Rapport du comité d'experts

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport du comité d'experts"

Transcription

1 Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Maison interuniversitaire des Sciences de l Homme-Alsace (MISHA) - UMS 2552 de l' Université Marc Bloch Strasbourg 2 janvier

2 Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Maison interuniversitaire des Sciences de l Homme-Alsace (MISHA) - UMS 2552 de l' Université Marc Bloch Strasbourg 2 janvier 2008

3 Rapport du comité d'experts L'Unité de recherche : Nom de l'unité : Maison interuniversitaire des Sciences de l Homme-Alsace (MISHA) Label demandé : USR N si renouvellement : UMS 2552 Nom du directeur : Christine Maillard Université ou école principale : Université Marc Bloch Strasbourg 2 Universités partenaires : Université Robert Schuman - Strasbourg 3 Université Louis Pasteur Strasbourg 1 Université de Haute Alsace, Mulhouse Autres établissement et organismes de rattachement : CNRS Date(s) de la visite : 14 janvier

4 Membres du comité d'évaluation Président : Madame Marie-Claire Robic, directeur de recherches CNRS Experts : Monsieur Christoph Conrad, Professeur à l Université de Genève Monsieur Olivier Costa, CR CNRS, UMR SPIRIT, Bordeaux Monsieur Michel Espagne, DR CNRS (représentant également la direction du Département SHS) Expert(s) représentant des comités d évaluation des personnels (CNU, CoNRS, CSS INSERM, représentant INRA, INRIA, IRD..) : Monsieur Alain Bertho, Professeur Université Paris 8 (CNU, 20e section) Madame Annie Antoine, Professeur à l Université de Rennes 2 (CoCNRS) Observateurs Délégué scientifique de l'aeres : Madame Denise Pumain Représentant de l'université ou école, établissement principal : Monsieur Christian Civardi, Vice-Président recherche, Université Marc Bloch Représentant(s) des organismes tutelles de l'unité : Monsieur Michel Espagne (département SHS du CNRS) 4

5 Rapport du comité d'experts 1 Présentation succincte de l'unité Cinq pôles de ressources (Documentation/bibliothèque, Service informatique de recherche, Soutien à la production et à la valorisation de la recherche, Aide à la publication, Communication). Cinq équipes hébergées (EA 3424 : Institut de recherches pluridisciplinaires sur les sciences et la technologie (LP) ; UMR 7044 : Etude des civilisations de l Antiquité (UMB) ; UMR 7043 : Cultures et sociétés en Europe (UMB) ; UMR 7012 : Politique, religion, institutions et sociétés Mutations européennes (RS) ; GIS Mondes germaniques). Projets de recherche interdisciplinaire propres à la MISHA comprenant 6 axes, soit 13 programmes sélectionnés pour le quadriennal équipes partenaires (UMB, LP, RS, UHA) 2 Déroulement de l'évaluation Les membres du comité avaient pris connaissance du rapport de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l Homme, Alsace (MISHA) qui leur avait été adressé, soit 4 volumes comprenant d abord une synthèse (Dossier de demande de reconnaissance, bilan , projet soit 109 p.), un état d avancement des programmes scientifiques sur la période 2005 à 2007 et perspectives pour l année 2008 (168 p.), les programmes de recherche (305 p.) et enfin une annexe (statuts, conventions de partenariat, liste des équipes pouvant bénéficier des services de l UMS, liste des personnels de l UMS, affectation des locaux neufs de la MISHA disponibles depuis juillet 2007). Une documentation très complète donc : le comité se demande toutefois si une structure plus lisible et synthétique pouvait être développée pour ce type de rapport. La visite a débuté par la présentation par l équipe de direction de l UMS, de ses missions, de son fonctionnement, de ses perspectives, suivie d une discussion nourrie avec le comité. Puis les responsables des services ont précisé le rôle et les ambitions des pôles de ressources. Après une rapide visite de ces locaux neufs, l après midi a été consacré d abord à l audition des directeurs d équipes hébergées et de responsables des programmes interdisciplinaires de recherche soutenus par la MISHA, puis à une rencontre avec deux jeunes chercheurs élus au titre des actions «allocation de recherche» et «programme junior» de l unité. La journée s est achevée par une discussion interne au comité de visite, sans pouvoir, pour des raisons de temps, donner lieu à un nouvel échange avec la direction. Le Comité se félicite de la qualité de l accueil qui lui a été réservé, de la valeur des documents présentés par la direction de la MISHA, qui éclairaient avec bonheur le dossier papier, de la richesse des divers exposés, tous préparés avec soin, enfin de la clarté des réponses qui lui ont été données. 3 Analyse globale de l unité, de son évolution et de son positionnement local, régional et européen La MISHA apparaît comme un outil précieux, extrêmement bien équipé, bien conçu pour favoriser les rencontres entre les chercheurs en sciences humaines de différentes disciplines. A la qualité de l outil s ajoute l efficacité visible d une équipe diversifiée dont les compétences vont de la gestion générale à la publication en passant par l aide à la réponse aux appels d offres et la communication. 5

6 S agissant d un statut d unité mixte de service et d une Maison des sciences de l homme, le bilan du comité se réfère à sa mission de dynamisation de la recherche en sciences humaines et sociales et de mise en synergie des équipes, à différentes échelles de la communauté scientifique. Cette fonction est pleinement assurée par la MISHA. Elle tient sa cohérence de l association d une fonction générale de services aux équipes de recherche du site alsacien avec la gestion de programmes scientifiques interdisciplinaires (dont le principe a été adopté dès le départ), et, depuis 2007, avec l hébergement effectif de 5 unités de recherches dans des locaux neufs. Ceux-ci jouissent d une excellente situation en centre-ville à proximité des trois universités strasbourgeoises. Conçus afin de favoriser l interaction entre équipes, programmes et utilisateurs, ils sont remarquablement aménagés. Plus spécifiquement, par rapport aux fonctions des MSH telles qu elles sont envisagées par le réseau des MSH : l interdisciplinarité est bien présente dans les projets soutenus comme dans la diversité des équipes accueillies et reflète l éventail des sciences humaines et sociales comme la spécificité des disciplines présentes dans les universités de la région ; la fonction interinstitutionnelle est marquée doublement : localement par la coprésence, inégale certes, des quatre universités alsaciennes, et, sur le plan national, par l existence de partenariats avec d autres MSH (Banque de données Archéologie par exemple) ; l intégration régionale est assurée par l orientation des thématiques propres à la MISHA et par les montages de certains programmes (tel un programme associant bibliothèques et fonds d archives régionaux dans la constitution de banques de données communes) ; la visée internationale s inscrit dans des coopérations nombreuses, au sein notamment d un grand espace interrégional rhénan. La MISHA renforce donc bien le potentiel de recherche alsacien en sciences humaines et sociales et favorise dans le cadre qui est le sien la pluridisciplinarité. Elle permet de renforcer les liens entre recherche scientifique et contexte régional, et elle favorise l accès à des réseaux de recherche et de documentation nationaux et internationaux. On peut se demander toutefois si le revers de ce rôle de mise en synergie ne serait pas parfois d accentuer les effets de site au détriment des effets de réseau. 4 Analyse équipe par équipe et par projet 4.1. La MISHA comprend 5 services manifestement efficaces : Documentation/bibliothèque, Service informatique de recherche, Soutien à la production et à la valorisation de la recherche, Aide à la publication, Communication. La Bibliothèque de la MSH mettant fortement l accent sur les sciences de l Antiquité tient visiblement compte de la forte présente de l équipe d antiquisants ; ce regroupement de fonds et les espaces d exposition dévolus aux collections donnent une belle visibilité à ce domaine. Parmi les services de soutien à la recherche les plus utiles apparaissent la veille en matière d appels d offres, l assistance lors de la constitution des dossiers de réponse, la promotion des dossiers vers les appels d offres nationaux et européens, l aide à la production de bases de données... L effort de communication est également notable, avec une jeune Lettre d information, l organisation de rencontres régulières avec le grand public (les Mardis de la MISHA) et les produits réalisés pour la Journée de la science. Les projets tels le soutien à la traduction et la publication en ligne sont à encourager. Globalement, la volonté d éviter les doubles emplois induits par la coexistence dans le même lieu de structures diverses et de favoriser la mutualisation des moyens et des compétences est particulièrement affirmée comme projet général et dans chaque service en particulier La MISHA abrite principalement 3 UMR, une EA et un GIS sur les mondes germaniques. Ce sont des unités qui se sont engagées précocement pour soutenir le projet de MSH. Elles font l objet d une évaluation propre sur laquelle il n y a pas lieu de revenir. On notera toutefois qu en dépit de leur excellence, elles ne constituent qu une partie du potentiel de recherche des universités appelées à se rassembler. Certes, la MISHA soutient aussi toutes les équipes d accueil des universités concernées, mais ces équipes «partenaires» ne sont pas prioritaires par rapport aux équipes hébergées et aux programmes propres. La politique de développement de programmes interdisciplinaires engagée lors du précédent programme a été féconde car elle a favorisé l émergence d une identité propre, d interactions inédites. Les procédures de mise 6

7 en place d appels à projet (thèmes proposés par la direction en concertation avec les universités partenaires et avec le Conseil scientifique de la MISHA) et de sélection des projets (par le conseil scientifique) paraissent convaincantes. Les axes passés, qui ont notamment repris les thèmes identifiants du centre : sciences de l Antiquité, études européennes, mondes germaniques, ont permis effectivement de nouer des liens inédits entre les composantes institutionnelles et disciplinaires de la recherche alsacienne, par exemple dans l axe consacré à l histoire et l épistémologie des savoirs. Ils ont aussi permis à de jeunes équipes d émerger, et de s inscrire progressivement dans les réseaux nationaux et internationaux, comme le montre l élection de plusieurs d entre eux dans les ACI, dans les appels à projets de l ANR ou dans les programmes européens. Ceci montre bien la réussite de la combinaison de ce dispositif double de l appel à projet et du soutien à la recherche : la MISHA joue bien son rôle d incubateur Pour ce qui est du futur (cf. le projet pour le quadriennal ), la volonté de reconduire les programmes interdisciplinaires et de les aménager afin d accroître les possibilités de renouvellement des problématiques et des bénéficiaires est bienvenue. L idée de proposer des projets à 2 ans et pas seulement à 4 ans, le lancement d un appel à projets «blancs» en plus des deux lignes thématiques consacrées à l «Européanisation» et au «Pluralisme religieux» paraissent judicieux. Le nombre des projets candidats souligne l intérêt qu a suscité cet appel à projets ; mais la comparaison entre les programmes du quadriennal en cours et ceux sélectionnés pour le prochain montre que la part des unités hébergées se renforce, tandis qu une seule équipe non hébergée nouvelle est porteuse de projet. Les nouvelles ouvertures thématiques envisagées sont aussi de grand intérêt en soi et dans la perspective de l unification des universités («le fait religieux», «sciences de la nature et sciences humaines», «problématiques régionales»). De même le souhait de pouvoir inviter des chercheurs afin de contribuer au renforcement de la politique scientifique de la MISHA Les actions en direction des jeunes chercheurs : allocations de recherche, programme junior, mise à disposition de bureaux et de lieux de rencontres, sont bien présentes. 5 Analyse de la vie de l'unité Le Comité de visite a été impressionné par la qualité de la gouvernance de l unité et par la compétence de l équipe technique. Il a apprécié aussi le dynamisme d une direction qui a su mener à bien en un temps relativement court le montage de la MISHA, la construction d un bâtiment neuf et un aménagement remarquable des nouveaux locaux. 6 Conclusions La rencontre a permis de préciser la stratégie de l équipe de direction pour assumer ses fonctions de dynamisation de la recherche dans le large éventail des sciences humaines et des sciences sociales qui la concernent. Elle a montré la convergence entre des dispositifs scientifiques, des services, des engagements personnels, orientés vers la mise en synergie des forces de la recherche et vers la mutualisation des moyens. Elle a permis aussi de mesurer les responsabilités que cette équipe de direction accepte d assumer dans la perspective de la prochaine unification des trois universités strasbourgeoises. Le Comité de visite émet donc un avis très favorable sur le bilan de la MISHA et sur ses perspectives. Points forts : Les points forts de la MISHA résident dans la qualité du plateau technique et dans la valeur de l animation offerte par l équipe de direction. 7

8 Points à améliorer : Un accent plus fort pourrait être mis en direction de l ouverture internationale, au-delà de la coopération bien établie avec les universités germanophones voisines. En parallèle avec sa volonté de se situer dans le nouvel horizon universitaire, les principaux enjeux de l équipe de direction de la MISHA résident donc dans sa capacité à organiser une gouvernance qui permette aux programmes et aux équipes hébergées d évoluer, à permettre l accès à ses services à l ensemble des équipes relevant de son champ, à continuer de faire émerger les projets novateurs et à les aider à se promouvoir dans des réseaux d excellence nationaux et internationaux. Recommandations : Afin d accroître encore le rôle d animation scientifique propre à la MISHA, et dans la perspective d une prochaine fusion des universités strasbourgeoises, le Comité de visite recommande à la direction de la MISHA de prendre toutes les initiatives permettant de faire de ce centre une tribune et un lieu de rencontre pour toute la communauté scientifique. - Il serait souhaitable d organiser, en plus des Journées grand public, un lieu régulier de débat scientifique. Il serait bon que ce lieu soit ouvert non seulement à l'ensemble des chercheurs en SHS des universités alsaciennes mais encore aux autres disciplines présentes sur la place. Le choix d un directeur-adjoint relevant d une université à dominante de sciences «dures» augure bien de cette orientation. - Le Comité de visite incite la direction de la MISHA à poursuivre ses ambitions en matière de renouvellement thématique, d accueil aux doctorants et jeunes chercheurs, d accueil à des chercheurs étrangers, etc. Il l incite également à renforcer tous ses dispositifs destinés à assurer la veille scientifique, pour l unité et pour ses composantes, et à faciliter l accès aux programmes nationaux et internationaux. - Sans entrer dans les détails d un débat plus large, le Comité considère qu un statut qui valorise la fonction «recherche» de la MSH pourrait être plus favorable et plus prometteur que le statut actuel (UMS), notamment pour la réalisation des projets détaillés dans le Le Comité de visite recommande une réflexion sur les perspectives d'accueil à moyen et long terme de nouveaux laboratoires. S il est légitime que les équipes actuellement présentes aient été accueillies, compte tenu de leur forte implication dans la genèse de la MISHA et de leur excellence scientifique, il paraît aussi important de mettre en place des procédures de réexamen périodique de la politique d'accueil de la MISHA. Ce réexamen devrait prendre la forme d'une évaluation de l'activité des équipes présentes et de l'examen des dossiers des équipes candidates à l hébergement. Il importerait que ces procédures soient codifiées et rendues publiques. Cette réflexion sur le renouvellement des équipes hébergées est indispensable à deux titres au moins. D abord parce qu il est crucial pour la pérennité de la MISHA (tout particulièrement dans la perspective de la fusion des universités strasbourgeoises), qu'elle apparaisse comme une structure phare utile à l Université entière. Elle ne pourra bénéficier d'un fort soutien des différentes composantes de la nouvelle Université de Strasbourg que si elle est perçue comme étant d'utilité collective, sans que l hébergement soit considéré comme un acquis définitif. Par ailleurs, en accueillant des équipes innovatrices et en quête de dotation extérieure (nationale ou européenne), la MISHA pourrait favoriser la montée en puissance d'équipes prometteuses en leur permettant d'accéder à des services mutualisés, et jouer ainsi pleinement son rôle d'incubateur. 8

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre de Recherche sur l Espagne Contemporaine (CREC) EA 2292 de l'université Paris 3 Sorbonne Nouvelle février 2008 2

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre du droit de l entreprise, EA 3397 de l'université Strasbourg 3 avril 2008 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : CEL (Centre d études linguistiques) sous tutelle des établissements et organismes : Université Jean Moulin Lyon 3 Mai 2010 Section des Unités

Plus en détail

Évaluation de l AERES sur l unité :

Évaluation de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Évaluation de l AERES sur l unité : Centre d'études et de Recherches Juridiques en Droit des Affaires CERJDA sous tutelle des établissements et organismes : Université des

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre de Recherche en Management CRM sous tutelle des établissements et organismes : Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Centre National de la

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Centre de Recherches en Management (CRM) sous tutelle des établissements et organismes : Université Toulouse 1 Mai 2010 Section des Unités

Plus en détail

L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans.

L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans. L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs Interactions (INSMI) : Premiers éléments d un bilan à deux ans. 1. Mise en place de l INSMI Au CNRS, l année 2009 a été une année de transition

Plus en détail

CAMPAGNE ENSEIGNANTS-CHERCHEURS 2015

CAMPAGNE ENSEIGNANTS-CHERCHEURS 2015 CAMPAGNE ENSEIGNANTS-CHERCHEURS 2015 Identification du poste : Grade : PR MCF N de poste : Section CNU 1: 06 Section CNU 2 (le cas échéant) : 24 Composante de rattachement : Département Economie Gestion

Plus en détail

12-13/06/2013 C.COLIN / MA. BLOCH

12-13/06/2013 C.COLIN / MA. BLOCH Réunionn du Conseil Scientifique de l EHESP 11 juin 2013 Compte rendu synthétique et relevé de décisions Référence Révision Date d application Version CS _juin_2013 Validation Rédigé Date 11/06/2013 Prénom

Plus en détail

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Section des formations et des diplômes Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Contexte général L Ecole doctorale n 251 «Sciences de l

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Réunion des DU de Biogenouest 19 mars 2014

Réunion des DU de Biogenouest 19 mars 2014 BILAN et PERSPECTIVES 2014-2017: Présentation du rapport d évaluation quadriennale de Biogenouest rendu par les experts extérieurs en janvier 2014. Point sur le bilan et les prospectives 2014-2017 Réunion

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 267

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 267 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 267 Arts & Médias PRES Sorbonne Paris Cité Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

CONTRAT PLURIANNUEL DE SITE ALSACIEN 2013-2017

CONTRAT PLURIANNUEL DE SITE ALSACIEN 2013-2017 Contrat 2013-2017 CONTRAT PLURIANNUEL DE SITE ALSACIEN 2013-2017 Entre, Le ministère de l enseignement supérieur et de la recherche L université de Strasbourg Après délibération de son conseil d administration

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Master Management, innovation, technologie

Master Management, innovation, technologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management, innovation, technologie Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Les cotutelles internationales de thèse

Les cotutelles internationales de thèse Les cotutelles internationales de thèse Période de travail et de création, le Doctorat offre une réelle expérience professionnelle au jeune chercheur. Le doctorant est formé pour la recherche et par la

Plus en détail

Etats généraux de la sociologie, Congrès de l AFS

Etats généraux de la sociologie, Congrès de l AFS Etats généraux de la sociologie, Congrès de l AFS Recherche appliquée, recherche orientée, recherche commanditée: les enjeux du financement de la recherche Animation : Claude Martin, directeur de recherche

Plus en détail

Rapport d évaluation. de l'ehess et ENS. Unité de recherche PSE (Paris-Jourdan Sciences Economiques)

Rapport d évaluation. de l'ehess et ENS. Unité de recherche PSE (Paris-Jourdan Sciences Economiques) Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche PSE (Paris-Jourdan Sciences Economiques) de l'ehess et ENS Avec annexe sur l évaluation spécifique à la demande expresse de l INRA

Plus en détail

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB

SOUMISSION DE PROJETS PRINCIPES ET PROCEDURE. Conditions de recevabilité et critères d évaluation AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB SOUMISSION DE PROJETS AU COMITE DE LABELLISATION DE LA MSHB PRINCIPES ET PROCEDURE La mission de la est de fédérer, piloter et soutenir des actions de recherche proposées par les laboratoires et chercheurs

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

Innovation et recherche technologique. État de la situation et bilan. au 31 décembre 2006

Innovation et recherche technologique. État de la situation et bilan. au 31 décembre 2006 Innovation et recherche technologique État de la situation et bilan au 31 décembre 2006 Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche Direction générale de la recherche et de l innovation Juin

Plus en détail

LE RESEAU IM@DOC. Ce réseau est issu de l'identification et de la formation de personnes et d'équipes ressources en numérisation.

LE RESEAU IM@DOC. Ce réseau est issu de l'identification et de la formation de personnes et d'équipes ressources en numérisation. RESEAU METHODOLOGIQUE POUR LA RECHERCHE, LA PRODUCTION ET LE TRANSFERT TECHNOLOGIQUE SUR LES BANQUES D'IMAGES ET DOCUMENTS SCIENTIFIQUES EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Ce réseau est issu de l'identification

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : «Du malade à la molécule» Université Aix Marseille 2

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : «Du malade à la molécule» Université Aix Marseille 2 Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : «Du malade à la molécule» sous tutelle des établissements et organismes : Université Aix Marseille 2 Juin 2011 Section des

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

HAL, archives ouvertes. Christine Berthaud, CNRS/CCSD - Directrice

HAL, archives ouvertes. Christine Berthaud, CNRS/CCSD - Directrice HAL, archives ouvertes Christine Berthaud, CNRS/CCSD - Directrice HAL - http://hal.archives-ouvertes.fr L'archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion d'articles scientifiques

Plus en détail

Evaluation de l AERES sur l unité :

Evaluation de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Evaluation de l AERES sur l unité : Centre Roland Mousnier CRM sous tutelle des établissements et organismes : Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Ecole Pratique des Hautes

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative

Rapport de l AERES sur la structure fédérative Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative Fédération Francilienne en Mécanique des Matériaux, Structures et Procédés F2M-msp sous tutelle des établissements et organismes

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport à Madame la ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Rapport à Madame la ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche Vers un partenariat renouvelé entre organismes de recherche, universités et grandes écoles Rapport à Madame la ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche Remis par François d Aubert, ancien

Plus en détail

Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux

Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux Bruno BOISSAVIT, Anne SLOMOVICI Séminaire MSH : Les archives ouvertes et HAL-SHS 13 Mars 2014 MSH Val de

Plus en détail

Laboratoire d informatique Gaspard-Monge UMR 8049. Journée Labex Bézout- ANSES

Laboratoire d informatique Gaspard-Monge UMR 8049. Journée Labex Bézout- ANSES Laboratoire d informatique Gaspard-Monge UMR 8049 Journée Labex Bézout- ANSES Présentation du laboratoire 150 membres, 71 chercheurs et enseignants-chercheurs, 60 doctorants 4 tutelles : CNRS, École des

Plus en détail

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles PROGRAMME 2015 ESPOIRS DE LA RECHERCHE Le programme Espoirs de la recherche de la Fondation pour la Recherche Médicale soutient des projets de recherche dans tous les domaines de la biologie et de la santé.

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

Plateforme IST Agropolis

Plateforme IST Agropolis Plateforme IST Agropolis Etude préalable à la mise en œuvre d un projet collectif Présentation au Bureau d Agropolis 4 mai 2005 D. Fournier, L. Grasset et M.A. Mannucci Historique du projet Février 2004

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Rapport d évaluation de l école doctorale

Rapport d évaluation de l école doctorale Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l école doctorale Bio Sorbonne Paris Cité PRES Sorbonne Paris Cité Université Paris Descartes Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Pôles de Compétitivité : installation du groupe des personnalités qualifiées

Pôles de Compétitivité : installation du groupe des personnalités qualifiées COMMUNIQUE DU SERVICE DE PRESSE DU PREMIER MINISTRE 16 MAI 2005 12 heures 11 Pôles de Compétitivité : installation du groupe des personnalités qualifiées Le Premier ministre Jean-Pierre RAFFARIN a installé,

Plus en détail

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l Université de Haute-Alsace

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l Université de Haute-Alsace Section des établissements Rapport d'évaluation de l Université de Haute-Alsace mars 2013 Rapport d'évaluation de l Université de Haute-Alsace Le Président de l AERES Section des établissements Le Directeur

Plus en détail

Dossier de Presse. Rencontre des créateurs des Incubateurs en PACA

Dossier de Presse. Rencontre des créateurs des Incubateurs en PACA Communiqué de presse n - 31 mars 2010 - Rencontre des créateurs des Incubateurs en PACA Dossier de Presse Rencontre des créateurs des Incubateurs en PACA ** MARINELAND - 31 MARS 2010 ** Contact Presse

Plus en détail

UNIVERSITE DE BREST Référence GALAXIE : 4201

UNIVERSITE DE BREST Référence GALAXIE : 4201 UNIVERSITE DE BREST Référence GALAXIE : 4201 Numéro dans le SI local : 6300MCF0617 Référence GESUP : 0617 Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 63-Génie électrique, électronique,

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Maison des sciences de l homme Paris Nord

Section des Unités de recherche. Maison des sciences de l homme Paris Nord Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Maison des sciences de l homme Paris Nord sous tutelle des établissements et organismes : Université Paris 13 Paris - Nord

Plus en détail

Licence Chimie et procédés

Licence Chimie et procédés Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Chimie et procédés Université Joseph Fourier Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Tenu les 21 et 22 mai 2008 à l Observatoire de la Côte d Azur. compte-rendu du séminaire "Enseignement et SPU" des 21 et 22 mai derniers

Tenu les 21 et 22 mai 2008 à l Observatoire de la Côte d Azur. compte-rendu du séminaire Enseignement et SPU des 21 et 22 mai derniers Tenu les 21 et 22 mai 2008 à l Observatoire de la Côte d Azur 1 Le séminaire a réuni entre 30 et 35 participants pendant les deux jours Il s est déroulé à peu près suivant le programme prévu 2 1 ère matinée

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Marie Curie Actions Marie Curie Career Integration Grant (CIG) Call: FP7-People-2012-CIG

Marie Curie Actions Marie Curie Career Integration Grant (CIG) Call: FP7-People-2012-CIG Marie Curie Actions Marie Curie Career Integration Grant (CIG) Call: FP7-People-2012-CIG Genomerge : role of genome merger and redundancy in plant evolution and adaptation Mathieu ROUSSEAU- GUEUTIN UMR-

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-201 Section des Formations

Plus en détail

sous tutelle des établissements et organismes : Ingénierie Recherche Intervention Sport Santé Environnement IRISSE Université de la Réunion

sous tutelle des établissements et organismes : Ingénierie Recherche Intervention Sport Santé Environnement IRISSE Université de la Réunion Section des Unités de recherche : Ingénierie Recherche Intervention Sport Santé Environnement IRISSE sous tutelle des établissements et organismes : Université de la Réunion Janvier 2014 Section des Unités

Plus en détail

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!]

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!] Développeur de talents École Universitaire de Management Cultivez votre différence! L I.A.E de www.iae-grenoble.fr Depuis plus de cinquante ans, l IAE de forme à la fois des managers «double compétence»

Plus en détail

Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements

Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements Michel Blanc Bayesté Leclaire Ecole polytechnique, Palaiseau Quelques références clés Rapport au Sénat sur le défi des classements dans

Plus en détail

- 2 - faire industriel dans la mise au point des produits biologiques. L Institut Roche de Recherche et Médecine Translationnelle (IRRMT, basé à

- 2 - faire industriel dans la mise au point des produits biologiques. L Institut Roche de Recherche et Médecine Translationnelle (IRRMT, basé à Information presse Roche, l Agence Nationale de Recherches sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), le Baylor Research Institute (BRI) et Inserm Transfert mettent en place une coopération stratégique

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Traduction de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI REUNION DU 7 FEVRIER 2014 RAPPORT N CR-14/17.030 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'innovation dans

Plus en détail

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010.

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Les premiers PRES ont été créés en 2007, leur principale ambition était de développer

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Entités de recherche. Centre de Recherche Astrophysique de Lyon CRAL

Entités de recherche. Centre de Recherche Astrophysique de Lyon CRAL Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre de Recherche Astrophysique de Lyon CRAL sous tutelle des établissements et organismes : Université Claude Bernard Lyon 1 - UCB École Normale

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

PERSONNEL RETRAITE AYANT UNE ACTIVITE BENEVOLE A L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE

PERSONNEL RETRAITE AYANT UNE ACTIVITE BENEVOLE A L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE PERSONNEL RETRAITE AYANT UNE ACTIVITE BENEVOLE A L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Dossier à transmettre à la Direction des Affaires Générales A l attention de Mme Valérie Guillet Tour Zamansky- 19 ème

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Axes stratégiques - Université Paris Descartes

Axes stratégiques - Université Paris Descartes Stratégie Axes stratégiques - Université Paris Descartes Introduction : le PRES et l Idex Sorbonne Paris Cité Le contrat quadriennal actuellement en cours a débuté en 2010 par un événement extrêmement

Plus en détail

Compte rendu : 2ème session Commission Animation des territoires Date et heure : 26 Mai 2015 de 10h à 12h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1)

Compte rendu : 2ème session Commission Animation des territoires Date et heure : 26 Mai 2015 de 10h à 12h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1) Compte rendu : 2ème session Commission Animation des territoires Date et heure : 26 Mai 2015 de 10h à 12h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1) I/ Introduction Cette deuxième session de la commission Animation

Plus en détail

Compétences visées dans la formation

Compétences visées dans la formation Droit public et science politique Responsable : Professeur Jean du BOIS de GAUDUSSON Spécialité recherche : Droit public fondamental RETRAIT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE ENTRE LE AVRIL ET LE 1 MAI sur le

Plus en détail

Note CUVIER 1 : L Idex Université Sorbonne Paris Cité. A- Les orientations stratégiques :

Note CUVIER 1 : L Idex Université Sorbonne Paris Cité. A- Les orientations stratégiques : 1 Note CUVIER 1 : L Idex Université Sorbonne Paris Cité A Les orientations stratégiques : Le projet Idex (Initiative d excellence) de notre regroupement a comme objectif de faire de l Université Sorbonne

Plus en détail

Conseil de l OSU OREME

Conseil de l OSU OREME Conseil de l OSU OREME Lundi 4 février 2011 10h00 Université Montpellier - 2 Bât. 22 / 4 ème étage/salle Grenat Place Eugène Bataillon 34000 MONTPELLIER COMPTE RENDU DE REUNION L ordre du jour était le

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

www.unibe.ch Charte de l Université de Berne

www.unibe.ch Charte de l Université de Berne www.unibe.ch Charte de l Université de Berne Vision et valeurs L Université de Berne se veut une université généraliste de tradition européenne. Ses facultés comprennent la théologie, les sciences humaines

Plus en détail

Programme international de formation

Programme international de formation Programme international de formation La science n a pas de patrie, car la connaissance appartient à l humanité, c est un flambeau qui illumine le monde. Louis Pasteur Le Réseau International des Instituts

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

Implantation territoriale des organismes de recherche et perspectives de mutualisation entre organismes et universités

Implantation territoriale des organismes de recherche et perspectives de mutualisation entre organismes et universités Inspection générale des finances N 2014-M-006-02 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche N 2014-024 RAPPORT Implantation territoriale des organismes de recherche

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI)

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée générale du CEMMC 23 juin 2015

Compte rendu de l Assemblée générale du CEMMC 23 juin 2015 Ouverture de la séance : 16h30 Compte rendu de l Assemblée générale du CEMMC 23 juin 2015 1. Choix du nouveau logo du CEMMC Trois nouveaux logos ont été réalisés par Nicolas Patin. Suite à un vote, la

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Le management au Ministère de la Défense

Le management au Ministère de la Défense Ouvrage collectif piloté par le CFMD sous la direction du général Baudouin ALBANEL Le management au Ministère de la Défense, 2004 ISBN : 2-7081-3042-0 Sommaire Préface Manager : une priorité du secteur

Plus en détail

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 P RÉSENTATION DU PROJET ADVICE ACCEPTA BILITÉ ET DROIT DE L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Présentation du Projet ADvICE En quelques mots La

Plus en détail

ACCREDITATION ESPE - ACADEMIE DE DIJON 2013

ACCREDITATION ESPE - ACADEMIE DE DIJON 2013 UNIVERSITE DE BOURGOGNE ACCREDITATION - ACADEMIE DE DIJON 2013 Intitulé de la mention Intitulé du parcours du parcours Domaine MEEF, 1 er degré MEEF, second degré MEEF, Encadrement éducatif MEEF, Pratiques

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l Université Paris 8

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l Université Paris 8 Section des établissements Rapport d'évaluation de l Université Paris 8 avril 2009 Rapport d'évaluation de l Université Paris 8 Le Président de l AERES Section des établissements Le Directeur Jean-François

Plus en détail