Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque"

Transcription

1 Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque Pr Bruno BONAZ Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie CHU de Grenoble FMC allergologie, Lyon 20 septembre 2014

2 Conflits d Intérêt Consultant/conférences pour les Laboratoires : Abbvie Ferring Janssen Mayoli MSD Norgine Otsuka Schär

3 Maladie cœliaque de l adulte

4 Maladie Cœliaque (MC) : Définition Entéropathie auto-immune induite par l ingestion de gluten (blé, orge, seigle) chez des sujets génétiquement prédisposés Lésion atrophique du grêle, régressive sous régime sans gluten (RSG)

5 MC : Epidémiologie Fréquence probablement sous-estimée Fréquence de la maladie en Europe : 1/100 à 1/300 Sex-ratio F/H : 2 Bimodal : ans F ans H Formes latentes (+++)

6 Concordance au 1 er degré : 10% jumeaux : 75% MC : Génétique Autosomique dominant à pénétrance incomplète HLA-DQ2 (95%), HLA-DQ8 (5%) sujet ni DQ2 ni DQ8 n a pas de MC 6% DQ2-DQ8+ ont MC 25-30% population française est DQ2 et 50% aux USA mais une minorité développera une MC Quantité de gluten consommé et surtout date de la 1 ère exposition au gluten sont importantes

7 Physio-pathologie de la MC Schuppan D et al. 2009

8

9 Spectre de la MC K. E. Evans & D. S. Sanders, 2011

10 Maladie cœliaque 1990 Formes classiques (10-20%) Diarrhée Douleur abdominale Malabsorption Anémie Diabète Hépatopathie Osteopénie/ostéoporose Intestin irritable Apparentés Cardiomyopathie Maladies auto-immunes Lymphome Troubles neurologiques Troubles reproduction Maladie cœliaque 2000 Formes frustes ou asymptomatiques : > 80%

11 Manifestations Gastroentérologiques Syndrome de l intestin irritable (SII : colopathie fonctionnelle). Amélioration des symptômes sous régime sans gluten (RSG) Patients SII ont 4 fois plus de risque de MC/population générale mais contredit récemment Colite lymphocytaire (diarrhée sécrétoire) : 15 % de MC

12 Manifestations Extra-Digestives 50 % des patients adultes ont des manifestations extra-intestinales en l absence de symptômes digestifs au moment du diagnostic de leur maladie

13 Atteintes Hépatiques Elévation des transaminases (15-61%) : évolution favorable sous RSG Stéatose : évolution favorable sous RSG Cirrhose biliaire primitive (CBP) : anti-m2 Plus rares : cholangite sclérosante primitive, hépatite autoimmune, hépatite C

14 Endocrinopathies Diabète de type 1 : HLA-DQ2 en commun avec MC. Patients MC HLA-DQ2 plus susceptibles de développer diabète type 1 Prévalence de MC = 3-5%. Positivité sérologie dans 12% Thyroidites avec hypo ou hyperthyroidie (3-10% des MC) Maladie d Addison : plus rare

15 Atteintes Cutanéo-Muqueuses Dermatite herpétiforme : fréquence de MC de 70 à 100% (améliorée par le RSG) Vascularite nécrotique Alopécie voire pelade Hippocratisme digital (20% des MC) Lichen, pyoderma gangrenosum

16 Atteintes Ostéo-Articulaires Oligo-arthrites inflammatoires précèdent les signes digestifs parfois mieux sous RSG Ostéopénie, ostéoporose, ostéomalacie 40% des cas amélioration incomplète sous RSG hypocalcémie ne dépend pas de l ancienneté de la maladie Risque de fracture augmenté : RSG améliore > 50% des MC souffrent de carence en Vit D

17 Manifestations Gynécologiques-Obstétriques Infertilité Fausses couches Dyspareunie Petit poids de naissance Amélioration sous RSG

18 Atteintes Neurologiques Ataxie cérébelleuse Neuropathie périphérique Epilepsie Migraine Anxiété et syndrome dépressif Calcifications intracérébrales Autisme? Mécanismes?? RSG : résultats variables

19 Atteintes Broncho-Pulmonaires Pneumopathie interstitielle : poumon de fermier, éleveur d oiseau Sarcoidose : nombreuses associations mais? pourtant hypergamma, association avec CBP En fait pas d associations claires

20 Anomalies Biologiques Anémie par carence martiale Symptomatique ou asymptomatique Malabsorption ou saignement digestif Mieux sous RSG 5 % des causes inexpliquées Carence en Vit B9 (B12) Déficit en IgA % Négativité des anticorps de MC intérêt anticorps de type IgG Mieux sous RSG Hyperhomocystéinémie thrombose

21 Diagnostic Positif Anticorps de MC IgA anti-transglutaminase Dosage des IgA Endoscopie haute + biopsies duodénales (4-6) avant le RSG et 1 an après

22 Anticorps de MC Sensibilité et spécificité des anticorps de maladie cœliaque Ig A Antiendomysium IgA Antitransglutaminase Ig A Antigliadine Ig G Antigliadine Sensibilité % > 90 > Spécificité % > Ne pas oublier le dosage des IgA!

23 Aspects Endoscopiques (Faible Sensibilité) Perte des plis Aspect en "mosaïque" Aspect festonné des plis Aspect en FO (vaisseaux) Finement nodulaire

24

25

26

27

28 Vidéocapsule et MC

29 Histopathologie 4-6 biopsies duodénales (D3-D4) incluant 1 biopsie du bulbe Infiltration lymphocytaire (+++) épithélium lamina propria Hypertrophie cryptique Atrophie villositaire Rq : Atteinte duodénale chez enfant est souvent inégale (> adulte) biopsies multiples incluant le bulbe duodénal

30 Progression des lésions Classification de Marsh (1992) Stade 1: lymphocytes intra-épitheliaux (LIE : pour 100 entérocytes; Nale = 20 pour 100) suivi par une infiltration de la lamina propria Stade 2: hyperplasie des cryptes Stade 3: atrophie villositaire (uniquement observée avec infiltration des lymphocytes dans la lamina propria) Symptômes suivent cette classification mais patients avec peu de symptômes peuvent avoir stade 2 ou 3 et patients avec stade 1 peuvent aussi avoir symptômes! Rq : éviter les biopsies chez patients pédiatriques avec anti-tg > 100 U/ml? 124/128 (97%) patients avec anti-tg > 100 U/mL ont Marsh 3 (Mubarak A et al. 2011)

31 Muqueuse duodénale normale (rapport villosités/cryptes = 4-5:1) V : villosités; Cr : cryptes; Br : glandes de Brunner

32 Maladie cœliaque (A) Perte des villosités, augmentation des cellules mononuclées dans la lamina propria superficielle (flèches), allongement des cryptes (B) Augmentation des lymphocytes intra-épithéliaux (LIE) (C) Augmentation de l activité proliférative (flèches)

33 Intérêt de l étude immuno-histochimique Conforter un diagnostic de MC LIE : CD 3 +, CD 8 +, TCRgd + Rechercher une sprue réfractaire MC résistante au régime sans gluten LIE : CD 3 +, CD8 -

34 Résistance : Sprue Réfractaire Atrophie villositaire résistante au RSG Histologiquement : identique à MC Mais phénotype des lymphocytes différents : CD3+ intra-cytoplasmique, CD8-, CD4-, TCRab ou gd Configuration monoclonal (potentiel lymphomateux) Forme de transition entre MC sensible au RSG et lymphome (15%) Souvent associée à jéjuno-iléite ulcéreuse, cavitation gg mésentérique, sprue collagène Traitement : corticothérapie, immunosuppresseurs, nutrition parentérale, anti-tnfa, cyclosporine, alemtuzumab, cladribine, pentostatine, autologous stem cell transplantation, anti-il15

35 Complications Risque de cancer (Kc) dans la MC (Askling, 2002) 249 Kc/ MC (2,3%) dont 44 LMNH (18%, 4% attendus) risque de LMNH x 6 augmentation significative du risque de : carcinome oro-pharyngé carcinome œsophagien adénocarcinome du grêle cancer primitif du foie et Kc colo-rectal, Kc pancreas Risque de Kc dans la Dermatite Herpétiforme Risque de LMNH x 2 Pas d augmentation de risque des autres Kc

36 Lymphome et MC : effet protecteur du RSG? MC Lymphome Risque relatif RSG RSG Holmes et al, Gut 1989

37 Traitement Régime sans gluten (suppression blé/orge/seigle) < 50mg/j de gluten FDA-Législation européenne < 20 ppm (< 20 mg/kg) Avoine : OK si non contaminée (50g/j probabilité de rester sous RSG) Difficile ++ mais définitif Problème d observance enquête diététique +++ AFDIAG : But Corriger anomalies cliniques, biologiques histologiques Diminuer risques de complications

38 Suivi Evaluation clinique : 3 à 6 mois puis 1 fois/an Evaluation biologique : 3-6 mois à 1 an (AC) Après 6 et 12 mois de RSG, la disparition des AC positifs au moment du diagnostic est corrélée à l observance du RSG, mais n exclut pas des écarts minimes au RSG Histologie : à 1 an

39 Seuil d ingestion de gluten? mg de gluten/j (1/6 tranche de pain) lésions villositaires et inflammation 50 mg/j de gluten lésions légères mais significatives de la muqueuse 10 mg/j de gluten (quelques miettes de pain) OK Pour comparaison : un régime US ou européen contient g/j de gluten

40 Gluten dans les médicaments Problème des excipients (ingrédients inactifs) Depuis mai 2010, l AFSSAPS a rendu obligatoire la mention suivante : "l amidon de blé est un excipient à effet notoire qui doit faire partie de la liste des substances contenues dans le médicament" tout médicament sur lequel ne figure pas la mention "amidon de blé" peut être consommé par un patient atteint de maladie cœliaque

41 Nouvelles approches thérapeutiques Schuppan D et al. Gastroenterology 2009; 137:

42 Références AFDIAG, L intolérance au gluten au quotidien : une enquête auprès des adhérents de l AFDIAG, AFDIAG infos, 2009, juin, n 71, p.18. Bonaz B. Pathogénie et épidémiologie de l intolérance au gluten. Information diététique, 2010; N 4 (oct-nov-dec) : Chambron E. Intolérance au gluten : nouveautés et aspects pratiques. Information diététique, 2010; N 4 (oct-nov-dec) : Cosnes J. Maladie cœliaque, Gastroentérologie Clinique et Biologique, 2009 ; 33 : Malamut G, Cellier C. Maladie cœliaque. Rev Med Interne 2010;31:

43 Sensibilité au gluten non cœliaque

44 Désordres Liés au Gluten Pathogénie Autoimmune Allergique Non Autoimmune Non allergique (Immunité innée?) Maladie Coeliaque Ataxie Gluten Dermatitie herpétiforme Allergie Blé "Gluten sensitivity" Symptomitique Silencieuse Potentielle Allergie Respiratoire Allergie Alimentaire WDEIA Urticaire Contact

45

46 De plus en plus de personnes, ne présentant pas de MC, qui ont des symptômes de syndrome de l intestin irritable (SII), se mettent au régime sans gluten (RSG) avec une amélioration de leur symptômes = sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC) = "Non-celiac gluten sensitivity" Aussi fréquent ou plus fréquent que la MC (52,5%; Kabbani TA et al. 2014)

47 Mécanismes pathogéniques de la SGNC et de la MC Volta U & De Giorgio R, Nat Rev Gastroenterol Hepatol. 2012; 9: 295-9

48 Symptômes rapportés dans la SGNC a : symptômes digestifs b : symptômes extra-digestifs Volta U et al., J Clin Gastroenterol Dec 5

49 Critères diagnostiques de la SGNC Volta U & De Giorgio R, Nat Rev Gastroenterol Hepatol. 2012; 9: 295-9

50 Questions Volta U & De Giorgio R, Nat Rev Gastroenterol Hepatol. 2012; 9: 295-9

51

52 Modèle diagnostique pour les symptômes répondant à l exclusion du gluten Kabani TA et al. Am J Gastroenterol 2014; 109:

53

54 Effet des aliments sur la cognition/émotions Gomez-Pinilla F. Nature Rev neurosci 2008; 9:

55 The End

Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque

Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque Pr Bruno BONAZ Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie CHU de Grenoble Colloque Médical du Jeudi, CHU Grenoble, 8 avril 2015

Plus en détail

Maladie coeliaque et hypersensibilité au gluten : même pathologie?

Maladie coeliaque et hypersensibilité au gluten : même pathologie? Maladie coeliaque et hypersensibilité au gluten : même pathologie? Actualités thérapeutiques 6 décembre 2014 Caroline TRANG InsAtut des maladies de l appareil digesaf CHU de Nantes «Docteur, je me sens

Plus en détail

Maladie coeliaque de l adulte

Maladie coeliaque de l adulte Maladie coeliaque de l adulte Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté Paris V INSERM EMI 02-12 - Paris Paris 2007 Maladie coeliaque Collaborations N Cerf- Bensussan (INSERM EMI

Plus en détail

Diagnostiquer une maladie cœliaque

Diagnostiquer une maladie cœliaque Diagnostiquer une maladie cœliaque Pr Jean-Dominique de Korwin Département de Médecine interne CHU Nancy-Hôpitaux de Brabois-BPC Université de Lorraine Jd.dekorwin@chu-nancy.fr 03 83 15 53 05 AMMPU Faulquemont,

Plus en détail

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre?

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Maladie Cœliaque : un test spécifique pour des symptômes non-spécifiques 1 sur 100 Près d une personne sur cent souffre de

Plus en détail

LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT. FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot

LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT. FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot Introduction Ø Maladie digestive fréquente Ø Physiopathologie bien connue Ø Maladie dysimmunitaire

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes T. VINCENT. Maladie plurifactorielle. Maladie coeliaque

Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes T. VINCENT. Maladie plurifactorielle. Maladie coeliaque La maladie cœliaque Dr Thierry VINCENT Laboratoire d Immunologie Hôpital St ELOI CHU demontpellier Maladie plurifactorielle Facteurs de prédisposition génétique Facteurs environnementaux Réponse immune

Plus en détail

INTOLERANCE ALIMENTAIRE

INTOLERANCE ALIMENTAIRE INTOLERANCE ALIMENTAIRE 1 Intolérance au Lactose 2 Maladie Coeliaque Dr E. Del Tedesco Intolérance au lactose Maladie coeliaque 1 Intolérance au Lactose EPIDEMIOLOGIE 1ère cause d intolérance alimentaire

Plus en détail

STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE. Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES

STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE. Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES DIAGNOSTIC POSITIF Définition : selles - trop abondantes P > 300g/j - et/ou trop fréquentes > 3/j - et/ou trop liquides

Plus en détail

Présentation de la MC selon la nouvelle classification

Présentation de la MC selon la nouvelle classification Pathologies intestinales: mise à jour et nouvelle réalité diagnostique Présenté par NUTRISIMPLE, équipe de diététistes- nutritionnistes nutrisimple.com 1-877- 427-6664 info@nutrisimple.com Présentation

Plus en détail

La maladie cœliaque. Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal

La maladie cœliaque. Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal La maladie cœliaque Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal Objectifs Savoir suspecter la maladie cœliaque et en reconnaitre

Plus en détail

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Rappels : troubles fonctionnels intestinaux Score diagnostique : les critères de Rome

Plus en détail

Maladie cœliaque : faut-il dépister?

Maladie cœliaque : faut-il dépister? Maladie cœliaque : faut-il dépister? Ch. CELLIER, (Paris) Tirés à part : Christophe CELLIER - Service de Gastro-entérologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, 20 rue Leblanc - 75015 Paris. La maladie

Plus en détail

Une maladie «caméléon» Dr. Claude-Olivier Marti, PhD

Une maladie «caméléon» Dr. Claude-Olivier Marti, PhD Une maladie «caméléon» Dr. Claude-Olivier Marti, PhD Cas 1 Femme de 76 ans - Anémie ferriprive depuis de nombreuses années - Légère ostéopénie et hypothyroïdisme - Hystérectomie il y a 30ans - Prend du

Plus en détail

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Patiente de 43 ans ATCD : tabagisme sevré 2003, G3P2 Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Biologie : Cytolyse, cholestase ALAT, ASAT 80, GGT 107,

Plus en détail

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque I. Lustenberger 1 *, P. Wiesel 2, A. K. So 1, J. C. Gerster 1. 1 Service de Rhumatologie et Réhabilitation, Hospices CHUV, Lausanne, Suisse 2

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Le 16 mars 2016 Après 40 000 ans d une sévère sélection, notre espèce se désadapte

Plus en détail

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité alimentaire non IgE médiée : résumé Mécanisme

Plus en détail

Conseil de pratique. Prise en charge du Syndrome de l Intestin Irritable (SII)

Conseil de pratique. Prise en charge du Syndrome de l Intestin Irritable (SII) Prise en charge du Syndrome de l Intestin Irritable (SII) Rédacteurs : Jean-Marc Sabaté, Pauline Jouet Références : Longstreth GF, Thompson WG, Chey WD, Houghton LA, Mearin F, Spiller RC. Functional bowel

Plus en détail

Actualités sur la Maladie Coeliaque

Actualités sur la Maladie Coeliaque Actualités sur la Maladie Coeliaque Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté Paris V INSERM EMI 02-12 - Paris Colloque Interface Gastro-Rhumato 2006 Le contenu de ces pages est rédigé

Plus en détail

SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER?

SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER? SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER? Les Jeudis de l Europe jeudi 10 avril 2008 : 22H. Dr Hubert REBAUDET QUELS SONT LES SYMPTÔMES? Diarrhée chronique Baisse de l état général, amaigrissement Œdèmes

Plus en détail

LES DIARRHÉES CHRONIQUES

LES DIARRHÉES CHRONIQUES LES DIARRHÉES CHRONIQUES Professeur Jean-Marie REIMUND, Service d Hépato-gastro-entérologie et d Assistance Nutritive, Hôpital de Hautepierre INTRODUCTION De multiples causes et mécanismes peuvent aboutir

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

Touche : Enfants et adultes Triade clinique classique : Diarrhée, amaigrissement, signes de carences

Touche : Enfants et adultes Triade clinique classique : Diarrhée, amaigrissement, signes de carences Intolérance au gluten (Blé, Son, Seigle) / Avoine ± permis Touche : Enfants et adultes Triade clinique classique : Diarrhée, amaigrissement, signes de carences Diagnostic : Suspicion clinique Biologie

Plus en détail

Guide du routard 2013: La Coeliaquie

Guide du routard 2013: La Coeliaquie Guide du routard 2013: La Coeliaquie Epidémiologie Prévalence 0.6-1% Ratio homme:femme 2:1 Age moyen d apparition 45 ans Etudes de dépistage sérologique: Uniquement 21% sont reconnus Pathogenèse 1. 4.

Plus en détail

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE :

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : DIAGNOSTIC ET SUIVI DE L OBSERVANCE DU RÉGIME SANS GLUTEN LES AUTOANTICORPS ANTI-RETICULINE (ARA) Classement NABM : chapitre 7-03 Auto-immunité - code :

Plus en détail

Maladie cœliaque: démarche diagnostique

Maladie cœliaque: démarche diagnostique Maladie cœliaque: démarche diagnostique Dr G LEFEVRE, Service de Médecine Interne Hôpital Claude Huriez, CHRU LILLE Institut d Immunologie, EA 2686, Centre de Biologie Pathologie, CHRU LILLE Maladie cœliaque

Plus en détail

Pathologie du Lymphocyte intraépithélial. La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris

Pathologie du Lymphocyte intraépithélial. La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Pathologie du Lymphocyte intraépithélial La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris iagnostic d une atrophie villositaire Pathologie du lymphocyte

Plus en détail

Dr C. Lanier SMPR Juillet Qui a recherché une maladie cœliaque cette année?

Dr C. Lanier SMPR Juillet Qui a recherché une maladie cœliaque cette année? Dr C. Lanier SMPR Juillet 2012 Douleurs abdominales par intermittence depuis 6 mois, alternance diarrhéesconstipation, attaques de panique et probable état dépressif. Que faîtes-vous? Qui a recherché une

Plus en détail

MICI et cancers. Dr Sarah Leblanc Service de Gastroentérologie Hôpital Cochin

MICI et cancers. Dr Sarah Leblanc Service de Gastroentérologie Hôpital Cochin MICI et cancers Dr Sarah Leblanc Service de Gastroentérologie Hôpital Cochin Généralités Espérance de vie Non différente de celle de la population générale Un peu réduite dans la MC Incidence globale et

Plus en détail

Cours de DES Anne Bourrier Samedi 13 décembre

Cours de DES Anne Bourrier Samedi 13 décembre Cours de DES Anne Bourrier Samedi 13 décembre CAS CLINIQUE DÉROULÉ Femme 32 ans, travaille comme assistante de direction dans les assurances ATCD : Médicaux : 2 phlébites du post-partum Chirurgicaux :

Plus en détail

De la maladie cœliaque c lymphome T

De la maladie cœliaque c lymphome T De la maladie cœliaque c au lymphome T Dr Virginie Verkarre Pr Nicole Brousse Hôpital Necker-Enfants Malades Pr Christophe Cellier Hôpital Européen Georges Pompidou Mme M, 60 ans B. intestinale Maladie

Plus en détail

La maladie coeliaque. Emmauel Hermann Université Lille 2 off 4ème, 03/2008

La maladie coeliaque. Emmauel Hermann Université Lille 2 off 4ème, 03/2008 La maladie coeliaque Emmauel Hermann Université Lille 2 off 4ème, 03/2008 Critères définissant la maladie coeliaque Entéropathie résultante d une intolérance au gluten chez un sujet génétiquement prédisposé

Plus en détail

Prof. Olivier CHAZOUILLERES

Prof. Olivier CHAZOUILLERES Prof. Olivier CHAZOUILLERES Cholangite sclérosante Savoir évoquer une cholangite sclérosante Savoir évoquer le diagnostic Connaître les différents traitements et les modalités de surveillance Conflits

Plus en détail

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé!

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! MISES AU POINT Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! Publié le 12/08/2009 D. DE BOISSIEU Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris Devant une cassure de la courbe de poids chez le nourrisson, le

Plus en détail

LES RÉGIMES SANS GLUTEN ET SANS PRODUIT LAITIER : INTÉRÊTS ET RISQUES SANITAIRES

LES RÉGIMES SANS GLUTEN ET SANS PRODUIT LAITIER : INTÉRÊTS ET RISQUES SANITAIRES LES RÉGIMES SANS GLUTEN ET SANS PRODUIT LAITIER : INTÉRÊTS ET RISQUES SANITAIRES Les rencontres de Santé publique France 8 juin 2016 Dr Corinne Bouteloup MCU-PH gastroentérologue-nutritionniste CHU Estaing

Plus en détail

Cholangite Sclérosante Primitive

Cholangite Sclérosante Primitive Cholangite Sclérosante Primitive C. Corpechot Centre de Référence des Maladies Inflammatoires des Voies Biliaires Hôpital Saint- Antoine, APHP, Paris Evaluer la progression de l hépatopathie Dépister les

Plus en détail

Maladie coeliaque. Séminaire DES 20/01/06 S.Reignier

Maladie coeliaque. Séminaire DES 20/01/06 S.Reignier Maladie coeliaque Séminaire DES 20/01/06 S.Reignier Historique! 19ème siècle, description de la maladie par Francis Adams et Samuel Gee : ttt diététique par aliments avec faible quantité de farine! 1950,

Plus en détail

QUE FAUT-IL SAVOIR SUR LA MALADIE COELIAQUE. Florence Donnars, 20 mars 2010

QUE FAUT-IL SAVOIR SUR LA MALADIE COELIAQUE. Florence Donnars, 20 mars 2010 QUE FAUT-IL SAVOIR SUR LA MALADIE COELIAQUE Florence Donnars, 20 mars 2010 DEFINITION Intolérance alimentaire secondaire à l absorption de gluten Manifestations auto-immunes Chez des sujets génétiquement

Plus en détail

Kongres medicíny pro praxi IFDA Praha, Hotel Hilton 27.září 2014

Kongres medicíny pro praxi IFDA Praha, Hotel Hilton 27.září 2014 Kongres medicíny pro praxi IFDA Praha, Hotel Hilton 27.září 2014 Que faire en pratique face à un patient chez qui on a diagnostiqué une MICI? Le parcours d un patient, cas interactif et commenté Dr Stéphanie

Plus en détail

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde Chapitre 2 Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde G. Falgarone, P. Nahon, M.-C. Boissier Résumé Le foie n'est pas habituellement le siège d'atteintes spécifiques lors de la polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail

La diarrhée chronique :

La diarrhée chronique : : par où commencer? Par Jean-Daniel Baillargeon, MD, FRCPC Présenté à la Journée gastro-entérologique de l Université de Sherbrooke pour l omnipraticien, le 30 mai 2003. La diarrhée chronique est une condition

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE La maladie coeliaque (MC) est une entéropathie auto-immune due à une intolérance au gluten chez des sujets génétiquement prédisposés. C est une maladie multigénique associée en particulier aux molécules

Plus en détail

Jonathan. Ø Né à terme. PN : 3220 g. TN :70,5 cm. Ø Père : Allergie aux pollens de graminées. Ø Allaitement au sein : 0 à 3 mois

Jonathan. Ø Né à terme. PN : 3220 g. TN :70,5 cm. Ø Père : Allergie aux pollens de graminées. Ø Allaitement au sein : 0 à 3 mois Jonathan Ø Né à terme. PN : 3220 g. TN :70,5 cm. Ø Père : Allergie aux pollens de graminées Ø Allaitement au sein : 0 à 3 mois Ø Lait pour nourrisson (Gallia 1) : 3 à 5 mois Ø Lait de suite (Gallia 2)

Plus en détail

Douleurs abdominales chroniques : place des

Douleurs abdominales chroniques : place des Douleurs abdominales chroniques : place des nouveaux tests dans la démarche diagnostique Expert: Dr Marc Girardin, chef de clinique, Service de gastro-entérologie, HUG Animatrice: Dr Melissa Dominicé Dao,

Plus en détail

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII?

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? QCM Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? - Prédominance féminine - C est une pathologie psychiatrique - C est une pathologie psycho-somatique - Son étiologie n est jamais retrouvée - 10 à

Plus en détail

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon Amélie BARRE DES hépato-gastro ANATOMIE PHYSIOLOGIE : absorption Duodéno-jéjunale : eau (44%) électrolytes (Na 13%, K, Ca, Mg) glucides,

Plus en détail

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Habib Chabane (Paris) Initialement commercialisés via Internet, beaucoup de patients ont recours à ces tests sans prescription médicale,

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

CAT devant un ictère cholestatique

CAT devant un ictère cholestatique CAT devant un ictère cholestatique Dr N.Annane, L.Abid Service de chirurgie viscérale. Pr. L.Abid Hôpital de Bologhine Introduction, définition L ictère est un symptôme clinique coloration jaune des téguments

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 Définitions (1) Troubles fonctionnels intestinaux (TFI) = colopathie

Plus en détail

Sémiologie intestinale

Sémiologie intestinale Sémiologie intestinale Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Sémiologie INTESTIN Explorations

Plus en détail

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Dampremy 9 janvier 2010 Prescription d imagerie par le médecin généraliste à 22% de ses patients;

Plus en détail

Les intolérances alimentaires: mythe ou réalité?

Les intolérances alimentaires: mythe ou réalité? Les intolérances alimentaires: mythe ou réalité? Dr F Héritier Prof Florian Froehlich Bâle, Porrentruy, Lausanne Swiss Family Docs 29.8.2013 Cas Dr Héritier Monsieur MH, 1982 BSH Selles un peu défaites

Plus en détail

Séminaire DES Gastro Janvier Yoram BOUHNIK Gastroentérologie et Assistance nutritive Université Paris VII Hôpital Beaujon, Clichy

Séminaire DES Gastro Janvier Yoram BOUHNIK Gastroentérologie et Assistance nutritive Université Paris VII Hôpital Beaujon, Clichy Séminaire DES Gastro Janvier 2007 Maladie coeliaque de l adulte Complications Yoram BOUHNIK Gastroentérologie et Assistance nutritive Université Paris VII Hôpital Beaujon, Clichy Coeliac disease : inflammatory

Plus en détail

Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres

Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres SÉMINAIRE INFECTIONS INTESTINALES IFMT 8 12 sept 2003 M. STROBEL M Strobel. IFMT. sept. 2003 1 Diarrhées : rappel des

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

L intolérance au gluten (Maladie Coeliaque) Une des maladies digestives les plus fréquentes

L intolérance au gluten (Maladie Coeliaque) Une des maladies digestives les plus fréquentes L intolérance au gluten (Maladie Coeliaque) Une des maladies digestives les plus fréquentes Plan (Maladie coeliaque) 1 Définition 2 Le gluten 3 Prévalence et étiologie 4 Formes cliniques 5 Diagnostic 6

Plus en détail

Colites microscopiques Définitionsa

Colites microscopiques Définitionsa Colites microscopiques Définitionsa Diarrhée en générale (> 85 %) chronique Aspect normal de la muqueuse colique en endoscopie (rarement érythème, exceptionnellement ulcérations) Inflammation microscopique

Plus en détail

Les Dossiers Phytoreponse

Les Dossiers Phytoreponse Les Dossiers Phytoreponse La maladie COELIAQUE La maladie coeliaque, couramment appelée intolérance au gluten ou entéropathie au gluten, est une maladie chronique qui empêche l absorption des nutriments,

Plus en détail

MALADIE COELIAQUE (MC)

MALADIE COELIAQUE (MC) MALADIE COELIAQUE (MC) PATHOLOGIE DIAGNOSTIC THERAPIE Conférencière : Virginie Grandjean-Ceccon Diététicienne Nutritionniste HISTORIQUE - Le terme de coeliaquie vient de la racine grecque «Koeliakos»qui

Plus en détail

Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat)

Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat) Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat) Hépatites auto-immunes = 5% des hépatites Hépatite chronique active auto-immune de type I Femme (80%) Pic de fréquence = "10-20"

Plus en détail

Intolérances alimentaires

Intolérances alimentaires Intolérances alimentaires Au-delà des allergies alimentaires, les intolérances alimentaires sont la cause de manifestations d inconfort abdominal pléïomorphiques. L intolérance au gluten (maladie coeliaque)

Plus en détail

Les aspects dermatologiques des MICI

Les aspects dermatologiques des MICI Les aspects dermatologiques des MICI E. Delaporte Lille Aucun lien d intérêt Je condamne l appropriation sauvage (le pillage) iconographique à l aide de tablettes, smart-phones, i-phones Je déplore vivement

Plus en détail

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique Dr C Bradstreet Service de médecine interne Séminaire des services d urgence Campus Érasme Définition Pathologie acquise

Plus en détail

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes Le dépistage organisé du cancer colorectal Présentation aux médecins généralistes Sommaire Pourquoi cette réunion? Les conditions de la généralisation La dynamique en France Les acteurs du dépistage organisé

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 Table des matières Table des matières... i Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 1. INTRODUCTION... 2 2. MOLÉCULES PRINCIPALES... 3 2.1 Antigènes... 3 2.2 Anticorps... 4 2.3 Récepteurs

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

La maladie coeliaque

La maladie coeliaque La maladie coeliaque 1) Indiquer les propositions exactes a) La prévalence de la maladie coeliaque symptomatique en France est de l ordre de un pour 1000. b) L incidence de la maladie coeliaque tend à

Plus en détail

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Capacité de gérontologie clinique Vendredi 6 mai 2011 Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Dr H Gil Praticien Hospitalier Centre de Compétences des maladies systémiques et auto-immunes rares de

Plus en détail

Highlight sur les Hépatopathies Auto-immunes

Highlight sur les Hépatopathies Auto-immunes Formation Continue Hépatites 29 novembre 2007 Highlight sur les Hépatopathies Auto-immunes «La Cirrhose Biliaire Primitive» Caractéristiques Épidémiologie Histologie Pathophysiologie Traitement Situation

Plus en détail

Formation Continue IAL 16.04.2015. Présentation de cas. Dr. Borbala Pazar Maldonado. Service d Immunologie et Allergie

Formation Continue IAL 16.04.2015. Présentation de cas. Dr. Borbala Pazar Maldonado. Service d Immunologie et Allergie Formation Continue IAL 16.04.2015 Présentation de cas Dr. Borbala Pazar Maldonado Service d Immunologie et Allergie Mme C. L, patiente de 76 ans Antécédents: Dépression chronique récurrente Fracture déplacé

Plus en détail

PATHOLOGIE DIGESTIVE PEDIATRIQUE

PATHOLOGIE DIGESTIVE PEDIATRIQUE Cours DES ACP- JANVIER 2006 PATHOLOGIE DIGESTIVE PEDIATRIQUE Dr S COLLARDEAU-FRACHON Dr R BOUVIER la maladie cœliaque Anticorps Anti-endomysium Anti-transglutaminases Anti-gliadines Fréquence Clinique

Plus en détail

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Conseil de pratique Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Rédacteur : Frank Zerbib Relecteurs : Stanislas Bruley des Varannes, Guillaume Cadiot, Philippe Ducrotté, François Mion, Michel Dapoigny,

Plus en détail

RÉGIME SANS GLUTEN ET ESPÉRANCE DE VIE DANS LA MALADIE COELIAQUE DE L ADULTE.

RÉGIME SANS GLUTEN ET ESPÉRANCE DE VIE DANS LA MALADIE COELIAQUE DE L ADULTE. RÉGIME SANS GLUTEN ET ESPÉRANCE DE VIE DANS LA MALADIE COELIAQUE DE L ADULTE. Professeur Jacques COSNES Service de Gastro-entérologie Hôpital Saint-Antoine 184, rue du Faubourg Saint-Antoine 75561 PARIS

Plus en détail

Maladies systémiques et autoimmunes

Maladies systémiques et autoimmunes Maladies systémiques et autoimmunes Olivier Fain Médecine interne Hôpital Saint Antoine Université Paris 6 75012 Paris olivier.fain@aphp.fr 01 71 97 05 84 Maladies systémiques Atteinte de plusieurs systèmes

Plus en détail

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 K-SAIDANI Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 Constipation : Plainte fréquente au cours de la grossesse et dans la période puerpérale; Elle peut survenir «de novo», aggraver

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail

LE GLUTEN ce qu il faut savoir

LE GLUTEN ce qu il faut savoir LE GLUTEN ce qu il faut savoir SCROLLER POUR CONTINUER Réalisé en partenariat avec l AFDIAG Le gluten, pourquoi en parle-t-on? L intolérance (maladie cœliaque), qui concernerait environ 1% de la population,

Plus en détail

LA VIGNETTE DIAGNOSTIQUE DE L ÉTUDIANT Diagnostic différentiel d une diarrhée chronique

LA VIGNETTE DIAGNOSTIQUE DE L ÉTUDIANT Diagnostic différentiel d une diarrhée chronique LA VIGNETTE DIAGNOSTIQUE DE L ÉTUDIANT Diagnostic différentiel d une diarrhée chronique E. Louis (1) Résumé : La diarrhée chronique est une présentation clinique fréquente dans nos populations. Elle peut

Plus en détail

Circonstances diagnostiques de la Maladie Cœliaque. Olivier Dubreuil Cours de DES Décembre 2008

Circonstances diagnostiques de la Maladie Cœliaque. Olivier Dubreuil Cours de DES Décembre 2008 Circonstances diagnostiques de la Maladie Cœliaque Olivier Dubreuil Cours de DES Décembre 2008 Plan Physiopathologie Diagnostic: Clinique Biologique Histologique Physiopathologie Interaction entre: Gluten

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S mastocytes Terminaisons sensitives Réaction à la prise alimentaire Allergique IgE médiée Maladie coeliaque Non IgE médiée Entérocolite nécrosante Mixte Allergie

Plus en détail

"Ma tolérance a des limites" : le cas du lactose et du gluten

Ma tolérance a des limites : le cas du lactose et du gluten "Ma tolérance a des limites" : le cas du lactose et du gluten Dr Philippe de Saussure gastroentérologie F.M.H. 10 oct 2013 Formation continue réseau REMED www.lemanica.net Lactose glucose fructose galactose

Plus en détail

Maladie coeliaque. Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire - augmentation des LIE (CD3+/CD8+) - hyperplasie cryptique

Maladie coeliaque. Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire - augmentation des LIE (CD3+/CD8+) - hyperplasie cryptique Maladie Coeliaque Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté René Descartes - INSERM U989 - Paris Maladie coeliaque Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire -

Plus en détail

Hypophysite : un spectre étiologique de plus en plus large! Pr V.Rohmer, Dr I.Allix Département Endocrinologie,Diabétologie,Nutrition CHU ANGERS

Hypophysite : un spectre étiologique de plus en plus large! Pr V.Rohmer, Dr I.Allix Département Endocrinologie,Diabétologie,Nutrition CHU ANGERS Hypophysite : un spectre étiologique de plus en plus large! Pr V.Rohmer, Dr I.Allix Département Endocrinologie,Diabétologie,Nutrition CHU ANGERS Epidémiologie Lésions hypophysaires 90 % Tumeurs 10 % lésions

Plus en détail

Endomicroscopie. Tamara Matysiak-Budnik. Hépato-Gastroentérologie & IMAD Hôtel Dieu, CHU de Nantes

Endomicroscopie. Tamara Matysiak-Budnik. Hépato-Gastroentérologie & IMAD Hôtel Dieu, CHU de Nantes Endomicroscopie confocale Tamara Matysiak-Budnik Hépato-Gastroentérologie & IMAD Hôtel Dieu, CHU de Nantes Plan Introduction Techniques d endomicroscopie confocale: - aspects techniques - performances

Plus en détail

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Physiologie de la sécrétion pancréatique Métabolisme de l'alcool Sémiologie des douleurs pancréatiques Résumé

Plus en détail

Maladie coeliaque de l adulte Quoi de neuf en 2009?

Maladie coeliaque de l adulte Quoi de neuf en 2009? Maladie coeliaque de l adulte Quoi de neuf en 2009? Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté Paris V INSERM U793 - Paris Bruxelles Société Royale Belge Gastroentérologie 16 Octobre

Plus en détail

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Rectorragies chez l enfant Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Journée de formation médicale continue Service de gastro-entérologie 23_10_2015 Objectifs Reconnaître un saignement digestif bas Évoquer

Plus en détail

j ournée La maladie coeliaque La maladie coeliaque est beaucoup plus Y avez-vous pensé? de gastroentérologie

j ournée La maladie coeliaque La maladie coeliaque est beaucoup plus Y avez-vous pensé? de gastroentérologie La maladie coeliaque Y avez-vous pensé? Jean-Daniel Baillargeon, MD, FRCPC Le cas de Marie-Florence Marie-Florence, âgée de 25 ans, vient vous consulter. On a récemment diagnostiqué chez sa sœur Karine

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI. Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD

SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI. Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD INTRODUCTION o Utilisation croissante des immunomodulateurs dans les MICI o Nombreuses infections opportunistes

Plus en détail

Gérer une carence martiale et la rattacher à une pathologie digestive. Ammppu section de Metz 3 février 2015

Gérer une carence martiale et la rattacher à une pathologie digestive. Ammppu section de Metz 3 février 2015 Gérer une carence martiale et la rattacher à une pathologie digestive Ammppu section de Metz 3 février 2015 Quelques chiffres sur la carence martiale! 2 à 5 % des hommes et femmes ménopausées (18 à 20%)!

Plus en détail

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE :

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : DIAGNOSTIC ET SUIVI DE L OBSERVANCE DU RÉGIME SANS GLUTEN LES AUTOANTICORPS ANTI-RETICULINE (ARA) Classement NABM : chapitre 7-03 Auto-immunité - code :

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia PRISE EN CHARGE D UN ICTERE A Brams, Viscéralis, Synergia F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia CAS CLINIQUE Monsieur X, âgé de 69 ans, vous consulte pour un ictère associé à une altération de

Plus en détail

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux!

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Mathieu Royer CCA Service de rhumatologie Rappel Albumine : 60% des protéines circulantes α1 : orosomucoïde, α1anti trypsine α 2 : haptoglobine,

Plus en détail