Comment créer des conditions favorables à la santé au travail? Quel rôle pour l encadrement?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment créer des conditions favorables à la santé au travail? Quel rôle pour l encadrement?"

Transcription

1 Comment créer des conditions favorables à la santé au travail? Quel rôle pour l encadrement? Emmanuel Abord de Chatillon Chaire Management et Santé au Travail Amiens, 11 juin 2015

2 La chaire Management et Santé au Travail - Des institutions qui portent la chaire et ses activités - Des organisations partenaires : - Une équipe de 20 chercheurs

3 Une première réponse Contexte personnel Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales Conséquences individuelles Ressources Bonheurs psychosociaux conséquences organisationnelles

4 1. Les pathologies psychosociales Pathologies psychosociales

5 Risques psychosociaux et pathologies psychosociales La définition «officielle» (rapport Gollac, 2011): «les risques psychosociaux sont définis comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d interagir avec le fonctionnement mental.»

6 1. Les pathologies psychosociales Les violences au travail Le harcèlement Le Burnout Les addictions Le stress

7 «Le stress, c est ce qui a permis à l homme préhistorique d échapper au lion des cavernes»

8 1. Les pathologies psychosociales Pathologies psychosociales

9 2. Les facteurs de risques psychosociaux Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales

10 2. Les facteurs de risques psychosociaux Le comité d expert identifie des facteurs de risques psychosociaux : - Intensité du travail (contraintes de rythme, de complexité du travail, objectifs irréalistes, normes de qualité, objectifs flous, polyvalence, responsabilités, instructions contradictoires, interruptions, sous-qualification, nouvelles technologies, ambiance matérielle ) - Temps de travail (durée, organisation du travail, travail de nuit, travail posté, horaires antisociaux, extension de la disponibilité, présentéisme )

11 2. Les facteurs de risques psychosociaux - Exigences émotionnelles (relations au public, conflits, contacts avec la souffrance, devoir cacher ses émotions, peur, violence externe, peur de l échec ) - Autonomie insuffisante (ou trop importante, prévisibilité, anticipation, développement culturel, utilisation et accroissement des compétences, monotonie, ennui, absence de plaisir

12 2. Les facteurs de risques psychosociaux - Rapport sociaux au travail (intégration, justice, reconnaissance, soutien social, relation avec les collègues, coopération, intégration dans un collectif, autonomie collective, participation ) - Relation avec la hiérarchie (soutien technique, style de management, relations humaines, clarté, sincérité, appréciation du travail ) - Autres formes de relation avec l entreprise (carrière, rémunérations, adéquation à la tâche, évaluation du travail, attention au bien-être )

13 2. Les facteurs de risques psychosociaux - Relation avec l extérieur (reconnaissance par le public et les clients, valorisation sociale du métier ) - Violence interne (discrimination, harcèlement moral, sexuel, insultes, brimades, remarques, menaces, isolement ) - Conflits de valeur (conflits éthiques, qualité empêchée, travail inutile ) - Insécurité de la situation de travail (emploi, salaire, carrière, soutenabilité ) - Changements (restructuration, modification de l activité, de son périmètre, de son sens )

14 2. Facteurs de risques psychosociaux et pénibilité conditions technologiques Pathologies «morales» ou psychosocialess Appréciés par les pathologies qui leurs sont associées W améliore santé pas effet santé Deux grands types de pathologies Conditions organisationnelles Pb de vision Pbs de sommeil Stress Irritabilité Anxiété Maladie de coeur Mal à l'estomac Mal de tête conditions temporelles contraintes externes contraintes managériales Fatigue générale Douleurs musc épaules cou Mal au dos Traumatisme Allergies Intensité Blessures Douleurs musc mbres sup précarité du travail Pb audition Pb de peau Douleurs musc mbres inf Difficultés respiratoires conditions physiques Pathologies physiques

15 Axe 2 (28.5%) Associations Agriculture chasse et services annexes Pénibilité traditionnelle précarité du travail conditions physiques Hôtels restaurants Construction Industries alimentaires et du tabac Axe 1 (36.4%) conditions temporelles Matériel de transport Intensité du travail Transport terrestre Meubles Santé Industries textiles habillement cuir chaussure Industrie du bois papier carton Cokéfaction raffinage nucléaire chimie Transports par eau air Métallurgie informatique Commerce et réparation Extraction Education Produits électriques Services domestiques Production de fluides Edition Imprimerie Administrations publiques Postes et télécommunications contraintes externes Conditions organisationnelles Immobilier Assurance conditions technologiques Banque Pénibilité Psychosociale

16 Pathologies psychosociales : d où viennent elles? Intensification du travail + Nouvelle pénibilité Travail physique Travail tertiaire ou d encadrement Troubles MS Pathologies Psychosociales

17 2. Les facteurs de risques psychosociaux Source : ROSSANO M., ABORD de CHATILLON E. et DESMARAIS C. (2015), Rupture du contrat psychologique, Revue de Gestion des Ressources Humaines, N 95, Janvier février mars, pp

18 2. Les facteurs de risques psychosociaux : le modèle de Karasek Pression Psychologique Faible Élevée Élevée Marge de décision (contrôle) Faible Source: Karasek 1979, BIT 2002

19 3. Les bonheurs psychosociaux Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales

20 3. Les bonheurs psychosociaux Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales Bonheurs psychosociaux

21 3. Les bonheurs psychosociaux Un basculement du mal-être au bien-être Le bonheur est-il le contraire de la souffrance psychosociale? Une transformation des perspectives Un premier modèle Amendé.

22 3. Pourquoi un basculement du mal-être vers le bien-être? - Lassitude après la période «France Telecom» - Volonté d une vision «salutogénique» - Approche «ressources» vs «souffrance» - Souhait de construire plutôt que de réduire - Débat QVT

23 Bien-être et mal-être 40 à 45 % des salariés Bien-être : - Satisfaction au travail - Envie d aller travailler - Implication et engagement Mal-être : - Fatigue - Epuisement - Stress - Difficultés VP/VP Bien-être : - Satisfaction au travail - Envie d aller travailler - Implication et engagement

24 3. bien-être et mal-être au travail - Optique diagnostic : identification des points de mal-être : accident du travail, maladies professionnelles, stress, violences au travail, épuisement professionnel etc (logique pathogénique). - Optique proposition : identification également des ressources qui permettent de limiter ce mal-être, voire d identifier les antécédents du bien-être (logique salutogénique).

25 3. Conservation des ressources : une perspective salutogénique Remise en cause du modèle de Karasek. Le stress n est pas seulement le résultat de conditions, mais aussi de ce que l individu apporte à la situation (Hobfoll, 1989). Stress ou Burnout sont les conséquences de situations où l individu : Ne peut développer ses ressources Ne retrouve pas suffisamment de ressources à la suite de son investissement Voit ses ressources atteintes ou menacées

26

27

28

29

30 Comment définir le bien-être au travail? Une première tentative de définition Issu d un entretien de groupe avec des salariés d organisations publiques et privées - Sens : pourquoi? - Lien : avec qui? - Investissement : comment? - Plaisir : qu est-ce que j en retire? Source : Abord de Chatillon E. et Richard D. (2015), «Du Sens, du Lien, de l Activité et du Confort : proposition pour une modélisation des conditions du bien-être au travail par le S.L.A.C.», Revue Française de Gestion, à paraître.

31 Au Travail, le bonheur est dans le SLIP!

32 Et si on vérifiait? Deux temps : des entretiens (N=54) et un questionnaire Deux corpus : - une population d agents d une collectivité territoriale (N=1100) - une population de salariés d une banque en ligne (N=109) Etude des réponses à la question : «qu est ce qui va bien et fonctionne bien dans votre travail?» Codage thématique, analyse de contenu et Analyse de données lexicales

33 Résultats : l importance des différentes dimensions (Abord de Chatillon et Richard,2013) Echantillon Banque en ligne analyse thématique Echantillon Collectivité territoriale analyse thématique Echantillon Collectivité territoriale analyse lexicale Source : Abord de Chatillon, Deloche et Richard, 2013

34 Du SLIP au SLAC - Sens : rendre service, objectif, passion, mission, qualité du service, conscience professionnelle - Lien : relations, soutien social, existence de collectifs de travail, relation hiérarchique efficace, espaces de discussion - Activité : contenu du travail, ce qui est fait, l exécution, l organisation du travail, le travail bien fait, l autonomie - Confort physique et logistique: matériel, espaces de travail, horaires, rythme de travail, rémunération, compétences des collègues, avantages Source : Abord de Chatillon et Richard, 2015

35 Comment s articulent les différents dimensions du SLAC Peu Axe 2 (16%) d'espaces de discussion Forts espaces de discussion Sens score Activité score Lien score Espaces de discussion moyens Fatigue physique Confort score Axe 1 (84%) Epuisement émotionnel Être bien au travail, c est y trouver du sens, du lien et une activité qui me convient; Si je n y retrouve pas cela, alors, je me réfugie dans le confort Le confort apparait comme le parachute du bien-être au travail

36 3. Les bonheurs psychosociaux Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales Bonheurs psychosociaux

37 4. Conséquences Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales Bonheurs psychosociaux Conséquences

38 4. Conséquences Sur les individus (santé, reconnaissance, valorisation des compétences ) Sur les équipes (climat, ambiance, collaboration ) Sur l organisation (absentéisme, désorganisation, déviance ) Sur la performance (qualité, gaspillage )

39 Individus Acteurs Collectifs Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales Bonheurs psychosociaux Conséquences Pratiques Individuelles Collectives

40 Quelques éléments de contexte à prendre compte avant de parler des acteurs et des actions La spécificité des organisations publiques Les contraintes spécifiques de la managérialisation des hôpitaux Les rigidités du monde hospitalier

41 Individus Acteurs Collectifs Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales Bonheurs psychosociaux Conséquences Pratiques Individuelles Collectives

42 5. Acteurs Individus ou collectifs? Quel rôle pour les acteurs de la prévention? Quel rôle pour les partenaires sociaux? Quel rôle pour les managers?

43 Individus Acteurs Collectifs Facteurs de risques psychosociaux Pathologies psychosociales Bonheurs psychosociaux Conséquences Pratiques Individuelles Collectives

44 6. Managers : dix choses à faire avant qu il ne soit trop tard 1) Repensons le soutien social! 2) Reconstruisons les ressources! 3) Empêchons les cadres de s éloigner du travail! 4) Equilibrons le management! 5) Luttons contre la fascination du stress! 6) Limitons les débordements du travail! 7) Libérons le travail! 8) Résistons à la normalisation par la traduction! 9) Trouvons la bonne distance! 10) Développons les espaces de discussion!

45 61) Repensons le soutien social! Source : ABORD de CHATILLON E. et DESMARAIS C. (2012), Le nouveau Management public est-il pathogène? Management International/ International management / GestiónInternacional, Volume 16, Number 3, pp. 10 à 24.

46 62) Reconstruisons les ressources!

47 63) Empêchons les cadres de s éloigner du travail! Les agents veulent des encadrants qui encadrent, pas qui remplissent des tableaux de bord Les encadrants sont «ailleurs» Ils doivent revenir sur le scène du travail

48 64) Equilibrons le management! - Trop de dispositifs de gestion - Trop de «machines de gestion - Trop peu de management - Trop peu de soutien, de relations - Trois dimensions de la qualité perçue du management : - Exemplarité - Empathie - Participatif

49 65) Luttons contre la fascination du stress! Je suis très occupé On a besoin de moi! Je suis stressé J ai beaucoup de travail J existe! J ai beaucoup de sollicitations J ai beaucoup de pressions Je suis important!

50 66) Limitons les débordements du travail! Le stress des uns produit du stress dans les équipes Nous sommes les premiers responsables de nos conditions de travail Il est indispensable de préserver ses ressources Abandonnons la position du martyr! Luttons contre les débordements du travail!

51 67) Libérons le travail! La libération du travail : une solution? Développement de l autonomie Deux règles «limites» : l homme est bon et j aime le client Eliminons les règles inutiles! Cf. Zobrist

52 68) Résistons à la normalisation par la traduction Les injonctions des dispositifs de production ont amenés les managers à voir leurs tâches de plus en plus «normés» Il ne peut plus jouer son rôle de régulation Le traducteur tient compte de l ensemble du système de prescription pour construire son action Problème : pour traduire, il faut disposer d un minimum de libertés ou s en créer Desmarais 2003, Desmarais et Abord de Chatillon 2010

53 69) Promouvoir les espaces de discussion Richard D. (2012) Management des risques psychosociaux : une perspective en termes de bien-être au travail et de valorisation des espaces de discussion, Thèse de doctorat en Sciences de Gestion, Université de Savoie, 526 p.

54 69) Promouvoir les espaces de discussion Un exemple hospitalier

55 EDD : un test 2014 : Recherche intervention dans une collectivité locale de 250 agents Formation de 10 agents à l animation d espaces de discussion formalisés 100 volontaires participent à des groupes d échange sur le travail dans une perspective de proposition de mesures de responsabilité sociale de l organisation (8 chercheurs supervisent le fonctionnement des groupes) 6 mois après : évaluation qualitative : les propositions effectuées rencontrent l assentiment de la direction qui a immédiatement mis en œuvre certaines d entre-elles, de nouveaux réflexes d échanges entre agents émergent, les animatrices sont devenues des référentes que l on consulte, satisfaction importante des participants demandes significatives d autres personnes pour participer à une autre opération de ce type

56 Et enfin Trouver la bonne distance! On a longtemps pensé que pour être performant la salarié devait : Donner de son temps Être impliqué Être engagé, dévoué. Mais on observe que parfois ces éléments sont à la fois associés à des souffrances et des «non-performances» Se pose donc la question de «la bonne distance» : celle qui permet à la fois d être concerné par l organisation, mais aussi de ne pas en être dépendant. Source : Abord de Chatillon et Carrier-Vernhet, 2012

57 Distance / Bien-être : hypothèse - résultat Bien-être Distance 57

58 Distance / souffrance : hypothèse - résultat Souffrance Distance 58

59 Distance / Performance : résultat Performance Distance

60 Des questions?

61 La question de l arbitrage interne vs externe 1. Pour augmenter la qualité : «le client est roi» 2. Il a (toujours!) raison 3. Il en profite et parfois 4. Il exagère : émergence de conflits et d incivilités 5. Augmentation des contraintes + atteinte aux ressources 6. Souffrance psychosociale et moindre QVT 7. Conflits Vie pro / vie perso 8. Diminution de la qualité de service Importance d un équilibre de l interaction interne / externe au nom de la qualité. Source : Mansour S. (2015). Conditions de travail, stress professionnel et qualité de service perçue : une étude dans le secteur hotelier, Thèse de doctorat de sciences de gestion, Université de Montpellier, 8 juin 2015.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Bien-être des salariés et performance des magasins entrent-ils dans le même caddie?

Bien-être des salariés et performance des magasins entrent-ils dans le même caddie? 18 2 e semestre 2012/HesaMag #06 Dossier spécial 7/34 Bien-être des salariés et performance des magasins entrent-ils dans le même caddie? La protection du bien-être au travail est un droit des salariés.

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea RPS QVT risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL l expertise obea RPS QVT l expertise obea Spécialiste des projets de transformations RH et Managériaux, Obea travaille à vos côtés autour des différentes

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

Le Bien-être et les jeunes professionnels

Le Bien-être et les jeunes professionnels Le Bien-être et les jeunes professionnels Contexte La conférence sur le thème le bien être et les jeunes professionnels s inscrit dans le cadre du forum de l entreprise édition 2014 sous le thème générique

Plus en détail

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Après dix ans de recherche, huit docteurs en Sciences Humaines ont conçu une méthode innovante au service du savoir-être et

Plus en détail

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi?

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Prof. N. Burnay Université de Namur Université catholique de Louvain En guise d introduction Important changement démographique

Plus en détail

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE Et Hygiène? De quoi parle-t-on? Burn.Out. ou syndrome d épuisement professionnel : «maladie caractérisée par un ensemble de signes, de symptômes et de modifications

Plus en détail

LA SANTE AU TRAVAIL DES SALARIES DE LA SNCF EN REGION BRETAGNE. Synthèse de l enquête auprès des salariés de la SNCF en Bretagne.

LA SANTE AU TRAVAIL DES SALARIES DE LA SNCF EN REGION BRETAGNE. Synthèse de l enquête auprès des salariés de la SNCF en Bretagne. LA SANTE AU TRAVAIL DES SALARIES DE LA SNCF EN REGION BRETAGNE Synthèse de l enquête auprès des salariés de la SNCF en Bretagne Octobre 2010 Marion Brancourt Colette Franciosi Etude «la santé et ses relations

Plus en détail

ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011. Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques

ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011. Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011 Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques Carrefour Santé Social - 30 janvier 2012 INTRODUCTION Rose SAILLARD,

Plus en détail

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point"

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil Faire le point Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point" 1 L entreprise est-elle confrontée à un problème récurent d absentéisme? tout à fait Plutôt oui Plutôt non pas du tout 2 L entreprise

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise?

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pour respecter l obligation de préserver la santé des salariés. Pour diminuer les accidents du travail, les maladies professionnelles, l absentéisme

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises Avis d expert Marc Koffi, Responsable de SIGMA-RH France Le Document Unique : une obligation légale des entreprises En France, le Document Unique (ou Document Unique de Sécurité - DU ou DUS), a été introduit

Plus en détail

Conférence: Lieux de travail sains : bon pour vous, bon pour les affaires!

Conférence: Lieux de travail sains : bon pour vous, bon pour les affaires! Conférence: Lieux de travail sains : bon pour vous, bon pour les affaires! La cohésion d'équipe et le rôle moteur que l'employeur peut jouer dans un environnement multiculturel croissant Jean-Pierre Faber

Plus en détail

Le bien-être au travail

Le bien-être au travail Rapport : Master Rédacteur professionnel - 2014 Le bien-être au travail Bundesarchiv, Bild 102-08112 / CC-BY-SA, Creative Commons À l intention de Jean-Michel MAUREL, Président Directeur Général de la

Plus en détail

«Les acteurs du mieux-vivre en entreprise au service du bien-être au travail»

«Les acteurs du mieux-vivre en entreprise au service du bien-être au travail» «Les acteurs du mieux-vivre en entreprise au service du bien-être au travail» Piloter une entreprise sous influence dans un environnement turbulent : quelles forces en présence? L entreprise, terrain du

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

COLLECTION FICHES PRATIC SOCIAL N 37 SYNTEC INFORMATIQUE ORGANISATION DU TRAVAIL PREVENTION DES RISQUES PSYCHO- SOCIAUX SOCIAL

COLLECTION FICHES PRATIC SOCIAL N 37 SYNTEC INFORMATIQUE ORGANISATION DU TRAVAIL PREVENTION DES RISQUES PSYCHO- SOCIAUX SOCIAL COLLECTION FICHES PRATIC SOCIAL N 37 SYNTEC INFORMATIQUE ORGANISATION DU TRAVAIL PREVENTION DES RISQUES PSYCHO- SOCIAUX SOCIAL AVERTISSEMENT Cette fiche PraTIC a été élaborée sur la base de documentation,

Plus en détail

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion Pierre-Sébastien Fournier Sylvie Montreuil Maude Villeneuve Jean-Pierre Brun Un facteur de risque Intensification

Plus en détail

Guide méthodologique d aide à l identification, l évaluation et la prévention des RPS dans la fonction publique

Guide méthodologique d aide à l identification, l évaluation et la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Guide méthodologique d aide à l identification, l évaluation et la prévention des RPS dans la fonction

Plus en détail

Stress des soignants et Douleur de l'enfant

Stress des soignants et Douleur de l'enfant 5e rencontre francophone Suisse et France voisine de la douleur chez l enfant Stress des soignants et Douleur de l'enfant Céline ROUSSEAU-SALVADOR Psychomotricienne - Psychologue Clinicienne Service d

Plus en détail

Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure.

Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure. Etude du niveau stress ressenti par les salariés de plusieurs entreprises du tertiaire. Un outil de mesure. Participants : Dr Evelyne Barraud, Martine Chevillard, Marie-José Dureau Mer, Isabelle Gouget,

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique :

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique : Introduction Image classique = Cadre supérieur + grande responsabilité Mais aussi le bas de l échelle Zéro défauts, l excellence a un prix = Le Stress I Définition Interaction entre un environnement et

Plus en détail

Pratiques psychologiques Le psychologue du travail. Licence 1. Psychologie

Pratiques psychologiques Le psychologue du travail. Licence 1. Psychologie Pratiques psychologiques Le psychologue du travail Licence 1. Psychologie Nadra Achour-2014 ISSHT-Université Tunis-El Manar Introduction Qu est ce qu un psychologue du travail? Ses champs d intervention?

Plus en détail

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Dans le cadre du baromètre social institutionnel, vous avez la possibilité de poser quelques questions spécifiques à votre organisme et à

Plus en détail

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences?

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Burn out des professionnels de santé Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Docteur Jean-Claude PERREAND Centre Hospitalier de Valence De quoi parle t-on? Burn out, ou syndrome d épuisement

Plus en détail

Les «risques psychosociaux» au travail : De quoi parle-t-on? Comment aborder ce sujet? Quelques repères

Les «risques psychosociaux» au travail : De quoi parle-t-on? Comment aborder ce sujet? Quelques repères Les «risques psychosociaux» au travail : De quoi parle-t-on? Comment aborder ce sujet? Quelques repères Juin 2010 Agence Rhône-Alpes pour la Valorisation de l Innovation Sociale et l Amélioration des Conditions

Plus en détail

Lean management et conditions de travail!

Lean management et conditions de travail! Lean management et conditions de travail! Conférence APIRAF! IUT Lumière 18 février 2014! www.aravis.aract.fr! 18/02/14! N 1! Au delà du seul lean " Quels liens entre «#évolution des organisations#» et

Plus en détail

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations 11ème Université Interprofessionnelle Mercredi 25 septembre 2013 Espace Tête d Or - Villeurbanne Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations Atelier n 1 Audit social et diagnostic

Plus en détail

Comportements addictifs

Comportements addictifs Comportements addictifs Les cyberdépendances Addictions comportementales, Qu est-ce que c est? L addiction, au sens général, peut se définir par une envie incontrôlable et répétée, de consommer un produit

Plus en détail

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat.

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat. Expertis Étude Stress Stress sur le Éléments statistiques Dr Brigitte Lanusse-Cazalé Production : Le Laussat. Les réactions au stress Les phases de stress + le stress dure, + le capital d adaptation s

Plus en détail

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques De la théorie à la pratique, l action de la CRAMIF Dominique Beaumont- Arnaud Asselin CRAMIF 18 octobre 2008 SFMW 1 CRAMIF Prévention des Risques Professionnels

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

Les commissions antistress sont-elles légales?

Les commissions antistress sont-elles légales? Les commissions antistress sont-elles légales? Face aux risques psychosociaux, le Ministère du travail préconise une démarche concertée pour concevoir un plan de prévention adapté mais surtout accepté.

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

Canevas d aide au montage et cahier des charges de votre action de formation

Canevas d aide au montage et cahier des charges de votre action de formation Canevas d aide au montage et cahier des charges de votre action de formation FINALITÉS DE L ACTION (à établir avec le commanditaire) Quels sont les objectifs finals du commanditaire (ses finalités : économiques,

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

N UVEAU CATALOGUE. «Santé & Bien-être» FORMÉMENT Vos Solutions Formation

N UVEAU CATALOGUE. «Santé & Bien-être» FORMÉMENT Vos Solutions Formation N UVEAU CATALOGUE «Santé & Bien-être» LE MOT DU DIRECTEUR J ai le plaisir de vous présenter notre nouvelle offre de formations «Santé et bien-être au travail» pour 205, qui s attache à répondre à vos besoins

Plus en détail

Protocole d accord relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique

Protocole d accord relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique Axe 2 Dispositifs d appui à la démarche d évaluation et de prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des s Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE III VII RECONQUÉRIR OU PRENDRE SA PLACE? LE CHSCT, UNE INSTANCE AUX ENJEUX HUMAINS NOTIONS DE BASE RELATIVES AUX RPS

SOMMAIRE III VII RECONQUÉRIR OU PRENDRE SA PLACE? LE CHSCT, UNE INSTANCE AUX ENJEUX HUMAINS NOTIONS DE BASE RELATIVES AUX RPS SOMMAIRE Ce guide a été coordonné par Franck Martini, Directeur du Cabinet CATEIS Ont participé à son élaboration les membres de CHSCT des entreprises suivantes : Gérard Guieu, CEA Cadarache Yves Bergamaschi,

Plus en détail

La formation, levier de performance économique et sociale (?)

La formation, levier de performance économique et sociale (?) 10 ème Forum Formation La formation, levier de performance économique et sociale (?) 26 mars 2015 Pascal Moulette Pascal Moulette pascal.moulette@univ-lyon2.fr Maître de conférences en Sciences de gestion

Plus en détail

LE MARKETING SOCIAL ET

LE MARKETING SOCIAL ET LE MARKETING SOCIAL ET LA PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE MARIE-HÉLÈNE GAGNÉ 6ème Colloque québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents Montréal, 29 octobre 2013 LE FARDEAU DE LA MALTRAITANCE

Plus en détail

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France Dr Christine Cohidon Département Santé-Travail Institut de veille sanitaire UMRESTTE (Lyon) 1 Programme SAMOTRACE

Plus en détail

Conditions générales pour la certification de systèmes de

Conditions générales pour la certification de systèmes de Page : 1 de 5 1 Généralités Le Service de Certification ESCEM propose aux entreprises de certifier leurs Systèmes de Management Qualité (SMQ), Santé Sécurité au travail (SMS) ou Environnement (SME). Les

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

sentée e et soutenue publiquement pour le Doctorat de l Universitl

sentée e et soutenue publiquement pour le Doctorat de l Universitl Du rôle des signaux faibles sur la reconfiguration des processus de la chaîne de valeur de l organisation : l exemple d une centrale d achats de la grande distribution française Thèse présent sentée e

Plus en détail

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Carlo Diederich Directeur Santé&Spa Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Mondorf Healthcare at work Nouveau service destiné aux entreprises en collaboration avec les Services de Médecine du Travail

Plus en détail

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching?

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Parcours de formation Coach Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Dans un monde qui va de plus en plus vite Nous entendons parler chaque jour de stress, de mal-être

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

Du taylorisme à la lean production

Du taylorisme à la lean production Du taylorisme à la lean production Réussir l organisation du travail Colloque de la FSSS, CSN 7 et 8 juin 2011 Paul-André LAPOINTE Relations industrielles, Université Laval ARUC-Innovations, travail et

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Margaux, assistante de ressources humaines diplômée d un Master Psychologie sociale du travail et des organisations Les métiers de la Psychologie Le domaine Schiences Humaines

Plus en détail

Management Interculturel

Management Interculturel Management Interculturel La mondialisation et l ouverture des marchés ont permis l interconnexion des mondes. Ces phénomènes ont en même temps accéléré la mutation des modes de pensée et de consommation.

Plus en détail

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE?

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? Les changements de l humeur constituent un phénomène normal de la vie. Cependant, dans la maladie bipolaire, ces changements sont hors de proportion avec les énervements.

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Risques psychosociaux Comment choisir un consultant

Risques psychosociaux Comment choisir un consultant Risques psychosociaux Comment choisir un consultant 2012 Risques psychosociaux Comment choisir un consultant 2012 Avant-propos Vous êtes employeur. Vous devez prévenir les risques d atteinte à la santé

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Résolution de conflits, coaching et formation

Résolution de conflits, coaching et formation Résolution de conflits, coaching et formation Fabienne Alfandari 16 chemin des Clochettes 1206 Genève fabienne@image-imagination.com www. image-imagination.com tél. 079 540 65 44 Un besoin dans les entreprises

Plus en détail

troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs tous les intervenants de l entreprise Prise en charge immédiate sur le lieu de travail.

troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs tous les intervenants de l entreprise Prise en charge immédiate sur le lieu de travail. Introduction Les troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs concernent tous les intervenants de l entreprise : dangerosité du salarié pour lui-même et pour autrui, risque de désorganisation de l activité

Plus en détail

Le syndrome d épuisement professionnel ou burnout

Le syndrome d épuisement professionnel ou burnout Guide d aide À la prévention Le syndrome d épuisement professionnel ou burnout Mieux comprendre pour mieux agir Dans la continuité des travaux sur la prévention des risques psychosociaux, la Direction

Plus en détail

Pour votre prochaine formation. Mettez-vous au... doré!

Pour votre prochaine formation. Mettez-vous au... doré! Pour votre prochaine formation Mettez-vous au... doré! Votre formation à Hammamet en Tunisie, tout compris* au même prix que la même formation à Paris! 1800 HT / personne * 3 jours de formation, avec vol

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE TRAVAIL D ENCADREMENT ET L ORGANISATION

INTERVENIR SUR LE TRAVAIL D ENCADREMENT ET L ORGANISATION INTERVENIR SUR LE TRAVAIL D ENCADREMENT ET L ORGANISATION Résumé CHRISTELLE CASSE Abilis ergonomie, 40 rue de la montagne Ste Geneviève, 75 005 Paris, France e-mail : ccasse@ergonome.com SYLVAIN BIQUAND,

Plus en détail

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA ID: «Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA Swiss children s objectively measured physical activity Questionnaire pour les parents sur

Plus en détail

Plan et résumé de l intervention de Jean-Philippe Dunand

Plan et résumé de l intervention de Jean-Philippe Dunand Faculté de droit Prof. Jean-Philippe Dunand Prof. Pascal Mahon Avenue du 1 er -Mars 26 CH-2000 Neuchâtel Tél. ++41 32 718.12.00 Fax ++41 32 718.12.01 Centre d étude des relations de travail (CERT) Neuchâtel,

Plus en détail

Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI.

Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI. Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI. En 2010, le Taux d Echec du Processus d Embauche TEPE a représenté 17% des embauches CDI,

Plus en détail

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé Fédération Régionale des Acteurs FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre Salon des formations en promotion de la santé Mardi 20 janvier

Plus en détail

Gestion éthique des banques de recherche

Gestion éthique des banques de recherche Gestion éthique des banques de recherche Jean-Marie Therrien, Ph.D. Président du Comité d éthique de la recherche, CHU Sainte-Justine 30 octobre 2012 Plan Justification éthique et scientifique Principes

Plus en détail

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative BULLETINS DU PIRAP Volume 1, numéro 11 : Février 2013 Programme d'aide et d'accompagnement social : Le PIRAP comme PAAS-

Plus en détail

Stress et Management Droits et devoirs du manager. Inter- Entreprises

Stress et Management Droits et devoirs du manager. Inter- Entreprises Management motivationnel Stress et Management Droits et devoirs du manager CATALOGUE Formations Inter- Entreprises Cabinet de Conseil et de Formation en Motivation et Développement de la Performance CRECI

Plus en détail

Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR

Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR Politique en matière de respect de la dignité de la personne au travail La BEI vise à offrir un environnement de travail favorable, qui aide et encourage

Plus en détail

Temps et travail: l intensité du travail

Temps et travail: l intensité du travail Temps et travail: l intensité du travail Temps et travail: l intensité du travail À propos des auteurs Pierre Boisard, Damien Cartron et Antoine Valeyre sont chercheurs au CEE-CNRS (Centre d études de

Plus en détail

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress où comment la pratique physique agit sur l amélioration du climat et des conditions de travail.

Plus en détail

Le médecin du travail et l usage du chiffre

Le médecin du travail et l usage du chiffre Le médecin du travail et l usage du chiffre Age et TMS De la clinique aux indicateurs La santé perçue Santé Psychique Santé Physique 70% 65% 65% 64% Géricots 2000 60% 54% 57% Répondants 50% 43% 46% Le

Plus en détail

360 leaders : quoiet pour qui

360 leaders : quoiet pour qui 360 leaders : quoiet pour qui Un processus de feedback à la personne Pour le développement durable de son leadership Basé sur un questionnaire structuré s appuyant sur un modèle de leadership Adressé au

Plus en détail

M2S. Formation Développement personnel. formation. La confiance en soi Gestion du stress

M2S. Formation Développement personnel. formation. La confiance en soi Gestion du stress Formation Développement personnel M2S formation La confiance en soi Gestion du stress Gestion du temps et gestion du stress Gestion des tensions et des conflits Gestion des conflits et de l agressivité

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail