Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club."

Transcription

1

2 Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Ce baromètre illustre ainsi la vision d entreprises «militantes» déjà engagées dans une démarche de progrès. 2

3 Les interviews ont été réalisées par téléphone en mars 2014 auprès des directeurs ou responsables logistiques des entreprises du Club Déméter. Le questionnaire est composé de 47 questions, réparties sous 4 thèmes : La stratégie supply chain durable Mesure de la performance durable Actions et innovations durables sur la supply chain Management et aspects sociaux Ce dernier thème est un sujet spécifique au baromètre

4 42% d industriels 25% de distributeurs 33% de prestataires 4

5 UNE SUPPLY CHAIN DURABLE MESURE DE LA PERFORMANCE DURABLE ACTIONS ET INNOVATIONS DURABLES SUR LA SUPPLY CHAIN MANAGEMENT ET ASPECTS SOCIAUX 5

6 UNE SUPPLY CHAIN DURABLE MESURE DE LA PERFORMANCE DURABLE ACTIONS ET INNOVATIONS DURABLES SUR LA SUPPLY CHAIN MANAGEMENT ET ASPECTS SOCIAUX 6

7 FONCTION DEVELOPPEMENT DURABLE Coté chargeurs, 65 % ont une fonction DD / RSE dédiée tout ou partie aux activités Supply Chain 67% des distributeurs 70% des industriels Coté prestataires : 88 % ont une fonction DD / RSE 7

8 Entreprises du Club Déméter rédigeant un rapport DD Rapports explicitant les actions spécifiques à la Supply Chain 71% 79% Détails des entreprises ayant un rapport DD : 90% des industriels 100% des distributeurs 57% des prestataires 8

9 OBJECTIFS DEVELOPPEMENT DURABLE 88% ont des objectifs et un plan d action au niveau de l entreprise Principalement sur : EMPREINTE CARBONE / EMISSION DE CO2 (réduction à 3 ans ou d ici 2020) TECHNOLOGIE VEHICULES ET MULTIMODAL 75% ont des objectifs et un plan d action sur la Supply Chain BAISSE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL EMBALLAGE ET RECYCLAGE 9

10 PROGRAMMES LIES AU DEVELOPPEMENT DURABLE DONT FONT PARTIE LES ENTREPRISES : 78% des entreprises sont engagées dans au moins un programme lié au développement durable : Chartes Ademe Ecovadis Carbon Disclosure Project Global Compact Chartes de logistique urbaine Sedex 17% 17% 17% 25% 25% 33% Autres programmes cités : Green Freight Europe TNG - neutral groupe FTSE4Good TK Blue Agency WWF Source West Coté chargeurs, 50% demandent à leurs prestataires d intégrer ce genre de programme ou vont l intégrer dans leurs appels d offres Coté prestataires, la participation à ces programmes est due à 77% par une demande client 10

11 COLLABORATION SUR LA CHAINE LOGISTIQUE Vos prestataires / fournisseurs sont-il force de propositions en matière de projets DD? (Notation sur 5) Etes-vous proactifs avec vos clients concernant des actions DD? (Notation sur 5) 2,1 3,3 2,7 2,2 Etes-vous moteur dans la collaboration avec le secteur public? (Notation sur 5) 2,7 2,7 3,3 Commentaires : avec l Ademe, les collectivités locales, la CRAM, via les fédérations professionnelles 11

12 DOMAINES DE MUTUALISATION: 79% 58% 54% Transport Entrepôt Formation 67% 70% 100% 50% 75% 83% 50% 50% 38% Transport Entrepôt Formation Distributeur Industriel Prestataire 12

13 UNE SUPPLY CHAIN DURABLE MESURE DE LA PERFORMANCE DURABLE ACTIONS ET INNOVATIONS DURABLES SUR LA SUPPLY CHAIN MANAGEMENT ET ASPECTS SOCIAUX 13

14 DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL : 88% des entreprises ont ou sont en train de réaliser un bilan de leurs émissions de gaz à effet de serre (scopes 1 et 2) 90% des industriels ont ou sont en train de faire une analyse de cycle de vie de leurs produits 75% des entreprises ont ou sont en train de réaliser un diagnostic énergétique sur leurs bâtiments/entrepôts 14

15 LES INDICATEURS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ENVIRONNEMENT SOCIAL Consommation d'énergie 46% 83% 93 % des entreprises ont un bilan social complet. Les principaux indicateurs mentionnés : Emission CO2 ou GES Consommation d'eau Déchets produits / revalorisés 54% 83% 83% 75% Accidents du travail : taux de fréquence / taux de gravité Absentéisme Turnover Formation Evolution interne Représentation Hommes / Femmes Seniors Actions sociétales 15

16 LES INDICATEURS DU DEVELOPPEMENT DURABLE 75% des entreprises partagent tout ou partie de ces indicateurs avec leurs fournisseurs ou leurs clients Détails des entreprises partageant leurs indicateurs: 80% des industriels 50% des distributeurs 88% des prestataires 16

17 LES OUTILS DE CALCUL DES EMISSIONS DE GES 54% des entreprises utilisent un outil pour suivre les émissions liées au bâtiment 71% des entreprises utilisent un outil pour suivre les émissions liées au transport Outil interne Outil de l'ademe Outil interne Outil de l'ademe Editeur spécialisé 17

18 ZOOM SUR L INFORMATION CO2 100% des prestataires de transport proposent l information CO2 à leurs clients ; cependant cela ne concerne pas tous les clients mais seulement ceux intéressés 58% des entreprises ont demandé à tout ou partie de leurs affrétés l information CO2 sur leurs flux 42% seulement utilisent cette information Intégrer dans le bilan GES de l'entreprise 36% Mettre en place un plan d'action collaboratif 28% Affiner le suivi des consommations et/ou des émissions 36% 18

19 ZOOM SUR L INFORMATION CO2 Supports utilisés document spécifique 18% Facture 18% Fréquence Internet ou outil 37% Réunion / comité 27% A tout moment 55% Tous les mois 36% Tous les 3 mois 9% 19

20 UNE SUPPLY CHAIN DURABLE MESURE DE LA PERFORMANCE DURABLE ACTIONS ET INNOVATIONS DURABLES SUR LA SUPPLY CHAIN MANAGEMENT ET ASPECTS SOCIAUX 20

21 Bâtiments / Entrepôts / Production 92% des entreprises ont mis en place des actions de réduction des consommation d'énergie ou ont acheté du matériel à meilleure performance énergétique Autres actions en cours ou envisagées à court terme : Programme global de rénovation Eclairage (lumière naturelle ou LED) Isolation thermique / récupération de chaleur Production de l'air comprimé HQE / certification Compteurs pour suivi Chariots non polluants Autonomie énergétique 21

22 Emballages et déchets 71% des entreprises ont mené ou sont en train de mener des actions de diminution des emballages Autres actions en cours ou envisagées à court terme : 22 47% des projets cités concernent l écoconception des produits Prise en compte de l emballage dans les plan de palettisation, allègement du poids, PLV durable 20% des projets cités concernent l étude de nouveaux supports Passer à des supports en métal ou en plastique, utiliser des boxes pour la préparation, des contenants gerbables 33% des projets cités concernent la réutilisation des emballages

23 Transport 71% des entreprises ont mis en place du transport alternatif sur une partie de leurs flux Véhicules nouvelles technologies : Véhicule GAZ / biogaz Véhicule hybride Véhicule électrique Véhicule bioéthanol ou biodiesel PIEK 26% 16% 23% 10% 26% Part des véhicules à la norme euro V 65% Groupe froid hybride Groupe Froid cryo azote Groupe Froid cryo CO2 18% 12% 6% 29% 29% 43% >90% Entre 80% et Entre 80% et 90% 50% Entre 50 et 0% 23

24 Certification / Labellisation 92% des entreprises sont dans une démarche de certification / labellisation 73 % sont engagées dans une démarche ISO Demande client 29% Contraintes réglementaires 10% Motivation interne 61% 24

25 Domaines où une lacune d offres ou de projets développement durable est ressentie : Logistique urbaine Transport alternatif Standardisation des outils informatiques Collaboration / Mutualisation Technologies transport Rénovation des bâtiments 25

26 UNE SUPPLY CHAIN DURABLE MESURE DE LA PERFORMANCE DURABLE ACTIONS ET INNOVATIONS DURABLES SUR LA SUPPLY CHAIN MANAGEMENT ET ASPECTS SOCIAUX 26

27 FOCUS 2014 : Les évolutions du management en logistique L accompagnement des Hommes au sein des organisations Supply Chain Logistique : des métiers d avenir? 27

28 FOCUS 2014 : Les évolutions du management en logistique L accompagnement des Hommes au sein des organisations Supply Chain Logistique : des métiers d avenir? 28

29 Les facteurs ayant bouleversé le management logistique ces 10 dernières années : Complexité croissante des flux Technologie et SI Pression sur les coûts 17% 63% 54% Tension des flux, mondialisation (notamment sourcing), diversité des canaux, passage au colis, complexité de la demande Outils plus techniques et plus réactifs qui impactent les flux d information et le management. Evolution également des TIC ou des engins de manutention. Développement durable Collaboration 17% 13% Une pression sur les coûts de plus en plus importante parallèle à l augmentation des coûts de l énergie et donc du transport. Tracabilité Reglementation contraignante 8% 8% Une prise en compte des impacts environnementaux en plus des objectifs de coût, service et qualité ; on aspire à une logistique plus durable. 29

30 Les facteurs risquant de bouleverser le management logistique dans les 10 prochaines années : Nouveaux canaux Développement durable Collaboration / mutualisation Humain Systèmes d'information Matières premières (coût) Logistique urbaine Taxes et législation Mécanisation 29% 25% 21% 17% 17% 13% 13% 8% 46% L e-commerce / drive / vente directe / Impression 3D : l'évolution des modes de consommation et des supports va changer la logistique (agilité, livraison directe, colis, traçabilité) Prise de conscience par le consommateur de l'impact environnemental des produits, également par les entreprises qui vont tendre vers l écologistique et vont s orienter vers l économie circulaire. Les entreprises vont de plus en plus s'ouvrir et partager avec d'autres ; les limites des organisations sont de plus en plus floues, d où l intérêt d une approche large et transversale. La mutualisation va aussi devenir un levier d optimisation important. Risques de pénurie de main-d œuvre, vieillissement de la population : la prise en compte du social dans l entreprise sera encore plus importante, notamment sur les conditions de travail (TMS) 30

31 Les évolutions initiées par les nouveaux canaux, les nouveaux entrants, les nouvelles technologies : Si tous s accordent à dire que ces changements n impliquent pas de nouveaux métiers ou de nouvelles fonctions, cela nécessite cependant une évolution en termes de compétences et comportements : Compétences Aptitude au management Informatique (SI, EDI, RFID) Compétences commerciales Automatisation Logistique urbaine Configurer de nouveaux schémas Optimiser les processus Comportements Curiosité ouverture d esprit Adaptabilité Stabilité Agilité et réactivité Facilité à se remettre en cause Penser global et transversal Logique collaborative / partage d information 31

32 Les compétences attendues des prestataires par les chargeurs : Excellence opérationnelle et expertise Force de proposition Supply Chain élargie Collaboration Gestion de l'humain et des risques 40% 40% 35% 30% 30% Dans les prestations entreposage, transport et sur excellence également sur l environnement Il doit également permettre des reconfigurations plus rapides des SC Optimiser les moyens Proactivité, création de valeur innovante, les prestataires doivent être en avance, en veille SI, Pilotage de flux, Service Client, SAV, Reverse log Rh, immobilier : il doit pouvoir gérer tout ce qui n est pas le cœur de métier de ses clients Partager des informations, être dans une démarche de partenariat, gagnant/gagnant. Il doit aussi favoriser la mutualisation avec d autres entreprises Gérer les problématiques sociales, le personnel 32

33 FOCUS 2014 : Les évolutions du management en logistique L accompagnement des Hommes au sein des organisations Supply Chain Logistique : un métier d avenir? 33

34 Comment le directeur Supply Chain peut-il accentuer la dimension collaborative et DD dans son organisation? Etre soutenu par la direction 22% Avoir une vision Il faut une ambition du groupe sur ces sujets ; sinon le directeur Supply doit convaincre sa direction 26% S'ouvrir au sujet Il doit se positionner, être volontaire et exemplaire Mettre en place des indicateurs et outils 26% Il rencontre des confères, fait des meetings, du benchmark, s ouvre à de nouvelles pratiques 39% Il doit légitimer sa performance, évaluer les bénéfices obtenus Réaliser des projets concrets 22% Manager différemment ses équipes pour inciter au comportement Il coordonne un mouvement de fond, il démontre par la réussite 48% Manager ses partenaires Il est une source d information, communique, challenge, favorise la transversalité 9% En faisant évoluer le cahier des charges, en échangeant avec eux 34

35 L implication du personnel dans l engagement durable de l entreprise : 92% 63% 50% 63% 54% Sensibilitation Formations Animations (challenge, boite à idée) Système de management (objectifs individuels) Actions sociales externes 35

36 Les bonnes pratiques en matière de sécurité et pénibilité au travail: I.E : Chariots, gerbeurs, palettes, mécanisation I.E : gestes et postures, sécurité auprès du management ou des sous-traitants i.e. :Echauffements, implication du manager, quizz, sensibilisation, animateur local 36

37 La validation des acquis de l expérience 83% des entreprises proposent à leurs collaborateurs une VAE 100% y sont très favorables Cela valorise les collaborateurs Cela permet de faire évoluer les forts potentiels Cela les oblige à s investir dans une réflexion 37

38 L insertion des jeunes par : Partenariat école Intervention Stage et apprentissage VIE Contrat de génération Pépinières "mentoring" pour les jeunes en échec scolaire "mentoring" pour faire des entretiens blancs "mentoring" de projets via la fondation Forum Journées portes ouvertes et découverte des métiers Partenariat avec des associations Partenariat avec des entreprises de réinsertion 38

39 FOCUS 2014 : Les évolutions du management en logistique L accompagnement des Hommes au sein des organisations Supply Chain Logistique : des métiers d avenir? 39

40 Conseilleriez-vous aujourd'hui à des jeunes de s'engager dans les métiers de la logistique? Oui pour 100% des interviewés 40

41 Par quel début de parcours? Beaucoup s accordent sur le principe qu il n y a pas de parcours type, c est un métier de bon sens où il faut être ouvert et avoir une logique «Supply Chain». Il existe de nombreux postes et domaines, nécessitant des niveaux et des compétences différents : de l opérationnel au stratégique, de l amont à l aval, de la technique au management De nombreuses filières ou passerelles peuvent ainsi mener à la logistique et permettent d apporter une ouverture nécessaire à la Supply Chain. Cependant, pour certains, la connaissance du terrain et de l exploitation reste une clé d entrée importante qui permet de comprendre les réalités du métier, les postes de coûts, le travail des équipes apportant une certaine légitimité et servant de base pour ensuite atteindre d autres métiers. Les stages et l alternance sont des programmes très plébiscités permettant d allier théorie et pratique ; par ailleurs, certaines entreprises ont développé des programmes de «pépinière» en interne pour former les jeunes talents aux différents métiers. 41

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013 Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable Matinfo3 CNRS - 2013 Questionnaire pour les postes fixes et portables : Questionnaire DD Dans le présent document,

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION Octobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 8 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Indicateurs de performance Tableau de bord, Benchmark De la théorie à la pratique. Thierry JOUENNE, CFPIM Supply Chain Meter

Indicateurs de performance Tableau de bord, Benchmark De la théorie à la pratique. Thierry JOUENNE, CFPIM Supply Chain Meter Indicateurs de performance Tableau de bord, Benchmark De la théorie à la pratique Thierry JOUENNE, CFPIM Supply Chain Meter SUPPORT DE FORMATION VERSION 2012 Préambule Ce support de formation est proposé

Plus en détail

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC)

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Centre de formation Green IT Jeudis 2 et 9 octobre 2014 Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Green IT Réduire la consommation énergétique des

Plus en détail

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 ordre du jour 1 - vision locale vs. vision globale 2 - historique

Plus en détail

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur Yves DALLERY Professeur de Supply Chain à l Ecole Centrale Paris Associé

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

Juin 2014. Sustainability Services Intégrer, transformer, piloter

Juin 2014. Sustainability Services Intégrer, transformer, piloter Juin 2014 Sustainability Services Intégrer, transformer, piloter La nouvelle donne économique : les entreprises face aux tendances de long terme Rien n est plus impactant pour une industrie que l évolution

Plus en détail

Editorial. Un nouveau livre de Philippe Pierre DORNIER

Editorial. Un nouveau livre de Philippe Pierre DORNIER L A N EWSLET T ER JUIN 2014 Editorial La forte activité que nous connaissons au cours de ce premier semestre nous a encouragé à continuer notre action de développement de notre expertise reconnue et appréciée

Plus en détail

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Manifestation sur les innovations de la supply chain

Manifestation sur les innovations de la supply chain Manifestation sur les innovations de la supply chain INITIATIVES DE MUTUALISATION ET MULTI-MODALITE E.COMMERCE ET LOGISTIQUE TRACABILITE ET PACKAGING Avec la participation de TRANSLOG OUVERTURE PAR MME

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de gaz à effet de serre Banque Courtois A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BANQUE COURTOIS Sigle : BANQUE

Plus en détail

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION POURQUOI CHOISIR LA DIVISION SAVOYE... + de 30 ans de savoir-faire au service

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie

Analyse du Cycle de Vie Cluster de recherche Excellence en éco-conception & recyclage Analyse du Cycle de Vie Un outil de quantification environnementale au service de votre stratégie 2015-2 e Edition Sommaire LE CLUSTER CRÉER

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

PIXIS CONSEIL CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

PIXIS CONSEIL CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN PIIS CNSEIL SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET PIIS CNSEIL 2. Date de création

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Développement durable et logistique

Développement durable et logistique Observatoire partenarial lyonnais en Economie Veille partenariale sur la logistique Cahier n 6 Développement durable et logistique Octobre 2008 Agence d urbanisme - Lyon - F. Guy agence d urbanisme - Lyon

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète.

Nos actions citoyennes. En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Nos actions citoyennes En tant qu acteur majeur de la filière électrique nous nous devons d agir pour la protection de la planète. Le développement durable, plus que des paroles, une stratégie Les 2 grands

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL SOMMAIRE I. TRANSITION ENVIRONNEMENTALE II. TRANSITION DIGITALE III. ORGANISATION DURABLE DES ENTREPRISES IV. TECHNIQUES ET FILIERES METIERS 2 I- Transition

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION POURQUOI CHOISIR SAVOYE... + de 30 ans de savoir-faire au service de la logistique

Plus en détail

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Octobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 9 e ÉDITION RGP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET RGP 2. Date de création Société indépendante

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

CGI Business Consulting

CGI Business Consulting ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABIETS DE CSEIL E SCM 9 e ÉDITI CGI Business Consulting SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M DU CABIET CGI Business Consulting,

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Agir Pour Notre Avenir

Agir Pour Notre Avenir Agir Pour Notre Avenir Politique de Développement Durable de Generali FAIRE 12 juin 2008 Generali, 2ème assureur généraliste en France 2ème assureur généraliste en France 6 millions de clients 560 000

Plus en détail

RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE

RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE Agir sur les comportements Nantes - le 1 L agenda CHU 21 Comment s est il construit? A partir d actions engagées avant 2008: PDE, intervention au conseil d administration

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management.

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management. Introduction La dynamique «mesurer, analyser, agir» en supply chain management implique la mesure d indicateurs de performance et la mise en œuvre de leviers porteurs d amélioration. Il y aurait plus de

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

BARTHEL & SCHUNCK CONSULTING

BARTHEL & SCHUNCK CONSULTING ctobre 2013 Pour vos appels d offre CABIETS DE CSEIL E SCM 8 e ÉDITI BARTHEL & SCHUCK CSULTIG SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M DU CABIET BARTHEL&SCHUCK CSULTIG 2.

Plus en détail

Supply Chain Management

Supply Chain Management Indicateurs de Performance dans les Fonctions du Supply Chain Management Le partenaire Dans le cadre du contrat AGIR pour l AGROALIMENTAIRE Sommaire 1- Qu est ce qu un indicateur? Page 3 2- Notion de Supply

Plus en détail

Bilan Carbone MAAF :

Bilan Carbone MAAF : Bilan Carbone MAAF MAAF ET LES GAZ À EFFET DE SERRE La loi Grenelle II, promulguée le 12 juillet 2010, a rendu obligatoire la réalisation d un Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) pour toutes

Plus en détail

CABINETS DE CONSEIL EN SCM

CABINETS DE CONSEIL EN SCM ctobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 8 e ÉDITIN SEGEC CNSULTING SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET SEGEC Consulting 2. Date de

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise. Annexe RSE SERMA INGENIERIE 2015-01-08

ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise. Annexe RSE SERMA INGENIERIE 2015-01-08 ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise GENERAL Adhésion CHARTE RSE SERMA GROUP Qualité Group Internet Groupe Aux Principes Internationaux ANNEXE RSE - ENTITE Qualité Société Internet Société

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITé SOCIéTALE

CHARTE DE RESPONSABILITé SOCIéTALE CHARTE DE RESPONSABILITé SOCIéTALE notre CONTRIBUTION AU DéVELOPPEMEnt durable EUROSITES LE GROUPE Contact RSE : Bernard Feton Tél. : 01 80 60 35 35 7 rue de Liège 75009 Paris Fax : 01 80 60 35 01 www.eurosites.fr

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

CABINETS DE CONSEIL EN SCM

CABINETS DE CONSEIL EN SCM ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN SEGEC CNSULTING SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET SEGEC Consulting 2. Date de

Plus en détail

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques Salon Logistics 360 2011 Parc Exposition La Beaujoire Nantes Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques par Philippe de COUESBOUC, cabinet conseil Creach Partenaire, administrateur CDAF (Compagnie

Plus en détail

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Un résumé du Guide Scope 2 du Greenhouse Gas Protocol Rédigé par le Secrétariat EKOénergie, janvier 2015 Ce résumé existe en plusieurs

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE Séance d information Jeudi 23/04/2015 Chambre des Métiers LE CYCLE «BETRIBER AN ËMWELT» Objectif

Plus en détail

L Indice Environnemental

L Indice Environnemental L Indice Environnemental Historique et position face à l hypothèse de Porter Corinne MERCADIE Responsable Environnement & Emballages 1ere expérience de collecte et de mesure environnementale 2008 à 2010

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

ENTREPRISE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

ENTREPRISE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE ENTREPRISE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE de Document préparé par SADC de Nicolet-Bécancour Janvier 2013 CONTENU L ENTREPRISE ET LE DD... 2 LES CONDITIONS DE REUSSITE DU DEVELOPPEMENT DURABLE EN ENTREPRISE...

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE / 13 MARS 2014. Geodis, partenaire de la croissance de ses clients. SITL Europe 1 4 Avril 2014

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE / 13 MARS 2014. Geodis, partenaire de la croissance de ses clients. SITL Europe 1 4 Avril 2014 DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE / 13 MARS 2014 Geodis, partenaire de la croissance de ses clients SITL Europe 1 4 Avril 2014 Sommaire Communiqué de presse... 3 Geodis au rendez-vous du salon SITL à

Plus en détail

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes Yves Pothier DREAL Rhône-Alpes 21/11/2014 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale de l'environnement,

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas

Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas Novembre 2012 Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas 1. LA MESURE DE NOTRE BILAN D EMISSION DE GES Notre Bilan GES repose sur une conversion

Plus en détail

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique La communauté au service de l intêret général Question avec des mots clés La réponse de ResEnTer Favoriser les circuits courts Evaluer impact socio-économiques Mettre en relation les acteurs Entreprises

Plus en détail

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise ENVIRONNEMENT SOCIAL ETHIQUE des AFFAIRES ACHATS RESPONSABLES SERMA GROUP est historiquement sensibilisé par tout ce qui touche l environnement, la sphère

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2 Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Supply Chain Verte: Pourquoi les entreprises doivent-elles agir? Réglementation et incitations

Plus en détail

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES Juin 2011 Étude réalisée pour le compte de l'ademe par Schwartz and Co et AJI Europe Coordination technique : Patrick

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT BACHELIER en GESTION DES TRANSPORTS ET LOGISTIQUE D ENTREPRISE

PROFIL D ENSEIGNEMENT BACHELIER en GESTION DES TRANSPORTS ET LOGISTIQUE D ENTREPRISE PROFIL D ENSEIGNEMENT BACHELIER en GESTION DES TRANSPORTS ET LOGISTIQUE D ENTREPRISE Une formation aux couleurs de la HELHa L'enseignement de la Haute École Louvain en Hainaut donne une place centrale

Plus en détail

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS GUIDE DE CHOIX FACTEURS DE RÉUSSITE GUIDE MATIÈRES AUTO ÉVALUATION DD-GUID-012 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication responsable

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES LA GESTION RESPONSABLE D ÉVÉNEMENTS Le Bureau de normalisation du Québec a rendu publique, en juin 2010, une norme en gestion responsable d événements. La norme vient du besoin

Plus en détail