7. Droit fiscal. Calendrier Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal."

Transcription

1 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal ds flux intragroups dans un contxt intrnational / prix d transfrt 7.6 Intégration fiscal 7.7 Opérations d rstructuration 7.8 TVA intracommunautair Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Actualité fiscal /11 19/09 17/01 Contrôl t contntiux fiscal /12 03/10 12/02 Détrmination du résultat fiscal /01 21/11 12/03 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l /02 05/12 10/04 formalism Gstion fiscal ds flux intragroups dans un contxt intrnational / prix /03 27/01 27/05 d transfrt Intégration fiscal /04 21/02 13/06 Opérations d rstructuration /05 & 26/05 28/03 & 03/04 11/07 & 17/07 TVA intracommunautair /06 09/04 11/

2 Actualité fiscal 7.1 Contnu d la formation Ls thèms abordés durant cs séancs d formation sront liés à l actualité fiscal (nouvaux txts t nouvlls jurisprudncs), t sront adaptés n fonction ds bsoins proprs ds participants. Ls points traités concrnront ainsi notammnt l actualité rlativ : à la détrmination du résultat fiscal au régim d l intégration fiscal aux aspcts d intrnational à la tax sur la valur ajouté aux autrs impôts t taxs (CET, tc.) à la ds dirigants t prsonns physiqus au contrôl fiscal Objctifs S informr sur l évolution législativ, règlmntair, doctrinal t jurisprudntill n matièr fiscal, t ss conséquncs pratiqus S assurr d saisir touts ls opportunités fiscals t s prémunir contr tout risqu lié à cs évolutions Public concrné Rsponsabl juridiqu, comptabl t/ou fiscal d ntrpris Équip fiscal, juridiqu t comptabl d ntrpris Exprt-comptabl Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu sous form d présntation PowrPoint, altrnant apports théoriqus t aspcts pratiqus Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Pas d pré-rquis nécssair 2 1/2 journé 400 H.T. / auditur Formation intrantrpris : sur dvis Paris 13/11/2014 Lyon 19/09/2014 Marsill 17/01/2014 inscription & rnsignmnt n lign sur lxformation.com Tél Fax

3 Contrôl t contntiux fiscal 7.2 L contrôl fiscal, s il n st pas anticipé t préparé, put ntraînr ds conséquncs financièrs très lourds pour l ntrpris. Un bonn maîtris ds règls d procédur fiscal t d la pratiqu du contrôl offr un atout non négligabl pour son bon déroulmnt, t prmt d s assurr qu touts ls garantis offrts au contribuabl sont appliqués. En outr, comprndr ls règls d procédur contntius t lur pratiqu prmt d apprécir ls conditions dans lsqulls l contribuabl put contstr ls décisions d l administration fiscal. Contnu d la formation 1. Présntation général du contrôl t du contntiux 2. Champ d application du contrôl fiscal 3. Ls pouvoirs d contrôl d l administration fiscal 4. Ls différnts étaps du contrôl fiscal t la gstion ds délais 5. Ls garantis du contribuabl 6. Ls vois d rcours à l issu d la phas d contrôl 7. La mis n rcouvrmnt t ls conséquncs financièrs 8. Ls évntulls conséquncs du contrôl fiscal sur ls dirigants 9. Ls vois d rcours dvant ls juridictions : l contntiux fiscal Objctifs Maîtrisr ls différnts étaps du contrôl fiscal, t gérr ls discussions avc l administration fiscal durant la phas d contrôl Appréhndr l nsmbl ds garantis offrts au contribuabl Idntifir ls différnts vois d rcours ouvrts au contribuabl pour contstr ls rdrssmnts Public concrné Rsponsabl juridiqu, comptabl t/ou fiscal d ntrpris Équip fiscal, juridiqu t comptabl d ntrpris Exprt-comptabl Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu sous form d présntation PowrPoint, altrnant apports théoriqus t aspcts pratiqus Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Pas d pré-rquis nécssair 1 journé 600 H.T. / auditur (déjunr inclus) Formation intrantrpris : sur dvis Paris 01/12/2014 Lyon 03/10/2014 Marsill 12/02/2014 inscription & rnsignmnt n lign sur lxformation.com Tél Fax

4 Détrmination du résultat fiscal 7.3 L passag du résultat comptabl au résultat fiscal st la phas ssntill du procssus d détrmination d l impôt sur ls sociétés. Maîtrisr ctt étap prmt à l ntrpris d un part d s prémunir ds rctifications d ss bass imposabls n cas d contrôl fiscal, t d autr part d saisir touts ls opportunités d réduction d son résultat taxabl. Contnu d la formation 1. Généralités sur la détrmination du résultat fiscal 2. Ls amortissmnts t ls provisions 3. Ls plus t moins-valus 4. L cas particulir ds plus t moins-valu sur titrs d sociétés 5. Ls autrs produits d participation 6. Réintégrations t déductions divrss 7. Ls déficits fiscaux 8. Ls crédits t réductions d impôt 9. Calcul t paimnt d l IS Objctifs Idntifir ls opérations impliquant ds rtraitmnts xtracomptabls Maîtrisr l passag du résultat comptabl au résultat fiscal Appréhndr l nsmbl ds aspcts déclaratifs Public concrné Rsponsabl juridiqu, comptabl t/ou fiscal d ntrpris Équip fiscal, juridiqu t comptabl d ntrpris Exprt-comptabl Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu sous form d présntation PowrPoint, altrnant apports théoriqus t aspcts pratiqus Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Pas d pré-rquis nécssair journé 600 H.T. / auditur (déjunr inclus) Formation intrantrpris : sur dvis Paris 22/01/2014 Lyon 21/11/2014 Marsill 12/03/2014 inscription & rnsignmnt n lign sur lxformation.com Tél Fax

5 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.4 La factur constitu l un ds piècs ssntills d la documntation comptabl. L établissmnt t l émission d factur sont soumiss à différnts règls juridiqus, fiscals t comptabls. L importanc ds conséquncs fiscals d cs règls (par xmpl, n matièr d TVA) impos un maîtris parfait ds règls d formalism régissant la facturation. Contnu d la formation 1. Ls mntions obligatoirs dvant figurr sur un factur 2. Ls règls particulièrs n matièr d TVA 3. Ls situations particulièrs 4. Modalités t délais d paimnt 5. Sanctions applicabls n cas d non rspct ds règls d facturation 6. Ls règls d consrvation ds facturs Objctifs Maîtrisr ls mntions obligatoirs dvant figurr sur ls facturs pour un situation donné Appréhndr ls xigncs imposés n matièr d TVA, t ls conséquncs y afférnts Connaîtr ls règls régissant la consrvation ds facturs Public concrné Rsponsabl juridiqu, comptabl t/ou fiscal d ntrpris Équip fiscal, juridiqu t comptabl d ntrpris Exprt-comptabl Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu sous form d présntation PowrPoint Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Pas d pré-rquis nécssair 1 journé 600 H.T. / auditur (déjunr inclus) Formation intrantrpris : sur dvis Paris 07/02/2014 Lyon 05/12/2014 Marsill 10/04/2014 inscription & rnsignmnt n lign sur lxformation.com Tél Fax

6 Gstion fiscal ds flux intragroups dans un contxt intrnational / prix d transfrt 7.5 La globalisation d l économi impliqu un augmntation constant ds flux intragroups d bins t d srvics à l intrnational, dont la gstion fiscal impliqu un vigilanc particulièr d l ntrpris. Idntifir ls problématiqus liés à chacun d ss opérations, n maîtrisr ls conséquncs (impôt sur ls sociétés, rtnus à la sourc, prix d transfrt, TVA, tc.) t ls aspcts déclaratifs, prmt à l ntrpris d s prémunir contr tout risqu fiscal, t d saisir touts ls opportunités n la matièr. Contnu d la formation 1. Introduction à la ds flux intrnationaux 2. Flux d srvics t d marchandiss ntr sociétés liés dans un contxt intrnational / prix d transfrt 3. Modalités prmttant d éliminr ls doubls impositions 4. Traitmnt ds dividnds 5. Traitmnt ds intérêts 6. Traitmnt ds rdvancs 7. La TVA dans un contxt uropén t intrnational Objctifs Idntifir chacun ds problématiqus fiscals liés aux flux intrnationaux d l ntrpris Maîtrisr ls conséquncs fiscals d cs flux, t ls aspcts déclaratifs y afférnts S prémunir contr tout risqu fiscal Public concrné Rsponsabl ou collaboratur d srvic comptabl, administratif, financir ou fiscal Rsponsabl ou collaboratur d srvic TVA-Douans, importxport Exprt-comptabl Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu sous form d présntation PowrPoint, altrnant apports théoriqus t aspcts pratiqus Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Pas d pré-rquis nécssair journé 600 H.T. / auditur (déjunr inclus) Formation intrantrpris : sur dvis Paris 21/03/2014 Lyon 27/01/2014 Marsill 27/05/2014 inscription & rnsignmnt n lign sur lxformation.com Tél Fax

7 Intégration fiscal 7.6 L régim d l intégration fiscal prmt d consolidr ls résultats ds différnts sociétés mmbrs d un group t d nutralisr l impact d crtains opérations. Il constitu donc un sourc d optimisation d l impôt non négligabl pour ls groups t prmt un sécurisation d crtains flux intragroup. Contnu d la formation 1. Présntation du régim d l intégration fiscal 2. Constitution du group d intégration fiscal 3. La détrmination du résultat individul ds sociétés mmbrs 4. La détrmination du résultat group 5. L paimnt d l impôt sur ls sociétés 6. La répartition d l impôt dans l group 7. Opérations d rstructuration dans l intégration fiscal 8. La sorti du group d sociétés mmbrs 9. La cssation du group d intégration fiscal Objctifs Appréhndr ls conditions d constitution d un intégration fiscal, t ls obligations déclarativs y afférnts Maîtrisr la détrmination d l impôt group, t l nsmbl ds aspcts déclaratifs Idntifir ls évènmnts ntraînant un modification du périmètr ou la ruptur du group d intégration fiscal, t ls conséquncs financièrs S prémunir contr ls risqus fiscaux Public concrné Rsponsabl juridiqu, comptabl t/ou fiscal d ntrpris Équip fiscal, juridiqu t comptabl d ntrpris Exprt-comptabl Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Pas d pré-rquis nécssair 1 journé 600 H.T. / auditur (déjunr inclus) Formation intrantrpris : sur dvis Paris 11/04/2014 Lyon 21/02/2014 Marsill 13/06/2014 inscription & rnsignmnt ou n lign sur lxformation.com n lign sur lxformation.com 01 Tél Fax

8 Opérations d rstructuration La fréqunc ds opérations d rstructuration (fusions, APA, TUP) s xpliqu par ls nombruss motivations économiqus, juridiqus, socials, t fiscals qui justifint lur mis n ouvr : rapprochmnt d sociétés, acquisition, rationalisation ds coûts, simplification d l organigramm d un group, rapprochmnt d équips, rpris d activité, tc. Il st ssntil d appréhndr ls njux t ls impacts ds rstructurations, afin d choisir l outil l plus adapté, d n msurr ls conséquncs fiscals, t d n garantir un corrct mis n ouvr. Contnu d la formation 1. Présntation général ds différnts opérations d rstructuration 2. Méthods d transcription ds apports : l règlmnt CRC Rétroactivité ds opérations d fusion 4. Sns ds opérations, parité d échang 5. La prim d fusion 6. Traitmnt comptabl t fiscal du boni t du mali d fusion 7. Régim fiscal ds opérations d rstructuration 8. L transfrt ds déficits dans ls opérations d rstructuration 9. La TVA t ls opérations d rstructuration 10. Impôts locaux t opérations d rstructuration 11. Ls opérations d rstructuration dans l intégration fiscal 12. Ls opérations d rstructuration dans un contxt intrnational Objctifs Appréhndr ls différncs ntr ls différnts outils d rstructurations Crnr t maîtrisr, dans un contxt particulir, ls critèrs d choix ntr ls différnts opérations d rstructuration Analysr ls conséquncs fiscals d l opération S prémunir contr tout risqu fiscal Public concrné Rsponsabl juridiqu, comptabl t/ou fiscal d ntrpris Équip fiscal, juridiqu t comptabl d ntrpris Exprt-comptabl Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Pas d pré-rquis nécssair 2 journés 1200 H.T. / auditur (déjunr inclus) Formation intrantrpris : sur dvis Paris 23/05 t 26/05/2014 Lyon 28/03 t 03/04/2014 Marsill 11/07 t 17/07/2014 inscription & rnsignmnt n lign sur lxformation.com Tél Fax

9 TVA intracommunautair 7.8 Malgré un rchrch d harmonisation au plan communautair, la TVA intracommunautair dmur un nsmbl d règls complxs t évolutivs. Appréhndr cs règls garantit à l ntrpris un sécurisation d ss flux intracommunautairs au plan fiscal, t un gstion optimal d sa trésorri. Contnu d la formation 1. Présntation général d la TVA intracommunautair Rappl ds princips généraux Notion d trritoir t TVA intracommunautair Ls principaux txts applicabls (dirctivs) Établissmnt, idntification t numéro d immatriculation Ls procédurs d rmboursmnt d TVA (notammnt nouvll procédur d déclaration élctroniqu) 2. Ls livraisons d bins mubls corporls Critèrs d trritorialité Liu d imposition ds livraisons intracommunautairs Liu d imposition ds acquisitions intracommunautairs Opérations d réparation t d travail à façon Fait génératur, xigibilité Aspcts déclaratifs (notammnt CA3 t mntions sur facturs) Cas pratiqus 3. Ls prstations d srvic (PS) Ls achats t vnts d PS ntr ntrpriss (rlations «B to B») Ls rlations ntr ntrpriss t consommaturs (rlations «B to C») Cas particulirs Fait génératur, xigibilité Aspcts déclaratifs (notammnt CA3 t mntions sur facturs) Cas pratiqus 4. Déclaration d échang d bins t déclaration d échang d srvics Champ d application d la DEB ou d la DES Idntification ds flux soumis à la DEB ou à la DES Mntions à portr sur l documnt Sanctions n cas d manqumnt Aspcts pratiqus 5. Ls régims particulirs L régim d achats n franchis Ls opérations triangulairs (champ d application, conditions d application, obligations déclarativs) Ls ntrpôts fiscaux Cas pratiqus Objctifs Idntifir t qualifir ls flux intracommunautairs Détrminr l traitmnt TVA d l opération Maîtrisr l nsmbl ds obligations déclarativs applicabls Appréhndr ls régims d simplification xistants Sécurisr la situation fiscal d l ntrpris au rgard d la TVA intracommunautair Public concrné Rsponsabl ou collaboratur d srvic comptabl, administratif, financir ou fiscal Rsponsabl ou collaboratur d srvic TVA-Douans, transport logistiqu ou import-xport Intrvnant(s) M Philipp Drouillot, Avocat associé, LxCas Société d avocats M Matthiu Philipp, Avocat à la cour, LxCas Société d avocats méthod pédagogiqu Support pédagogiqu Échangs avc ls participants pré-rquis nécssairs Connaissancs d bas n matièr d TVA 1 journé 600 H.T. / auditur (déjunr inclus) Formation intrantrpris : sur dvis Paris 11/06/2014 Lyon 09/04/2014 Marsill 11/09/2014 inscription & rnsignmnt n lign sur lxformation.com Tél Fax

11. droit de la santé

11. droit de la santé 1 droit d la santé 11 La pharmacovigilanc, la qualité t la RC Produit 12 La publicité n droit d la santé 13 La RC Produit 14 L point sur la réform ds produits d santé 15 Ls allégations nutritionnlls t

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

4. Droit pénal des affaires

4. Droit pénal des affaires 4. Droit pénal ds affairs Calndrir 2014 4.1 La dénonciation calomnius : quls moyns d action? 4.2 La gard à vu : commnt y fair fac 4.3 La victim : fair valoir ss droits t obtnir réparation 4.4 Ls principals

Plus en détail

5. Droit public des affaires

5. Droit public des affaires 5. Droit public ds affairs 5.1 Actualité juridiqu ds marchés publics 5.2 Cadr général ds marchés publics 5.3 Connaîtr ls différnts procédurs t catégoris d marchés publics 5.4 Contntiux ds marchés publics

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique 3. Droit économiqu 3.1 Tchniqus contractulls : optimisation d la rédaction d vos contrats, clauss ssntills 3.2 Dépndanc économiqu, déséquilibr d la rlation commrcial 3.3 L optimisation du rcouvrmnt, la

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours)

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les livraisons de biens entre

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT Société : COCHEBAT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Srvic CLT Division HTO -FL/CR Dat 2006 N affair : Clint sul Vrsion 1

Plus en détail

Vous êtes concerné par les. Nouvelles dispositions TVA 2015 1. Vous êtes fournisseur. Vous êtes client

Vous êtes concerné par les. Nouvelles dispositions TVA 2015 1. Vous êtes fournisseur. Vous êtes client Vous êtes concerné par les nouvelles dispositions TVA 2015 A - Introduction Au 1er janvier 2015, de nouvelles dispositions légales entrent en vigueur concernant la prise en charge de la TVA. Ainsi, le

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE PARIS LE 8 OCTOBRE 2013

FORMATION PROFESSIONNELLE PARIS LE 8 OCTOBRE 2013 FORMATION PROFESSIONNELLE PARIS LE 8 OCTOBRE 2013 Le Code civil au service de l ingénierie patrimoniale Une journée de formation (durée = 7 heures) animée par quatre intervenants prestigieux. MICHEL GRIMALDI

Plus en détail

Document à vocation pédagogique ENTREPRISE D ENTRAINEMENT PÉDAGOGIQUE

Document à vocation pédagogique ENTREPRISE D ENTRAINEMENT PÉDAGOGIQUE ENTREPRISE D ENTRAINEMENT PÉDAGOGIQUE Initiation à la comptabilité générale Page 32 Les opérations comptables liées à l activité Page 33 La TVA Page 34 La trésorerie Page 35 La pratique de la paie Page

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)...

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)... TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 I. L impôt... 1 II. Les classifications usuelles des impôts et des taxes... 3 III. Le rendement des différents impôts et taxes... 5 IV. Les sources du droit fiscal...

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Dirction ds Affairs Juridiqus Mis à jour 21 octobr 2011 MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 DC3 A - Objt d la consultation t d l

Plus en détail

ETABLISSEMENT : ADRESSE : ORGANSIME GESTIONNAIRE : TELEPHONE : FAX: Email. NOM DU DIRECTEUR ou de la personne habilitée à représenter l'établissement:

ETABLISSEMENT : ADRESSE : ORGANSIME GESTIONNAIRE : TELEPHONE : FAX: Email. NOM DU DIRECTEUR ou de la personne habilitée à représenter l'établissement: ANNEXE 1: CADRE NORMALISE DE PRESENTATION DU BUDGET PREVISIONNEL D'UN ETABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICOSOCIAL RELEVANT DU I DE L'ARTICLE L.3121 DU CODE DE L'ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES ETABLISSEMENT

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures 20 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Eléments généraux sur

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

MARCHE A BONS DE COMMANDE ACTE D'ENGAGEMENT (AE)

MARCHE A BONS DE COMMANDE ACTE D'ENGAGEMENT (AE) MARCHE A BONS DE COMMANDE ACTE D'ENGAGEMENT (AE) Commun d SAINT - YORRE Maîtr d l ouvrag Objt du marché PRESTATIONS DE RELEVES TOPOGRAPHIQUES ET PLANS DE DIVISION Marché passé slon la procédur adapté n

Plus en détail

2. Droit des sociétés

2. Droit des sociétés 2. Droit des sociétés Calendrier 2014 2.1 Acquisitions de sociétés ou de fonds de commerce 2.2 La vie juridique des sociétés 2.3 La motivation des salariés et des dirigeants 2.4 Les pactes 2.5 Les sociétés

Plus en détail

SPECIFICITES JURIDIQUES, COMPTABLES

SPECIFICITES JURIDIQUES, COMPTABLES SUCCURSALE SPECIFICITES JURIDIQUES, COMPTABLES et FISCALES CONFERENCE du 13 DECEMBRE 2006 Béatrice COQUEREAU Patrick DONSIMONI Commission Internationale Conférence 13/12/2006 - SUCCURSALE 1 INTRODUCTION

Plus en détail

Catalogue de formation 2015-2016

Catalogue de formation 2015-2016 Catalogue de formation 2015-2016 2 Le a le plaisir de vous présenter son catalogue de formation 2015/2016. Soucieux d être au plus près de vos attentes, BDS Associés vous propose des journées de formation

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER CH/CH D PP abl ds matièrs utrs formations 2 htur intrnational /ahtus intrnational 2 htur intrnational/ahtus intrnational 5 htur profssionnl/ahtus profssionnll 6 hniin logistiqu d ahats, d approvisionnmnt

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

N 3 : DEVIS ET FACTURES

N 3 : DEVIS ET FACTURES N 3 : DEVIS ET FACTURES OBLIGATION D ETABLIR UNE FACTURE pour chaque vente : - A un professionnel, c est obligatoire -A un particulier, obligatoire sur demande du client - Obligatoire sur les acomptes

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière complexe établir une déclaration de CVAE ou une liasse fiscale ne se résume pas à

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

VOTRE STRUCTURE JURIDIQUE UN ENJEU D IMPORTANCE

VOTRE STRUCTURE JURIDIQUE UN ENJEU D IMPORTANCE 13/11/14 1 VOTRE STRUCTURE JURIDIQUE UN ENJEU D IMPORTANCE 13/11/14 2 INTRODUCTION ENTREPRISE INDIVIDUELLE OU SOCIETE? 13/11/14 3 INTRODUCTION Deux types d exploitation de l entreprise : L ENTREPRISE INDIVIDUELLE

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Fondamentaux de la gestion de patrimoine

Fondamentaux de la gestion de patrimoine Formation professionnelle Fondamentaux de la gestion de Maîtriser les fondamentaux de la fiscalité du La société FAC- JD propose une formation de 2 jours (14 heures) à PARIS les 10 et 11 juin 2015 (de

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes PAGES Introduction 3-4 Mission de commissariat aux apports 5-6 Mission de commissariat à la scission 7-8 Introduction Définition : L'Apport

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG.

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures - 20 ECTS 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Éléments généraux

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015. Domaine : La gestion des ressources des communes

CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015. Domaine : La gestion des ressources des communes Domaine : La gestion des ressources des communes Pour réaliser leur plan de développement et promouvoir des investissements, les communes sont appelées à mobiliser leurs ressources financières, opérationaliser

Plus en détail

2222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222 Le 2222222222222222222222222222

2222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222222 Le 2222222222222222222222222222 LE CABINET E&R CONSULTANTS VOUS INFORME ET VOUS ACCOMPAGNE FACTURES ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE Madame, Monsieur, La loi relative à la simplification du droit et à l'allégement des démarches administratives

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Création et Gestion de SCI de location

Création et Gestion de SCI de location FORMAJURIS est un établissement privé d enseignement à distance placé sous le contrôle pédagogique du ministère de l Education Nationale et contrôlé par le Rectorat de l Académie de Nantes. Création et

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités?

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités? Généralisation de la complémentaire santé contraintes ou opportunités? SOMMAIRE I - Rappel du contexte 1- Qu est que la généralisation de la complémentaire santé? 2- Quelles sont les entreprises concernées?

Plus en détail

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43 Sommaire Droit fiscal Chapitre 1 - Introduction générale au droit fiscal... 7 PARTIE 1 - La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 2 - Le champ d application de la TVA... 15 Chapitre 3 - La territorialité

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Qui mieux que expert-comptable peut vous former à la gestion de votre entreprise? www.ifyc.fr BIEN VOUS ACCOMPAGNER C EST AUSSI VOUS FORMER Présentation IFYC L IFYC a été créé

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME 14/10/2011 Lorsqu une entreprise décide de réaliser un investissement dans un nouveau bien destiné à l exploitation, il peut arriver que ce bien soit fabriqué grâce aux

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Société en participation Présentation sommaire de la notion et des conditions de sa mise en œuvre au regard de la fiscalité

Société en participation Présentation sommaire de la notion et des conditions de sa mise en œuvre au regard de la fiscalité Société en participation Présentation sommaire de la notion et des conditions de sa mise en œuvre au regard de la fiscalité INSERM - Le 20 avril 2006 Société en participation : aspects juridiques C est

Plus en détail

Note commune N 33/ 2010

Note commune N 33/ 2010 REPUBLIQUE TUNISIENNE BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2010/10/42 0.1.0.0.1.2 Documents Administratifs --------------------- ( IMPOTS ) Texte n DGI 2010/66 Note commune

Plus en détail

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Quels sont les impôts que je devrai payer lors de la cession de mon entreprise? Exclusivement une taxe

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Le Directeur général REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail -- Abidjan, le 05 janvier 2011 N 0033/MEF/DGI-DLCD NOTE DE

Plus en détail

Actualité du droit et de la fiscalité de l immobilier

Actualité du droit et de la fiscalité de l immobilier Actualité du droit et de la fiscalité de l immobilier Bilan 2010 et perspectives 2011 Hôtel George V Mardi 08 février 2011 136 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax :

Plus en détail

La planification financière

La planification financière Chapitre 7 La planification financière Introduction Analyser, classer et sélectionner des projets d investissement en s assurant de leur capacité à créer de la valeur pour l entreprise. Planification financière

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Pieces à fournir par les parents,

Pieces à fournir par les parents, Pics à fournir par ls parnts, Ttout dossir incomplt sra rfusé pour inscriptions à l Ecol, Cantin, Alaé t Als ds mrcrdis t vacancs scolairs Justificatif d domicil récnt d Numéro d allocatair CA moins d

Plus en détail

Annales Examen du 7 octobre 2009

Annales Examen du 7 octobre 2009 Corrigé Problème n 1 Corrigé Problème n 1 1. Calculs intermédiaires Calcul de la valeur à amortir 214.500-42.900 = 171.600 Dotation de l amortissement linéaire sur 10 ans 171.600 = 17.160 /an 10 Calcul

Plus en détail

Comptabilité approfondie Cas MAIGRE

Comptabilité approfondie Cas MAIGRE Comptabilité approfondie Cas MAIGRE Cette ressource propose une situation simple destinée à la formation des étudiants préparant le Diplôme Universitaire de Technologie dans un Département «Gestion des

Plus en détail

Le régime fiscal et comptable des associations de commerçants. CERAL JB 20 Mars 2015

Le régime fiscal et comptable des associations de commerçants. CERAL JB 20 Mars 2015 Le régime fiscal et comptable des associations de commerçants CERAL JB 20 Mars 2015 Sommaire Introduction : Le régime fiscal des associations 1. L imposition des UC à la TVA 2. L imposition des UC à l

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

MULTI DEVIS ENTREPRISE. Mise en place de l autoliquidation de TVA. Sommaire

MULTI DEVIS ENTREPRISE. Mise en place de l autoliquidation de TVA. Sommaire MULTI DEVIS ENTREPRISE Mise en place de l autoliquidation de TVA Sommaire Contexte... 2 Cadre légal... 2 Sanction... 2 Particularités Emission d une Facture côté sous-traitant... 2 Particularités Réception

Plus en détail

Location meublée : actualités

Location meublée : actualités Formation professionnelle La société FAC JD propose une formation de 7 HEURES à PARIS le 12 mars 2015 de 9h00 à 17h30 à BORDEAUX le 26 mars 2015 de 9h00 à 17h30 Animation Stéphane PILLEYRE Durée 1 jour

Plus en détail

VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL I. ACQUISITION D UN VEHICULE PAR L ENTREPRISE II. UTILISATION D UN VEHICULE PERSONNEL

VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL I. ACQUISITION D UN VEHICULE PAR L ENTREPRISE II. UTILISATION D UN VEHICULE PERSONNEL VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL Lorsque vous créez ou gérez une entreprise, vaut-il mieux mettre son véhicule personnel à disposition de son entreprise ou faire acquérir un véhicule par l entreprise?

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965 SOMMAIRE I. LÉGISLATION SPECIALE Loi modifiant le régime des sociétés en matière d impôts sur les revenus et instituant un système de décision anticipée en matière fiscale 24 décembre 2002 Arrêté royal

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

REEL D'IMPOSITION I. LE REGIME DU REEL NORMAL II. LE REGIME DU REEL SIMPLIFIE

REEL D'IMPOSITION I. LE REGIME DU REEL NORMAL II. LE REGIME DU REEL SIMPLIFIE REEL D'IMPOSITION 02/08/2012 Il existe aujourd hui trois modes d imposition des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) qui sont fonction du volume d affaires de l entreprise : le régime du bénéfice

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

Chapitre 11 : Démarrer son activité

Chapitre 11 : Démarrer son activité Chapitre 11 : Démarrer son activité Lorsque l on démarre une entreprise, les premiers mois sont très chargés : il faut lancer son activité, attaquer la partie commerciale (lorsqu elle n a pas débuté en

Plus en détail

Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges. La société holding Mardi 14 avril 2015

Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges. La société holding Mardi 14 avril 2015 Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges La société holding Mardi 14 avril 2015 1 Sommaire 1/ Qu est ce qu une holding Définition / Principes et caractéristiques Illustration 2/ Les bonnes

Plus en détail

La nouvelle réglementation en matière de frais de voiture à l IPP et l I.Soc.

La nouvelle réglementation en matière de frais de voiture à l IPP et l I.Soc. La nouvelle réglementation en matière de frais de voiture à l IPP et l I.Soc. Stéphane Mercier, Comptable fiscaliste agréé IPCF Professeur à l EPHEC http://www.satc.be Plusieurs réglementations existent

Plus en détail

Thèmes de formation en Droit fiscal

Thèmes de formation en Droit fiscal Thèmes de formation en Droit fiscal Actualisation des connaissances en droit fiscal (Formation organisée tous les ans) 2 Loi de finances 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 (Formation organisée

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Comptabilité et Gestion d entreprise

Comptabilité et Gestion d entreprise Comptabilité et Gestion d entreprise 48 DISPOSITIF PEDAGOGIQUE DE L INSCRIPTION A LA FORMATION ETAPE 1 Entretien ciblé des besoins et des objectifs de la formation auprès du client. LA FORMATION ETAPE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 G-1-09 N 2 du 5 JANVIER 2009 REGIMES D IMPOSITION REGIME DES MICRO-ENTREPRISES ARTICLE 49 DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

Où et comment sont taxés les stock-options dans le cadre de la mobilité internationale des salariés?

Où et comment sont taxés les stock-options dans le cadre de la mobilité internationale des salariés? Où et comment sont taxés les stock-options dans le cadre de la mobilité internationale des salariés? Les salariés, de plus en plus nombreux, accomplissant des carrières internationales et ayant bénéficiés

Plus en détail