ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N Mars 2009

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009"

Transcription

1 ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Sondage de l'institut CSA - N Mars , rue de Choiseul BP Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél. (33) / 11 Fax. (33) SA au capital de RCS Paris B E TVA intracommunautaire FR

2 A la demande de CRESUS, CSA vient de réaliser une enquête auprès d un échantillon de 1002 personnes en situation de surendettement. Il s agissait, pour CRESUS, de connaître la situation précise des personnes surendettées, les causes à l origine de cette situation de surendettement et les jugements sur le «fichier positif». Ce que l étude révèle : 1. Les accidents de la vie sont un des éléments déclencheurs du surendettement ; 2. Entre dépenses jugées incompressibles du quotidien et sollicitations trop fréquentes, ils se considèrent «extérieurs» à leur propre condition de surendettés ; 3. Le «fichier positif» est accueilli très favorablement par les personnes surendettées. Aujourd hui, l utilité anticipée d une centralisation des informations, autrement dit du fichage des emprunteurs, est parfaitement reconnue par les surendettés. La contraction de trop de crédits est le principal facteur du surendettement Le fait d avoir contracté trop de crédits a conduit 65% des personnes interrogées dans une situation de surendettement. En second plan, l on observe que les circonstances ayant conduit ces personnes à contracter trop de crédits sont principalement liées au surendettement dit «passif», c est-à-dire à des accidents de la vie ayant restreint subitement le niveau de ressources disponibles. Ainsi, 34% des surendettés déclarent qu une baisse du niveau de leurs ressources est à l origine de leur surendettement. De la même manière, plus d un quart des personnes en situation de surendettement citent comme raison une séparation, un divorce, ou un veuvage (26%) et pour 24% des personnes interrogées, leur surendettement est lié au fait de s être retrouvé au chômage. La maladie constitue un élément déclencheur plus marginal, mais concerne toutefois 14% des situations de surendettement. Le surendettement apparaît moins lié aux dépenses nécessaires pour faire vivre un foyer : pour 26% des personnes interrogées uniquement, le surendettement provient des charges élevées qu ils avaient à régler. CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

3 Une responsabilité perçue comme limitée dans la situation de surendettement Néanmoins, les personnes surendettées jugent leur responsabilité limitée. Leur situation de surendettement est, avant tout, liée à la nécessité de faire face aux dépenses de la vie courante (pour 79% des surendettés). Seuls 19% déclarent que leur situation a été causée par une mauvaise gestion des dépenses. Ces situations de surendettement semblent être également le fruit, à leurs yeux, d une sollicitation des consommateurs à contracter des crédits. Plus des trois-quarts des personnes interrogées ont le sentiment qu on leur a proposé de recourir trop souvent à des crédits (76%) ; seuls 8% estiment que l on ne leur en a pas assez souvent proposés. Le crédit revolving, principal type de crédit contracté par les surendettés Parmi les différents types de crédits proposés, le crédit revolving ou crédit permanent, souvent décrié pour sa facilité d accès, a été le plus couramment contracté par les personnes interrogées avant leur surendettement (89% d entre elles indiquent avoir été titulaires d un tel crédit). Une large majorité des surendettés affirme avoir également utilisé un découvert bancaire (69%). Le crédit amortissable apparaît légèrement moins répandu : 58% des surendettés ont contracté un crédit amortissable avant d être surendettés. En dernier lieu, le crédit immobilier, d un investissement plus lourd, est moins fréquemment contracté seuls 19% des surendettés disposaient d un tel crédit. Le recours au crédit revolving apparaît comme une solution face aux difficultés rencontrées auprès des banques pour contracter des crédits. Quatre surendettés sur dix ayant eu recours à un crédit revolving déclarent en effet s être tournés vers ce type de crédit car ils avaient déjà contracté un ou plusieurs crédits dans leur banque (43%). Pour plus de trois personnes sur dix (31%) en situation de surendettement, ayant contracté un crédit revolving, le recours à ce type de crédit s est imposé car les banques leur ont refusé un crédit amortissable. Au-delà de ces raisons, un quart des surendettés ne peuvent se prononcer sur les raisons les ayant amenés à recourir à un crédit revolving. La facilité de recours à ce type de crédit peut de fait conduire certaines personnes à en contracter un ou plusieurs, sans que d autres pistes de solution n aient été explorées au préalable. CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

4 C est ainsi qu a été avancée la nécessité d un projet de «fichier positif», peu connu des personnes en situation de surendettement, mais jugé globalement de manière positive. En dépit d un manque de notoriété, le «fichier positif» bénéficie d une réelle attractivité auprès des surendettés. Le projet de «fichier positif» est peu connu des personnes en situation de surendettement. Seuls 13% se souviennent en avoir entendu parler, dont 4% sachant parfaitement ce dont il s agit. Toutefois, une fois ce projet décrit, l appréciation de son efficacité anticipée est quasiment unanime : 80% des personnes interrogées estiment qu il sera en effet efficace pour lutter contre le surendettement, et près d un sur deux (45%) l estime «très efficace». De la même manière, si son efficacité ne fait que peu de doutes, les retombées d un tel fichier sont avant tout bénéfiques pour les personnes en situation de surendettement. La responsabilisation des organismes de crédit est la première conséquence positive perçue par les personnes interrogées. Ainsi, 88% des surendettés estiment que ce fichier permettrait de responsabiliser les organismes de crédit en leur évitant d accorder des prêts à des personnes qui sont déjà fortement endettées 71% étant catégoriques dans leur affirmation. 86% approuvent l opinion selon laquelle la mise en place du «fichier positif» responsabiliserait les consommateurs en leur permettant de vérifier l état de leur endettement. Ce fichier serait de cette manière véritablement efficace aux yeux des personnes en situation de surendettement ; 83% d entre eux jugeant qu un tel fichier est un moyen sûr pour lutter contre le surendettement. 69% approuvent néanmoins le jugement selon lequel ce fichier priverait certains ménages de l accès à un crédit indispensable pour assurer les dépenses de la vie quotidienne, et 56% estiment qu il représente une atteinte à la vie privée, car il s agit d un fichage des emprunteurs. Toutefois, relevons que les bénéfices anticipés l emportent sur les craintes évoquées. Si les aspects «positifs» du «fichier positif» l emportent globalement, les personnes interrogées restent partagées sur la facilitation de l accès au crédit : 48 % approuvent cette affirmation, tandis que 50% l infirment. CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

5 Sommaire Fiche technique du sondage... 3 I. Les raisons du surendettement... 4 II. L attitude à l égard du fichier positif CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

6 Fiche technique du sondage Sondage exclusif CSA / CRESUS réalisé par téléphone du 23 au 28 mars Echantillon national de 1002 personnes en situation de surendettement âgées de 18 ans et plus interrogées à partir d un fichier transmis à CSA par Crésus. (Tous les sondages publiés par CSA sont disponibles sur le site : CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

7 I. Les raisons du surendettement CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

8 QUESTION - Parmi les raisons suivantes, lesquelles peuvent expliquer le fait que vous soyez en situation de surendettement? Avant d'être surendetté (Réponses données à l'aide d'une liste) En premier % Au total % - vous avez contracté trop de crédits vous vous êtes séparé de votre conjoint, vous avez divorcé, vous vous êtes retrouvé veuf (veuve) vous avez subi une baisse du niveau de vos ressources : salaires, allocations, vous avez été licencié, vous vous êtes retrouvé au chômage vous avez été victime d'une maladie vous aviez à régler des charges élevées : loyers, électricité, courses alimentaires Ne se prononcent pas TOTAL (1) (1) Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner deux réponses. CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

9 Parmi les raisons suivantes, lesquelles peuvent expliquer le fait que vous soyez en situation de surendettement? Avant d'être surendetté En premier Total vous avez contracté trop de crédits vous vous êtes séparé de votre conjoint, vous avez divorcé, vous vous êtes retrouvé veuf (veuve) vous avez subi une baisse du niveau de vos ressources : salaires, allocations,... vous avez été licencié, vous vous êtes retrouvé au chômage vous avez été victime d'une maladie vous aviez à régler des charges élevées : loyers, électricité, courses alimentaires NSPP ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

10 QUESTION - Parmi les raisons suivantes, lesquelles peuvent expliquer le fait que vous soyez en situation de surendettement? Avant d'être surendetté Au total vous avez contracté trop de crédits vous avez subi une baisse du niveau de vos ressources : salaires, allocations,... vous vous êtes séparé de votre conjoint, vous avez divorcé, vous vous êtes retrouvé veuf (veuve) vous aviez à régler des charges élevées : loyers, électricité, courses alimentaires vous avez été licencié, vous vous êtes retrouvé au chômage vous avez été victime d'une maladie NSPP ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

11 QUESTION - Diriez-vous que votre surendettement est plutôt dû à? - la nécessité de faire face aux dépenses de la vie courante : Ensemble des Français surendettés % loyers, charges, une mauvaise gestion des dépenses : vous avez effectué trop de dépenses qui n'étaient pas nécessaires Ne se prononcent pas... 2 TOTAL CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

12 Diriez-vous que votre surendettement est plutôt dû à? Total la nécessité de faire face aux dépenses de la vie courante : loyers, charges,... une mauvaise gestion des dépenses : vous avez effectué trop de dépenses qui n'étaient pas nécessaires ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace NSPP CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

13 QUESTION - Avant d'être surendetté, avez-vous le sentiment que l'on vous a proposé de recourir à des crédits trop souvent, pas assez souvent ou ni trop ni pas assez souvent? Ensemble des Français surendettés % - Trop souvent Pas assez souvent Ni trop ni pas assez souvent Ne se prononcent pas... 2 TOTAL CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

14 Avant d'être surendetté, avez-vous le sentiment que l'on vous a proposé de recourir à des crédits trop souvent, pas assez souvent ou ni trop ni pas assez souvent? Total Trop souvent Pas assez souvent Ni trop ni pas assez NSPP souvent ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

15 QUESTION - Avant d'être surendetté, quels types de crédits avez-vous contracté? (Réponses données à l'aide d'une liste) Ensemble des Français surendettés % - Un crédit revolving ou crédit permanent (crédit dont le montant disponible se renouvelle chaque mois au fur et à mesure des remboursements) Un découvert bancaire Un crédit amortissable (Crédit dont les mensualités couvrent à la fois les intérêts du crédit et la somme initialement prêtée, à taux fixe sur une durée déterminée) Un crédit immobilier Autres Ne se prononcent pas... 1 TOTAL... (1) (1) Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner plusieurs réponses CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

16 Avant d'être surendetté, quels types de crédits avez-vous contracté? Total Un crédit revolving ou crédit permanent Un découvert bancaire Un crédit amortissable Un crédit immobilier ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Autres Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace Autres NSPP CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

17 QUESTION - Pour quelle raison avez-vous eu recours à un ou plusieurs crédits revolving? - Vous aviez déjà contracté un ou plusieurs crédit(s) Ensemble des Français surendettés a y a n t eu recours à un ou plusieurs crédits revolving % dans votre banque Les banques vous ont refusé un crédit amortissable Ne se prononcent pas TOTAL CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

18 Pour quelle raison avez-vous eu recours à un ou plusieurs crédits revolving? Total Vous aviez déjà contracté un ou plusieurs crédit(s) dans votre banque les banques vous ont refusé un crédit amortissable ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace NSPP CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

19 CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

20 II. L attitude à l égard du fichier positif CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

21 QUESTION - Afin de lutter contre le surendettement, certaines personnes envisagent la création d'un fichier appelé fichier positif. En avez-vous déjà entendu parler? Ensemble des Français surendettés % Oui Oui, vous en avez entendu parler et vous savez parfaitement ce dont il s'agit Oui, vous en avez entendu parler mais vous ne savez pas bien de quoi il s'agit... 9 Non, vous n'en avez jamais entendu parler TOTAL CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

22 QUESTION - Afin de lutter contre le surendettement, certaines personnes envisagent la création d'un fichier appelé fichier positif. En avez-vous déjà entendu parler? Total Oui Oui, vous en avez entendu parler et vous savez parfaitement ce dont il s'agit Oui, vous en avez entendu parler mais vous ne savez pas bien de quoi il s'agit Non, vous n'en avez jamais entendu parler ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

23 QUESTION - Ce fichier sera-t-il selon vous très efficace, assez efficace, peu efficace ou pas efficace du tout? Ensemble des Français surendettés % Efficace Très efficace Assez efficace Pas efficace Peu efficace Pas efficace du tout Ne se prononcent pas... 2 TOTAL CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

24 Ce fichier sera-t-il selon vous très efficace, assez efficace, peu efficace ou pas efficace du tout? Total Efficace Très efficace Assez efficace Pas efficace Peu efficace pas efficace du tout ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler NSPP CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

25 QUESTION - Voici une série d'opinions relatives à ce fichier. Pour chacune d'elle dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez? - Ce fichier permettrait de responsabiliser les organismes de crédit en leur évitant d'accorder des prêts à des personnes qui sont déjà % Correspond Tout à fait Plutôt Ne correspond pas Plutôt pas Pas du tout fortement endettées Ce fichier responsabiliserait les consommateurs en leur permettant de vérifier l'état de leur endettement Ce fichier est un moyen sûr pour lutter contre le surendettement Ce fichier priverait certains ménages d'un accès à un crédit indispensable pour assurer les dépenses de la vie quotidienne Ce fichier représente une atteinte à la vie privée car il s'agit d'un fichage des emprunteurs Ce fichier faciliterait l'accès au crédit Ne se prononcent pas CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

26 Voici une série d'opinions relatives à ce fichier. Pour chacune d'elle dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez? Ce fichier permettrait de responsabiliser les organismes de crédit en leur évitant d'accorder des prêts à des personnes qui sont déjà fortement endettées Total Correspond Tout à fait Plutôt Ne Plutôt pas Pas du tout NSPP correspond pas ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

27 Voici une série d'opinions relatives à ce fichier. Pour chacune d'elle dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez? Ce fichier responsabiliserait les consommateurs en leur permettant de vérifier l'état de leur endettement Total Correspond Tout à fait Plutôt Ne Plutôt pas Pas du tout NSPP correspond pas ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

28 Voici une série d'opinions relatives à ce fichier. Pour chacune d'elle dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez? Ce fichier est un moyen sûr pour lutter contre le surendettement Total Correspond Tout à fait Plutôt Ne Plutôt pas Pas du tout NSPP correspond pas ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

29 Voici une série d'opinions relatives à ce fichier. Pour chacune d'elle dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez? Ce fichier priverait certains ménages d'un accès à un crédit indispensable pour assurer les dépenses de la vie quotidienne Total Correspond Tout à fait Plutôt Ne Plutôt pas Pas du tout NSPP correspond pas ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

30 Voici une série d'opinions relatives à ce fichier. Pour chacune d'elle dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez? Ce fichier représente une atteinte à la vie privée car il s'agit d'un fichage des emprunteurs Total Correspond Tout à fait Plutôt Ne Plutôt pas Pas du tout NSPP correspond pas ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

31 Voici une série d'opinions relatives à ce fichier. Pour chacune d'elle dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez? Ce fichier faciliterait l'accès au crédit Total Correspond Tout à fait Plutôt Ne Plutôt pas Pas du tout NSPP correspond pas ENSEMBLE Sexe - Homme Femme Age Moins de 35 ans ans et plus à 49 ans à 64 ans ans et plus Profession du chef de famille CSP CSP Employé Ouvrier Profession de l'interviewé CSP CSP Employé Ouvrier Statut A c t i f Salarié Dont : secteur public Dont : secteur privé Chômeur Inactif Retraité Niveau de diplôme - Sans diplôme/primaire B.E.P.C./C.A.P/B.E.P BAC BAC Région Ile de France Province Nord Est Bassin Parisien Est Bassin Parisien Ouest Ouest Sud-Ouest Sud-Est Méditerranée Statut vis-à-vis du logement - Propriétaire Locataire Occupant à titre gratuit Composition du foyer - 1 personne personnes personnes personnes personnes et plus Ressources du foyer - Un salaire Plusieurs salaires Une retraite ou une pension Autres ressources uniquement Notoriété du projet de fichier positif - En a entendu parler N'en a pas entendu parler Opinion vis-à-vis du fichier positif Efficace Pas efficace CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT Mars

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE FINANCEMENT DES

LES FRANÇAIS ET LE FINANCEMENT DES LES FRANÇAIS ET LE FINANCEMENT DES ASSOCIATIONS - Sondage de l'institut CSA - N 0701388 Novembre 2007 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Institutionnel Tél. (33)01 9 59 10 / 11

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

1er Baromètre IP&C-ACFCI Les relations presse : l outil d avenir de la communication des PME/PMI? Présentation des résultats

1er Baromètre IP&C-ACFCI Les relations presse : l outil d avenir de la communication des PME/PMI? Présentation des résultats 1er Baromètre IP&C-ACFCI Les relations presse : l outil d avenir de la communication des PME/PMI? Présentation des résultats 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Baromètre Union des Maisons Françaises

Baromètre Union des Maisons Françaises Baromètre Union des Maisons Françaises Juillet 2010 vague 8 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Les Français ais et à la consommation

Les Français ais et à la consommation Les Français ais et le crédit à la consommation Introduction Crédit Agricole Consumer Finance, acteur majeur du crédit à la consommation en Europe, publie un sondage réalisé par Opinionway sur les Français

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA CANDIDATURE DE DOMINIQUE STRAUSS- KAHN A L ELECTION PRESIDENTIELLE - Sondage de l'institut CSA - N 1100267A Février 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

L achat de médicaments sur Internet

L achat de médicaments sur Internet L achat médicaments sur Intern Adéï ZULFIKARPASIC Directrice Détement Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 ai.zulfikaric@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d étus Détement Opinion Institutionnel

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Les Français et les médecines naturelles Résultats détaillés Novembre 2007 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...1-2 - Les résultats

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

CRESUS. 15 septembre 2011

CRESUS. 15 septembre 2011 CRESUS RESEAU D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION DU SURENDETTEMENT 25 RUE DE LAUSANNE BP8 F67064 STRASBOURG 0390221134 WWW.FEDERATIONCRESUS.FR WWW.RADIOCRESUS.FR 15 septembre 2011 CONSULTATION PUBLIQUE

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire)

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Votre Partenaire Financier RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Etat Civil : Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à : Le : Co-Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à :

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la fin de vie Résultats détaillés Septembre 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP DOSSIER N :. PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP Emprunteur Co-emprunteur Mr Mme Mr Mme Nom d usage (en majuscules) :..... Nom de famille (nom de jeune fille) :.. Prénoms :.. Nom d usage (en majuscules)

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE DE FRANCE A Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE 1- Objet de la demande : O Allocation de solidarité O Allocation à durée déterminée O Allocation adulte ou enfant handicapé

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Ins6tut Think pour 29/01/13 - Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour l APCE

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les jugements sur les mesures de lutte contre l insécurité Résultats détaillés Août 2010

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1889 : Conciergerie privée. Testez la fiabilité de votre projet.

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1889 : Conciergerie privée. Testez la fiabilité de votre projet. Résultats d Etude L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 4 Synthèse... 6 PAGE 1 :... 7 Question 1/13... 7 Vous vivez :... 7 PAGE 2 :...10 Question 2/13...10

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC

FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC Direction des missions Département de la solidarité ANNEXE 6 FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC A transmettre au plus tard 1 mois avant

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3 FICHE N 3 Dépenses Budget CONNAÎTRE mes produits bancaires Epargne Revenus Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

Les Français et le stockage de données numériques

Les Français et le stockage de données numériques Les Français et le stockage de données numériques Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com Mai 2015 1 La méthodologie opinionway La

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Être seul. Jean-Louis Pan Ké Shon* Données sociales. La société française 2002-2003

Être seul. Jean-Louis Pan Ké Shon* Données sociales. La société française 2002-2003 Être seul Jean-Louis Pan Ké Shon* Données sociales. La société française 2002-2003 * Au moment de la rédaction de cet article, Jean-Louis Pan Ké Shon faisait partie de la division Conditions de vie des

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

Déclaration de ressources Complément (12 mois)

Déclaration de ressources Complément (12 mois) RETRAITE DE Déclaration de ressources Complément (12 mois) Professionnel libéral (art. L. 643-7 du code de la Sécurité sociale) Salarié du régime général et du régime agricole (art. L. 353-1 et suivants

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Sondage sur les français et leur pharmacie Février 2013 Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle doit impérativement

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

CARREFOUR HYPERMARCHES SAS ZAE Saint Guénault 1, rue Jean Mermoz B.P. 75 91002 EVRY CEDEX

CARREFOUR HYPERMARCHES SAS ZAE Saint Guénault 1, rue Jean Mermoz B.P. 75 91002 EVRY CEDEX CARREFOUR HYPERMARCHES SAS ZAE Saint Guénault 1, rue Jean Mermoz B.P. 75 91002 EVRY CEDEX NOM / PRENOM du salarié(e) :. MAGASIN :... *** DOSSIER A RETOURNER A L ADRESSE SUIVANTE : CARREFOUR HYPERMARCHES

Plus en détail

- 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les principaux enseignements... 3. - 3 - Les résultats de l étude... 9

- 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les principaux enseignements... 3. - 3 - Les résultats de l étude... 9 FM N 110192 Contact Ifop : Frédéric Micheau / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège,

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, Division HUY Attention!!! : Merci de compléter la Requête lisiblement en majuscules et/ou biffer

Plus en détail

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice :

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom du demandeur : Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, le mini-prêt qui vous aide à rebondir Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom de l instructeur : Coordonnées de l

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE PRÉFECTURE DE LA LOZERE CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE Date de la saisine : Organisme à l'origine de la saisine : Nature de la saisine : Origine de la saisine : Bailleur Organisme payeur aides au logement

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Le Prêt Lumifinance. Faites entrer la lumière dans votre maison grâce à la solution de financement de votre Aluminier Agréé TECHNAL

Le Prêt Lumifinance. Faites entrer la lumière dans votre maison grâce à la solution de financement de votre Aluminier Agréé TECHNAL Le Prêt Lumifinance TAUX BONIFIÉS À PARTIR DE 1,95% TEG ANNUEL FIXE (B) Faites entrer la lumière dans votre maison grâce à la solution de financement de votre Aluminier Agréé TECHNAL Le Prêt Lumifinance

Plus en détail

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Perception de l attachement des Français et des Eurois à leur département Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage national (ADF) Sondage effectué pour : L Assemblée des Départements

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE

LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE - Février 2006 - CGC Fonction Publique CFTC Fonction Publique La Maison du Fonctionnaire Mutuelle Générale des Services Publics Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Institut CSA pour Visa Novembre 04 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 980 personnes

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Note de méthode La place qu occupe Crédit Logement dans le marché des crédits immobiliers (hors les rachats de

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter? A savoir avant à la adapter les 2 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail