COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005"

Transcription

1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 FOSAVANCE, comprimé (Boîte de 4 et 12) Laboratoires MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET alendronate monosodique, cholécalciférol (vitamine D3) Liste I Date de l'amm : 24 août 2005 Motif de la demande : Inscription Sécurité Sociale et Collectivités Direction de l'évaluation des actes et produits de santé 1

2 1. CARACTERISTIQUES DU MEDICAMENT 1.1. Principes actifs alendronate monosodique cholécalciférol (vitamine D3) 1.2. Originalité association fixe alendronate / vitamine D Indication Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique chez les patientes à risque d insuffisance en vitamine D. FOSAVANCE réduit le risque de fractures vertébrales et de la hanche Posologie La posologie recommandée est de 1 comprimé (70 mg/70 microgrammes*) une fois par semaine. En raison de la physiopathologie de la maladie ostéoporotique, FOSAVANCE est destiné au traitement à long-terme. Pour permettre une absorption adéquate de l alendronate : FOSAVANCE doit être pris au moins 30 minutes avant l'absorption des premiers aliments, boissons ou médicaments de la journée (incluant les antiacides, les médicaments contenant du calcium et les vitamines) seulement avec un grand verre d'eau (pas d eau minérale). Les autres boissons (y compris l eau minérale), les aliments ou certains médicaments risquent de diminuer l'absorption de l alendronate. Les instructions suivantes doivent être exactement respectées de façon à réduire le risque d irritation œsophagienne et les effets indésirables associés: FOSAVANCE doit être pris strictement au lever, avec un grand verre d eau du robinet (minimum 200 ml). Les patientes ne doivent pas croquer le comprimé ni le laisser se dissoudre dans leur bouche en raison du risque potentiel d'ulcérations oropharyngées. Les patientes ne doivent pas s'allonger jusqu'à l'absorption des premiers aliments de la journée qui devront être pris au moins 30 minutes après la prise du comprimé. Les patientes ne doivent pas s allonger pendant au moins 30 minutes après la prise de FOSAVANCE. FOSAVANCE ne doit pas être pris au coucher ou avant le lever. Les patientes traitées doivent être supplémentées en calcium si leurs apports sont insuffisants. Un apport supplémentaire en vitamine D doit être envisagé après une évaluation individuelle des patients en prenant en compte les apports en vitamine D des compléments vitaminiques et alimentaires. L équivalence entre les UI de vitamine D3 par semaine de FOSAVANCE et une dose quotidienne de 400 UI de vitamine D n a pas été étudiée. Utilisation chez les patientes âgées : * soit 2800 unités internationales ou UI 2

3 Les études cliniques n ont révélé aucune différence liée à l âge dans les profils d efficacité et de sécurité d emploi de l alendronate. Par conséquent, aucune modification de posologie n est nécessaire chez les patientes âgées. Utilisation en cas d insuffisance rénale : Aucune modification de posologie n est nécessaire chez les patientes ayant un taux de filtration glomérulaire > 35 ml/mn. En raison d un manque d expérience, FOSAVANCE ne doit pas être administré chez les patientes présentant une insuffisance rénale caractérisée par un taux de filtration glomérulaire < 35 ml/mn. Utilisation chez l enfant et l adolescent : FOSAVANCE n a été étudié ni chez l enfant ni chez l adolescent et ne doit donc pas leur être administré. 2. MEDICAMENTS COMPARABLES 2.1. Classement ATC 2004 M : Muscle et squelette 05 : Médicaments pour le traitement des désordres osseux B : Médicaments agissant sur la minéralisation A : bisphosphonates XX : alendronate en association 2.2. Médicaments de même classe pharmaco-thérapeutique Médicaments de comparaison FOSAVANCE est la première association fixe de bisphosphonate et de vitamine D indiquée dans le traitement de l ostéoporose post-ménopausique Evaluation concurrentielle Néant 2.3. Médicaments à même visée thérapeutique Les bisphosphonates, les modulateurs sélectifs des récepteurs aux estrogènes (raloxifène), le ranélate de strontium et les dérivés de la parathormone (tériparatide). Le calcium et la vitamine D sont utilisés le plus souvent en traitement adjuvant. 3

4 3. ANALYSE DES DONNEES DISPONIBLES 3.1. Efficacité Le plan de développement de FOSAVANCE repose sur 3 études de bio-équivalence et sur une étude clinique. Etudes de bioéquivalence La bioéquivalence de FOSAVANCE à l alendronate seul a été mise en évidence dans 2 études pilotes (183, 220) portant sur un faible nombre de patients, au total 26 sujets. Une étude (226) à plus grande échelle, chez 224 sujets, a confirmé la bioéquivalence de FOSAVANCE à l alendronate seul. Cependant, une diminution de la biodisponibilité de la vitamine D a été mise en évidence chez les patients traités par l association FOSAVANCE. Les concentrations de vitamine D3 étaient inférieures d environ 10% lorsque la vitamine D était administrée en association fixe par rapport à l administration de vitamine D seule. Etude d efficacité et de tolérance Etude 227 Etude contrôlée versus alendronate seul, randomisée, double aveugle, multicentrique, ayant évalué le taux sérique de 25 OH vitamine D et la tolérance de l alendronate 70 mg en association à la vitamine D3 (2800 IU) chez des hommes et des femmes ostéoporotiques traités pendant 15 semaines. Critères d inclusion : Hommes ou femmes âgés de 40 à 90 ans, Ostéoporose densitométrique (T score lombaire ou hanche < - 2,5 DS) La post-ménopause était définie par une aménorrhée depuis plus de 6 mois avant la randomisation. Critère d exclusion : Taux 25-OH vitamine D inférieur à 9 ng/ml Taux 25-OH vitamine D inférieur à 15 ng/ml avec PTH et phosphatases alcalines osseuses supérieures à la normale. Nombre de patients : 717 patients randomisés (35 hommes et 682 femmes) 360 patients FOSAVANCE dont 350 femmes et 10 hommes 357 patients groupe alendronate seul dont 332 femmes et 25 hommes ITT : 708/717 (98,7%) Per protocole : 615/717 (85,8%) Les caractéristiques initiales des patients étaient identiques dans les 2 groupes de traitement. La proportion de patients présentant à l inclusion une insuffisance en vitamine D (taux de 25-OH vitamine D < 15 ng/ml) était de 21,5%. Les patients ont reçu pendant 15 semaines soit 1 comprimé de FOSAVANCE soit un comprimé de alendronate 70 mg, une fois par semaine. 4

5 Le critère principal d efficacité a été le nombre de patients ayant une insuffisance en vitamine D défini par un taux sérique en 25-OH vitamine D inférieur à 15 ng / ml après 15 semaines de traitement. Résultats : Proportion de patients avec un taux en 25 - OH vitamine D < 15 ng/ml à la semaine 15 FOSAVANCE (n=357) Alendronate seul (n= 351) J 0 76 (21%) 75 (21%) J (11%) 112 (32%) Il a été mis en évidence une différence significative entre les 2 groupes de traitements sur la proportion de patients présentant une insuffisance en vitamine D3, p<0,001. Tolérance Le profil de tolérance de FOSAVANCE est identique à celui de l alendronate administré seul L incidence globale des effets indésirables a été similaire dans les 2 groupes de traitement (59,7% groupe FOSAVANCE versus 58,8% groupe alendronate seul). Il s agissait pour l essentiel d effets gastro-intestinaux. Remarques : L étude clinique présentée par le laboratoire ne permet pas de tirer des conclusions sur le bénéfice éventuel d un traitement par FOSAVANCE chez des patientes ostéoporotiques post-ménopausiques à risque d insuffisance en vitamine D pour plusieurs raisons : 3.2. Conclusion - Seuls 21,5% des patients inclus avaient une insuffisance en vitamine D à l inclusion. - Les patientes ayant une insuffisance avérée en vitamine D (taux de 25-OH vitamine D inférieur à 9 ng/ml) ont été exclues. - Des hommes ont été inclus (4,9%) alors que FOSAVANCE est indiquée uniquement dans l ostéoporose post-ménopausique. - Concernant les traitements comparés, il aurait été intéressant de comparer FOSAVANCE versus l association libre alendronate (70 mg/semaine) + vitamine D3 (400 UI/jour). Ceci d autant que si on se réfère à l étude de pharmacocinétique à grande échelle, la biodisponibilité de la vitamine D est réduite lorsqu elle est administrée en association avec l alendronate. - Aucune étude clinique n a évalué l efficacité de FOSAVANCE dans le traitement de l'ostéoporose post-ménopausique chez les patientes à risque d insuffisance en vitamine D. La bioéquivalence de l association fixe FOSAVANCE par rapport à l alendronate a été démontrée dans 3 études pharmacocinétiques. Aucune étude clinique n a évalué l efficacité de FOSAVANCE dans le traitement de l'ostéoporose post-ménopausique chez les patientes à risque d insuffisance en vitamine D. 5

6 4. CONCLUSIONS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE 4.1. Service médical rendu L'ostéoporose post-ménopausique se caractérise par une augmentation du risque de fracture dont certaines peuvent être graves et engager par leurs conséquences le pronostic vital, réduire l autonomie et dégrader la qualité de vie. Cette spécialité entre dans le cadre d'un traitement curatif de l ostéoporose. Le rapport efficacité/effets indésirables de cette spécialité est important Cette spécialité est un médicament de première intention. Il existe des alternatives médicamenteuses. Intérêt de santé publique Le fardeau induit par l'ostéoporose post-ménopausique est important en termes de santé publique. Il n est pas attendu d impact sur la morbidité par rapport à l association libre des deux principes actifs (alendronate monosodique et vitamine D3) en raison notamment de l absence de données démontrant une amélioration de l observance avec FOSAVANCE versus l association libre. La spécialité FOSAVANCE n apporte donc pas de réponse à un besoin de santé publique qui serait de disposer d un traitement améliorant l observance. En conclusion, compte tenu des données disponibles, il n'est pas attendu d intérêt de santé publique pour la spécialité FOSAVANCE. Le service médical rendu par cette spécialité est important Amélioration du service médical rendu FOSAVANCE (association fixe alendronate/vitamine D3) n apporte pas d amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux deux principes actifs pris séparément Place dans la stratégie thérapeutique L objectif du traitement de l ostéoporose est la prévention des fractures. Avant l instauration de tout traitement anti-ostéoporotique, il convient de rechercher et de corriger les carences en calcium et vitamine D. La supplémentation vitaminocalcique devra être poursuivie pendant toute la durée du traitement. Les bisphosphonates, les modulateurs sélectifs des récepteurs aux estrogènes (SERM), les dérivés de la parathormone (tériparatide) et le ranélate de strontium sont les médicaments utilisés actuellement dans le traitement de l ostéoporose postménopausique. Le choix du traitement anti-ostéoporotique est fonction de l âge, de l existence de fractures par fragilité, de facteurs de risque et des résultats de la densitométrie pratiquée chez les femmes à risque. Les traitements de l ostéoporose, comme dans le cas de toute maladie chronique, ne sont efficaces qu en cas d observance optimale. Seuls les bisphosphonates et le ranélate de strontium réduisent à la fois le risque de fractures vertébrales et de hanche. Le calcium et la vitamine D sont utilisés le plus souvent en traitement adjuvant. La carence en calcium et en vitamine D est un facteur de perte osseuse démontré chez le sujet âgé, essentiellement après 70 ans. Il a été démontré que la correction de cette double carence réduisait dans ce contexte particulier le risque de fracture vertébrale et de hanche. 6

7 L administration de l association fixe alendronate + Vitamine D peut donc se justifier. Toutefois, elle doit être associée à une supplémentation calcique. Il est important que FOSAVANCE n induise pas l arrêt de la supplémentation calcique Population cible La population cible de FOSAVANCE est représentée par les femmes ayant une ostéoporose post-ménopausique à risque d insuffisance en vitamine D. La population de femmes atteintes d ostéoporose post-ménopausique peut être estimée à partir des données suivantes : - Environ 25% des femmes de 65 ans et 50% des femmes de 80 ans présenteraient une ostéoporose (GTNDO, 2003). - Selon l INSEE ( la population féminine de plus de 50 ans était de 11,5 millions au 1 er janvier 2005, celle de plus de 65 ans de 6 millions et celle de plus de 80 ans de 1,9 million. Selon ces données, la population présentant une ostéoporose post-ménopausique pourrait être de l ordre de 3 à 3,3 millions de femmes. Aucune donnée ne permet d individualiser les patientes «à risque d insuffisance en vitamine D». On peut faire l hypothèse que la grande majorité des femmes nécessitant un traitement médicamenteux pour ostéoporose peuvent être incluses dans cette catégorie. Par conséquent, la population cible de FOSAVANCE est comprise entre 3 et 3,3 millions Recommandations de la Commission de la Transparence Avis favorable à l'inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux et sur la liste des médicaments agréés à l'usage des collectivités et divers services publics dans les indications et posologies de l A.M.M Conditionnements : la boîte de 4 comprimés est adaptée aux conditions de prescription et la boîte de 12 est adaptée à 3 mois de traitement Taux de remboursement : 65%. 7

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1 février 2006 PRAVADUAL, comprimé Boîte de 30 (CIP : 369873-9) Boîte de 90 (code CIP : 373769-8) Laboratoire BRISTOL MYERS SQUIBB Pravastatine (40 mg/comprimé) + aspirine

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 novembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 novembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 novembre 2006 BONVA 3 mg solution injectable en seringue pré-remplie Boîte de 1 seringue pré-remplie en verre de 3 ml avec 1 aiguille : 376 871.8 Boîte de 4 seringues

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 6 février 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 6 février 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 6 février 2008 système de connexion (Disc) et poche de drainage (CIP : 360 061-1) (CIP : 360 064-0) système de connexion (Disc) avec poche de drainage (CIP : 360 075-2)

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 30 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 30 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 30 novembre 2005 100 microgrammes/ml, solution injectable pour voie intraoculaire Boîte de 12 flacons de 1,5 ml (CIP: 566 8122) Laboratoires ALCON carbachol

Plus en détail

OLICLINOMEL AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE OLICLINOMEL

OLICLINOMEL AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE OLICLINOMEL OLICLINOMEL AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE BAXTER_OLICLINOMEL-gamme-reinsc-Avis CT_16-07-2008.pdf BAXTER_OLICLINOMEL N4-550 E et N7-1000E_Avis CT_05-03-2003.pdf 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 COMMISSION

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 novembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 22 août 2000 (JO du 30 août 2000) UTROGESTAN 100 mg, capsule molle

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 septembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 septembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 septembre 2006 CORDARONE 150 mg/3 ml, solution injectable en ampoule (IV) B/6 (CIP 319 997 6) Laboratoires SANOFI AVENTIS amiodarone Liste I. Médicament réservé à

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 29 septembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 29 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 29 septembre 2004 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par avis de renouvellement du 30 novembre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 Suite à la demande du ministre chargé de la Santé et de la Sécurité Sociale, la commission réexamine la spécialité suivante : MEDIATOR 150 mg, comprimé enrobé

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en flacon de 10 ml LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en cartouche de 3

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 novembre 2004 (JO du 7 février 2007) DEXERYL, crème tube de 250 g (CIP

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 Juillet 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 4 octobre 2004 (JO du 28 octobre 2004) BONDRONAT 6 mg solution à diluer

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juin 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juin 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juin 2012 CINRYZE 500 unités, 2100 UI, poudre et solvant pour solution injectable Boîte de 2 flacons (code CIP : 218 563-0) Laboratoires VIROPHARMA SAS Inhibiteur

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 16 novembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 5 août 2000 (JO du 30 août 2005) CILOXAN 0,3 %, pommade

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 avril 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 avril 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 28 avril 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 30 décembre 2004 (JO du 12 janvier 2005) HYALGAN 20 mg/2 ml, solution

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 11 septembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 27 avril 1999 (JO du 4 mai

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 27 avril 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 27 avril 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 27 avril 2011 JEXT 150 microgrammes, solution injectable en stylo pré-rempli - B/1 stylo pré-rempli de 0,15 ml de solution (CIP : 498 549-3) JEXT 300 microgrammes, solution

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002. Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002. Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 3 avril 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 16 février 1999 - (J.O. du 24

Plus en détail

Prise en charge de la ménopause

Prise en charge de la ménopause Prise en charge de la ménopause Z. SADI Maternité CHU Mustapha Alger 5ème FORUM Est de l Omnipraticien Oum El Bouaghi, le 4 Novembre 2010 La ménopause signifie littéralement arrêt des règles. En fait,

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2004 COSMEGEN 0,5 mg, poudre pour solution injectable Boîte de 1 flacon Laboratoires MERCK SCHARP & DOHME-CHIBRET dactinomycine

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 26 septembre 2000 (JO du 30 septembre 2000) NOVORAPID 100 U/ml, solution

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 juin 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 14 juin 2005 (JO du 28 avril 2006) ARTOTEC 50 mg/0,2 mg, comprimé B/30 -

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 XYZALL 5 mg, comprimé pelliculé Boîtes de 14 et de 28 Laboratoires UCB PHARMA DCI lévocétirizine Date de l'amm

Plus en détail

Laboratoires ZAMBON FRANCE

Laboratoires ZAMBON FRANCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 janvier 2012 L avis adopté par la Commission de la transparence le 5 octobre 2010 a fait l objet d une audition le 4 janvier 2012 Examen du dossier de la spécialité

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 septembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 septembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 septembre 2009 FIRMAGON 80 mg, poudre et solvant pour solution injectable B/1, (CIP : 3943268) FIRMAGON 120 mg, poudre et solvant pour solution injectable B/2, (CIP

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 INVANZ 1g, poudre pour solution à diluer pour perfusion Flacon, B/1 et B/10 Laboratoires Merck SHARP & Dohme-Chibret

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 avril 2008 WYSTAMM 10 mg, comprimé Boîte de 15 comprimés (CIP : 382 884-0) Boîte de 30 comprimés (CIP : 384 162-2) Laboratoires BOUCHARA RECORDATI rupatadine Date

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29/03/2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29/03/2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29/03/2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 04/01/2001 (JO daté du 05/04/2001). TERALITHE 250 mg, comprimé sécable Boîte

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 juin 2010 LEVOFREE 0,05 %, collyre en solution en récipient unidose Boîte de 30 récipients unidoses de 0,3 ml (CIP : 576 713-7) Laboratoires CHAUVIN BAUSCH & LOMB

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 décembre 2010 ONBREZ BREEZHALER 150 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule Boîte de 10 gélules avec inhalateur (CIP : 399 821-7) Boîte de 30 gélules avec inhalateur

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSARENCE REUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 ZYREXA 10 mg, poudre pour solution injectable (Boîte de 1 et 10 flacons ) ZYREXA 10 mg, poudre et solvant pour solution

Plus en détail

AVIS 17 octobre 2012

AVIS 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 octobre 2012 EXOCINE 0,3 %, collyre en solution Flacon de 5 ml (CIP : 34009 331 708 0 6) Laboratoire ALLERGAN FRANCE SAS DCI Code ATC (année) Motif de l examen Liste

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 septembre 2007 INFRACYANINE 25 mg/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de 25 mg avec 1 ampoule de solvant de 10 ml (CIP : 360 841-7) Laboratoire

Plus en détail

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs de la suspension des autorisations de mise sur le marché, présentés par l EMA

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs de la suspension des autorisations de mise sur le marché, présentés par l EMA Annexe II Conclusions scientifiques et motifs de la suspension des autorisations de mise sur le marché, présentés par l EMA 5 Conclusions scientifiques Résumé général de l évaluation scientifique des médicaments

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l'arrêté du

Plus en détail

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie Communiqué de presse Point presse «COC» du 26 juin 2013 Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie La

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 6 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 6 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 6 juillet 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 9 octobre 2000 (JO du 11 janvier 2001) KLEAN PREP, poudre

Plus en détail

CLINIMIX AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

CLINIMIX AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE CLINIMIX AVIS DE LA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE BAXTER_CLINIMIX N9G15 E et N12G20E_Avis CT_14-02-2007.pdf BAXTER_CLINIMIX N9G15E N12G20E N14G30 N17G35_Avis CT_12-12-2001.pdf BAXTER_CLINIMIX changement

Plus en détail

Conclusions scientifiques

Conclusions scientifiques Annexe II Conclusions scientifiques et motifs de l avis positif soumis à condition relative à l autorisation de mise sur le marché et de la modification du résumé des caractéristiques du produit et de

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 mars 2005 MOVICOL ENFANT, poudre pour solution buvable en sachet-dose de 6,9 g (Boîtes de 20) Laboratoire NORGINE PHARMA macrogol Date de l'amm

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 décembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 décembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 décembre 2007 ELIGARD 45 mg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 seringue pré remplie de poudre et 1 seringue pré remplie de solvant (CIP: 382 633-8) Laboratoire

Plus en détail

Mode d administratio n République Tchèque. (inventé) Loratadine Vitabalans 10 mg tablety. Loratadine 10 mg tablette Voie orale.

Mode d administratio n République Tchèque. (inventé) Loratadine Vitabalans 10 mg tablety. Loratadine 10 mg tablette Voie orale. Annexe I Liste des noms, forme pharmaceutique, force du médicament, mode d administration, candidat, détenteur de l autorisation de mise sur le marché dans les états membres 1 État membre UE/EEE Détenteur

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 janvier 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 janvier 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 janvier 2012 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 14 décembre 2011 a fait l objet d une audition le 18 janvier 2012. EPIDUO, gel Tube de

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

742003 Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs

742003 Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs EVALUATION DU CHEQUE ANNUEL DE FORMATION (1) Document de référence : Commission externe d évaluation des politiques publiques (2006). Evaluation du chèque annuel de formation sur mandat du Conseil d Etat.

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 GONAL-f 300 UI / 0,5 ml (22 mg / 0,5 ml), solution injectable en stylo prérempli Boîte de 1 stylo prérempli et de 5

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 05 juillet 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 05 juillet 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 05 juillet 2006 Vu la saisine de l UNCAM sur la base de l article R 161-71.3 du code de la sécurité sociale, vu l article L 161-39 du code de la sécurité sociale et vu

Plus en détail

AVIS 16 novembre 2011

AVIS 16 novembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 novembre 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31 décembre 2006 (JO du 28 février 2008) POLERY ADULTES, sirop Flacon

Plus en détail

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Vu l article 22bis du Code de la sécurité sociale ; Vu les avis de la Chambre

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 décembre 2004 HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 Laboratoires EXPANSCIENCE

Plus en détail

Politique sur les critères et modalités d admission, d inscription et de transfert des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire

Politique sur les critères et modalités d admission, d inscription et de transfert des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire Politique sur les critères et modalités d admission, d inscription et de transfert des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire ϖϖϖϖϖ ϖ Service : Services éducatifs jeunes Code d identification

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 6 juillet 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 26 mai 2000 (JO du 8 juin 2000) ASMABEC CLICKHALER 100

Plus en détail

AVIS 14 décembre 2011

AVIS 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2011 BIORGASEPT 0,5%, solution pour application cutanée Flacon de 250 ml (CIP : 360 430-7) Laboratoires BAILLEUL-BIORGA DCI Code ATC (libellé) Conditions

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 9 septembre 2001 (avis de renouvellement

Plus en détail

LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES. Par Chantal Lavallée

LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES. Par Chantal Lavallée LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES Par Chantal Lavallée Parrainage civique des MRC d Acton et des Maskoutains Août 2010 Les personnes handicapées, tout comme les familles où elles vivent, sont

Plus en détail

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs du refus

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs du refus Annexe II Conclusions scientifiques et motifs du refus 4 Conclusions scientifiques Résumé général de l évaluation scientifique de Levothyroxine Alapis et noms associés (voir annexe I) Les indications proposées

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 15 mai 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 15 mai 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 15 mai 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 3 ans par arrêté du 1 er décembre 1998 (JO du 6 décembre

Plus en détail

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Cette étude visait à dresser un état des lieux précis qui prenne en compte la diversité (âge, situation géographique,

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 décembre 2004 VOGALENE 5 mg, suppositoire sécable (Boîte de 10) Laboratoires SCHWARZ PHARMA métopimazine Liste II Date de l AMM initiale chez

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er décembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er décembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er décembre 2010 TRONOTHANE 1% gel pour application locale Boîte de 10 tubes de 30g, CIP : 553 563-9 Laboratoires LISAPHARM Chlorhydrate de pramocaïne Propylène glycol

Plus en détail

Estimation du nombre de personnes sous traitement de substitution aux opiacés - Charente, 2011 -

Estimation du nombre de personnes sous traitement de substitution aux opiacés - Charente, 2011 - Estimation du nombre de personnes sous traitement de substitution aux opiacés - Charente, 2011 - Loïc Le Minor, MADT Poitou-Charentes Sociologue Chargé de Mission - Observation 2012 Rapport réalisé dans

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2005 1 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 767-8 3 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 768-4 12 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 769-0 6 flacon(s) en verre

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 Février 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 Février 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 28 Février 2007 ADROVANCE, comprimé B/4 (CIP : 378 087-2) B/12 (CIP : 378 089-5) B/40 (CIP : 570 423-7) Laboratoires BEAUFOUR IPSEN PHARMA S.A.S. Alendronate monosodique,

Plus en détail

Avis 20 novembre 2013. DOLENIO 1178 mg, comprimé sous plaquette thermoformée Boîte de 30 comprimés (CIP : 34009 496 655 0)

Avis 20 novembre 2013. DOLENIO 1178 mg, comprimé sous plaquette thermoformée Boîte de 30 comprimés (CIP : 34009 496 655 0) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 novembre 2013 L avis adopté par la Commission de la transparence le 2 octobre 2013 a fait l objet d une audition le 6 novembre 2013. L avis définitif faisant suite

Plus en détail

Nature de la demande

Nature de la demande COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 septembre 2012 Nom : Modèles et références: Demandeur : Fabricant : Données disponibles

Plus en détail

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes :

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes : Mars 2013 POSITION DE LA CGPME SUR LE PROJET DE LOI RELATIF A LA SÉCURISATION DE L EMPLOI DEPOSÉ SUR LE BUREAU DE L ASSEMBLÉE NATIONALE, NOTAMMENT SOUS L ANGLE DE LA CORRESPONDANCE AVEC L ACCORD NATIONAL

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 janvier 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 16 mars 2000 (JO du 24 mars 2000). LEVOPHTA 0,05 POUR CENT, collyre

Plus en détail

Les médicaments de la maladie d Alzheimer

Les médicaments de la maladie d Alzheimer BON USAGE DES MÉDICAMENTS Les médicaments de la maladie d Alzheimer à visée symptomatique en pratique quotidienne Compte tenu de la gravité de la maladie d Alzheimer, de l enjeu de santé publique qu elle

Plus en détail

Détermination de la durée d assurance applicable à la génération 1957. selon les règles de calcul définies par la loi de 2003

Détermination de la durée d assurance applicable à la génération 1957. selon les règles de calcul définies par la loi de 2003 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 septembre 2013 à 14h30 «I - La prévisibilité du montant de la retraite pour les assurés II - Avis technique sur la durée d assurance de la génération

Plus en détail

kikkerdirk - Fotolia.fr Commission fédérale de contrôle et d évaluation de l euthanasie (cfcee) Brochure à l intention du corps médical

kikkerdirk - Fotolia.fr Commission fédérale de contrôle et d évaluation de l euthanasie (cfcee) Brochure à l intention du corps médical kikkerdirk - Fotolia.fr Commission fédérale de contrôle et d évaluation de l euthanasie (cfcee) Brochure à l intention du corps médical table des matières 1. Obligation de déclarer l euthanasie. Patients

Plus en détail

chez les patients atteints de la forme sévère et active de la maladie, qui n ont pas été traités au préalable avec le méthotrexate;

chez les patients atteints de la forme sévère et active de la maladie, qui n ont pas été traités au préalable avec le méthotrexate; EMA/502328/2014 EMEA/H/C/000955 Résumé EPAR à l intention du public tocilizumab Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière

Plus en détail

Politique relative à la gestion des risques

Politique relative à la gestion des risques SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique relative à la gestion des risques Adoption Instance/Autorité Date Résolution Conseil d administration 8 décembre 2014 380-CA-5766

Plus en détail

OSTEOPOROSE. Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala. 25 JUIN 2004 Ostéoporose 1

OSTEOPOROSE. Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala. 25 JUIN 2004 Ostéoporose 1 OSTEOPOROSE Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala 25 JUIN 2004 Ostéoporose 1 PLAN 1- Définition 2- Prévalence 3- Facteurs de risques 4- Classification 5- Pathogenèse

Plus en détail

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ;

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ; Association reconnue d Intérêt général et agréée au niveau national par le Ministère de la Santé et des Solidarités agrément n N2006AGD43 - Siret : 50880038000026 Association Loi 1901 n W 751190228 site

Plus en détail

Note de service À : De :

Note de service À : De : À : De : Note de service Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires et autres parties intéressées A. David Pelletier, président Conseil des normes actuarielles

Plus en détail

Orientations. Orientations relatives aux notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds d investissement alternatifs

Orientations. Orientations relatives aux notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds d investissement alternatifs Orientations Orientations relatives aux notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds d investissement alternatifs 13.08.2013 ESMA/2013/611 Date: 13.08.2013 ESMA/2013/611

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mai 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15 décembre

Plus en détail

STATUTS DE BREST ARTS MARTIAUX HISTORIQUES EUROPEENS

STATUTS DE BREST ARTS MARTIAUX HISTORIQUES EUROPEENS STATUTS DE BREST ARTS MARTIAUX HISTORIQUES EUROPEENS OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : constitution, dénomination, objet Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association

Plus en détail

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Raffaella Votino Service gynécologie et andrologie Plan : Définition Types de THS Débat dernières années Balance risques bénéfices THS et ostéoporose

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 28 mars 2013 Le marché du travail en Belgique en 2012 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail Combien de personnes ont exercé un travail rémunéré? Combien

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 22 juin 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 9 avril 2000 (JO du 9 avril 2000) BUVENTOL EASYHALER 100

Plus en détail

Planification par la méthode des 6 étapes

Planification par la méthode des 6 étapes Planification par la méthode des 6 étapes 25.11.2015 1 Qu est-ce que la planification? La planification aide à exécuter, organiser un mandat, un projet et progresserdans son travail. La planification est

Plus en détail

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002 Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs Le Comité de la réglementation comptable, Vu la loi n 98-261 du 6

Plus en détail

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 6 mars 2002 «Cycle de vie et retraite» Fiche n 5 Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 2 février 2005

AVIS DE LA COMMISSION. 2 février 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 2 février 2005 TRANXENE 20 mg, gélule Boîte de 28 TRANXENE 20 mg, gélule Boîte de 50 SANOFI SYNTHELABO FRANCE Clorazépate dipotassique

Plus en détail

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT Encadré 3 Chômeurs au sens du BIT et demandeurs d emploi inscrits sur les listes de Pôle emploi Les différences conceptuelles entre chômage au sens du BIT et inscription à Pôle emploi Le chômage au sens

Plus en détail

Du dosage de la vitamine D à la réadaptation du protocole de correction des carences dans le pôle EHPAD/USLD du CHRU de Brest

Du dosage de la vitamine D à la réadaptation du protocole de correction des carences dans le pôle EHPAD/USLD du CHRU de Brest Du dosage de la vitamine D à la réadaptation du protocole de correction des carences dans le pôle EHPAD/USLD du CHRU de Brest Journées communes de la SGOC et de la SBG Le 18 juin 2010 V. Mercier, N. Le

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Analyse longitudinale des stagiaires STE

Analyse longitudinale des stagiaires STE Analyse longitudinale des stagiaires STE Note d analyse de l Observatoire bruxellois de l Emploi Février 2015 1 Introduction Indépendamment des données portant sur le profil des stagiaires et des caractéristiques

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 février 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 février 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 20 février 2008 FORSTEO 250 µg / ml, solution pour injection en stylo pré-rempli B/1, 3ml en stylo prérempli Code CIP : 3622162 Laboratoires LILLY FRANCE SA tériparatide

Plus en détail

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE.

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. INTRODUCTION. La France connaît une évolution favorable au plan sanitaire : record français des gains annuels d espérance de vie à la naissance. Elle fait partie

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019

Plus en détail

La réévaluation des médicaments anti-alzheimer

La réévaluation des médicaments anti-alzheimer LES SYNTHÈSES DE LA TRANSPARENCE La réévaluation des médicaments anti-alzheimer Compte tenu de la gravité de la maladie d Alzheimer, de l enjeu de santé publique qu elle représente et des débats suscités

Plus en détail

bonus.ch : enquête de satisfaction sur les assurances auto 2011

bonus.ch : enquête de satisfaction sur les assurances auto 2011 bonus.ch : enquête de satisfaction sur les assurances auto 2011 Les Suisses sont des clients fidèles, en tout cas en ce qui concerne l assurance auto! C'est ce que révèle une récente étude menée par bonus.ch

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Réexamen de la directive 94/19/CE relative aux systèmes de garantie des dépôts

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Réexamen de la directive 94/19/CE relative aux systèmes de garantie des dépôts ANNEXE III Rapport de la commission au Parlement européen et au conseil sur le réexamen de la directive 94/19/CE relative aux systèmes de garantie des dépôts (COM(2010)369/2) 1 FR FR FR COMMISSION EUROPÉENNE

Plus en détail

Qu est-ce qu une convention avec l Agefiph?

Qu est-ce qu une convention avec l Agefiph? Qu est-ce qu une convention avec l Agefiph? C est une modalité de contractualisation avec l Agefiph traduisant l engagement de la direction de l entreprise de mettre en place une politique d emploi des

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE À L INTENTION DE L INDUSTRIE

LIGNE DIRECTRICE À L INTENTION DE L INDUSTRIE LIGNE DIRECTRICE À L INTENTION DE L INDUSTRIE L INNOCUITÉ DES RÉSIDUS DE MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES DANS LES ALIMENTS DE CONSOMMATION HUMAINE : ESSAI DE TOXICITÉ CHRONIQUE À DOSES RÉPÉTÉES VICH GL37 Date

Plus en détail