Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T Sommaire. Auteur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur"

Transcription

1 DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du 1 er trimestre à l échelle nationale sur des actifs d immobilier d entreprise banalisé. Le marché a donc conservé sa bonne dynamique ; il est porté par des liquidités toujours abondantes sur fond de redressement de l économie nationale et du niveau historiquement bas du marché obligataire. Il faut remonter à 2006 pour trouver une meilleure performance pour un 1 er trimestre (graphique 1). Contexte économique 2 Investissement en France 3 Type d actifs et localisations 4 Investissement en Ile-de- France 5 Taux de rendement 6 Définitions 7 Les méga-deals, déjà présents en 2014, ont continué d animer le marché en ce début d année. Les transactions d un montant unitaire supérieur à 200 millions d euros sont déjà au nombre de 8 pour un volume total de plus de 3,2 milliards d euros (57% du volume total, à comparer à 4 sur l ensemble de 2014). Outre la cession d un portefeuille, l essentiel de ces transactions a porté sur des immeubles de bureaux à Paris ou dans le Croissant Ouest. Cette hyperactivité tranche avec le segment des montants unitaires inférieurs à 50 millions d euros, dont le nombre de transactions, déjà en baisse en 2014, poursuit son ralentissement (de 17% à 52% selon les tranches de montants considérées). La classe des actifs tertiaires est toujours privilégiée par les investisseurs, totalisant 3,3 milliards d euros d acquisitions au cours du 1 er trimestre. Le commerce continue d afficher une bonne performance, cumulant déjà quelques 2 milliards d euros de cessions actées depuis le début de l année. Le niveau élevé des liquidités et la forte attractivité dans l ensemble du compartiment tertiaire mettent les taux de rendement sous pression, qui passent sous la barre des pour les actifs tertiaires prime de Paris QCA. Ces taux pourraient encore se comprimer d ici la fin de l année, établissant ainsi de nouveaux records. Graphique 1 Volume d investissement en France, milliards d euros Auteur 5 Magali Marton Head of EMEA Research +33 (0) T1 T2-T4 Source: DTZ Research Investment Market Update 1

2 France T1 Contexte économique Enfin la reprise en France Les signes avant-coureurs d une meilleure tenue de l économie se multiplient dans la zone Euro et les prévisionnistes esquissent même l hypothèse d une croissance du PIB meilleure que celle anticipée il y a encore quelques semaines. Pour l instant, les prévisions portent sur une croissance de l ordre de 1,6% en, en progression par rapport aux 0,9% enregistrés en 2014 (graphique 2). Cette deuxième année d indicateurs positifs met donc un terme à une séquence de contraction de la croissance du PIB. Ce rebond de l économie européenne devrait donc entraîner un accroissement des flux de capitaux de l étranger à destination de l Europe. Notre dernière étude sur la levée de capitaux (DTZ Great Wall of Money) relève ainsi une hausse de 12% des fonds destinés à l investissement en immobilier d entreprise en Europe. Ce flux pourrait encore être plus important à l avenir à mesure que l économie chinoise ralentit (7, de croissance du PIB en 2014 et 6,8% anticipé en ). Un coût de l argent historiquement très faible Les deux taux directeurs du coût de l argent ont encore baissé au cours du 1 er trimestre ; ils atteignent aujourd hui des niveaux historiquement faibles avec un taux Euribor à 0.07% et Eonia à 0,02% respectivement en Avril. Ces conditions sont, à l évidence, très avantageuses pour le marché de l investissement en immobilier en ce qui concerne le volet de son financement. Les taux d intérêt devraient conserver ce niveau bas tout au long de voire même en partie en Cette détente des conditions de financement vient donc s ajouter à un niveau de liquidités déjà élevé ; elle va donc supporter des projections ambitieuses quant au montant potentiel d investissement pour l année. Une prime de risque immobilier encore plus attractive L indice français des OAT à 10 ans avait déjà atteint un point bas fin 2014 à 0,7. Il a, depuis lors, enregistré à nouveau une baisse pour se positionner à 0,48% en Avril (graphique 4). Il en résulte une prime de risque immobilier particulièrement élevée, de plus de 330 points de base pour les immeubles «prime» situé dans le QCA du Paris, alors même que le taux de rendement immobilier subit une compression continue depuis son point haut de L importance de cette prime de risque combinée à des perspectives économiques mieux orientées (1,1% de croissance du PIB en France en ) devrait contribuer à augmenter les allocations d actifs vers le compartiment immobilier, venant ainsi abonder un niveau de liquidités déjà important. Graphique 2 PIB en France, en Zone euro, aux Etats-Unis et Chine France Zone Euro Etats-Unis Chine Source : Oxford Economics Graphique 3 Taux EONIA, Euribor 3 mois 3% 2% 3% 1% 2% 1% -1% -1% Eonia Euribor 3 mois Eonia Euribor 3 mois Source : Banque de France Graphique 4 OAT 10 ans et taux de rendement prime bureaux QCA 7% 6% 3% 2% 1% Paris QCA OAT 10 ans Investment Market Update 2

3 France T1 Investissement en France Démarrage sur les chapeaux de roue Dans la lignée d une année 2014 achevée sur un volume de 23 milliards d euros investis, le 1 er trimestre marque encore un record sur le marché de l investissement. Près de 5,6 milliards d euros ont été actés au cours des 3 premiers mois de l année (graphique 5). Il faut remonter à 2006 pour retrouver un niveau d investissement supérieur pour un 1 er trimestre (7,1 milliards d euros investis). Le marché enregistre donc une progression de son volume investi de l ordre de 41% en un an, conservant ainsi la bonne dynamique de la fin de l année 2014 (8,3 milliards d euros engagés). Ces premiers résultats sont de bons augures pour la suite de l année qui devrait continuer d être animée par des opérations de cessions/acquisitions. Avec un taux de croissance de 4, le marché français fait d ores et déjà mieux que le marché européen qui, sur la même période, a acté une croissance des volumes d investissement de l ordre de 22%. Grands deals en 2014 et au 1er trimestre Tout comme en 2014, l essentiel de la dynamique de marché se polarise sur les acquisitions d actifs d un montant supérieur à 200 millions d euros. Leur poids dans le volume total investi est passé de 4 en 2014 à 57% au 1er trimestre ; c est là aussi un niveau record. Cette part des grands deals révèle deux tendances de fond : la recomposition en cours du portefeuille d un certain nombre d investisseurs (KLEPIERRE, fonds allemands en sortie de marché français entre autres ) mais surtout les importantes liquidités aujourd hui disponibles sur le marché de l investissement. Huit méga deals ont ainsi été enregistrés sur ce segment de marché depuis le début de l année pour un montant cumulé de 3,2 milliards d euros (graphique 6). Outre la fusion KLEPIERRE/CORIO, on citera l acquisition par ADIA d «Ecowest», un immeuble de bureaux neuf livrable en 2016 à Levallois-Perret et loué en grande partie à L OREAL. Viennent ensuite les cessions du centre commercial «Nice Etoile» par UNIBAIL-RODAMCO au profit d ALLIANZ, et, l acquisition d une poignée d immeubles de bureaux à Paris et dans l Ouest, tous valorisés à des montants supérieurs à 200 millions d euros. Nouveau recul des petits volumes L hyperactivité des transactions d envergure tranche avec la forte contraction du nombre de cessions/acquisitions relevées sur le segment des actifs inférieurs à 50 millions d euros. En chute libre depuis 2013, cette tranche de montant continue d afficher des résultats en baisse (de 17% à 52% selon les montants considérés). Le recul le plus marqué concerne le segment des transactions d un montant inférieur à 10 millions d euros. Il est tombé d un volume moyen de 300 transactions par an en 2014 à un peu plus de 40 transactions au 1er trimestre, soit une baisse de plus de 5 (tableau 1). Le marché de l investissement français se segmente donc avec d un coté des grands deals toujours plus nombreux et, de l autre, des petites et moyennes transactions à la peine. Graphique 5 Volume d investissement en France, milliards d euros Graphique 6 Investissement en France par tranche de montant Table 1 Nombre de transactions par tranche de montant Tranche de montant er trim Moy. 10 ans Part Evol. Moins de 10 M % -52% M % -42% M % M M % Plus de 200 M % 30 Total T1 T2 T3 T T1 Moins de 10 m De 10 à 20 m De 20 à 50 m De 50 à 100 m De 100 à 200 m Plus de 200 m Investment Market Update 3

4 France T1 Type d actifs et localisations Le commerce tisse sa toile L appétence des investisseurs pour les actifs de bureaux se confirme, avec près de 6 du montant total investi au 1er trimestre. Les actifs tertiaires demeurent donc dominants dans les stratégies d allocations des investisseurs, pour autant leur part de marché tend à se contracter depuis 2001 à mesure que le compartiment des commerces prend de l ampleur (graphique 7). Les cessions d actifs commerciaux avaient déjà explosé leur record de volume d investissement, passant de 3 milliards d euros par an enregistrés de 2011 à 2013 à 6,3 milliards d euros en Le 1er trimestre confirme cette très bonne dynamique, avec déjà plus de 2 milliards d euros actés depuis le début de l année. Ce chiffre inclut la transaction hors norme de KLEPIERRE et son absorption du patrimoine paneuropéen de CORIO valorisé à hauteur de 6 milliards d euros. Au rang de la cession des actifs unitaires, on citera celle par UNIBAIL-RODAMCO du centre commercial «Nice Etoile» pour un montant supérieur à 300 millions d euros ou encore la montée à 10 d ALTAREA COGEDIM dans le «Qwartz», centre commercial inauguré en 2014 à Villeneuve-la-Garenne. Les entrepôts logistiques et les locaux d activité restent pour l instant à l écart de cette bonne dynamique des volumes d investissement. Le début de l année n aura pas été porteur pour ces deux types d actifs. Les prochains trimestres devraient voir une meilleure orientation du marché, alors que quelques actifs ou portefeuilles logistiques sont actuellement sur le marché. Les cessions de portefeuilles toujours aussi populaires Dans la continuité de 2014, les résultats du 1 er trimestre montrent le poids toujours important des cessions de portefeuilles d actifs, avec 1,2 milliard d euros acté depuis le début de l année (graphique 8). Cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois compte tenu de la présence sur le marché de plusieurs portefeuilles d actifs commerciaux (CBRE GLOBAL INVESTORS) ou d immeubles de bureaux (UNION INVESTMENT ou KANAM). Ces cessions sont à l initiative d investisseurs, principalement étrangers, qui saisissent l opportunité de fortes liquidités disponibles sur le marché français pour arbitrer tout ou partie de leur patrimoine. Graphique 7 Répartition des investissements selon le type de produits Graphique 8 Répartition des investissements selon la localisation, en milliards d euros T1 Bureaux Commerces Entrepôts Locaux d'activité T1 Ile-de-France Province Portefeuilles nationaux Dans ce contexte particulier où les investisseurs cherchent des montants unitaires élevés et sont donc attirés par les actifs franciliens, les marchés régionaux débutent l année sur un volume d acquisitions de l ordre de 650 millions d euros, essentiellement porté par les cessions d actifs de commerces et de quelques plateformes logistiques (graphique 8). Les ventes d immeubles de bureaux ont été peu nombreuses, pour des montants unitaires dépassant à peine les 15 millions d euros. Les opportunités d investissement sont relativement rares en région, et les investisseurs encore peu sensibilisés au potentiel de ces marchés dont les taux de rendement sont encore élevés par comparaison de ceux constatés en Ile-de- France. Investment Market Update 4

5 France T1 Investissement en Ile-de-France Sur les traces de 2014 Pour la deuxième année consécutive, les volumes d investissement en Ile-de-France enregistrent, au 1 er trimestre, une performance supérieure à 3 milliards d euros (graphique 9). D une année sur l autre, ce volume a augmenté de 17% pour représenter quelques 3,6 milliards d euros d acquisitions. Près de 9 du volume ont ciblé des immeubles de bureaux tandis que les actifs de commerces ont été plus discrets ce trimestre. L attraction de l Ile-de-France est donc intacte auprès des investisseurs tant domestiques qu étrangers, qui y trouvent des actifs de grand gabarit et de montant unitaire supérieur à 100 voire 200 millions d euros. Cette bonne dynamique devrait se confirmer au cours des 2 ème et 3 ème trimestres avec une vingtaine d immeubles de taille similaire actuellement sur le marché pour un montant total de près de 4 milliards d euros Paris mais aussi l Ouest La recherche de volumes unitaires significatifs a eu pour conséquence directe une polarisation des opérations d investissement sur le marché parisien et celui de l Ouest (graphique 10). A eux seuls, ces deux secteurs ont représenté près de 9 du montant investi au 1 er trimestre, qui voit ainsi le grand retour le Croissant Ouest, après une année 2014 en demi-teinte. Ce marché aura profité de la mise sur le marché d actifs tertiaires neufs et/ou sécurisés («Ecowest» à Levallois-Perret, «Espace Lumière» à Boulogne-Billancourt, ). Fait intéressant, ces immeubles, d un montant supérieur à 100 millions d euros ont tous été acquis par des investisseurs étrangers. A Paris, on notera le report des opérations d investissement vers des secteurs alternatifs au Quartier Central des Affaires. Le grand gagnant de cette diversification géographique est le secteur Sud de Paris, dont Paris Rive Gauche. Les franges du QCA ont, elles aussi, été le théâtre de quelques acquisitions, sur des valeurs record supérieures à euros/m² pour des immeubles de quelques milliers de m². Graphique 9 Répartition des investissements en Ile-de-France, en milliards d euros Sources : Immostat, DTZ Research Graphique 10 Répartition des investissements bureaux en Ile-de-France par localisation, en milliards d euros Graphique 11 T1 T2 T3 T T1 Paris La Défense Croissant Ouest 1ère Couronne 2ème Couronne Portefeuilles franciliens Sources : Immostat, DTZ Research Répartition des investissements bureaux* en Ile-de-France par type, en milliards d euros 10 Le value-added gagne du terrain Le 1er trimestre acte un changement de paradigme en termes de prise de risque. Les investissements «core» restent certes encore très dominants sur le marché francilien, mais ce trimestre, les acquisitions value-added (vide locatif ou immeuble à restructurer) sont en forte progression, passant de 12% du volume investi en 2014 à plus de 2 ce trimestre (graphique 11). Elles ont toutes concerné des actifs situés à Paris ou dans le Croissant Ouest T1 Opportuniste Value added Core + Core * Actifs d un montant unitaire supérieur à 50 millions d euros / DTZ Capital Markets Investment Market Update 5

6 France T1 Taux de rendement Vers des niveaux historiquement bas pour le bureau L afflux de liquidités sur le marché français et l appétence des investisseurs pour les actifs «core» dans un marché où les opportunités sont sommes toutes limitées ont continué de mettre les taux de rendement prime sous pression. A Paris QCA, les actifs de bureaux «prime» passent sous la barre des, s établissant à 3,8, soit un niveau proche de son point bas de 2007 à 3,7. La compression des taux prime ne se limite pas au seul QCA. L ensemble des secteurs tertiaires de premier rang ont vu leur taux baisser de 25 points de base en 3 mois. Ils s échelonnent désormais de 4,2 dans le Croissant Ouest à 5,2 en Première Couronne (graphique 12). Ces taux pourraient connaître une nouvelle compression au cours des prochains trimestres et ainsi établir de nouveaux records historiquement bas. Mais aussi les commerces Le schéma de compression des taux est identique en ce qui concerne les actifs de commerces. En trois mois, les taux de rendement des centres commerciaux - objets de toutes les convoitises pour les actifs les plus qualitatifs ont enregistré une baisse de 10 points de base pour se positionner à 4,1. La compression est encore plus importante, de l ordre de 25 points de base, pour les meilleurs pieds d immeubles à Paris (graphique 13). Les retail-parks sont restés, pour l instant, à l écart de cette dynamique haussière des prix, mais ce répit n est que de courte durée et leurs taux devraient aussi se compresser dans un avenir proche. Déjà à un point bas pour la logistique Sur le front de la logistique, le mouvement de compression, constaté depuis un an, a déjà ramenés les taux de rendement sur des niveaux historiquement bas, de l ordre de 6% pour les plateformes logistique de dernière génération en Ile-de-France et à Lyon (graphique 14). Les taux ont suivi une trajectoire similaire pour les actifs de la zone du Grand Marseille, aujourd hui valorisés de façon identique. Quelques opérations en cours de négociation pourraient d ailleurs établir de nouveaux records en termes de taux de rendement. Graphique 12 Taux de rendement Bureaux Ile-de-France 1 8% 6% 2% Paris QCA La Défense Croissant Ouest 1ère Couronne 2ème Couronne OAT 10 ans Graphique 13 Taux de rendement commerce 7% 6% 3% T1 Centre Ville Paris CC Super prime Retail-parks Nvlle géné. Graphique 14 Taux de rendement logistique 8,5 8,0 7,5 7,0 6,5 6, T1 Ile-de-France Lyon Marseille Investment Market Update 6

7 France T1 Définitions Core Actif bénéficiant d'une localisation géographique attrayante et assurant des rendements locatifs sûrs en raison de la qualité des locataires, de la durée des baux, du faible taux de vacance et de peu de rotations. Euribor LTV (Loan to value) Euro Interbank Offered Rate - Taux du marché monétaire européen. Il est égal à la moyenne des taux offerts sur le marché bancaire européen pour une échéance déterminée. Il correspond à la cotation fournie quotidiennement par un échantillon de 57 établissements bancaires européens. Ratio d endettement (montant du financement sur la valeur totale de l actif). OAT 10 ans Obligations Assimilables du Trésor - Fonds constituant le support de l'endettement à long terme de l'etat dont la maturité est de 10 ans. Opération en blanc Projet de construction commencé avant d avoir trouvé des acquéreurs où des locataires pour un actif immobilier. Taux de rendement prime Taux EONIA (Euro OverNight Index Average) Ratio entre les loyers hors charges et le prix d'acquisition AEM de l'actif. Rentabilité la plus basse observée au cours d'une période donnée, après élimination des valeurs aberrantes (occurrences inférieures à deux). Taux de rémunération des dépôts interbancaires au jour le jour du marché monétaire européen. Investment Market Update 7

8 EMEA John Forrester Chief Executive +44 (0) France Antoine Derville Président +33 (0) Heading Name Title +44 (0) Heading Name Title +44 (0) Agency Marc-Henri Bladier Directeur Général +33 (0) Investissement Nils Vinck Directeur +33 (0) Valuation Jean-Philippe Carmarans PDG +33 (0) Conseil Jean-Louis Guilhamat Directeur Corporate Solutions +33 (0) Asset Management Alban Liss Président +33 (0) Disclaimer Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de DTZ ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de DTZ. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source. DTZ Accédez à l ensemble des publications de DTZ sur notre site internet : Global Headquarters 77 West Wacker Drive 18th Floor Chicago, IL USA phone fax DTZ France 8 rue de l Hôtel de Ville Neuilly-sur-Seine Cedex France phone fax

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Summer break. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T2 2015. Sommaire. Auteurs

Summer break. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T2 2015. Sommaire. Auteurs DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Summer break France T2 2015 23 Juillet 2015 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en France 3 Type d actifs et localisations 4 Investissement en Ile-de- France

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

En attendant la vraie reprise

En attendant la vraie reprise DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE En attendant la vraie reprise France Régions T4 214 9 Mars 21 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en Régions 3 Données générales 3 Par type d actif 4 Par

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Volume en hausse Ventes de bureaux Ile-de-France 214 15 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et demande exprimée 6 Définitions

Plus en détail

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Paris Centre Ouest Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Centre Ouest au 1er semestre 2008 : Paris Centre Ouest dont QCA

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Bon départ Toulouse Bureaux T1 215 29 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5 Après une année

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours.

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. Résumé / conclusion : La bonne performance du secteur immobilier coté en 2012 a principalement bénéficié aux grandes capitalisations du

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 215 17 Juillet 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 2 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4

Plus en détail

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007 Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 27 9 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la Première Couronne Sud au 4ème trimestre 27 : - De nombreux engagements, -

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg www.dtz.com Juillet 2012 DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 PARIS, LE 14 FEVRIER 2013, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 Le Conseil d administration de SIIC de Paris, dans sa réunion du 13 février 2013 présidée par Monsieur Ignacio Bayón

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Jeu égal. DTZ Research PROPERTY TIMES. France Logistique T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Jeu égal. DTZ Research PROPERTY TIMES. France Logistique T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Jeu égal France Logistique T4 214 3 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 5 Offre immédiate 5 Investissement 6 Définitions 8 Auteur Magali

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award.

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Paris, le 21 mars 2013 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de

Plus en détail

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Property Times Le marché des bureaux à Genève 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Novembre 2011 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 Les bureaux 3 Demande placée 3 Loyer prime

Plus en détail

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie :

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie : Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l Assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L enveloppe Assurance Vie : le contrat Concordances 4 par GRESHAM...p5 SOMMAIRE Le fonctionnement

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Deuxième meilleure année de l histoire

Deuxième meilleure année de l histoire INVESTMENT MARKET UPDATE Deuxième meilleure année de l histoire France T4 21 24 Février 216 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en France 3 Types d actifs et localisations 4 Investissement en

Plus en détail

Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015

Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 1er septembre 2015 Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015 Le dynamisme affiché par les SCPI de rendement au 1er trimestre 2015 s est poursuivi au cours deuxième trimestre.

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Chapitre 6 Résidence principale

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Communiqué de presse Paris, le 12 mai 2011 Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Le chiffre d affaires consolidé à fin mars 2011 est en progression de + 3,3% à 209,4 M, tandis que le

Plus en détail

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 1. PLACEMENTS COURT TERME 1.1 Fonds monétaire Ces placements permettent d optimiser la gestion de trésorerie sur un horizon 1 à 15

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Achèvement des travaux de rénovation des chambres et résultat brut en augmentation de 15.6%. Les perspectives s annoncent positives pour le second semestre. Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Voici

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013

Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013 Prim Act Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013-17 juin 2013 - Guillaume LEROY Présentation réalisée le 17 juin 2013 www.primact.fr

Plus en détail

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Communiqué de presse Paris, 15 novembre 2012 Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Loyers nets : 3,2 M Résultat net consolidé négatif ANR par action EPRA :

Plus en détail

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS CHIFFRE D AFFAIRES INFORMATION TRIMESTRIELLE 4 ème trimestre 2012 INFORMATION

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Résilience du chiffre d affaires et du patrimoine sous gestion Progression de 4,2% de l ANR EPRA (1) Amélioration du ratio Loan

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU ER TRIMESTRE 4 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des prévisions de croissance économique révisées à la hausse pour 4 / 5 Un marché de l emploi qui

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

L année 2012/2013 a été structurante pour la création de valeur future

L année 2012/2013 a été structurante pour la création de valeur future Communiqué de presse Neuilly-sur-Seine, 16 mai 2013 L année 2012/2013 a été structurante pour la création de valeur future Patrimoine Immobilier évalué à 371 M (droits inclus) en hausse de 15 % Investissements

Plus en détail

Moins de projets. mais plus de concret

Moins de projets. mais plus de concret PROPERTY TIMES Moins de projets. mais plus de concret Ile-de-France Bureaux Odessa n 12 Déc 2015 3 Décembre 2015 Sommaire Evolution de la demande 2 Taille et moteurs de la demande 4 Mobilité géographique

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche.

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Paris, le 13 mars 2012 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de la Banque Palatine - banque

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Paris, le 15 mars 2016 Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Croissance de +23% des loyers bruts à 49,2 M, supérieure aux objectifs fixés Amélioration

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Placements sur longue période à fin 2011

Placements sur longue période à fin 2011 Les analyses MARS 2012 Placements sur longue période à fin 2011 Une année 2011 particulièrement favorable aux «valeurs refuges», mais la suprématie des actifs risqués reste entière sur longue période.

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008 A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient 1 ere partie 17 juin 2008 Sommaire Les investisseurs en France Les stratégies et critères d investissement Quels

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail