RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES LE DROIT AU TEST POUR TOUS RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES LE DROIT AU TEST POUR TOUS RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL. www.uniondescouveuses.com www.boreal-couveuse."

Transcription

1 RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES 2013 LE DROIT AU TEST POUR TOUS RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL

2 > Le réseau des couveuses en 3 points : LE MOT DU PRÉSIDENT DU RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES L année 2012 s était terminée sur la publication d une étude de la Cour des Comptes qui faisait un état des lieux des politiques publiques de soutien à l entrepreneuriat. Cette étude inaugurait une grande réflexion à laquelle nous fûmes associés, «les Assises de l Entrepreneuriat». Force est de constater que si l exercice de réflexion a bien eu lieu, il ne s est pas traduit par la mise en place d une politique globale ambitieuse de soutien à la création. Localement, les adhérents de l Union des Couveuses d Entreprises connaissent une relative stabilité de leurs activités : ainsi, en 2013, le nombre d entrepreneurs à l essai accompagnés par le réseau a augmenté, l implantation territoriale en France ou en Europe s est renforcée. Nos statistiques sont aujourd hui plus fines et permettent d afficher des taux de pérennité moyens de plus de 81% à 3 ans, qui atteignent même très souvent 95%. LA STRUCTURATION l Boréal : synergie des services de couveuse, pépinière, incubateur, espace de coworking l Aurore Incubation : incubateur national virtuel pour la communauté d entrepreneurs l Open Boréal : espace de coworking décloisonné et modulable > Proposition, influence, veille stratégique et réponses communes > Objet et terrain de la recherche en entrepreneuriat > Fonds de dotation Aurore Entrepreneuriale > Observatoire Européen des couveuses (ENISE) Jean-Pierre MARTIN Président La tête de réseau quant à elle s est efforcée d être présente dans toutes les instances où se définissent les politiques publiques de demain tout en continuant les actions initiées précédemment. Le programme DOM Création est à ce titre assez exemplaire d une volonté politique affichée et d une réponse opérationnelle concertée et organisée pour accueillir, accompagner et encourager les jeunes des territoires ultra-marins dans la création de leur activité. Notre concept Open Boréal, espace collaboratif complémentaire à la couveuse en est un autre. Notre mobilisation pour développer l esprit entrepreneurial auprès des jeunes et notamment dans le cadre du programme PEPITE me semble aussi prioritaire. LES VALEURS > Charte nationale des valeurs des couveuses > Labellisation des structures adhérentes selon une démarche qualité > Universités des couveuses > Engagement pour le développement durable et labellisation LUCIE L année 2014 sera également troublée par les échéances électorales municipales et européennes. Parmi les décisions attendues figurent les actions dans le cadre de la politique de la ville, de l emploi, mais aussi la loi «Hamon» sur l Économie Sociale et Solidaire qui doit en redéfinir les contours. Dans ce contexte l action de la tête de réseau devra être encore plus en appui de ses adhérents. > LES FONDAMENTAUX > Référence nationale sur le CAPE : Contrat d Appui au Projet d Entreprise > Reconnaissance de l apprentissage des entrepreneurs pendant le parcours d accompagnement > Collaboration et partenariat avec d autres réseaux > Appui aux projets de développement des couveuses en France et en Europe > Services mutualisés pour les couveuses > Mise à disposition des outils de communication communs > Formations destinées aux professionnels des couveuses > TEMPS FORTS 2013 L ÉQUIPE Catherine Torterat Juliette Herpin Samahir Haddad-Le Quillec Aline Mariane Ribeiro Victor Richard Guillaume Gentils Flore Beduneau (jusqu à septembre 2013) > JANVIER Les couveuses sont force de proposition lors des Assises de l Entrepreneuriat Le Rapport de la Cour des Comptes recommande l élargissement des couveuses à d autres publics que ceux de l insertion, après évaluation FÉVRIER MARS Démarrage des couveuses en Hongrie et en Pologne 3 es Universités des Couveuses d Entreprises à Lyon Participation à la Concertation DATAR sur la nouvelle programmation des Fonds Européens AVRIL JUIN Démarrage de l observatoire européen des couveuses : ENISE Déploiement des espaces de coworking Open Boréal Présentation des avancées de la thèse sur les couveuses à «European Summer University on Entrepreneurship Research» AOÛT SEPTEMBRE Première «Journée Portes Ouvertes» des Couveuses d Entreprises en Outre-mer Développement de l atelier «Esprit d Entreprendre» à destination des doctorants CIFRE-ANRT NOVEMBRE DÉCEMBRE Les couveuses reconnues comme acteur de la formation professionnelle lors des Rencontres nationales des Acteurs Ultramarins 2 RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL

3 DIVERSITÉ DES COUVEUSES D ENTREPRISES DIVERSITÉ DES ENTREPRENEURS En 2013, les couveuses : Le droit au test par filière métier : En 2013, les entrepreneurs en couveuse : Pluralité des porteurs de projet : 59 couveuses adhérentes BUDGET DES COUVEUSES D ENTREPRISES 26% Régions 24% Programmes Européens Labellisation nouveaux adhérents : Les Champs des Possibles (Ile-de-France), Solen Angels (Centre), Nucleum (Languedoc-Roussillon) 221 lieux d accueil 61 départements 6 territoires d Outre-mer 4% Financeurs privés 8% État 1 projet de couveuse accompagné : Hopla (Alsace) 11% Départements 13% Contributions des entrepreneurs 14% Collectivités Locales 39 Couveuses labellisées selon la démarche qualité du réseau, dont 6 renouvellements et 2 nouvelles labellisations en PAYS EUROPÉENS : France, Belgique, Pologne, Hongrie 30 % en politique de la ville MÉTIERS D ART/CULTURE 7 COUVEUSES D ENTREPRISES EXPERTES Les couveuses sont référencées comme un dispositif spécialement adapté aux métiers culturels et artistiques, comme le montrent les déclinations locales du partenariat avec l INMA (Institut National des Métiers d Art) SERVICES À LA PERSONNE 3 COUVEUSES D ENTREPRISES SPÉCIALISÉES Le réseau des couveuses lance la campagne de communication en vidéo et en bande dessinée : «Parcours d entrepreneurs en CdE SAP» ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE 4 COUVEUSES D ENTREPRISES EXPERTES Les couveuses expertes dans l Économie Sociale et Solidaire sont de véritables laboratoires pour «entreprendre autrement» BÂTIMENT ET ÉCOCONSTRUCTION, SAVEURS ET SENTEURS 2 NOUVELLES FILIÈRES MÉTIERS Des couveuses spécialisées sur le patrimoine émergent et se développent en coopératives AGRICULTURE 3 COUVEUSES D ENTREPRISES EXPERTES Amélie Patay, couveuse POTENTIEL Le réseau des couveuses fait partie de RENETA (Réseau National des Espaces Test Agricoles), qui déploie les espaces tests agricoles. L échange de pratiques et le renforcement de compétences nous permettent de mieux accompagner la mise en œuvre de projets agricoles durables entrepreneurs accompagnés personnes sensibilisées à l entrepreneuriat 2600 nouveaux Contrats d Appui au Projet d Entreprise (CAPE) signés 10 h d accompagnement individuel et collectif par mois e de chiffre d affaires total généré 9 % - de 26 ans 28 % + de 45 ans 41 % bac +3 et plus 4O % niveau bac à bac+2 19 % inférieur au niveau bac + 9 % par rapport à % Secteur d activité des entreprises testées : % Services personnes ont achevé leur test d activité entreprises ont été créées 34 % 66 % HOMMES FEMMES 63 % 66 % % demandeurs d emploi étudiants, salariés en temps 6 % partiel, retraité, etc. 32 % services aux entreprises 26 % services aux particuliers 15 % commerce 14 % artisanat 7 % activités cultuelles et artistiques 2 % agriculture 5 % autres création 52 % 21 % emploi salarié 27 % autres sorties (formation, abandon...) 81 % taux moyen de pérennité à 3 ans calculé par 22 couveuses sur les territoires JEUNES DES OUTRE-MER Les couveuses de la Réunion, Mayotte, Guyane, Martinique, Guadeloupe et Nouvelle-Calédonie ouvrent leurs portes à tous les jeunes intéressés par le test d activité : «La couveuse m a permis d être plus sûre de moi, côté gestion, avec les administrations, la comptabilité et avec mes clientes, et même dans mon activité!» explique Gwenaëlle G., jeune entrepreneure accompagnée par la couveuse Réu-Sit, en interview pour France Ô. ÉTUDIANTS ET DOCTORANTS Le réseau des couveuses participe aux PEPITEs (Plans étudiants pour l innovation, le transfert et l entrepreneuriat), et contribue à la définition du futur statut «étudiant-entrepreneur». Pour les doctorants CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche), le réseau a mis en place une action de sensibilisation à la création en partenariat avec l ANRT (Association nationale recherche et technologie). FEMMES ENTREPRENEURES Le réseau des couveuses est signataire des «7 engagements pour améliorer l accompagnement des créatrices» et fait partie de l observatoire de l entrepreneuriat féminin. Baytir Thiaw, couveuse Couv Emploi POLITIQUE DE LA VILLE Le réseau des couveuses se mobilise pour l entrepreneuriat en politique de la ville. «Il y a une dynamique souvent méconnue du grand public comme des acteurs institutionnels, qui fait des quartiers un véritable gisement de microentreprises. La couveuse se devait d accompagner cette dynamique», milite Baytir Thiaw, responsable de la couveuse Couv Emploi, dans l entretien pour la Lettre française du réseau européen de connaissance des politiques urbaines. 4 RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL

4 LE RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES CONCENTRE SES ACTIONS POUR LES ENTREPRENEURS DE DEMAIN SE FORMER POUR MIEUX ACCOMPAGNER Une nouvelle génération d entrepreneurs émerge. Pour suivre cette évolution et développer les compétences des professionnels des couveuses, le réseau organise des échanges, des formations, et capitalise sur les expériences et expertises. Les 3 es Universités des Couveuses d Entreprises ont réuni, à Lyon, 63 professionnels de 36 couveuses. Ces deux journées ont été un moment convivial d échanges, d apprentissage et de construction sur le métier des couveuses, du test d activité et de l entrepreneuriat. Au programme : une présentation sur l Effectuation, théorie reconnue en entrepreneuriat qui explique la logique de pensée des entrepreneurs à partir de l action. Cet apport de la recherche universitaire intéresse les professionnels des couveuses notamment pour sa vision critique de la planification et de la prévision. L Effectuation propose ainsi de transformer en opportunité les moyens dont dispose tout entrepreneur : personnalité, savoir, réseau. Des plénières sur l organisation du réseau, sur la mise au point des écosystèmes Boréal et sur le développement de l incubateur virtuel Aurore Incubation ont permis d échanger sur les innovations opérationnelles du réseau. Enfin, les adhérents ont échangé lors des ateliers sur la gouvernance, la communication interne et externe, le mécénat et les évolutions du CAPE (Contrat d appui au projet d entreprise). réfléchir sur le modèle économique de l entreprise. Très accessible et pratique, je l utilise pour accompagner les entrepreneurs dans leur test d activité» explique Frédéric Maisonneuve, de la couveuse Epiceas. Pour former et s informer, les professionnels des couveuses utilisent Cap Expert. Cette base de données interne sur les spécificités du contrat d appui au projet d entreprise regroupe toutes les informations sur les questions comptables, fiscales, juridiques et sociales. En effet, le CAPE est au cœur de l accompagnement en couveuse et avec plus de 10 ans d expérience de mise en œuvre de ce contrat, le réseau a développé une véritable expertise. En 2013, plus de 500 connexions de 45 structures à Cap Expert confirment son intérêt et font avancer cet outil de sécurisation du parcours de l entrepreneur. Ainsi, le réseau des couveuses se confirme comme la référence nationale sur les questions liées au CAPE. COLLABORER POUR LE SUCCÈS DE TOUS Élargir le réseau des entrepreneurs, réduire l isolement et les cloisonnements sont les enjeux auxquels le réseau des couveuses a répondu en 2013 en développant de nouveaux services tels que la communauté d entrepreneurs Aurore Incubation et les espaces de coworking Open Boréal. Pour réussir leur création, tous les entrepreneurs ont besoin de se constituer un réseau. À partir de ce constat et de son expérience d accompagnement pratique, le réseau des couveuses a développé la communauté d entrepreneurs Aurore Incubation. Le principe est simple : un répertoire d entrepreneurs et de spécialistes en entrepreneuriat accessible à tous les entrepreneurs des couveuses certifiées «Aurore». Après une recherche par besoin et par profil, l entrepreneur peut contacter un expert qui pourra le parrainer. Ainsi, de nouveaux partenariats se forment et créent de la valeur dans les deux sens. Philipe B., entrepreneur, est très enthousiaste à cette idée «Les réseaux sont très importants pour le succès de tous, qu ils soient virtuels ou réels. Pour moi, pouvoir élargir mon réseau par la communauté d entrepreneurs Aurore, avec des spécialistes renommés sera une vraie chance». Après le virtuel, le réel : l hébergement physique est au cœur des besoins des entrepreneurs. Les espaces de travail collaboratif, de type coworking, présentent l avantage de rompre l isolement de l entrepreneur et de bénéficier d espaces de travail individuel ou collectif. Le réseau des couveuses a développé Open Boréal, un concept innovant clé en main, déclinable localement. Exposée sur un catalogue en ligne, la gamme FLeX Open Boréal rassemble des modules de rangement polyvalents permettant aux entrepreneurs de s approprier l espace en fonction de leurs besoins : travail en solo, réunions privées, travail en petits groupes, cours, apéro/rencontres. Cette gamme est complétée par un module technologique Open Boréal dédié à la mise en réseau des entrepreneurs, de leurs besoins et à la diffusion d actualités. Ce système fonctionne sous forme de carte magnétique permettant l identification des entrepreneurs sur place et entre espaces Open Boréal. Cette offre intégrée à la couveuse est une véritable réponse territoriale aux enjeux de l entrepreneuriat. Les couveuses Cosens et Inter-Made ont mis en application ce concept. En 2013, elles se sont organisées pour emménager ensemble au Relais du Griffon à Vitrolles. Elles partagent ainsi des nouveaux espaces de coworking et d accompagnement. «On travaillait en bonne intelligence, on s envoyait les porteurs de projet, mais physiquement, nous n étions pas réunis» note Sylvie Bougault, d Inter-Made, au journal La Provence. Alexandre Fassi, directeur d Inter-Made, précise «Notre objectif était tout d abord de faire interagir nos deux profils d entrepreneurs : économie marchande pour Cosens, économie sociale et solidaire pour Inter-Made. Ce décloisonnement des secteurs est au service d une économie nécessairement responsable sur les territoires. Une économie qui partage ses objectifs avec les collectivités locales et autres acteurs économiques et sociaux». En complément de ces moments d échanges, des formations sont organisées tout au long de l année pour renforcer le savoir-faire des salariés des couveuses. En 2013, elles ont regroupé plus de 60 participants. Plébiscitées par les professionnels, les thématiques «coaching», «gestion de projets» et «comptabilité en couveuse d entreprise» ont été renouvelées à Paris et en région. Deux nouvelles formations, dont celle sur le Business Model Nouvelle Génération, méthode innovante d élaboration de modèles économiques ont enrichi le plan de formation. «Le business modèle canevas est un outil visuel et ludique pour 6 RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL

5 CONTRIBUER AUX ÉVOLUTIONS DE L ENTREPRENEURIAT Le réseau s est attaché en 2013 à inscrire le droit au test pour tous dans l ensemble des politiques publiques locales et nationales. La création a été au centre des débats en 2013 lors des premières Assises de l Entrepreneuriat. Ce moment d échanges et de propositions sur l entrepreneuriat en France a permis une mobilisation sans précédent, en réunissant autour du Gouvernement des entrepreneurs, des organisations syndicales et des organisations patronales. Le réseau des couveuses a participé à deux groupes de travail : «Mobiliser tous les talents pour la création» et «Offrir à l entrepreneur un accompagnement global et sur mesure». Les contributions ont porté sur le suivi des différents profils d entrepreneurs. Les conclusions des Assises de l Entrepreneuriat répondent à trois objectifs prioritaires : (1) stimuler l esprit d entreprise et mobiliser tous les talents ; (2) aider les entreprises à se développer ; (3) reconnaître la prise de risque de l investissement au service de l emploi. Le réseau se mobilisera pour mettre en œuvre les actions qui en découleront. En 2013, le réseau des couveuses a été consulté, auditionné et questionné pour l élaboration de projets de loi, rapports et programmes gouvernementaux : la loi sur l Économie Sociale et Solidaire, les changements dans le régime de l autoentrepreneur, le microcrédit dans les départements de l Outre-mer sont autant d exemples de l intérêt que les différents secteurs portent aux couveuses et au CAPE. L institutionnalisation et la légitimation des actions des couveuses sont mises en évidence dans le «Rapport d évaluation des dispositifs de soutien à la création» élaboré par la Cour de Comptes. Dans ses recommandations, le rapport préconise d évaluer et d élargir l accès aux couveuses à d autres publics. Pour cela, le réseau se mobilise sur le modèle économique des couveuses adhérentes. La nouvelle programmation des fonds européens a été préparée pendant toute l année Le réseau a participé aux concertations sur la programmation nationale, et à la définition des nouvelles orientations. Au niveau local, le réseau a cosigné avec les structures locales des lettres adressées aux préfectures et conseils régionaux, ce qui a abouti à plusieurs rencontres et réunions en région, afin d inscrire les couveuses comme un acteur majeur de l accompagnement. LES TABLEAUX DE BORD PERTINENCE ÉCONOMIQUE ET SOCIÉTALE Rechercher un objectif de croissance et d efficacité économique qui intègre les questions sociales et environnementales Fédérer les couveuses Etre représentatif de la diversité des couveuses Favoriser les échanges entre couveuses Innover et anticiper > Dynamique de structuration des filières métier existantes : métiers d art et culture service à la personne économie sociale et solidaire bâtiment et éco-construction saveurs et senteurs agriculture > 3 èmes Universités des couveuses > Groupe de travail sur l outil informatique > Rôle prioritaire d un salarié pour l animation du réseau > Diffusion des expériences locales > Communication internet : lettre d info trimestrielle > Réponses coordonnées à des appels à projet > Structuration régionale > Réalisation d enquêtes et analyse des pratiques du réseau > Etude des nouveaux modes de financement pour les entrepreneurs : Membre de «Financement Participatif France» > Création de l identité et offre nationale Open Boréal : Système de mise en réseau des entrepreneurs Ligne de mobilier compacte et modulable Open Boréal Catalogue en ligne présentant le concept. > Finalisation et mise en ligne du répertoire d entrepreneurs et experts Aurore Incubation > Réalisation d une sensibilisation des équipes des couveuses aux démarches Boréal, Aurore Incubation, et Open Boréal > Démarrage du Cahier Technique Boréal, adaptable aux spécificités territoriales. Visites du site pilote. > Dépôt du dossier de demande d enregistrement de la certification professionnelle «Entrepreneur de la TPE durable» au RNCP Répertoire national des certifications professionnelles Développer et appuyer le réseau des couveuses > Continuité des actions > Développer la filière agriculture en partenariat avec les réseaux experts > Organiser les 4 es Universités des couveuses > Proposer les espaces de coworking Open Boréal pour les quartiers > Etude des besoins de financement au démarrage des projets (opportunité de créer un fonds d amorçage national) > Animer la collaboration dans la communauté d entrepreneurs Aurore Incubation > Participer à la French Tech > Rédaction de monographies : problématiques territoriales, enjeux et réponses adaptées > Déployer la certification professionnelle «Entrepreneur de la TPE durable» > Partenariat expérimental avec la plateforme de crowdfunding HelloMerci.com + ENISE Observatoire Européen des Couveuses d Entreprises L Observatoire Européen des Couveuses d Entreprises ENISE sera lancé en juin Tadeusz Durczok, directeur de SWR, agence régionale qui développe les couveuses en Pologne nous livre son impression : «L observatoire ENISE permet aux couveuses de partager de nouvelles solutions et méthodes de travail. De plus, il donne une plus grande visibilité aux couveuses en Europe. En Pologne, le taux de pérennité des entreprises à trois ans est d environ 30 %, alors qu il existe des outils financiers pour soutenir la création de petites entreprises. Le but principal du projet PI-PWP CouveusePL était de renforcer les compétences des entrepreneurs. Le modèle français de la couveuse était l outil idéal, permettant le test d activité et le maintien des droits sociaux des porteurs de projet. Grâce au partenariat avec le réseau des couveuses, l équipe du projet CouveusePL et les experts polonais ont pu connaître et s inspirer de l expérience et du fonctionnement des dispositifs français». > 3 nouvelles adhésions de couveuses > Poursuivre le maillage territorial concerté Veiller à un développement cohérent des couveuses > Accompagnement d un projet de couveuse > Aide à la structuration régionale en Languedoc Roussillon, en Rhône sur le territoire Alpes, Centre et Outre Mer Favoriser les échanges avec les pays européens Professionnaliser les couveuses > Appui au démarrage de deux nouvelles couveuses en Europe : Hongrie et Pologne > Mise en place de l Observatoire Européen des Couveuses d Entreprises regroupant 4 pays : Belgique, Pologne, France et Hongrie > 8 couveuses labellisées, dont 2 nouvelles > Plénières et ateliers lors des 3 es Universités des Couveuses d Entreprises > Poursuite de l appui aux couveuses : expertise fiscale et juridique > Nouvelle formation «Innovation & Stratégie : L apport du Business model canevas» > Plus de 60 professionnels des couveuses ont participé à 8 modules et 13 jours de formation > Présentation et discussion des travaux de recherche réalisées dans le cadre d un doctorat à l ensemble des adhérents > Mettre en ligne le site internet multi-langue de l Observatoire européen des couveuses Enise > Enrichir le plan de formation > Poursuivre les actions d expertise > Mise en place d une cellule d appui stratégique et d expertise 8 RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL

6 Promouvoir et représenter les couveuses Etre force de proposition au niveau national Représenter le réseau auprès du grand public Apporter l appui du réseau au niveau local > Participation à deux groupes de travail et aux contributions écrites des Assises de l Entrepreneuriat > Consultations et auditions sur le Pass Entrepreneur, la Loi de l Economie Sociale et Solidaire, l accompagnement des autoentrepreneurs et le microcrédit en Outre-mer > Collaboration dans la concertation nationale pour la nouvelle programmation des Fonds Européens > Courrier commun aux préfectures et conseils régionaux > Travail avec un cabinet d études pour l appui et veille sur l impact des politiques européennes > Diffusion régulière des actualités des couveuses sur le site internet > Animation des réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube > Réalisation d un annuaire des jeunes créateurs dans les DOM > Réalisation d outils de communication déclinables localement > Information aux adhérents sur la protection des données et les déclarations CNIL > Coordination d une communication commune pour les Journées Portes Ouvertes des 6 couveuses d outre-mer > Réponses coordonnées pour l appel à projets PEPIPE Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert et l Entrepreneuriat Donner du sens aux actions du réseau > Poursuivre la veille législative > Participer aux Assises 2014 «Les Jeunes et les PME, grandir ensemble!», et appuyer les couveuses pour qu elles participent aux déclinaisons régionales > Accompagner les politiques publiques dans la mise en œuvre des actions décidées lors des Assises, notamment pour doubler le nombre de croissance > Déployer le CAPE CAPE AVENIR : accompagner des jeunes sous contrat d avenir dans les couveuses CAPE étudiant, et son articulation avec le statut entrepreneur étudiant CAPE transmission / reprise d entreprise CAPE agricole > Continuer les actions partenariales sur la filière métiers de la création > Relayer les événements des couveuses au niveau national via les réseaux sociaux > Mettre en place un groupe de travail sur la communication > Mise en place d une cellule d aide à la réponse aux AAP > Coordination nationale Mettre la responsabilité sociale des entreprises et le développement durable au cœur des décisions Réaffirmer l engagement en tant que membre l économie sociale et solidaire > Affirmation de la responsabilité sociale des entreprises dans les compétences de la certification professionnelle «Entrepreneur de la TPE durable» > Partenariat avec l association nationale des coopératives d activités Copéa > Poursuite des actions > Initier un partenariat national avec les acteurs les acteurs l Économie Sociale et Solidaire - ESS (CAE, CGscop) > Développer les coopératives d emploi en sortie de couveuses POLITIQUE SOCIALE Partir des besoins humains et réduire les inégalités sociales Lutter contre les discriminations Permettre l élaboration d un projet professionnel et personnel et un accès à la formation > Gestion des CV anonymes transmis aux couveuses > Enquête sur les besoins et profils des entrepreneurs de la politique de la ville > Membre de l observatoire de l entrepreneuriat féminin > Réalisation d actions centrées sur les jeunes dans les outre-mer > Réalisation d une enquête sur l emploi d avenir dans les couveuses > Poursuite de la politique interne de mise en place d avantages non fiscalisés pour les salariés de la tête de réseau > Réalisation d entretiens semestriels avec les professionnels de la tête de réseau > Permettre une bonne conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle grâce au télétravail > Se mobiliser pour les «7 Engagements pour améliorer l accompagnement des créatrices» > Poursuite des actions IMPACT ENVIRONNEMENTAL Préserver, améliorer et valoriser l environnement sur le long terme et trouver un juste équilibre entre l économie et l écologie > Achats responsables de fourniture > Poursuite des actions Privilégier les fournitures responsables, s assurer > Privilégier les déplacements propres : abonnement Velib, train du recyclage des déchets > Recyclage des déchets Engager l ensemble des adhérents dans la démarche de développement durable > Diffusion d informations sur le site internet, lettre d info > Renouvellement du label LUCIE > Mise en ligne d une vidéo sur l engagement du réseau > Sensibilisation des parties-prenantes à l engagement sociétal et au label LUCIE pendant l Assemblée Générale > Intégration de critères liés au développement durable dans les nouveaux référentiels Boréal et Open Boréal. > Travail sur un label LUCIE spécifique pour les couveuses avec Inter-Made > Participation au salon Produrable > Accentuer le partenariat avec le Label Lucie MODE DE GOUVERNANCE Permettre, dans l intérêt de toutes les parties prenantes, la transparence et un rapport équilibré dans la gestion et conduite du réseau Représenter toutes les parties prenantes dans les instances de concertation Veiller à la diversité dans les instances de direction Communiquer les résultats aux parties prenantes > Réalisation de groupes de travail pour la préparation des ateliers des 3 es Universités des couveuses > Organisation d une réunion des présidents des couveuses > 25% de femmes au sein du conseil d administration > 75% de femmes dans l équipe de professionnels > Un membre du Conseil d administration représente les couveuses des outre-mer > Diffusion du Rapport d activités et Rapport Sociétal à l ensemble des parties prenantes et sur internet > Diffusion de communiqués de presse et d une newsletter thématique aux parties prenantes > Préparer les universités par des groupes de travail d adhérents > Réflexion sur une action de sensibilisation à la mixité auprès des adhérents > Diffusion du Rapport d activités et Rapport Sociétal à l ensemble des parties prenantes et sur internet > Organisation d un comité de pilotage réunissant l ensemble des partenaires financiers Respecter des lois et des règlements > Enrichissement de la base d expertise sur le CAPE Cap Expert > Suivi des évolutions législatives en lien avec le CAPE > Enrichissement de la base d expertise Cap Expert > Travail de veille sur le CAPE > Articulation du CAPE avec le statut étudiantentrepreneur > Mise en place du CAPE agricole > Développement du CAPE reprise d entreprise En 2013, l Union des Couveuses d Entreprises a obtenu le renouvellement de sa labéllisation LUCIE grâce à la continuité de son engagement et de ses pratiques en faveur d un développement durable. 10 RÉSEAU DES COUVEUSES D ENTREPRISES RAPPORT D ACTIVITÉ & RAPPORT SOCIÉTAL

7 IMPLANTATIONS DES COUVEUSES D ENTREPRISES Catsaï Design BELGIQUE POLOGNE HONGRIE Couveuses Antennes Projets de couveuses Réunion Martinique Guyane Guadeloupe Mayotte Nouvelle- Calédonie Retrouvez le réseau des couveuses SUR LE WEB SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX facebook.com/union.des.couveuses.d.entreprises twitter.com/union_couveuses youtube.com/user/unioncouveuses Le réseau des couveuses remercie ses partenaires : From PDF Cette action de communication est cofinancée par l Union Européenne.

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Les Pionnières 2013. Innovation I Mixité I Audace I Partage I Ambition

Les Pionnières 2013. Innovation I Mixité I Audace I Partage I Ambition Les Pionnières 2013 Innovation I Mixité I Audace I Partage I Ambition 1 Sommaire EDITO... 3 LA GOUVERNANCE... 4 L ÉQUIPE... 5 FÉDÉRATION PIONNIÈRES... 6 FAITS MARQUANTS 2013... 7 CHIFFRES CLÉS... 8 CARTOGRAPHIE

Plus en détail

PEPITE. http://www.entrepreneuriat-etudiant.fr Janvier 2014

PEPITE. http://www.entrepreneuriat-etudiant.fr Janvier 2014 Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur Mission de coordination nationale http://www.entrepreneuriat-etudiant.fr Janvier 2014 Madame Geneviève

Plus en détail

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901 SILICON SENTIER L ASSOCIATION Silicon Sentier est une association d entreprise regroupant 175 PMEs et TPEs en région Ile-de-France, spécialisées dans

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

Jean-Pierre Boissin Coordonnateur national Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert et l Entrepreneuriat (MESR, MRP, CDC)

Jean-Pierre Boissin Coordonnateur national Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert et l Entrepreneuriat (MESR, MRP, CDC) 20 Mai 2014 1 Propositions sur le statut national Etudiant- Entrepreneur, sur l accompagnement par les Pôles Etudiants Pour l Innovation, le Transfert et l Entrepreneuriat (PEPITE) et sur la charte nationale

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

PASSEPORT PÔLE ENTREPRENEURIAT ETUDIANT REGIONAL PEPITE CENTRE

PASSEPORT PÔLE ENTREPRENEURIAT ETUDIANT REGIONAL PEPITE CENTRE PASSEPORT PÔLE ENTREPRENEURIAT ETUDIANT REGIONAL PEPITE CENTRE Pepite Centre est le Pôle Étudiant Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat de la Communauté d Universités et Etablissements Centre-Val

Plus en détail

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien.

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien. Mesdames et Messieurs, Le P total) afin de relever le défi de la compétitivité et de faire émerger un nouveau modèle de croissance, en finançant des projets innovants et exemplaires, rigoureusement sélectionnés.

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

> quelques éléments de réflexion sur les spécificités de la femme entrepreneure (si il en existe)

> quelques éléments de réflexion sur les spécificités de la femme entrepreneure (si il en existe) > quelques éléments de réflexion sur les spécificités de la femme entrepreneure (si il en existe) Le 30/09/14, le Conseil Régional de Franche-Comte lance le Programme d Actions Régional (PAR)

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M.

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. 09/02/2012. 1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr

Plus en détail

l innovation Place à sociale L EXEMPLE DES «ALTER INCUB»

l innovation Place à sociale L EXEMPLE DES «ALTER INCUB» Place à l innovation sociale Guide méthodologique et référentiel des fonctions d un incubateur d entreprises socialement innovantes L EXEMPLE DES «ALTER INCUB» avec le soutien de la fondation MACIF SOMMAIRE

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir Programme d Investissements d Avenir FONDS NATIONAL D INNOVATION Action «Culture de l innovation et de l entrepreneuriat» Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) Dates : Lancement : 19 juin 2014 Dépôt des

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Mercredi 22 juin 2011 La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016

Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016 Contrat économique sectoriel Economie Sociale et Solidaire 2014-2016 La Région Rhône-Alpes, l Etat, la CRESS Rhône-Alpes et la Caisse des Dépôts et Consignations ont souhaité s engager dans un troisième

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

Couveuse d Activités et d Entreprises. Sécuriser le parcours des créateurs

Couveuse d Activités et d Entreprises. Sécuriser le parcours des créateurs Couveuse d Activités et d Entreprises Sécuriser le parcours des créateurs Besoin d un appui au démarrage? Un créateur d entreprise, même s il a très bien préparé son projet, a en tête beaucoup de questions

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

L ULg crée le VentureLab, 1 er incubateur de projets entrepreneuriaux étudiants en Belgique francophone

L ULg crée le VentureLab, 1 er incubateur de projets entrepreneuriaux étudiants en Belgique francophone L ULg crée le VentureLab, 1 er incubateur de projets entrepreneuriaux étudiants en Belgique francophone! Le VentureLab est accessible à 50.000 étudiants ou jeunes diplômés de l ULg et des Hautes Ecoles

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires Rapport d activité 2014 Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires EN En 2014 3 668 emplois créés ou consolidés 907 projets accompagnés et 20,9 M mobilisés en Jean Jacques Martin Président

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Les fonds d investissement

Les fonds d investissement Un objectif commun la croissance des PME Les fonds d investissement Le manque de maturité de certaines entreprises, les techniques de pointe qu elles développent, rendent difficile l appréciation de leur

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Relais local de l Économie Solidaire

Relais local de l Économie Solidaire Accompagnement des porteur-se-s de projets, des entreprises et des associations vers une Économie Solidaire Espace de travail collaboratif Relais local de l Économie Solidaire Couveuse d activités Rézo.

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Bilan de la concertation 2011-2015

Bilan de la concertation 2011-2015 Bilan de la concertation 2011-2015 Dès sa création en 2011, l association de préfiguration a mis en place une méthode destinée à impliquer au maximum les acteurs locaux dans l écriture de charte (méthode

Plus en détail

Communauté d Universités et Établissements. Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence. Université Côte d Azur (UCA) - page 1

Communauté d Universités et Établissements. Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence. Université Côte d Azur (UCA) - page 1 Communauté d Universités et Établissements Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence Université Côte d Azur (UCA) - page 1 En 2015 le paysage français de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1 AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES APCE Octobre 2008 1 Son histoire L APCE est une agence gouvernementale Créée en 1996, sa mission s inscrit dans le prolongement de celle de l ANCE lancée en 1979 à

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

économie sociale et solidaire Plan d actions 37 actions pour 37 communes 2 12 2 14

économie sociale et solidaire Plan d actions 37 actions pour 37 communes 2 12 2 14 économie sociale et solidaire Plan d actions 37 actions pour 37 communes 2 12 2 14 SOMMAIRE Introduction... p. 4 AXE 1 : ACCOMPAGNER les initiatives économiques et solidaires : création, développement,

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Effectifs : 3 personnes

Effectifs : 3 personnes DÉLÉGATION RÉGIONALE AU COMMERCE ET À L'ARTISANAT Déléguée : Mme Dominique DURAND (depuis janvier 2007) Madame Joselyne FORTEA SANZ (jusqu en décembre 2006) 39 boulevard de la Trémouille 21 000 DIJON Tél.

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014 RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION INC - 27 janvier 2014 DIAGNOSTIC DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION SOMMAIRE La formation et le RIF : constats Les engagements de la COG Ucanss 2013-2016 La création

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 25 mai 2011 Contact presse : Cécile Mériguet cecile.meriguet@savoie-technolac.com 06 45 48 38 58 Illustrations et photos sur demande

DOSSIER DE PRESSE 25 mai 2011 Contact presse : Cécile Mériguet cecile.meriguet@savoie-technolac.com 06 45 48 38 58 Illustrations et photos sur demande // La Base Académie // DOSSIER DE PRESSE 25 mai 2011 Contact presse : Cécile Mériguet cecile.meriguet@savoie-technolac.com 06 45 48 38 58 Illustrations et photos sur demande Dispositif d accompagnement

Plus en détail

Place à. l innovation. sociale

Place à. l innovation. sociale Place à l innovation sociale Bilan d activité Alter Incub 2012 » Les 4 ans d Alter Incub Le 26 janvier 2012, Alter Incub a fêté ses 4 ans d existence aux côtés des porteurs de projets et des partenaires

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 PROJET SENIOR COMPETENCE Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 3. ACTIONS ET CALENDRIER DU PROJET...5 3.1. ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC (1 ER

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail