Cancer de la peau autre que le mélanome. Comprendre le diagnostic

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cancer de la peau autre que le mélanome. Comprendre le diagnostic"

Transcription

1 Cancer de la peau autre que le mélanome Comprendre le diagnostic

2 Cancer de la peau autre que le mélanome Comprendre le diagnostic Lorsqu on lui annonce qu elle a un cancer, une personne peut se sentir seule, avoir peur et être dépassée par l énorme quantité d information à assimiler et les décisions à prendre. Tout ce que j ai pu entendre, c est cancer. J ai entendu mon médecin me dire quelque chose comme nous allons tenter de vous aider et vous opérer le plus tôt possible. Je n ai pas entendu un mot par la suite. La présente brochure contient des renseignements de base qui vous permettront, à vous et à vos proches, d en savoir plus sur le cancer de la peau. Le fait d avoir plus d information vous aidera à mieux maîtriser la situation et à participer avec votre équipe soignante au choix des soins qui sont les plus appropriés à votre cas. Pour de plus amples renseignements Cette brochure vous fournit une introduction au cancer de la peau. Vous trouverez de l information plus détaillée sur cancer.ca. Vous pouvez aussi appeler notre Service d information sur le cancer au pour en apprendre plus sur le cancer, le diagnostic, le traitement, les soins de soutien et nos services. Qu est-ce que le cancer? Le cancer est une maladie qui prend naissance dans nos cellules. Notre organisme compte des millions de cellules, regroupées en tissus et en organes (muscles, os, poumons, foie, etc.). Chaque cellule contient des gènes qui régissent son développement, son fonctionnement, sa reproduction et sa mort. Normalement, nos cellules obéissent aux instructions qui leur sont données et nous demeurons en bonne santé. Mais il arrive parfois que les instructions deviennent confuses dans certaines cellules. Celles-ci adoptent alors un comportement inhabituel, en se développant et en se multipliant de façon anarchique. Après un certain temps, des groupes de cellules anormales peuvent former une masse appelée tumeur. Les tumeurs peuvent être bénignes (non cancéreuses) ou malignes (cancéreuses). Les cellules formant des tumeurs bénignes demeurent localisées dans une partie du corps et ne mettent généralement pas la vie en danger. Les cellules à l origine des tumeurs malignes ont la capacité d envahir les tissus voisins et de se répandre ailleurs. Il est important de déceler et de traiter les tumeurs malignes le plus tôt possible. Dans la plupart des cas, le traitement a plus de chances de réussir lorsque le cancer est détecté à un stade précoce. Les cellules cancéreuses qui se propagent dans d autres parties du corps sont appelées métastases. Le premier signe de cet envahissement est souvent le gonflement Photo de couverture : Getty Images Matériel autorisé à des fins d illustration seulement; les personnes apparaissant sur les photos sont des modèles. 1

3 des ganglions lymphatiques situés près de la tumeur, mais les métastases peuvent atteindre pratiquement toutes les parties du corps. Un cancer porte le nom de la partie du corps où il prend naissance. Par exemple, un cancer qui se forme dans la peau et s étend aux ganglions lymphatiques est un cancer de la peau avec métastases aux ganglions lymphatiques. Les cancers de la peau autres que le mélanome sont moins susceptibles de se propager que les autres types de cancer. Qu est-ce que le cancer de la peau autre que le mélanome? Le cancer de la peau se forme dans les cellules de la peau, qui constitue le plus gros organe du corps humain. La peau protège nos organes internes des blessures, des infections, de la chaleur et du rayonnement ultraviolet émis par le soleil. Elle facilite le contrôle de la température corporelle et l élimination des déchets par les glandes sudoripares. Elle sert également à synthétiser la vitamine D et à stocker les réserves d eau et de graisse. La peau se compose principalement de deux couches l épiderme et le derme. L épiderme est la partie qui se trouve en surface. L épiderme contient trois types de cellules : Les cellules basales sont en constante formation à la base de l épiderme. Les nouvelles cellules basales rondes poussent les cellules plus âgées vers la surface de la peau, où elles deviendront des cellules squameuses. Les cellules squameuses sont de vieilles cellules. À mesure qu elles montent à la surface de la peau, elles s amincissent tout en s aplatissant. Les mélanocytes sont également présents en profondeur dans l épiderme, entre les cellules basales. Les mélanocytes sont les cellules qui fabriquent la mélanine, responsable de la couleur de la peau. Le derme est la couche interne, sous l épiderme, où se logent des nerfs, des vaisseaux sanguins, des glandes sudoripares, des glandes sébacées et des follicules pileux. Le cancer de la peau peut se développer dans l un ou l autre des types de cellules qui composent l épiderme. Les deux types les plus fréquents de cancer de la peau sont le carcinome spinocellulaire et le carcinome basocellulaire*. Ces deux variantes sont désignées sous le nom de cancer de la peau autre que le mélanome et peuvent généralement être traitées avec succès. * L information contenue dans cette publication s applique au cancer de la peau autre que le mélanome (carcinome basocellulaire et carcinome spinocellulaire). Le mélanome est moins répandu et est traité différemment. Pour obtenir plus de renseignements sur ce dernier, consultez notre brochure sur le mélanome ou appelez notre Service d information sur le cancer au Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

4 Diagnostic du cancer de la peau autre que le mélanome Il se peut que votre médecin soupçonne la présence d un cancer de la peau autre que le mélanome après avoir vérifié vos antécédents médicaux et vous avoir examiné. Pour confirmer son diagnostic, le médecin demandera une biopsie. Les résultats de la biopsie pourront également permettre d établir le «stade» du cancer afin de planifier le traitement. Signes du cancer de la peau autre que le mélanome : Le premier signe de cancer de la peau est habituellement une manifestation cutanée comme une nouvelle excroissance, une plaie qui ne guérit pas ou la modification d une excroissance existante. Le cancer de la peau peut prendre naissance à n importe quel endroit du corps, mais il se développe généralement dans des régions plus souvent exposées au soleil comme la tête, le visage, le cou, les mains, les bras et les jambes. Les cancers de la peau n ont pas tous la même apparence. Les carcinomes basocellulaires se présentent souvent sous la forme de bosses ou de petits cratères dont la surface est lustrée ou perlée. Les carcinomes spinocellulaires sont en général des lésions rougeâtres et squameuses. Les signes les plus courants de cancer de la peau autre que le mélanome sont notamment les suivants : une bosse ou un creux d apparence lisse, brillante, pâle ou cireuse; une boursouflure rouge et dure; une plaie qui ne guérit pas; une lésion ou une bosse qui saigne ou qui forme une croûte ou une gale; des plaques roses, rouges ou brunes, rugueuses et squameuses, pouvant démanger ou être sensibles; une région cutanée qui prend une teinte bleue, brune ou noire. D autres problèmes de santé peuvent aussi provoquer certaines de ces manifestations. Les étapes menant au diagnostic peuvent sembler longues et fastidieuses, mais le médecin doit s assurer que vos symptômes n ont pas une autre cause. Biopsie : Une biopsie doit nécessairement être pratiquée pour établir avec certitude un diagnostic de cancer de la peau. Cette procédure consiste à prélever une partie ou la totalité de la région de peau anormale. La biopsie peut avoir lieu soit dans le cabinet du médecin, soit à l hôpital, en clinique externe (vous ne passerez pas la nuit à l hôpital). Un anesthésique local sera utilisé pour insensibiliser la région sous examen. Il existe plusieurs types de biopsies. Lors d une biopsie excisionnelle, le médecin retire toute la masse ou partie anormale. Lors d une biopsie incisionnelle, le médecin prélève seulement un échantillon de la masse, car la tumeur est incrustée dans les couches profondes de la peau et il n est pas possible de l enlever en totalité. 4 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

5 Lors d une biopsie à l emporte-pièce, un instrument tranchant et creux est utilisé pour traverser toutes les couches de la peau et obtenir un échantillon de la région anormale. Lors d une biopsie par rasage, on utilise une lame de rasoir ou un scalpel stérilisé pour détacher les couches superficielles de la peau (épiderme et couche supérieure du derme). L échantillon prélevé sera examiné au microscope. Si les cellules sont cancéreuses, il faudra ensuite déterminer leur rapidité à se multiplier. Examens supplémentaires : Si la biopsie indique que le cancer pourrait avoir pénétré plus profondément la peau, votre médecin voudra peut-être vous faire passer d autres examens, par exemple une biopsie des ganglions lymphatiques environnants, des épreuves d imagerie ou des analyses sanguines. Est-ce que tout ira bien pour moi? La plupart des personnes atteintes de cancer veulent savoir à quoi s attendre. Peuvent-elles être guéries? Un pronostic indique, selon la meilleure estimation de votre médecin, quels effets le cancer aura sur vous et comment il va répondre au traitement. Un pronostic tient compte de bien des facteurs, entre autres : du type, du stade et du grade (comportement et apparence) du cancer; de l endroit où se trouve la tumeur et de la présence ou non de métastases; de votre âge, de votre sexe et de votre état de santé général. Même avec tous ces renseignements, votre médecin aura peut-être beaucoup de mal à prévoir exactement ce qui va arriver. Chaque cas est unique. Votre médecin est la seule personne qui peut vous donner un pronostic. Demandez-lui quels sont les facteurs à considérer dans votre pronostic et ce qu ils signifient pour vous. 6 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

6 Stadification Une fois qu un cancer est diagnostiqué de façon certaine, il faut en établir le stade. Vous et votre équipe soignante pouvez ainsi prendre une décision plus éclairée quant au traitement qui vous convient le mieux. Le stade d un cancer décrit la taille d une tumeur et son degré de propagation. Cinq stades ont été définis pour les carcinomes spinocellulaires et basocellulaires (cancer de la peau autre que le mélanome)*. Stade Description 0 Des cellules cancéreuses sont présentes, mais uniquement dans une petite région de la couche superficielle de la peau. Le carcinome spinocellulaire de stade 0 est également appelé carcinome in situ. 1 La tumeur mesure 2 cm de diamètre ou moins, mais le cancer ne s est pas propagé. 2 La tumeur mesure plus de 2 cm de diamètre, mais le cancer ne s est pas propagé. 3 Le cancer s est propagé au-delà de la peau à un ou plusieurs cartilages, muscles, os ou ganglions lymphatiques voisins. 4 Le cancer s est propagé plus profondément à plusieurs ganglions lymphatiques ou à d autres endroits du corps. * Ce tableau résume les stades du cancer de la peau autre que le mélanome selon l Union for International Cancer Control (UICC) et l American Joint Committee on Cancer (AJCC). Pour des renseignements plus détaillés, visitez cancer.ca. Traitements pour le cancer de la peau autre que le mélanome Votre équipe soignante prendra en considération votre état de santé général ainsi que le type et le stade du cancer pour vous recommander les traitements les plus appropriés pour vous. Vous serez appelé à participer aux décisions finales avec les membres de votre équipe soignante. N hésitez pas à les consulter si vous avez des questions ou des préoccupations. Il pourrait arriver que toute la tumeur soit retirée lors de la biopsie et que vous n ayez besoin d aucun autre traitement. Si la tumeur n a pas été enlevée en totalité au cours de la biopsie, vous pourriez recevoir un ou plusieurs des traitements suivants. Chirurgie : La décision de recourir à la chirurgie dépendra de la taille de la tumeur et de l endroit où elle se trouve. Au cours de l intervention, on procédera à l ablation totale ou partielle de la tumeur et de certains tissus sains environnants. La plupart du temps, il est possible de retirer la tumeur en utilisant un anesthésique local pour insensibiliser la région affectée. S il s agit d une grosse tumeur, il sera peut-être nécessaire de procéder à une greffe de peau. Le médecin prélèvera un morceau de peau ailleurs sur le corps (par exemple sur la cuisse ou derrière l oreille) pour remplacer celle qui a été enlevée. Une telle intervention se pratique habituellement sous anesthésie locale, mais parfois aussi sous anesthésie générale (vous serez endormi). Vous serez peut-être hospitalisé durant plusieurs jours après l opération. 8 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

7 Il existe plusieurs techniques chirurgicales pour traiter le cancer de la peau. Excision chirurgicale : Le chirurgien enlève toute la tumeur ainsi qu une marge de tissus sains au pourtour. Curetage et électrodessiccation : Le chirurgien enlève la tumeur en la grattant au moyen d un instrument coupant en forme de cuillère (curette). Un courant électrique (électrodessiccation) est ensuite dirigé à l endroit de la tumeur afin de détruire toute cellule cancéreuse restante et réduire le saignement. Chirurgie de Mohs : Cette technique chirurgicale consiste à retirer une tumeur une couche à la fois. Chaque lamelle ainsi prélevée est examinée sur-le-champ au microscope. Le chirurgien continue de «raser» les tissus jusqu à ce que ces derniers ne montrent plus aucune trace de cancer. Si on a des raisons de craindre que le cancer se soit propagé ou se propagera éventuellement, tous les ganglions lymphatiques entourant la tumeur seront enlevés. Cette procédure porte le nom de curage ganglionnaire et est requise surtout dans les cas de carcinomes spinocellulaires, qui peuvent se propager s il s agit d un cancer virulent ou s il n est pas traité rapidement. Après l intervention, il se peut que vous éprouviez certaines douleurs et de l enflure. Ces effets secondaires sont temporaires et peuvent être atténués. Thérapie biologique : La thérapie biologique (parfois appelée immunothérapie) met à profit l action du système immunitaire pour combattre le cancer ou pour atténuer les effets secondaires des traitements contre la maladie. Des substances ou des médicaments produits naturellement par l organisme permettent de renforcer les mécanismes de défense du système immunitaire contre la maladie. Les cancers de la peau peu étendus et peu profonds peuvent être traités au moyen d une crème topique. Vous noterez l apparition de rougeurs ou de croûtes au site d application. Radiothérapie : Il est possible de traiter le cancer de la peau par radiothérapie; cela se fait habituellement lorsqu on ne peut avoir recours à la chirurgie. En radiothérapie externe, on utilise un gros appareil qui permet de diriger un faisceau de rayons vers l endroit précis de la tumeur. Le rayonnement endommage toutes les cellules qui se trouvent dans la trajectoire du faisceau les cellules normales comme les cellules cancéreuses. Les effets secondaires de la radiothérapie diffèrent selon la partie du corps qui est traitée. Vous pourriez remarquer notamment un changement de l aspect de votre peau (elle peut devenir rouge ou sensible au toucher) ou une perte de cheveux à l endroit traité. Cryochirurgie : La cryochirurgie fait appel à des techniques de congélation locale et peut servir au traitement des tumeurs de petite taille, superficielles et bien définies. 10 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

8 Thérapie photodynamique : La thérapie photodynamique, qui détruit les cellules cancéreuses à l aide de médicaments et de lumière, est un moyen plus récent de traiter le cancer de la peau. On peut avoir recours à la thérapie photodynamique au lieu de la chirurgie dans le cas d une grosse tumeur peu profonde ou si plusieurs tumeurs cancéreuses sont présentes dans une même région. Chimiothérapie : La chimiothérapie est rarement utilisée pour traiter le cancer de la peau. Le cas échéant, elle sera administrée le plus souvent sous forme de crème ou de lotion médicamentée, appliquée directement sur la peau. Cette chimiothérapie est dite topique. Le traitement peut rendre la peau sensible, rouge et enflée. Pour de plus amples renseignements sur le traitement, vous pouvez lire nos brochures Chimiothérapie et autres traitements médicamenteux et Radiothérapie. Essais cliniques de traitements : Les essais cliniques de traitements sont des études évaluant de nouvelles façons de traiter le cancer. Ils fournissent de précieuses données sur l innocuité et l efficacité de nouveaux médicaments, types de traitements ou associations de traitements existants. Ces essais sont surveillés de près pour garantir que les approches étudiées sont sûres pour les participants. Demandez à votre médecin s il existe un essai clinique pouvant constituer un traitement envisageable dans votre situation. Votre participation pourrait se révéler profitable, autant pour vous que pour d autres personnes atteintes du cancer. Notre brochure Les essais cliniques fournit plus de détails et explique entre autres comment trouver un essai clinique. Thérapies complémentaires : Les thérapies complémentaires (par exemple, la massothérapie ou l acupuncture) sont utilisées en plus des traitements standards contre le cancer, le plus souvent pour faciliter la détente ou atténuer le stress ainsi que les autres effets secondaires du traitement. Ces techniques n ont pas d effet curatif sur le cancer lui-même. Des recherches plus approfondies seront nécessaires pour vérifier l efficacité de ces thérapies et comprendre leur fonctionnement. Les thérapies parallèles sont utilisées au lieu de la médecine classique. Il n y a pas eu suffisamment d évaluations pour conclure que ces méthodes sont efficaces, ou encore sans danger. Utiliser seulement des thérapies parallèles comme traitement du cancer peut entraîner des effets graves sur la santé. Si vous pensez suivre une thérapie complémentaire ou parallèle, il est important de recueillir d abord toute l information possible à ce sujet et d en discuter avec votre équipe soignante. Une telle thérapie pourrait avoir des répercussions sur les résultats de vos tests ou vos traitements habituels. Notre brochure Traitements complémentaires fournit plus de détails. 12 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

9 Effets secondaires du traitement : Certains traitements anticancéreux causent des effets secondaires tels que de la fatigue ou des nausées. Comme la réaction au traitement varie d une personne à l autre, il est difficile de prédire quels seront les effets secondaires dans votre cas si vous en avez. Il est souvent possible de bien maîtriser et même de prévenir les effets secondaires. Si vous avez des inquiétudes à ce sujet, discutez-en avec votre équipe soignante et posez-lui des questions. On vous indiquera les effets secondaires qui doivent être signalés immédiatement et ceux qui peuvent attendre jusqu à votre prochain rendez-vous. Si vous éprouvez des effets secondaires ou des symptômes inattendus, parlez-en le plus rapidement possible à votre équipe soignante. Elle vous aidera à obtenir les soins et l information dont vous avez besoin. Après le traitement Les soins de suivi peuvent vous aider, ainsi que votre équipe soignante, à vérifier l évolution de votre état et à évaluer comment vous vous remettez du traitement. Au début, la prise en charge de votre suivi pourra être assurée par un des spécialistes de votre équipe soignante. Votre médecin de famille pourra éventuellement prendre le relais. Le calendrier des visites de suivi est différent pour chaque personne. Les visites chez le médecin pourraient être plus fréquentes au cours de la première année suivant le traitement, et plus espacées par la suite. Si des symptômes persistent ou si de nouveaux symptômes apparaissent une fois le traitement terminé, faites-en part immédiatement à votre médecin. Les personnes qui ont déjà eu un cancer de la peau risquent de voir réapparaître la maladie dans la même région ou ailleurs sur le corps. Apprenez à vérifier l état de votre peau, sachez quels sont les signes à surveiller et examinez-vous régulièrement. Signalez immédiatement à votre médecin tout changement cutané, masse, enflure ou autre symptôme, sans attendre le prochain rendez-vous. La fin d un traitement contre le cancer peut susciter des émotions contradictoires. Vous vous réjouirez probablement de la fin des traitements et à l idée de reprendre vos activités habituelles. Par contre, il se peut aussi que vous ressentiez de l anxiété. Si la fin 14 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

10 du traitement vous préoccupe, parlez-en à votre équipe soignante. Elle est là pour vous aider à traverser cette période de transition. Image de soi et sexualité : Il est naturel que vous vous préoccupiez des effets que pourraient avoir le cancer de la peau et son traitement sur votre image extérieure. Vous pourriez avoir des inquiétudes quant à l apparence de votre corps, à la présence de cicatrices après le traitement et aux relations sexuelles avec un partenaire, ou craindre un rejet. Vous vous sentirez mieux en parlant de ces émotions à une personne en qui vous avez confiance. Votre médecin peut aussi vous diriger vers des spécialistes et des conseillers qui vous aideront à gérer les répercussions psychologiques des traitements contre le cancer de la peau. Notre brochure Sexualité et cancer contient des renseignements plus détaillés. Faire face au cancer Notre brochure Faire face au cancer contient des renseignements plus détaillés ainsi que des ressources. Les personnes atteintes du cancer et leurs aidants peuvent compter sur diverses formes de soutien. Votre équipe soignante : Si vous avez besoin d aide pratique ou de soutien affectif, les membres de votre équipe soignante peuvent vous recommander des services offerts dans votre collectivité. S il le faut, ils peuvent aussi vous orienter vers les ressources d une clinique d oncologie ou vers des professionnels de la santé mentale. Votre famille et vos amis : Les personnes qui vous sont les plus chères peuvent être d un grand réconfort. Acceptez le soutien qui vous est offert. Si quelqu un vous demande : «Qu est-ce que je peux faire pour toi?», dites-le-lui. Il peut s agir de gestes aussi simples que faire les courses, préparer un repas ou vous conduire chez le médecin. D autres personnes qui ont vécu une expérience semblable à la vôtre : Il peut être bénéfique d échanger avec d autres personnes qui sont «passées par là» et d apprendre d elles. Envisagez la possibilité de vous joindre à un groupe d entraide ou de parler, en personne, par téléphone ou en ligne, à quelqu un qui a survécu au cancer. N hésitez pas à essayer différentes formules pour voir laquelle vous convient le mieux. 16 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

11 Vous-même : Bien composer avec le cancer ne signifie pas qu il faut toujours afficher un visage heureux ou souriant, mais peut vouloir dire prendre soin de vous en pratiquant des activités relaxantes et agréables, qui vous permettent de vous ressourcer mentalement, spirituellement ou physiquement. Prenez le temps de réfléchir à des stratégies d adaptation qui vous aideront à passer au travers. Un conseiller peut aussi vous en suggérer d autres. Échanger avec quelqu un qui a vécu une expérience semblable du cancer Nous pouvons vous mettre en contact avec un bénévole en mesure de vous écouter, de vous apporter de l espoir, de vous encourager et de vous suggérer des moyens de faire face au cancer à partir de son expérience en tant que personne «qui est déjà passée par là». Pour en savoir plus sur les ressources qui existent dans votre région, vous pouvez : Appeler sans frais notre Service d information sur le cancer au (ATS : ) du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h Envoyer un courriel à notre adresse Visiter notre site Internet cancer.ca Vous souhaitez des échanges en ligne? Pour pouvoir échanger avec quelqu un en ligne, joignez-vous à notre cybercommunauté, ParlonsCancer.ca. En plus de discussions, de blogues et de groupes susceptibles de vous intéresser, vous y trouverez des gens bienveillants et du réconfort. Quelles sont les causes du cancer de la peau autre que le mélanome? Le cancer de la peau autre que le mélanome n est pas attribuable à une cause unique, mais a plus de chances de se déclarer lorsque certains facteurs de risque sont présents. Il peut toucher des personnes qui n ont aucun facteur de risque, et en épargner d autres qui en possèdent plusieurs. Les facteurs de risque pour le cancer de la peau sont : l exposition au rayonnement provenant du soleil ou d une source artificielle d ultraviolets (comme les lits de bronzage ou les lampes solaires); le teint, les yeux ou les cheveux de couleur claire; la peau qui brûle ou qui rousselle facilement; le fait d avoir déjà eu un cancer de la peau; des traitements antérieurs de radiothérapie; l exposition à l arsenic; l exposition en milieu de travail à certains produits dérivés du pétrole, comme le charbon ou le schiste; des dommages cutanés importants, y compris brûlures ou coups de soleil; des épisodes d intense exposition au soleil ayant causé des coups de soleil à un jeune âge; une maladie rendant la peau sensible au soleil, par exemple la xérodermie pigmentaire, l albinisme ou le syndrome du nævus basocellulaire; 18 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic Société canadienne du cancer,

12 l affaiblissement du système immunitaire; une affection précancéreuse de la peau, comme la kératose actinique, la kératose arsenicale ou la maladie de Bowen. La Société canadienne du cancer Pour mieux comprendre le cancer Maintenant que vous avez lu cette brochure d introduction au cancer de la peau autre que le mélanome, peut-être souhaitez-vous en savoir un peu plus. N hésitez pas à vous adresser à la Société canadienne du cancer pour obtenir de l information plus détaillée et du soutien. Nos services sont gratuits et confidentiels. Nous aimerions connaître votre opinion Envoyez-nous un courriel à si vous avez des commentaires ou des suggestions pour nous aider à rendre cette brochure plus utile à tous nos lecteurs. Pour joindre la Société canadienne du cancer : Appelez un spécialiste en information en composant le numéro sans frais (ATS : ) du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h Envoyez un courriel à notre adresse Visitez cancer.ca Communiquez avec le bureau local de la Société canadienne du cancer 20 Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic

13 Ce que nous faisons La Société canadienne du cancer lutte contre le cancer : en faisant tout son possible pour prévenir le cancer; en subventionnant la recherche pour déjouer le cancer; en fournissant des outils aux Canadiens touchés par le cancer, en les informant et en leur apportant du soutien; en revendiquant des politiques gouvernementales en matière de santé pour améliorer la santé des Canadiens; en motivant les Canadiens à se joindre à ses efforts dans la lutte contre le cancer. Pour en savoir davantage sur le cancer, pour connaître nos services ou pour faire un don, communiquez avec nous. Ces renseignements généraux, colligés par la Société canadienne du cancer, ne sauraient en aucun cas remplacer les conseils d un professionnel de la santé. Le contenu de cette publication peut être copié ou reproduit sans permission; cependant, la mention suivante doit être utilisée : Cancer de la peau autre que le mélanome : Comprendre le diagnostic. Société canadienne du cancer, Société canadienne du cancer, 2013 Imprimé en novembre

Cancer de l œsophage. Comprendre le diagnostic

Cancer de l œsophage. Comprendre le diagnostic Cancer de l œsophage Comprendre le diagnostic Cancer de l œsophage Comprendre le diagnostic Lorsqu on lui annonce qu elle a un cancer, une personne peut se sentir seule, avoir peur et être dépassée par

Plus en détail

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca MALADIE DE HODGKIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du

Plus en détail

Cancer de l'œsophage. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer de l'œsophage. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer de l'œsophage Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer de l'œsophage Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une

Plus en détail

Lymphome non hodgkinien

Lymphome non hodgkinien Lymphome non hodgkinien Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca LYMPHOME NON HODGKINIEN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

CANCERS DE LA PEAU. Les cancers de la peau se divisent en deux catégories principales : les mélanomes malins et les non mélanomes.

CANCERS DE LA PEAU. Les cancers de la peau se divisent en deux catégories principales : les mélanomes malins et les non mélanomes. CANCERS DE LA PEAU Définition Les cancers de la peau se divisent en deux catégories principales : les mélanomes malins et les non mélanomes. Les mélanomes Ces tumeurs se développent dans les mélanocytes,

Plus en détail

Les cancers de la peau non-mélanome

Les cancers de la peau non-mélanome Les cancers de la peau non-mélanome Carcinome basocellulaire Carcinome spinocellulaire Lésions précancéreuses Une information de la Ligue contre le cancer pour les personnes concernées et leurs proches

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Quels sont les facteurs qui font augmenter les risques de cancer du rein?

Quels sont les facteurs qui font augmenter les risques de cancer du rein? Qu est-ce que le cancer du rein? L adénocarcinome rénal est le type le plus fréquent de cancer du rein 1. Le rôle des reins consiste à filtrer le sang et à évacuer les déchets de l organisme dans l urine.

Plus en détail

Le mélanome. Ce que vous devez savoir

Le mélanome. Ce que vous devez savoir Le mélanome Ce que vous devez savoir Table des matières À propos de ce livret... 2 La peau... 3 Importance de la peau...3 Couches de la peau...3 La croissance des cellules : les cellules normales et les

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire. Nom du client : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail :

Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire. Nom du client : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail : Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire Nom du client : Date : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail : Femme Homme Référé par : Date de naissance : Régions

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

Les tumeurs bénignes ne sont pas cancéreuses. Elles ne se propagent pas à d autres parties du corps.

Les tumeurs bénignes ne sont pas cancéreuses. Elles ne se propagent pas à d autres parties du corps. Vivre avec le cancer Renseignements généraux à propos du cancer Le cancer apparaît lorsque des cellules deviennent anormales et prolifèrent de manière incontrôlée. Ces cellules empêchent les cellules saines

Plus en détail

G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de votre mélanome cutané

G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de votre mélanome cutané G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre mélanome cutané Mars 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le mélanome

Plus en détail

L INSUFFISANCE CARDIAQUE

L INSUFFISANCE CARDIAQUE L INSUFFISANCE CARDIAQUE EXISTE-T-IL DES TRAITEMENTS À BASE DE CELLULES SOUCHES POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE? Bien qu aucun traitement à base de cellules souches pour l insuffisance cardiaque n ait encore

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! Association de médecins, de scientifiques et de spécialistes des UV, l Institut Français Soleil & Santé (IFSS) a pour vocation de

Plus en détail

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie Vous avez appris qu une anomalie a été détectée lors de votre mammographie. Afin d investiguer cette anomalie, le radiologue a pris la décision d effectuer une biopsie par aspiration sous stéréotaxie.

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire Pour un bronzage sage Guide pour un utilisateur averti de banc solaire -18 C est surtout durant les longs mois d hiver que le manque de soleil incite les amateurs de soleil à aller le chercher ailleurs

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

L'œsophage L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Causes

L'œsophage L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Causes L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Chez l'adulte moyen, il fait 25 cm à 30 cm (10 po à 14 po) de long et environ 2 cm (moins d'un pouce) de large. L'œsophage est constitué

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

À PROPOS DU. cancer colorectal. Les choix de traitement du cancer colorectal : guide du patient

À PROPOS DU. cancer colorectal. Les choix de traitement du cancer colorectal : guide du patient À PROPOS DU cancer colorectal Les choix de traitement du cancer colorectal : guide du patient Table des matières Qu est-ce que le cancer colorectal?... 1 Les stades du cancer colorectal... 2 Quels sont

Plus en détail

Les traitements du cancer invasif du col de l utérus

Les traitements du cancer invasif du col de l utérus JUIN 2011 Les traitements du cancer invasif du col de l utérus Nom du chapitre COLLECTION GUIDES PATIENTS LE COL DE L UTÉRUS LE CHOIX DES TRAITEMENTS LA CHIRURGIE LA RADIOTHÉRAPIE LA CHIMIOTHÉRAPIE LES

Plus en détail

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Introduction Cette brochure vise à vous familiariser avec la greffe de cellules hématopoïétiques (GCH). Elle présente en quelques

Plus en détail

DÉFINITION OBJECTIFS. Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom :

DÉFINITION OBJECTIFS. Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Version 2 mise à jour nov 2011 Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Cette fiche d information a été conçue sous l égide de la Société Française de Chirurgie Plastique

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

Informations sur le cancer de l intestin

Informations sur le cancer de l intestin Informations sur le cancer de l intestin Le cancer de l intestin fait partie des affections malignes les plus fréquentes et représente la deuxième cause de mortalité par cancer en Suisse. Cette maladie

Plus en détail

Décidezvous. Sinon, vos proches devront le faire pour vous. Informations sur le don d organes, de tissus et de cellules en cas de décès.

Décidezvous. Sinon, vos proches devront le faire pour vous. Informations sur le don d organes, de tissus et de cellules en cas de décès. Informations sur le don d organes, de tissus et de cellules en cas de décès. Décidezvous. Sinon, vos proches devront le faire pour vous. Le court-métrage sur le sujet transplantinfo.ch Vous pouvez être

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du foie

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du foie G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer du foie Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING TECHNIQUES D AVENIR Jonathan LONDNER, Aurélie HAUTIER Centre Régional de Traitement des Grands Brûlés Service de chirurgie Plastique, Hôpital de la Conception, Marseille. DIAGNOSTIC DÉTERSION BOURGEONNEMENT

Plus en détail

La sternotomie. Conseils à suivre après votre intervention

La sternotomie. Conseils à suivre après votre intervention La sternotomie Conseils à suivre après votre intervention Qu est-ce qu une sternotomie? Quel objectif? Cette brochure vous explique ce qu est une sternotomie, et vous donne des conseils à observer après

Plus en détail

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Grandes lignes Pourquoi les soins en cancérologie sont-ils un enjeu de santé important? Les

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

Qu est-ce que le mélanome?

Qu est-ce que le mélanome? Cancer de la peau - mélanome Qu est-ce que le mélanome? Laissez-nous vous expliquer. www.fondsanticancer.org www.esmo.org ESMO/FAC Patient Guide Series basés sur les recommandations de pratique clinique

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Marchés des groupes à affinités

Marchés des groupes à affinités Marchés des groupes à affinités Guide du produit destiné aux conseillers Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Le produit en bref Nul n aime

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail

papillome humain) VPH(virus Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement

papillome humain) VPH(virus Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement du VPH(virus papillome humain) Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement Table des matières Un message du D r André B. Lalonde, vice-président administratif

Plus en détail

Le don de moelle osseuse

Le don de moelle osseuse Le don de moelle osseuse Enfant, je rêvais de sauver des vies. Aujourd hui, je le fais. Grande cause nationale 2009 Olivier, 4 ans Olivier, 32 ans Établissement relevant du ministère de la santé Le don

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

Sujets présentés par le Professeur Olivier CUSSENOT

Sujets présentés par le Professeur Olivier CUSSENOT ANAMACaP Association Nationale des Malades du Cancer de la Prostate 17, bis Avenue Poincaré. 57400 SARREBOURG Sujets présentés par le Professeur Olivier CUSSENOT Place des nouvelles techniques d imagerie

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer du rein

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer du rein GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du cancer du rein Novembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le cancer du rein, son

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

Lucie. - Taille : 1 m 36 - Poids : 24, 5 kg - Cheveux : bruns - Yeux : verts - Caractère : têtue, mais gentille.

Lucie. - Taille : 1 m 36 - Poids : 24, 5 kg - Cheveux : bruns - Yeux : verts - Caractère : têtue, mais gentille. Description d Alban - taille : 1m 56 - poids : 36 kg - peau : bronzée - cheveux : noirs, bouclés - yeux : noirs - oreilles : grandes - visage : ovale - pieds : grands (39-40) - tache de naissance : blanche

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Vivre avec le VIH. Point de départ

Vivre avec le VIH. Point de départ Vivre avec le VIH Point de départ Vous venez d apprendre que vous avez le VIH et vous cherchez des repères? Nous pouvons vous aider. Voici quelques questions auxquelles vous trouverez réponse dans ce livret

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

PROFITER DU SOLEIL EN TOUTE SÉRÉNITÉ. Les bons réflexes de prévention solaire

PROFITER DU SOLEIL EN TOUTE SÉRÉNITÉ. Les bons réflexes de prévention solaire PROFITER DU SOLEIL EN TOUTE SÉRÉNITÉ Les bons réflexes de prévention solaire LE SOLEIL et notre vitalité Rien ne vaut un rayon de soleil pour retrouver le sourire. C est un fait établi, le soleil joue

Plus en détail

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé DON D ORGANES, IL SUFFIT DE LE DIRE. MAINTENANT. Le guide pour tout comprendre Agence relevant du ministère de la santé La greffe D organes comment s y prendre? des vies La greffe d organes est un acte

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Notre système. Immunitaire

Notre système. Immunitaire Notre système Immunitaire Notre système Immunitaire Edito L association I.R.I.S. salue l initiative de Sara Lebien, qui en écrivant cet ouvrage et en proposant une illustration gaie et coloré a rendu l

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Cours de la formation continue dans les thérapies manuelles Pour ceux qui veulent ajouter des techniques efficaces,

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Dermatologie courante du sujet âgé. Printemps Médical de Bourgogne 31 Mars 2012 Dr Claude Plassard Gériatre CHI Châtillon/Montbard

Dermatologie courante du sujet âgé. Printemps Médical de Bourgogne 31 Mars 2012 Dr Claude Plassard Gériatre CHI Châtillon/Montbard Dermatologie courante du sujet âgé Printemps Médical de Bourgogne 31 Mars 2012 Dr Claude Plassard Gériatre CHI Châtillon/Montbard Mécanismes du vieillissement cutané En vieillissant, la peau se ride, s

Plus en détail

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 BULLETIN Région de la Capitale-Nationale Bulletin numéro 8 Avril 2014 Contenu Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 Éditorial 1 Comité de suivi régional : un travail d équipe! 3 Coordination et organisation

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

La radiothérapie Guide pratique

La radiothérapie Guide pratique La radiothérapie Guide pratique Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca La présente brochure a été préparée pour vous aider à comprendre la radiothérapie et les effets secondaires qu

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale Relecture scientifique Société française Relecture juridique Médecins experts Relecture déontologique Médecins Conseil national de l ordre des médecins (CNOM) Relecture des patients Confédération interassociative

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

Prise de rendez-vous pour une présentation

Prise de rendez-vous pour une présentation Prise de rendez-vous pour une présentation Établir des rendez-vous réguliers Venez-vous de démarrer votre propre entreprise Tupperware et n'êtes-vous pas certain/e d obtenir un oui pour la fixation d'une

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Les traitements du cancer du rein

Les traitements du cancer du rein MARS 2013 Les traitements du cancer du rein COLLECTION GUIDES PATIENTS LES REINS LE CHOIX DES TRAITEMENTS LA CHIRURGIE LES MÉDICAMENTS ANTICANCÉREUX LES PROFESSIONNELS LA VIE QUOTIDIENNE www.e-cancer.fr

Plus en détail

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal!

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! J ai de 18 à 50 ans Le Don de Moelle Osseuse Ça m intéresse -1 je demande des infos, je réfléchis. -2 je contacte le centre EFS le plus proche de chez moi. 3- je suis

Plus en détail

Don de moelle osseuse. pour. la vie. Agence relevant du ministère de la santé. Agence relevant du ministère de la santé

Don de moelle osseuse. pour. la vie. Agence relevant du ministère de la santé. Agence relevant du ministère de la santé Don de moelle osseuse Engagez-VOUS pour la vie 1 Pourquoi devenir veilleur de vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison

Plus en détail

LES MASSAGES POUR BÉBÉ

LES MASSAGES POUR BÉBÉ LES MASSAGES POUR BÉBÉ La philosophie et les engagements du LABORATOIRE HÉVÉA Des produits 100% naturels élaborés exclusivement à partir de plantes en provenance des cinq continents et récoltées dans le

Plus en détail

Facebook. Pour une organisation ou une entreprise!

Facebook. Pour une organisation ou une entreprise! Facebook Pour une organisation ou une entreprise! Réalisé en mars 2010 Révisé en décembre 2010 Par : Sultana Ahamed, Isabelle Leblanc et Joline LeBlanc Qu est-ce que Facebook? Facebook est un réseau social

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine le guide L Agence de la biomédecine L Agence de la biomédecine est un établissement public national de l État créé par la loi de bioéthique de 2004. Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement

Plus en détail

Nos mondes imaginaires. mes caractéristiques physiques

Nos mondes imaginaires. mes caractéristiques physiques Nos mondes imaginaires Mon personnage : mes caractéristiques physiques Objectifs : Tu vas apprendre à parler des caractéristiques physiques pour décrire le physique de ton personnage du monde imaginaire

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

Guide de distribution

Guide de distribution protéger Guide de distribution Assurance paiement carte de crédit option Économique 2 PROTÉGER Copie du contrat d assurance Le Service à la clientèle d Assurance-vie Banque Nationale peut expédier une

Plus en détail

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide?

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Soutien après le suicide d un jeune À la mémoire de Adam Cashen Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Si une personne de votre entourage

Plus en détail