001 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail