DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT"

Transcription

1 Développement du numérique DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX SOCIETAUX, DE CROISSANCE ET D EMPLOI SUR LE TERRITOIRE Décembre 2012

2 SYNTHESE Déployer des infrastructures à fibres optiques et les services très haut débit qu elles supporteront est un enjeu équivalent à celui de l électrification de notre pays au 20 ème siècle qui a permis une révolution industrielle, accélérateur de croissance, moteur d emploi et source de développement social. L Europe de l ouest, et notamment la France, prennent actuellement du retard par rapport à nos principaux partenaires internationaux. Pourtant, grâce à un déploiement soutenu des infrastructures THD, la France serait en mesure de : permettre à l industrie des équipements de maintenir et de développer son avance technologique ainsi que l emploi en s appuyant sur un marché dynamique, fort, durable et de taille suffisante ; répondre à la demande exponentielle et symétrique en débits, sur les réseaux fixes et mobiles (il n y aura pas de mobilité sans infrastructures THD fixes) ; développer des PME sur les territoires au profit de la croissance et de l emploi ; répondre aux besoins sociétaux rendus possibles par le numérique : confiance et sécurité, l internet des objets, télésanté, éducation, mobilité, transition énergétique... La FIEEC propose que la France se fixe un Cap collectif de développement du THD pour la compétitivité, la croissance et l emploi autour des axes suivants : 1) Privilégier le déploiement d une seule infrastructure passive mutualisée, notamment hors des zones «d appel à manifestation d intention d investissement». Il faut ainsi rationaliser l investissement sur la première couche passive et donc ne pas la dupliquer si le libre accès est garanti. 2) Privilégier les solutions de co investissement public privées le plus vite possible et sur les territoires les plus vastes possibles afin de maximiser l attractivité des fonds privés, mais aussi de minimiser les fonds publics. o L implication des fonds de long terme est cruciale pour la réussite de cette démarche. o La mise en place des structures régionales mutualisées, associées à un horizon prévisible de basculement du cuivre vers la fibre permettrait de les attirer. o Le co investissement public privé dans des structures régionales portant une infrastructure passive unique et l implication des fonds d investissement long terme auront pour effet d accélérer le déploiement des réseaux THD sur le territoire, tout en minimisant l investissement privé et les subventions publiques nécessaires. o Cette logique préserve la concurrence entre les opérateurs et peut être mise en œuvre à droit constant. 3) Valoriser et encourager les partenariats opérationnels entre acteurs du numérique à l instar de la plate forme «Objectif Fibre» initiée par la Fédération Française des Télécoms (FFT), la FIEEC et ses syndicats adhérents, pour lever les freins opérationnels à un déploiement massif de la fibre. 2

3 1. Le déploiement des infrastructures très haut débit est indispensable pour notre pays Les infrastructures de réseaux très haut débit (THD) constituent un socle indispensable au développement à venir des usages, services et applications numériques, qu ils soient fixes, nomades ou mobiles. Elles seules pourront répondre à l explosion à venir du trafic internet et des nouveaux usages numériques : confiance et sécurité, l internet des objets, éducation, santé, cloud computing, télétravail, transition énergétique... En effet, cette explosion du trafic de l internet mobile s est produite avec une magnitude et une rapidité que nous n avions jamais expérimentées pour aucune innovation technologique. Nous ne sommes encore qu à l aube de ce phénomène : diffusion rapide des smartphones et des tablettes multimédia qui représenteront d ici 5 ans la grande majorité des terminaux ; croissance exponentielle des applications vidéo qui à cette échéance compteront pour 90% de la bande passante mobile ; développement du cloud. Le trafic mobile sera ainsi multiplié par un facteur 25 entre 2012 et Il nécessitera une infrastructure fixe pour le collecter. Cette infrastructure fixe devra également apporter le très haut débit aux logements et locaux industriels. Le trafic fixe croîtra donc dans les mêmes proportions que le trafic mobile, sous l effet notamment de l utilisation simultanée de multiples terminaux au sein des logements et bureaux. Nous assistons également au développement d applications et services nouveaux (cloud, e éducation, e santé, gaming ) qui nécessitent un accès internet avec une qualité de service élevée, incluant notamment une bande passante symétrique (débit équivalent vers le réseau et depuis le réseau) et un temps de latence faible, indispensables pour une expérience utilisateur acceptable. Au cœur de tous ces réseaux il y a un dénominateur commun : la fibre optique. Seule la fibre optique permet d envisager les évolutions décrites précédemment avec sérénité. En amont de cette filière, l industrie française dispose aussi d atouts forts (composants, sous systèmes et systèmes électroniques) liée au déploiement du THD sur le territoire. Déployer des infrastructures à fibres optiques et les services très haut débit qu elles supporteront est un enjeu équivalent à celui de l électrification de notre pays au 20 ème siècle qui a permis une révolution industrielle, accélérateur de croissance, moteur d emploi et source de développement social. 3

4 LE ROLE STRUCTURANT DE L INDUSTRIE NUMERIQUE 4

5 2. L Europe de l ouest est en retard L Europe de l ouest, et notamment la France, prennent actuellement du retard par rapport à nos principaux partenaires internationaux. Les raisons principales de ce retard sont d une part la bonne qualité des réseaux haut débit déployés (ADSL et 3G) qui, à l inverse de la situation aux Etats Unis ou en Russie, n incite pas les opérateurs à passer au très haut débit, d autre part la difficulté des opérateurs de télécoms à financer seuls ces investissements dans l état actuel de leurs capacités financières. Le retard est désormais en Europe de l Ouest flagrant par rapport aux objectifs du Digital Agenda Européen déclinés dans chacun des pays. Ainsi, pour atteindre ceux fixés en France, il faudrait multiplier le rythme actuel de déploiement de la fibre optique par cinq (Cf. indicateur industriel SYCABEL ci après 1 ). SYCABEL La France compte environ 35 millions de lignes cuivre et construit à peine prises en fibre optique par an. A ce rythme, il faudrait plusieurs dizaines d années pour remplacer complètement le cuivre par la fibre. 1 L indicateur industriel Sycabel prend en compte l ensemble des équipements optiques passifs câbles à fibres optiques, accessoires télécoms déployés en France dans les réseaux optiques longue distance, métropolitains, FTTX, points hauts 4G/LTE. 5

6 La FIEEC tient à souligner l impact négatif sur l industrie : La France expérimente le THD par la fibre depuis 20 ans et l industrie française y a largement contribué. A présent, cette dernière est pénalisée à double titre par le retard du marché domestique : elle ne bénéficie ni d effets d échelle ni de vitrine qui lui permettraient de mettre en valeur ses avantages concurrentiels. En amont de cette filière, l industrie électronique française, qui dispose aussi d atouts forts (composants, sous systèmes et systèmes électroniques), est aussi liée au déploiement du THD sur le territoire. Le rythme actuel de déploiement lent, imprévisible et erratique, complique le maintien durable de l emploi, des centres de production mais aussi de R&D. La dernière annonce du plan national très haut débit vise à atteindre les objectifs de 3 à 5 Mb/s, pour tous les français, en 2017 et repousse le très haut débit pour tous à A ce rythme et avec ces objectifs de débits, la France ne rattrapera pas son retard, elle perdra de son attractivité par rapport à d autres pays. De plus si rien n est fait, il est de surcroît fort peu probable que la cible de 2022 soit atteinte dans les temps. 3. Le très haut débit est une formidable opportunité pour la France Grâce à un déploiement soutenu des infrastructures THD, la France serait en mesure de : permettre à l industrie des équipements (passifs et actifs) de maintenir et de développer son avance technologique (composants, sous systèmes et systèmes électroniques) ainsi que l emploi en s appuyant sur un marché dynamique, fort, durable et de taille suffisante ; répondre à la demande exponentielle et symétrique en débits, sur les réseaux fixes et mobiles (il n y aura pas de mobilité sans infrastructures THD fixes) ; développer des PME sur les territoires (ex. : logiciels en mode SaaS, grâce au cloud) au profit de la croissance et de l emploi ; répondre aux besoins sociétaux rendus possibles par le numérique : confiance et sécurité, l internet des objets, télésanté, éducation, mobilité, transition énergétique... La FIEEC propose que la France se fixe un Cap collectif de développement du THD pour la Compétitivité, la croissance et l emploi. 4. La «couche passive» du réseau THD : un investissement primordial, qu il serait inutile de dupliquer Un réseau THD comporte 3 couches : une couche d infrastructures passives, une couche d équipements actifs et une couche de services. La couche d infrastructures passives est indispensable sur l ensemble du territoire. Contrairement aux autres couches, elle est très locale. C est certainement la plus coûteuse, présentant certes une rentabilité à long terme, mais c est un investissement structurant pour des décennies (a minima 50 ans). A contrario les équipements actifs 6

7 eux ont une durée de vie de 5 à 7 ans, cette seconde couche est celle de l intelligence, de la valeur ajoutée où des acteurs européens ont un rôle clef, enfin la troisième couche, celle des services internet, est mondiale et les business modèles y sont encore plus volatiles. Il est important de rationaliser l investissement sur la première couche passive et donc inutile de la dupliquer si l on en garantit le libre accès. Il faut ainsi privilégier le déploiement d une seule infrastructure passive mutualisée, notamment hors des zones «d appel à manifestation d intention d investissement». Notre pays doit avoir pour objectif de déployer une infrastructure optique sur l ensemble de son territoire. La fracture numérique peut, certes, être évitée temporairement grâce à la 4G, mais la 4G nécessite, elle aussi, la fibre optique en back haul. L un ne va pas sans l autre et tout repose sur cette nouvelle technologie qu est l IP (Internet Protocol). Enfin l Etat devra s assurer que la qualité et la performance des réseaux THD ainsi établis soit assurée sur le long terme La solution : la mutualisation pour réduire les besoins de financement L investissement nécessaire pour raccorder chaque logement ou entreprise à la fibre optique est aujourd hui estimé entre 25 et 35 milliards d euros. Il est certain que la seule initiative privée, et c est encore plus vrai dans le contexte de crise économique actuelle, ne suffira pas à couvrir les territoires en réseaux très haut débit dans des délais nécessaires, économiquement raisonnables et socialement acceptables. A contrario, l initiative publique ne sera pas, à elle seule, suffisante, les collectivités territoriales étant déjà très endettées. Il ne faut donc pas opposer initiatives publiques et privées. La FIEEC considère qu il faut au contraire privilégier les solutions de co investissement public privé le plus vite possible et sur les territoires les plus vastes possibles afin de maximiser l attractivité des fonds privés, mais aussi de minimiser les fonds publics. En effet les initiatives dites publiques ne sont la plupart du temps que des projets privés sous contrainte publique en contrepartie de financement et d ouverture. Des structures régionales pourraient être créées pour porter l investissement dans un réseau THD fixe unique, ou quasi unique, en fibre optique (couche passive), avec tous les acteurs et futurs utilisateurs du réseau (opérateurs, collectivités locales...), ainsi que les financeurs publics ou privés (Etat, fonds européens, fonds d infrastructures...). Les avantages sont multiples : 2 A titre indicatif la tendance de plus en plus fréquente à demander des câbles allégés ne répondant pas aux règles de l art ne laisse pas forcément présager d une pérennité sur plusieurs décennies dans des infrastructures dynamiques où cohabitent les réseaux cuivre et FTTH. 7

8 un unique gestionnaire du réseau s appuyant sur les compétences des acteurs majeurs du domaine et prenant en compte les aspects fiabilité et exploitation à long terme du réseau ; une harmonisation naturelle et quasi automatique des solutions techniques, standardisation, interopérabilité des réseaux ; un basculement prévisible et organisé du cuivre vers la fibre dès que l infrastructure passive mutualisée est en place ; une éligibilité aux financements de la Caisse des Dépôts et aux financements européens ; une contribution significative des fonds d infrastructure privés de long terme. 6. L implication indispensable des fonds d infrastructures de long terme L implication des fonds de long terme est cruciale pour l accélération du déploiement des réseaux THD. Ces fonds d infrastructure ont levé pour l Europe plusieurs dizaines de milliards d Euros qui pourraient très bien être employés au financement de ces infrastructures THD. Pour le moment ils investissent plutôt dans les secteurs de l énergie et des infrastructures de transport au détriment du nôtre. La mise en place des structures régionales mutualisées évoquées précédemment, associées à un horizon prévisible de basculement du cuivre vers la fibre permettrait d inverser cette tendance et de les attirer. Les solutions préconisées (co investissement public privé dans des structures régionales portant une infrastructure passive unique ; implication des fonds d investissement long terme) auront pour effet d accélérer le déploiement des réseaux THD sur le territoire, tout en minimisant l investissement privé et les subventions publiques nécessaires. Elles préservent la concurrence entre les opérateurs et peuvent être mises en œuvre à droit constant. 7. Développer des démarches partenariales opérationnelles Afin de dynamiser un déploiement efficace des infrastructures à fibres optiques, relancer l industrie française grâce à une coopération entre opérateurs et industriels, accélérer le développement des services très haut débit, des partenariats opérationnels entre acteurs du numérique doivent être valorisés et encouragés. Ainsi la plate forme «Objectif Fibre» est une initiative interprofessionnelle initiée par la Fédération Française des Télécoms (FFT), la FIEEC et ses syndicats adhérents, qui réunit également la FFIE et le SERCE. Elle permet de réunir l ensemble des acteurs impliqués dans le déploiement de la fibre optique (opérateurs de communications électroniques, équipementiers, installateurs, centres de formation ) et volontaires pour lever les freins opérationnels à un déploiement massif. Depuis plus de trois ans, Objectif Fibre est à l œuvre autour d objectifs concrets tels que la normalisation, la formation, l information ou encore le développement d outils pratiques d intérêt multisectoriel. 8

9 Les travaux d Objectif Fibre démontrent la maturité de toute une filière industrielle et surtout sa capacité à se mobiliser collectivement pour répondre à un véritable enjeu national : le Très Haut Débit pour tous. Les acteurs d Objectif Fibre se sont fixés une feuille de route à la hauteur des enjeux. OBJECTIF FIBRE : UNE FEUILLE DE ROUTE A LA HAUTEUR DES ENJEUX 9

10 Les chiffres clés de la profession 3000 entreprises 98 MILLIARDS de CA dont 40 % à l export 87% de PME et d ETI emplois 8% du CA du secteur affecté à la R&D (contre 2% en moyenne dans toute l industrie) La FIEEC est une Fédération de l industrie qui rassemble 29 syndicats professionnels dans les secteurs de l électricité, de l électronique et du numérique (biens d équipement, biens intermédiaires et biens de consommation). Les secteurs qu elle représente regroupent près de entreprises (dont 87% de PME et d ETI), emploient salariés et réalisent plus de 98 milliards d euros de chiffre d affaires dont 40% à l export. La FIEEC est membre du GFI, du MEDEF, de l UIMM, de la CGPME et de l ORGALIME. Nos marchés Agir efficacement pour le Développement Durable Relever les défis du vieillissement de la population Protéger nos concitoyens et renforcer la confiance Bâtir les infrastructures et les réseaux de demain Capitaliser sur les technologies de transformation et de compétitivité Les entreprises du secteur des technologies de l énergie et du numérique apportent de nombreuses solutions pour répondre aux grands enjeux sociétaux qui sont autant de marchés du futur : développement durable, santé, sécurité/confiance Villes intelligentes, véhicules électriques, fibre optique, dépendance/télésanté ou encore réseaux électriques intelligents sont autant de vecteurs de croissance pour lesquels la France dispose de nombreux atouts et d un réel savoir-faire.

11 Nos documents de référence à télécharger sur : Le temps de l action Juillet 2012 The SMART W RLD ELECTRA II - The smart world Avril : Le temps de l ambition Décembre 2011 for growth and investment to 2020 and beyond ELECTRA I - Twenty solutions Juin 2008 Making Europe smarter and more competitive Solutions proposed by Europe s electrical engineering & electronics industries we can do it Etat Généraux de I Industrie Paroles de dirigeants d entreprises Février 2010 Contribution des filières stratégiques pour la croissance et l'emploi Octobre 2009 Plan de conquête pour les industries à valeur ajoutée technologique Mars 2009 Stratégie industrielle pour les marchés du futur Juin 2008 (Tome 1 et 2) Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication 11,17 rue de l Amiral Hamelin Paris Cedex 16

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

Procédures d exportation de matériel de défense

Procédures d exportation de matériel de défense Dossier Procédures d exportation de matériel de défense Contact : Philippe GUIBERT 01 45 05 70 56 pguibert@fieec.fr Sommaire Les licences générales pour les transferts intracommunautaires d équipements

Plus en détail

Le déploiement du Très Haut Débit

Le déploiement du Très Haut Débit Le Haut Débit Débits : 512Kbit/s à 20 Mbits/s pour la voie montante Assuré sur le réseau cuivre, coaxial, réseau câblé, mobile 3G et UMTS, satellite et wifi La Technologie ADSl a été utilisée sur le réseau

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Chantier de la fibre optique : un potentiel de mobilisation de plus de 19 000 emplois d ici à 2022

Chantier de la fibre optique : un potentiel de mobilisation de plus de 19 000 emplois d ici à 2022 DOSSIER DE PRESSE Appui Technique Prospectif relatif aux besoins en formation, emplois et compétences liés au déploiement de la fibre optique Chantier de la fibre optique : un potentiel de mobilisation

Plus en détail

Plan France Très Haut Débit Dossier de presse

Plan France Très Haut Débit Dossier de presse Plan France Très Haut Débit Dossier de presse ÉDITORIAL Fleur Pellerin Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement Productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l Innovation et de

Plus en détail

NOS SOLUTIONS ENTREPRISES

NOS SOLUTIONS ENTREPRISES NOS SOLUTIONS ENTREPRISES VOIX & CONVERGENCE IP DATA & RESEAUX D ENTREPRISES HEBERGEMENT, CLOUD & SERVICES Nos solutions VOIX & convergence IP LA RÉVOLUTION IP L arrivée d une toute nouvelle génération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

L ÉQUIPEMENT EN FIBRE OPTIQUE TRÈS HAUT DÉBIT DES BÂTIMENTS PROFESSIONNELS ASNIÉROIS

L ÉQUIPEMENT EN FIBRE OPTIQUE TRÈS HAUT DÉBIT DES BÂTIMENTS PROFESSIONNELS ASNIÉROIS Économie L ÉQUIPEMENT EN FIBRE OPTIQUE TRÈS HAUT DÉBIT DES BÂTIMENTS PROFESSIONNELS ASNIÉROIS SYNTHÈSE DE L ÉTUDE L installation de la fibre optique très haut débit 100 Mégabits/s dans les principaux immeubles

Plus en détail

Le très haut débit sur le territoire du Parc des Monts d'ardèche

Le très haut débit sur le territoire du Parc des Monts d'ardèche Le très haut débit sur le territoire du Parc des Monts d'ardèche Un choix déterminant d aménagement et de développement du territoire MONTS D ARDÈCHE Pour quels usages? Un développement des usages dans

Plus en détail

L offre de formation aux métiers du déploiement et de la maintenance des réseaux en fibre optique jusqu à l abonné (FttH)

L offre de formation aux métiers du déploiement et de la maintenance des réseaux en fibre optique jusqu à l abonné (FttH) BROCHURE PRATIQUE - 2014 L offre de formation aux métiers du déploiement et de la maintenance des réseaux en fibre optique jusqu à l abonné (FttH) SOMMAIRE #1 EDITO #2 DES ACTIONS STRUCTURANTES EN MATIÈRE

Plus en détail

Le Limousin à Très Haut Débit DOSSIER DE PRESSE. Lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE

Le Limousin à Très Haut Débit DOSSIER DE PRESSE. Lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Le Limousin à Très Haut Débit Lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE 1 Communiqué de synthèse - Lundi 14 avril 2014 Le Limousin accueille la Mission France Très Haut Débit Le lundi 14

Plus en détail

Montée en débit : la mise en œuvre de l accès à la sous-boucle et son articulation avec le développement des réseaux FttH

Montée en débit : la mise en œuvre de l accès à la sous-boucle et son articulation avec le développement des réseaux FttH février 2010 Montée en débit : la mise en œuvre de l accès à la sous-boucle et son articulation avec le développement des réseaux FttH Orientations de l ARCEP - 1 - Introduction Bénéficier d une montée

Plus en détail

Rôle de l ARCEP : Une régulation nécessaire à la révolution numérique

Rôle de l ARCEP : Une régulation nécessaire à la révolution numérique Rôle de l ARCEP : Une régulation nécessaire à la révolution numérique 16 mars 2015 Benoit LOUTREL Sommaire 1. Introduction : Les enjeux du très haut débit 2. L accès au haut débit et très haut débit repose

Plus en détail

Trouvez l offre qui vous ressemble. SIG fibre optique. www.sigfibreoptique.ch

Trouvez l offre qui vous ressemble. SIG fibre optique. www.sigfibreoptique.ch Trouvez l offre qui vous ressemble SIG fibre optique La fibre optique arrive chez vous! Avec de nouvelles offres de services DÈS À PRÉSENT VOUS POUVEZ BÉNÉFICIER DE LA PERFORMANCE ET LA FIABILITÉ DE LA

Plus en détail

Présentation de Bretagne Très Haut Débit

Présentation de Bretagne Très Haut Débit Présentation de Bretagne Très Haut Débit «Fibre optique, Très Haut Débit : un enjeu majeur pour le Centre Bretagne» Vendredi 14 décembre 2012, à 18 heures 30, à l espace Glenmor à Carhaix Un «nouveau»

Plus en détail

Aménagement Numérique des Territoires Lorrains

Aménagement Numérique des Territoires Lorrains Conférence annuelle du Tourisme Lorrain - 19 novembre 2014 Maison Régionale des Sports - TOMBLAINE Aménagement Numérique des Territoires Lorrains Etat des lieux, enjeux et perspectives Conseil Régional

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Programme national «très haut débit»

Programme national «très haut débit» Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Programme national «très haut débit» - 1 - Sommaire I. ENJEU 3 II. DESCRIPTION GENERALE 4 III. PILOTAGE DU PROGRAMME 4 IV. PHASE DE LANCEMENT DU PROGRAMME

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE VAUX LE PENIL

PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE VAUX LE PENIL PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE VAUX LE PENIL Conseil municipal du 15 décembre 2008 1 PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) 1. Le Très Haut Débit, pourquoi?

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Délégataire de Service Public du DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Lotim Télécom et Saint-Etienne Métropole lancent le premier Cloud Park de France : un concept ultra-innovant de zone d activité «augmentée»

Plus en détail

Très Haut débit et Aménagement du territoire

Très Haut débit et Aménagement du territoire Les réunions de terrain du Sénateur Très Haut débit et Aménagement du territoire Sondage des maires* 95 % (63% «tout de suite» + 32% à 5 ans) des maires ruraux veulent le très haut débit d ici 5 ans. *réalisé

Plus en détail

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel

Pré-requis techniques. Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Yourcegid Secteur Public On Demand Channel Sommaire 1. PREAMBULE...3 2. PRE-REQUIS RESEAU...3 Généralités... 3 Accès Télécom supportés... 4 Dimensionnement de vos accès... 5 Nomadisme et mobilité... 6

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE 3 avril 2014 Axione et Saint-Etienne Métropole lancent le premier Cloud Park de France : un concept ultra-innovant de zone d activité «augmentée» Contact Presse : Caroline Nigdelian,

Plus en détail

Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION

Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION Secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) PLAN D ACTION Atelier TIC et Emploi en Mauritanie Centre de Formation et d Echange à Distance (CFED) de Nouakchott 28 avril 2014 Mohamed

Plus en détail

Paris, 2 décembre 2014

Paris, 2 décembre 2014 Paris, 2 décembre 2014 1 Au nom de tous nos adhérents, Bienvenue! 2 Le mot du Président La Distribution 2014-2020 Le Marché Les Enjeux 2014-2020 Le SPDEI Pascal Fernandez 3 19èmes Trophée du SPDEI 2 décembre

Plus en détail

La nouvelle stratégie gouvernementale pour le déploiement du Très Haut Débit sur l ensemble du territoire

La nouvelle stratégie gouvernementale pour le déploiement du Très Haut Débit sur l ensemble du territoire La nouvelle stratégie gouvernementale pour le déploiement du Très Haut Débit sur l ensemble du territoire 0Bsous l égide du Ministère du Redressement productif et du 1BMinistère délégué chargé des Petites

Plus en détail

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence 1 MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence Dès 1995, le

Plus en détail

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014 Réunion d information Accès Internet 25 avril 2014 Rappel des étapes 2011 : lancement de la démarche de gestion Associant les communes, CCI, AEZA, Grand Lyon Objectif : améliorer le «cadre de vie» des

Plus en détail

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie Tous droits réservés Communauté d Agglomération Dracénoise Octobre 2010 Internet et le haut débit en Dracénie Explication et évolution du réseau Conception & réalisation Nexus Communication 04 93 92 92

Plus en détail

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique.

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique. SEPTEMBRE 2012 Dossier de presse Liberte Egalite Tous connectes Paesi N 8 AOÛT / d Aiacciu Le magazine de la Communauté d Agglomération du Pays Ajaccien Nouvelle station d épuration des Sanguinaires Participez

Plus en détail

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION -Eléments dans le cadre de la GTEC du Pays de Figeac - Contenu de l analyse Cette fiche étudie l accessibilité et la qualité du réseau numérique sur le département

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

OVH.com Neo Telecoms Ikoula Euclyde Datacenters

OVH.com Neo Telecoms Ikoula Euclyde Datacenters Réponse à l appel à contributions émis par le Conseil National du Numérique en vue d éclairer et de proposer au gouvernement une vision globale de la «fiscalité du numérique» OVH.com Neo Telecoms Ikoula

Plus en détail

Démarche de territoire «intelligent» :

Démarche de territoire «intelligent» : Démarche de territoire «intelligent» : La Communauté d Agglomération de Perpignan Méditerranée choisit Orange pour développer sa plateforme d information et de services dédiée aux citoyens et acteurs locaux.

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015. Raphaël Rogé Caisse des Dépôts

Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015. Raphaël Rogé Caisse des Dépôts Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015 Raphaël Rogé Caisse des Dépôts LES INFRASTRUCTURES NUMÉRIQUES Aménagement numérique et technologies Levier de croissance, de compétitivité et d

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences Synthèse - Juin 2014 a bataille au sein de l écosystème numérique se L joue à l échelle mondiale au sein d une

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Activité 2014 et perspectives

Activité 2014 et perspectives la lettre du SYNDICAT PROFESSIONNEL DES FABRICANTS DE FILS ET CÂBLES ÉLECTRIQUES ET DE COMMUNICATION n O 8 FÉVRIER 2015 spécial Activité 2014 et perspectives EDITO En dépit d un environnement conjoncturel

Plus en détail

1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com

1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com 1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com Les Réseaux d Initiative Publique Le mot du directeur Le réseau La couverture du réseau Les usages de la fibre optique

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Matinale CCI - GEMTIC Haut débit / Très haut débit

Matinale CCI - GEMTIC Haut débit / Très haut débit Matinale CCI - GEMTIC Haut débit / Très haut débit en partenariat avec le Conseil Général de Mayotte Avec la participation de : AMCI, ETIC services, IDOM Technologies, Orange, SFR, SI Telecom, STOI Sommaire

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Avoir la fibre très haut débit! n 165 - Mai 2012. > Nouvelles technologies. Grand prix de la presse municipale. Actualité.

Avoir la fibre très haut débit! n 165 - Mai 2012. > Nouvelles technologies. Grand prix de la presse municipale. Actualité. n 165 - Mai 2012 Grand prix de la presse municipale > Nouvelles technologies Avoir la fibre très haut débit! Actualité Ouverture d un accueil de jour pour les malades d Alzheimer à la Pie Voleuse P4-5

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. la Visio Conférence

Les Fiches thématiques Jur@tic. la Visio Conférence Les Fiches thématiques Jur@tic la Visio Conférence Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Un rêve ancien : se voir sans se déplacer La visioconférence consiste à mettre en relation plusieurs personnes situés

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Orange Business Services

Orange Business Services Orange Business Services agenda 1 2 3 le Groupe France Telecom Orange Orange Business Services stratégie 4 références 2 1 le Groupe France Telecom Orange 3 un des principaux opérateurs de télécommunications

Plus en détail

Orange, partenaire des collectivités locales. CA 2 RS / 27 janvier 2015

Orange, partenaire des collectivités locales. CA 2 RS / 27 janvier 2015 Orange, partenaire des collectivités locales CA 2 RS / 27 janvier 2015 La fibre au cœur de la stratégie d Orange! Un déploiement engagé dans 420 villes ( 1/3 logements français) sur 73 départements! Une

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

NATURE ET DECOUVERTES TRACE SA VOIE VERS LE RETAIL 2.0, AMELIORANT AINSI L EXPERIENCE CLIENTS TOUT EN REDUISANT DE MOITIE SES COuTS IT

NATURE ET DECOUVERTES TRACE SA VOIE VERS LE RETAIL 2.0, AMELIORANT AINSI L EXPERIENCE CLIENTS TOUT EN REDUISANT DE MOITIE SES COuTS IT NATURE ET DECOUVERTES TRACE SA VOIE VERS LE RETAIL 2.0, AMELIORANT AINSI L EXPERIENCE CLIENTS TOUT EN REDUISANT DE MOITIE SES COuTS IT CAS CLIENT TM ( Re ) discover Simplicity to Guarantee Application

Plus en détail

CIR CREDIT D IMPOT RECHERCHE

CIR CREDIT D IMPOT RECHERCHE Porté par les pôles de compétitivité Systematic Paris-Region, Cap Digital, Images & Réseaux, Minalogic, Solutions Communicantes Sécurisées, avec Syntec Numérique, Comité Richelieu, PME Finance, CGPME Paris

Plus en détail

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Contacts Anne CAUSSE IDATE a.causse@idate.org 04 67 14 44 63 Nicolas MORENO IDATE n.moreno@idate.org

Plus en détail

Baromètre des métiers du numérique

Baromètre des métiers du numérique Baromètre des métiers du numérique Introduction Cap Digital pôle de compétitivité et de transformation numérique s est associé à Multiposting pour lancer un baromètre des métiers du numérique, qui présentera,

Plus en détail

APPEL A PROJETS. WE NETWORK Le Silicium - 3, Avenue du Bois L abbé - 49070 BEAUCOUZE MARS 2015

APPEL A PROJETS. WE NETWORK Le Silicium - 3, Avenue du Bois L abbé - 49070 BEAUCOUZE MARS 2015 APPEL A PROJETS Appel à projets à destination des PME pour l émergence et l accompagnement de projets d innovation en Pays de Loire dans le domaine des objets et solutions communicants (Internet des objets,

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

France Très Haut Débit

France Très Haut Débit Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique France Très Haut Débit Réseaux d initiative publique 2013 2 Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique France Très Haut

Plus en détail

Zone d Activité Datacenter en Aquitaine (ZAD)

Zone d Activité Datacenter en Aquitaine (ZAD) Zone d Activité Datacenter en Aquitaine (ZAD) Présentation Adeiso Présentation AT Internet Etats des lieux des offres d hébergement en Aquitaine Opportunité et bénéfice de la mutualisation Janvier 2011

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Céliéno. Céliéno. La REG.I.E.S. met à disposition des opérateurs

Céliéno. Céliéno. La REG.I.E.S. met à disposition des opérateurs Céliéno La REG.I.E.S. (Régie Intercommunale d Énergies et de Services) développe sur le département de l Eure-et-Loir un important réseau de fibre optique. Le déploiement de la,, permet de réduire la fracture

Plus en détail

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises dxhnfjkmdqsjkfgvw Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises Paris, le 05 mai 2010 Pour la 3ème année consécutive, Ciel, N 1 français des logiciels de gestion pour petites

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

sommaire C'est quoi le Très Haut Débit? Pourquoi se raccorder au Très Haut Débit? Qui m'accompagne et me soutient dans ce projet?

sommaire C'est quoi le Très Haut Débit? Pourquoi se raccorder au Très Haut Débit? Qui m'accompagne et me soutient dans ce projet? DOSSIER DE PRESSE sommaire 3 4 5 6 7 8 9 Introduction C'est quoi le Très Haut Débit? Pourquoi se raccorder au Très Haut Débit? Qui m'accompagne et me soutient dans ce projet? Quels sont les critères d

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Tous concernés, tous acteurs. Schéma de Cohérence Régionale d Aménagement Numérique du Territoire

Tous concernés, tous acteurs. Schéma de Cohérence Régionale d Aménagement Numérique du Territoire Bretagne Très Haut Débit Tous concernés, tous acteurs Schéma de Cohérence Régionale d Aménagement Numérique du Territoire Conférence numérique Avril 2011 1 TABLE DES MATIERES Synthèse du Schéma de Cohérence

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

En route vers la troisième révolution industrielle!

En route vers la troisième révolution industrielle! En route vers la troisième révolution industrielle! Transition énergétique, Smart Home, Smart Buildings, Smart Cities Quelle place, quel positionnement, quel avenir pour votre entreprise?... Les Spécialistes

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Aménagement numérique du territoire. Commune du Val-Saint-Père 28 mai 2015

Aménagement numérique du territoire. Commune du Val-Saint-Père 28 mai 2015 Aménagement numérique du territoire Commune du Val-Saint-Père 28 mai 2015 1. La fibre optique 2. Le MiMo Le FttH : un réseau d initiative publique Sur le territoire de la Manche, il n y a pas d initiative

Plus en détail

Barome tre DegroupTest des connexions Internet fixes du premier semestre 2013

Barome tre DegroupTest des connexions Internet fixes du premier semestre 2013 Barome tre DegroupTest des connexions Internet fixes du premier semestre 2013 L internaute français surfe en moyenne à un débit de 8,76 Mb/s L analyse des résultats des 3,9 millions de tests de débit effectués

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts TÉMOIGNAGE CLIENT Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts Sibelco Europe a déployé le service Smart Application Assurance d Ipanema managée

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Pré-requis techniques

Pré-requis techniques Sommaire 1. PRÉAMBULE... 3 2. PRÉ-REQUIS TÉLÉCOM... 4 Généralités... 4 Accès Télécom supporté... 4 Accès Internet... 5 Accès VPN... 5 Dimensionnement de vos accès... 6 3. PRÉ-REQUIS POUR LES POSTES DE

Plus en détail

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance La société STRATINNOV Nous sommes un bureau d études spécialisé dans l accompagnement des entreprises

Plus en détail

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso,

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen des 24 et 25 octobre 213 Indice de compétitivité

Plus en détail

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales http://www.unsa.org/_ Bagnolet, le 29 mai 2013 Aux secrétaires généraux des unions régionales Aux secrétaires généraux des unions départementales Aux secrétaires généraux des organisations syndicales adhérentes

Plus en détail

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Messagerie, Intranet d entreprise, applications métiers spécifi ques Avec Business Everywhere pack, vos collaborateurs en déplacement accèdent

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN)

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN) AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN) Adopté à l unanimité des membres du Bureau présents et représentés,

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique de l Alsace

Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique de l Alsace Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique de l Alsace Rapport final Région Alsace Département du Bas-Rhin Département du Haut-Rhin Février 2012 Sommaire 1. Préambule... 4 2. Synthèse du SDTAN...

Plus en détail