Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, ministre des Outre-mer Remise de décoration à Monsieur Arthur HAUSTANT Lundi 18 mai 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, ministre des Outre-mer Remise de décoration à Monsieur Arthur HAUSTANT Lundi 18 mai 2015"

Transcription

1 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, ministre des Outre-mer Remise de décoration à Monsieur Arthur HAUSTANT Lundi 18 mai 2015 Madame la déléguée interministériel, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les directeurs, Cher Arthur HAUSTANT, Mesdames et Messieurs, Je suis très heureuse d accueillir aujourd hui au ministère des Outre-mer cette cérémonie pour l élévation d Arthur HAUSTANT au grade d officier de la légion d honneur. Il y a plus de trente années de cela, en 1982, c était dans un contexte déjà du même ordre que nous nous étions rencontrés : Pierre Mauroy, alors premier ministre, avait commandé un rapport à l IGAS sur l intégration dans les administrations parisiennes des Antillais, dont le malaise à l époque était palpable, rapport confié à un groupe de travail présidé par M. Lucas, qui s est illustré ensuite dans la lutte contre les débordements de l ARC( recherche contre le Cancer). Il y avait alors un hôpital où tout se passait au mieux, celui de 1/8

2 Beaujon. La direction de l établissement, questionnée pour comprendre les raisons qui pouvaient bien concourir à ce curieux et singulier bien être général répondait invariablement : «c est de la faute d Arthur HAUSTANT si tout se passe si bien». Et c est donc à cette occasion que j ai rencontré le directeur des finances de l hôpital Beaujon, dont la seule présence dans l équipe de direction, la gentillesse et le respect à l égard de tous les personnels, et plus précisément des personnels d origine antillaise, permettait à chacun de se sentir considéré à sa juste place. Arthur HAUSTANT n a pas eu, comme d autres, un parcours de réussite tracé à l avance. Il s est hissé lui-même jusqu à la direction générale de l hôpital Tenon, à la seule force de sa volonté, de sa compétence et de son abnégation dans le travail. Sans rentrer bien évidemment dans une intimité qui n appartient qu à vous seul, je rappellerai néanmoins que vous avez vu le jour à Fort-de-France dans une famille très modeste. Votre arrière grand-mère, que vous avez bien connue, était née en 1868, seulement vingt ans après l abolition de l esclavage et le décret de Victor Schœlcher. Cette femme, qui ne savait ni lire ni écrire, portait encore en elle les stigmates de cette époque, de ses souffrances, de ses humiliations et du désamour de soi-même dont elle s accompagnait invariablement. Sa fille avait elle-même eut pour père un béké. 2/8

3 Votre père, lui, vit le jour non en Martinique, où il retourna dès l âge de deux ans, mais en Guyane. Vos grands-parents avaient fui la Martinique à la suite de la terrible éruption volcanique de la Montagne Pelée de Votre père, comme vos trois oncles tenaient une bijouterie à Fort-de-France. Ils étaient orfèvres, spécialistes du filigrane guyanais, technique qui consiste à fabriquer des bijoux en travaillant le fil d or. Votre père, malheureusement, décède alors qu il n a que trente quatre ans et laisse votre mère seule à la tête d une tribu de neuf enfants. Elle doit alors très vite subvenir aux besoins de sa famille et se met à étudier pour passer avec succès dès 1948 le concours d entrée à la sécurité sociale, qui vient tout juste d apparaître en Martinique. Entrée comme simple agent, sa rigueur lui a d ailleurs permise de devenir cadre. Votre mère, femme de courage et femme fière, vous éduqua, vous et vos frères et sœurs, de façon très stricte et très exigeante. Si bien que vous et votre fratrie avez toujours eu un sentiment de non appartenance et d inadéquation auprès des personnes que vous rencontriez. Vous étiez rejeté par ceux qui étaient comme vous issus d un milieu défavorisé mais qui restaient interdits devant vos trop bonnes manières, l étendue de vos connaissances et votre trop riche éducation. Vous étiez également rejeté par les personnes issues des classes plus privilégiées, dont vous partagiez l éducation, mais qui continuaient à entretenir envers vous un dédain de classe. D un côté comme de l autre, vous ne parveniez pas à vous trouver des semblables et c est ce qui présida, pour une part 3/8

4 importante, à votre départ, dès dix huit ans, pour l Hexagone. Sur les neufs enfants de la fratrie seuls deux d entre vous restèrent d ailleurs vivre en Martinique. Vous faites alors le choix, de vous engager dans l Armée de l Air, en Après un voyage de onze jours en bateau et après avoir passé vos examens d aptitudes au Bourget, vous faites vos classes à l école d aviation de Nîmes. L excellence de vos résultats vous permet de choisir votre spécialité. Vous optez pour le service de santé militaire et êtes affecté à l hôpital militaire de Bordeaux-Mérignac. Ce fut une manière par là d exaucer à travers vous-même le souhait qui avait été celui de votre mère de devenir infirmière ou médecin et qui, toute votre enfance durant, vous soigna vous et vos frères et sœurs avec tant de soin que les docteurs lorsqu ils étaient consultés disaient toujours : «Mais avec une mère pareille, la médecine est superflue!» Malgré la très grande reconnaissance dont vous témoignez jusqu à aujourd hui à l Armée française pour la formation qu elle vous a dispensé, et l apprentissage du métier de manipulateur d électroradiologie qu elle vous a permis, vous entrevoyiez vite les limites qui seraient les vôtres en termes professionnels si vous continuiez à servir sous les drapeaux. Après votre démobilisation, vous êtes recruté dès 1962 à l hôpital de la Pitié en tant que manipulateur radio. Parallèlement à votre métier, vous désirez étudier le droit, mais n êtes malheureusement pas bachelier. 4/8

5 Vous ne vous laissez pas décourager et suivez durant deux ans une formation de capacité en droit, puis obtenez vos diplômes de licence, de maîtrise et d études supérieures de droit public. Outre l aspect pratique du secteur médical, vous vous intéressez à la gestion de l hôpital et obtenez, en 1979, le diplôme d administration hospitalière délivré par l Ecole Nationale de la Santé Publique. Vous suivez alors cette formation au cours de laquelle vous accomplissez vos deux années de stage en tant qu assistant de direction à l hôpital Claude Bernard d Aubervilliers, internationalement reconnu à l époque pour ses expérimentations sur les poumons d acier pour les patients atteints de poliomyélite. Vous y côtoyez des grandes figures de l infectiologie française, et notamment le professeur ROSENBLUM, qui par la suite est devenu un ami. Vous rédigez à cette occasion le rapport sur l évolution des maladies infectieuses dans le CHU de Paris en avril 1977 recommandant la fermeture de l hôpital Claude-Bernard devenu inadapté à la médecine moderne et une nouvelle répartition des services d infectiologie aux quatre points cardinaux de la capitale. Ce rapport est remarqué par le directeur général de l hôpital et sera mis en pratique avec le succès que nous connaissons. 5/8

6 Repéré pour la qualité de votre rapport, vous devenez ensuite directeur des finances à l hôpital Beaujon, puis chef d établissement en gériatrie à l hôpital Emile Roux. A chaque nouvelle prise de fonction, vos supérieurs sont très sensibles à la qualité de votre travail et c est Monsieur François STASSE, directeur de l AP de 1989 à 1993, qui vous nomme au poste de directeur général de l un des plus grands hôpitaux de Paris, l hôpital Tenon. La tâche n est pas aisée et vous aurez fort à faire. L espace de l hôpital n y est pas adapté aux soins et vous devez vite faire preuve d ingéniosité pour concevoir des solutions à court terme pour mieux aménager les services. Vous prenez alors la décision de les restructurer de fond en comble et de regrouper les services de chirurgie, d anesthésiologie, de radiologie et d urgence. Jusqu à aujourd hui, l hôpital Tenon continue à fonctionner sur la réorganisation que vous avez mise en place. Fort de vos succès, l AP fait appel à vous pour toute la restructuration hospitalière de l est parisien, et notamment la transformation de l hôpital Rothschild d un hôpital de courts séjours en hôpital de moyens et longs séjours. Vous faites alors en sorte que Saint-Antoine et Tenon récupèrent ces services, qui ne comptent pas moins de onze activités. Vous veillez à ce que cette récupération des services ne se fasse pas par empilement, mais au contraire par complémentarité, encore une fois avec beaucoup de succès. 6/8

7 Autant dire que non seulement l AP, mais également la santé parisienne vous doivent beaucoup. Et ce n est certainement pas le fruit du hasard si de si prestigieuses figures de l AP sont présentes aujourd hui pour cette cérémonie de décoration. Bien que vous soyez retourné en Martinique il y a seulement une dizaine d années, vous êtes toujours resté très attaché à vos racines et avez notamment participé en 2008 à une mission sur l épidémie de dengue en Guyane, Guadeloupe et Martinique en intégrant les pays étrangers des Caraïbes. Vous êtes par ailleurs président d honneur de l association de lutte contre la drépanocytose, cette terrible maladie génétique. Vous avez toujours eu à cœur de transmettre votre savoir et vos compétences aux générations à venir et c est ainsi que durant de nombreuses années vous avez été membre du jury d ingénieur hospitalier, membre du jury des IRA, enseignant de droit public pour la préparation des concours administratifs de l AP-HP et auteur de plusieurs ouvrages sur la formation continue à l assistance publique, les ultramarins dans l assistance publique et l accompagnement en fin de vie. Cher Arthur HAUSTANT, je n aurais évidemment pas le temps de résumer en quelques minutes toute votre vie et toutes les projets que vous avez mené à bien, 7/8

8 mais je ne résisterai pas, avant de vous céder la parole, à apprendre à ceux qui ne le savaient pas encore que vous êtes un flutiste à bec émérite, qui s est produit, croyez-le ou non, sur la scène du New Morning pas plus tard qu en octobre dernier. Flutiste averti, vous êtes également peintre, d inspiration impressionniste, et avez présenté vos œuvres notamment dans le cadre de l exposition des peintres d outre-mer. Voilà donc un bref tableau, certes non-exhaustif, mais déjà bien rempli d une vie qui, à n en pas douter, mérite plus encore la reconnaissance que les honneurs. Je suis très heureuse, cher Arthur HAUSTANT, de vous nommer, au nom du Président de la République, «officier de l Ordre national de la Légion d Honneur». Merci à vous et félicitations. 8/8

UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE

UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE UFR DES SCIENCES MEDICALES FACULTE DE MEDECINE Hyacinthe BASTARAUD Campus Universitaire de Fouillole B.P. 145 97154 Pointe-à-Pitre Cedex Tél. : 0590 48 33 33 Fax

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

DISCOURS INTRODUCTIF

DISCOURS INTRODUCTIF Délégation Générale Cabinet DISCOURS INTRODUCTIF Congrès de l Echelle Nationale des Coûts Bordeaux 7 novembre 2013 Thématique : T2A, ENCC et coopérations : quelles interactions? Madame l ajointe au Maire,

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde.

Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde. Note à Eléments de langage Chers amis, Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde. Des colloques sur ce sujet,

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014 SMIRTOM du SAINT-AMANDOIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014 L an deux mil quatorze, le 20 juin à neuf heures trente, le bureau syndical du SMIRTOM du Saint-Amandois

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF La lettre commerciale Exemple Généralités Conventions Conseils Liens Exemple Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF Tél.: 01.45.88.98.32. 5 rue de la Liberté SIREN 455.239.666.00045

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Discours introductif du directeur du département. Mesdames Messieurs les professeurs, Mesdames Messieurs, Cher collègues, cher étudiants

Discours introductif du directeur du département. Mesdames Messieurs les professeurs, Mesdames Messieurs, Cher collègues, cher étudiants CP du 18 février 2013 Etaient présents: voir feuille de présence ci jointe Discours introductif du directeur du département. Mesdames Messieurs les professeurs, Mesdames Messieurs, Cher collègues, cher

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

Monsieur le président, mesdames et messieurs les commissaires, bonjour.

Monsieur le président, mesdames et messieurs les commissaires, bonjour. Louise Pelletier Directrice, Projets de développement et production nucléaire Allocution prononcée dans le cadre de la rencontre publique de la CCSN du 17 décembre 2014 La version prononcée fait foi. Monsieur

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011 CODEP-DOA-2011-071487 SS/NL Centre Hospitalier de Roubaix 35, rue de Barbieux BP 359 59056 ROUBAIX CEDEX Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Inauguration du Centre d archivage de la société ARCHIV SYSTEM

Inauguration du Centre d archivage de la société ARCHIV SYSTEM Inauguration du Centre d archivage de la société ARCHIV SYSTEM Luigny, 22 Mars 2013 Inauguration du Centre d ARCHIV SYSTEM à Luigny 22 Mars 2013 Page 2 Discours d Alain TAIEB, Président du Groupe Mobilitas

Plus en détail

Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016

Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016 Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016 Ces règles en vigueur à l école Ste Anne ont été établies dans l intérêt des élèves. Leur respect participera au bien-être et à la sécurité de chacun.

Plus en détail

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 I- Présentation de l entreprise A. Fonction B. Caractéristiques C. Tuteurs du stage II- Carnet de bord A. Horaires B. Activités III-Travaux A. Fiches de crédits à marge

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès 111 GUIDE PRATIQUE Droit d accès QU EST-CE QUE LE DROIT D ACCÈS? page 2 COMMENT EXERCER SON DROIT D ACCÈS? page 3 POUR ACCÉDER A QUOI? page 5 QUELLE RÉPONSE ATTENDRE? page 6 QUAND ET COMMENT SAISIR LA

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS

BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS 1884/85 Commencement des opérations de la BNS La Banque nationale de Serbie exprime ses remerciements au Département de la

Plus en détail

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas Diplôme de l Institut de Droit des Affaires Université Paris II Panthéon-Assas Une formation d excellence PRÉSENTATION Créé en 1945 par le Doyen Hamel au sein de l'université de Paris, le diplôme l'institut

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction.

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction. Objet Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone La date Monsieur, Madame, Mademoiselle Formules d introduction Texte Formules de conclusion signature Objet numéro d abonné, du client votre

Plus en détail

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART première partie Alessandra Guerra En France il y a des jugements sur la question psychothérapiepsychanalyse J ai entendu

Plus en détail

Français 3202 juin 2007 Partie II Section A : Compréhension orale (Valeur : 25%)

Français 3202 juin 2007 Partie II Section A : Compréhension orale (Valeur : 25%) Français 3202 juin 2007 Partie II Section A : Compréhension orale (Valeur : 25%) Item 1 (10%) Regardez attentivement les images ci-dessous. Pour chaque image, vous allez entendre deux fois quatre phrases.

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI»

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI» Présentation : Réunion de présentation aux élus de Guyane - 11 juin 2011 «PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D NOUVEL HÔPITAL A SAINT LAURENT DU M. F-L BERTHOU, Directeur MARONI»

Plus en détail

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement?

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Ce livret vous a été remis en complément de la vidéo «4 éléments pour travailler plus efficacement». Visitez http://methode-prepa.com pour

Plus en détail

Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur

Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur PASSÉ MATÉRIEL COMPOSÉ, PLUS-QUE-PARFAIT, POUR ALLOPHONES PASSÉ ANTÉRIEUR, FUTUR ANTÉRIEUR 1 Groupe verbal Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

Liège, le 8 juillet 2014 APPEL EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014-090

Liège, le 8 juillet 2014 APPEL EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2014-090 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 8 juillet 2014

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

PROGRAMME PARRAINAGE

PROGRAMME PARRAINAGE PROGRAMME PARRAINAGE Le portage grâce au parrainage L indépendance tout en confiance Rejoignez l équipe d AS COM Ingénierie C est quoi le portage? Vous avez un savoir-faire et voulez devenir votre propre

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Quelles sont leurs motivations?

Quelles sont leurs motivations? ETUDIANTS Infirmiers EN FORMATION PROFESSIONNELLE... Il y a 20 ans, reprendre des études après avoir progresser dans la vie sociale, professionnelle et familiale était considéré comme une démarche plutôt

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE 209 DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE Pierre Caspard Service d Histoire de l Éducation, France. En février 2013, Antoine Prost a reçu des mains du ministre de l Éducation nationale français,

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 Liste des centres de vaccination désignés pour effectuer la vaccination anti-amarile et délivrer les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune Mise

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Aimé Diaka Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Exercices L2 : Les lettres officielles. Plouaret, le 20 octobre 2012. Mme la Directrice Restaurant les quatre flots 25 rue des alouettes 22303 LANNION

Exercices L2 : Les lettres officielles. Plouaret, le 20 octobre 2012. Mme la Directrice Restaurant les quatre flots 25 rue des alouettes 22303 LANNION Exercices L2 : Les lettres officielles Consigne : lis les lettres ci-dessous et réalise les exercices. n 1 Arthur Durand 24 rue Jean Jaurès Objet : demande stage Madame la Directrice, Plouaret, le 20 octobre

Plus en détail

Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction publique de l État

Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction publique de l État RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction

Plus en détail

Modèles de lettres réseau

Modèles de lettres réseau Lettre de demande d entretien suite à une recommandation Mentionnez la personne qui vous recommande J ai travaillé avec votre collègue Cécile Dubois, lorsqu elle était en poste chez Renault. Elle connaît

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE ALLOCUTION DU DG DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE Monsieur le 1 er Vice-Président, représentant Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

CoordinationNationaleInfirmière

CoordinationNationaleInfirmière CoordinationNationaleInfirmière Direction générale de l action sociale Sous-direction des institutions, des affaires juridiques et financières Bureau de la réglementation financière et comptable (5B) Circulaire

Plus en détail

Aix-en-Provence, le 4 octobre 2012

Aix-en-Provence, le 4 octobre 2012 Rectorat Division des examens et concours 2.03 Dossier suivi par Manuella Lecomte Téléphone : 04 42 91 72 01 Fax : 04 42 38 73 45 Mél. manuella.lecomte @ac-aix-marseille.fr Place Lucien Paye 13621 Aix-en-Provence

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLOME

SUPPLEMENT AU DIPLOME SUPPLEMENT AU DIPLOME Préambule : «Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES. Le supplément vise à fournir des données

Plus en détail

Epargne. Epargne jeunesse zweiplus Réaliser ses rêves. Et plus.

Epargne. Epargne jeunesse zweiplus Réaliser ses rêves. Et plus. Epargne Epargne jeunesse zweiplus Réaliser ses rêves. Et plus. Unbenannt-3.indd 1 27.1.2009 11:50:55 Uhr Et les rêves d enfant deviennent réalité. Epargne jeunesse avec la bank zweiplus. Cher investisseur,

Plus en détail

Assemblée Générale Extraordinaire (mise en conformité des Statuts) Assemblée Générale Ordinaire. Visite commentée du Musée - Galeries & Expositions

Assemblée Générale Extraordinaire (mise en conformité des Statuts) Assemblée Générale Ordinaire. Visite commentée du Musée - Galeries & Expositions Rennes, le 14 Octobre 2013 Chère Consœur, Cher Confrère, La DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) a récemment réalisé l audit triennal de l ARAPL Grand Ouest, du 18 mars au 22 mars 2013. Dans

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : «Du malade à la molécule» Université Aix Marseille 2

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : sous tutelle des établissements et organismes : «Du malade à la molécule» Université Aix Marseille 2 Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : «Du malade à la molécule» sous tutelle des établissements et organismes : Université Aix Marseille 2 Juin 2011 Section des

Plus en détail

Paris mardi 28 février 2012

Paris mardi 28 février 2012 VALERIE PECRESSE MINISTRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT www.budget.gouv.fr Discours de Valérie PECRESSE, ministre du Budget, des Comptes publics

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER. S e s s i o n 2 0 1 3

CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER. S e s s i o n 2 0 1 3 CENTRE DE GESTION DU CHER CONDITIONS DES PRINCIPAUX AVANCEMENTS DE GRADES ET PROMOTIONS INTERNES DES COLLECTIVITES DU CHER S e s s i o n 2 0 1 3 1 Avancement de Grade et Promotion Interne AVANCEMENT DE

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

PROJET DE FORMATION À LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE AU DÉPARTEMENT DE RADIOLOGIE DU CHUM (CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL)

PROJET DE FORMATION À LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE AU DÉPARTEMENT DE RADIOLOGIE DU CHUM (CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL) PROJET DE FORMATION À LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE AU DÉPARTEMENT DE RADIOLOGIE DU CHUM (CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL) Sophie Tremblay-Paquet, MD Résidente en Radiologie Diagnostique,

Plus en détail

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe SEUL LE PRONONCE FAIT FOI! 17.06.2014 Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe 19 e Conférence du Conseil

Plus en détail

Rapport de stage. Bureau de Poste de Miribel. 25 au 29 janvier 2010

Rapport de stage. Bureau de Poste de Miribel. 25 au 29 janvier 2010 B... T... Collège E.Cizain 3 C Montluel Rapport de stage Bureau de Poste de Miribel Du 25 au 29 janvier 2010 SOMMAIRE 1- Présentation de l établissement Page 3 2- Fonctionnement de l établissement Page

Plus en détail

Rapport d'activité 2010

Rapport d'activité 2010 Ton infirmière à la maison Association Neuchâteloise de Soins Pédiatriques à Domicile Rapport d'activité 2010 L'infirmière responsable M.-L. Bourquin 10 ans plus tard Une magnifique fête a marqué la décennie

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT. Paris, le 18 janvier 2012

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT. Paris, le 18 janvier 2012 MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT Paris, le 18 janvier 2012 Le ministre de la fonction publique La ministre du budget, des comptes publics

Plus en détail

Nous serons heureux de vous y accueillir dans le cas de votre acceptation définitive et de vous souhaiter la bienvenue.

Nous serons heureux de vous y accueillir dans le cas de votre acceptation définitive et de vous souhaiter la bienvenue. DIRECTION DES ETUDES Châtenay-Malabry, le 11 juillet 2013 Madame, Monsieur, Le Jury vous a déclaré(e) admis(e) à l'école Centrale Paris, en 1 re Année d études du cycle ingénieur. Nous serons heureux de

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF

13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament. CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF 13 ème Forum pharmaceutique international: Problématique de l accès au médicament N Djamena, 5 juin 2012 CEREMONIE D OUVERTURE Intervention de la Présidente de la CIOPF Excellence, Monsieur le Président

Plus en détail

Vaccinations pour les professionnels : actualités

Vaccinations pour les professionnels : actualités Vaccinations pour les professionnels : actualités Dominique Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Les vaccins A (H1N1)v 4QUESTIONS +++++ Pas assez de recul???

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage.

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. Un stage en entreprise réussi, c est une vocation professionnelle qui prend vie. Ce petit guide pratique t accompagne

Plus en détail

Le futur doit s ancrer dans l histoire

Le futur doit s ancrer dans l histoire Conférence de presse du 3 septembre 2013 Le texte prononcé fait foi. Le futur doit s ancrer dans l histoire Patrick Odier, Président du Conseil d administration, Association suisse des banquiers Mesdames,

Plus en détail

DE PRESSE DOSSIER 1965-2015

DE PRESSE DOSSIER 1965-2015 DE PRESSE DOSSIER 1965-2015 MOT DU DIRECTEUR «Guadeloupe, Terre de Sport, Terre de Champions!» L année 2015 est une année exceptionnelle pour le CREPS des Antilles et de la Guyane «second campus d Excellence

Plus en détail

Le nouvel IN RS Notes pour l'allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l'université du Québec, à l'occasion de la remise des nouvelles lettres patentes de l'institut national de la recherche

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile Dans un objectif d appropriation des technologies numériques par les travailleurs d ESAT, j ai choisi de réaliser des ateliers d apprivoisement de

Plus en détail

Institut de FORMATION

Institut de FORMATION Institut de FORMATION plaquette.indd 1 28/11/2012 20:52:47 edito L INSTITUT DE FORMATION J.LEPERCQ Fondé en 1946, l institut de formation est un établissement situé dans le centre ville, à taille humaine

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION DU PROGRAMME

INTRODUCTION PRÉSENTATION DU PROGRAMME Université du Québec à Chicoutimi Synthèse de l'évaluation périodique et recommandations du DEPC PROGRAMMES EN LANGUES MODERNES DÉPARTEMENT DES ARTS ET LETTRES Baccalauréat en langues modernes (7896) Certificat

Plus en détail

1. QUELQUES EXEMPLES DE MAILS EN CONTEXTE FORMEL: En observant les exemples ci-dessous, vous trouverez un certain nombre de formules pour :

1. QUELQUES EXEMPLES DE MAILS EN CONTEXTE FORMEL: En observant les exemples ci-dessous, vous trouverez un certain nombre de formules pour : 1. QUELQUES EXEMPLES DE MAILS EN CONTEXTE FORMEL: (Parfois, plusieurs possibilités sont notées). En observant les exemples ci-dessous, vous trouverez un certain nombre de formules pour : - Se référer à

Plus en détail

Clermont-Ferrand, le 7 janvier 2013

Clermont-Ferrand, le 7 janvier 2013 Le Recteur d'académie à! "! #$%$ &! Messieurs les Présidents d'université, Madame et Monsieur les Directeurs de l'ifma, de l'école de Chimie, Monsieur le DRJS, Mesdames et Messieurs les DASEN, Messieurs

Plus en détail