Etudes, Actuariat et statistiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etudes, Actuariat et statistiques"

Transcription

1 Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques (Ircantec) est le régime de retraite complémentaire obligatoire des régimes général et agricole des assurances sociales. L Ircantec verse des pensions à ses affiliés, à leurs conjoints en cas de décès, et à leurs orphelins sous certaines conditions. Une des particularités du régime est l hétérogénéité de ces affiliations : de l emploi permanent à durée indéterminée, à des emplois de plus courtes durées tels que les vacations, remplacements ou emplois saisonniers. En 2013, pensionnés bénéficient d une pension de réversion versée par l Ircantec. Les femmes sont majoritaires au sein des bénéficiaires de réversion : elles représentent 87,5% de cette population. Le montant moyen annuel de pension versé en 2013 est de 705 euros. Sur l année 2013, nouvelles pensions de réversion ont été attribuées. L âge moyen des nouveaux pensionnés est de 73 ans et 11 mois. 20,6% de ces nouveaux bénéficiaires concerne des cas de décès d un affilié non retraité : au moment du décès du droit propre, soit ce dernier n avait pas atteint l âge légal pour bénéficier de sa retraite, soit il n avait pas encore liquidé sa pension de droit propre à l Ircantec. Ce second cas de figure peut se présenter car certains affiliés ont cotisé sur des courtes périodes, ainsi le montant de la pension correspondante est faible et la pension n a pas été liquidée. La pension moyenne est de 666 euros. L Ircantec a versé 217,2 millions d euros au titre des réversions en 2013, ce qui correspond à 9% de l ensemble des prestations versées par le régime. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 1

2 LES PENSIONS DE REVERSION A L IRCANTEC L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques (Ircantec) est le régime de retraite complémentaire obligatoire des régimes général et agricole des assurances sociales. Ce régime verse des retraites de droit propre et des retraites de droit dérivé ainsi que des pensions pour orphelin. Dans la suite, on s intéressera aux pensions de réversion (ou droit dérivé) versées aux conjoints survivants d un retraité ou d un cotisant de l Ircantec. La pension de droit dérivé versée complète le plus souvent un droit dérivé versé par la CNAV, qui est le régime de base des affiliés de l Ircantec. Cependant, la pension de réversion attribuée par la CNAV est versée sous condition de ressource, ce qui n est pas le cas à l Ircantec et les conditions d âge ne sont pas non plus les mêmes. En conséquence, certains bénéficiaires peuvent percevoir uniquement une pension de réversion de la part de l Ircantec, sans pension de réversion versée par le régime de base associé. Rappelons aussi que les affiliations au sein de l Ircantec couvrent une grande diversité de situations d emploi, qui vont d emplois permanents à durée indéterminée à des emplois saisonniers, des remplacements ou des vacations 1. Les affiliations à l Ircantec ne correspondent pas nécessairement à une carrière complète. Les pensions de droit propre versées par l Ircantec en 2013 correspondent en moyenne à 7 années d affiliation. Aussi, les pensions de réversion versées par l Ircantec sont le plus souvent complétées par d autres pensions de réversion (pension de réversion versée par la CNAV ou par d autres régimes selon les trajectoires professionnelles des affiliés). Les bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre 2013 En 2013, 15,6% des retraités à l Ircantec sont des bénéficiaires d une pension de réversion. Cette part correspond à une population de retraités. Dans 7 cas sur 10, le versement d une pension de réversion vient à la suite du décès d un retraité bénéficiaire d une pension de droit propre versée par l Ircantec. Dans 3 cas sur 10, la pension de réversion a été demandée par le conjoint survivant alors même que le conjoint décédé n avait pas liquidé sa pension de droit propre. Cela peut s expliquer pour deux raisons : soit le conjoint décédé n avait pas atteint l âge légal pour bénéficier de sa retraite, soit le conjoint décédé n avait pas liquidé sa pension de droit propre. Concernant cette seconde raison, il faut rappeler que le régime de l Ircantec est un régime complémentaire qui couvre des périodes parfois très limitées dans la carrière des individus. Ces derniers, lorsqu ils prennent leur retraite, ne pensent pas toujours à liquider leurs droits qui peuvent correspondre à de très faibles montants. Ainsi en 2012, parmi les affiliés ayant acquis des droits à l Ircantec, qui ont atteint 68 ans et plus en 2012 (génération 1945 et précédentes) et dont le décès n est pas connu à ce jour, 41 % n ont pas liquidé leur droit. Ce taux de non liquidation est 1 Voir à ce sujet le numéro 7 de Question Retraite et solidarité de la CDC-DRS, présentant les caractéristiques des non-titulaires de la Fonction publique affiliés à l Ircantec. L étude est disponible sous : 2 Ce chiffre est arrondi à la centaine. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 2

3 Age particulièrement élevé pour les plus anciennes générations, mais baisse fortement pour les générations les plus récentes. Cette situation explique qu une partie des droits dérivés soient liquidés alors même que des droits propres n aient pas été versés. Caractéristiques des bénéficiaires d une pension de réversion versée par l Ircantec Comme dans l ensemble des régimes de retraite, les bénéficiaires de la pension de réversion versée par l Ircantec sont majoritairement des femmes du fait d une espérance de vie plus élevée en moyenne que celle de leur conjoint et du fait qu elles soient en moyenne plus jeunes que leur conjoint. Les femmes représentent ainsi 87,5% du stock des bénéficiaires de réversion au 31 décembre L âge moyen des retraités bénéficiaires d une pension de réversion est de 79 ans et 9 mois. La pyramide des âges ci-dessous présente la répartition par âge des bénéficiaires de réversion au 31 décembre 2013 : Graphique 1 Pyramide des âges des bénéficiaires d'une réversion en cours au 31 décembre 2013 Hommes plus de Femmes Age moyen des hommes : 78 ans et 3 mois Age moyen des femmes : 80 ans moins de 50 Femmes Hommes Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques). Source : annuaire statistique 2013 IRCANTEC édition juin Lecture : à 80 ans, bénéficiaires de réversion sont des hommes, et sont des femmes. Note : les bénéficiaires de 101 ans et plus sont regroupés dans une seule catégorie «plus de 100 ans» et les bénéficiaires de 49 ans et moins sont regroupés dans les «moins de 50 ans». DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 3

4 Pensions de réversion versées par l Ircantec L Ircantec est un régime complémentaire qui fonctionne en points. La valeur du point en 2013 est de 0, Cette année, les bénéficiaires d un droit propre ont acquis en moyenne points soit une pension moyenne de par an. Cette pension moyenne est dispersée, avec une grande majorité de petites pensions versées et une part limitée de pensions plus conséquentes comme le montre le graphique suivant : Graphique 2 40% Répartition des bénéficiaires d'un droit propre au 31 décembre 2013 et de leurs points par tranche de points 37,9% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 14,8% 14,0% 13,2% 9,4% 1,0% 1,9% 2,9% 2,9% 12,8% 7,8% 5,5% 4,7% 9,4% 8,1% 11,3% 8,5% 5,3% 12,6% 11,2% 2,3% 2,4% % des effectifs % des points Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de droit propre au 31 décembre 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques). Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : les bénéficiaires d une pension de 299 points et moins représentent 14,8% des effectifs bénéficiaires de droit propre au 31 décembre 2013 et cette même population représente 1% de l ensemble des points versés au 31 décembre ,4% de l ensemble des bénéficiaires d un droit propre dans le régime au 31 décembre 2013 constituent 37,9% des points versés. Cette population dispose de points et plus, ce qui correspond à une pension minimale de par an en A contrario, 14,8% des bénéficiaires d un droit propre disposent d une pension inférieure à 142 par an en 2013 (ce qui correspond à la tranche moins de 300 points), soit 1% de l ensemble de points versés en La pension de réversion correspond à 50 % du nombre de points perçus par le conjoint décédé (voir encadré 1). En 2013, la pension de réversion moyenne est de 705 euros par an, soit un montant mensuel de 58,75, ce qui correspond en moyenne à points. Cette pension moyenne cache une certaine dispersion, avec une part importante de faibles pensions, bornées cependant par un montant minimal, et une part plus limitée de réversions d un montant élevé. Les pensions de DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 4

5 réversion versées annuellement, trimestriellement ou mensuellement ne peuvent être inférieures à 300 points depuis (cf encadré 1), soit 142,38 mensuel en Lorsque la pension de réversion est inférieure à 300 points, celle-ci est versée au bénéficiaire sous forme de capital unique. Néanmoins, dans le stock il reste des pensions de réversion de moins de 300 points qui correspondent à des pensions liquidées avant le 1 er janvier Jusqu à cette date, le seuil de capital unique était de 100 points. Le relèvement du seuil de capital unique a été appliqué à toutes les nouvelles liquidations, mais aucune rétroactivité sur les pensions de moins de 300 points liquidées antérieurement n a été appliquée. Tableau 1 : Distribution de la pension annuelle moyenne d une pension de réversion versée par l Ircantec en 2013 Moyenne 1 er décile 1 er quartile Médiane 3 e quartile 9 e décile Ensemble Hommes Femmes Il apparait que la moyenne et la distribution des pensions de réversion entre hommes et femmes sont assez différentes : au 31/12/2013, les femmes perçoivent en moyenne une pension de réversion de 721 par an contre 589 pour les hommes. Pourtant une femme sur deux touche une pension de réversion inférieure à 239 par an, alors que pour les hommes la valeur médiane est de 326 par an. L Ircantec couvre en particulier la population des contractuels de l Etat, ainsi que les médecins hospitaliers. Ces populations majoritairement masculines ont des périodes d affiliation relativement longues à l Ircantec et perçoivent en moyenne des pensions de droits propres plus élevées relativement à l ensemble des retraités de l Ircantec. Cette spécificité se retrouve dans la distribution des pensions de réversion versées aux femmes. Une femme sur 10 perçoit une pension de réversion au moins égale à ; pour les hommes le 9 e décile est de A partir du 1 er janvier 2009 le seuil de points en-dessous duquel est versé un capital unique est de 300 points, et il était de 100 points auparavant. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 5

6 Evolution des bénéficiaires depuis 2003 Le graphique suivant présente l évolution du nombre de bénéficiaires d une pension de réversion entre 2003 et La population des bénéficiaires est passée de en 2003 à en L année suivante, les effectifs ont baissé pour passer à et depuis se réduisent régulièrement d environ 1 % par an. Cette évolution est spécifique aux bénéficiaires de droits dérivés puisque les effectifs de retraités de droits propres de l Ircantec progressent d année en année 4. Ce point d inflexion en 2008 s explique par le fait que le seuil de versement du capital unique est passé de 100 points à 300 points en 2009, faisant ainsi diminuer le nombre de réversions versées en pensions à partir de Graphique Evolution des effectifs bénéficiaires d'une pension de réversion Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques) de 2003 à Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : pensions de réversion étaient en cours au 31 décembre Les femmes représentent 87,5% dans le stock des bénéficiaires de réversion au 31 décembre Comme le montre le graphique suivant, la part des femmes est assez stable depuis 2003 et est en moyenne de 89% : 4 En 2003, l Ircantec versait pensions des droits propres ; en 2008 ce nombre était de et il est de en DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 6

7 Graphique 4 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Evolution de la répartition du stock de bénéficiaires de réversion de 2003 à 2013 par sexe Femmes Hommes Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques) de 2003 à Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : parmi l ensemble des pensions de réversion en cours au 31 décembre 2003, 90% des bénéficiaires étaient des femmes. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 7

8 Encadré N 1 : La réglementation applicable à l IRCANTEC A l Ircantec, les veuves, les veufs, les anciens conjoints divorcés et non remariés et les orphelins de père et de mère peuvent bénéficier d une pension de réversion. Cette pension est versée sous certaines conditions, que l auteur des droits soit décédé en activité ou à la retraite. Conditions pour la veuve ou le veuf et les anciens conjoints éventuels : - Ne pas être remarié au jour du décès, - Etre âgé d au moins 50 ans ou avoir deux enfants de moins de 21 ans ou majeurs infirmes à charge au moment du décès, - Avoir été marié au moins deux ans avant que l affilié ait atteint 55 ans ou ait cessé ses fonctions relevant de l Ircantec ; ou avoir été marié au moins 4 ans : ces conditions de durée ne sont pas exigées s il existe au moins un enfant né du mariage ou si l affilié est devenu après son mariage, titulaire d une pension d invalidité ou en situation de l obtenir. S il existe plusieurs conjoints ou ex-conjoints divorcés et non remariés, la pension de réversion est partagée proportionnellement à la durée de chaque mariage. Conditions pour les orphelins : - Etre orphelin de père et de mère : dans ce cas la pension est versée jusqu à l âge de 21 ans, - Etre orphelin de père et de mère et être atteint avant l âge de 21 ans d une infirmité permanente le mettant dans l impossibilité de gagner sa vie : dans ce cas il n y a pas de limite d âge pour le versement. Le nombre de points du bénéficiaire de réversion est égal à un pourcentage des points acquis par l affilié sans qu il ne soit tenu compte d un éventuel coefficient de minoration. Ce pourcentage est de 50% pour le veuf ou la veuve (réparti avec les ex-conjoints éventuels) et 20 % pour les orphelins. Les points ainsi obtenus sont multipliés par la valeur du point de l Ircantec pour obtenir le montant de l allocation de réversion. La périodicité de paiement de l allocation de réversion est définie en fonction du nombre de points du bénéficiaire de réversion : - A partir de points : versements mensuels, - De à points : versements trimestriels, - De 300 à 999 points : versements annuels, - En dessous de 300 points : un seul versement (capital unique) : équivalent au remboursement des cotisations. Source : Guide du retraité de l Ircantec DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 8

9 Age Les nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 En 2013, veuves ou veufs ont bénéficié d une allocation de réversion (12,6% de l ensemble des nouveaux retraités). Parmi les nouveaux bénéficiaires, 77,2% sont des femmes. L âge moyen de ces bénéficiaires est de 73 ans et 11 mois. La pension versée en 2013 pour les nouveaux bénéficiaires de réversion était en moyenne de 666 euros. La pyramide des âges ci-dessous présente la répartition par âge des nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 : Graphique 5 Pyramide des âges des nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 Hommes Age moyen des hommes : 74 ans et 1 mois plus de moins de 50 Femmes Age moyen des femmes : 73 ans et 10 mois Femmes Hommes Périmètre : ensemble des nouveaux bénéficiaires d une pension de réversion en 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins et y compris capitaux uniques). Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : parmi les nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013, il y a 378 femmes et 174 hommes âgés de 60 ans. Note : les bénéficiaires de 101 ans et plus sont regroupés en une seule catégorie «plus de 100 ans» et les bénéficiaires de 49 ans et moins sont regroupés dans les «moins de 50 ans». Sous certaines conditions (voir encadré N 1 : âge minimum ou enfants à charge), il est possible de demander à bénéficier d une réversion à l Ircantec avant 55 ans. A l Ircantec, le versement de la pension de réversion peut se faire dès 50 ans (ou avant 50 ans sous condition de deux enfants à charge), contre 55 ans au régime général. En 2013, les bénéficiaires de réversion de moins de 55 ans étaient 770, ce qui représente 3% de l ensemble des nouveaux bénéficiaires de réversion. 82,5% de 5 Ce chiffre est arrondi à la centaine. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 9

10 ces nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 âgés de moins de 55 ans étaient des femmes. La pension qui leur a été versée en 2013 était en moyenne de 769 euros. Les nouveaux bénéficiaires d une réversion suite au décès d un affilié non retraité à l Ircantec représentent 20,6% des nouveaux bénéficiaires de réversion en Leur âge moyen est de 60 ans et 3 mois. La pension annuelle moyenne qui leur a été versée est de 456 (contre 721 en moyenne pour les bénéficiaires de réversion pour un décès de retraité). Evolution des flux de nouveaux bénéficiaires depuis 2003 Hormis l année 2003, le nombre de nouveaux retraités de droits dérivés est assez stable dans le temps, de l ordre de pensions par an. L évolution annuelle est fluctuante selon les années. Le graphique suivant présente les effectifs de nouveaux retraités par année : Graphique Evolution du flux de bénéficiaires de réversion Décès de retraités Décès de non retraités à l'ircantec Périmètre : ensemble des nouveaux bénéficiaires d une allocation de réversion (pension ou capital unique) de 2003 à 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins) suite au décès de l auteur des droits pensionné ou non pensionné à l Ircantec. Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : en 2013, il y a eu nouveaux bénéficiaires de réversion (en pension ou en capital unique) dont suite à un décès de retraité et suite à un décès d actif. DRS / Actuariat Angers 06/11/

11 Comparaison pension moyenne versée au flux et pension moyenne versée au stock Le tableau ci-dessous présente le comparatif des pensions moyennes versées au stock et au flux de bénéficiaires de réversion : Tableau 2 : Pension annuelle moyenne de réversion versée par l Ircantec en 2013 Flux 2013 (y compris capitaux uniques 6 ) Flux 2013 (hors capitaux uniques) Stock au 31/12/2013 Ensemble Hommes Femmes La pension versée pour les nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 est en moyenne de 666. Les femmes qui représentent 77% des nouveaux bénéficiaires ont une pension moyenne plus élevée que les hommes (719 contre 489 ), à l identique de ce que l on observe dans le stock (721 contre 589 ). Si l on compare les pensions du stock et du flux sur le même périmètre, à savoir hors capitaux uniques, la pension moyenne du flux en 2013, de 1 061, est plus élevée que celle du stock qui est de 705. Cela s explique en partie par le relèvement du seuil de capital unique en 2009 : dans le flux il n y a que des pensions de plus de 300 points, soit 142,38, tandis que dans le stock il y a des pensions qui ont entre 100 et 300 points, soit entre 47,48 et 142,38. Ces pensions de 100 à 300 points étaient jusqu en 2008 versées annuellement, tandis qu à partir de 2009 elles sont versées sous forme de capital unique. Ces pensions de moins de 300 points représentent, en nombre de pensions versées, 26% du stock, ce qui vient diminuer le niveau de pension moyen. 6 Les capitaux uniques sont intégrés dans le calcul comme des pensions : le nombre de points acquis est multiplié par la valeur de service du point, à l identique de ce qui est fait pour les pensions. DRS / Actuariat Angers 06/11/

12 Millions Les masses versées par l Ircantec au titre des pensions de réversion en ,2 millions d euros ont été versés au titre des pensions de réversion en 2013 par l Ircantec. Cela représente 9% de l ensemble de la masse versée au titre des retraites par le régime. Dans le cadre du dernier rapport technique annuel présentant les projections à long terme adopté le 18 décembre 2013 par le conseil d administration de l Ircantec, les masses versées par le régime ont été projetées à l horizon de Selon le scénario central (scénario B du COR), les masses versées au titre de la réversion par l Ircantec passeraient d un peu plus de 200 millions en début de période à 450 millions à l horizon Cette évolution s explique par la progression des effectifs pour l essentiel. Relativement aux masses de pensions versées par le régime, la part des pensions de réversion passeraient de 9 % à 5 % sur la période. Le graphique ci-dessous présente la série des projections des masses au titre des allocations de réversion : Graphique Projections des allocations de réversion (euro constant 2012) 10,0% 9,0% 8,0% 7,0% 6,0% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% 0,0% Allocations droits dérivés Poids des allocations de réversion Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une allocation de réversion (pension ou capital unique) à l IRCANTEC (hors orphelins). Source : rapport technique 2013 des projections à long terme de l Ircantec. Lecture : le montant des allocations au titre des réversions est estimé à 455,7 millions d euros en En pointillé, la courbe représente le poids des allocations de réversion dans l ensemble des allocations versées. Note : les hypothèses retenues pour les projections sont celles du scénario B du COR. DRS / Actuariat Angers 06/11/

13 Les orphelins A l Ircantec, les orphelins peuvent aussi, sous certaines conditions, bénéficier d une pension de réversion (voir encadré 1). Dans la majorité des cas, il s agit d une pension versée temporairement jusqu à l atteinte de l âge limite. Au titre de l année 2013 il y a eu 13 nouvelles pensions de réversion au titre des orphelins, et un stock en fin d année 2013 qui s élève à 213 pensions. DRS / Actuariat Angers 06/11/

14 ANNEXES Les annexes présentent les tableaux de données correspondant aux différents graphiques du document. Annexe 1 (Graphique 1) : Répartition par sexe et par âge des bénéficiaires d une réversion au 31 décembre 2013 Age Femmes Hommes Age Femmes Hommes moins de 50 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans plus de 100 ans ans DRS / Actuariat Angers 06/11/

15 Annexe 2 (Graphique 2) : Répartition des effectifs bénéficiaires d une pension de droit propre au 31 décembre et de leurs points par tranche de points Tranche de points Effectifs Part de l ensemble des effectifs Points (en millions) Part de l ensemble des points Moins de ,9 % 45,26 1,0 % De 300 à ,0 % 90,16 1,9 % De 500 à ,2 % 132,76 2,9 % De 750 à ,4 % 133,14 2,9 % De à ,8 % 255,53 5,5 % De à ,8 % 220,42 4,7 % De à ,4 % 374,96 8,1 % De à ,5 % 526,51 11,3 % De à ,3 % 585,27 12,6 % De à ,3 % 519,63 11,2 % et plus ,4 % 1 761,45 37,9 % TOTAL ,0 % 4 645,09 100,0% Annexe 3 (Graphiques 3 et 4) : Répartition des effectifs bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre par année et par sexe Année Ensemble Femmes Hommes DRS / Actuariat Angers 06/11/

16 Annexe 4 (Graphique 5) : Répartition par sexe et par âge des nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 Age Femmes Hommes Age Femmes Hommes moins de 50 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans plus de 100 ans ans Annexe 5 (Graphique 6) : Evolution du flux de nouveaux bénéficiaires de réversion de 2003 à 2013 par type de réversion Année Ensemble des réversions Réversion suite décès de retraité Réversion suite décès d'actif DRS / Actuariat Angers 06/11/

17 Annexe 6 (Graphique 7) : Projections des montants des allocations de réversion (euro constant 2012) et poids des allocations de réversion dans l ensemble des allocations Année Montant (M ) Poids Année Montant (M ) Poids ,5 8,8% ,4 6,7% ,8 8,6% ,7 6,5% ,4 8,5% ,6 6,5% ,8 8,5% ,2 6,4% ,1 8,4% ,4 6,3% ,2 8,2% ,2 6,2% ,3 8,1% ,4 6,2% ,3 8,0% ,4 6,0% ,3 7,8% ,1 5,9% ,5 7,7% ,6 5,9% ,0 7,6% ,9 5,8% ,7 7,5% ,2 5,7% ,6 7,5% ,7 5,6% ,8 7,4% ,9 5,5% ,2 7,3% ,1 5,4% ,8 7,2% ,9 5,4% ,6 7,2% ,0 5,3% ,4 7,1% ,5 5,2% ,3 7,1% ,4 5,2% ,2 7,0% ,5 5,1% ,0 6,9% ,6 5,1% ,7 6,8% ,0 5,1% ,4 6,8% ,7 5,0% ,0 6,7% ,7 5,0% DRS / Actuariat Angers 06/11/

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER Loi du 21 août 2003 portant réforme des retraites (dite loi FILLON) : Exposé des motifs (1 ère orientation) : un haut niveau de retraite de l ordre en moyenne des 2/3

Plus en détail

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite Ma retraite mode d'emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Avant-propos Sommaire Retraite à la française Le panorama des régimes de retraite Principes communs de fonctionnement Mots-clés

Plus en détail

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite 3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente de vieillesse. Cet âge est fixé

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Ma retraite Mode d emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite 1 1/ MA RETRAITE SELON MON STATUT page 8 Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2/ MA RETRAITE AU CAS PAR CAS page

Plus en détail

Le Guide de votre retraite

Le Guide de votre retraite Le Guide de votre retraite Édition janvier 2014 Bienvenue à l Ircantec Vous êtes affilié(e) à l Ircantec. Ce guide a pour objet de vous présenter votre caisse de retraite complémentaire et la façon dont,

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire NOTICE D INFORMATION Régime Complémentaire STATUT JURIDIQUE DU RCAR Le RCAR est une institution de prévoyance sociale : dotée de la personnalité morale et de l autonomie financière, créée par le Dahir

Plus en détail

9 - LES AUTRES PRESTATIONS

9 - LES AUTRES PRESTATIONS 9 - LES AUTRES PRESTATIONS BRH 1992 RH 17, 35 91 - GARANTIE INVALIDITE Les personnels titulaires, en cas d'incapacité permanente à l'exercice de leurs fonctions, bénéficient d'une pension calculée en fonction

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

La retraite du fonctionnaire

La retraite du fonctionnaire La retraite du fonctionnaire Réglementation en vigueur au 1er mars 2015 Cette brochure rassemble l essentiel des informations relatives au régime des pensions civiles et militaires de retraite applicable

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES Origine Numéro Mise à jour DRAJ Département Réglementation des prestations 2 14/01/2013 N Article L635-1 à L635-4 Entrée en vigueur 01/01/2013 LES

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES ARTICLE 1 er : AFFILIATION DES EMPLOYEURS - IMMATRICULATION DES SALARIÉS - OBLIGATIONS RESPECTIVES

Plus en détail

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers.

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Dr Raphaël BRIOT ; Dr Jean GARRIC Syndicat National des Praticiens Hospitaliers d'anesthésie-réanimation RÉSUMÉ

Plus en détail

TEXTE ADOPTE n 796 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2001-2002 21 février 2002 PROPOSITION DE LOI tendant à la création d un régime

Plus en détail

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANCAIS REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS Arrêté du 30 décembre 2005 J.O. du 25 janvier 2006 Arrêté du 31

Plus en détail

Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité

Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité S ommaire Versement de votre retraite...p. 4 Déclaration fiscale...p. 7 Évolution de votre retraite...p. 8 Paiement de votre retraite...p. 8 Reprise

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE L'assurance sociale couvre les pensions suivantes : -

Plus en détail

Taux de cotisation dans les différents régimes

Taux de cotisation dans les différents régimes CONSEIL D'ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 21 mars 2001 "Comparaisons entre régimes" "Compensation et transferts financiers" Taux de cotisation dans les différents régimes Les taux de cotisations

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155;

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite Le Président de la République, Vu la charte nationale, notamment son titre sixième V. Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Vu

Plus en détail

La caisse est administrée par un conseil d administration de 22 membres comprenant :

La caisse est administrée par un conseil d administration de 22 membres comprenant : La CRPN, caisse de retraite complémentaire de la sécurité sociale, est réglementée par le code des transports et le code de l aviation civile. L affiliation à la CRPN est obligatoire pour tous les personnels

Plus en détail

LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003.

LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003. LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003. La loi n 2003-775 constitue une réforme importante pour la retraite des professeurs agrégés. Certains points restent imprécis

Plus en détail

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs et public» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Simulation

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE. Réforme des retraites. La validation des services des non titulaires

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE. Réforme des retraites. La validation des services des non titulaires MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Réforme des retraites La validation des services des non titulaires LA VALIDATION DES SERVICES DE NON TITULAIRES DGAFP 21 avril 2005 1 SOMMAIRE LES TEXTES 3 LES PERSONNELS

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE sozialversicherungen der Schweiz ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) Prestations Assurance-vieillesse et

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco le livret du salarié. n o 1. Le livret du salarié

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco le livret du salarié. n o 1. Le livret du salarié Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco le livret du salarié Guide salariés n o 1 avril 2014 Le livret du salarié Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 IRCEC - Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES SERVICES AUXILIAIRES POUR LA RETRAITE

DEMANDE DE VALIDATION DES SERVICES AUXILIAIRES POUR LA RETRAITE Volet 1 DEMANDE DE VALIDATION DES SERVICES AUXILIAIRES POUR LA RETRAITE Note d information Demande de validation 1. La demande de validation de services auxiliaires pour la retraite est facultative. Dès

Plus en détail

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD).

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD). CANADA Nomenclature AC Assurance chômage AE Assurance emploi (remplace l AC depuis le 1 er juillet 1996) RAPC Régime d'assistance publique du Canada RPC et RRQ Régime de pensions du Canada et Régime de

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

Retraite. Thème - Retraite. Départs à la retraite 5.1. Effectifs des retraités 5.2. Montant des pensions 5.3. Équilibre financier des pensions 5.

Retraite. Thème - Retraite. Départs à la retraite 5.1. Effectifs des retraités 5.2. Montant des pensions 5.3. Équilibre financier des pensions 5. Retraite Départs à la retraite.1 Effectifs des retraités.2 Montant des pensions.3 Équilibre financier des pensions.4 Faits et chiffres édition 2013-46 Départs à la retraite.1 Définitions et méthodes Les

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LA REFORME DES RETRAITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE

TOUT SAVOIR SUR LA REFORME DES RETRAITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE TOUT SAVOIR SUR LA REFORME DES RETRAITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE Réussissons une réforme juste SOMMAIRE I. CE QUI NE CHANGE PAS, CE QUI CHANGE 3 II. QUESTIONS/RÉPONSES 7 1 - J APPARTIENS À UN CORPS DE

Plus en détail

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise.

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Guide de la prévoyance professionnelle (2 e pilier): Assurance accidents obligatoire selon la LAA Complément à l assurance accidents

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Vos droits en matière de sécurité sociale. en France

Vos droits en matière de sécurité sociale. en France Vos droits en matière de sécurité sociale en France Ce guide présente des informations préparées et mises à jour en étroite collaboration avec les correspondants nationaux du MISSOC, le système d'information

Plus en détail

Demande de pension. à la suite du décès d un fonctionnaire de l État, d un magistrat ou d un militaire retraité

Demande de pension. à la suite du décès d un fonctionnaire de l État, d un magistrat ou d un militaire retraité Nous sommes là pour vous aider Demande de pension Articles L. 38 à L. 52 du code des pensions civiles et militaires de retraite et demande de réversion de la retraite additionnelle Article 76 de la loi

Plus en détail

Cette publication constitue un instantané

Cette publication constitue un instantané Un «instantané» Un «instantané» Cette publication constitue un instantané des programmes de la Sécurité Sociale, d allocation supplémentaire de revenu de sécurité (Supplemental Security Income, ou SSI)

Plus en détail

DROITS ET MES OBLIGATIONS?

DROITS ET MES OBLIGATIONS? JE PARS À LA RETRAITE QUELS SONT MES DROITS ET MES OBLIGATIONS? PRÉSENTATION DE L AVS 1er pilier du système de sécurité sociale suisse sse Obligatoire Couvre les besoins vitaux Principe de la solidarité

Plus en détail

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C Avant les démarches administratives - pour tout contrat, qu il soit du secteur privé ou du secteur

Plus en détail

Les paramètres appliqués pour le calcul de la retraite sont ceux en vigueur au 60 ème anniversaire de l assuré.

Les paramètres appliqués pour le calcul de la retraite sont ceux en vigueur au 60 ème anniversaire de l assuré. CIRCULAIRE COMMUNE 2008-7 -DRE Paris, le 20/10/2008 Objet : Évolution de la durée d'assurance à compter du 1 er janvier 2009 Madame, Monsieur le directeur, La loi n 2003-775 du 21 août 2003 a prévu, en

Plus en détail

Aperçu de la prévoyance professionnelle.

Aperçu de la prévoyance professionnelle. Aperçu de la prévoyance professionnelle. Tour d horizon de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Sous le signe de la modernisation. 20 ans après

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

A) Dispositions applicables à tous les salariés

A) Dispositions applicables à tous les salariés par François Boissarie et Jean Paul Garnier DROIT DU TRAVAIL LES RÉGIMES DE RETRAITE Le dispositif des retraites, souvent au premier plan du calendrier social, se caractérise en France par la diversité

Plus en détail

Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé

Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé Réunion du CNIS du 14 novembre 2014 Marianne CORNU PAUCHET, Direction de la sécurité sociale Sommaire Le compte personnel

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

JURIDIC URPS. D écès du médecin. I l aurait fallu... I l aurait dû me dire... Pourquoi tout devient si compliqué dans un moment si douloureux?

JURIDIC URPS. D écès du médecin. I l aurait fallu... I l aurait dû me dire... Pourquoi tout devient si compliqué dans un moment si douloureux? JURIDIC URPS Médecins Libéraux Retrouvez-nous sur : www.urps-med-bourgogne.org N 8 - Hors-série Edition 2011 D écès du médecin E t si demain? I l aurait fallu... I l aurait dû me dire... Pourquoi tout

Plus en détail

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste valable dès le er août 0 Caisse de pensions Poste Viktoriastrasse 7 Case postale 58 000 Berne 5 téléphone 058 8 56 66 courriel pkpost@pkpost.ch www.pkpost.ch

Plus en détail

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS 3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO «La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP, 8 février 204, GIE AGIRC-ARRCO Ref : 204-7 Le 8 février 204, Gérard Rivière, Directeur de la Caisse Nationale

Plus en détail

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC Denis Desanges A - Introduction I - La retraite du régime général Différentes

Plus en détail

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Indicateur n 4 : Évolution de la structure des recettes du régime général et des régimes d assurances sociales des administrations de sécurité sociale

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur ENTREPRISE Régime complémentaire de prévoyance et frais de santé Guide pratique de l employeur AGRI PRÉVOYANCE 81968 GUIDE EMPLOYEUR- PREVOYANCE SANTE.indd 1 04/11/13 10:15 02 AGRI PRÉVOYANCE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE

Plus en détail

L UNITÉ SPECIAL RETRAITES SNUI. Le nouveau Code des Pensions. L hebdomadaire du Syndicat National Unifié des Impôts. NUMERO 822 DU 16 mars 2004

L UNITÉ SPECIAL RETRAITES SNUI. Le nouveau Code des Pensions. L hebdomadaire du Syndicat National Unifié des Impôts. NUMERO 822 DU 16 mars 2004 NUMERO 822 DU 16 mars 2004 L UNITÉ SNUI L hebdomadaire du Syndicat National Unifié des Impôts SPECIAL RETRAITES Le nouveau Code des Pensions DE LA REVENDICATION 3 avril 2003 3 juin 2003 AU DIALOGUE! Les

Plus en détail

Les évolutions du simulateur de calcul de pension

Les évolutions du simulateur de calcul de pension Les évolutions du simulateur de calcul de pension Mise à jour : 18/02/2014 1. OBJET DU DOCUMENT Ce document présente les évolutions du simulateur de pensions CNRACL depuis la réforme des retraites 2010.

Plus en détail

FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS

FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER www.assemblee-afe.fr FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS Claudine SCHMID Zurich, septembre 2010 Rapporteur général de la Commission de l Union européenne Conseiller

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

Caisse nationale d assurance pension

Caisse nationale d assurance pension F Brochure Pension de survie F Brochure Pension de survie Siège : 1a boulevard Prince Henri Luxembourg-Ville Brochure d information Pension de survie au Luxembourg Adresse postale : tél : 22 41 41-1 fax

Plus en détail

Retraites. (mise à jour août 2005) - retraite - majoration pour enfants - pensions de réversion - départs avant 60 ans

Retraites. (mise à jour août 2005) - retraite - majoration pour enfants - pensions de réversion - départs avant 60 ans 237 Retraites (mise à jour août 2005) - retraite - majoration pour enfants - pensions de réversion - départs avant 60 ans paragraphes en noir, concernent tout le personnel en rouge, uniquement les salariés

Plus en détail

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France?

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Chapitre 2 Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Tous les systèmes de retraites appliqués actuellement dans le monde sont fondés sur quelques grands principes. Le système

Plus en détail

Retraite des fonctionnaires

Retraite des fonctionnaires Retraite des fonctionnaires Ce guide pratique est conçu pour répondre aux principales questions que se pose tout futur retraité d une des trois fonctions publiques de l État, territoriale et hospitalière.

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

GUIDE DES AVANTAGES POST RETRAITE [Régime d'assurance vie]

GUIDE DES AVANTAGES POST RETRAITE [Régime d'assurance vie] GUIDE DES AVANTAGES POST RETRAITE [Régime d'assurance vie] Le 1 er août 2013 Régime d'assurance vie de base... 3 Aperçu... 3 Coût des protections... 3 Exclusions... 3 Demandes de règlement... 3 Désignation

Plus en détail

Demande de calcul d une rente future

Demande de calcul d une rente future Demande de calcul d une rente future Demande Le calcul souhaité concerne une future rente de vieillesse (répondre à toutes les questions figurant sous le chiffre 7) rente d invalidité rente de survivant

Plus en détail

Garantir le minimum vital

Garantir le minimum vital 1 er pilier, AVS/AI Garantir le minimum vital Par le biais de l AVS/AI, la prévoyance étatique couvre les besoins vitaux de toute la population. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

Les atouts de la retraite Madelin :

Les atouts de la retraite Madelin : Les atouts de la retraite Madelin : Caractéristiques et calcul de la rente viagère Sylvain Grégoire & Michel Andréini Convention CGPC : 10 Octobre 2013 Les enjeux de la retraite en France Sommaire Un système

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

AXA Épargne Retraite Entreprise Guide itinéraire retraite

AXA Épargne Retraite Entreprise Guide itinéraire retraite AXA Épargne Retraite Entreprise Guide itinéraire retraite Décembre 2011 Édito L e départ à la retraite est une étape importante dans votre vie. Vous disposerez de plus de temps libre pour vous et vos

Plus en détail

Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine

Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine - 000.707/09 - édition janvier 2009 création et impression agme résumé des garanties Régime de prévoyance du personnel cadre de la pharmacie d officine association de prévoyance du groupe mornay europe

Plus en détail

Sécurité Sociale. Indépendant. SIEGE SOCIAL Rue Royale 153 1210 Bruxelles tél. +32 2 406 35 11 fax +32 2 406 35 66

Sécurité Sociale. Indépendant. SIEGE SOCIAL Rue Royale 153 1210 Bruxelles tél. +32 2 406 35 11 fax +32 2 406 35 66 Ensemble, c est sûr. SIEGE SOCIAL Rue Royale 153 1210 Bruxelles tél. +32 2 406 35 11 fax +32 2 406 35 66 siege ANvers Desguinlei 92 2018 Antwerpen tél. +32 3 244 66 88 fax +32 3 244 66 87 VIVIUM S.A. Membre

Plus en détail

Guide du futur retraité

Guide du futur retraité Guide du futur retraité 2013 Sommaire L âge de la retraite page 04 Le droit à pension page 09 Les avantages liés aux enfants et les bonifications page 10 Le calcul de la pension page 12 Les prélèvements

Plus en détail

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti...

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... FONCTIONNAIRES : FICHE 44 44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... Le principe de calcul de la pension de retraite repose sur trois éléments principaux : le nombre

Plus en détail

Brock. Rapport supérieur

Brock. Rapport supérieur Simplification du processus de demande d aide financière dans les établissementss : Étude de cas à l Université Brock Rapport préparé par Higher Education Strategy Associates et Canadian Education Project

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

JAPON. Nomenclature. nationale (prestations de maladie) Pension nationale Assurance pension des salariés. Assurance maladie gérée par des sociétés

JAPON. Nomenclature. nationale (prestations de maladie) Pension nationale Assurance pension des salariés. Assurance maladie gérée par des sociétés JAPON Nomenclature CHIHO-KOMUIN-KYOSAI CHIHO-KOMUIN-ONKYU CHIHO-KOMUIN-SAIGAI HOSYO CHIHO-KOKUMINN-KYOSAI- KYUGYO-KYUFU-TO IZOKU-NENKIN JIDEO-TEATE JIDO-FUYO-TEATE KOKKA-KOMUIN-KYOSAI KOKKA-KOMUIN-ONKYU

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2015 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

guide de la retraite CNRACL

guide de la retraite CNRACL supplément CoTe SUD n 6 guide de la retraite CNRACL Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales mai 2007 Sommaire Préambule... 4 Références règlementaires... 6 La pension 1 L âge

Plus en détail

Votre guide retraite et prévoyance

Votre guide retraite et prévoyance Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Votre guide retraite et prévoyance 2015 Cotisations Retraite de base Retraite complémentaire Prévoyance Votre compte en ligne SOMMAIRE

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Le gouvernement du Canada offre un

Le gouvernement du Canada offre un Guide de la sécurité sociale et des régimes de retraite au Canada Le gouvernement du Canada offre un système de revenu de retraite qui permet le versement de prestations mensuelles aux personnes suivantes

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EHPAD SAINT-FRANÇOIS Tél : 0262 90 87 69 Fax : 0262 90 87 52 E mail : : secdirection.mdr@asfa.re B. P. 840 97476 Saint-Denis Cedex DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION Etablissement d Hébergement pour Personnes

Plus en détail

La protection sociale complémentaire C.C.A.S

La protection sociale complémentaire C.C.A.S La protection sociale complémentaire C.C.A.S 1 SOMMAIRE 1. Analyse du questionnaire 2. Orientations dégagées suite au comité préalable du 30 mai 2.1 Risque Santé Point sur la labellisation 2.2 Risque Santé

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme?

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? par Alain Jacquot CNAF-Bureau des Prévisions Les CAF versent une trentaine de prestations (prestations familiales stricto sensu, aides au logement, et

Plus en détail

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE Préambule Conformément à la loi n 89-1009 du 31 décembre 1989 dite «loi Evin», il a été choisi d instituer un régime de prévoyance obligatoire et collectif au profit de l ensemble

Plus en détail