JUGE de PARCOURS. Veiller : 1. A la sécurité de toutes les équipes sur le parcours

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JUGE de PARCOURS. Veiller : 1. A la sécurité de toutes les équipes sur le parcours"

Transcription

1 JUGE de PARCOURS Mission Veiller : 1. A la sécurité de toutes les équipes sur le parcours 2. au bon déroulement de l épreuve Assurer l égalité des chances pour toutes les équipes 1. Course en ligne : - Sur un bateau suiveur, au contact de la course tout au long du parcours, Lieu d exercice - Pendant la remontée vers le départ 2. Course contre la montre Sur un bateau à poste fixe ou sur la berge Matériel à Disposition Drapeau rouge Drapeau blanc Cloche Mégaphone en état de marche Programme à jour et stylos Bateau suiveur en état de marche Vérifier avant la course le matériel à disposition Prise de contact avec le chauffeur Vérifier que le bassin est prêt au déroulement de la compétition (obstacles, herbes, ) et de la présence de bateaux de sécurité à poste fixe tout au long du parcours Faire respecter l arrêt de l entraînement 30 avant le premier départ Suppléer éventuellement un juge de parcours défaillant (canot moteur à l arrêt) Liste des Tâches Dans la zone de départ Se tenir debout dans le canot, 2 minutes précédant le départ pour le bateau suiveur Se tenir assis dans le bateau de réserve prêt à suppléer Le long du parcours 1. Dans la zone des 100 m Constater la validité du départ (drapeau blanc maintenu par le juge de départ) Lors d une demande d arrêt par une équipe quel qu en soit le motif : arrêter la course, s informer du motif (sanction éventuelle) Donner les instructions pour recourir 2. Au delà de la zone des 100 m Veiller à la sécurité (arrêt de la course si obstacle) S assurer du déroulement correct de l épreuve. Gêne entre les équipes! Sanction! Arrêt si nécessaire. Conditions météo : arrêt si nécessaire. Coaching flagrant : sanctions Veiller à se placer judicieusement sur le bassin Après l arrivée Valider la course drapeau blanc, ou non : drapeau rouge Recevoir les réclamations Vérification de l arrivée : décision Retour vers la zone de départ Remonter selon les règles du bassin, par palier, en surveillant les équipes Réf : FICHE JUGE PARCOURS.doc 1/7

2 DEPART Dès le signal "deux minutes" * se tenir prêt au départ (moteur en marche, au point mort, en retrait de la ligne de départ, sans gêner l alignement...). (se tenir debout dans le bateau suiveur signifie que l'on est prêt à suivre la course) * se tenir prêt au départ, en réserve, lorsque l'on doit arbitrer la course suivante. Positionné en retrait de l'arbitre désigné pour la course, et ce, pour suppléer ce dernier, en cas de défaillance mécanique de son bateau. Exemple : l'arbitre de la course numéro 4 doit être prêt à remplacer dans l'instant l'arbitre de la course numéro 3 dont le bateau, au moment de partir, tombe en panne de moteur. C'est une des raisons qui font que chaque arbitre doit connaître pour toutes les manches d'une course le nombre des équipes qualifiées. (rester assis dans le bateau suiveur, moteur en marche, et vigilant à la procédure de départ) Pendant l'appel des équipes par le starter * prévenir le starter que l'on est prêt à suivre la course en se tenant debout dans le bateau suiveur, en cas d'un empêchement ne permettant pas de prendre le départ: s'asseoir et prévenir l arbitre de réserve * l'arbitre en réserve reste assis dans son bateau. «Départ» Dés le signal de départ Dans la zone de départ (100 mètres) - zone comprise entre le départ et une ligne matérialisée par deux drapeaux blancs fixés sur des bouées à l'extérieur du champ de course, et également définie par des bouées de couleur (en général blanches dans cette zone) différente du reste du balisage * se porter au centre du bassin, le plus rapidement possible, sans gêner les équipes, * pendant cette manœuvre: vérifier que tous les bateaux ont pris le départ vérifier la direction des bateaux engagés, (les corriger éventuellement, si la zone de départ n'est pas équipée de mires d alignement) vérifier que le starter ne lève pas son drapeau rouge vérifier que le juge de départ ne lève pas son drapeau rouge * vérifier qu'aucun bateau n'est victime d'un incident matériel qui l'oblige à s'arrêter * s'assurer de la sécurité de toutes les équipes en course (*), NOTA Les situations notées (*) peuvent nécessiter un arrêt de course, voir la rubrique "arrêt de course". Réf : FICHE JUGE PARCOURS.doc 2/7

3 PARCOURS Les bateaux sont sortis de "la zone de départ" s'assurer de la sécurité de toutes les équipes en course (*), si la configuration de la course oblige l'arbitre à doubler une équipe, celui ci doit s'assurer que sa manœuvre ne gênera pas l'équipe ( vagues, remous, visibilité des autres concurrents,... ), et il doit surveiller cette équipe en se retournant fréquemment, car elle est hors de son champ visuel, l'équipe pouvant, à tous moments, être en difficulté, et ce surtout dans les courses de bateaux courts, ( casse de matériel, chavirage, accident musculaire ou respiratoire, hypoglycémie,...) s'assurer du déroulement correct de la compétition vérifier qu'une équipe ne gêne pas un autre concurrent - gêne involontaire (**), - gêne délibérée (**) - (***), «Parcours» en cas de gêne, et après avoir arrêté la course, analyser la situation suivant la procédure définie en annexe 4 vérifier que les conditions de bassin sont, en tous points, égales pour toutes les équipes (conditions de vent, de vagues,...) au même instant (*), vérifier qu'une équipe ne bénéficie pas d'informations extérieures (coaching), ou même intérieure à la course (données par un pilote de bateau à moteur complaisant pour une équipe) - (***), (faire la différence entre l'encouragement amical et l'information technique sur la conduite de la course ou l'application d'une méthode définie entre l'entraîneur et l'équipe en course, et dont le résultat peut donner à une équipe un avantage par rapport à une autre, ce dernier cas constituant le coaching), *être particulièrement vigilant sur la position, et les manœuvres, des équipes bordsà-bords sur des couloirs voisins et dans la situation: "dernier classé - premier nonclassé" - (**) - (***). Voir en annexe (suivant le mode de qualification retenu). NOTA Les situations notées (*) peuvent nécessiter un arrêt de course, voir la rubrique "arrêt de course". Les situations notées (**) sont celles ou une indication peut être donnée à une équipe, voir la rubrique: "informations à une équipe". Les situations notées (***) sont celles ou une sanction doit être appliquée envers l'équipe fautive, voir la rubrique: "sanctions". Réf : FICHE JUGE PARCOURS.doc 3/7

4 ARRIVEE Attendre que tous les bateaux en course aient franchi la ligne d'arrivée Décider si la course à été régulière ou non. * s'assurer qu aucune n équipe ne porte réclamation (attendre 20 à 30 secondes, voire une minute suivant l'intensité de la course (temps de récupération), après l'arrivée du dernier bateau) Rappel: toute réclamation doit être signalée à l'arbitre de parcours (ou aux juges d arrivée si l arbitre de parcours n a pu être joint) avant que l'équipe qui porte réclamation ne descende du bateau, puis ensuite être formulée par écrit et transmise, dans l'heure qui suit l'arrivée de la course, au président du jury qui analysera la réclamation, et après avoir entendu les parties, portera un jugement. * s'assurer qu aucune équipe n'est en difficulté (accident physique), et éventuellement se porter à son secours, ne pas laisser un rameur récupérer en se couchant sur son bateau. (malaise, syncope,...) 1) Tous les bateaux franchissent la ligne d'arrivée: * la course a été régulière, * aucun bateau ne porte réclamation, * lever le drapeau blanc * attendre que le juge à l'arrivée lève également son drapeau blanc en signe de confirmation du signal. «Arrivée» 2) Tous les bateaux ne franchissent pas la ligne d'arrivée (arrêt en course sur injonction de l'arbitre, abandon, disqualification au départ, d'une ou plusieurs équipes) * la course a été régulière, * aucun bateau ne porte réclamation, * lever le drapeau blanc * attendre que le juge à l'arrivée lève également son drapeau blanc en signe de confirmation du signal. * se rendre à proximité de la tour d'arrivée, et énoncer au juge d'arrivée l'identité, et les raisons, qui font qu'une, ou plusieurs, équipe(s) n'a (ont) pas franchi la ligne d'arrivée. 3) Une équipe porte réclamation (main levée après l arrivée). * se porter à hauteur de l'équipe, * écouter l'énoncé de la réclamation, * lever le drapeau rouge le drapeau rouge indique au responsable des juges à l'arrivée qu'il ne doit pas entériner le résultat. * se rendre à proximité de la tour d'arrivée, et transmettre au responsable des juges d'arrivée les éléments de la réclamation, 4) La course n'a a pas été régulière (une équipe a été gênée, disqualifiée pendant la course, a porté réclamation,...) * attendre que tous les bateaux en course aient franchi la ligne d'arrivée * lever le drapeau rouge * se rendre à proximité de la tour d'arrivée, et transmettre au responsable des juges d'arrivée les éléments qui ont rendu la course irrégulière. Définir les conséquences pour les équipes: disqualification de (des) l'équipe(s) fautive(s), faire recourir les équipes lésées, (voir l'analyse de course en annexe 2). Réf : FICHE JUGE PARCOURS.doc 4/7

5 ARRET DE COURSE Dans tous les cas, et dans l'ordre: - agiter la cloche de façon à avertir toutes les équipes (signal sonore) efficace devant le micro ouvert - agiter le drapeau rouge en balayant de gauche à droite, d'un geste large, au-dessus de la tête, (signal visuel) Dans la zone de départ : les 100 premiers mètres motivé par: un faux départ, une collision entre deux équipes, un accident matériel, un problème météorologique,... «ARRET DE COURSE» 1) faux départ * le juge de départ lève le drapeau rouge, * arrêter la course, * remettre les équipes sous les ordres du starter dans un délai le plus bref possible. 2) collision après avoir arrêté la course, mettre les équipages en sécurité, * sanctionner l'équipe fautive, au minimum un avertissement. Dans le cas ou l'équipe a déjà reçu un avertissement avant le départ ou en raison d'un faux départ, elle est disqualifiée. * remettre les équipes sous les ordres du starter ou différer un nouveau départ en renvoyant les équipes au parc à bateaux. 3) accident matériel, -- si un bateau est victime d un incident matériel dans la zone de départ, alors que tous les autres bateaux en sont sortis : * arrêter la course, mettre l'équipage en sécurité, * aller constater les causes et conséquences de l incident matériel * sanctionner l'équipe concernée d un avertissement au minimum, pouvant aller jusqu à la disqualification si l incident matériel incombe à l équipage par négligence des règles de sécurité et de vérification de l état du matériel. * permettre à l'équipe victime d'un incident matériel de réparer. Si la réparation ne peut s effectuer rapidement, après concertation avec le starter et le président du jury, faire reporter la course en fixant une nouvelle heure de départ. * remettre les équipes sous les ordres du starter, si la réparation peut être faite rapidement. -- si un bateau est victime d un incident matériel en dehors de la zone de départ, mettre l'équipage en sécurité, ne pas arrêter la course. 4) problème météorologique * arrêter la course, mettre les équipages en sécurité avec l aide des bateaux de sécurité du parcours. * expliquer aux équipes les raisons de l'arrêt, * renvoyer tous les équipages vers un endroit sécurisant, * après concertation avec le président du jury, fixer une nouvelle heure de départ. Hors de la zone de départ : motivé par: une collision entre deux équipes, un problème météorologique, collision voir ci-dessus Réf : FICHE JUGE PARCOURS.doc 5/7

6 INFORMATION A UNE EQUIPE Dans le déroulement d'une course il peut être nécessaire de donner à une équipe des informations pour : - éviter un accident - éviter une gêne vis à vis d'une autre équipe, - arrêter une équipe coupable d'une infraction au code des courses. D'UNE FACON GENERALE TOUTES LES INFORMATIONS A UNE EQUIPE SONT DONNEES AVEC LE DRAPEAU BLANC LEVE. Ces informations sont de quatre types : informations de direction, exceptionnelles dans un balisage de type ALBANO, fréquentes sur des bassins non balisés, et lors de courses mettant en course des équipes peu expérimentées, (minimes, cadets) information disciplinaire ordre d'arrêt sur mesure disciplinaire. ordre d'arrêt sur obstacle, «INFORMATIO N A UNE EQUIPE» 1) informations de direction * toute équipe est seule responsable de sa direction, * se porter dans le couloir de l'équipe à laquelle on veut s'adresser, en vérifiant que cette manœuvre ne risque pas de provoquer une gêne quelconque à une autre équipe (vagues, remous) * appeler l'équipe (exemple: "Société Nautique du Luberon", et non le numéro de ligne d'eau ou de couloir), "direction" ou "obstacle - direction", * abaisser le drapeau blanc, à l'horizontale, du coté vers lequel doit se diriger l'équipe, * maintenir le drapeau dans cette position tant que la manœuvre n'est pas satisfaisante. Recommencer le commandement si besoin est. 2) information disciplinaire Cette information est consécutive à une faute commise par une équipe. * se porter dans le couloir de l'équipe à laquelle on veut s'adresser, en vérifiant que cette manœuvre ne risque pas de provoquer une gêne quelconque à une autre équipe (vagues, remous) * appeler l'équipage (exemple: "Société Nautique du Luberon", et non le numéro de ligne d'eau ou de couloir) "avertissement" 3) ordre d'arrêt sur mesure disciplinaire sont également pris en compte les avertissements donnés par la commission de contrôle ou le starter avant la manche en cours. * un tel ordre d'arrêt ne peut être donné qu'à la suite de deux avertissements. * un tel ordre d'arrêt peut être consécutif à un arrêt de course sur collision. Si l équipage a provoqué cette collision après des rappels suivant les rubriques informations de direction et informations disciplinaires. * se porter dans le couloir de l'équipe à laquelle on veut s'adresser, en vérifiant que cette manœuvre ne risque pas de provoquer une gêne quelconque à une autre équipe (vagues, remous) * appeler l'équipe (exemple: "Société Nautique du Luberon", et non le numéro de ligne d'eau ou de couloir) "disqualification - stop" 4) ordre d'arrêt sur obstacle Cet ordre d'arrêt devrait, en principe, être précédé d'une information de direction (voir ci dessus) avertissant l'équipe concernée dans les termes: "obstacle - direction" * appeler l'équipe (exemple: "Société Nautique du Luberon", et non le numéro de ligne d'eau ou de couloir) "obstacle - stop" Réf : FICHE JUGE PARCOURS.doc 6/7

7 REMONTEE AU DEPART Après une course, la remontée vers la ligne de départ est, généralement effectuée "en tiroir". Pendant cette manœuvre : * être prêt, à tout moment, à secourir un équipage en difficulté, en attendant l'intervention des équipes affectées à la mission de sécurité sur l'eau, * être prêt, à tout moment, à suppléer l'arbitre de la course que l'on croise, et qui aurait dû s'arrêter pour secourir un équipage en difficulté, ou dont le moteur de son bateau serait tombé en panne, (c est une des raisons pour laquelle chaque arbitre doit connaître, pour toutes les manches d'une course, le nombre des équipes qualifiées) Dans ce cas ne pas lever le drapeau blanc à l'arrivée de la course pour entériner le résultat avant d'avoir entendu le juge de parcours normalement désigné pour cette course. * surveiller en permanence l'état du champ de course et enlever, ou faire procéder à l'enlèvement, de tout objet flottant risquant d'endommager un bateau ou créer une situation défavorable pour une équipe (bouteille, branchage, tronc d'arbre, épave flottante, cygnes) «REMONTEE AU DEPART» Technique * après avoir rendu compte, au juge d'arrivée, du déroulement de la course (drapeau blanc, ou drapeau rouge) remonter vers le départ, avec suivant le nombre d'arbitres disponibles sur le parcours, arrêt aux 1500 mètres, 1000 mètres, 500 mètres, * une des solutions consiste à remonter au centre du bassin, avec une vitesse adaptée et sans créer une importante vague d'étrave * à l'approche de la position "tiroir" ou de la course suivante, casser la vitesse du bateau en restant dans l'axe du bassin, de façon à ce que la vague d'étrave s'évanouisse dans l'axe du champ de course ( condition d'une vague résiduelle égale pour toutes les équipes en course ), * lorsque la vague d'étrave est évanouie, sortir moteur au ralenti du champ de course, perpendiculairement à l axe du bassin sans provoquer de vague lors de virages. * laisser passer la course, et revenir au centre du centre du bassin toujours au ralenti pour remonter à la position suivante, perpendiculairement à l axe du bassin sans provoquer de vague lors de virages. * remonter en bordure du champ de course, à moins de faire la manœuvre à petite vitesse, ne permet pas de gérer la vague d'étrave de la même manière et peut, dans certains cas gêner les équipages qui se rendent au départ et ceux qui sont en course. Réf : FICHE JUGE PARCOURS.doc 7/7

AVIRON D'OR OPTION COMPETITION

AVIRON D'OR OPTION COMPETITION Questionnaire "Droits et devoirs du rameur" N 1 1. En J15, je suis obligé d'avoir obtenu l'aviron d'or option compétition si je veux VRAI FAUX participer aux championnats de zone. 2. La distance maximale

Plus en détail

Les règles du jeu du Badminton

Les règles du jeu du Badminton Les règles du jeu du Badminton L'essentiel TABLE DES MATIERES Définitions... 1 Le terrain et son équipement... 2 Le test de la vitesse du volant... 2 La raquette... 3 Le tirage au sort... 3 Le score...

Plus en détail

FEDERATION FRANÇAISE DE SAUVETAGE ET DE SECOURISME DOCUMENT COMMISSION SPORTIVE

FEDERATION FRANÇAISE DE SAUVETAGE ET DE SECOURISME DOCUMENT COMMISSION SPORTIVE QUESTIONS QUESTIONS POUR L EPREUVE THEORIQUE «OFFICIEL B» REPONSE Paragraphe du règlement concerné (règlement applicable au 01.01.2010) Quelles sont les dimensions maximales admises pour les palmes 65

Plus en détail

DE LA FEDERATION VOILE-AVIRON

DE LA FEDERATION VOILE-AVIRON REGLEMENT DE COURSE DE LA FEDERATION VOILE-AVIRON Décembre 2006 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1 REGLES DE COURSES VOILE-AVIRON 4 CHAPITRE I DISPOSITIONS COMMUNES 4 Article 1. Obligation 4 Article 2. Signaux à terre

Plus en détail

- Départ au lièvre - Principe et mise en œuvre

- Départ au lièvre - Principe et mise en œuvre - Départ au lièvre - Principe et mise en œuvre Le départ au lièvre permet d assurer le départ d une flotte, quel que soit le nombre de bateaux engagés. C est une préconisation de la 505 Class internationale

Plus en détail

3 MODIFICATIONS AUX INSTRUCTIONS DE COURSE Toute modification aux instructions de course sera annoncée lors du briefing skipper du jour

3 MODIFICATIONS AUX INSTRUCTIONS DE COURSE Toute modification aux instructions de course sera annoncée lors du briefing skipper du jour Page 1 sur 6 1 REGLES 1.1 L épreuve est régie par : Les règles telles que définies dans Les Règles de Course à la Voile 2013/2016 (RCV). 1.2 L avis de Course 1.3 Les présentes instructions de course. 1.4

Plus en détail

Règlement du Championnat Régional De l Orléanais

Règlement du Championnat Régional De l Orléanais Règlement du Championnat Régional De l Orléanais NOTA : Ce règlement n a pas pour but de se substituer au règlement National de BikeTrial. Ce document est un complément d information. Il à pour but d essayer

Plus en détail

JUGE DE NAGE, CONTRÔLEUR DE VIRAGES ET CHEF CHRONOMÉTREUR DE COULOIR EXAMEN

JUGE DE NAGE, CONTRÔLEUR DE VIRAGES ET CHEF CHRONOMÉTREUR DE COULOIR EXAMEN JUGE DE NAGE, CONTRÔLEUR DE VIRAGES ET CHEF CHRONOMÉTREUR DE COULOIR EXAMEN Veuillez encercler la ou les bonnes réponses ou inscrivez la ou les bonnes réponses. Une question peut avoir plusieurs bonnes

Plus en détail

Speed-ball RÈGLES DU JEU

Speed-ball RÈGLES DU JEU Speed-ball RÈGLES DU JEU VERSION 2 - JUIN 2015 Sommaire Le jeu individuel... 3 ou supersolo Le supersolo relais... 6 Le jeu en simple... 7 Le jeu en double...11 Le coaching...13 Les accidents...14 Les

Plus en détail

Règlement de la Coupe de France de Trial 2010

Règlement de la Coupe de France de Trial 2010 Règlement de la Coupe de France de Trial 2010 La F.F.M. met en compétition la Coupe De France De Trial dans les catégories EXPERT, SENIOR 1, Espoir, Cadet, Minime et Féminine. Le titre de Vainqueur de

Plus en détail

2 - LES LOIS DU TENNIS DE TABLE

2 - LES LOIS DU TENNIS DE TABLE 2 - LES LOIS DU TENNIS DE TABLE 2.1 LA TABLE 2.1.1 La face supérieure de la table, appelée surface de jeu, est rectangulaire, mesure 2,74m de long et 1,525m de large et se trouve dans un plan horizontal

Plus en détail

Initiation aux règles de courses. Basé sur les règles de course à la voile 2013/2016

Initiation aux règles de courses. Basé sur les règles de course à la voile 2013/2016 Initiation aux règles de courses Basé sur les règles de course à la voile 2013/2016!1 L'inscription à une régate Pièces exigées : Acte de francisation. Attestation d'assurance. Certificat HN / IRC / Monotype.

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L'AUTOMOBILE

FEDERATION INTERNATIONALE DE L'AUTOMOBILE FEDERATION INTERNATIONALE DE L'AUTOMOBILE COMMISSION DE LA SECURITE COMMISSION DES CIRCUITS SEMINAIRE DES DIRECTEURS D'EPREUVE DES SERIES INTERNATIONALES 16 FEVRIER 2009 BRIEFING DES PILOTES Un guide pour

Plus en détail

«Yacht Club des Sablettes»

«Yacht Club des Sablettes» 1 Annexes aux Instructions de Course type FFV Habitables 2013 2016 «Yacht Club des Sablettes» «8 éme Banana s Cup» 09 et 10 mars 2013 INSCRIPTIONS Les responsables des voiliers portant une publicité individuelle

Plus en détail

EXERCICES DE SAUT. SAUT EN LONGUEUR (Aller seulement) RELATION DE L'EXERCICE :

EXERCICES DE SAUT. SAUT EN LONGUEUR (Aller seulement) RELATION DE L'EXERCICE : EXERCICES DE SAUT SAUT EN LONGUEUR (Aller seulement) RELATION DE L'EXERCICE : Pour la mise en place, voir les prescriptions générales réglementaires. Le Chien sautera un cadre de 3 m de long et de 2 m

Plus en détail

REGLES PARTICULIERES CHAMPIONNAT DE FRANCE DE SUPERCROSS SX TOUR OUTDOOR

REGLES PARTICULIERES CHAMPIONNAT DE FRANCE DE SUPERCROSS SX TOUR OUTDOOR 1 REGLES PARTICULIERES CHAMPIONNAT DE FRANCE DE SUPERCROSS SX TOUR OUTDOOR ARTICLE 1 - DEFINITION La Fédération Française de Motocyclisme met en compétition pour 2016 le Championnat de France de Supercross

Plus en détail

PADEL LES REGLES DU JEU

PADEL LES REGLES DU JEU PADEL LES REGLES DU JEU I - Le Terrain L aire de jeu est un rectangle de 10 mètres de large et de 20 mètres de long, avec deux zones de service. Le rectangle est divisé en son milieu par un filet, et il

Plus en détail

Instruction de Course. Grand Prix Romandie.com Act I

Instruction de Course. Grand Prix Romandie.com Act I Instruction de Course Grand Prix Romandie.com Act I 5, 6 et 7 septembre 2008 Organisé par le Club Nautique de Versoix, SUISSE 1 Règles 1.1 La régate est régie par : - La régate sera régie par les règles

Plus en détail

Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos)

Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos) Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos) Septembre 2004 Entraînement des jeunes gardiens de but au hockey L un des plus grands défis qu affronte l entraîneur

Plus en détail

REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES

REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES V REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES Les règles et les directives pour la réalisation et le jugement des exercices sont formées de A) Une partie générale qui

Plus en détail

AIDE A LA FORMATION DE JEUNES OFFICIELS

AIDE A LA FORMATION DE JEUNES OFFICIELS 1 NATATION U.N.S.S. YVELINES AIDE A LA FORMATION DE JEUNES OFFICIELS Niveau départemental Niveau régional Pour le Niveau 2 Juge d arrivée + chronométreur + secrétariat + navette Etre niveau 1 + juge de

Plus en détail

Cercle de la Voile de Grandson. Swiss Open 5O5 2014. Grandson, 3-5 octobre 2014 INSTRUCTIONS DE COURSE

Cercle de la Voile de Grandson. Swiss Open 5O5 2014. Grandson, 3-5 octobre 2014 INSTRUCTIONS DE COURSE Cercle de la Voile de Grandson Swiss Open 5O5 2014 Grandson, 3-5 octobre 2014 INSTRUCTIONS DE COURSE 1. REGLES 1. La régate est régie par les «Règles» telles que définies dans les Règles Internationales

Plus en détail

REGLEMENTATION GENERALE AUTO-CROSS ET SPRINT CAR

REGLEMENTATION GENERALE AUTO-CROSS ET SPRINT CAR REGLEMENTATION GENERALE AUTO-CROSS ET SPRINT CAR Toutes les épreuves Auto-Cross et Sprint Car hors Championnats et Coupes de France comptent pour le TROPHEE NATIONAL AUTO-CROSS ET SPRINT CAR ARTICLE 1.

Plus en détail

Les 65 questions à connaitre par l arbitre A1 (*)

Les 65 questions à connaitre par l arbitre A1 (*) Les 65 questions à connaitre par l arbitre A1 (*) 1) Avant la partie 1. Quelles sont les responsabilités de l arbitre avant son match? - S assurer de son affectation : court, heure, partie. - Informer

Plus en détail

DIRECTIVES DE JUGEMENT

DIRECTIVES DE JUGEMENT EXERCICE N 1 Sociabilité : coef 2-20 pts Le conducteur se présente au juge, le chien en laisse en position de base. Après présentation d'usage, le juge devra s'assurer de la sociabilité du chien, en le

Plus en détail

REGLEMENT SPORTIF Équipe : voir sanctions Commissaire de course Ramasseurs voir sanctions Zone d'intervention voir sanctions

REGLEMENT SPORTIF Équipe : voir sanctions Commissaire de course Ramasseurs voir sanctions Zone d'intervention voir sanctions REGLEMENT SPORTIF Le présent règlement est écrit pour éviter les litiges entre les concurrents et les équipes. Il n'a pas vocation à être utilisé sauf si le comportement d'un concurrent le nécessite. Équipe

Plus en détail

YACHT CLUB CLASSIQUE INSTRUCTIONS DE COURSE

YACHT CLUB CLASSIQUE INSTRUCTIONS DE COURSE FEDERATION FRANCAISE DE VOILE LIGUE POITOU CHARENTES DE VOILE Prescription FFVoile : Pour les compétitions de grade 4 et 5, l'utilisation des avis de course et des instructions de course type intégrant

Plus en détail

Mode d emploi. Portail coulissant: Delta / Orion. Motorisation: Type ZT /IT 06

Mode d emploi. Portail coulissant: Delta / Orion. Motorisation: Type ZT /IT 06 Mode d emploi Portail coulissant: Delta / Orion Motorisation: Type ZT /IT 06 MODE D EMPLOI 1 1. GÉNÉRALITÉS 3 1.1 Fabricant/ fournisseur 3 1.2 Utilisation du mode d emploi 3 1.3 Définitions: Utilisateur

Plus en détail

Règlement de différent

Règlement de différent Règlement de différent Section de la politique : Conseil d administration Sous-section de la politique : Gestion des affaires et du risque Titre de la politique : Règlement de différent Déclaration de

Plus en détail

EPREUVE DU KIDS. Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle

EPREUVE DU KIDS. Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle EPREUVE DU KIDS Kids Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle Qualité de vitesse prolongée Maitrise de la manipulation d un témoin Descriptif : - Deux couloirs par équipe

Plus en détail

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention Direction des Risques Professionnels Service Prévention Fiches Guides Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice Titre du document INTERVENTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES

Plus en détail

Une approche novatrice du : Saut en hauteur

Une approche novatrice du : Saut en hauteur Une approche novatrice du : Saut en hauteur 1)- L impulsion : Des sensations, des intentions, des «images» : «par-dessus», «renvoi-tendu», «en percussion», «monter sur l appui», «résistance» à l écrasement,

Plus en détail

COMITÉ RÉGIONAL DE SKI MONT-BLANC

COMITÉ RÉGIONAL DE SKI MONT-BLANC COMITÉ RÉGIONAL DE SKI MONT-BLANC 2 bis, rue Paul Guiton 74000 ANNECY (04.50.23.30.88 Fax : 04.50.27.72.33) Mail : crskimontblanc@wanadoo.fr www.ski74.fr LE BUREAU TECHNIQUE REGIONAL ( BTR) MEMENTO DU

Plus en détail

Règlement Short Course applicable saison 2015/2016

Règlement Short Course applicable saison 2015/2016 4.7 SC: 100 M OBSTACLES (Short Course) 25m m 12.5m m 4.7.1 SC : Description de l épreuve en 100 m Après un signal sonore, le compétiteur plonge dans l eau et parcourt 100 m en nage libre, franchissant

Plus en détail

VADE-MECUM DU JUGE D OBSTACLE

VADE-MECUM DU JUGE D OBSTACLE VADE-MECUM DU JUGE D OBSTACLE Le but du présent vade-mecum n est pas d établir un règlement ou des annexes au règlement concernant les concours d attelage, mais bien d expliquer aux juges d obstacles et

Plus en détail

Dysfonctionnements des systèmes de sécurité équipant les engins moteurs des trains

Dysfonctionnements des systèmes de sécurité équipant les engins moteurs des trains Référentiels EPSF Recommandation Dysfonctionnements des systèmes de sécurité équipant les engins moteurs des trains Sécurité des circulations RC A-B 7a n 7 Applicable sur : RFN Version n 1 du 30 octobre

Plus en détail

CONTRAT TYPE ENTENTE RELATIVE AU REGROUPEMENT D'EMPLOYEURS AUX FINS DE L'ASSUJETTISSEMENT À DES TAUX PERSONNALISÉS ET AU CALCUL DE CES TAUX

CONTRAT TYPE ENTENTE RELATIVE AU REGROUPEMENT D'EMPLOYEURS AUX FINS DE L'ASSUJETTISSEMENT À DES TAUX PERSONNALISÉS ET AU CALCUL DE CES TAUX CONTRAT TYPE ENTENTE RELATIVE AU REGROUPEMENT D'EMPLOYEURS AUX FINS DE L'ASSUJETTISSEMENT À DES TAUX PERSONNALISÉS ET AU CALCUL DE CES TAUX ENTRE : LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL,

Plus en détail

Courir vite avec et sans obstacles, en relais

Courir vite avec et sans obstacles, en relais Courir vite avec et sans obstacles, en relais au cycle 2 Equipe EPS Corrèze Janvier 2009 1 Activités Athlétiques Cycle 2 Compétence spécifique : Réaliser une performance COURIR VITE Savoirs à acquérir

Plus en détail

Loi 6 Arbitres assistants

Loi 6 Arbitres assistants Loi 6 Arbitres assistants Sujets 2 Devoirs et responsabilités Placement et travail d équipe Gestes Technique de course Signal «Beep» Technique de drapeau Devoirs et responsabilités 3 Deux arbitres assistants

Plus en détail

Classe «420» - Règlement sportif 2015 / 2016

Classe «420» - Règlement sportif 2015 / 2016 Classe «420» - Règlement sportif 2015 / 2016 OBJET : Le règlement sportif a pour objet de préciser l organisation des épreuves nationales, des sélections aux épreuves internationales, et de définir les

Plus en détail

REGLEMENT SCOOTERPOWER Drag Challenge 2015.

REGLEMENT SCOOTERPOWER Drag Challenge 2015. REGLEMENT SCOOTERPOWER Drag Challenge 2015. Article 1. DEFINITIONS. 1.1 Discipline. La discipline «RUN» relève du sport spectacle. C est une manifestation destinée à permettre au plus grand nombre et notamment

Plus en détail

OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL

OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL Thème : N Séance : VIT-001 SPECIFIQUE Coordination Vitesse Vitesse puissance Relais : Eviter des obstacles avec duel entre équipe. TEMPS : 25 min 15 m Deux équipes qui s opposent en duel à la course Passer

Plus en détail

Juge en Chef au Chronométrage Électronique

Juge en Chef au Chronométrage Électronique Guide de stage Juge en Chef au Chronométrage Électronique Avril 2011 Fédération de natation du Québec TABLE DES MATIÈRES Page 1. MATÉRIEL UTILE POUR DONNER CE STAGE... 1 2. INTRODUCTION... 1 3. FONCTION...2

Plus en détail

1- Engagements. 2 - Classements

1- Engagements. 2 - Classements 1- Engagements Art. 1.1 - droits d'engagement Les droits d'engagement sont fixés par le Comité d'organisation. Les engagements accompagnés de la somme correspondante devront impérativement parvenir aux

Plus en détail

LIGUE DE WATER-POLO RÈGLEMENTS

LIGUE DE WATER-POLO RÈGLEMENTS Service du sport et de l'activité physique LIGUE DE WATER-POLO RÈGLEMENTS 1. Éligibilité Esprit du règlement - faire respecter les procédures et les gens qui attendent sur les listes d'attente. 1.1 Il

Plus en détail

REGLEMENT CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX PAR ÉQUIPES MASCULINS SAISON 2015-2016. 1. Composition des équipes.

REGLEMENT CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX PAR ÉQUIPES MASCULINS SAISON 2015-2016. 1. Composition des équipes. REGLEMENT CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX PAR ÉQUIPES MASCULINS SAISON 2015-2016 1. Composition des équipes. 1.1 Les équipes sont constituées de 4 joueurs. Le placement des joueurs est libre dans la composition

Plus en détail

ARTEC La Ferté-Bernard 2013. Challenge des écoles primaires. «Happy Birthday»

ARTEC La Ferté-Bernard 2013. Challenge des écoles primaires. «Happy Birthday» ARTEC La Ferté-Bernard 2013 Challenge des écoles primaires «Happy Birthday» Cette année, les robots vont célébrer l anniversaire du festival ARTEC en collectant un maximum de cadeaux et de bonbons. Ils

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Transports Scolaires Informations, Termes & Conditions

Transports Scolaires Informations, Termes & Conditions Transports Scolaires Informations, Termes & Conditions Ce document, rédigé par les services de bus du LFSF, rassemble l ensemble des informations nécessaires au bon déroulement du service du transport

Plus en détail

Thème : N Séance : OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL VIT-001

Thème : N Séance : OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL VIT-001 Thème : N Séance : VIT-001 Coordination Vitesse Vitesse puissance Relais : Eviter des obstacles avec duel entre équipe. TEMPS : 25 min 15 m Deux équipes qui s opposent en duel à la course Passer dans les

Plus en détail

REGLES DE COURSE A LA VOILE SIMPLIFIEES

REGLES DE COURSE A LA VOILE SIMPLIFIEES REGLES DE COURSE A LA VOILE SIMPLIFIEES Voici les 10 règles de base à appliquer en course. Les illustrations représentent un cas de figure parmi d'autres et les situations multiples que vous rencontrerez

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation»

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» SOL La situation de référence de cet agrès correspond à la situation d évaluation «évolution» niveau 2 Cycle 2 Situations d apprentissage Il ne s agit bien sûr que de

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS A Centre hospitalier de la Risle (Département de l Eure) 027 047 999 Centre des finances publiques de Pont-Audemer Exercices 2005 à 2007 Jugement n 2012-0011 Audience publique du 22 juin 2012 Lecture publique

Plus en détail

RÈGLES DE CONDUITE ET MESURES DISCIPLINAIRES (Région de Québec et les écoles régionales de Riverside)

RÈGLES DE CONDUITE ET MESURES DISCIPLINAIRES (Région de Québec et les écoles régionales de Riverside) Élèves RÈGLES DE CONDUITE ET MESURES DISCIPLINAIRES (Région de Québec et les écoles régionales de Riverside) 1. Les élèves doivent se rassembler aux arrêts d autobus assignés au moins cinq minutes avant

Plus en détail

Le règlement Naviga 2013/2014 s appliquent pour les toutes les classes MONO, HYDRO et ECO, ainsi que pour toutes les classes Mini.

Le règlement Naviga 2013/2014 s appliquent pour les toutes les classes MONO, HYDRO et ECO, ainsi que pour toutes les classes Mini. Organisation des Trophées de France 1. Règlement Le règlement Naviga 2013/2014 s appliquent pour les toutes les classes MONO, HYDRO et ECO, ainsi que pour toutes les classes Mini. 2. Règles générales Les

Plus en détail

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Objet et champ d application Article 1 Le présent règlement rappelle et précise certaines règles applicables en matière d'hygiène et de sécurité

Plus en détail

Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France

Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France Offices de Tourisme de France a délégation du Ministère pour l attribution de la marque

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014 DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Mise à jour janvier 2014 Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr

Plus en détail

LE MINI-TENNIS AU CYCLE 2

LE MINI-TENNIS AU CYCLE 2 INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER - COMITE DEPARTEMENTAL DE TENNIS LE MINI-TENNIS AU CYCLE 2 S opposer individuellement Rencontrer un adversaire au cours des jeux de raquettes à l école Compétence 3 -

Plus en détail

Championnats de France Eau Libre

Championnats de France Eau Libre Championnats de France Eau Libre GRAVELINES 04-07 juin 2015 14, rue Scandicci 93508 PANTIN Cedex PROGRAMME Jeudi 04 juin Course contre la montre 5KmMessieurs/Dames 15H30 Vendredi 05 juin 10Km élite Messieurs

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CE1 Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et E.PUMO, éducatrice sportive 1 / 22 ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Objectifs généraux : Le but est

Plus en détail

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire.

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire. 1. INTRODUCTION Cette fiche ne donne qu'un aperçu de la mise en place d'une bonne signalisation temporaire de chantiers. Cela ne peut en aucun cas remplacer une véritable formation qui est indispensable

Plus en détail

COURSES. Les pointes de fixation des blocs de départ ne doivent permettre aucun mouvement au moment du départ proprement dit

COURSES. Les pointes de fixation des blocs de départ ne doivent permettre aucun mouvement au moment du départ proprement dit BLOCS DE DÉPART (161.1) COURSES Les blocs de départ sont obligatoires pour toutes les courses jusqu à 400m inclusivement p o u r les départs (premier parcours) des relais 4x200m et 4x400m. Ils ne doivent

Plus en détail

Lycée professionnel Louis Garnier 20, rue des Cantons 25404 Audincourt

Lycée professionnel Louis Garnier 20, rue des Cantons 25404 Audincourt Lycée professionnel Louis Garnier 20, rue des Cantons 25404 Audincourt Charte Qualité des Périodes de Formation en Entreprise Avant la formation Demander tout renseignement concernant l'entreprise. Se

Plus en détail

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Page 1/15 Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Application du décret n 2007-1605 du 13 novembre 2007 Page 2/15 Table des Matières

Plus en détail

Collision n 1 : le croisement de droite

Collision n 1 : le croisement de droite 1 SECURITE des CYCLISTES : (SUR) VIVRE AVEC ET MALGRE LES AUTRES VEHICULES Au-delà des simples consignes habituelles, respecter le code de la route et porter un casque. Le texte qui suit montre de façon

Plus en détail

Détecteur de voiture sur piles Modèle 30078

Détecteur de voiture sur piles Modèle 30078 Détecteur de voiture sur piles Modèle 30078 Manuel Utilisation Contenu : Adaptateur de courant Antenne à monter sur le récepteur Détecteur de véhicule à monter sur les bords d une allée Piquet/tube/ capsule

Plus en détail

Activités d apprentissage

Activités d apprentissage &2856('(+$,(6²1,9($8 Activités d apprentissage COURSE AVEC DES OBSTACLES BAS Dressez quatre ou cinq séries de petits cônes alignés à environ deux à trois mètres de distance. Les élèves doivent franchir

Plus en détail

RÈGLEMENT VTT CHAMPIONNATS DE FRANCE CROSS-COUNTRY ELIMINATOR XCE

RÈGLEMENT VTT CHAMPIONNATS DE FRANCE CROSS-COUNTRY ELIMINATOR XCE RÈGLEMENT VTT CHAMPIONNATS DE FRANCE CROSS-COUNTRY ELIMINATOR XCE SAISON 2015 SOMMAIRE 1. DEFINITION... 3 2. PARTICIPATION... 3 3. CATEGORIES D AGE... 3 4. CIRCUIT... 3 5. ENGAGEMENTS... 4 6. ATTRIBUTION

Plus en détail

Alliance Arlon Vade-mecum du délégué et de l officiel de table

Alliance Arlon Vade-mecum du délégué et de l officiel de table Vademecum du délégué et de l officiel de table 1. Introduction L AWBB (Association WallonieBruxelles de Basketball), est la fédération qui dirige les clubs. La compétition officielle, toutes catégories

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING Ce document ne traite que des circuits standards outdoor La conception du circuit est l élément clé qui fera que votre course est une réussite ou non.

Plus en détail

REGLEMENT DE LA COURSE

REGLEMENT DE LA COURSE 1 5 ème Edition du DUATHLON DE SALON Dimanche 1 er Avril 2012 REGLEMENT DE LA COURSE Le règlement de la course se réfère à la réglementation générale émise par la Fédération Française de Triathlon (FFTRI).

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

Les obligations et les pouvoirs du maître-d œuvre en matière de santé et sécurité du travail

Les obligations et les pouvoirs du maître-d œuvre en matière de santé et sécurité du travail Les obligations et les pouvoirs du maître-d œuvre en matière de santé et sécurité du travail Conférence présentée par Me Alain Marcotte Commission de la santé et de la sécurité du travail Colloque AGPI

Plus en détail

Haunted Gardens : Courez ou mourez Cahier des charges

Haunted Gardens : Courez ou mourez Cahier des charges Haunted Gardens : Courez ou mourez Cahier des charges But du document Ce document a pour but de définir les principes généraux du jeu, et ce qui est attendu, pour permettre son développement par la suite.

Plus en détail

COMITE DE FORMATION DES DIRIGEANTS ET DES OFFICIELS

COMITE DE FORMATION DES DIRIGEANTS ET DES OFFICIELS 120 COMITE DE FORMATION DES DIRIGEANTS ET DES OFFICIELS COMMISSAIRE DE PISTE DOSSIER CANDIDAT Madame, Mademoiselle, Monsieur Vous avez souhaité vous investir dans le Sport Motocycliste à travers une formation

Plus en détail

Ditel NAVigation automatique

Ditel NAVigation automatique NAVIGATION Ditel NAVigation automatique 2 Téléchargement 3 Installation 6 Utilisation 14 Caratères spéciaux 15 Configuration Internet Explorer À Présentation : Ditel Nav est un logiciel de navigation automatique

Plus en détail

AUTOCROSS RALLYCROSS FRANCE ONLINE RACING

AUTOCROSS RALLYCROSS FRANCE ONLINE RACING AUTOCROSS RALLYCROSS FRANCE ONLINE RACING Règlement de bonne conduite Version 1.0 Table des matières 1 Règles de bonne conduite... 4 1.1 Respect des autres pilotes... 4 1.1.1 L attaquant... 4 1.1.2 Le

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE TRANSPORTS, MER ET PÊCHE Arrêté du 10 avril 2013 relatif à la conduite en mer des véhicules

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à

Plus en détail

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 SONT ADMIS : A - PISTE: Les véhicules : - Poursuite sur terre promotion - Poursuite sur terre T1 - Poursuite sur terre T2

Plus en détail

REGLEMENT COMMISSION DEPARTEMENTALE D ARBITRAGE 2014-2015

REGLEMENT COMMISSION DEPARTEMENTALE D ARBITRAGE 2014-2015 REGLEMENT COMMISSION DEPARTEMENTALE D ARBITRAGE 2014-2015 ARTICLE 1 : La Commission Départementale d Arbitrage assure les fonctions définies par le règlement intérieur du Comité Départemental des Pyrénées-Atlantiques.

Plus en détail

LOIS DU JEU FUTSAL JEUNES U19 - U18 - U18F - U16 - U15 - U15F U14 - U13 - U13F - U11 - Poussines

LOIS DU JEU FUTSAL JEUNES U19 - U18 - U18F - U16 - U15 - U15F U14 - U13 - U13F - U11 - Poussines LOIS DU JEU FUTSAL JEUNES U19 - U18 - U18F - U16 - U15 - U15F U14 - U13 - U13F - U11 - Poussines Terrain Terrain de handball Surface de réparation Zone des 6m Loi I TERRAIN DE JEU Point de réparation A

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Atterrissage sur une piste désaffectée (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale. Aéronef Avion Cessna 510 Citation

Plus en détail

MODIFICATIONS AUX ÉTUDE DE CAS DU FOOTBALL AVEC CONTACTS 2014 POUR DIFFUSION ET APPLICATION IMMÉDIATE

MODIFICATIONS AUX ÉTUDE DE CAS DU FOOTBALL AVEC CONTACTS 2014 POUR DIFFUSION ET APPLICATION IMMÉDIATE MODIFICATIONS AUX ÉTUDE DE CAS DU FOOTBALL AVEC CONTACTS 2014 POUR DIFFUSION ET APPLICATION IMMÉDIATE Page EC31-8-1 Décision: Les drapeaux sont situés dans les limites donc l'équipe A serait marquer 1

Plus en détail

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE

LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE LES ACTES ADMINISTRATIFS en EPLE I. Définition Acte juridique Il crée des droits et des obligations au profit ou à la charge des personnes auxquelles il s'applique. Acte individuel Il s'impose directement

Plus en détail

RÈGLES TOURNOIS ECOLES DE RUGBY U15 à XII. Fédération Française de Rugby - Direction Technique Nationale de l'arbitrage 1

RÈGLES TOURNOIS ECOLES DE RUGBY U15 à XII. Fédération Française de Rugby - Direction Technique Nationale de l'arbitrage 1 RÈGLES TOURNOIS ECOLES DE RUGBY U15 à XII Fédération Française de Rugby - Direction Technique Nationale de l'arbitrage 1 PRINCIPES GENERAUX Principe de l'arbitrage à DEUX (double arbitrage), le terrain

Plus en détail

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition.

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition. LE TELETRAVAIL Textes de référence : ANI du 19 juillet 2005 / Article L. 1222-9 du code du travail / Article L. 1222-10 du code du travail / Article L. 1222-11 du code du travail QU EST-CE QUE LE TELETRAVAIL?

Plus en détail

ASSOCIATION CANTONALE VAUDOISE DE FOOTBALL COMMISSION DE DISCIPLINE. Barème des principales pénalités - Saison 2014-2015

ASSOCIATION CANTONALE VAUDOISE DE FOOTBALL COMMISSION DE DISCIPLINE. Barème des principales pénalités - Saison 2014-2015 ASSOCIATION CANTONALE VAUDOISE DE FOOTBALL COMMISSION DE DISCIPLINE Barème des principales pénalités - Saison 2014-2015 Ce barème a pour base le règlement disciplinaire de la Commission de Contrôle et

Plus en détail

Les 9 propositions du Collectif de la Grue Jaune Pour l Egalité parentale et la Résidence Alternée

Les 9 propositions du Collectif de la Grue Jaune Pour l Egalité parentale et la Résidence Alternée Les 9 propositions du Collectif de la Grue Jaune Pour l Egalité parentale et la Résidence Alternée Quelques explications pour commencer : Le fond est retranscrit avec une option de déjudiciarisation, et

Plus en détail

CHAPITRE 4 AUTRES OBLIGATIONS EN COURSE

CHAPITRE 4 AUTRES OBLIGATIONS EN COURSE CHAPITRE 4 AUTRES OBLIGATIONS EN COURSE Les règles du chapitre 4 ne s appliquent qu à des bateaux en course. 40 FLOTTABILITE PERSONNELLE ; HARNAIS 40.1 Quand le pavillon Y est envoyé avec un signal sonore

Plus en détail

Exercice 1 - Sociabilité - Impression générale Coeff. 1

Exercice 1 - Sociabilité - Impression générale Coeff. 1 C - CLASSE DÉBUTANT (Brevet d'obéissance) - EXERCICES ET COEFFICIENTS Numéro Exercice Coeff. 2 3 4 5 6 7 8 Sociabilité - Impression générale Absence couchée à vue ( mn) Marche au pied en laisse Marche

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en maintenance industrielle

Plus en détail

session 2013 option facultative en contrôle ponctuel : NATATION 800 m crawl LIVRET CANDIDAT

session 2013 option facultative en contrôle ponctuel : NATATION 800 m crawl LIVRET CANDIDAT Académie de Toulouse session 2013 option facultative en contrôle ponctuel : NATATION 800 m crawl LIVRET CANDIDAT EPREUVE : 800 m crawl 1 PRESENTATION Elle comporte une prestation physique notée sur 16

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Préambule :

REGLEMENT INTERIEUR. Préambule : Préambule : Le présent règlement définit les règles de fonctionnement du club ainsi que les droits et devoirs de ses membres. Après avoir lu ce règlement, chaque adhérent ou son responsable légal signera

Plus en détail

CHAMPIONNAT VAUDOIS DE FUTSAL SAISON 2015 16. Modalités. Ces modalités sont valables pour le Championnat vaudois de futsal de la saison 2015 16.

CHAMPIONNAT VAUDOIS DE FUTSAL SAISON 2015 16. Modalités. Ces modalités sont valables pour le Championnat vaudois de futsal de la saison 2015 16. CHAMPIONNAT VAUDOIS DE FUTSAL SAISON 2015 16 Modalités Ces modalités sont valables pour le Championnat vaudois de futsal de la saison 2015 16. Organisation du championnat L Association Cantonale Vaudoise

Plus en détail

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Règlement médical de l UFOLEP REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Adopté par le comité directeur national de l Ufolep le 11 avril 2008 1 PREAMBULE L article L. 231-5

Plus en détail