N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO"

Transcription

1 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 36 Isabelle GIRARD-LE GALLO ÉVOLUTION DES DÉPENSES DE SOINS DE VILLE ENTRE 1999 ET 2001 DES PREMIERS BÉNÉFICIAIRES Entre 1999 et 2001, la consommation de soins de ville des premiers bénéficiaires de la CMU a nettement augmenté et s est sensiblement modifiée. La prise en charge quasi complète de leurs frais médicaux leur a permis de consommer davantage au cours de l année 2000 : à structure d âge et de sexe équivalente, la dépense moyenne des patients de la CMU est supérieure de 29% à celle des autres patients du Régime Général, soit près de 10 points de plus qu en En 2000, les bénéficiaires de la CMU se sont principalement orientés vers une médecine de première intention. L année suivante leur recours à des services médicaux plus spécialisés s est accentué. En 2001, le niveau relatif de leur consommation de soins de ville s est encore accru : il est supérieur d un tiers à celui des autres patients du Régime Général. Suivre la consommation de soins entre 1999 et 2001 des personnes ayant bénéficié de la mise en place de la Couverture Maladie Universelle (CMU) en 2000 permet tout à la fois d analyser les premiers effets de l instauration de ce dispositif et d observer l impact d une meilleure protection sociale sur une population jusqu alors couverte de façon inégale. La CNAMTS a suivi la consommation moyenne de soins de ville des bénéficiaires de la CMU dès la mise en place du dispositif : les premières analyses (publiées en octobre 2000) montraient déjà que si les bénéficiaires de la CMU consommaient globalement moins que les autres patients du Régime Général, cet écart était entièrement imputable à leur jeunesse relative : dans chaque tranche d âges, à l exception des plus de 60 ans, les patients bénéficiaires de la CMU ont consommé davantage que les autres (1). Avec davantage de recul, il est possible aujourd hui de suivre de 1999 à 2001 les comportements de consommation d une cohorte de patients ayant eu des dépenses de santé chacune de ces trois années et de distinguer, au sein de cette cohorte les personnes qui ont bénéficié de remboursements au titre de la CMU complémentaire en 2000 et Entre 1999 et 2001* : Un recours aux soins en nette augmentation 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % -10 % -20 % 19,4 % -13,6 % 29,2 % -6,7 % 33,4 % -5,2 % * avant correction après correction * Lire : durant l année 2001, la dépense moyenne de soins de ville d une personne couverte par la CMU est inférieure de 5,2% à celle d une personne non couverte par la CMU sur la même période. A même structure d âge et de sexe, la consommation des bénéficiaires de la CMU est toutefois supérieure en moyenne de 33,4% à celle des autres patients. (1) Point stat n 35

2 En 2000, la consommation moyenne d une personne affiliée à la CMU est inférieure de 6,7% à celle d une personne ne bénéficiant pas de cette couverture complémentaire. A structure d âge et de sexe équivalente, la tendance s inverse : la consommation moyenne des patients de la CMU est en fait supérieure de 29,2% à celle des autres patients du Régime Général. Cette surconsommation est probablement liée, pour cette population en situation de précarité, à un état de santé moins bon que celui des autres personnes du Régime Général. Avant la mise en place de la CMU, en 1999, la consommation moyenne de ces patients (qui bénéficiaient en majorité de l aide médicale départementale) était déjà supérieure de 19,4% à celle des autres patients du Régime Général de même âge et de même sexe. L écart qui sépare le niveau de la consommation de ces deux populations était donc plus faible en Ainsi, de nombreux bénéficiaires de la CMU ont eu la possibilité de consommer davantage en 2000, l accès aux soins leur ayant été facilité. En 2001, ces mêmes patients couvert par la CMU, consomment toujours de façon plus conséquente que les autres personnes du Régime Général de même âge et de même sexe. Le niveau de leur consommation a même continué à augmenter un peu plus vite que celui des autres patients. Un an après la mise en place de la CMU les besoins médicaux de ces bénéficiaires restent donc toujours plus importants que ceux des autres patients du Régime Général. Encadré I Caractéristiques des patients ayant reçu des soins durant 3 années successives Comparativement à l ensemble des personnes du Régime Général qui ont bénéficié de soins médicaux en 2000, le sous-échantillon des patients ayant présenté des dépenses au remboursement chacune des trois années 1999, 2000 et 2001, est composé de personnes un peu plus âgées. C est en partie le cas parce que les enfants nés en 2000 et 2001 en sont exclus, mais c est surtout parce que les personnes qui consomment régulièrement sont en général plus âgées. L âge moyen des bénéficiaires de la CMU est de 29 ans dans ce sous-échantillon, contre 27 ans pour ceux qui ont également consommé en 2000, mais ont pu ne pas consommer en 1999 ou La proportion de personnes atteintes d une affection longue durée est également plus importante. Par ailleurs, la proportion de femmes est un peu plus forte. Ainsi en 2000, la consommation moyenne des patients ayant régulièrement bénéficié de soins au cours de la période est supérieure de plus de 10% à celle de l ensemble des personnes ayant eu recours aux services médicaux durant cette année. Patients présents entre 1999 et 2001 (28 981) Patients en 2000* Caractéristiques en 2000 Autres Autres Patients patients Patients Patients du de la CMU du Régime de la CMU Régime (2 337) Général Général (26 644) Age moyen 29 ans 40 ans 27 ans 38 ans Part des femmes 56,6% 54,7% 54,5% 53,6% Proportion de patients exonérés pour une affection longue durée 11,8% 13,2% 10,2% 12,0% Dépense annuelle moyenne de soins de ville ( ) *EPAS 1/600 ème. 2

3 Une évolution dans l utilisation des services de santé De 1999 à Evolution du nombre de patients et de la dépense moyenne par prestation entre 1999 et 2000 Les patients de la CMU Les autres patients du (2 337) Régime Général (26 644) Nombre de Dépense Nombre de Dépense consommants moyenne consommants moyenne Total dépense de soins de ville - +18,7% - +10,0% Honoraires +1,2% +11,6% - +4,9% Actes d omnipraticiens* +3,6% +8,8% +0,3% +5,3% Actes de spécialistes +5,8% +1,6% +0,8% +4,5% Soins dentaires +18,2% +4,5% +1,5% +2,1% Prescriptions +1,3% +19,5% +0,2% +12,9% Auxiliaires médicaux +15,9% -10,3% +6,3% +12,1% Biologie +8,5% -5,0% +2,9% +5,9% Pharmacie +1,5% +22,9% +0,5% +12,5% Optique +42,2% +3,4% +4,8% +4,8% * Lire : Pour les patients de la CMU, la dépense moyenne relative à des actes d omnipraticiens, entre 1999 et 2000 a augmenté de 8,8%. En parallèle, le nombre de patients s est accru de 3,6% durant la même période. Désormais mieux remboursés, les bénéficiaires de ce dispositif ont fortement développé leur recours aux services de santé au cours de l année d instauration de la CMU : quel que soit le type de soins, le nombre de consommants a augmenté globalement plus rapidement que celui des autres personnes du Régime Général. Par rapport à l année 1999, les patients protégés par la CMU ont ainsi dépensé 18,7% de plus en 2000 alors que les autres patients du Régime Général, régulièrement bénéficiaires de soins, n ont augmenté leurs dépenses que de 10% dans le même temps. Encadré II Consommation de soins de ville en 2000 des patients ayant régulièrement consommé entre 1999 et 2001 : quelques éléments de cadrage Effectifs Les patients de la CMU Les autres patients du (2 337) Régime Général (26 644) % de Dépense % de Dépense consommants moyenne Effectifs consommants moyenne ( ) ( ) Total dépense de soins de ville ,0% ,0% 929 Honoraires ,1% ,7% 321 Actes d omnipraticiens ,0% ,2% 120 Actes de spécialistes ,9% ,5% 211 Soins dentaires ,3% ,1% 149 Prescriptions ,9% ,0% 597 Auxiliaires médicaux ,8% ,4% 287 Biologie ,6% ,4% 107 Pharmacie ,1% ,2% 404 Optique ,1% ,1% 22 En 2000, les 9% de bénéficiaires de soins du Régime Général couverts par la CMU ont consulté plus souvent les omnipraticiens alors que les autres patients du Régime Général ont recouru plus facilement aux services de spécialistes. Ces derniers, plus âgés ont aussi davantage besoin de soins paramédicaux. Les patients de la CMU ayant régulièrement bénéficié de soins entre 1999 et 2001 sont allés moins souvent chez un dentiste. En revanche, quand ils y sont allés, ils ont davantage consommé. Ils sont également moins nombreux à être allés chez un opticien, bien que les frais correspondants soient désormais mieux pris en charge. 3

4 Les bénéficiaires de la CMU ont eu davantage recours à une médecine de première intention. Les services les plus sollicités ont été ceux des médecins généralistes : non seulement les patients de la CMU ont été plus nombreux à faire appel à leurs services, mais aussi leur dépense individuelle moyenne a nettement augmenté (cf. graphiques). La forte hausse des dépenses individuelles de médicaments entre ces deux années est l effet d une couverture complémentaire sur la consommation de médicaments : une récente étude du Credes a montré qu à état de santé donné, l absence de couverture complémentaire va de paire avec un recours moins fréquent aux médicaments et une consommation plus faible (2). De même, l accès aux soins dentaires et le recours aux matériels d optique semblent avoir été encouragés par un meilleur remboursement. La CMU donne droit dans ces deux secteurs à une prise en charge forfaitaires des dépenses (3) : le nombre de consommants s est accru respectivement de 18,2% et 42,2%. En revanche, la dépense moyenne individuelle de ces soins augmente dans le même temps plus faiblement (respectivement +4,5% et +3,4%). Les recours aux spécialistes apparaissent caractérisés par une dynamique analogue. Encadré III Un accès aux soins facilité par la mise en place de la CMU* Sur l ensemble des bénéficiaires de soins en 2000, 14,8% des personnes couvertes par la CMU n avaient pas eu recours à un médecin en 1999 mais ont pu consommer en Pour les autres patients du Régime Général, cette proportion est beaucoup plus faible : à peine 10%. Elle reste plus faible quand elle est appréciée à sexe et âge identiques. C est très probablement l amélioration de leur protection sociale qui a permis aux bénéficiaires de la CMU d accéder plus largement à des soins de ville. Part des bénéficiaires 2000 qui n ont pas consommé en 1999 Avant correction Après correction (1) (âge et sexe) (âge et sexe) Bénéficiaires de la CMU 14,8% 14,8% Autres patients du Régime Général 9,8% 10,9% * Les résultats portent sur patients du Régime Général ayant eu des soins en (EPAS non doublé). (1) : la méthode consiste à calculer ce que serait le nombre des patients protégés par le Régime Général (hors CMU), si cette population avait la même structure d âge et de sexe que celle des patients protégés par la CMU complémentaire. Le calage est centré sur la population des personnes non couvertes par la CMU, plus largement représentée à tout âge. (2) " La consommation de médicaments varie t-elle selon l assurance complémentaire?" - P. Dourgnon, C. Sermet - Questions d économie de la Santé n 52 Juin 2002 CREDES. (3) On rappelle que s agissant de soins de ville, la CMU complémentaire donne droit à la prise en charge du ticket modérateur et de certains frais supplémentaires concernant les prothèses dentaires, l orthopédie dento-faciale et certains dispositifs médicaux à usage individuel (lunettes). 4

5 De 2000 à 2001 Evolution du nombre de patients et de la dépense moyenne par prestation entre 2000 et 2001 Les patients de la CMU Les autres patients du (2 337) Régime Général (26 644) Nombre de Dépense Nombre de Dépense consommants moyenne consommants moyenne Total dépense de soins de ville - +8,4% - +6,7% Honoraires -0,3% +7,9% -0,7% +2,2% Actes d omnipraticiens - +1,3% -0,8% -0,8% Actes de spécialistes +0,4% +4,8% -0,6% +2,4% Soins dentaires -8,1% +37,2% +0,9% +5,4% Prescriptions -0,1% +9,6% -0,2% +9,2% Auxiliaires médicaux +7,1% +21,5% -0,7% +11,5% Biologie +0,4% +14,6% +1,5% +8,4% Pharmacie -0,6% +4,5% -0,3% +6,9% Optique +8,8% +6,7% +1,0% +9,1 % Un an après la mise en place de la CMU, la consommation des bénéficiaires du dispositif et celle des autres patients du Régime Général évoluent de façon plus resserrée : entre 2000 et 2001 les premiers bénéficiaires de la CMU ont accru leur consommation de 8,4% en moyenne alors que durant cette même période la dépense individuelle des autres patients du Régime Général a augmenté de 6,7%. Les bénéficiaires de la CMU se sont orientés en 2001 un peu plus fréquemment vers des soins spécialisés. La consommation individuelle moyenne de soins dentaires augmente par ailleurs de 37,2%. Il s agit probablement de soins commencés vers la fin de l année car l augmentation du nombre de consommants se fait sentir dès l année 2000, alors que celle des consommations n intervient qu en S agissant des prescriptions, les dépenses d auxiliaires médicaux et d analyses médicales sont aussi en nette augmentation. Au contraire, la consommation de pharmacie déjà forte en 2000 s est stabilisée en 2001 de la même façon que les soins dispensés par les généralistes. Ainsi, le comportement d une cohorte de patients entre 1999 et 2001 face aux services médicaux permet de mieux caractériser les effets propres à la mise en place d une meilleure protection sociale auprès d une population en situation de grande exclusion. Lors de l année d instauration, les bénéficiaires de la CMU ont eu d abord recours à des soins de première nécessité. Cette population a ensuite, au cours de l année 2001, élargi ses consommations à des soins plus spécialisés sans pour autant que la fréquence de ces consommations spécifiques rejoigne celle des autres patients du Régime Général. 5

6 Les soins des omnipraticiens % Nombre de patients (%) 93,0 93,0 89,8 88,9 89,2 88,5 Les soins des spécialistes Dépense annuelle moyenne % Nombre de patients (%) 69,0 69,5 69,1 55,7 58,9 59,1 Patients de la CMU Autres patients du Régime Général Dépense annuelle moyenne MÉTHODOLOGIE Cette analyse comparative est réalisée à partir de l Echantillon Permanent des Assurés Sociaux (EPAS). L EPAS est une extraction aléatoire des assurés du Régime Général et des ayants droit qui leur sont rattachés. Le suivi qui est fait ici porte sur 1/1200ème des assurés du Régime Général. Les personnes qui sont suivies sont celles qui ont consommé des soins de ville tout au long de la période Ceci permet de s assurer de leur présence dans l échantillon durant cette période. Cette analyse porte donc sur les personnes protégées par le Régime Général en France Métropolitaine, qui ont consommé des soins de ville au titre du risque maladie (hors indemnités journalières) au cours de chacune des années 1999, 2000 et L échantillon comprend ainsi personnes parmi lesquels ont bénéficié de remboursements au titre de la CMU complémentaire en 2000 et L indicateur de consommation pris est la base de remboursement (ou la "dépense reconnue"). POUR EN SAVOIR PLUS " La consommation médicale des bénéficiaires de la CMU en 2000 ", Point Stat n 35/2002, CNAMTS. La couverture maladie universelle, BO n 2000/4 bis, ministère de l Emploi et de la Solidarité. Ce document rassemble tous les textes législatifs et réglementaires concernant la CMU. Site internet : : Les chiffres du mois. Point STAT n 36 / AOÛT ISSN : Directeur de la publication : Daniel LENOIR Rédaction : Marie-Hélène MOUGARD Conception et réalisation technique : Division Imprimerie Arts Graphiques de la CNAMTS - Tirage : 4000 exemplaires Diffusion : Direction des Statistiques et des Études 66, avenue du Maine PARIS CEDEX 14 Téléphone :

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

santé le parcours de soins Mémento

santé le parcours de soins Mémento santé le parcours de soins Mémento Informations pratiques Qu est-ce que le parcours de soins? Le parcours de soins est un circuit que vous devez respecter pour bénéficier d un suivi médical coordonné,

Plus en détail

q u estions + 50 725 + 49 997 * Nombre de personnes visées par le dispositif

q u estions + 50 725 + 49 997 * Nombre de personnes visées par le dispositif Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé analyse Repères Selon l article L. 863-5 du code de la Sécurité sociale, le Fonds CMU «rend compte annuellement au Gouvernement

Plus en détail

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Indicateur n 9 : Consommation de soins par habitant Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Le nombre moyen de consultations médicales par habitant

Plus en détail

LA CMU COMPLÉMENTAIRE

LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

Article. Sylvie Le Laidier. M/S : médecine sciences, vol. 20, n 1, 2004, p. 105-108. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :

Article. Sylvie Le Laidier. M/S : médecine sciences, vol. 20, n 1, 2004, p. 105-108. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : Article «La couverture maladie universelle : l apport de la protection complémentaire / The universal health insurance coverage established in France in 2000» Sylvie Le Laidier M/S : médecine sciences,

Plus en détail

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir Complémentaire Santé Mieux la comprendre pour bien la choisir Ce document est destiné à vous aider à mieux comprendre ce qu est une complémentaire santé, ses garanties, ses mécanismes de remboursement

Plus en détail

Un outil pour l étude des dépenses de santé et des «restes à charge» des ménages : le modèle Omar

Un outil pour l étude des dépenses de santé et des «restes à charge» des ménages : le modèle Omar SANTÉ Un outil pour l étude des dépenses de santé et des «restes à charge» des ménages : le modèle Omar Rémi Lardellier, Renaud Legal, Denis Raynaud et Guillaume Vidal* Les «restes à charge» des ménages

Plus en détail

PROTECTION MALADIE LA COMPLÉMENTAIRE CMU

PROTECTION MALADIE LA COMPLÉMENTAIRE CMU LA COMPLÉMENTAIRE CMU La complémentaire CMU (Couverture maladie universelle) est une protection maladie complémentaire de service public, gratuite, sous condition de ressources, dont le contenu est défini

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE 1 GAMME COLLECTIVE Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 2 NOTRE EXPERIENCE A VOTRE SERVICE Plus de 65 ans d expérience dans la protection sociale de l enseignement privé.

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 La Lettre de la DRASS N 2006-03-L Avril 2006 Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 Au 31 décembre 2003, 40 000 rhônalpins sont affi liés à l assurance maladie par le dispositif

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

BIEN santé re- gar- aire icit L ub P ctère der cara L à ctue ontra c non Document 704 13 10 t - 10 11/

BIEN santé re- gar- aire icit L ub P ctère der cara L à ctue ontra c non Document 704 13 10 t - 10 11/ santé BIEN regarder LES BONNES La consultation d un professionnel de santé pour les soins optiques n entre pas dans le cadre du parcours de soins. Vous pouvez donc contacter directement un ophtalmologiste

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Salarié-es de droit privé CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Complémentaire : frais de santé invalidité/arrêt de travail décès Sommaire Page 2-3 : présentation de l accord Page 4-5 : arrêt maladie/invalidité

Plus en détail

VOTRE REGIME DE FRAIS DE SANTE. en vigueur au 1 er Janvier 2012. Ensemble du Personnel

VOTRE REGIME DE FRAIS DE SANTE. en vigueur au 1 er Janvier 2012. Ensemble du Personnel VOTRE REGIME DE FRAIS DE SANTE en vigueur au 1 er Janvier 2012 Ensemble du Personnel Le présent livret a pour objet de vous aider dans vos démarches administratives liées à votre régime frais de santé.

Plus en détail

Monceau Santé Entreprise, une offre conforme à vos obligations conventionnelles

Monceau Santé Entreprise, une offre conforme à vos obligations conventionnelles Monceau Santé Entreprise, une offre conforme à vos obligations conventionnelles Monceau Santé vous propose une solution conforme à vos obligations de mise en place d un contrat de complémentaire santé

Plus en détail

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles»

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Dossier de presse 27 novembre 2012 «Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Une satisfaction globalement élevée pour

Plus en détail

Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France

Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France Conférence internationale de recherche en sécurité sociale an 2000 Helsinki, 25-27 septembre 2000 La sécurité sociale dans le village global Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2011 Environnement de la protection sociale Le déficit du régime général En milliards d euros 2009 2010 Prévisions 2011-0,7-0,7 0-1,8-2,7-2,6-7,2-6,1-8,9-10,6-9,9-11,6-20,3-23,9-18,6

Plus en détail

L aide complémentaire santé en 2007

L aide complémentaire santé en 2007 L aide complémentaire santé en 2007 Rapport du Fonds CMU au Gouvernement sur l évolution du prix et du contenu des contrats ayant ouvert droit à l aide complémentaire santé en 2007 (en application de l

Plus en détail

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était.

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était. [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS amille & santé... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles L assurance n est plus ce qu elle était. [ famille & SANTÉ ] Famille & Santé, toutes les

Plus en détail

ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY

ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY LA GENERALISATION DE L ACCES A UNE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE ET COLLECTIVE AU 1 ER JANVIER 2016 ASSOCIATIONS INTERMÉDIAIRES 28 MAI - TOURCOING 02 JUIN - BRUAY CCN ESS 1 OBJET DE LA REFORME La réforme

Plus en détail

Guide de la mutuelle d entreprise 2014 : Loi ANI, nouvelles règles du jeu

Guide de la mutuelle d entreprise 2014 : Loi ANI, nouvelles règles du jeu Guide de la mutuelle d entreprise 2014 : Loi ANI, nouvelles règles du jeu Ce guide est destiné à tous les responsables d entreprise désireux de comprendre les principes et les modalités de mise en place

Plus en détail

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Janvier 2009 Ce guide pratique a pour but de faciliter vos démarches auprès de nos services de gestion en vous indiquant : les différentes

Plus en détail

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Remboursement total R.O. + Mutuelle Visites, consultations, actes, majorations des médecins généraliste et spécialistes 150% Analyses et examens

Plus en détail

DATE : Levallois, le 4 septembre 2006. REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses

DATE : Levallois, le 4 septembre 2006. REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses DATE : Levallois, le 4 septembre 2006 REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons agréées par la Mutuelle Saint-Martin OBJET

Plus en détail

Guide Assurance Santé

Guide Assurance Santé Guide Assurance Santé Etudes, permis de conduire, logement, assurance la vie étudiante comporte bien des questionnements. L assurance santé ne doit ainsi pas être prise à la légère car les frais de santé

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

Etude personnalisée. Clarea - Divinea. Votre interlocuteur :

Etude personnalisée. Clarea - Divinea. Votre interlocuteur : Etude personnalisée SANTÉ Etude personnalisée Clarea - Divinea Votre interlocuteur : 63515 ASSUREMA DIRECT ZENITH ASSURANCE 5 AVENUE LUCIEN FRANCAIS- BP 30003 94401 VITRY SUR SEINE CEDEX Interlocuteur

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir!

La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir! La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir! AGAMY 25/06/15 Par Philippe BARRAUD, Inspecteur Collectives AXA ENTREPRISES & Dominique THIERY, Agent AXA Patrimoine & Prévoyance

Plus en détail

Guide Pratique Frais de santé

Guide Pratique Frais de santé Version janvier 2013 Guide Pratique Frais de santé Anciens salariés Site internet : www.cgam.fr E-mail : individuel@cgam.fr Adresse postale : CGAM 41207 ROMORANTIN Cedex Par téléphone au 02 54 88 38 14

Plus en détail

Tableau de garanties Accord National du 10 juin 2008 Socle conventionnel & Options

Tableau de garanties Accord National du 10 juin 2008 Socle conventionnel & Options Tableau de garanties Accord National du 10 juin 2008 conventionnel & s Pour les salariés non cadres production agricole AGRI PREVOYANCE Introduction à la lecture du tableau de garanties Le tableau des

Plus en détail

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années La généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 prévoit

Plus en détail

anté pharmacie La complémentaire santé des salariés de pharmacies d officine SANTÉ TRANSPORT

anté pharmacie La complémentaire santé des salariés de pharmacies d officine SANTÉ TRANSPORT anté pharmacie La complémentaire santé des salariés de pharmacies d officine SANTÉ TRANSPORT Santé Pharmacie, une offre conforme à vos obligations conventionnelles APRIL Entreprise Prévoyance vous propose

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier go santé [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] Le secret d une complémentaire moins

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Notice d Information Assurance de Groupe - Frais de Santé Contrat n 2431318401020

Notice d Information Assurance de Groupe - Frais de Santé Contrat n 2431318401020 Notice d Information Assurance de Groupe - Frais de Santé Contrat n 2431318401020 A effet du 1 er janvier 2007 Le Syndicat REUSSIR. 21 BOULEVARD POISSONNIERE 75002 PARIS souscrit auprès d AXA France Vie,

Plus en détail

ACS. Les. Au cœur de ma santé D ATOUT CŒUR SANTÉ

ACS. Les. Au cœur de ma santé D ATOUT CŒUR SANTÉ Au cœur de ma santé Les D ATOUT CŒUR SANTÉ L, comment ça marche? L (Aide à la Complémentaire Santé) est une aide versée sous conditions de ressources pour financer tout ou partie de la cotisation annuelle

Plus en détail

Améliorez vos garanties collectives!

Améliorez vos garanties collectives! Améliorez vos garanties collectives! BTP SANTÉ AMPLITUDE Amélioration de vos garanties. Ajout de bénéficiaires. SURCOMPLÉMENTAIRE INDIVIDUELLE PARTICULIERS SALARIÉS Vous bénéficiez d un contrat collectif

Plus en détail

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Le régime Complémentaire frais de santé prend effet au 1 er janvier 2010 et comprend : Les pourcentages indiqués

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Reflexio Santé La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale rembourse une

Plus en détail

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire L analyse de la MNT sur le projet de décret Patrick DOS Vice-Président de la MNT Participation des employeurs

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT?

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Des aides existent pour financer votre complémentaire santé. CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Parlez-en avec votre conseiller. SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION CMUC OU ACS LA MUTUELLE FAMILIALE VOUS

Plus en détail

PLF et PLFSS 2014 : impacts sur les mutuelles Point au 19 décembre 2013

PLF et PLFSS 2014 : impacts sur les mutuelles Point au 19 décembre 2013 PLF et 2014 : impacts sur les mutuelles Point au 19 décembre 2013 1. Principales mesures impactant les mutuelles Thématiques Articles Impact sur les mutuelles Participation des OC au forfait médecin traitant

Plus en détail

ptimalis santé ... une solution de santé adaptée au moment où vous en avez le plus besoin [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier

ptimalis santé ... une solution de santé adaptée au moment où vous en avez le plus besoin [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance particulier [ Mobilité ] ptimalis santé [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ]... une solution de santé adaptée

Plus en détail

Chapitre VII. La gestion de la couverture maladie universelle complémentaire

Chapitre VII. La gestion de la couverture maladie universelle complémentaire 203 Chapitre VII La gestion de la couverture maladie universelle complémentaire LA GESTION DE LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE COMPLEMENTAIRE 205 PRESENTATION La loi du 27 juillet 1999 portant création

Plus en détail

Professeur Patrice FRANCOIS

Professeur Patrice FRANCOIS UE7 - Santé Société Humanité Médecine et Société Chapitre 4 : Protection sociale Partie 2 : L assurance maladie Professeur Patrice FRANCOIS Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Formule Fixe : Bien-être Régime général ou local Sécurité Sociale

Formule Fixe : Bien-être Régime général ou local Sécurité Sociale Formule Fixe : Bien-être Régime général ou local Sécurité Sociale Remboursement total R.O. + Mutuelle Visites, consultations, actes, majorations des médecins généralistes et spécialistes 150% Analyses

Plus en détail

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 2 bis Document de travail, n engage pas le Conseil Le patrimoine

Plus en détail

CONTRAT ANI RESPONSABLE. santé TPE. Grand Ouest et DOM-TOM. Une offre simple et innovante spécialement conçue pour les TPE et leur dirigeant salarié

CONTRAT ANI RESPONSABLE. santé TPE. Grand Ouest et DOM-TOM. Une offre simple et innovante spécialement conçue pour les TPE et leur dirigeant salarié CONTRAT ANI RESPONSABLE santé TPE Grand Ouest et DOM-TOM Une offre simple et innovante spécialement conçue pour les TPE et leur dirigeant salarié NOUVEAUTÉ 2015 Santé TPE, un contrat facile à mettre en

Plus en détail

Santé Offre collective. une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés

Santé Offre collective. une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés Santé Offre collective une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Née de la fusion de la MNPLC,

Plus en détail

Glossaire. de l assurance complémentaire santé(1) pour vous accompagner. Frais d accompagnement. CMU Tiers payant ...

Glossaire. de l assurance complémentaire santé(1) pour vous accompagner. Frais d accompagnement. CMU Tiers payant ... Glossaire de l assurance complémentaire santé(1) pour vous accompagner Frais d accompagnement CMU Tiers payant... «Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire» A...P.3 B...P.4 C...P.4 D...P.7

Plus en détail

q u estions santé d économie de la résultats Repères

q u estions santé d économie de la résultats Repères Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé résultats Repères Fin 2003, l Irdes a mené une enquête sur la protection sociale complémentaire d entreprise (PSCE) auprès

Plus en détail

Article 9.2 Caractère obligatoire du régime frais de santé et dispenses d affiliation

Article 9.2 Caractère obligatoire du régime frais de santé et dispenses d affiliation Avenant n 4 relatif à la mise en place d un régime frais de santé obligatoire pour le personnel non cadre du secteur de la Propreté Préambule Considérant la volonté des partenaires sociaux du secteur de

Plus en détail

Contrats Frais de santé. Bilan 2013

Contrats Frais de santé. Bilan 2013 Contrats Frais de santé Bilan 2013 1 Effectifs assurés au 31/12/2013 Structure de la Démographie Assurés Conjoints Enfants Total Bénéficiaires Coef. Bénéficiaires 2 376 1 230 2 221 5 827 2,45 Assurés Age

Plus en détail

EN FAIRE PLUS POUR PRENDRE SOIN DE VOUS. Santé

EN FAIRE PLUS POUR PRENDRE SOIN DE VOUS. Santé EN FAIRE PLUS POUR PRENDRE SOIN DE VOUS Ma complémentaire Santé PEPS INDIVIDUEL PRENDRE SOIN DE VOTRE SANTÉ ET DE VOTRE BIEN-ÊTRE, C EST NOTRE AMBITION Prendre soin de votre santé, c est vous proposer

Plus en détail

SPVIE SANTé TNS. Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI. Brochure

SPVIE SANTé TNS. Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI. Brochure SPVIE SANTé TNS Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI Brochure L offre MUTUELLE SANTé des PROFESSIONNELS 1 Vos avantages SPVIE SANTé TNS. Aucune sélection

Plus en détail

IPECA ONFORT 1, 2 et 3

IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Votre partenaire au quotidien C IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Pour améliorer vos garanties santé www.ipeca.fr IPECA ONFORT : Cde meilleurs remboursements Salariés Cadres, vous souhaitez une protection supplémentaire?

Plus en détail

Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction

Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction OFDT Note n 2010-12 Saint-Denis, le 09/08/2010 Introduction Les premières structures

Plus en détail

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 novembre 2012. PROPOSITION DE LOI relative à la création d un

Plus en détail

La complémentaire santé en France en 2008 : une large diffusion mais des inégalités d accès

La complémentaire santé en France en 2008 : une large diffusion mais des inégalités d accès n 161 - Janvier 2011 Reproduction sur d autres sites interdite mais lien vers le document accepté : http://www.irdes.fr/publications/2011/qes161.pdf La complémentaire santé en France en 2008 : une large

Plus en détail

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille Complémentaire santé NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Complémentaire santé + 5 raisons de choisir la

Plus en détail

Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé

Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé 89% des Français pensent que se soigner devient trop cher.* Alors qu est-ce que l on fait? Sogarep a décidé de réagir

Plus en détail

La complémentaire santé : une généralisation qui

La complémentaire santé : une généralisation qui La complémentaire santé : une généralisation qui n efface pas les inégalités Thibaut De Saint Pol, François Marical To cite this version: Thibaut De Saint Pol, François Marical. La complémentaire santé

Plus en détail

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 LES ETUDES DE LA MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 -Analyse réalisée à partir des comptes nationaux de la santé 2011-

Plus en détail

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins MES GARANTIES Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins Les garanties de base PRESTATIONS 2011 à compter du 1 er janvier 2011 Equilibre Confort Excellence Optimum MES REMBOURSEMENTS

Plus en détail

q u estions santé d économie de la analyse Repères Les primes des contrats individuels des couvertures complémentaires en 1998

q u estions santé d économie de la analyse Repères Les primes des contrats individuels des couvertures complémentaires en 1998 Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé analyse Repères Depuis plusieurs années, l IRDES étudie le marché de la couverture complémentaire et a élaboré, en 1998,

Plus en détail

ANNEXE II TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE

ANNEXE II TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE ANNEXE II TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE Au protocole d accord MFP CNSD concernant l amélioration de l accès aux soins dentaires signé le 16 décembre 2004 entre : d'une part, La Mutualité Fonction

Plus en détail

Convention de Participation SANTE

Convention de Participation SANTE Convention de Participation SANTE Communauté de Communes Bretagne Romantique Version 03.10.2013 Sommaire 1. La MNT en chiffres 2. La participation employeur 3. Les garanties du contrat collectif santé

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

PARTENAIRES SPVIE SANTE T.N.S. Brochure

PARTENAIRES SPVIE SANTE T.N.S. Brochure SPVIE SANTE T.N.S. Brochure Valable à compter du 1 er Janvier 2015 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ TNS 1. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans délai de carence..

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

Ordelys santé. senior. Ordelys. santé senior. Demande d adhesion immédiate, Adhésion à partir de 55 ans

Ordelys santé. senior. Ordelys. santé senior. Demande d adhesion immédiate, Adhésion à partir de 55 ans Demande d adhesion immédiate, Sans questionnaire de santé, ni délai d attente san Ordelys santé Complémentaire santé senior Ordelys santé senior Adhésion à partir de 55 ans Vos garanties /// ORDELYS SANTE

Plus en détail

Carnet de bord. www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. La Mutuelle de la mer

Carnet de bord. www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. La Mutuelle de la mer Carnet de bord www.mfbco.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ La Mutuelle de la mer INFOS PRATIQUES Comment vous faire indemniser? Vos frais de santé sont directement transmis par l ENIM et les CPAM conventionnées.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Typologie des contrats les plus souscrits auprès des complémentaires santé en 2006

Typologie des contrats les plus souscrits auprès des complémentaires santé en 2006 études résultats et N 663 octobre 2008 Typologie des contrats les plus souscrits auprès des complémentaires santé en 2006 L enquête annuelle de la DREES auprès des mutuelles, des institutions de prévoyance

Plus en détail

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle Assurance santé Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance Swiss santé Garantie additionnelle , garantie additionnelle Aujourd hui, vous bénéficiez déjà d un contrat d

Plus en détail

SMACL. Santé. Protection complémentaire santé. avec. Proposition de contrat collectif à adhésions facultatives

SMACL. Santé. Protection complémentaire santé. avec. Proposition de contrat collectif à adhésions facultatives avec SMACL Santé En protégeant la santé des agents, nous assurons la qualité du service public territorial. Protection complémentaire santé Proposition de contrat collectif à adhésions facultatives Solidaire

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

Être aux petits soins

Être aux petits soins L offre AG2R LA MONDIALE pour les PROFESSIONNELS Partout en France un acteur de référence de l assurance de protection sociale et patrimoniale santé Complémentaire santé Prévoyance Incapacité et invalidité

Plus en détail

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr Reflexio Plénitude La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale

Plus en détail

SALARIÉS HOSPITALIERS DE LA VIENNE conjoints et enfants

SALARIÉS HOSPITALIERS DE LA VIENNE conjoints et enfants SALARIÉS HOSPITALIERS PRESTATIONS Sécurité Mutuelle TOTAL COMPLEMENTS MUTUELLE Sociale HOSPITALISATIONS Frais de séjour et honoraires 80 % 20 % 100 % Frais d accompagnant (enfant - 16 ans) - - - Chambre

Plus en détail

CMU. Vaccins. Reste à charge. Nomenclature. Ticket modérateur. Parodontologie. Forfait 18 euros. Assurance Maladie Obligatoire

CMU. Vaccins. Reste à charge. Nomenclature. Ticket modérateur. Parodontologie. Forfait 18 euros. Assurance Maladie Obligatoire Glossaire de l assurance santé Ticket modérateur Ayant droit Assurance Maladie Obligatoire CMU Forfait 18 euros Vaccins Reste à charge Nomenclature Prestations Parodontologie Auxiliaires médicaux 1 Vous

Plus en détail

REPONSE AUX QUESTIONS PORTANT SUR LA MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS ACS. Document du 20 janvier 2015. I. Candidature

REPONSE AUX QUESTIONS PORTANT SUR LA MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS ACS. Document du 20 janvier 2015. I. Candidature REPONSE AUX QUESTIONS PORTANT SUR LA MISE EN CONCURRENCE DES CONTRATS ACS Document du 20 janvier 2015 I. Candidature Un organisme complémentaire qui ne dispose pas de l agrément dit «branche 2» peut-il

Plus en détail

anté ransport sanitaire La complémentaire santé des salariés du secteur des transports sanitaires

anté ransport sanitaire La complémentaire santé des salariés du secteur des transports sanitaires anté ransport sanitaire La complémentaire santé des salariés du secteur des transports sanitaires Une complémentaire santé conforme à vos obligations Votre entreprise exerce une activité de transport sanitaire?

Plus en détail

Explication des principales recommandations de la

Explication des principales recommandations de la Explication des principales recommandations de la Exemples : - Période couverte par la garantie : "xx / an" "Prise en charge limitée à xx par année civile" - Délai d'attente : "Un délai d attente de xx

Plus en détail

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Guide pratique À l attention des salariés Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Vous êtes salariés du secteur privé, toutes les réponses à vos questions sur la mise en place de la complémentaire

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Choisissez le niveau de vos remboursements

Choisissez le niveau de vos remboursements Brochure Choisissez le niveau de vos remboursements Les taux et les forfaits indiqués dans le tableau ci-dessous incluent les remboursements de MIEL Mutuelle et ceux du Régime Obligatoire (RO). Les pourcentages

Plus en détail