Traitement de la Parole

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement de la Parole"

Transcription

1 Traitement de la Parole Cours 2: Signal de parole Production Perception Analyse 19/03/2007 Plan 1. Processus de production et de perception de la parole chez les humains 2. Production de la parole Définition L appareil phonatoire Vue d ensemble Larynx et cordes vocales Représentation schématique Définition de la parole: point de vue physiologique Les types de sons produits 3. Perception de la parole Perception humaine Le système auditif Analyse fréquentielle Réponse en fréquence de l oreille: seuil de l audition et de la douleur 4. Analyse de la parole Traits acoustiques caractéristiques Evolution temporelle Quasi-stationnarité Analyse fréquentielle court-terme Distribution des formants pour les voyelles Note: certains schémas de ce support proviennent de 1. Rabiner et Juang, «Fundamentals of Speech Recognition», Prentice Hall, Boite et al., «Traitement de la parole», Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, Collection électricité,

2 1. Processus de production et de perception de la parole chez les humains 2

3 2. Production de la parole Définition L appareil phonatoire Vue d ensemble Larynx et cordes vocales Représentation schématique Définition de la parole: point de vue physiologique Les types de sons produits Production de la parole définition Production de la parole: action volontaire et coordonnée d un certain nombre de muscles du système articulatoire. 1. L appareil respiratoire fournit l énergie nécessaire à la production de sons, en poussant l air à travers l appareil phonatoire. 2. L appareil phonatoire inclut le larynx, les cordes vocales, différentes cavités (la bouche, le pharynx, le nez) et différents muscles ou mécanismes qui contrôlent la forme et l occlusion de ces cavités (la langue, la mâchoire, la luette, les lèvres). 3

4 Recette de production d un son Pour produire un son, il faut 1. produire un souffle 2. faire vibrer les cordes vocales 3. modeler et faire résonner les vibrations Appareil phonatoire vue d ensemble 4

5 Appareil phonatoire: les éléments Les «modulateurs» et «résonateurs» de l'appareil vocal sont : le larynx : mouvements souples et verticaux ; le voile du palais : obturation ou pas des cavités nasale; les mâchoires : position plus ou moins ouvertes ; la langue : formes très différentes; les dents : plus ou moins fermées, plus ou moins obturées par la langue, plus ou moins obturées par les lèvres ; les lèvres : plus ou moins fermées, plus ou moins pincées, plus ou moins étirées Appareil phonatoire le larynx - Sons voisés: lorsque les cordes vocales sont tendues, le flux d air les fait vibrer, c est la phonation. - Le flux d air est découpé en un train d impulsion quasi périodique qui «résonnent» dans les différentes cavités: pharynx, bouche et optionnellement nez. - Physiquement, le train d impulsion quasi périodique subit une modulation en fréquence en passant par les différentes cavités. - Différents muscles et mécanismes (mâchoire, langue, luette, lèvres, bouche) modifient la configuration des cavités pour produire les différents types de sons voisés. - Sons non-voisés: lorsque les cordes vocales sont relâchées, l air passe librement au niveau du larynx - De façon similaire aux sons voisés, différents muscles et mécanismes (mâchoire, langue, luette, lèvres, bouche) modifient la configuration des cavités pour produire les différents types de sons non-voisés. 5

6 Représentation schématique de la production de parole La parole d un point de vue physiologique Parole: séquence de sons qui correspond à une succession d états de l appareil phonatoire. Les états de l appareil phonatoire sont définis par : État des cordes vocales: tendues / relâchées Position, forme, taille des diverses cavités (pharynx, bouche, nez) et de leurs mécanismes d occlusion 6

7 Les types de sons produits (1/2) - Les états de l appareil phonatoire déterminent les natures des sons produits: 1. Voyelles: - Des voyelles sont produites lorsque le conduit vocal est ouvert - les cordes vocales vibrent (sons voisés) - la forme des cavités (essentiellement la bouche) modifie le timbre - les voyelles sont orales ou nasales selon que la cavité nasale n est pas ou est mise en parallèle à la cavité buccale - Orales: idée, ému, modèle, alarme, pâte, corps, beau, élu, loup, deux, peur, petite - Nasales: matin, temps, bon, brun Les types de sons produits (2/2) 2. Consonnes: - Des consonnes sont produites lorsqu un rétrécissement apparaît dans l appareil phonatoire - les cordes vocales peuvent vibrer ou laisser passer librement l air (sons voisés et non voisés) - les consonnes sont fricatives si le rétrécissement est partiel ou occlusives (plosives) si une occlusion totale apparaît dans l appareil phonatoire, causant une augmentation de la pression et un relâchement brutal de celle-ci lors de l ouverture - Fricatives non-voisées: chanter, soupe, facile - Fricatives voisées: jouer, zéro, vélo - Occlusives non-voisées: papa, tapis, carte - Occlusives voisées: bébé, début, gauche - Liquides: lapin, rayon - Nasales: maman, nord, grogner 7

8 Phonèmes Voyelles Semiconsonnes Consonnes Orales Nasales Fricatives Occlusives Liquides Nasales Voisées Non-voisées Voisées Non-voisées /a/ (a) /i/ (i) /e/ (é) /e/ (è) /f/ (eu) /œ/ (oe) /y/ (u) ~ / e/ (in) /œ/ ~ (un) /j/ (y) / / (ui) h /v/ (v) /z/ (z) / / (j) /f/ (f) /s/ (s) /Û/ (ch) /b/ (b) /d/ (d) /g/ (g) /k/ (k) /p/ (p) /t/ (t) /l/ (l) /r/ (r) /m/ (m) /n/ (n) / / (gn) / / (e) e /w/ (w) /u/ (ou) /o/ (au) / / (o) /a/ (â) c / / (on) ~ / a / (an) Alphabet phonétique international (1/2) 8

9 Alphabet phonétique international (2/2) 3. Perception de la parole Perception humaine Le système auditif Analyse fréquentielle Réponse en fréquence de l oreille seuil de l audition seuil de la douleur 9

10 Perception humaine L humain qualifie les sons suivants différents facteurs liés à des mesures physique: Intensité: - cause: une énergie plus ou moins forte en provenance du diaphragme ; - conséquence : cette énergie provoque une pression plus ou moins forte de l'air sous la glotte ; - résultat sonore : la variation de l'amplitude du son émis est plus ou moins grande. Hauteur : - cause : périodicité plus ou moins grande du battement des cordes vocales; - conséquence : cette périodicité produit une fréquence de la variation de pression de l'air plus ou moins grande ; - résultat sonore: le son est grave ou aigu Timbre : - cause : positionnement du voile du palais ; - conséquence : le son est plus ou moins riche en harmoniques graves ou aiguës ; - résultat sonore : le son semble clair ou pas, «riche», «sombre», «couvert» Le système auditif Les vibrations mécaniques du signal sont converties en impulsion nerveuses du nerf auditif par les cellules ciliées au niveau de la cochlée. 10

11 Analyse fréquentielle Il y a environ cellules ciliées qui sont réparties au niveau de la cochlée Une cellule ciliée «vibre» à une certaine fréquence dite de résonance La fréquence de résonance dépend de la position sur la cochlée. L oreille effectue donc une sorte d analyse en fréquence du signal acoustique La transformation en impulsion nerveuse est sensible à la fréquence mais est insensible à la phase. Réponse en fréquence de l oreille L oreille ne répond pas de manière égale à toutes les fréquences. La limite supérieure en fréquence est d environ Hz Fréquence d échantillonnage Fe = 2 Fmax = Hz 11

12 4. Analyse de la parole Traits acoustiques caractéristiques Evolution temporelle Quasi-stationnarité Analyse fréquentielle court-terme Distribution des formants pour les voyelles Traits acoustiques du signal de parole Les traits acoustiques du signal de parole sont liés à sa production L énergie du son est liée à la pression de l air en amont du larynx Pour les sons voisés, la fréquence fondamentale correspond à la fréquence du cycle d ouverture/fermeture des cordes vocales La fréquence est déterminée par la tension du muscle qui les contrôle Sans action musculaire volontaire, cette fréquence varie peu Son spectre résulte du filtrage dynamique du signal en provenance du larynx (signal glottique) par le conduit vocal qui peut être considéré comme une succession de tubes ou de cavités acoustiques de sections diverses. Chaque trait acoustique est lui-même intimement lié à une grandeur perceptuelle : intensité, pitch (hauteur), et timbre. 12

13 Evolution temporelle d un signal (1/2) Evolution temporelle du signal de parole pour le mot «accumulation» prononcé en anglais Cette figure représente l évolution temporelle, ou audiogramme, du signal vocal On y constate une alternance de zones assez périodiques et de zones bruitées, les zones voisées et non voisées. L évolution temporelle ne fournit cependant pas directement les traits acoustiques du signal. Il est nécessaire, pour les obtenir, de mener à bien un ensemble de calculs ad-hoc. Evolution temporelle d un signal (2/2) Son voisé Son non-voisé 13

14 Quasi stationnarité La séquence de sons correspond à une succession d états de l appareil phonatoire Le signal est non-stationnaire au long-terme Le signal est quasi stationnaire à court terme Une analyse fréquentielle dite à «courtterme» peut donc s effectuer sur des tranches de signal d environ 30 ms. On utilise pour cela la transformée de Fourier. Analyse fréquentielle court-terme (1/3) 14

15 Analyse fréquentielle court-terme (2/3) Fréq fond (Pitch) Formants Exemple de son voisé: [a] de baluchon Analyse fréquentielle court-terme (2/3) Exemple de son non-voisé: [ch] de baluchon 15

16 Distribution des formants F1 et F2 pour les voyelles Compléments e/index.html L. Rabiner, B. Juang, «Fundamentals of Speech Recognition», Prentice Hall, 1993 R. Boite et al., «Traitement de la parole», PPUR

Modélisation AR et prédiction

Modélisation AR et prédiction T.P. 7 Modélisation AR et prédiction 1 Introduction au traitement de la parole 1.1 Généralités Un premier point concerne le choix de la fréquence d échantillonnage. Dans le domaine de la téléphonie cela

Plus en détail

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006)

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006) Citation Cours de Phonétique Cours 1 (19 sept. 2006) J ai exprimé ailleurs à plusieurs reprises mon attitude vis-à-vis de la doctrine de Troubetzkoy et des phonologues. [ ] L essence de ma critique consiste

Plus en détail

Le système vocalique du français

Le système vocalique du français Le système vocalique du français Caractéristiques des voyelles françaises La tension articulatoire : Une voyelle est dite «tendue» si son articulation implique une tension particulière des muscles phonateurs.

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Rééducation des laryngectomies partielles. Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste

Rééducation des laryngectomies partielles. Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste Rééducation des laryngectomies partielles Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles 1. anatomie du larynx a. le sphincter laryngé Situé au carrefour des voies aérodigestives

Plus en détail

Reproductibilité et sensibilité de l analyse ATEC :

Reproductibilité et sensibilité de l analyse ATEC : UNIVERSITE DE RENNES I FACULTE DE MEDECINE ECOLE D AUDIOPROTHESE J.E. BERTIN DE FOUGERES Reproductibilité et sensibilité de l analyse ATEC : Enveloppes temporelles, traits acoustiques et traits articulatoires.

Plus en détail

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS I La hauteur d un son La hauteur d un son est la qualité qui fait qu il est grave ou aigu. Elle est égale à sa fréquence. - un son est d autant

Plus en détail

Introduction au Traitement Automatique de la Parole

Introduction au Traitement Automatique de la Parole Introduction au Traitement Automatique de la Parole Notes de cours / DEC2 Première édition Copyright 2000 Faculté Polytechnique de Mons T. Dutoit Faculté Polytechnique de Mons Thierry Dutoit Faculté Polytechnique

Plus en détail

LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS

LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS Références bibliographiques : - Comment les enfants apprennent l orthographe? Béatrice Pothier Retz - Didactiques de l orthographe Jean Pierre Jaffré Hachette - Savoir

Plus en détail

1- Son / Signal sonore

1- Son / Signal sonore SOMMAIRE 1. Son / Signal sonore 2. Critères d appréciations du son 3. Caractéristiques physiques du signal sonore 4. Représentations visuelles du signal sonore 5. Les différentes familles du son. 1- Son

Plus en détail

6.LES CARACTERISTIQUES ARTICULATOIRES ET

6.LES CARACTERISTIQUES ARTICULATOIRES ET 6.LES CARACTERISTIQUES ARTICULATOIRES ET ACOUSTIQUES DES SONS. ANALYSE DES STRUCTURES PHONIQUES ( NIVEAU SEGMENTAL) 6. 1. LE MECANISME DE LA PHONATION 6. 2. LEXIQUE DE BASE 6. 3. LE CLASSEMENT ARTICULATOIRE

Plus en détail

E33SLM Production de la Parole

E33SLM Production de la Parole E33SLM Production de la Parole Christelle DODANE Permanence : lundi 17h15-18h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Décrire la voix humaine Voix = source localisée au

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Vos oreilles en plongée. Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée

Vos oreilles en plongée. Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée Vos oreilles en plongée Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée E.Litzellmann formation GP 2014 Obj: Dans le cadre de votre autonomie et en tant que GP,

Plus en détail

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE TS - Physique-Chimie - Spécialité Son et musique - Séance 1/9 Domaine d étude : émetteurs et récepteurs sonores Mots-clefs : voix, acoustique physiologique, reconnaissance vocale LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE

Plus en détail

L audition représente la qualité de vie

L audition représente la qualité de vie Amplifon SA Sihlbruggstrasse 109 CH-6340 Baar L audition représente la qualité de vie Emmanuel Kant avait écrit Ne pas voir éloigne l homme des choses. Ne pas entendre éloigne l homme des hommes. L ouïe

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

DE L ACOUSTIQUE PHYSIOLOGIQUE

DE L ACOUSTIQUE PHYSIOLOGIQUE DE L ACOUSTIQUE PHYSIOLOGIQUE Toutes les voix sont différentes et les perceptions musicales le sont tout autant. L acoustique physiologique concerne l étude de la voix et de l appareil phonatoire, ainsi

Plus en détail

Que signifie la phrase suivante?

Que signifie la phrase suivante? SPE TS AE 1 : Reconnaissance vocale son et musique Emetteurs et récepteurs sonores La reconnaissance vocale est une technique permettant d'analyser une parole et de la retranscrire sous une forme exploitable

Plus en détail

Master PE Cours et Exercices

Master PE Cours et Exercices Module Langue et Littérature Sciences du Langage Phonétique Master PE Cours et Exercices Cours en ligne - Université Paris Ouest Caroline BOGLIOTTI caroline.bogliotti@u-paris10.fr Objectifs des CM et TD

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

La phonation. 1. Aspects organiques. Rôle des principaux organes :

La phonation. 1. Aspects organiques. Rôle des principaux organes : I 1. Aspects organiques La parole est principalement produite à partir d'organes appartenant aux appareils respiratoire et digestif : Rôle des principaux organes : Sans courant d'air, il n'y aurait pas

Plus en détail

Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une corde métallique

Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une corde métallique Baccalauréat des voies générale et technologique Épreuve de physique-chimie de série S Annales 0 : exemples d exercices BO n 27 du 4 juillet 2002 Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une

Plus en détail

07 Mesurage des appareils de correction auditive

07 Mesurage des appareils de correction auditive 07 Mesurage des appareils de correction auditive Sommaire 1. Introduction... 1 1.1. Evaluation subjective:... 1 1.2. Mesurage objectif:... 2 2. Pourquoi faire des mesurages objectifs?... 2 2.1. Fabricant...2

Plus en détail

Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales

Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales Vendredi décembre 006 Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales Caractérisation articulatori-acoustique des mouvements du voile du palais

Plus en détail

Scienceinfuse. Les ondes sonores extrait du dossier «Plus besoin de fil ni de branchement pour téléphoner» Dossier physique n 1 Niveau 6.

Scienceinfuse. Les ondes sonores extrait du dossier «Plus besoin de fil ni de branchement pour téléphoner» Dossier physique n 1 Niveau 6. Dossier physique n 1 Niveau 6 Scienceinfuse Les ondes sonores extrait du dossier «Plus besoin de fil ni de branchement pour téléphoner» Joëlle Pire Formation continue 2003 CECAFOC Faculté des Sciences

Plus en détail

L oreille. Module APP

L oreille. Module APP L oreille Module APP Introduction C est un organe pair et symétrique Occupe des cavités creusées dans le rocher (os du crâne) Assure 2 fonctions : Audition et équilibration Plan Pré requis Anatomie de

Plus en détail

L2F01 COMMUNICATION PARLÉE TD1 PHONÉTIQUE ARTICULATOIRE: API-ARTICULATION-SON. Jiayin Gao jiayin.gao@univ-paris3.fr Le 24 janvier 2014

L2F01 COMMUNICATION PARLÉE TD1 PHONÉTIQUE ARTICULATOIRE: API-ARTICULATION-SON. Jiayin Gao jiayin.gao@univ-paris3.fr Le 24 janvier 2014 L2F01 COMMUNICATION PARLÉE TD1 PHONÉTIQUE ARTICULATOIRE: API-ARTICULATION-SON Jiayin Gao jiayin.gao@univ-paris3.fr Le 24 janvier 2014 Programme du semestre 1! S1: API, articulation, son! S2 et S3: système

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

UE SI350 :Travaux Pratiques sur l indexation audio

UE SI350 :Travaux Pratiques sur l indexation audio UE SI35 :Travaux Pratiques sur l indexation audio Gaël RICHARD - Miguel ALONSO Détection du tempo et Mixage audio avec ajustement rythmique Introduction Signal Extraction du tempo Modification du tempo

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

Table des matières. Page 1 sur 12

Table des matières. Page 1 sur 12 Table des matières 1. PRESENTATION TECHNIQUE DU DISPOSITIF... 2 1.1. DÉFINITION... 2 1.2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES DIFFERENTS DISPOSITIFS... 3 2. EXIGENCES TECHNIQUES... 12 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS...

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie SOMMAIRE Introduction 1 Première partie ACCOMPAGNER LES PERSONNES SOUFFRANT D ACOUPHÈNES 1. COMPRENDRE LES ACOUPHÈNES 5 2. ÊTRE SOPHROLOGUE SPÉCIALISÉ DANS LES ACOUPHÈNES 17 Deuxième partie MISE EN PRATIQUE

Plus en détail

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le constat Le CD Audio, Compact Disc à lecture optique, s est imposé comme le support idéal pour le stockage de

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE 2015/2016 SUJET numéro 7 CAPES EXTERNE DE PHYSIQUE - CHIMIE ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE Extrait de l arrêté 14 du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du

Plus en détail

Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) N de la corde Note Fréquence (Hz) 1. Analyse temporelle d'une note de musique.

Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) N de la corde Note Fréquence (Hz) 1. Analyse temporelle d'une note de musique. Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) La guitare électrique est pourvue d'un corps le plus souvent plein, autorisant les luthiers à lui conférer des formes originales. Elle

Plus en détail

LA MACHINE A TRAIRE Michel A. Wattiaux Institut Babcock

LA MACHINE A TRAIRE Michel A. Wattiaux Institut Babcock Institut Babcock pour la Recherche et le Développement International du Secteur Laitier Université du Wisconsin à Madison Essentiels Laitiers LA MACHINE A TRAIRE Michel A. Wattiaux Institut Babcock L unité

Plus en détail

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision Module 3 La lumière et les systèmes optiques Thème 4 Les lentilles et la vision Les types de lentilles Une lentille est un morceau incurvé de matière transparente comme le verre ou le plastique. La lumière

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

Introduction au Traitement Numérique du Signal

Introduction au Traitement Numérique du Signal Introduction au Traitement Numérique du Signal bjectifs : présenter sans développement calculatoire lourd (pas de TF, pas de TZ) on donne des résultats on illustre. n donne des exemples sous Matlab en

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

Croissance et développement de la parole

Croissance et développement de la parole Partie I -- Chapitre 2 27 Chapitre 2 Croissance et développement de la parole 2.1. INTRODUCTION Le développement de la parole requiert la maturation de plusieurs mécanismes qui concourent à la production

Plus en détail

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille.

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille. L Oreille Accident barotraumatique Accident de décompression L Oreille L Oreille Doc: Illustra Pack externe Capter les ondes sonores Tympan: fine membrane imperméable Capable de vibrer sous l effet d une

Plus en détail

Génétique et Fentes Labio-Palatines

Génétique et Fentes Labio-Palatines Génétique et Fentes Labio-Palatines Est-ce frequent? La fente labio-palatine concerne 1/700 naissances environ en Europe. Il s agit de la malformation congénitale faciale la plus fréquente. Parmi l ensemble

Plus en détail

INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE

INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE INFOS PATIENTS L IMPLANT PHONATOIRE VOUS VENEZ DE SUBIR UNE LARYNGECTOMIE TOTALE Un implant phonatoire a été mis en place, vous permettant ainsi de pouvoir reparler rapidement, en attendant d acquérir

Plus en détail

MEMOIRE DE MAGISTER. Modèles de Markov Cachés : Application à La Reconnaissance Automatique de la Parole.

MEMOIRE DE MAGISTER. Modèles de Markov Cachés : Application à La Reconnaissance Automatique de la Parole. MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI OUZOU FACULTE DE GENIE ELECTRIQUE ET DE L INFORMATIQUE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE MEMOIRE DE MAGISTER

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

PÉDAGOGIE DE LA VOIX CHANTÉE ET HYPERMÉDIA. François MELLET Laboratoire Paragraphe/Atelier Objets Sonores/Ateliers Lyriques Université Paris VIII

PÉDAGOGIE DE LA VOIX CHANTÉE ET HYPERMÉDIA. François MELLET Laboratoire Paragraphe/Atelier Objets Sonores/Ateliers Lyriques Université Paris VIII Pédagogie de la voix chantée et hypermédia PÉDAGOGIE DE LA VOIX CHANTÉE ET HYPERMÉDIA François MELLET Laboratoire Paragraphe/Atelier Objets Sonores/Ateliers Lyriques Université Paris VIII La pédagogie

Plus en détail

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE INTRODUCTION a) Définition Le NITROX est un mélange composé de 2 gaz : le Nitrogène (azote en anglais) et l'oxygène, lorsque ce mélange est différent de l'air. On

Plus en détail

Toucher digital humain : transduction mécanique de l information tactile et rôle des empreintes digitales

Toucher digital humain : transduction mécanique de l information tactile et rôle des empreintes digitales Toucher digital humain : transduction mécanique de l information tactile et rôle des empreintes digitales La perception tactile digitale humaine fait de la main un outil d une exceptionnelle précision.

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

Le conduit vocal : la voix

Le conduit vocal : la voix ECU E45SL Semestre 2 Approches de l orthophonie Le conduit vocal : la voix Christelle Dodane Permanence : H211, mercredi, de 11h15 à 12h15 - Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES ÉPREUVE ANTICIPÉE. SÉRIE ES et L. Durée de l épreuve : 1 heure 30 - Coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES ÉPREUVE ANTICIPÉE. SÉRIE ES et L. Durée de l épreuve : 1 heure 30 - Coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES ÉPREUVE ANTICIPÉE SÉRIE ES et L Durée de l épreuve : 1 heure 30 - Coefficient : 2 Le sujet comporte 10 pages, numérotées de 1/10 à 10/10, dont une annexe page

Plus en détail

EVALUATION SE PROTEGER DU BRUIT

EVALUATION SE PROTEGER DU BRUIT Année 2011 / 2012 EVALUATION MODULE 7 Première BAC Prévention Santé Environnement Date :. Nom : Prénom : Classe :.. Orthographe-présentation :../1 NOTE :./20 EVALUATION SE PROTEGER DU BRUIT Compétences

Plus en détail

STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE

STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE Ca va? T es fin prêt pour encadrer ta séance? Non! J su Stressé J sais pas utiliser Peau verte pointe!!! FICHE DE SCEANCE D UNE ACTION DE FORMATION POUR LES DESJEPS

Plus en détail

Chapitre 1 : Capteurs

Chapitre 1 : Capteurs 1. Définition Un capteur est un transducteur qui permet de convertir une grandeur physique à mesurer ou mesurande (température, vitesse, humidité, pression, niveau, débit,...) en une autre grandeur physique

Plus en détail

La surdité, un handicap qui ne se voit pas

La surdité, un handicap qui ne se voit pas Mme Voisin Marie-José enseignante spécialisée, IES de Langres La surdité, un handicap qui ne se voit pas Et dont on se moque parfois. 1) Quand est-on sourd? Anatomie de l oreille: L oreille est constituée

Plus en détail

Théorie de la Phonation

Théorie de la Phonation Gilles Léothaud Théorie de la Phonation Cours de DEUG 2 e année DMU3D1B Année universitaire 2004-2005 G. Léothaud SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 Introduction... 6 Chapitre I... 10 Anatomie du système phonatoire...

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Réglages acoustiques et ergonomiques du violon

Réglages acoustiques et ergonomiques du violon La Roche-sur-Foron, Workshop Bluegrass 2014 benoit.dupeux@free.fr Réglages acoustiques et ergonomiques du violon 1 - Quelques notions d acoustique 1.1 La perception de l oreille Intensité sonore (db) Perception

Plus en détail

Conventions de segmentation pour la construction de diphones

Conventions de segmentation pour la construction de diphones Conventions de segmentation pour la construction de diphones LAIP - Lettres, Université de Lausanne Version 1.0, 31.8.98 Contribuants: Sandra Schwab, Eric Keller, Brigitte Zellner, Pierre-Yves Connan,

Plus en détail

ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE

ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE Commission Apnée Centre Cécile Pétré Janvier 2013 ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE I. Définitions Anatomie Physiologie Apnée I. Pourquoi? I. Les principaux organes et fonctions concernés

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

Isolation acoustique Etude de cas concrets

Isolation acoustique Etude de cas concrets Centre Urbain 12 Novembre 2008 Isolation acoustique Etude de cas concrets Georges Goovaerts Acoustic Teleac - Genval 1 Rappel des principes d isolation acoustique 2 ! COMMENT DEFINIR LE BRUIT! Le bruit

Plus en détail

LES VOYELLES. Introduction : Petite typologie des langues [N. Vallée, ICP, Grenoble]

LES VOYELLES. Introduction : Petite typologie des langues [N. Vallée, ICP, Grenoble] LES VOYELLES Introduction : Petite typologie des langues [N. Vallée, ICP, Grenoble] étude sur 317 langues nombre de voyelles 24 voyelles 1 langue 2 voyelles 2 langues 5 voyelles 23 % 6 voyelles 13 % voyelles

Plus en détail

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire LA LANGUE est l organe clé de la croissance buccodentaire Elle est le plus souvent responsable è de ce qui va bien quand la boite à langue est bien fermée et la langue en position haute (au repos et dans

Plus en détail

Exploration d une surdité

Exploration d une surdité Exploration d une surdité Surdité Terminologie : Surdité : atteinte de l audition quelle qu en soit la sévérité Hypoacousie : baisse modérée Cophose : surdité totale Toute impression de mauvaise audition

Plus en détail

PHONÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT DE L'ORAL. Élisabeth GUIMBRETIÈRE. U.F.R. Didactique du F.L.E. Université Paris III

PHONÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT DE L'ORAL. Élisabeth GUIMBRETIÈRE. U.F.R. Didactique du F.L.E. Université Paris III PHONÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT DE L'ORAL Élisabeth GUIMBRETIÈRE U.F.R. Didactique du F.L.E. Université Paris III I N T R O D U C T I O N Écrire commence toujours par une explication, sous forme de justification

Plus en détail

Vocalisme français. 1. Caractéristique générale

Vocalisme français. 1. Caractéristique générale Vocalisme français 1. Caractéristique générale C'est la voix qui est à la base de toute voyelle. Le timbre de la voyelle qu'on appelle également «caractéristique» se forme dans les caisses de résonance

Plus en détail

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien

Plus en détail

Multimédia Licence LIOVIS. Parole Modélisation & reconnaissance

Multimédia Licence LIOVIS. Parole Modélisation & reconnaissance Multimédia Licence LIOVIS Parole Modélisation & reconnaissance Plan du cours 1. Introduction au multimédia et à la parole 2. Acquisition 3. Codage 4. Reconnaissance L avènement du «tout numérique» Montée

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Mesures à la limite quantique

Mesures à la limite quantique Mesures à la limite quantique ~ 3 ème ème cours ~ A. Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Plan du troisième cours Mesures en continu, mesure de position Mesures en continu théorie de la photodétection

Plus en détail

Le Haut-parleur : I) Qu est ce qu un son? II) Le haut-parleur à travers le temps : III) Le principe de son fonctionnement : 1) Principale fonction

Le Haut-parleur : I) Qu est ce qu un son? II) Le haut-parleur à travers le temps : III) Le principe de son fonctionnement : 1) Principale fonction Le Haut-parleur : I) Qu est ce qu un son? II) Le haut-parleur à travers le temps : III) Le principe de son fonctionnement : 1) Principale fonction 2) Description du transducteur 3) Composition 4) Principe

Plus en détail

F - Optique de Fourier, filtrage d images (détramage et strioscopie)

F - Optique de Fourier, filtrage d images (détramage et strioscopie) F - Optique de Fourier, filtrage d images (détramage et strioscopie) I - Montage : Il comporte 3 parties : le banc de mise en forme du faisceau (réalisation d un faisceau parallèle, large et homogène),

Plus en détail

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l Synthèse - NBN EN 13829 Performance thermique des bâtiments Détermination de la perméabilité à l air des bâtiments Méthode de pressurisation par ventilateur (ISO 9972 : 1996, modifiée) 1. Introduction

Plus en détail

Microphone et haut-parleur

Microphone et haut-parleur Thème 1 : Son et musique Sous-thème : 1. Émetteurs et récepteurs sonores Séance 1.1.1. Microphone et haut-parleur Analyse et synthèse de documents scientifiques : environ 45 min Document 1 : Le professeur

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

ORTHOPHONIE ET DICTION

ORTHOPHONIE ET DICTION ELOQUENTIA TOASTMASTERS CLUB DE COTONOU Club n 806093 Secteur 0A Division 0D District U Ponctualité Assiduité Convivialité ORTHOPHONIE ET DICTION Georges AMLON L objectif de la formation Mettre à la disposition

Plus en détail

LIN-1621 Phonétique. Lucie Ménard Laboratoire de phonétique, UQAM

LIN-1621 Phonétique. Lucie Ménard Laboratoire de phonétique, UQAM LIN-1621 Phonétique Lucie Ménard Laboratoire de phonétique, UQAM 1 2. Phonétique articulatoire Trois composantes principales de l appareil phonatoire: le système respiratoire (les poumons) le système laryngé

Plus en détail

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref TP N 2 : MECANIQUE DES FLUIDES Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps d ref avec corps la masse volumique du corps considéré et ref

Plus en détail

Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes

Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes Sciences La respiration Objectifs : Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes Supports : Démarche : Documents-élève, logiciel "Pulmo", maquette de poumon, vidéo cordes vocales (

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23

Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23 Jurançon, le 8 avril 2013 Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23 Histoire Les avertisseurs sonores sont depuis longtemps des appareils de sécurité nécessaires dans les systèmes d alarmes incendie

Plus en détail

Analyse modale avec l ASM 18

Analyse modale avec l ASM 18 Analyse modale avec l ASM 18 Analyse modale avec l ASM 18 Introduction L analyse modale permet d analyser le comportement dynamique des structures ainsi que leurs résonances. Les fréquences propres, les

Plus en détail

Traitement du signal et Applications

Traitement du signal et Applications Traitement du signal et Applications Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Plan Signal? Exemples Signaux analogiques/signaux numériques Propriétés Séance de TP 2 Plan Signal?

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoit GOBERT Prothésiste dentaire Diplômé en technique

Plus en détail

Cahier de recueil des examens paracliniques

Cahier de recueil des examens paracliniques *rpi00* Cahier de recueil des examens paracliniques Numéro Constances Attention, ce questionnaire est à remplir par un membre du CES Numéro de CES : Date de naissance du consultant : J J / M M / 9 A A

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

Chapitre 1 Mesure des phénomènes biologiques

Chapitre 1 Mesure des phénomènes biologiques Chapitre 1 Mesure des phénomènes biologiques 1. Quelle(s) proposition(s) parmi les suivantes est(sont) exacte(s)? A. Une variable nominale comporte des catégories qui peuvent être ordonnées. B. Une variable

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

Réussir la mise en place d un reporting fiscal

Réussir la mise en place d un reporting fiscal Réussir la mise en place d un reporting fiscal PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot, Mullenbach & Associés (BM&A) activité Consolidation et Reporting ET FRANÇOIS MORNET Directeur de mission Bellot, Mullenbach

Plus en détail