CIGI 2011 Job shop sous contraintes de disponibilité des ressources : modèle mathématique et heuristiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CIGI 2011 Job shop sous contraintes de disponibilité des ressources : modèle mathématique et heuristiques"

Transcription

1 CIGI 2011 Job shop sous cotaites de dispoibilité des essouces : modèle mathématique et heuistiques SADIA AZEM 1, RIAD AGGOUNE 2, STÉPHANE DAUZERE-PERES 1 1 Dépatemet Scieces de la Fabicatio et Logistique, CMP, Ecole des Mies de Sait-Etiee, 880 AVENUE DE MIMET, F GARDANNE, FRANCE. 2 Cete de Recheche Public Hei Tudo 6 ue de Luxemboug, L-4002 Esch-su-Alzette, Luxemboug. Résumé La majeue patie des études des poblèmes d odoacemet se placet das le cotexte où les essouces sot dispoibles e pemaece. Ce qui e éalité est pas toujous le cas. Nous taitos le cotexte d idispoibilités coues à l avace ; ous sommes paticulièemet itéessés pa le poblème d odoacemet das u atelie de type job shop, das lequel les opéatios des jobs (ou tâches) peuvet ête iteompues pa des péiodes d idispoibilité, et les péiodes d idispoibilité peuvet ête déplacées das des feêtes de temps. Itége ces cotaites augmete la complexité des poblèmes d odoaceme Das cet aticle, ous poposos u modèle mathématique et des méthodes appochées pou le poblème. E plus de la ésolutio des poblèmes cosidéés, le but de cette modélisatio est d aalyse l impact des cotaites d idispoibilité des essouces et d évalue la qualité des méthodes appochées. Ces deièes sot des heuistiques de costuctio qui élaboet apidemet u odoacemet su la base de statégies de décisio. Plusieus expéimetatios ot été effectuées pou valide les méthodes poposées. Abstact - I most of machie schedulig liteatue, esouces ae assumed to be cotiuously available which is ot always tue i pactice. We deal with the cotext of uavailability peiods kow a pioi; we ae paticulaly iteested i job shop poblem whee the job opeatios may be iteupted by esouce availability peiods; ad the uavailability peiods may be moved i time widows. Itegatig these costaits icease the complexity of the schedulig poblems. I this pape, we popose a mathematical model ad appoximatio methods fo the poblem. I additio to the esolutio of the cosideed poblems, the aim of this modelig is to suppot the aalysis of the impact of esouce uavailability costaits ad evaluate the quality of the appoximatio methods. These methods ae costuctio heuistics that quickly detemie a schedule based o decisio stategies. Vaious expeimets have bee pefomed to validate the poposed methods. Mots clés odoacemet, cotaites de dispoibilité, systèmes idustiels, modélisatio mathématique, heuistiques de costuctio. Keywods - Schedulig, availability costaits, idustial systems, mathematical modelig, costuctio heuistics. 1 INTRODUCTION Das les systèmes de poductio, les difféetes essouces aussi bie matéielles qu'humaies peuvet ête idispoibles pou diveses aisos : cogés ou défectios du pesoel, activités de maiteace ou paes des machies, etc... Ceci ifluece les plas de poductio de faço sigificative : ue essouce additioelle pou absobe cette chage de tavail 'est pas focémet dispoible ; d où la écessité de touve la meilleue faço de épati la chage de tavail ete les essouces e peat e compte les péiodes d'idispoibilité, le type des opéatios des jobs que les essouces peuvet effectue, l'ode ete les opéatios. Nous pésetos, das cet aticle, u modèle mathématique et des heuistiques de costuctio pou ésoude le poblème d odoacemet das u atelie de poductio de type job shop (appelé aussi atelie multigamme) losque les essouces e sot pas dispoibles e cotiu ; et ce pou mieux modélise la éalité idustielle. Le cotexte d étude est celui d idispoibilités coues à l avace ou losqu il est possible de efaie l odoacemet ue fois les idispoibilités coues. Des aspects liés à la flexibilité des opéatios des jobs (appelés auusi commades) et des péiodes d idispoibilité des essouces sot abodés ; otammet, l autoisatio de la péemptio d ue opéatio e pésece d ue péiode d idispoibilité, i.e, ue opéatio peut ête

2 iteompue pa ue péiode d'idispoibilité (mais o pa ue aute opéatio), esuite epise avec ue évetuelle péalité, dès que la essouce est à ouveau dispoible (ceci peut ête le cas de poduits egoupés e lots) ; le déplacemet d ue péiode d idispoibilité das ue feête de temps (pou cée u temps libe su la essouce pou éalise des opéatios plus tôt). La modélisatio mathématique est souvet égligée pa les checheus à cause de la fote complexité (NPdifficile) du poblème. Nous poposos cette appoche ca elle pemet de ésoude cetaies tailles de poblèmes, elle ous istuit su la faço de taite les cotaites de dispoibilité des essouces et pemet d évalue la qualité des solutios obteues pa des heuistiques. Ces deièes viset à obtei de boes solutios apideme Elles costuiset u odoacemet e se basat su des ègles de pioité. L oigialité des heuistiques que ous poposos éside otammet das l itégatio de la flexibilité des opéatios et des péiodes d idispoibilité au momet de la costuctio de l odoaceme Ces méthodes, qui costituet des blocs de costuctio, peuvet ête itégées das d'autes méthodes appochées pou amélioe les ésultats obteus. Comme citèe objectif à miimise, ous cosidéos soit le makespa (date d achèvemet de l odoacemet), soit la somme des dates de fi des jobs (dates de fi des deièes opéatios des jobs) ; il existe pas de hiéachie ete ces citèes. Ces appoches peuvet atuellemet taite d autes citèes ou cotaites su les jobs. Il est aussi facile de les étede pou taite le poblème d odoacemet d u atelie de type job shop flexible. L aticle est stuctué comme sui Le poblème taité est défii das la sectio 2. La sectio 3 est cosacée à la modélisatio mathématique, et la sectio 4 aux heuistiques. Les ésultats des expéimetatios uméiques sot pésetés das la sectio 5. 2 DEFINITION DU PROBLEME Le poblème du job shop avec cotaites de dispoibilité des essouces peut ête défii pa u esemble de jobs J={J 1,J 2,.., J } à éalise su u esemble de m machies M={M 1,M 2,.., M m }. Chaque job J i est composé d ue séquece liéaie de i opéatios O,..,.. }. Chaque { i1 i2 ii machie peut effectue ue seule opéatio à la fois et chaque opéatio O equiet ue machie uiquemet pou sa éalisatio, et ce pedat p uités de temps ; sa date de début est t et sa date de fi est C. Il y a m péiodes d idispoibilité h, h,.., h,.., h } su chaque machie M ; { 1 2 o suppose qu elles e sot pas top poches. La date de début S de la péiode d idispoibilité h de duée p est coue à l avace. Das cet aticle, o dia que h est flexible (otio itoduite das [Aggoue, 2004]) losqu o associe à S ue feête de temps [ES,LS ] (ES et LS sot espectivemet les dates de début au plus tôt et au plus tad de h ) ; l idée état de cée u temps libe su la machie pou exécute ue opéatio soit avat la péiode d idispoibilité soit apès ce qui pemet à l opéatio de s acheve plus tôt (Figue 1). Chaque job passe su les machies das u ode appelé gamme opéatoie défiie à pioi. O désige pa la machie su laquelle l opéatio O est éalisée. Figue 1. Feête de temps pou la date de début d ue péiode d idispoibilité Pa ailleus, das la littéatue scietifique, il existe quate cas pou l iteuptio d ue opéatio pa ue péiode d idispoibilité (Figue 2) : opéatios stictemet opéemptive, sécable, o-sécable et semi-sécable. Le pemie est dû à [Aggoue, 2004] et les tois autes à [Lee, 1996, 1997, 1999]. Ue opéatio est dite stictemet o-péemptive losqu'elle e peut ête iteompue i pa ue aute opéatio i pa ue péiode d'idispoibilité. Ue opéatio iteompue pa ue péiode d'idispoibilité est dite sécable si so exécutio peut cotiue dès que la machie qui l'exécute est de ouveau dispoible. Elle est dite o-sécable si elle doit ecommece complèteme Il est impotat de ote que ce cas est difféet du cas o-péemptif du fait que, das ce deie, losque l'opéatio e peut ête effectuée avat la péiode d'idispoibilité, elle doit commece et se temie apès. Ue opéatio est dite semi-sécable si elle doit patiellemet ecommece losque la machie est de ouveau dispoible. Note que l'étude du cas semi-sécable iclue les cas sécable et o-sécable. Cepedat, l'étude du cas o-sécable est mois petiete à cosidée que les autes cas ; ca ous étudios des péiodes d'idispoibilité pévues. Figue 2. Les difféets cas d iteuptio d ue opéatio Nous associos à chaque opéatio O u coefficiet de péalité su la péemptio qui epésete la patie de l'opéatio O à efaie apès la péiode d'idispoibilité l'iteompat ; il epésete so caactèe sécable. Aisi, =0 (esp. = 1) si O est sécable (esp. o-sécable) et 0 α 1 si O est semi-sécable. Il existe ue aute temiologie itoduite das [Mauguièe et al., 2005]. Elle cocee les péiodes d'idispoibilité pemettat l'iteuptio d'opéatios : péiodes d'idispoibilité tavesable et o-tavesable (Figue 3). Aisi, ue péiode d'idispoibilité est dite tavesable si elle pemet l'iteuptio d'ue opéatio ; bie etedu, cette iteuptio e se fea pas si l'opéatio est o-péemptive. Ue péiode d'idispoibilité qui e pemet pas l'iteuptio d'ue opéatio est dite o-tavesable ; das ce cas, l'opéatio e sea pas iteompue même si elle est péemptive.

3 suite de l aticle). Le poblème d odoacemet das u atelie de type jobshop avec cotaites de dispoibilité des essouces est NPdifficile au ses fot du fait que le poblème sas péiodes d idispoibilité est fotemet NP-difficile. Figue 3. Péiode d idispoibilité pemettat l iteuptio d ue opéatio Nous associos u coefficiet de péemptio k à ue opéatio O qui doit ête effectuée su la machie M et qui peut ête iteompue pa ue péiode d idispoibilité h. Cela epésete le caactèe péemptif de O ou le caactèe tavesable de h. Aisi, k = 0 si h est o-tavesable ou O est o-péemptive. Et k = 1 si h est tavesable et O est péemptive. Das ce cas, la positio de l'opéatio O pa appot à la péiode d'idispoibilité h, déped de so caactèe sécable. Exemple d illustatio : Le système de poductio est costitué de tois machies M 1,..,M 3. Quate jobs J 1,..,J 4 doivet ête effectués pa ces machies. Les gammes opéatoies des jobs sot les suivates (les ombes mis ete paethèses epésetet les duées opéatoies des jobs su les machies associées) : J 1 : M 1 (1) M 2 (2) M 3 (3) J 2 : M 2 (1) M 1 (2) M 3 (3) J 3 : M 3 (2) M 2 (1) M 1 (3) J 4 : M 1 (4) M 3 (1) M 2 (1) Ue solutio éalisable du poblème sas péiodes d idispoibilité su les machies est epésetée su le diagamme de Gatt de la Figue 4.a. Notos que le diagamme de Gatt se compose de liges hoizotales désigat les machies ; les opéatios y sot epésetées, e foctio des machies coespodates, à pati de leu dates de début d'exécutio, sous fome de baes ayat des logueus popotioelles à leu duées opéatoies. Figue 4. Exemple de système de poductio Nous itoduisos des péiodes d idispoibilité su les machies M 1 et M 3 aux péiodes [6,8] et [4,7] espectiveme Ceci a u impact su les dates de début et de fi de cetaies opéatios (Figue 4.b) ; pa exemple : l opéatio O 33 est sécable, elle se temie doc à l istat 9 au lieu de 7 ; l opéatio O 31 est o-péemptive, elle commece à l istat 7 au lieu de 3 et se temie à l istat 10 au lieu de 6. Quat à l odoacemet, il se temie doc à l istat 15 au lieu de 13 ; la qualité de la solutio est aisi dégadée. Le but est de détemie les dates de début et de fi de chaque opéatio afi de miimise le makespa C max ou la somme des dates de fi des jobs i C (que l o déote 1 i i C i das la i 3 MODELISATION MATHEMATIQUE La fomulatio que ous poposos est déduite de celle de [Applegate et Cook, 1991]. Das [Azem, 2010], l étude du cas o-péemptif mote que cette fomulatio doe de meilleus ésultats que celle utilisat la discétisatio du temps ; ca cette deièe egede u ombe cosidéable de vaiables et de cotaites. Pa ailleus, à ote coaissace, c est le seul modèle qui iclut tous les poblèmes pésets das la littéatue défiis pa l idispoibilité des essouces ; et ce gâce à l itoductio des coefficiets de péalité su la péemptio et les coefficiets de péemptio. Les vaiables additioelles suivates sot itoduites : X,i j : Vaiable biaie sevat à défii laquelle des opéatios O et O i j est effectuée avat l aute. Elle vaut 1 si O est effectuée avat O i j et 0 sio, Y, : Vaiable biaie pou détemie si l opéatio O commece avat ou apès la péiode d idispoibilité h. Elle est égale à 1 si O commece avat h et 0 sio. Z, : Vaiable biaie qui est égale à 1 si l opéatio O commece avat (i.e. Y, vaut 1) et fiit apès la péiode d idispoibilité h, et est égale à 0 sio. La fomulatio qui suit, où M est u ombe tès gad, modélise la miimisatio du makespa. Aisi, La foctio objectif (1) est la miimisatio du makespa C max. La cotaite (2) assue qu ue opéatio O i j qui succède à ue opéatio O das la gamme opéatoie du job e peut commece avat la fi de O. Les cotaites (3) et (4) gaatisset le o chevauchemet des opéatios O et O i j devat s effectue su la même machie, i.e. l opéatio O est exécutée avat ou apès l opéatio O i j. La cotaite (5) assue que si Y, = 0, alos l opéatio O doit ête éalisée apès la péiode d idispoibilité h. La cotaite (6) sigifie que losque Y, =1, l opéatio O doit commece avat la date de début de la péiode d idispoibilité h. Cepedat, e foctio des valeus de β k et Z,, elle peut soit se temie avat h ou apès. Losque β k = 0 (péemptio o-autoisée), O commece et fiit avat le début de h quelque soit la valeu de Z,.. Cepedat, losque β k = 1 (péemptio autoisée), la fi de O déped de la valeu de Z,.. Losque Z,. = 0 commece et fiit avat h ; alos que losque Z,. = 1 commece avat h et se temie apès. Notos que losque Y, = 0, la cotaite (6) est toujous satisfaite. La cotaite (7) taduit la possibilité d iteompe O losqu elle commece avat h (Figue 5). Les cotaites (8) et (9) fouisset des boes pou C t qui coespodet à la duée de l opéatio O su la machie M. E effet, losque O est pas iteompue pa h, cette duée est au mois égale (e fait est égale) à la duée opéatoie p. Cepedat, losque O est iteompue pa h, cette duée est au mois égale (e fait est égale) à p à laquelle o ajoute la duée p de la péiode d idispoibilité et la popotio de l opéatio à efaie (p +p + (S t )). Ceci est du au fait que : ' C t ( S t ) p ( p ( S t )) ( S t )

4 S t (1 C [ C k k [ p [ t k k t t S Y (1 Y ) k ( p (1 X Z, ) p k Z Z Y k MZ, (1 Z p' ( S t )] S (1 Z )] t t t k ) Y,,, ( k 1) t X i( j1),, C, S S X max, Y Z Mi C,, ) C, Y p )], max,, k, C t C C C p' 0 ii C t p 0 0 ES LS {0,1} {0,1} {0,1} i 1,.., ; j 1,.., ( O ( O i 1,.., i 1,.., ; j 1,.., i 1,.., ; j 1,.., i i 1,.., ; j 1,.., h h ( O 1 (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) où (S t ) epésete la patie de O effectuée avat le début de h, (p (S t )) la patie estate à exécute et ( (S t )) la patie à efaie. Ceci se poduit losque t <S <t +p qui est emplacée pa t + S t +p (cotaites (6) et (10) ) et β k = 1 (péemptio autoisée). Le coefficiet est utilisé ca l itoductio d iégalités stictes das u modèle le ed o liéaie ; sa valeu doit ête la plus petite possible pou gaati l équivalece des deux expessios. La cotaite (11) sigifie que, si l opéatio O pécède la péiode d idispoibilité h, alos elle pécède toutes les péiodes d idispoibilité qui succèdet à h. De plus, si l opéatio O succède à la péiode d idispoibilité h (k+1), alos elle succède à toutes les péiodes d idispoibilités qui pécèdet h (k+1). La cotaite (12) idique que l odoacemet e peut s acheve avat la fi de la deièe opéatio de chaque job. La cotaite (13) epésete la boe des dates de fi des opéatios. Elle est petiete losque la machie est dispoible e cotiu ; elle est edodate sio. Les cotaites (14) à (20) boet les vaiables du modèle. Les cotaites (16) et (17) e sot ajoutées que losque les péiodes d idispoibilité vaiet das des feêtes de temps. Figue 5. Positio de l opéatio O e foctio des valeus de Y, et Z, Remaques : Pou modélise la miimisatio de la somme des dates de fi des jobs, la foctio objectif (1) est emplacée pa Mi i C et la cotaite (12) est suppimée. 1 i i O peut itoduie de la flexibilité su les duées des péiodes d idispoibilité (selo si la pioité est accodée O O O i i i (1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) à la poductio plutôt qu à la maiteace des machies) e associat u esemble de valeus à ue duée (voi [Azem, 2010]). 4 HEURISTIQUES DE CONSTRUCTION Cette sectio est cosacée aux heuistiques qui viset à touve apidemet de boes solutios aux poblèmes d optimisatio combiatoies NP-difficiles. Les heuistiques que ous poposos costuiset u odoacemet su la base de diveses statégies de décisio. Le choix de ces statégies est lié à la pioité imposée aux machies et/ou aux opéatios, et la maièe dot sot géés les coflits ete les opéatios et les péiodes d idispoibilité des machies. 4.1 Positioemet d ue opéatio das u itevalle Pou costuie u odoacemet, chaque opéatio doit ête iséée das u itevalle qui défiit ue péiode de dispoibilité su la machie. L isetio de l opéatio (pa exemple ) das u itevalle est défiie e foctio de la date d achèvemet de l opéatio pécédete das la gamme opéatoie, la logueu de l itevalle et la pésece d ue péiode d idispoibilité au début ou à la fi de l itevalle. Apès chaque isetio, les itevalles sot mis à jou. Nous pésetos les quate cas A, B, C, D qui ous pemettet de positioe ue opéatio das u itevalle. Les cas A et B modéliset la flexibilité d ue péiode d idispoibilité ; tadis que le cas C modélise la péemptio de l opéatio. Nous pésetos e pemie lieu le cas D ca il est le plus simple : Das le cas D (illusté pa la Figue 8), l opéatio (O ) peut ête iséée das l itevalle couat (I l ). Soit elle occupe tout l itevalle auquel cas ce deie va dispaaite. Soit elle est placée stictemet das l itevalle céat u ouveau (I l ). Soit elle est positioée au début ou à la fi de l itevalle ; ce qui éduit ce deie. Das le cas A (Figues 6 et 7), ous sommes e pésece d ue péiode d idispoibilité (h ) au début de l itevalle couat (I l ) et qui peut bouge das sa feête de temps. L opéatio pécédete (O i(j-1) ) das la gamme opéatoie doit se temie au plus tad au début de l itevalle couat (I l ). Das le cas A.1, l idispoibilité peut ête avacée et l opéatio (O ) est placée apès l idispoibilité das l itevalle couat (I l ). Das le cas A.2, l idispoibilité peut ête eculée et l opéatio est placée avat l idispoibilité das l itevalle pécédat (I (l-1) ). Tout comme le cas A, le cas B taite aussi la flexibilité de la date de début de la péiode d idispoibilité (h ). Cepedat, cotaiemet au cas A, la péiode d idispoibilité est située à la fi. La ecule pemet d isée l opéatio (O ) das l itevalle couat (I l ). Il existe ue similitude ete les cas A.2 et B, la seule difféece est l itevalle d isetio ; ca das le cas B, l opéatio pécédete (O i(j-1) ) das la gamme opéatoie doit se temie avat la date de fi de l itevalle couat (I l ). (Figues 6 et 7) Le cas C essemble au cas B (voi Figues 6 et 7). La difféece est que das le cas C, la péiode d idispoibilité (h ) est fixe mais tavesable et l opéatio (O ) est péemptive. Aisi, l opéatio peut ête iteompue pa la péiode d idispoibilité et occupe ue patie des itevalles couat et suivat (I l, I (l+1) ). Les taits discotius veticaux su les Figues 6 et 7, délimitet, pou chaque cas (B ou C), les zoes de

5 essemblaces défiies pa les cofiguatios de début de l opéatio à isée (O ) qui ot ue icidece su l itevalle couat (I l ) ; ca das l ue des deux cofiguatios, l itevalle dispaait suite à l isetio de l opéatio. Le taitemet de la péiode d idispoibilité est le même das chaque cas. 4.2 OIp - pocédue d isetio d ue opéatio das u itevalle O tete d isée l opéatio au plus tôt das la pemièe péiode de dispoibilité su la machie e commeçat à pati de l istat 0 si c est la pemièe opéatio du job ou e se basat su la date de fi de l opéatio pécédete das la gamme opéatoie. Ue pocédue gééale mettat e œuve la pocédue OIp s iitialise pa la décompositio de la dispoibilité de chaque machie (M ) e itevalles (e ombe de m +1) : I 1, I2,.., Il,.., I. La pocédue OIp ( m 1 ) pocède comme suit : L étape 1 itège le cas A, esuite le cas D pou ue isetio de l opéatio das l itevalle. Le cas où l opéatio e peut ête iséée etièemet das l itevalle est taité à taves les autes étapes. L étape 2 epésete le cas A tadis que les étapes 3 et 4 itèget espectivemet les cas B et C. Das la deièe étape, o passe à l itevalle suivat puisque l itevalle couat e coviet pas. Figue 6. Compaaiso ete les cas A, B et C avat isetio de l opéatio O Figue 7. Compaaiso ete les cas A, B et C apès isetio de l opéatio O La situatio la plus appopiée est de éduie les logueus de l itevalle autat que possible ca ils coespodet à des temps mots su les machies. Cet echaiemet des cas das OIp favoise la flexibilité des dates de début des péiodes d idispoibilité au détimet de la péemptio. Les pemutatios des cas est possible défiissat des statégies difféetes ; aisi à tite d exemple, l ode C, A, B taite d abod la péemptio esuite la flexibilité. Cotaiemet à la modélisatio qui peut taite la flexibilité et la péemptio e même temps, cette appoche heuistique taite l u ou l aute ; ce qui costitue déjà u atout e compaaiso aux heuistiques pésetes das la littéatue. Figue 8. Isetio de l opéatio O selo le cas D 4.3 Heuistiques basées su les jobs Nous pésetos tois méthodes JpHpH1pH2 qui doet la pioité aux opéatios des jobs (ou tâches). Das JpH et OpH1, ous itoduisos l aspect aléatoie das les séqueces de dépat des jobs et des opéatios espectivemet epésetat l ode d isetio des opéatios ; o costate que OpH1 défiit plus de cofiguatios (les ésultats uméiques motet que cela est petiet pou C max et o pou i C i ; puisque les ésultats sot meilleus avec JpH) ; et qu elles dépedet fotemet de ces séqueces. Tadis que das OpH2, ce choix de l opéatio à isée se fait selo ue ègle doée. JpH et OpH1 peuvet ête utilisées comme des blocs d évaluatio das des méthodes qui utiliset plusieus solutios à la fois pou obtei de meilleues solutios comme cela est le cas das u algoithme géétique. Quat à OpH2, elle peut ête utilisée pou foui ue solutio de dépat pou des méthodes qui chechet à amélioe la solutio à chaque itéatio comme ue echeche taboue. L évaluatio de la solutio à chaque itéatio se fait avec JpH et OpH1 (selo la stuctue de la séquece de pioité). Le picipe de JpH et OpH1 est le suivat : o sélectioe e pemie lieu ue opéatio (selo l ode des jobs pou JpH ou des opéatios pou OpH1) ; o isèe esuite l opéatio sélectioée su la machie associée gâce à OIp et o l elève de la liste des opéatios estates. Le pocessus est éitéé jusqu à ce que toutes les opéatios soiet odoacées. Comme JpH et OpH1 dépedet fotemet de la séquece de dépat, chacue d ete elle est exécutée plusieus fois, das la patie expéimetale, pou évalue sa pefomace. Coceat OpH2, elle défiit e pemie lieu la liste d opéatios pêtes à ête odoacées pou sélectioe celle qui satisfait la ègle choisie. Il faut ote que la ègle MWKR (voi emaques) est utilisée pou dépatage plusieus opéatios. L opéatio sélectioée est esuite iséée su la machie associée gâce à OIp et elevée de la liste des opéatios estates. Le pocessus est éitéé jusqu à ce que toutes les opéatios soiet odoacées. La même solutio est obteue pou toute exécutio. Remaques : Coceat JpH, ous cosidéos, das cet aticle, le cas où o e taite le job suivat das la séquece qu ue fois que les opéatios du job couat sot iséées das leus

6 Tableau 1. Résultats des tests du modèle mathématique pou la miimisatio de C max das le cas o-péemptif Péiodes d idispoibilité Péiodes d idispoibilité fixées Poblème flexibles Boe if. Solutio Ecat (%) CPU (sec.) Boe if. Solutio Ecat (%) CPU (sec.) 5m m m m m m m m m m m m m m m m m m m m machies espectives. Bie etedu, il peut existe d autes faço de pocéde ; l ue d ete elles est pésetée das [Azem, 2010]. Coceat OpH2, le choix de la ègle pou sélectioe l opéatio à isée est détemia Ce choix se fait pami six ègles. Aisi, sélectioe l opéatio dot : (1) La date de début est la plus petite, (2) La date de fi est la plus petite, (3) Le temps libe su la machie est le plus petit et positif, (4) Le temps libe de début su la machie est le plus peti Si la coditio est satisfaite pa plus d ue opéatio, choisi la ègle (3), (5) La date de début du pemie itevalle de dispoibilité su la machie apès la fi de l opéatio pécédete su la gamme opéatoie est la plus petite, (6) La somme des duées opéatoies des opéatios estat à ête exécutées su la machie est la plus gade. Les valeus associées aux ègles (1), (2), (3), (4) et (6) sot obteues e simulat l exécutio de la pocédue OIp. Aucue mise à jou des dates de début et de fi des opéatios, des péiodes d idispoibilité et des itevalles de dispoibilité est effectuée. Ue fois l opéatio sélectioée, elle est iséée das l itevalle associé e utilisat OIp. La ègle MWKR (Most WoK Remaiig) doe la popiété à l opéatio du job pou lequel la chage de tavail estat à ête effectuée est la plus gade ; le but état d équilibe l exécutio des jobs coespodat à ces opéatios. 4.4 Heuistiques basées su les machies Ces méthodes MOpH1 et MOpH2 sot ispiées de OpH1 et OpH2 espectivemet, la pemièe pioité état doée aux machies : o déote pa «machie pête» la machie sélectioée. Elle coespod à la machie dot la date de dispoibilité est la plus petite et dot l esemble d opéatios pêtes à ête odoacées est o vide. Nous défiissos la date de dispoibilité d ue machie comme état la date de fi de la deièe opéatio effectuée su cette machie. E effet, comme il existe des péiodes d idispoibilité su la machie, cette deièe peut avoi des itevalles de dispoibilité situés avat la deièe opéatio exécutée. Cosidée la date de dispoibilité comme état le début du pemie itevalle de dispoibilité peut coduie à u tout petit itevalle qui e peut cotei aucue opéatio. Aisi, cette machie peut ête sélectioée plusieus fois avat de passe à ue aute machie, pa ailleus, l écat ete cet itevalle et l itevalle d isetio de l opéatio peut ête tès gad. MOpH1 et MOpH2 pocèdet comme suit : le pocessus suivat est éitéé jusqu à ce que toutes les opéatios soiet odoacées. Apès avoi défii la machie pête, la liste des opéatios pêtes à ête odoacées est établie, das laquelle est sélectioée l opéatio à isée (selo le picipe de OpH1 ou OpH2). Ue fois cette opéatio iséée su la machie associée gâce à OIp, la date de dispoibilité de la machie est mise à jou et l opéatio est elevée de la liste des opéatios estates. 5 RESULTATS NUMERIQUES Des expéimetatios ot été meées su quate classes de ciq istaces gééées de poblèmes (5,5), (5,10), (10,10), (10,15), où les paies epésetet (ombe de machies, ombe de jobs). Les ésultats sot discutés das cette sectio ; cepedat, seuls quelques tableaux sot doés à tite illustatif (pou plus de détails, voi [Azem, 2010]). Pou ce qui est du modèle mathématique, il a été ésolu avec le solveu IBM ILOG CPLEX. La limite de temps de la ésolutio e ombes eties pou chaque istace a été fixée à 60 miutes. Le tableau 1 écapitule les ésultats des tests pou la miimisatio de C max das le cas o-péemptif losque les dates de début des péiodes d idispoibilité sot fixes et o fixes. La pemièe coloe cotiet le om de l istace qui est du type XmYZ, où X, Y et Z sot espectivemet le ombe de machies, le ombe de jobs et le uméo de l istace das la classe. Les coloes de 2 à 5 (esp. de 6 à 9) pésetet les ésultats losque les dates de débuts des péiodes d idispoibilité sot fixes (esp. flexibles). Les coloes 2 et 6 coespodet à la meilleue boe iféieue, et les coloes 3 et 7 à la foctio objectif de la meilleue solutio. Les coloes 4 et 8 pésetet l écat d optimalité (e %) ete la meilleue solutio et la meilleue boe. Les coloes 5 et 9 doet le temps CPU (e secodes). Aussi bie pou la miimisatio de C max que celle de i C i, CPLEX a apidemet ésolu de faço optimale la plupat des istaces jusqu à 10 machies et 10 jobs pou le cas opéemptif et jusqu à 5 machies et 5 jobs pou les autes cas. Mais, e gééal, cela ped beaucoup de temps pou ésoude les poblèmes à l optimalité, et seulemet ue solutio éalisable est souvet obteue. Les ésultats des tests motet qu e gééal, pou les heuistiques JpHpH1 et MOpH1, plus le ombe d itéatios est gad, meilleues sot les solutios. Bie etedu, le temps CPU est popotioel au ombe d itéatios. Cepedat, pou les istaces de la classe (5,5), les ésultats sot stables et peuvet êtes optimaux ; et das le cas de péiodes d idispoibilité fixes, la plupat sot

7 optimaux. Ceci suggèe la petiece de les itége das u algoithme qui utilise plusieus solutios à la fois, comme u algoithme géétique. E ègle gééale, les solutios sot optimales pou la plupat des istaces de la classe (5,5), l écat d optimalité ete les meilleues solutios des heuistiques est soit égal à celui du modèle mathématique, soit iféieu ou égal à 10 %. Les solutios sot pafois meilleues. Les temps de calcul pou toutes les istaces excèdet pas 25 secodes pou JpH et OpH1 pou itéatios et 175 secodes pou MOpH1. Ils sot iféieus à 0,02 secodes pou OpH2 et MOpH2. Coceat le modèle mathématique, les ésultats cofimet que cela peut ête efficace de pemette le déplacemet des dates de début des péiodes d idispoibilité das des feêtes de temps ca de meilleues solutios sot obteues. O peut aussi véifie, qu à cause de la péalité iduite pa la éexécutio etièe de l opéatio losqu elle est iteompue pa ue péiode d idispoibilité et das le cotexte détemiiste d idispoibilités coues à l avace, il est plus petiet de e pas iteompe l opéatio. E effet, pou le cas o-sécable, les ésultats des tests motet que l iteuptio d ue opéatio pa ue péiode d idispoibilité est pas pemise que losque le céeau su la machie, avat la péiode d idispoibilité, e peut pas ête utilisé pou effectue ue aute opéatio. Aisi, les cas o-péemptif et o-sécable sot équivalets. Les ésultats motet aussi qu il est plus itéessat de pemette la péemptio ete des opéatios et des péiodes d idispoibilité ca mois de temps est écessaie pou effectue tous les jobs. E effet, pou le cas sécable, comme l iteuptio est autoisée sas péalité, toutes les opéatios peuvet ête exécutées au plus tôt, doc mois de temps libe su les machies ; pou le cas semisécable u gai est éalisé e autoisat ue péalité iféieue à 1 (ceci coespod à 100% de la duée opéatoie). Pou ce qui est des heuistiques, la domiace ete les poblèmes o-péemptif, sécable, o-sécable et semi-sécable est cosevée pou le cas d idispoibilités fixes. Das le cas d idispoibilités flexibles, les mêmes valeus de citèes sot souvet obteues ete les poblèmes o-péemptif, sécable, o-sécable et semi-sécable ; o emaque aussi qu il y a mois de solutios optimales. Ceci peut s explique d ue pat pa le fait que, cotaiemet au modèle mathématique, cetaies cofiguatios e peuvet ête exploées. Cepedat, à pati du momet où le poblème est NP-difficile, il est aussi difficile de touve ue boe solutio e u temps aisoable. Ceci peut s explique aussi pa le fait que l ode des cas A, B, C das la pocédue OIp favoise la flexibilité de la péiode d idispoibilité au détimet de la péemptio. E peat à tite d exemple l heuistique OpH2, das le cas d opéatios sécables et des péiodes d idispoibilité tavesables, à taves toutes les ègles, cet ode doe de meilleus ésultats que l ode C, A, B, das lequel la péemptio est péféée, bie qu aucue péalité est iduite du fait que ous cosidéos le cas d opéatios sécables. Coceat l ode de domiace des ègles pou OpH2 et MOpH2, il est établi pa appot aux ombes des meilleues et des mois boes solutios obteues pa chaque heuistique à taves les poblèmes o-péemptif, sécable, o-sécable et semi-sécable, das le cas de péiodes d idispoibilités fixes ou flexibles, pou miimise C max et i C i. Ue agégatio des odes de domiace ete les cas o-péemptif, sécable, osécable et semi-sécable pemet d établi l ode global pa type de péiodes d idispoibilité. La meilleue ègle pou C max est la ègle (1) ; tadis que la meilleue pou i C i est la ègle (2) ; la plupat des meilleues solutios sot obteues gâce à ces ègles. Coceat OpH2, la plus mauvaise ègle pou C max est la ègle (2) ou (3) (esp. (2) o (4)) e foctio du caactèe péemptif des opéatios et des péiodes d idispoibilité fixes (esp. flexibles) ; tadis que la plus mauvaise ègle pou i C i est la ègle (5) (esp. (3)) pou des péiodes d idispoibilité fixes (esp. flexibles). Coceat MOpH2, la plus mauvaise ègle pou C max est la ègle (2) ou (4) (esp. (2)) e foctio du caactèe péemptif des opéatios et des péiodes d idispoibilité fixes (esp. flexibles); tadis que la plus mauvaise ègle pou i C i est la ègle (6). Pa ailleus, o emaque que, homis pou cetaies istaces, les meilleus solutios sot obteues losque les péiodes d idispoibilité sot placées au début de leus feêtes de temps. Le tableau 2 pésete l ode de domiace des heuistiques pou les deux citèes objectif C max et i C i das le cas d opéatios o-péemptives et des péiodes d idispoibilité fixes (les tableaux 3 et 4 pésetet les ésultats de la compaaiso de ces heuistiques pa istace) et le cas d opéatios sécables et des péiodes d idispoibilité flexibles. Aisi les meilleues heuistiques pou C max sot OpH1 et MOpH1; OpH1 est domiate das le cas d opéatios o-péemptives et des péiodes d idispoibilité fixes, et MOpH1 est légèemet domiate das le cas d opéatios sécables et des péiodes d idispoibilité flexibles. La mois boe heuistique pou C max est MOpH2 das le cas d opéatios sécables et des péiodes d idispoibilité flexibles. Cepedat, das le cas d opéatios o-péemptives et des péiodes d idispoibilité fixes, c est JpH qui est la mois boe heuistique ; alos que cette deièe est lagemet domiate pou i C i. Pou ce citèe, OpH1 et MOpH1 sot pesque équivaletes avec ue légèe domiace de OpH1. Les mois bos ésultats sot de loi ceux obteus avec OpH2 et MOpH2. Cepedat, MOpH2 est légèemet mois boe que OpH2. Ces ésultats pouvet la petiece d itoduie l aspect aléatoie das le choix des séqueces iitiales des jobs et des opéatios. Tableau 2. Odes de domiaces des heuistiques Ode C max i C i Opéatios o-péemptives Opéatios sécables Opéatios o-péemptives Opéatios sécables Idispoibilités fixes Idispoibilités flexibles Idispoibilités fixes Idispoibilités flexibles 1 OpH1 MOpH1 JpH JpH 2 MOpH1 OpH1 OpH1 OpH1 3 OpH2 JpH ou OpH2 MOpH1 MOpH1 4 MOpH2 JpH ou OpH2 OpH2 OpH2 5 JpH MOpH2 MOpH2 MOpH2 Gas : fote domiace Italique : légèe domiace La ésolutio du modèle mathématique mote que la elaxatio liéaie de la miimisatio de i C i est meilleue que celle de C max ca l écat d optimalité ete les solutios est plus peti Compte teu de la apidité d exécutio des heuistiques, il seait peut-ête péféable d itége toutes les heuistiques das ue pocédue et de choisi la meilleue solutio pou chaque istace.

8 Tableau 3. Compaaiso des heuistiques pou la miimisatio de C max das le cas d opéatios opéemptives et des péiodes d idispoibilité fixes Poblème JpH OpH1 OpH2 MOpH1 MOpH2 Model. Math. 5m51 961~ 895* 895* 895* 895* 895* 5m ~ 1096* 1096* 1112~ 1112~ 1096* 5m ~ 1070* 1122~ 1070* 1122~ 1070* 5m * 1147* 1237~ 1205~ * 5m * 1202* 1290~ 1202* 1280~ 1202* 5m ~ 1420~ ~ * 5m ~ 1455~ 1495~ 1485~ m ~ 1607~ ~ m ~ 1557~ ~ 1638~ 1537* 5m ~ 1425~ ~ m ~ 2121~ 2047~ 2141~ m ~ ~ * 10m ~ 2062~ 1912~ m ~ ~ * 10m ~ 1975~ ~ 2055~ m ~ m ~ ~ 2533~ m ~ ~ m ~ 2452~ 2312~ m ~ 2445~ 2422~ 2515~ 2282 Gas : meilleue solutio Italique : mois boe solutio * : solutio optimale ~ : écat d optimalité ete la meilleue solutio et celle du modèle mathématique 10% 6 CONCLUSION Das ce papie, u modèle mathématique et des heuistiques ot été pésetés pou le poblème d odoacemet das u atelie de type job shop avec cotaites de dispoibilité des essouces ; la péemptio ete les opéatios et les péiodes d idispoibilité est modélisée aisi que la flexibilité des péiodes d idispoibilité. U modèle mathématique a été poposé. Les ésultats uméiques motet que pemette la péemptio et itoduie de la flexibilité pou les péiodes d idispoibilité sot petiets, o seulemet pou modélise la éalité idustielle, mais aussi pou obtei de meilleues solutios aux poblèmes. Cepedat u solveu stadad atteit apidemet ses limites pou la ésolutio de poblèmes de gade taille. Le modèle pemet aussi d évalue les solutios fouies pa os méthodes heuistiques et d avoi de boes boes théoiques. Les heuistiques que ous pésetos costuiset u odoacemet su la base de diveses statégies de décisio. Les difficultés sot liées à la sélectio d ue opéatio à isée su la machie associée, à la sélectio de la péiode de dispoibilité su la machie qui peut cotei l opéatio, et à l itégatio de la péemptio des opéatios et de la flexibilité des péiodes d idispoibilité. Deux types de méthodes sot suggéés : des heuistiques basées su les jobs et d autes basées su les machies. La faço dot ces méthodes pouaiet ête éutilisées das des méthodes appochées amélioates comme u algoithme géétique, pou obtei de meilleus ésultats, est doée das [Azem, 2010]. Tableau 4. Compaaiso des heuistiques pou la miimisatio de i C i das le cas d opéatios opéemptives et des péiodes d idispoibilité fixes Poblème JpH OpH1 OpH2 MOpH1 MOpH2 Model. Math. 5m ~ 3652* ~ 3947~ 3652* 5m * 4669* 4823~ 4706~ * 5m * 4008* ~ * 5m * 4584* 4890~ 4630~ * 5m * 4663* * 5064~ 4663* 5m ~ 10759~ ~ * 5m ~ * 5m ~ 12234~ ~ m ~ ~ * 5m ~ 10410~ * 10m ~ 17935~ 18412~ 17896~ m ~ 17342~ ~ 17087~ 15777* 10m ~ 16641~ ~ * 10m ~ 16331~ ~ * 10m ~ 16795~ ~ 16731~ 15625* 10m ~ ~ 29703~ m ~ 32194~ ~ m u 10m ~ ~ m ~ ~ 31194~ 31267~ Gas : meilleue solutio Italique : mois boe solutio * : solutio optimale u : solutio icoue ~ : écat d optimalité ete la meilleue solutio et celle du modèle mathématique 10% + : solutio meilleue que celle du modèle mathématique 7 REMERCIEMENTS Nous emecios le gouveemet du Luxemboug (plus paticulièemet le Fods Natioal de la Recheche ; et le Miistèe de la Cultue, de l eseigemet Supéieu et de la Recheche) pou le fiacemet de ces tavaux ; aisi que l Ecole des Mies de Sait-Etiee et l Uivesité du Luxemboug pou les moyes ivestis das cette echeche. 8 REFERENCES Aggoue, R., (2004) Miimizig the makespa fo the flow shop schedulig poblem with availability costaits. Euopea Joual of Opeatioal Reseach, 153, pp Applegate, D., Cook, W., (1991) A Computatioal Study of the Job-shop Schedulig PoblemRSA Joual of Computig, 3, pp Azem, S., (2010) Odoacemet des systèmes flexibles de poductio sous cotaites de dispoibilités des essouces. Thèse de doctoa Ecole Natioale Supéieue des Mies de Sait-Etiee, Gadae, Face. Lee, C.Y., (1996) Machie schedulig with a availability costai Joual of Global Optimizatio, 9, pp Lee, C.Y., (1997) Miimizig the makespa i two-machie flowshop schedulig poblem with a availability costai Opeatios Reseach Lettes, 20, pp Lee, C.Y., (1999) Two-machie flowshop schedulig with availability costaits. Euopea Joual of Opeatioal Reseach, 114, pp Mauguièe, Ph., Billaut, J.C., Bouquad, J.L., (2005) New sigle machie ad job-shop schedulig poblems with availability costaits. Joual of Schedulig, 8, pp

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY LO 4 : SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY MTHO OTO. toductio Le théoème de oto va ous pemette de éduie u cicuit complexe e gééateu de couat éel. e gééateu possède ue souce

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 )

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) RAIRO Operatios Research RAIRO Oper. Res. 34 (2000) 99-129 TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) Commuiqué par Berard LEMAIRE Résumé. L étude

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

Statistique descriptive bidimensionnelle

Statistique descriptive bidimensionnelle 1 Statistique descriptive bidimesioelle Statistique descriptive bidimesioelle Résumé Liaisos etre variables quatitatives (corrélatio et uages de poits), qualitatives (cotigece, mosaïque) et de types différets

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

MANUEL SUR LE CHIFFREMENT DES MESSAGES CLIMAT ET CLIMAT TEMP

MANUEL SUR LE CHIFFREMENT DES MESSAGES CLIMAT ET CLIMAT TEMP ORGANISAION MÉÉOROLOGIQUE MONDIALE RAPPOR ECHNIQUE DE LA VEILLE MÉÉOROLOGIQUE MONDIALE MANUEL SUR LE CHIFFREMEN DES MESSAGES CLIMA E CLIMA EMP (2004) OMM/D N 1188 Ogaisatio météoologique moiale NOE Les

Plus en détail

RESOLUTION DES FLOW SHOP STOCHASTIQUES PAR LES ORDRES STOCHASTIQUES. DERBALA Ali *)

RESOLUTION DES FLOW SHOP STOCHASTIQUES PAR LES ORDRES STOCHASTIQUES. DERBALA Ali *) RESOLUTION DES FLOW SHOP STOCHASTIQUES PAR LES ORDRES STOCHASTIQUES. DERBALA Ali *) *) Uiversité de Blida Faculté des scieces Départemet de Mathématiques. BP 270, Route de Soumaa. Blida, Algérie. Tel &

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

Solutions particulières d une équation différentielle...

Solutions particulières d une équation différentielle... Solutios particulières d ue équatio différetielle......du premier ordre à coefficiets costats O cherche ue solutio particulière de y + ay = f, où a est ue costate réelle et f ue foctio, appelée le secod

Plus en détail

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs ROULEMENTS Pages Infomations Techniques A7 A141 Infos Tech. Roulements à Billes à Goge Pofonde B4 B45 Roulements à Billes à Contact Oblique Roulements à Billes Auto-Aligneus Roulements à Rouleaux Cylindiques

Plus en détail

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs Moments patiels cédibilistes et application à l évaluation de la pefomance de fonds spéculatifs Alfed MBAIRADJIM M. 1 & Jules SADEFO K. 2 & Michel TERRAZA 3 1 LAMETA- Univesité Montpellie 1 et moussa alf@yahoo.f

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Neolane Message Center. Neolane v6.0

Neolane Message Center. Neolane v6.0 Neolae Message Ceter Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord.

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES

STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES NON-PAAMÉTIQUES Ecole Cetrale de Paris Arak S. DALALYAN Table des matières 1 Itroductio 5 2 Modèle de desité 7 2.1 Estimatio par istogrammes............................

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais.

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais. Télé OPTIK Plus spectaculaire que jamais. Vivez toute la puissace de la télévisio sur IP grâce au réseau OPTIK 1 de TELUS et découvrez-e l extraordiaire potetiel. Télé OPTIK MC vous doe la parfaite maîtrise

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Présentation & organisation du cours. Introduction : décider en milieu industriel. Les méta-heuristiques. Le travail à réaliser

Présentation & organisation du cours. Introduction : décider en milieu industriel. Les méta-heuristiques. Le travail à réaliser Iformatique idustrielle Présetatio & orgaisatio du cours Itroductio : décider e milieu idustriel les difficultés à affroter «il faut que cela marche!» élémets de gestio de productio et illustratios Les

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9 Au sommaire : Suites extraites Le théorème de Bolzao-Weierstrass La preuve du théorème de Bolzao-Weierstrass3 Foctio K-cotractate4 Le théorème du poit fixe5 La preuve du théorème du poit fixe6 Utilisatios

Plus en détail

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :...

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :... Nom:... Préom :... Chaque répose peut valoir : c) 2 poits si le choix est totalemet exact + poit si le choix est partiellemet exact + 0 poit si le choix est erroé + -i poit si le choix est u coeses Ue

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

Processus et martingales en temps continu

Processus et martingales en temps continu Chapitre 3 Processus et martigales e temps cotiu 1 Quelques rappels sur les martigales e temps discret (voir [4]) O cosidère u espace filtré (Ω, F, (F ) 0, IP). O ote F = 0 F. Défiitio 1.1 Ue suite de

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS ET APPROXIMATIONS DIOPHANTIENNES J. L. NICOLAS Cet article expose sup 3 e quelques iter'f~reces etre les pr'obl~res dloptimisatio e hombres etiers et la th~or-ie

Plus en détail

Quelques éléments d écologie utiles au forestier

Quelques éléments d écologie utiles au forestier BTSA Gestion Foestièe Module D41 V.1.1. Avil 1997 Quelques éléments d écologie utiles au foestie Paysage vosgien : un exemple d écocomplexe divesifié. Sylvain Gaudin CFPPA/CFAA de Châteaufaine E 10 ue

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

4 Approximation des fonctions

4 Approximation des fonctions 4 Approximatio des foctios Ue foctio f arbitraire défiie sur u itervalle I et à valeur das IR peut être représetée par so graphe, ou de maière équivalete par la doée de l esemble de ses valeurs f(t) pour

Plus en détail

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Réseaux d ondelettes et réseaux de neurones pour la modélisation statique et dynamique de processus

Réseaux d ondelettes et réseaux de neurones pour la modélisation statique et dynamique de processus Réseaux d odelettes et réseaux de euroes pour la modélisatio statique et dyamique de processus Yacie Oussar To cite this versio: Yacie Oussar. Réseaux d odelettes et réseaux de euroes pour la modélisatio

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

Copyright 2001 2006 Hewlett-Packard Development Company, L.P.

Copyright 2001 2006 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Guide des logiciels Media Ceter Les garaties des produits et services HP sot exclusivemet présetées das les déclaratios expresses de garatie accompagat ces produits et services. Aucu élémet de ce documet

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

Processus géométrique généralisé et applications en fiabilité

Processus géométrique généralisé et applications en fiabilité Processus géométrique gééralisé et applicatios e fiabilité Lauret Bordes 1 & Sophie Mercier 2 1,2 Uiversité de Pau et des Pays de l Adour Laboratoire de Mathématiques et de leurs Applicatios - Pau UMR

Plus en détail

Guide des logiciels de l ordinateur HP Media Center

Guide des logiciels de l ordinateur HP Media Center Guide des logiciels de l ordiateur HP Media Ceter Les garaties des produits et services HP sot exclusivemet présetées das les déclaratios expresses de garatie accompagat ces produits et services. Aucu

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Cente d enseignement de Genoble Mémoie Mécanique des stuctues et des systèmes Validation CFD axisymétique de modèle zonal des écoulements gazeux de Auditeu: Jean-Michel

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et Remeciements e tavail a été effectué au sein du laboatoie optoélectonique et composants de l univesité Fehat Abbas (Sétif, Algéie) en collaboation avec le goupe MALTA consolido du Dépatement du Physique

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage "anciens" dans les ports. Guide Technique

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage anciens dans les ports. Guide Technique es Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales Les études Recommadatios applicables aux appareils de levage "acies" das les ports Guide Techique PM 03.01 Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

La tarification hospitalière : de l enveloppe globale à la concurrence par comparaison

La tarification hospitalière : de l enveloppe globale à la concurrence par comparaison ANNALES D ÉCONOMIE ET DE STATISTIQUE. N 58 2000 La tarificatio hospitalière : de l eveloppe globale à la cocurrece par comparaiso Michel MOUGEOT * RÉSUMÉ. Cet article cosidère différetes politiques de

Plus en détail

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence Mémoie e DEA Ecole octoale IAEM Loaine / DEA Infomatique e Loaine Univesité Heni Poincaé, Nancy 1 LORIA Moélisation opéationnelle es omaines e éféence soutenu le Mai 22 juin 2004 pa Alexane Denis membes

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Exo7 Topologie Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Exercice **

Plus en détail