Anatomie générale du système squelettique. 1 Définition : 2 Rôles :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anatomie générale du système squelettique. 1 Définition : 2 Rôles :"

Transcription

1 Anatomie générale du système squelettique (Avertissement : Nous n exposerons pas la description de la partie cartilagineuse du squelette et la description d un os type est celle d un os long des membres.) 1 Définition : Le système squelettique comprend l ensemble des structures rigides qui contribuent au maintien de l organisme. Il peut être osseux ou cartilagineux. Chez l homme, il s agit d un endosquelette, c est à dire situé à l intérieur du corps, à l inverse d un exosquelette (ex : insecte) situé en surface de l organisme. Il est plurisegmentaire, divisé en squelette axial (où l on retrouve les vertèbres, le thorax, le bassin, la face et le crâne constitué de la voûte ou calvaria et de la base du crâne) et en squelette appendiculaire pour les membres. Il existe ainsi 206 os constants. L étude du système squelettique osseux constitue l ostéologie. Les os de la tête regroupent les os du crâne (pariétaux, temporaux, frontal, ethmoïde, sphénoïde, occipital), les osselets de l oreille moyenne (malleus, incus, stapès) et les os de la face (vomer, maxillaire, lacrymal, palatin, cornet nasal inférieur, nasal, zygomatique, mandibule). A la limite supérieure du cou se situe l os hyoïde. La colonne vertébrale est constituée de sept vertèbres cervicales, douze vertèbres thoraciques, cinq vertèbres lombaires, le sacrum et le coccyx. Le thorax est composé de douze paires de côtes et du sternum. Le squelette du membre supérieur comprend la clavicule, la scapula (qui forment la ceinture du membre supérieur), l humérus, l ulna, le radius, le carpe (scaphoïde, lunatum, triquetrum, pisiforme, trapèze, trapézoïde, capitatum et hamatum), cinq métacarpiens, et quatorze phalanges. Le squelette d un membre inférieur comprend un os coxal (qui forme avec son homologue controlatéral la ceinture du membre inférieur), le fémur, la patella, le tibia, la fibula, le tarse (calcaneus, talus, naviculaire, cuboïde, trois cunéiformes), les cinq métatarsiens et quatorze phalanges. Il existe par ailleurs des os surnuméraires, inconstants, comme les sésamoïdes et des os doubles, en deux parties comme la patella bipartite. 2 Rôles : En plus du rôle de maintien de l organisme, l appareil squelettique permet la mobilisation des différents segments les uns par rapports aux autres au sein des articulations. Il permet les attaches musculaires et ligamentaires. Les os ont aussi un rôle métabolique important, notamment dans les échanges et le stockage du calcium (près de 99% de la totalité du calcium de l organisme est contenu dans les os). Ils ont un rôle essentiel dans l hématopoïèse formation de cellules sanguines (surtout au niveau du sternum ou de l os iliaque chez l adulte) (fig 1). Certains os ont aussi un rôle de protection (exemple du crâne protégeant le cerveau).

2 Figure 1 : Rôles mécaniques, métaboliques et hématopoïétique du système squelettique osseux 3 Pathologies : Les fractures sont fréquentes. Les infections osseuses (ostéite suppurée, ostéomyélite) existent. L ostéoporose est l une des maladies épidémiques chez la personne âgée. Le rachitisme est fréquent dans pays sous-développés. Les cancers osseux primitifs sont heureusement rares, mais les cancers secondaires (métastases osseuses) sont fréquents. Les localisations osseuses de maladies du sang (myélome par exemple) sont classiques. L ostéogenèse imparfaite (maladie des os de verre) touche les enfants. L achondroplasie explique certains nanismes. 4 Organogenèse : Le système squelettique dérive d un mésenchyme totipotent, le mésoderme qui se sépare en dermotome pour le revêtement cutané, en myotome pour les muscles et en sclérotome pour le tissu conjonctif et le squelette. En dehors de la formation du crâne et de la face, le mésoderme est situé soit en position para-axial (à côté de l axe du corps, centré par la tige notochordale antérieure au tube nerveux primitif), soit dans les bourgeons des membres qui apparaissent lors de la quatrième semaine de vie in utero (fig 2). A ce moment, l embryon présente des bosselures dorso-latérales ou somites qui définiront les futurs étages (dermatomes, nerfs spinaux, vertèbres dont sept cervicales, douze thoraciques, cinq lombaires, cinq sacrées et trois à cinq coccygiennes). Les bourgeons des membres crâniaux (qui deviendront les membres supérieurs) se localisent entre le cinquième somite cervical et le premier somite thoracique. Les bourgeons des membres caudaux (qui deviendront les membres inférieurs) se localisent entre le quatrième somite lombaire et le troisième somite sacré.

3 Il existe deux types de transformation du mésoderme en squelette osseux, l ossification de membrane et l ossification endochondrale. Figure 2 : Schéma en vue latérale d un embryon à 4 semaine de vie intra-utérine 4.1 L ossification de membrane : Des cellules ostéoblastiques envahissent du centre vers la périphérie le mésoderme. L envahissement se produit en «tâche d huile». Le plus souvent, l os ainsi formé est un os plat appelé diploïque, composé d une table interne et d une table externe entre lesquelles se trouve de l os spongieux appelé diploé. Cette formation intéresse essentiellement le crâne et certains os de la face (fig 3). Figure 3 : Principes de l ossification de membrane. A : Envahissement du mésenchyme totipotent par un tissu osseux. B : Ossification en tâche d huile. C : Os plat issu d une ossification de membrane

4 4.2 L ossification endochondrale : Dans l ossification endochondrale, ce sont des cellules cartilagineuses (chondroblastes) qui envahissent le mésoderme jusqu à former dans un premier temps un noyau cartilagineux. Ce noyau cartilagineux est entouré d une gaine fibreuse appelé virole périchondrale. Des ostéoblastes envahissent le centre de ce noyau cartilagineux pour former le noyau d ossification primaire. Cette transformation osseuse est centrifuge jusqu à la virole périchondrale qui devient alors le périoste. La couche osseuse située juste en profondeur du périoste est responsable de la croissance de l os en largeur. C est la croissance périostée. Le noyau d ossification primaire est ensuite creusé par un pédicule vasculaire dont l artère nourricière de l os. Le plus souvent et pour l exemple du squelette appendiculaire, les extrémités du noyau restent cartilagineuses. Ces extrémités sont ensuite envahies par d autres noyaux osseux appelés noyaux d ossification secondaires. Il reste une surface chondrale recouvrant les noyaux d ossification secondaire dont une partie forme le cartilage articulaire et dont l autre partie est au contact du noyau d ossification primaire. Ce cartilage compris entre les noyaux d ossification primaire et secondaire est appelé cartilage de croissance, ou cartilage de conjugaison. Il est responsable de la croissance en longueur de l os. Ils disparaissent au fur et à mesure de la croissance par soudure des noyaux d ossification pour ne laisser qu une pièce osseuse unique (fig 4). Figure 4 : Schémas de l ossification endochondrale

5 La différenciation cartilagineuse débute à la cinquième semaine de la vie in utéro et l ossification proprement dite (noyau d ossification primaire) débute à la fin de la période embryonnaire. Les noyaux d ossification secondaire apparaissent après la naissance. La croissance osseuse est sous la dépendance de nombreux facteurs génétique, hormonal (hormone de croissance, hormones sexuelles, hormone thyroïdienne) nutritionnel (vitamine D), et mécanique (sport, activités physiques, ). Pour chacun des os des membres, les cartilages de croissance les plus actifs sont situés près des genoux et loin des coudes. Le cartilage de croissance n est pas visible sur des radiographies, contrairement aux noyaux d ossification. Il est alors possible de définir un âge osseux en fonction (fig 5). Cette croissance liée au cartilage de conjugaison est déficitaire dans le nanisme achondroplasique. Elle peut être atteinte (par décollement épiphysaire traumatique, par exemple) sur tout ou partie du cartilage de croissance, c est l épiphysiodèse qui peut se compliquer ultérieurement d une désaxation de l extrémité osseuse (fig 6). Figure 5 : Exemple d évaluation de l âge osseux et du potentiel de croissance restante selon Risser. Il est réalisé à partie d une radiographie standard de l os coxal et s intéresse à l ossification de la crête iliaque Au stade 0, il n existe pas d ossification de la crête iliaque. Au stade 1, le noyau d ossification secondaire apparaît dans la portion latérale. Au stade 2, le noyau d ossification a envahi plus de la moitié du cartilage primitif. Au stade 3, la crête est complètement ossifiée. Au stade 4, le noyau d ossification se soude de dedans en dehors à l aile iliaque par disparition du cartilage de croissance. Au stade 5, il est pratiquement complètement fusionné. Au stade 6, il est d aspect adulte. Figure 6 : Schéma montrant le cartilage de croissance distal de l humérus atteint par un traumatisme de type décollement épiphysaire («étoile») et l évolution possible avec une désaxation en valgus de l épiphyse (axe «B») par rapport à l axe d une croissance normale (axe «A»).

6 5 Structure : Dans l exemple type (fig 7), un os du squelette appendiculaire est donc recouvert de cartilage articulaire à chaque extrémité. Dans sa partie centrale, il est formé d un os périphérique appelé os cortical entouré d un périoste et d un os central appelé os spongieux au sein de laquelle se trouve une cavité appelée cavité médullaire. Le périoste est une membrane fibreuse périosseuse très résistante, surtout chez l enfant. Il contribue aux attaches musculaires, tendineuses ou ligamentaires par sa couche externe et contribue à l ostéogenèse par sa couche interne. L os cortical est très dur et très résistant. L os spongieux est moins résistant et de disposition plus éparse. Hormis quelques os qui possèdent une moelle hématopoïétique ou moelle rouge dans l os spongieux, la cavité médullaire contient surtout des lobules graisseux décrivant la moelle jaune. Mais la cavité médullaire contient aussi le pédicule vasculo-nerveux nourricier de l os. L os est aussi vascularisé aux extrémités par les artères péri-articulaires nombreuses et par les artères musculaires qui donnent des branches au périoste alors très vascularisé. Enfin, les vaisseaux lymphatiques existent surtout à la surface du périoste. En cas de fracture, l os saigne. Par exemple, une fracture de la diaphyse fémorale peut entraîner une hémorragie de plus d un litre de sang. Cependant, certaines parties de quelques os comme la tête fémorale possède une vascularisation dite terminale. L atteinte des vaisseaux nourriciers entraîne alors une nécrose osseuse. L existence de vaisseaux intramédullaires explique la possibilité de métastases. L innervation explique les douleurs osseuses. Figure 7 : Schéma de la structure générale d un os du squelette appendiculaire

7 6 Classifications morphologiques : Les os peuvent être décrit de différents types selon leur forme. S il existe des variations de dimensions d un individu à l autre, les os d un même individu ont des rapports proportionnels avec la taille et entre eux, en fonction de l âge, du sexe ou parfois d appartenance à un groupe ethnique. 6.1 Les os longs : Les os longs sont définis par une longueur nettement supérieure à la largeur ou à l épaisseur (fig 8). Ce type concerne la plupart des os du squelette appendiculaire (par exemple au membre supérieur : humérus, radius, ulna, métacarpiens, phalanges). Pour ces os, les extrémités sont appelées épiphyses proximale ou distale. La partie centrale, où se trouve l essentiel de l os cortical est appelée diaphyse. La diaphyse est divisée en tiers proximal, moyen et distal. La partie intermédiaire, reliant la diaphyse à l épiphyse est appelée métaphyse. Figure 8 : Schéma d un os long exemple du fémur droit

8 6.2 Les os courts : Ils sont définis par des dimensions sensiblement identiques (par exemple : la patella ou les os du carpe) (fig 9). 6.3 Les os plats : Figure 9 : Exemples d os courts. A gauche : la patella en vue antérieure et en vue latérale droite. A droite : les os du carpe droit en vue antérieure Ils sont définis par une faible épaisseur. La plupart d entre eux dérivent d une ossification de membrane, mais pas tous. Il s agit essentiellement des os de la calvaria, des os de la face, mais aussi du sternum, par exemple (fig 10). Certains os, très minces, sont appelés papyracés, comme la lame perpendiculaire de l ethmoïde ou le vomer dans les fosses nasales. Figure 10 : Exemples d os plats. A gauche : le crâne en vue latérale droite. A droite : Le sternum en vue antérieure et en vue latérale droite

9 6.4 Les os irréguliers : Ils sont ainsi appelés car leurs formes ne correspondent à aucune des descriptions précédentes. L exemple type est la vertèbre (fig 11). 6.5 Autres : Figure 11 : Exemple d un os irrégulier : la vertèbre type. A gauche : vue supérieure. A droite : Vue latérale gauche Certains os sont creux et contiennent un organe (par exemple, l os pétreux contient l oreille interne). D autres sont pneumatiques et contiennent de l air (par exemple, l os maxillaire (fig 12), l os frontal, l ethmoïde, le sphénoïde, le temporal sont creusés de sinus ou de cellules). Figure 12 : Exemple d un os pneumatique : le maxillaire droit en vue antérieure, montrant la présence d une cavité, le sinus maxillaire, qui communique avec les fosses nasales.

10 7 Caractères morphologiques externes Les os ne possèdent pas de surface strictement lisse et régulière. Ils sont formés de reliefs (pour les insertions musculaires, tendineuses ou ligamentaires, par exemple) et de dépressions (pour laisser cheminer un tendon, un muscle, un vaisseau ou un nerf, par exemple) (fig 13). 7.1 Les reliefs : Ils sont appelés tête lorsqu il s agit d une portion nettement détachée et articulaire, condyle lorsqu il s agit d une portion articulaire mais nettement moins détachée, processus lorsqu il s agit d une excroissance osseuse volumineuse nettement détachée de l os, tubérosité lorsqu il s agit d une saillie moins développée et moins détachée de l os, tubercule lorsque la saillie est peu étendue, épine lorsqu elle a une forme globale de pointe, crête lorsqu elle a d aspect linéaires. 7.2 Les dépressions : Elles sont appelées fosse lorsqu elle situe une insertion musculaire étendue, sillon lorsqu elle laisse un passage étroit à un tendon, un nerf ou une vaisseau, incisure lorsqu il s agit d une encoche sur un bord de l os, foramen lorsqu il s agit d un véritable trou dans l os.

11 Figure 13 : Exemples de pièces osseuses montrant des reliefs et des dépressions. A : Vue antérieure de la symphyse pubienne. B : Vue antérieure de l extrémité supérieure du fémur. C : Vue latérale droite d un os coxal. D : Vue antérieure de la scapula et de l extrémité supérieure de l humérus

12 8 Aspects fonctionnels : L os se doit d être à la fois léger, rigide, résistant et élastique. 8.1 Rappels histologiques : L unité histo-physiologique de base est l ostéon. Elle est constituée par un canalicule vasculaire et des lamelles concentriques (fig 14). Les ostéoblastes produisent la substance osseuse composée de substance fondamentale (mucoprotéines imprégnées de sels minéraux sous forme de cristaux) dans laquelle sont noyées des fibres collagènes et élastiques. L activité de ces ostéoblastes diminue lorsque ces cellules sont englobées au sein de l ostéon. A l inverse, les ostéoclastes résorbent la substance osseuse. Il y a donc un remodelage, c est à dire une balance formation - résorption de matière osseuse permanente tout le long de la vie, mais ralentissant avec un âge avancé. A la coupe, l os présente de l extérieur vers l intérieur de l os compact ou cortical, de l os spongieux et une cavité médullaire (fig 15). L indice d épaisseur cortico-médullaire définit le rapport du diamètre de la cavité médullaire sur le diamètre externe de l os. Il est variable selon l âge, de 0,34 chez l enfant à 0,50 chez l adulte (fig 16). Figure 14 : Ostéon Figure 15 : Schéma de l organisation structurelle des ostéons. Figure 16 : Mesure de l indice cortico-médullaire défini par M/C

13 8.2 Forces exercées : Même dans des conditions normales, l os est soumis à des contraintes permanentes. Il existe ainsi des contraintes en compression axiale (comme le poids s opposant à la réaction du sol) contre lesquelles l os à une résistance approximative de 2000 kgs/cm². Il existe aussi des contraintes en traction (résistance de 1000 kgs/cm²), des contraintes en torsion, en cisaillement ou en flexion. L excès d intensité de ces contraintes ou la répétition de ces contraintes peut aboutir à une rupture de l os, c est à dire à une fracture (fig 17). Figure 17 : Principales contraintes exercées sur un os long. A : en compression (tibia). B : en traction (humérus). C : en torsion (humérus). D : en cisaillement (tibia). E : en flexion (radius) 8.3 Os compact : Il constitue la coque externe et comprend des lamelles concentriques et des ostéons disposés de façon dense et orienté dans l axe général de l os. La disposition en lamelles concentriques permet d absorber une partie des forces entre chaque lamelle et ainsi de protéger d une fracture complète (fig 18). La disposition très dense de l os compact permet de supporter l essentiel des contraintes axiales soumises à l os. Figure 18 : Lors d un mécanisme de fracture, une partie de l énergie traumatique est absorbée entre les lamelles de l os cortical.

14 8.4 Os spongieux Il est plus friable. Il est aussi composé de lamelles et d ostéons plus éparses, mais parfois regroupés en trabécules dont l orientation répond aux contraintes mécaniques qui s y exercent. L os spongieux s adapte à la fonction de l os. Ainsi, des dispositions particulières de ces trabécules sont retrouvées aux épiphyses et métaphyses de façon à diriger les forces exercées soit d une surface articulaire vers l os compact, soit de l os compact vers la surface articulaire. Il est ainsi décrit un système trabéculaire classique ogival (par exemple au tibia proximal) (fig 19). Ces travées peuvent expliquer l existence d éperon osseux (par exemple au fémur proximal) ou l existence de zone de fragilité intraosseuse (par exemple au col du fémur ou entre les massifs trochantériens fémoraux expliquant la fréquence des fractures du col du fémur chez la personne âgée dont l os est devenue porotique, c est à dire moins dense, ou encore au sein du corps vertébral expliquant la fréquence des tassements vertébraux de la même personne âgée). Figure 19 : Schémas montrant les dispositions des trabécules de l os spongieux. A : au tibia proximal avec un système ogival classique (P : poids du corps). B : au fémur proximal avec un renforcement cortical médial très dense et des points de fragilité expliquant les fractures (P : poids du corps et F : traction des muscles fessiers). C : au sein d une vertèbre montrant la répartition des trabécules entre le corps vertébral et les processus articulaires.

SYGMAPREPA QCM d UE 5 n 1 01/02/2012

SYGMAPREPA QCM d UE 5 n 1 01/02/2012 SYGMAPREPA QCM d UE 5 n 1 01/02/2012 Question 1 Sur cette vue de face du squelette de la tête : A. 1 est un os pair. B. 2 est l os sphénoïde. C. Les os 1, 2, 3 et 5 font partie du crâne. D. 4 est l os

Plus en détail

SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012

SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012 SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012 Question 1 A. Pour chaque membre on peut décrire cinq parties, depuis la racine jusqu à l extrémité distale. B. La ceinture scapulaire est formée de deux

Plus en détail

Thème Anatomie et physiologie

Thème Anatomie et physiologie Sous thème 1 L organisation de l être humain DESCRIPTION ANATOMIQUE DU SQUELETTE Le squelette humain comprend environ 208 os répartis en 4 grands groupes : la tête, la colonne vertébrale, la cage thoracique

Plus en détail

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) :

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) : Première partie LA TÊTE 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) A. La région de la tête est séparée de la région du cou par un plan sagittal passant par le foramen magnum. B.

Plus en détail

Le squelette axial. Crâne (incluant le crâne, les os de l appareil auditif et les os de la face). Appareil hyoïdien Colonne vertébrale Côtes Sternum

Le squelette axial. Crâne (incluant le crâne, les os de l appareil auditif et les os de la face). Appareil hyoïdien Colonne vertébrale Côtes Sternum Le squelette axial Crâne (incluant le crâne, les os de l appareil auditif et les os de la face). Appareil hyoïdien Colonne vertébrale Côtes Sternum Crâne : Os du crâne sont plats et ne peuvent se mouvoir

Plus en détail

Sciences & Technologie LE SQUELETTE

Sciences & Technologie LE SQUELETTE LE SQUELETTE L appareil moteur de l homme est constitué par un squelette osseux articulé et par des muscles qui prennent appui sur les os et les mettent en mouvement. Le squelette joue un rôle important

Plus en détail

OSTÉOLOGIE DU CRÂNE OS DU CRÂNE FOSSES CRÂNIENNES

OSTÉOLOGIE DU CRÂNE OS DU CRÂNE FOSSES CRÂNIENNES TÊTE ET COU CHAPITRE 1 OSTÉOLOGIE DU CRÂNE OS DU CRÂNE FOSSES CRÂNIENNES 1a os frontal os temporal os pariétal os occipital os ethmoïde os sphénoïde figure 1a-1 figure 1a-2 figure 1a-3 8 1a INTRODUCTION

Plus en détail

Collagène Laminine Glycoprotéines. Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines

Collagène Laminine Glycoprotéines. Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines Collagène Laminine Glycoprotéines Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines 1 Classification des épithéliums Nombre de couches Forme des cellules 2 4 types d épithéliums simples Épithélium simple

Plus en détail

Anatomie radiologique du squelette pédiatrique. JM Garcier Clermont-Ferrand

Anatomie radiologique du squelette pédiatrique. JM Garcier Clermont-Ferrand Anatomie radiologique du squelette pédiatrique JM Garcier Clermont-Ferrand DES radio - 6 février 2015 Évolution du squelette tout au long de l enfance Taille Morphologie Structure Donc évolution de l aspect

Plus en détail

SQUELETTE CEPHALIQUE LE CRANE

SQUELETTE CEPHALIQUE LE CRANE SQUELETTE CEPHALIQUE LE CRANE Boîte osseuse constituée de 8 os formant la base (partie inférieure) et la voûte du crane ou calvaria (partie supérieure) I) LA VOUTE DU CRANE 1. Repères La voute s appelle

Plus en détail

GENERALITES SUR LES OS ET LE SQUELETTE

GENERALITES SUR LES OS ET LE SQUELETTE GENERALITES SUR LES OS ET LE SQUELETTE Anatomie du corps humain Page 1 Introduction Le squelette joue un rôle de soutien et de protection pour les tissus. Il réalise également une abondante réserve de

Plus en détail

Chapitre 4 : le tissu cartilagineux

Chapitre 4 : le tissu cartilagineux Chapitre 4 : le tissu cartilagineux Les tissu cartilagineux sont des tissus conjonctifs qui sont d origine mésenchymateuse, ils sont constituées de cellules appelées les chondrocytes. Ces chondrocytes

Plus en détail

EXERCICE RÉPONSES. Identifiez les os pointés : 1. Vertèbres cervicales. 2. Clavicule. 3. Scapula. 4. Sternum. 5. Côte. 6. Humérus

EXERCICE RÉPONSES. Identifiez les os pointés : 1. Vertèbres cervicales. 2. Clavicule. 3. Scapula. 4. Sternum. 5. Côte. 6. Humérus EXERCICE Identifiez les os pointés : 1. Vertèbres cervicales 2. Clavicule 3. Scapula 4. Sternum 5. Côte 6. Humérus 7. Vertèbre thoracique 8. Vertèbre lombaire 9. Sacrum (vertèbres sacrées 1 à 5) 10. Carpe

Plus en détail

Application pratique de l anatomie humaine

Application pratique de l anatomie humaine Ahmed Mellal Application pratique de l anatomie humaine Tome 2 - Appareils de relation Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Nom: Prénom: Groupe: Date: 2 Tête Elle comprend : le crâne composé d os plats, disposés en voûte et immobiles qui protègent

Plus en détail

LE SYSTEME SQUELETTIQUE [ LES OS ]

LE SYSTEME SQUELETTIQUE [ LES OS ] ANATOMIE VIE DE RELATION APPAREIL LOCOMOTEUR LE SYSTEME SQUELETTIQUE [ LES OS ] 1 LE SYSTEME SQUELETTIQUE Définition et rôles ensemble des structures rigides du corps Statique : constitution de la charpente

Plus en détail

Les tissus cartilagineux

Les tissus cartilagineux Les tissus cartilagineux Introduction Pr. P. Dubus Les tissus cartilagineux Tissus conjonctifs spécialisés appartenant avec les tissus osseux aux tissus squelettiques. Les tissus cartilagineux sont composés

Plus en détail

Ostéologie crânio-faciale.

Ostéologie crânio-faciale. Ostéologie crânio-faciale. Introduction : Le massif crânio-facial est composé de 22 os soudés, unis les uns aux autres par des sutures de type fibreuses. Huit 08 os constituent le crâne et 14 pour la face

Plus en détail

COLONNE VERTEBRALE 1- Indiquer les propositions exactes concernant la colonne vertébrale :

COLONNE VERTEBRALE 1- Indiquer les propositions exactes concernant la colonne vertébrale : COLONNE VERTEBRALE 1- Indiquer les propositions exactes concernant la colonne vertébrale : A ; D A- la colonne vertébrale mobile est constituée par la superposition de 24 vertèbres ; B- la colonne vertébrale

Plus en détail

PHU XUAN. 8, rue Monsieur Le Prince, 75006 PARIS Tél. : 01 43 25 08 27 Fax : 01 46 33 90 11 CATALOGUE DE MODÈLES

PHU XUAN. 8, rue Monsieur Le Prince, 75006 PARIS Tél. : 01 43 25 08 27 Fax : 01 46 33 90 11 CATALOGUE DE MODÈLES PHU XUAN 8, rue Monsieur Le Prince, 75006 PARIS Tél. : 01 43 25 08 27 Fax : 01 46 33 90 11 Horaires d ouverture : de 10h00 à 19h15, du mardi au samedi Site internet : www.phuxuan.com Email : phuxuan@wanadoo.fr

Plus en détail

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire?

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? 1 La partie lombaire de la colonne vertébrale est composée de 5 vertèbres : de haut en bas L1, L2, L3, L4 et L5. L5 s articule avec le sacrum (vertèbre S1).

Plus en détail

CHAPITRE V L APPAREIL LOCOMOTEUR

CHAPITRE V L APPAREIL LOCOMOTEUR CHAPITRE V L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est le premier des trois appareils constituant la vie de relation. Succéderont donc les organes des sens et le système nerveux. Comme son nom l indique,

Plus en détail

Dr Eric J. VOIGLIO PAM Urgences - UMR T 9405

Dr Eric J. VOIGLIO PAM Urgences - UMR T 9405 Anatomie PACES 2010-2011 Faculté de Médecine Lyon-Est Pelvis osseux Dr Eric J. VOIGLIO PAM Urgences - UMR T 9405 Service de Chirurgie d Urgence Centre Hospitalier Lyon-Sud F69495 Pierre-Bénite Crânial

Plus en détail

TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013

TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013 TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013 QCM n 1 : C, B, E Cavités osseuses de la face et muscles de la tête et du cou Pr. Captier a) Faux, c est le nerf optique qui

Plus en détail

Des os et des muscles pour bouger

Des os et des muscles pour bouger TD 1 Notre squelette, la charpente du corps TD 2 Les muscles de notre corps TP 1 Observer des os et des muscles Choisis chaque année un ou plusieurs thèmes à étudier avec toute la classe. Colorie ensuite

Plus en détail

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux IRM DE LA MOELLE OSSEUSE Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux OBJECTIFS Décrire la composition et la distribution normale des différentes moelles osseuses en fonction de l âge Connaître le signal

Plus en détail

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes.

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes. Atomes Molécules Tissu : Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Cellules Tissus Organes Systèmes 1. Le tissu épithélial: Les épithéliums Membrane basale Formés de cellules

Plus en détail

Ostéologie de la tête...jeudi 19 janvier 2012. Le crâne est formé par un ensemble de pièces osseuses constituant le squelette de la

Ostéologie de la tête...jeudi 19 janvier 2012. Le crâne est formé par un ensemble de pièces osseuses constituant le squelette de la Ostéologie de la tête...jeudi 19 janvier 2012 LE CRANE Le crâne est formé par un ensemble de pièces osseuses constituant le squelette de la tête, à l exception de la mandibule et de l os hyoïde. Il est

Plus en détail

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires A. Lemonnier et S. de Reguardati, enseignantes Estimation de l âge Mise en garde préalable : Les différentes méthodes présentées ici ne constituent pas une liste exhaustive et sont parfois choisis pour

Plus en détail

Professeur Daniel SEIGNEURIN

Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie - Etude des tissus Chapitre 5 : Le tissu osseux Professeur Daniel SEIGNEURIN PCEM1 - Année universitaire 2007/2008 Faculté de Médecine de Grenoble (UJF) - Tous droits réservés. Généralités Forme

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

squelette 1) Le squelette 1.1) Anatomie L A p p a r e i l L o c o m o t e u r La tête Le crâne comprend 8 os soudés entre eux.

squelette 1) Le squelette 1.1) Anatomie L A p p a r e i l L o c o m o t e u r La tête Le crâne comprend 8 os soudés entre eux. L'appareil locomoteur est constitué :. des os. des articulations. des muscles ne comporte que les os et les articulations. Il est constitué de 06 os qui ont un rôle passif dans la réalisation des mouvements

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Le tronc

Anatomie fonctionnelle Le tronc Anatomie fonctionnelle Le tronc Les principaux mouvements du tronc Face antérieure : les abdominaux Rôles Grand droit Petit oblique Grand oblique Transverse Précautions à prendre Face postérieure : la

Plus en détail

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B.

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B. ARTICULATION DU GENOU INTRODUCTION GENOU = Articulation entre : - Fémur et tibia - Fémur et rotule Fonctions : plier la jambe, marcher et se tenir debout. Défi biomécanique : très grande mobilité (flexion

Plus en détail

LE TIBIA ET LA FIBULA

LE TIBIA ET LA FIBULA OSTÉOLOGIE - LE MEMBRE INFÉRIEUR LE TIBIA ET LA FIBULA Ils forment le squelette de la jambe. Le tibia est interne. La fibula [péroné] (= "aiguille")est externe et postérieure. LA FIBULA Elle présente une

Plus en détail

I a - Radio-Anatomie du Massif Facial. 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées

I a - Radio-Anatomie du Massif Facial. 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées I a - Radio-Anatomie du Massif Facial 1. Quels sont les plans de coupe? 2. Nommez les structures signalées 6 9 7 8 3 2 5 10 12 1 11 4 13 14 I a - Radio-Anatomie du Massif Facial - Quels sont les plans

Plus en détail

Anatomie. Anatomie du squelette. Composition. Articulations. Parties molles. Module 1 et 2. Son rôle est d'assurer les mouvements.

Anatomie. Anatomie du squelette. Composition. Articulations. Parties molles. Module 1 et 2. Son rôle est d'assurer les mouvements. Anatomie Module 1 et 2 Anatomie du squelette Son rôle est d'assurer les mouvements. L'appareil locomoteur est composé : - du squelette: c'est à dire l'ensemble des os du corps humain - des articulations

Plus en détail

LE SQUELETTE III-DEVELOPPEMENT ET VIEILLSEMENT DU SQUELETTE

LE SQUELETTE III-DEVELOPPEMENT ET VIEILLSEMENT DU SQUELETTE LE SQUELETTE Introduction : I-ETUDE DES OS : I-Conformation extérieure des os 1-a-Classification des os 1-b-La couleur des os 1-c-La surface des os 2-Structure des os 2-a-Le tissu osseux 2-a-1-Généralité

Plus en détail

Bonjour à tous. Aujourd'hui, dans le chapitre 2 de la morphogenèse craniofaciale, nous allons étudier la formation et le devenir de l appareil

Bonjour à tous. Aujourd'hui, dans le chapitre 2 de la morphogenèse craniofaciale, nous allons étudier la formation et le devenir de l appareil Bonjour à tous. Aujourd'hui, dans le chapitre 2 de la morphogenèse craniofaciale, nous allons étudier la formation et le devenir de l appareil pharyngé. Lors du cours précédent, vous ont été décrits l

Plus en détail

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Dissection - Lambeau ostéo-cutané - Lambeau musculo-ostéo-cutané Anatomie Dissection

Plus en détail

Organisation de la cavité pelvienne féminine (II)

Organisation de la cavité pelvienne féminine (II) Léon Doriane et Saudreau Blandine 01/12/10 Anatomie, Organes génitaux féminins, Dr Millon Organisation de la cavité pelvienne féminine (II) Introduction L ovaire, gonade féminine, est situé dans le petit

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

Organogenèse : Des membres Du tube cardiaque primitif, TCP Du système urinaire

Organogenèse : Des membres Du tube cardiaque primitif, TCP Du système urinaire Organogenèse : Des membres Du tube cardiaque primitif, TCP Du système urinaire Human Embryo Carnegie Stage 15 Week 5 Ebauche cardiaque Ebauches des membres Image internet La mise en place des membres Embryons

Plus en détail

Anatomie tête et cou. Jean-Jacques BENSAHEL

Anatomie tête et cou. Jean-Jacques BENSAHEL Anatomie tête et cou Jean-Jacques BENSAHEL Le crâne! Généralités Les os ont une forme complexe solidement articulés ou soudés entre eux Grossièrement ovoïde à grosse extrémité supérieure contient et protège

Plus en détail

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire Déductions thérapeutiques Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES PLAN Les collagènes Le tendon, la jonction musculo-tendineuse et ostéotendineuse

Plus en détail

La "tête" vient de "terra" (la "terre"), ou "pot de terre". [Sur une vue le crâne ressemble à une cruche]

La tête vient de terra (la terre), ou pot de terre. [Sur une vue le crâne ressemble à une cruche] OSTÉOLOGIE - LE CRÂNE LES OS DU CRÂNE La "tête" vient de "terra" (la "terre"), ou "pot de terre". [Sur une vue le crâne ressemble à une cruche] C'est une masse ovoïde où on va décrire : une face supérieure

Plus en détail

LESIONS des MENISQUES

LESIONS des MENISQUES LESIONS des MENISQUES Chaque genou comporte * des formations osseuses fémur, tibia et rotule, revêtues de cartilage, * des formations ligamentaires, ligaments latéraux et ligaments croisés, * des ménisques,

Plus en détail

Organogenèse des membres

Organogenèse des membres CAPES 2006-2007 Organogenèse des membres cours: Christine Laclef I. Formation du bourgeon de membre de vertébré A-Organisation des membres chez les vertébrés B- Morphogenèse du membre de vertébré C- Spécification

Plus en détail

Palpation épaule. Kamina, 2002

Palpation épaule. Kamina, 2002 Palpation épaule 1. Les principaux repères osseux de la région de l épaule Le sujet est assis sur une chaise, avant-bras reposant sur la table de traitement ; l examinateur est debout derrière le sujet

Plus en détail

gamme complète en modèles anatomiques humains, botaniques et zoologie

gamme complète en modèles anatomiques humains, botaniques et zoologie Votre Distributeur : 10 rue Lavoisier - Parc d activités de Ragon - 44119 TREILLLIERES Appelez le 02 51 12 70 01 dès maintenant! Fax : 02 51 12 72 27 contact@batailler-labo.fr www.batailler-labo.fr gamme

Plus en détail

OSTÉOLOGIE ANATOMIE DU SQUELETTE

OSTÉOLOGIE ANATOMIE DU SQUELETTE OSTÉOLOGIE ANATOMIE DU SQUELETTE Le squelette Les os du thorax et la cage thoracique CESA 1 La cage thoracique et les côtes Vraies côtes : 7 paires Côtes 1 à 7 Fausses côtes: 5 paire : Côtes 8 à 12 Côtes

Plus en détail

LES MUSCLES DE LA CUISSE

LES MUSCLES DE LA CUISSE LES MUSCLES DE LA CUISSE 1. GENERALITES correpondent aux muscles qui occupent le segment fémoral du membre pelvien. ils sont répartis en trois groupes musculaires : ventral, médial et dorsal. Ces trois

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 CHAPITRE PREMIER : PRELIMINAIRES... 3

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 CHAPITRE PREMIER : PRELIMINAIRES... 3 - TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...... 1 CHAPITRE PREMIER : PRELIMINAIRES...... 3 I. Objet et divisions de l'anatomie......3 Objet et méthodes......3 Divisions... 4 Il. Organisation générale des animaux......5

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

PREMIERE ANNEE. Séminaire 1

PREMIERE ANNEE. Séminaire 1 PREMIERE ANNEE Prise de contact et présentation des outils. Mécanisme Respiratoire Primaire (M.R.P) théorie et pratique. M.R.P synchronisation crânio-sacré, sacro iliaque. L articulation coxo-fémorale

Plus en détail

L oreille. Module APP

L oreille. Module APP L oreille Module APP Introduction C est un organe pair et symétrique Occupe des cavités creusées dans le rocher (os du crâne) Assure 2 fonctions : Audition et équilibration Plan Pré requis Anatomie de

Plus en détail

Dr. ABDALLAH, Dr BOUKOFFA - Système osseux

Dr. ABDALLAH, Dr BOUKOFFA - Système osseux La Tour Eiffel. inspirée de l architecture de l Os Spongieux Plan du cours Généralités sur les os Classification des os Morphologie des os Structure des os Développement de l os Définition Le squelette

Plus en détail

POILS ET CHEVEUX. Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes,

POILS ET CHEVEUX. Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes, POILS ET CHEVEUX Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes, sabots ) CARACTERISTIQUES MORPHOLOGIQUES DES POILS ET DES CHEVEUX Les cheveux

Plus en détail

Les compendiums sont livrés sans la cantine métallique ou l'armoire - Si vous désirez bénéficier de ces options, veuillez nous consulter.

Les compendiums sont livrés sans la cantine métallique ou l'armoire - Si vous désirez bénéficier de ces options, veuillez nous consulter. Les compendiums sont livrés sans la cantine métallique ou l'armoire - Si vous désirez bénéficier de ces options, veuillez nous consulter. 24302.90.005 Compendium Ostéologie et Anatomie pour l'enseignement

Plus en détail

Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique

Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique Activité : Observer la morphologie des pièces squelettiques fournies (moulage de crâne, bassins, fémur, ou squelette entier) et réaliser

Plus en détail

CHAPITRE V - L APPAREIL LOCOMOTEUR

CHAPITRE V - L APPAREIL LOCOMOTEUR CHAPITRE V - L APPAREIL LOCOMOTEUR L appareil locomoteur est un des trois appareils intervenant dans la vie de relation. Aller vers l autre nécessite des moyens de locomotion, sous le contrôle du système

Plus en détail

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural.

Embolie pulmonaire. Dg positif. Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural. Embolie pulmonaire Dg positif Image/Défect endoluminal/intravasculaire Unilatéral/bilatéral Épanchement pleural Signes cardiaques droits: Signes de gravité - Dilatation de l artère pulmonaire - Dilatation

Plus en détail

PREVENTION DES ESCARRES

PREVENTION DES ESCARRES PREVENTION DES ESCARRES OBJECTIFS SEPECIFIQUES - Définir l escarre en se référant au contenu du cours - Expliquer le processus d installation d une escarre - Énumérer toutes les causes de l escarre - Citer

Plus en détail

ANATOMIE OPO 1. Vianney SELIN Vianney SELIN -

ANATOMIE OPO 1. Vianney SELIN Vianney SELIN - ANATOMIE OPO 1 Vianney SELIN viaselin@gmail.com 1 SQUELETTE 2 CAGE THORACIQUE 3 CÔTES 7 PAIRES DE VRAIES CÔTES 3 PAIRES DE FAUSSES CÔTES 2 PAIRES DE CÔTES FLOTTANTES 4 STERNUM INCISURE JUGULAIRE INCISURES

Plus en détail

M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2)

M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2) M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2) 1 Plan Introduction Généralités Anatomie et radio-anatomie Embryologie Etat de l art sur

Plus en détail

RADIOANATOMIE DES ESPACES PROFONDS DE LA FACE : une approche simplifiée

RADIOANATOMIE DES ESPACES PROFONDS DE LA FACE : une approche simplifiée RADIOANATOMIE DES ESPACES PROFONDS DE LA FACE : une approche simplifiée I. Fauquet, F.Bonodeau, L. Deschildre, L. Ceugnart, G. Hurtevent-Labrot JFR 2006 Lille, France Intérêt de connaître l anatomie 1

Plus en détail

257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville

257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville Sommaire 257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Stabilité fémoro tibiale Ligament croisé antéro externe : trois faisceaux, insertion

Plus en détail

Imagerie des tendons du poignet et de la main

Imagerie des tendons du poignet et de la main Imagerie des tendons du poignet et de la main Philippe MATHIEU G.Morvan, M.Wybier Wybier,, V.Vuillemin-Bodaghi Vuillemin-Bodaghi, J.Busson 5 rue Alfred Bruneau, Paris Imagerie des tendons du poignet et

Plus en détail

Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles

Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles Physiologie Les os 206 os Avantages de la bipédie: Visibilité élevée (meilleure vue du territoire). Membres supérieurs sont libérés. Développement

Plus en détail

Chapitre 8 : Evolution des somites : Formation du squelette et des muscles Table des matières

Chapitre 8 : Evolution des somites : Formation du squelette et des muscles Table des matières Chapitre 8 : Evolution des somites : Formation du squelette et des muscles Table des matières 2014 Introduction 0 1. ÉVOLUTION DES SOMITES 0 1.1. Au cours de la troisième semaine 0 1.2. Au cours de la

Plus en détail

CHU de la Cavale Blanche - Brest Traumatismes par région anatomique. noyaux d'ossification, canaux nourriciers Analyse rigoureuse des clichés

CHU de la Cavale Blanche - Brest Traumatismes par région anatomique. noyaux d'ossification, canaux nourriciers Analyse rigoureuse des clichés MODULE D'IMAGERIE DES URGENCES Définitions & généralités RENNES - 14 & 15 mai 2009 L'imagerie initialement Traumatismes des ceintures et des membres Danielle Colin. Michel Nonent. Claire Cangémi Principes

Plus en détail

Le système locomoteur. Les rôles du squelette. La structure du squelette. OnlineFormapro SA 1

Le système locomoteur. Les rôles du squelette. La structure du squelette. OnlineFormapro SA 1 Le système locomoteur Le système locomoteur est formé d'un ensemble d'organes qui nous permettent de faire des mouvements. Notre corps peut bouger grâce aux os et aux muscles qui sont commandés par le

Plus en détail

Le squelette. Le squelette

Le squelette. Le squelette Le squelette Le squelette sert à soutenir les organes et protègent les organes internes. Il sert également de levier aux muscles. Les os stockent des sels minéraux. Ils permettent la fabrication des globules

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

ANATOMIE DE LA REGION AXILLAIRE

ANATOMIE DE LA REGION AXILLAIRE ANATOMIE DE LA REGION AXILLAIRE Marc Revol, Jean-Marie Servant Le creux de l aisselle, ou fosse axillaire, est situé en avant de l omoplate (ou scapula), entre la paroi thoracique et le bras. C est une

Plus en détail

Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient

Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient Nouvelle greffe osseuse pré-implantaire : «l Ulna Proximal» Aujourd hui la fiabilité des traitements implantaires ne se discute plus. Un volume osseux déficient est le seul obstacle chez certains patients.

Plus en détail

Monsieur le Professeur André Autefage De l Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse Pathologie chirurgicale

Monsieur le Professeur André Autefage De l Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse Pathologie chirurgicale A notre président de thèse, Monsieur le Professeur Jean-Philippe Cahuzac Professeur des Universités Praticien hospitalier Chirurgie infantile Qu il trouve ici le témoignage de notre profonde reconnaissance

Plus en détail

Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles

Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles Module 7 Le système locomoteur; Les os et les muscles Physiologie Les os 206 os Avantages de la bipédie: Visibilité élevée (meilleure vue du territoire). Membres supérieurs sont libérés. Développement

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré Structure osseuse de l enfant épiphyse métaphyse Diaphyse Traumatismes de l enfant Interrogatoire Age de l enfant Antécédents

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

LE PLACENTA. Arrondi ou ovalaire

LE PLACENTA. Arrondi ou ovalaire LE PLACENTA UE 8 : UNITÉ FŒTO-PLACENTAIRE I. Généralités Le placenta est une annexe fœtale indissociable de l embryon. permet la survie du blastocyste connecte physiquement et biologiquement l embryon

Plus en détail

TUTORAT DE MEDECINE RANGUEIL ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PCEM1 1045 QCM. Salim KANOUN. Avec l aide remarquable de : Jean-Christophe LECOMTE

TUTORAT DE MEDECINE RANGUEIL ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PCEM1 1045 QCM. Salim KANOUN. Avec l aide remarquable de : Jean-Christophe LECOMTE TUTORAT DE MEDECINE RANGUEIL ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PCEM1 1045 QCM Salim KANOUN Avec l aide remarquable de : Jean-Christophe LECOMTE 1 2 En aucun cas les QCM de ce polycopié ne pourront engager

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

Les fonctions du système génital chez l homme

Les fonctions du système génital chez l homme 1 Les fonctions du système génital chez l homme Une fonction exocrine : production des spermatozoïdes (= spermatogenèse) Une fonction endocrine : sécrétion de testostérone Spermatogenèse La spermatogenèse

Plus en détail

Chapitre 5. LE MOTEUR MUSCULAIRE

Chapitre 5. LE MOTEUR MUSCULAIRE Chapitre 5. LE MOTEUR MUSCULAIRE «D où vient la faiblesse de l homme? De l inégalité qui se trouve entre sa force et ses désirs. Ce sont nos passions qui nous rendent faibles, parce qu il faudrait pour

Plus en détail

TUTORAT DE MEDECINE RANGUEIL ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PCEM1. Schémas d anatomie. Le rachis. Schémas : Marie Bourgouin Réalisation : Salim Kanoun

TUTORAT DE MEDECINE RANGUEIL ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PCEM1. Schémas d anatomie. Le rachis. Schémas : Marie Bourgouin Réalisation : Salim Kanoun TUTORAT DE MEDECINE RANGUEIL ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PCEM1 Schémas d anatomie Le rachis Schémas : Marie Bourgouin Réalisation : Salim Kanoun 1 Droits déposés chez créasafe En aucun cas les informations

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Ostéo-archéologie. 1 Sujet plutôt jeune IXème siècle Saint-Quentin

Ostéo-archéologie. 1 Sujet plutôt jeune IXème siècle Saint-Quentin Musée des Beaux-Arts de Cambrai Liste des oeuvres. Salle 8 Ostéo-archéologie Détermination de l'âge au décès La fermeture des sutures crâniennes évolue avec l'âge Sujet plutôt jeune IXème siècle Saint-Quentin

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 06 / 02 / 2012

TUTORAT UE Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 06 / 02 / 2012 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE5 2011-2012 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 06 / 02 / 2012 Introduction en anatomie générale Anatomie générale des os, des articulations et des muscles Généralité

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications Sommaire 1. Pré-requis 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications 3. Le plâtre 3.1. Buts: 3.2. Types de plâtres 3.3. Matériel 3.4. Confection / enlèvement d un plâtre

Plus en détail

ANATOMIE SERIEE DU RACHIS & DE LA MOELLE. Corrélations avec l Imagerie

ANATOMIE SERIEE DU RACHIS & DE LA MOELLE. Corrélations avec l Imagerie ANATOMIE SERIEE DU RACHIS & DE LA MOELLE Corrélations avec l Imagerie Frédéric MARSON Claude MANELFE Service de Neuroradiologie, Hôpital Purpan, Toulouse RACHIS OSSEUX 7 vertèbres cervicales 12 vertèbres

Plus en détail

Morpho-anat Cours 2 19 mars 08 (17h30) Dr. Vacher et Parlier cruau Auriana Moachon. THORAX (cas cliniques) et MEMBRES (clichés)

Morpho-anat Cours 2 19 mars 08 (17h30) Dr. Vacher et Parlier cruau Auriana Moachon. THORAX (cas cliniques) et MEMBRES (clichés) Morpho-anat Cours 2 19 mars 08 (17h30) Dr. Vacher et Parlier cruau Auriana Moachon THORAX (cas cliniques) et MEMBRES (clichés) 1 Plan : 1 ère PARTIE : Membres Cliché 4 (suite) : rappels anatomiques Cliché

Plus en détail