ANNEXE 1. 1 La mission du FNR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE 1. 1 La mission du FNR"

Transcription

1 Extraits du Contrat de Performance

2 ANNEXE 1 1 La mission du FNR Dans le cadre des missions décrites dans la loi modifiée du 31 mai 1999 portant création d'un fonds national de la recherche dans le secteur public et des activités couvertes par la présente convention, le Fonds national de la recherche continuera à œuvrer à maximiser l impact de ses actions. A cette fin, le Fonds poursuivra ses activités relatives à son rôle principal de bailleur de fonds afin de contribuer au développement de la recherche publique en mettant un accent particulier sur la qualité des activités de recherche. En outre, le Fonds explorera les possibilités d un renforcement du potentiel de la valorisation socio-économique des activités de la recherche publique, conformément à la politique gouvernementale. Toutes les activités et efforts déployés par le Fonds national de la recherche visent à la mise en œuvre des trois objectifs suivants, tout en s engageant dans un processus continu d amélioration de l efficacité de son fonctionnement : Objectif stratégique 1 (OS 1): Objectif stratégique 2 (): Objectif stratégique 3 (OS 3): Soutenir les chercheurs afin d améliorer la qualité scientifique et l excellence dans les domaines de pertinence socio-économique. Contribuer au développement de l environnement de la recherche afin de renforcer la compétitivité internationale des institutions de recherche publiques et l impact de leurs activités en visant en particulier le développement des ressources humaines tant en termes de volume que de qualité ainsi que la valorisation des résultats de recherche. Promouvoir la culture scientifique, notamment auprès du grand public et des jeunes. Par le biais des actions prioritaires, le Fonds mettra en œuvre son rôle de bailleur de fonds en vue d avoir un effet durable sur le développement de la recherche dans le secteur public, développement en termes de structure, de volume, de qualité et de potentiel d impact socio-économique. Le FNR veillera en outre à une coordination efficace entre ses activités et les activités des autres acteurs du secteur de la recherche public et à la promotion des activités de recherche au niveau national et international. 7

3 À côté du rôle principal de bailleur de fonds, le Fonds pourra assumer un rôle de conseiller informé du Gouvernement et, le cas échéant, du Comité supérieur de Recherche et d Innovation, en matière de recherche, en accord avec les missions décrites dans la loi modifiée du 31 mai 1999 portant création d un fonds national de la recherche. Dans ses avis et conseils, le Fonds se basera sur les expériences et conclusions qu il a su tirer de ses propres activités. 2.1 Stratégie du FNR à moyen terme De façon générale, le Fonds national de la recherche contribue par ses actions prioritaires au développement du système national de la recherche publique en soutenant les institutions de recherche publiques dans l exécution de leurs missions et objectifs respectifs. Les objectifs stratégiques OS1 et OS2 sont notamment adressés par les programmes pluriannuels CORE, PEARL, ATTRACT et INTER 1. Ces programmes visent avant tout le développement et la consolidation de la qualité scientifique de la recherche publique. Ce but principal des instruments cités pourra être complété par des programmes visant à augmenter le potentiel d impact socio-économique des activités de recherche proposées. Le programme des aides à la formation-recherche (AFR) ainsi que les mesures d accompagnement (AM) visent notamment l objectif stratégique OS2 et ont pour but principal le développement des compétences des chercheurs en formation. L objectif stratégique OS3 sera couvert par les activités de promotion de la culture scientifique du FNR en coopération avec d autres acteurs ainsi que par la mesure d accompagnement AM1. La mise en œuvre de la présente convention s inscrit dans un esprit de continuité et de stabilité des actions prioritaires, permettant d une part une prévisibilité pour les acteurs concernés et d autre part la consolidation du système national de la recherche publique. Dans le souci d efficacité et d efficience, le FNR analysera continuellement ses instruments et veille à leur adéquation vis-à-vis des objectifs stratégiques énoncés ci-dessus. En ligne avec le programme gouvernemental et avec l objectif stratégique 2, le FNR mettra un accent particulier sur la valorisation socio-économique des résultats de recherche au niveau de toutes ses actions prioritaires. Le FNR analysera l opportunité de la mise en place d un programme spécifique pour promouvoir la valorisation économique, en concertation avec les acteurs concernés. Dans un souci de maximiser l impact des activités de la recherche publique par le développement d une masse critique dans certains secteurs d importance économique, le FNR tâchera de coordonner au mieux les moyens mis à disposition à travers ses actions prioritaires avec les moyens mis à disposition par d autres acteurs. Dans le cadre de sa stratégie d internationalisation, le FNR promouvra des collaborations durables entre les institutions de recherche nationales et des institutions de recherche de haut niveau international, par le biais d un soutien financier adapté. 1 Les différents instruments de financement du FNR sont détaillés en annexe 3. 8

4 Par ailleurs, le FNR contribuera au développement d une approche coordonnée pour réaliser une formation adéquate des (jeunes) chercheurs avec tous les acteurs concernés et en ligne avec la Charte européenne du chercheur ainsi que le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs. Le FNR continuera à veiller sur le respect de l intégrité de la recherche dans les activités de recherche financées à travers ses actions prioritaires. 2 Cadre financier Sur base de son expérience de mise en œuvre d actions prioritaires de financement de recherche, le FNR veillera à optimiser son planning financier en vue de réduire la divergence entre les dépenses prévues, les engagements et les versements dans le cadre du financement d activités de recherche. Le Fonds continuera en outre à appliquer le modèle de calcul des coûts intégraux tel que mis en œuvre par les centres de recherche publics et le CEPS pour les projets de recherche financés et démarrés après le 1 er mai Les actions prioritaires énumérées ci-avant et déjà en cours ou prévues sont décrites en annexe de la présente convention. Dans le déploiement des actions prioritaires, le FNR est autorisé à prendre des engagements dépassant la date de cessation des effets de la présente convention. Ces engagements seront couverts par le(s) prochain(s) contrat(s) de performance. 3 Performance: objectifs, indicateurs Le chapitre présent et l Annexe 3 fixent le rôle et les objectifs de prestation, dérivés des missions spécifiées dans la loi modifiée du 31 mai 1999, que le FNR s engage à réaliser au cours de la période de subventionnement 2011 à 2013 avec les moyens alloués par le Gouvernement, et définit les indicateurs servant à mesurer le degré d accomplissement des objectifs. Impact socio-économique des actions prioritaires du FNR Afin d encourager la valorisation des résultats de recherche le FNR étudiera l opportunité de la création d un programme spécifique. L objectif primaire de ce programme sera la réalisation d études de «proof-of-concept» sur base de résultats scientifiques confirmés afin de valider le potentiel d exploitation à un niveau de compétitivité internationale. Dans un souci de développer davantage la masse critique, le FNR entreprendra en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés, une identification de niches potentielles en se basant sur les atouts et les compétences scientifiques existantes. Le financement des activités se fera par les instruments nationaux en place. 9

5 Fonctionnement : Transparence, efficacité et efficience Le FNR maintiendra pour tous les programmes pluriannuels un système d évaluation scientifique ex-ante performant par des experts indépendants et internationaux (peer-reviewing) selon les meilleures pratiques identifiées au niveau international. Le FNR veillera à communiquer de façon adéquate les modalités de ses actions prioritaires et des processus de sélection dans un souci de transparence. Le FNR veillera à garder les délais entre soumission d une proposition et communication des résultats à un niveau bas tout en assurant un processus de qualité adéquat. En particulier, ces délais pour les mesures d accompagnement seront inférieurs à : o 1 semaine pour les mesures AM2a, AM2b et AM4 o 6 semaines pour les mesures AM1, AM2c et AM3 Le FNR analysera continuellement ses procédures et processus dans un souci d efficience du fonctionnement. Le FNR établira un monitoring efficace des résultats de projets financés afin de collecter toutes les données sensibles au mesurage de l impact des actions prioritaires du FNR. Le FNR développera les moyens nécessaires pour permettre un suivi des bénéficiaires AFR au-delà du financement du FNR. Coopération internationale Le FNR développera jusqu en fin 2011 une stratégie cohérente pour soutenir de manière efficace la coopération internationale durable des acteurs nationaux avec les institutions de recherche étrangers de renommée mondiale. Cette stratégie couvrira notamment : 10

6 o une vision pour de nouvelles coopérations bilatérales (p.ex. France, États- Unis, Finlande, Pays-Bas, Autriche), o une analyse des opportunités et de la valeur ajoutée pour le secteur de la recherche public dans le cadre des initiatives de la programmation conjointe et o une approche cohérente pour la participation aux ERA-Net et ERA-NET+ sur base de critères d efficacité et de valeur ajoutée pour la recherche publique nationale. Par ailleurs, le FNR soumettra en 2011 dans le programme «People» de la Commission européenne une proposition pour un co-financement des AFR Post- Doc, ainsi qu en 2012 proposition pour un co-financement de la mesure d accompagnement Mobilité. Afin de pouvoir garantir une coordination efficace et intelligente entre les programmes nationaux du Fonds et les programmes internationaux et dans l optique du développement de ses propres programmes, le FNR participera dans le cadre du 7 e PCRD notamment aux comités de programmes suivants, selon les modalités définies dans le modus operandi de la participation aux comités de programme,qui sera reprécisé en Outre la représentation nationale dans les comités de programme, le FNR assurera, en étroite collaboration avec Luxinnovation, la fonction de point de contact national pour le programme Mobilité. Dans le même ordre d idées, le Fonds assurera la coordination nationale de COST (Coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique), dont il assurera la promotion auprès des acteurs nationaux e.a. par le biais d une conférence organisée au niveau national au cours de la période 2011 à Le FNR étudiera l opportunité de l organisation d une ou de plusieurs conférences scientifiques régulières permettant d accroître la visibilité internationale des activités de recherche nationales. Le FNR continuera à participer à un certain nombre d organisations internationales, dont ESF, ERCIM, EUROHORCS, European Network on Research Careers, Annual meeting of the advisory councils, ICSU, etc. promouvant ainsi la visibilité de la recherche luxembourgeoise au niveau international. En général, le FNR contribuera activement et conjointement avec ses homologues internationaux aux discussions autour d une politique de R&D européenne et internationale. Promouvoir en général la coordination efficace des actions de RDI En concertation et en collaboration avec le ministère de la recherche et de l enseignement supérieur, le FNR analysera sur base des expériences avec la mise en œuvre du programme CORE certaines priorités nationales en vue d une adaptation éventuelle de l orientation de ces priorités au contexte scientifique actuel et aux 11

7 besoins des acteurs afin de contribuer à la compétitivité internationale du secteur public de la recherche. Dans le but d établir une cartographie nationale des activités de recherche, le ministère, Luxinnovation et le FNR joindront leurs efforts pour collecter les données disponibles sur l environnement de recherche luxembourgeois dans le secteur public et étudieront les moyens de collecter des données au-delà. En particulier, le FNR développera jusqu en fin 2011 un système informatique de bibliométrie (de type CONVERIS) au niveau national. Cette approche devrait en outre permettre de juger de l impact de l intervention du FNR. Valeur ajoutée et impact des activités du Fonds national de la Recherche Dans un souci d impacter positivement le système national de la recherche publique, le FNR élaborera (en étroite collaboration avec le MESR) un certain nombre d indicateurs dits d impact permettant de décrire la valeur ajoutée des interventions du Fonds. Le FNR contribuera activement à la réalisation de l étude d impact du FNR que le MESR prévoit de faire réaliser en Les indicateurs montrés dans les tableaux suivants sont regroupés en trois catégories : 1. Gestion interne 2. Résultats directs Ces indicateurs mesurent la performance du FNR sous des aspects qui sont directement sous contrôle du FNR. 3. Résultats indirects Ces indicateurs mesurent les résultats des activités financées par le FNR et qui ne sont donc pas sous contrôle direct du FNR. 12

8 Gestion interne Objectif Indicateur Performance envisagée OS1 & GI 1 : Réalisation d études d impact Sondage téléphonique national au sujet de la perception publique des sciences et de la recherche en 2011 et en 2013 (en collaboration M OS GI 2 : Réduction de la divergence entre engagements réalisés et engagements prévus pour chaque action prioritaire GI3 : Mise en œuvre d un système de suivi des boursiers AFR au-delà de la fin du soutien financier du FNR GI 4 : Délai entre soumission des propositions complètes et communication des résultats de la sélection dans le cadre des programmes CORE et ATTRACT GI 5 : Délai entre la communication des résultats de la sélection et début du projet dans le cadre du programmecore GI 6 : Délai entre la clôture d appel AFR et communication des résultats de sélection avec Eurobaromètre) Divergence du cumul des engagements réalisés et du cumul des engagements prévus relative au cumul des engagements prévus inférieure à 20%, sans pour autant modifier le processus de sélection Première version du système en place et fonctionnelle au premier semestre 2012 Délai inférieur à 5 mois Délai inférieur à 6 mois Délai inférieur à 4 mois pour Post Doc 2 mois pour PhD 13

9 Résultats directs Objectif Indicateur Performance envisagée OS 3 Augmenter jusqu en 2013 (sur base de résultats à obtenir par sondage national en 2011) le pourcentage de personnes qui connaissent L indicateur est en croissance de 10% (2013 par rapport à 2011) - le Science Festival - la Researchers Night - Mr Science Outil de mesure : Sondage téléphonique national au sujet de la perception publique des sciences et de la recherche en 2011 et en 2013 RD 4 : Recettes du 7 e programmecadre européen PEOPLE: COFUND AFR: AM mobility: ERA-Net+: L indicateur est supérieur à 0.85 Résultats indirects Objectif Indicateur Performance envisagée OS 1 RI1 : L indicateur bibliométrique JCSm/FCSm 2 sera mesuré avec le et en croissance annuelle. système CONVERIS. Cet indicateur sera mesuré pour les publications issues de projets financés par le FNR RI2 : Taux des boursiers AFR qui en 3 ans : 15% reçoivent leur degré doctoral en moins de 4 ans : 65% OS1 RI3 : Nombre de mesures AM2c 2011 : 10 Mobilité «out» accordées par 2012 : 15 année 2013 : 20 OS3 RI4 : Nombre de mesures AM1 avec participation active d écoles et de lycées accordées par année 2011 : : : L indicateur JCSm/FCSm mesure l impact des journaux dans lesquels les publications co-financées par le FNR apparaissent en comparaison avec la moyenne mondiale pour un domaine spécifique. Cet indicateur est normalisé : Pour JCSm/FCSm > 1.2, l impact de l ensemble des publications est considéré «haut» Pour JCSm/FCSm = 1.0, l impact de l ensemble des publications est considéré «moyen» Pour JCSm/FCSm < 0.8, l impact de l ensemble des publications est considéré «bas» 3 Pour 2000 à 2004, JCSm/FCSm = 0.71 pour l Université du Luxembourg et les 4 centres de recherche publics (y inclus les institutions prédécesseurs). 14

Présentation du programme «Personnes» présentation programme People - réseau NOE - 25 mai 2009

Présentation du programme «Personnes» présentation programme People - réseau NOE - 25 mai 2009 7 ème PCRD : Présentation du programme «Personnes» présentation programme People - réseau NOE - 25 mai 2009 La notion de programme-cadre Instrument communautaire de pilotage de la recherche Intègre les

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Appel à candidatures. Experts individuels en Monitoring / Suivi-évaluation

Appel à candidatures. Experts individuels en Monitoring / Suivi-évaluation Appel à candidatures auprès d Experts individuels en Monitoring / Suivi-évaluation en vue d un Appui à l actualisation du système de monitoring et à la formation des équipes de Lux-Development A. Contexte

Plus en détail

Consolidation du budget l Etat répercussions sur le secteur communal. Prise de position du SYVICOL

Consolidation du budget l Etat répercussions sur le secteur communal. Prise de position du SYVICOL mc14 036 Consolidation du budget l Etat répercussions sur le secteur communal Prise de position du SYVICOL Suite à la réunion du Conseil supérieur des finances communales du 20 mai 2014, le SYVICOL souhaite

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Initiative «Digital Lëtzebuerg» Pour la définition, l élaboration et la mise en œuvre d une stratégie numérique globale pour le Luxembourg 1.

Plus en détail

Séance d information Appel ERA-NET Cofund ENSCC Smart Cities and Communities

Séance d information Appel ERA-NET Cofund ENSCC Smart Cities and Communities Séance d information Appel ERA-NET Cofund ENSCC Smart Cities and Communities Fabrice Quertain, Attaché fabrice.quertain@spw.wallonie.be Direction des Programmes fédéraux et internationaux Mont-Saint-Guibert

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Les GU comme outil pour améliorer l accessibilité et la qualité des services. Alternative aux services publics existants?

Les GU comme outil pour améliorer l accessibilité et la qualité des services. Alternative aux services publics existants? Rôle d avant-garde ou lieu d expérimentation avant réforme des services? Alternative aux services publics existants? Modification profonde et durable de l offre de services publics et/ou de la relation

Plus en détail

An EU COFUND project 2014 2018

An EU COFUND project 2014 2018 An EU COFUND project 2014 2018 Part of the Marie Curie programme Contributing to their TRAINING Encouraging their MOBILITY To support people who chose research as professional CAREER WHRI-ACADEMY is a

Plus en détail

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP)

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP) Strategié de renforcement du potentiel de recherche dans les pays en développement via l octroi de bourses pour la formation à la recherche et pour la réintégration Bourses de Formation à la Recherche

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

QUESTIONS FREQUENTES SUR LA SRI SI (Stratégie de Recherche et d Innovation pour une Spécialisation Intelligente)

QUESTIONS FREQUENTES SUR LA SRI SI (Stratégie de Recherche et d Innovation pour une Spécialisation Intelligente) QUESTIONS FREQUENTES SUR LA SRI SI (Stratégie de Recherche et d Innovation pour une Spécialisation Intelligente) D après «FAQs on RIS3» - Traduction Frédéric Pinna (ARITT Centre) L approche SRI SI 1. Comment

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

OBSERVATIONS INTRODUCTION

OBSERVATIONS INTRODUCTION Comité d experts gouvernementaux d UNIDROIT sur l applicabilité des clauses de compensation avec déchéance du terme Deuxième session FR UNIDROIT 2013 C.E.G/Netting/2/W.P. 5 Original: anglais Rome, 4-8

Plus en détail

1. Contexte. 2. Dresser le bilan : expériences et nouveaux développements

1. Contexte. 2. Dresser le bilan : expériences et nouveaux développements Renforcer la redevabilité mutuelle pour améliorer l efficacité et les résultats en matière de développement pour la santé : accords conclus à Nairobi par les signataires du IHP+ sur la future approche

Plus en détail

Les cotutelles internationales de thèse

Les cotutelles internationales de thèse Les cotutelles internationales de thèse Période de travail et de création, le Doctorat offre une réelle expérience professionnelle au jeune chercheur. Le doctorant est formé pour la recherche et par la

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie.

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie. Jeunes demandeurs d asile tchétchènes jouant au centre d accueil de BialaPodlaska(Pologne). Albanie France Monaco Saint-Marin Allemagne Grèce Norvège Saint-Siège Andorre Hongrie Pays-Bas Slovaquie Autriche

Plus en détail

Note d information: (décembre 2013)

Note d information: (décembre 2013) Cercle de Coopération des ONG de développement du Luxembourg a.s.b.l. 13, av. Gaston Diderich L 1420 Luxembourg Pour un monde solidaire et responsable Tél : +352 26 02 09 11 Fax : +352 26 02 09 26 www.cercle.lu

Plus en détail

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO = = = = = = = Unité Progrès Justice Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement Recommandations de la Première Session du CPI 5 6 Novembre 2009 0 SYNTHESE

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Comment monter un projet et rédiger une proposition compétitive?

Comment monter un projet et rédiger une proposition compétitive? Comment monter un projet et rédiger une proposition compétitive? PCN Science dans la société PCN Science dans la société Mars 2007 Coralie Bajas/ Nicolas Bellego Mission Europe Bretagne 1 Architecture

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS (Learning Management System) DU CENTRE DE FORMATION POUR LE DEVELOPPEMENT CFD/MADAGASCAR

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Horizon 2020 REA. Guide des financements. le nouveau programme cadre européen 2014-2020 pour la recherche et l innovation. Recherche & Innovation

Horizon 2020 REA. Guide des financements. le nouveau programme cadre européen 2014-2020 pour la recherche et l innovation. Recherche & Innovation Guide des financements Horizon 2020 le nouveau programme cadre européen 2014-2020 pour la recherche et l innovation Un document réalisé par REA Réseau Europe Alsace Recherche & Innovation Remerciements

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13.5.2015 COM(2015) 265 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 et portant avis du Conseil

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020 Page 1 Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Intitulé de l'action Guichet unique / Rédacteur Axe 1 : investir dans

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Un cadre d action commun des partenaires sociaux européens du secteur de l électricité I. Introduction

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

2 0 1 2-2 0 1 5 E N T E N T E DE P A R T E N A R I A T R É G I O N A L EN T O U R I S M E

2 0 1 2-2 0 1 5 E N T E N T E DE P A R T E N A R I A T R É G I O N A L EN T O U R I S M E R É G I O N T O U R I S T I Q U E D E S Î L E S D E L A M A D E L E I N E E N T E N T E DE P A R T E N A R I A T R É G I O N A L EN T O U R I S M E 2 0 1 2-2 0 1 5 GUIDE DU PROMOTEUR TABLES DES MATIÈRES

Plus en détail

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 A) Règles d attribution Mobilité des ETUDIANTS 1 Les bourses de mobilités octroyées à l UMONS proviennent

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques 9 Plateformes technologiques européennes sur l Energie (ETP) Industrie + Recherche Association

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

SEPA L Espace unique de paiement en euro

SEPA L Espace unique de paiement en euro SEPA L Espace unique de paiement en euro Introduction Le 28 janvier 2008 est la date officielle du lancement de l espace unique de paiement en euro («Single Euro Payment Area», SEPA). La migration vers

Plus en détail

Bureau du Projet de l ONU sur la Gouvernance (UNPOG)

Bureau du Projet de l ONU sur la Gouvernance (UNPOG) Bureau du Projet de l ONU sur la Gouvernance (UNPOG) Mine United Nations Electronic/Mobile Government Knowledge Repository (emgkr) United Nations Project Office on Governance United Nations Department

Plus en détail

Bourses Sud-Sud 2015 Pour les chercheurs et chercheuses de l'amérique latine et les Caraïbes, l'afrique et l'asie

Bourses Sud-Sud 2015 Pour les chercheurs et chercheuses de l'amérique latine et les Caraïbes, l'afrique et l'asie Swedish Coopera Soutien national Development Cooperation Bourses Sud-Sud 2015 Pour les chercheurs et chercheuses de l'amérique latine et les Caraïbes, l'afrique et l'asie «Education, politique publique

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020

Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020 Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020 Les autorités françaises ont informé la Commission européenne

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

PROJET EUROMED JUSTICE III. Droit pénal et droit pénitentiaire. Deuxième réunion du GT 3 GT 3.2

PROJET EUROMED JUSTICE III. Droit pénal et droit pénitentiaire. Deuxième réunion du GT 3 GT 3.2 Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Droit pénal et droit pénitentiaire Deuxième réunion du GT 3 GT 3.2 Groupe de travail sur le droit pénal en vue de préparer un instrument

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Projets Eurêka. i s. E u r ê k a. f r a n ç a. i a t. S e c r é t a r. Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique

Projets Eurêka. i s. E u r ê k a. f r a n ç a. i a t. S e c r é t a r. Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique S e c r é t a r i a t f r a n ç a i s Souplesse Réactivité Internationalisation Suivi personnalisé Financement E u r ê k a Projets Eurêka Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique design

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT

OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT Angèle Bilodeau, Ph.D. 1, 2 Marilène Galarneau, M.Sc. 2 Michel Fournier, M.Sc. 1 Louise Potvin, Ph.D. 2 Gilles Sénécal, Ph.D. 2, 3 Jocelyne Bernier, M.Sc.

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

ATTIRER les meilleurs collaborateurs

ATTIRER les meilleurs collaborateurs ATTIRER les meilleurs collaborateurs C est Simple & Global, Divisez par deux vos temps de recrutement! Managez l ensemble du processus de recrutement, depuis le dépôt de candidature jusqu à l intégration

Plus en détail

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 Fortis AG - Vos assurances chez votre courtier Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 1 Cette fiche d information financière décrit les modalités du produit qui sont d application

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI REUNION DU 7 FEVRIER 2014 RAPPORT N CR-14/17.030 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'innovation dans

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 224 4 novembre 2011. S o m m a i r e RÉGIME TEMPORAIRE: GARANTIE DE L ÉTAT

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 224 4 novembre 2011. S o m m a i r e RÉGIME TEMPORAIRE: GARANTIE DE L ÉTAT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3859 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 224 4 novembre 2011 S o m m a i r e RÉGIME TEMPORAIRE: GARANTIE DE

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6 DIRECTIVE 2600-035 TITRE : ADOPTION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2008-07-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 8 juillet 2008 MODIFICATION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2014-04-08-05

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Une vision pour 2020. Plan stratégique de l UNIGE Edition 2011

Une vision pour 2020. Plan stratégique de l UNIGE Edition 2011 Une vision pour 2020 Plan stratégique de l UNIGE Edition 2011 Préambule... 5 Objectifs... 8... 10...12...14...16...18...20 Mise en œuvre... 22 Préambule Jean-Dominique Vassalli recteur Anik de Ribaupierre

Plus en détail

Éditorial. des ministres

Éditorial. des ministres PROJET STRATÉGIQUE Éditorial des ministres Nous avons souhaité fin 2012 que la douane établisse un projet stratégique à horizon 2018 afin qu elle poursuive son processus d évolution... Les principaux secteurs

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Dr HIM & AGK Niamey, avril 2014 P a g e 1 Introduction La Constitution nigérienne du 25 Novembre 2010 dispose, en son article

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 Objectif Le but du programme des infrastructures communes est d offrir

Plus en détail

REFERENCES SUR LES INDICATEURS

REFERENCES SUR LES INDICATEURS L i s t e b i b l i o g r a p h i q u e REFERENCES SUR LES INDICATEURS E t u d e G C P Nathalie Wilbeaux Actualisée en Juillet 2007 Bibliographie sélective sur les «indicateurs» - Etude GCP 2003-2007-

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Haïti: des Initiatives Haïti/USA/France/Canada le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Evens EMMANUEL Université Quisqueya BP 796, Port-au-Prince, HAITI

Plus en détail

L informatique à l IN2P3 et le rôle du Chargé de Mission

L informatique à l IN2P3 et le rôle du Chargé de Mission L informatique à l IN2P3 et le rôle du Chargé de Mission Giovanni Lamanna Réunion du comité des DUs 29 avril 2013 Plan - Présentation du Charge de Mission pour l Informatique - Lettre de mission: défis

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Guide des déposants. Appel à projets générique 2015. Relatif aux «Grands Défis Sociétaux» et au «Défi de tous les savoirs»

Guide des déposants. Appel à projets générique 2015. Relatif aux «Grands Défis Sociétaux» et au «Défi de tous les savoirs» Guide des déposants Appel à projets générique 2015 Relatif aux «Grands Défis Sociétaux» et au «Défi de tous les savoirs» Date limite de soumission des pré-propositions : 16 octobre 2014 13 heures (heure

Plus en détail

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013

Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Notice de sélection pour Consultant Individuel IC-UPS/021/2013 Date: 15 Février 2013 Pays Intitulé de la mission : République Démocratique du Congo RDC Sélection d un consultant Chef d équipe pour l élaboration

Plus en détail

L Ag ence esanté en route...

L Ag ence esanté en route... L Ag ence esanté en route... Le Luxembourg souhaite se doter d un dossier électronique national d échange et de partage de données de santé, entre et pour les professionnels de santé intervenant auprès

Plus en détail

is built today Mot du Président

is built today Mot du Président Mot du Président En quelques années, CIEMS a relevé de nombreux défis, il est devenu aujourd'hui un acteur de référence en Intelligence Economique et Management Stratégique. f t re f t re is built today

Plus en détail

Réunion correspondants Europe 26 juin 2012

Réunion correspondants Europe 26 juin 2012 Réunion correspondants Europe 26 juin 2012 1 Groupe de travail fonds structurels 2 Les fonds structurels Les ressources humaines financées par les fonds structurels : une contribution au développement

Plus en détail

Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc. Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader

Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc. Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader Institut Ludwig Boltzmann de sociologie de la santé et de la médecine Avril 2001 Introduction

Plus en détail

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Les opportunités 2014/2020 des programmes INTERREG pour les acteurs du Nord Pas de Calais Les 1ères rencontres de la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Séminaire sur la Coopération Territoriale

Plus en détail

Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI

Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI F WO/IAOC/32/2 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 14 AVRIL 2014 Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI Trente-deuxième session Genève, 17 21 mars 2014 RAPPORT adopté par l Organe consultatif indépendant

Plus en détail