Registre B Guide explicatif des fondements de la formation

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Registre B Guide explicatif des fondements de la formation"

Transcription

1 Registre Introduction au manuel de formation Registre B Guide explicatif des fondements de la formation 1 Fondements théoriques du modèle Compétences Ressources Compétence: davantage que de simples connaissances et aptitudes Types de savoirs et attitudes La force du savoir d expérience et ses conséquences Conséquences pour l organisation de l apprentissage / l enseignement 4 2 Construction des bases de la formation Profil de compétences Compétences concrètes (descriptions de situations) Du particulier au général 6 3 Formation, stages, statut Caractère obligatoire des compétences Stages Statut de l SSC 7 Registre C Former selon la méthode CoRe (concept pédagogique) 1 La compétence professionnelle au centre de la formation 2 2 Le plan de formation structuré selon la méthode CoRe situations typiques des petites histoires qui évoquent le vécu personnel 5 4 Tâches respectives et coopération des trois lieux d apprentissage Entreprise Cours interentreprises (CI) Ecole professionnelle Coopération entre les trois lieux d apprentissage 8 5 Programme de formation Entreprise Cours interentreprises (CI) Ecole professionnelle 9 Registre D Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d assistante/assistant en soins et santé communautaire 1 Objet et durée 3 rt. 1 Dénomination et profil de la profession 3 rt. 2 Durée et début 3 2 Objectifs et exigences 3 rt. 3 Compétences 3 rt. 4 Profil de compétences 4 3 Sécurité au travail, protection de la santé et protection de l environnement 4 rt. 5 4

2 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire 4 Parts assumées par les différents lieux de formation et langue d enseignement 5 rt. 6 Parts assumées par les différents lieux de formation 5 rt. 7 Langue d enseignement 5 5 Plan de formation et culture générale 5 rt. 8 Plan de formation 5 rt. 9 Culture générale 6 6 Exigences posées aux prestataires de la formation initiale en entreprise 6 rt. 10 Exigences minimales posées aux formateurs 6 rt. 11 Nombre maximal de personnes en formation 6 7 Dossier de formation et dossier des prestations 7 rt. 12 Entreprise formatrice 7 rt. 13 Formation scolaire et formation initiale en école 7 8 Procédure de qualification 7 rt. 14 dmission à la procédure de qualification 7 rt. 15 Objet, étendue et organisation de la procédure de qualification 8 rt. 16 Conditions de réussite, calcul et pondération des notes 8 rt. 17 Répétitions 9 rt. 18 Cas particulier 9 9 Certificat et titre 9 rt Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation des assistants en soins et santé communautaire CFC 10 rt Dispositions finales 10 rt. 21 brogation du droit en vigueur 10 rt. 22 Dispositions transitoires 11 rt. 23 Entrée en vigueur 11 Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire Définition de la profession et profil de compétences 2 1 Dénomination de la profession 2 2 Définition de la profession 2 3 Profil de compétences 2 B Catalogue des descriptions de situations 5 C Construction du curriculum 73 1 Introduction 73 2 Tableau des cours et organisation des activités didactiques 74 D Procédure de qualification en bref 75 1 Eléments de la procédure de qualification 75 2 Norme de réussite et pondération 76 3 Evaluation des prestations 76 4 Répétition 77 5 Cas particulier 77

3 E Organisation, répartition et durée des cours interentreprises 78 1 Organes responsables 78 2 Organes et organisation 78 3 Convocation, participation, surveillance 78 4 Date, durée et principaux thèmes 79 F Formation initiale raccourcie pour adultes 80 1 Domaine d application 80 2 Conditions 80 3 Profil de compétences et de qualifications 80 4 Procédure de qualification 80 5 Raccourcissements 81 G pprobation et entrée en vigueur 84 H nnexe au plan de formation 86 1 Conditions générales 86 2 Préparation 87 3 Organisation 88 4 Fin de l examen et procédure d évaluation 89 Registre F Programme de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire Registre G Modèle de formation avec documentation de suivi Registre H Concept de promotion 1 Commencer une formation professionnelle 2 2 Détecter précocement les hauts potentiels, les déficits et les difficultés d apprentissage 3 3 Evaluer et mettre en commun les résultats de la phase d introduction 4 4 Répondre aux difficultés et aux déficits des personnes en formation 5 5 Combler les déficits et surmonter les difficultés d apprentissage: mesures appropriées 5 6 Difficultés d apprentissage et baisse des prestations au cours de la formation 6 7 Promotion des adultes en formation 7

4 Registre J Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre I Documentation d apprentissage et concept d évaluation de la pratique professionnelle 1 Survol 2 2 Eléments constitutifs Modèle de formation pratique avec documentation de suivi Journal d apprentissage Entretiens structurés entre la personne en formation et la formatrice ttestations des compétences Rapport de la formatrice 4 Registre K Compléments 1 Conditions de réussite pour ssistant-e en soins et santé communautaire CFC Conditions de réussite pprobation et entrée en vigueur 6 2 Profil de qualification pour assistant-e en soins et santé communautaire CFC Contenu pprobation et entrée en vigueur 10

5 Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire D Procédure de qualification en bref 1 Eléments de la procédure de qualification Domaine Forme, durée, moment Examinateurs La note d expérience se compose de la somme des notes pondérées de la pratique professionnelle (coefficient 2) et de la note des connaissances professionnelles (coefficient 1). ttribution de la note de pratique professionnelle: 1.1 Note d expérience En formation duale, évaluation des compétences en fin de semestre du premier au cinquième semestre. En école professionnelle, évaluation en fin de semestre du deuxième au sixième semestre. L évaluation s oriente sur les compétences acquises conformément au programme. Professionnel-le responsable Des instruments unifiés sont mis à disposition pour l évaluation. ttribution de la note en connaissances professionnelles: Notes des semestres 1 à 6. Enseignant-e Travail pratique individuel de 4 à 6 heures durant le sixième semestre comprenant un entretien professionnel de 30 minutes. 1.2 Travail pratique individuel u cours d un travail pratique individuel de 4 à 6 heures intégré dans le quotidien professionnel, la personne en formation doit montrer qu elle possède les compétences requises pour remplir ses tâches de façon correcte en fonction des besoins et de la situation. Cette épreuve se termine par un entretien professionnel de 30 minutes. Collège d experts Professionnel-le responsable Les supports didactiques et les documents des cours interentreprises peuvent être utilisés comme moyens auxiliaires. 1.3 Examen final écrit sur les connaissances professionnelles Examen écrit de 3 heures sur les connaissances professionnelles passé durant le sixième semestre. L épreuve porte sur les situations du quotidien professionnel et sur les compétences des personnes en formation, conformément au profil de qualification. Enseignant-e Expert-e La procédure de qualification en matière de culture générale comprend les parties suivantes: note d expérience 1.4 Culture générale travail personnel d approfondissement examen final La forme, la durée et le moment de la qualification se conforment à la section 3 de l ordonnance de l OFFT du 27 avril 2006 concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation professionnelle initiale. Enseignant-e Expert-e 75

6 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire 2 Norme de réussite et pondération L examen final est réussi si: a: la note du domaine de qualification «travail pratique» est supérieure ou égale à 4 b: la note globale est supérieure ou égale à 4. La note globale correspond à la moyenne, arrondie à la première décimale, des notes pondérées des domaines de qualification de l examen final ainsi que de la note d expérience. Ces notes sont pondérées de la manière suivante: a: travail pratique: 30 % La note de travail pratique est la moyenne arrondie à la première décimale des notes pondérées attribuées au travail pratique (coefficient 2) et à la présentation avec entretien professionnel (coefficient 1). b: connaissances professionnelles: 20 % c: culture générale: 20 % d: note d expérience: 30 % La note d expérience correspond à la moyenne, arrondie à la première décimale, des notes pondérées concernant: a: la formation pratique professionnelle (coefficient 2), et b: l enseignement des connaissances professionnelles (coefficient 1). La note de la formation à la pratique professionnelle correspond à la moyenne, arrondie à une note entière ou à une demi-note, des notes des contrôles de compétence, telles que précisées dans l ordonnance sur la formation professionelle initiale (art. 12 pour les formations selon le modèle dual, ou art. 13 pour les stages des formations initiales en école). La note de l enseignement des connaissances professionnelles est donnée par la moyenne, arrondie à une note entière ou à une demi-note, des notes correspondantes des bulletins semestriels. 3 Evaluation des prestations Dans la procédure de qualification finale, les prestations sont évaluées au moyen des notes 1 à 6. Les demi-points sont autorisés. Les notes de chaque domaine de qualification, formé de différentes positions, sont arrondies à une décimale pour en faire une moyenne. Le bulletin de notes contient la note globale, les notes de chaque domaine de qualification et les notes d expérience. La note finale est formée de la moyenne arrondie à une décimale des notes pondérées des différents domaines de qualification obtenues à l examen final, ainsi que des notes d expérience. La signification de l échelle des notes est la suivante: Note 6: Très bon Note 5: Bon Note 4: Suffisant Note 3: Faible Note 2: Très faible Note 1: Insuffisant 76

7 Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire 4 Répétition La répétition de la procédure de qualification repose sur l article 33 OFPr. Si un domaine de qualification doit être répété, il doit l être dans sa totalité. Si l examen final est répété sans nouveau stage, les notes obtenues précédemment sont maintenues. Si la pratique professionnelle est reprise pendant au moins deux semestres, seules les nouvelles notes de stage sont prises en considération. Si la procédure de qualification est répétée sans que la personne en formation suive une nouvelle fois les cours de l école professionnelle, les notes obtenues précédemment sont maintenues. Si elle fréquente les cours professionnels pendant au moins deux semestres, seules les nouvelles notes sont prises en considération. Les modalités de répétition de la branche «Culture générale» se conforment aux dispositions de l ordonnance de l OFFT du 27 avril 2006 concernant les conditions minimales relatives à la culture générale dans la formation professionnelle initiale. Les répétitions relatives au travail pratique suivent les dispositions des Directives de l OFFT relatives aux travaux pratiques individuels (TPI) dans le cadre de l examen final de la procédure de qualification de la formation professionnelle initiale, du 22 octobre Cas particulier Si une personne a accompli sa formation préalable en dehors de la formation professionnelle initiale réglementée ici et réussi son examen final conformément à l ordonnance sur la formation d SSC, la note d expérience tombe. En pareil cas, la pondération des notes pour le calcul de l évaluation globale est la suivante: travail pratique: 50 % connaissances professionnelles: 30 % culture générale: 20 % 77

8 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire E Organisation, répartition et durée des cours interentreprises 1 Organes responsables Les organes responsables des cours interentreprises sont les organisations du monde du travail. 2 Organes et organisation 2.1 Organes Les organes responsables des cours sont: La Commission de surveillance de l OdSanté (responsables des contenus pour le programme de cours interentreprises et le modèle de formation pratique) La Commission des cours Les prestataires de cours Les commissions se constituent elles-mêmes et fixent leur propre règlement. 2.2 Règlement des absences et de la discipline Les prestataires de cours édictent un règlement des absences et de la discipline qui fixe au moins les points suivants: Obligation de fréquentation des cours et responsabilité des personnes en formation; responsabilité des institutions de formation bsences et vacances extrascolaires Règlement disciplinaire Procédure disciplinaire Mesures de surveillance réservées 3 Convocation, participation, surveillance Les prestataires de cours établissent des convocations individuelles communiquées aux personnes en formation et aux institutions de formation. Les prestataires de cours conviennent des jours de cours avec les écoles professionnelles. La fréquentation des cours interentreprises est obligatoire. Les autorités cantonales compétentes assument la surveillance. Elles ont à tout moment accès aux cours. 78

9 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire H nnexe au plan de formation Guide pour le travail pratique individuel (TPI), élément de la procédure de qualification pour la formation d assistant-e en soins et santé communautaire CFC 1 Conditions générales Bases légales Statut du présent guide Tâches de l autorité cantonale Définition du travail pratique Participants Durée et déroulement Loi fédérale sur la formation professionnelle (art. 33 et 34); ordonnance sur la formation professionnelle (art ). Ordonnance du 13 novembre 2008 sur la formation professionnelle initiale d assistante/assistant en soins et santé communautaire CFC, article 15, alinéa 2, lettre a. Directives relatives aux travaux pratiques individuels (TPI) dans le cadre de l examen final de la procédure de qualification de la formation professionnelle initiale, du 22 octobre Plan de formation de l assistant-e en soins et santé communautaire CFC du 13 novembre 2008, chapitre D, Procédure de qualification, chiffre 1.2. Le présent guide est une annexe au plan de formation. Il a dès lors un caractère contraignant pour les autorités d examen de tous les cantons. L autorité cantonale désigne l autorité d examen. Elle s assure que l autorité d examen, les prestataires de la formation pratique et les personnes en formation soient informés de façon suffisante et en temps voulu des modalités et des délais de réalisation du travail pratique individuel. Elle soutient l instruction des supérieur-e-s par les organisations compétentes du monde du travail et nomme les expert-e-s d examen formé-e-s en conséquence. Elle règle tous les détails de la procédure de qualification qui ne sont fixés ni par les bases légales ni par le présent guide. La conservation des documents d examen est régie par le droit cantonal. Le travail pratique exigé dans la procédure de qualification de l assistant-e en soins et santé communautaire est conçu comme un travail individuel orienté sur les processus et sur les prestations. Intégré dans le quotidien professionnel, il permet au ou à la candidat-e de démontrer qu il/elle dispose des compétences requises pour exécuter ses tâches correctement et de manière autonome, en tenant compte des besoins et de la situation et en respectant les conditions générales et les réglementations de l établissement qui l emploie. Participent à la préparation, à la réalisation et à l évaluation du travail pratique les personnes suivantes: le/la candidat-e le/la professionnel-le responsable le collège d expert-e-s l expert-e chef-fe Le travail pratique est réalisé en règle générale durant le dernier semestre de la formation professionnelle initiale. L autorité d examen en fixe la date en temps voulu. 86

10 Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire 2 Préparation Responsabilités Enoncé des tâches d examen Durée, date et heure de l examen Grille d appréciation et d évaluation Contrôle de la préparation Le/la professionnel-le responsable est responsable de la préparation du travail pratique. Dans cette tâche, il/elle peut faire appel au collège d experts. Il/elle fournit à l autorité d examen, pour la date fixée par cette dernière, les données suivantes: énoncé des tâches à réaliser durée, date et heure prévues pour l examen grille d appréciation et d évaluation discutée préalablement avec le/la candidat-e toutes autres indications supplémentaires Le dossier remis à l autorité d examen est cosigné par le/la candidat-e, qui confirme ainsi qu il/elle a pris connaissance de l énoncé des tâches. Les tâches comprennent la maîtrise d au moins quatre situations professionnelles telles que décrites dans le plan de formation. Les situations choisies doivent couvrir ensemble les cinq niveaux du profil professionnel de l assistant-e en soins et santé communautaire. Les tâches, les objectifs et les résultats escomptés sont décrits de façon claire et doivent pouvoir être vérifiés. Le travail pratique dure au minimum quatre heures (sans pause) et au maximum six, présentation et entretien inclus. Le membre du collège d experts désigné par l autorité d examen convient avec le/la professionnel-le responsable de la date et de l heure de l examen. La date et l heure sont choisies de façon à permettre au/à la candidat-e de suivre les cours obligatoires de la formation en école professionnelle. La grille d appréciation et d évaluation est orientée spécifiquement sur les tâches à accomplir. Elle est en relation avec la maîtrise des situations professionnelles posées, en d autres termes avec l utilisation combinée des ressources requises pour la maîtrise de ces situations conformément aux besoins et aux exigences professionnelles. Un membre au moins du collège d experts vérifie que l énoncé des tâches d examen fourni par le/la professionnel-le responsable soit complet et conforme aux compétences décrites dans le plan de formation. En cas de divergence, l expert-e chef-fe tranche. 87

11 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire 3 Organisation Réalisation au poste de travail Utilisation du système de documentation de l établissement Communication ccompagnement et documentation Présentation et entretien professionnel Durée et interruption Le/la candidat-e exécute les tâches demandées à son poste de travail. Il/elle dispose pour ce faire des ressources habituelles, applique les méthodes et utilise les moyens usuels. Considérées comme un travail individuel, les tâches d examen sont exécutées par le/ la candidat-e de façon largement autonome. Il/elle s appuie sur les autres membres du personnel dans la mesure où cette collaboration permet de vérifier sa capacité à travailler en équipe en tant que compétence requise dans son champ professionnel. Le/la candidat-e consigne son travail dans le système de documentation de l établissement, cette tâche faisant intégralement partie du travail pratique en termes de contenu comme de planification. Il n est pas prévu que le/la candidat-e utilise d autres systèmes de documentation. Le/la professionnel-le responsable examine la tenue du système de documentation et en garantit la consultation au collège d experts. fin de garantir une bonne compréhension mutuelle, le collège d experts, le/la professionnel-le responsable et le/la candidat-e peuvent poser des questions ou donner des explications. Le/la professionnel-le responsable suit l exécution des tâches demandées et un membre au moins du collège d experts y assiste ponctuellement. Tous deux consignent individuellement leurs observations relatives à la réalisation des tâches, à la tenue de la documentation, à la présentation et à l entretien. L autorité cantonale règle les détails. l occasion d un entretien professionnel, le/la candidat-e présente son travail pratique au collège d expert-e-s. Il/elle répond aux questions en relation avec les tâches accomplies. La présentation et l entretien professionnel durent en tout une demi-heure. Le/la professionnel-le responsable prend part à l entretien si le/la candidat-e donne son accord. S il s avère que la durée convenue ne peut être respectée pour des motifs imprévisibles liés à l établissement ou à l extérieur, ou en raison d une mauvaise évaluation du temps nécessaire, un membre au moins du collège d experts et le/la professionnel-le responsable s accordent sur le moment où le travail pratique est interrompu. La durée maximale de six heures fixée par l ordonnance sur la formation professionnelle initiale ne peut pas être dépassée. 88

12 Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire 4 Fin de l examen et procédure d évaluation Evaluation Notes Contrôle Le/la professionnel-le responsable évalue l accomplissement des tâches et la tenue de la documentation sur la base de la grille d appréciation et d évaluation, du mode d appréciation et de la pondération fixés. Il/elle propose une note. Un membre au moins du collège d experts examine l évaluation faite par le/la professionnel-le responsable, de même que le bien-fondé de la note proposée. Le collège d experte-s évalue la présentation et l entretien professionnel. Sur la base des évaluations proposées pour les différentes parties de l examen, le collège d expert-e-s et le/la professionnel-le responsable s accordent sur la note définitive à attribuer au travail d examen. La note est attribuée conformément à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale. Cette concertation a lieu après la présentation et l entretien professionnel. L instance désignée par l autorité cantonale tranche en cas de divergences. L expert-e chef-fe examine l évaluation donnée par le collège d expert-e-s ainsi que le bien-fondé des notes attribuées. 89

13 90 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre E Plan de formation ssistante/ssistant en soins et santé communautaire

14 Registre I Documentation d apprentissage et concept d évaluation de la pratique professionnelle

15 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre I Documentation d apprentissage et concept d évaluation de la pratique professionnelle 1 Survol La documentation d apprentissage permet aux personnes en formation et aux formatrices et formateurs de la pratique de consigner le processus d apprentissage. Elle sert aussi à évaluer la pratique professionnelle tout au long de la formation et se compose des éléments suivants: Instrument Rempli par Périodicité Modèle de formation pratique avec documentation de suivi Formatrice* / Responsable de la formation continue Journal d apprentissage Personne en formation continue Entretiens structurés personne en formation formatrice ttestations des compétences Rapport de la responsable de la formation Personne en formation Formatrice / Responsable de la formation Personne en formation Formatrice / Responsable de la formation Responsable de la formation / Formatrice régulière, conforme à la réglementation cantonale Formation duale: en fin de semestre, du 1 er au 5 e semestre Formation en école: en fin de semestre, du 2 ième au 6 ième semestre Un rapport à la fin de chaque semestre (formation duale) ou de chaque stage (école) La documentation d apprentissage et l évaluation de la pratique professionnelle durant la formation servent à faire le point et à adapter de façon continue les objectifs et les mesures d appui à l évolution des personnes au fil de leur processus de formation. 2 Eléments constitutifs 2.1 Modèle de formation pratique avec documentation de suivi Instrument Objectif Responsabilité Périodicité Le modèle de formation pratique fait l objet du registre G. Il structure la formation pratique et comprend une rubrique permettant d ajouter aisément notes et commentaires sur le déroulement de la formation. Les notes de suivi permettent de documenter le processus de formation. Leur contenu peut constituer le thème des entretiens structurés entre la personne en formation et la formatrice. Elles facilitent le contrôle des résultats ainsi que la planification des objectifs visés et des mesures à prendre. La tenue des notes de suivi incombe à la formatrice. La personne en formation et la responsable de la formation ont un droit de consultation. Les notes sont tenues de façon continue. * Les termes de formatrice et de responsable de la formation sont utilisés dans ce chapitre au féminin, mais sous-entendent le masculin. 2

16 Registre I Documentation d apprentissage et concept d évaluation de la pratique professionnelle 2.2 Journal d apprentissage Instrument Objectif Responsabilité Périodicité Le journal d apprentissage est rempli à l aide d un canevas de questions et de fiches structurées. Se fondant sur les situations du plan de formation, les personnes en formation y inscrivent les remarques et réflexions telles que la manière dont la situation en question s est déroulée dans leur entreprise (événement vécu appartenant à la famille de situations), le lieu et le moment où elles ont acquis les ressources pour faire face à la situation, la fréquence à laquelle elles ont eu l occasion de s exercer à cette situation, le niveau de formation où elles se trouvaient au moment où elles ont vécu la situation. Recueillir régulièrement les réflexions des personnes en formation sur leur propre travail. Soutenir le transfert du savoir d expérience. Servir de base au rapport que rédigent les personnes en formation. La tenue du journal incombe aux personnes en formation. L entreprise leur accorde les heures nécessaires pour le faire sur leur temps de travail. La formatrice consulte le journal périodiquement et y puise des éléments qu elle discutera avec la personne en formation lors des entretiens structurés. La responsable de la formation a un droit de consultation. Le journal est rempli de façon continue. 2.3 Entretiens structurés entre la personne en formation et la formatrice Instrument Objectif Responsabilité Périodicité Entretiens structurés tenus de façon régulière entre la personne en formation et la formatrice. Discuter du quotidien professionnel et de l apprentissage au sein de l entreprise ainsi que des questions de transfert entre théorie et pratique. Faire le point, clarifier certains éléments, donner un retour et convenir d objectifs et de mesures appropriés. L organisation des entretiens incombe à la formatrice. La responsable de la formation y prend également part sur demande de la personne en formation et/ou de la formatrice. Conforme à la réglementation cantonale. 3

17 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre I Documentation d apprentissage et concept d évaluation de la pratique professionnelle 2.4 ttestations des compétences Instrument Objectif Responsabilité Périodicité La mise sur pied d attestations des compétences est prescrite par la procédure de qualification. Les OrTra cantonales sont responsables d en fixer la forme. Il leur est recommandé d opter pour des situations de travail ou d apprentissage. Contrôler l acquisition des compétences conformément aux exigences du programme de formation. La formatrice est responsable de la planification, de la mise en œuvre et de l évaluation des attestations des compétences. La responsable de la formation vérifie la pertinence de l évaluation. Dans la formation duale, les attestations des compétences ont lieu en fin de semestre, du 1 er au 5 e semestre. Dans la formation en école, elles ont lieu en fin de semestre, du 2 ième au 6 ième semestre. 2.5 Rapport de la formatrice Instrument Objectif Responsabilité Périodicité La formatrice procède à une évaluation du niveau atteint par la personne en formation en relation avec les compétences à acquérir. Le rapport contient également l autoévaluation de la personne en formation. Ces deux évaluations sont mises en parallèle. La formatrice mène une réflexion sur le processus d apprentissage et de développement de la personne en formation. Elle considère le semestre écoulé, examine les objectifs de formation fixés et formule des mesures. Le rapport permet une comparaison structurée entre évaluation par la formatrice et autoévaluation ainsi qu une planification transparente et commune d objectifs et de mesures. La formatrice qui a suivi la personne en formation durant le semestre rédige son rapport d entente avec la responsable de la formation. Le rapport fait l objet d une discussion entre la responsable de la formation, la formatrice et la personne en formation. La formatrice rédige un rapport à la fin de chaque semestre. 4

18 Registre K Compléments

19 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre K Compléments Peuvent être ajoutés les documents suivants: Guide relatif à la procédure de qualification Plan de formation cantonal Plan d études cantonal Programme cantonal de cours interentreprises (CI) Organisation et règlement des cours interentreprises Contrat d apprentissage type Dispositions du droit du travail dresses de référence utres 2

20 Registre K Compléments Validation des acquis 1 Conditions de réussite pour ssistant-e en soins et santé communautaire CFC Précision : les présentes conditions de réussite se réfèrent au profil de qualification du approuvé par l Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie. En ce qui concerne la culture générale, les dispositions de l ordonnance sur la formation professionnelle initiale d assistant-e en soins et santé communautaire CFC les explications et le profil d exigences de l OFFT relatif aux instruments de validation pour la culture générale s appliquent. 1.1 Conditions de réussite Les règles suivantes sont valables pour l obtention du titre d ssistante en soins et santé communautaire CFC. Tous les domaines de compétence doivent être validés. Un domaine de compétence est validé lorsque le nombre de points minimum est atteint et que toutes les compétences exigées du domaine sont validées selon le tableau suivant. Les conditions pour l obtention du titre d ssistante en soins et santé communautaire CFC sont remplies lorsque 80 % des compétences (au minimum 33 compétences) et toutes les compétences exigées sont validées. 3

21 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre K Compléments 4

22 Registre K Compléments Recommandations pour la modularisation de la formation complémentaire Pour la formation complémentaire il est nécessaire de développer et offrir des modules appropriés. Il est recommandé d avoir un système modulaire par région linguistique. Pour la validation des modules, il est nécessaire de tenir compte que celle-ci doit être en lien avec l activité et en règle générale inclure la pratique professionnelle. 5

23 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre K Compléments 1.2 pprobation et entrée en vigueur Les présentes conditions de réussite pour la validation des acquis entrent en vigueur le OdSanté Berne, Président Directeur Bernhard Wegmüller Urs Sieber Les présentes conditions de réussite reposent sur l ordonnance sur la formation professionnelle initiale d assistant-e en soins et santé communautaire du et sont approuvées par l Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie. Berne, le OFFICE FÉDÉRL DE L FORMTION PROFESSIONNELLE ET DE L TECHNOLOGIE Le chef du centre de prestations Formation professionnelle Hugo Barmettler 6

24 Registre K Compléments 2 Profil de qualification pour assistant-e en soins et santé communautaire CFC Ordonnance sur la formation professionnelle initiale pour assistant-e en soins et santé communautaire CFC du Contenu I. Profil de la profession II. Vue d ensemble des compétences opérationnelles lll. Niveau d exigences de la profession I. Profil de la profession L assistant-e en soins et santé communautaire soigne et accompagne des client-e-s dans des institutions de la santé et du social, en mode hospitalier comme en ambulatoire. Dans ce cadre, il/elle exécute également des actes médico-techniques. L assistant-e en soins et santé communautaire soutient le bien-être physique, social et psychique des personnes de tous âges dans leur environnement et les aide à organiser les activités quotidiennes. L assistant-e en soins et santé communautaire remplit des tâches administratives et logistiques et assure les interfaces avec les différents domaines de prestations. Dans son quotidien professionnel, l assistant-e en soins et santé communautaire établit et entretient des relations empreintes de respect avec les client-e-s et oriente ses activités sur leurs besoins. Il/elle les considère en tant qu individus ayant leur système de valeurs propre. L assistant-e en soins et santé communautaire fournit des prestations dans les limites de ses compétences, des conditions cadres légales et des réglementations spécifiques de l institution où il/elle travaille. 7

25 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre K Compléments II. Vue d ensemble des compétences opérationnelles 8

26 Registre K Compléments 9

27 Manuel de formation ssistant-e en soins et santé communautaire Registre K Compléments III. Niveau d exigence de la profession Les assistantes et assistants en soins et santé communataire CFC accompagnent, suppléent et soignent, de manière autonome et responsable des clientes et client dans les activités de la vie quotidienne. Leurs relations aux clientes et cleint sont empreintes de respect. Oeuvrant au sein d équipes interdisciplinaires dans des institution de la santé et du social, ils/elles contribuent à assurer des soins et des prestations de qualité, prestations relevant des domaines tant administratives que logistiques et, sur délégation, médicotechnique. 2.2 pprobation et entrée en vigueur Le présent profil de qualification entre en vigueur le OdSanté Berne, Président Directeur Bernhard Wegmüller Urs Sieber Le profil de qualification pour assistant-e en soins et santé communautaire du est approuvé par l Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie. Berne, le OFFICE FÉDÉRL DE L FORMTION PROFESSIONNELLE ET DE L TECHNOLOGIE Le responsable du centre de prestations Formation professionnelle Hugo Barmettler 10

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC Dispositions d exécution afin de garantir la comparabilité des évaluations des prestations pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

Objet et champ d application

Objet et champ d application Ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures (OCM ES 1 ) du 11 mars 2005 (Etat le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

S E F F. Sécurité dans les entreprises forestières formatrices. Former dans le cadre d un réseau d entreprises

S E F F. Sécurité dans les entreprises forestières formatrices. Former dans le cadre d un réseau d entreprises S E F F Sécurité dans les entreprises forestières formatrices Former dans le cadre d un réseau d entreprises documentation à l intention des entreprises formatrices Sommaire 1 Introduction 2 1.1 Contexte

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis

Dispositions pour les apprentis Édition 2011 Dispositions pour les apprentis Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les Hôtels-écoles d hotelleriesuisse (HE) Spécialiste en hôtellerie CFC Employé-e en hôtellerie

Plus en détail

Manuel relatif aux ordonnances

Manuel relatif aux ordonnances Manuel relatif aux ordonnances Les étapes de l élaboration d une ordonnance sur la formation professionnelle initiale Manuel relatif aux ordonnances Impressum Éditeur: Office fédéral de la formation professionnelle

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Édition 2015 Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les hôtels-écoles

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse Nom, membres fondateurs et siège 1. La CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse (IGKG Interessengemeinschaft

Plus en détail

Plan d études cadre PEC Maîtresse socioprofessionnelle ES Maître socioprofessionnel ES

Plan d études cadre PEC Maîtresse socioprofessionnelle ES Maître socioprofessionnel ES SPAS Plate-forme suisse des formations dans le domaine social Plan d études cadre PEC Maîtresse socioprofessionnelle ES Maître socioprofessionnel ES PEC MSP ES 30/11/2006 Page 1 sur 29 Table des matières

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

Diplômes professionnels pour adultes

Diplômes professionnels pour adultes Diplômes professionnels pour adultes Quatre manières d obtenir le certificat fédéral de capacité ou l attestation fédérale de formation professionnelle Direction de l instruction publique du canton de

Plus en détail

Financement ECTS Manuel de comptabilité et d administration

Financement ECTS Manuel de comptabilité et d administration Best Practice KFH Financement ECTS Manuel de comptabilité et d administration à usage interne des HES La KFH en a pris connaissance le 9 décembre 2010 Sommaire Introduction... 3 1. Terminologie... 3 2.

Plus en détail

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ *Cette formation continue s adresse également aux candidats masculins. Groupe cible

Plus en détail

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.)

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100 Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100.01 Titre I : Dispositions générales Art. 1 - Le Diplôme Européen de Compétences Professionnelles

Plus en détail

«formation socioprofessionnelle» «maîtresse socioprofessionnelle diplômée ES» «maître socioprofessionnel diplômé ES»

«formation socioprofessionnelle» «maîtresse socioprofessionnelle diplômée ES» «maître socioprofessionnel diplômé ES» Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures «formation socioprofessionnelle» Titre protégé : «maîtresse socioprofessionnelle diplômée ES» «maître socioprofessionnel diplômé

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 du 10 février 2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art.

Plus en détail

Le guide de l apprentissage. Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction générale de l enseignement postobligatoire

Le guide de l apprentissage. Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction générale de l enseignement postobligatoire Le guide de l apprentissage Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction générale de l enseignement postobligatoire Nouvelle édition juillet 04 Le guide de l apprentissage Toute

Plus en détail

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères Règlement des études menant au Bachelor of Arts en enseignement pour les degrés préscolaire et primaire et au Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire (RBP) du 8 juin 00, état au

Plus en détail

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO 15 mars 2007 Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE des jeunes travailleur-euse-s et apprenti-e-s Ce qu il faut savoir... Conseil interprofessionnel pour la formation Département de l instruction publique Office pour l orientation,

Plus en détail

Département de l'éducation, de la culture et des sports

Département de l'éducation, de la culture et des sports Département de l'éducation, de la culture et des sports Règlement concernant la formation de Designer dipl. ES, orientation Design de produit, spécialisation Objets horlogers Le conseiller d Etat, chef

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

ACCRÉDITATION DES CENTRES PRIVÉS ET DES PROGRAMMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN HAÏTI. Formulaire de demande d une autorisation de fonctionnement

ACCRÉDITATION DES CENTRES PRIVÉS ET DES PROGRAMMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN HAÏTI. Formulaire de demande d une autorisation de fonctionnement ACCRÉDITATION DES CENTRES PRIVÉS ET DES PROGRAMMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN HAÏTI Formulaire de demande d une autorisation de fonctionnement Juin 2011 Projet d accompagnement de l INFP dans la révision,

Plus en détail

Accord intercantonal sur l harmonisation des régimes de bourses d études

Accord intercantonal sur l harmonisation des régimes de bourses d études Version de consultation du 25 octobre 2007 Accord intercantonal sur l harmonisation des régimes de bourses d études du I. Dispositions générales A. Objectifs et principes Art. 1 But de l accord Le présent

Plus en détail

Statuts de l AGASSC. I. Nom de l association

Statuts de l AGASSC. I. Nom de l association Statuts de l AGASSC I. Nom de l association Article 1 : Sous la dénomination «Association Genevoise des Assistant(e)s en Soins et Santé Communautaire (AGASSC) est constituée une association au sens des

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures

Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures "soins infirmiers" Titre protégé: "Infirmière diplômée ES" "Infirmier diplômé ES" Organes responsables : OdASanté Organisation

Plus en détail

Unité de formation professionnelle du Ceras

Unité de formation professionnelle du Ceras Unité de formation professionnelle du Ceras 15 novembre 2013 : Journée romande de la commission latine d intégration professionnelle (CLIP) Cette présentation, susceptible d être d distribuée e aux personnes

Plus en détail

Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation. La ville fait école

Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation. La ville fait école Prise de position de l initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation La ville fait école Avant-propos Barbara Eberhard Conseillère municipale, St-Gall Direction école et sport

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

S T A T U T S DE L ASSOCIATION

S T A T U T S DE L ASSOCIATION S T A T U T S DE L ASSOCIATION Organisation faîtière nationale du monde du travail en santé Nationale Dach-Organisation der Arbeitswelt Gesundheit du 12 mai 2005 (Etat le 28 juin 2012) I. Dénomination,

Plus en détail

Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine

Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine du 5 septembre 2001 Révisions 2006 / 2011 / 2014 Remarque préliminaire Seul le masculin a été utilisé pour les termes désignant des personnes.

Plus en détail

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS)

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) ORGANISATION FAÎTIERE DES EMPLOYEURS ET DES ORGANISATIONS PATRONALES

Plus en détail

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt)

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) 12.4.2013 I Nom, siège, but Article 1: Nom de l association Sous le nom «Ortra Forêt Suisse», ci-dessous

Plus en détail

CCNT Hôtellerie & Restauration

CCNT Hôtellerie & Restauration CCNT Hôtellerie & Restauration Expertise succincte concernant l application de la CCNT Hôtellerie & Restauration dans les institutions membres d INSOS Suisse Cette expertise a été réalisée et mise à disposition

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC ET LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES

Plus en détail

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s)

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s) L'application de cette politique est sous la responsabilité et la coordination de la Direction générale en collaboration avec la Direction des études et la Direction de la formation continue (langue d

Plus en détail

47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica

47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica 47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica A. Règlement d'apprentissage et d'examen de fin d'apprentissage B. Programme d'enseignement professionnel Médiamaticien/Médiamaticienne

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 26 septembre 2011 pour la formation initiale en entreprise. Tables des matières

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 26 septembre 2011 pour la formation initiale en entreprise. Tables des matières Plan de formation Employée/ du 26 septembre 2011 pour la formation Tables des matières LISTE DES BRÉVITIONS... 3 INTRODUCTION... 4 1. IMPORTNCE DE L FORMTION COMMERCILE POUR L ÉCONOMIE ET L SOCIÉTÉ...

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS Le 12 septembre 2013 Introduction ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS PRINCIPE DIRECTEUR N O 2 DE L ACFM NORMES MINIMALES DE SURVEILLANCE DES COMPTES Le présent Principe directeur fixe

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE

5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE 5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE 5.1. ÉTUDIANT OU STAGIAIRE EN FPI Personne qui suit des cours de FPI et/ou diplômé d un établissement de FPI depuis moins d un an. 5.1.1. Profil et exigences minimales

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Réforme des professions MEM

Réforme des professions MEM Réforme des professions MEM Plan de formation relatif à l'ordonnance sur la formation professionnelle initiale Monteuse-automaticienne CFC / Monteur-automaticien CFC 1) Automatikmonteurin EFZ / Automatikmonteur

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications

Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications (ORAT) Modification du 19 décembre 2001 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 6 octobre 1997 sur les ressources

Plus en détail

Important: par document, prendre uniquement position pour la formation initiale cochée!

Important: par document, prendre uniquement position pour la formation initiale cochée! Table des matières Domaine A: Généralités Domaine B: Formation initiale en entreprise (ne concerne pas l'école professionnelle) Domaine C: Cours interentreprises (CIE) Domaine D: Ecole professionnelle

Plus en détail

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Check-list pour la bonne formation continue Voies de formation

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable

Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable 07.10.2013 Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable Nouveau En parallèle du Diplôme d aide-comptable, nous proposons un cours destiné à développer les compétences théoriques et pratiques de base

Plus en détail

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG entre H+ Les Hôpitaux de Suisse (ci-après «les hôpitaux») et santésuisse

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Certificat en Leadership

Certificat en Leadership «La Société des employés de commerce se positionne pour une économie intelligente, orientée vers l avenir et centrée sur l individu.» Gérard, 43 ans, a trouvé son partenaire de confiance. Management et

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail

Statuts et Usages de l'association des Commerçants d'art de Suisse

Statuts et Usages de l'association des Commerçants d'art de Suisse Statuts et Usages de l'association des Commerçants d'art de Suisse Statuts de l'association des Commerçants d'art de Suisse Association selon l article 60 et suivants du Code des obligations 1. L Association

Plus en détail

Chapitre: Programme de formation

Chapitre: Programme de formation Réforme de la formation commerciale de base Branche Communication programme de formation Guide méthodique type 2003 Chapitre: Programme de formation Liaison du programme de formation spécifique à l entreprise

Plus en détail

Code civil suisse (forme authentique)

Code civil suisse (forme authentique) Code civil suisse (forme authentique) Avant-projet Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du, arrête: I Le titre final du code civil est modifié

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes. Article

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Accueil familial de jour

Accueil familial de jour Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Service de protection de la jeunesse Directives pour l accueil de jour des enfants Accueil familial de jour Cadre de référence et référentiels

Plus en détail

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2. L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100

Plus en détail

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats Cours de préparation à l examen professionnel supérieur Responsable Achats avec diplôme fédéral Scannez ce code avec votre smartphone pour plus d informations ou consultez notre site www.procure.ch Le

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

Ordonnance relative à l admission, au séjour et à l exercice d une activité lucrative

Ordonnance relative à l admission, au séjour et à l exercice d une activité lucrative Ordonnance relative à l admission, au séjour et à l exercice d une activité lucrative (OASA) 142.201 du 24 octobre 2007 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu la loi fédérale du 16 décembre

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Inscription pour la rentrée de septembre 20.. Photo Je m inscris pour la formation ordinaire, à plein temps, en 3 ans Je suis intéressé-e par une

Plus en détail

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 www.cpaquebec.ca Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA N.B. Il est inutile de présenter une demande

Plus en détail

Formation continue obligatoire

Formation continue obligatoire Formation continue obligatoire POLITIQUE (Organismes) Version décembre 2010 S E R V I C E D U D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Table des matières Section 1 : Information générale 3 1.

Plus en détail

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business HFVESA Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance Une coopération entre l AFA et AKAD Business Ecole supérieure assurance (ESA) 2 Selon l Office fédéral de la formation professionnelle et

Plus en détail

Guide de stage. Nom... Prénom... Classe...

Guide de stage. Nom... Prénom... Classe... Guide de stage Nom... Prénom... Classe... Direction de l instruction publiue, de la culture et du sport DICS Direktion für Erziehung, Kultur und Sport EKSD Guide de stage Qu est-ce ue le guide de stage?

Plus en détail

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants :

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants : évaluateurs «Cours facultatifs» Gestionnaire du commerce de détail Offre relative aux branches facultatives pour la 2 e et de la 3 e année de formation Les écoles professionnelles offrent aux personnes

Plus en détail

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern Berne, le 15 avril 2014 Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern par: stefanie.haab@sbfi.admin.ch Prise de position de l association

Plus en détail

Guide d auto-évaluation. Directives à l intention des hautes écoles. Accréditation des hautes écoles universitaires

Guide d auto-évaluation. Directives à l intention des hautes écoles. Accréditation des hautes écoles universitaires Guide d auto-évaluation Directives à l intention des hautes écoles Guide d auto-évaluation Directives à l intention des hautes écoles Table des matières Introduction... 2 1 Principaux buts de l auto-évaluation...

Plus en détail

Conseil et vente produits complémentaires. Conseil et vente Verres unifocaux. Atelier Administration. Conseil et vente Verres multifocaux

Conseil et vente produits complémentaires. Conseil et vente Verres unifocaux. Atelier Administration. Conseil et vente Verres multifocaux Plan de formation Opticienne CFC / Opticien CFC Atelier Administration Conseil et vente Verres unifocaux Conseil et vente Verres multifocaux Conseil et vente produits complémentaires 10.05.2010 ASO Olten

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

Chapitre 3 Le modèle genevois d organisation du travail de maturité

Chapitre 3 Le modèle genevois d organisation du travail de maturité République et Canton de Genève Département de l'instruction publique Enseignement secondaire II postobligatoire TRAVAIL DE MATURITÉ : BASES RÉGLEMENTAIRES ET DÉROULEMENT DU TRAVAIL Résumé du rapport On

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: (Droit du registre du commerce) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: I 1. Le titre trentième du code des obligations

Plus en détail

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE 1 - DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE I - Les titres de formation exigés

Plus en détail

Formulaire d inscription

Formulaire d inscription Modules complémentaires en vue d une admission dans une filière d une Haute Ecole Spécialisée dans le domaine Santé. Formulaire d inscription Je m inscris aux modules complémentaires en vue d une formation

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie I. Principes Généraux Ce programme de formation continue

Plus en détail

Statuts de la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF)

Statuts de la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF) Statuts de la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF) Mai 0 Geschäftsstelle Rosenweg 5 C 000 Bern Telefon 0 6 0 Fax 0 76 9 info@hebamme.ch www.hebamme.ch Table des matières I. Nom, siège et buts de la

Plus en détail