BEC-BENCHMARKING (Benchmarks inclus dans le club des Brand Managers) Exemple Veille Stratégique n 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BEC-BENCHMARKING (Benchmarks inclus dans le club des Brand Managers) Exemple Veille Stratégique n 1"

Transcription

1 Sptmbr 2006 BEC-BENCHMARKING (Bnchmarks inclus dans l club ds Brand Managrs) Exmpl Stratégiqu n 1 BEC-institut Branding Exprts Cntr

2 BEC-institut Concurrntill Spt Présntation d la vill stratégiqu t du BEC- BENCHMARKING. Contxt pour la marqu Qustions posés pour la marqu stratégiqu mis n plac pour la marqu I. concurrntill 3 marqus d lingri Synthèss II. stratégiqu: marqu ayant u à répondr aux mêm problématiqus qu la marqu 1. Marqu xpérintill 2. Marqu rvitalisé Sommair 3. Marqu qui a su crér un univrs féminin global Synthès ds 2 vills sur l plan transactionnl, rlationnl, aspirationnl t «brand-advrtising». 2

3 BEC-institut Concurrntill Spt Présntation d la vill stratégiqu Dans l cadr du Club ds Brand managrs, BEC-institut offr à ss adhérnts un vill concurrntill t stratégiqu (BEC-BENCHMARKING) Méthod d la vill: L étud d 3 marqus concurrnts (choisis par l mmbr) L étud d 3 marqus d un sctur différnt ayant u à répondr à un ou ds problématiqu(s) similair(s) (choisis par l mmbr) Suivi smstril ds produits/nsigns/marqus sur Intrnt t physiqumnt. Périodicité d la vill: La vill à liu 2 fois par an Ell s analys à partir d un suivi Intrnt t In situ L mmbr put décidr d modifir l suivi d un ou plusiurs marqus d la vill 3

4 BEC-institut Concurrntill Spt Contxt pour la marqu étudié Un marqu d lingri haut d gamm français Dstiné aux fmms d 40 ans C st un marqu intrnational Son circuit d distribution st viillissant t la frin dans son dévloppmnt (surtout n Franc) La marqu vut dévloppr un circuit d distribution n propr Nécssité d rajunir son imag t d s rvitalisr 4

5 BEC-institut Concurrntill Spt Qustion posés pour la marqu Mttr n plac un vill concurrntill t analysr ls facturs clés succès dans la lingri Nourrir la réflxion sur ls problématiqus d la marqu autour ds thèms suivants : Commnt crér un liu xpérintil? Commnt crér un univrs féminin global? Commnt rvitalisr un marqu prçu comm viillissant? 5

6 BEC-institut Concurrntill Spt concurrntill t stratégiqu mis n plac Marqus d lingri analysés: Womn'Scrt Victoria s Scrt La Prla Marqus ayant u ds problématiqus similairs: Marqu xpérintill : Résonancs Marqu transgénérationnll, rvitalisé : Burbrry Marqu qui à su crér un univrs féminin global: Dssang 6

7 I. concurrntill Marqus d Lingri Womn scrt Victoria s Scrt La prla

8 BEC-institut Concurrntill Spt Constat: Marqus d lingri Un univrs d la lingri très concurrntil D nouvaux acturs (vnus du lux ou ds chaîns intégrés) qui attaqunt ls acturs traditionnls Il faut êtr capabl d s différncir, tout n tirant profit ds bst practics du marché Problématiqu: Quls sont ls évolutions t ls nsignmnts à tirr ds marqus concurrnts t forts du marché d la lingri? Marqus choisis: Woman scrt: crér un univrs féminin Victoria s Scrt: dvnir la marqu ds Fmms La Prla: dvnir un marqu d lux t d séduction 8

9 BEC-institut Concurrntill Spt Womn Scrt Problèm posé : Commnt dvnir un marqu d référnc dans l univrs d la fmm? Solution : Crér un gamm d produits larg t accssibl Axr l dévloppmnt d la marqu sur l dévloppmnt à l intrnational Résultat : Un croissanc annull d 12% 9

10 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés Un marqu spagnol qui s dévlopp avc succès à l intrnational : Magasins n propr (fort dévloppmnt à l intrnational avc ds franchisés) 129 magasins n Espagn t près d 200 magasins n Europ dont 5 n Franc Fort présnc n Europ L sit wb t la boutiqu n lign : un ds moyns d communication l plus important d la société visits par jours Environ clints dpuis la création 10

11 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès (1) Un gamm d produits larg : Lingri t lingri d nuit Prêt-à-portr fmm t nfants Vêtmnts d sport t chaussurs d sport (baskts) Produits cosmétiqus Plag Produits futur maman Chaussant (bas...) Accssoirs: Pluchs, Sacs t trousss, agndas t port-monnais, accssoirs pour la maison, luntts, parapluis, écharps bonnts - gants Ds idés qui naissnt du dsign xclusif, d la millur qualité t ds prix imbattabls. 11

12 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès (2) La philosophi d la marqu : Crér d nouvlls idés pour améliorr la qualité d vi ds fmms t répondr à lurs bsoins Signatur : «Un marqu invnté par t pour ls fmms.» Un sgmntation d l offr produit par styl: Harmony, fminity, funny, casual, kids, hot scrt, basics, outlt 12

13 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 13

14 BEC-institut Concurrntill Spt Victoria s s Scrt Problèm posé : Solution : Commnt crér t imposr la marqu ds fmms? L dévloppmnt d un univrs global xclusivmnt dédié aux fmms Un moyn d communication original : ls défilés rtransmis sur l nt t à la télévision Résultat : Un marqu très médiatiqu qui rncontr un vif succès 14

15 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (1) Un marqu américain créé n 1977 qui a dévloppé un univrs global autour d la fmm : Soutin-gorg Bas Nuit pyjamas, ling d lit, chaussons, pignoirs, Prêt à portr + accssoirs (montrs, bijoux, ) Chaussurs Maillots d bain Bauté : parfums (homms t fmms), maquillag, soins, accssoirs, Gift shop 15

16 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (2) D nombruss ligns d lingri sgmntés par styl t par matièr pour ls Victoria s scrt collctions... Body by Victoria/ Vry sxy/ Prtty cotton, Scond skin satin/ Angl s by Victoria s scrt/ Th miracl bra, Ds collctions d dsignrs: Chantal Thomas, Robrto Cavalli,... Et sgmntés par catégori/ occasion Distribution: Boutiqu n lign Vnt par corrspondanc Distribution aux USA : Près d 1000 boutiqus n propr sgmntés lingri/ bauté 16

17 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès Ds défilés qui ont contribué au succès d la marqu: ls «Victoria s Scrt Fashion Shows» Rtransmis sur l nt t à la télévision Ls plus grands mannquins du mond : Naomi Campbll, Latitia Casta, Eva Hrzigova... Un styl, un xpérinc Victoria s Scrt : l «Fun» Un marqu moyn d gamm: n moynn 35-45$ pour un soutin-gorg (sauf collctions d dsignrs) L magasin phar d la marqu : Hrald Squar à Nw York 17

18 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 18

19 BEC-institut Concurrntill Spt La Prla Problèm posé : Commnt dvnir un marqu d lux mblématiqu d la séduction? Solution : Dévloppr un marqu très aspirationnll avc un idntité très fort. Résultat : Ds tntativs d xtnsion qui n ont pas toujours u ls résultats spérés (parfums, prêt-à-portr) 19

20 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu 1954 : Création d un corstri La Prla par Ada Masotti à Bologn 2001 : Ouvrtur d un show room à Milan : La Prla Show room 2004 : Ouvrtur d un magasin La Prla à Nw York d 135m² 2005 : Lancmnt d Occhi Vrdi, la lign d lingri pour adolscnts 20

21 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (1) Un marqu italinn haut gamm vnu du mond d la lingri qui a dévloppé d nombruss catégoris d produits : Lingri : l prmir produit d la Prla Parurs, port-jartlls, lingri d nuit Accssoirs : masqu, string avc pndntif Svarowski La Prla whit box: nsmbl pour nuit d noc Prêt-à-portr t lign d golf Lign d bain Accssoirs: Gamm d luntts, parfums, chaussurs, «lgwar» (bas, collants, chausstts, ) Pour homms: marqu Grigioprla chaussons, paréo, pignoir 21

22 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés (2) Un distribution sélctiv : Résau d boutiqus n propr dans ls grands capitals mondials Grands magasins ds grands capitals mondials Boutiqu n lign: «Glam on wb» Nombruss autrs marqus signés la prla ou la Prla Fashion group: Malizia, Marvl; Aquasuit, Junior... Ligns pour homm : Grigioprla Noir: l CD la prla Un catalogu/ magazin 22

23 BEC-institut Concurrntill Spt La Lingri Facturs clés d succès La lingri : différnts ligns d produit conçus autour d univrs d inspiration (Éditions limités) : Malizia by Prla La Prla Black labl : un lign d lingri «sxy-chic» La Prla Glamour : la lign d lingri La Prla studio Jwl bra- L lin joaillri-lingri Occhi Vrdi : la lingri pour ls adolscnts Ds ligns qui rgroupnt ds produits d lingri, lingri d nuit t maillots d bain è La lingri dssus-dssous è Crér d la bauté 23

24 BEC-institut Concurrntill Spt Ls liux d rncontr avc ls fmms - Facturs clés d succès 2 concpts d magasins : La Prla Exprinc: La Prla «classiqu»: connu dans l mond ntir La Prla Black Labl: ouvrtur à NY t à Las Vgas : Dux magasins d 135m² nviron Un architctur avant gardist. Pu d produits n xposition mais un sall d rlaxation avc écrans prmttant d visualisr ls défilés. An nvironmnt with a mystrious and sductiv atmosphr, 130 squar mtrs insid th Forum Shop Casars at Las Vgas, mbllishd with Italian crystal glass candlabrums and ovrsiz mirrors claiming th back of th rd and pink vlvty walls contrasting with othr aubrgin walls. This is th scond concpt stor signd La Prla Black Labl aftr th on of th Matpacking District of Nw York. 24

25 BEC-institut Concurrntill Spt Ls liux d rncontr avc ls fmms - Facturs clés d succès Un show room d 1200m² à Milan inauguré n 2001 : la Prla Show Room Voir touts ls collctions «All of th La Prla collctions can b found in this on plac, ach collction prsntd in it s own island within th stor complmnting th rang individuality». 25

26 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 26

27 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts (1) Ls marqus ssaynt d s différncir par: Ds stratégis d distribution différnts : GMS/ marqus nsigns/ marqus sans nsigns/ vnt par Intrnt Ds offrs produit différnts: Création d gamms/ innovation Dévloppmnt d trritoirs plus largs Au minimum d la lingri + nuit t/ ou plag Ds produits prochs du trritoir lingri Ds dévloppmnts d accssoirs, d parfums, d produits d bauté, voir d prêt-à-portr 27

28 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts (2) Ls marqus ssaynt d s différncir par : (suit) Lur positionnmnt t trritoir d communication Ex: la séduction: Aubad/ la bauté: Simon Pérèl/ la snsualité audacius: Barbara, Lur nivau d valur Ls marqus haut d gamm: La Prla, Ls marqus moyn d gamm: Victoria s Scrt Ls marqus accssibls: Womn s scrt L âg d lur cibl L gnr : Adolscnts + juns adults: H&M Lingri, Princss Tam- Tam ans: Darjling, Aubad Plus d 40 ans : Playtx, Chantll lingri féminin t masculin: Dim, Calvin Klin, + Aubad (récnt xtnsion sur l homm) 28

29 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat transactionnl» La disponibilité: ls liux d vnt sont multipls la clint doit êtr sûr d trouvr l produit qu ll désir dans l magasin d la marqu Ls srvics associés: Ls marqus multiplint ls srvics Sous form d consils D collctions complèt (sous-vêtmnts t chaussurs assortis...) 29

30 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat rlationnl» L accompagnmnt: Ls marqus sont accompagnatrics, il n y à pas d rlation mèr-fill ou «bonn copin» La marqu accompagn la fmm dans son intimité t dans sa vi public: la multiplication ds gamms t produits ntraîn dans un rlation qui n concrn plus uniqumnt la lingri 30

31 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat aspirationnl» L épanouissmnt: Ls fmms puvnt xprimr librmnt lur féminité 31

32 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt brand/advrtising advrtising Ls publicités font parti du rflt d la marqu Ells mttnt n avant l styl d la marqu (plutôt qu d rélls valurs) La cibl (plutôt jun) La librté d la fmm 32

33 BEC-institut Concurrntill Spt Warning pour la marqu Evitr d viillir avc sa cibl La lingri st un produit tchniqu, il faut savoir allir tchniqu t snsualité. Attntion à l arrivé d nouvaux acturs issus d autrs univrs (marqus d prêt-àportr, d lux, d sport...) 33

34 II. stratégiqu 1. Marqu xpérintill: Résonancs 2. Marqu rvitalisé: Burbrry 3. Marqu qui a su crér un univrs féminin global: Dssang

35 stratégiqu 1. Marqu xpérintill

36 BEC-institut Concurrntill Spt Constat: Marqu xpérintill Actullmnt la marqu étudié st distribué dans ds boutiqus multimarqus Ell chrch à dévloppr ss proprs points d vnts, à avoir plus d proximité avc ss clints Problématiqu: Commnt crér un liu différnciant, un boutiqu qui s démarqu ds boutiqus d lingri actulls Marqu choisi: Résonancs: un boutiqu xpérintill t concptull, qui rapproch l consommatur t la marqu 36

37 BEC-institut Concurrntill Spt Problèm posé: Résonancs Commnt réunir un variété d produits sans lins apparnts autour d un marqu-nsign? Solution: Surfr sur l markting ds origins, l rtour aux sourcs, t l mttr n scèn à travrs l xpérinc consommatur Résultat: Déjà 9 magasins dans tout la Franc n moins d 6 ans d xistnc 37

38 BEC-institut Concurrntill Spt Résonancs Créé n 2000, la marqu Résonancs propos un sélction d produits intmporls pour apprécir sa maison t s fair plaisir. Un organisation ds magasins par univrs : Bain d plaisir : accssoirs t équipmnts d la sall d bain, txtil d bain, produits d thalasso Bauté au naturl : ds soins (chvux, visag, corps...) t ds produits pour Hammam Détnt pur : accssoirs d détnt En plin form : aromathérapi, luminothérapi, traitmnt d l air... Alimntation sain : alimnts (pâts, pains, farin...) Cultur Bin-êtr : CD d rlaxation, livrs... Bonns affairs 38

39 BEC-institut Concurrntill Spt L concpt ds magasins facturs clés d succès Un décor intmporl n bois brut t aux forms simpls qui abritnt un séri d piècs comm dans un appartmnt : Cuisin, sall d bains, quincaillri, bricolag, librairi Mubls n bois clair avc un signalétiqu à l ancinn ncadré d zinc Un librairi comm un salon bibliothèqu avc ds murs d livrs, un tabl cntral t ds canapés d cuir pour prndr l tmps d choisir t d s installr confortablmnt. Dans l spac Sall d Bains, un bruit d au srpntant sur un mur d carrlag. Ds consillrs vêtus d tablirs d artisans à l ancinn, Donnr un sns au produit pour rapplr ds souvnirs aux consommaturs (réminiscnc) 39

40 BEC-institut Concurrntill Spt L concpt ds magasins facturs clés d succès 40

41 BEC-institut Concurrntill Spt L offr produit Factur clé d succès Un offr produit basé : Sur l rtour aux racins : Ds objts d qualité issus d un savoir-fair traditionnl : la droguri naturll (lait d cir), Ds produits fabriqués avc ds matièrs «naturlls t sains» Ds packagings à l ancinn è Découvrir ls produits t lur histoir au travrs d notics, brochurs, du discours ds vndurs t ds atlirs d démonstration. Sur ls produits plus modrns : Ds objts pour vivr avc son tmps t profitr plinmnt d tout l confort d sa maison L bin êtr par la luminothérapi, la balnéothérapi... 41

42 BEC-institut Concurrntill Spt Ls atlirs Factur clé d succès Ls «atlirs du Samdi» : Partagr un savoir-fair t ds connaissancs produits : Origin t Dégustation du thé Fair soi-mêm ss pâts... Duré :1h30 chacun Inscription par Intrnt 42

43 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts Dux typs d markting xpérintil : Ls marqus qui s sont construits sur un univrs uniqu n théâtralisant l spac : ls «marqus xpérintills» Ex: Résonancs, naturs & découvrts,... Ls marqus qui font vivr ds xpérincs aux consommaturs à l intériur d lur spac d vnt ou n co-branding avc un autr marqu : Ls Galris Lafaytt Maison (cours d cuisin), Séphora (Séancs d maquillag) Un objctif : fair vivr ds xpérincs uniqus dans un univrs uniqu au consommatur. Mais qui put s traduir d façon différnt : poly-snsorialité, découvrt par l contact, rtour au passé L architctur commrcial t l dsign: rflt t mis n scèn d l imag d marqu 43

44 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 44

45 stratégiqu 2. L univrs L féminin global

46 BEC-institut Concurrntill Spt Marqu univrs féminin Constat: La marqu étudié souhait crér un univrs dédié à la fmm. Problématiqu: Commnt passr d un métir d origin à un univrs féminin global? Marqu choisi: Dssang: l passag du salon d coiffur au concpt d salon d bauté global 46

47 BEC-institut Concurrntill Spt Dssang Problèm Solution Résultat Commnt dévloppr un group puissant dans l univrs d la bauté à partir du métir d coiffur? Adoptr un stratégi d dévloppmnt dynamiqu t d divrsification d l offr autour du concpt d la bauté. L numéro 1 mondial d la haut coiffur t d l sthétiqu 47

48 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu 1954 : Jacqus Dssang ouvr son 1r salon d coiffur sur ls Champs Elysés : Création du 1r résau d franchis français dans l sctur d la coiffur 1990 : Création d la 1èr lign d soins t d maquillag 1992 : Lancmnt ds soins capillairs «Jacqus Dssang Compétnc Profssionnll» 1994 : Création d la 2èm marqu Camill Alban 1999 : Lancmnt d un lign d soins visag t corps Dssang 2002 : Acquisition du résau Frédéric Morno Coiffur 2004 : Ouvrtur du plus grand salon d bauté d Paris, 1000 m : La lign d soins capillairs Jacqus Dssang Compétnc Profssionnll dvint Compétnc Profssionnll Dssang. 48

49 BEC-institut Concurrntill Spt Elémnts clés L numéro 1 mondial d haut coiffur t d sthétiqu : fmms franchissnt chaqu jour la port d l un d ss Salons d bauté. 510 salons dans 39 pays Plus d 150 instituts t scals bauté DESSANGE 350 points d vnt produits L group Jacqus Dssang Intrnational : 3 marqus Jacqus Dssang Camill Alban Frdric Morno Coiffur Un stratégi d déploimnt du métir d origin vrs un offr d bauté global avc l ambition d dvnir un grand group mondial grâc à 3 axs d dévloppmnt : L xtnsion du résau n Franc t dans l mond L fort dévloppmnt d l activité produits L implantation du concpt d bauté global 49

50 BEC-institut Concurrntill Spt Ds liux pour incarnr la marqu Facturs clés d succès Ds salons d coiffur aux salons dédiés à la bauté d la fmm è Création du concpt d Bauté Global : Salons d coiffur : è Proposr aux fmms, dans un mêm liu propic à la détnt : coiffur, soins capillairs, coulur, maquillag, soins du visag t soins du corps. è Un concpt : l «Bar à shampooing» : un shampooing aux argils d coulur, suivi d un massag du cuir chvlu t suivi d l émulsion t du rinçag à l spac au. Instituts t scals bauté : Sublimr la bauté uniqu d chaqu fmm grâc aux soins sthétiqus : Du massag aux huils ssntills t argils d coulur aux soins drmo-sthétiqus ls plus pointus. 50

51 BEC-institut Concurrntill Spt Ds liux pour incarnr la marqu Facturs clés d succès L plus grand salon d bauté d Paris ouvrt n 2004 avnu Franklin Roosvlt à Paris dans l x- Maison d armuri «Gastinn Rntt» : L «tmpl d la bauté» : 1000m² répartis sur 3 nivaux : L rz-d-chaussé dédié à la coiffur, aux xtnsions t au maquillag Etag infériur ; soins capillairs, prstations tchniqus (coloration, prmannt...) t Institut d bauté, «L institut d la Ros» 1r étag résrvé aux cabins privés VIP Un ptit «concpt stor» : vnt d accssoirs, d bijoux t d produits 51

52 BEC-institut Concurrntill Spt L xprtis d Jacqus Dssang Factur clés d succès Communiqué par Jacqus Dssang lui-mêm au travrs ds publicités : «Tout ma compétnc profssionnll pour vos chvux» L coiffur prsonnl ds stars Rnforcé par la création d ligns d produits : Compétnc Profssionnll Dssang» (n GMS) N 3 du marché ds soins capillairs vndus n GMS Dssang (uniqumnt dans ls salons) : Haut d gamm Un lign d soins visag t corps t un lign d maquillag Phytodss (dans ls différnts salons d coiffur du group) Un lign d soins xprts chvux t corps à bas d'argils colorés t d'huils ssntills, Natural Pigma (dans ls différnts salons d coiffur du group) Coloration sur msur associé à ds après-shampoings t un masqu d bauté t ds shampoings cosméto vitaminés prsonnalisabls à l'infini 52

53 BEC-institut Concurrntill Spt Rvitalisation d la marqu Factur clé d succès Pour ls 50 ans d la marqu : Nouvau Logo Rdynamisation d la marqu par l évolution vrs un nouvau concpt : la bauté global Salons d coiffur Salons d Bauté Création d un franchis-instituts autonom Dévloppmnt du concpt d liu d vnt consil ds produits dans ls salons Ds actions markting ciblés au sin ds grands magasins L objctif st d s positionnr toujours plus fortmnt sur son trritoir d marqu «Prmium». 53

54 BEC-institut Concurrntill Spt Architctur d marqu La marqu-corporat : Dssang intrnational : 3 marqus-nsigns : Jacqus Dssang Camill Alban Frédéric Morno 5 marqus-produits / Compétnc Profssionnll Dssang Dssang Camill Alban Phytodss Natural Pigma 54

55 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts L dévloppmnt d spacs dédiés bauté/bin-êtr doivnt êtr intégrés aux métirs d origins ds marqus Ls xtnsions produits vinnnt rnforcr l xprtis d la marqu vrs son nouvau trritoir 55

56 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 56

57 stratégiqu 3. Marqu rvitalisé t transgénérationnll

58 BEC-institut Concurrntill Spt Constat: Marqu rvitalisé t transgénérationnll La marqu étudié pour un parti d la cibl st prçu comm un marqu moins actull. Problématiqu: Commnt rvitalisr un marqu sans rompr avc ss fondamntaux? Marqu choisi: Burbrry: Dvnir un marqu Trndy t transgénérationnll 58

59 BEC-institut Concurrntill Spt Problèm posé: Burbrry Commnt un marqu ancinn, mais viillissant t ringardisé fin 80 s a-t-ll réussi à s rvitalisr, à rdvnir trndy, t transgénérationnll? Solution trouvé: Résultat: Rcntrr la marqu, rvisitr son patrimoin pour capitalisr sur ss intmporls n ls déclinant pour séduir ls fashion victim Un marqu dynamiqu, porté par ds consommaturs d tous âgs Un CA n très fort hauss (x2 n 2003), important valorisation boursièr 59

60 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu (1) 1856 : Création d l imprméabl par Thomas Burbrry t création d la marqu Burbrry : boutiqu d confction à Basingstok, dans l Hampshir : invntion d la gabardin 1891 : Ouvrtur d la 1èr boutiqu Burbrry à Londrs : L Capitain Amundsn découvr l pôl Sud. Il st équipé d vêtmnts Burbrry : Ls officirs britanniqus portnt ds «trnch coat» (ou vêtmnts d tranchés») invntés par Thomas Burbrry : Invntion du carrau Burbrry. Lancmnt du célèbr Burbrry, imprméabl avc un tissu à carraux bigs, noirs t rougs. 60

61 BEC-institut Concurrntill Spt Historiqu (2) 1955 : Burbrry dvint fournissur attitré d la couronn britanniqu : Burbrry fabriqu ds parapluis, bagags t écharps. Annés 70 t 80 : Ouvrtur d 12 boutiqus aux Etats-Unis. Expansion géographiqu : Burbrry obtint un 2èm garanti royal, ctt fois par l Princ d Galls. Mais viillissmnt, ringardisation d la marqu 1997 : Rnouvau d la marqu : nouvau managmnt t nouvll imag : Lancmnt du 1r parfum Burbrry, «Burbrry Touch». Ouvrtur d nouvlls boutiqus aux Etats-Unis t n Allmagn : Ouvrtur d dux boutiqus à Nw York t un n Espagn : Ouvrtur d un 1èr boutiqu n Itali, à Milan. Lancmnt du parfum «Burbrry Brit» : Ouvrtur d boutiqus à Moscou, n Asi, n Europ 61

62 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clé d succès à l originl du dévloppmnt d la marqu Ds matièrs très innovants Ds signs distinctifs, indissociabls d la marqu, qui font rpèr (l tartan) Un collaboration étroit avc ls plus grands institutions britanniqus t ls plus grands xploraturs d l époqu notoriété, t surtout un imag sérius t d grand qualité. Notammnt: lin avc l Armé britanniqu: trnch coat Un vêtmnt immortalisé au cinéma «an authntic British lifstyl brand» 62

63 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès la rvitalisation d Burbrry 1997: n plin inspiration fiftis, Burbrry frapp son imprimé à carraux sur un bikini porté par Kat Moss, mannquin anglais, égéri à l époqu du parfum Coco Madmoisll d Chanl. Un nouvau managmnt: Ros-Mari Bravo, nouvll PDG ntrprnd un travail important sur la marqu Modrnisation du nom t du logo (Burbrry s Burbrry) Supprssion d un grand nombr d licncs, car la marqu était trop dilué Burbrry n a consrvé qu ds licncs sur ds produits qui avaint du sns pour l ntrpris t sur lsquls ll n avait pas d xprtis 63

64 BEC-institut Concurrntill Spt Facturs clés d succès la rvitalisation d Burbrry L ffort principal port sur la rfont ds collctions. nouvlls créations, un nouvau dsign t un campagn d communication rmis au goût du jour t baucoup plus distinctiv. nouvau stylist, Cristophr Baily (formé dans ls studios d Gucci), rdonn à la marqu un imag baucoup plus glamour Un pari: ds collctions ultra haut d gamm, pour fixr Burbrry dans un univrs d lux, t ds accssoirs à la porté d tous, pour fair du chiffr d affairs. marqu d lux démocratiqu = Un stratégi habil: consrvr la clintèl traditionnll tout n attirant d nouvaux habitués, plus juns t branchés grâc à ds vêtmnts traditionnls, déclinés n coulurs pour ls fashion victim Burbrry mis sur ls accssoirs. Casqutts, bobs, écharps, mais aussi collirs d chins ou bodis pour bébés (= 30 % du CA d la marqu) La marqu divrsifi ss collctions pour n pas s nfrmr dans l tartan, t risqur d êtr démodé 64

65 BEC-institut Concurrntill Spt A suivr... Evolution vill n 2 65

66 BEC-institut Concurrntill Spt Ls nsignmnts Un factur clé d succès : Capitalisr sur ls intmporls d la marqu n ls réintrprétant : L sprit Coco Chanl La réintrprétation du trnch coat t du tartan è Cla prmt aux marqus d dvnir transgénérationnlls n consrvant ls consommaturs traditionnls tout n séduisant ds cibls plus juns t plus «trndy» : è Importanc ds stylists è Importanc ds ambassadurs ou d la marqu è Importanc d la communication t ds «coups d com» 66

67 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat transactionnl» La qualité ds produits Qu c soit dans l optiqu d produits xpérintils ou d univrs féminin, ls marqus étudiés accordnt baucoup d attntion aux nouvaux produits t à l xtnsion d marqu l imag d la marqu st n ju 67

68 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat rlationnl» Un rlation nouvll: Il faut mttr n plac un rlation nouvll axé sur la proximité Proximité physiqu avc ls magasins t ds points d vnt plus grands. Ds produits t srvics prochs du consommatur 68

69 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt «contrat aspirationnl» Un aid pour la vi quotidinn: Par l bin-êtr: n particulir au nivau ds produits. Ls grands idés vinnnt du quotidin! Un rtour aux sourcs: gardr un attachmnt au passé pour s rassurr t consolidr l avnir 69

70 BEC-institut Concurrntill Spt Ensignmnt brand/advrtising advrtising L univrs dans lqul intrvint la marqu s rssnt à travrs ls visuls: Bin-êtr, réintrprétation ds classiqus, Fmm Pour ls boutiqus la communication st ncor plus important dans l liu d vnt: affichs, magazins, vcturs culturls... 70

71 BEC-institut Concurrntill Spt Warning Evitr ls points d vnt trop ptits, un magasin xpérintil doit êtr d taill conséqunt Evitr d fair ds magasins nutrs t dévloppr ds liux d poly-snsorialités Evitr d s laissr nfrmr dans ss produits originls (tout n continuant d s n inspirr) 71

72 concurrntill t stratégiqu Synthès t rcommandations

73 BEC-institut Concurrntill Spt Synthès t rcommandations (1) concurrntill lingri: Ls marqus crént d plus n plus d lurs proprs magasins Il smbl prtinnt d dévloppr son propr circuit d distribution (rlais d croissanc, proximité avc la consommatric, imag...) L xtnsion vrs d nouvaux produits st possibl si cs produits font sns avc l univrs d la marqu Possibilité d dévloppr ds gamms d produits autour d ss valurs (cosmétiqus, goodis...) Un boutiqu doit proposr un offr larg t distinct: sgmntation par styls, matièrs pour Womn Scrt t Victoria s Scrt à Accroîtr son offr Dévloppmnt dans ls boutiqus d srvics t d animations Nécssité d dévloppr l consil t ls srvics/animations 73

74 BEC-institut Concurrntill Spt Synthès t rcommandations (2) Marqus ayant u à répondr aux mêms problématiqus: Ls boutiqus dvinnnt ds liux d xpérinc, ils sont ds rflts ds valurs d la marqu, il faut allr plus loin qu la simpl vnt d produits Dévloppr un liu xpérintil. Un marqu qui étnd son univrs doit gardr au cntr son métir d origin Importanc d l offr lingri, mais aussi d produits périphériqus pour crér du trafic Pour s rvitalisr un marqu doit capitalisr sur ss intmporls t n pas s dilur Capitalisr sur un point d ancrag d son histoir qui légitim son xprtis 74

75 Prochain étap: concurrntill t stratégiqu n 2

76 BEC-institut Concurrntill Spt concurrntill t stratégiqu n 2 A suivr particulièrmnt sur chacun ds bnchmarks: Womn Scrt: Victoria s Scrt:.. La prla: Résonancs:. Dssang:. Burbrry: Présntation du Nots issus d ctt présntation: 76

77 BEC-institut Concurrntill Spt Présntation du.. Rmarqus issus d la présntation: 77

78 BEC-institut Concurrntill Spt FORMATION Coaching à la marqu d dirigants. Formation intra-ntrpris à la marqu ds équips markting/comm Déploimnt ds valurs d marqu dans ls résaux. Conférncs sur la marqu CONSEIL/ ETUDES Exprtis à la dmand. Audit t positionnmnt ds marqus. Architctur t gstion d portfuill d marqus Rvitalisation, xtnsion, fidélisation, valorisation financièr... BEC-institut: Branding Exprts Cntr. L prmir Cntr Europén d la Marqu : ECHANGES / RECHERCHE Grands événmnts : CLUB ds MARQUES (Réunions mnsulls ds mmbrs du BEC-institut) FORUM ds MARQUES (Radio Franc) Collèg ds Exprts uropéns Group d rchrch univrsitair autour du CELSA ( Paris 4 Sorbonn) sur ls problématiqus d gstion ds marqus. Editions / Publications BEC-institut Filial Group HIGH CO/ WPP 6 ru Sauval PARIS

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud.

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud. Cloud Trottr La Vach Noir Sud - 203 ru Oscar Roult - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachnoirsud.com Cloud Trottr Cloud Trottr Prnz d la hautur! ds carts d caractèr pour donnr

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix L Congrès d Caux Prmir Congrès d l Allianc pour un Cultur d Paix L nouvau projt Israélo-Palstinin : Trrau pour un cultur d paix Du 23 au 26 Juin 2003 Châtau d Caux Cntr d rncontrs intrnationals L Congrès

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, 12-14 mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Sommaire. qui sommes-nous. Nos grandes realisations. 4 Madagascar 5 Nous vivons nos valeurs 6 Telma en bref 8 La Gouvernance

Sommaire. qui sommes-nous. Nos grandes realisations. 4 Madagascar 5 Nous vivons nos valeurs 6 Telma en bref 8 La Gouvernance Chr Clint, Chr Partnair, Ctt anné, un fois d plus, grâc à votr confianc t à l implication d nos équips, l Group Tlma a réalisé un anné 2011 avc ds prformancs opérationnlls solids t un activité commrcial

Plus en détail

S a i n t - M a l o G R O U P E

S a i n t - M a l o G R O U P E S a i n t - a l o G R O U E onnaissz-vous l antiqu cité d Alt? lac fort stratégiqu, tour à tour puplé d lts t d Gallo-Romains, ll fut l brcau d Saint-alo, dont ll constitu un promontoir naturl, ntr mr

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre Bloc 1 : La stabilité, un qustion d équilibr Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Structur Un structur st un form qui résist aux forcs qui,

Plus en détail

ces révolutions qui nous attendent Jeudi 23 octobre 2014 Bien assuré, on peut tout oser. programme

ces révolutions qui nous attendent Jeudi 23 octobre 2014 Bien assuré, on peut tout oser. programme Judi 23 octobr 2014 Bin assuré, on put tout osr. Kdg Businss school - campus Bordaux cs révolutions qui nous attndnt programm N ORIAS : 07 003 073 - WWW.ORIAS.FR RISQUES D ENTREPRISE - ASSURANCES DE PERSONNES

Plus en détail

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant.

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant. N 20 - Déc 08 v l'af d s o f ls in Touts jour sur miss A Rnns www.-volontairs.org/rnns Bénévol pour quoi? 315 bénévols désormais, t on s'arrêt là pour l'instant. On s'arrêt car vous êts un bonn soixantain

Plus en détail

programme 27 28 29 mars 2015 VENEZ DÉCOUVRIR LES SAVOIR-FAIRE DES ARTISANS D ART À GENÈVE Genève, ville d art www.ville-geneve.

programme 27 28 29 mars 2015 VENEZ DÉCOUVRIR LES SAVOIR-FAIRE DES ARTISANS D ART À GENÈVE Genève, ville d art www.ville-geneve. 27 28 29 mars 2015 VENEZ DÉCOUVRIR LES SAVOIR-FAIRE DES ARTISANS D ART À GENÈVE Partnair média Partnair principal Gnèv, vill d art programm www.vill-gnv.ch/jma 1 AVANT-PROPOS LES JOURNÉES DES MÉTIERS D

Plus en détail

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF BOULOGNE (92) ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE TRIANGLE APPARTEMENTS DU STUDIO AU 5 PIÈCES DANS UN QUARTIER EN PLEIN RENOUVEAU PERL INVESTISSEZ AUTREMENT!

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass [04 011 3.5 octobr 04] Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass Sommair Bass légals 3 Objctifs t prcips généraux 4 Invntair

Plus en détail

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS L mandat d Chrchur qualifié du F.R.S.-FNRS 18 Févrir 2014 L règlmnt rlatif à c mandat st disponibl dans son intégralité sur notr sit wb www.frs-fnrs.b Tabl ds matièrs 1. Dispositions réglmntairs, financièrs

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Date de publication : Juillet 2014

Date de publication : Juillet 2014 : n o i s s Prof n è c s n r u t t m u d c r u o s r t s â r é h T r u i d ss l o a d n Un natio tr n C 4 1 0 2 t l l i u J 2 Profssion : mttur n scèn Mttr n scèn, st-c un métir? On rconnaît l mttur n

Plus en détail

FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS Concvoir, réalisr, financr ds contnus pour ls nouvaux médias FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL action DE FORMATION 2014-2015 L CEFPF n qulqus mots pags

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

PAR. été 2014. Les Affaires Plus

PAR. été 2014. Les Affaires Plus s, nag un é m t st ds cs é étai n l i n na rb la c Pou r ls fi Et si amill. f gér -têt r sa ntr r s ifi cas onsidé ptit E sign c d m un nd PM ants. f a com? Qu an, n RD pris, mam SA ES a L p TE pa ET CH

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord 11060232_rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE DU CENTRE DE L AGGLOMÉRATION Le poids des réseaux et leur stratégie d implantation

ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE DU CENTRE DE L AGGLOMÉRATION Le poids des réseaux et leur stratégie d implantation ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE DU CENTRE DE L AGGLOMÉRATION L poids s résaux t lur stratégi d implantation

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES Rassmblmnt National ds Intrlocuturs Acadmiqus TICE Éducation Physiqu t Sportiv - Evry - 20/21 Janvir 2014 TABLETTES TACTILES t ENSEIGNEMENT DE L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE «L EPS sans fil à la patt»

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

magazine N 61 décembre 2011 Joyeuses fêtes Dossier : Fiscalité locale Vie économique : Animations commerciales Travaux : Plan neige

magazine N 61 décembre 2011 Joyeuses fêtes Dossier : Fiscalité locale Vie économique : Animations commerciales Travaux : Plan neige N 61 décmbr 2011 Joyuss fêts d Dossir : Fiscalité local Vi économiqu : Animations commrcials Travaux : Plan nig EDITORIAL SOMMAIRE VIE MUNICIPALE Ls tmps sont durs L an passé, l titr d c mêm éditorial

Plus en détail

UNIVERSITÉ SAVOIE MONT BLANC FRANCE KIT DE SURVIE DE L ÉTUDIANT ETRANGER. www.univ-smb.fr/international

UNIVERSITÉ SAVOIE MONT BLANC FRANCE KIT DE SURVIE DE L ÉTUDIANT ETRANGER. www.univ-smb.fr/international UNIVERSITÉ SAVOIE FRANCE KIT DE SURVIE DE L ÉTUDIANT ETRANGER www.univ-smb.fr/intrnational SE REPÉRER À LANC B T N O M IE O V A L UNIVERSITÉ S 1 U N IV E R S IT É 4 S IT E S : 3 CAMPUS 1 P R É S ID E N

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie

Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie n 73 / janvir-févrir 21 Informations sur la Qualité d l Air n Picardi Ls odurs n u ' d c la p n Mis sur v i t c a f l o l l vil o p o r t é ns M Ami Pags 4 à 9 : rtrouvz ls chiffrs d la qualité d l air

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

Lundi 7 mars 2011. Trier et réduire ses déchets

Lundi 7 mars 2011. Trier et réduire ses déchets Lundi 7 mars 2011 Trir t réduir ss déchts Nouvaux Ecopoints pour trir ss déchts Quatr Ecopoints sont installés aujourd hui à l UniNE t un harmonisation ds poublls pour tous ls bâtimnts a été réalisé (voir

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

PARTIE 1 : La gestion administrative des relations avec les fournisseurs

PARTIE 1 : La gestion administrative des relations avec les fournisseurs Sommair GESTION ADMINISTRATIVE DES RELATIONS EXTERNES Bac Pro Gstion Administration Préparation à la crtification intrmédiair PARTIE 1 : La gstion administrativ ds rlations avc ls fournissurs 5 Situation

Plus en détail

Le Songe d une nuit d été

Le Songe d une nuit d été La Compagni «Fracas d Art» présnt L Song d un nuit d été d après William Shakspar Mis n scèn Carlo Boso Masqus S. Procco di Mduna www.fracasdart.com r «t ils savn nt a h c, r s r, dan u o j, r tout fai

Plus en détail

SEPTEMBRE 2014 C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

SEPTEMBRE 2014 C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE 175 SEPTEMBRE 2014 DOSSIER C EST AUSSI LA RENTRÉE DES PETITS ALBIGEOIS ALBI VILLE SPORTIVE QUATRE SPORTIFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE HISTOIRE & PATRIMOINE ALBI PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE édito

Plus en détail

LE PROGRAMME DU CASINO Septembre - octobre 2014

LE PROGRAMME DU CASINO Septembre - octobre 2014 LE PROGRAMME DU CASINO Sptmbr - octobr 2014 Pascal Passarlli Dirctur Général LE CASINO, C EST AUSSI EUX! LES COULEURS DE L AUTOMNE! Ls baux jours sont maintnant comptés t dvraint bintôt cédr lur plac à

Plus en détail

Bord ailes Hélène Pilotte

Bord ailes Hélène Pilotte Association ds Dirctions d Établissmnt scolair Rtraités d Montréal Volum 22, numéro 4 Janvir, Févrir, Mars 2015 Bord ails Hélèn Pilott 5565, ru Shrbrook, Est Montréal, QC H1N 1A2 Téléphon (514) 596-5156

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

SAINT-GALMIER. Rentrée... SEPTEMBRE 2013 N 15 VOTRE MAGAZINE MUNICIPAL

SAINT-GALMIER. Rentrée... SEPTEMBRE 2013 N 15 VOTRE MAGAZINE MUNICIPAL SAINT-GALMIR Rntré... SPTMBR 2013 N 15 VOTR MAGAZIN MUNICIPAL VI MUNICIPAL ÉDITO INFO + Inscriptions sur ls lists élctorals Tous ls Français t Françaiss majurs jouissant d lurs droits civils t politiqus

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Guide. Activ été. programme des activités 2011. www.amiens.fr. Pour toute information (1)

Guide. Activ été. programme des activités 2011. www.amiens.fr. Pour toute information (1) Guid Activ été programm ds activités 2011 Pour tout information 03 22 97 40 40 (1) www.amins.fr Edito Voici maintnant l tmps d l été, ds vacancs t ds momnts privilégiés, c st l occasion d changr ss habituds,

Plus en détail

La nouvelle agence au service de l économie

La nouvelle agence au service de l économie l m a g a z i n N 46 FÉVRIER MARS AVRIL 2015 La nouvll agnc au srvic l économi PHILIPPE NOISETTE Trail Écuillé Licnciés t non licnciés, ils étaint près 2 000, l 13 écmbr rnir, à s élancr puis la cour u

Plus en détail

THÈSE. présentée à. par Nicolas Palix. DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE. Langages dédiés au développement de services de communications

THÈSE. présentée à. par Nicolas Palix. DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE. Langages dédiés au développement de services de communications N o d'ordr: 3623 THÈSE présnté à L'UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 Écol Doctoral d Mathématiqus t Informatiqu par Nicolas Palix pour obtnir l grad d DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE Langags dédiés au dévloppmnt

Plus en détail

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni Ls placmnts éthiqus : ntr défis t opportunités Patrick Barisan Sintsi a cura di Luisa Crisigiovanni L invstimnto socialmnt rsponsabil è un invstimnto ch tin conto sia di imprativi finanziari sia tici,

Plus en détail

N 11. Journal municipal de la Ville de Port-Vendres. P. 11 Parole à : M. le Maire. Vœux 2013 : Une ville bien gérée, des projets novateurs P.

N 11. Journal municipal de la Ville de Port-Vendres. P. 11 Parole à : M. le Maire. Vœux 2013 : Une ville bien gérée, des projets novateurs P. l N 11 Journal municipal d la Vill d Port-Vndrs Mars 2013 P. 11 Parol à : M. l Mair Vœux 2013 : Un vill bin géré, ds projts novaturs P. 31 sommair Pag 3 éditorial Pags 12-13 Srvic public : Polic municipal

Plus en détail

Plan directeur des zones 30 km/h

Plan directeur des zones 30 km/h Commun d'orb Srvic d Polic Plan dirctur ds zons 30 km/h Rapport tchniqu Mai 2010 & rist & Gygax Ingéniurs Consils SA Tél : +41 (0)24 425 33 44 fo@cggniurs.ch Avnu d la Gar 10 - CP 314 1401 Yvrdon-ls-Bas

Plus en détail

- Organisé par - L AUDAX CLUB PARISIEN avec le concours DES VILLES CONTRÔLE et. de l agglomération de SAINT-QUENTIN -EN-YVELINES

- Organisé par - L AUDAX CLUB PARISIEN avec le concours DES VILLES CONTRÔLE et. de l agglomération de SAINT-QUENTIN -EN-YVELINES - Organisé par - L AUDAX CLUB PARISIEN avc l concours DES VILLES CONTRÔLE t d l agglomération d SAINT-QUENTIN -EN-YVELINES dito S O M M A I R E PARIS-BREST-PARIS RANDONNEUR VU PAR////////////////4-7 UN

Plus en détail

Assurer les proposants donneurs de rein

Assurer les proposants donneurs de rein Nwsttr SCOR Goba Lif Nwsttr SCOR Goba Lif Févrir Profssur Eric Thrvt, Srvic d Néphroogi, Hôpita Europén Gorgs Pompidou, Paris, Franc Pourquoi s Pays-Bas sont-is champion du mond pour nombr d donnurs vivants

Plus en détail

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer sommair Actualités agricols...p. 2 Ls Informations Agricols Vndrdi 10 2014 - HEBDO - 66 Anné - N 2779 - Prix : 1,54 Commission paritair n 0414 T 82968 - ISSN : 1149-3321 Aids aux fourrags (CG 40) t aid

Plus en détail

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION UN AVNTVR D AGIL & CMMI POTION MAGIQU OU GRAND FOÉ? AGIL TOVLOV 2011 VRION I.VI @YAINZ AKARIA HT T P: / / W WW.MA RTVIW.F HT T P: / / W R WW.KIND OFMAG K.COM OT @ PAB L OP R N W.FR MARTVI. W W W / :/ P

Plus en détail

Le conseil municipal vous présente ses meilleurs vœux pour 2014

Le conseil municipal vous présente ses meilleurs vœux pour 2014 LE MAGAZINE DES HABITANTS D AULNAY-SOUS-BOIS WWW.AULNAY-SOUS-BOIS.FR L consil municipal vous présnt ss millurs vœux pour 2014 BIMENSUEL N 19 LUNDI 6 janvir 2014 nos VIES PAGE 12 Grand succès pour la soiré

Plus en détail

Septembre/octobre 2014 n 66 : Le magazine de votre Communauté d agglomération «NOUS RESTONS VIGILANTS»

Septembre/octobre 2014 n 66 : Le magazine de votre Communauté d agglomération «NOUS RESTONS VIGILANTS» Sptmbr/octobr 2014 n 66 : L magazin votr Communauté d agglomération mtzmtropol.fr Mtz mag Métropol l LE MET Ls nouvautés la rntré Événmnts FIM & CO Rtrouvz Mtz Métropol au cours s grands rnz-vous l automn

Plus en détail

Produits à base de cellules souches de pomme

Produits à base de cellules souches de pomme Soins Visag Produits à bas d clluls souchs d pomm NEW! Profssionnal & Rtail Shakr Mask pl-off Shakr Mask cristally (wash-off) Srum Crèm A Full Srvic : Formulation R&D Manufacturing Packaging Soin Visag

Plus en détail

Solutions d encaissement informatiques et monétiques

Solutions d encaissement informatiques et monétiques Solution pour l impression d étiquettes code barre La solution de gestion des flux Matériels et logiciels d encaissement La solution de prise de commande en restauration La solution de prise de commande

Plus en détail

page 2 page 3 page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 12 page 14 page 15 page 18 page 19 page 20 page 21

page 2 page 3 page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 12 page 14 page 15 page 18 page 19 page 20 page 21 1035, boul. Haml Québc (Vanir) 418 683-4775 SERVICE DE LIVRAISON 418 619-0667 www.journ-al.ca LE JOURNAL DES RIVIÈRES LES SAULES / DUBERGER / VANIER FÉVRIER 2013 VOLUME 3 NUMÉRO 5 Ls Gladiaturs d Québc

Plus en détail

Initiation à la virologie Chapitre IV : Diagnostic viral

Initiation à la virologie Chapitre IV : Diagnostic viral Initiation à la virologi Chapitr IV : Diagnostic viral [www.virologi-uclouvain.b] Objctifs du modul Nous disposons d outils d laboratoir nous prmttant d détctr ls infctions virals t lurs ffts. Lorsqu on

Plus en détail

LE DEFI L HOMME ET LES TECHNOSCIENCES. 21, 22, 23 novembre 2014. 89 e Semaine sociale de France. à l Université catholique de Lille

LE DEFI L HOMME ET LES TECHNOSCIENCES. 21, 22, 23 novembre 2014. 89 e Semaine sociale de France. à l Université catholique de Lille L HOMME ET LES TECHNOSCIENCES LE DEFI 89 Smain social d Franc 21, 22, 23 novmbr 2014 à l Univrsité catholiqu d Lill www.tchnoscincsldfi.org 1 ÉDITORIAL Jérôm Vignon, Présidnt ds Smains socials d Franc

Plus en détail

Pleyel : le collège en 2014 Le futur établissement intercommunal (Saint-Denis/SaintOuen) sera en pointe en matière de technologies numériques

Pleyel : le collège en 2014 Le futur établissement intercommunal (Saint-Denis/SaintOuen) sera en pointe en matière de technologies numériques Plyl : l collèg n 2014 L futur établissmnt intrcommunal (Saint-Dnis/SaintOun) sra n point n matièr d tchnologis numériqus t d nvironnmnt. Il a été présnté aux habitants. p.4 N 937 1,00 Du 5 au 11 décmbr

Plus en détail

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing

Inclure la vidéo comme levier de sa stratégie marketing Inclur l vidéo comm lvir d s strtégi mrkting 2motion.com Stphni Prot, Dirctric Adjoint, 2motion sprot@2motion.com Strtégi mrkting Un strtégi mrkting s définit comm un pln d ctions coordonnés miss n ouvr

Plus en détail

Guide Touristique 2015 http://www.mers-les-bains-tourisme.fr

Guide Touristique 2015 http://www.mers-les-bains-tourisme.fr MERS-LES-BAINS Mr & lumièrs Guid Touristiqu 2015 http://www.mrs-ls-bains-tourism.fr Résidnc d Tourism Goélia Bll Époqu MERS-LES-BAINS Au cœur du quartir balnéair, à 50 m d la plag (galts t sabl à maré

Plus en détail

Marketing des produits touristiques 15 15 11 12 13.9 13.9 5 10 10 14 14 11.2 5.5 2.5 5.5 2.5 2.25 3.75 4.25 5 6.25 2 1 4.25. 2 1 4.25 4 3.

Marketing des produits touristiques 15 15 11 12 13.9 13.9 5 10 10 14 14 11.2 5.5 2.5 5.5 2.5 2.25 3.75 4.25 5 6.25 2 1 4.25. 2 1 4.25 4 3. Républiqu Tuniinn Minitèr d l'enignmnt Supériur t d la Rchrch Scintifiqu Univrité d arthag FAULTE DES SIENES EONOMIQUES ET DE GESTION DE NABEUL EIMEN Prcèvrbal détaillé d ré L ré dité par la vrin actull

Plus en détail

Académie Google AdWords Atelier Optimisation Bordeaux, 8 mars 2011

Académie Google AdWords Atelier Optimisation Bordeaux, 8 mars 2011 Académie Google AdWords Atelier Optimisation Bordeaux, 8 mars 2011 Aurélie-Aimée Bablon Online Media Associate GAO 1 Sommaire de la présentation Comment Optimiser : 1. Structure du compte 2. Mots clés

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

Le Relax Hôtel & Restaurant, Mahe

Le Relax Hôtel & Restaurant, Mahe Le Relax Hôtel & Restaurant, Mahe (15 Chambres) L hôtel est situé au sud de Mahé sur les versants d une colline dominant la baie de Anse Royale avec une vue sur les ilots lointains, dont l ile Souris.

Plus en détail

ET SI VOUS AUGMENTIEZ VOS VENTES?

ET SI VOUS AUGMENTIEZ VOS VENTES? 1. La peinture : un marché porteur 2. Présentation Instinct-Deco 3. Positionnement et points forts 4. Concept Corner 5. Engagements réciproques 1. Etapes de votre projet 2. Rejoignez nous! ET SI VOUS AUGMENTIEZ

Plus en détail

papcardone@papcardone.com CASIO D 20 Mémoire du grand total CASIO ECO Affichage 8, 10 ou 12 chiffres Tous les calculs de bases Calcul de taxes

papcardone@papcardone.com CASIO D 20 Mémoire du grand total CASIO ECO Affichage 8, 10 ou 12 chiffres Tous les calculs de bases Calcul de taxes iv r a is o n assu L Li cardon Calculatrics d burau v ra i s o n a ss u CASIO D 20 M02690 M02672 M02667 CASIO DM 1200 (12 chiffrs) CASIO DM 1400 (14 chiffrs) CASIO DM 1600 (16 chiffrs) M02689 CASIO D 20

Plus en détail

LE VILLAGEOIS RODÉO DE BICYCLETTES

LE VILLAGEOIS RODÉO DE BICYCLETTES Vol.11 No.6 VILLAGE DE NEGUAC LE VILLAGEOIS 1175, ru Principal, Suit 1, Nguac N.B. E9G 1T1 Téléphon: 776-3950 Télécopiur: 776-3975 Courril: villag@nb.aibn.com Sit Wb: www.nguac.com RODÉO DE BICYCLETTES

Plus en détail

Venez profiter des conditions Salon sur toute la gamme!

Venez profiter des conditions Salon sur toute la gamme! JANVIR 2014 Venez profiter des conditions Salon sur toute la gamme! Du 2 au 31 janvier Ouvert les dimanches 19 et 26 janvier Les offres sensationnelles du 2 au 31 janvier CONDITIONS SNSATIONNLLS RÉSRVÉS

Plus en détail

L innovation. du participant. 5 et 6 décembre 2011 Palais des congrès de Montréal. dans une chaîne d approvisionnement durable : un enjeu mondial

L innovation. du participant. 5 et 6 décembre 2011 Palais des congrès de Montréal. dans une chaîne d approvisionnement durable : un enjeu mondial L innovation dans un chaîn d approvisionnmnt durabl : un nju mondial /1 Manul du participant L innovation dans un chaîn d approvisionnmnt durabl : un nju mondial 5 t 6 décmbr 2011 Palais ds congrès d Montréal

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WILFRIEDandCO

DOSSIER DE PRESSE WILFRIEDandCO DOSSIER DE PRESSE WILFRIEDandCO Le monde moderne, conscient des répercussions physiques et psychologiques, est victime d addiction à l hyperconsommation de cosmétiques coiffure et esthétique. Aujourd hui,

Plus en détail