LA BIOKINERGIE CRANIO-DENTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA BIOKINERGIE CRANIO-DENTAIRE"

Transcription

1 PROGRAMME DE FORMATION LA BIOKINERGIE CRANIO-DENTAIRE CENTRE DENTAIRE BIOKINERGETIQUE

2 REPLACER LE SYSTEME MANDUCATEUR DANS LA GLOBALITE CORPORELLE Praticies detaires expérimetés, vous désirez iscrire votre pratique das ue approche plus globale du corps. Issue d ue thérapie mauelle eseigée depuis plus de 25 as à des kiésithérapeutes et des ostéopathes, la Biokiergie crâio-detaire peut vous permettre d élargir votre potetiel thérapeutique, e développat des techiques au carrefour de la detisterie, des cocepts ostéo-biomécaiques crâies et de la Médecie Chioise. Das le prologemet des techiques ostéo-articulaires, myo-fasciales, éergétiques et iformatioelles de la Biokiergie, elle apporte ue ouvelle dimesio à votre pratique, e plaçat la sphère somatogatique au coeur de la globalité corporelle. L objectif est pas de remplacer ou de supplater les techiques existates, mais d élargir votre champ d actio par la mise e place de techiques de rééquilibratio crâio-occlusale et d harmoisatio alvéolo-detaire. Cette ouvelle approche, développée spécifiquemet pour les chirurgies detistes et orthodotistes, vous révélera de ouveaux champs d ivestigatios diagostiques et thérapeutiques, tout e potetialisat vos compéteces e detisterie et das toutes les spécialisatios qui e découlet. Michel LIDOREAU Ostéopathe, Fodateur de la Biokiergie

3 LES PRINCIPES DE LA BIOKINERGIE CRANIO-DENTAIRE Thérapeutique mauelle aux très ombreuses idicatios, la Biokiergie repose sur ue découverte origiale : toute perturbatio quelle que soit so origie, métabolique, articulaire, musculaire, viscérale, psychique ou detaire, s iscrit das les tissus du corps sous la forme de poits de tesio déommés «eroulemets tissulaires». La Biokiergie a été mise au poit il y a maiteat plus de 25 as. Elle permet d associer das ue même approche, la libératio des blocages articulaires, la détete des tissus (muscles, ligamets, fascias) et la stimulatio des poits d acupucture et des poits réflexes. L utilisatio de ses pricipes e odotologie, depuis 1997, augmete, de faço importate, les possibilités de diagostic et de traitemet des afféreces et efféreces de la sphère somatogatique. La Biokiergie crâio-detaire regroupe deux approches complémetaires et idissociables : La rééquilibratio crâio-occlusale L harmoisatio alvéolo-detaire U complémet das votre pratique quotidiee

4 2 approches complémetaires et idissociables -La rééquilibratio crâio-occlusale -L harmoisatio alvéolo-detaire

5 LA REEQUILIBRATION CRÂNIO-OCCLUSALE 1L esemble des os du crâe et de la face s orgaise autour d ue articulatio cetrale : la sychodrose sphéo-occipitale. Elle est située etre la base de l occiput et le corps du sphéoïde. La relatio occlusale est l expressio directe de la positio relative de ces deux os. Tout déséquilibre surveat au iveau de la sychodrose sphéo-occipitale retetit e périphérie sur la morphologie, la mobilité et la positio des os etre eux. Le maxillaire supérieur (qui subit directemet l ifluece du sphéoïde) et la madibule (dot la positio est coditioée par les cavités gléoïdes et doc l adaptatio des temporaux aux déséquilibres de l occiput) vot costituer ue charière importate das la gestio des déséquilibres de la sychodrose sphéo-occipitale et de tout l axe crâio-sacré. La relatio occlusale est doc directemet le reflet des rapports etre l occiput et le sphéoïde. Iversemet, tout déséquilibre occlusal géère ue adaptatio du maxillaire et de la madibule qui retetit sur la sychodrose sphéo-occipitale et sur l équilibre gééral du crâe.

6 Les travaux effectués par Michelie Coru (1), orthodotiste biokiergiste, et Michel Lidoreau, ot précisé et clarifié les différets types d occlusio aisi que les différetes formes d arcades, e relatio avec chaque déséquilibre de l articulatio sphéo-occipitale ( flexio, extesio, torsio, latéro-flexio...) La relatio occlusale est le reflet des rapports etre l occiput et le sphéoïde Aisi, avat tout traitemet or thodotique, occlusal ou somatotopique, u bila crâie permet au thérapeute d établir précisémet les relatios de causes à effets qui existet etre les rapports occlusaux et les microblocages crâies. Le déséquilibre occlusal peut être adaptatif, compesatoire ou primaire. U bila différetiel a doc été mis e place permettat, par l étude et la comparaiso des structures e occlusio et e iocclusio, de vérifier la pathogéicité ou l iocuité de l occlusio aisi que ses répercussios à distace. Lorsque le déséquilibre occlusal est adaptatif ou compesatoire, la rééquilibratio des os du euro-crâe et de la face s impose avat tout bila et traitemet occlusal, que ce derier soit biokiergique, detaire ou orthodotique. Lorsque le déséquilibre occlusal est primaire, les tests ot pour objectif d aalyser ses composates et de détermier les déséquilibres e cause. Le traitemet portera : Sur la madibule Normalisatio des tesios musculaires et fasciales qui géèret des tesios itra-osseuses, modifiat aisi la forme et la positio de la madibule. Sur les articulatios temporo-madibulaires Afi de rétablir des rapports harmoieux et foctioels etre la madibule et le crâe. Sur le système alvéolo-detaire La ormalisatio de la det das so alvéole permet de résoudre u grad ombre de sur-occlusios poctuelles sas techiques de meulage par la libératio des micro-mouvemets du ligamet. (1) Docteur e sciece odotologique, ex-assistate à la faculté de chirurgie detaire Paris VIII, Membre hooraire de la S.F.O.D.F. et du C.E.O.

7 L HARMONISATION ALVEOLO-DENTAIRE Lorsque les problèmes occlusaux 2sot géérés par ue malpositio alvéolo-detaire, les techiques de rééquilibratio crâio-occlusale cèdet le pas à l harmoisatio alvéolo-detaire, autremet dit au traitemet de l articulatio det/os alvéolaire. Le ligamet alvéolo-detaire est u ligamet très complexe car il autorise quatre degrés de liberté à l articulatio det/os alvéolaire. Les possibilités d adaptatio mais aussi de microlésios sot doc multiples. Ce sot ces possibilités qui servet de support à la théorie de l harmoisatio alvéolo-detaire, coceptualisée par Michel Lidoreau avec Atoie Dutilleul, chirurgiedetiste Biokiergiste. Cette harmoisatio part du pricipe que le système det/os alvéolaire costitue u système mémoriel, compesatoire et adaptatif, e relatio avec l esemble du corps, doué e plus d ue actio réflexe très importate. Tout déséquilibre articulaire, musculaire, orgaique, viscéral ou éergétique surveat au iveau gééral va être mémorisé au iveau des structures detaires ou parodotales. Cette mémorisatio pourra être passive et aura pour pricipal itérêt de débarrasser l orgaisme d u certai ombre de doées perturbat les redemets biologiques. Elle pourra aussi être active, e faisat iterveir deux phéomèes différets qui sot l adaptatio et la compesatio. Ces deux mécaismes sot itimemet liés aux possibilités de mouvemet de la det das so alvéole. La det est adaptative lorsqu elle suit les structures das leurs torsios, sas opposer de cotraite ou de résistace, afi de rester e corrélatio avec u schéma corporel istataé. Elle deviet compesatoire sitôt qu elle s oppose à certaies torsios pour e dimiuer la iatrogèicité, permettat aisi à l orgaisme de mieux vivre ses dérèglemets. Cette compesatio est possible par la créatio de cotacts prématurés très particuliers qui vot géérer des cotre-torsios, afi de rameer les structures das u état tesioel acceptable.

8 U temporal trop postérieur pourra se voir ormalisé par la créatio de cotacts prématurés sur les pas distaux des cuspides madibulaires, ou les pas mésiaux des cuspides maxillaires. Ces cotacts vot etraier u pro-glissemet de la madibule et doc tracter les cavités gléoïdes et, par voie de coséquece, le temporal vers l avat. La rééquilibratio de ces schémas lésioels implique automatiquemet la réharmoisatio des désordres pathogèes das ue relatio de couplage et de dualité. La det e sera pas traitée pour elle-même, mais le sera e relatio avec u autre évéemet qui lui est lié par la même logique lésioelle. O pratiquera doc des harmoisatios alvéolo-detaires das ue relatio det-orgae, det-muscle, det-articulatio, det-vertèbre... U équilibre retrouvé avec l esemble du schéma corporel A ce traitemet s associe égalemet ue libératio des tesios pathogèes, d origie psychoaffective, coteues das les mémoires émotioelles et somato-émotioelles detaires ou osseuses. L harmoisatio alvéolo-detaire e cotribue pas seulemet à rétablir età affier le rapport occlusal. Elle ous permet surtout d avoir ue porte d etrée sur la symptomatologie géérale avec ue actio thérapeutique et curative sur celle-ci. Aisi otre pratique quotidiee, que ce soit e omipratique, e occlusodotie, e parodotologie, e orthodotie..., est plus symptomatologique mais aalytique par rapport à la globalité du sujet. La Biokiergie detaire met e évidece u esemble iformatioel etre les différets référetiels aatomiques possibles (dets, occlusio, vertèbres, orgaes, articulatios, muscles, méridies d acupucture, émotios), et ous permet, au travers des traitemets qu elle géère, de résoudre ue quatité très importate de symptômes chroiques et/ou récidivats. - Ostéopathie - Homéopathie - Kiésiologie - Chiropractie - Auriculologie - Reflexologie - Posturologie - Morathérapie - Mésothérapie - Podologie... Libératios Somato Emotioelles Les iteractios somato-detaires (Schéma Atoie Dutilleul)

9 PROGRAMME Pricipes gééraux Pricipes de base de la Biokiergie et de la Biokiergie crâio-detaire Mécaismes ostéo-biomécaiques crâies L'iteractio det-soma-psychisme-éergie Biomécaique et bio-dyamique crâiee Etude des rapports articulaires, de la mobilité et des différets blocages spécifiques à chaque os du crâe et de la face (occiput, temporal, sphéoïde, frotal, pariétal, ethmoïde, vomer, maxillaires, palati,...) Dyamique tissulaire crâiee et detaire Les chaîes myo-fasciales et les poits clés des fascias Bilas et correctios crâio-detaires Tests et correctios de la mobilité et de la motilité des os du crâe et des sutures Equilibratio de l'articulatio temporo-madibulaire Libératio des tesios myo-fasciales et ligametaires crâiees Détectio et stimulatio biokiergétiques des poits clés d'acupucture Normalisatios alvéolo-detaires Détectios et libératios des iformatios pathogèes detaires e relatio avec l'esemble du corps Pricipes de réglage et techiques de correctio de l occlusio Bilas et correctios biokiergétiques das l accompagemet des traitemets orthodotiques Itégratio de la Biokiergie das les autres techiques de diagostic et de traitemet

10 4 5 Biokiergie et Eergétique Chioise Les lois de l'eergétique Chioise Etude des méridies et des poits d'acupucture Bilas et traitemets éergétiques : applicatios du traitemet des poits d'acupucture à la sphère crâio-detaire et libératio des blocages éergétiques dûs aux dets Biokiergie et occlusio Coséqueces et iteractios des lésios de la symphyse sphéo-basilaire sur la morphologie crâio-faciale, l articulé detaire et les dysharmoies deto-maxillo-faciales (selo les travaux Coru - Lidoreau) Traitemet des dysharmoies crâiees et alvéolo-detaires ayat ue icidece sur l'articulé detaire et les dysmorphoses deto-maxillaires Protocole de réglage biokiergétique de l'occlusio 6 7 Les désordres psycho-detaires Pricipes de l approche psycho-corporelle Notios de mémoires émotioelles et somato-émotioelles detaires Libératio biokiergétique des iformatios pathogèes detaires et crâiees d ordre psycho-affectif Les désordres somato-émotioels de l'a.t.m. Les correspodaces somatotopiques Utilisatio thérapeutique des correspodaces somatotopiques Libératio biokiergétique des iformatios somato-detaires pathogèes d'ordre viscéral, vertébral, articulaire, crâie et musculaire 8 Protocoles d'étude des bio-compatibilités

11 CENTRE DENTAIRE BIOKINERGETIQUE Formatios Michel LIDOREAU 31, rue Mirabeau TOURS Tél Fax E.Mail :

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES MAC Valves, Ic. a mis au poit des solutios 100% iterchageables e remplacemet des esembles d origie istallés sur les étireuses

Plus en détail

CHAPITRE 1 STATIQUE, POSTURES D ÉQUILIBRE, FORCES ET MOMENTS AUX ARTICULATIONS

CHAPITRE 1 STATIQUE, POSTURES D ÉQUILIBRE, FORCES ET MOMENTS AUX ARTICULATIONS CHAPITRE 1 STATIQUE, PSTURES D ÉQUILIBRE, FRCES ET MMENTS AUX ARTICULATINS L objet de toutes études biomécaiques est d aalyser au travers d u double système de forces (forces iteres et exteres) les postures

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

LES APPORTS TECHNOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET PRATIQUES

LES APPORTS TECHNOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET PRATIQUES DE L ÉLASTIQUE À LA RÉSISTANCE ÉLASTIQUE VARIABLE MULTI-AXIALE (REVMAX) LES APPORTS TECHNOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET PRATIQUES Ce dossier a pour but de préseter les particularités scietifiques de la résistace

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

PORTAVIE. Série Standard : sans joint Série Hermetic : avec joint.

PORTAVIE. Série Standard : sans joint Série Hermetic : avec joint. PORTAVIE PORTAVIE sur pivot et sur paumelles se réaliset avec les séries 40 et 50 Stadard et Hermetic, avec ou sas poteau techique, à u vatail ou deux vataux et à simple ou double actios. Série Stadard

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

L art de l implantologie dentaire

L art de l implantologie dentaire SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE L art de l implatologie detaire Solutio implataire itégrée Votre guide pour implater e toute sécurité. Pla

Plus en détail

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i sessio fo r m a t i o co t i u e u i ve r s i t a i re S iitier à la simulatio avec patiet simulé/stadardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Directio Dresse Elisabeth

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

PROGRAMME DE PARTENARIATS

PROGRAMME DE PARTENARIATS PROGRAMME DE PARTENARIATS MARS 2016 À FÉVRIER 2017 CREW M vous ivite à faire partie de ses commaditaires. Ce documet présete les différetes offres de parteariat et les avatages qui s y rattachet. Pour

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques Agrégatio extere de mathématiques, sessio 2008 Épreuve de modélisatio, optio (public 2008) Mots clefs : Loi des grads ombres, espace des polyômes, estimatio o-paramétrique Il est rappelé que le jury exige

Plus en détail

Les infections des voies urinaires

Les infections des voies urinaires Les ifectios des voies uriaires L A F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D U R E I N 1 Les ifectios des voies uriaires Commet le système uriaire foctioe-t-il? Le système uriaire compred les reis, les

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1 Momet d'ue force Théorème du momet ciétique Théorème du momet ciétique référetiel iertiel repère fixe /réf. o poit o fixe / repère m M V dt = d P OM dt = OM d P d OM P = d OM P OM d P = V dt m V OM d P

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

TECHNIQUE: Distillation

TECHNIQUE: Distillation TECHNIQUE: Distillatio 1 Utilité La distillatio est u procédé permettat la séparatio de différetes substaces liquides à partir d u mélage. Les applicatios usuelles de la distillatio sot : l élimiatio d

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1 1 Statistique iferetielle. Relatios Iteratioales Lucya Firlej Pl. E.Bataillo, Bat.11, cc.06 34095 Motpellier cedex 5 Frace lucya.firlej@umotpellier.fr S3. Statistics. 30 h d eseigemet: 10 cours, 10 TD,

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

SMA Sunny Island Autoconsommation maximale

SMA Sunny Island Autoconsommation maximale Système CA SMA Suy Islad Autocosommatio maximale Système de stockage Grâce au système Suy Islad, l'éergie solaire est toujours dispoible au momet écessaire, même après latombée de la uit ou lorsque le

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

CAS. Médecine subaquatique et hyperbare. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. janvier décembre 2016 FACULTÉ DE MÉDECINE

CAS. Médecine subaquatique et hyperbare. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. janvier décembre 2016 FACULTÉ DE MÉDECINE CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Médecie subaquatique et hyperbare javier décembre 2016 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i FACULÉ DE MÉDECINE Comité directeur Directeur

Plus en détail

Influence du plan de pose sur les distributions de porosité au sein d'une carapace de digue à talus

Influence du plan de pose sur les distributions de porosité au sein d'une carapace de digue à talus XII èmes Jourées Natioales Géie Côtier Géie Civil Cherbourg, 12-14 jui 2012 DOI:10.5150/jgcgc.2012.086-S Editios Paralia CFL dispoible e lige http://www.paralia.fr available olie Ifluece du pla de pose

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016 Orage Cyberdefese Iformatio presse javier 2016 Sommaire p5 p7 p10 p13 Itroductio Cotexte Orage Cyberdefese protège les actifs des etreprises La répose d Orage : ue gamme de solutios pour sécuriser les

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

Catalogue Formations 2016

Catalogue Formations 2016 Catalogue Formatios 2016 3 ÉDITO Depuis plus de 20 as, Microsept commercialise ue offre complète e matière d aalyses, formatios et coseils, afi de garatir la qualité de vos produits das les domaies alimetaires,

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Reconnaissance des formes: Fenêtre de Parzen

Reconnaissance des formes: Fenêtre de Parzen Préom Nom Recoaissace des formes: Feêtre de Parze Pricipes de l'appretissage o paramétrique Estimatio o paramétrique de la desité Feêtres de Parze vs. k plus proches voisis Feêtres de Parze Réseau de euroes

Plus en détail

Une expertise financière et opérationnelle

Une expertise financière et opérationnelle CFCA-Ivet3volets 29/06/08 23:04 Page 2 Ue expertise fiacière et opératioelle Ecoomie mixte Secteur public Hlm Améagemet Costructio Logemet Activités écoomiques 35-37 aveue Joffre 94160 Sait-Madé Tél. :

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES EXERCICES D PTIQUE GEMETRIQUE ENNCES Exercice 1 : Vitre Motrer que la lumière est pas déviée par u passage à travers ue vitre. Pour ue vitre d épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal? Si la

Plus en détail

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc ACRYLIC SHEET Altuglas EI Plaques extrudées choc Altuglas EI est la gamme de plaques acryliques extrudées (PMMA) développée par Altuglas Iteratioal pour répodre à des applicatios exigeat ue importate résistate

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

MODELISATION STOCHASTIQUE DE L IAT: I. THEORIE

MODELISATION STOCHASTIQUE DE L IAT: I. THEORIE MODELISATION STOCHASTIQUE DE L IAT: I. THEORIE Vicet Berthet (Mauscrio publié) Sommaire Itroductio.... Problématique.... Démarche de la recherche : aspects gééraux et particuliers... 5. Modélisatio cogitive

Plus en détail

LA NOUVELLE GÉNÉRATION

LA NOUVELLE GÉNÉRATION LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE TABLEAUX DE COMMUNICATION VDI HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE Michaud : l iovatio comme moteur de développemet. C est das les aées 50 que l histoire

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et un contrôle précis

Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et un contrôle précis S W IFT-DUO SWIFT SWIFT Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et u cotrôle précis S W IFT-DUO Systèmes de mesure vidéo deux axes, idéaux pour les mesures 2D de petites pièces complexes Possibilité

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

Vous allez construire le graphe flottant des ventes du premier trimestre de la feuille Paris du classeur Conso, à partir de l'assistant Graphique.

Vous allez construire le graphe flottant des ventes du premier trimestre de la feuille Paris du classeur Conso, à partir de l'assistant Graphique. Graphiques Excel vous permet très aisémet de géérer des graphiques à partir de vos tableaux. Les graphiques sot automatiquemet ajustés e cas de modificatio des doées du tableau. Les graphiques créés peuvet

Plus en détail

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques F O R M AT I O N C O N T I N U E U N I V E R S I TA I R E Thérapies basées sur la metalisatio (TBM) Sessio d iitiatio et ateliers pratiques PARIS mercredi 11 > samedi 14 javier 2017 f o r m a t i o e c

Plus en détail

FLUCTUATION ET ESTIMATION

FLUCTUATION ET ESTIMATION 1 FLUCTUATION ET ESTIMATION Le mathématicie d'origie russe Jerzy Neyma (1894 ; 1981), ci-cotre, pose les fodemets d'ue approche ouvelle des statistiques. Avec l'aglais Ego Pearso, il développe la théorie

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

CHAPITRE 10 LES SYSTÈMES BOUCLÉS

CHAPITRE 10 LES SYSTÈMES BOUCLÉS Systèmes liéaires Automatique CHAPITRE 10 LES SSTÈMES BOUCLÉS 1. Itroductio Jusqu'à préset, ous 'avos cosidéré que des systèmes "e Boucle Ouverte" (abréviatio BO): pour obteir ue boe commade, l'opérateur

Plus en détail

Les systèmes de mémoire de traduction

Les systèmes de mémoire de traduction S E S S I O N f o r m a t i o c o t i u e u i v e r s i t a i r e Les systèmes de mémoire de traductio du 6 ovembre 2015 au 15 javier 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Faculté de traductio

Plus en détail

5.)/. ).4%2.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3

5.)/. ).4%2.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3 5.)/. ).4%.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3 Geève, 1 er décembre 1997.O -ANUEL DE L5)4 SUR LIONOSPH RE ET SES EFFETS SUR LA PROPAGATION DES ONDES RADIO LECTRIQUES Ce Mauel doe des iformatios sur la propagatio

Plus en détail

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Maagemet de l éergie javier septembre 2016 f o r m a t i o m o d u l a i r e e c o u r s d e m p l o i Avec le soutie de Office fédéral

Plus en détail

Eureka! Zientzia Museoa. Offre Scolaire 2015-2016

Eureka! Zientzia Museoa. Offre Scolaire 2015-2016 Eureka! Zietzia Museoa Offre Scolaire 2015-2016 Mikeletegi pasealekua 43-45, 20009 Doostia / Sa Sebastiá (Gipuzkoa) Gps: 43º 17 30.55, -1º 59 4.59 Activités 1.. 2. Plaétarium. 3. Expositio Permaete. Si

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Plan Granulométrie par diffusion de lumière

Plan Granulométrie par diffusion de lumière Pla Graulométrie par diffusio de lumière Structure des systèmes colloïdaux Diffusio de lumière par ue particule. Diffusio Rayleigh. Diffractio de Frauhofer.3 Diffusio de Mie 3 Applicatio : graulométrie

Plus en détail

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificate of Advaced Studies Certificat de formatio cotiue Saté et diversités: compredre et pratiquer les approches trasculturelles octobre 2016 > jui 2017 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o

Plus en détail

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche.

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche. NOUVEAU: optio de capture d image Systèmes d observatio stéréo Ue image Superbe pour ue large gamme de tâches d ispectio et de retouche. Ue techologie optique brevetée permettat ue visualisatio sas fatigue

Plus en détail

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel Le Système d Iformatio Géographique uiversel Le Système d Iformatio Géographique uiversel d Esri est u système destié aux persoes qui veulet s appuyer sur ue iformatio géographique précise pour predre

Plus en détail

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances Sites arithmétiqes et sites géométriqes Bila et croissaces I Bila sr les sites arithmétiqes et géométriqes ) Tablea de formles Défiitio Relatio etre dex termes coséctifs Calcl d terme 4 ) Ue qestio de

Plus en détail

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir Ce que les Afro-Américais atteits de diabète ou d hypertesio artérielle doivet savoir Faites-vous examier pour les maladies réales Natioal Kidey Disease Educatio Program Que puis-je faire pour garder mes

Plus en détail

COURS N 6 : Estimations

COURS N 6 : Estimations COURS N 6 : Estimatios O peut rappeler que les biostatistiques ot pour objectif de predre e compte la variabilité iteridividuelle, de résumer et décrire des doées et de comparer des échatillos. Nous avos

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Un témoignage intéressant représentation dans l'espace intégrale Suites géométriques et arithmétiques.

Un témoignage intéressant représentation dans l'espace intégrale Suites géométriques et arithmétiques. U témoigage itéressat L'oral se déroule e 5 phases : 15 mi pour écouter ue présetatio et choisir le sujet, 2h de préparatio, 15 mi pour photocopier la feuille à redre au jury, 30 mi d'exposé et 45 mi de

Plus en détail

Utilisation du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimation des paramètres

Utilisation du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimation des paramètres B A S E Biotechol Agro Soc Eviro 00 6 (3) 43 53 Utilisatio du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimatio des paramètres Rudy Palm Uité de Statistique et Iformatique Faculté uiversitaire

Plus en détail

Knauf Brio La chape sèche innovante à base de fibroplâtre

Knauf Brio La chape sèche innovante à base de fibroplâtre Frace Chape sèche 01/2012 Kauf Brio La chape sèche iovate à base de fibroplâtre KNAUF-BRIO_pres-broch_FR.idd 1 04-04-2008 15:04:57 Kauf, votre parteaire e matière de parachèvemet à sec Kauf produit des

Plus en détail

Annexe ANNEXE 163. La science ne se mesure pas à la barbe (...) Molière, l'amour médecin, III, 5.

Annexe ANNEXE 163. La science ne se mesure pas à la barbe (...) Molière, l'amour médecin, III, 5. ANNEXE 163 La sciece e se mesure pas à la barbe (...) Molière, l'amour médeci, III, 5. Aexe out e simulat ue expériece, ou à la fi de celle-ci, il est possible de faire à peu près 'importe quelle mesure.

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

1 Introduction. 2 Probabilités : Variables Aléatoires Continues. 3 Estimation. 4 Tests. 5 Régression

1 Introduction. 2 Probabilités : Variables Aléatoires Continues. 3 Estimation. 4 Tests. 5 Régression Pla du cours Méthodes de statistique iféretielle. A. Philippe Laboratoire de mathématiques Jea Leray Uiversité de Nates Ae.Philippe@uiv-ates.fr 1 Itroductio 2 Probabilités : Variables Aléatoires Cotiues

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

Chapitre 2 : Les ondes stationnaires

Chapitre 2 : Les ondes stationnaires Chapitre : es odes statioaires Termiale S Spécialité Chapitre : es odes statioaires Das ce chapitre, ous allos iterpréter les modes propres de vibratio observés lors de la vibratio d ue corde tedue etre

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE TRIANGLE DE SIGNALISATION AU SOL TSS 2.0 ( )

GUIDE TECHNIQUE TRIANGLE DE SIGNALISATION AU SOL TSS 2.0 ( ) GUIDE TECHNIQUE TRIANGLE DE SIGNALISATION AU SOL TSS 2.0 (22894-00) GT-0264-TRI id A / 22903-00 01/02/2010 SOMMAIRE 1. PRESENTATION GENERALE...2 Feux de balisage et d'alerte coforme à la Norme NF EN 12352,

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE 15 rue des Miimes - CS 50001-92677 COURBEVOIE Cedex Pr vs iformer : INPI Direct 0820 210 211 Pr déposer par télécopie : +33 (0)1 56 65 86 00 Réservé à l INPI REMISE DES PIÈCES MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

LENTILLES SYSTEME CENTRE

LENTILLES SYSTEME CENTRE LENTILLES SYSTEME CENTRE. Letilles mices Parmi toutes les letilles, il e existe u certai ombre qui peuvet être décrites par u modèle simple : il s agit des letilles mices. Ue letille mice est ue letille

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition.

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition. Écoute Service Coseil Trasparece Qualité Accueil Mutualiste Accompagemet Cetre Cetre d optique et d auditio MGEN de MGEN de Paris Paris U cetre d optique ouvert à tous Au service de ses adhérets, le cetre

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

Allocation mémoire. I- Allocation de la mémoire centrale et multiprogrammation.

Allocation mémoire. I- Allocation de la mémoire centrale et multiprogrammation. Allocatio mémoire Ce cours s'itéresse aux différetes méthodes permettat l'allocatio de l'espace mémoire aux programmes à exécuter. Il aborde les différetes méthodes d'allocatio et otammet les mécaismes

Plus en détail

Mathématiques : statistiques et simulation

Mathématiques : statistiques et simulation PAF Amies - Eseigemet des Mathématiques : Statistiques et simulatio 8 javier 0 Uiversité de Picardie Jules Vere 0-0 UFR des Scieces - LAMFA CNRS UMR 640 PAF Amies - Formatio Eseigemet des Mathématiques

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE POUR L UNIVERSITÉ P ARIS SORBONNE P ARIS IV

CHARTE GRAPHIQUE POUR L UNIVERSITÉ P ARIS SORBONNE P ARIS IV CHARTE GRAPHIQUE POUR L UNIVERSITÉ P ARIS SORBONNE P ARIS IV Charte réalisée par DAWANT PRODUCTION GRAPHIQUE 26, rue Marsoula - 75012 PARIS Tél : 01 44 75 85 85 - Fax : 01 44 75 01 11 - e-mail : dawat@microet.fr

Plus en détail