Numéro d anonymat SC S10 N6 C2 0215

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numéro d anonymat SC S10 N6 C2 0215"

Transcription

1 Numéro d anonymat SC S10 N6 C Catégorie : Individuelle Collective Nombre d élève(s) : 10 Niveau :Tale Sujet : LCA sujet D Titre de la production: Un dédale de pensées Exemplaire papier accompagné de : CD DVD clé USB

2 Un dédale de pensées Chapitre 1: Les funérailles de Poppée Ce jour-là, les rayons du soleil avaient du mal à transpercer les épais nuages qui flottaient au-dessus de Rome. Noirs et maussades, comme le peuple profondément endeuillé. Les rires des enfants s'étaient tus, plus aucun éclat de joie ne résonnait dans les rues de la ville éternelle. A la place se trouvait désormais le cortège funèbre de la défunte épouse de l empereur Néron, Poppée. Néron était seul sur le podium, le regard vitreux, le souffle court, comme si chaque nouvelle bouffée d oxygène lui était plus difficile. Le lit funéraire de la disparue se situait au centre du forum, orné de magnifiques bouquets de fleurs d un blanc immaculé. Les citoyens baissaient la tête, laissant tout de même transparaître un léger sourire... Que pouvait-il signifier? L éloge funèbre que prononça ce jour-là Néron fut le plus émouvant, le plus triste et le plus profond qu il eût jamais prononcé. L émotion qu il peinait à dissimuler était palpable. Même le citoyen de Rome qui vouait la haine la plus féroce à Poppée ne pouvait rester de marbre face à la peine de son empereur. Parmi le peuple, des femmes vêtues d un noir de jais s arrachaient les cheveux et pleuraient à chaudes larmes, un peu trop pour que cela soit sincère. Puis en guise d ultime salut, le mari éploré prit sa cithare d une main tremblante. La mélodie qui s'échappait de l instrument déchirait les âmes et les tympans du peuple romain. N importe qui, même les divinités, ressentait la détresse de Néron. On pouvait entendre au-dessus de Rome, comme un signe de colère ou de tristesse - personne n'aurait su le dire -, un grondement divin qui retentit à la toute fin du morceau. Les cieux se déchaînèrent, formant un seul et même être. Depuis le forum, il était possible d'apercevoir une multitude d'éclairs, s'abattant dans toute la ville et comme en signe de compassion en réponse à la vive douleur de Néron, la flèche de Jupiter s'abattit avec fracas sur le temple. Le ciel fut illuminé par l éclat de la foudre, puis la seconde d après, tout fut à nouveau sombre et maussade. Le moment fatidique arriva, le moment des adieux. Néron s approcha de sa bien-aimée et prit sa main froide entre les siennes. Personne ne pouvait l entendre, mais un doux mot d amour s échappa des lèvres de l empereur. Des esclaves partirent en emportant le lit funéraire, ce fut la dernière fois, et avec joie, que le peuple romain vit Poppée. Au bout de quelques minutes, les habitants de la capitale se dissipèrent dans les ruelles. Le brouhaha habituel reprit, lentement mais sûrement. Néron descendit de son estrade, le regard perdu comme si son esprit s était envolé avec l amour de sa vie.

3 L empereur retourna dans son palais d or et de pierres précieuses. Parmi la foule aux couleurs chatoyantes, une tête ressortait. Une vieille connaissance se dirigea vers lui : - Ave César. Un homme aux cheveux courts, légèrement bouclés et marqués par l effet du temps, lui adressa la parole. Cet homme arborait un doux sourire rassurant, ses yeux noisette recelaient un regard vif, empli d'intelligence et de vivacité d esprit. Sa barbe aussi été un peu bouclée, renforçant l impression de sympathie à son égard. A la vue de ce visage familier, son nom revint instantanément à Néron, il s agissait de Gaius Plinius Secundus, un chevalier qui était régulièrement en visite à la Domus Aurea. Le quadragénaire avait déjà eu la chance de visiter cet édifice resplendissant et d étudier la finesse de sa conception, ainsi que les innovations qu elle renfermait. - Salutations, Pline. La voix de l empereur était rauque, voilée par la tristesse. Les poches sous ses yeux trahissaient les larmes qui avaient coulé toute la nuit. Les deux connaissances discutèrent un moment, pendant que le soleil continuait sa route effrénée. Les dernières lueurs de l astre commençaient à décliner, lorsque le sujet de la mort mystérieuse de Poppée vint au cœur de la conversation : - Je suis navré pour votre femme, elle était d une grande douceur malgré ce que disait ton peuple. Mais éclairez-moi je suis d une curiosité maladive, pouvez-vous me dire comment elle est morte? - Je ne sais pas, mon cher ami, mes serviteurs ont retrouvé sa dépouille dans la cuisine de la Domus Aurea, Néron eut énormément de mal à se contrôler. Ses émotions reprenaient le dessus. Le veuf était seul avec Pline, les habitants de Rome étaient rentrés chez eux en bon citoyens. - Ma femme elle a reçu un coup dans le ventre! On l a assassinée! Elle et notre bébé! Je ne sais pas quoi faire Pline personne Personne n a retrouvé le meurtrier. Sa voix se brisa à ces mots. Son chagrin était si grand qu il n arrivait plus à articuler la moindre phrase. Pline prit alors les devants face au désespoir de son empereur : - Voulez-vous que je mène l enquête pour vous, César? Je ne veux pas paraître orgueilleux, mais il se trouve que j ai un certain talent pour élucider les mystères! Le malheureux regarda son futur enquêteur et lui accorda le droit de mener des investigations d un signe de tête. Il n avait plus la force de parler. A ce geste, l instinct de Pline lui dicta de ne pas pousser la conservation plus loin et il invita Néron à la reprendre le lendemain.

4 Chapitre 2 : Un mystère tortueux Le jour d après, dans la magnificence du palais de Néron, Pline s avança avec un air déterminé, il était encore ému par les paroles tenues la veille par l empereur. Il poursuivit son chemin vers l endeuillé qui semblait plus attristé qu il n y avait jamais paru auparavant. Il profita de ce moment pour inspecter la grandeur de la domus aurea, passant d abord son regard sur la surface de la pièce luxueuse et chargée que constituait le triclinium, orné de décorations atypiques et d un sol en marbre brillant. Ce qui retint son attention parmi les motifs psychédéliques et lumineux, fut la complexité architecturale de l édifice : la salle centrale, à l image de la terre, tournait sur elle-même grâce à des mécanismes ingénieux, dignes de l exigence de Néron. Il suivit l empereur, le regard droit devant lui et l esprit clair, prêt à inspecter et relever le moindre détail qui pourrait l éclairer. Néron se retourna brutalement dans sa marche dépourvue de vie, son regard vitreux plongé dans les prunelles noisette de Pline, qui fut frappé de son désespoir lourd et immuable. - Je ne la reverrai plus jamais... - Nous vengerons son honneur, votre tristesse ne sera peut-être pas allégée de sitôt, mais au moins, son âme reposera en paix. Il ne répondit pas, et continua son chemin en silence, tête baissée, jusqu'à arriver face à un mur aux couleurs ocre retenant l'attention de Pline. Celui-ci se détacha de ses pas afin de l'inspecter. Ce qui l intrigua fut une brique plus en relief que les autres, au cœur d une fresque soulignant, à nouveau, les goûts luxueux de Néron. Il fut sorti de sa contemplation par l invitation de Néron à le suivre dans la cuisine. Il lui emboita le pas jusqu à la porte arrière où il découvrit la pièce où le cadavre avait été trouvé. Il remarqua immédiatement des taches de sang sur le marbre immaculé contrastant avec la propreté de la pièce. Il s approcha doucement et s'accroupit au niveau de la première tâche, l observant longuement, Néron à ses côtés. Il comprit immédiatement que quelque chose clochait et continua son enquête. L emplacement du corps était marqué par le sang qui encadrait la forme de la silhouette de Poppée. Les taches relevées plus tôt semblaient partir de l entrée pour arriver jusqu à l endroit où elle avait passé ses dernières heures. En s'avançant, il fut surpris par la texture granuleuse du sol qui était pourtant poli et s accroupit donc pour prendre connaissance de ce qu il piétinait : cela lui semblait être du sel. Il scruta du regard le reste de la pièce, et remarqua que des débris de terre cuite étaient éparpillés sur le sol. Il en déduisit qu une jarre avait été brisée à cet emplacement ce qui amplifia les soupçons de Pline. Il en vint à une fatale conclusion : la scène de crime apparente n était pas l endroit du meurtre. Les taches de sang et le sel renversé ne pouvaient pas être un pur hasard, il y avait donc bien une ambiguïté dans la tournure des évènements. Pline ne le savait pas encore mais cette enquête s avérerait être un vrai dédale, plus surprenant encore qu il n aurait pu l imaginer. Les indices s'enchainèrent prouvant que l intuition du naturaliste était bonne, le corps de la jeune femme avait été retrouvé près d un débarras utilisé comme passerelle vers un compost extérieur. Des empreintes de pas pouvaient se

5 distinguer au travers du sang séché s étant écoulé de la victime : il avait ouvert la boîte de Pandore. - Pline, tu as sans doute remarqué les traces de sang sur la porte? - Non, répondit-il en se retournant pour les observer. Après un temps de réflexion, il ajouta : - Cette affaire me semble de plus en plus étrange. Je ne pense pas que la culina soit la scène de crime. - Que veux-tu dire par là? C est ici que le corps de ma femme a été retrouvé! - Croyez-moi, les traces de semelles, le sang sur la porte, l emplacement du corps près du débarras et la jarre brisée ne sont pas un hasard. Ils sont la preuve que Poppée a été déplacée après sa mort. - Epargne-moi les détails, bon sang, c est ma femme dont on parle! - Excusez-moi, mais il faut voir la vérité en face, je ne pourrai jamais comprendre ce qu il s est passé si je ne peux pas enquêter correctement! La mort de Poppée me peine aussi mais il faut passer au travers de cette douleur pour trouver la vérité et lui rendre justice! - Tu as raison mais épargne-moi ces détails sordides ; je ne pourrai pas supporter de voir l honneur de ma femme être souillé dans ses derniers instants. - Je comprends, pourrais-je interroger vos serviteurs? - Pourquoi? Tu les suspectes de quelque chose? - Je ne peux rien dire pour le moment mais tout indique que le tueur a été pris en flagrant délit, il y a trop d éléments laissés au hasard pour que le meurtre se soit passé comme prévu. - Je vais rassembler toutes les personnes présentes dans le palais ce jour-là. - Je vous remercie de m aider malgré votre peine. Vous devriez vous reposer maintenant, ces derniers jours ont été fatigants. Revoyons-nous demain pour les interrogatoires. - Tu as raison. Sur ce, Pline salua Néron et se retira de son palais afin de rejoindre sa résidence de l autre côté du Tibre. Sur le chemin parsemé d'arbres fleurissants, il passait en revue sa journée bien mouvementée, accompagné par la douce odeur des pins parasols. Il avait tout d abord trouvé Néron encore sous le choc de la mort de sa femme et avait été surpris pas une brique en relief dans le mur, il avait ensuite relevé les indices Une brique? Pline s interrogea : pourquoi cette brique était-elle en relief? Et s il y avait quelque chose derrière? Un palais aussi bien aménagé que celui de l empereur ne pouvait pas être sujet à une erreur aussi visible, surtout quand on connaissait les goûts de luxe de Néron. Le lendemain, à son arrivée au palais, Pline découvrit un nombre incalculable de serviteurs assemblés dans le vestibule de la domus aurea autour du Colosse. À cette vision il lui semblait qu essayer de tous les interroger, un par un, serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Des médecins, des comptables mais

6 également des travailleurs de force et des esclaves de la maisonnée se distinguaient parmi la foule, mais plus étonnant, Néron avait aussi fait venir des gladiateurs, ce qui prit Pline de court. Comment pourrait-il enquêter dans ces conditions? Il ne pouvait pas interroger l ensemble de Rome et encore moins démêler le vrai du faux s il devait s occuper d eux un par un. L atmosphère était lourde et pesante, Pline prit une grande bouffée d air pour se calmer et réfléchir à la meilleure solution. Néron semblait le plus anxieux de tous : rongé par la tristesse, il tournait en rond le regard vide, il n avait plus rien d un empereur et semblait même être au plus mal. Pas même l aède le plus talentueux n aurait pu chanter l éloge de sa grandeur en le voyant dans cet état. Pline ne pouvait pas lui dire en face qu il en faisait trop et qu il était impossible de retrouver le coupable de cette façon, car il n aurait jamais pu accepter cette vérité et aurait continué à se renfrogner en répétant encore et encore à quel point sa femme devait être vengée en étalant inlassablement sa tristesse. Il ne pouvait pas le laisser s abaisser à cela. Au fond de lui, Pline savait pertinemment que Néron n était pas aussi cruel qu on l'imaginait, quoiqu il eût beaucoup de défauts. Il ne blessait pas intentionnellement mais voulait seulement prouver sa légitimité et affirmer ses capacités de dirigeant. Cependant son caractère n arrangeait pas les affaires de Pline qui se retrouvait dans une position bien délicate, ne pouvant dire à Néron ce qu il pensait mais ne pouvant pas non plus interroger chaque serviteur un à un. Une seule idée lui vint en tête, ce n était peut-être pas la meilleure, ni la plus délicate, mais il lui fallait bien trouver quelque chose avant que la foule et Néron ne s'impatientassent. - Pourriez-vous patienter à l'extérieur? - Et pourquoi donc cela?! Comment peux-tu me demander de faire une chose aussi insensée? L assassin de ma femme se trouve peut-être parmi ces gens-là et tu oses me demander de partir? Voilà ce que Pline redoutait le plus, mais il ne pouvait plus faire marche arrière. Alea jacta est, il allait donc devoir affronter Néron pour lui faire entendre raison. - Comment voulez-vous qu une personne un tant soit peu sensée puisse parler devant votre affolement, dire un mot de travers serait un aller simple pour la roche tarpéienne. Le simple fait de reconnaître qu elle était près de la culina pourrait vous faire perdre le peu de bon sens qu il vous reste. - Comment oses-tu me parler sur ce ton, je ne peux pas - Il faut bien que je vous fasse retrouver l entendement, comment voulez-vous retrouver le coupable si vous continuez à vous inquiéter de cette façon. À cette allure-là, nous ne trouverons jamais aucune piste, il est impossible d interroger autant de personnes et encore moins de démêler le vrai du faux. Si vous êtes vraiment Néron, retrouvez la dignité qui faisait de vous un grand empereur sinon tous nos efforts n auront servi à rien, honorez le souvenir de votre femme au lieu de le souiller! Pline avait parlé sans réfléchir. Bien sûr, il comprenait la tristesse que ressentait son empereur, il ne voulait pas le blesser mais d un autre côté, le voir aussi dépité lui

7 semblait insupportable : plus qu un mari aimant, il était avant tout l empereur de Rome et il devait pouvoir au moins sauver son honneur malgré les circonstances. Après tout, il était le pilier de son empire, s il tombait, Rome s'écroulait avec lui. - Certes la mort de votre femme est insupportable, mais cela ne change rien au fait que le peuple compte sur vous, lui aussi est en deuil et peut seulement se fier à vous pour remettre les choses en ordre. Pline se permit de donner une tape amicale à Néron qui semblait plus perdu qu en colère, peut-être avait-il réussi à lui faire entendre raison? Il n en savait rien mais il ne pouvait que compatir avec lui : après tout, une lourde tâche reposait sur ses épaules alors que son monde semblait s écrouler. - La douleur doit être insupportable mais essayez de vous tenir fièrement, au moins devant votre peuple, sans vous, des conflits se déclencheraient. Ce poids sera certes presque insupportable mais essayez de le tolérer pendant quelque temps, il sera allégé quand on pourra venger celle qui vous était chère. Sur cette dernière phrase, Pline s'avança avec un léger pincement au cœur, il espérait ne pas l avoir trop blessé, si cela devait arriver, ce serait encore plus ingérable. - Pline. Le concerné se retourna en direction de Néron et le regarda droit dans les yeux, sa peine était encore visible mais il semblait avoir repris un peu de courage pour affronter la triste succession des évènements à venir. - Merci. Trouve celui qui a fait cela à ma femme, tu as toute ma confiance et tu peux faire et explorer ce qui te chante, mes hommes sont les tiens. N hésite pas à me faire demander si tu penses que je pourrai apporter des informations utiles. Pline souriait légèrement, heureux de voir un peu de la dignité de son empereur ressurgir, ils allaient enfin pouvoir avancer autant sentimentalement que sur l'enquête. Peut-être même que Néron pourrait doucement se sortir de ce cercle d angoisse et de tristesse, après tout il méritait un peu de répit après la mort de la personne qu il chérissait tant. - Je ne comptais pas en parler tout de suite mais si vous en venez à ce sujet J ai remarqué pendant nos recherches d hier certains détails intrigants, mon attention a fini par se porter sur une pierre légèrement en relief. Se pourrait-il qu il y ait d autres pièces inaccessibles? - S il n y en avait qu une, ce serait bien moins compliqué, malheureusement le palais est un vrai dédale dont je ne pourrais vous donner tous les détails, moimême je m y perds, mais si tu as besoin d y aller, je convoquerai l un des deux architectes.

8 - Je me doutais bien qu une erreur aussi grossière n aurait pas pu être commise dans une demeure comme la vôtre. Pour le moment, je n ai aucune raison d y aller mais ce n est pas un détail à négliger, je vous en dirai des nouvelles. Pline salua poliment Néron, qui lui prit le chemin inverse, avant de retourner à son travail. Il se plaça face à la foule, prêt à prendre la parole et à découvrir la vérité. - Bonjour à tous, je suis Gaius Plinius Secundus, chargé de l'enquête sur la mort de Poppée. Que tous ceux qui n étaient pas présents dans l enceinte du palais ce jour-là sortent. Quant aux autres, vous avez l obligation de rester ici et si vous mentez, cela aura des conséquences fâcheuses. Suite à son discours, de nombreuses personnes passèrent la porte de la domus, semblant soulagées de ne pas avoir dû rester plus longtemps. Peut-être redoutaient-ils la colère de Néron, ou alors étaient-ils trop sous pression, ce qui ne serait point étonnant vu l atmosphère qui régnait? - Bien, à présent, je vais demander à chacun de prendre une tablette et un stylet qui sont mis à votre disposition et de répondre à mes questions par écrit, si vous n'êtes pas capables de répondre par écrit, je vais vous demander de patienter dans la culina. Par miracle, seul une poignée d esclaves se rendirent dans la cuisine ; après tout ils restaient le personnel de l empereur et se devaient d'être un minimum instruits. Pline ne s en plaignit pas, l infernal interrogatoire allait être réduit à une dizaine de personnes. - Maintenant que tout est en ordre, nous allons pouvoir commencer. Au bout d un court laps de temps, tout le monde avait donné à Pline sa tablette. Il avait réfléchi toute la nuit aux questions les plus pertinentes et il était plutôt fier de lui : à cette allure-là, l affaire allait pouvoir progresser à grand pas. Le choix de faire rédiger leur réponse n était lui-même pas anodin, il avait ici une bonne trentaine de témoignages qui ne pourraient plus être modifiés et contenant tous de précieuses informations qu il pourrait relire en temps voulu. Il lui restait cependant une dizaine de personnes à interroger, ce qui ne manqua pas de l agacer. Pline s'avança dans la cuisine et demanda à chaque personne de venir une à une. Chacune d elle était interrogée l une après l autre et il leur était posé les mêmes questions qu aux autres esclaves. Finalement, la dernière personne s installa en face de l'enquêteur. - Je ne vais pas passer par quatre chemins : où étiez-vous le soir de la mort de Poppée lors de la deuxième veille précisément? - J étais en train d exécuter mes tâches quotidiennes dans le Palais, à cette heure-ci je devais sûrement aider à préparer les festivités du lendemain dans le palais. - Vous n'êtes donc pas allé dans la cuisine? - Non, pas de ce que je me rappelle

9 - Bien, avez-vous remarqué un comportement suspect ou alors vu quelqu un se diriger vers la culina ce jour-là? - Tout le monde semblait comme à son habitude quoiqu un peu sous tension parce que les préparatifs n'avançaient pas, mais à part cela Rien ne sortait de l ordinaire. - Bien. Vous pouvez partir. N hésitez pas à venir me voir si vous vous rappelez quelque chose. - Je n y manquerai pas. Alors que le dernier esclave s éloignait, Pline poussa un soupir : rien de tout cela n avait fait avancer l'enquête et il devait encore étudier chaque témoignage écrit. Il prit les tablettes avant de se diriger vers la sortie espérant trouver un endroit plus calme pour pouvoir travailler. Des heures durant, il rassembla les informations en essayant de trouver la moindre faille mais il fallait qu il se rende à l évidence : rien ne pouvait l aider. De tous les esclaves, pas un seul n était passé par la cuisine et toutes les versions concordaient. Pourtant il devait bien y avoir quelqu un ce jour-là, autrement l auteur du crime aurait pris son temps pour faire le ménage. À moins que ce fût volontaire? Pline ne savait plus quoi penser et encore moins quoi dire à Néron, il n avait trouvé aucune piste, ses recherches ne menaient à rien, il tournait en rond sans dénicher le moindre suspect ou témoin. Pline se leva et décida de faire une balade dans l'arrière-cour de la Domus, lieu qu il s était accaparé quand une idée lui vint. Certes il n avait pas de témoin ni de suspect, mais du moins il savait que le corps avait été déplacé, il ne pouvait pas se tromper là-dessus, l image de la pierre et de ce que Néron lui avait dit lui revinrent en tête. Il était impossible que le meurtre eût été commis dans le palais sinon un esclave ou Néron lui-même aurait retrouvé des indices, à moins que le crime soit parfait mais au vu de l état de la culina, il n y avait que très peu de chances. Et si cela ne s était pas déroulé dans le palais mais plutôt dans un endroit plus discret, un endroit où le meurtrier aurait pu accomplir sa tâche sans être dérangé? Les sous-sols. C était un dédale dans lequel l empereur lui-même ne pouvait se repérer. Cependant comment le coupable aurait-il pu attirer Poppée dans un endroit aussi lugubre? Peut- être que Pline passait encore à côté de quelque chose mais il n avait aucune idée de ce que cela pourrait être, il lui manquait des informations, beaucoup d informations et ça l'empêchait d'investiguer correctement mais il ne voyait pas par où commencer, comment pourrait-il même savoir ce qu il cherchait alors qu il n avait aucune piste? Il cogita un bon moment avant d'être interrompu par un visage familier. - Que fais-tu ici? - Vous m aviez demandé de vous retrouver si je me rappelais quelque chose à propos de cette nuit-là. Pline retrouva un peu d'espoir : allait-il enfin pouvoir trouver un fragment de vérité dans cette affaire?

10 - Le soir du meurtre Je J étais dans la cuisine! Nous avions besoin d eau, le sol ne nous semblait pas encore assez brillant pour un événement de cette ampleur, il nous a donc semblé bon de lui redonner un peu plus d éclat. Pline n avait plus de doute, le corps avait donc bien été déplacé. S il avait été coupable, cet esclave ne se serait jamais dénoncé. - Merci pour ton témoignage, tu peux disposer, je vais continuer à mener mes recherches. L esclave s'éloigna donc en saluant poliment Pline qui lui n avait jamais était aussi absorbé par ses pensées. Son instinct lui répétait inlassablement la même chose : il devait aller dans les sous-sols. Le lendemain, à la première heure, Pline se tenait devant les escaliers de l immense labyrinthe. Celer et Severus étant partis faire des recherches en Grèce pour leurs prochaines œuvres, il se retrouvait seul face à l immensité du souterrain. Il souffla, espérant être capable de retrouver son chemin, avant de s aventurer dans l escalier, regrettant intérieurement sa décision. Même s il était encore près de l'entrée, il n y voyait quasiment rien, ses yeux n étant pas habitués à une telle obscurité. D un autre côté, il lui était impossible d attendre le retour de ceux qui connaissaient les moindres recoins de cet endroit, après tout, le meurtrier aurait très bien pu revenir pour effacer ses traces. Il se retrouva rapidement face à un dilemme cornélien : tant de chemins s offraient à lui alors qu un seul le mènerait à la vérité. Il choisit de suivre son instinct ou bien peut-être était-ce les dieux qui le guidaient pendant ce qui lui sembla être de longues et interminables heures. L atmosphère était humide et devenait de plus en plus pesante lorsqu il s éloignait de l entrée. Il tournait en rond encore et encore tout en essayant de se repérer avec des inscriptions qu il laissait sur le mur après chaque intersection mais il finissait toujours par revenir au même endroit, il chercha encore et encore dans ce souterrain qui lui semblait inextricable, scruta chaque mur et recoin de sol espérant trouver des indices, et ce, malgré son envie de fuir qui ne faisait qu accroître. Tout devenait étouffant, on aurait dit que les murs se refermaient derrière lui l'empêchant de sortir et de se repérer. Il était perdu et ne savait plus comment s en sortir. Epuisé, il s appuya contre un mur et se laissa glisser, il était encore une fois revenu au même endroit. Il gloussa, désespéré par la situation : après tout ce n était pas ses affaires, pourquoi devait-il aller aussi loin pour une femme qu il connaissait à peine? Il avait d autres choses à faire, bien plus passionnantes! Lui qui était constamment pris pas ses investigations sur la nature, pourquoi devait-il en plus se charger d un fardeau comme celui-là? Ma femme elle a reçu un coup dans le ventre! On l a assassinée! Elle et notre bébé! Je ne sais pas quoi faire Pline personne Personne n a retrouvé le meurtrier. La peine de Néron frappa Pline en plein visage, il savait pertinemment pourquoi il faisait cela. Ce jour-là, il avait eu tellement de pitié de son empereur autrefois d une

11 dignité remarquable et qui n était désormais plus que tristesse et larmes. Il devait l aider, il était de son devoir, de sa responsabilité de retrouver le coupable, il était le seul à pouvoir le faire. Le seul à pouvoir redonner vie à l empereur et à raviver l éclat que Rome possédait autrefois. Et comme une apparition divine, il remarqua devant lui une tache de sang ainsi qu un pan de la toge de Néron? Chapitre 3 : Le goût amer de la vérité Pline, à la suite de la découverte des nouveaux indices, alla trouver Néron. Pour que personne ne mît la main sur la toge impériale, preuve accablante, l enquêteur la roula et la transporta dans une des boîtes cylindriques censées contenir ses œuvres. Arrivé dans la chambre de Néron, il dit, inquiet de ce qu il avait trouvé : - Ave César. Il me faut vous prévenir des avancées de mes recherches sur l enquête. J ai été assez intrigué par le cryptoportique, et j y ai donc effectué de plus amples observations. Ma découverte m a rendu plutôt perplexe... - Bonsoir Pline, qu est-ce qui a pu rendre mon cher ami aussi anxieux? répondit Néron. - Je pense qu une personne mal intentionnée vous veut du mal. Je m avance à dire que ce que j ai exhumé pourrait vous incriminer C est alors que Pline ouvrit tour à tour les boîtes cylindriques jusqu à tomber sur la bonne et laissa apparaître la toge d apparat tachée de sang et brodée des initiales N.C.C : Nero Claudius Caesar. A la vue de ces dernières, une expression de terreur se dessina sur le visage de l'empereur. - Que vous arrive-t-il, César? - Je suis dans l'incompréhension la plus totale, mon ami. Comment ma précieuse toge, cadeau de ma femme, a pu se retrouver dans les sous-sols? Avant même d avoir fini de parler, les pas de Néron se dirigèrent vers son coffre d affaires personnelles et il en sortit sa toge d apparat. - Je ne comprends plus rien à toute cette histoire. Mais mon ami, je t en conjure, il faut me croire, je ne suis pas impliqué dans cette affaire. - César, vous n'avez pas à vous inquiéter, vous avez toute ma confiance sur ce sujet. Je suis persuadé que quelqu un veut vous incriminer mais toutes mes recherches ne mènent malheureusement à rien.

12 Voyant l'empereur accablé, notre enquêteur s'assit auprès de lui. Ce dernier se tenant la tête entre les mains, dit dans un soupir : Il demeure bon nombre de questions sans réponse... Pourtant toutes les pièces de puzzle se mettaient petit à petit en place dans l esprit de Pline. L empereur était entouré de beaucoup d ennemis, ceux qui voulaient prendre sa place et ceux qui désiraient se venger des dernières arrestations et condamnations liées à la conjuration de Pison ; la liste s allongeait si on ajoutait ceux qui étaient révoltés face aux crimes familiaux que Néron avait ordonnés, et qui y lisaient un déchaînement progressif de la cruauté de l empereur. La mort de Poppée et l incrimination de Néron pouvaient répondre à la condamnation d Octavie... Cependant, une part d ombre entachait le tableau. Qui pouvait être à l origine du meurtre? Néron n avait malheureusement plus de proches à part Tigellin et quelques conquêtes amoureuses Mais aucune d'entre elles n avaient paru suspectes et leur alibi était fondé. Pline prit le temps de la réflexion devant les contradictions rencontrées. Il finit par clore l enquête sans pouvoir inculper qui que ce soit. La toge accusait Néron dont l alibi le disculpait. Les autres suspects pouvaient tous avoir souhaité tuer Poppée, mais aucune preuve ne permettait de les incriminer. Ainsi Pline, face à tant de complexité, renonça à poursuivre l enquête. Avec l accord de Néron, il décida d annoncer au peuple la clôture de celle-ci, faute de preuves suffisantes pour désigner un meurtrier. Les Romains retiendraient de cette histoire que Poppée était morte par accident et, que Néron était beaucoup trop amoureux de sa femme pour l avoir tuée. Pline n avait donc plus rien à faire et il s en alla, soulagé de quitter l atmosphère oppressante du palais impérial et de retrouver la nature, sujet chéri de ses dons d observation. Ce fut à ce moment que naquit le sentiment de culpabilité de Néron et que remontèrent ses souvenirs. Le lendemain du départ de Pline, il eut à nouveau une tempête et un coup de vent, annonciateur de l orage à venir, passa par les escaliers menant au cryptoportique et éteignit les torches qui s y trouvaient. Néron, qui d habitude dormait du sommeil du juste, cette nuit-là, était inquiet et faisait les cent pas dans sa chambre jusqu à rester en arrêt devant une brique qui dépassait. Il la poussa et le mécanisme s enclencha : il avait comme un sentiment de déjà-vu. Un mal de tête le prit. Il se souvenait... Cette nuit fatale avait été dominée par la colère du ciel, comme si les dieux voulaient me prévenir d un mal très proche, plus proche que je ne le pensais, étant donné que j avais cédé à une tentation adultère.

13 Je fus réveillé de mon doux sommeil par le cri du ciel, et mon amante fut effrayée à son tour par un second cri Un bref instant après, elle entendit un bruit venant de l entrée du dédale souterrain et je pris l'initiative d aller inspecter les lieux. Je me dirige à petits pas vers la porte cachée, actionne le mécanisme, commence à descendre les marches quand un coup de vent surgit et les torches s'éteignent. Me voilà dans l obscurité totale, plus aucune lumière, plus aucun bruit, du moins c est ce que je pense Je suis en train d essayer de me repérer dans ce dédale des plus complexes, mais hélas, rien à faire... Je sens une présence à mes côtés. Soudain un éclair m apporte un peu de lumière et me permet de confirmer cette présence, c est une silhouette qui ne m est pas inconnue. Sous l influence de la peur, je lance un coup de pied et tout de suite après j entends l écho de d un corps qui cogne contre les murs, les marches et roule dans l escalier. Je remets ma toge correctement, descends quelques marches, m appuie à tâtons sur les murs mais fais demi-tour pour aller me procurer de la lumière afin de découvrir l'identité de cette personne, et c est à ce moment que ma précieuse toge, brodée de mes initiales, s accroche à une aspérité et se déchire. Mon coeur bat si fort... Mais qui était cette personne que je venais de pousser? Que venait-il de se passer? En m approchant, armé d un flambeau, le battement de mon cœur s accélère, et le visage est petit à petit éclairé... POPPEE! POPPEE RÉVEILLE-TOI!!! NON ça ne peut pas être moi qui ai commis ce crime! Une fois que la vérité rejaillit des tréfonds de sa mémoire, Néron entendit un ricanement, une voix lointaine mais qui s approchait peu à peu, il se retourna, et Statilia, sa maîtresse, son amante, parut devant lui. Sur un ton moqueur et fier, se libérèrent de sa langue de vipère ces paroles-ci : Alors mon cher, tu t en es souvenu?

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Libre, seul et assoupi AU DIABLE VAUVERT

Libre, seul et assoupi AU DIABLE VAUVERT Libre, seul et assoupi AU DIABLE VAUVERT Romain Monnery Libre, seul et assoupi ISBN : 978-2-84626-251-4 Éditions Au diable vauvert, 2010 Au diable vauvert www.audiable.com La Laune 30600 Vauvert Catalogue

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

CELINE CHELS LE CYCLE DES POLYMORPHES TOME 1 L IMMATURE CHAPITRE 0 : SPECIMEN

CELINE CHELS LE CYCLE DES POLYMORPHES TOME 1 L IMMATURE CHAPITRE 0 : SPECIMEN CELINE CHELS LE CYCLE DES POLYMORPHES TOME 1 L IMMATURE CHAPITRE 0 : SPECIMEN Texte 2013, Céline CHELS Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, du contenu, par quelque procédé que ce soit

Plus en détail

Il faut beaucoup de retenue et de pudeur pour parler de la souffrance, mais. aussi une bonne dose d humilité, et peut-être de courage, pour exposer la

Il faut beaucoup de retenue et de pudeur pour parler de la souffrance, mais. aussi une bonne dose d humilité, et peut-être de courage, pour exposer la 1 POSFACE du livre S affranchir du désespoir Il faut beaucoup de retenue et de pudeur pour parler de la souffrance, mais aussi une bonne dose d humilité, et peut-être de courage, pour exposer la sienne.

Plus en détail

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN QUE SIGNIFIE "ÊTRE CENTRÉ"? Etre centré signifie être aligné entre Ciel et Terre. C'est-à-dire connecté à l'énergie du Ciel et ancré dans l énergie de la Terre;

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques. Les différentes manières dont on saisit la justice pénale

Guide des bonnes pratiques. Les différentes manières dont on saisit la justice pénale Guide des bonnes pratiques Les différentes manières dont on saisit la justice pénale Le droit pénal est une matière transversale présente dans tous les domaines du droit: en droit de la famille, en droit

Plus en détail

PASS ARAN. Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m

PASS ARAN. Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m PASS ARAN Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m Maison du Valier 950m 0h Tél 05 61 01 01 01 Suivre vers le Nord le GR 10 (balisage rouge et blanc) qui remonte au parking pour

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes PARIS CAMILLE. Clips pour apprendre n 12 : Ils chantent la France

Ministère des Affaires étrangères et européennes PARIS CAMILLE. Clips pour apprendre n 12 : Ils chantent la France Ministère des Affaires étrangères et européennes PARIS CAMILLE Clips pour apprendre n 12 : Ils chantent la France Réalisation : Michel Boiron et Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction : Évelyne Pâquier et Frédérique

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée 1 L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée Dans notre compréhension actuelle du trouble d anxiété généralisée (TAG), nous estimons que l intolérance à l incertitude joue un rôle

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Je me souviens de la naissance de mes enfants Je me souviens des bons moments Je me souviens aussi des mauvais Je me souviens de la solitude Je me souviens

Plus en détail

Qu est-ce que je dois faire lorsque je reçois une assignation à comparaître?

Qu est-ce que je dois faire lorsque je reçois une assignation à comparaître? Être un témoin Qu est-ce qu un témoin? Le témoin est celui à qui il est demandé de se présenter devant le tribunal pour répondre à des questions sur une affaire. Les réponses données par un témoin devant

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation ARI ET INVESTIGATION Le binôme. 2 Sommaire Rôle du binôme (grand volume). Rôle de l équipier. Rôle du chef d équipe. La progression du binôme. 3 Rôle du binôme (grand volume) RAPPEL : 1 binôme = 1 mission

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

STEPHEN KING. Dôme. Tome 1 ROMAN TRADUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR WILLIAM OLIVIER DESMOND ALBIN MICHEL

STEPHEN KING. Dôme. Tome 1 ROMAN TRADUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR WILLIAM OLIVIER DESMOND ALBIN MICHEL STEPHEN KING Dôme Tome 1 ROMAN TRADUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR WILLIAM OLIVIER DESMOND ALBIN MICHEL L AVION ET LA MARMOTTE 1 À deux mille pieds d altitude, Claudette Sanders prenait une leçon de

Plus en détail

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires.

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Tous les êtres vivants ont besoin d énergie pour vivre,

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Code de vie St-Norbert

Code de vie St-Norbert Code de vie St-Norbert 1. Tenue vestimentaire Je suis propre et je porte des vêtements et accessoires convenables, de bon goût et décents. Pour les journées chaudes, je porte un chandail à manches courtes

Plus en détail

MARION TILLOUS. SOUTENANCE 09.07.09. Madame, messieurs,

MARION TILLOUS. SOUTENANCE 09.07.09. Madame, messieurs, MARION TILLOUS. SOUTENANCE 09.07.09. Madame, messieurs, Je vous remercie de votre présence aujourd hui et de l attention que vous avez bien voulu porter à mon travail. Je remercie particulièrement Francis

Plus en détail

Blessure : LA TRAHISON - Masque : de contrôlant Structure de caractère : Psychopathe

Blessure : LA TRAHISON - Masque : de contrôlant Structure de caractère : Psychopathe Po/Gi Blessure : LA TRAHISON - Masque : de contrôlant Structure de caractère : Psychopathe 1. Trahison Cesser d être fidèle à quelqu un ou à une cause ; livrer quelqu un. 2. Réveil de la blessure Entre

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

La caméra Embarquée et subjective

La caméra Embarquée et subjective La caméra Embarquée et subjective La caméra embarquée et subjective L utilisation de la caméra subjective permet une très forte identification du spectateur aux personnages et par conséquent des sensations

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7)

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) Ce cri, c est celui des prophètes, bien avant la venue du Christ, à l adresse

Plus en détail

Rien n est grave, car tout est grave

Rien n est grave, car tout est grave Rien n est grave, car tout est grave La vision de la vie par un handicap ou une situation désavantageuse, mais qui montre les points positifs pas forcément évoqués. On peut voir que rien n est tout blanc

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

La douleur est une mauvaise habitude.

La douleur est une mauvaise habitude. La douleur est une mauvaise habitude. Vous pourriez avoir envie de dire : "non, c'est impossible! Je ne peux pas me faire du mal à moi-même!" et vous auriez en partie raison. Comme exemple de douleurs

Plus en détail

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V.

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V. L EMPIRE ROMAIN étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle Détail du piédestal de la statue d Aponius Cherea (II siècle) musée archéologique de Narbonne Source : Service

Plus en détail

La Reine des fourmis a disparu

La Reine des fourmis a disparu La Reine des fourmis a disparu Séance 1 : Découverte de la couverture. Montrer l album sans rien dire. La couverture est cachée par 12 petits cartons sur lesquels sont proposés des indices. Chaque indice

Plus en détail

Variante : Accompagnés de leurs parents, la mariée & le marié sont heureux de vous convier à leur mariage et vous invitent

Variante : Accompagnés de leurs parents, la mariée & le marié sont heureux de vous convier à leur mariage et vous invitent Faire-part : page 1 à 4 Quelques citations dans le thème : page 4 Cartons d invitation à la noce : page 5 Remerciements : page 6 P Les apiers Zenchantés Mariage - Propositions de textes. Faire-part : Traditionnels

Plus en détail

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Notr'Canard Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Chers amis de la Confrérie St Hubert du Grand-Val, L'automne, est-ce la saison des chasseurs? La réponse est: non! Le chasseur

Plus en détail

Vous incarnez un surdoué en informatique qui utilise son ordinateur afin de pirater des comptes bancaires un peu partout dans le monde et s en mettre

Vous incarnez un surdoué en informatique qui utilise son ordinateur afin de pirater des comptes bancaires un peu partout dans le monde et s en mettre Vous incarnez un surdoué en informatique qui utilise son ordinateur afin de pirater des comptes bancaires un peu partout dans le monde et s en mettre plein les poches. Problème : vous n êtes pas seul!

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

La Liste de mes envies

La Liste de mes envies GRÉGOIRE DELACOURT La Liste de mes envies ROMAN Postface inédite de l auteur JC LATTÈS On se ment toujours. Je sais bien, par exemple, que je ne suis pas jolie. Je n ai pas des yeux bleus dans lesquels

Plus en détail

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE Au I er siècle après Jésus-Christ, la ville romaine d Arles (photo ci-dessous) est entourée de remparts. Elle comporte de grandes rues principales appelées Cardo et Decumanus.

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An 25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An Une nouvelle année apporte de nouvelles possibilités, de nouveaux choix et un nouvel espoir pour l'avenir. C'est pourquoi, chaque Nouvel

Plus en détail

Comfortlift ONE. www.trapliftinfo.be. www.monte-escalierinfo.be

Comfortlift ONE. www.trapliftinfo.be. www.monte-escalierinfo.be Comfortlift ONE Votre monte-escalier discret 0800 20 950 www.trapliftinfo.be 0800 20 950 www.monte-escalierinfo.be CONTENU 4 Comfortlift ONE Son design élégant se fond dans votre intérieur. 10 Silencieux

Plus en détail

la droite, puis vers la gauche, cherchant les murs afin de me guider, mais mes mains ne rencontrèrent que l espace. J insistai plus avant : en vain,

la droite, puis vers la gauche, cherchant les murs afin de me guider, mais mes mains ne rencontrèrent que l espace. J insistai plus avant : en vain, Le Grand Escalier En écrivant cette histoire, mon histoire! j ignore entre quelles mains elle tombera, ni même si elle sera lue un jour! S il devait s agir des responsables de mon calvaire, à quelque niveau

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Livre d Or Dale Carnegie. www.dale-carnegie.fr

Livre d Or Dale Carnegie. www.dale-carnegie.fr Dale Carnegie www.dale-carnegie.fr Principes tirés de Comment se faire des Amis Devenir une Personne Amicale 1. Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas. 2. Complimentez honnêtement et

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

En ville sans ma voiture demande de dérogations. Foire aux questions

En ville sans ma voiture demande de dérogations. Foire aux questions En ville sans ma voiture demande de dérogations Foire aux questions Vous trouverez ci-joint quelques-uns des cas les plus fréquemment rencontrés dans les communes lors des précédentes éditions de la journée

Plus en détail

FICHE : BIBLIOTHÈQUE ET SALLE D EAU

FICHE : BIBLIOTHÈQUE ET SALLE D EAU FICHE : BIBLIOTHÈQUE ET SALLE D EAU L Annexe NOMS et prénoms :. O bservation de la vue en coupe de l Annexe Observez la vue en coupe de l Annexe () puis indiquez d une flèche l endroit où se trouve la

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT COMMUNE DE NIVILLAC REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE ANNEE 2014-2015 ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE «LES PETITS MURINS» La cantine scolaire a pour objectif d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Examen neurologique de l enfant

Examen neurologique de l enfant Examen neurologique de l enfant 2 SYSTÈMES ANATOMIQUEMENT DISTINCTS différents dans la chronologie de leur maturation Système SOUS CORTICOSPINAL Issu du Tronc cérébral Archaïque Maintient de la posture

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations.

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations. PROCESSUS D ASSURANCE QUALITE MIS EN ŒUVRE APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE 1. Identification des circonstances déclenchantes de l acte de maltraitance. 2. Définition des objectifs correctifs. 3. Elaboration

Plus en détail

Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que...

Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... François Gagol Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je t'aime parce que... Je

Plus en détail

Club langue française Quiz. Par Julien COUDERC et Maxence CORDIEZ

Club langue française Quiz. Par Julien COUDERC et Maxence CORDIEZ Club langue française Quiz Par Julien COUDERC et Maxence CORDIEZ Question 1 Quelle est l'orthographe correcte? 1. J'ai vécu des amours passionnés. 2. J'ai vécu des amoures passionés. 3. J'ai vécu des amours

Plus en détail

Contrat de location Studio-Orcieres Merlette. Mettre le prix de votre séjour ici

Contrat de location Studio-Orcieres Merlette. Mettre le prix de votre séjour ici le présent contrat de location de vacances est conclu entre les soussignés : Nom, adresse Haghnazar Clarisse, PHENICIA International ZA les Pradeaux 13850 GREASQUE Dénommé le bailleur d une part (le propriétaire)

Plus en détail

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à Le Pavé Mosaïque «Mais à quel jeu jouent donc les francs maçons sur cet échiquier dessiné à même le sol du Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à la

Plus en détail

Elisabeth Vroege. Ariane et sa vie. Roman. Editions Persée

Elisabeth Vroege. Ariane et sa vie. Roman. Editions Persée ARIANE ET SA VIE Elisabeth Vroege Ariane et sa vie Roman Editions Persée Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages et les événements sont le fruit de l imagination de l auteur et toute

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!!

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! sommaire A votre domicile Des gestes simples se prémunir des cambriolages en cas d'absence prolongée que faire? Vous avez été victime d'un

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

Conduite de projet. Aspects humains

Conduite de projet. Aspects humains Conduite de projet Aspects Processus Aspects humains Schneider Electric France Energy training 2 Conduite de projet Aspects processus Processus de conduite/suivi de projet Les étapes / jalons Aspects humains

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» AUTEUR : Chrispin Mwakideu LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste des personnages

Plus en détail

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Rédiger pour le web Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Sommaire 1. Rédiger des contenus... 2 Lire à l écran : une lecture contraignante... 2 Ecrire des phrases

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail