Electricité et magnétisme

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electricité et magnétisme"

Transcription

1 Le champ magnétique Activité 1 a) O α S N s G n b) Bobine O s G n α I Document 1 Une petite aiguille aimantée suspendue par son centre de gravité G à un fil sans torsion est placée au voisinage d un aimant (figure a) ou d une longue bobine parcourue par un courant électrique I (figure b). 1. Qu observe-t-on dans les deux cas? 2. Quel est le pôle de la petite aiguille aimantée qui est attiré par le pôle nord N de l aimant? Qui est repoussé par le pôle N de l aimant? Pourquoi, dans la position d équilibre de la petite aiguille aimantée, la force d attraction est-elle supérieure à la force de répulsion? 3. Pour interpréter les actions mécaniques que l aimant et la bobine parcourue par un courant exercent à distance sur la petite aiguille aimantée, on dit qu ils créent un champ dans leur voisinage. Quel est le nom de ce champ? 4. En l absence de l aimant, ou si l on coupe le courant qui traverse la bobine, qu observe-t-on? Une réponse précise est exigée. 60

2 5. Peut-on dire que l espace environnant la Terre est un espace champ magnétique? 6. A l aide de quel instrument vérifie-t-on l existence du champ magnétique terrestre? 7. Quelles sont les sources de champ magnétique? Document 2 : Photo d une boussole 8. Comment s oriente l aiguille d une boussole soumise uniquement au champ magnétique terrestre? Qu appelle-t-on la déclinaison magnétique terrestre? Cette grandeur est-elle constante? De quels paramètres dépend-elle? (Consulter un dictionnaire ou une encyclopédie.) Dans quels domaines de l activité humaine est-il très important de connaître la valeur de la déclinaison magnétique au lieu où l on se situe. Document 3 : Spectre magnétique de l aimant droit 9. A l extérieur de l aimant droit, les lignes de champ sont orientées conventionnellement. Quelle est la convention d orientation? 10. Complétez le schéma en précisant la position d équilibre prise par une petite aiguille aimantée respectivement placée aux points A, B, et C du champ magnétique du barreau aimanté. 11. Comment peut-on visualiser un champ magnétique? 12. Quelles sont les caractéristiques du champ magnétique en un point de l espace? 13. Est-ce que l intensité du champ magnétique est la même en tous points? 14. La position prise par l aiguille peut-elle nous indiquer cette intensité? 61

3 Mots clés Mots clés Champ magnétique : Pôles d un aimant : Lignes de champ d un aimant : on appelle champ magnétique toute région de l espace dans laquelle une aiguille aimantée est soumise à des forces magnétiques et, par suite, adopte une position d équilibre bien précise. ils sont appelés conventionnellement Nord et Sud. à l extérieur de l aimant, elles sont orientées conventionnellement du pôle Nord vers le pôle Sud. Résumé de cours Résumé de cours Les aimants et les circuits parcourus par un courant sont des sources de champ magnétique. Le voisinage de la Terre est un champ magnétique. En chacun de ses points, le champ magnétique est caractérisé par sa direction, son sens et sa valeur. La direction et le sens peuvent être déterminés à l aide d une petite aiguille aimantée. 62

4 Le champ magnétique d un courant Activité 2 a) + - A Rh b) A B + - A Rh I A B Document 1 : L expérience d Oersted (1819) 63

5 Plaçons une aiguille aimantée au voisinage immédiat d un conducteur rectiligne AB. Le fil est en cuivre, métal non magnétique, il est placé parallèlement à l aiguille aimantée. 1. Comment l aiguille aimantée s oriente-t-elle dans le premier cas (a)? Quelle est la cause de cette orientation? 2. Dans le deuxième cas (b) l aiguille dévie, pourquoi? Vers quelle position limite tendrait l aiguille si l intensité I du courant pouvait devenir très grande? 3. Si l on inverse le sens du courant, que fait l aiguille aimantée? I I P P I P a) conducteur rectiligne b) conducteur circulaire c) bobine longue (vue de dessus) Document 2 : Différents conducteurs 4. Dessinez dans le plan P quelques lignes du spectre magnétique dans les trois cas a, b et c. Orientez ces lignes. 5. Dans quel cas le champ magnétique est-il uniforme? 6. Comparez le spectre magnétique du solénoïde à celui d un aimant droit. 7. Peut-on déterminer une extrémité nord N et une extrémité sud S dans le cas d un solénoïde parcouru par un courant? 8. Dans quel sens voit-on tourner le courant quand on se place face à l extrémité S? face à l extrémité N? 64

6 Mots clés Mots clés Lignes de champ : Spectre magnétique : Champ magnétique uniforme : Solénoïde : Règle de la main droite : on appelle ligne de champ une ligne tangente en chacun de ses points à une petite aiguille aimantée placée en ce point. Par convention, la ligne de champ est orientée du pôle sud vers le pôle nord de la petite aiguille aimantée. un spectre magnétique est un ensemble de lignes de champ. les lignes de champ sont rectilignes et parallèles. bobine longue dont la longeur est très supérieure au diamètre de base. A l intérieur d un solénoïde, le champ magnétique est pratiquement uniforme. 1. appliquée à un conducteur rectiligne : Le pouce tendu indique le sens du courant et les doigts pliés indiquent le sens du champ magnétique. 2. appliquée à une bobine ou à un solénoïde : Les doigts pliés indiquent le sens du courant et le pouce tendu indique le sens du champ magnétique. 65

7 La force électromagnétique Activité 3 B B B A A A I = O I I B F B B A A Champ magnétique A a) b) c) B B A A I I B F B F A A d) e) Document 1 : Rappel de la loi Le dispositif expérimental est constitué par une barre conductrice AB suspendue par deux fils conducteurs souples aux points fixes A et B. Le champ magnétique vertical est produit par un dispositif non représenté. 1. A quelles conditions une force électromagnétique agit-elle sur la barre AB? 2. Comparez la direction de cette force à celle du champ magnétique. 66

8 3. Comparez la direction de cette force à celle de la barre AB. 4. Quels sont les expériences qui montrent : a) que le sens de la force dépend du sens du courant? b) que le sens de la force dépend du sens du champ magnétique? 5. Enoncez la règle de la main droite. Vérifiez que les schémas c, d et e sont en accord avec cette règle. a) Tige (ou règle) en matière plastique électrisée par frottement b) pendule électrostatique N S clou en acier Document 2 : Expérience 6. Réalisez les expériences a et b. Qu observez-vous? 7. Quelles sont les analogies entre les deux phénomènes observés? 8. Quelles sont les différences entre les deux phénomènes observés? 9. Le champ créé par l aimant est un champ magnétique. Le champ créé par la tige électrisée est-il aussi un champ magnétique? 67

9 A + Champ magnétique uniforme - B Document 3 : Vue de dessus du schéma expérimental Deux conducteurs rectilignes parallèles sont placés dans un champ magnétique uniforme, dont le sens est indiqué sur le schéma (L aimant en U qui crée ce champ n est pas représenté). On met une barre conductrice transversale AB très légère sur ces deux conducteurs. 10. Quels sont la direction et le sens du champ magnétique? 11. Quel est le sens du courant dans la barre AB : de A vers B ou de B vers A? 12. Quels sont la direction et le sens de la force électromagnétique qui s exerce sur la barre AB? S I F N a) S F N b) S N c) F Document 4 : Schémas (S et N sont les pôles d un aimant en U, non représenté dans sa totalité.) 13. Lesquels de ces 3 schémas sont : - Faux? - Exacts? 68

10 Mots clés Mots clés Force électromagnétique : force qui s exerce sur un conducteur parcouru par un courant et placé dans un champ magnétique. Résumé de cours Résumé de cours La règle de la main droite : I F Champ magnétique 69

11 Induction électromagnétique Activité 4 Expérience 1 Protocole de l expérience : Plaçons un aimant immobile devant l une des faces d une bobine suspendue à un ressort et observons sur un oscilloscope les variations de la tension entre les bornes de la bobine quand cette dernière oscille verticalement. Document 1 1. Faites le schéma de l expérience en remplaçant l oscilloscope par un galvanomètre. 2. Pourquoi une tension apparaît-elle aux bornes de la bobine quand cette dernière oscille? 3. Pourquoi cette tension change-t-elle périodiquement de signe, donc de sens? 4. Pour quelles positions de la bobine en cours d oscillations, la tension indiquée par l oscilloscope passe-t-elle par la valeur zéro? 5. Soient les deux affirmations suivantes : Pour observer un phénomène d induction électromagnétique, il suffit de mettre une bobine dans un champ magnétique. On observe un phénomène d induction magnétique lorsque la «quantité de champ magnétique» qui traverse une bobine varie. 70

12 Barrez l affirmation fausse ; soulignez l affirmation exacte. 6. Comment peut-on augmenter ou diminuer l intensité du courant induit dans un circuit électrique fermé? Expérience 2 Protocole de l expérience : Une petite bobine circulaire de bornes A et B est reliée à un milliampèremètre non représenté. Afin de simplifier le schéma, seules deux spires ont été représentées. La bobine est placée dans un plan horizontal, puis introduite dans l entrefer d un aimant en «U», depuis la position I jusqu à la position III. Document 2 7. Représentez les lignes de champ de l aimant. Dans quelle partie comprise entre les deux branches de l aimant le champ magnétique est-il uniforme et possède-t-il la plus grande valeur? 8. Lorsque la bobine est déplacée des positions I à II, est-elle parcourue par un courant induit? Même question lorsque la bobine est déplacée de la position II à la position III. 71

13 Expérience 3 Protocole de l expérience : 9. En regardant l extrémité de la bobine opposée à l aimant, déterminez pour chaque schéma : - Le sens du courant induit (sens des aiguilles d une montre ou sens contraire) ; - Les noms respectifs (Nord ou Sud) des faces droite et gauche de la bobine. 10. Repérez les cas où l on obtient le même sens du courant induit. 11. Expliquez pourquoi, bien qu il s agit de cas différents, le sens du courant induit est le même. 72

14 Mots clés Mots clés Phénomène d induction : phénomène qui apparaît dans un circuit électrique (ouvert ou fermé) quand la «quantité de champ magnétique» qui le traverse varie. Ce phénomène se manifeste : - par l apparition d une tension induite aux bornes du circuit, si ce dernier est ouvert ; - par l apparition d un courant induit dans le circuit, si ce dernier est fermé. Résumé de cours Résumé de cours Soit un circuit electrique fermé placé dans un espace champ magnétique. La «quantité de champ magnétique» qui le traverse peut varier pour différentes raisons : - Le circuit se déplace dans le champ magnétique fixe (c est le cas de la bobine d un circuit qui s éloigne ou se rapproche d un aimant) ; - Le circuit est fixe, mais le champ magnétique qui le traverse est variable (c est le cas du circuit fixe dont la bobine est soumise à l action d un aimant qui s en approche ou s en éloigne). Lorsque la «quantité de champ magnétique» qui le traverse varie, il est parcouru par un courant électrique induit : dont l intensité dépend de la rapidité de la variation ; dont le sens est tel qu il s oppose à la cause (ou à la variation) qui lui donne naissance. 73

15 Activité 5 Le courant alternatif Grandeurs caractéristiques Figure 1 Un dispositif électronique associé à un ordinateur relève point par point la tension électrique entre les deux bornes de sortie d un générateur de «tension alternative sinusoïdale» (document 1 figure 1). La courbe qui indique les variations de cette tension u en fonction de la date t apparaît sur l écran de l ordinateur (document 1 figure 2) Figure 2 Document 1 1. La tension u observée est-elle une tension «continue»? A-t-elle toujours le même signe? A quoi correspond, pour les deux bornes du générateur, un changement de signe de u? 74

16 2. Comparez les valeurs de la tension u : - aux dates : 0 s ; 1 s ; 2 s ; 3 s et 4 s - aux dates : 0,5 s ; 2,5 s et 4,5 s - aux dates : 0,5 s et 2,5 s 3. Comparez les parties de la courbe comprises respectivement entre les dates 0 s et 2 s et entre les dates 2 s et 4 s. Est-ce que ces parties sont identiques par translation? 4. Déterminez la période de la tension alternative observée. 5. Calculez la fréquence de cette tension alternative. Expérience Protocole de l expérience : Montage expérimental : le circuit comporte un générateur alternatif, qui délivre une tension alternative sinusoïdale de valeur maximale U m réglable, et une lampe. Un voltmètre et un oscilloscope sont montés en dérivation aux bornes de la lampe (document 2). Pour diverses valeurs de U m, on relève la valeur de la tension (notée U eff ) indiquée par le voltmètre. (Le sélecteur de ce dernier doit être mis sur la position «tension alternative.») Document 2 Mesures : Les résultats obtenus sont rassemblés dans le tableau ci-dessous : U m (v) U eff (v) 8,7 7,0 5,7 4,3 2,8 U m U eff 6. Complétez le tableau. 7. Calculez la moyenne des rapports et comparez à 1, Ecrivez la relation entre U m et U eff 75

17 9. Quelle est la valeur efficace de la tension du secteur? Déduisez-en sa valeur maximale. L appareil schématisé comporte deux positions sélectionnées par le commutateur C s. En position «été», un ventilateur M de puissance 1,5 kw est parcouru par un courant d intensité efficace 5,5 A. En position «hiver», l un des radiateurs R 1, R 2 et R 3, de puissances respectives 1 kw, 2 kw et 3 kw, est selectionné grâce au commutateur C R. Interrupteur général été C s hiver C R Fusible M 230V R 1 R 2 R 3 Document Quelle est l intensité efficace du courant qui parcourt chaque radiateur lorsqu il est séléctionné en hiver? 11. Quelle valeur minimale faut-il choisir pour le fusible? 12. Lorsqu il gèle, le radiateur R 3 fonctionne en permanence. Quelle énergie électrique transforme-t-il pendant une durée de 24 heures? 13. Quelle dépense cela représente-t-il si le kwh est facturé 0,11 levas? 76

18 Mots clés Mots clés Courant alternatif : un courant est alternatif s il change de sens périodiquement. Période : Fréquence : durée au bout de laquelle un événement se reproduit égal à lui-même. C est la plus petite durée d une tension alternative au bout de laquelle elle retrouve la même variation. Elle se note (T) et elle est exprimée en secondes (s). exprimée en hertz (Hz), c est l inverse de la période d un phénomène périodique. Sa valeur correspond au nombre de périodes contenues dans une durée d une seconde. T = 1 / f et f = 1 / T Intensité efficace : l intensité efficace I eff d un courant alternatif est égale à l intensité I d un courant continu qui, passant dans le même conducteur, y produirait durant chaque période le même dégagement de chaleur par effet Joule. L énergie calorifique produite dans un conducteur par effet Joule est proportionnelle au temps t de passage du courant et au carré de l intensité I de ce courant. Q = I 2 R t Tension efficace : une tension alternative de valeur efficace U eff et une tension continue de valeur égale produisent le même éclat pour une lampe donnée. 77

19 Les transformateurs Activité 6 Document 1 : Symboles d un transformateur Document 2 Document 3 78 Electricité et magnetisme

20 Expérience 1 Protocole de l expérience : Le montage est réalisé avec N 1 = 1000 spires au primaire, N 2 = 500 spires au secondaire et une lampe 3 V. 1. Notez les valeurs des tensions efficaces U 1 et U 2 au primaire et au secondaire. Protocole de l expérience : Expérience 2 Permutez les deux bobines du transformateur et installez une lampe 12 V. 2. Notez les nouvelles valeurs des tensions efficaces U 1 et U 2 au primaire et au secondaire. 3. Complétez le tableau suivant : Expérience 1 Expérience 2 N 1 = U 1 = N 1 = U 1 = N 2 = U 2 = N 2 = U 2 = 4. Calculez les rapports : K = U U 1 2 ; U U ' 2 K = et 1 N 1 K 1 = ; N2 K = ' 1 N N Comparez K et K 1 ; K et K 1 6. Ecrivez la conclusion Expérience 3 Protocole de l expérience : Le rapport de transformation d un transformateur est K = 2. Ce transformateur possède 1000 spires au primaire et est alimenté par un générateur alternatif 6 V. 7. Calculez le nombre de spires aux bornes du secondaire. 8. Calculez la tension disponible aux bornes du secondaire. 9. Ce transformateur fonctionne-t-il en élévateur ou en abaisseur de tension? 79 Electricité et magnetisme

21 Expérience 4 Protocole de l expérience : Un transformateur alimenté sous la tension alternative de 24 V possède spires au primaire. 10. Complétez le tableau suivant : U eff aux bornes du secondaire (V) Nombre de spires au secondaire Rapport de transformation , ,25 Document 4 : Le transport de l énergie électrique - Montage expérimental 11. Quelles sont les valeurs : de la tension délivrée par le générateur G? de la tension d utilisation de la lampe L? 12. Quelle est la méthode utilisée sur le montage expérimental pour simuler la ligne qui transporte l énergie électrique du générateur G à la lampe L. Quelle est la résistance de cette ligne? 13. Les deux transformateurs du montage ont-ils le même mode de fonctionnement? Calculez le rapport de transformation de chacun d eux. 14. Pourquoi y a-t-il intérêt à transporter l énergie électrique sous la tension de 220 V plutôt que sous la tension de 6 V? 80 Electricité et magnetisme

22 Résumé de cours Résumé de cours Un transformateur est caractérisé par son rapport de transformation : N N 1 K = = 2 U U 1 2 Un transformateur abaisseur de tension comporte moins de spires au secondaire qu au primaire, c est le contraire pour un transformateur élévateur de tension. Un transformateur ne fonctionne qu en courant alternatif. Les pertes de puissance par effet joule dans les lignes sont réduites à quelques pour cent de la puissance transportée si l on élève beaucoup la tension pour réduire l intensité responsable de l effet joule. 81 Electricité et magnetisme

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES)

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES) Chapitre 3 LES APPARELS A DEVATON EN COURANT CONTNU ( LES APPRELS MAGNETOELECTRQUES) - PRNCPE DE FONCTONNEMENT : Le principe de fonctionnement d un appareil magnéto-électrique est basé sur les forces agissant

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

1 Savoirs fondamentaux

1 Savoirs fondamentaux Révisions sur l oscillogramme, la puissance et l énergie électrique 1 Savoirs fondamentaux Exercice 1 : choix multiples 1. Quelle est l unité de la puissance dans le système international? Volt Watt Ampère

Plus en détail

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces)

Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Exercice n 2: ( compléter les réponses sans espaces) Exercice n 1: La lampe ci-dessous comporte 2 indications: Complétez le tableau en indiquant quelle est la grandeur indiquée et son unité: indication grandeur unité 12 V 25W Pour cela je dois appliquer

Plus en détail

Electricité. Electrostatique

Electricité. Electrostatique 5G1 - Electrostatique - Page 1 Electricité Electrostatique Cette partie du cours de physique étudie le comportement des charges électriques au repos ainsi que l influence de celles-ci les unes sur les

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

La charge électrique C6. La charge électrique

La charge électrique C6. La charge électrique Fiche ACTIVIT UM 8. / UM 8. / 8. La charge électrique 8. La charge électrique C6 Manuel, p. 74 à 79 Manuel, p. 74 à 79 Synergie UM S8 Corrigé Démonstration La charge par induction. Comment un électroscope

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Électricité. 1 Interaction électrique et modèle de l atome

Électricité. 1 Interaction électrique et modèle de l atome 4 e - AL Électricité 1 Électricité 1 Interaction électrique et modèle de l atome 1.1 Électrisation par frottement Expérience 1.1 Une baguette en matière plastique est frottée avec un chiffon de laine.

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE Fiche Élève i Objectifs Connaître le principe de production de l électricité par une génératrice de vélo. Savoir quelle est la partie commune à toutes les centrales électriques.

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

L électricité et le magnétisme

L électricité et le magnétisme L électricité et le magnétisme Verdicts et diagnostics Verdict CHAPITRE 5 STE Questions 1 à 26, A à D. 1 QU EST-CE QUE L ÉLECTRICITÉ? (p. 140-144) 1. Vanessa constate qu un objet est chargé positivement.

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TP d électricité Rédigé par JF Déjean page 1/6 PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Programme : B.O n 10 du 15-10-1998 Chapitre : Électricité et vie quotidienne. Contenu : Paragraphe B 2-3 : Installations électriques

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : Vous disposez des 4 appareils électriques suivants : 1 radiateur de puissance P R = 1000 W. 2 lampes halogènes de puissances P L = 500

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

Energie et conversions d énergie

Energie et conversions d énergie Chapitre 6 et conversions d énergie I) NOTIONS GENERALES Les différentes formes d énergie : électrique (liée aux courants et tensions) lumineuse (liée à un mouvement ou à l altitude) thermique (liée à

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

Elec II Le courant alternatif et la tension alternative

Elec II Le courant alternatif et la tension alternative Elec II Le courant alternatif et la tension alternative 1-Deux types de courant -Schéma de l expérience : G -Observations : Avec une pile pour G (courant continu noté ): seule la DEL dans le sens passant

Plus en détail

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie Solutions pour la mesure de courant et d énergie Mesure et analyse de signal Solutions WAGO pour la surveillance et l économie d énergie Boucles de mesure Rogowski, série 855 pour la mesure non intrusive

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts)

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts) SNC1D test d électricité Nom : Connaissance et Habiletés de la pensée compréhension (CC) (HP) Communication (Com) Mise en application (MA) 35 % 30 % 15 % 20 % /42 /31 grille /19 Dans tout le test, les

Plus en détail

Circuit comportant plusieurs boucles

Circuit comportant plusieurs boucles Sommaire de la séquence 3 Séance 1 Qu est-ce qu un circuit comportant des dérivations? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales C Exercices d application Séance 2 Court-circuit dans un circuit

Plus en détail

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Introduction Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Le terme électricité provient du grec ἤλεκτρον

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope?

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope? OBJECTIFS Oscilloscope et générateur basse fréquence (G.B.F.) Siuler le fonctionneent et les réglages d'un oscilloscope Utiliser l oscilloscope pour esurer des tensions continues et alternatives Utiliser

Plus en détail

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente?

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente? CHAPITRE 7 ÉNERGIE ET PUISSANCE ÉLECTRIQUE 2.4.0 Découvrir les grandeurs physiques qui influencent l'énergie et la puissance en électricité. Vous faites le grand ménage dans le sous-sol de la maison. Ton

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

4.14 Influence de la température sur les résistances

4.14 Influence de la température sur les résistances nfluence de la température sur la résistance 4.14 nfluence de la température sur les résistances ne résistance R, parcourue par un courant pendant un certain temps t, dissipe une énergie calorifique (W

Plus en détail

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques I. Introduction De nombreux domaines font appel aux circuits logiques de commutation : non seulement l'informatique, mais aussi les technologies de l'asservissement

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 1 DÉFINITION DE L ÉLECTRICITÉ ET DE LA CHARGE ÉLECTRIQUE 2 LES FORCES D ATTRACTION ET DE RÉPULSION L électricité c est l ensemble des phénomènes provoqués par les charges positives et négatives qui existe

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Electrotechnique: Electricité Avion,

Electrotechnique: Electricité Avion, Electrotechnique: Electricité Avion, La machine à Courant Continu Dr Franck Cazaurang, Maître de conférences, Denis Michaud, Agrégé génie Electrique, Institut de Maintenance Aéronautique UFR de Physique,

Plus en détail

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Circuit à réaliser Réalisez les circuits ci-dessous, constitué d une lampe (ou une D.E.L. qui est plus sensible que la lampe), une pile et des objets conducteurs ou isolants.

Plus en détail

Les Conditions aux limites

Les Conditions aux limites Chapitre 5 Les Conditions aux limites Lorsque nous désirons appliquer les équations de base de l EM à des problèmes d exploration géophysique, il est essentiel, pour pouvoir résoudre les équations différentielles,

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique PGA & SDUEE Année 008 09 Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n. Résonance magnétique : approche classique Première interprétation classique d une expérience de résonance magnétique On

Plus en détail

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES»

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES» MENUGE CECILE BELVAL FRANCOIS BRAS FRANCOIS CADART JULIEN GAIGNEUR GUILLAUME «LES ALTERNATEURS DE VOITURES» LYCEE EDOUARD BRANLY BOULOGNE SUR MER Aidés par nos professeurs : M Buridant, M Courtois, M Ducrocq

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Réseau électrique. Le transport de l énergie électrique depuis la centrale électrique jusqu à la maison de Monsieur Toulemonde

Réseau électrique. Le transport de l énergie électrique depuis la centrale électrique jusqu à la maison de Monsieur Toulemonde Alain ROBERT Réseau électrique Le transport de l énergie électrique depuis la centrale électrique jusqu à la maison de Monsieur Toulemonde Fabrication et utilisation de la maquette UTLO - Groupe InterGénérations

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires

Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires 25 Lechapitreprécédent avait pour objet l étude decircuitsrésistifsalimentéspar dessourcesde tension ou de courant continues. Par

Plus en détail

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Didier Pietquin Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Que sont les notions de fréquence fondamentale et d harmoniques? C est ce que nous allons voir dans cet article. 1. Fréquence Avant d entamer

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

Infos. Indicateurs analogiques encastrables pour installation à courants forts. Série M W/P/ LSP BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW DFQ

Infos. Indicateurs analogiques encastrables pour installation à courants forts. Série M W/P/ LSP BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW DFQ Infos Série M 200.U.003.05 encastrables pour installation à courants forts Série M W/P/ LSP pour montage sur rail normé BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW SY Compteurs horaires Voltmètres partiels

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

Chapitre 15 - Champs et forces

Chapitre 15 - Champs et forces Choix pédagogiques Chapitre 15 - Champs et forces Manuel pages 252 à 273 Après avoir étudié les interactions entre deux corps en s appuyant sur les lois de Coulomb et de Newton, c est un nouveau cadre

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé Chapitre 2 Eléments pour comprendre un énoncé Ce chapitre est consacré à la compréhension d un énoncé. Pour démontrer un énoncé donné, il faut se reporter au chapitre suivant. Les tables de vérité données

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

IPT Charge pour Véhicules Electriques

IPT Charge pour Véhicules Electriques IPT Charge pour Véhicules Electriques Conductix-Wampfler IPT Charge La charge de batterie sans aucune intervention IPT Charge est un système de couplage inductif permettant la charge automatique de batteries

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker DeCarvalho Adelino adelino.decarvalho@iutc.u-cergy.fr septembre 2005 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

Cela signifie qu'il y a des matériaux dans lesquels le courant et d'autres matériaux dans lesquels le courant. Un conducteur c est

Cela signifie qu'il y a des matériaux dans lesquels le courant et d'autres matériaux dans lesquels le courant. Un conducteur c est TOUT SAVOIR SUR L'ÉLECTRICITÉ 1. INTRODUCTION Youppie, c'est les vacances! Pour te faire plaisir, tu pars une semaine dans une station de Ski dans les Alpes françaises. Tout d'abord, lorsque tu veux te

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

Les résistances de point neutre

Les résistances de point neutre Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 TP A.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

Chauffage par induction

Chauffage par induction Guide Power Quality Section 7: Efficacité Energétique www.leonardo-energy.org/france Edition Août 2007 Chauffage par induction Jean Callebaut, Laborelec Décembre 2006 1 Introduction... 3 2 Principes physiques...

Plus en détail

Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT. W = F * d. Sommaire

Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT. W = F * d. Sommaire Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT Sommaire 1. Définitions symboles - unités 2. Chute de tension dans les conducteurs 3. Effets calorifiques du courant 1. DÉFINITIONS SYMBOLES - UNITÉS 1.1 Force

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE I INTRODUCTION : 1) Citer la fonction globale des systèmes suivants : Scooter : Marteau : Grille pain : Téléphone portable : Agrafeuse : 2) De quelle famille font partie les systèmes suivants? DM Etude

Plus en détail

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE Revue Construction étallique Référence DÉVERSEENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYÉTRIQUE SOUISE À DES OENTS D EXTRÉITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE par Y. GALÉA 1 1. INTRODUCTION Que ce

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : 5 ANALYSE

Plus en détail