EXAMEN DE CERTIFICATION. Unité de valeur 2 CORRIGÉ. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXAMEN DE CERTIFICATION. Unité de valeur 2 CORRIGÉ. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers."

Transcription

1 Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (PFSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN DE CERTIFICATION 2007 Unité de valeur 2 CORRIGÉ Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers Durée : 2 heures Documents à disposition : Néant Siège social : 5, rue Tronchet PARIS Tel Fax Web :

2 REMARQUES PRELIMINAIRES Cette épreuve doit être traitée sans aucun document. Seul l'usage d'une calculette 4 fonctions est possible. Elle comporte 2 parties: - un QCM de 30 questions notées chacune sur 1 point (30 points au total). Temps de traitement recommandé = 60 minutes (soit 2 minutes par question en moyenne). - 5 questions ouvertes et 5 mini-cas pratiques notés chacun sur 3 points (soit 30 points au total). Temps de traitement recommandé = 1 heure (soit 6 minutes par question en moyenne). Pour établir la note finale, il sera fait la somme des points acquis à toutes les questions (le maximum possible est donc de 60 points) puis ce total sera divisé par 3 pour avoir une note sur 20. Nous vous rappelons que les copies ayant une note inférieure à 12 feront l'objet d'une double correction et qu'une note inférieure à 10/20 est éliminatoire (sauf délibération du Jury). Principe de réponse pour le QCM : il y a une et une seule bonne réponse à chaque question. Vous ne devez donc pas cocher deux réponses pour une même question. De même, aucun commentaire écrit ne sera pris en considération (sauf indication limitée à «réponse annulée», écrit en face de la réponse que vous ne souhaitez pas faire prendre en considération, si vous vous êtes trompé en cochant une réponse). Principe de réponse pour les questions ouvertes et cas pratiques: nous vous rappelons que le temps moyen est limité à 6 minutes par question. Nous attendons donc du candidat une réponse claire et précise (pas plus de 10 lignes par question) et non une dissertation sur le sujet. Exemple: une limitation fiscale pourra être justifiée par la référence à l'article du code des impôts sans entrer dans la restitution exhaustive du contenu ("dans la limite de XXX F par application de l'art YYY du CGI car le client aura plus de ZZ ans au moment de l'événement" sera considéré comme juste).

3 EXAMEN DE CERTIFICATION 2007 QCM MARCHES FINANCIERS GESTION DES VALEURS MOBILIERES PRODUITS FINANCIERS Pour chaque question, encercler la lettre correspondant à la bonne réponse Une seule réponse par question 30 questions à 1 point 1. La stagflation traduit : A. Une baisse du niveau général des prix B. Une hausse du niveau général des prix C. Une réduction du rythme de hausse du niveau général des prix D. Une croissance nulle ou faible de la production, hausse du chômage et de l inflation 2. Quel taux a remplacé le TMP? A. L EURIBOR B. L EONIA C. Le taux Repo D. Le Tibeur 3. Qu est-ce qu une obligation à taux variable? A. Une obligation dont le coupon suit l évolution des taux sur le marché monétaire ou obligataire B. Une obligation dont la cotation suit l évolution des taux sur le marché monétaire et obligataire C. Une obligation dont le coupon ne varie pas, seul le nominal varie en fonction des taux sur le marché monétaire ou obligataire D. Une obligation dont le prochain coupon est toujours connu 3

4 4. Le taux actuariel d une obligation : A. Est égal au rendement d une obligation à taux variable B. Tient compte des montants et dates des coupons et remboursements C. Est égal à la duration d une obligation D. Est toujours positif 5. L évolution des taux d intérêt est-elle importante pour la Bourse actions? A. Elle est primordiale, quand les taux baissent, les cours de la bourse montent et inversement B. Non, car les marchés de taux et la bourse sont totalement indépendants C. Non, car les marchés suivent les rumeurs D. Non, car seule l inflation agit sur la bourse 6. La prime de risque des actions : A. C est la prime que doit payer un investisseur sur le dernier cours de bourse pour acheter un titre B. C est la différence entre le rendement des actions et celui des obligations C. Tend à se réduire en période de crise D. Est directement liée au niveau d inflation 7. Quel est le marché qui a le plus rapporté en France depuis 1930 jusqu à ce jour? A. Le marché obligataire B. Le marché immobilier C. Le marché monétaire D. Le marché des actions 8. Quel est l indice vedette de la Bourse de New York? A. Le Dow Jones B. Le Financial Times Stock Exchange C. Le NASDAQ D. L American Stock Exchange (AMEX) 9. Distribution d actions gratuites : A. Une distribution d actions gratuites se traduit par une hausse immédiate du cours du titre B. Entraîne une augmentation du bénéfice par action C. N entraîne, pour le bénéficiaire, aucune dilution du dividende par action D. Ne modifie pas le montant des fonds propres de l entreprise 4

5 10. Rachat d actions : A. C est une opération qui permet d accroître le rendement des capitaux propres B. N est pas autorisé en France C. Doit être décidé et autorisé par le Conseil d Administration de la société D. Est toujours lié à la distribution d un dividende 11. La vente à découvert, c est le droit : A. D acheter une action même si vous ne disposez pas du capital nécessaire à votre investissement B. De vendre une action à un investisseur qui ne dispose pas du capital nécessaire C. De vendre une action que vous ne possédez pas car vous pensez que le titre va baisser D. D acheter une action que vous ne possédez pas car vous pensez que le titre va monter 12. Un fonds indiciel «tilté» c est : A. Un FCP qui prévoit des pénalités en cas de sortie anticipée de l investisseur B. Un FCP dont l actif est composé des valeurs mobilières entrant dans la composition d un indice boursier C. Un FCP dont l actif est composé des valeurs mobilières entrant dans la composition d un indice boursier. Le montant des droits d entrée varie en fonction de la période de souscription D. Un FCP dont l actif est composé des valeurs mobilières entrant dans la composition d un indice boursier, mais dans des proportions différentes, dans le but avoué de «surperformer» cet indice 13. OPCVM à procédure allégée : A. Tout type d investisseur peut souscrire un OPCVM à procédure allégée B. Seuls les investisseurs qualifiés peuvent souscrire un OPCVM à procédure C. Un agrément de l AMF est nécessaire pour créer un OPCVM à procédure allégée D. Un particulier peut souscrire un OPCVM à procédure allégée 5

6 14. Fonds de Fonds : A. Un Fonds de Fonds ne peut pas investir dans un Fonds de Fonds investi en permanence à plus de 50 % en parts ou actions d OPCVM B. Un Fonds de Fonds est en permanence investi à 50 % minimum dans d autres OPCVM C. Un Fonds de Fonds doit limiter ses investissements aux OPCVM coordonnés D. Un Fonds de Fonds ne peut pas investir dans des OPCVM de droit étranger 15. Une SICAV monétaire se caractérise par : A. Un portefeuille de placements à long terme B. Un portefeuille composé uniquement d obligations de première catégorie C. Une valorisation qui vise à s aligner sur le taux du marché monétaire D. Un portefeuille de valeurs indexées sur différentes monnaies 16. Le PEA peut être alimenté par : A. Uniquement des espèces B. Uniquement des actions C. Des espèces ou des actions D. Uniquement des actions françaises et européennes 17. Variation du cours d une obligation : A. Le cours d une obligation à taux fixe progresse quand les taux d intérêt montent B. Le cours d une obligation à taux fixe progresse quand les taux d intérêt baissent C. Le cours d une obligation à taux variable baisse quand les taux d intérêt montent D. Le cours d une obligation est indépendant de la variation des taux d intérêt 18. Obligation convertible : A. Une obligation convertible ne peut être convertie qu à son échéance B. Une obligation convertible ne distribue pas de coupon C. Une obligation convertible à profil action présente un taux actuariel élevé D. Le rendement actuariel d une obligation convertible constitue une protection contre la baisse des marchés boursiers 6

7 19. Qu est-ce que le taux d intérêt réel? A. Le TEG B. Le taux d intérêt intégrant les frais de transaction C. Le taux d intérêt nominal net d inflation D. Le taux actuariel 20. Le Price Earning Ratio (PER): A. C est le rapport capitalisation boursière d une entreprise sur bénéfice B. C est un indicateur de la cherté des actions C. Correspond au rendement d une action D. Un PER faible traduit une action coûteuse 21. Le ratio de SHARPE: A. Mesure l efficacité en terme de performance d une prise de risque supplémentaire B. Plus le ratio est faible, meilleur est le fonds C. Mesure le risque spécifique d'un OPCVM par rapport au risque du marché D. Mesure la différence entre la volatilité d une valeur et de celle de son indice de référence 22. Qu est-ce que l OATi? A. Un emprunt d Etat réservé aux investisseurs institutionnels B. Un emprunt d Etat indexé sur la croissance du PIB C. Un emprunt d Etat offrant une protection contre l inflation D. Un emprunt d Etat indexé sur l EONIA 23. L'écart du rendement ou spread d'une obligation désigne : A. L'écart du rendement avec une action B. L'écart du rendement avec une obligation d'un émetteur étranger C. La différence entre le taux actuariel et le taux nominal D. L'écart du rendement entre l'obligation et un emprunt d'état ayant la même durée 24. Un tracker : A. Ne peut pas figurer dans un PEA B. N est, en aucun cas, éligible au SRD C. Est juridiquement un OPCVM indiciel négociable en bourse D. Est un produit dérivé sur indice ayant une date d échéance 7

8 25. La déflation est la : A. Baisse concomitante des prix des biens et services, des actifs mobiliers et immobiliers, de la production et des revenus B. Baisse du niveau général des prix C. Hausse générale des prix D. Hausse des prix concomitante à stagnation de la croissance 26. La BCE a pour objectif principal : A. D assurer les conditions d une croissance économique élevée dans la Zone Euro B. La réduction du chômage dans la zone Euro C. La stabilité des prix au sein de la zone Euro D. La réduction des déficits publics au sein de la zone Euro 27. La performance d une SICAV Monétaire en euros est généralement comparée : A. Au T4M B. Au TME C. A l EURIBOR D. A l EONIA 28. Un mandat de gestion discrétionnaire : A. Impose au gérant d interroger le client avant toute opération B. Donne toute latitude au gérant pour acheter et vendre selon son choix C. Ne peut concerner que la gestion d OPCVM D. Impose au gérant de garder la confidentialité sur ses actes de gestion 29. Le taux de rendement actuariel d une obligation à taux fixe : A. Est aussi appelé taux nominal B. Permet de tenir compte de l effet de la fiscalité C. Simule l impact des variations de taux du marché D. Correspond au taux auquel sont actualisés les flux futurs, de telle sorte que leur somme soit égale au cours de l obligation 30. Le coefficient Beta : A. Mesure la performance d une action sur 3 mois B. Mesure la volatilité instantanée d une action C. Mesure le poids d une valeur dans l indice SBF 120 D. Mesure la sensibilité d une action aux variations du $ 8

9 EXAMEN DE CERTIFICATION 2007 QUESTIONS OUVERTES 10 questions à 3 points 1 ère Question : Expliquez la différence entre un produit structuré à capital garanti et un produit à capital protégé Comme son nom l indique, le produit à capital garanti assure quoiqu il arrive au minimum un niveau du capital initial (par exemple 100%, 105%, 90%) à une échéance donnée. Un produit à capital protégé n assure la garantie de capital que pour autant que le sous jacent n ai pas baissé au delà d un barrière prédéfinie. Si cette barrière est dépassée, la garantie ne joue plus ; le sous jacent (ou son tracker) vous est alors livré et vous vous retrouvez à supporter un risque action. 9

10 2 ème Question : a. Donnez la définition d un future : Un contrat future consiste en l engagement de livrer ou de recevoir, à une date d échéance, une certaine quantité de sous jacent, et ce à un prix fixé d avance. b. Quelle est la différence entre une option et un contrat future? L option est un droit et NON une obligation alors que le future est l obligation de livrer ou de recevoir c. Quelles sont les différences entre d un future et un forward? (Compléter les cellules) FUTURE FORWARD MARCHES ORGANISE GRE A GRE ECHEANCES STANDARDISEES FLEXIBLES RISQUE DE CONTREPARTIE FLUX DE TRESORERIE CHAMBRE DE COMPENSATION QUOTIDIEN APPEL DE MARGE OUI A L ECHEANCE 10

11 3 ème Question : a. Le chiffre américain du chômage va être publié, l indice CAC 40 se situe entre 5450 et Quelles stratégies pouvez-vous mettre œuvre? Un straddle ou un achat stop au-dessus de 5500 et une vente stop simultanée en dessous de 5450 ou achat de call et vente de put. b. Vous possédez un portefeuille constitué de valeurs de l indice CAC 40, vous pensez que le marché va baisser. Quelles stratégies mettre en œuvre? Soit achat d un put Soit vente de call couvert Soit achat tracker bear 11

12 4 ème Question : Qu est ce qu un ordre lié et quelles sont les caractéristiques à respecter pour pouvoir le mettre en œuvre? C est un ordre de bourse qui permet de faire un vendu/acheté dans des conditions assez optimales : - la vente et l achat se fait au même cours (pas de risque de prix) - l achat est franco de courtage C est un ordre souvent utilisé pour vendre des titres d un compte titres ordinaires pour les racheter dans un PEA. Les principales conditions à respecter : - même nature de titres (si on vend Alcatel, on rachète Alcatel) - même quantité à l achat et à la vente - même prix à l achat et à la vente. 12

13 5 ème Question : La société O-KEY, a émis une obligation convertible au nominal de 500 euros au taux de 3,75% Au 30 août 07, l obligation convertible cotait 625 euros. Quel est le rendement brut de l obligation à cette date? COUPON = 500 X 3,75% SOIT 18,75 EUROS RDT = (18,75 X100) / 625 SOIT 3% 13

14 6 ème Question : a. La société O-M, a émis 1,5 millions d obligations remboursables en actions (ORA). Elles arrivent prochainement à échéance. Sachant que le capital de la société est composé de 16,5 millions d actions cotant 190 euros et que les ORA sont remboursables à raison d une nouvelle pour une obligation, quelle sera la capitalisation boursière après l échéance de l emprunt? Capital = 16,5 + 1,5 = 18 millions actions Au cours de 190 euros, la capitalisation est de 18 millions x 190 = millions d euros b. La société AM-R, a un capital composé de actions qui cotent 175 euros. La société a émis également émis obligations convertibles de 155 euros de nominal au taux de 3%, remboursable au pair dans 5 ans. Le cours de l obligation convertible est de 170 euros et peut être convertie en une action nouvelle AM-R. Quelle est la capitalisation boursière de la société AM-R? Capitalisation = x 175 = euros 14

15 7 ème Question : Vous détenez une ligne de titres importante que vous voulez vendre. Le cours actuel vous donne satisfaction, mais vous souhaiteriez que la vente soit réalisée en début d année prochaine afin de décaler le paiement de l impôt sur la plus value. Etablissez à partir du marché des options une stratégie à moindre coût permettant de satisfaire cet objectif. La stratégie consiste à acheter un Put à la monnaie (prix d exercice proche du prix de marché) avec l échéance souhaitée et de vendre simultanément un Call à la monnaie avec la même échéance. La stratégie est à prime nulle : l achat de Put est payé par la prime encaissée par la vente de call. Cela revient en fait à construire de façon synthétique une vente à terme. 15

16 8 ème Question : Citez les avantages et les inconvénients de la gestion collective par rapport à la gestion d un portefeuille en direct. La gestion collective offre l accès à un mode de gestion Elle offre également un accès à des marchés très spécifiques (ex. Pictet eastern europe, Carmignac émergent, HSBC India ) C est un élément de diversification plus aisé et plus accessible Un outil fiscalement intéressant (capitalisation) Accès possible à tous les cadres juridiques (CTO, PEA, Assurance vie, contrats de capitalisation, structures sociétaires) Inconvénients de la gestion collective (frais d entrée, frais de gestion, ordres à cours inconnu, sauf cas particulier des trackers) 16

17 9 ème Question : Quelles sont les principales fonctions du Médiateur de l AMF? Le service de la médiation Les missions du Service Le Service de la médiation de l'autorité des marchés financiers remplit une double mission : de réponse aux questions de tout intéressé Le Service de la médiation répond essentiellement aux épargnants particuliers, aux associations ou encore aux entreprises qui s interrogent sur le fonctionnement des marchés boursiers, sur le type d information financière que doivent fournir les sociétés cotées, sur les règles applicables à la gestion pour compte de tiers, sur la transmission et la réception d ordres de bourse ainsi que sur la tenue de compte-conservation de titres. Une permanence téléphonique est consacrée à ce service. de résolution amiable des différends portés à sa connaissance Le médiateur intervient dans l hypothèse d un conflit lorsque les parties concernées le saisissent pour régler le différend à l amiable afin d éviter une procédure judiciaire. Il n'est ni l'avocat des parties en conflit, ni leur juge. Encadrée par une charte, cette procédure est gratuite, confidentielle et nécessite, pour être mise en oeuvre et poursuivie, l accord des deux parties. Le médiateur n est pas compétent en matière fiscale, d assurance-vie et d opérations bancaires (agios, prêts, découverts, etc.). De plus, le médiateur ne se prononce pas sur l intérêt que présente un placement particulier. Son intervention ne peut être sollicitée lorsqu un contrôle ou une enquête de l'amf est en cours ou qu'une procédure judiciaire est engagée. 17

18 10 ème Question : Même si seuls les Conseils en Gestion de Patrimoine Indépendants sont concernés, qu apporte aux clients la réglementation CIF? Créé par la Loi de Sécurité Financière (du 1/8/2003), le statut de Conseil en Investissements Financiers concerne les personnes qui réalisent à titre habituel des opérations de banque sur des instruments financiers et fournissent des services d investissement. Ce statut suppose des conditions d âge (majorité légale) et d honorabilité (pas d incapacité d exercer les activités concernées). Le statut impose également des conditions de compétence professionnelle (diplôme universitaire ou formation professionnelle adaptée aux activités concernées, ou expérience professionnelle de 2 ans dans l activité). Le CIF doit avoir souscrit une assurance couvrant les risques pécuniaires de sa responsabilité civile, adhérer à une association professionnelle agréée par l AMF et être enregistré sur une liste, respecter les règles de bonne conduite fixées par le Règlement Général de l AMF lequel prévoit la présentation au client du CIF ; la production d une lettre de mission, un conseil écrit justifiant les conseils donnés par référence à la situation du client, la confidentialité 18

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Septembre 2011 Autorité des marchés financiers L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPCVM?

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2002. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2002. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

FCP METROPOLE Euro A (ISIN : FR0007078753) Cet OPCVM est géré par METROPOLE GESTION

FCP METROPOLE Euro A (ISIN : FR0007078753) Cet OPCVM est géré par METROPOLE GESTION Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un fonds à formule? Document non contractuel

Qu'est-ce qu'un fonds à formule? Document non contractuel Qu'est-ce qu'un fonds à formule? THESAURUS 2013 Tous droits de CONFIDENTIEL reproduction réservés Obligation Options 100% Capital garanti Performance 1- Qu est-ce qu un fonds à formule «Un fonds à formule

Plus en détail

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les obligations Ce document pédagogique ne constitue pas une incitation à investir et n est pas un conseil en investissement. Le Client qui souhaite un conseil en investissement avant

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Optimisation de la gestion de trésorerie

Optimisation de la gestion de trésorerie Optimisation de la gestion de trésorerie Problématiques financières et solutions de placements Marie BUCKWELL Guillaume DE LAMAZE 1- Optimiser la gestion des excédents trésorerie Principe de base : tendre

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

S informer sur. La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier

S informer sur. La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier S informer sur La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier Octobre 2011 Autorité des marchés financiers La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire

Plus en détail

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure CHOIX DE PLACEMENTS Service Education des Epargnants Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières CDVM http://www.cdvm.gov.ma/espace-epargnants But de la brochure Le but de la présente brochure est de

Plus en détail

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF)

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF) MARS 2006 S informer sur... Les conseillers en investissements financiers (CIF) Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Un conseiller en investissements financiers est une personne

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

1. Document d information et Règlement général des Opérations

1. Document d information et Règlement général des Opérations Document d information relatif aux modalités de fonctionnement du compte d épargne réglementé épargneplus ACTION TEMPORAIRE du 1 er juin 2012 au 15 juillet 2012 inclus 1. Document d information et Règlement

Plus en détail

S informer sur. Le médiateur de l AMF

S informer sur. Le médiateur de l AMF S informer sur Le médiateur de l AMF 04 Autorité des marchés financiers Le médiateur de l AMF Sommaire Quelle est la mission du médiateur de l AMF? 03 Quelles situations peuvent donner lieu à médiation?

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

HERMÈS INTERNATIONAL

HERMÈS INTERNATIONAL HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 4 juin 2013 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 et

Plus en détail

HERMÈS INTERNATIONAL

HERMÈS INTERNATIONAL HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 3 juin 2014 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 et

Plus en détail

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières Code Isin : FR0010056556 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS 3 FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS 3 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule,

Plus en détail

Horizon Europe 2019. FCP non conforme, soumis au droit français. Éligible au PEA et au compte titres

Horizon Europe 2019. FCP non conforme, soumis au droit français. Éligible au PEA et au compte titres Horizon Europe 2019 FCP non conforme, soumis au droit français Éligible au PEA et au compte titres Fonds commun de placement présentant un risque de perte en capital Économie du produit Horizon Europe

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 ENTREPRISES Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 Conformément aux dispositions de l article R. 3332-1 du Code du travail,

Plus en détail

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Le 12 avr. 2012 Les crises.fr - Des images pour comprendre 0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Ce billet fait suite à celui présentant les produits dérivés. Les futures, sur taux d intérêt Les

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Politique DE CLASSEMENT DES CLIENTS

Politique DE CLASSEMENT DES CLIENTS Politique DE CLASSEMENT DES CLIENTS Principaux textes de référence : La politique de classement des clients mise en place au sein de HMG Finance s appuie sur les articles L533-16, L533-20, D533-11 et D533-12

Plus en détail

UNOFI ACTIONS SECURITE

UNOFI ACTIONS SECURITE UNOFI ACTIONS SECURITE Actif de référence d un contrat d assurance sur la vie en unités de compte NOTICE D INFORMATION L Obligation Unofi Actions Sécurité est un actif représentatif d une unité de compte

Plus en détail

BRYAN GARNIER CREDIT FUND

BRYAN GARNIER CREDIT FUND BRYAN GARNIER CREDIT FUND L'investisseur est invité à consulter la page 6 de ce document, qui contient une définition des facteurs de risque du fonds. L investisseur est également invité à consulter la

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

Les Web Conférences Cortal Consors

Les Web Conférences Cortal Consors Les Web Conférences Cortal Consors Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année Comment diversifier ses

Plus en détail

HERMÈS. Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012

HERMÈS. Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012 HERMÈS INTERNATIONAL Descriptif du Programme de rachat d actions autorisé par l Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2012 Le présent descriptif a été établi conformément aux articles 241-1 à 242-7

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE PASCAL PIVETEAU SA Société anonyme à conseil d administration au capital social de 225 060 euros réparti en 2.250.600 actions de 0,1 euro de valeur nominale Siège social : 26, rue Malar 75007 Paris 529

Plus en détail

S informer sur. Les frais liés à vos investissements financiers

S informer sur. Les frais liés à vos investissements financiers S informer sur Les frais liés à vos investissements financiers Janvier 2012 Autorité des marchés financiers Les frais liés à vos investissements financiers Sommaire Les frais liés à l investissement dans

Plus en détail

FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE RESTREINTES

FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE RESTREINTES LES EMISSIONS OBLIGATAIRES : UN MOYEN DE FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE (RE)FINANCEMENT BANCAIRE DE PLUS EN PLUS RESTREINTES Comme nous l écrivions dans nos précédentes

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques des options sur contrat : 1) Spéculation : Les options sur contrat est un remarquable instrument de spéculation permettant de spéculer sur la hausse ou la baisse du prix du contrat

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur l indice CAC 40 Même dans un contexte de

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie?

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? Sommaire 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI 2. Le marché des SCPI 3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? 3.1 Avantages et risques liés à

Plus en détail

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires :

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires : Une firme pour financer ces investissements, à le choix entre 2 options ; soit le financement par fonds propre ; soit le financement par l endettement. Dans cette fiche, nous allons définir et décrire

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Warrants Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

ING (L) Invest European Equity

ING (L) Invest European Equity PROSPECTUS SIMPLIFIÉ LUXEMBOURG - AVRIL 8 ING (L) INVEST Introduction Ce compartiment a été lancé par l apport de l avoir social du compartiment «European Equity» (lancé le 17 octobre 1997) de la SICAV

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 8, allée des collèges - 18000 BOURGES Siret 398 824 714 00016 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

GENERALE MIXTE DU 26 JUIN

GENERALE MIXTE DU 26 JUIN NOTE D INFORMATION ETABLIE SUITE A LA DECISION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE PROCEDER AU LANCEMENT EFFECTIF DU PROGRAMME DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS AUTORISE PAR l ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 26

Plus en détail

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Définitions : options sur actions Option : un contrat négociable donnant le droit d acheter ou vendre

Plus en détail

POLITIQUE DE CLASSEMENT DES CLIENTS DE HMG FINANCE

POLITIQUE DE CLASSEMENT DES CLIENTS DE HMG FINANCE POLITIQUE DE CLASSEMENT DES CLIENTS DE HMG FINANCE ART. 314-4 ET SUIVANTS DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS -Actualisée au 12 janvier 2012- I L obligation de classement des clients

Plus en détail

Gan Assurances. Pour compléter la gamme des supports en unités de compte de votre. Les Hors-Séries

Gan Assurances. Pour compléter la gamme des supports en unités de compte de votre. Les Hors-Séries Les Hors-Séries Gan Assurances > Décembre 2014 > 01 Supports avec capital garanti à l échéance > 02 Supports avec un mécanisme de protection du capital à l échéance sous conditions > 03 Zoom Pour compléter

Plus en détail

Les stratégies d écarts sur options (suite)

Les stratégies d écarts sur options (suite) Mars 2012 Les stratégies d écarts sur options (suite) Les écarts sur options sont regroupés en deux catégories : les écarts verticaux et les écarts calendaires. Dans le premier bulletin 2012, nous avons

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

Euro 2019. Fonds présentant un risque de perte en capital

Euro 2019. Fonds présentant un risque de perte en capital Performance Euro 2019 Fonds à formule Durée de placement : 5 ans (1) Eligible au PEA Commercialisation du 13 mai au 28 juin 2014 (sauf clôture anticipée des souscriptions) Fonds présentant un risque de

Plus en détail

UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE. Société Anonyme au capital de 15 465 346,96 Siège Social : 32 avenue d Iéna 75116 PARIS 473 801 330 R.C.S.

UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE. Société Anonyme au capital de 15 465 346,96 Siège Social : 32 avenue d Iéna 75116 PARIS 473 801 330 R.C.S. UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE Société Anonyme capital de 15 465 346,96 Siège Social : 32 avenue d Iéna 75116 PARIS 473 801 330 R.C.S. PARIS Descriptif du programme de rachat d actions torisé par l

Plus en détail

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Skandia 1, 1, rue de la la Pépinière 75008 PARIS Tél : 01 58 22 27 00 Fax : 01 58 22 27 09 E-mail : servicepartenaires@skandia.fr

Plus en détail

Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23

Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23 Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23 Securex Life Select One 1 Type d assurance-vie Assurance-vie dont le rendement est lié au fonds d investissement de la branche 23 «Securex

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

L essentiel sur. Le Plan d Epargne en Actions

L essentiel sur. Le Plan d Epargne en Actions L essentiel sur Le Plan d Epargne en Actions Qu est ce que c est? Le Plan d Epargne en Actions (PEA) est ce qu on appelle une enveloppe fiscale. Il permet d investir en actions en bénéficiant d une fiscalité

Plus en détail

Conseillers en investissements financiers (CIF)

Conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Conseillers en investissements financiers (CIF) Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Quelles sont les activités autorisées ou interdites aux CIF? Quelles sont

Plus en détail

Gan Assurances. Pour compléter la gamme des supports en unités de compte de. Les Hors-Séries. > 01 Supports avec. > Juillet 2015

Gan Assurances. Pour compléter la gamme des supports en unités de compte de. Les Hors-Séries. > 01 Supports avec. > Juillet 2015 Les Hors-Séries Gan Assurances > Juillet 2015 > 01 Supports avec capital garanti à l échéance > 02 Supports avec un mécanisme de protection du capital à l échéance sous conditions > 03 Zoom Pour compléter

Plus en détail

L évaluation des obligations

L évaluation des obligations Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan du chapitre 8 8.1. Flux monétaires, prix et rentabilité des obligations Caractéristiques générales des obligations Obligations zéro-coupon Obligations couponnées

Plus en détail

Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne?

Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne? Banque Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne? Gestion Sous Mandat en OPCVM L expertise d AXA en gestion d actifs Une gestion clé en main Une information régulière et détaillée

Plus en détail

Tikehau Taux Variables

Tikehau Taux Variables Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

LA CLASSIFICATION CLIENTELE SELON MIF

LA CLASSIFICATION CLIENTELE SELON MIF Introduction La «catégorisation» des clients correspond à la qualité de client professionnel, client non professionnel ou contrepartie éligible. Cette terminologie juridique correspond à celle employée

Plus en détail

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 1. PLACEMENTS COURT TERME 1.1 Fonds monétaire Ces placements permettent d optimiser la gestion de trésorerie sur un horizon 1 à 15

Plus en détail

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs Cette page est soutenue par ALGOFI Cabinet de conseil, d ingénierie financière et dépositaire de systèmes d information financiers. Par Ingefi, le Pôle Métier Ingénierie Financière d Algofi. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux.

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux. L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor SCPI investie majoritairement en bureaux. La SCPI Allianz Pierre Valor La SCPI est une société qui a pour objet exclusif l acquisition et la

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

L ÉVALUATION DES ACTIONS

L ÉVALUATION DES ACTIONS L ÉVALUATION DES ACTIONS PLAN A. Le modèle général du dividende actualisé ; B. Le modèle du dividende actualisé à croissance unique; C. Le modèle du dividende actualisé à croissance multiple ; D. La valeur

Plus en détail

Placements sur longue période à fin 2011

Placements sur longue période à fin 2011 Les analyses MARS 2012 Placements sur longue période à fin 2011 Une année 2011 particulièrement favorable aux «valeurs refuges», mais la suprématie des actifs risqués reste entière sur longue période.

Plus en détail

S informer sur. La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP)

S informer sur. La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) S informer sur La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) Octobre 2013 Autorité des marchés financiers La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) Sommaire Le calcul du prix d une action ou d

Plus en détail

Conseillers en investissements financiers (CIF)

Conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Conseillers en investissements financiers (CIF) QU EST-CE QU UN CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS (CIF)? QUELLES SONT LES ACTIVITÉS INTERDITES AUX CIF? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS

Plus en détail

Suites numériques 2. n=0

Suites numériques 2. n=0 Suites numériques 1 Somme des termes d une suite Dans les applications, il est souvent nécessaire de calculer la somme de quelques premiers termes d une suite (ou même de tous les termes, mais on étudiera

Plus en détail

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS. Octobre 2007

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS. Octobre 2007 Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS Octobre 2007 15/11/2007 1 Résultats 1. Profil des investisseurs Warrants interrogés page 5 Sexe, âge, région des investisseurs Warrants

Plus en détail

PATRIMOINE MUTEX PLUS

PATRIMOINE MUTEX PLUS PATRIMOINE MUTEX PLUS Donnez du mouvement à votre épargne! Vos projets et vos priorités d aujourd hui ne seront pas forcément les mêmes demain. Voilà pourquoi votre Mutuelle vous propose Patrimoine Mutex

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009»

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE L OBLIGATION SUBORDONNEE SE CARACTERISE PAR SON RANG DE CREANCE CONTRACTUELLEMENT DEFINI PAR LA CLAUSE DE SUBORDINATION VISA du Conseil du Marché Financier

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

Produits financiers dérivés. Octobre 2007

Produits financiers dérivés. Octobre 2007 Produits financiers dérivés Octobre 2007 Plan Généralités sur les produits dérivés Les contrats Forward Les contrats Futures Les swaps Les options «plain vanilla» Les options exotiques Page 2 Généralités

Plus en détail

Mandarine Multistratégies (Part R) - LU0982863069. Objectifs et politique d'investissement. Profil de risque et de rendement

Mandarine Multistratégies (Part R) - LU0982863069. Objectifs et politique d'investissement. Profil de risque et de rendement Informations clés pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s'agit pas d'un document promotionnel. Les informations qu'il contient vous

Plus en détail

S informer sur. Les conseillers en investissements financiers (CIF)

S informer sur. Les conseillers en investissements financiers (CIF) S informer sur Les conseillers en investissements financiers (CIF) Autorité des marchés financiers Les conseillers en investissements financiers (CIF) Sommaire Qu est ce qu un conseiller en investissements

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan Actualiser un titre à revenus fixes Obligations zéro coupon Obligations ordinaires A échéance identique, rendements identiques? Évolution du cours des obligations

Plus en détail

Plan Épargne en Actions (PEA)

Plan Épargne en Actions (PEA) Plan Épargne en Actions (PEA) Réveillez le potentiel de votre épargne dans un cadre fiscal avantageux. EN BREF Le Plan d Épargne en Actions est une enveloppe fiscale, composée d un compte titre associé

Plus en détail

Etre actionnaire au nominatif pur

Etre actionnaire au nominatif pur Etre actionnaire au nominatif pur -1- Quels sont les différents modes de détention des titres? Au nominatif pur. Vos titres et votre identité sont nommément inscrits chez la Société Générale ce qui lui

Plus en détail

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Présenté par: Marylène Paquet Caisse Centrale Desjardins 418-634-5775 poste 235 Sophie Fortin, M.Sc., CA Samson Bélair/Deloitte

Plus en détail

Règlement de gestion du fonds d investissement DLL EuroEquity Fund valable à partir du 1 janvier 2009

Règlement de gestion du fonds d investissement DLL EuroEquity Fund valable à partir du 1 janvier 2009 Delta Loyd Life SA Avenue Fonsny, 38 1060 Bruxelles Téléphone : +32 (0)2 238 88 11 Fax : + 32 (0)2 238 88 99 TVA BE 0403.280.171 RPM Bruxelles www.deltalloydlife.be Règlement de gestion du fonds d investissement

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

L he b d o Finan c e de la

L he b d o Finan c e de la - DU 24 Novembre AU 1 Décembre 2007 - Numéro 17 Dossier : Dossier : LES CO U R S Simulation d un prêt immobilier Titrisation p1-3 p-3-4 p-5-7 L he b d o Finan c e de la M A C S Ce bulletin d informations

Plus en détail