OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013"

Transcription

1 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 213 V2. 17 Mars 214 1

2 Synthèse des données du 4 ème Trimestre 213 Cette note de synthèse a pour objet de - présenter les perspectives de recrutement analysées par l APEC sur le 2 ème et le 3 ème trimestre 213 (dans ses notes de conjoncture trimestrielle de fin Avril, de fin Juillet et de fin Octobre) ; - dégager les principaux éléments caractéristiques des analyses des 4 trimestres 213, par secteur, par emploi et par département - qui sont détaillées dans les documents joints o en présentant les évolutions globales des 4 secteurs, o en présentant les évolutions les plus significatives. Cette synthèse fait référence aux documents analytiques joints qui détaillent : - les données par secteur (1. Synthèse par secteur) - les données par emploi (2. Fiches par emploi) - les données par département (3. Fiches par département) Sommaire 1. Tendances de recrutement par secteur (notes de conjoncture APEC) Indicateurs généraux des 4 secteurs Offres d emplois 4 ème T ème T Evolution par secteur par rapport à la base 1, du 4ème T Taux d internalisation des offres par les Clients Les évolutions les plus significatives Evolution des secteurs Clients : Climat des affaires Indicateurs synthètiques pour les industries manufacturières Indicateurs par sous- secteur d activité Indicateurs synthétiques pour l industrie du batiment

3 1. Tendances de recrutement par secteur (notes de conjoncture APEC) Ce développement reprend l analyse précédente : la nouvelle note de conjoncture APEC n ayant pas à ce jour été publiée 1.1. Entreprises ayant recruté au moins 1 cadre (Enquêtes APEC de Janvier, Avril et Septembre 213 auprès des entreprises et cabinets de recrutement) Le tableau et le graphique suivants présentent les % de recrutement par secteur : les % des entreprises ayant recruté au moins un cadre au 1 er, au 2 ème, ou au 3 ème 212 et, un an plus tard, au 1 er, 2 ème ou 3 ème T 213 ; les écarts entre les % constatés pour les mêmes trimestres des 3 périodes (212 et 213), représentant l évolution des taux de recrutement constatés sur ce panel d entreprises (indiqués en vert ou rouge selon qu ils sont positifs ou négatifs). Tendances par secteur - Notes Conjoncture trimestrielle APEC n 43, 44 & 45-3ème T 213 RECRUTEMENTS Secteurs ( % entreprises ayant recruté au moins 1 cadre ) 1T 212 1T 213 2T 212 2T 213 3T 212 3T 213 Industrie 58% 54% 62% 52% 57% 53% -4% -1% -4% Construction 57% 38% 51% 53% 54% 5% -19% 2% -4% Commerce & Transports 37% 48% 46% 43% 37% 46% 11% -3% 9% Banque & Assurance 86% 7% 72% 71% 76% 72% -16% -1% -4% Ingénierie -R&D 82% 85% 82% 84% 86% 88% 3% 2% 2% Activités informatiques 91% 87% 9% 92% 84% 93% -4% 2% 9% Conseils & Services aux Entreprises 47% 44% 44% 43% 51% 53% -3% -1% 2% Médico-social 48% 5% 45% 59% 47% 57% 2% 14% 1% % Entreprises / secteur ayant recruté au moins 1 cadre ( enquetes APEC Janvier, Avril & Septembre 213 ) recrutement 1T12 recrutement 2T12 recrutement 3T12 recrutement 1T13 recrutement 2T13 recrutement 3T13 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% % Industrie Construction Commerce & Transports Banque & Assurance Ingénierie -R&D Activités informatiques Conseils & Services aux Entreprises Médico-social 3

4 1.2. Entreprises prévoyant de recruter au moins 1 cadre Le tableau et le graphique suivants présentent les tendances de recrutement par secteur : les % des entreprises prévoyant de recruter au moins un cadre au 2 ème, au 3 ème ou au 4 ème T 212 et, un an plus tard, au 2 ème, au 3 ème ou au 4 ème T 213 ; les écarts entre les % constatés pour les mêmes trimestres des 3 périodes (212 et 213), représentant l évolution des prévisions de recrutement enregistrées sur ce panel d entreprises (indiqués en vert ou rouge selon qu ils sont positifs ou négatifs). Prévisions de recrutements Secteurs ( % entreprises prévoyant de recruter au moins 1 cadre ) 2T 212 2T 213 3T 212 3T 213 4T 212 4T 213 Industrie 51% 46% 48% 44% 5% 44% -5% -4% -6% Construction 46% 46% 39% 44% 5% 43% % 5% -7% Commerce & Transports 35% 37% 34% 4% 34% 37% 2% 6% 3% Banque & Assurance 78% 73% 69% 68% 7% 61% -5% -1% -9% Ingénierie -R&D 87% 76% 85% 74% 84% 79% -11% -11% -5% Activités informatiques 91% 85% 89% 91% 88% 84% -6% 2% -4% Conseils & Services aux Entreprises 45% 4% 4% 45% 45% 53% -5% 5% 8% Médico-social 46% 4% 41% 49% 41% 57% -6% 8% 16% 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% % % Entreprises / secteur prévoyant de recruter au moins 1 cadre ( enquetes APEC Janvier, Avril & Septembre 213 ) Industrie Construction Commerce & Transports Banque & Assurance Ingénierie - R&D Previsions R 2T12 Previsions R 2T13 Previsions R 3T12 Previsions R 3T13 Previsions R 4T12 Activités Conseils & Médico-social informatiques Services aux Entreprises 4

5 2. Indicateurs généraux des 4 secteurs Offres d emplois 4 ème T ème T 213 Ce tableau présente les volumes d offres pour les 4 secteurs : l évolution comparable des volumes d offres du Numérique et de l Ingénierie - en particulier pour la période 4T 211-4T 212-, diverge à partir du 2 ème T 213 : progression et stabilité des volumes pour le Numérique, mais baisse continue pour les volumes d offres de l Ingénierie. Evolution des Offres d'emplois 4T 211-4T 213 nb d'offres numérique ingenierie Etudes & conseil T 211 1T 212 2T 212 3T 212 4T 212 1T 213 2T 213 3T 213 4T 213 Les données du secteur Foires et Salons sont indiquées ci-dessous secteur 4T 211 1T 212 2T 212 3T 212 4T 212 1T 213 2T 213 3T 213 4T 213 foires et salons Evolution par secteur par rapport à la base 1, du 4ème T 211 Le tableau ci-dessous présente l évolution des offres en indices par rapport à la base de référence de chaque secteur du 4 ème T 211 (base 1,). 1,6 1,5 1,4 1,3 1,2 1,1 1,,9,8,7,6 Evolution des Offres d'emplois ( indices par rapport à la base 1, = 4T 211) Numérique Ingenierie Etudes & conseil 4T 211 1T 212 2T 212 3T 212 4T 212 1T 213 2T 213 3T 213 4T 213 5

6 On notera l inversion des courbes : en valeur relative, la progression du Numérique après avoir rejoint celle de l4ingénierie au 3 ème T 213, se maintient à un niveau supérieur au 4 ème T 213 (indices respectifs de 1,11 et de,98). Le tableau ci-dessous présente les indices d évolution des différents volumes d offres d emplois par rapport à la base de référence du 4 ème T 211 ( indice 1,), pour chacun des 4 secteurs professionnels ( avec indication du volume des offres à cette période ). secteurs nb Offres 4T 211 4T 211= base 1 1T 212 2T 212 3T 212 4T 212 1T 213 2T 213 3T 213 4T 213 Numérique , 1,2,9 1,3 1,1 1,17 1,11 1,14 1,11 Ingenierie , 1,32,86 1,4 1,2 1,12 1,23 1,1,98 Etudes & conseil 374 1,,92,82,93 1,1 1,15,87,84 1,26 Foires et salons 2 1, 1,6,55,6,7,75 1,5 1,15,85 Total 737 1, 1,22,89 1,3 1,2 1,15 1,12 1,12 1,8 Après la baisse significative du 2 ème T 212, les différents secteurs ont recouvré et dépassé leurs volumes d offres initiaux (4 ème T 211), à l exception du secteur Ingénierie (-2 points / 4T211) et du secteur Foires & salons qui enregistre une baisse de 15 points pour le 4 ème T Taux d internalisation des offres par les Clients Cet indicateur correspond à la part de marché Clients : par phénomène de compensation (par rapport aux 1 % de l offre globale), toute baisse de cette part de marché Clients aboutit donc à une augmentation de la part de marché des Prestataires, c est-à-dire à augmenter le volume du chiffres d affaires de ces prestataires. Ce tableau présente la proportion (%) que représentent les offres des Clients par rapport au total des Offres d emplois (APEC) du secteur. On note, sur la période 4T 211-3T 213, pour les 2 secteurs comportant des offres de Clients pour les emplois suivis : - la perte de part de marché pour le Numérique (- 6 points / 4T211), - deuxième baisse trimestrielle consécutive de 3 points - caractérisant la réserve des Clients par rapport à l évolution rapide des technologies ; - la baisse de 2 points par rapport au 4ème T 211 et par rapport au 3 ème T 213 de la part de marché de l Ingénierie, au terme de la progression précédente de 6 points par rapport à la situation de fin % 5% 45% 4% 35% 3% 25% 2% 15% 1% 5% Internalisation - 46% 17% 43% 16% % Offres Clients / Total Offres 32% 13% 41% 15% 4% 13% 12% 41% 38% Numerique Ingénierie 46% 13% 14% 4T 211 1T 212 2T 212 3T 212 4T 212 1T 213 2T 213 3T 213 4T % 11% 6

7 3. Les évolutions les plus significatives Les tableaux ci-dessous présentent les emplois et les secteurs pour lesquels sont enregistrées les évolutions les plus significatives (entre la base de référence du 4 ème T 211 et le 4 ème T 213). Ces tableaux reprennent les données qui présentent les % d évolution les plus importants ( en évolution positive ou négative ) entre la base de référence du 4 ème T 211 et la situation du 4 ème T 213, pour les principaux indicateurs définis : - évolution des offres d emplois totales (prestataires et clients); - évolution des offres par département ; - évolution des offres Clients ; - évolution des offres par secteur d activité Clients ; - évolution par profil de maturité requise ; - évolution des compétences requises (% occurrences / total offres) entre le 3 ème semestre 212 et le 4ème trimestre Numérique & Ingénierie les évolutions les plus significatives Numérique 4T 13 / 4T 11 Ingénierie 4T 13 / 4T 11 Indicateur 1.1 des offres d'emploi totales Indicateur 1.1 (Prestataires + Clients ) positives Concepteur développeur 26% Ingénieur procédés 66% Consultant technique 21% Conducteur de travaux 12% négatives Architecte SI -23% Commercial -26% Responsable domaine technique -41% Indicateur 1.2 des offres par département Indicateur 1.2 Loire Atlantique 68% positives Rhone 55% Paris 25% Bouches du rhone 55% Ile & Vilaine 14% Alpes maritimes 49% Alpes maritimes -13% négatives Hauts de Seine -9% Nord -25% isère -7% Bouches du rhone -25% Isère -3% 7

8 les évolutions les plus significatives Numérique 4T 13 / 4T 11 Ingénierie 4T 13 / 4T 11 Indicateur 2 des offres d'emplois Clients Indicateur 2 positives Architecte SI 33% Analyste fonctionnel 22% Spécialiste exploitation maintenance 17% Ingénieur procédés 13% Responsable domaine technique -5% négatives Consultant technique -42% Ingénieur chargé d'études techniques -26% Chef de projet -23% Ingénieur sécurité de fonctionnement -24% Indicateur 3 des offres par secteurs CLIENTS Indicateur 3 Fabrication des autres matériels de transport 94% positives Fabrication des autres matériels de transport 16% Reparation et installation de machines 25% Activités auxiliaires des services financiers 37% Construction de batiments 21% Recherche - développement scientifique 11% négatives Activités des services financiers -25% Fabrication d'équipements électriques -55% Fabrication d'équipements électriques -7% Telecommunications -5% Industrie automobile -49% Fabrication de produits informatiques -32% Génie civil -49% 8

9 les évolutions les plus significatives Numérique 4T 13 / 4T 11 Ingénierie 4T 13 / 4T 11 Indicateur 5 des profils de maturité requis Indicateur profils débutants Consultant technique 4% positives Architecte SI 3% Dessinateur 6% Commercial 2% Ingénieur chargé d'études techniques 3% négatives Analyste fonctionnel -2% Spécialiste exploitation maintenance -6% Ingénieur procédés -4% 5.2. profils confirmés positives Analyste fonctionnel 15% Spécialiste exploitation maintenance 13% Commercial 8% Responsable domaine technique 5% Conducteur de travaux 4% Consultant technique -1% négatives Architecte SI -2% Ingénieur sécurité de fonctionnement -17% Consultant progiciel -1% Dessinateur -4% les évolutions les plus significatives Numérique 4 T 13/ 2S 212 Ingénierie 4 T 13/ 2S 212 Indicateur 6 des occurrences de compétences requises Indicateur 6 positives Java 3% AMDEC 1% JEE 3% Mecatronique 1,4% SQL 2%.NET 1% JavaScript -5% négatives Open source -3% Autocad -6% Linux -4% PDMLink -4% C++ -4% 9

10 3.2. Etudes & Conseil et Foires & Salons les évolutions les plus significatives Etudes & Conseil 4T 13 / 4T 11 Foires & Salons 4T 13 / 4T 11 Indicateur 1.1 des offres d'emploi totales Indicateur 1.1 (Prestataires + Clients ) positives Consultant en accompagnement collectif 289% néant Consultant en relations publiques 16% négatives Consultant en management -2% Attaché commercial de site -7% Indicateur 1.2 des offres par département Indicateur 1.2 positives Nord 3% Paris 57% Yvelines 167% Isère 67% Hauts de Seine -44% négatives Gironde -85% Alpes maritimes -83% Bouches du rhone -22% les évolutions les plus significatives Etudes & Conseil 4T 13 / 4T 11 Foires & Salons 4T 13 / 4T 11 Indicateur 5 des profils de maturité requis Indicateur profils débutants positives néant néant Consultant en recrutement -11% négatives Chargé d'études marketing -5% Attaché commercial de site -3% Consultant en management -4% 5.2. profils confirmés Consultant en recrutement 26% néant positives Consultant en relations publiques 19% négatives Chargé d'études marketing et opinion -25% Consultant en management -2% Attaché commercial de site -1% 1

11 les évolutions les plus significatives Etudes & Conseil 4 T 13/ 2S 212 Foires & Salons 4 T 13/ 2S 212 Indicateur 6 des occurrences de compétences requises Indicateur 6 positives reclassement 2% B to C 31% B to B 1% B to B 16% négatives conduite du changement -6% bilan de compétences -4% 11

12 4. Evolution des secteurs Clients : Climat des affaires Ces éléments de conjoncture établis au terme de la période analysée (4eme T 213) sont complétés des tendances signalées dans la dernière publication Insee (février 214) Point de conjoncture INSEE Janvier 214. Les graphiques ci-dessous reprennent les principaux indicateurs de climat des affaires des enquêtes mensuelles de conjoncture de l INSEE depuis le 2 me semestre 211, qui font ressortir les anticipations des chefs d entreprises pour les principaux secteurs d activité Les indicateurs présentés correspondent à des soldes d opinion, différence entre le % de réponses «en hausse» ou «supérieurs à la normale» et le % de réponses «en baisse» ou «inférieurs à la normale». Les séries sont corrigées des variations saisonnières. La moyenne des indicateurs est précisée en légende des graphiques Indicateurs synthétiques pour les industries manufacturières Selon le point de conjoncture de l INSEE de Janvier 214, «L indicateur synthétique est stable et se situe à sa moyenne de longue période» Le solde correspondant aux perspectives personnelles s améliore et se situe désormais à un niveau supérieur à sa moyenne de long terme. Les carnets de commandes globaux et étrangers progressent légèrement par rapport au mois précédent. Mais tandis que le niveau de la demande globale est désormais jugé désormais proche de la normale, celui de la demande étrangère est encore considéré bas par les industriels.» (www. insee.fr/fr/thèmes) 12 Industrie manufacturière - Climat des affaires : opinion des industriels Soldes d'opinio en %, CVS Climat des affaires (moyenne 1 depuis 1976) Perspectives personnelles de production (moyenne 5) Point de conjoncture INSEE paru le 25 février 214 Selon les chefs d entreprise interrogés en février 214, le climat conjoncturel dans l industrie est inchangé par rapport au mois précédent. L indicateur synthétique est stable et se situe à sa moyenne de longue période 12

13 4.2. Indicateurs par sous- secteur d activité INDUSTRIE Climat des affaires : Opinion des Chefs d'entreprises PERSPECTIVES personnelles de production Equipements élec. électron.informatiques Matériel de transport Métallurgie et autres produits métalliques soldes opinions en % CVS soldes opinions en % CVS BATIMENT Climat des affaires : opinion des Chefs d'entreprises Climat des affaires ( moyenne 1 ) Activité prévue (moyenne : -5 ) Effectifs prévus ( moyenne : -2 ) 13

14 INDUSTRIE Climat des affaires : Opinion des Chefs d'entreprises PERSPECTIVES personnelles de production Chimie Pharmacie 5 4 Caoutchouc, plastiques... 3 soldes opinions en % CVS soldes opinions en % CVS INDUSTRIE Climat des affaires : Opinion des Chefs d'entreprises PERSPECTIVES personnelles de production Matériel de transport DONT Automobile DONT Autres Matériels de transport Dans le secteur de l Automobile, le solde de l activité passée progresse et se situe très au-dessus du niveau moyen. Si les carnets de commande étrangers sont jugés dynamiques et au-dessus de leur niveau moyen, les carnets de commande globaux sont quasi inchangés et sont toujours considérés comme anormalement bas.» La Fabrication d autres matériels de transport comprend la construction navale, la fabrication de matériel ferroviaire, la construction aéronautique et spatiale et la fabrication d équipements pour ces matériels 14

15 . Pour ce secteur, selon les chefs d entreprises interrogés, l activité accélérait et serait très dynamique dans les prochains mois - Insee - Enquête mensuelle de conjoncture dans l industrie manufacturière Janvier 214. Les offres d emplois Clients portent entre autres sur des Chefs de projet ou des Ingénieurs sureté de fonctionnement pour l ingénierie dans le domaine des transports urbains ou ferroviaires, et mettent en avant la maitrise de l informatique embarquée et des technologies des réseaux, ou encore sur des Ingénieurs spécialisés dans le domaine des infrastructures de transports disposant en particulier des compétences Autocad et Catia V Indicateurs synthétiques pour l industrie du bâtiment soldes opinions en % CVS BATIMENT Climat des affaires : opinion des Chefs d'entreprises Climat des affaires ( moyenne 1 ) Activité prévue (moyenne : -5 ) Effectifs prévus ( moyenne : -2 ) Industrie du bâtiment fin 213 Pour ce secteur, selon les chefs d entreprises interrogés en novembre 213, le climat des affaires est stable dans le bâtiment. L indicateur synthétique du climat des affaires se stabilise en dessous de sa moyenne de long terme. L indicateur de retournement reste en zone favorable. «Les entrepreneurs sont plus nombreux qu en Octobre à signaler une baisse des effectifs passés et prévus. Les soldes correspondant à l emploi passé et à l emploi prévu restent nettement en dessous de leur moyenne de long terme.» - Insee Enquête mensuelle de conjoncture dans l industrie du bâtiment Janvier 214 Les offres Clients portent sur les emplois d Ingénieur bâtiment, de Chef de projet Bâtiment, Chef de projet TCE, d Economiste de la construction, d Ingénieur structure requérant entre autres la maitrise des logiciels de calcul règlementaire RT, Robot Structural, MS Project. Industrie du bâtiment février 214 Selon les chefs d entreprise interrogés en Février 214 le climat des affaires reste défavorable dans le bâtiment. L indicateur synthétique du climat des affaires est stable et demeure en dessous de sa moyenne de long terme L indicateur de retournement * revient en zone défavorable. *L indicateur de retournement mesure la probabilité que la phase conjoncturelle soit favorable et la probabilité qu elle soit défavorable 15

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DE LA BRANCHE I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 TENDANCES D EVOLUTION ET COMPETENCES EMERGENTES I.4. SECTEUR METIERS DE L EVENEMENT OPIIEC 25 Quai Panhard et Levassor

Plus en détail

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014

I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DE LA BRANCHE I. BILAN 2013 ET PROSPECTIVE 2014 TENDANCES D EVOLUTION ET COMPETENCES EMERGENTES I.3. SECTEUR ETUDES & CONSEIL OPIIEC 25 Quai Panhard et Levassor 75013

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP Étudiants et entreprises ANNÉE 2008 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Étudiants p. 3 A. Statistiques

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010 007/008 Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Master Comptabilité, Contrôle, Audit Lieu de formation : Clermont-Ferrand Situation générale des diplômés 007/008 au er mars 00 Au er mars 00 Total

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

Master Management PME - PMI

Master Management PME - PMI IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME - PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 2007/2008 au er juillet 2009 (0 mois après

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle

Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle Pôle n 13 : Pôle de La Sentinelle S'étendant sur la majeure partie de la commune de La Sentinelle mais également à la marge sur les communes de Valenciennes et Trith-Saint- Léger, ce pôle regroupe plus

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

4 CHIFFRES À RETENIR

4 CHIFFRES À RETENIR Une baisse continue mais atténuée 4 CHIFFRES À RETENIR Recettes publicitaires totales (médias historiques + Internet + mobile + courrier publicitaire et ISA) 1 ER SEMESTRE 2014-2,6% S1 2014 vs S1 2013

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

H1203 - Conception et dessin produits mécaniques

H1203 - Conception et dessin produits mécaniques Appellations (Métiers courants) Dessinateur / Dessinatrice en construction mécanique Dessinateur / Dessinatrice en construction métallique Dessinateur / Dessinatrice en installations industrielles Définition

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

AES COMPETENCES DES ADHERENTS DISPONIBLES au 26/03/2015

AES COMPETENCES DES ADHERENTS DISPONIBLES au 26/03/2015 10-A029 34 11-A006 30 Chargé de communication - Gestion de projet-cahier des charges - Marketing-Commercial - Autres compétences (voir CV) - Recherche et développement - Environnement - Métrologie-Mesures-Contrôles

Plus en détail

Étude des résultats des investisseurs particuliers sur le trading de CFD et de Forex en France

Étude des résultats des investisseurs particuliers sur le trading de CFD et de Forex en France Étude des résultats des investisseurs particuliers sur le trading de CFD et de Forex en France Le 13 octobre 2014 Autorité des marchés financiers 17, place de la Bourse 75082 Paris cedex 02 Tél. : 01 53

Plus en détail

des métiers de l'informatique GPEC Intervenants EXPERTS MÉTIERS >Eddy GACIOT,

des métiers de l'informatique GPEC Intervenants EXPERTS MÉTIERS >Eddy GACIOT, Le 7 juin 2011. Présentation des résultats de l'étude du 7-10-2010 prospective des métiers de l'informatique réalisée dans le cadre de la GPEC de l'observatoire de la Branche : l'opiiec Intervenants EXPERTS

Plus en détail

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle Appellations Chargé / Chargée de la sous-traitance en maintenance industrielle Ingénieur / Ingénieure de support technique maintenance industrielle Chef de service d'entretien et de maintenance industrielle

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

Master "Comptabilité, finance, fiscalité et patrimoine" Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009

Master Comptabilité, finance, fiscalité et patrimoine Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009 Master " finance, fiscalité et " Spécialité Intitulé de Missions dans Contrat de travail Niveau de Compétences complémentaires en informatique Consultant en risque de crédit Rédaction de la note de cadrage

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES PRSENTES AUX RENDEZ-VOUS DE L'EMPLOI DU 17 AVRIL 2013. Entreprises Activité Postes à pourvoir

LISTE DES ENTREPRISES PRSENTES AUX RENDEZ-VOUS DE L'EMPLOI DU 17 AVRIL 2013. Entreprises Activité Postes à pourvoir AFIGEC Expertise comptable et Conseil Assistant juridique, Gestionnaire paie, Auditeur, Collaborateur Comptable international AG2R La Mondiale Assurance de personnes Conseiller commercial ALIASOL Conseil

Plus en détail

Observatoire de conjoncture. Une situation différenciée selon les secteurs.

Observatoire de conjoncture. Une situation différenciée selon les secteurs. Observatoire de conjoncture N 17 / Août 21 Production industrielle : des opinions positives, mais l emploi reste précaire. Les indicateurs de reprise économique se multiplient. En majorité les chefs d

Plus en détail

H1506 - Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux

H1506 - Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux Appellations Agent / Agente de contrôle destructif en mécanique et travail des métaux Contrôleur-vérificateur / Contrôleuse-vérificatrice en mécanique Agent / Agente de contrôle non destructif en mécanique

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012 Dares Analyses juin 2013 N 037 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi, chômage, population active : bilan de l année Avec la contraction de l

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

Parcours Management de projet et innovation

Parcours Management de projet et innovation Promotion / Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management de projet et innovation Ce parcours répond aux évolutions du fonctionnement des organisations actuelles au sein

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers. 4.2. Liste des métiers par domaines, familles et sous-familles La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

SOMMAIRE DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE

SOMMAIRE DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE SOMMAIRE DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE Mention SCIENCES ET TECHNOLOGIES DES TELECOMMUNICATIONS Spécialité «Electronique des systèmes communicants» (ESCO)... 01 Spécialité «Télécom et réseaux»...

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

Indices des prix du transport de fret et de l entreposage au quatrième trimestre 2014

Indices des prix du transport de fret et de l entreposage au quatrième trimestre 2014 COMMISSARIAT Général au développement durable n 621 Mars 2015 Indices des prix du transport de fret et de l entreposage au quatrième trimestre 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES transport Les prix du transport

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Baromètre des métiers du numérique

Baromètre des métiers du numérique Baromètre des métiers du numérique Introduction Cap Digital pôle de compétitivité et de transformation numérique s est associé à Multiposting pour lancer un baromètre des métiers du numérique, qui présentera,

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 2 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias. REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014 Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.fr SOMMAIRE LE MARCHE DU PNEUMATIQUE EN FRANCE EN 2013 (Sources : ventes

Plus en détail

D un tsunami à l autre. Etat des lieux de la générosité des français. «Défricher les nouveaux champs de la générosité» 3 décembre 2009

D un tsunami à l autre. Etat des lieux de la générosité des français. «Défricher les nouveaux champs de la générosité» 3 décembre 2009 D un tsunami à l autre. Etat des lieux de la générosité des français Antoine Vaccaro Chris Olivier Les sources L étude annuelle du CerPhi réalisée à partir des données de la Direction Générale des Finances

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Management des Systèmes d Information, spécialité Management et Technologies

Plus en détail

M1805 - Études et développement informatique

M1805 - Études et développement informatique Appellations Analyste cogniticien / cogniticienne informatique Analyste concepteur / conceptrice informatique Concepteur / Conceptrice analyste informatique Concepteur / Conceptrice d'application informatique

Plus en détail

Dénomination :. Activité principale. Depuis: Activité secondaire.. Depuis: Nom et prénom :. né en : Niveau d'étude : Qualification professionnelle :

Dénomination :. Activité principale. Depuis: Activité secondaire.. Depuis: Nom et prénom :. né en : Niveau d'étude : Qualification professionnelle : Coordonnées de l'entreprise Dénomination :. Adresse :. Code postal : Commune :. Téléphone : Adresse mail :. Typologie de l'entreprise Activité principale. Depuis: Activité secondaire.. Depuis: Effectif

Plus en détail

étude de rémunérations

étude de rémunérations étude de rémunérations dans la finance de marché Les salaires des métiers de la Moe et de la Moa AVEC NOUS, VOTRE TALENT PREND DE LA VALEUR 1 Sommaire Le mot des dirigeants Présentation METIERS DE LA MOE

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations Inspecteur / Inspectrice de conformité d'ascenseurs Inspecteur / Inspectrice de conformité de matériel Inspecteur / Inspectrice de conformité d'équipements sous pression Inspecteur / Inspectrice

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1 Le devenir des diplômés de Licence professionnelle 200 en Management de la production dans les industries agroalimentaires LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 200 DE L ub, Situation le er

Plus en détail

pas de santé sans ressources humaines

pas de santé sans ressources humaines Résumé Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines + alliance mondiale pour les personnels de santé Résumé Objectif Le présent rapport est destiné à éclairer les débats du troisième

Plus en détail

En 2011, l investissement corporel brut

En 2011, l investissement corporel brut 4.1 Investissement En 211, l investissement corporel brut hors apport des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s élève à 196 milliards d euros. Il s est redressé

Plus en détail

Évolution du tissu artisanal en Bretagne

Évolution du tissu artisanal en Bretagne du tissu artisanal en Bretagne Alors que le nombre d entreprises artisanales bretonnes a baissé depuis 1990, 28 000 emplois salariés supplémentaires ont été créés dans le secteur en 14 ans. La taille des

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

L avenir. est au numérique

L avenir. est au numérique L avenir est au numérique L avenir sera numérique en CHIFFRES Le numérique, c est : l 700 000 emplois l Plus de 36 000 recrutements par an dont 5.000 jeunes diplômés de l enseignement supérieur l 10 000

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

Maintenance mécanique industrielle

Maintenance mécanique industrielle Appellations Agent / Agente de rénovation et de maintenance d'équipement industriel Mécanicien / Mécanicienne d'entretien industriel Agent / Agente de rénovation et maintenance mécanique de machines industrielles

Plus en détail

APPLICATION DU SCHEMA PLURIANNUEL DE STRATEGIE IMMOBILIERE PENDANT LA PERIODE QUINQUENNALE COUVERTE PAR LES SPSI

APPLICATION DU SCHEMA PLURIANNUEL DE STRATEGIE IMMOBILIERE PENDANT LA PERIODE QUINQUENNALE COUVERTE PAR LES SPSI APPLICATION DU SCHEMA PLURIANNUEL DE STRATEGIE IMMOBILIERE PENDANT LA PERIODE QUINQUENNALE COUVERTE PAR LES SPSI Note de présentation des résultats : ayant pour référence 2011, atteints entre 2012 et 2014

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148» «Extrait du cahier de l OPEQ n 148» LE CONTEXTE ECONOMIQUE DU PRF 2006-2007 PREQUALIFICATION, QUALIFICATION, ACCES A L EMPLOI En 2007, l emploi salarié privé en région tend à la hausse sur l ensemble des

Plus en détail

Durée moyenne de recherche du 1er emploi (en mois)

Durée moyenne de recherche du 1er emploi (en mois) Lic.Pro Bâtiment et construction / Management, reprise et création de PME du BTP Sciences et Santé Nombre d'inscrits : 17 / Nombre de diplômés : 17 / Nombre de répondants : 16 Taux de réponse : 94% Origine

Plus en détail

@Moovijob #tonfuturjob. Gilles Risser, CEO et Fondateur de Moovijob Sarah Nowacki, Campus Manager de Moovijob

@Moovijob #tonfuturjob. Gilles Risser, CEO et Fondateur de Moovijob Sarah Nowacki, Campus Manager de Moovijob Gilles Risser, CEO et Fondateur de Moovijob Sarah Nowacki, Campus Manager de Moovijob Moovijob 2 jobboards multisecteurs de CAP à Doctorat Organisateur d événements de recrutement Moovijob Tour Salons

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels Appellations Adjoint / Adjointe au responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie Ingénieur / Ingénieure en traitement des déchets industriels Chargé / Chargée de l'hygiène et de la sécurité du

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Spécialité Compétence complémentaire en informatique

Spécialité Compétence complémentaire en informatique STATISTIQUES INFORMATIQUE Sur les 92 diplômés entrant dans le champ d enquête (de nationalité française et en formation initiale), 80 ont répondu au questionnaire soit un taux de réponse de 87%. Développeur

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Développement et administration internet et intranet de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011 BERTRAND ROZE COMMUNITY MANAGER OSEO EXCELLENCE Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE Antoine COULOMBEAUX

Plus en détail

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi Version 4.7 Simulation d Entreprise «Artemis» Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi p. 1 1. Objectifs et Contexte Général L objectif de la simulation d entreprise «Artemis» est

Plus en détail

1- Résultats généraux Consommations moyennes pour l ensemble des voitures particulières * Unité : litre/100 km

1- Résultats généraux Consommations moyennes pour l ensemble des voitures particulières * Unité : litre/100 km CONSOMMATIONS DE CARBURANTS DES VOITURES PARTICULIERES EN FRANCE 1988-2005 Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l économie de l énergie et des matières premières Observatoire

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

MENTION PSYCHOLOGIE OBJECTIF DE LA FORMATION. Les spécialités :

MENTION PSYCHOLOGIE OBJECTIF DE LA FORMATION. Les spécialités : MENTION LOGIE Les spécialités : Psychologie clinique et pathologique () Cliniques criminologiques et victimologiques () Psychologie du travail et ingénierie psychologique () Psychologie Sociale et communautaire

Plus en détail

Activité au 30 septembre 2009

Activité au 30 septembre 2009 Séch ché Environnement Activité au 30 septembre 2009 Conférence téléphonique du 28 octobre 2009 1 Faits marquants du trimestre Séché : confirmation des tendances du 1 er semestre (CA : 91,9 soit -2,5%

Plus en détail