Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier 2013-2014"

Transcription

1 Programme des services aux familles des militaires Contrôle de conformité et d assurance Exercice financier

2 INTRODUCTION Conformément au Protocole d entente () entre le ministère de la défense nationale (MDN) et les centres de ressources pour les familles des militaires (CRFM), le MDN, par l entremise de la Qualité de vie/services aux familles des militaires (SFM), doit : «Commander une vérification du programme (contrôle de conformité et d assurance) du CRFM au moins une fois tous les trois ans ou plus fréquemment si les Participants y consentent ou lorsque le MDN le juge essentiel» (6.1.11) PORTÉE DU CONTRÔLE La portée générale du contrôle de conformité et d assurance consiste à évaluer si les CRFM respectent les dispositions particulières du et du document PSFM : Paramètres de pratique (PSFM PdP), et si leurs activités financières sont conformes aux principes comptables généralement reconnus ainsi qu aux lignes directrices de l Institut canadien des comptables agréés. Le présent contrôle de conformité et d assurance ne vise que les centres œuvrant au Canada, excluant le CRFM Yellowknife. Le contrôle de conformité et d assurance sera principalement axé sur, sans si limiter, les structures financières, de gouvernance et de gestion dans les CRFM conformément au. CADRE DU CONTRÔLE Les documents suivants constituent le cadre du contrôle de conformité et d assurance et énoncent les lignes directrices de l'enquête : Le : Le contrôle de conformité et d assurance s appuie sur les dispositions contenues dans le concernant l utilisation et la gestion des fonds versés par la Qualité de vie/services aux familles des militaires. Il fait aussi appel à des dispositions particulières concernant la gestion générale des CRFM. PSFM : Paramètres de pratique. Pour continuer d être admissibles au financement, les CRFM doivent respecter les dispositions énoncées dans le document PSFM : Paramètres de pratique. Certaines dispositions visant les questions financières, de gouvernance, de gestion et de stratégie de marque ont servi à élaborer les lignes directrices de l enquête en marge du contrôle de conformité et d assurance. APPROCHE & MÉTHODOLOGIE Dès l exercice , l approche adoptée aux fins du contrôle de conformité et d assurance exigera une visite sur et un contrôle hors site. Les SFM confieront la responsabilité d effectuer le contrôle de conformité et d assurance des structures financière et de gestion des CRFM à une équipe d examen, et le contrôle hors site visera l analyse de certains documents, de rapports et de site Webs. 2/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

3 VISITE SUR PLACE En vue de la visite, l examinateur communiquera avec la gestionnaire des processus opérationnels et des services administratifs (GPOSA) pour s informer au sujet du CRFM visé. L examinateur communiquera avec le CRFM pour établir la date de la visite et la GPOSA communiquera à son tour avec le CRFM pour fixer un rendez-vous pour la téléconférence après le contrôle. Avant la visite, l examinateur pourrait demander de la documentation pertinente (p. ex. rapports des visites officielles, réponses du centre aux rapports des visites officielles, demande de financement, avis annuel de financement transmis par les SFM et ententes de prestation de services). Une fois sur les lieux, l équipe d examinateurs mènera des entrevues avec le directeur général, le président du conseil d administration et tout autre membre du personnel et du conseil d administration (CA) en lien avec le contrôle. L examinateur passera en revue des documents tels que les dossiers et les journaux des activités financières, les factures et les reçus, les chèques et le registre de chèques, le plan comptable, les états financiers vérifiés et la lettre de recommandations accompagnant la vérification financière annuelle. D'autres documents pourraient être examinés, notamment les règlements administratifs, les procès-verbaux des réunions du conseil des 12 derniers mois, le rapport de l'assemblée générale annuelle (AGA), les procès-verbaux approuvés de l'aga de l année précédente et la lettre au dossier confirmant la vérification des politiques des ressources humaines. L examinateur passera en revue les lignes directrices de l enquête établies dans le contrôle de conformité et d assurance. Une fois la visite terminée, l examinateur présentera un compte rendu aux membres du conseil d administration et au directeur général. CONTRÔLE HORS SITE En vue du contrôle hors site, la GPOSA communiquera avec le CRFM afin d obtenir les documents pertinents au contrôle. L équipe hors site peut examiner, sans s y limiter, les rapports annuels et trimestriels (pour les trois dernières années), les procès-verbaux des réunions du conseil des douze derniers mois, le rapport de l AGA, les procès verbaux et le site Web du CRFM. Au plus tard une semaine après la conclusion du contrôle du quartier général, la GPOSA dirigera une téléconférence avec le président du conseil d administration (ou son représentant) et le directeur général. RAPPORT Les rapports rédigés à la suite de la visite et du contrôle hors site seront transmis dans les deux semaines suivant le contrôle de conformité et d assurance. 3/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

4 CALENDRIER PROPOSÉ POUR LE CONTRÔLE DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE 1 re journée Activité Personnes visées 9 h à 10 h Rencontre initiale Directeur général, président et trésorier du conseil d administration 10 h à 17 h Analyse, par l examinateur, de tous les documents relatifs à la portée du contrôle Les membres du personnel du CRFM s assurent que l examinateur a accès aux documents pendant la journée. Pour lire les documents, l examinateur doit disposer d un bureau muni d une prise de courant pour y brancher un ordinateur portatif. 2 e journée Activité Personnes visées 9 h à midi Entrevue au sujet des procédures financières 13 h à 17 h Entrevue au sujet des procédures financières (suite) Le directeur général et peut-être le personnel du CRFM qui s occupe de la tenue de livres, des entrées de fonds ou d autres questions financières au centre 3 e journée Activité Personnes visées 9 h à midi Entrevue au sujet des procédures du Président et autres membres du conseil conseil d administration 12 h 30 à 15 h Élaboration du compte rendu de la visite Examinateur 15 h à 17 h L examinateur présente son compte rendu de la visite Président, trésorier et membres du conseil d administration et directeur général Remarque : le président du conseil (ou un représentant désigné par le président) et le trésorier du conseil doivent être présents à la présentation du compte rendu 4 e journée Activité Personnes visées Téléconférence au sujet du contrôle hors site Heure à déterminer 60 minutes Président du conseil d administration (ou un représentant désigné par le président) et directeur général 4/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

5 CONTRÔLE DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE Réf. Exigence Méthode de vérification Observation Mode de contrôle Le CRFM est une organisation sans but lucratif en règle, constituée en société en vertu d'une loi (fédérale, provinciale ou territoriale). Le CRFM respecte les dispositions de ses propres règlements administratifs. Confirmer auprès de la province ou du territoire que le CRFM est bien constitué en société et est en règle au moment de la vérification. Revoir les règlements administratifs. Vérifier par un contrôle ponctuel aléatoire que les pratiques du conseil sont en accord avec les dispositions des règlements. Contre-vérifier en examinant les procès-verbaux de l AGA et des réunions du conseil. Mettre l'accent sur les règlements qui se rapportent au. (Consignez les observations à l'annexe A du rapport de vérification) Le CRFM s assure de respecter la législation du travail pertinente sur laquelle reposent les politiques, les normes et les lignes directrices régissant ses employés. De plus et sous réserve des dispositions de la loi (fédérale, provinciale ou Pour que l examinateur puisse confirmer que le CRFM respecte la législation du travail pertinente, il faut lui fournir une lettre d opinion. La lettre doit rendre compte de la conformité à la législation du travail et être signée par l autorité appropriée. Elle ne peut être signée par un membre du conseil. S assurer que les exigences des SFM relatives à la composition du conseil sont respectées au moment de 5/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

6 territoriale) en vertu de laquelle il est constitué en société, assurer une représentation appropriée au sein du conseil d'administration conformément à ce qui suit : 1. les membres civils des familles du personnel actif des FC à plein temps constituent au moins 51 % des membres votants; l examen. 2. un minimum de sept membres votants (ou, dans les communautés comptant moins de 1000 militaires, un minimum de cinq membres votants est acceptable); article 4 3. le commandant ou un membre supérieur des FAC à titre de membre d office non volant. Le CRFM doit veiller à ce que les membres de la communauté des FAC aient l'occasion de nommer et d'élire des membres au sein du conseil d'administration du Examiner les règlements administratifs, les procès-verbaux du conseil ainsi que le rapport et le procès-verbal de l AGA pour s assurer que les membres de la communauté des FAC ont effectivement eu l occasion de nommer et d élire des 6/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

7 6.3.7, CRFM. Le CRFM élabore et soumet, de la manière prescrite par les SFM, la demande de financement, l entente de prestation de services, les rapports trimestriels sur les activités financières, l accord sur les niveaux de service, l accord supplémentaire et les rapports sur le rendement. Le CRFM coordonne au moins quatre réunions par année auxquelles participent le commandant en charge, le président du conseil du CRFM et le directeur général du CRFM. Le CRFM évalue les besoins de la communauté au moins tous les trois ans. Le CRFM appose la marque du PSFM bien en évidence sur tous les documents imprimés, les affiches, le site Web et le matériel promotionnel qui ont pour objet de promouvoir les membres au sein du conseil d administration du CRFM. Examen des documents pertinents des 36 derniers mois Examen des procès-verbaux des réunions des douze derniers mois Examen de l évaluation des besoins de la communauté effectuée au cours des trois dernières années. L évaluation doit être conforme aux principes d évaluation présentés dans la trousse d outils de Examen d au moins six éléments promotionnels conformes aux règles établies dans le Manuel des normes graphiques nationales du PSFM (version juillet 2011) Hors site Hors site Hors site. Hors site 7/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

8 Le code de protection des renseignements du PSFM et guide du Commissariat à la protection de la vie privée Loi sur les langues officielles et section 3 du PSFM PdP Manuel des normes de forcedelafamille section 5 du PSFM PdP programmes et services qui relèvent du PSFM. Le CRFM s'assure que tous les renseignements personnels obtenus sont traités conformément aux dispositions du Code de protection des renseignements personnels du PSFM, de toute autre loi provinciale ou territoriale pertinente et aux procédures, de la base/escadre si applicable sur la protection des renseignements personnels. Les recommandations du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada sont aussi de fiables pratiques Le CRFM offre des services dans les deux langues officielles selon les normes du MDN et les principes de soutien aux familles Le CRFM crée, met à jour et contribue du contenu pour le portail conformément au document en référence. Le CRFM est tenu de faire état des dépenses Vérification que des procédures pour protéger les renseignements personnels existent procédures pour recevoir et gérer les plaintes et les demandes de renseignements sur la politique et procédures existent procédures sur la formation du personnel et les modes de communication sur le sujet existent Examen d au moins six documents de communication qui démontrent que les services sont offerts dans les deux langues officielles Examen d au moins cinq pages de contenu (français et anglais), choisies au hasard Examiner le plan comptable pour s assurer que les fonds des SFM sont Hors site Hors site Hors site 8/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

9 relatives aux fonds versés par les SFM; le plan comptable du CRFM doit donc séparer ces fonds dans un poste distinct. clairement identifiés et peuvent être facilement suivis Section 5 du PSFM PdP, lettre Avis de financement (année en cours) Le CRFM utilise les fonds versés par le MDN par l entremise des SFM exclusivement pour les services autorisés du PSFM, conformément au document PSFM : PSFM PdP et à l entente de prestation de services approuvée. Le CRFM utilise les fonds versés par le MDN par l entremise des SFM pour les services autorisés du PSFM. Il peut s agir des coûts de la Pour confirmer que les fonds des SFM sont dépensés de manière appropriée : vérifier que les fonds des SFM sont séparés pour pouvoir être facilement suivis examiner les rapports trimestriels des dépenses et en établir la correspondance avec les inscriptions dans les journaux d activités financières, les registres financiers et les chèques annulés; passer en revue les factures et les reçus; vérifier que les rapports trimestriels correspondent aux postes budgétaires identifiés dans l entente de prestation de services; vérifier que ces dossiers indiquent clairement l affectation des fonds dépensés. Pour confirmer que les fonds des SFM sont utilisés de façon adéquate par rapport aux services potentiellement offerts par les PSP et que des liens collaboratifs existent avec les PSP : 9/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

10 programmation. Les éléments suivants pourraient faire l objet d un examen dans le cadre du contrôle de conformité des SFM si on juge que l aide est nécessaire pour atteindre les objectifs de partenariat. vérifier la liste des membres du comité du programme communautaire (CPC, élargi); vérifier les procès-verbaux des deux dernières réunions du comité CPC; vérifier le modèle de prestation de services établi entre le CRFM et les PSP locaux; Assurer la vérification appropriée des documents faisant l objet du contrôle. S assurer, au moyen du contrôle d échantillons, que les pratiques reconnues ci-dessous sont respectées : Utilisation de documents numérotés en série de façon appropriée pour le traitement des opérations suivantes : a. encaissements provenant des clients; b. chèques de débours; c. reçus de dons de bienfaisance. Demandez de vous fournir des échantillons de dossiers pour chacun. Inscription des documents numérotés en série dans un registre tenu par une personne autre que le commis comptable. Demandez de voir le registre. Utilisation quotidienne de formulaires portant un numéro de série contrôlée par une personne autre que 10/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

11 le commis comptable. Demandez de voir le système de contrôle. Rapprochement des encaissements et de la valeur des dépôts. Posez des questions au sujet du processus adopté et demandez de voir des échantillons. Vérification indépendante des formulaires portant un numéro de série effectuée chaque semestre par le directeur général (DG) Contrôle interne approprié du service de paie. S assurer que les pratiques reconnues ci-dessous sont respectées : Si le service de paie est confié à un fournisseur de l extérieur, les feuilles de temps et les taux de rémunération doivent être approuvés par le directeur général. Demandez de voir des échantillons des feuilles de temps remplies. Si le service de paie est sur, les chèques de paie doivent être signés par le directeur général qui doit passer en revue les dossiers de la paie et y apposer ses initiales. Demandez de voir des échantillons des dossiers de paie. 11/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

12 Le CRFM conserve dans ses dossiers les factures, reçus et autres documents qui prouvent les fins pour lesquelles les fonds ont été dépensés pendant une période de six ans et les remet aux SFM ou à leur représentant sur demande. Le CRFM observe les principes et méthodes comptables généralement reconnus ainsi que les lignes directrices de l'institut canadien des comptables agréés concernant la comptabilité des organismes sans but lucratif. Vérification aléatoire des dossiers. Examiner la vérification annuelle des activités financières effectuée par un expert-comptable. Examiner la lettre de recommandations accompagnant la vérification des activités financières. L examinateur fixera un rendez-vous téléphonique ou en personne avec l expert-comptable pour discuter du processus de vérification annuelle et lui posera des questions comme celles qui suivent : Le vérificateur a-til rencontré le directeur général ainsi que le président et le trésorier du conseil d administration, et ceux-ci ont-ils fourni au vérificateur tous les documents dont il avait besoin? La vérification a-t-elle été faite sur ou entièrement à partir du bureau du vérificateur? Après la vérification, avant la production des états financiers vérifiés le vérificateur a-til présenté un compte rendu au directeur général ainsi qu au président et au trésorier du conseil d administration? Le vérificateur a-t-il présenté les états financiers lors de 12/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

13 7.3.3 Séparation appropriée des tâches. La direction doit respecter les lignes directrices reconnues concernant la séparation des tâches pour éviter et déceler les erreurs intentionnelles et non intentionnelles. séparation de la garde des biens de la comptabilité; séparation de l autorisation des transactions de la garde des biens connexes; séparation des tâches au sein de la fonction comptable; séparation de la responsabilité opérationnelle de celle de la tenue des dossiers l AGA? Depuis combien d années le CRFM retient-il les services de ce cabinet de vérificateurs? S assurer que les pratiques cidessous sont respectées et que les tâches suivantes ont été séparées : les chèques doivent être signés par deux signataires autorisés; les documents de base doivent être joints aux chèques au moment de leur signature et présentés en même temps, paraphés par les signataires et estampillé «payé» afin d éviter qu ils soient payés de nouveau; les rapprochements bancaires doivent être effectués par le trésorier ou un tiers et approuvés par le DG; le DG doit avoir accès en lecture seule au solde et aux opérations en ligne du compte bancaire. la correspondance et les chèques entrants sont reçus, ouverts et inscrits dans un registre par une personne autre que le commis comptable; les chèques entrants sont immédiatement estampillés «pour dépôt dans le compte n o du CRFM»; le bordereau de dépôt est 13/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

14 apporté à la banque par une personne autre que celle qui l a rempli Le CRFM fournira aux SFM, dans le format prescrit par ces derniers, des états financiers trimestriels et des rapports de rendement détaillant les services offerts et les fonds dépensés. Sous réserve de l approbation des SFM, le CRFM peut conserver jusqu à concurrence de 10 p. 100 des fonds non utilisés au cours d une année financière donnée. Les fonds conservés doivent être dépensés d une façon qui «respecte» les buts et objectifs généraux du PSFM. La dépense des fonds non utilisés et les rapports futurs sur l utilisation de ces fonds seront conformes aux dispositions des SFM. Vérifier auprès des SFM que les rapports trimestriels sur les activités financières présentés sont à jour au moment de la vérification. S assurer que les rapports trimestriels correspondent au format prescrit. S assurer que le conseil examine ces rapports à leurs réunions. Pour assurer l exactitude des rapports, comparer les données du quatrième trimestre de l exercice financier le plus récent avec celles déclarées dans les états financiers vérifiés de la même année. Le cas échéant : confirmer l obtention de l approbation des SFM; effectuer le suivi des dépenses des fonds par correspondance avec les inscriptions dans les journaux d activités financières, les registres financiers et les chèques annulés; vérifier que ces dossiers indiquent clairement l affectation des fonds dépensés. 14/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

15 Le CRFM obtiendra rapport d une vérification financière annuelle externe et impartiale effectuée par un expert-comptable désigné détenant un permis de pratique de sa province. 8.1 Le CRFM obtiendra une assurance sur les biens, une assurance responsabilité civile, une assurance erreurs et omissions et une assurance responsabilité civile des administrateurs, dirigeants et officiers, conformément aux normes minimales établies par les SFM. Examiner la vérification et consigner toute question émergente. Examiner la lettre de recommandations accompagnant le rapport de vérification et consigner toutes les observations importantes. Vérifier que les titres de compétence de l examinateur mentionnent son autorisation de pratiquer dans la province. Vérifier que le comptable n a que des liens professionnels avec le CRFM. S assurer qu il est «impartial». L examinateur doit confirmer les normes minimales établies par les SFM au moment de la vérification. Confirmer auprès de la compagnie d'assurance de la DSFM que celle-ci a souscrit le niveau recommandé de protection d'assurance. 15/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

16 APNDICE A L examinateur doit passer en revue les règlements administratifs et les politiques du conseil d administration et choisir de façon aléatoire cinq dispositions aux fins de vérification. Il doit vérifier les règlements administratifs pour s'assurer qu'ils sont conformes aux dispositions du (p. ex. composition du conseil, exigences de l'aga, exigence d'une vérification annuelle des activités financières, etc). Dans le tableau ci-dessous, l examinateur indiquera cinq politiques ou règlements. Il vérifiera ensuite dans quelle mesure ces politiques ou règlements sont appliqués dans la pratique en examinant les procès-verbaux des réunions du conseil et de l AGA et en menant des entrevues auprès de membres du conseil, s il y a lieu. Politique du conseil d administration Observation Mode de contrôle A.1 A.2 A.3 A.4 A.5 16/16 (PSFM) CONTRÔLES DE CONFORMITÉ ET D ASSURANCE POUR

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

Retrait d enfants placés

Retrait d enfants placés Page 1 de 10 Retrait d enfants placés Cette section contient les normes et les principes directeurs provinciaux qui régissent le retrait d un enfant du foyer nourricier où il a été placé. Elle s applique

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté par le conseil d'administration lors de sa 275 e assemblée du 29 juin 2009. (résolution n o 2321) Tout au long du document, le masculin a été utilisé dans

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT 1. Constitution Le comité d audit (le «comité») est constitué par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice de ses fonctions en matière

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 6 juin 2014

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES 1. Constitution MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Est constitué un comité du conseil d administration appelé comité des ressources humaines. (art. 13.3) 2. Composition Le comité est composé des

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE 1. Constitution Le comité des ressources humaines et de régie d entreprise (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉGIE D ENTREPRISE 1. Constitution Le comité des ressources humaines et de régie d entreprise (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES 1. Constitution Le comité de gestion des risques (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER Veuillez prendre note: L'évaluation de l'acts est acceptée dans toutes les provinces et les territoires

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE

LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE Veuillez joindre les documents énumérés ci-dessous au formulaire de demande. Le fait de ne pas inclure tous les renseignements demandés pourrait

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

APECA Siège social et régions

APECA Siège social et régions Vérification de l Instrument de délégation et de responsabilisation en matière de nomination (IDRN) APECA Siège social et régions Direction de la vérification interne Rapport final Juillet 2007 TABLE DES

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14-CA(AMT)-15 Politique relative à la gestion des accès sur les sites

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Préparé pour : Le Bureau du vérificateur général Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Le 18 novembre 2009 1 Introduction KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. a été chargée

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Date de publication : janvier

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2. Prochaine révision. Date de révision

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2. Prochaine révision. Date de révision Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2 TITRE DE LA POLITIQUE Approuvée en Janvier 2013 FINANCEMENT DES PROGRAMMES DE RECYCLAGE DES INF. AUT., INF. PSYCH. AUT. ET INF. AUX. AUT. Direction/Division

Plus en détail

Vérification des contrôles et de la sécurité liés à l impression des chèques prioritaires. Énoncé du vérificateur... 1

Vérification des contrôles et de la sécurité liés à l impression des chèques prioritaires. Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des contrôles et de la sécurité liés à l impression des chèques prioritaires RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Mai 2004 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1 1 1. OBJECTIF (1) La principale fonction du Comité de gestion du risque est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités visant à définir l intérêt de la Banque CIBC à l égard

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 RÈGLEMENT RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE SERVICE ÉMETTEUR : Direction des services administratifs ADOPTION : C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 DATE : 25 mars 2015 SECTION : Règlement NUMÉRO : R004

Plus en détail

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association.

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Règlement intérieur OHCYCLO 1/ Préambule Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Le présent règlement intérieur est transmis à l ensemble des membres ainsi qu à chaque

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ÉTAT DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT PRÉSENTÉ AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2010

COMPTE RENDU DE L ÉTAT DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT PRÉSENTÉ AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2010 RAPPORT PRÉSENTÉ AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2010 D'APPROBATION DU CVÉ: 25/09/2009 1. Définir les connaissances et les compétences en SST que toutes les catégories de gestionnaires et

Plus en détail

Le Conseil scolaire de district du Centre-Sud-Ouest appuie la création de conseils d école à caractère consultatif dans chacune de ses écoles.

Le Conseil scolaire de district du Centre-Sud-Ouest appuie la création de conseils d école à caractère consultatif dans chacune de ses écoles. Page 1 de 7 ÉNONCÉ Le Conseil scolaire de district du Centre-Sud-Ouest (CSDCSO) reconnaît que l'éducation est une responsabilité que se partagent les écoles, les élèves et leurs familles, ainsi que la

Plus en détail

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation.

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Vous devez revoir votre rapport sur votre régime de capitalisation au moins une fois par année afin de vous assurer que celui-ci reflète

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Mise à jour : mai 2010 Version 3.1 Table des matières À

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Formation du Comité des ressources humaines Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives RAPPORT FIN15-08 Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28 TITRE : Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives BUT : Présenter aux membres du Conseil, pour approbation, l ajout d

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS 2 MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de gouvernance, (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Opinion de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat.

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat. CAHIER DE GESTION PROCÉDURE D UTILISATION DE LA CARTE D ACHAT COTE 43-07-10.04 OBJET Établir une procédure d utilisation de la carte d achat afin de réduire les coûts de gestion des achats en simplifiant

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Ministère de la Justice Direction générale des services de justice

Ministère de la Justice Direction générale des services de justice Ministère de la Justice Direction générale des services de justice Médiation à la Division des petites créances Guide de fonctionnement à l intention des médiateurs Octobre 2003 (mise à jour octobre 2014)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS

MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Titre : COMMISSION SCOLAIRE MODALITÉS POUR LA GESTION DE TRÉSORERIE ET LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES ET LES CENTRES EASTERN TOWNSHIPS Source : Services financiers Comité consultatif de vérification Adoptée

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE Le conseil d administration a constitué le Comité de gouvernance d entreprise (le «comité») pour le seconder dans son devoir de supervision de l efficacité du système de gouvernance d entreprise de la

Plus en détail

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Supprimé: relatives à des Le membre ou le cabinet qui réalise une mission ou participe à une

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

Directive de la Présidence

Directive de la Présidence Directive de la Présidence Date : 5 mars 2004 DIRECTIVE RELATIVE À LA CONSTITUTION DE FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Section première Dispositions générales 1.1. La présente

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Mis en place par conseil d administration, le comité responsable des ressources humaines et de la rémunération (le «comité») a pour mission d élaborer la philosophie et les lignes directrices de la société

Plus en détail

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE Politique d investissement Cette politique est en vigueur depuis le 18 juin 2009 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. GÉNÉRALITÉS P R É A M B U L E Le Musée canadien

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

Section 3. Documents constitutifs : Acte constitutif. Section 2. Informations administratives importantes

Section 3. Documents constitutifs : Acte constitutif. Section 2. Informations administratives importantes Section 2. Informations administratives importantes numéros d enregistrement coordonnées clés calendrier organisationnel Section 3. Documents constitutifs : Acte constitutif Certificat de constitution

Plus en détail

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION (la «Bourse») A. Objet Le conseil d administration de la Bourse (le «conseil») a établi un comité de surveillance de la réglementation (le «comité») afin d aider le conseil à superviser les responsabilités

Plus en détail

Processus d accréditation

Processus d accréditation AGRI-STABILITÉ AGRI-QUÉBEC PLUS AGRI-INVESTISSEMENT AGRI-QUÉBEC Devis du préparateur accrédité de données Processus d accréditation Processus d accréditation, rôle et engagements du préparateur 2015 Avril

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Agences de placement temporaire

Agences de placement temporaire Agences de placement temporaire Heures de travail et heures supplémentaires Remarque : Le présent document ne vous est fourni qu à titre indicatif. Il ne constitue pas un avis juridique. Pour obtenir des

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES Ce programme a pour objectif de soutenir la production manitobaine d enregistrements sonores culturellement importants

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009

Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone. Janvier 2009 Examen des pratiques de gestion du Secteur des traités et du gouvernement autochtone Janvier 2009 1 Objectifs de l examen L'examen des pratiques de gestion vise les objectifs suivants : aider les gestionnaires

Plus en détail

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES Conférence présentée dans le cadre du Séminaire sur les titres d emprunt Projet de renforcement de la COSOB (PRCOSOB) Agence canadienne

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

Demande à titre d étudiant indépendant

Demande à titre d étudiant indépendant Avant de commencer Vous devez être un «participant*» au sens de la Loi sur l assurance-emploi du gouvernement fédéral. Vous devez avoir travaillé avec un conseiller en emploi et un gestionnaire de cas

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette section

Plus en détail

Office de réglementation des maisons de retraite. Conseil consultatif des parties prenantes Mandat

Office de réglementation des maisons de retraite. Conseil consultatif des parties prenantes Mandat Conseil consultatif des parties prenantes Mandat Autorité : L (ORMR) est établi en tant que personne morale sans capital-actions en vertu de la Loi de 2010 sur les maisons de retraite. Le mandat de l ORMR

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC.

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. Adoptée le 11 décembre 2014 La présente charte détaille le but, la composition,

Plus en détail

CHARTE. DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CASCADES INC. (la «Société»)

CHARTE. DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CASCADES INC. (la «Société») DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CASCADES INC. (la «Société») 1. OBJET La présente charte vise à décrire le rôle du comité d audit et des finances (le «comité») ainsi que les fonctions et les responsabilités

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

Services pour enfants. Services de santé à l école

Services pour enfants. Services de santé à l école Services pour enfants Services de santé à l école Quand soumettre une demande de services au CASC du Sud-Est? Le personnel de l école devrait-il faire quelque chose d abord? Les enseignants devraient utiliser

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction 1 1. Objectif (1) La principale fonction du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités en matière

Plus en détail

Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l'accès à l'information (LAI). Renseignements NON CLASSIFIÉS.

Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l'accès à l'information (LAI). Renseignements NON CLASSIFIÉS. Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l accès à l information (LAI). Renseignements NON CLASSIFIÉS. soutien technique des systèmes de combat Août 2008 7053-30-12-2 (CS Ex) MISE EN GARDE Le résultat

Plus en détail

PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES

PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES Type de politique : Processus de gouvernance Les membres du conseil et des comités, ainsi que d autres bénévoles, sont autorisés à engager des

Plus en détail