Brigham Young University

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Brigham Young University"

Transcription

1 \

2 A.r}

3 Dgtzed by the nternet Archve n 202 wth fundng from Brgham Young Unversty

4

5 , D'AR'S CHOSS \\ AFEC * lc(ojfpm?nejlknt X '(n/l ///' '/c utrca 0 Le Prw JV /:! (,'///./; Jeee Journal est </, /S " '/'t'f/r Parts el pour la Provnce \ 7o te Par (Yaatt'('ant, r ft ve/nlvt \ rre/m'jtt J\-(S '' Grave par Dupre A PARS. Chez, M. le T)uc f la' TTraverjere S. Jfonare au A/taaxj/ te MwooJ. sfcaa:w mc?mtrnbnaar?g d On C'abcmne en tout temps pour ee Journal et celu de Clavecn.

6

7 charmant, LE \: Table des ars et de leurs alteurs Annee 783- > < Cahers A. ages. Arueurs des ars 3. Affable, douce oompksnfe 8 MM!gRAMGNAC All fl respre encore ". 8 Astre DEMEREAUX. cker des Belles 6* Au pra nterns de votre age Barbare Amour. B C 8 Cest pour to queje les arrange 57. Chevaler Ungoureux....FLOQUET, 7 Cruel cruel pourquo ma tu tran GLUCK SACCHN....DEZEDE... SACCHN et des accor.pacmer.ent.mm" X+.+ +'.BURKHOKEER. RABOTS.BREDENBACK. DELEPLANQUE GROS.. MEYER.. :) Dans moh Jeune age.4... GRETRY.... DEZEDE... lodun dept Jaloux.... duo E 7} Etends m' vox 66 ) Enteuls clarmaute Jsmene OD loenteuds ma vox gemssate 78 G A Gusman dsot 2,5 r.fargere 7 Ja perdu ma douce aue Je rs dune belle DEZEDE...LE BU.\.. LEONARD.CHAMPA... FLOQUET.. Je renonceala ve 8... DEMEREAUX,3 Je ne verra plus ( 2H....BACH HJe ne men deffends pas DEMEREAUX faut qutter. L D.L 9 Lse. chautot dan- la prre DEZEDE.B X AUBERT. BRUN DELLEPLANQUE. BURCKROFFER PETLLOT. MEYER CTUPERANT. 6 MaJWeusc le! 46...PCCJ 5 Mon pere r wens»... JO.... JYL * *r + PETL ; BREDEFBA<

8 . N 5 Nous nous dsputes 38...M.M M.M O 90 lt charmant. HProftons de notre Jemes.se 84.. Q ) G.. AUBERT. D.V 8Quand Colnet me fat lacour M0TJZN LZYS 2QW le destm >8.... DEMEREAUX... DELEPLAQUE-,4ue e maux'.lom S de to D.L.C BADR.. 2Que Jame mon Jol Jardn.0....GRETRY X GOSSEC DE LAMANERE- 2o la telle Ere S tot. que lubn DEZEDE RABON-. 6 Soye'z. Sensble D.L.C.MEYER. 3Sur la rose fracbe Toujours belle. T.'. 9. V...GRETRY..DE MEYER.. S GEORGE. llvenez, qu'une eternelle pax 94 DEMEREAUX...BALTlVens ma marnette FLOQUET BURCKHOFFER. 5Ar du.ballets d'atys.44 PCCN BAUR. 8 Ar des. ballets de Renaud ' 6 Ar des ballets du fegheur Ar des ballets de tlesee gossec 8 Ar des trc-s fermers SACCHN... FLOQUET..DEZEDE COUARDE BELVLLE. 0 Andante 73 MEYER. ldvertfsement 4 DELLEPLAKQUE 2Gavott.e damads 2 BACH MEYER. 5-Malbroucl vare 34.BTJRCHKOFFER. louverture de felx >. 9Pot pour... 2 MUSM MEYER 70 BELVLLE, 3 Rondo...!.20,...' Vvent les fllettes vane : 50..., FABU. "

9 y j'araee N j? '» V'ffr f.r,. J. '"ft ' > r»» '. * fcffv //fev/tff «&v "S se & P *ftwtf5*q tfauu lj,j, 4jg -to- r k\ fcl w Urt= }g pup.

10 ! N "2, Larguetfo Laccomp* par M- La Manere p # J pm r'tpstr? *,J yl//]//// // g s * n j'a per - - -du J < f f p Hr r J lwj-fh r-" * 3 ' f c r f l ma douce al- - m - e l- -do- le de mon aeur l-do-le de mon

11 U x *=P le mon ma! le Jfe de mon mal - - -heur -f * 5 * [hfpctfea L h < < " Maffg p j j JB-fcTry f - 6 te foum-rer fans ceff- Be La 2, ptr sa mor m n - po - fe la *. fcjhhgfr? lo m n - po - fe la --4? r s -. b t \ ffl j ', J [J f.-3 e* zr lo et nou-rr ma trs - tes Be an ]>la-('r pour mcu W m : da eat unpla - fr pt>ur mo * $3t pom- k/" r p gc R mo r\ t ry «=fc

12 . *j Ar de Ddon accqmp de M! R fc V N 3, E Lorvo flwetutfjejp Ttej ~* 3 Ert j. l-hhrrb ' fe ' ' '' F. rhhhhu Hsl r-g 5 T=t Un nor claorn qu me de - vo re ue pene trez vdus bj r rt p p, h SfN 5* '.f? * f *S3 > - x=e pas ce quexlo-ent les deux!? =- -. \. t t : je fus cher a D -

13 f r rf-h-r-fr-ffl Mf rt-trt t E.l _0»-- > P-=F fft'lf mh eee - N 5*=C m. veux un nor charm qu me m de - vo re ue don je lame Jc la- do re etdes pleursmalgre mo se-elapent de mes- fl"-*- peetrezvpus ±? ==rtr P 7-JL, '? r fek-4-» r h ' r ' n* 8 b sr p pasce qu'exgent LeS dcux ne pene trez vous pas ce quexr cut les» gpg U_-U y *, f J: aeux ±. > J '

14 Ar de la Kermese accop par M BurcKhoffer S " 4 Moderates p 3= *?3 w & TJf Tr> U D f On ne fat au - - fct»; mj'lj f f HgffV ' r h «V * 'd pp r r 'r f j gl ' XL - cu ne al - an - - ce entre ce fr-fl* 5P f Tn wfwr-? =l PP - r-t- -«- $ et la fran - ce que fous lhos - p - - ce #fr- w l_.

15

16 8 P.J. M( Romance par Y. J. Meyer N 5 fe f l-'atrfff>to> g Z33E Pfl T m // // // Hffl P m ±r~r 3=3 J'LT G? m g ±z± D-C- & Jl

17 : -\ N ec N 2, Ar du drot du Sejncr accomp P* " M ~r/~ j/ U ->m Dans la pra - re fcus Moderate 27 - «Eggg lor - meau r la Mam'ere r =g Stt, r -r len vel - - fce. 5-9 * * tral - cul- Je- n'ent et JL. gj la s de» f"f * P - tour 6 gft,*.» l me:ar-!at l me par-at de {on a - mor. /ON dans h pra- «=S> S tt me cfos paco J*.T jpl ±C fa=3 h JL «-'r- J- -*«* - - * - mor. 4ans (Tan - te fans pro vor do - ra - gfe; nous /or- nons le< ft H * *- ft=f -*»' * -Gloues voeuxj nous na-vons auuncoeura nous deux. tous nos +-+ -»-#- a?=m j-j Qk-#-~fc. jy Nzt: 2F=2F // r P' 3E 3E 2

18 r * 0 2- psp- rn j ; m nous etons neureux jours e-toentfans nu- a- -ge- f?=t=t r] SllS!! w y»\j"\'f /t \M UEBL [jp arr"p n==zr leer"" _ -#- -4- p> * {u" 9""" **"" &* le Marqus /O BaVet vous se rez neureux. j±r/ g= votreordon -"nan - ce, vos de - frs Sgpg s f-p& J ZE y=y pr* nefe C 4 J JfarTgj vennenttrouflbler fous Snos Jasrs s-c 5. -HT fttf * a3e *\ rf±fe lemarqus ml. \ l t HrJr 6 4 * J' J TTT pour ja- nas nous a-vons le calrne et la pax, vous an W m.. rez le calnfe ct la pax, *+ m -3-r - rtn Babet =p= E le. calneet laa pax. P s m 3 f * **

19 Baket cedez tf Baket naltre m< >, makre mo JLJ. :S j'efremsde votre Jo, je fre K _Q_ njj f e Marqus «ZZ Babet ms de votre L>.", cedez a sonpou-vor. all quel trg trs tede tc T y k-4 le Ball _ _ Q f r j j j. p ~*~r r f T = = vor! ce lu de monse - ffneur,»st de vel ler sur lon - neur StftfttFUTW v L. - fe. r r rr r r r r r "M' * H fcd le Marqus «* fc -t ce leu me fat trem ber, all! s bbs par -ler -qu peutvousfare trem, ff -f.f ff.w ff J,f*f, AfH-fn l)ler? w jeba-lance.. quelf-lence? jeba- lance, quels - lence? Ba - ee Jr j_ ' P r \ r f r r - ' r r ' y y.l ~T * " -, P J r r f j==f ml T=f

20 «- 2, fee FgEr V=3± f f t Babet =f TTT - bet faut par- - ler. ouce leu me fat treu oler f ff c *\py r 3 3* P l'e-ne T J -ffc= f ut r ' M E f p- j JJ a'" V *=b ~rf\ j-j-3 j s jm-ra j f p quel le r,e nc quelle o-e - ne! quelle pene quelle M!'- frf p-t-p > juel le ge-ne! all s to - - {os par - ler! s := c 5 f 3c ' >''.? ' f P-t R 3=C rr\ P 7TV AadantnoM»!to &fe- s cu -j f f pfxp+es f U p 9m Bd,ef 5Efl que U- =Ff=\ S?TP 3 feff=f= P tgfut ate?eee$ * g=fj-$\t=.x ±=3a tr rt - fro pour ma ten - drey - - se/tout aunen te ma frayeur. s mon karnwtl P-n n =J\ rjjr! // r n 9

21 * sort vos m to res se,al soy- ez mon protec- teur \ monse -. fevh g c n [ J3=f*mg=* : P-r uun mr#=rs m m <» T Ht- > - p- 3 m tt~ ; '»., -. '.,»v,. T»T-o-nr>7 T)l jrneur, julen sou p re c est pour lu Que je res pre W "S =?=F T n Jf'J Urn Sr" Baket ( l uc e ro pourmaten 3 - te preuez p te de ma clou leur. son cfaa cu rn et sa eulebau -K- (ms ares se s< tout am"- mente ma frayeur = ae.ptfnrgp s mou sort vousnte resse ah soy s r e t=» jod- P?»? b f nes se'tout am on - ce sa can deur.. s son sort vous n te- res se, all soy - F* tlft-r Wm -t m &ss t T m // // 3B LM r < ez mon protec - teur P* Sf F S * PP P trs - ez son pro lee - teur.' r ppp Sj S"

22 # 4 N 7 + All- ot accompt par M. Auhert &*-**$jg#jjl UJLJ? f t 5 fcrr 3 5 o n=* e: -*? > ±-m * ftqc -Qdone pu tralr! ta natres- --sell del-le, na -«k"w PEFSSff p: t rtb'trto*=& ]E!=X Q CL -e- 3 3 P - «-rat que je np- -P- = 3=» # pu to re - to - nr, na pu te re-te mr. " BE -- cette J c une? =F her %#&ft; c j- p r T' rf -8 p =t VvfX. c2,'e- re quonte volt pre fe - -rer na pae ce coeurln - ce re, \u\

23 «/ te seavot t:- do - -rcr 5 n»kde< uellenjus a32to* ==5 EWfr-fttffrtt* *~ %f > y fr JTtffrE 3 *=t= S «up»an dentn* r ' T=4 9 > f!p=v=3ta s =*=# t - t - ce psx-tudohcmac-cu- -ger? quelle lumeur, quel ca- pr- ce te Ff?jFg r h 3 "V f =JC Ff-rr:g f,; jr--tf h' J" X porle a me Las - (or? je le conrttx&u ma-ble je te connusa - ma-ble mon -e- rfv ' \m JrH == ' g,' g coeur fst en-fla-mej etfje fuscou- pa-blc cest awr trop a - me.. $ rr--rq m rrrh -" pocojj +fj fe= PPl e- 2 - X Jen leu re avant laurore, Quand Le jour v:\ venry,'- (or je pleure encore, Quand Je jour va (mr..jarosfe denes Larm.es :s Leux ouje to plus; Cos Leux d plens de cnarmes, H'das.'ou tu nes plu

24 \\ 6 Ar du drot du Segneur accomp* par M. Delpkmque N? 8 J - V ) lts tnt qucm nousmten me-na- ge nousneumsquun esprt u fju'un oseur depusvngt ans meuelanl $ k$ J ' f, v. TE * tfc=± ga-ge menus te srs tt r.erne hu - - meur: mon en - fant, mon en- - fant. P* 8=lt M * f-fr N f >- fl?«* J X-t Z3C fj V.Jf. f p ff..m.-ferl mere etdcompa gne a--ver la -ha-que ma-tn da*s ta chau mere le plasr tedon- P.* CT S aaaos&ffp jour et dran -pa -gne a vec la- - meur cha qwe matn dant ta chau-mere le plasr te donra bor. jor. fe««fff#s[ m r «r«%%%-rn*?: T t 5 Sabet est l*bonheur en personne, Je mappercos qua ton Orelle, lt mo je suk son amoureux : Quon venne nous offrr un trone, ctre reponse est nans nos yeux. Jt, d Compagne avec fbs)c,a r.\ peut ren fare 7 amour, Cba<j;e h atn, dar.snot chaumere, Le plasr nous donra! bonjour. Tje rle'sr some le tocrn, Mas en _'ot.:'ssar.t de la Velle; oonge toujours au lendeman: Mnn e./ant,(bs ) f.tj's comme ton [ere, Rt, d Compagne avec amour, Chanue matn dans ta chaumere Le plasr te donra bonjour.

25 - Lomance du Barber de Sevlle 5 4? /MUH':\ N * Tradute de! (alen Vlusque de Paesello fry J- J U J Mr [rq Bel - le Ro-s - ne vous que j'mplo- re Bel-le Ro accompf par M Coupe rn Tame 7 N 9 Dans ndgence, On ma vu natre Je ne sus matre Daucun tresor. w Llndor menchante. t Ja*su lu p \ ' Lu seul peut fare 'Tout mon Umheur..j

26 lomma * r le 8 N. 0 mar du Drot t du Segneur, accom par p xm r De S l G X X X r 7 -r fjjj.lfjlpttrt S 3 "V SS =* ezrg Plr pr j J E! r t f rr# S f3teee p= fc r- 'm 4 E - mez et pour longtems tous les coeurs du vlla' ge? mas a la 0m E «# S j- p r g r \A P -> 7 f- j A c $ p r cour am- s quaux champs on vous rendrat. = 3ta *? P rqesb ; " > > F?gf S \/\/\ Vous en- flam- -««- - - g"e. Vos / > =F=? = x?qprt TT 3r fc± V «J P H m r-r--?hf= -4 P- e=es L fzzzs -* : ' p >' p " - vos yeux sa - vent tout en - p;a - wr, mam. zel -. E *-* 3 = pp =p *#= fet r man-,"-7r ".

27 W, A =* # [rfv-ff 3 E $E3E t zel - le mam-zel- - -le on plat au Ro com au berer cjuand on est. cv *! m s P 9 2V E t J.W PT t jeune et bel- - -le n "\" rngp.'ujr Mr - P-# w. J =? * M y.<' -l 7 Mg.Votre douceur est un tresor Dont le fesque est avare- Votre nnocence vaut de Tor: Tant nnocence est rare. Vos trats. et c. Aupres de vous toutesnos fleurs Sont des fleurs en pemture Mas on devrot avor deux coeurs Lors cju'on a vot fgure. Vos trats. et c.

28 cour r, (2,0" + V Ar de Ddou. accompt de M Deleplaujue n h Cantable J J~ 3fe T m + -h r t p <- *= t j. =: PT. $=!= r r r r< & All!. c]uc je fus- ber ns - p -ree, que je mfrm W3 ± m!» d (juand je vous re - cus dans ma - S-Xn-" ao f=ft 02 XL *-h- 4+4 sa 5 t=± F= -. az! * Ouud e vous re - cus S lans ma t=t= SE TL ' ~r~ *»-.._

29 * gn. lrfe tl' ~Zt 'W flfrr 53l QjMTj =r cour! O dgne fls de Gythe ree, comben je rends grace a A - ahz\ y-f- F bmrzztzz r - mour *= >- - 4 m TT7 E EBB JQ sr $==«a: «* Lf p v j r fs p O dgne fls de Cy-theree, comben je rende p ate E ff ff // 3 *-+* m E3 lg g vra - FW t=tz8 E* ce -#- 9 W= o f -# e a la _ mour m E comben je rends ds o-ra A P r -J> z?=?f P sffw P "3E *= -f r p $. E 2 \

30 #» 22 m«cfe *- rtf-rt X:m =0JJfFpmr t-m S pene ce queve'-nus a fat pour mo ce que Ve'-nus a fat pour mo auxmal. *r T rf P- P z PtT lb Pb f '» pn s o_s r? *=s f leurs causes par He-Lene PJT- t-js : ff T\ S ff F ; h f :c l est done vra que je vousdo! l est done t! * ; -u- 7-rr p ns «'* BLr r r g s F S=C *-r 4* wvra que je vous <lo! All! que je fus tsen ms-p-re-e que je Ss *=*= =3FF -#+# S Jtb jh **==«rs f e a # T JL#yjj P» r. m> p.«- t=at fus ben ns- p - re - - e e vous re cus dans ma cour \ V 3 c A f t~ XL U-ff-M fe# j %- P

31 tr &= m -4 5W rj? > r, f 3=P 9 ' P 5= (]uand je vous re cus clans ma cour! Odgne flg de cythe yffl rtr 3=* AfflM a =F T C: *V ddt -9- P O 3 r'v'l'- 'fetod ff 37=F fj JL! re-e : comben p <- b e rends td grace a JA-mour \k- J Wm r r r r-f p 3 a: Odgne lls <le c:y the- Wgt4 LJ / pn.-. r rrrn n r v -44- & B }, hrrrr'ft re - e comben e rends c;ra ee a a. mour comben e re ds t 5 nx A «4 PgfE F 35: H PT) - ~" ~.~- - ce a lamour! EE te SS5J -o- PppfeS XE

32 # Noel Vare S & frr* n n LJ fev rnj H J feftf J -* -d fr >*& && p fm-.-j P F JJVjj-j pprfffffflrtep?fffffff?ff»»a m N*N fflm&mmme&m fcfe. 4-U.J yfe r * ft j

33 -!!'J Ouverture de Clmene ( 4. nt.. n Amee N 4! arrangee par M. Ragle - rf» p f f 25 UfJf* XVfc rffgy-fh5'l frfro fr* d*fl u,. ovf *> «f» a /; rfc»lr' r f ff 'lt.'/ ll 3f*o* t NpM fmm ffla 3=F ffsp : =*= 'H' pp«lg }4 ffefg S3 r*...

34 H '» / <6 J lb j=j4 -fall t l #*\ n/ ff ff& /\ \l m $mm g fcmf &P g'4-4,7 / / / 5 ffly r 3 lv / 3 / / 3 5 f YPTft 3qz-4J.E+4 #- T "4r- q [ Lt r-t n v y m,aj m f!s!s. m(.j* wr** a /m t t Wlt/ m m &+B k m MW'sW t m t m < Lssjk m a t lrsj m mm nmm m m F** r,r ' "" ** lj"* ll*'.»j»w mum a wsw /m/mnj rvk m m >%r,- mm. r.s. mte =t V * «(-#- BfT #- e- $ H3Z # J». x fpn g // //#!E3RfTFff3L & fefffrl g T m &=F * cat nu uu

35 mfe 3EBEJE T *> 4 *- m/-+-? pf \ fet \ f n h Myr- n MhFB= \n //lraj n luaat

36 r. 28 Romance du Drot du Segneur - «7 tf 4 C?.tatle d±±g tn 4 ; ']'!» 'J g Lautre jour j'e- tos feu - let - =-te a =? * «-.- w~r # *? "\ r 5 g=l ± t=t=*: * r- Eg s jl r- -*- q=t=# onbre de cet ormeau je fns -.sa< la to set - tedontja na-re ton cha * n W «=j f' fjq-j f H 5 PX - *- r4* c7 S -#-«- ±=3C 3=* E t X TeV y A numms # Monseur le Comte sepresen-te al.'m'ftl quelle est ravs - f f*?

37 eur, l. j qu. r Jṁsante! 3 -t-r m mh- *r *=* =?=t= 3= que le sor l est douxd vous vor! 29 Mon- * BffF>-fl "T ftfrfcr+g -*- f- f f r -*- f * ft'g p;?c MT,r -» V- p ta tf = =* =2=C je/js vore ser- vante jevosmeuxle matn quel so. 4-** <gt t ',. H /v jnjj-u s E 5 Je veux fur, et (aus m store Vo la qul retent roes pas. Ou m f ft-l cest pour me plare, Que vous avez taut daptras. Cedez au feu. me tourmente Que le for Tl est doux d sevor. Monseur je fus votre fervante, Jv vos meux le Matn que 'sor.

38 30 Arette de M. Albanese accompt p*r M. Aubert Poco Aulalte. l faut accor-her la Xarpe en la bemol tf 5 j. f3 E a ±=* K r* E j «j 3 Pau - vre So -ph >au - - vre So - ph e ls.sont pas 4Ll j J f flgffffwh** s m m ±: *= 3 tz= T Wp Pf---!ru 4-JJ - - les ces heureux jours, ls sont pas-ses ces heureux jours, '-0ry ->t\ f -fhwr mours f - - «#ps loent 0, fffffl f loent la trame de 5KP Pb t p t sttrr r r r

39 4 * f an c-sl J_gLTL$ - - pare de mon a -mant, (juel mal quel ma fasosje en ado -rant, le seul qu -Jy-p-» J» f 3 f=±x JC helas lelas une grlle se veremese-» ' ' o -htf ' 7 " fpql4f AhH/Hyfey.,,- = 3== fefe 4* -&. fc XJ f-*- D.C. J. #', scut me pla te '& Je ne verra plus la ver - 'AJLUSu EE*EEF * D.C. -e ''llf u t? 55t a f % D.C. g&j J.* J> 3 H fa 5 P P nr r f-s-r du - re, je n'en tendra plus ce vs 0 seaux qu le ma tn a la na s -f T fcflj+4t-bbf -U-M th Jt-r-r 3E t p p =± t=

40 tn. 32 forf ture rendoentdeslomma gfes nouveaux, et le for fous ( e pas ber p -0 s - gl fes 3Z b Lb '«== = *. F «- J P P F P c.eaux, ce - lebroent leur volup - te pu re atten dant le re-pos du jour.. wp -ll jlhy j *+*=* X -o > wmh&m r t u v 3T 3=E p f t *K> V9 r - V Je ne ps qu'une grlle obs - cu - re te 2 s* =± as je ne : f- -- -f-, r-9- ko-jzj P» fe?=? FFF t±=z» / ; j> j j -ecu - - re D-O vos qu'une grlle obs - cu -re, obs - # fxfej f 5 f S ZT { mpp + l,l ± E 2X 8 a f D-C- K

41 . Ar de la Caravarme du Care 44 u,e AWe N 5 33 * Allegretto N?6 S rfefcl E S =±z=r l-#- [ S ± TL. va-e, nul est l-bre dans Lrn - vers? des Hu- mans $--Mf&m * 4 A P 5 "V mm o- t -es fr#-f T f lr jff-r *' E3 tel est le par-ta -ge, les Ros me me les Ros menu 'portent des f=d = - l.j Ahj 5

42 54 m p t j J j fers portent des fers portent des ers. lun fert Plu - *=* m e -f-rzm #- 3Z & S tt E nntn gg tus lautre Bel -lone, et d hormeur un autre est Ja loux des R X t * B #-: 9- V=*f- *=T J. Vf g [j r t ES(#wpp Matres ce chacun fe dome 'Amour me fern- ble me fer.ble le plus. PftTtlffPl PH p * E3 =fe S a-slfr r > LtJ-tf-rfe»-r->- t 7 9 r = r?: T Uw~ttw J tm- j rrf doux, l'amor me fern- ble me femble le plus doux, me femble le plus. * SE * m E

43 * 35 tf&ltf xc Z±==3t h P ** P doux me emble lc plus doux. HH EE 7 nn «~> r 7 > "> nous fom- mes gfm#jj =F tt p #-* t &f-u f d *«ff ± rr r Tr nes pour lescla- -va-ge nul nest lbre dans lun - vers htfr t rt yl-ct w-r r e T * m n z=e JP JL des Humans tel est le par ta e les Ros meme les Ros r=f rf+t ~t-+f 3 aza: *»- r wktjga m H_* \]\ P njrpt-7 N V- # memo portent des fcrs, portent des fers, portent des f<ers. fegfefeqq S t5 -t-r-tj 5 S r *S"

44 Ar de Theodore et Pauln. account par M. Burchkoffer N?7 * t P»-» 5 TC *z: r-r+f her a fte fete. C monseur dla franco etot lon nete! HF5 $ f s asfeb FT S t at J * $ S j. Hz P= Jcros ma fm qu'jons fat sa concjuete, et je n'la vona pas de s re a 3T»S3 o 7V *T J nr 3 a; * r F7 h hh- '--r ~ r rrrrr- tete andre crot qu'eam'tourne la cl r ; F=[fa=r:].r - Andre crot qucamtourne la r > - =E f? f te. te- rassu re - m * t m =3

45 *<L fe> E 3 C w tbl mon cler an -dre mon pauvre an -dre mon cler an- dre! 'monseur dla fcfcf: ±L n f s ± 7 J-P pg 2 f ranee est ben lon- - to mas mon an arc mon cher 'an nen 3 z= V J. pp V t rf s f-h-f-r - dre tfes ben plus a mable a mon jgre tes ben plus a mable a mol *: 3 37 Oueu danseur que Cmonseu dlafrance.tou jours l m'prenot pour la danse Et c'nest pas lu sur ma concense J'peut closr aumons parm douze. A tant closr fou\ent on {'blou'ze Mon andre cest ftla m'jepouse t e'est seul que ons desre Bst ce que t'auros Lhumeur jalousefal JSt c'nest pas lu qu'fau rons desre. J* Cest SeU Ue * 'l P demrt;. Et qu'esce qu ecnot dm patence m yetost andre' mon cler andre Rassnre to mon bon andre l danse fort ben Cmonseu dlafrance Ms mon andre mon cher andre Cest to seul qu danse a mon cre'ta Uassure to mon bon andre Mon bon andre mon cler andre Car cufln sl faut qu? j'tepouse J'tobera tant qu jpoura Tant que l'poura j'tobera Mas audra qu tout al le a mon gre

46 38 mar du drot du Segneur accompt par M. de la Manere H r P Aljf par fos Ja d la trs tes - se c'est que Ju - 8 Ja d la trs tes - s s SS AlleVro Moderate) & - - len n'at pas M r j j J l/ es ons, nous les re- - ret - - te m -f np m -4 ±t rons fans urns cesse. et tous nos fons front nour les tt 3?z fr <J. * ± VJ 73 P t # tqf: g XT 2=C E3 s m tat h rzt-zt mens. ma tn et for au la- bou - - h. e, aux hos,; fblyjl -+r Sg j S» FFN - 9 f # au jar d - - na - ge nous traval!'- - rons pour les nour- xc p 2

47 = sl' ± =F rr nous travall - rons pour les uour - - -rr. au bos, aux tu p rf r r f., r **f * * Say» y J J. J J J Lrgf XT * r r J J * -l fc; ~t-*~ TT«- clamps, au jard - - na - ge nous travall - rons pour les noup - dn g V --* g3= 3 ~f""tt~r 39 JL f 9 z mft* _rr,«et moms nous les ver-rons vel - - lr, plus ls jou - JrH-f- m Z= fe * f -> j. p ront de not ou - vra - p*e. S et p g ' tjj plus nous au - rons de %=e pla - ± Sft-rrH-f - sr. et moms nous ' les ver- rons vel - - lr, plus ls jou - mmtz t -*-&?

48 r 40 femfj u -jt r *m -. - ront de not ou - vra - ge? et plusnous au - rons de pla - sr. «-7 f m fc > t» y> p p Mttfe f p f et plusnous au - rons de pla.- sr 4?? N 9 J b Menuet de la Caravanne E» -&- g t e e Bgr&nwffPf fee & on TrfrH ffra fraff Pn Mnore g g *N F H-H-f/-H-?m fwg %» $%k- =rg t'rtm T f T-p [ m *r *-e dd *rffp4h tpgrgj rtrfl D-C- $

49 y MO JL me 4 Annee N 6 Ar de la Caravanc accom Allegretto mm M»ll» - )t ae M r p g Sjpfe t3 / p tfcabgpl fc-fc Ya.. nement Almade en- co - re vent menflammer ttsanofflp s?= T e 4 S ~ p P P 4 K )ar sos at - * "F» F t r J'CJ r P -7 «:A 2=4*.trats; Ze_l_ me Ze-h..me cost toy < ue ja-do - re et 3«H -4- TTTT F *=* mol f * coeur? r * P *B pe%e P? lenjno-e a ]a-mae a -. ma s ) a ma s he- J* faojn-fr fg S. - las! he -las! feu - sble et ten- - dre tu de'- da < nes E *3 ** *e?

50 <ju j J-r, s. jus _ te, lou. _ trafte ==* le veux re - arer la n =zrj **. fr*.. p r. t p e=fe= g=±ej=tj-h. - meur; u - noue oh- - - jet de mon horn >m _... nape ma'e. * f

51 . r J- m~ XT, m W., _nemeu t Alma _ ''rte e n rr r f~ r rf TTTTrrnrf p= f--* -t«j_ - co - _re veut tne.flanmer, 'par sevs at - trats, Ze -. l.me, Ze. _l_me,; cest toy que ja - -> «A /V 9 g ffl_* * 5 3 -t tj f *?. - do- re. et mon coeur en>"ao-( a w *= ( 'B r. mas- V- -rtt-t-vrt m OT~jqp>- m g r r-=g =F ma ±±3 j*. mas a a _ mas a ja g s. mas jlkgl JE-

52 J 4* Arrette tallenne lfl acconpt de M.. Deleplanque txm r r r Helas! jetos jo- tf>2 U rftfr##&m PW w? p $ 7 fea: g he "T = X tat V pu? rpplr'j - le, folle, coquettee tourde, constante parlan-tase, bentotdauros mllc a- #-*r3,. ff. / / V f 77 J«=% l l es! &* sa==s g*!s fl'j J J Jlf J Jll -5J- X- rrrqc =P., mans hekslf je tos jo- - le, folc coquette tourde, bentot jauros mllc a m s mp ;-, J. e r -JU--: J j, J r, fef # r! S # mans. 4 P= comme ym=fj je ne fus que f.. delle fmple, bonne, et naturelle tend re rf= ff bttttt [ p v l r r»s=g p = j r»p p,rr * j=fejy mc ln r,-,,,>~,.-,!/. r.ll_ V!' r- * mas un peu cru-elle me vo'la flle a vngtara me vola flle a vngt Z 3E T fff= F s M* 5jl_// # * kflf fc 3X XC

53 45 F - -? jtz jm-n-r-* -s -.lette? WWP f z*- m J, J J Hrr *7 ' /* _ '. -. l- rn.. / <.J'..:? L_.u : t\.. ans. helaslfl jetos jole folc, c oquette, e- tour de; ou Fanelette, ou, Fan- Re? pr-jwr S 3S -*» :t=t -o- -f»- + f- '. ' & nr r :p= : * ou, Fanchette au-rot mlle amansxomme je ne us Que f-delle fmple *t j twl=tuh&++m -tj QY tmmm 05+m T bonne et na-tu-relle, tenure mas un peucraejle me vo-la fllo a vo-t- rfl en u-fan durvpeudadnes se cle ue-tnuret de fl-nesse dun ooeure feros ma- \jmtttl4_pm tf-gffl=fe#tf p,* " * f'n* N t=e 53r*> P essee 2= p- -# '<f Fan- -chette e' tot jo..le 3 - tressq a-vantla fn de mon prntems 33 T

54 «[» fc.llf. E= J B= coquette e- - tourde. 5 * t Faachette etot jo -,.frf, f>f. f»f'f-» f', 3 S3 Cr SzL. J-JJl- E P J _ le coustaute par jfkn-ta-fe Fanchette au-rot mlle a-.mans * ->-=:# S*3E * - W -x-~t» " >- J ggg -*--* rl W ul-jljuljuj J' : J J HM J J J e p-f-b en u-fatdn peudadresse de detour et de f - nesse duncoeur re fe-ros ma. a ; r3& wmm "> V\f m J) J)' j. _r_je3eeg -tresse a-vant la fn de mon prn terns. comme je ne fs que f -delle, r=vtf - y- > * fflrh- 4 r - - fc; - k f 7 : ::.» * * f S xn fnple, douce ct ua-tu relle, tendrem.'sun peucruelle, fmple -*-A -# -* -t - - l Mua W.

55 47 fe-w- t 4pF-T7 TfrflH-JUUL ' douce et na--t-relle me Vo- - la llle a vngt- ans en u -fant dun peu da dh >ra. -=" -T- - gg '.» ftfff: - -dresse de detour et de f-nesse dun cceur le fe-ra matrense a-vant la fn de mon ff f * - tr *.* &+-* t * ft' r. r. p p t r-r 4 * J) J ' J J Jw )rntrms,a - vant la fn demon prntems, en u-'ant dun peu dad res.-rde de tol ret de -» =HjP* EF= t f?«f -f- a «.f jj *.f f.f» -rrrrf.f pf, t'fh j t &&mtt*±$l&m -esse dun cteur je fend matrease a-vant la fndemontntnteuymrant la fn de mon nrn n t. fcbzbjrq -* terns a- vayt la fn de mon nrntems. S Pm

56 * Vaudevlle de Fgaro accompt par M.. Burchkoffer N '22 Coeurs seusbles, coeurs fdelles qu-bla * '.* B[ 4 HFfl mez Lamant l r le.gerr cessez vos - plan- tes ll crucl-les estce un crme de chan- gtt" - -o;er? s lamour porte dcs a- les n estce pas pour vol - t--ger? u'estce. fotsrme fr Hr. * fr-..u * Le papllon, de la Rose Recot le premer Soupr* Le sor. un pen plus eclose Elle ecoute le Zephr* Jour de la meme chose, Cest enln 'ne plus jour.(bs)

57 mon 4f Aroee N fc accomp par le JVleme E 49 9= Jallos cnercner au bo-ca-ge, un tr - (N/23 w*- * l~f~4f pt;r, JV'T''j rtf pour vos ap- pas, quand un xayrthe a tem passa-ge, foppose et f-xemes m -sr-- pas: l dsoc dans son lan-ga-ge je sus le myrthe a - moureux. fe ce n est \. s P... 3=fc? S=.. fe - m # =- #.- 5 rlflj' c 5 que {hus mon feul - la -ge, quun jeu- *5 =3 t-aj# 5 p 7 ne coeurest keureux Mon mmortelle verdure, Embellt tout Lumversj Et lu prete une parure Quo respectent les mvers: Du prntems je -ms 'lmage, Je sn-!' myrthe nurcux; Ce n' <]u" s< feullae Our jeu" coeur esl Keureux. Des belles sous mon ombraffe.je conserve Les attrats; \ m ( la quun borper sencap", la (Qutter jamas;., -. CO* A Lson, j'eu "lre uu gage, Et o de myrthe amoureux; nest que sous mon [eull Ouun je\me coeur - f hetreux

58 9 y 50 Ar de la Caravanne tf.qa «accomp* par M. Petllot EZXXXX 3 pp s p p Larghetto r ( rp MmTu me con- dam-nes done o for m ṫ** s trr * --e - rx *-* E=2-5 *v J, p d & tu - ne crue X -e =8 T t> M : 3 ; rr & r p jduetdes M-»-» # - l>.le a ne plus vor mon Hs! 7.. f> p& r -O f 7 lj. pbu d r/r & vents des flots, jkr-r--ve en ce Pays renna pu rallen-tr mon ar- 9-9 m 3 * BEfm -pj #.-# 3 EZ=S T deur #» \t 5 {H> E Ct ct mon zele? ' w rx L te b p. p t v vvvv jvfcar.courutous les cl mats, pour re trouver re fls s eker a ma ten x: ft X E=fr=S frfo B E PC tt _D S t - - dresse,<]uentra-na sur les mers Le de-sr des combats, tout en ce jour au*rp -tf *

59 " Lam-dros. r f\ S t +3 j-- ' trl * - 4- E 3= v=* 'T flr ft Allcj TO 5 men -te matrstesse fans doute,e na plus papleurer son tre _ -pa'. Lt. fe3gs=e==efc J * 5Z«eJ S* fc> V ftv -o -et- -t- all! s pour la pa - - tre _«EEEES gjeeeg aw m-lru des com bats TftCrrhrffS'jf j j ss m LL s CUt pet L Ql j- nt p j rz=t ve! o mort! o morl. '. + & d> j ta lu. n - c = ) e 3 zr s = n ff E f--t, ysu- 4f -f- nc le ne plan -dro -uro s pas. non, non, je ne le plam-dros *ds E 4-*.> 4*=± pas. non non ]e ne me. jfm J a ]e ne me - l paa je n -dncs.am -arms j e un-dms H: l, q F=» f ~h, l~6 =Q=H

60 n *. -»** 0 * f as /'VL SF=. pas e ne me plan - dros *_ pas g n" r pt; J7 ==* fc # # p-tr* rtfftrr'rr-tfnrtf t: 7 tz - - E g3e 7 Tr. Ul~n -«H» e njr«le mas a la flour do la -P'e ma s a la fleur do l ""P= ~r # m ac~- t-tsct t H! U ge pout-etre el' 4 tes jours m tuncsv - - f - - l'a (llus'- - - (o mm -o EE fcra - c a tor- nl - no le ' -o- J,v'J 7 xc» p fours. l! ( pour la pa - g=f =*= *=P S P v* -# k**r # * s. --f _ _ «t -] -r- E - - tre, au m leu des com -.bats eu< per-du la r M _o V -*** r 3 # u f» ' ' g>* r7t ~ r> T fe 3 * fe -e- L -o- 3

61 *. ±- 3: JL fefe==f±p E7 ES -N *t+tt =dt 53 nc men plandros pas, rem, je he men plandros pas, nan- je tgsgggp nas a la fleur de la - - pou - u - trc dc lbs fczte» f fe35 EB - lours m bx > - - *- ±*fc = - n -ne?> - te nal - - fra - - ffc a ter-m-ne* le ± m» m _ rf?>- * t f t f f gg= "y Pv Ē E3 cours. W r ttt: 'L ' PTT E w 3-* --«2 ESfTTr XL 3E + 3E = // H & -& > zr zz 8

62 ! 54 RojLanqe de Galatee, accom p l par M Labbe Roze ne ]eu - no cor (jn-ant Ber- >'e - re, fon amour fa - - sot mol bon - - hour; je cro - comme el - le quand lamour ft natre mes eux,- mon coefr ) : s t t fns frrj J p n\ \;n envos pos - sc pour en e der le coeur dc ccllc qu metot, ft de tre amou-reux ratten dl pas quelle flt bel U r P re le. ff He He' las! las he*.. las pour un autre arnant de a trah mon os - no r g= T r T r JMff j' l c, p jjjthrg, ran - ce et j'amemeux pleorer fon m - coustau -ce que detre heureux en Loubl - 5gjLT n Mfffl r-rrr x=a

63 Pe? 3 e ant -O m ' ") m, f=p jt.wwfa hr~- k'kljwwfrjp y. -& L' t=- b fe r *- que detre heur en Loubl.. - ant. Ar des Danades ==f ± PT accomp*. par M. Verner Fls - # J 55 sa * s Rends mo ton coeur, ta con-f-.ance negds nao des brarts Que ja per- N '26 Ande:Ue * Mt 3 - ~r «L4 Hl S P A<l» tglo Ancente zzp: \ d. aus rends mo ces bent rends mo ces bens que ja per- dus- toua uos u S E 5 «tt r & ft 2 =* 3d vocux fats- fats da - vanoo lun parlautre e-toent pre-ve - nus a-vant dc w ± *6

64 66 f rflg r ntr on J' o JJVf 'v fr> g \ J. ftrj p g "P T 'P ' r 'tr r p-flttcrc r j».. len -. ce ] s re-gapds nos re-ffan3s se-toent en-ten-dba se'-toent en -ten **, *p r *«. - t -, p f p. p.* rompre le f-len.. ce nos reflls se-tomt en -ten- -dus z\ -vantde rompre le s- 4t- = = 6 h e j~ ±c p V *=K «- ft p p u & r - dus- rends mo] ton coeur, ta conf - -ance rends mo ces bens queaper te?ss /.m w * e- j & f =2=* =F A.Jago A H = 3 s P - - dus ces bensrends mo ces bens men? que j'a per- dus. jjk ds 5=L mjutnt u ; d -*vn - L f & S m

65 h 4 m Annee N = Romance de M.. Smon accomp* par M? de V % % * 57 3 aep *v tf <27 gbtfe pleut ll pleut- Ber-gere, p esse tes blancs Mou--tons J fetffpn =? tefc M e rsm Zg=EJ!Z LC "' * f t wcb nll'us na chaum - ere, Bergerc vte al-lnns jen tends fur le f"*u 33 mm. m> ' p J3. ±* ry ~ T-lt-5- ms ±t J>- * tea 3=» Ute j c M=U=± $ fe k_ + \sl- Q"e "Lean qu tombe :v <ran< brut, vo -c vo - c lo - ra -St, - T* VO]la eclar qu JS, -ro <*~ '9 h-f-j =t= En - - tends - tu le Ton ". -r/*- cr<v 3 -. # + + r:#- # *- ner - re? l gronde en appro chant =4=fe t? 3z $ fv v- P prends un a -br Ben *T * u n u\ # jj» Vffr=ff=n -tf n=\ J

66 * 38 = = E m '.. p'e - re a ma c * $ 'r~ h //S 3E 3E J. #- r p r rote en mar - c haul: S // 5: s ba - ne et ten voc " P % " ; 4 ve-mr. J J' r J' 3 SS s je vos no-tre ca - // // // 3E F $ ma PM Mere et ma Soeur ft * gg W=fF 3E // = M <?" And lmnuant 3 Couple \/V\ j. A J J an - - ne cm vant Letable ou ~ vrr. '. Bon -sor Q=g bon-sor ma r p-nfflf* 3*Jk.u S ~? -> y; XT >j-j- E + <U» p j "3- ; XT Me - re ma >oeur anne bon.. for a _ me -ne ma B er- 5 =* *- 3=z* S 3 K - ge - -re y pres de vous pour ce { * r T lp #- ± m p*? 2==P Lor va te fe - cler ma KfHnjn Uj.tjl\jh4

67 J. p n ft. M.? -9» J an JM-J 5 $ de nos t - fons; Soeur fas - lu com.- H=pres Pa - * a ge JL ER3: #-r 3C :? s= P p gm - e, entrez pe-tts Mou - tons J J nnpl -e d -Lacompapnemant du D L-ouplet dot ervr 77 )our les fuvants gfpf?eee* 59 Axons ben fon aa Mere De son jol troupeau, Donnez plus te rtere A son pett agneau. Cest fat alens pres delle r Heben (lone te vola- Sans corset quelle est bene! Ma Mere voyez.la. -Soupons prends cette Chase? stu (eras pres de mo, -Ce flambeau de melese -Brulera de-vant to -.Goute de c.e latage, -Mas tl ne manges pas? -Tu te (ens de lorafje Ja trop presse tes pas- -He'ben voc la couehe f Dors jusques au jour, y -Lasse-mo sur ta boucle -Prendre un baser d amour j -Bonsor jeune Bergere, -Ma Mere et mo deman, -Nous rons vor ton Pere - Lu demander ta mam.

68 r r t 60 Ar des Deux Tuteurs m accomp par M Verner Fls. La.mour est cu ne-tranp'e clo-se; /fat le ben fat le N 2,8 ->rt-fr fofr' l * AU U b± fcfc dd - - f t - B RP teetfe \ a lull souvrent l est fa-tal a lun sou -vent ll est fa - tal du b( )n > * c=c =r ''g-f- :pc=* E P *r» # m heur de lautre l est can :au _se- -se. pauvres n a -mans pauvres a.mans on ne crot - MM P?=? pas a vos tourmens bon (leu bon (leu bon deu bon cleu bon deuoucl malheurs font les E C **!'- *fr &- 3E JE== r ntmj ' [RlM? P P & j * A no tres! lors que le mal da - mour nousvent de deuque malhe M -t-*- J s - fo-le tous-ceux qul * ss 5 <#* * &

69 / H psrftyfrcmr\s JJ-pnr U «-- '- 'J Ly V. = tent el ca fat rre tous les au - - tres. bon deu bon deu bon deu bon 6 deu bon deu bon dcn! de folc tous ceux qul tent et cja fat P=f \jlj\ -f :## m=s= rl s P &=$ ag»p tr S HE 3 r tr H rre tout les au. - - tres et ca fat rre tous les au tres &pt[jfblbb fe3 =r= a fe fr-r-?[nk%f ff // dtr* s «N# CtAnour quon dt olos 's jole Quand tous prend fauve qu peut; J n sen va pas tout com on veut E pour tant vent Cans quon leupre. Pauvres amabf pauvres auaus On ne crot pas a vos tounuens Bon deu bon deu.

70 - 62 Ar dela Caravarme accomp*. par M. DelepLanque N <29 Cet Ar peut fe chanter feul en Nemploant que le chant prncpal fhffgppp V mmsk y~r~r =*\ jgf--?-?- * #-rf *=+ f T ~s Nl w» g #-,-* 2 t P=t P r m fe ja tes beautes p~quantes de vves da-na -cantes ja* des beautes p..pates de vves da~"a - c,antes; j'eu a de Langus - Guv- -.tcs f ft*ft rf rfr -f, f ± % -,2 *?f- *- " f- - - p-»-. # «4.-* -t J f-± * E ef* fc± 5 a dautres dont les yeux doux res -p -rent la ten dresse: je pus de a. lau g 3 T fe r S-*" 3X >_ *: ft*: «: g :

71 # fy r r [tff r r\rr>? e r Ftf "f r r l - - tesse contenter tous les gouts je pus de fa hau -tesse contenter tous les :FrnT-jWt-'j n ' ' f ; P W F=P= *f ±. m? g z f==f: -- s f-gp.sp r E * gouts quandl verr. non ahrcane et la fran - cas-se que ja- ZWF B N' >* p p?? p VLL'rp p j, r» fr. r> > & P P» =ft= mene ahlqul se-ra content de nous! quand l vcr-ra mon affr-cane qul se> #- 4& tr S l 3 W rrmt ' J? y»* p *'ft]t~"mt p & e fr ra content de nous! ja de beautes pquantes tt ff, ft '» f-t- j J y s fcrr r n r j nr= <, quo des beautes pquantes de vves da'a 4 s FF -> #-r-p- tnm-f T-f- de vves da'a-cantes * Ppm T JS? d

72 ± Ef J, - can -tes 5E«r r n p f r t* r r r - E cpjo' des beautes pquantes te vves dao'a-c antes? $ =p omdes beautes p- quan-tes de' vves dw-c antes." jen a des Wns ' ntt~ P E H.4 4. «yj± V. J* 3BP k» "lfffr,t rr a p j fan -tes dautres dont les yeux doux res-prent la ten dresse. ]e pus de fa lautu peus de fa hautes - - se con, - m f=t p=* Ct % - tesse con-ten-ter tous" les grouts, je pus de fa lau - tes _ se con- s 53= 3,p ft r-- mm & E D r rf r E rjgzp r rm d tenter tous les >r>uts con -tenter tous les pouts P/O con - tenter tous les gouts 4 * n: &=S r r tf? - ten-ter tous les gouts con tenter, tous les pmts con tenter tous les gouts dfc

73 . Arette du Dormeur evele 4 me We~N 9 t accomp. par L! Burclkofer. D V 30 hante Vens ma Rose vens me rendre mon de- SZTHBB ->- btf>tf--tb r gs * p. rffltrm :? mmm lre ou ma ra - on. vens me rendre mon de-l -re man ue - T f-bj ;. ftj *w -lre ou ma ra _»m uer encore a la ma-fon tu fus f M Eg-fr-f dou:e et f tendre he- -las estce un reve ou non?cesta rf- pe-ejp te rfwg to ce me appreulre 'est a to <le me hp...prc dre, vetb', ma ll ee *n zzgrfz BE * T-

74 m "A gttfl *s tt HlnTN c=q» 5 tt lo- se, vens me rendre mon de-re ou ma ra..(on. vjens vens me 3 % m *-p s T M fj=#4fffsy?e «= g & TH m<m de - l.re mon delre ou ma ra..fon. trentlre *e t m* & =- zvztk& s M P cttj 3 & De-pus que!---«fe 4 BV-. X $* 4-"*"* U F * s "< f tu mes ra - ve tout est poonno fans an -pas, s 3 f &S \ =*=& T ' 5= / f "T frrj BE? 5= y y m. jpttt s f peee? mo fans an. pas, tout est trom - peur dans la v e «/ - P fp tout est & fe A f-rt pour =»f SEg} ma s mon a - F P tfrfe s masnotre amour ne lest pas.ven.ma Rose vens me T fr _J_dL!rJ--Q-- --J

75 rendre mon de-lre ou ma ra _ on T- m 67 me rendre mon de - vens rnjrmtm m m$m fc *= H - lre mon de.lre ou ma ra fon. ma Rose vens me rendre mon de - lre ou ma ra - Ton mon de-lre ou ma ra - fon ma Rose, vens me JaM e --on vens me Le rendre mon de-lre, ou ma. ra-fon ou ma* ra _ fon.

76 68 Ar du Dormeur Evelle, accom p PS l-t-f» 7 V P f g 4 9 :d» r=r=rggymtheg EZ T -T ss rnrfoct par VL de Lamare, 2=R L'mseau che - rt le bo - ca. - ffe qu pro.te.e;ea Ton berse un

77 «# # fc f-f*f-f-t» 69 'ujhusrmw clar russeau ou lar_rose un clar russeau, on ar- rose un clar rus T < E rzrulr p -ge.j. 'je fus la fleur du r..va -ere ou fer- pen Wg rp r SjP cgstotjwf

78 ft 53jgTtf]J5SB - pentc un clar rus -seau ou fer-peulc un clar rus -seau. -JV- h ; j - 8 s 4: K N~c psf * t & Lors cnon fert lob jet (Jul on a-me ah!<]ul est doux de fer~ nn ph yujejrv- rff e=;» S: P~h > ~>TL % Andantno m

79 -U-44m Pr-ft $ EJljJ sr ak! am est doux tc fer- -\r mon des-tn fe-rat lc a ' L TT.. J r sf= frlj J&l&..O=g "T*>T fat le pla. sr fal lc pla. sr,== : up # - P ' -H R$ 2 «=: et dans u - ne tlou ce. g f»- f * eem * f S E =R 2 ft *=pc cha-ne ren ne <re _. r tt

80 7 Ar, Vare \ par M r Verner FlLs mm N T 3<Z T" m TrWmmfTm0M.re Var?fr pffrr psnrwfeg ±t± ]t pmtrj ggm e s

81 ' 4 m " Anee S 0* Ar de Chmene accornp*. par M DeleplaKjUe :.* tarn**.**-. - ' Du s brllant fuc - ces goute meux la -van - *a e, P ar - ta- - *-e "/m - ffl«* «.. leur qua mene un s grand jour, par-tage le bot-heur <]uk mono un s granc *" fez mw P 3 z± % WJ- ml p f ] ur. que des pertes <n.e fat la-mour la glo - re au moms te de-dom- mao'e ' auxse-cr T- *3 f. f-ble et lest d r = t s auxse-crets fbu-prs de ton. coeur Chme- ne fut fenr-ft*-*** a: ± prt #=# e en _ cor peut- etre en vo v a tro dngue va n

82 . ckarme peut re- - na - tre mene un s grand jour; dm 8 brllant de - ces goute meux la -van ta b e, par-tage le bol - heur qua- me-neun s grand jour, 33=P &±B~$ 0 // ' fee m r= 0

83 # # que des pertes que fat la - mour la flore au m moms te de domma- p-e que des pertes q ~75 - s-ble et est en. co r p eut -e -trc; en volant Rodrp*u e vanqueur:de tef D-; P ff Mn WT Wu u-uwn fclfep 3

84 * 75 o K 34 j- Ar de L epreuve Vllagose accomp. par M. de Lamanere w 3= E *em & *) fr, '*r, MD~n Jna vons pas en- cor quatorzeans <]nand \\ ar. r-va dans la 53EE 3tl f~ p -f- * f p, tf p P, f s FF U b EE0B? S 3=* l ja-vona fatlplusbaud.es fermens dna-couter ja - mas les a- #* f= mnl> h b j» 5* mans res (cr-mens-la cantent pas forme etjeus pourtant bcn dla n- fr pv <\ t * m m 5 ftettt p'ueur. \ulals. xns les jours a - vec cou-rage Andre ma-dat dans mon on \ P ; mm =r=tfmw nrs= h.vra-ffe /etos feasble a fol bon cocur ben tot l'us fensllble a fa J} JV *_ -

85 re K-fl f- at- ten -dos j d lu tout mon bonheur SB j f P =*=g 3* = 'at - ten-dos jat.ten.dos d lu tout mon bon beur #. - f- jg JSffS m W T Vous n'favez pas qul est jaloux, Mas j'ds jalou a toute outrance, Duu bau MonseUj qu v nat cnznous Un p'tt peu j'cros a cause de vous. S bau lonse, cost "Monseu d la franc e, S tla qu fcrot not matre a tous- Faudrat lu douuer dlesperance D avor un jour la preference Ca rendrat p'tetre Andre plus doux, Sans quo plus ) andre m d manage Car pour e'd bonkeur en menace, N y en a pont avec un jaloux.

86 E 73 Ar des Deux Tuteurs accomp* par M. Couperm lame. 5= *S # ft Bff P La. m.tc par tes noeudss doux u - mt no _ tre r>a - N 35 rfl h P sble en.. fan _ ce? fc fe- J H nos yeux pegnoent sans de'. n _an _ ce f les 3-W fre&gj fn -r- S tc fons tou-crums de deux - tu -me au ba - d - gpef SB s P na - ffe, le en.t - ment veus a - vec la - - _ fc fe fcat-on (maud

87 . n t *=*4 tt w p & r> on est luns de - -tour que la -ml - -te de _ vent a - - feste Je Le fer.ts, m us dc mor, cqeur L Amour fetot rendu le matfe Avant,. de s fare connatre Hen eto* deja anqueur Et nuand \\ ft jour dans notre Ane JSous prulons dela me me flamme: An fee nest pas pour un feul jour, Que lamte devent Amour.

88 # M " 83 Ar Vane r par M Belvlle tfevlle -! f T=t-" * febgp#a#r *8pS* Var fczoz 5 =s ffs pssffngclep tr te» aglmgg * ~ lembe mjnpojfr-.

89

90

91 /.

92 A: V

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques?

Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques? Feuillet 3 CAHIER DE CATÉCHÈSE famille Dans le noir, je l'entends qui m'appelle ÉTAPE1 Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques? (livre, chapitre et verset) Le mot «Bible»

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Si la vie vous intéresse

Si la vie vous intéresse Si la ie ous intéresse paroles: J Pauze musique: J Pauze / M A Lépine ã 160 c c öguiõt aõcous fr ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ ÛÛ ÛÛÛÛÛ ÛÛÛ öõbõasse G 3fr fr fr Û Û ÛÛÛ Û Û Û ( ) 3 ~~ ÿ % % J'ais dans ouer un la monde

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE Me Objectf De, par, avec Sandrne le Métayer Lumère de Phlppe Férat pectacle produt par la Ce DORE t j Me objectf numéro prx du Jury aux Gradn du rque (Le Hvernale/ Avgnon) p l e t t a r d, p Sandrne le

Plus en détail

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons Chur SS Piano CLAUDE DEBUSSY Noël des enants qui n'ont lus de maisons (1915) Charton Mathias 2014 Publication Usage Pédagogique maitrisedeseinemaritimecom Yvetot France 2 Note de rogramme : Le Noël des

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse page 8 AGREGATIN de MATHEMATIQUES: 1991 1/5 externeanalyse concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse NTATINS ET DGFINITINS Dans tout le problème, R+ désigne l intervalle

Plus en détail

Le package bibleref-french

Le package bibleref-french Le package bibleref-french Maïeul Rouquette & Raphaël Pinson raphink@gmail.com 3 novembre 2014 Résumé Le package bibleref-french fournit une traduction français du package bibleref. Table des matières

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de HAPITRE 1 Suites arithmetiques et géometriques Rappel 1 On appelle suite réelle une application de dans, soit est-à-dire pour une valeur de la variable appartenant à la suite prend la valeur, ie : On notera

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES LE RÔLE DU MARKETING STRATÉGIQUE SIX ÉTAPES POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES POUR QU UNE ENTREPRISE ATTEIGNE SES OBJECTIFS D AFFAIRES, ELLE DOIT ÉQUILIBRER SA STRATÉGIE MARKETING. Une saveur unique

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4 LIT TT TU, HVT, LUTH, / LNT AIN TU 1/11 1/11 1/11 F TU (fonction choix k7) /1 /1 /1 GIT TU /1 /1 /1 TN TU 6/16 6/16 6/16 VNTIL PTIQU 7/17 7/17 7/17 ANNING TU ALL TU LN TU 1 1 1 II TU UNT TU TU PLATAU L

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

CALCUL DES PROBABILITES

CALCUL DES PROBABILITES CALCUL DES PROBABILITES Exemple On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = pile, face. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les

Plus en détail

Notice d'exploitation

Notice d'exploitation Notice d'exploitation Equipement de Contrôle et de Signalisation incendie ECS 80-4 ECS 80-4 C ECS 80-8 ECS 80-8 C Sommaire Introduction...3 Maintenance...4 Commandes et signalisations utilisateur...6 Commandes...7

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant :

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant : Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Réservé pour l OHMI: Date de réception Nombre de pages Demande d enregistrement international relevant exclusivement du protocole de Madrid OHMI-Form

Plus en détail

r:~\>.ü,c-- ~ ',1"" Iè "'. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J? "'-j

r:~\>.ü,c-- ~ ',1 Iè '. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J? '-j DELEGATION DE L iitalie._ :.-:-,,:,=:-.:-:~JFï'&::=S!S~ '''0 L ',OTAN ('.. ~._- -~-- '.--- :..:: - c 0 \.,... " " ;-.., ~C(Ç-:; J0\;" e».' '@ ' .ü,c-- ~ ',1"" Iè "'. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J?

Plus en détail

Conditions générales relatives à l offre d adoption d Office 365

Conditions générales relatives à l offre d adoption d Office 365 Page 1 sur 29 Conditions générales relatives à l offre d adoption d Office 365 Le présent document expose en détail l offre d adoption d Office 365 («Offre»). Il prévoit notamment des exigences et obligations

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT MM1(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT EXCLUSIVEMENT DE L ARRANGEMENT DE MADRID (Règle 9 du règlement

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Comment gérer sans stress

Comment gérer sans stress E s t h é t i q u e Comment gérer sans stress Comment gérer sans stress un cas de bouche complète du wax-up aux c é r a m i q u e s 28 Tech. Dent. N 311-11/12 «Par Christophe H U E P rothésiste Dentaire

Plus en détail

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles CEA-N-1195 Note CEA-N-1195 Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles Service d'etudes de Protections de Piles PROPAGATION DES NEUTRONS

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS Document publié sous réserve de modifications SESSON 2006 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE -v.1 (19/04/2006)- PRENSRPTONS ET NS DETLLEES SUR NTERNET : http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

CAISSE ISRAELITE Eg PRET 19 rue de Teheran-PARIS 8eme

CAISSE ISRAELITE Eg PRET 19 rue de Teheran-PARIS 8eme CAISSE ISRAELITE Eg PRET 19 rue de Teheran-PARIS 8eme Monsieur S.Boucher. Est de n a t i o n a l i t y f r a n q a i s e, d ' o r i g i n e p o l o n a i s e. Reside en Prance depuis 1951. llous l u i

Plus en détail

Structures algébriques

Structures algébriques Structures algébriques 1. Lois de composition s Soit E un ensemble. Une loi de composition interne sur E est une application de E E dans E. Soient E et F deux ensembles. Une loi de composition externe

Plus en détail

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot Scence Indutrelle Précon de ytème erv Pncol Robert Lycée Jcque Amyot I - PRECISION DES SYSTEMES ASSERVIS A. Poton du roblème 1. Préentton On vu que le rôle d un ytème erv et de fre uvre à l orte (t) une

Plus en détail

ANNEX 1 ANNEXE RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION

ANNEX 1 ANNEXE RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.11.2014 C(2014) 8734 final ANNEX 1 ANNEXE au RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION remplaçant les annexes I et II du règlement (UE) n 1215/2012 du Parlement

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06 Système de conférence analogique CDS 4000 04 Système de conférence numérique DCS 6000 06 DIS, Danish Interpretation Systems, fait partie des fabricants les plus réputés de systèmes de conférences. DIS

Plus en détail

Présentation d un programme Basic d analyse log-probit pour micro-ordinateur

Présentation d un programme Basic d analyse log-probit pour micro-ordinateur Présentation d un programme Basic d analyse log-probit pour micro-ordinateur Michel RAYMOND(') Résumé L analyse statistique des tests insecticides fait appel à des calculs log-probit qu il est difficile

Plus en détail

Envoyez le bon de commande par :

Envoyez le bon de commande par : BP 11 49220 LE LION d ANGERS TEL 06 19 01 16 55 06 13 17 49 41 Membre de «Beaucoup de petites choses, par beaucoup de petites gens, en beaucoup de petits lieux peuvent bouleverser la face du Monde» NOEL

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants 17.11.2008 Destinataires : Enseignants, Non-Enseignants et membres du CHSCT Objet : Le risque routier Conduire

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL MM11(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL (Règle 30 du règlement d exécution commun) IMPORTANT 1.

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL

LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL LE PREMIER MAGAZINE GRATUIT INTERCULTUREL l actualité prend des couleurs Afriscope, un média citoyen pour communiquer Afriscope n 17 - septembre / octobre 2010 L SPkCIA E QUE FAIR E ANTENAIR S DU CINQU

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

EMPLOI DU TEMPS du 4 ème SEMESTRE

EMPLOI DU TEMPS du 4 ème SEMESTRE EMPLOI DU TEMPS du 4 ème SEMESTRE 2 ème Année Licence Filière : Automatique 8h30-10h00 10h05-11h35 12h30 14h00 14h05 15h35 Cours TS Cours SALC TD SALC TP SALC Cours SALC Cours LCS Adda Benkoceir TD LCS

Plus en détail

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso,

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen des 24 et 25 octobre 213 Indice de compétitivité

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Une proposition de séquence relative à l étude des sons /an/, /on/ et de leurs graphies. Cadre général

Une proposition de séquence relative à l étude des sons /an/, /on/ et de leurs graphies. Cadre général Une proposition de séquence relative à l étude des sons /an/, /on/ et de leurs graphies Cadre général Analyse des difficultés : Ces phonèmes présentent une double difficulté : - au niveau de leur discrimination

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 886 760 A1 (43) Date de publication: 13.02.2008 Bulletin 2008/07 (21) Numéro de dépôt: 0711197.6 (1) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L

Plus en détail

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Toujours à vos côtés - notre package «services en plus». Plus de produits, plus de marques, plus de choix Simplement tout. Tout ce dont vous avez besoin pour

Plus en détail