LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT :"

Transcription

1 RÈGLEMENT CA MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POMPIERS SALARIÉS DE LA VILLE DE LONGUEUIL DE L ANCIENNE VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le Règlement numéro concernant le régime de retraite des pompiers salariés de la Ville de Longueuil de l ancienne Ville de Longueuil est modifié de la manière suivante : 1 par le remplacement de l article 2.08 par le suivant : «2.08 «Comité de retraite» - Le comité de retraite établi par le présent règlement pour administrer le régime de retraite.». 2 par le remplacement de l article 2.10 par le suivant : «2.10 «Employeur» - La Ville de Longueuil». 3 par le remplacement, au premier alinéa de l article 2.14, de «la commission» par «le 4 par le remplacement de l article 2.25 par le suivant : «2.25 «Pompier» - Celui qui a été embauché comme pompier en probation ou permanent par résolution du conseil de la ville et qui est reconnu comme salarié au sens du code du travail. À compter du 1 er janvier 2002, toute personne au service de la Ville de Longueuil désignée pour participer au Régime en vertu de l entente relative aux modalités d intégration des pompiers de la Ville de Longueuil au 31 décembre 2001.» 5 par le remplacement, à l article 6.03, de «la commission» par «le 6 par le remplacement, à l article 6.08, de «la commission» par «le 7 par le remplacement de l article 6.11 par le suivant : «6.11 Prestation additionnelle Un participant qui cesse d être actif et qui est à plus de dix ans de sa date normale de retraite a droit pour les années de service crédité à compter du 1 er janvier 2001 à une prestation additionnelle qui est égale en valeur à la différence entre A et B calculés de la façon suivante :

2 2 CA «A» représente la valeur de la rente créditée selon le présent régime à laquelle le participant a droit. Cependant, pour le présent calcul, il est supposé que la rente créditée débute à l âge normal de retraite et qu elle est indexée entre la date où le participant cesse d être actif et la date où le participant atteindra un âge inférieur de dix ans à l âge normal de retraite. De plus, les cotisations excédentaires sont recalculées en tenant compte de ces nouvelles caractéristiques. L indexation mentionnée précédemment doit être de 50 % de l évolution de l indice d ensemble des prix à la consommation pour le Canada, non désaisonnalisé, entre le mois au cours duquel le participant a cessé d être actif et celui au cours duquel cessera l indexation; le taux annualisé de cette indexation ne peut toutefois être inférieur à 0 % ni supérieur à 2 %. «B» représente la valeur de la rente créditée selon le présent régime à laquelle le participant a droit et augmentée des cotisations excédentaires non recalculées. La valeur de la rente créditée est déterminée à la date du décès ou de cessation de participation suivant les hypothèses actuarielles prescrites par la Loi. Le présent article s'applique uniquement aux prestations auxquelles la règle de 50 %, relative à l'établissement des cotisations excédentaires, est applicable en vertu de la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. La prestation additionnelle est établie à la date où le participant cesse d être actif et est payable comptant en un seul versement. Malgré ce qui précède, la prestation additionnelle peut être transférée, sous réserve des dispositions des lois fiscales, si le participant demande également le transfert de ses autres droits découlant de sa participation au régime. Le montant transférable est alors immobilisé, s'il y a lieu, selon les dispositions de la loi. Le transfert est permis dans la mesure où le montant dont le participant demande le transfert, lorsqu il est additionné à la valeur de ses autres droits en vertu du régime, n excède pas le montant maximal pouvant être transféré en vertu des dispositions des lois fiscales. Pour les fins de ce transfert, la prestation additionnelle sera alors réputée constituée de l indexation pendant la période de différé, cette indexation ne pouvant toutefois excéder celle qui est permise en vertu des dispositions de l article 8503(2)m)(i)(B)(I) du Règlement de l impôt sur le revenu. Si la prestation additionnelle devait excéder l indexation permise, l excédent sera alors payable comptant en un seul versement.» 8 par le remplacement, au deuxième alinéa de l article 7.03, de «à la Commission» par «au 9 par le remplacement, au paragraphe ii) de l article 7.04, de «la 10 par le remplacement, à l article 7.05, de «à la Commission» par «au 11 par le remplacement, au premier alinéa de l article 8.02, de «la

3 CA par le remplacement, à l «Option 9» de l article 8.02, de «la 13 par le remplacement, à l article 9.04, de «la Commission» par «le 14 par le remplacement, à l article 9.05, de «à la Commission» par «au comité de retraite» et de «la 15 par le remplacement, au deuxième alinéa du paragraphe a) de l article 10.01, de «l association des salariés accréditée pour représenter les pompiers» par «l association accréditée des pompiers». 16 par le remplacement, au deuxième alinéa du paragraphe a) de l article 10.02, de «l association des salariés accréditée pour représenter les pompiers» par «l association accréditée des pompiers». 17 par le remplacement, au deuxième alinéa du paragraphe c) de l article 10.02, de «l association des salariés» par «l association accréditée des pompiers». 18 par le remplacement de l article par le suivant : «11.01 Comité de retraite a) Un Comité de retraite est institué pour administrer le régime de retraite. b) Le Comité de retraite est composé de sept membres désignés de la manière suivante : - Trois membres désignés par la Ville, dont au moins un est un élu siègent au conseil municipal; - Un membre désigné par l association accréditée des pompiers; - Un membre désigné par les participants actifs lors de l assemblée générale annuelle ou, à défaut d une telle désignation, un participant actif désigné par l association accréditée des pompiers; - Un membre désigné par les participants non actifs et les bénéficiaires lors de l assemblée générale annuelle ou, à défaut d une telle désignation, un participant ou un bénéficiaire désigné par l association accréditée des pompiers; - Un membre indépendant au sens de la loi désigné par le Comité de retraite. Les membres du comité de retraite, à l exception du membre indépendant, ne sont pas rémunérés pour leurs services. Les représentants de la Ville sont nommés annuellement avant l'assemblée générale annuelle. Les représentants de l association accréditée des pompiers sont nommés annuellement avant l assemblée générale annuelle. 3

4 4 CA La nomination du membre indépendant et sa rémunération, s il y a lieu, seront décidés par la majorité des membres représentant la Ville et des membres ayant droit de vote représentant les participants, sous réserve qu au moins un élu et un représentant de l association accréditée des pompiers votent dans le même sens que cette majorité. À défaut, le processus d arbitrage s applique. Le groupe formé des participants actifs et celui formé des participants non actifs et bénéficiaires, peuvent, lors de l assemblée générale annuelle, désigner chacun un membre additionnel qui se joint aux membres visés au présent article. De tels membres additionnels jouissent des mêmes droits que les autres membres du comité de retraite à l exception du droit de vote. La responsabilité solidaire des membres d un comité de retraite prévue à l article 156 de la Loi sur les régimes complémentaires de retraite (Québec) ne s applique pas à leur égard. c) Les officiers du Comité de retraite sont le président, le viceprésident, le secrétaire et le trésorier. La même personne peut cumuler les 2 fonctions de secrétaire et de trésorier. Ils sont élus annuellement à la majorité des membres ayant droit de vote du Comité de retraite par vote secret lors de leur première assemblée régulière qui suit l'assemblée générale annuelle des participants. d) Le président est l'officier exécutif du Comité de retraite; il en préside les assemblées et voit à l'exécution de ses décisions. Il signe les documents requérant sa signature, remplit les devoirs afférents à sa charge et les mandats qui lui sont confiés. e) Le vice-président remplit les fonctions du président quand ce dernier est absent. Dans ce cas, il exerce les mêmes fonctions et les mêmes pouvoirs que lui. f) Le secrétaire dresse les procès-verbaux des assemblées du Comité de retraite qu'il consigne dans un ou plusieurs registres tenus à cette fin. Il est chargé de la tenue de tous les registres que le Comité de retraite prescrit. g) Le trésorier a la charge et la garde des fonds du régime de retraite et de ses livres de comptabilité. Il tient un relevé précis des biens, des dettes, des recettes et déboursés du régime de retraite. Il dépose dans une institution financière déterminée par le Comité de retraite tous les deniers de celle-ci.

5 CA h) Une assemblée régulière du Comité de retraite a lieu aux lieux, jour et heure préalablement fixés par ledit Comité de retraite, cependant le comité de retraite doit tenir un minimum d une assemblée à tous les trois mois. Une telle assemblée régulière peut tout simplement être ajournée ou tout au moins reportée lorsqu'il y a manque de quorum. Une assemblée spéciale du Comité de retraite peut être convoquée en tout temps par le secrétaire sur demande du président ou de 2 membres du Comité de retraite ayant droit de vote, en donnant par écrit un avis spécial de telle assemblée à tous les membres du Comité de retraite autres que ceux qui la convoquent. Cet avis peut être remis de main à main ou transmis par la poste au moins 48 heures avant l'assemblée. Si tous les membres du Comité de retraite ayant droit de vote sont présents à cette assemblée, celle-ci peut avoir lieu sans aucun avis préalable de convocation. L avis d une assemblée spéciale doit indiquer l objet de l assemblée et aucun autre sujet n y peut être considéré. i) Le quorum des assemblées du Comité de retraite est de quatre membres ayant droit de vote dont au moins un élu et un représentant des participants actifs. Aucun vote ne peut avoir lieu sans la présence d un membre désigné par l association accréditée. Toute décision est prise à la majorité des membres présents ayant droit de vote, sous réserve qu au moins un élu et un membre désigné par l association accréditée des pompiers votent dans le même sens que cette majorité. Si une décision ne peut être prise conformément aux règles qui précèdent, le Comité désigne un arbitre appelé à trancher le litige. Le vote du membre indépendant ne peut, à lui seul, décider de la question ou de la proposition. À défaut d entente sur le choix d un arbitre, le président doit choisir cet arbitre au hasard parmi une banque de deux arbitres dont un est désigné par les représentants de l association accréditée des pompiers et l autre par les représentants de la Ville. Le membre indépendant ne peut voter sur une décision l impliquant personnellement ou impliquant son employeur. j) Advenant la démission ou la révocation d'un des membres du comité de retraite, ceux qui demeurent en fonction peuvent exercer seuls les pouvoirs jusqu'à ce qu'un remplaçant soit nommé. Le conseil municipal ou l association accréditée des pompiers peuvent remplacer leurs représentants pour terminer le mandat en cours. k) La durée du mandat d'un membre est d'une année débutant immédiatement après l'assemblée générale annuelle. Le membre dont le mandat est expiré demeure en fonction jusqu'à ce qu'il soit désigné de nouveau ou remplacé. Malgré ce qui précède, la durée du mandat du membre indépendant ne peut excéder la durée prévue dans la résolution ou, le cas échéant, dans la décision de l arbitre concernant sa nomination. 5

6 6 CA l) Un membre est révoqué à l'arrivée de l'une ou l'autre des éventualités suivantes : i) Son décès; ii) Une invalidité totale et permanente le rendant inapte à remplir ses fonctions; iii) La perte de son statut de membre du Conseil municipal, de participant actif, participant ou bénéficiaire, le cas échéant; iv) La remise de sa démission au secrétaire du Comité de retraite; v) La signification de son remplacement par le mandant qu'il représente; vi) Sa destitution par celle ou ceux qui l a ou l ont désigné membre du comité de retraite. m) Si une vacance survient au sein du Comité de retraite, elle est comblée dans les 30 jours de la même manière que pour la désignation d'un membre du Comité de retraite.» 19 par le remplacement, au paragraphe b) de l article 11.02, de «la 20 par le remplacement, du titre et du premier alinéa de l article 11.03, par les suivants, et ce, sans modification des paragraphes a) à h) : «11.03 Fonctions et pouvoirs du comité de retraite Sans restreindre les fonctions et les pouvoirs nécessaires au comité de retraite pour la bonne administration du régime de retraite, ce comité de retraite doit particulièrement :» 21 par le remplacement de l article par le suivant : «11.04 Règles de régie interne Le comité de retraite peut adopter des règles de régie interne non incompatibles avec le présent règlement concernant ses assemblées, l utilisation des documents, rapports, opinions ou étude soumis au comité de retraite ainsi que l usage de ces documents.». 22 par le remplacement, au premier alinéa de l article 11.05, de «la 23 par le remplacement, au premier alinéa de l article 11.06, de «la

7 CA par le remplacement de l article par le suivant : «11.07 Décisions du comité de retraite Les décisions du comité de retraite relatives à l administration, la gestion, l opération et l évaluation des biens du régime de retraite sont finales et sans appel, sauf celles déterminées à l article e).». 25 par le remplacement, aux paragraphes a) et b) de l article 11.08, de «la 26 par le remplacement, au paragraphe c) de l article 11.08, de «la Commission» par «le comité de retraite» et de «à la Commission» par «au 27 par le remplacement de l article par le suivant : «11.09 Responsabilité Dans l exercice de ses fonctions, le comité de retraite doit agir avec prudence, diligence et compétence, comme le ferait en pareilles circonstances une personne raisonnable. Elle doit aussi agir avec honnêteté et loyauté dans le meilleur intérêt des participants ou bénéficiaires. De plus, chaque membre du comité de retraite est réputé avoir approuvé toute décision prise par les autres membres. Il en est solidairement responsable avec eux, à moins qu il ne manifeste immédiatement sa dissidence. Il est aussi réputé avoir approuvé toute décision prise en son absence, à moins qu il ne transmette par écrit sa dissidence aux autres membres dans un délai raisonnable après en avoir pris connaissance. De plus, tout membre du comité de retraite doit, sans délai, notifier par écrit à ce comité de retraite l intérêt qu il a dans une entreprise et qui est susceptible de mettre en conflit son intérêt personnel et les devoirs de ses fonctions ainsi que les droits autres que ceux résultant du régime, qu il peut avoir dans la caisse de retraite ou faire valoir contre celle-ci en spécifiant le cas échéant leur nature et leur valeur. Le comité de retraite doit tenir un registre de ces conflits et les mettre à la disposition de toute personne intéressée à le consulter. Les éléments suivants ne sont pas du ressort du comité de retraite : - l utilisation de tout surplus - l augmentation des bénéfices - l augmentation des cotisations - le changement des hypothèses actuarielles» 28 par le remplacement, à l article 11.10, de «à la Commission» par «au 7

8 8 CA par le remplacement, à l article 12.02, de «la Commission» par «le 30 par le remplacement, à l article 16.01, de «la Commission» par «le 31 par le remplacement, à l article 17.01, de «l association des salariés accréditée pour représenter les pompiers» par «l association accréditée des pompiers». 32 par le remplacement, au deuxième alinéa de l article 18.01, de «l association des salariés accréditée pour représenter les pompiers» par «l association accréditée des pompiers». 33 par le remplacement, au premier alinéa de l article 19.01, de «l association des salariés accréditée pour représenter les pompiers» par «l association accréditée des pompiers». 2. L article 1 a effet à compter du 1 er janvier 2002 sauf le paragraphe 7 qui a effet à compter du 1 er janvier Le présent règlement entre en vigueur le jour de sa publication. Le greffier, Le président d'assemblée, Daniel Carrier Claude Gladu Avis de motion : CA Adoption : CA Entrée en vigueur :

Code d éthique et de déontologie des membres du Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation de l École Polytechnique

Code d éthique et de déontologie des membres du Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation de l École Polytechnique Code d éthique et de déontologie des membres du Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation de l École Polytechnique Adopté par le Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES (R-3.1)

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES (R-3.1) VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 11-001 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES (R-3.1) Vu l article 45 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C-11.4) et les articles

Plus en détail

RECUEIL OFFICIEL RÈGLEMENTS, DIRECTIVES, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RECUEIL OFFICIEL RÈGLEMENTS, DIRECTIVES, POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATION Numéro : 10.1.1 Page 1 de 5 1. INTRODUCTION L objectif du programme est de compenser l effet de l application des limites fiscales aux prestations prévues au Régime de retraite de l Université

Plus en détail

CHIROPRATIQUE SANS FRONTIÈRES Canada CHIROPRACTIC WITHOUT BORDERS Canada C.S.F. C.W.B.

CHIROPRATIQUE SANS FRONTIÈRES Canada CHIROPRACTIC WITHOUT BORDERS Canada C.S.F. C.W.B. CHIROPRATIQUE SANS FRONTIÈRES Canada CHIROPRACTIC WITHOUT BORDERS Canada C.S.F. C.W.B. RÈGLEMENT NO. 1 SIÈGE SOCIAL 1. Le siège social de la Société est situé dans les limites de la province de Québec,

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 26 Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives Présentation Présenté

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA VILLE DE MONTRÉAL (94-054)

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA VILLE DE MONTRÉAL (94-054) VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 00-087 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE RÉGIME DE RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA VILLE DE MONTRÉAL (94-054) À l assemblée du 15 mai 2000, le conseil de la Ville de

Plus en détail

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 1 STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 I Conformément à l Article L 411-1 et suivants du Livre IV du Code du Travail, il est constitué, entre tous ceux qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts un

Plus en détail

CODE DE L ACTION SOCIALE

CODE DE L ACTION SOCIALE CODE DE L ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES PARTIE LEGISLATIVE Dernière modification parue au Journal Officiel le 28 juin 2005 Article L. 211-1 Ont le caractère d associations familiales au sens des dispositions

Plus en détail

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Table des matières Page A) Plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec 2 B) Règlement sur le fichier et sur les renseignements des

Plus en détail

Section I Conseil d administration

Section I Conseil d administration RÉSOLUTION SUR DES ÉLÉMENTS DE GOUVERNANCE DE L ORDRE NON PRÉVUS AU RÈGLEMENT SUR LES ÉLECTIONS ET L ORGANISATION DE L ORDRE DES TRADUCTEURS, TERMINOLOGUES ET INTERPRÈTES AGRÉÉS DU QUÉBEC Section I Conseil

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC Barreau du Québec Mars 2011 (**Mise à jour le 29 mai 2015 concordance Nouvelle Gouvernance)

Plus en détail

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Supprimé: relatives à des Le membre ou le cabinet qui réalise une mission ou participe à une

Plus en détail

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres.

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. «MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT: 1. Les membres La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. Les parents de l'école

Plus en détail

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ CADRE DE LA RÉFORME DU RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA PRÉSENTÉ AU CONSEIL DES GOUVERNEURS PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION ET LE COMITÉ DU RÉGIME DE RETRAITE Juillet 2000 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Statuts de l Association Étudiante des Cycles Supérieurs en Droit de l UQAM (AÉCSD-UQAM)

Statuts de l Association Étudiante des Cycles Supérieurs en Droit de l UQAM (AÉCSD-UQAM) Statuts de l Association Étudiante des Cycles Supérieurs en Droit de l UQAM (AÉCSD-UQAM) Incorporée le 28 janvier 2000 En vertu de la partie III de la Loi sur les compagnies (L.R.Q., c. C-38) SIÈGE SOCIAL

Plus en détail

SECTION 10 INDEXATION

SECTION 10 INDEXATION SECTION 10 INDEXATION 10.1 Rente additionnelle pour les participants retraités et conjoints survivants Tout participant retraité, ou conjoint survivant, qui a commencé à recevoir une rente viagère en vertu

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE DE CONVENTION D ASSURANCE EN QUOTE-PART Les lignes directrices qui suivent ont été élaborées par la Compagnie d assurance Sun Life du Canada afin d

Plus en détail

rsge A 2 20: Loi sur les commissions officielles (LCOf)

rsge A 2 20: Loi sur les commissions officielles (LCOf) rsge A 0: Loi sur les commissions officielles (LCOf) file://\\ecu\app\sil\program\books\rsg\htm\rsg_a_0.htm Page sur 5 8.0.0 Loi sur les commissions officielles (LCOf) du 8 septembre 009 (Entrée en vigueur

Plus en détail

uestion de savoir Q Rôle et responsabilités du comité de retraite

uestion de savoir Q Rôle et responsabilités du comité de retraite 1. Quel est le rôle du comité de retraite? Le comité est l'administrateur du régime. Le comité est un sous-comité de l'employeur, du syndicat ou des deux qui approuve les décisions prises par le promoteur

Plus en détail

INTRODUCTION. Introduction... 3. Nature du régime... 3. Capitalisation du régime... 3. Gouvernance du régime... 3 NATURE DU RÉGIME

INTRODUCTION. Introduction... 3. Nature du régime... 3. Capitalisation du régime... 3. Gouvernance du régime... 3 NATURE DU RÉGIME Régime de pension pour le personnel de soutien, les techniciens et techniciennes et le personnel administratif ou professionnel de l Université de Moncton LE RÉGIME EN BREF Table des matières Introduction................................

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D HARMONISATION 3 janvier 2005

MANDAT DU COMITÉ D HARMONISATION 3 janvier 2005 MANDAT DU COMITÉ D HARMONISATION 3 janvier 2005 1. CONTEXTE Le Comité d harmonisation (CH) joue un rôle important dans le maintien du patrimoine collectif du Syndicat Les Jardins du Château en contribuant

Plus en détail

C B T S FADOQ-Club du Bonheur

C B T S FADOQ-Club du Bonheur C B T S FADOQ-Club du Bonheur L de Ste-Thérèse-de-Lisieux 156, rue Bertrand, Québec, Qc G1B 1H7 Téléphone : (418) 821-7070 Adresse de messagerie : cb-stl@hotmail.com Site web : fadoq-cbstl.ca RÈGLEMENTS

Plus en détail

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses SécurOption MD Revenu de retraite pour la vie Questions et réponses Table des matières Admissibilité...3 Cotisations...4 Choisir SécurOption...4 Projection revenu de rentes...5 Rachat possible de la rente

Plus en détail

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES Le comité de ressources humaines (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

Projet de loi n o 141. Loi sur l Agence de l efficacité énergétique. Présentation. Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles

Projet de loi n o 141. Loi sur l Agence de l efficacité énergétique. Présentation. Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 141 Loi sur l Agence de l efficacité énergétique Présentation Présenté par M. Guy Chevrette Ministre des Ressources naturelles Éditeur officiel

Plus en détail

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1.

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1. RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE 1. Interprétation 1 2. Membres du Conseil 2 3. Travaux des membres du Conseil

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ DIRECTIVE ADMINISTRATIVE 455 RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ PRÉAMBULE Le Conseil scolaire Centre-Est reconnaît que parfois son personnel peut vouloir, pour diverses raisons, accéder à

Plus en détail

Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015

Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015 Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015 Chapitre I - Dénomination, siège, but et objet Article 1er. L association est dénommée Réseau Financité ; son siège social est établi à 5000 Namur,

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

Projet de loi n 17 (2007, chapitre 14) Loi modifiant la Loi sur le curateur public et la Loi surleministèredurevenu

Projet de loi n 17 (2007, chapitre 14) Loi modifiant la Loi sur le curateur public et la Loi surleministèredurevenu Projet de loi n 17 (2007, chapitre 14) Loi modifiant la Loi sur le curateur public et la Loi surleministèredurevenu Présenté le 21 juin 2007 Principe adopté le 17 octobre 2007 Adopté le 6 novembre 2007

Plus en détail

Dispositions relatives à. l organisation de la transition. Dispositions relatives a l organisation de la transition. Annotations

Dispositions relatives à. l organisation de la transition. Dispositions relatives a l organisation de la transition. Annotations Dispositions relatives a l organisation de la transition Dispositions relatives à 3 l organisation de la transition Décret-loi n 2011-6 du 18 février 2011, portant création de l instance supérieure pour

Plus en détail

SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX SOCIÉTÉ D HISTOIRE D AHUNTSIC-CARTIERVILLE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Article 1 Dispositions générales 1.1. Dénomination sociale Société d histoire d Ahuntsic-Cartierville (SHAC) 1.2. Siège social Le siège social

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC ST-JEAN VILLE DE MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX Résolution numéro 04.01.2011 Règlement relatif à un programme de crédit de taxes à l investissement pour favoriser la croissance

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ

MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ Règlement de l AECQ SECTION III CONSEIL D ADMINISTRATION S3. Assemblée du conseil d'administration 28. Le conseil d'administration se réunit en assemblée régulière

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RÈGLEMENT INTÉRIEUR

TABLE DES MATIÈRES RÈGLEMENT INTÉRIEUR TABLE DES MATIÈRES RÈGLEMENT INTÉRIEUR A. INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Dispositions interprétatives B. SIÈGE, ÉTABLISSEMENT ET SCEAU DE LA SOCIÉTÉ 3. Siège 4. Établissement 5. Sceau de la société C.

Plus en détail

CENTRE D'APPRENTISSAGE PARALLÈLE DE MONTRÉAL INC. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

CENTRE D'APPRENTISSAGE PARALLÈLE DE MONTRÉAL INC. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX «Ici, ma fragilité rime avec possibilité» CENTRE D'APPRENTISSAGE PARALLÈLE DE MONTRÉAL INC. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Révision juin 2015 1 ARTICLE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1 SIÈGE SOCIAL Le siège social du

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu 1 Article 1 Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu Titres agrafés anti-évitement 12.6 Loi de l impôt sur le revenu Le nouvel article 12.6 de la Loi de l impôt sur

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation LAF. 36-1/R1 Prorogation de délais Publication : 29 décembre 2011 Renvoi(s) : Loi

Plus en détail

Décret 362-2008, 16 avril 2008

Décret 362-2008, 16 avril 2008 Editeur officiel du Québec, 2008 1856 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 30 avril 2008, 140 e année, n o 18 Partie 2 peut cependant faire parvenir au secrétaire ses observations écrites en tout temps avant

Plus en détail

FORMATION. Conseil d établissement. SERVICE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL ET DE L INFORMATION COMMISSION SCOLAIRE DES GRANDES SEIGNEURIES Janvier 2011

FORMATION. Conseil d établissement. SERVICE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL ET DE L INFORMATION COMMISSION SCOLAIRE DES GRANDES SEIGNEURIES Janvier 2011 FORMATION Conseil d établissement SERVICE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL ET DE L INFORMATION COMMISSION SCOLAIRE DES GRANDES SEIGNEURIES Janvier 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Le rôle du conseil d établissement 2.

Plus en détail

ASSOCIATION DES CINÉMAS PARALLÈLES DU QUÉBEC

ASSOCIATION DES CINÉMAS PARALLÈLES DU QUÉBEC ASSOCIATION DES CINÉMAS PARALLÈLES DU QUÉBEC Corporation sans but lucratif constituée le 23 juillet 1979 selon la Loi des compagnies 3 e partie RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX tels qu'adoptés par l'assemblée générale

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 11 «Règlement de gestion financière»

RÈGLEMENT NUMÉRO 11 «Règlement de gestion financière» RÈGLEMENT NUMÉRO 11 «Règlement de gestion financière» Le masculin désigne et comprend le féminin et le masculin partout où cela peut s'appliquer dans le présent document. RÈGLEMENT NUMÉRO 11 «Règlement

Plus en détail

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent règlement d ordre intérieur a été adopté par le Conseil d Administration d Econocom Group SA/NV («Econocom»), ci-après également dénommé

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

CONVENTION DE PLACEMENT POUR COMPTE (Premier appel public à l épargne) TABLE DES MATIÈRES

CONVENTION DE PLACEMENT POUR COMPTE (Premier appel public à l épargne) TABLE DES MATIÈRES CONVENTION DE PLACEMENT POUR COMPTE (Premier appel public à l épargne) TABLE DES MATIÈRES PAGE PRÉAMBULE... 8 0.00 Interprétation... 9 0.01 Terminologie... 9 0.01.01 Action... 10 0.01.02 Actions Additionnelles...

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE

RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE AQEI RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE Adopté le 29 novembre 2012 par l Assemblée générale des membres de l AQEI Approuvé le 18 avril 2013 à l Assemblée générale des membres de l AQEI À jour

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de liquidation partielle de la Fondation collective Perspectiva

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES

SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Numéro du document : 1209-04 Adoptée par la résolution : 109 1209 En date du : 8 décembre 2009 Remplacée

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL Objet Le présent document a pour objet d établir, conformément à la législation applicable,

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

831.432.1. Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004)

831.432.1. Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004) Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) 831.432.1 du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 56, al. 3 et 4, 59, al. 2, et 97, al. 1, de la loi fédérale du

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

1- Dénomination. 2- Objet

1- Dénomination. 2- Objet Association déclarée en préfecture du Nord le 4 décembre 1987- Parue au JO du 30 décembre 1987. Statuts validés en assemblée générale extraordinaire le 19 mai 2015. La Maison Des Associations a été créée

Plus en détail

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales STATUTS DE L AGENCE DEPARTEMENTALE DES YVELINES INGENIERY TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales Article 1er - Constitution de l Agence En application de l article L.5511-1

Plus en détail

IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30 septembre 2013

IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30 septembre 2013 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30

Plus en détail

STATUTS DE L ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS. Art. 1

STATUTS DE L ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS. Art. 1 STATUTS DE L ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS I. Nom, siège, but Art. 1 1. L «ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS» est une association au sens des art. 60 et suivants du Code civil suisse. 2. Son siège est à

Plus en détail

Règlement sur la liquidation partielle.

Règlement sur la liquidation partielle. Règlement sur la liquidation partielle. 2 Sommaire 1 But 2 Liquidation partielle de la Fondation 2.1 Conditions 2.2 Jour de référence 2.3 Détermination des fonds libres/ 2.4 Répartition des fonds libres

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE Version du 13 mai 2016 NOTE AU LECTEUR Le Programme de financement de l agriculture est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113). La présente version

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE TEL QUE DÛMENT ADOPTÉ LE 25 MARS 2015 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Page 1 sur 17 S.D.C. DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE

Plus en détail

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4 BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA CODE DE CONDUITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION TABLE DES MATIÈRES 1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3

Plus en détail

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Destinataires Tous services Contact : Charlotte de Léobardy Tél : 01 55 44 23 92 Fax : E-mail : charlotte.de-leobardy@laposte.fr

Plus en détail

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA PELUCHE 10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856 Règlements Généraux Adoptés par le conseil d administration du 17 janvier 2013

Plus en détail

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 1 Contenu de la formation Le CÉ au sein du monde scolaire Le cadre juridique

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

Société des amis de l IMA

Société des amis de l IMA Société des amis de l IMA Projet de modification des statuts Article 1 er Constitution et dénomination Il est formé une association qui est régie par la loi 1901, le décret du 16 Août 1901, et toutes dispositions

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 38996 FRA Québec, le : 17 septembre 2015 Membre : Lise Simard, commissaire Commission de l équité salariale et Fondation SRA Partie mise en cause Résolution

Plus en détail

COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE

COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE COMMISSION CONSULTATIVE COMMUNALE DE LA PERSONNE HANDICAPEE Chapitre I er : Objet et attributions de la Commission Article 1 : Dans l esprit de la Charte Communale de l Intégration de la Personne Handicapée,

Plus en détail

Aperçu des successions et la Loi sur les foyers familiaux situés dans les réserves et les droits ou intérêts matrimoniaux

Aperçu des successions et la Loi sur les foyers familiaux situés dans les réserves et les droits ou intérêts matrimoniaux Aperçu des successions et la Loi sur les foyers familiaux situés dans les réserves et les droits ou intérêts matrimoniaux Formation nationale de BIM pour les Nations de PGETR du 16 au 18 juin 2015 Sommaire

Plus en détail

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques»

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» statuts, 24 novembre 2009 «Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» Statuts I. But Art. 1 Nom et but Sous le nom «Association nationale pour le développement

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN Société Coopérative à capital et personnel variables régie par les dispositions du Livre V du Code monétaire et financier, au capital de 80 921 471,50. Société

Plus en détail

Autorisation d emprunt pour l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale

Autorisation d emprunt pour l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale Projet de loi (89) accordant une autorisation d emprunt de 6 00 000 F au Conseil d Etat pour financer l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale de Genève et ouvrant un crédit

Plus en détail

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi;

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi; L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE AVENANT POUR UN FONDS DE REVENU VIAGER LOI SUR LES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DE RETRAITE DU QUÉBEC ET RÈGLEMENTS Y AFFÉRENT Police numéro : Titulaire/Rentier : La police

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT PROJET DE CONVENTION DE MANDAT ÉQUIPEMENT DES SALLES SERVEURS DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU GRAND DOLE ET DE LA VILLE DE DOLE DANS LE CADRE D UN SYSTÈME D INFORMATION MUTUALISÉ ENTRE La Communauté

Plus en détail

Règlement intérieur. Commission du régime de retraite des contremaîtres de la Ville de Montréal

Règlement intérieur. Commission du régime de retraite des contremaîtres de la Ville de Montréal Commission du régime de retraite des contremaîtres de la Ville de Montréal Approuvé le 20 mars 2008 (modifié le 30 octobre 2008 et le 19 mars 2009) Commission du régime de retraite des contremaîtres de

Plus en détail

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel.

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel. ACTE DE MISE EN PLACE PAR DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR D UN REGIME COMPLEMENTAIRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTE (Modèle à adapter selon votre situation. N oubliez pas de supprimer les

Plus en détail

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice STATUTS Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice Article 1 Dénomination, adhésions Il est constitué entre les soussignés et tous ceux qui deviendront membres par la suite une association

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Maître [ ], titulaire de l office d huissier de justice [ ], demeurant [ ]

CONTRAT DE TRAVAIL. Maître [ ], titulaire de l office d huissier de justice [ ], demeurant [ ] CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES SOUSSIGNES La société [ ], société [forme juridique] au capital social de [ ] immatriculée sous le numéro [ ] dont le siège social est situé [ ], titulaire de l office d huissier

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Objectifs Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Charte du comité sur les conflits Adoptée le 11 décembre 2014 Le Conseil d administration (le

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 1. Objet...2 2. Interprétation...3 3. Champ d application...3 4. Définition...3 CHAPITRE II MESURES...3 Section I : Comité de sélection...3

Plus en détail

LES AMIS ET AMIES DE LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU CANTON DE RUSSELL CONSTITUTION ET RÈGLEMENT

LES AMIS ET AMIES DE LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU CANTON DE RUSSELL CONSTITUTION ET RÈGLEMENT LES AMIS ET AMIES DE LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU CANTON DE RUSSELL ARTICLE 1 NOM ET DÉFINITIONS CONSTITUTION ET RÈGLEMENT 1.1 Le groupe sera connu sous le nom de Les Amis et amies de la Bibliothèque publique

Plus en détail

FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS

FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS FIVONDRONAN NY MPANDRAHARAHA MALAGASY FIV.MPA.MA STATUTS TITRE I : Constitution Dénomination Devise - Objet Siège Durée Article 1 : Constitution Il est constitué, entre les entrepreneurs économiques privés

Plus en détail

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE I. Définition Acte juridique Il crée des droits et des obligations au profit ou à la charge des personnes auxquelles il s'applique. Acte individuel Il s'impose directement

Plus en détail

Modifications du Code de l arbitrage en matière de Sport (entrée en vigueur le 1.1.2012)

Modifications du Code de l arbitrage en matière de Sport (entrée en vigueur le 1.1.2012) Modifications du Code de l arbitrage en matière de Sport (entrée en vigueur le 1.1.2012) S5 Les membres du CIAS sont désignés pour une période renouvelable de quatre ans. Les nominations doivent avoir

Plus en détail

STATUTS. Association CITY BIEL BIENNE

STATUTS. Association CITY BIEL BIENNE STATUTS Association CITY BIEL BIENNE Statuts de l association CITY BIEL BIENNE 1. Non / Siège / But Art. 1 «CITY BIEL BIENNE» est une association au sens de l art. 60 CC dont le siège est à Bienne. Art.

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Personnel enseignant 195 CSQ CONGÉ SABBATIQUE À TRAITEMENT DIFFÉRÉ

Personnel enseignant 195 CSQ CONGÉ SABBATIQUE À TRAITEMENT DIFFÉRÉ Personnel enseignant 195 CSQ ANNEXE XIII CONGÉ SABBATIQUE À TRAITEMENT DIFFÉRÉ Dans le cas où une enseignante ou un enseignant bénéficie d'un congé sabbatique à traitement différé conformément à l'article

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/54 NOTE COMMUNE N 32/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/54 NOTE COMMUNE N 32/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/10/44 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/54 NOTE COMMUNE N 32/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE: CÉGEP, corporation légalement constituée en vertu des lois du Québec, ayant sa place d affaires au directeur général, dûment autorisé à agir tel qu il le déclare; (ci-après

Plus en détail

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté. - 53 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté Article 1 er

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES S T A T U T S TITRE I. But et composition du Syndicat SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES

SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES S T A T U T S TITRE I. But et composition du Syndicat SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES SYNDICAT DES OBTENTEURS DE VARIETES FOURRAGERES S T A T U T S TITRE I But et composition du Syndicat ARTICLE 1 er Entre ceux qui adhérent aux présents statuts et seront admis, il est créé, conformément

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION 2002-4 Le 14 mai 2002 Sujet : Assouplissement de certaines mesures concernant l administration des lois fiscales et le recouvrement Le présent bulletin d information expose les modifications

Plus en détail

Statuts et règlements. Centre d expérience préscolaire et parascolaire

Statuts et règlements. Centre d expérience préscolaire et parascolaire Statuts et règlements Centre d expérience préscolaire et parascolaire 1 Préambule : Définitions : Le «Centre» désigne le Centre d expérience préscolaire et parascolaire. Un «Parent» désigne tout père,

Plus en détail

Statut de la Chambre de Recours des Ecoles européennes

Statut de la Chambre de Recours des Ecoles européennes Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Réf. : 2004-D-174-fr-4 Orig. : FR Version : FR Chambre de Recours Statut de la Chambre de Recours des Ecoles européennes Le présent Statut est pris en exécution

Plus en détail

L Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée (APBSD) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. RÈGLEMENT N 1.1 (Étant les règlements généraux)

L Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée (APBSD) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. RÈGLEMENT N 1.1 (Étant les règlements généraux) L Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée (APBSD) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX RÈGLEMENT N 1.1 (Étant les règlements généraux) 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1. DÉNOMINATION SOCIALE L Association pour

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail