Transistor bipolaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transistor bipolaire"

Transcription

1 Transistor bipolaire I. Introduction : Le transistor fait partie des composants que l'on retrouve sans exception dans toutes les applications de l'électronique. Amplification de tension, amplification de courant, amplification de puissance, interrupteur, oscillateurs, convertisseurs AA, AD, DD, DA, microcontrôleurs, microprocesseurs, etc... Il existe plusieurs types de transistor : omposant commande Application type A max 1 ande passante 1 ipolaire MOS, FT, JFT, MOSFT courant Amplification, commutation 10A 0 GHz tension ommutation 5A 0 10MHz IGT courant ommutation en électronique de puissance Nous nous intéresserons ici simplement au transistor bipolaire. II. Objectifs : Étude des montages en forts et petits signaux base commune, émetteur commun, collecteur commun. 200A 0 MHz III. Généralités : Le transistor bipolaire est constitué par 2 jonctions PN mises bout à bout. Il est possible d'associer ces 2 jonctions de manière à constituer 2 composants : le transistor NPN, le transistor PNP. Le transistor est un composant composé de 3 connexions : base, zone faiblement dopée et de taille très faible (par rapport aux 2 autres), émetteur, zone très dopée ie zone extrinsèque collecteur, zone très dopée, et d'une taille presque 1,5 fois plus grande que l'émetteur. Figure 1 : oîtier TO39. 1 e ne sont que des ordres de grandeurs. Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 1/9

2 Description du fonctionnement d'un transistor NPN/PNP : n fonctionnement normal, la jonction baseémetteur est polarisée dans le sens direct, et la jonction basecollecteur en inverse. ela signifie que la polarisation directe de la base permet aux électrons/trous de passer dans l'émetteur sous la forme d'un courant de diffusion I dn /I dp puisque la barrière de potentiel a été annulée. De la même manière les trous/électrons de la base diffusent vers l'émetteur I dp /I dn. L'accumulation d'électrons/trous dans la base fait qu'ils sont attirés dans le collecteur car la polarisation entre la base et le collecteur est inverse. eci est possible car au niveau de la base il existe une inversion localisée de la population puisque celleci possède une taille très faible. Les électrons ainsi stockés, on suffisamment d'énergie pour transiter «naturellement» dans la zone collecteur aidés par la polarisation inverse de la zone. Dans les 2 jonctions il existe des courants inverses. L'agitation thermique est la source de la création de ces courants. ependant ce courant est négligeable devant le courant de diffusion et ne contribue pas à l'effet transistor. I I dp Porteurs majoritaires Porteurs minoritaires Idn I dp1 P I' i N P I S Porteurs majoritaires I I = I dp I dp1 I dn I' i I S I I dn Porteurs majoritaires Porteurs minoritaires Idp N I' i P N I S Porteurs majoritaires I dn1 I I = (I dn I dn1 I dn I' i I S ) Figure 2 : Déplacement des porteurs dans les transistors PNP/NPN en mode direct. {I =I dp I dn I ' i I =I dp1 I S} S loi I =I dp I dn I ' i I dp1 I des noeuds au point, I I =I posons = I dp1 I I =I dp1, avec [0,95 ;0,999] I =. I I S =. I. I I S I. 1 =. I I S I = 1. I 1 1. I S, posons =, avec [20 ;500] 1 I =. I 1 1. I S,. I 1 1. I S puisque I S est de l ' ordre du na. I =. I Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 2/9

3 Nous allons étudier dans ce TP le transistor bipolaire NPN 2N3053. A partir des informations données sur le Data Sheet du constructeur relever : la puissance maximale dissipable, le courant collecteur maximal à ne pas dépasser, la tension collecteur base maximale. IV. Étude des caractéristiques statiques ou à forts signaux du transistor : A montage base commune : Un montage équivalent fort signal est utile pour fixer le point de fonctionnement du transistor. On néglige souvent la résistance R d. R d 0,6V α.i Réaliser le montage de la Figure 4 : Figure 3 : Modèle équivalent en mode statique du montage base commune. V I Figure 4 : Montage base commune. Tracer la courbe I = f(v ) pour des courants émetteurs I = 1, 3, 5, 10mA. Pour cela : on fixe le courant émetteur avec l'alimentation V et la résistance variable associée, puis on fait varier la tension d'alimentation V de. A partir de ces courbes en déduire la valeur du paramètre α. onclure sur la validité des mesures effectuées. n déduire la valeur «approximative» de la résistance de sortie R S. Remarques Pour ce montage le courant collecteur ne s'annule que pour une tension inverse de 0,5 à 0,8V fonction du type de transistor. xpliquez pourquoi? Une résistance est placée en série entre le collecteur et V. ela signifie que les caractéristiques I = f(v ) s'arrêtent pour une tension égale à V R.I. 1kΩ I V Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 3/9

4 montage collecteur commun : Réaliser le montage de la Figure 5 : I 1kΩ V V I Figure 5 : Montage ollecteur commun. Tracer la courbe I = f(v ) pour des courants de base I = 10, 50, 100, 500µA, 1mA. Pour cela : on fixe le courant émetteur avec l'alimentation V et la résistance variable associée, puis on fait varier la tension d'alimentation V de. e réseau de courbes estil convergent en un point particulier V A'? Donner sa valeur. Tracer la courbe I =f(i ). A partir de ces courbes en déduire la valeur du paramètre β. onclure sur la validité des mesures effectuées. montage émetteur commun : Si on néglige l'effet arly on arrive à un modèle équivalent suffisant pour le calcul du circuit de polarisation. e montage comme le précédant base commune ne prend pas en compte les effets de rétroaction qui sont la base de l'effet transistor. 0,6V β F.I Réaliser le montage de la Figure 7 : Figure 6 : Modèle statique du montage émetteur commun. I 1kΩ V V I Figure 7 : Montage émetteur commun. Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 4/9

5 Tracer la courbe I = f(v ) pour des courants de base I = 10, 50, 100, 500µA, 1mA. Pour cela : on fixe le courant émetteur avec l'alimentation V et la résistance variable associée, puis on fait varier la tension d'alimentation V de. Peuton à partir de ce réseau de courbes évaluer la valeur de la tension de arly V A? Donner la valeur de la tension d'arly V A. Tracer la courbe I =f(i ). A partir de ces courbes en déduire la valeur du paramètre β. onclure sur la validité des mesures effectuées. omparaison des différents montages Donner pour ces 3 montages : la position des plots d'entrée et de sortie, le gain en tension, le gain en courant, onclure sur une application probable de ces montages. Les tensions V A et V A' vérifientelles V A' = (β1).v A? V. Étude des paramètres dynamiques ou à faibles signaux du transistor : A ase commune : 1Modélisation en régime dynamique : La modélisation en régime dynamique est l'étude du fonctionnement de signaux de faible amplitude autour du point de fonctionnement statique. ircuit d'entrée : La résistance dynamique R d qui existe dans la jonction PN émetteurbase est le seul terme qui sera pris en compte dans la modélisation. ette résistance peut s'exprimer de manière identique à celle d'une diode r e =R d = V T I. ette résistance d'entrée possède plusieurs appellations r e, r i ou h 11b si on utilise une représentation du transistor en quadripôle par la matrice hybride. ircuit de sortie : Le circuit de sortie est parcouru par un courant qui n'est fonction que du courant d'émetteur I. e courant est indépendant de la tension basecollecteur. On utilise pour le représenter un générateur de courant idéal α.i débitant sur une résistance r 0 de valeur très grande. H 21 =α.i h 11 =r e h 22 =r 0 Figure 8 : Modélisation petits signaux du montage base commune. Le fonctionnement n'est que correctement décrit par le paramètre α mais en régime dynamique on utilise plutôt le paramètre de transconductance g m qui va lier les variations du courant de sortie avec les variations de la tension d'entrée. Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 5/9

6 v e =r e.i e =r e. i c i c =g m. v e avec g m = r e La sortie du transistor est chargée par une résistance R, les gains en tension et en courant peuvent A v =g m. R c =. R c s'exprimer par r e A i = =g m. r e Dans ce modèle on suppose qu'il n'existe pas de dépendance entre le circuit d'entrée et de sortie. n réalité c'est faux il existe une capacité parasite entre le collecteur et l'émetteur, que nous négligerons ici dans l'ensemble des calculs. Réaliser le montage de la Figure 9. On fixera la tension V à 10V pour TOUTS les questions qui vont suivre. R 1 =15kΩ I R =1kΩ V ~ V ac1 V ac2 I V ac3 V ac4 V V ac2 = 50 à 100mV eff 1kHz Figure 9 : Montage base commune. 2 Gain en courant α en régime dynamique : On pose = i c i e la sortie étant en courtcircuit pour l'alternatif. On veux mesurer les courants ic et ie. xpliquer : pourquoi à partir des mesures des tensions V ac1, V ac2, V ac3, V ac4 il est possible de déterminer les courant i e et i c? Pourquoi utiliseton ce type de mesure plutôt qu'une mesure directe avec un ampèremètre? stil possible de simplifier les calculs de i e et i c? Tracer la courbe i c = f(i e ) pour des courants de polarisation I de 200µA à 10mA. Faire varier la fréquence du générateur entre 100Hz et 1MHz, et retracer i c = f(i e ). onclusion. 3 Résistance d'entrée r e ou h 11b : Remplacer la résistance R par un courtcircuit. Tracer la courbe r e = f(i ) pour des courants de polarisation I variant entre 200µA à 10mA. La relation r e = 25mV estelle vérifiée? I Faire varier la fréquence du générateur entre 100Hz et 1MHz, et retracer r e = f(i ). Interprétation des mesures. Remarque : La résistance d'entrée du transistor varie entre 250Ω et 5Ω lorsque le courant de polarisation passe Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 6/9

7 de 200µA à 10mA. n plaçant une résistance de 15kΩ à l'entrée du transistor et immédiatement en sortie du générateur de tension on fabrique vis à vis du transistor un générateur de courant. 4 Résistance de sortie r 0 : Supprimer le générateur V ac1 ainsi que la résistance R 1. Placer entre le collecteur du transistor et le courtcircuit un transformateur en position abaisseur de tension. Remplacer le courtcircuit de la maille de sortie par la résistance de R = 1kΩ. rancher le générateur à l'entrée du transformateur. Régler le générateur de manière que la tension de sortiev ac3 soit de l'ordre de 1à 2V eff. Régler les générateurs de tension continu pour avoir un courant I = 1mA et une tension V = 10V. L'entrée étant en circuit ouvert vis à vis de l'alternatif. La tension du générateur alternatif fait circuler un courant i s dans la maille de sortie tel que : i s = v ac4 et r R 0 = v ac3 = v ac3. R i s v. ac4 Faire varier la fréquence du générateur de 50 à 10kHz et mesurer la résistance de sortie. onclusion. Émetteur commun : 1Modélisation en régime dynamique : Résistance d'entrée : h 11e résistance d'entrée du quadripôle actif la sortie étant en cours circuit pour l'alternatif ( = 0) h 11 e = v 1 =r ou r e ou r i input, Gain en courant : rapport des courants sortie/entrée, la sortie étant en cours circuit (v2= 0) h 21 e = i 2 = i f, 1 Admittance de sortie : rapport des courants et tension de sortie pour i1= 0 h 22 e = i 2 = 1 r 0, Rapport de transfert inverse en tension : rapport des tensions d'entrée et de sortie pour i1= 0 h 12 e = v 1 =r. On obtient le schéma i 2 h 11 1 v 1 h 12 h 21 h 22 Figure 10 : { v 1 i 2} { = h 11 h 12 h 21 h 22}. { } On considérera les conditions de polarisation suivantes pour toute la partie en émetteur commun, I = 5mA et V = 5V. A vérifier de manière permanente pendant les manips. Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 7/9

8 Méthodologie à appliquer : 1 Régler le courant I par le générateur V, cela fixera automatiquement le courant I. xpliquez pourquoi? 2 Vérifier de manière permanente la tension V pour avoir 5V. xpliquez? 3 Vérifier que la tension de sortie du générateur reste constante. On réglera sa fréquence à 1kHz. 2 Résistance d'entrée h 11e : Réaliser le montage suivant : V V ac1 V ac2 V V ac3 ac4 Figure 11 : Montage émetteur commun en petits signaux. De manière à mesurer la résistance d'entrée on utilise la méthode de la demitension, pour selon : 1 On règle le générateur de manière à ce qu'il délivre 3mV eff. 2 On place à la sortie du générateur F une résistance variable. 3 On fait varier cette résistance jusqu'à ce que V ac2 = V ac1. 2 Attention : ette méthode n'est valable que si la résistance interne du générateur est très faible par rapport à la résistance à mesurer. Dans le cas contraire on considère le générateur Thévenin équivalent de fem V ac1 et résistance interne r g = 50Ω et on applique la demitension par rapport à la tension à vide. Quand V ac2 = V ac1 =R 2 h 50. Faire la mesure pour I = 1, 2, 5 et 10mA. onclusion. ~ R 1 =47kΩ 3 Mesure de β ou h 21e : Remplacer la résistance variable par une résistance en série dans la maille d'entrée de valeur très grande 100k ou 1MΩ. Régler le générateur de manière à avoir une tension de l'ordre de 3 à 10mV eff en sortie de cette résistance. Remplacer la résistance collecteur par une résistance de 100Ω. Le courant de sortie est mesuré aux bornes de cette résistance. Puisqu'elle a été choisie suffisamment faible par rapport à la résistance de sortie r0 du transistor pour que la maille de sortie soit assimilable à un courtcircuit. Tracer la courbe de variation du gain en courant en fonction du courant continu de polarisation I pour 0,1mA à 10mA. 4 Résistance de sortie r 0 ou h 22e : Supprimer le générateur F et la résistance correspondante. Insérer dans la maille de sortie entre le collecteur et la résistance R un transformateur en position élévateur de tension. On réglera le générateur afin d'obtenir une tension de l'ordre de 3V cc en sortie du transformateur. Mesurer la résistance de sortie du transistor r 0 pour de courants de polarisation de 1, 5 et 10mA. I I R =1kΩ V Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 8/9

9 Refaire les mesures pour des fréquences de 50, 100, 500Hz. ollecteur commun : 1Modélisation en régime dynamique : R g e g h 11 h 12 h 21 1 h 22 v 1 i 2 R n appliquant la loi des mailles au point Si on suppose que. R R g r. Figure 12 : Montage collecteur commun en petits signaux. la résistance d'entrée devient R 1 =r 1. R, 1 = e. g 1 R g r 1. R le résistance de sortie R 2 = R g r 1. 2 Impédance d'entrée r i : Réaliser un montage identique à celui de la Figure 11. n plaçant le transistor en collecteur commun. Le générateur F est placé dans la maille d'entrée. Mesurer la résistance d'entrée par la méthode de la demitension pour des courant de polarisation entre 1 et 100mA. Remplacer la résistance R par un courtcircuit et refaire les mêmes mesures pour les mêmes points de polarisation. On doit retrouver la valeur de r π ou h 11e. La loi r i =r 1. R estelle vérifiée? Il faut vérifier en permanence les conditions de polarisation du transistor, sous peine d'erreurs de mesure et de lecture. 3 Impédance de sortie : Réaliser un montage identique au montage émetteur commun mesure de la résistance de sortie. Mesurer la résistance de sortie pour des courants de polarisation variant de 1 à 100mA Fait sous Linux et OpenOffice/StarOffice page 9/9

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire LEEA 3 ème A, C. TELLIER, 28.08.04 1 Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire 1. Structure et description du fonctionnement 1.1. Les transistors bipolaires 1.2 Le transistor NPN Structure intégrée d'un transistor

Plus en détail

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015 Uniersité Mohammed Khidher Biskra A.U.: 204/205 Faculté des sciences et de la technologie nseignant: Bekhouche Khaled Matière: lectronique Fondamentale hapitre 4 : Le Transistor Bipolaire à Jonction 4..

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

La polarisation des transistors

La polarisation des transistors La polarisation des transistors Droite de charge en continu, en courant continu, statique ou en régime statique (voir : le transistor) On peut tracer la droite de charge sur les caractéristiques de collecteur

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

Conception. de systèmes électroniques. analogiques

Conception. de systèmes électroniques. analogiques Christian JUTTEN Conception de systèmes électroniques analogiques Université Joseph Fourier - Polytech Grenoble Cours de deuxième année du département 3i Janvier 2007 Table des matières Modèle mathématique

Plus en détail

SOMMAIRE. B5.1 Première approche

SOMMAIRE. B5.1 Première approche APPROCHE THEORIQE LES COMPOSANTS ELECTRONIQES B5 LES IOES SOMMAIRE B5.1 Première approche B5.2 e la jonction PN à la diode B5.3 Caractéristique d'une diode B5.4 Mécanisme de conduction d'une diode B5.5

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

Cours 9. Régimes du transistor MOS

Cours 9. Régimes du transistor MOS Cours 9. Régimes du transistor MOS Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 005 Dans ce document le transistor MOS est traité comme un composant électronique.

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Les transistors à effet de champ.

Les transistors à effet de champ. Chapitre 2 Les transistors à effet de champ. 2.1 Les différentes structures Il existe de nombreux types de transistors utilisant un effet de champ (FET : Field Effect Transistor). Ces composants sont caractérisés

Plus en détail

Les transistors à effet de champ

Les transistors à effet de champ etour au menu! Les transistors à effet de champ 1 tructure A TANITO à JONCTION (JFET) Contrairement aux transistors bipolaires dont le fonctionnement repose sur deux types de porteurs les trous et les

Plus en détail

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE LCTRONIQU ANALOGIQU CALCUL T XPRIMNTATION D UN AMPLIFICATUR A TRANSISTOR BIPOLAIR Joël RDOUTY Mise à jour décembre 2010 AMPLIFICATUR BASS FRQUNC A TRANSISTOR BIPOLAIR L'objectif de ce T est de montrer

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin V. Etude d'un montage à 1 transtor. (montage charge répart ac découplage d'émetteur Pour toute la suite, on utilera comme exemple le schéma suivant appelé montage charge répart ac découplage d'émetteur

Plus en détail

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE 1 Guillaume LAMY Fabrice DECROP 1G1 TD1 LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE A ENSEA 1 ère A Electronique Analogique 2 Introduction A ce point d avancement sur les cours d électronique analogique

Plus en détail

Amplificateur à deux étages : gains, résistances "vues", droites de charges, distorsion harmonique

Amplificateur à deux étages : gains, résistances vues, droites de charges, distorsion harmonique Problème 6 Amplificateur à deux étages : gains, résistances "ues", droites de charges, distorsion harmonique Le circuit analysé dans ce problème est un exemple représentatif d'amplificateur réalisé à composants

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Ministère de l enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie Institut Supérieur des tudes Technologiques de Nabeul Département : Génie lectrique Support de cours : LCTRONIQU

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statique CA Multi fonctions - 5 sélections de modes de fonctionnement: angle de phase, trains d ondes distribuées et

Plus en détail

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope?

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope? OBJECTIFS Oscilloscope et générateur basse fréquence (G.B.F.) Siuler le fonctionneent et les réglages d'un oscilloscope Utiliser l oscilloscope pour esurer des tensions continues et alternatives Utiliser

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré

Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré Relais statique CA, 1 ou 2 pôles Commutation au zéro de tension pour applications de chauffage et de moteur (RN1A) Commutation instantanée

Plus en détail

MODÉLISATION PHYSIQUE D'UN TRANSISTOR DE PUISSANCE IGBT - TRAÎNÉE EN TENSION À L'ENCLENCHEMENT

MODÉLISATION PHYSIQUE D'UN TRANSISTOR DE PUISSANCE IGBT - TRAÎNÉE EN TENSION À L'ENCLENCHEMENT MODÉLISATION PHYSIQUE D'UN TRANSISTOR DE PUISSANCE IGBT - TRAÎNÉE EN TENSION À L'ENCLENCHEMENT THÈSE N O 3215 (2005) PRÉSENTÉE À LA FACULTÉ SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR Institut des sciences de

Plus en détail

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS)

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS) apacité Métal-solant-Semiconducteur (MS) 1-onstitution Une structure Métal-solant-Semiconducteur (MS) est constituée d'un empilement de trois couches : un substrat semiconducteur sur lequel on a déposé

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1 Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Question posée par les membres du club d astronomie de Lavardac 47230. Est-il possible d augmenter l autonomie des ordinateurs portables (qui tout

Plus en détail

1 Savoirs fondamentaux

1 Savoirs fondamentaux Révisions sur l oscillogramme, la puissance et l énergie électrique 1 Savoirs fondamentaux Exercice 1 : choix multiples 1. Quelle est l unité de la puissance dans le système international? Volt Watt Ampère

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

Numéro de publication: 0 547 276 Al. Int. CIA H03K 17/12, H03K 17/08. Demandeur: FERRAZ Societe Anonyme

Numéro de publication: 0 547 276 Al. Int. CIA H03K 17/12, H03K 17/08. Demandeur: FERRAZ Societe Anonyme ê Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 547 276 Al DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 91420460.7 Int. CIA H03K 17/12, H03K 17/08 @

Plus en détail

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique Etude des convertisseurs statiques continucontinu à résonance, modélisation dynamique J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier To cite this version: J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier. Etude des convertisseurs

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact Barrières W - Détecteurs réflex, élimination de premier plan EPP Détecteurs réflex, élimination d arrière-plan EAP W - : haute performance et savoir-faire compact Détecteurs réflex énergétiques fibres

Plus en détail

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M ZI Toul Europe, Secteur B 54200 TOUL Tél.: 03.83.43.85.75 Email : deltest@deltest.com www.deltest.com Introduction L oscilloscope actif de précision Concept

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Démarrage traditionnel Démarreur progressif, convertisseur de fréquence Motor Management TM Préface Ce manuel technique sur le démarrage des moteurs fait

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Notice d'utilisation Afficheur multifonctions et système d'évaluation FX 360. Mode/Enter

Notice d'utilisation Afficheur multifonctions et système d'évaluation FX 360. Mode/Enter Notice d'utilisation Afficheur multifonctions et système d'évaluation FR FX 360 7390275 / 08 07 / 2009 Mode/Enter Set Consignes de sécurité Cette notice fait partie de l'appareil. Elle fournit des textes

Plus en détail

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français SOMMAIRE 1. INTRODUCTION................................................................... 4 2. FONCTIONNALITÉS................................................................

Plus en détail

500 W sur 13cm avec les modules PowerWave

500 W sur 13cm avec les modules PowerWave 500 W sur 13cm avec les modules PowerWave Philippe Borghini / F5jwf f5jwf@wanadoo.fr Janvier 2012 Introduction Tout le monde a déjà vu au moins une fois, sur les puces, ces fameuses platines PowerWave

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Alimentation Electrique destinée aux systèmes de sécurité Incendie 27,6V DC

Alimentation Electrique destinée aux systèmes de sécurité Incendie 27,6V DC CODE: TYPE: EN54-3A28 v.1.0/iii FR** EN54 27,6V/3A/2x28Ah Alimentation Electrique destinée aux systèmes de sécurité Incendie RED POWER Exigences fonctionelles Ce produit a été conçu en conformité avec

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux Comment mesurer le temps de propagation de groupe sur des convertisseurs de fréquence dans lesquels le ou les oscillateurs

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

Numéro de publication: 0 421 891 Al. int. Cl.5: H01H 9/54, H01H 71/12. Inventeur: Pion-noux, uerara. Inventeur: Morel, Robert

Numéro de publication: 0 421 891 Al. int. Cl.5: H01H 9/54, H01H 71/12. Inventeur: Pion-noux, uerara. Inventeur: Morel, Robert à ïuropaisches Patentamt European Patent Office Dffice européen des brevets Numéro de publication: 0 421 891 Al 3 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 90420384.1 int. Cl.5: H01H 9/54, H01H 71/12

Plus en détail

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures.

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures. TP Conversion analogique numérique Les machines numériques qui nous entourent ne peuvent, du fait de leur structure, que gérer des objets s composés de 0 et de. Une des étapes fondamentale de l'interaction

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles Gertebild ][Bildunterschrift Bloc logique de sécurité pour la surveillance de boutons-poussoirs de arrêt d'urgence et de protecteurs mobiles Homologations Caractéristiques des appareils Gertemerkmale Sorties

Plus en détail

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure.

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure. Filtres passe-bas Ce court document expose les principes des filtres passe-bas, leurs caractéristiques en fréquence et leurs principales topologies. Les éléments de contenu sont : Définition du filtre

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

Série D65/D75/D72 Afficheurs digitaux modulaires

Série D65/D75/D72 Afficheurs digitaux modulaires Série D65/D75/D72 Afficheurs digitaux modulaires Afficheurs digitaux modulaires Afficheurs digitaux individuels La série D65/D75/D72 représente une vaste gamme de modules d affichage numériques, hexadécimaux

Plus en détail

0 20mV; 0 40mV; 0 80mV; 0 160mV; 0 320mV; 0 640mV; 0 1,28V; 0 2,56V 0 5V; 0 10V

0 20mV; 0 40mV; 0 80mV; 0 160mV; 0 320mV; 0 640mV; 0 1,28V; 0 2,56V 0 5V; 0 10V ITM carte d entrèes analogues INTERFACES DE PROCES La carte ITM a 8 isolées entrées analogiques, chaque canal a un 16 bit A/N convertisseurs, avec une haute stabilité et une très haute rapport de réjection

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 TP A.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

MultiPlus sans limites

MultiPlus sans limites MultiPlus sans limites La maîtrise de l'énergie avec le Phoenix Multi/MultiPlus de Victron Energy Parfois les possibilités offertes par un nouveau produit sont si uniques qu'elles sont difficiles à comprendre,

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

SINEAX V 604 Convertisseur de mesure universel programmable. SINEAX V 604 Convertisseur de mesure universel programmable

SINEAX V 604 Convertisseur de mesure universel programmable. SINEAX V 604 Convertisseur de mesure universel programmable SINEAX V 604 pour courants ou tensions continus, sondes de température, transmetteurs de mesure et potentiomètres 0102 II (1) G Application Le convertisseur de mesure universel SINEAX V 604 (Figs. 1 et

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Nouvelles architectures d alimentations DC-DC

Nouvelles architectures d alimentations DC-DC Chapitre 4 Nouvelles architectures d alimentations DC-DC TENDANCES ET EVOUTIONS Tendances Actuellement, les alimentations DC-DC à découpage sont très souvent destinées aux systèmes électroniques, essentiellement

Plus en détail

THESE DOCTEUR. Génie Electrique. Maxime MOREAU

THESE DOCTEUR. Génie Electrique. Maxime MOREAU N d ordre : 117 ECOLE CENTRALE DE LILLE THESE présentée en vue d obtenir le grade de DOCTEUR en Génie Electrique par Maxime MOREAU DOCTORAT DELIVRE PAR L ECOLE CENTRALE DE LILLE Modélisation haute fréquence

Plus en détail

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 101 112 Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques M. Meddah *, M. Bourahla et N. Bouchetata Faculté de Génie Electrique,

Plus en détail

PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES

PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES NOTICE TECHNIQUE N 003 Date : 08/04/03 Révisé le: 14/09/07 ALTERNATEUR PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES 1 ) Principe : Contrairement à la dynamo qui produit du courant alternatif redressé par

Plus en détail

véhicule hybride (première

véhicule hybride (première La motorisation d un véhicule hybride (première HERVÉ DISCOURS [1] La cherté et la raréfaction du pétrole ainsi que la sensibilisation du public à l impact de son exploitation sur l environnement conduisent

Plus en détail

Gestion d'éclairage. Contrôle de chauffe. Contrôle de mouvement. Relais statiques GN+

Gestion d'éclairage. Contrôle de chauffe. Contrôle de mouvement. Relais statiques GN+ Gestion d'éclairage Contrôle de chauffe Contrôle de mouvement Relais statiques GN+ Découvrez les avantages du relais statique : une gamme complète de relais statiques pouvant commuter des charges jusqu

Plus en détail

Jouve, 18, rue Saint-Denis, 75001 PARIS

Jouve, 18, rue Saint-Denis, 75001 PARIS 19 à Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication : 0 645 740 A1 12 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN @ Numéro de dépôt : 94402079.1 @ Int. ci.6: G07B 17/04,

Plus en détail

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1.

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1. Mémoires RAM 1. LOGIUE STATIUE ET LOGIUE DYNAMIUE Le point mémoire est l élément de base, capable de mémoriser un bit. Il y a deux approches possibles. L approche statique est fondée sur la l'utilisation

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail