Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte"

Transcription

1 Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de son mémoire de maîtrise ou sa thèse de doctorat, le professeur est souvent confronté à la difficulté de ne pas connaître les étudiants qui se présentent à lui. Il peut lui être alors difficile de bien évaluer le potentiel de l étudiant à pouvoir mener sa démarche à terme et d identifier si celui-ci pourra s insérer de façon positive dans l ensemble de ses travaux. Les facteurs qui doivent être pris en compte sont les suivants: Facteurs sur lesquels le directeur potentiel doit évaluer le candidat potentiel 1. les connaissances préalables ou le niveau d intérêt de l étudiant concernant le domaine de recherche visé; 2. les habiletés de l étudiant face au processus de réflexion et de recherche (qui pourront varier selon les exigences et les situations spécifiques); 3. le degré de disponibilité; 4. le niveau de motivation; 5. les critères de choix du domaine ou de la problématique; 6. les caractéristiques personnelles de l étudiant en lien avec les conditions d encadrement adoptées par le directeur. La difficulté peut être aussi renforcée chez les nouveaux professeurs qui ont une moins grande expérience d encadrement aux études supérieures par le fait qu ils ne savent pas toujours comment agir face aux étudiants qui se présentent à eux. En ce sens, il faut considérer certaines mises en garde en regard du contexte particulier de ces premières rencontres: Ce n est pas parce qu un étudiant vient vous rencontrer qu il est obligatoire de l accepter; Ce n est pas parce que vous voulez le rencontrer à nouveau que cela signifie que vous l acceptez; Ce n est pas parce qu un étudiant vous rencontre que vous êtes son seul choix; Ce n est pas parce que vous êtes le seul choix de l étudiant que vous êtes obligé de l accepter 1 ; 1 Cependant, si le directeur décide d accepter l étudiant, il doit l informer des limites de l encadrement qu il peut offrir.

2 étudiant/contexte/ page 2 Contexte (suite) Connaître ses propres exigences au niveau de l encadrement Pour le doctorat, le degré de disponibilité de motivation et les relations d encadrement Certains directeurs potentiels peuvent se sentir coincés face à des étudiants qui se présentent à eux et pour lesquels ils semblent être le seul choix. Il faut avant tout que le directeur potentiel soit bien au clair de ses propres exigences et de ses propres disponibilités concernant le soutien et l accompagnement qu il est prêt à fournir à l étudiant. De façon générale, on peut estimer que plus le directeur décide d adopter une approche très encadrante et plus «directive» dans sa relation de supervision avec l étudiant et plus l étudiant pourra mener son projet à terme même s il présente un degré préalable d autonomie moins élevé. Cependant, le nombre d étudiants à encadrer peut être un peu plus limité lorsque plusieurs des étudiants encadrés nécessitent d être suivis de plus près. Par contre, plus un directeur laisse une grande liberté aux étudiants, plus il est nécessaire de vérifier le degré d autonomie et la capacité de chaque étudiant à pouvoir mener ses propres réflexions et assurer le leadership dans son cheminement dès les premières rencontres. Dans le cas de la thèse de doctorat, l étudiant possède habituellement déjà une certaine expérience du contexte de recherche et des exigences rattachées à ce type de situation (compte tenu qu il devrait déjà avoir complété un mémoire de maîtrise). Cependant, il faut quand même tenir compte de manière plus précise des points 3, 4 et 6 mentionnés précédemment parce que la démarche implique un plus grand investissement personnel en raison des exigences et de la complexité de la démarche de recherche et de rédaction de la thèse par rapport au mémoire. Les phénomènes de désintérêt, d isolement, d épuisement, de perte de sens et éventuellement de décrochage sont encore beaucoup plus susceptibles de se produire au niveau du doctorat. Dans le cas de la connaissance préalable de l étudiant par le professeur lui-même ou par des collègues qui pourront témoigner du fonctionnement de l étudiant, ces éléments peuvent alors aider le directeur de recherche à se faire une opinion de l étudiant par rapport à ses propres critères de sélection des étudiants qui se présentent à lui.

3 étudiant/contexte/ page 3 Contexte (suite) Connaître le «passé» de l étudiant analyser son fonctionnement antérieur Évaluer les facteurs d attribution de l étudiant L analyse du relevé de notes et le curriculum vitae. Lorsque l étudiant provient d un autre programme, d une autre institution ou bien encore effectue un retour aux études, il peut être tout à fait pertinent de lui demander de fournir un relevé de notes ainsi que son curriculum vitae afin d avoir des éléments d information permettant d analyser les qualités et les caractéristiques de l étudiant lorsque vous le rencontrerez. En ce qui concerne le relevé de notes, il est important d aller plus loin que la seule observation des résultats, même si ceux-ci sont très favorables. Il peut être pertinent par exemple de demander à l étudiant de parler de ses résultats et de ses antécédents scolaires pour évaluer comment il parvient à une analyse personnelle de son propre fonctionnement. Il se peut en effet que l étudiant utilise des stratégies particulières pour performer dans les examens et les travaux, mais qu il rencontre des difficultés pour les situations où il doit développer luimême une problématique. Ce sont des informations qui peuvent aider à identifier, par exemple, les contextes qui pourront nécessiter un encadrement plus serré ou permettre plus d autonomie selon le cas. Lorsque les notes obtenues ne sont pas aussi élevées qu on pourrait le souhaiter, une telle discussion peut aussi aider à circonscrire le type d attribution que l étudiant utilise pour justifier ses notes et son rendement. Sachant que la démarche de rédaction comprend une dimension importante d autorégulation 2, un étudiant qui tend à remettre les justifications uniquement sur des facteurs externes (surtout lorsqu il est question des résultats plus faibles) pourra avoir tendance à attribuer les difficultés dans sa démarche de recherche à toutes sortes d autres facteurs que son propre travail, ce qui peut jouer un rôle négatif important au cours de la période de recherche et de rédaction. Sans refuser d encadrer l étudiant pour autant, ces informations sont d une grande utilité pour aider à déterminer le niveau d encadrement et de suivi qui pourrait lui être nécessaire. 2 Capacité de pouvoir évaluer son rendement, identifier les facteurs en cause et pouvoir ajuster les efforts pour atteindre l objectif visé.

4 étudiant/contexte/ page 4 Contexte (suite) Évaluer sa capacité d articuler sa pensée Identifier les forces et les faiblesses Les expériences de travail mentionnées dans le curriculum vitae pourront aussi être intéressantes à approfondir lors d une rencontre avec l étudiant pour évaluer les habiletés ou les qualités qu il a pu développé au fil de ses expériences professionnelles. Les réponses qu il donne, sa façon d argumenter et de présenter son cheminement sont autant d éléments qui fournissent des indications quant à la capacité de l'étudiant à structurer sa pensée et à pouvoir offrir une vision d ensemble réfléchie et articulée de ses connaissances et de ses expériences. Il faut tenter d identifier les forces et les faiblesses des étudiants lors de ces premières rencontres afin de déterminer leur besoin d encadrement et le niveau d investissement nécessaire. Un étudiant qui présente certaines lacunes pourra être accepté lorsque le directeur est conscient de ses besoins et est prêt à investir un peu plus de temps pour développer chez l étudiant les habiletés et les connaissances qui lui permettront de rendre son projet à terme. Dans certains cas, il peut être avantageux, aussi bien pour le directeur que pour l étudiant lui-même, de demander à l étudiant de suivre certains cours pouvant être considérés comme préalables ou comme exigence particulière pour acquérir ce que le directeur juge comme étant essentiel et ce, même si ces cours sont d un niveau d étude inférieur (par exemple, un cours de méthodologie de niveau du baccalauréat pour un étudiant de maîtrise qui provient de l extérieur du programme). Ces «précautions» peuvent parfois rendre de grands services à l étudiant dans sa démarche même s il peut trouver, à prime abord, que ce «détour» semble inutile. Il est important que ces possibilités soient évoquées par le directeur de recherche et que la discussion permette d en arriver à une entente entre le directeur et l étudiant sur les aspects pour lesquels un cours ou une activité complémentaire sera nécessaire pour parfaire sa préparation à son programme.

5 étudiant/protocole/ page 5 Les aspects suivants qui sont proposés peuvent servir de points de repères pour aider à tirer le maximum de ces premières rencontres avec les étudiants et bien évaluer les besoins et les possibilités d encadrer convenablement ceux qui font leur demande. Informer l étudiant de l incapacité de pouvoir l accepter Discuter de motivations liées à la démarche Discuter de motivations liées au sujet Informer immédiatement l étudiant lors du premier contact, de l incapacité de pouvoir l encadrer dans les cas où le directeur ne pense pas pouvoir assumer la supervision d un étudiant supplémentaire. L étudiant devra alors être invité à consulter d autres directeurs potentiels. Certaines suggestions pourraient être faites à l'étudiant lorsque son champs d intérêt est relativement précis. Discuter des motivations générales de l étudiant à faire une maîtrise (ou un doctorat) de manière à évaluer son niveau d implication potentiel et avoir un aperçu des raisons pour lesquelles l étudiant entreprend cette démarche. Poser des questions ouvertes à l étudiant lui demandant d exprimer ses motivations et les justifications qu il peut fournir par rapport à sa décision d entreprendre une maîtrise ou un doctorat 3. Approfondir ces questions lorsque le directeur n est pas certain de bien comprendre ces motivations. Il est important que le directeur puisse bien se représenter ce qui motive l étudiant pour avoir une meilleure idée des difficultés potentielles qui peuvent survenir en cours de démarche, si les objectifs visés par l étudiant ne pouvaient pas être atteints ou que l objet de ses motivations sont plus ou moins réalistes. Discuter avec l étudiant des motivations personnelles à choisir un tel champs de recherche pour connaître ses intérêts et les facteurs qui sont impliqués. La connaissance de ces facteurs permet de savoir jusqu où les intérêts de l étudiant sont «conscientisés» et au directeur d être au point des facteurs qui pourraient nuire à la démarche de l étudiant, notamment si les raisons pour lesquelles il désire approfondir un sujet sont trop intimement liées à des «problématiques» personnelles. 4 3 Ces facteurs motivationnels sont encore plus importants au doctorat en raison notamment de la durée des études qui nécessite la présence de facteurs motivationnels et d attribution internes.

6 étudiant/protocole/ page 6 Vérifier la correspondance entre les intérêts de recherche Vérifier si les problématiques de recherche de l étudiant se rapprochent des intérêts de recherche du directeur; Fournir à l étudiant des articles qui donnent une idée assez précise des champs d intérêt du directeur (ces article devraient si possible avoir été écrits par le directeur lui-même ou tout au moins correspondre directement à ses propres recherches); demander à l étudiant d énoncer par écrit ses intérêts et les aspects sur lesquels il pourrait être intéressé à travailler. Cette production écrite en quelques mots ne vise pas tant à évaluer la capacité d écriture de l étudiant que de l amener à élaborer sa pensée et à se «commettre» dans ses choix et ses intérêts de recherche 5. Évaluer la capacité de l étudiant Évaluer la capacité de l étudiant à pouvoir répondre aux exigences de la démarche: Fournir quelques articles (environ trois) portant sur le domaine d intérêt 6 et demander à l étudiant d en prendre connaissance dans le but de présenter différentes réflexions qui lui seront venues à la lecture des articles. Cet «exercice» permet de vérifier les idées personnelles ou les réflexions que les documents inspirent à l étudiant et sont aussi un moyen d évaluer sa capacité d organiser sa pensée et sa réflexion. 4 Il s agit d une problématique plus souvent rencontrée dans les domaines connexes à l éducation, au travail social, à la psychologie ou dans des domaines pour lesquels les problématiques de recherches peuvent toucher des aspects émotifs ou «historiques» trop reliés à «l affect» des individus. 5 Cette étape peut permettre d éviter la situation où un étudiant n a pas forcément d intérêt réel dans le champs de recherche du directeur mais qu il acquiesce aux informations fournies par le directeur dans le seul but d être accepté. Dans une telle situation, l étudiant peut parvenir à compléter sa maîtrise, mais il se peut également qu il rencontre des difficultés importantes lors de la recherche et de la rédaction en raison d un manque d implication provoqué par le faible intérêt réel au sujet. Dans ces cas, le sujet de recherche est souvent «accessoire» pour l'étudiant dont les objectifs sont beaucoup plus orientés vers le «diplôme». Cette situation devrait à tout prix être évitée au doctorat parce qu elle mène presque assurément à l abandon des études à moyen terme. 6 L étudiant pourrait proposer lui-même trois articles ou documents qu il aura identifié par rapport à ses intérêts de recherche.

7 étudiant/protocole/ page 7 Évaluer la capacité de l étudiant à pouvoir répondre aux exigences de la démarche (suite): Évaluer le potentiel de l étudiant de pouvoir répondre aux exigences Il est ainsi possible de voir le niveau d encadrement potentiel qui sera nécessaire de fournir à l étudiant en fonction de sa capacité de réflexion mais également de ses connaissances par rapport au domaine ou à la problématique 7. Cette étape peut également permettre à l étudiant d être sensibilisé au type d analyse ou de documents qu il aura à approfondir au cours de sa démarche, s il s engage avec ce directeur. Demander à l étudiant de fournir préalablement à la rencontre des exemples de travaux qu il aura produit (au cours de sa scolarité si celle-ci est déjà entamée ou pour ses études antérieures). Ces documents permettent d évaluer comment l'étudiant parvient à exprimer ses idées et comment il organise ses informations. Il ne faut pas y voir une tentative pour «sélectionner» l étudiant mais plutôt de connaître le niveau d encadrement et de suivi pour les aspects rédactionnels. Informer l étudiant des modalités de l encadrement Décrire à l étudiant les modalités de rencontres qui sont habituellement adoptées par le directeur (rythme de rencontres, fréquence, modalités de remise et de corrections des productions de l étudiant, etc.). Ces descriptions du type d encadrement doivent être évoquées (sans nécessairement entrer dans les détails du quotidien) avant qu il y ait entente entre le directeur et l étudiant afin d éviter que le contexte d encadrement établi par le professeur ne corresponde pas aux attentes ou aux besoins de l étudiant. Cette information est particulièrement vitale dans le cas où le directeur a déjà des règles de fonctionnement bien déterminées. Il est fréquent que les besoins ou les attentes se modifient en cours de route à mesure que l'étudiant progresse dans son cheminement et il pourra alors être pertinent d en tenir compte ou d en discuter le plus tôt possible avec lui. 7 Il va de soi que les documents fournis ou proposés à l étudiant devraient être des documents faisant le survol du domaine ou présentant une analyse permettant d introduire l étudiant aux différentes problématiques. Il faut éviter de placer l étudiant devant des thèmes trop spécialisés surtout lorsque l'étudiant n a pas nécessairement approfondi ces aspects dans ses études antérieures.

8 étudiant/protocole/ page 8 Identifier les particularités de l agenda Mentionner à l étudiant les particularités à l agenda et les obligations personnelles qui peuvent affecter l encadrement qui lui serait offert. Lorsque le directeur croit que ses obligations personnelles, professionnelles ou autres peuvent l empêcher temporairement (mais avec une durée importante) ou de façon permanente de pouvoir encadrer adéquatement l étudiant sur une partie ou sur la totalité de son cheminement, il devrait alors éviter d accepter un étudiant supplémentaire, surtout pour des démarches à plus court terme (maîtrise) et lorsque son absence ou sa non disponibilité correspond à la période de production du mémoire. Dans le cas où le directeur décide d accepter d encadrer la démarche de l étudiant, ce dernier devra être informé de manière précise des contingences auxquelles il devra faire face. Dans certains cas, une codirection peut être envisagée pour permettre d assumer la supervision dans les situations où le directeur ne pourra le faire.

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Évaluation des demandes de bourses de cycles supérieurs au CRSNG. Pr. Martin Lévesque 30 août 2012

Évaluation des demandes de bourses de cycles supérieurs au CRSNG. Pr. Martin Lévesque 30 août 2012 Évaluation des demandes de bourses de cycles supérieurs au CRSNG Pr. Martin Lévesque 30 août 2012 Fonctionnement de l évaluation Membres du jury 8 (dans mon comité) : génie civil et mécanique 1 personne

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger o o o o o o o o o o o o

Plus en détail

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations Formulaire de demande d admission Nom complet : Adresse actuelle : Section 1 - Identification Adresse permanente (si différente de l'adresse

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Convention de cotraitance pour groupement solidaire

Convention de cotraitance pour groupement solidaire Convention de cotraitance pour groupement solidaire Ce modèle peut être modifié, complété en fonction des souhaits émis par les membres du groupement. Il est souhaitable que le maître d ouvrage soit informé

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

RÈGLEMENTS, CONDITIONS ET DIRECTIVES RÉGISSANT L UTILISATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES

RÈGLEMENTS, CONDITIONS ET DIRECTIVES RÉGISSANT L UTILISATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES RÈGLEMENTS, CONDITIONS ET DIRECTIVES RÉGISSANT L UTILISATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES Le Conseil des écoles publiques de l Est de l Ontario participe aux programmes communautaires pour l utilisation

Plus en détail

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU Master Communication et mutation des organisations Spécialité Communication et ressources humaines formation continue OBJECTIFS Le Master de formation continue (proposé aussi en formation initiale et en

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

Désignation de candidats pour l élection au sein de l Organe de contrôle de gestion commun

Désignation de candidats pour l élection au sein de l Organe de contrôle de gestion commun FONDS INTERNATIONAUX D INDEMNISATION POUR LES DOMMAGES DUS À LA POLLUTION PAR LES HYDROCARBURES IOPC/2014/Circ.2 6 janvier 2014 Fonds de 1992 Fonds complémentaire Fonds de 1971 Désignation de candidats

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada

Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada 2007 Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement

Plus en détail

DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ

DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ Activités éducatives pour les élèves de 8 à 9 ans DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 8 À 9 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves font la différence

Plus en détail

L ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK

L ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK L ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK NORMES SUR L EMPLOI DE LA TECHNOLOGIE DANS LA PRATIQUE DU TRAVAIL SOCIAL 2010 Adopté le 5 juin 2010 Table des matières Remerciements p. 3 Préface

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 www.cpaquebec.ca Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA N.B. Il est inutile de présenter une demande

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR. L'art d'inspirer une équipe de travail

GUIDE DU FORMATEUR. L'art d'inspirer une équipe de travail GUIDE DU FORMATEUR L'art d'inspirer une équipe de travail TABLE DES MATIÈRES PRÉPARATION À L'ATELIER LE MESSAGE VIDÉO................................................................ 2 COMMENT UTILISER

Plus en détail

Foire aux questions Documents mentionnés dans la liste de vérification

Foire aux questions Documents mentionnés dans la liste de vérification Foire aux questions Documents mentionnés dans la liste de vérification Questions 1) Quelle longueur doit avoir la lettre d accompagnement et quel doit être son contenu? 2) Pouvez-vous m envoyer un exemple

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL Formulaire de demande d inscription à titre de travailleuse ou travailleur social Certificat d inscription général de travailleuse ou travailleur social Combinaison de titres et d expérience pratique 250,

Plus en détail

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant LES QUESTIONS PROPRES À L ÉTUDIANT 4 Ai-je bien identifié mes besoins de formation et d'encadrement et les objectifs que je désire atteindre

Plus en détail

Gestion et planification de carrière 2003-2004

Gestion et planification de carrière 2003-2004 Gestion et planification de carrière 2003-2004 Un plus pour votre organisation www.ocaq.qc.ca/formation Le marché du travail offre un éventail de possibilités d emploi. Bien gérer et planifier sa carrière

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante

ENTREVUE ÉCRITE. Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR LEQUEL VOUS FAITES UNE DEMANDE D ADMISSION

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. DEP en ÉLECTROMÉCANIQUE DE SYSTÈMES AUTOMATISÉS

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. DEP en ÉLECTROMÉCANIQUE DE SYSTÈMES AUTOMATISÉS DEP en ÉLECTROMÉCANIQUE DE SYSTÈMES AUTOMATISÉS DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T Commission scolaire des

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

Le programme alternance travail/études en informatique une coopération entre le milieu éducatif et le marché du travail

Le programme alternance travail/études en informatique une coopération entre le milieu éducatif et le marché du travail Le programme alternance travail/études en informatique une coopération entre le milieu éducatif et le marché du travail CHRISTIAN BEAULIEU, SEBASTIEN DESSUREAULT Collège Shawinigan 2263 blv. Du Collège,

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility www.snf.ch Wildhainweg 3, Case postale 8232, CH-3001 Berne Tél. +41 (0)31 308 22 22 Division Carrières Bourses de mobilité Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility Directives pour

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat est régi par le Code civil du Québec Les références aux articles du Code civil du Québec accompagnant certaines dispositions ne sont données qu à titre indicatif

Plus en détail

1. Politiques en matières d appel. 2. Définitions. 3. Portée de l appel

1. Politiques en matières d appel. 2. Définitions. 3. Portée de l appel 1. Politiques en matières d appel L Association Québec Snowboard ( ci-après désignée par AQS ) reconnaît le droit de tout Membre d en appeler des décisions de l AQS et offre par les présentes un processus

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Le technicien porte un regard de spécialiste sur l instrument. De par sa formation et, à l inverse du musicien son approche n est pas subjective.

Le technicien porte un regard de spécialiste sur l instrument. De par sa formation et, à l inverse du musicien son approche n est pas subjective. L analyse technique Le technicien porte un regard de spécialiste sur l instrument. De par sa formation et, à l inverse du musicien son approche n est pas subjective. L expertise Déterminer précisément

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Test psychométrique MPO

Test psychométrique MPO Test psychométrique MPO Mobilisation et Performance Organisationnelle Trouver la bonne personne Nos coordonnées Mario Turcotte M. Sc. CRHA, Formateur agréé et Consultant MPO accrédité Tél.: 450-442-2803

Plus en détail

LE PROJET D UN INSTITUT DE REVUE D UTILISATION DU MÉDICAMENT (IRUM) QUÉBÉCOIS

LE PROJET D UN INSTITUT DE REVUE D UTILISATION DU MÉDICAMENT (IRUM) QUÉBÉCOIS LE PROJET D UN INSTITUT DE REVUE D UTILISATION DU MÉDICAMENT (IRUM) QUÉBÉCOIS OORRDDRREE DDEESS PPHHAARRMAACCI IIEENNSS DDUU QQUUÉÉBBEECC Adopté par les membres du Bureau de l Ordre des pharmaciens Le

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de référence pour le recrutement d un

Plus en détail

www.btsag.com 70 Projet (méthodologie et dossier)

www.btsag.com 70 Projet (méthodologie et dossier) www.btsag.com 70 Projet (méthodologie et dossier) Claude Terrier btsag.com 1 / 10 09/12/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation:

Plus en détail

ÉTABLIR VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE

ÉTABLIR VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Formation BAC+5 Session 2013 2014 Première année Deuxième année Master of Business Engeneering Master of Business Administration 100% English SPECIALITE: Master Européen Management

Plus en détail

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher PROPOSITION D ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES CABINETS, LES REPRÉSENTANTS AUTONOMES, LES REPRÉSENTANTS AGISSANT POUR LE COMPTE D UN CABINET SANS Y ÊTRE EMPLOYÉS ET LES SOCIÉTÉS AUTONOMES

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance?

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Conférence Pédagogique INNOVATION PEDAGOGIQUE ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Bernard Dumont http://bdumont.consultant.free.fr Ouagadougou, 16 mai

Plus en détail

Après étude de votre dossier, les candidats sont convoqués à un entretien. Il se déroule avec le Directeur Pédagogique du CHEE&DD.

Après étude de votre dossier, les candidats sont convoqués à un entretien. Il se déroule avec le Directeur Pédagogique du CHEE&DD. École Centrale Paris * ESCP-Europe * Agro Paris Tech Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-joint un dossier d'inscription pour la Session Principale du CHEE&DD. Je vous demande de bien vouloir nous adresser

Plus en détail

Poste : GESTIONNAIRE DE STOCKS. Conditions d accès à la profession : Tâches :

Poste : GESTIONNAIRE DE STOCKS. Conditions d accès à la profession : Tâches : Norme professionnelle (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la

Plus en détail

Technologie 8 e année (ébauche)

Technologie 8 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2011 2012 Technologie 8 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Ville, le (date de l envoi)

Ville, le (date de l envoi) Ville, le (date de l envoi) Nom de l employeur (si vous ne le connaissez pas, renseignez-vous par téléphone) Titre de l employeur Raison sociale de l entreprise Adresse Ville (Province) code postal Monsieur

Plus en détail

Le programme de maîtrise avec stage

Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage Le programme de maîtrise avec stage comporte 45 crédits, répartis comme suit : - 15 crédits de cours - 12 crédits de stage - 18 crédits pour la rédaction d'un rapport

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Manuel d utilisation de Form@Greta

Manuel d utilisation de Form@Greta Manuel d utilisation de Form@Greta Février 2014 Version apprenant Auriane Busson Greta-numerique@ac-caen.fr Sommaire 1. Qu est-ce que Form@Greta?... 2 2. S identifier sur la plateforme... 3 3. Espace d

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Certificat en interventions de group et leadership

Certificat en interventions de group et leadership Certificat en interventions de groupe et leadership (30 crédits) Cours obligatoires (9 crédits) HUM1503 Introduction à la vie de groupe IGL 2536 Laboratoire d interventions auprès des groupes I IGL 2538

Plus en détail

Programme des bourses du Rotary-Club Le Vésinet Dossier de candidature pour 2010

Programme des bourses du Rotary-Club Le Vésinet Dossier de candidature pour 2010 Programme des bourses du Rotary-Club Le Vésinet Dossier de candidature pour 2010 OBJECTIFS DU PROGRAMME DES BOURSES Le Rotary International est une organisation de dirigeants et de professionnels engagés

Plus en détail

Méthodes de recherches et rédaction des mémoires

Méthodes de recherches et rédaction des mémoires 1 Méthodes de recherches et rédaction des mémoires Matériel de cours Institut des hautes études en administration publique (IDHEAP) Février 1999 Daniel Schneider TECFA, Faculté de Psychologie et des Sciences

Plus en détail

Guide d accompagnement du sinistré

Guide d accompagnement du sinistré Assurance de dommages Guide d accompagnement du sinistré Vous êtes victime d un dégât d eau, d un incendie ou d un cambriolage? Vous en avez avisé votre assureur? Qu arrive-t-il maintenant? Ce guide vous

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Ce document est une version modifiée du Guide d'élaboration d'un projet de nouveau programme de 2e ou de 3e cycle de l Université du Québec, disponible

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI 68 TECHNICIENS MAINTENANCIERS H/F

OFFRE D EMPLOI 68 TECHNICIENS MAINTENANCIERS H/F Recrutement CENI-TOGO: TECHNICIENS- MAINTENANCIERS H/F, FORMATEURS DE FORMATEURS H/F, POSTE DE FORMATEURS H/F, POSTE D OPERATEURS DE SAISIE H/F, POSTE D ASSISTANTS COMPTABLES ET FINANCIERS H/F, Poste de

Plus en détail

De la détresse émotionnelle à l actualisation du potentiel des membres de l entourage. La vision familiale. Série 1, numéro 1

De la détresse émotionnelle à l actualisation du potentiel des membres de l entourage. La vision familiale. Série 1, numéro 1 De la détresse émotionnelle à l actualisation du potentiel des membres de l entourage La vision familiale Série 1, numéro 1 En l espace de 25 ans, le profil de la famille québécoise s est transformé de

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal RAPPORT DE STAGE 3 ème Quels conseils méthodologiques pour la réalisation de votre rapport Voilà des conseils et des questions pour vous aider dans la réalisation de votre rapport. Ils vous sont proposés

Plus en détail

Manuel de l utilisateur à l intention des candidats externes

Manuel de l utilisateur à l intention des candidats externes Manuel de l utilisateur à l intention des candidats externes Version 13A Société canadienne d hypothèques et logement Août 2013 Élaboré pour la SCHL par : Rémi R. Paquette Révisé par : Kristen Provost

Plus en détail

BOURSE DH International

BOURSE DH International CONCOURS DE BOURSES AU MÉRITE DE L ÉTS Bourse Promotion de choix de carrière / Cycles supérieurs BOURSE DH International OBJECTIF : Encourager financièrement un étudiant aux cycles supérieurs désirant

Plus en détail

RAPPORT MUNICIPAL N 99 AU CONSEIL COMMUNAL

RAPPORT MUNICIPAL N 99 AU CONSEIL COMMUNAL RAPPORT MUNICIPAL N 99 AU CONSEIL COMMUNAL Réponse à la motion de M. le Conseiller communal Tefik Rashiti "Nyon zone hors AGCS" Délégué municipal : Monsieur Daniel Rossellat Nyon, le 4 mai 2009 Monsieur

Plus en détail

CEM: les comptes d épargne médicale

CEM: les comptes d épargne médicale CEM: les comptes d épargne médicale 1. Situation Le financement du système suisse de santé est à l évidence en passe de devenir un des sujets les plus discutés au cours du siècle. Comme dans la plupart

Plus en détail

La réparation de votre véhicule

La réparation de votre véhicule La réparation de votre véhicule Procédure d'estimation Dépréciation Pièces recyclées Tout commence par une estimation... Après avoir signalé les dommages au téléphone à la Société d assurance publique

Plus en détail

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion.

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion. Groupe de discussion, questions du sondage en ligne et entrevues avec les informateurs clés Adapté du Centre for Organizational Effectiveness Inc. Groupes de discussion Veuillez noter que les questions

Plus en détail

Etre gestionnaire d une maison médicale

Etre gestionnaire d une maison médicale Cahier Etre gestionnaire d une maison médicale Fabienne Saint-Amand, in rmière sociale, gestionnaire à la maison médicale Espace Santé. Mots clefs : maison médicale, gestion, interdisciplinarité, métier.

Plus en détail

MANUEL DU BLENDED LEARNING

MANUEL DU BLENDED LEARNING MANUEL DU BLENDED LEARNING ÉDITION 2014 www.360learning.com SOMMAIRE Définition... 4 Pourquoi proposer du Blended Learning à ses clients... 5 Les phases du Blended Learning... 7 9 arguments pour vendre

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 Merci de l intérêt que vous portez à l Ecole des Hautes Etudes de la Décision. Nous vous demandons de remplir avec le plus grand soin le dossier de candidature suivant : il

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

Dossier de candidature : "L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle"

Dossier de candidature : L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle 1 Dossier de candidature : "L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle" 2 Dossier de candidature : "L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle" DOSSIER DE CANDIDATURE à retourner

Plus en détail

Demande d inscription ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016

Demande d inscription ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 NOM Patronymique : NOM Marital :.. Prénom(s) :. INE (voir RN bac) :. Accepté filière recherche Refusé professionnelle Demande d inscription ANNEE UNIVERSITAIRE 20152016 MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Reconnaissance et pacification

Reconnaissance et pacification E-Séminaire de Philosophie www.domuni.eu 12 octobre 7 décembre 2015 Reconnaissance et pacification de Axel HONNETH à P. RICOEUR Présentation La théorie de la reconnaissance mutuelle, exposée par Axel Honneth,

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Demande d admission Candidats étrangers

Demande d admission Candidats étrangers Demande d admission Candidats étrangers Ce document contient les instructions et le formulaire qui vous permettront de déposer une demande d admission à l UQAM. Vous y trouverez également, la liste des

Plus en détail

Info-assurance Séance d information de l IASB du 19 mars 2015

Info-assurance Séance d information de l IASB du 19 mars 2015 www.pwc.com/ca/insurance Info-assurance Séance d information de l IASB du 19 mars 2015 Puisque divers points de vue sont analysés lors des réunions de l IASB, et qu il est souvent difficile de décrire

Plus en détail

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com 5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt 1. Report d impôt 1. L incorporation Un outil de report d impôt Taux d imposition marginal en 2014 d un particulier: 50% Taux

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA Ce questionnaire vous permet d explorer si, dans votre situation, vous pouvez obtenir les services du SARPA. Pour plus d information, nous vous invitons à visiter

Plus en détail