Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle Claire PIAU / Directrice d études Nicolas

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas"

Transcription

1 Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle Claire PIAU / Directrice d études Nicolas FERT / Chargé d études sénior

2 2 Sondage exclusif CSA / ANACT réalisé en ligne du 5 au 15 septembre Echantillon national représentatif de 1011 salariés âgés de 18 ans et plus, constitué d après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, type d entreprise et type d activité) après stratification par région de résidence.

3 3 Principaux enseignements 4 I / Perceptions générales sur les conditions de travail dans l entreprise 7 II / Les échanges sur les conditions de travail au sein de l entreprise 12 III / Les leviers d amélioration de l expression des salariés des conditions de travail dans l entreprise 24 IV / Profil des répondants 32

4 4 Les salariés français échangent aujourd hui souvent autour de leurs conditions de travail, les discussions informelles avec les collègues étant encore le premier moyen de le faire tandis que les relations avec le management intermédiaire se développent pour mieux prendre en compte leurs aspirations. Ces échanges autour des conditions de travail ont des effets positifs pour la plupart des salariés même la majorité de ceux-ci considèrent toujours que l amélioration des conditions de travail est avant tout l affaire de la Direction. Les conditions de travail, sujet de discussions autant hors que dans l entreprise A la lecture des résultats de l étude réalisée pour l ANACT, il semble que les conditions de travail soient un sujet fréquent de discussions chez les salariés français : 72% des salariés français déclarent ainsi en discuter souvent sur leur lieu de travail (dont 18% «très souvent»). Cette fréquence de discussion varie fortement selon la taille de l entreprise ou la présence de représentants des salariés : 84% des salariés d entreprises de plus 500 salariés évoquent ainsi souvent leurs conditions de travail dans leur entreprise, tout comme 78% des salariés ayant des représentants, ces taux n étant que de 55% dans les plus petites entreprises et 62% dans celles où il n y a pas de représentants. Ces discussions ne se confinent par ailleurs pas à la sphère professionnelle puisqu exactement la même proportion de salariés (72%) disent évoquer leurs conditions de travail en dehors du travail, 87% déclarant aborder ce sujet avec leur famille et 77% avec leurs amis. Cette fréquence de discussion n implique par ailleurs pas forcément de mauvaises conditions de travail dans l entreprise : 86% des salariés français estiment ainsi qu elles sont bonnes (dont 19% «très bonnes»), cette perception étant même encore plus élevée dans les plus petites entreprises (36% de «très bonnes conditions» dans les entreprises de 1 à 9 salariés). A l inverse, les mauvaises conditions de travail perçues sont plus fréquentes dans les très grandes entreprises (20%) ou chez les salariés les plus âgés (19% chez les ans).

5 5 Au rang des sujets évoqués arrivent en tête les relations sociales et de travail dans l entreprise (87% des salariés en parlent au sein de leur entreprise), le contenu du travail (85%) et l organisation du travail et de l activité (84%), sujets particulièrement discutés par les cadres. D autres sujets sont également fréquemment évoqués : l évolution professionnelle (70%), les sujets liés à la sécurité et aux conditions physiques de travail (66%) et la conciliation entre vie privée et vie professionnelle (63%). Si la plupart des sujets sont plus fréquemment mobilisés par les cadres, certains le sont par d autres catégories de salariés : les conditions physiques de travail par les ouvriers (81% au lieu de 66% en moyenne) et la conciliation entre vie privée et vie professionnelle par les femmes (67%, au lieu de 63% en moyenne). Les collègues et les conversations informelles, premiers moyens d aborder ces sujets L essentiel des ces sujets de discussion se fait en premier lieu avec ses pairs collègues de travail (62% à 92% sur les différents sujets), seule l évolution professionnelle étant plus souvent abordée avec «son encadrement, son supérieur hiérarchique» (66%, contre 62% avec ses collègues). Les discussions avec l encadrement arrivent elles en seconde position (40 à 66% sur les différents sujets), assez loin devant celles avec les représentants du personnel (12% à 27%) et avec la Direction de l entreprise (18% à 25%). La Direction est plus fréquemment impliquée sur les sujets d évolution professionnelle (31%) tandis que les représentants du personnel le sont plus sur les relations sociales (23%) ou les conditions physiques de travail (27%). En dernière position arrive le médecin du travail, tout de même impliqué dans 21% des cas pour des sujets liés aux conditions physiques de travail. A noter que les occasions d évoquer les conditions de travail avec la Direction sont plus courantes pour les cadres que pour les autres catégories de salariés. Quand aux manières d aborder ces sujets, le côté informel prime sur la plupart des thèmes abordés, seule l évolution professionnelle l étant plus souvent lors d entretiens individuels (63% contre 60% de manière informelle), ceux-ci étant généralement plus fréquents que les réunions d équipe. L informel est par ailleurs encore plus prédominant dans les plus petites entreprises (même pour parler d évolution professionnelle) tandis que les réunions d équipe et entretiens individuels sont plus développés dans les plus grandes entreprises.

6 6 Des discussions ayant un impact positif, même si le pouvoir reste entre les mains de la Direction Dernier élément : l impact de ces discussions sur la situation des conditions de travail. La majorité des salariés estiment que ces discussions ont généralement un effet positif, le contenu du travail étant le domaine où l impact positif perçu est le plus grand (60%), la conciliation vie privée / vie professionnelle étant à l inverse le domaine ou l impact positif perçu est le moins important (45%). Si l impact négatif perçu est quasi nul, l absence d impact est elle presque systématiquement plus élevée dans les très grandes entreprises, tandis que l impact positif perçu l est lui dans les plus petites entreprises. La taille de l entreprise semble donc constituer un frein dans la prise en compte des demandes des salariés. Cet impact perçu n est par ailleurs pas le même selon les interlocuteurs avec lesquels les salariés évoquent leurs conditions de travail : l impact positif perçu est ainsi systématiquement plus élevé chez les salariés ayant déclaré discuter de leurs conditions de travail avec la Direction ou l encadrement que chez ceux s étant contenté de le faire avec leurs collègues de travail ou leurs représentants. C est donc assez logiquement que la Direction est perçue comme la première capable de faire avancer les choses en matière de conditions de travail : 50% des salariés la citent en premier, les salariés n arrivant qu en seconde position (21% des citations), devant le management intermédiaire (16%), les représentants du personnel (7%) et les politiques et l Etat (6%). Enfin, quelques différences de perception intéressantes sont à noter, les salariés d entreprises publiques ou les ouvriers faisant plus confiance aux salariés (respectivement 40% et 29% au lieu de 21% en moyenne) tandis que le management intermédiaire est plus cité par les CSP+ (22% au lieu de 16% en moyenne).

7 7 Diversité des modes de management et information sur les représentants des salariés Ce management intermédiaire se manifeste de plusieurs façons : les managers (33% des salariés au sens large du terme) déclarent ainsi autant utiliser les réunions d équipe (64%) que les entretiens individuels (61%) ou les moments informels (58%), les réunions spécifiques sur l organisation du travail étant moins fréquentes (38%) et les séminaires d équipe encore moins (13%). Quant aux représentants du personnel, ceux-ci ne constituent des interlocuteurs pour tous les salariés français puisque 35% d entre eux déclarent ne pas en avoir dans leur entreprise, les petites entreprises ou les secteurs du BTP et commerce étant les plus touchées par ce phénomène. Les salariés en contact avec des représentants (le plus souvent des délégués du personnel, dans 90% des cas) déclarent en revanche majoritairement connaître le rôle et les responsabilités exercés par ceux-ci : 64% se disent ainsi bien renseignés. Ce niveau d information peut toutefois varier d un salarié à l autre : si 79% des ans et 75% des cadres se disent bien informés, la proportion de salariés mal informés s élève en revanche à 53% chez les ans et 42% chez les employés, l ancienneté dans l entreprise et le niveau de responsabilité semblant donc jouer dans la bonne connaissance des rouages de l entreprise.

8 I / PERCEPTIONS GENERALES SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS L ENTREPRISE 8

9 Des conditions de travail jugées majoritairement bonnes 9 Total Mauvaises 14% Plus de 500 salariés : 20% ans : 19% De 1 à 9 salariés : 36% ans : 26% Total Bonnes 86% Total Mauvaise XX% Base : A tous 1011 répondants

10 Près de trois salariés sur quatre parlent de leurs conditions de travail en dehors du travail 10 Total Rarement / Jamais 27% Temps partiel : 38% 1 à 9 salariés : 35% Total Souvent 73% Entreprises publiques : 84% CSP+ : 79% Plus de 500 salariés : 77% Base : A tous 1011 répondants

11 la même proportion le faisant souvent sur leur lieu de travail 11 Total Rarement / Jamais 28% Total Souvent 72% Entreprises publiques : 85% Temps partiel : 38% Base : A tous 1011 répondants

12 cette fréquence de discussion étant plus élevée dans les grandes entreprises 12 % de «Très souvent» ou «Assez souvent» Selon la présence de représentants dans l entreprise % Oui 78 Non 62 Selon le nombre de salariés dans l entreprise Base : A tous 1011 répondants

13 13 Récapitulatif Bonnes Mauvaises Les conditions de travail 86% 14% Fréquence de discussion autour de conditions de travail Très / Assez souvent Rarement / Jamais En dehors du travail 73% 27% Au sein de l entreprise 72% 28% Base : A tous 1011 répondants

14 II / LES ÉCHANGES SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL AU SEIN DE L ENTREPRISE 14

15 Les relations sociales, le contenu et l organisation du travail en tête des sujets de discussion 15 Cadres : 94% Cadres : 90% Cadres : 90% Cadres : 84% Ouvriers : 44% Ouvriers : 81% Femmes : 67% Base : Parlent des conditions de travail 975 répondants

16 Les relations sociales, les relations de travail dans l entreprise 16 Et dans quel contexte, dans quel cadre en parlez-vous? Et selon vous, ces échanges et discussions ont-ils un effet positif, négatif ou n ont aucun effet sur Base : Parlent des relations sociales, des relations de travail dans l entreprise 853 répondants l évolution des relations sociales, les relations de travail dans l entreprise 16

17 Le contenu du travail 17 Et dans quel contexte, dans quel cadre en parlez-vous? Et selon vous, ces échanges et discussions ont-ils un effet positif, négatif ou n ont aucun effet sur Base : Parlent du contenu du travail 834 répondants l évolution du contenu du travail 17

18 Les sujets de sécurité, de conditions physiques de travail 18 Et dans quel contexte, dans quel cadre en parlez-vous? Et selon vous, ces échanges et discussions ont-ils un effet positif, négatif ou n ont aucun effet sur Base : Parlent des sujets de sécurité et des conditions physiques de travail 639 répondants les évolutions en matière de sécurité, de conditions physiques de travail 18

19 L organisation du travail, de l activité 19 Et dans quel contexte, dans quel cadre en parlez-vous? Et selon vous, ces échanges et discussions ont-ils un effet positif, négatif ou n ont aucun effet sur Base : Parlent de l organisation du travail et de l activité 823 répondants l évolution de l organisation du travail, de l activité 19

20 Les sujets liés à la conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle 20 Et dans quel contexte, dans quel cadre en parlez-vous? Et selon vous, ces échanges et discussions ont-ils un effet positif, négatif ou n ont aucun effet sur Base : Parlent de la conciliation vie privée / vie professionnelle 616 répondants la prise en compte des sujets liés à la conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle 20

21 Les sujets d évolution professionnelle 21 Et dans quel contexte, dans quel cadre en parlez-vous? Et selon vous, ces échanges et discussions ont-ils un effet positif, négatif ou n ont aucun effet sur Base : Parlent des sujets d évolution professionnelle 679 répondants la politique d évolution professionnelle dans votre entreprise / établissement 21

22 Les collègues de travail premiers interlocuteurs pour parler des conditions de travail 22 Relations sociales Contenu du travail Récapitulatif Avec parle-t-on de? Organisation du travail Conciliation vie privée / vie professionnelle Evolution professionnelle Sécurité, conditions physiques Vos collègues de travail 92% 88% 84% 88% 62% 80% Votre encadrement, votre responsable hiérarchique 51% 58% 60% 40% 66% 54% La Direction de votre entreprise 21% 21% 25% 18% 31% 25% Les représentants du personnel 23% 12% 17% 10% 12% 27% Le médecin du travail 13% 7% 9% 9% 4% 21% La capacité à évoquer le sujet des conditions de travail avec sa hiérarchie n est pas la même pour tous les salariés. Les cadres ont par exemple plus souvent l occasion d en parler avec la Direction de leur entreprise : Parle avec sa Direction de Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers Relations sociales dans l entreprise 31% 24% 16% 25% Le contenu du travail 31% 19% 18% 19% L organisation du travail 36% 23% 21% 23% L évolution professionnelle 45% 29% 27% 29% 22

23 L informel privilégié sauf pour les sujets d évolution professionnelle 23 Récapitulatif Dans quel contexte en parle-t-on? Relations sociales Contenu du travail Organisation du travail Conciliation vie privée / vie professionnelle Evolution professionnelle Sécurité, conditions physiques De manière informelle 87% 81% 79% 87% 60% 75% A l occasion d entretiens individuels 42% 46% 45% 30% 63% 43% A l occasion de réunions d équipe 35% 35% 40% 21% 23% 41% Le contexte d évocation de ces sujets peut fortement varier selon la taille d entreprise, les petites entreprises semblant encore plus privilégier l informel : Les sujets liés à l évolution professionnelle Entreprises de 1 à 9 salariés Entreprises de plus de 500 salariés De manière informelle 78% 55% A l occasion d entretiens individuels 36% 75% A l occasion de réunions d équipe 16% 24% 23

24 les entretiens et réunions étant surtout développées dans les plus grandes entreprises 24 La tenue d entretiens individuels ou de réunions d équipe diffère également selon le secteur de l entreprise, ce type d occasions d échanges semblant plus répandues dans le secteur public : Le contenu du travail Entreprises publiques Entreprises privées A l occasion d entretiens individuels 57% 44% A l occasion de réunions d équipe 40% 32% Les conditions physiques de travail Entreprises publiques Entreprises privées A l occasion d entretiens individuels 64% 38% A l occasion de réunions d équipe 48% 40% 24

25 Des effets globalement positifs après avoir parlé de sujets liés aux conditions de travail 25 Relations sociales Contenu du travail Récapitulatif Quel effet cela a-t-il? Organisation du travail Conciliation vie privée / vie professionnelle Evolution professionnelle Sécurité, conditions physiques Effet positif 54% 60% 54% 52% 57% 58% Effet négatif 5% 3% 4% 3% 4% 2% Aucun effet 41% 37% 42% 45% 39% 40% Les effets perçus des discussions sur les conditions de travail varient selon la taille d entreprise, les effets positifs perçus étant plus importants dans les très petites entreprises que dans les plus grandes : Les relations sociales dans l entreprise Entreprises de 1 à 9 salariés Entreprises de plus de 500 salariés Effet positif 69% 45% Effet négatif 2% 5% Aucun effet 29% 50% L organisation du travail Entreprises de 1 à 9 salariés Entreprises de plus de 500 salariés Effet positif 68% 46% Effet négatif 1% 3% Aucun effet 31% 51% 25

26 Les discussions avec l encadrement ou la Direction plus promptes à donner des effets positifs 26 Les effets perçus des discussions dépendent également fortement des interlocuteurs avec lesquelles les salariés ont évoqué les conditions de travail, les discussions avec l encadrement et la Direction semblant plus efficaces de ce point de vue. Ainsi sur les deux mêmes exemples : Les relations sociales dans l entreprise En parle avec Effet positif Effet négatif Aucun effet Collègues de travail 53% 5% 42% Encadrement, responsable hiérarchique 62% 4% 34% Direction de l entreprise 76% 5% 19% Représentants du personnel 54% 4% 42% Médecin du travail 49% 4% 47% ENSEMBLE DES SALARIES 54% 5% 41% L organisation du travail En parle avec Effet positif Effet négatif Aucun effet Collègues de travail 51% 3% 46% Encadrement, responsable hiérarchique 62% 3% 35% Direction de l entreprise 74% 2% 24% Représentants du personnel 54% 3% 43% Médecin du travail 43% 6% 51% ENSEMBLE DES SALARIES 54% 4% 42% 26

27 III / LES LEVIERS D AMÉLIORATION DE L EXPRESSION DES SALARIÉS SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS L ENTREPRISE 27

28 Les raisons du manque d expression sur les conditions de travail 28 Base : Ne parlent jamais des conditions de travail 66 répondants (Plusieurs réponses possible) 28

29 L état d esprit des personnes n échangeant pas sur leurs conditions de travail Base : Ne parlent jamais des conditions de travail 66 répondants (Plusieurs réponses possible) 29

30 Les conditions de travail souvent abordées avec ses proches, peu sur les réseaux sociaux ans : 17% Base : A tous 1011 répondants 30

31 L expérience des managers 31 En tant que manager, avez-vous le sentiment de favoriser l expression des personnes que vous encadrez sur leur travail et leurs conditions de travail? Total OUI 92% Total NON 8% Par quels moyens, de quelle manière contribuez-vous à l expression des salariés que vous encadrez sur leur travail et leurs conditions de travail? Base : A tous (1011 répondants) puis aux managers (330) 31

32 La Direction première responsable de l amélioration des conditions de travail 32 En premier Entreprises publiques : 40% Ouvriers : 29% CSP+ : 22% Salariés de l Etat / collectivité locale : 15% Base : A tous 1011 répondants

33 L Etat et les hommes politiques arrivant en dernière position 33 RANG MOYEN Base : A tous 1011 répondants

34 Les représentants dans l entreprise le plus souvent connus 34 Et plus précisément, y-a-t-il? Vous diriez que? 1 à 9 salariés : 92% 10 à 19 salariés : 64% BTP : 55% Commerce : 45% ans : 79% Cadres : 75% Base : A tous (1011 répondants) puis aux entreprises avec représentants (659) ans : 53% Employés : 42% 34

35 IV / PROFIL DES RÉPONDANTS 35

36 Profil des répondants (1/2) 36 36

37 Profil des répondants (2/2) 37 37

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

Les propositions de Nicolas Sarkozy

Les propositions de Nicolas Sarkozy Les propositions de Nicolas Sarkozy Sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l Institut Montaigne Mars 2015 Etude N 1500259B Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1010

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Résultats du sondage : «La place accordée à l expression des salariés sur le travail et les conditions de travail dans l entreprise»

Résultats du sondage : «La place accordée à l expression des salariés sur le travail et les conditions de travail dans l entreprise» Résultats du sondage : «La place accordée à l expression des salariés sur le travail et les conditions de travail dans l entreprise» Conférence de presse 18 octobre 2012 de 10h30 à 12h30 Sommaire Invitation

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Mai 2008 Le Baromètre de l économie BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Les indices de confiance BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Impact de la crise financière internationale sur l attitude

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

Contexte et Objectifs

Contexte et Objectifs Contexte et Objectifs Véritable phénomène de société, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie personnelle des français. Face à l engouement suscité par ce type de

Plus en détail

Les urbains et la Consommation collaborative : évolution de la perception et des pratiques et notoriété des acteurs

Les urbains et la Consommation collaborative : évolution de la perception et des pratiques et notoriété des acteurs Communiqué de presse 30 Juin 2015 Regards sur le Consommateur Contemporain Les urbains et la Consommation collaborative : évolution de la perception et des pratiques et notoriété des acteurs Un intérêt

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Observatoire Gleeden de l infidélité

Observatoire Gleeden de l infidélité 16 janvier 2014 N 111 730 Enquêtes auprès d un échantillon national représentatif de 804 Français âgés de 18 ans et plus Contacts : 01 72 34 94 64 / 94 13 François Kraus / Anne-Sophie Vautrey Prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 19 janvier 2015 Levée d embargo le 19 janvier

Plus en détail

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Institut CSA pour Visa Novembre 04 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 980 personnes

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN Si 59% des Français ont conservé le même budget sport que l an dernier, 19% l ont diminué et 10% l ont augmenté [1] Une relation durable : 59% des Français

Plus en détail

L achat de médicaments sur Internet

L achat de médicaments sur Internet L achat médicaments sur Intern Adéï ZULFIKARPASIC Directrice Détement Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 ai.zulfikaric@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d étus Détement Opinion Institutionnel

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

La situation politique et économique après le référendum Grec

La situation politique et économique après le référendum Grec La situation politique et économique après le référendum Grec Sondage réalisé par pour Publié le mardi 7 juillet 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme*

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* Communiqué de presse Gennevilliers, le 05 Septembre 2013 5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* L Absentéisme en France augmente de 18% en 2012, ce qui représente une moyenne de 16,6 jours d absence

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

LA RFID ET VOUS. Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID SONDAGE.

LA RFID ET VOUS. Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID SONDAGE. SONDAGE LA RFID ET VOUS Grand sondage Stef-TFE / BVA sur les projets réels des entreprises agroalimentaires en matière de RFID octobre 2005 > Depuis quelques temps, certains acteurs de la grande distribution

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Les Français et le stockage de données numériques

Les Français et le stockage de données numériques Les Français et le stockage de données numériques Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com Mai 2015 1 La méthodologie opinionway La

Plus en détail

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Les Français et les médecines naturelles Résultats détaillés Novembre 2007 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...1-2 - Les résultats

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Travail et mobilité. Résultats d étude. Janvier 2015. Travail et mobilité. TNS Janvier 2015 48UQ92

Travail et mobilité. Résultats d étude. Janvier 2015. Travail et mobilité. TNS Janvier 2015 48UQ92 Résultats d étude Janvier 2015 Sommaire 1 Rappel Méthodologique 4 2 Résultats de l étude 6 Emmanuel Rivière Emmanuel.Riviere@tns-sofres.com 01 40 92 46 30 Clément Nicola Clement.Nicola@tns-sofres.com 01

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et les points de vente connectés Les principaux enseignements Octobre 2012 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon

Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Les intentions de vote pour les élections régionales en Midi-Pyrénées- Languedoc-Roussillon Ifop pour Midi Libre, Centre Presse, La Dépêche du Midi et L Indépendant JF/EP N 113175 Contacts Ifop : Jérôme

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Fête des voisins et vos voisins de bureau?

Fête des voisins et vos voisins de bureau? Fête des voisins et vos voisins de bureau? Les résultats de l étude Contact : Laurent Bernelas Mai 2014 OpinionWay 15, place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 89 87 Note méthodologique ü ü

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail