concernant les tarifs hospitaliers provisoires applicables à partir du 1 er janvier 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "concernant les tarifs hospitaliers provisoires applicables à partir du 1 er janvier 2012"

Transcription

1 Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Rathausgasse Berne Tél. +41 (31) Fax +41 (31) A l attention des destinataires selon liste ci-jointe Berne, le 8 février 2012 Décision concernant les tarifs hospitaliers provisoires applicables à partir du 1 er janvier 2012 Mesdames, Messieurs, Les tarifs hospitaliers valables à partir du 1 er janvier 2012 sont fixés comme suit : A. Exposé des faits Le nouveau financement hospitalier entré en vigueur le 1 er janvier 2012 entraîne des changements fondamentaux. Fin 2011, l Office des hôpitaux (ODH) de la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale (SAP) avait reçu seulement quelques demandes d approbation de conventions tarifaires ou de fixation des tarifs. Par décision du 28 décembre dernier, il a donc fixé des tarifs superprovisionnels 1 pour les partenaires tarifaires qui ne s étaient pas mis d accord, afin de préserver l intérêt des hôpitaux, mais aussi du public, à une réglementation financière correcte, bien que provisoire, des traitements. Pour garantir le libre choix entre les hôpitaux inscrit à l article 41, alinéa 1 bis de la loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie (LAMal) 2, il a par ailleurs arrêté dans la même décision des tarifs de référence, basés sur les tarifs convenus ou superprovisionnels, pour les hospitalisations hors canton. Un délai a été imparti aux partenaires tarifaires pour se prononcer sur les tarifs superprovisionnels, déposer leurs demandes d approbation de convention tarifaire ou de fixation du tarif, ou solliciter la prolongation du délai par une requête dûment motivée Les modifications suivantes ont été demandées : Par courrier du 12 janvier 2012, l Hôpital de l Ile de Berne sollicite une adaptation du forfait par cas applicable au traitement hospitalier dans la division de neurologie cognitive et réparatrice ainsi que l établissement d un tarif pour les patientes et les patients en attente. Par courrier du 23 janvier 2012, la clinique SGM de Langenthal signale qu elle dispose d un mandat de prestations non seulement en psychiatrie, mais aussi en psychosomatique et que, partant, il convient de reformuler la décision du 28 décembre 2011 sur ce point. Les autres explications données par ces deux établissements seront discutées, si besoin est, dans les considérants ci-après. 1 2 Superprovisionnels dans la mesure où il n a pas été possible d entendre les parties, car il y avait péril en la demeure au sens de l article 21, alinéa 2, lettre b de la loi du 23 mai 1989 sur la procédure et la juridiction administratives (LPJA ; RSB ) RS

2 2 Après audition des partenaires tarifaires, les tarifs superprovisionnels sont à convertir en tarifs provisoires, valables jusqu à l entrée en vigueur d un tarif définitif, qu il soit approuvé ou fixé d autorité. Il y a lieu d examiner, sur la base des avis des parties, si les montants arrêtés doivent être adaptés ou s ils peuvent être repris tels quels, y compris pour ce qui est des tarifs de référence. La présente décision remplace celle du 28 décembre Les partenaires tarifaires qui ont conclu une convention ne sont pas concernés. Conformément à la pratique en vigueur depuis plusieurs années, les tarifs convenus sont à facturer depuis le 1 er janvier 2012 bien qu ils n aient pas encore reçu le feu vert du gouvernement. S ils ne sont pas approuvés, les différences éventuelles seront compensées. B. Considérants 1. Compétence Dans les procédures devant une autorité administrative, la litispendance est créée par le dépôt d'une requête ou l'ouverture d office de la procédure (art. 16, al. 1 LPJA). Le canton est donc habilité à ouvrir la présente procédure administrative d autorité en l absence de demandes d approbation ou de fixation des tarifs (c est-à-dire avant l introduction de l instance) 3. Un tarif approuvé ou fixé par le Conseil-exécutif clora cette procédure administrative 4. Il convient d examiner quelle est l autorité cantonale compétente pour ordonner les mesures provisionnelles valables dans l intervalle. Conformément à l article 27, alinéa 1 LPJA, il s agit de l autorité chargée de l instruction. Or l'élaboration des décisions tarifaires dans le domaine sanitaire est du ressort de l Office des hôpitaux 5. C est donc l ODH qui est compétent pour fixer les tarifs provisoires. 2. Examen sommaire de la situation De par leur urgence, les mesures provisionnelles excluent de mener des investigations approfondies. Le temps manque pour une administration des preuves détaillée 6. Les mesures provisionnelles reposent sur un examen sommaire de la situation de fait et de droit 7. C est lors de l approbation ou de la fixation des tarifs définitifs qu il conviendra d étudier leurs fondements de plus près. Le cas échéant, les partenaires tarifaires concernés pourront faire valoir à titre rétroactif la différence entre les tarifs définitifs et les tarifs provisoires. Les tarifs provisoires ci-après (investissements et part du canton de résidence inclus) sont fixés sur la base des conventions tarifaires conclues et, dans des cas exceptionnels, du modèle de calcul ITAR_K (modèle tarifaire intégré de la comptabilité par unité finale d imputation). Dans ce cas, le tarif comprend un renchérissement de 1,5 pour cent et un supplément d investissement de 10 pour cent. Pour le Conseil-exécutif, fixer des tarifs provisoires ne préjuge en rien l examen des conventions tarifaires soumises à son approbation ou des demandes de fixation du tarif. 3. Tarifs provisoires applicables au traitement hospitalier des patientes et des patients en soins aigus séjournant dans un hôpital non universitaire, une maison de naissance ou une unité de soins palliatifs Le prix de base de 9940 francs et, pour l unité de soins palliatifs Diaconis, le forfait de 985 francs par nuit fixés à titre superprovisionnel pour la rémunération des prestations selon SwissDRG, dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal, à partir du 1 er janvier 2012, sont maintenus comme tarifs provisoires. Ils s appliquent aux partenaires tarifaires qui n ont pas encore conclu de convention tarifaire ou dont les négociations ont cf. aussi art. 18, al. 1 LPJA Art. 46, al. 4 et art. 47, al. 1 LAMal Art. 27, al. 1 LPJA et art. 13, al. 2, lit. f de l ordonnance du 29 novembre 2000 sur l organisation et les tâches de la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale (ordonnance d organisation SAP, OO SAP ; RSB ) Merkli/Aeschlimann/Herzog, Kommentar zum bernichen VRPG, Berne, 1997, n 2 et n 23 ad art. 27 Auer/Müller/Schindler (éd.), Kommentar zum VwVG, Zurich, 2008, n 20 ad art. 55

3 3 échoué. L ODH se fonde en l espèce sur les conventions tarifaires déjà conclues entre hôpitaux et assureurs-maladie. 4. Tarifs provisoires applicables au traitement hospitalier des patientes et des patients en soins aigus séjournant à l Hôpital de l Ile Le prix de base de francs fixé à titre superprovisionnel pour la rémunération des prestations selon SwissDRG, dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal, à partir du 1 er janvier 2012, est maintenu comme tarif provisoire. Il s applique lorsque l Hôpital de l Ile n a pas convenu de tarif avec l assureur-maladie ou que les négociations ont échoué. L ODH se fonde sur une convention tarifaire déjà conclue entre cet hôpital et un assureur. S agissant des prestations de la division de neurologie cognitive et réparatrice, aucune convention n a été signée entre l Hôpital de l Ile et les assureurs-maladie. Pour fixer les tarifs superprovisionnels, l ODH s est donc fondé sur le modèle de calcul ITAR_K en y incluant un renchérissement de 1,5 pour cent et un supplément d investissement de 10 pour cent. Dans sa prise de position du 12 janvier 2012, l Hôpital de l Ile demande, selon les mêmes bases de calcul, un forfait journalier complet de 1663 francs en lieu et place du forfait par cas superprovisionnel de francs. Il a proposé de passer à ce type de tarif lors des dernières négociations, étant donné que celui-ci est déjà appliqué dans des institutions comparables au niveau suisse et par les autres assurances sociales. Selon l hôpital, les forfaits journaliers permettent une rémunération plus juste, puisque celle-ci ne dépend pas de la durée du séjour. De plus, c est la tendance qui est en train de s imposer en réadaptation hospitalière. L ODH se rallie aux arguments de l hôpital universitaire. Le forfait journalier proposé repose sur les mêmes bases de calcul que le forfait par cas provisionnel. Aussi l ODH fixe-t-il un forfait journalier complet provisionnel de 1663 francs pour la division de neurologie cognitive et réparatrice de l Hôpital de l Ile, applicable dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal à partir du 1 er janvier 2012, lorsque l établissement n a pas conclu de convention tarifaire avec l assureur-maladie ou que les négociations ont échoué. Par ailleurs, l Hôpital de l Ile demande un forfait journalier de 430 francs pour rémunérer les prestations fournies aux patientes et aux patients attendant une place de soins ou de réadaptation, qui ne sont pas prises en compte dans les forfaits par cas SwissDRG. Le forfait demandé correspond d après l hôpital au taux journalier 2011 fixé à titre provisionnel par le conseil d Etat zurichois pour le degré de soins aigus et de soins de transition le plus élevé. L Hôpital de l Ile estime en effet que les patientes et les patients en attente sont tributaires d une prise en charge lourde. L ODH ne donne pas suite à la demande de l hôpital universitaire, car le tarif requis ne se fonde pas sur des données relatives aux coûts et aux prestations. Il part du principe que le nombre de patientes et de patients concernés est minime et qu un tarif provisoire n est pas nécessaire. A la connaissance de l ODH, l Hôpital de l Ile ne disposait pas d un tarif ad hoc ces dernières années, où les prestations étaient rémunérées selon les APDRG. La procédure sommaire et les mesures provisionnelles ne visent pas à introduire de nouveaux prix pour des domaines de prestations qui ne faisaient pas l objet de tarifs auparavant, mais à transférer les tarifs existants dans le nouveau système afin d assurer la facturation et les liquidités. 5. Tarifs provisoires applicables au traitement hospitalier des patientes et des patients séjournant dans une clinique de réadaptation Les forfaits journaliers superprovisionnels suivants à appliquer à partir du 1 er janvier 2012, dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal, par les partenaires tarifaires qui n ont pas encore conclu de convention tarifaire ou dont les négociations ont échoué, sont maintenus comme tarifs provisoires : 418 francs pour le traitement orthopédique postopératoire des patientes et des patients tributaires d une hospitalisation, souffrant de multimorbidité mais présentant un potentiel de réadaptation, au centre de réadaptation et de santé Hauenstein Schönberg Gunten AG ;

4 4 410 francs pour le traitement orthopédique postopératoire des patientes et des patients tributaires d une hospitalisation, souffrant de multimorbidité mais présentant un potentiel de réadaptation, et 385 francs pour la réadaptation cardiovasculaire des patientes et des patients hospitalisés suite à une opération du cœur ou à un infarctus, souffrant de multimorbidité et ayant une mobilité fortement réduite mais présentant tout de même un potentiel de réadaptation, à la clinique de réadaptation Hasliberg AG ; 410 francs pour le traitement orthopédique postopératoire des patientes et des patients tributaires d une hospitalisation, souffrant de multimorbidité mais présentant un potentiel de réadaptation, à la clinique de cure Eden AG (y compris l unité externe Reha-Pflegeklinik Eden de Ringgenberg pour le traitement postcure des personnes très âgées). L ODH se fonde en l espèce sur les conventions déjà conclues entre ces cliniques et certains assureurs-maladie. Aucune convention tarifaire n a encore été signée entre les assureurs-maladie et la Clinique Bernoise Montana, le centre de réadaptation Berner Reha Zentrum AG, l association Fürsorgeverein Bethesda, le centre hospitalier régional (CHR) Spitalnetz Bern AG (SNBe AG) et le Centre hospitalier Bienne SA (CHB SA). Les tarifs superprovisionnels suivants, fixés sur la base du modèle de calcul ITAR_K, compte tenu d un renchérissement de 1,5 pour cent et d un supplément d investissement de 10 pour cent, sont donc maintenus comme tarifs provisoires : 691 francs pour la réadaptation pulmonaire et 572 francs pour la réadaptation cardiovasculaire au Berner Reha Zentrum AG ; 573 francs pour la réadaptation psychosomatique et 659 francs pour la réadaptation neurologique à la Clinique Bernoise Montana ; 636 francs pour la réadaptation orthopédique et 720 francs pour la réadaptation des patientes et des patients multimorbides au Berner Reha Zentrum AG et à la Clinique Bernoise Montana ; 820 francs pour la réadaptation neurologique, 750 francs pour le traitement de la maladie de Parkinson, 846 francs pour celui de l épilepsie, et 431 francs pour le traitement en soins non aigus à la clinique Bethesda ; 692 francs pour la réadaptation gériatrique dans les CHR SNBe AG et CHB SA. 6. Tarifs provisoires applicables au traitement hospitalier des patientes et des patients séjournant dans une institution psychiatrique non universitaire Les forfaits superprovisionnels suivants à appliquer à partir du 1 er janvier 2012, dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal, par les partenaires tarifaires qui n ont pas encore conclu de convention tarifaire ou dont les négociations ont échoué, sont maintenus comme tarifs provisoires : 660 francs par jour (du 1 er au 90 e jour) et 442 francs par jour (à partir du 91 e jour) pour les prestations de psychiatrie de l adulte des CHR SRO AG et RSE AG ; 643 francs par jour (du 1 er au 90 e jour) et 431 francs par jour (à partir du 91 e jour) pour les prestations de psychiatrie de l adulte ainsi que 770 francs par jour pour les prestations de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Services psychiatriques Jura bernois Bienne-Seeland (SPJBB) ; 615 francs par jour (du 1 er au 90 e jour) et 412 francs par jour (à partir du 91 e jour) pour les prestations de psychiatrie de l adulte du Centre psychiatrique de Münsingen ; 599 francs par jour (du 1 er au 90 e jour) et 399 francs par jour (à partir du 91 e jour) pour les prestations de psychiatrie de l adulte de la clinique privée de Meiringen ; 665 francs par nuit pour les prestations de psychiatrie psychosomatique de l hôpital du Lindenhof ;

5 5 645 francs par nuit pour les prestations de psychiatrie de l adulte de la clinique privée Wyss ; 596 francs par nuit pour les prestations de psychiatrie et de psychosomatique de la clinique SGM. L ODH se fonde en l espèce sur les conventions tarifaires déjà conclues entre ces cliniques et certains assureurs-maladie. En ce qui concerne les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte du centre Soteria Bern, l ODH a été informé de la conclusion de conventions avec certains assureurs-maladie. Sur cette base, il fixe un tarif provisoire de 605 francs par jour. 7. Tarifs provisoires applicables au traitement hospitalier des patientes et des patients séjournant aux Services psychiatriques universitaires (SPU) Les forfaits journaliers superprovisionnels suivants à appliquer à partir du 1 er janvier 2012, dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal, lorsque les SPU n ont pas passé de convention tarifaire avec l assureur-maladie ou que les négociations tarifaires ont échoué, sont maintenus comme tarifs provisoires : 645 francs pour les prestations de psychiatrie de l adulte du 1 er au 90 e jour ; 429 francs pour les prestations de psychiatrie de l adulte à partir du 91 e jour ; 49 francs de supplément pour les prestations de l unité de psychiatrie médico-légale ; 733 francs pour les prestations de psychiatrie de l enfant et de l adolescent. L ODH se fonde en l espèce sur les conventions tarifaires déjà conclues entre les SPU et certains assureurs-maladie. 8. Tarifs provisoires applicables au traitement hospitalier des patientes et des patients séjournant dans un centre de traitement des addictions Les forfaits journaliers superprovisionnels suivants à appliquer à partir du 1 er janvier 2012, dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal, par les partenaires tarifaires qui n ont pas encore conclu de convention tarifaire ou dont les négociations ont échoué, sont maintenus comme tarifs provisoires : 672 francs pour le sevrage qualifié et 410 francs pour la désaccoutumance en mode résidentiel à la clinique Selhofen ; 640 francs pour le sevrage qualifié des personnes alcoolodépendantes et 390 francs pour la désaccoutumance en mode résidentiel à la clinique Südhang ; 415 francs pour la thérapie en mode résidentiel des femmes souffrant de dépendances et de troubles du comportement alimentaire à la clinique Wysshölzli. L ODH se fonde en l espèce sur les conventions tarifaires déjà conclues entre ces cliniques et certains assureurs-maladie. 9. Tarifs de référence en vertu de l article 41, alinéa 1 bis LAMal En cas de traitement hospitalier, l assuré a le libre choix entre les hôpitaux aptes à traiter sa maladie et figurant sur la liste de son canton de résidence ou celle du canton où se situe l hôpital (hôpital répertorié). En cas de traitement hospitalier dans un hôpital répertorié, l assureur et le canton de résidence prennent en charge leur part respective de rémunération au sens de l article 49a jusqu à concurrence du tarif applicable pour ce traitement dans un hôpital répertorié du canton de résidence 8. Le tarif applicable au traitement dans le canton de résidence est considéré comme le tarif de référence. Les hôpitaux et les assureurs-maladie ont besoin d un tel tarif pour pouvoir app- 8 Art. 41, al. 1 bis LAMal

6 6 liquer correctement la LAMal à partir du 1 er janvier Comme les coûts d investissement sont inclus depuis cette date dans les tarifs hospitaliers, le même tarif vaut quel que soit le domicile de la patiente ou du patient. Dès lors, les tarifs de référence suivants, inchangés par rapport à la décision du 28 décembre 2011, sont fixés sur la base des tarifs provisoires établis aux considérants 3 à 8 : un prix de base de 9940 francs pour le traitement hospitalier des patientes et des patients en soins aigus dans un hôpital non universitaire ou une maison de naissance et un forfait de 985 francs par nuit pour le traitement hospitalier en unité de soins palliatifs ; un prix de base de francs pour le traitement hospitalier des patientes et des patients en soins aigus dans un hôpital universitaire ; un forfait journalier en mode hospitalier de 691 francs pour la réadaptation pulmonaire, de 572 francs pour la réadaptation cardiovasculaire, de 573 francs pour la réadaptation psychosomatique, de 659 francs pour la réadaptation neurologique, de 636 francs pour la réadaptation orthopédique et de 720 francs pour la réadaptation des patientes et des patients multimorbides ; un forfait journalier de 643 francs du 1 er au 90 e jour et de 431 francs à partir du 91 e jour pour le traitement hospitalier des adultes dans une institution psychiatrique non universitaire ou dans un centre de traitement des addictions ; un forfait journalier de 645 francs du 1 er au 90 e jour et de 429 francs à partir du 91 e jour pour le traitement hospitalier des adultes dans une clinique psychiatrique universitaire ; un forfait journalier de 770 francs pour le traitement hospitalier des enfants et des adolescents dans une institution psychiatrique universitaire ou non universitaire. C. Dispositif Au vu de ce qui précède, l Office des hôpitaux décide : 1. La décision du 28 décembre 2011 concernant les tarifs hospitaliers superprovisionnels applicables à partir du 1 er janvier 2012 est supprimée. 2. Les tarifs suivants sont fixés à titre provisionnel pour les traitements hospitaliers fournis à partir du 1 er janvier 2012, dans le cadre de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal, par les partenaires tarifaires qui n ont pas encore conclu de convention tarifaire ou dont les négociations ont échoué : 2.1 un prix de base de 9940 francs pour la rémunération du traitement hospitalier selon SwissDRG des patientes et des patients en soins aigus dans un hôpital universitaire ou une maison de naissance et un forfait de 985 francs par nuit pour le traitement hospitalier dans l unité de soins palliatifs Diaconis ; 2.2 un prix de base de francs pour la rémunération du traitement hospitalier selon SwissDRG des patientes et des patients en soins aigus à l Hôpital de l Ile et un forfait journalier complet de 1663 francs pour le traitement hospitalier dans la division de neurologie cognitive et réparatrice ; 2.3 un forfait journalier de 418 francs pour le traitement orthopédique postopératoire des patientes et des patients tributaires d une hospitalisation, souffrant de multimorbidité mais présentant un potentiel de réadaptation, au centre de réadaptation et de santé Hauenstein Schönberg Gunten AG ; 2.4 un forfait journalier de 410 francs pour le traitement orthopédique postopératoire des patientes et des patients tributaires d une hospitalisation, souffrant de multimorbidité mais présentant un potentiel de réadaptation, et de 385 francs pour la réadaptation cardiovasculaire des patientes et des patients hospitalisés suite à une opération du cœur ou à un infarctus, souffrant de multimorbidité et ayant une mobilité fortement

7 7 réduite mais présentant tout de même un potentiel de réadaptation, à la clinique de réadaptation Hasliberg AG ; 2.5 un forfait journalier de 410 francs pour le traitement orthopédique postopératoire des patientes et des patients tributaires d une hospitalisation, souffrant de multimorbidité mais présentant un potentiel de réadaptation, à la clinique de cure Eden AG (y compris l unité externe Reha-Pflegeklinik Eden de Ringgenberg pour le traitement postcure des personnes très âgées) ; 2.6 un forfait journalier de 691 francs pour la réadaptation pulmonaire et de 572 francs pour la réadaptation cardiovasculaire au Berner Reha Zentrum AG ; 2.7 un forfait journalier de 573 francs pour la réadaptation psychosomatique et de 659 francs pour la réadaptation neurologique à la Clinique Bernoise Montana ; 2.8 un forfait journalier de 636 francs pour la réadaptation orthopédique et de 720 francs pour la réadaptation des patientes et des patients multimorbides au Berner Reha Zentrum AG et à la Clinique Bernoise Montana ; 2.9 un forfait journalier de 820 francs pour la réadaptation neurologique, de 750 francs pour le traitement de la maladie de Parkinson, de 846 francs pour celui de l épilepsie, et de 431 francs pour le traitement en soins non aigus à la clinique Bethesda ; 2.10 un forfait journalier de 692 francs pour la réadaptation gériatrique dans les CHR SNBe AG et CHB SA ; 2.11 un forfait journalier de 660 francs du 1 er au 90 e jour et de 442 francs à partir du 91 e jour pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte des CHR SRO AG et RSE AG ; 2.12 un forfait journalier de 643 francs du 1 er au 90 e jour et de 431 francs à partir du 91 e jour pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte, ainsi que de 770 francs par jour pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des SPJBB ; 2.13 un forfait journalier de 615 francs du 1 er au 90 e jour et de 412 francs à partir du 91 e jour pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte du Centre psychiatrique de Münsingen ; 2.14 un forfait journalier de 605 francs pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte du centre Soteria Bern ; 2.15 un forfait journalier de 599 francs du 1 er au 90 e jour et de 399 francs à partir du 91 e jour pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte de la clinique privée de Meiringen ; 2.16 un forfait de 665 francs par nuit pour les prestations hospitalières de psychiatrie psychosomatique de l hôpital du Lindenhof ; 2.17 un forfait de 645 francs par nuit pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte de la clinique privée Wyss ; 2.18 un forfait de 596 francs par nuit pour les prestations hospitalières de psychiatrie et de psychosomatique de la clinique SGM ; 2.19 un forfait journalier de 645 francs pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l adulte du 1 er au 90 e jour et de 429 francs à partir du 91 e jour ainsi qu un forfait journalier de 733 francs pour les prestations hospitalières de psychiatrie de l enfant et de l adolescent fournies par les Services psychiatriques universitaires, avec un supplément de 49 francs par jour pour les prestations hospitalières de l unité de psychiatrie médico-légale ; 2.20 un forfait journalier de 672 francs pour le sevrage qualifié et de 410 francs pour la désaccoutumance en mode résidentiel à la clinique Selhofen ;

8 un forfait journalier de 640 francs pour le sevrage qualifié des personnes alcoolodépendantes et de 390 francs pour la désaccoutumance en mode résidentiel à la clinique Südhang ; 2.22 un forfait journalier de 415 francs pour la thérapie en mode résidentiel des femmes souffrant de dépendances et de troubles du comportement alimentaire à la clinique Wysshölzli. 3. Le cas échéant, les partenaires tarifaires concernés pourront faire valoir à titre rétroactif la différence entre les tarifs définitifs et les tarifs provisoires. 4. Les tarifs de référence suivants sont fixés pour les hospitalisations hors canton en vertu de l article 41, alinéa 1 bis LAMal : 4.1 un prix de base de 9940 francs pour le traitement hospitalier des patientes et des patients en soins aigus dans un hôpital non universitaire ou une maison de naissance et un forfait de 985 francs par nuit pour le traitement hospitalier en unité de soins palliatifs ; 4.2 un prix de base de francs pour le traitement hospitalier des patientes et des patients en soins aigus dans un hôpital universitaire ; 4.3 un forfait journalier en mode hospitalier de 691 francs pour la réadaptation pulmonaire, de 572 francs pour la réadaptation cardiovasculaire, de 573 francs pour la réadaptation psychosomatique, de 659 francs pour la réadaptation neurologique, de 636 francs pour la réadaptation orthopédique et de 720 francs pour la réadaptation des patientes et des patients multimorbides ; 4.4 un forfait journalier de 643 francs du 1 er au 90 e jour et de 431 francs à partir du 91 e jour pour le traitement hospitalier des adultes dans une institution psychiatrique non universitaire ou dans un centre de traitement des addictions ; 4.5 un forfait journalier de 645 francs du 1 er au 90 e jour et de 429 francs à partir du 91 e jour pour le traitement hospitalier des adultes dans une clinique psychiatrique universitaire ; 4.6 un forfait journalier de 770 francs pour le traitement hospitalier des enfants et des adolescents dans une institution psychiatrique non universitaire ou dans une clinique psychiatrique universitaire. 5. La présente décision est notifiée aux destinataires selon liste ci-jointe. En vous remerciant de prendre bonne note de ce qui précède, nous vous prions d agréer, Mesdames, Messieurs, nos salutations distinguées. OFFICE DES HÔPITAUX Annamaria Müller Imboden Cheffe d office Annexe

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG entre H+ Les Hôpitaux de Suisse (ci-après «les hôpitaux») et santésuisse

Plus en détail

Vous avez besoin de soins Nous vous accompagnons. Informations pour les soins à domicile et en EMS

Vous avez besoin de soins Nous vous accompagnons. Informations pour les soins à domicile et en EMS Vous avez besoin de soins Nous vous accompagnons Informations pour les soins à domicile et en EMS Vos soins Soins requis et prise en charge Vous avez besoin de soins et d aides personnalisés. Les soins

Plus en détail

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20 Digne de confiance Édition 2010 Assurance-hospitalisation Conditions complémentaires d assurance (CCA) Article I. Généralités Objet de l assurance 1 Possibilités d assurance 2 Conclusion de l assurance

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

d intervention prioritaires de l Etat et les modalités de cette intervention.

d intervention prioritaires de l Etat et les modalités de cette intervention. DSAS/Avant-projet du 28.02.2014 Loi du... sur les seniors (LSen) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai 2004 (Cst. cant.), notamment ses articles 35 et

Plus en détail

Informations relatives à l assurance d indemnités journalières

Informations relatives à l assurance d indemnités journalières Personalamt des Kantons Bern Münstergasse 45 3011 Berne Téléphone 031 633 43 36 Téléfax 031 633 43 48 Office du personnel du canton de Berne Informations relatives à l assurance d indemnités journalières

Plus en détail

4.11 Etat au 1 er janvier 2013

4.11 Etat au 1 er janvier 2013 4.11 Etat au 1 er janvier 2013 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Notice concernant le droit d être entendu à l intention des autorités de décision

Notice concernant le droit d être entendu à l intention des autorités de décision Erziehungsdirektion des Kantons Bern Mittelschul- und Berufsbildungsamt Direction de l'instruction publique du canton de Berne Office de l enseignement secondaire du 2 e degré et de la formation professionnelle

Plus en détail

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014 CGA (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA Valable dès 2014 Assurance des soins Med Call (LAMal) Table des matières Page 3 4 5 6 6 6 7 7 1. Principes 2. Prestations 3. Primes

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Sur la route aux Pays Bas Europäische Union, 1995 2013 Il va de soi que vos vacances aux Pays-Bas sont amplement méritées. Mais qu advient-il de votre séjour en cas de maladie ou d accident? A ce propos,

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

Digne de confiance. Règlement. Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3

Digne de confiance. Règlement. Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3 Digne de confiance Édition 2012 Assurance obligatoire des soins Règlement Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3 II. III. IV. Rapport d assurance Personnes assurées,

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Programme du canton de Berne en matière de soins palliatifs. Fondements Stratégie Mesures

Programme du canton de Berne en matière de soins palliatifs. Fondements Stratégie Mesures Programme du canton de Berne en matière de soins palliatifs Fondements Stratégie Mesures Table des matières 1 Avant-propos 4 2 Introduction : contexte et priorités de la stratégie du canton de Berne en

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) Assurance complémentaire d hospitalisation HOSPITAL CLASSICA Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA, Helsana Accidents SA, Avanex Assurances SA, Progrès Assurances SA, Sansan Assurances SA et Maxi.ch Assurances SA.

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal)

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Extrait d un exposé du Dr Willy Oggier, Gesundheitsökonomische Beratungen AG, Küsnacht Structure Comment les négociations tarifaires

Plus en détail

FAQ sur la convention administrative du 20.12.2010

FAQ sur la convention administrative du 20.12.2010 Association suisse des services d aide et de soins à domicile FAQ sur la convention administrative du 20.12.2010 Arguments pour l adhésion Partenaires contractuels Etat 14.10.14 Quels sont les arguments

Plus en détail

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire GUIDE PRATIQUE pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire Edition du 18 juin 2015 But Le présent guide pratique est un simple instrument de

Plus en détail

Première prise de position du Conseil d Etat sur le rapport final de la Commission d enquête parlementaire sur le Réseau Santé Valais (CEP-RSV)

Première prise de position du Conseil d Etat sur le rapport final de la Commission d enquête parlementaire sur le Réseau Santé Valais (CEP-RSV) Conseil d Etat Staatsrat Première prise de position du Conseil d Etat sur le rapport final de la Commission d enquête parlementaire sur le Réseau Santé Valais (CEP-RSV) 1 Introduction En date du 8 avril

Plus en détail

La CCM vous remercie de lui offrir la possibilité de donner son avis sur la révision partielle de la LA Mal.

La CCM vous remercie de lui offrir la possibilité de donner son avis sur la révision partielle de la LA Mal. Par courriel Abteilung Leistungen@bag.admin.ch Office fédéral de la santé publique OFSP Division Prestations Schwarzenburgstrasse 165 3003 Berne Zurich, 3 octobre 2014 Consultation sur la révision partielle

Plus en détail

des assurances sociales (LPGA) 6 s appliquent à l AI (art. 1a à 26 bis et 28 à 70), à moins que la présente loi ne déroge expressément à la LPGA.

des assurances sociales (LPGA) 6 s appliquent à l AI (art. 1a à 26 bis et 28 à 70), à moins que la présente loi ne déroge expressément à la LPGA. Loi fédérale sur l assurance-invalidité (LAI) 1 831.20 du 19 juin 1959 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 112, al. 1, et 112b, al. 1, de la Constitution

Plus en détail

AIDE AUX VICTIMES D INFRACTIONS

AIDE AUX VICTIMES D INFRACTIONS Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Sozialamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des affaires sociales Rathausgasse 1 3011 Berne Tél. 031

Plus en détail

Organisation de l administration des biens dans le cadre d une curatelle

Organisation de l administration des biens dans le cadre d une curatelle Organisation de l administration des biens dans le cadre d une curatelle I. Situation de départ L APEA X. est en train d affiner la procédure relative aux placements financiers en collaboration avec le

Plus en détail

Assurance obligatoire des soins

Assurance obligatoire des soins Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions d assurance Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance:

Plus en détail

NOVARTIS. L assurance-maladie Suisse Offre réservée au personnel de NOVARTIS. POUR LA MEILLEURE DES MéDECINES. AUJOURD HUI ET DEMAIN.

NOVARTIS. L assurance-maladie Suisse Offre réservée au personnel de NOVARTIS. POUR LA MEILLEURE DES MéDECINES. AUJOURD HUI ET DEMAIN. NOVARTIS L assurance-maladie Suisse Offre réservée au personnel de NOVARTIS POUR LA MEILLEURE DES MéDECINES. AUJOURD HUI ET DEMAIN. Assurance de base L assurance-maladie obligatoire en Suisse. Dans le

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) des prestations complémentaires d accidents OPTIMA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) des prestations complémentaires d accidents OPTIMA selon la LCA. Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance (CSA) des prestations complémentaires d accidents OPTIMA selon la LCA Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance Sommaire ::I. Généralités 3 Art. 1. Bases

Plus en détail

Offre pour la liste hospitalière 2016. Nom de l'établissement

Offre pour la liste hospitalière 2016. Nom de l'établissement Direction des finances et de la santé DFS Service cantonal de la santé publique SCSP Offre pour la liste hospitalière 2016 Psychiatrie Nom de l' à renvoyer jusqu'au mardi 7 avril 2015 adresse Service cantonal

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers 4.11 Etat au 1 er janvier 2008 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Conditions d assurance

Conditions d assurance Conditions d assurance Edition 2009 Vivao Sympany Table des matières Règlement des assurances selon la loi sur l assurance-maladie (LAMal) 1 base Page 2 Conditions générales d assurance (CGA) pour les

Plus en détail

Définition des tarifs et des positions tarifaires pour le décompte des prestations de soins dans le cadre du nouveau régime de financement des soins

Définition des tarifs et des positions tarifaires pour le décompte des prestations de soins dans le cadre du nouveau régime de financement des soins Concept relatif à la structure pour les soins ambulatoires et stationnaires dans les EMS, les organisations d ai et soins à domicile ainsi que pour le personnel infirmier Version: V1.31 / 11.02.2014 Valable

Plus en détail

Département de la santé et de l action sociale

Département de la santé et de l action sociale Département de la santé et de l action sociale Comment payer moins cher votre prime d assurance-maladie? PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 205 . prime de référence En cas de dépassement de la prime de référence

Plus en détail

Vue d ensemble des offres et des prestations

Vue d ensemble des offres et des prestations Vue d ensemble des offres et des prestations www.mykolping.ch Caisses maladie Bien: 5.4 Enquête de satisfaction 03/2014 Assurance-maladie obligatoire selon la LAMal Assurance complémentaire des soins LCA

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTÉ PERSONNALISABLE

COMPLEMENTAIRE SANTÉ PERSONNALISABLE COMPLEMENTAIRE SANTÉ PERSONNALISABLE L assurance de trouver la meilleure des mutuelles santé! Notre équipe est à votre écoute au : 01 76 29 75 76 du lundi au vendredi de 9h30 à 13h et de 14h à 18h contact@assurance-sante.com

Plus en détail

Tarifs des prestations

Tarifs des prestations Tarifs des prestations 2015 Institution de maintien, d aide et de soins à domicile Chère Madame, cher Monsieur, Chère cliente, cher client, Vous avez entre les mains notre nouvelle brochure tarifs pour

Plus en détail

Assurance collective ASCO/SWICA pour les entreprises affiliées à l ASCO. Edition 2011

Assurance collective ASCO/SWICA pour les entreprises affiliées à l ASCO. Edition 2011 Assurance collective ASCO/SWICA pour les entreprises affiliées à l ASCO Edition 2011 Sommaire Partie 1: Page 4 Assurance obligatoire des soins Partie 2: Page 6 Couverture de l obligation de l employeur

Plus en détail

Solution de branche élaborée par santésuisse sur la base de la lettre adressée au Conseiller fédéral Didier Burkhalter

Solution de branche élaborée par santésuisse sur la base de la lettre adressée au Conseiller fédéral Didier Burkhalter : vue d ensemble Solution de branche élaborée par santésuisse sur la base de la lettre adressée au Conseiller fédéral Didier Burkhalter le 9 mars 2011 Projet interne santésuisse Date: 01.04.2011 Page:

Plus en détail

LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE POLITIQUES

LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE POLITIQUES LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE POLITIQUES L ACCÈS AUX SOINS DE SANTÉ AU NOWHERELAND - LA SITUATION EN EUROPE Dans la plupart des pays européens, les migrants sans papiers courent

Plus en détail

TARPSY Relevé des données 2015. Contenu et format du relevé des données. Livraison au printemps 2016. Psychiatrie pour adultes

TARPSY Relevé des données 2015. Contenu et format du relevé des données. Livraison au printemps 2016. Psychiatrie pour adultes TARPSY Relevé des données 2015 Contenu et format du relevé des données Livraison au printemps 2016 Psychiatrie pour adultes Psychiatrie pour enfants et adolescents Adresses de contact à l Institut d économie

Plus en détail

Convention de libre passage. entre l' Association Suisse d'assurances (ASA), Domaine accidents/maladie C.F. Meyer-Strasse 14, 8022 Zurich

Convention de libre passage. entre l' Association Suisse d'assurances (ASA), Domaine accidents/maladie C.F. Meyer-Strasse 14, 8022 Zurich Convention de libre passage entre l' Association Suisse d'assurances (ASA), Domaine accidents/maladie C.F. Meyer-Strasse 14, 8022 Zurich et santésuisse Les assureurs-maladie suisses (santésuisse) Römerstr.

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2008 du brevet Assurance-maladie (AMal) Nom / Prénom : No de candidat (e) : Durée de l'examen

Plus en détail

myflex. La ligne de produits qui s adapte à vos besoins spécifiques et vous offre des possibilités flexibles de choix et de changement.

myflex. La ligne de produits qui s adapte à vos besoins spécifiques et vous offre des possibilités flexibles de choix et de changement. myflex. La ligne de produits qui s adapte à vos besoins spécifiques et vous offre des possibilités flexibles de choix et de changement. En tous points personnel: conseil au 0844 277 277 www.css.ch Votre

Plus en détail

Ordonnance concernant la mise en vigueur de taux du droit de douane du tarif général convenus dans le cadre de l accord OMC

Ordonnance concernant la mise en vigueur de taux du droit de douane du tarif général convenus dans le cadre de l accord OMC Ordonnance concernant la mise en vigueur de taux du droit de douane du tarif général convenus dans le cadre de l accord OMC 632.104 du 7 décembre 1998 (Etat le 9 octobre 2001) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

CGA. Assurance obligatoire des soins (LAMal)

CGA. Assurance obligatoire des soins (LAMal) CGA (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA Valable dès 2014 Assurance obligatoire des soins (LAMal) Sommaire Page 3 3 4 6 7 7 1. Dispositions générales 2. Rapports d assurance

Plus en détail

Simple efficace. pour garantir la santé de vos salariés!

Simple efficace. pour garantir la santé de vos salariés! Simple efficace pour garantir la santé de vos salariés! AVEC SEREO Mutuelle, PRIVILÉGIEZ SIMPLICITÉ ET PERFORMANCE pour bien protéger et fidéliser vos salariés Une couverture au plus près de vos attentes

Plus en détail

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Indicateur n 9 : Consommation de soins par habitant Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Le nombre moyen de consultations médicales par habitant

Plus en détail

Applicabilité de la LPGA

Applicabilité de la LPGA Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) 832.10 du 18 mars 1994 (Etat le 1 er janvier 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 34 bis de la constitution 1, 2 vu le message du

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

L IMPACT DU NOUVEAU FINANCEMENT

L IMPACT DU NOUVEAU FINANCEMENT Mémoire n 135 Août 2009 L IMPACT DU NOUVEAU FINANCEMENT HOSPITALIER SUR LES HÔPITAUX PUBLICS : EXEMPLE DE L HÔPITAL DU VALAIS Olivier Cordonier Ce mémoire a été réalisé dans le cadre du Master of Advanced

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

Des soins de qualité à la portée de toutes les bourses? Oui, mais comment?

Des soins de qualité à la portée de toutes les bourses? Oui, mais comment? Des soins de qualité à la portée de toutes les bourses? Oui, mais comment? Congrès du Parti socialiste du canton de Berne Mercredi 30 janvier 2013 à Berne Allocution de Philippe Perrenoud Conseiller d

Plus en détail

Avec Sereo Mutuelle, pour mieux vous protéger. c'est aussi assurer votre santé et celle de votre famille. DES PrEstations innovantes.

Avec Sereo Mutuelle, pour mieux vous protéger. c'est aussi assurer votre santé et celle de votre famille. DES PrEstations innovantes. pour mieux vous protéger OPTIMISER VOTRE COMPLéMENTAIRE c'est aussi assurer votre santé et celle de votre famille Contactez-nous pour une étude personnalisée Photo thinkstock.com / Document non contractuel

Plus en détail

Les assurances sociales au quotidien II

Les assurances sociales au quotidien II François Wagner Les assurances sociales au quotidien II Assurances maladie et prévoyance professionnelle Assurance vieillesse et survivants Allocations familiales CIP-Notice abrégée de la deutsche Bibliothek

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein GUIDE PRATIQUE pour les entreprises d assurance exerçant en Suisse et dont le siège se trouve au Liechtenstein portant sur les dispositions du droit suisse applicables à l exercice de cette activité pour

Plus en détail

Les procédures médico-légales d hospitalisation

Les procédures médico-légales d hospitalisation Les procédures médico-légales d hospitalisation D. CAILLOCE SAMU 87 Contexte de l hospitalisa0on sous contrainte (1) Par%cularité de la discipline psychiatrique où le malade n a pas forcément conscience

Plus en détail

Conditions générales (CG)

Conditions générales (CG) Conditions générales (CG) pour l achat et l utilisation de l appli mobile pour les titres de transport communautaires Libero et les titres de transport électroniques Libero (application mobile LiberoTickets)

Plus en détail

Transport 100 % Médicaments pris en charge à 65 % et à 30 % par le RO Médicaments pris en charge à 15 %

Transport 100 % Médicaments pris en charge à 65 % et à 30 % par le RO Médicaments pris en charge à 15 % Complémentaire santé 2014 Décerné à pour sa gamme aprévactive Formule Mini + Remboursement Régime Obligatoire + Module Médecine de ville M1 Consultations, visites, actes de chirurgie en cabinet médical,

Plus en détail

PARTENAIRES SPVIE SANTE T.N.S. Brochure

PARTENAIRES SPVIE SANTE T.N.S. Brochure SPVIE SANTE T.N.S. Brochure Valable à compter du 1 er Janvier 2015 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ TNS 1. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans délai de carence..

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Good practice: réduction individuelle des primes d assurance-maladie

Good practice: réduction individuelle des primes d assurance-maladie Good practice: réduction individuelle des primes d assurance-maladie Extrait du rapport: Ehrler, Franziska, Caroline Knupfer et Yann Bochsler (2012) Effets de seuil et effets pervers sur l activité. Une

Plus en détail

mondial assurance de base selon la LCA (pays de résidence à l étranger)

mondial assurance de base selon la LCA (pays de résidence à l étranger) Vos primes pour 2015 Cette année, les primes pour 2015 ont été soumises à une observation particulièrement attentive en prévision de la votation sur l instauration d une caisse publique d assurance-maladie.

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Sympany Sommaire 1

Plus en détail

Con ditions complément aire s. Edition janvier 1997

Con ditions complément aire s. Edition janvier 1997 H O S P I TAL «Royal Plus» (H1). Varia nte Economy Assurance des frais hospitaliers pour la couvert u re complémentaire des frais en division privée c h a m b re à 1 lit dans tous les hôpitaux de Suisse

Plus en détail

L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail

L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail Bulletin d information sur le droit du travail et des assurances sociales 01/11 L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail Système légal Droit

Plus en détail

Observatoire Valaisan de la Santé

Observatoire Valaisan de la Santé Observatoire Valaisan de la Santé 02 Sommaire Un Observatoire de la santé pour décider 03 - Un outil indispensable pour piloter le système de santé 03 Une création par étapes 04 Organisation et Mission

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers)

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) Chère Consœur, Cher Confrère, Ces renseignements médicaux

Plus en détail

A votre service, en Suisse

A votre service, en Suisse A votre service, en Suisse Tout pour votre emménagement en Suisse Informations et check-list Une couverture d assurance optimale pour toutes les étapes de votre vie : www.visana.ch Bienvenue en Suisse!

Plus en détail

Que faites-vous, en tant que formatrice / formateur, dans des cas concrets?

Que faites-vous, en tant que formatrice / formateur, dans des cas concrets? Aide-mémoire 203 Maladie et accident Si une personne en formation tombe malade ou subit un accident durant sa formation professionnelle initiale, elle bénéficie d'une protection juridique particulière.

Plus en détail

MON ASSURANCE FRONTALIER SUISSE

MON ASSURANCE FRONTALIER SUISSE OUVERT AUX ASSUJETTIS À LA SÉCURITÉ SOCIALE MON ASSURANCE FRONTALIER SUISSE CONSERVEZ VOS HABITUDES DE SOINS DE SANTÉ EN FRANCE COMME EN SUISSE L assurance n est plus ce qu elle était. POUR RÉPONDRE À

Plus en détail

Fiche d information Politique de la santé

Fiche d information Politique de la santé Fiche d information Politique de la santé iv. Questions et réponses relatives à la concurrence dans le système de santé Etat: juillet 2012 La concurrence dans le système de santé 3 Chère lectrice, cher

Plus en détail

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ;

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ; MUTUELLE DE NATIXIS Résumé des garanties du contrat obligatoire de complémentaire santé de la Mutuelle de Natixis «Régime unifié» des salariés mis en place le 1 er juillet 2010 Concerne les salariés de

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

L assurance-maladie pour les sportifs.

L assurance-maladie pour les sportifs. L assurance-maladie pour les sportifs. Offre pour la clientèle privée Aperçu 2012 vivacare, l assurance-maladie pour les sportifs. Les prestations proposées par vivacare sont spécialement conçues pour

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE SUR L'ASSURANCE-MALADIE ET LE CHANGEMENT DE CAISSE

AIDE-MEMOIRE SUR L'ASSURANCE-MALADIE ET LE CHANGEMENT DE CAISSE AIDE-MEMOIRE SUR L'ASSURANCE-MALADIE ET LE CHANGEMENT DE CAISSE Le changement de caisse ne consiste pas uniquement à trouver la prime la moins chère. Comparez les assurances pour vous assurer que l offre

Plus en détail

les garanties santé formules

les garanties santé formules les garanties santé formules RENFORCÉES une solution globale pour vos salariés LES GARANTIES peps Eco active DES SERVICES PERFORMANTS Une solution globale pour la santé de vos salariés Malakoff Médéric

Plus en détail

SPVIE SANTé TNS. Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI. Brochure

SPVIE SANTé TNS. Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI. Brochure SPVIE SANTé TNS Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI Brochure L offre MUTUELLE SANTé des PROFESSIONNELS 1 Vos avantages SPVIE SANTé TNS. Aucune sélection

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

REPERTOIRE DES INTERPRETATIONS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS ETAT au 02.04.2014

REPERTOIRE DES INTERPRETATIONS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS ETAT au 02.04.2014 REPERTOIRE DES INTERPRETATIONS DE LA CCT DU SECTEUR SANITAIRE PARAPUBLIC VAUDOIS ETAT au 02.04.2014 TABLE DES MATIERES DU REPERTOIRE Numéros Enoncé du problème examiné, de la question soulevée 1 Annuités

Plus en détail

Les HUG en bref. Chiffres-clés basés sur l exercice 2013

Les HUG en bref. Chiffres-clés basés sur l exercice 2013 2014 Les HUG en bref Chiffres-clés basés sur l exercice 2013 Stratégie Missions, vision, valeurs 3 missions : soins, enseignement, recherche 1 vision : être l hôpital des Genevois et un centre universitaire

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

Règlement de traitement des données personnelles. Version destinée au siège principal

Règlement de traitement des données personnelles. Version destinée au siège principal Règlement de traitement des données personnelles Version destinée au siège principal Caisse-maladie Agrisano SA Assurances Agrisano SA Agrisano Règlement de traitement des données personnelles Page 1 sur

Plus en détail

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 DIRECTION DES AFFAIRES INSTITUTIONNELLES ET DE LA STRATEGIE Note de Synthèse CAMPAGNE TARIFAIRE 2012 : ENVELOPPE MIGAC Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 Diffusion: Vos contacts

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

Assurances complémentaires collectives s-care/h-care

Assurances complémentaires collectives s-care/h-care Assurances complémentaires collectives s-care/h-care selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) Conditions générales d assurance (CGA) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2005

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Modèle de projection du recours aux soins comme outil d aide à la planification hospitalière

Modèle de projection du recours aux soins comme outil d aide à la planification hospitalière Modèle de projection du recours aux soins comme outil d aide à la planification hospitalière France Weaver, Sacha Cerboni, Alexandre Oettli, Patrick Andenmatten, Marcel Widmer Document de travail 32 L

Plus en détail

Assurance des auxiliaires

Assurance des auxiliaires Digne de confiance Assurance des auxiliaires Assurance-accidents pour le personnel auxiliaire des exploitations agricoles non soumis à la LAA Conditions générales d assurance (CGA) Information à la clientèle

Plus en détail

Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne

Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne Le système d information hospitalier exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne Résultats du sondage de septembre 2012 ch Table des matières Avant-propos 3 A propos de l étude 4 Institutions

Plus en détail

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE 1 GAMME COLLECTIVE Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 2 NOTRE EXPERIENCE A VOTRE SERVICE Plus de 65 ans d expérience dans la protection sociale de l enseignement privé.

Plus en détail

Monitoring des données relatives au poids effectué par les services médicaux scolaires des villes de Bâle, Berne et Zurich

Monitoring des données relatives au poids effectué par les services médicaux scolaires des villes de Bâle, Berne et Zurich Promotion Santé Suisse Editorial Feuille d information 1 Les données de poids de plus de 13 000 enfants et adolescents dans les villes suisses de, et ont été collectées pour l année scolaire 2012/2013

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

Violation du «Transitional Rule Book» (Swiss Blue Chip Segment) de SIX Swiss Exchange et de la «Blue Chip Segment Directive 19» de SIX Swiss Exchange

Violation du «Transitional Rule Book» (Swiss Blue Chip Segment) de SIX Swiss Exchange et de la «Blue Chip Segment Directive 19» de SIX Swiss Exchange Violation du «Transitional Rule Book» (Swiss Blue Chip Segment) de SIX Swiss Exchange et de la «Blue Chip Segment Directive 19» de SIX Swiss Exchange La Commission des sanctions a constaté que le participant

Plus en détail

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI»

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» «AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» Mutuelle régie par les dispositions du Livre III du Code de la mutualité et immatriculée au registre national des mutuelles

Plus en détail

Les assurances sociales et le travail à temps partiel

Les assurances sociales et le travail à temps partiel Les assurances sociales et le travail à temps partiel Informations utiles à toutes les personnes qui travaillent à temps partiel et assument la garde d enfants ou l assistance de parents. Informations

Plus en détail