Hôpital Santa Cabrini Ospedale et Centre d accueil Dante

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hôpital Santa Cabrini Ospedale et Centre d accueil Dante"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ET D ACTIVITÉS Hôpital Santa Cabrini Ospedale et Centre d accueil Dante Le patient / résident au cœur de notre évolution

2 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Page Mission et valeurs 4 Portrait de la population et données santé 5 Rapport du président du conseil d administration et du directeur général 7 Conseil d administration de l Hôpital Santa Cabrini Ospedale et du Centre 11 d accueil Dante Équipes administratives, médicales et professionnelles 15 Orientations stratégiques ACTIVITÉS DE L ÉTABLISSEMENT Services offerts 25 Résultats obtenus en regard de l entente de gestion 27 Mesures mises en place en regard de la Loi sur le retour à l équilibre 33 budgétaire Démarche d Agrément RAPPORTS DES COMITÉS 35 Commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services et médecin 35 examinateur Comité de vigilance et de la qualité 40 Comité de révision des plaintes de nature médicales 41 Comité des usagers et Comité des résidents 42 Comité de gestion des risques Sécurité des soins et services 46 Comité de bioéthique RAPPORTS DES CONSEILS PROFESSIONNELS Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) 55 Conseil des infirmières et infirmiers (CII) 57 Conseil multidisciplinaire (CM) 60 Conseil du personnel de soutien (CPS) RAPPORTS DES DIRECTORATS Direction des communications et relations publiques 65 Direction de la santé physique 66 Direction des services multidisciplinaires 71 Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

3 Direction des services professionnels et hospitaliers 79 Direction des ressources humaines 83 Direction des ressources financières 87 Direction des services techniques 88 Statistiques RAPPORT DE LA FONDATION SANTA CABRINI ÉTATS FINANCIERS ET ANALYSE DES RÉSULTATS Rapport de l auditeur indépendant sur les états financiers résumé 96 États des résultats en distinguant les activités principales, les activités 100 accessoires et les activités immobilières État des déficits cumulés 102 État de la situation financière 103 État de la variation de la dette 104 État des flux de trésorerie 105 Notes aux états financiers 108 Tableau de l état du suivi des réserves, commentaires et observations formulés par l auditeur indépendant 122 ANNEXES Annexe 1 Déclaration de fiabilité 123 Annexe 2 Déclaration du directeur général et du directeur des ressources 124 financières Annexe 3 Organigramme 125 Annexe 4 Code d éthique et de déontologie des administrateurs 126 Annexe 5 Rapport financier annuel AS Annexe 6 Rapport de l auditeur indépendant 132 Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

4 1. PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT 1.1 MISSION ET VALEURS L Hôpital Santa Cabrini (HSC) regroupe deux installations, un centre de soins médicaux généraux et spécialisés de courte durée de 368 lits et un centre d hébergement de longue durée de 103 lits, le Centre d accueil Dante. Désigné «Centre de traumatologie de niveau II», l Hôpital Santa Cabrini est un «Centre désigné de lutte contre le cancer». L établissement est solidement ancré à son réseau local qui est formé du CSSS de Saint-Léonard/Saint-Michel et des trois cliniques réseau que sont la Polyclinique Cabrini, la Clinique médicale Viau et le CLSC Saint-Michel. D ailleurs, l HSC est l hôpital de première instance pour le CSSS Saint-Léonard/Saint- Michel. Il contribue à la promotion et au maintien de la santé dans un continuum de services établi avec ses partenaires situés dans l est de Montréal. Prenant son fondement dans les racines historiques, sociales et communautaires, et compte tenu de son rôle d hôpital de première instance, l établissement a pour mission d'offrir des soins médicaux généraux et spécialisés de courte durée pour les usagers de l Hôpital Santa Cabrini et des soins de longue durée pour les résidents du Centre d accueil Dante. Pour cette dernière installation, étant donné la vocation régionale, il favorise et développe des programmes spécifiques reliés aux aspects culturels et ethniques de la communauté d origine italienne. L'Hôpital Santa Cabrini Ospedale assure également des soins et services de qualité toujours croissante aux usagers hospitalisés et externes, sans distinction de race, de couleur, de sexe, de religion, de langue, d ascendance nationale, d origine sociale, de mœurs ou de convictions politiques. De plus, il contribue à la promotion et au maintien de la santé dans le continuum de services auprès de la communauté desservie et auprès du réseau local de services. Déjà plus de 50 ans à son actif, l institution continue à évoluer pour répondre au développement de la population de plus en plus multiethnique. Les valeurs de l origine ont transcendé le temps et sont encore prônées aujourd hui : l empathie, la capacité d écoute, la communication soutenue, le respect des différences culturelles, l éthique, le respect pour la vie et la dignité en fin de vie. Des soins empreints de chaleur humaine, où la famille a une grande place, une gestion efficiente et efficace et un environnement accueillant et sécuritaire sont le fil conducteur de la philosophie de soins et du mode de gestion. Fier de sa vocation régionale, le Centre d accueil Dante, qui a ouvert ses portes il y a plus de 30 ans pour venir en aide aux personnes âgées d origine italienne, offre à ces dernières un hébergement de longue durée permanent ou temporaire et un centre de jour, recréant Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

5 pour eux un milieu de vie familial dans un contexte qui est convenu d appeler un «confort culturel». À noter que depuis 1983, l Office de la langue française a reconnu le français et l italien comme langues officielles de l Hôpital Santa Cabrini Ospedale. 1.2 PORTRAIT DE LA POPULATION ET DONNÉES SANTÉ Suivant le principe de découpage géographique en Centre de santé et de services sociaux et la provenance de la majorité de notre clientèle, qui en pratique représente le nord-est de Montréal, l HSC a un bassin de desserte de plus de habitants, provenant essentiellement du territoire couvert par le CSSS de Saint-Léonard/Saint-Michel (CSSS-SLSM), mais également des CSSS limitrophes : de la Pointe-de-l Île, Lucille-Teasdale et Ahuntsic/Montréal-Nord. Ainsi, une clientèle multiethnique provient à plus de 90 % de l est de Montréal, alors que le reste vient des Basses-Laurentides et de Laval. UNE CLIENTÈLE MULTIETHNIQUE La population immigrante représente une proportion importante de la clientèle la plus proche. En effet, le territoire du CSSS-SLSM se caractérise par une population composée à 47,7 % d immigrants et à 11,2 % de nouveaux immigrants (personnes arrivées au Canada entre 2006 et 2011), soit 59 % de la population résidant sur le territoire local, comparativement à 33,7 % à Montréal. Il est à noter que dans ce secteur, une personne sur cinq parle l italien comme langue maternelle et la majorité de la population a une langue maternelle autre que le français ou l anglais. DONNÉES PERTINENTES DU TERRITOIRE DU CSSS DE SAINT-LÉONARD/SAINT- MICHEL Si l on se réfère aux statistiques disponibles sur la population résidant sur le territoire du CSSS de Saint-Léonard/ Saint-Michel, nous relevons une espérance de vie à la naissance de 80,8 ans pour les hommes et 85,4 pour les femmes, c est-à-dire plus élevées que pour la moyenne de l Île de Montréal. Le taux de mortalité est inférieur (576/ ) à la moyenne de Montréal (692.7/ ), toutefois, le taux d hospitalisation, toutes causes confondues, est supérieur (737/ ) à la moyenne (664/ ). Enfin, nous notons que la proportion de personnes n ayant pas de médecin de famille par territoire CSSS est aussi plus élevée que la moyenne pour l île de Montréal, et cela pour la majorité des CSSS de desserte. Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

6 VIEILLISSEMENT DE LA CLIENTÈLE Nous constatons un vieillissement accru des résidents de la zone géographique desservie par notre établissement. Le taux de personnes âgées de plus de 75 ans qui ont visité notre salle d urgence et ont eu besoin d une civière est le plus élevé au Québec durant l exercice écoulé, représentant 43 % des patients. Nous notons également que parmi les personnes de plus de 75 ans qui se sont présentées à notre urgence, la majorité était en provenance du domicile, alors que moins de 20 % provenait de résidences privées pour personnes autonomes et un faible pourcentage de CHSLD. Durant le dernier exercice, cette clientèle de plus de 75 ans provenait majoritairement de deux CSSS soit le territoire desservi par le CSSS de la Pointe-de-l Île, et le territoire du CSSS de Saint- Léonard/Saint-Michel. Presque 10 % provenait du CSSS Lucille-Teasdale, et enfin 5 % du CSSS d Ahuntsic-Montréal-Nord. Des dernières données sur l évolution de la population du CSSS St-Léonard/St-Michel, pour qui l HSC est l hôpital de première instance, il en ressort que la proportion de la clientèle de 75 ans et plus parmi l ensemble des aînés dépasse les 50 %. Le vieillissement de la population engendre sans contredit des besoins accrus et complexifiés en matière de soins de santé et de services sociaux. Le phénomène du vieillissement de la clientèle a un impact direct sur la demande de services à l Hôpital Santa Cabrini, pour toutes les pathologies liées au vieillissement, en particulier les maladies chroniques telles le diabète, l hypertension, les MPOC, les problèmes de santé mentale et la traumatologie/orthopédie. Des travaux conjoints avec nos partenaires, en particulier avec la direction du CSSS de Saint-Léonard/Saint-Michel et du CSSS de la Pointe-de-l Île ont d ailleurs pour objectif d améliorer les continuums de soins pour les personnes âgées. De plus, nous travaillons activement avec les partenaires du pôle 1 qui regroupe plusieurs partenaires de soins de santé et services sociaux du nord-est de Montréal. Clientèle en traumatologie Nous observons une tendance à la hausse de la fréquentation de notre hôpital via notre salle d urgence d une clientèle de tous âges en traumatologie. Le nombre d ambulances en moyenne par période est passé de 760 en à 841en , une augmentation de plus de 10 %, et nous croyons que cette tendance est aussi due à l augmentation des cas de traumatologie. Centre d accueil Dante Quant au Centre d accueil Dante, sa vocation étant régionale, sa clientèle est représentée par les personnes âgées de la communauté d origine italienne. Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

7 1.3 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL C est avec plaisir que nous vous présentons le rapport annuel de l Hôpital Santa Cabrini et du Centre d accueil Dante pour l exercice financier Des défis de taille ont marqué l année qui a été riche en transformations et en évènements. Nous avons obtenu de très bons résultats dans plusieurs dossiers prioritaires. Gouvernance L année nous a permis d entreprendre la troisième phase de la réorganisation de la structure organisationnelle de l HSC. Cette phase touche le volet clinique avec la création de la Direction de la santé physique, ainsi qu un meilleur partage des responsabilités entre la Direction des services professionnels et hospitaliers et la Direction des services multidisciplinaires, nouvellement créée. La Direction des soins infirmiers a été intégrée dans la Direction de la santé physique sous la gouverne d une responsable de la qualité de l acte infirmier. Performance financière et clinique Le redressement de la situation financière de l HSC a fait l objet de l attention soutenue du conseil d administration et de la direction générale tout au long de l année, impliquant des objectifs importants à chaque direction de l HSC afin de respecter les dispositions de l entente de gestion et d imputabilité signée avec l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Nous sommes fiers d annoncer que l établissement a terminé son exercice financier en équilibre budgétaire, et ce, sans coupure dans les services à la population. La participation et l engagement des directeurs, des gestionnaires, des médecins et des employés a permis de retrouver l état d équilibre, situation souhaitée depuis plusieurs années. Orientations stratégiques La mise à jour des orientations stratégiques , complétée l année passée, a permis l arrimage avec les planifications stratégiques régionale et ministérielle. Les cinq enjeux identifiés sont les suivants : Enjeu 1 : la disponibilité des compétences au cœur de notre succès Enjeu 2 : la qualité des services et l innovation Enjeu 3 : une offre de services intégrée et complémentaire Enjeu 4 : un délai raisonnable pour l accès aux services Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

8 Enjeu 5 : la performance organisationnelle Chaque enjeu a ses objectifs, son plan d action, ses indicateurs et cibles. Il faut cependant noter que des travaux débuteront sous peu pour la planification des orientations stratégiques pour la période Le conseil d administration ainsi que la direction y voient un moment opportun pour une réflexion approfondie qui permettra de définir la réalité de notre hôpital dans 5 ans. Gestion de la salle d urgence La gestion des séjours à la salle d urgence a été au centre de nos préoccupations durant toute l année, compte tenu d une hausse du quota d ambulances et du phénomène des patients vieillissants, augmentant la durée moyenne des séjours. Des chantiers de travail qui touchent directement la performance de notre salle d urgence ont été amorcés. Avec la collaboration de l équipe d accompagnateurs ministérielle pour le pôle 1 de l île de Montréal, des résultats intéressants ont été obtenus. Des actions en amont, à la salle d urgence et en aval de la salle d urgence (sur le territoire) ont permis d améliorer significativement nos indicateurs de qualité. Nous avons mis en place des mesures de redressement avec les équipes internes pour atteindre les objectifs fixés de zéro 24 h. Parmi celles-ci, une entente a été conclue avec la Polyclinique Cabrini pour y recommander les patients jugés non urgents au triage (P-4 et P-5). Soulignons les efforts réalisés par les équipes qui ont permis une nette amélioration dans la durée moyenne des séjours à notre salle d urgence. Le séjour moyen global passant de 28 heures en à moins de 21 heures en Le pourcentage d usagers avec séjour de plus de 48 heures a aussi été réduit, passant de 13 % en à moins de 6 % en Activités hospitalières et ambulatoires En lien direct avec la clientèle fréquentant notre salle d urgence, le nombre de patients admis en hospitalisation a augmenté de 3,6 %. La durée moyenne d hospitalisation est demeurée à 12 jours. Par ailleurs, un nouveau plan de répartition des lits a été élaboré permettant une meilleure gestion des unités de soins, avec le rapprochement des équipes para professionnelles sur les unités. On a poursuivi l implantation de l approche par programme clientèle avec la nomination de trois coordonnateurs cliniques respectivement pour la médecine, la chirurgie et pour les soins spécialisés. Cela s ajoute au programme de l approche adaptée à la personne âgée ainsi que le programme de traumatologie. De plus, l accueil clinique a été développé et permettra la prise en charge rapide pour 5 pathologies. Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

9 Ressources humaines Au chapitre des ressources humaines, un plan d action a été déployé, visant le recrutement de professionnels, la rétention et la présence au travail, afin de limiter le recours à la main-d œuvre indépendante. Le plan d action en lien avec la présence au travail a été mis en œuvre et les travaux relatifs au dossier d équité salariale des cadres ont été finalisés. De plus, un effort considérable a été porté pour l amélioration du taux d absentéisme et du taux d accidents de travail avec de très bons résultats. Qualité des services et gestion des risques Des recommandations ont été faites afin d apporter des améliorations et agir sur les causes des plaintes, en particulier en lien avec les communications et l humanisation des soins. Les programmes d appréciation de la qualité et de gestion des risques ont fait l objet de travaux soutenus et de nouvelles politiques visant l amélioration de la sécurité des patients. Un programme-cadre de l approche intégré de la gestion des risques a été adopté par le conseil d administration. En mettant en œuvre ce programme, l Hôpital Santa Cabrini fait le choix de gérer ses risques de manière structurée en se basant sur une approche reconnue internationalement, la norme ISO Approche programmes-clientèles Parmi les réalisations accomplies visant le développement et la mise en place de programmes-clientèles, notons que le Programme de traumatologie a été complété. Une coordonnatrice a été nommée pour le Programme de l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier. D ailleurs, la Direction de la santé physique a maintenant trois coordonnateurs pour s occuper des programmes de chirurgie, de médecine et des soins spécialisés. Projets immobiliers Pour tenir compte des besoins de nos équipes professionnelles ainsi que du continuum de services et des projets prioritaires, un plan directeur immobilier a été élaboré. Ce plan comprend notamment le réaménagement/agrandissement du bloc opératoire. Le plan directeur immobilier, approuvé par le conseil d administration, inclut 20 projets de grande envergure en 8 blocs ainsi que des travaux d entretien et de mise aux normes. Parmi les projets majeurs, on retrouve un bloc opératoire et la possibilité d accueillir un pavillon pour de nouveaux lits de courte durée. Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

10 En , au Centre d accueil Dante, les réaménagements de l entrée principale et des aires communes du jardin ont été inaugurés. Les travaux de la troisième phase du nouveau pavillon qui abrite déjà la Résonance magnétique et maintenant le Centre de formation se sont réalisés en Les devis ont été finalisés pour la quatrième et dernière phase du Pavillon qui recevra le nouveau centre de lutte contre le cancer. Les travaux ont débuté en octobre 2013 et avancent très bien. L inauguration du centre de lutte contre le cancer est prévu pour septembre Plan directeur des ressources informationnelles (PDRI) La mise en œuvre du PDRI est en cours, entre autres avec le Projet du dossier clinique informatisé (OACIS). OACIS est une interface qui permettra, à terme, de centraliser par voie électronique toute l information clinique constituant le dossier d un patient, incluant les résultats d examens, les notes, les requêtes et les plans de soins, consultables sur place ou à distance par les cliniciens. La phase 1 (des 4 prévues) est la plus importante pour le déploiement du projet. La dernière année a permis de finaliser certains prérequis au dossier clinique informatisé OACIS. Le rehaussement du système Soft des laboratoires est en cours et devrait se terminer au début de l'automne Ceci nous permettra d'aller de l'avant avec le déploiement d'oacis à l'urgence et sur les unités de soins. Aux archives, nous numérisons maintenant l'ensemble des cliniques externes et bâtissons par le fait même un historique intéressant pour les consultations futures. OACIS sera déployé dans l'ensemble de l'hsc pour le début Parmi les autres faits saillants en informatique, notons le rehaussement PBX, Call Pilot et Nuance; rehaussement de serveurs désuets; consolidation du plan de désastre en informatique, la finalisation de eclinibase. Le rehaussement du parc informatique, volet ordinateurs, est en cours. Nous sommes également très fiers d avoir réussi le virage écologique au conseil d administration, car nous avons maintenant un conseil d administration et un comité de direction sans papier. Accueil de stagiaires et échanges L accueil de stagiaires de différentes disciplines s est poursuivi avec succès, en particulier infirmiers(ères), infirmiers(ères) auxiliaires et futurs médecins, en lien notamment avec notre implication avec la Faculté de médecine de l Université de Montréal et les Cégeps. Nous avons accueilli au-delà de 1100 stagiaires. Nous accueillons également des étudiants à la Maîtrise en administration de la santé de l Université de Montréal, pour leur séminaire d intégration. En terminant, nous tenons à souligner le support de la Fondation Santa Cabrini, sans qui nous n aurions pu compléter nos projets d agrandissements et d acquisitions de matériel Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

11 médical. Nous exprimons tout notre gratitude aux membres du conseil d administration de la Fondation Santa Cabrini, à nos partenaires et à tous les donateurs pour leur générosité. Un grand merci à tous ceux qui nous épaulent dans la réalisation quotidienne de notre mission envers la population de l est de Montréal. Jean-François Foisy Directeur général Me Consolato Gattuso Président du conseil d administration CONSEIL D ADMINISTRATION DE L HÔPITAL SANTA CABRINI ET CENTRE D ACCUEIL DANTE AU 31 MARS 2014 Me Consolato Gattuso Président Collège électoral: population M. Domenico Talarico Vice-président Collège électoral: population M. Jean-François Foisy Directeur général Secrétaire du conseil Me Pasquale Artuso Collège électoral: cooptation M. Claude Boileau Collège électoral: cooptation Mme Danielle Côté Collège électoral: conseil multidisciplinaire M. Giuseppe Danisi Collège électoral: Fondation Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

12 M. Giuseppe Di Battista Collège électoral: comité des usagers M. Michael Di Grappa Collège électoral: Agence M. Gaetano Di Tullio Collège électoral: Personnel non clinique Me Angela Di Virgilio Collège électoral: cooptation M. Mario Discepola Collège électoral: Agence Mme Line Dumas Collège électoral: Personnel clinique Me Penelope Karavelas Collège électoral: cooptation Me Maria Kuchel Collège électoral: cooptation Me Giovanna Scotti Collège électoral: cooptation Dre Silvana Trifiro Collège électoral: conseil des médecins, dentistes et pharmaciens M. Michel Trozzo Collège électoral: comité des usagers COMITÉ DE VÉRIFICATION M. Mario Discepola, président M. Claude Boileau M. Domenico Talarico M. Jean-François Foisy, directeur général Invités permanents : M. Vincent Gagliardi, directeur général adjoint Jean-Rock Landry, directeur des ressources financières Nathalie Lachapelle, adjointe au directeur des ressources financières Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

13 COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ Me Angela Di Virgilio, présidente M. Michel Trozzo Me Penelope Karavelas M. Jean-François Foisy, directeur général Mme Marina Javicoli COMITÉ DE GESTION DES RISQUES M. Vincent Gagliardi, président Mme Line Dumas et équipe d employés HSC/CAD (11 membres) COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Me Maria Kuchel, présidente M. Mario Discepola M. Domenico Talarico Me Pasquale Artuso Me Penelope Karavelas M. Jean-François Foisy, directeur général COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Mme Line Dumas, présidente Mme Danielle Côté M. Giuseppe Di Battista M. Gaetano Di Tullio M. Jean-François Foisy, directeur général Invité permanent : M. Gilles Ruel, directeur des ressources humaines et affaires juridiques Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

14 COMITÉ DES USAGERS Mme Francesca D Errico, présidente Mme Claire Constantin M. Giuseppe Di Battista M. Giovanna Giordano M. Frédéric Lalonde Michelina Lavoratore Mme Annette Martino M. Michel Trozzo Mme Antonella Fuoco, déléguée DG COMITÉ DES RÉSIDENTS (Centre d accueil Dante) M. Giuseppe Di Battista, président M. Joseph Ferrarelli, représentant d un résident du 1 er étage M. Robert Pietrantonio, résident du 2 e étage M. Erminio Piccolino, représentant d un résident du 3 e étage Mme Anna Amato, résidente du 4 e étage Mme Antonella Fuoco, déléguée DG COMITÉ DE RECRUTEMENT MÉDICAL Dre Silvana Trifiro, présidente M. Jean-François Foisy Dr Irwin Kuzmarov Invité permanent : Dr Albert Chiricosta COMITÉ DE RÉVISION DES PLAINTES DE NATURE MÉDICALE Me Pasquale Artuso, président Dr Albert Chiricosta Dr Huong Pham-Dang COMITÉ D ÉVALUATION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Me Consolato Gattuso M. Domenico Talarico M. Michael Di Grappa Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

15 ÉQUIPES ADMINISTRATIVES, MÉDICALES ET PROFESSIONNELLES AU 31 MARS 2014 DIRECTION GÉNÉRALE Jean-François Foisy Directeur général Vincent Gagliardi Directeur général adjoint Geneviève Côté Conseillère à la gestion des risques et à l évaluation de la performance Richard Des Ormiers Chef du service informatique et téléphonie par intérim Antonella Fuoco Coordonnatrice des activités - Service des bénévoles Bernard Guindon Conseiller-cadre aux projets d immobilisations Dario Mannetta Conseiller aux projets d immobilisations Maria Vassetta Di Ninno Chef du service des bénévoles et responsable de la Fondation CENTRE D ACCUEIL DANTE Maria Crescenzi Conseillère aux activités cliniques Malaika Narcisse Merveille Chef d activités de soir Claire Najar Chef d unités de vie Angela Novembre Coordonnatrice du centre de jour et conseillère en milieu de vie Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

16 Catalin Prodan Chef d activités de soir Nadine Zeidane Coordonnatrice de l hébergement et des soins de longue durée COMMISSAIRE LOCALE AUX PLAINTES ET DE LA QUALITÉ DES SERVICES Marina Javicoli Commissaire locale aux plaintes et de la qualité des services DIRECTION DES COMMUNICATIONS ET RELATIONS PUBLIQUES Rocco Famiglietti Directeur des communications et relations publiques DIRECTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES Jean-Rock Landry Directeur des ressources financières Nathalie Lachapelle Adjointe à la direction des ressources financières et à la gestion de la performance Huguette Lacroix Chef du service de l approvisionnement Janique Langevin Chef des activités financières Sylvie Provost Chef du service des salaires Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

17 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Gilles Ruel Directeur des ressources humaines et affaires juridiques Line Tousignant Adjointe au directeur des ressources humaines Jessica Morneau Conseillère-cadre en relations de travail Nancy Fiset Chef du service de santé et sécurité au travail DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES Vincent Casola Directeur des services techniques Michel De Simone Chef du service d hygiène-salubrité et buanderie-lingerie Michel Brisson Chef du service des installations matérielles et de l aménagement Dora Sposato Chef de service de la sécurité et des installations matérielles (CAD) DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS ET HOSPITALIERS Dr Irwin Kuzmarov Directeur des services professionnels et hospitaliers Sylvie St-Pierre Adjointe à la DSPH Sabrina Sanzari Chef du Département de pharmacie Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

18 DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES Sylvie St-Pierre Directrice des services multidisciplinaires Martine Perron Chef du service des activités respiratoires et électrophysiologie médicale Ermanno Di Donato Chef du service d'accueil Carlo Giglio Chef du secteur de production alimentaire Sylvie Labrecque Chef du service de réadaptation et coordonnatrice clinique projet OACIS Sabrina Maiorano Chef du service psychosocial et de liaison Manon St-Cyr Coordonnatrice du service de biologie médicale Daniel Tétreault Coordonnateur du service d imagerie médicale Mélanie Vallières Chef du service des archives médicales Maria Vannelli Chef du service des activités alimentaires DIRECTION DE LA SANTÉ PHYSIQUE Lynne Durand Directrice de la santé physique (DSPhy) Line Dumas Directrice adjointe à la DSPhy et responsable des soins infirmiers Coordonnateurs de programme Chantal Duchesne, Secteur médecine Janick Perrier, Secteur chirurgie Hugo Vitullo, Secteur soins spécialisés Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

19 Magdalena Blaise UCDG et responsable du programme AAPA Suzanne Choinière Chef d unité service ambulatoire et gestion de l équipe volante, endoscopie Katia Doat Coordonnatrice des activités de soins Mario Duprey Coordonnateur des activités de soins Ida Iuliani Chef d unité 4e et 5e (médecine et soins palliatifs) Josée Lozier Chef d unité 2e et 3eC Maria Mancini Chef des activités bloc opératoire, chirurgie d un jour, préadmission Laurence Méziere Coordonnatrice des activités de soins Fabiola Pannuti Chef d unité salle d urgence Benoit Perrault Coordonnateur clinico-administratif à la budgétisation Catalin Prodan Coordonnateur des activités de soins Claudette Ross Coordonnatrice des activités de soins Juliet Tonini Chef d unité, 2 e et soins intensifs et coronariens (intérim) Marie-Pier Tremblay Coordonnatrice des activités de soins Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

20 DÉPARTEMENTS MÉDICAUX Shivendra D. Dwivedi, M.D. Chef du département d'anesthésie-réanimation Nabil Hannouche, M.D. Chef du département d imagerie médicale Thi-Hong Nguyen, M.D. Chef du département clinique de médecine générale Anas Nseir, M.D. Chef du département de l urgence Mario C. Rizzi, M.D. Chef du département de médecine interne Alain-Guy Roy, M.D. Chef du département de chirurgie Sabrina Sanzari Chef du département de pharmacie Paul M. Sidani, M.D. Chef du département de gynécologie Silvana G. Trifiro, M.D. Chef du département des laboratoires SERVICES MÉDICAUX Badir-Francis Badir, M.D. Chef du service de médecine interne Girair Basmadjian, M.D. Chef du service d'ophtalmologie Gilles Donat Beauchamp, M.D. Chef du service de chirurgie thoracique Nacéra Ben Smaine, M.D. Chef du service de l unité des lits transitoires Marie-Josée Champagne, PhD, CSPQ, biochimiste clinique Chef du service de biochimie Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

21 Bruno Cianciulli, M.D. Chef du service d urologie J. André Claveau, M.D. Chef du service de gériatrie active et des soins prolongés Simon Côté, M.D. Chef du service de gastroentérologie Farah Désiré, M.D. Chef du service d hospitalisation en médecine générale Hussein Fadlallah, M.D. Chef du service de cardiologie Yousri Hanna, M.D. Chef du service des soins palliatifs Vera Hirsh, M.D. Chef du service d hématologie-oncologie François Lamoureux, M.D. Chef du service de médecine nucléaire Bruno Mastropasqua, M.D. Chef du service de chirurgie plastique Bertrand Montreuil, M.D. Chef du service de chirurgie vasculaire Huong Pham-Dang, M.D. Chef du service d'oto-rhino-laryngologie Lysane Poirier, M.D. Chef du service d endocrinologie et de métabolisme Mario C. Rizzi, M.D. Chef du service de pneumologie Philippe Rola, M.D. Chef du service des soins intensifs et soins coronariens Alain-Guy Roy, M.D. Chef du service d orthopédie Christopher Rudwal, M.D. Chef du service de néphrologie Silvana G. Trifiro, M.D. Chef du service de microbiologie Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

22 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Le patient / résident : au cœur de notre évolution Les orientations stratégiques adoptées en 2010 qui guident les actions menées par l HSC portent sur : 1. Gamme de services à la clientèle L Hôpital Santa Cabrini offre une gamme de services complets qui tiennent compte de sa mission, sa raison d être et des ressources dont il dispose. L HSC consolide ses programmes et services pour offrir des soins et services à la nouvelle réalité qui est notamment de desservir les groupes de clientèles spécifiques suivants : la clientèle en oncologie (Programme de lutte contre le cancer); la clientèle âgée (prise en charge proactive); la clientèle de traumatologie (programme de traumatologie). L HSC est partenaire avec le réseau local CH-CSSS-CR facilitant la continuité des soins et services des clientèles desservies avec chacun de ses partenaires de l est de Montréal. 2. Mode d organisation des services L établissement dispose d équipes médicales stables et composées de ressources généralement suffisantes pour répondre aux besoins de services de sa clientèle. Le déploiement des programmes-clientèles est en cours, dont celui portant sur la personne âgée et l oncologie, et ce avec la collaboration des partenaires du réseau, notamment le CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel. Pour ce faire : Révision et intensification de l approche gériatrique sur les unités de soins de médecine et de chirurgie. Intégration des approches novatrices de l organisation de travail de l ensemble du personnel sur les unités de soins, mise en place de suivis systématiques de clientèle et d un plan d intervention intégré (approche interdisciplinaire). 3. Membres du personnel L HSC a la réputation d offrir un milieu accueillant et familial et doit maximiser les enjeux des ressources humaines particulièrement chez les infirmières et les pharmaciens. De façon plus spécifique, effectuer : La réorganisation du travail. L intégration de nouvelles ressources dans les équipes. Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

23 L identification de conditions de travail innovatrices qui démarquent l HSC. D autre part : Consolider les ententes de formation avec les facultés et universités, dont la Faculté de médecine de l Université de Montréal. Poursuivre des travaux avec le RUIS de Montréal en regard de la continuité des services médicaux. 4. Ressources financières et technologiques L établissement effectue régulièrement une mise à jour de son plan directeur tout en s assurant d une gestion saine et efficiente des ressources dont elle dispose. La planification vise à : Assurer la santé financière de l établissement, Développer un centre de formation, Développer un centre de lutte contre le cancer, Réaménager et agrandir le Centre d accueil Dante, Informatiser le dossier patient sur les unités de soins. 5. Dynamique de gestion L établissement est reconnu pour son environnement de travail dynamique et familial et s assure de conserver ces atouts grâce à : La mise en place d un plan de communication interne et externe. Un plan d action visant des équipes de travail complètes et formées. Un environnement de travail sain et sécuritaire. Le support et l encadrement nécessaires au nouveau personnel afin de favoriser le transfert des compétences. 6. Visibilité et partenariat L HSC, bien enraciné dans sa communauté, prend les moyens nécessaires pour : Poursuivre l utilisation des journaux communautaires et publier dans les grands médias, lorsqu opportun. Se positionner de façon proactive pour mieux répondre aux enjeux de couverture de services dans l est de Montréal. Poursuivre des partenariats avec les cliniques du réseau local pour l amélioration des continuums de services. Poursuivre les travaux amorcés avec ses différents partenaires dans la prise en charge et le suivi des maladies chroniques de la clientèle du territoire. Maintenir une collaboration soutenue avec les partenaires du réseau. À la lumière des facteurs nouveaux pouvant avoir un impact significatif sur l organisation et considérant les enjeux, les orientations et les résultats visés par l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, nous croyons opportun de renouveler nos enjeux et de Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

24 présenter pour chacun d eux les orientations et les objectifs qui s y rapportent, ainsi que les indicateurs et les cibles attendues au 31 mars Comme enjeux nous retenons : Enjeu 1 : la disponibilité des compétences au cœur de notre succès Enjeu 2 : la qualité des services et l innovation Enjeu 3 : une offre de services intégrée et complémentaire Enjeu 4 : un délai raisonnable pour l accès aux services Enjeu 5 : la performance organisationnelle Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

25 2. ACTIVITÉS DE L HÔPITAL SANTA CABRINI ET DU CENTRE D ACCUEIL DANTE SERVICES OFFERTS Les départements et services disponibles à l Hôpital Santa Cabrini sont : Département de l urgence Département d'anesthésie-réanimation Département d'imagerie médicale: - Ultrasonographie - Tomodensitométrie - Mammographie - Médecine nucléaire - Résonance magnétique Département clinique de médecine générale : - Hospitalisation - Soins palliatifs - Gériatrie active - Soins prolongés Département de chirurgie : - Chirurgie générale - Chirurgie plastique - Chirurgie thoracique et vasculaire - O.R.L. - Ophtalmologie - Orthopédie - Traumatologie Centre de traumatologie de niveau II - Urologie - Chirurgie d un jour - Chirurgie mineure Département de pharmacie Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

26 Département de médecine interne : - Cardiologie - Endocrinologie-métabolisme - Gastro-entérologie - Médecine interne - Néphrologie - Neurologie - Pneumologie - Soins intensifs et coronariens Département de gynécologie Département des laboratoires : - Centre de prélèvements - Anatomie-pathologie - Biochimie - Hématologie Banque de sang - Microbiologie Services ambulatoires : - Centre ambulatoire en médecine générale - Oncologie Centre de lutte contre le cancer - Centre de jour de diabète - Médecine de jour Autres services : - ECG EEG - EMG - Réadaptation physique Audiologie Ergothérapie et physiothérapie - Inhalothérapie - Nutrition - Diététique - Services psychosociaux et de liaison - Pastorale - Commissaire local aux plaintes et à la qualité des services Centre d accueil Dante : - Soins d hébergement de longue durée - Hébergement temporaire - Centre de jour Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

27 RÉSULTATS OBTENUS EN REGARD DE L ENTENTE DE GESTION Ressources humaines Santé publique Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

28 Santé mentale Santé physique Tableau 1 Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

29 Santé physique Tableau 2 Santé physique Tableau 3 Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

30 Santé physique Tableau 4 Santé physique Tableau 5 Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

31 Santé physique Tableau 6 Santé physique Tableau 7 Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

32 Santé physique Tableau 8 L analyse des résultats de l entente de gestion nous porte aux constats suivants : sur les 66 critères évalués, 87 % ont été atteints soit complètement ou au-delà de 90 % de la cible. Pour le 13 % qui est inférieur à 90 % de la cible, un plan d action est en développement pour nous assurer que les critères inférieurs à 90 % soient priorisés. Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

33 MESURES MISES EN PLACE EN REGARD DE LA LOI SUR LE RETOUR À L ÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE L Hôpital Santa Cabrini et le Centre d accueil Dante s engagent à assurer la prestation des services à la population en lien avec l entente de gestion avec l Agence de santé et des services sociaux de Montréal. Des mesures de réduction des dépenses administratives (loi 100) ainsi que des mesures d optimisation sont en chantier pour faire en sorte que l hôpital améliore sa performance, autant clinique que financière, sans affecter l offre de service. DÉMARCHE D AGRÉMENT La visite d Agrément Canada s est déroulée en septembre Les visiteurs ont pu constater notre avancement dans l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins aux usagers et résidents. Rappelons que la visite s est réalisée avec le programme QMentum qui s attache au rendement du système de santé, à la planification en matière de prévention des risques, à la sécurité des patients, à l évaluation du rendement et à la gouvernance. L évaluation porte sur les pratiques organisationnelles requises (POR) en place dans les établissements. Selon la nouvelle formule de type d agrément décerné à un établissement, nous pouvions améliorer notre statut à «Agréé avec mention» si notre établissement répondait à des exigences précises. Nous nous sommes engagés à atteindre cette désignation enviable, sachant que nous avions tout ce qu il fallait pour y arriver. Nous comptions sur la collaboration de tous les membres du personnel, médecin et bénévole, pour y parvenir dans les délais requis. En date du 27 mars 2013, nous recevions une lettre de la présidente du Comité d approbation du type d Agrément nous informant du rehaussement de notre statut d agrément de «agréé» à «agréé avec mention». L Hôpital Santa Cabrini recevait pour la première fois de son histoire ce type d agrément. Le rehaussement du type d agrément faisait suite à l étude des preuves transmises par l hôpital. Les types d agrément sont déterminés en fonction de la conformité d un organisme par rapport aux normes, aux critères à priorité élevée, aux pratiques Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

34 organisationnelles requises et aux seuils établis pour les outils d évaluation. C est une reconnaissance du travail de nos équipes au quotidien et un encouragement à poursuivre nos efforts d offrir des soins de grande qualité. Nous avons complété nos suivis auprès d agrément Canada et les équipes se rencontrent déjà en préparation de la prochaine visite prévue en septembre Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

35 3. RAPPORTS DES COMITÉS D ÉTABLISSEMENT RAPPORT DE LA COMMISSAIRE LOCALE AUX PLAINTES ET À LA QUALITÉ DES SERVICES ET DU MÉDECIN EXAMINATEUR COMMISSAIRE LOCAL AUX PLAINTES ET À LA QUALITÉ DES SERVICES BILAN DES PLAINTES Type de dossiers / Délai Interventions 3 8 Assistances Consultations 6 4 Plaintes reçues Plaintes conclues TOTAL DES DOSSIERS REÇUS Éloges Protecteur du citoyen 1 3 Délai de réponse : Moins de 45 jours : Plus de 45 jours : 98 % 2 % 100 % - Délai moyen en jours L exercice a été marqué par une baisse du nombre des plaintes et assistances reçues qui sont passées de 116 et 382 respectivement en à 81 et 362 cette année. Cette tendance à la baisse est d autant plus marquée si l on considère les plaintes à l égard de la direction de la santé physique qui ont diminué de 32 % par rapport à l an dernier tandis que celles relatives à la direction des services multidisciplinaires diminuaient de 46 %. Par ailleurs, 31 % des plaintes conclues en étaient non fondées alors que 69 % étaient fondées avec application de mesure allant du simple rappel aux avis disciplinaires et aux recommandations. Catégories d objets Soins et services dispensés 41 % 39,5 % Accessibilité 20 % 23,8 % Relations interpersonnelles 18 % 21,8 % Organisation du milieu et ressources matérielles 14 % 14,9 % Aspect financier 2 % - Droits particuliers 5 % - Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

36 OBJETS DE PLAINTES DÉTAILLÉES OBJET TOTAL % Soins et services dispensés Compétence technique et professionnelle 1 1 Continuité 4 4 Décision clinique 5 4,9 Organisation des soins et services 1 1 Traitement, intervention 29 28,6 Sous-total 40 39,5 Accessibilité Délais 20 19,8 Difficulté d accès 3 3 Refus de service 1 1 Sous-total 24 23,8 Relations interpersonnelles Abus 3 3 Communication/attitude 8 7,9 Discrimination/racisme 2 2 Respect 7 6,9 Fiabilité/disponibilité 2 2 Sous-total 22 21,8 Organisation du milieu et ressources matérielles Confort et commodité 1 1 Équipement et matériel 1 1 Hygiène/salubrité/désinfection 3 3 Règles et procédures du milieu 3 3 Sécurité et protection 7 6,9 Sous-total 15 14,9 Aspect financier Sous-total 0 0 Droits particuliers Sous-total 0 0 Total En ce qui concerne les catégories d objets, on observe que les valeurs ont très peu bougé par rapport à l an dernier. Le fait que nous n ayons conclu aucune plainte touchant Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

37 l aspect financier ou les droits particuliers est le seul point marquant de par rapport à l an dernier. Au cours de l exercice , trois dossiers ont été étudiés en deuxième instance par le Protecteur du citoyen. Deux de ces dossiers ont été conclus sans recommandation et au 31 mars nous n avions pas reçu la réponse concernant le troisième. Par contre, un dossier de en suspens au bureau du Protecteur en début d exercice a été conclu avec recommandations qui ont été appliquées à la satisfaction de ce dernier. À la suite de l analyse des plaintes, assistance et intervention, nous avons formulé six (6) recommandations dont quatre ont donné lieu à des actions concrètes et à des réflexions de la part des directions sur des mesures à prendre dans le but d améliorer la qualité des services. Enfin, nous avons procédé à la révision de la politique DG Politique d examen et de traitement des plaintes. Nous avons profité de cet exercice pour rendre notre politique plus simple et plus concise avec des définitions et des algorithmes qui en facilitent la compréhension. De plus, nous avons continué l affichage, cette fois-ci à l Hôpital Santa Cabrini, de tableaux comportant des extraits du code d éthique afin de mieux faire connaître nos valeurs et nos principes. Marina Javicoli Commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services RAPPORT DU MÉDECIN EXAMINATEUR BILAN DES PLAINTES CONCERNANT LES MÉDECINS, DENTISTES OU PHARMACIENS Nombre de plaintes reçues Nombre de plaintes conclues Dossiers de plainte au comité de révision 2 6 Dossiers de plainte au comité de - 2 discipline Délai moyen de réponse Moins de 45 jours : 97 % Plus de 45 jours : 3 % Moins de 45 jours : 80 % Plus de 45 jours : 20 % Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

38 Nous notons une légère augmentation du nombre de plaintes au cours de l exercice De ce nombre, six ont été analysées au comité de révision, ce qui représente une hausse significative. Deux plaintes ont été acheminées au Conseil des médecins, pharmaciens et dentistes pour être analysées par un comité de discipline, et ce, à la fin de l année Nous avons répondu à 80 % des plaintes dans le délai prescrit ; nous constatons un glissement à cet égard en ; le changement de médecin examinateur a pu contribuer à ce délai. Un effort important sera assuré au cours de la prochaine année pour éviter qu une telle situation se répète, l objectif étant d assurer une réponse dans les 45 jours pour au moins 95 % des plaintes. Catégories d objets de plaintes conclues Accessibilité - 3 Relations interpersonnelles Soins et services dispensés Droits particuliers 2 4 Organisation du milieu et des ressources matérielles - - Aspect financier - - Total Les objets de plaintes demeurent toujours les mêmes, soient en tout premier lieu les soins et services dispensés qui ne sont pas à la hauteur des attentes des patients, et en deuxième lieu les relations interpersonnelles. Au niveau de la catégorie des soins et services, nous constatons que la plupart des plaintes reflètent un écart dans les perceptions des patients pour des soins qu ils auraient dû avoir versus les soins qu ils ont reçus ; cet écart est souvent le résultat de communication sous-optimale entre le professionnel et son patient ou la famille de ce dernier. Les plaintes en lien avec les relations interpersonnelles demeurent relativement stables à 20 versus 14 pour l année passée. Des efforts continus de sensibilisation sur l importance des communications efficaces, claires et sensibles doivent être faits. Activité médicale Nb d objets de plaintes reçues Médecine d urgence 21 Médecine générale 11 Chirurgie générale 6 Chirurgie orthopédique 5 Hémato-oncologie 5 Neurologie 4 Psychiatrie 2 Chirurgie plastique 2 Gynécologie 2 Chirurgie vasculaire 1 Médecine interne 1 Anesthésie 1 Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

39 Ophtalmologie 1 Urologie 1 Cardiologie 1 Total 64 Sur les 42 plaintes reçues, celles-ci comportent une moyenne de 1,5 objet de plaintes par plainte. Le département de médecine d urgence et le département de médecine générale sont les secteurs cumulant le plus d objets de plaintes, mais ils sont également les secteurs avec les plus grands volumes d activités. Plusieurs recommandations ont été émises à la suite des analyses des plaintes afin de permettre une meilleure fluidité dans la dispensation des services, une plus grande standardisation des processus et une amélioration de la qualité des soins à notre clientèle. Certaines de ces recommandations sont déjà en place, pour d autres, nous devons assurer un suivi étroit pour rappeler l importance des correctifs à apporter à nos processus actuels dans le but d améliorer les soins aux patients. Lucie Poitras, M.D., M. Sc. Adm. Santé Médecin examinateur intérimaire Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

40 COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ En vertu de ses règlements, dont la version révisée a été adoptée par le conseil d administration de l établissement en janvier 2013, le comité de vigilance et de la qualité agit dans une perspective d amélioration continue de la qualité des services offerts et dans le respect des droits individuels et collectifs. À cette fin, il assure principalement, auprès du conseil d administration, le suivi des recommandations des instances internes ou externes de l établissement. Au cours de l exercice , le comité s est réuni à quatre reprises, soit le 12 avril 2013, le 31 mai 2013, le 6 septembre 2013 et le 6 décembre Le comité de vigilance et de la qualité est composé des membres suivants : Maître Angela Di Virgilio, présidente du comité ; Monsieur Jean-François Foisy, directeur général ; Madame Marina Javicoli, commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services, secrétaire du comité ; Maître Penelope Karavelas, vice-présidente du comité ; Monsieur Michel Trozzo, représentant du comité des usagers auprès du conseil d administration. Cette année, les membres se sont penchés sur les difficultés rencontrées par la commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services pour les réponses aux recommandations qu elle émet. Des solutions ont été proposées et mises en œuvre avec succès. Les membres se sont aussi intéressés aux nombreuses insatisfactions suscitées par le défaut du port de la carte d identité par les employés ainsi qu au non-respect de la politique DST Garde des objets personnels et de valeur des usagers et/ou résidents qui a entraîné une hausse des pertes et vols. À cet égard, les membres du comité ont invité le directeur des services techniques ainsi que la chef de la sécurité pour mieux comprendre les mesures entreprises afin de diminuer les pertes et les vols d effets personnels. Par ailleurs, le comité a reçu le président du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens qui a informé les membres sur le suivi des recommandations de la visite d inspection professionnelle du Collège des médecins du Québec ainsi que la chef du service social par intérim relativement au plan d action du service social suite à la visite de l Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. Les membres du comité ont aussi pris connaissance du Plan d action suite au rapport d inspection professionnelle de l Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec et s en sont déclarés satisfaits. Hôpital Santa Cabrini Ospedale - Rapport annuel de gestion

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail

Le CSSS de Chicoutimi

Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi est un établissement dynamique, à l image des quelques 300 médecins et 3 300 employés et professionnels de la santé qui œuvrent, jour après jour, à transmettre

Plus en détail

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL L ORGANISATION MÉDICALE LES DIRECTEURS MÉDICAUX DES REGROUPEMENTS-CLIENTÈLES Préparé par: Préparé par: Dr Michèle Drouin Conseillère médicale aux dossiers stratégiques

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE CSSS de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent (CSSS-06) & Hôpital Sacré-Cœur de Montréal 20

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR Présenté par : Geneviève Ménard Directrice-conseil, Direction, Affaires externes, OIIQ Rencontre d information à l intention des DSI, des membres des CECII

Plus en détail

Nous sommes parmi vous, pour vous

Nous sommes parmi vous, pour vous Droits des usagers Nous sommes parmi vous, pour vous Tél. : 514 890-8191 Téléc. : 514 412-7070 www.cuchum.ca info@cuchum.ca Table des matières Droit à l information... 3 Droit aux services..........................................................

Plus en détail

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec et des services sociaux au Québec David Levine Président-directeur général Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de Montréal, 2005 Une réforme majeure Un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2011-2012. Tiré à part

Rapport annuel de gestion 2011-2012. Tiré à part Rapport annuel de gestion 2011-2012 Tiré à part travail d amélioration de la santé et du mieux-être d une population de plus en plus vieillissante. Ce nouveau plan d organisation inclut des modèles de

Plus en détail

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Volume 1, année 1 Dépôt légal, Date de parution décembre 2005 VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Bonjour, Sommaire : Votre journal Concours Un nom à votre journal! Situation au Centre d hébergement Le site

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Mission et valeurs. Orientations stratégiques 2008-2011

TABLE DES MATIÈRES. Mission et valeurs. Orientations stratégiques 2008-2011 TABLE DES MATIÈRES Mission et valeurs Orientations stratégiques 2008-2011 Conseil d administration de l Hôpital Santa Cabrini et du Centre d accueil Dante Rapport du président du conseil d administration

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

2012-2015. amélioration de la performance

2012-2015. amélioration de la performance 2012-2015 amélioration de la performance La performance est un concept multidimensionnel soutenant les enjeux stratégiques, ainsi que les orientations définies à notre CSSS. L ensemble de nos interventions

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Préparé par Gaétan Thibaudeau Commissaire local aux plaintes

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

RÉSUMÉ. Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité. Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales

RÉSUMÉ. Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité. Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales RÉSUMÉ Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales Adopté par le Bureau de l OIIQ à sa réunion extraordinaire du 21

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE LES CHOIX BUDGÉTAIRES 2005-2006 LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE Mémoire présenté par le CHANTIER DE L ÉCONOMIE SOCIALE au ministre des Finances, monsieur Michel Audet Dans

Plus en détail

À propos de la signature

À propos de la signature Faire mieux ensemble! Au centre du quartier Limoilou, l Hôpital Saint François d'assise du CHU de Québec est un établissement centré sur sa communauté, offrant : des services généraux et spécialisés à

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE. Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 19 h 10.

VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE. Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 19 h 10. PROCÈS-VERBAL DE LA QUARANTE-SIXIÈME (46 E ) ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU SUD DE LANAUDIÈRE TENUE JEUDI 22 MAI 2008 À 19 H 00 À L AUDITORIUM

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI)

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) 5 e rendez-vous de la gestion des maladies chroniques 2-3 octobre 2014,

Plus en détail

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION XX e séance publique du conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec date 1563 SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Avis de

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés,

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés, «Les constats du Protecteur du citoyen font écho à ceux du Vérificateur général, aux résultats de l étude de l Institut canadien d information sur la santé et aux opinions généralement admises par les

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Outaouais Établissement : Centre de santé et de services sociaux de Gatineau

Plus en détail

Ménard, Martin Avocats. LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2)

Ménard, Martin Avocats. LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2) Ménard, Martin Avocats LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2) Colloque CAAP 28 octobre 2014 par Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. (Tous droits réservés) 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION - DÉFINITIONS

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières)

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Sommaire de l évaluation Plan d action de la doyenne Conseil universitaire du 5 février 2013 2

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Madame Lise Montagne, directrice générale adjointe et directrice des soins infirmiers Monsieur David Busque, directeur des ressources financières

Madame Lise Montagne, directrice générale adjointe et directrice des soins infirmiers Monsieur David Busque, directeur des ressources financières PROCÈS-VERBAL D UNE SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX LA POMMERAIE TENUE LE MERCREDI, 19 MARS 2014 À 18 H, À LA SALLE RIVE GAUCHE AU CLSC DE COWANSVILLE

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : CHSLD HEATHER inc. Installation (CHSLD) : CHSLD

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD)

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RÉGION : Mauricie et Centre-du-Québec ÉTABLISSEMENT : Centre de santé et de services

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Bilan annuel 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Période du 1er avril 2014 au 31 mars 2015 Présenté par Yvan Roy

Plus en détail

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Projet paritaire de réorganisation du travail au bloc opératoire de Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal Marie-France Demers, consultante, chargée du projet Nathalie Paradis, coordonnatrice des activités

Plus en détail

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h

Améliorer la continuité des soins pour la clientèle atteinte de cancer. Le rôle de l infirmière pivot. Amélie Corbeil. Le 20 novembre 2007 15 h Améliorer continuité s soins pour clientèle cancer Le rôle l infirmière pivot Amélie Corbeil Inf., M.Sc., MBA Conseillère - Pratique santé Le 20 novembre 2007 15 h Pn présentation Contexte Objectifs l

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64 Ensemble du 1 er cycle - Emplois SCIENCES INFIRMIÈRES CONCENTRATION CLINIQUE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE (21), CONCENTRATION CLINIQUE EN SOINS CRITIQUES (24), CONCENTRATION EN ADAPTATION ET RÉADAPTATION (3),

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec 27 juin 2012 Note : Le masculin est utilisé pour alléger la présentation et désigne aussi bien les femmes que les

Plus en détail

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 INSTITUT NATIONAL DU CANCER RAPPORT AU COMITE D AUDIT Page 1 Sommaire I. TRAVAUX DU COMITE D AUDIT EN 2012... 3 II. PLAN ANNUEL D AUDIT 2012... 3 1. CONTEXTE... 3 2.

Plus en détail

Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne

Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne Brigitte Vachon Professeure adjointe Université de Montréal, École de réadaptation Ai-Thuy Huynh

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

Au service de sa communauté

Au service de sa communauté Au service de sa communauté Plus qu un lieu d hébergement et de soins de longue durée, c est un milieu de vie chaleureux où il fait bon vivre Le Centre d hébergement d Ormstown Bienvenue! Il nous fait

Plus en détail

DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN

DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN COMMUNIQUÉ DE PRESSE DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN LA PROTECTRICE DU CITOYEN INVITE LES SERVICES PUBLICS À FAIRE PREUVE DE RIGUEUR TOUT EN ÉVITANT LA RIGIDITÉ ADMINISTRATIVE

Plus en détail

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011 VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT Juin 2011 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA VÉRIFICATION INTERNE (DGVI) Projet no : 2011-08 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Première partie LE CONTEXTE

Première partie LE CONTEXTE 13 Première partie LE CONTEXTE LA LOI SUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET LE PROGRAMME NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2003-2012 Le Programme national de santé publique 2003-2012 a été institué par la Loi sur la santé

Plus en détail

Plan d activités de 2015-16

Plan d activités de 2015-16 Plan d activités de 2015-16 Introduction Le vérificateur général du Nouveau-Brunswick (VGNB) est un bureau indépendant qui sert l Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. La vérificatrice générale aide

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Titre # Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans

Plus en détail

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Inauguration de l extension 6 JUILLET 2015 À 12h00 AU CŒUR DE LA SANTE DE SON TERRITOIRE, LE CENTRE HOSPITALIER D ANTIBES SE DONNE UN NOUVEAU VISAGE SOMMAIRE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

Téléphone: Bur 514 890-8000 p.14127 Dom 514 364-5500. Courriel : Bur francoise.rollin.chum@ssss.gouv.qc.ca Dom f.rollin@videotron.

Téléphone: Bur 514 890-8000 p.14127 Dom 514 364-5500. Courriel : Bur francoise.rollin.chum@ssss.gouv.qc.ca Dom f.rollin@videotron. Françoise Rollin, erg., MAP, ASC. 1276, rue Thierry, LaSalle (Québec) H8N 2L2 Téléphone: Bur 514 890-8000 p.14127 Dom 514 364-5500 Courriel : Bur francoise.rollin.chum@ssss.gouv.qc.ca Dom f.rollin@videotron.ca

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU Page 1 de 8 TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 5 2. COLLABORATION AVEC LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS... 5 3. ENTENTES DE PAIEMENT...

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer

Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer Dans les Laurentides L interdisciplinarité dans la lutte contre le cancer L intégration du concept à la pratique quotidienne...! Danièle Paquette-Desjardins Chargée de projet, co-auteur et formatrice Paquette-Desjardins,

Plus en détail

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Rapport du programme de médecine du 1 er cycle de la Faculté de médecine de l Université de Montréal Le projet sur l Avenir de l éducation médicale

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction REGLE REG-DEAQ-01 DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2005/11/10 DATE

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015. Installation Hôpital Santa Cabrini et Centre d accueil Dante

Rapport annuel 2014-2015. Installation Hôpital Santa Cabrini et Centre d accueil Dante Rapport annuel 2014-2015 Installation Hôpital Santa Cabrini et Centre d accueil Dante Table des matières Déclaration de fiabilité... 3 Rapport de la direction... 3 Présentation de l établissement... 4

Plus en détail

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE SAINT-JÉROME Le 30 mars 2012 Avis Le présent rapport a été rédigé au terme d une intervention

Plus en détail

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 VISION TRIENNALE 2015 2016 2017 Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 MESSAGE DE LA JUGE EN CHEF La Cour du Québec prend régulièrement un temps d arrêt pour réfléchir aux actions à poursuivre

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE DE SOUTIEN À LA DÉCISION CLINIQUE EN SANTÉ MENTALE ADULTE L OUTIL ALLIANCE alliancesantementale.org À QUI S ADRESSE CE GUIDE ET POURQUOI UN GUIDE

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

Projet de Règlement sur la certification des résidences privées pour aînés

Projet de Règlement sur la certification des résidences privées pour aînés Québec, le 27 novembre 2015 Monsieur Gaétan Barrette Ministre de la Santé et des Services sociaux 1075, chemin Sainte-Foy, 15 e étage, Québec (Québec) G1S 2M1 Objet : Projet de Règlement sur la certification

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE Séminaire Européen SIDIIEF : LES MALADIES CHRONIQUES HENALLUX Namur -19 novembre 2015 LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre #

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre # Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois dans le secteur de la culture, du loisir et de la vie communautaire dans les arrondissements Titre # Politique d embauche du

Plus en détail

Auteur Robert Ste-Marie. Collaborateurs Louise Lamoureux Lynn Villeneuve Liliane Foisy Caroline Latour Nancy Lefebvre. Coordination Johanne Fournier

Auteur Robert Ste-Marie. Collaborateurs Louise Lamoureux Lynn Villeneuve Liliane Foisy Caroline Latour Nancy Lefebvre. Coordination Johanne Fournier Analyse de la performance des services de soutien à domicile auprès de la clientèle en perte d autonomie liée au vieillissement en Montérégie : Évolution de l offre de services de 2005-2006 à 2009-2010

Plus en détail

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc Conférence plénière La gestion des urgences Yves Bolduc La gestion des urgences au Québec Yves Bolduc Ministre de la santé et des services sociaux Le 9 février 2012 1 Clientèles prioritaires Personnes

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

infirmière clinicienne

infirmière clinicienne Bilan de santé par une infirmière clinicienne Anne Marie Denault, inf. M.A., M.Sc Conseillère cadre en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers Sylvie Roberge, inf., B.Sc. Agente de planification,

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

FORMULAIRE. , Directeur des ressources humaines - Centre de santé et de services sociaux de la Baie des Chaleurs

FORMULAIRE. , Directeur des ressources humaines - Centre de santé et de services sociaux de la Baie des Chaleurs FORMULAIRE PROPOSITION POUR L APPLICATION DE MESURES ADMINISTRATIVES PERSONNEL DE LA CATÉGORIE IV TECHNICIENS ET PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX NOM DE / DES ÉTABLISSEMENT/S : PERSONNE/S-RESSOURCE

Plus en détail

Table : santé physique et maladies chroniques

Table : santé physique et maladies chroniques Table : santé physique et maladies chroniques Légende : en continu : en cours, à poursuivre et finaliser : à développer : Priorité : 1. Rendre accessible le continuum de services requis aux personnes atteintes

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail