Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance."

Transcription

1 ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2015 Premier trimestre 2015 L Enquête sur le courtage détail en valeurs mobilières au Québec, réalisée par l Institut la statistique du Québec, permet suivre l évolution la valeur recueilli par les courtiers en L enquête est effectuée auprès s courtiers en placement (plein exercice) et s courtiers d exercice restreint (à escompte, en ligne) qui ont s activités au Québec. Les variations la valeur s actifs détenus auprès s courtiers en valeurs mobilières proviennent à la fois du mouvement s ventes nettes s produits financiers offerts, ainsi que l évolution la valeur s actifs déjà accumulés. Nos données reflètent l effet combiné final ces ux éléments, mais ne permettent pas d en dégager l importance relative. Cette enquête permet également faire ressortir l évolution la valeur s véhicules placement choisis par l épargnant pour faire fructifier ses économies. Note : L Institut a ajouté une nouvelle catégorie d actif dans son questionnaire transmis aux répondants à l enquête; les fonds négociés. Constatant l augmentation la valeur boursière ces fonds, l Institut est d avis que cet ajout bonifiera l enquête. Cependant, cet ajout fait en sorte que les données du présent trimestre ne sont pas directement comparables avec les données s années précéntes. En effet, il nous semble raisonnable penser qu une partie s fonds investis dans cette classe d actifs étaient inclus dans une autre, voire dans plusieurs classes d actifs par certains répondants dans le passé. Pour cette raison, nous amorçons une nouvelle série données avec le premier trimestre l année L analyse se limitera à une scription s données et ne pourra donc inclure une comparaison avec les trimestres précénts. Les données historiques sont toutefois disponibles sur le site Web l Institut. Valeur total au premier trimestre 2015 L actif total confié aux sociétés courtage est 241,8 G$. De ce montant, 47,2 % (114 G$) sont investis en actions. De son côté, la valeur du portefeuille obligataire est 28,3 G$, soit 11,7 % total. La valeur du portefeuille investi en titres marché monétaire s élève à 24,2 G$. Également, la valeur totale s fonds communs placement et s est 64,0 G$ au premier trimestre, soit 26,5 % du total. Finalement, la valeur la nouvelle classe d actifs, les fonds négociés, s élève à 10,4 G$. Concentration l offre service Le marché du courtage s valeurs mobilières affiche une certaine concentration. En effet, cinq sociétés courtage en placement détiennent, avec leur courtier d exercice restreint affilié, 82,5 % recueilli auprès s particuliers au 31 mars De leur côté, les filiales courtage ( placement et d exercice restreint) s cinq plus grans banques à charte canadiennes détiennent 55 % du marché québécois.

2 Le courtage en placement, qui compte douze sociétés, occupe Le Le courtage 76,6 % en en du marché placement, détail qui qui compte compte s valeurs douze douze mobilières sociétés, au occupe occupe Québec, 76,6 76,6 pour %% du du un total marché marché 185,1 détail détail G$ s s au 1 valeurs valeurs er trimestre mobilières au au Québec, pour pour un un total total 185,1 185,1 G$ G$ au au 1 er 1 er trimestre Les Le courtage dix sociétés en en placement, placement, courtage d exercice qui compte qui compte restreint douze douze cumulent, sociétés, sociétés, occupe quant Les occupe 76,6 Les dix % dix à du 76,6 elles, sociétés marché % 56,7 du marché G$ courtage (23,4 détail s %) d exercice détail du marché. valeurs s mobilières valeurs restreint au mobilières cumulent, Québec, quant au pour quant Québec, un à à elles, total elles, pour 56,7 185,1 56,7 un G$ total G$ (23,4 au (23,4 1 er 185,1 %) trimestre %) du du G$ marché au 1 er trimestre Composition du portefeuille placement selon le Les Composition type dix sociétés courtage du du courtage portefeuille au Québec d exercice restreint placement restreint cumulent, cumulent, selon selon quant le quant à le elles, type type à 56,7 elles, G$ courtage 56,7 (23,4 G$ %) (23,4 du au au marché. Québec %) du marché. Pour l ensemble s courtiers, les placements en actions représentent Pour Composition Composition Pour l ensemble 47,2 du du s portefeuille s % portefeuille courtiers, les les qui placements leur est confié selon en en actions selon actions au 31 le le représentent type mars courtage type courtage 47,2 47,2 au %% Québec au Québec qui qui leur leur est est confié confié au au mars mars Le Pour pourcentage l ensemble investi s courtiers, en titres obligataires les placements est en 11,7 actions %. Le représentent Le pourcentage 47,2 47,2 investi % investi % en en titres qui titres leur obligataires qui est confié leur au est est 31 confié mars 11,7 11, %. au %. Les 31 mars fonds communs placement et les représentent Les Les pourcentage le fonds fonds communs investi second en actif titres en placement obligataires importance, et et les est les fonds avec fonds 11,7 une %. distincts part 26,5 %. Le représentent pourcentage le le second investi second en actif actif titres en en obligataires importance, avec est avec une 11,7 une part part %. Les fonds communs placement et les représentent 26,5 26,5 %. %. Figure Les le second fonds 1 actif communs en importance, placement avec une et part les fonds 26,5 %. distincts confié aux sociétés courtage Figure représentent Figure détail 1 1 le second actif en importance, avec une part en valeurs mobilières, selon la catégorie placement, 26,5 %. Québec, confié 1 er confié confié trimestre aux sociétés aux aux 2015 sociétés sociétés courtage courtage courtage détail détail en détail valeurs en en mobilières, valeurs valeurs selon mobilières, la catégorie selon selon placement, la catégorie catégorie Québec, Figure 1 placement, er trimestre 1 Québec, 2015 Québec, 1 er 1 er trimestre trimestre confié aux sociétés Fonds courtage communs 0,3% 10,0% détail en valeurs mobilières, placement et 47,2% Autres Autres Liquidités Liquidités selon la catégorie Fonds fonds communs distincts placement, Québec, 1 er trimestre 0,3% 0,3% 10,0% ,0% placement 26,5% placement et et 47,2% 47,2% 26,5% 26,5% 0,3% 10,0% 47,2% placement et 26,5% Fonds Fonds 4,3% négociés négociés 11,7% en Bourse Source : Institut la statistique du Québec, Enquête 11,7% 11,7% sur le courtage 4,3% 4,3% détail en Source Source :: Institut : Institut la statistique la la statistique statistique du Québec, du du Enquête Québec, Québec, sur le Enquête Enquête courtage sur sur détail le le en courtage courtage valeurs Fonds mobilières négociés détail détail au Québec. en en Figure 2 Figure confié aux sociétés 11,7% 4,3% courtage en Figure 2 2 placement, Source selon confié la catégorie confié aux sociétés aux sociétés courtage placement, en courtage placement, Québec, 1 en selon er : Institut la statistique confié du Québec, aux Enquête sociétés sur le courtage courtage détail en en trimestre valeurs catégorie 2015 mobilières au Québec. placement, selon selon placement, la catégorie catégorie Québec, 1 er trimestre placement, 2015 Québec, Québec, 1Figure er 1 er trimestre trimestre confié Autresaux Liquidités sociétés Fonds courtage communs en 0,4% 9,4% placement et placement, selon la catégorie placement, 43,9% Autres Autres Liquidités Fonds fonds Québec, communs distincts 1 er Liquidités trimestre ,4% 0,4% 9,4% 9,4% placement 28,0% placement et et 43,9% 43,9% 28,0% 28,0% 0,4% 9,4% 43,9% placement et 28,0% Fonds Fonds 4,4% négociés négociés 13,8% en Bourse Source : : Institut la statistique la statistique du Québec, du Enquête Québec, 13,8% 13,8% sur le courtage Enquête détail sur le en courtage valeurs mobilières 4,4% 4,4% détail au Québec. en Source Source : Institut : Institut la la statistique statistique du du Québec, Québec, Enquête Enquête sur sur le le courtage Fonds courtage négociés détail détail en en 13,8% 4,4% Source : Institut la statistique du Québec, Enquête sur le courtage détail en Figure 3 confié aux sociétés courtage Figure Figure 3 3 d exercice restreint, selon la catégorie placement, Québec, 1 er confié confié aux aux sociétés sociétés courtage courtage trimestre 2015 d exercice restreint, restreint, selon selon la la catégorie catégorie placement, Québec, Figure Québec, 3 1 er 1 er trimestre trimestre Figure confié confié aux sociétés aux 11,9% sociétés courtage d exercice courtage 0,1% placement et d exercice restreint, selon restreint, la catégorie selon Autres Autres placement, la catégorie Liquidités Québec, Fonds 1 er fonds trimestre placement, communs distincts Québec, 57,8% er Liquidités trimestre 20150,1% 0,1% 11,9% 11,9% placement 21,4% placement et et 57,8% 57,8% 21,4% 21,4% 0,1% 11,9% placement et 21,4% Fonds négociés en Bourse Fonds Fonds 4,9% négociés négociés 3,8% en en Bourse Bourse 4,9% 4,9% 3,8% 3,8% Source : Institut la statistique du Québec, Enquête sur le courtage détail en Fonds Source Source : Institut : Institut la la statistique statistique du du Québec, Québec, Enquête Enquête sur sur le le courtage courtage négociés détail détail en en en Bourse Le choix répartition varie selon 4,9% le type 3,8% courtier Le Le choix : choix avec la lequel statistique répartition l investisseur du Québec, Enquête sur fait le courtage varie varie affaire. détail selon en selon valeurs le mobilières le type type au Québec. Source : Institut la statistique du Québec, Enquête sur le courtage détail en courtier courtier valeurs avec avec mobilières lequel lequel au l investisseur Québec. fait fait affaire. affaire. En effet, la clientèle s courtiers en placement opte Le choix répartition varie selon le type courtier avec davantage En Le lequel En effet, choix effet, l investisseur la pour la répartition clientèle une gestion fait affaire. s s commune courtiers varie en en selon fonds placement le type par opte opte les fonds courtier davantage communs, avec pour pour lequel distincts une une l investisseur gestion gestion et négociés commune fait affaire. en Bourse fonds fonds par par et en les les obligations fonds En fonds effet, communs, la clientèle (46,3 % distincts s au courtiers total) et et que négociés en la placement clientèle Bourse opte s courtiers davantage et et en en d exercice En pour obligations effet, une gestion la restreint (46,3 (46,3 clientèle commune %% (30,2 au au total) s total) %). courtiers que fonds que la la par clientèle les placement fonds s s communs, courtiers opte davantage distincts d exercice et négociés pour restreint une en (30,2 (30,2 gestion Bourse %). %). commune et en obligations fonds (46,3 % par au total) les De fonds que leur la communs, clientèle côté, les s distincts clients courtiers et d exercice courtiers négociés restreint d exercice (30,2 %). restreint et en détiennent plus d actions (57,8 %) que ceux sociétés De obligations De leur leur côté, côté, (46,3 les les % clients clients au total) que courtiers la clientèle d exercice s courtiers restreint De courtage leur côté, les (43,9 clients %). courtiers d exercice restreint détiennent d exercice détiennent plus restreint plus d actions (30,2 (57,8 %). (57,8%) %) que que ceux ceux s s sociétés plus d actions (57,8 que ceux s sociétés courtage courtage (43,9 (43,9%). %). Figure De (43,9 leur %). 4 côté, les clients courtiers d exercice restreint Répartition s catégories placement, selon le type Figure détiennent Figure société 4 4 plus d actions (57,8 %) que ceux s sociétés Figure courtage, Québec, 1 er trimestre 2015 Répartition courtage s (43,9 s catégories %). placement, selon selon le le type type Répartition s catégories placement, selon le type société société société courtage, courtage, Québec, Québec, 1 courtage, Québec, 1 er trimestre 2015 er 1 er trimestre trimestre % Figure 4 Exercice restreint Plein exercice Répartition % s catégories placement, selon le type 100 société % courtage, Exercice Exercice Québec, restreint restreint1 er Plein trimestre Plein 9,8exercice exercice , ,0 28,0 20, ,7 80 9,8 9,8 8,4 8,4 90 % ,0 19,0 28,0 28,0 20,9 20,9 28,7 28, Exercice restreint Plein exercice ,2 91,6 81,0 72,0 19,0 79,1 9,8 8, ,0 20,9 71,3 28, ,2 90,2 91,6 91, ,0 81, ,0 72,0 79,1 79,1 71,3 71, Liquidités Fonds 81,0 Fonds 90,2 Autres 91, ,0 79,1 communs négociés 71,3 30 Liquidités Liquiditésplacement Fonds Fonds en Fonds Bourse Fonds Autres Autres 20 et communs distincts communs négociés négociés 10 placement placementen Bourse Source 0 : Institut et et la distincts distincts statistique du Québec, Enquête sur le courtage détail en Liquidités Source : Institut valeurs la mobilières Fonds statistique du Québec, au Québec. Fonds Autres Enquête sur le courtage détail en Source Source : Institut : Institut la communs la statistique statistique négociés du du Québec, Québec, Enquête Enquête sur sur le le courtage courtage détail détail en en valeurs valeurs mobilières mobilières placement au au Québec. en Québec. Bourse et distincts Source : Institut la statistique du Québec, Enquête sur le courtage détail en 2 [ 2 ] Courtage détail en valeurs mobilières au Québec 1 er trimestre 2015 Institut la statistique du Québec 57,8%

3 Le tiers s fonds sont liés aux régimes enregistrés (REER, CRI, REEE, FERR, FRV, CELI) Le tiers s fonds sont liés aux régimes enregistrés Des (REER, 241,8 CRI, G$ REEE, confiés FERR, à l ensemble FRV, CELI) s sociétés courtage en valeurs mobilières au Québec au 1 er trimestre 2015, Des 241,8 les régimes G$ confiés enregistrés à l ensemble comptent s sociétés pour 79,3 courtage G$, soit en 32,8 valeurs %. mobilières au Québec au 1 er trimestre 2015, les régimes enregistrés comptent pour 79,3 G$, soit 32,8 %. Cette proportion s élève à 30,1 % chez les clients s Cette proportion s élève à 30,1 % chez les clients s courtiers en courtiers en placement et 41,5 % pour les clients s placement et 41,5 % pour les clients s courtiers d exercice courtiers d exercice restreint. restreint. Figure 5 Figure inclus dans les régimes enregistrés inclus dans les régimes enregistrés confié aux confié aux sociétés courtage en valeurs mobilières, selon sociétés courtage au détail en valeurs mobilières, selon le type le type régime, Québec, 1 régime, Québec, 1 er trimestre er trimestre REER/CRI 22,1% REEE 0,5% Actif excluant les régimes enregistrés 67,2% CELI 2,8% FERR/FRV 7,4% Source :: Institut la statistique la statistique du Québec, du Enquête Québec, sur le Enquête courtage sur détail le en courtage valeurs mobilières détail au Québec. en valeurs mobilières au Québec 3 Institut la statistique du Québec 1 er trimestre 2015 Courtage détail en valeurs mobilières au Québec [ 3 ]

4 Tableau 1 Actif 1 recueilli au Québec par les sociétés courtage détail en valeurs mobilières, selon le type société et la catégorie placement, 1 er trimestre 2015 Catégorie placement Unité Total Répartition selon le type société Société courtage en placement Société courtage d exercice restreint Répartition selon l affiliation Affiliées à une institution dépôts Non affiliées à une institution dépôts Liquidités 2 M$ , , , ,9 245,8 % 10,0 9,4 11,9 10,1 5,6 placement et 3 M$ , , , , ,0 % 26,5 28,0 21,4 26,1 50,2 M$ , , ,3 x x 4 % 4,3 4,4 3,8 x x 5 M$ , , ,4 x x % 11,7 13,8 4,9 x x 6 M$ , , , , ,8 % 47,2 43,9 57,8 47,4 35,7 Autres M$ 818,7 750,1 68,6 x x % 0,3 0,4 0,1 x x Total l'actif (incluant les régimes enregistrés 7 ) M$ , , , , ,1 % 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 REER/CRI 8 M$ , , , , ,3 % 22,1 19,6 30,1 21,8 34,0 REEE 9 M$ 1 282,7 748,2 534,5 x x % 0,5 0,4 0,9 x x FERR/FRV 10 M$ , , ,5 x x % 7,4 7,9 5,8 x x CELI 11 M$ 6 865, , , ,5 158,2 % 2,8 2,2 4,8 2,8 3,6 Total (régimes enregistrés 7 ) M$ , , , , ,8 % 32,8 30,1 41,5 32,5 47,2 Source : Institut la statistique du Québec, Enquête sur le courtage détail en [ 4 ] Courtage détail en valeurs mobilières au Québec 1 er trimestre 2015 Institut la statistique du Québec

5 Glossaire 1. Actif : compilation selon l adresse s clients résidant au Québec ou selon le total s actifs relatifs aux clients sservis par s points vente situés au Québec. 2. Liquidités : cette catégorie regroupe les titres du marché monétaires, tels les bons du Trésor, les papiers commerciaux, les billets à court terme, les acceptations bancaires, les dépôts et les certificats placement garanti. 3. placement et : cette catégorie inclut également les fonds fonds. 4. : cette catégorie inclut également les fonds fonds. 5. : cette catégorie inclut les obligations et les débentures s gouvernements et s sociétés. Cette catégorie exclut les actifs investis dans s fonds communs placement et dans s obligataires. 6. : cette catégorie inclut les actions ordinaires et privilégiées, les unités fiducie revenu et les options et contrats à terme. Cette catégorie exclut les actifs investis dans s fonds communs placement et dans s d actions. 7. Régimes enregistrés : pour les fins ce bulletin, ils incluent les REER, CRI, REEE, FERR, FRV et CELI. 8. REER/CRI : régime enregistré d épargne-retraite (REER), compte retraite immobilisé (CRI). 9. REEE : régime enregistré d épargne-étus. 10. FERR/FRV : fonds enregistré revenu retraitre (FERR), fonds revenu viager (FRV). 11. CELI : compte d épargne libre d impôt. Abréviations et signes conventionnels.. Donnée non disponible... N ayant pas lieu figurer Donnée infime r Donnée révisée x Donnée confintielle M$ En millions dollars % Taux croissance trimestriel Réalisation : Avec la collaboration : Avec l assistance technique : Sous la direction : Ont aussi collaboré à la réalisation : Pour plus renseignements : La version PDF ce bulletin est diffusée sur le site Web l Institut, à l adresse suivante : Marc Philibert, chargé projet - secteur financier Sylvain Prévost-Dallaire, économiste Bruno Verreault, technicien en statistique Pierre Cauchon, directeur par intérim Esther Frève, révision linguistique Direction s communications Samuel Couture et Charles Alleyn Direction s stratégies et s opérations collecte Marc Philibert, chargé projet - secteur financier Direction s statistiques sectorielles et du développement durable Institut la statistique du Québec 200, chemin Sainte-Foy, 3 e étage Québec (Québec) G1R 5T4 Téléphone : , poste 3180 Courriel : Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives nationales du Québec 2 e trimestre 2015 ISSN (en ligne) Gouvernement du Québec, Institut la statistique du Québec Toute reproduction autre qu à s fins consultation personnelle est interdite sans l autorisation du gouvernement du Québec. Ce document est disponible seulement en version électronique.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage détail valeurs mobilières au Québec Décembre 2015 Troisième L Enquête sur le courtage détail valeurs mobilières au Québec, réalisée par

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre 2013. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre 2013. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 14 Quatrième trimestre 13 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au Québec

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Octobre 2015 Deuxième trimestre 2015 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 2015 Quatrième trimestre 2014 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 2016 Quatrième trimestre 2015 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Décembre 2016 Troisième trimestre 2016 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Septembre 2016 Deuxième trimestre 2016 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2016 Premier trimestre 2016 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2017 Premier trimestre 2017 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 2017 Quatrième trimestre 2016 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Septembre 2017 Deuxième trimestre 2017 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Novembre 2014 Troisième trimestre 2014 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Décembre 2017 Troisième trimestre 2017 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Décembre 2018 Troisième trimestre 2018 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 2018 Quatrième trimestre 2017 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 2019 Quatrième trimestre 2018 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2018 Premier trimestre 2018 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Septembre 2018 Deuxième trimestre 2018 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mai 2013 Premier trimestre 2013 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au

Plus en détail

SADC Document de référence

SADC Document de référence SADC Document de référence Protection des épargnes Donnez à vos clients toutes les pièces du casse-tête En donnant à vos clients toutes les pièces du cassetête concernant l assurance-dépôts de la SADC,

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Deuxième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Septembre 2014 Deuxième trimestre 2014 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE 1998

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE 1998 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la, l encours des capitaux placés en plans d

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Troisième trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Novembre 2013 Troisième trimestre 2013 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mai 2014 Premier trimestre 2014 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au

Plus en détail

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $ Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à La garantie de base sur vos dépôts Quels dépôts sont garantis par l assurance-dépôts? L

Plus en détail

Deuxième trimestre 2012

Deuxième trimestre 2012 Deuxième trimestre 2012 Septembre 2012 Introduction L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au Québec réalisée par l Institut de la statistique du Québec (ISQ) permet de suivre l évolution

Plus en détail

Premier trimestre 2012

Premier trimestre 2012 Premier trimestre 2012 Mai 2012 Introduction L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au Québec réalisée par l Institut de la statistique du Québec (ISQ) permet de suivre l évolution de

Plus en détail

Troisième trimestre 2012

Troisième trimestre 2012 Troisième trimestre 2012 Novembre 2012 Introduction L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au Québec réalisée par l Institut de la statistique du Québec (ISQ) permet de suivre l évolution

Plus en détail

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Troisième trimestre 2010

Troisième trimestre 2010 Troisième trimestre 2010 Janvier 2011 Introduction Une enquête trimestrielle de l Institut de la statistique du Québec (ISQ) permet de suivre l évolution de la valeur de l actif recueilli par les courtiers

Plus en détail

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport :

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport : Miseàjourdu2èmetrimestre 2015 30juin2015 Dcerapport: Miseàjourdesinformationsauxmembres OùinvestissentlesmembresduRRCID? Rendementdesplacements Des frais réduits Mise à jour des informations aux membres

Plus en détail

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $ PROTECTION DE VOS DÉPÔTS De 1 jusqu à 100 000 La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON VOTRE COMPTE VIRIDIAN DÉCOUVREZ LA DIFFÉRENCE Votre compte à honoraires Viridian est un compte de premier ordre de conseils de pleins exercices, offert par Raymond James

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Protection et CELI. Accueil Info Qui Taux Sur mesure Plan du site. Accueil» Finance, Produits. 20 mai 2009 Aucun commentaire

Protection et CELI. Accueil Info Qui Taux Sur mesure Plan du site. Accueil» Finance, Produits. 20 mai 2009 Aucun commentaire 1 of 12 6/30/2009 11:52 AM Accueil Info Qui Taux Sur mesure Plan du site Accueil» Finance, Produits Protection et CELI 20 mai 2009 Aucun commentaire 2 of 12 6/30/2009 11:52 AM Il va de soi que la sécurité

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

Les arts et la culture en quelques statistiques

Les arts et la culture en quelques statistiques Les arts et la culture en quelques statistiques Benoit Allaire Conseiller en recherche, Observatoire de la culture et des communications, Institut de la statistique du Québec Bien qu il soit réducteur

Plus en détail

GUIDE DES PLACEMENTS FISCALEMENT EFFICIENTS

GUIDE DES PLACEMENTS FISCALEMENT EFFICIENTS VIE IMPOSITION VOLATILITE REVENU EROSION GUIDE DES PLACEMENTS FISCALEMENT EFFICIENTS FONDS CONSTITUÉS EN SOCIÉTÉ ACTIONS DE SÉRIE T L efficience fiscale revêt une importance particulière pour ceux et celles

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 4 mars BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE TAUX D INTÉRÊT DES BANQUES DE LA ZONE EURO : JANVIER L indicateur composite du coût de l emprunt pour les nouveaux prêts accordés aux sociétés

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie au Québec

Produit intérieur brut par industrie au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Produit intérieur brut par industrie au Québec Janvier 2015 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

Le 7 mai Introduction. Un marché de 148,9 milliards de dollars (G$)

Le 7 mai Introduction. Un marché de 148,9 milliards de dollars (G$) Le 7 mai 2008 Introduction Une nouvelle enquête trimestrielle de l Institut de la statistique du Québec permet de dévoiler pour la première fois la valeur de l actif recueilli par les courtiers en valeurs

Plus en détail

Rôle réglementaire de l OCRCVM : mesures pour prévenir la faillite des sociétés de courtage

Rôle réglementaire de l OCRCVM : mesures pour prévenir la faillite des sociétés de courtage Alerte aux investisseurs : information à l intention des clients des sociétés réglementées par l OCRCVM si jamais une société de courtage devait mettre fin à ses activités Compte tenu de la turbulence

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Ci b l e t u d e s.c a

Ci b l e t u d e s.c a Le REEE : Planifiez l é p a r g n e -études d e votre enfant Ci b l e t u d e s.c a LC-115-12-10 Le Régime enregistré d épargne-études Vous aimeriez que votre enfant continue ses études après le secondaire?

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER Texte modèle pour le document d information sur la relation, l addenda au document d information sur la relation, le bref aperçu

Plus en détail

Premier trimestre 2010

Premier trimestre 2010 Premier trimestre 2010 Mai 2010 Introduction Une enquête trimestrielle de l Institut de la statistique du Québec (ISQ) permet de suivre l évolution de la valeur de l actif recueilli par les courtiers en

Plus en détail

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses SécurOption MD Revenu de retraite pour la vie Questions et réponses Table des matières Admissibilité...3 Cotisations...4 Choisir SécurOption...4 Projection revenu de rentes...5 Rachat possible de la rente

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Table des matières. Introduction 7

Table des matières. Introduction 7 Table des matières Introduction 7 Chapitre 1 Survol des marchés de valeurs de placement 11 Les valeurs permettant l atteinte de l objectif de la sécurité financière 13 Les assurances sur la personne 13

Plus en détail

La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés

La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés N o 11 626 X au catalogue N o 17 ISSN 1927-548 ISBN 978 1 1 99762-9 Document analytique Aperçus économiques La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés par Guy Gellatly, Matthew

Plus en détail

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES Conférence présentée dans le cadre du Séminaire sur les titres d emprunt Projet de renforcement de la COSOB (PRCOSOB) Agence canadienne

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

Deuxième trimestre 2010

Deuxième trimestre 2010 Deuxième trimestre 2010 Septembre 2010 Introduction Une enquête trimestrielle de l Institut de la statistique du Québec (ISQ) permet de suivre l évolution de la valeur de l actif recueilli par les courtiers

Plus en détail

Quatrième trimestre 2009

Quatrième trimestre 2009 Quatrième trimestre 2009 Mars 2010 Introduction Une enquête trimestrielle de l Institut de la statistique du Québec (ISQ) permet de suivre l évolution de la valeur de l actif recueilli par les courtiers

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique du Québec 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 Téléphone : (418)

Plus en détail

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements INVESTIR Foire aux questions Contexte et foire aux questions Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements Mise en contexte Placements Banque Nationale inc.

Plus en détail

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Nom de la société Calcul de l excédent du fonds de roulement (au, par comparaison au ) Élément Période en cours Période antérieure 1. Actif courant

Plus en détail

SADC. protection de vos dépôts. De 1 $ jusqu à 100 000 $

SADC. protection de vos dépôts. De 1 $ jusqu à 100 000 $ protection de vos dépôts De 1 $ jusqu à 100 000 $ La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT LE CONTEXTE DE PLACEMENT LES MARCHÉS ET LES INSTRUMENTS FINANCIERS LES TENDANCES DU PLACEMENT LE CALCUL DE TAUX DE RENDEMENT ET DU RISQUE 1) LE CONTEXTE DE PLACEMENT

Plus en détail

Une solution de placement simple et efficace

Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Que sont les Fonds diversifiés? Cinq solutions clés en main conçues

Plus en détail

Danemark. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Danemark. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Danemark Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

COLLECTION les régions

COLLECTION les régions Institut de la statistique du Québec Recensement de la population 1996-1991-1986 Données comparatives et faits saillants COLLECTION les régions LE QUÉBEC les régions administratives Cahier 5 Caractéristiques

Plus en détail

Grèce. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Grèce. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Grèce Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 Données financières complémentaires Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 T2 2014 www.bmo.com/relationsinvestisseurs SHARON HAWARD-LAIRD Chef Relations avec les investisseurs 416-867-6656 sharon.hawardlaird@bmo.com

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 2 octobre 2013 Original: français TD/B/EX(58)/R.1 Conseil du commerce et du développement Cinquante-huitième

Plus en détail

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS Portefeuilles pratiques conçus en fonction de vos objectifs Les Solutions de portefeuille Marquis permettent d investir en toute quiétude, car elles donnent accès à

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Annexe A.1 Banques et SPB Entités admissibles

Annexe A.1 Banques et SPB Entités admissibles Notes : 1. Dans la présente annexe, RDAP signifie Règlement sur la dispense d agrément pour certains placements dans des entités de services intragroupes; RDRP signifie Règlement sur la dispense des restrictions

Plus en détail

LOIS LINGUISTIQUES. À l extérieur du Québec 121 Au Québec 122. Par Charles Morgan

LOIS LINGUISTIQUES. À l extérieur du Québec 121 Au Québec 122. Par Charles Morgan À l extérieur du Québec 121 Au Québec 122 Par Charles Morgan Lois linguistiques 121 Dans la majeure partie du Canada, les règles linguistiques s appliquent principalement aux institutions gouvernementales

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT 1. L article 2.1 de l Instruction générale relative

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA États financiers trimestriels de L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Trimestre terminé le L'OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Bilan (en milliers de dollars)

Plus en détail

Le fractionnement d un revenu de retraite

Le fractionnement d un revenu de retraite SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 15 Le fractionnement d un revenu de retraite Il est maintenant possible de fractionner le revenu de retraite

Plus en détail

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD Automne 2014 SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS NOUS AVONS RÉUSSI... L assurance vie avec participation est un produit idéal pour beaucoup de Canadiens

Plus en détail

OPCVM EN BREF EN DETAIL

OPCVM EN BREF EN DETAIL OPCVM Les OPCVM sont des Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières. C'est un terme générique qui désigne une Sicav ou un FCP. EN BREF L OPCVM est un produit financier permettant de diversifier

Plus en détail

Frais d administration et de service

Frais d administration et de service Frais d administration et de service Frais d administration et de service ScotiaMcLeod offre une vaste gamme de services aptes à répondre à vos besoins en matière de placement. La présente brochure décrit

Plus en détail

Quelle différence l OCRCVM peut faire pour vous, investisseur

Quelle différence l OCRCVM peut faire pour vous, investisseur Quelle différence l OCRCVM peut faire pour vous, investisseur L Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) réglemente tous les courtiers en valeurs mobilières au Canada.

Plus en détail

Canada-Belgique. Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff. Publication n o 2011-123-F Le 25 novembre 2011

Canada-Belgique. Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff. Publication n o 2011-123-F Le 25 novembre 2011 Canada-Belgique Publication n o 211-123-F Le 25 novembre 211 Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/22 NOTE COMMUNE N 18/2004 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/22 NOTE COMMUNE N 18/2004 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2004/02/09 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2004/22 NOTE COMMUNE N 18/2004 OBJET: Aménagement du taux des intérêts

Plus en détail

Politique corporative

Politique corporative Sujet : Ressources financières Page : 1 de 5 1.0 CONTEXTE ET OBJECTIFS : Dans le cadre de ses activités, la Société doit faire des placements et financer ses investissements. Elle doit aussi atténuer les

Plus en détail

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 DÉRIVÉS DISPENSÉS 3. Dispenses de l obligation d inscription

Plus en détail