Proportionnalité. Organisation et gestion de données. Problèmes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Proportionnalité. Organisation et gestion de données. Problèmes"

Transcription

1 Proportionnalité et Organisation et gestion de données Problèmes Montreuil Mercredi 23 janvier 2013

2 Proportionnalité Consigne: Pour chacun des exercices qui suivent, le proposeriez-vous à chercher à vos élèves? si oui, avec quels objectifs et quelles procédures de résolution les élèves pourraient-ils mobiliser? si non, pourquoi?

3 Proportionnalité Proposition du groupe: Exercice en direction d élèves de CM1 (fin d année) ou de CM2 (en début d année). Il est possible de résoudre ce problème en ne mobilisant que des additions, soustraction(niveau CE2): 3 CD valent 105, donc 6 CD valent ( = 210). Pour 2 CD, on calcule: le prix de 8 CD moins celui de 6 CD, soit ( = 70 ) Donc 5 CD, c est (3+2), soit (105+70= 175) Et pour 19 CD, il reste à opérer: (8+6+5), soit ( = 665 ) Par la proportionnalité, la procédure traitée est une procédure basée sur la linéarité.

4 Proportionnalité Le passage aux décimaux peut générer des erreurs, ce qui nous détournerait de notre objectif sur la proportionnalité. Ce problème est intéressant à proposer en fin d apprentissage sur les décimaux. Pour le résoudre, on a besoin du passage à l unité ou par la règle de trois. Il permet ainsi de travailler l addition, la multiplication et la division de décimaux. Autre raisonnement possible: 3kg de pommes coûtent 7,20 donc 1Kg de pommes valent 2,4 Or, 1,7kg, c est (1 + 0,7) avec : 0,7kg sont équivalents à 700g 7OOg, c est (7 x 100g) 1kg coûte 2,4 donc 100g coûtent 0, g valent donc (7 x 0,24) soit 1,68 Ce qui nous fait: 1,7kg coûtent: (2,4 + 1,68) soit 4,08

5 Il est préférable de proposer directement un autre nombre que 16, qui ne permet pas de repérer d éventuelles confusions aire/périmètre, par exemple 36 pour lequel les élèves donneront 6 ou 9 pour la longueur du côté. Ce n est pas une situation de proportionnalité. Aire du carré est de (4 x 4) soit 16 cm2 Aire du carré agrandi 3 fois: (12 x 12) soit 144 m2 Le calcul est donc de 32. Ce n est pas une situation proportionnelle. Pour vérifier, il est nécessaire de passer par le calcul: Le nombre de filles et le nombre de garçons au total. Ce problème permet de bien travailler avec les élèves la notion de pourcentage: 45%, c est 45 pour 100, donc 90 pour 200 et donc (45 x 8) pour 800 La procédure utilisée est le passage à l unité, notamment par le choix de 7 (nombre premier) personnes.

6 Proportionnalité Le travail peut s effectuer dans un premier temps par une reconnaissance visuelle (cas des photos B D E qui peuvent être rejetées) Pour la photo F, on peut procéder par découpage et superposition. Pour la photo G, il est nécessaire de mesurer et de trouver le coefficient par un calcul. Conseil: Utiliser un ordinateur pour permettre aux élèves d avoir une représentation de la notion l agrandissement.

7 Proportionnalité Pour bien mettre en évidence la notion de proportionnalité, il est conseillé de mettre les élèves par groupe de 4 Chaque élève devra reproduire un seul élément. Pour cela, ils devront se mettre d accord pour agrandir chaque figure. La première démarche peut être: Pour passer de 4 à 6, je fais (+2), ce qui ne marche pas. Autre proposition: Ajouter la moitié de : (4 + ½ 4) Pour arriver à trouver le coefficient multiplicateur.

8 Proportionnalité Situation beaucoup trop complexe, avec un texte trop long. Une résolution de problème doit mobiliser plusieurs compétences. Ce type de travail doit entrer dans les classes dès le cycle 3. Pour éviter les découragements, il est intéressant de proposer ce travail en groupe Il permet de travailler sur : la prise d initiative la réactivation des connaissances sur la proportionnalité

9 Proportionnalité Problème qui par sa forme laisse penser qu il pourrait s agir d un problème de proportionnalité. Des interactions entre élèves ou des questions supplémentaires (quand Jojo avait 6 ans) peuvent permettre aux élèves de rejeter eux-mêmes une réponse erronée. Le mot «proportionnalité» est à éviter dans les énoncés, ce sont les élèves qui doivent déterminer si la situation est ou non une situation de proportionnalité. Pour trouver la réponse, il faut travailler par comparaison de fractions. Compétence complexe pour nos élèves

10 Qu est-ce que la proportionnalité? La proportionnalité Dans une situation donnée, deux grandeurs sont dites proportionnelles si lorsque l on multiplie l une par n importe quel nombre (positif) l autre est multipliée par le même nombre. Reconnaissance du modèle proportionnel : «Connaissance sociale» mais question de situations concrètes Exemple 1: Prix de lots d objets par exemple où il n y a pas proportionnalité ( le nombre d objets et le prix ne sont pas proportionnels). Exemple 2: «Plus la longueur du côté est grande, plus l aire du carré est grande, les deux grandeurs sont proportionnelles.» Ce n est pas une situation de proportionnalité. présence d une information, dans l énoncé de la situation, qui permet d induire l idée de proportionnalité (objets identiques ; même recette ; non déformation de l image ) verbalisation : idée de «pour» induisant proportion nécessité de travailler aussi sur des situations de non proportionnalité question de l utilisation des mots «proportionnel» ou «proportionnalité» au cycle 3 On n est pas obligé de donner le mot «proportionnel». Etre plutôt sur le sens que sur la terminologie.

11

12 Les Procédures 1. Procédure additive 10 objets identiques coûtent 7. Quel est le prix de 30 objets? Le prix de 20 objets, c est le prix de 10 objets plus le prix de 10 objets : = = 14 Le prix de 30 objets, c est le prix de 10 objets plus le prix de 20 objets : = = 21 donc 30 objets coûtent Procédure d homogénéité (ou scalaire) 10 objets identiques coûtent 7. Quel est le prix de 30 objets? 30 objets, c est 3 fois 10 objets, donc le prix de 30 objets, c est 3 fois le prix de 10 objets 10 x 3 = 30 7 x 3 = 21 donc 30 objets coûtent 21 Remarque : le nombre 3 n a pas d unité. 3. Procédure linéaire mixte (ou combinaison linéaire) 10 objets identiques coûtent 8. Quel est le prix de 15 objets? Le prix de 10 objets est 8 donc le prix de la moitié de 10 objets est la moitié de 8, 10 : 2 = 5 8 : 2 = 4 Le prix de 15 objets, c est le prix de 10 objets plus le prix de 5 objets : = = 12 donc 15 objets coûtent Passage par l unité 10 objets identiques coûtent 22. Quel est le prix de 15 objets? 22 : 10 = 2,20 1 objet coûte 2,20 euros. 2,20 x 15 = objets coûtent Procédure fonctionnelle (coefficient de proportionnalité) 10 objets identiques coûtent 60. Quel est le prix de 7 objets? 60, c est le prix de 10 objets, 60 = 10 x 6 donc le prix d un objet est 6. Le prix de 7 objets est 7 fois le prix d un objet : 7 x 6 = 42 7 objets coûtent 42 Remarque : 6 est le coefficient de proportionnalité, il a une unité c est la rapport entre les deux grandeurs (ici euros/objet)

13 Les Procédures Visualisation des procédures à l aide de tableaux Visualisation des procédures à l aide de tableaux : 1. Procédure additive : Nombre d objets Procédure d homogénéité : 3 Prix en euros 22 Nombre d objets Prix en euros Procédure linéaire mixte (combinaison linéaire) : Nombre d objets Prix en euros 8

14 Les Procédures Visualisation des procédures à l aide de tableaux Procédure fonctionnelle (coefficient de proportionnalité) Nombre d objets / objet Prix en euros 60 Passage par l unité : Nombre d objets Prix en euros 22 Il est déconseillé de travailler sous forme de tableau au cycle 3

15 Les Procédures Nombre d objets Prix en euros 22? C est une technique de calcul qui est travaillée en 4 ème. A cycle 3, en 6 ème et 5 ème, on est sur le sens.

16 Les Procédures Qu est-ce que «La règle de trois»? Suivant les ouvrages, «la règle de trois» est assimilée au passage par l unité ou au «produit en croix». Contrairement au «produit en croix», «la règle de trois» ne s applique qu à des grandeurs, avec des situations concrètes. Contrairement au passage à l unité, «la règle de trois» implique un calcul automatisé ne nécessitant pas de donner de façon explicite la valeur pour une unité. 10 objets identiques coûtent 22. Quel est le prix de 15 objets? (22 x 15) : 10 = objets coûtent 33 La difficulté réside dans l entrée par la multiplication. Il vaut mieux commencer par le passage à l unité.

17 Les programmes Les Programmes Procédures de résolution Commentaires CE2 CM1 CM2 Utiliser un tableau ou la règle de trois dans des situations très simples de proportionnalité. Résoudre des problèmes relevant de la proportionnalité et notamment des problèmes relatifs aux pourcentages, aux échelles, aux vitesses moyennes ou aux conversions d unité, en utilisant des procédures variées (dont la règle de trois ). Raisonnement proportionnel utilisant : - Propriété additive - Propriété d homogénéité - Passage par l unité - Coefficient de proportionnalité «simple» Les problèmes sont résolus par recours à des raisonnements contextualisés, sans formalisation. Ces raisonnements sont exprimés en langage ordinaire.

18 Les programmes Les Programmes 6 ème - Reconnaître les situations qui relèvent de la proportionnalité et les traiter en choisissant un moyen adapté : - utilisation d un rapport de linéarité, entier ou décimal, - utilisation du coefficient de proportionnalité, entier ou décimal, - passage par l image de l unité (ou «règle de trois»), - * utilisation d un rapport de linéarité, d un coefficient de proportionnalité exprimé sous forme de quotient. - Appliquer un taux de pourcentage. Procédures de résolution Raisonnement proportionnel utilisant : - Propriété additive - Propriété d homogénéité - Passage par l unité - Coefficient de proportionnalité Commentaires La nouvelle signification donnée au fractions permet une généralisation du recours à la propriété multiplicative ou au coefficient de proportionnalité. Aucune formalisation particulière n est exigée.

19 Les programmes Les Programmes 5 ème - Compléter un tableau de nombres représentant une relation de proportionnalité, en particulier déterminer une quatrième proportionnelle. - Reconnaître si un tableau complet de nombres est ou non un tableau de proportionnalité. - Mettre en œuvre la proportionnalité dans les cas suivants : - comparer des proportions, - utiliser un pourcentage, - * calculer un pourcentage, - * utiliser l échelle d une carte ou d un dessin, - calculer l échelle d une carte ou d un dessin, Procédures de résolution Raisonnement proportionnel utilisant : - Propriété additive - Propriété d homogénéité - Passage par l unité - Coefficient de proportionnalité Commentaires La proportionnalité commence à être étudiée dans le cadre purement numérique (tableaux numériques) mais la plupart des activités restent contextualisées

20 Les programmes Les Programmes 4 ème - Déterminer une quatrième proportionnelle. - Déterminer le pourcentage relatif à un caractère d un groupe constitué de la réunion de deux groupes dont les effectifs et les pourcentages relatifs à ce caractère sont connus. -* Utiliser dans le plan muni d un repère, la caractérisation de la proportionnalité par l alignement de points avec l origine. Procédures de résolution Raisonnement proportionnel utilisant : - Propriété additive - Propriété d homogénéité - Passage par l unité - Coefficient de proportionnalité - Egalité de quotients et produits en croix. - Caractérisation graphique Commentaires La procédure appelée «produit en croix» peut être justifiée et utilisée. Son usage ne doit cependant pas être systématisé. Elle est difficile à interpréter du point de vue des grandeurs.

21 Tableaux et graphiques Situation problème: À l école Jean Moulin, il y a 62 élèves au cycle 3 : il y a autant de filles que de garçons en CM1 39 élèves sont en cours moyen, 28 élèves sont des filles, Il y 11 garçons en CM2 Il y a 9 filles en CE2. Combien y a-t-il d élèves en CM2? Etape 1: À l école Jean Moulin, il y a 62 élèves au cycle 3 : il y a autant de filles que de garçons en CM1 39 élèves sont en cours moyen, 28 élèves sont des filles, Il y 11 garçons en CM2 Il y a 9 filles en CE2. Combien y a-t-il d élèves en CM2? CE2 CM1 CM2 Filles Garçons Ensemble Total 62

22 À l école Jean Moulin, il y a 62 élèves au cycle 3 : il y a autant de filles que de garçons en CM1 39 élèves sont en cours moyen, 28 élèves sont des filles, Il y 11 garçons en CM2 Il y a 9 filles en CE2. Combien y a-t-il d élèves en CM2? Filles Garçons Ensemble CE2 23 CM1 CM2 Total 62 À l école Jean Moulin, il y a 62 élèves au cycle 3 : il y a autant de filles que de garçons en CM1 39 élèves sont en cours moyen, 28 élèves sont des filles, Il y 11 garçons en CM2 Il y a 9 filles en CE2. Combien y a-t-il d élèves en CM2? Filles Garçons Ensemble CE2 23 CM1 CM2 Total

23 À l école Jean Moulin, il y a 62 élèves au cycle 3 : il y a autant de filles que de garçons en CM1 39 élèves sont en cours moyen, 28 élèves sont des filles, Il y 11 garçons en CM2 Il y a 9 filles en CE2. Combien y a-t-il d élèves en CM2? Filles Garçons Ensemble CE2 23 CM1 CM2 11 Total À l école Jean Moulin, il y a 62 élèves au cycle 3 : il y a autant de filles que de garçons en CM1 39 élèves sont en cours moyen, 28 élèves sont des filles, Il y 11 garçons en CM2 Il y a 9 filles en CE2. Combien y a-t-il d élèves en CM2? Filles Garçons Ensemble CE CM1 9 CM2 11 Total

24 À l école Jean Moulin, il y a 62 élèves au cycle 3 : il y a autant de filles que de garçons en CM1 39 élèves sont en cours moyen, 28 élèves sont des filles, Il y 11 garçons en CM2 Il y a 9 filles en CE2. Combien y a-t-il d élèves en CM2? Filles Garçons Ensemble CE CM CM Total Apprendre à lire avant d apprendre à faire - Apprentissage à mener dans d autres disciplines (français (cf. éval. CM2), sciences, géographie, etc.).

25 Les programmes CP CE1 CE2 CM1 Lire ou compléter un tableau dans des situations concrètes simples. Utiliser un tableau, un graphique. Organiser les informations d un énoncé. Savoir organiser les données d un problème en vue de sa résolution. Utiliser un tableau ou un graphique en vue d un traitement des données. Construire un tableau ou un graphique. Interpréter un tableau ou un graphique. Lire les coordonnées d un point. Placer un point dont on connaît les coordonnées. CM2 6 ème Lire, utiliser et interpréter des données à partir d un tableau. Lire interpréter et compléter un tableau à double entrée. * Organiser des données en choisissant un mode de présentation adapté (tableaux en deux ou plusieurs colonnes, tableaux à double entrée). Lire, utiliser et interpréter des informations à partir d une représentation graphique simple. 5 ème Lire l abscisse d un point donné, placer un point d abscisse donnée sur une droite graduée. Lire les coordonnées d un point donné, placer un point de coordonnées données dans le plan. Lire et interpréter des informations à partir d un tableau ou d une représentation graphique (diagrammes divers, histogramme). Présenter des données sous la forme d un tableau, les représenter sous la forme d un diagramme ou d un histogramme. Apprentissage à mener dans d autres disciplines (français (cf. éval. CM2), sciences, géographie, etc.). Pas d exercices spécifiques pour apprendre à lire des graphiques et des tableaux, mais ceux-ci se rencontrent «naturellement», lors d autres travaux ce qui permet de donner du sens à ces outils.

26 «Compréhension de textes informatifs et documentaires.» Évaluation CM2 2012

27 «L adaptation des êtres vivants aux conditions du milieu.» Évaluation 6 ème 2008

28 «Volcans et séismes, les risques pour les sociétés humaines.» Éruptions volcaniques en 2010 Nom du volcan Pays Altitude en mètre Bulusan Philippines Concepción Nicaragua 1 70 Etna Italie Eyjafjöll Islande Fukutoku-Okanoba Japon -14 Krakatoa Indonésie 813 Manam Papouasie-Nouvelle-Guinée Mayon Philippines Merapi Indonésie Monts Kirishima Japon Nyamuragira République démocratique du Congo Piton de la Fournaise La Réunion, France San Cristóbal Nicaragua Tengger Indonésie Tungurahua Équateur Turrialba Costa Rica Ulawun Papouasie-Nouvelle-Guinée 2 334

29 «L air et les pollutions de l air.»

30 «Exemples simples de sources d énergies (fossiles ou renouvelables). Besoins en énergie, consommation et économie d énergie.»

31 «Les pays de l Union européenne.»

32 «Les principales villes en France et en Europe.»

33 Travailler sur les nombres. «La langue française dans le monde.»

34 Travailler sur les nombres. o 60 o 60,5 o 62,5 o 65 Évaluation

35 Travailler sur les nombres. Julie a pesé son chien tous les mois depuis qu il est né. 4 Masse en kilogramme Mois depuis la naissance du chien

3a-2 Proportionnalité

3a-2 Proportionnalité Cours 3a-2 Proportionnalité Didactique Sommaire 1 La proportionnalité dans les programmes................................ 2 2 Les procédures de résolution à l école....................................

Plus en détail

Analyse de deux séquences d apprentissage 1

Analyse de deux séquences d apprentissage 1 hs.c om Ce fichier, corrigé du fichier D22, aborde le vaste domaine du traitement de l information, de la gestion de données et des représentations couramment utilisées. Nous vous proposons deux séquences

Plus en détail

Linéarité proportionnalité Discipline

Linéarité proportionnalité Discipline Cours 3a-1 Linéarité proportionnalité Discipline Sommaire 1 Fonctions affines et linéaires........................................... 2 1.1 Représentation graphique 2 1.2 Linéarité et proportionnalité

Plus en détail

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème Lundi Matin - «Comparatif des programmes de CM2 et 6 ème» Page 1 Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème CM2 6 ème Plus tard... Vocabulaire divers Le vocabulaire

Plus en détail

LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2

LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2 LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2 - Instructions officielles : Organisation et gestion de données : Construire et interpréter un tableau ou un graphique. Placer un point dont on connaît les coordonnées.

Plus en détail

Développer des procédures de reconstruction des résultats et particulièrement :

Développer des procédures de reconstruction des résultats et particulièrement : Pour mémoriser, il faut comprendre le sens des opérations D après les travaux de Jean Luc Bregeon, IUFM d Auvergne http://pagesperso-orange.fr/jean-luc.bregeon/ Mémorisation de la table d addition Savoir

Plus en détail

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème 1 - Nombres et calcul Cycle 3 L étude organisée des nombres est poursuivie jusqu au milliard, mais des nombres plus grands peuvent être rencontrés

Plus en détail

IREM- 13 juin 2009. Dominique GILLET IEN 1er degré Pilote du groupe départemental mathématiques et sciences

IREM- 13 juin 2009. Dominique GILLET IEN 1er degré Pilote du groupe départemental mathématiques et sciences FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS EN MATHEMATIQUES IREM- 13 juin 2009 Dominique GILLET IEN 1er degré Pilote du groupe départemental mathématiques et sciences Des types de formation continue Des stages

Plus en détail

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26 La résolution de problèmes 00 000 00 0 000 000 0 mathématiques Au Cycle 3 Atelier pour les suppléants Valence 26/0/ DDEC 07 / 26 Objectifs de l atelier 00 000 00 0 000 000 0 Relire les programmes 2008

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Mathématiques Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Concevoir et analyser des tâches mathématiques dans un environnement logiciel : Quels objectifs d apprentissage? Quels choix de conception?

Concevoir et analyser des tâches mathématiques dans un environnement logiciel : Quels objectifs d apprentissage? Quels choix de conception? Concevoir et analyser des tâches mathématiques dans un environnement logiciel : Quels objectifs d apprentissage? Quels choix de conception? Semaine 2, auteurs Maha Abboud-Blanchard (ESPE de Versailles,

Plus en détail

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e Descriptif de l action : Semaine nationale des mathématiques 2015 Action académique liaison CM2-6 e Il s agit de proposer aux élèves d une classe de CM2 et d une classe de sixième associées de résoudre

Plus en détail

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité.

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité. Cycle 3 de l'école primaire Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) Classe de 6ème du collège Le texte en caractère droit indique des

Plus en détail

Remarques sur le premier contrôle de TD :

Remarques sur le premier contrôle de TD : Remarques sur le premier contrôle de TD : Démêlons les confusions en tous genres... Licence 1 MASS semestre 2, 2006/2007 La première remarque est qu il faut apprendre le cours, faire les exercices et poser

Plus en détail

Ou t i l s d a n a l y s e d e l e v o l u t io n d e s

Ou t i l s d a n a l y s e d e l e v o l u t io n d e s Ou t i l s d a n a l y s e d e l e v o l u t io n d e s c h a r g e s d e p e r s o n n e l Jacques GROLIER Directeur du Master d Économie et de Gestion des Établissements Sanitaires et Sociaux Université

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000.

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. A-t-il gagné ou perdu de l argent? Combien? Animation pédagogique Mathématiques

Plus en détail

LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES. CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème )

LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES. CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème ) LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème ) IA 58 - Groupe départemental science Traces écrites «Organisation et gestion de données» cycle 3 et cycle d

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

Séance n 14 : Cette séance se divise en 3 exercices :

Séance n 14 : Cette séance se divise en 3 exercices : Séance n 14 : La séance n 14 est une séance de révisions. Cette séance de révisions est une séance de contrôle. Celle-ci doit en effet vous permettre de savoir si les notions vues dans la seconde partie

Plus en détail

CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE. 2 Ordinalité et cardinalité

CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE. 2 Ordinalité et cardinalité CONSTRUCTION DU NOMBRE A L ECOLE MATERNELLE 2 Ordinalité et cardinalité Yvonne SEMANAZ Groupe Mathématiques Stage Maternelle - IA 38 janvier 2012 Compétences abordées : Cardinalité = être capable de dire

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Compte-rendu d expérimentation

Compte-rendu d expérimentation SFODEM Partage de pizzas Sommaire Fiche d identification Fiche professeur Fiche élève Scénario d'usage Compte-rendu d expérimentation CV FICHE D'IDENTIFICATION Type : Exercice d'application, du type "vrai

Plus en détail

Livret 5 PROPORTIONNALITE

Livret 5 PROPORTIONNALITE Livret 5 PROPORTIONNALITE EVALUATION DIAGNOSTIQUE PROPORTIONNALITE DP1 : utiliser une échelle, trouver un coefficient de proportionnalité DP2 : vérifier la proportionnalité, trouver le coefficient de proportionnalité

Plus en détail

S entraîner à la double sériation «Le correcteur»

S entraîner à la double sériation «Le correcteur» «Le correcteur» 20-31 Niveau 3 Entraînement 1 Objectifs S entraîner à acquérir les mécanismes de la double sériation. Combiner un emploi du temps en fonction de 2 critères. Applications En formation initiale

Plus en détail

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2)

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) 1 Les programmes 2008 : cycle 2 - introduction L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles Exemple de sujet : épreuve écrite de mathématiques

Concours de recrutement de professeurs des écoles Exemple de sujet : épreuve écrite de mathématiques Concours de recrutement de professeurs des écoles Exemple de sujet : épreuve écrite de mathématiques À compter de la session 2014, les épreuves du concours sont modifiées. L arrêté du 19 avril 2013, publié

Plus en détail

La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société.

La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société. La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société. Elle doit garantir l égalité des chances et le respect des principes

Plus en détail

Tâche complexe énergies renouvelables classe de 4 ème, 3 ème

Tâche complexe énergies renouvelables classe de 4 ème, 3 ème Tâche complexe énergies renouvelables classe de 4 ème, 3 ème Niveaux et objectifs pédagogiques _ Niveaux : 4 ème, 3 ème _ Puissances de 10 _ Pourcentages _ Exploiter des données statistiques _ Travail

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012 UN TRAIN A PRENDRE. (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012 UN TRAIN A PRENDRE. (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc) UN TRAIN A PRENDRE (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur UN TRAIN

Plus en détail

Sommaire. Les pourcentages. Les suites. Statistiques. Les probabilités. Descriptif de l épreuve... Conseils pour l épreuve...

Sommaire. Les pourcentages. Les suites. Statistiques. Les probabilités. Descriptif de l épreuve... Conseils pour l épreuve... Sommaire Descriptif de l épreuve............................................. Conseils pour l épreuve............................................ Les pourcentages FICHES Pages 1 Pourcentage Proportions....................................7

Plus en détail

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM)

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) Le domaine Estimation, Grandeurs et Mesures (EGM) comprend deux ensembles de modules qui correspondent respectivement à ESTIMATION (modules 1a et 1b) et à

Plus en détail

On transporte le recyclage

On transporte le recyclage Mathématique, 1 er cycle du secondaire SAA5 On transporte le recyclage Situation d aide à l apprentissage Gilles Coulombe Consignes Réalisez les 10 tâches de la situation; Utilisez la calculatrice au besoin

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Les «Copies sans faute»

Les «Copies sans faute» J.L. Coupel CPC Luçon 18 janvier 2007 «Les Copies sans faute» - V.1 - page 1/5 Les «Copies sans faute» Des constats : - un élève qui entre en sixième sans être capable de copier un texte rapidement, sans

Plus en détail

L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014

L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014 L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3 Audrey Bertin, CPC 2013-2014 1. La place des problèmes dans les programmes : B.O n 3 H.S

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

Pourcentage d évolution

Pourcentage d évolution Pourcentage d évolution I) Proportion et pourcentage. 1) Proportion Soit E un ensemble fini et A une partie de l ensemble E. est le nombre d éléments de E et le nombre d éléments de A. La proportion ou

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

Les Réseaux de Neurones avec

Les Réseaux de Neurones avec Les Réseaux de Neurones avec Au cours des deux dernières décennies, l intérêt pour les réseaux de neurones s est accentué. Cela a commencé par les succès rencontrés par cette puissante technique dans beaucoup

Plus en détail

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LANGAGE EN SITUATION ET COMMUNICATION Comprendre des consignes avec un support écrit Barrer ; ; Entourer

Plus en détail

S initier aux probabilités simples «Jets de dé»

S initier aux probabilités simples «Jets de dé» «Jets de dé» 29-21 Niveau 2 Entraînement 1 Objectifs - S entraîner à être capable de déterminer une probabilité. - S initier aux fractions. Applications En classe : envisager un résultat sous l angle d

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante :

Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante : FICHE TD n 1 : LE POURCENTAGE Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante : Sous-ensemble B / Ensemble A x 100

Plus en détail

COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION

COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION INDIVIDUELLE D UN APP? EFSTATHIOU Emilie 1, KARFAL Ghizlane 2 1 4 ème année Génie Mécanique Ingénierie Système, INSA Toulouse 2 4 ème année Génie Mécanique Ingénierie

Plus en détail

19/12/2013 VINCENT CLARICO CTN FFA. RELAIS EN MILIEU SCOLAIRE Un projet au singulier pluriel

19/12/2013 VINCENT CLARICO CTN FFA. RELAIS EN MILIEU SCOLAIRE Un projet au singulier pluriel RELAIS EN MILIEU SCOLAIRE Un projet au singulier pluriel MOBILISONS NOUS SUR DES VALEURS Pratique du relais en milieu scolaire ou comment développer le mieux vivre ensemble. Le relais en athlétisme une

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011 LA PHOTOCOPIEUSE. Fiche professeur... 2. Fiche élève... 4

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011 LA PHOTOCOPIEUSE. Fiche professeur... 2. Fiche élève... 4 LA PHOTOCOPIEUSE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA PHOTOCOPIEUSE Niveaux et objectifs pédagogiques 3 e : introduction

Plus en détail

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être :

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être : Physique : 2 nde Chapitre.7 : Forces et mouvements I. Modèles et interactions 1. Interactions entre deux objets : L énoncé suivant s applique à des objets au repos ou en mouvement. Quand un objet agit

Plus en détail

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Information à l intention du personnel Les conditions de la retraite dès 2012 Le 19 juillet 2011 Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Page 2 de 10 Sommaire 1. En bref, les nouveautés concernant

Plus en détail

Stéréogrammes sur Excel Par Vincent Papillon, Collège Jean-de-Brébeuf

Stéréogrammes sur Excel Par Vincent Papillon, Collège Jean-de-Brébeuf ANALYSE PÉDAGOGIQUE ET DIDACTIQUE Stéréogrammes sur Excel Par Vincent Papillon, Collège Jean-de-Brébeuf Critères 1. Développement de l autonomie dans l apprentissage des élèves Évaluation Passif 1 2 3

Plus en détail

Introduction à Excel

Introduction à Excel Introduction à Excel Commentaires : Cet exercice a pour but de vous apprendre les fonctions rudimentaires du logiciel excel. C est seulement par la pratique que vous connaîtrez parfaitement le logiciel.

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE Vous êtes ici : Travailler 6 e année AXE : L analyse du cycle de vie CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE 1. FICHE SIGNALÉTIQUE Description deà partir de la méthode de l analyse du cycle de vie,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

Alphabétisation Contenu de la formation

Alphabétisation Contenu de la formation vers l emploi Contenu de la formation Répartie en cinq modules, la formation comprend : Des ateliers de groupe 25 ateliers (de 3 h chacun) 75 heures 7 ateliers Révision et suivi (de 3 h chacun) 21 heures

Plus en détail

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015!

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Qu est-ce que le plan de formation? Le plan de formation est un document qui regroupe les besoins de formation établi

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010 Plan de cours Programme : Sciences de la nature 00.B0 Département : Titre du cours : Code du cours : Mathématiques Probabilités et Statistiques 01-GHC-04 -- /3 unités Automne 010 Éric Brunelle A-10 450-347-5301

Plus en détail

2.1.3. La représentation graphique d évolutions

2.1.3. La représentation graphique d évolutions 2.1.3. La représentation graphique d évolutions 142 2 La mathématique financière 2.1.3. - LA REPRÉSENTATION GRAPHIQUE D ÉVOLUTIONS L analyse de la succession des données dans le temps va devoir être traitée

Plus en détail

Organisation et Gestion des données - Problèmes

Organisation et Gestion des données - Problèmes Organisation et Gestion des données - Problèmes OGD 1 OGD 2 OGD 3 OGD 4 OGD 5 OGD 6 OGD 7 OGD 8 OGD9 Résoudre un problème Lire et utiliser un tableau Lire et utiliser un graphique Lire et utiliser un diagramme

Plus en détail

EXAMEN BD Access Lundi 16 Mai 2011 (8h-9h30)

EXAMEN BD Access Lundi 16 Mai 2011 (8h-9h30) EXAMEN BD Access Lundi 16 Mai 2011 (8h-9h30) L examen a une durée de 1h30. Aucun document (quel qu il soit) n est autorisé durant l épreuve. Le soin apporté à la rédaction (écriture, schémas, etc.) sera

Plus en détail

DIFFERENCIATION. Collège Jean Monnet 28240 La Loupe. «Introduction des fonctions affines»

DIFFERENCIATION. Collège Jean Monnet 28240 La Loupe. «Introduction des fonctions affines» DIFFERENCIATION Collège Jean Monnet 28240 La Loupe Mélanie FOLLIO (Mathématiques) I Caractéristiques de l'activité Disciplines impliquées : Mathématiques Niveau de classe concerné : Troisième «Introduction

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

Les leviers - C3. Pour le maître :

Les leviers - C3. Pour le maître : Les leviers - C3 Pour le maître : Ce module propose des activités pédagogiques dont l objectif est de comprendre que la mise en rotation d un solide par une force de grandeur donnée se fait plus ou moins

Plus en détail

Aide pour les inventeurs

Aide pour les inventeurs Aide pour les inventeurs 01 Protection de vos idées 02 Histoire du brevet 03 Avant la demande de brevet 04 Est-ce une inventivité? 05 Obtention d un brevet 01 Protection de vos idées Si vous avez une idée

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

La machine à diviser de Monsieur Pascal

La machine à diviser de Monsieur Pascal prologue La machine à diviser de Monsieur Pascal Àdiviser? vous dites-vous, ne s agit-il pas plutôt de la «Pascaline», la machine à additionner que le jeune Blaise construisit pour soulager son père dans

Plus en détail

Pourquoi proposer des jeux en classe?

Pourquoi proposer des jeux en classe? Pourquoi proposer des jeux en classe? Anne Garro, CPC Pont-de-Chéruy Evelyne Touchard, CPD maths Isère juin 2015 Extrait de l article «Quelles problématiques pour la formation des enseignants à la pratique

Plus en détail

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e SOMMAIRE I Les programmes et les différences de conditions pédagogiques II La géométrie dans le plan III La

Plus en détail

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique Synthèse Qu@trec/PMP Sommaire I. Introduction... 3 II. Objectifs et méthodologie... 3 A. principes

Plus en détail

3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE 3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général des Affaires

Plus en détail

X. Attribution des places aux élèves par l établissement secondaire

X. Attribution des places aux élèves par l établissement secondaire X. Attribution des places aux élèves par l établissement secondaire 1. Classement des élèves Les élèves seront classés automatiquement grâce au logiciel en ligne dans l ordre décroissant de leur indice

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur.

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. CyCle 2 ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. Nous

Plus en détail

LA STATISTIQUE ET LA PROBABILITÉ

LA STATISTIQUE ET LA PROBABILITÉ LA STATISTIQUE ET LA PROBABILITÉ Commentaires demandés Résultat d apprentissage Description Matériel 8 e année, La statistique et la probabilité, n 1 Critiquer les façons dont des données sont présentées

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Des musées gratuits : une mesure controversée

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Des musées gratuits : une mesure controversée ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Des musées gratuits : une mesure controversée Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

DÉCLARER LA PÉNIBILITÉ AU TITRE DE 2015 :

DÉCLARER LA PÉNIBILITÉ AU TITRE DE 2015 : DÉCLARER LA PÉNIBILITÉ AU TITRE DE 2015 : VADEMECUM SIMPLIFIÉ Le dispositif pénibilité se présente comme un ensemble de textes d une complexité inégalée avec un nombre important d incertitudes. Au moment

Plus en détail

Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3»

Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3» Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3» Définition de la notion de problème : 1. Un problème est défini comme une situation

Plus en détail

La construction du nombre à l école maternelle

La construction du nombre à l école maternelle Delphine Simeray-Hamelin CPC Grenoble 5 La construction du nombre à l école maternelle Ce que nous disent les programmes À la fin de l école maternelle l enfant est capable de : - utiliser des repères

Plus en détail

Paramétrage -------------------------------------------- Page 3

Paramétrage -------------------------------------------- Page 3 Installation -------------------------------------------- Page 2 Paramétrage -------------------------------------------- Page 3 Connection entre et --------------------------------------------

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Une énigme par jour CP / CE1 Semaine des maths 2012 Circonscription Marcq-en-Barœul

Une énigme par jour CP / CE1 Semaine des maths 2012 Circonscription Marcq-en-Barœul Ces «énigmes» permettent d initier une démarche fondée sur l initiative des élèves pour utiliser les connaissances acquises et montrer leur capacité à les utiliser dans des situations où elles ne sont

Plus en détail

Mathématiques Fonctions réelles et équations

Mathématiques Fonctions réelles et équations Définition du domaine d'examen MAT-5106-1 Mathématiques Fonctions réelles et équations Mise à jour novembre 2004 Définition du domaine d'examen MAT-5106-1 Mathématiques Fonctions réelles et équations Mise

Plus en détail

Défi mathématique : école maternelle et CP. Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes.

Défi mathématique : école maternelle et CP. Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes. Défi mathématique : école maternelle et CP. Présentation : Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes. Les situations proposées visent d abord à favoriser

Plus en détail

Guide des premiers jours

Guide des premiers jours Accueillir un enfant du voyage dans une classe ordinaire : Guide des premiers jours Quatre facteurs entravent sensiblement la réussite scolaire des enfants itinérants : «- changement de maître, et partant

Plus en détail

Baccalauréat STMG Polynésie 12 septembre 2014 Correction

Baccalauréat STMG Polynésie 12 septembre 2014 Correction Baccalauréat STMG Polynésie 1 septembre 014 Correction Durée : 3 heures EXERCICE 1 6 points Pour une nouvelle mine de plomb, les experts d une entreprise modélisent le chiffre d affaires (en milliers d

Plus en détail

Qu est-ce qui influence nos dépenses?

Qu est-ce qui influence nos dépenses? Qu est-ce qui influence nos dépenses? NIVEAU 6 Dans la présente leçon, les élèves analyseront les facteurs qui ont une influence sur les produits qu ils aiment acheter. Cette leçon encourage les élèves

Plus en détail

Différents niveaux de géométrie

Différents niveaux de géométrie Géométrie et TUIC Qui suis-je? Différents niveaux de géométrie Cela se voit. Je le sais parce que je l ai vu et que je possède des connaissances antérieures. Géométrie de la perception Est vrai ce qui

Plus en détail

LES FRACTIONS Séance 1/9

LES FRACTIONS Séance 1/9 LES FRACTIONS Séance 1/9 DOMAINE : Mathématiques (Nombres et calcul) NIVEAU : CM1 DURÉE : 45 minutes COMPÉTENCES : Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : demi, tiers, quart,

Plus en détail

Document à rendre en fin des ateliers

Document à rendre en fin des ateliers Discipline :. Professeurs présents :........ Annexe 3C Document à rendre en fin des ateliers Précision : Un domaine peut être validé si tous les items ne le sont pas. Par contre, pour valider une compétence,

Plus en détail